Singapour

Entre les Philippines et l'Indonésie on ajoute une escale de 4 jours dans la mystérieuse cité-état de Singapour
Du 20 au 23 juin 2019
4 jours
1
1

Nous avons quitté Cebu, 3 ème plus grande ville des Philippines pour arriver à Singapour.

Mais avant ça, nous devons faire 3h de vol. Jusque-là tout va bien et nous passons la fin de la nuit sur la moquette de l'aéroport de Singapour. Au bout du compte la nuit se passe plutôt bien. Nous avons bien dormi mis à part qu'on a eu trop froid avec cette foutue clim.


Le changement est assez brutal. Nous étions presque habitués aux rues en travaux, sales et parfois sans âmes et maintenant nous arrivons dans les rues parfaites à l’image de la mythique série Desperate Housewives. Tout est propre, net, sans défaut, rien ne traîne.

Pour ces 4 jours, nous sommes hébergés par Benjamin, un expatrié français installé en plein cœur de Singapour qui n’a pas hésité une seconde en voyant notre annonce sur Facebook alors qu’il ne savait rien de nous ! Nous apprécions retrouver un lieu propre, avec du confort, dans lequel on s'identifie en tant qu'Européen. On retrouve nos repères de petits français et on peut même boire au robinet sans notre filtre.

Avant de profiter de Singapour nous avons des paperasses de voyageur. On doit se rendre à l'ambassade indonésienne pour faire une demande de visa de 2 mois. On apprécie le côté strict de Singapour parce que pour une fois, la demande de visa avec les documents à fournir et le délai d'obtention étaient clairs. Nous n'avons pas eu besoin de fouiner des heures sur le net pour obtenir toutes ces informations. On récupère donc notre passeport demain avec notre visa.

Pour la suite on va se balader dans le quartier de Little India. Avant tout, il faut savoir que Singapour est un pays et non pas une ville comme pouvait le croire Steph au début du voyage. C’est en fait une cité état comme Monaco et le Vatican. Ce pays abrite une multitude de nationalités qui se mélange parfaitement. Singapour fonctionne par quartier avec son quartier little India, Chinatown, affaires et familiale.

On en revient au quartier indien. Ici, il y a un curieux mélange entre les couleurs de l'Inde et l'architecture de Singapour.

Nous apprécions aussi regarder les tenues des femmes qui sont plus belles les unes que les autres.

Le midi nos papilles mais aussi notre nez est mis à l'épreuve. En passant à travers un marché où les odeurs des épices, poissons et viandes se mélangent, on se retrouve à manger dans un énorme food court des spécialités indiennes qui nous réchaufferont bien ou plutôt qui nous mettront encore plus en sueur. Pour info : le restaurateur, nous a dit que ce n'était pas épicé ! Heureusement lol.


Mais ce n'est pas tout, on trouve aussi de nombreux temples hindouistes permettant de faire perdurer les traditions, religions et coutumes de la culture indienne. Sri Muni Buddha Gaya

Il est commun de voir de nombreux fidèles se recueillir. Nous les regardons avec attention tout en restants discrets.

Temple Sri Srinivasa Perumal 

On visitera aussi une très jolie mosquée:

Nous sommes complètement fatigués de notre demi-nuit et de notre journée. On se surprend en s'endorment en train de lire une explication sur un temple. Il est donc l'heure de rentrer et de se reposer.

On vous laisse sur quelques photos d'art de rue:

À demain ;)

2

Ce 2 ème jour, après le quartier indien, on se dirige vers une autre communauté. Le quartier chinois. La majeure partie de la population ici est d'origine chinoise (78%).

Le contraste vielles bâtisses avec gratte-ciels au fond est super sympa! Et puis nous arrivons à un temple bouddhiste vraiment grand de 5 étages.

Temple exposant la dent de Buddha. 

Le bâtiment en impose et à l'intérieur c'est assez impressionnant. Ce mélange de rouge et de doré, les belles statues, les milliers de bouddhas sur les murs... Et puis au bout de quelques minutes les gens entament une cérémonie. Très très étrange, les moines et les gens lisent à toute vitesse sans même prendre le temps de respirer. Ça fait vraiment une ambiance... spéciale.

On continue à l'étage pour voir la base de ce temple : une relique de bouddha. Nous voilà donc dans une salle réservée à la méditation avec plein de décorations en or et au milieu une canine avec un morceau d'os. Qui eut cru que nous verrions une dent de bouddha? On se dit aussi que le pauvre semble éparpillé un peu partout après avoir visité un temple au Vietnam ou il y avait un de ses sourcils lol



Après avoir marché à peine 100 m dans le quartier on passe devant un temple hindou, sri mariamman qui semble aussi en effervescence. En 2 pas nous avons sauté de la Chine à l'Inde. Nous voilà au milieu de tous ces beaux saris, les vêtements très colorés des femmes. On assiste aussi à des prières, très différentes. Ce n'est pas tous les jours que l'on peut observer cela dans les temples.

Temple chinois et temple hindou dans la même rue.  


On passe ensuite la pause déjeuner dans les rues commerçantes chinoises. On retrouve les baguettes et la nourriture chinoise et on se sent un peu moins étranger dans cet univers que l'on a côtoyé pendant 2 mois au début de notre périple.

On se dirige ensuite au musée de l'urbanisme. C'est un musée interactif qui présente l'évolution de Singapour et surtout les enjeux importants dont ils font face en termes de ressources et d'énergie, de transport, de gestion de l'eau... Ça donne envie d'en savoir plus. La grande maquette nous donne un aperçu de la ville.

Singapour est vraiment une énigme pour nous. Pour faire simple, en 1800 il n’y avait rien! En 1960 il y avait une petite ville pauvre. Aujourd’hui c’est un des pays les plus développé ou 1 habitant sur 8 est millionnaire ! C’est impressionnant de voir à quelle vitesse cela a évolué. Après quelques recherches et documentaires voici ce qu'il nous semble important de retenir :

Singapour est un territoire de 700 km² composé de 63 îles. C'est 1000 fois plus petit que la France (630 000 km²). Il y a 5,6 millions d'habitants. Vous avez fait le calcul ? Après Monaco c'est la plus grosse densité au monde car il y a du coup 8200 habitants au km² !!!

A l'image de la Malaisie, c'est un gros mélange de cultures:

- les Chinois composent 74,3 %

- les Malais, le peuple autochtone, représentent 13,3 %

- les Indiens forment 9,1 %

- et le reste, notamment d’Occident (3,3 %).

Dans la rue c'est donc un énorme mélange de cultures, de visages, et de codes vestimentaires différents.


Au niveau histoire, c'était une colonie hollandaise de 1684 à 1811, puis britannique jusqu'en 1958. De 1963 à 1965 c'était rattaché à la Malaisie. C'est donc depuis les années 1960 que Singapour a complètement changé pour devenir ce qu'elle est aujourd'hui. Difficile de comprendre comment et pourquoi mais Wikipédia nous aide un peu :

"Plaque tournante commerciale et financière entre la zone Pacifique et l'Europe, la ville doit son essor à sa situation maritime exceptionnelle à l'extrémité Est du détroit de Malacca, qui lui vaut le surnom de : « Cité marchande aux confins de l'Orient ». Elle possède le deuxième port au monde (après Shanghai) en termes d'exportations et de trafic maritime. Son économie repose sur les services bancaires et financiers (deuxième place financière d'Asie après le Japon), le commerce, la navigation (deuxième port du monde derrière Shanghai pour le tonnage cargo avec 501,566 millions de tonnes en 2010, mais aussi en conteneurs pour la même année avec 28 431 100 TEUs), le tourisme, les chantiers navals et le raffinage du pétrole (troisième raffineur mondial)."


Ce qui est impressionnant c'est la propreté des rues, la discipline des gens, cette impression de ville parfaite. Cela passe par de l'éducation et aussi un système de lois. Jeter son mégot, son papier, cracher ou uriner est punissable de 650€ d'amende. La vente de chewing-gum est interdite.

Au niveau transports, les rues sont très larges mais la circulation est très faible. Les taxes d'importation est de 120% donc une voiture coûte plus de 2 fois plus cher. Celle que l'on voit sont donc de grosses berlines de luxe ce qui ne déplaît pas du tout à Glenn qui se croit presque au salon de l'auto. Du coup les transports en communs sont super efficaces ! Il y a énormément de bus et un bon système de métro.

Enfin, même si les distances ne sont en fait pas très grandes (un peu comme à Lyon) il n'y a pas de pistes cyclables (ni de cyclistes).


C’est ensuite l'heure d'aller récupérer nos visas indonésiens à l’Ambassade et de se reposer un peu en avançant sur le blog. On vous laisse sur quelques photos de street art très présent dans la ville:

3

Pour notre troisième journée, on débute par une matinée tranquilou chez Ben ! On rattrape notre retard du blog avec le champ des oiseaux en arrière plan.

Le midi, chacun met sa petite touche pour un bon repas.

Ben nous fait l'honneur de nous ouvrir une boîte de foie gras et forcément on fond. La nourriture française ne nous manque pas tant que ça mais évidement quand on nous propose des choses comme celle-ci, on ne peut pas refuser !!

L'après midi on part en direction du quartier des affaires et plus précisément le Singapour que tous le monde s'imagine : buildings, bâtiments futuristes, jardins botaniques et hôtels de luxe. Nous passons la journée la tête en l'air à regarder vers l'infini des buildings. Certains ont vraiment un design très recherché, avec une architecture originale.

On remarque aussi que le gouvernement est prévoyant sur beaucoup de choses depuis déjà des années. Par exemple, pour beaucoup de buildings les rez de chaussés ne sont pas utilisés et sont aménagés en voies piétonnes couvertes en cas de pluie car oui il peut pleuvoir à Singapour surtout des pluies tropicales.

D'ailleurs nous avons à peine le temps d'arriver devant le célèbre Marina Bay avant de prendre une averse.

Le Marina Bay c'est un hôtel de 2560 chambres avec sur la plate-forme la plus longue (150 mètres) piscine en hauteur du monde. Son coût est de 5,5 milliards de dollars!

D'ici, on a aussi une superbe vue sur le quartier des affaires.

Ce quartier de Singapour montre bien la richesse et la réussite du pays. Rappelez-vous, il y a peu d'années c'était une ville marécageuse. Ils sont en perpétuel travail pour rendre Singapour parfaite et mettre en avant la ville.

Après l'averse, on part vers le célèbre jardin botanique. On est sur que vous avez déjà vu, des photos de Singapour avec des arbres futuristes, illuminés. Et bien, le 22 juin 2019 nous y étions ! Le jardin botanique est très beau, les passerelles au bord de l'eau vous donne la sensation d'être dans une véritable balade en bord de rivière. On y trouve aussi des œuvres d'art dont notamment ce bébé de 7 tonnes qui tiens uniquement par la main.

Au milieu de tout ce monde, nous entendons arriver des bruits étranges, comme des moteurs d'avions. On lève la tête et en fait on découvre d'énormes avions militaires qui déploient le drapeau national. Quelques minutes plus tard, de nouveau ce bruit de moteur, mais cette fois, se sont des avions de chasses en pleine course!! Nous sommes surpris de les voir d'aussi près. La sortie des réacteurs est juste impressionnante. On apprend le lendemain par Ben que ce sont en fait les répétitions pour la fête nationale.

Pour en revenir au jardin botanique, ça y est nous sommes sous les Supertrees. Ce sont en fait d'énormes arbres en structures métalliques qui sont en train d'être recouverts de végétation tropicale. À la nuit tombé, le mélange entre modernité, végétation tropicale et lumière est juste magnifique.

On profite d'un spectacle de sons et lumières sur ces arbres.

La soirée n'est pas finie. On se dirige maintenant vers le fameux hôtel Marina Bay Sand pour assister à un autre spectacle d'eaux, sons et lumières. En route, nous voilà en train d'assister aux répétitions du feu d'artifices. Génial, on a vraiment de de la chance aujourd'hui ! Le spectacle de sons et lumières dure 15 min, avec toute la technologie possible. Des images sont même projetées sur un écran fait d'eau! C'est très sympa.

Il n'est pas loin de 22h, la faim au ventre. Nous sommes dans LE quartier chic de Singapour. Autant dire que c'est compliqué de trouver dans notre budget. Guillaume nous a provoqué l'envie d'un burger quelques heures plus tôt au téléphone. On craque donc pour un burger King! C'était tout de même plus simple ;)



C'est ainsi que nous finissons notre troisième journée à Singapour.

4

4 ème et dernier jour à Singapour.

On se laisse un peu de temps le matin puis nous partons pour notre dernière visite, le quartier musulman.

Nouvelle ambiance avec 2 jolies mosquées et quelques échanges avec une musulmane japonaise. Pas courant ! Cela nous permet d'apprendre de nouvelles choses sur cette religion que nous connaissons peu. La mosquée au grand dôme dorée est assez impressionnante. Encore une fois à Singapour en quelques minutes de bus on a l'impression d'avoir changé de continent.

On se balade ensuite dans les petites rues aux alentours ou se succèdent des œuvres et peintures de rue. C'est aussi très plaisant de se promener car les cafés et autres magasins sont agencés et décorés dans des styles bien sympa.


Le choix est difficile mais voici certaines de nos peintures préférées:

On a même la chance de voir des artistes en train de peindre:

En fin d'après-midi il est temps d'aller chercher nos sacs. Nous revoyons Benjamin avant de partir. L'occasion de le remercier encore pour sa générosité, pour nous avoir accueilli et fait confiance sans rien savoir de nous. On a pu en apprendre plus sur Singapour et sur la vie d'expatrié en discutant avec lui qui y vit depuis 3 ans. C'était intéressant et bien mieux que de lire une page Wikipedia. C'est grâce à tous ces gens que notre aventure nous enrichit.


Voilà c'est l'heure de rejoindre l'aéroport!

• • •

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !

Au début de notre périple nous avions découvert un documentaire qui parlait de plusieurs types de voyageurs qui nous avait beaucoup plus. Maintenant que notre aventure a commencé depuis plusieurs mois, nous souhaitons faire une vidéo du même genre en répondant à des questions.

Du coup:

- D'un, on vous invite à prendre 1h pour regarder le documentaire ci-dessous,

- De deux, si vous avez des questions à nous poser par rapport à notre aventure, écrivez les en commentaires à la fin de l'étape (ou envoyez nous un message privé). En étant rentrés en France en février, on a vu que vous avez beaucoup de questions alors lâchez-vous! On choisira les meilleures !