Avant le départ

On sait au fond de nous que deux semaines de voyage nous laissent toujours sur notre faim, c'est pourquoi la soif de liberté nous accompagnera pendant ces prochaines années.
Août 2017
435 jours
1

Après avoir décidé de partir plusieurs questions se présentent à nous :

Ou partir?

Combien de temps?

Sous quelle dimension?

Quand?

Financer/Travailler ?

...

Avec presque 200 pays dans le monde, il nous a fallu faire des choix. Sur la plage de Miribel, nous avions commencé à marquer d'une croix les pays qu'on souhaitait découvrir : Brésil, Afrique, Cuba, Cambodge, Canada, Chine... En voyant la liste s'allonger, on a vite compris qu'on ne compterait pas des mois mais des années d'aventure !!!

L'idée n'est pas de comptabiliser un maximum de pays et de monuments incontournables. Notre volonté est de sortir des sentiers battus, profiter des instants présents et prendre le temps de se perdre dans les petits recoins du monde.

Désireux de ne pas avoir une date de retour, il nous tout de même fallu établir une date de départ. Le temps de faire des économies, de préparer le projet et de profiter au maximum de nos proches, le mois d'octobre 2018 était évident!!!

Malgré cette année d'économie, on comprend qu'il sera nécessaire de travailler durant notre périple dans 2 pays : l'Australie et le Canada.

Maintenant passons aux choses sérieuses?

2

Quoi de mieux qu'un cadre avec notre bonne vieille carte du monde au centre?

Ayant une liste de pays à découvrir, il nous fallait faire mûrir ce beau projet. C'est un tableau bricolé par nos soins qui allait nous aider au quotidien. On pouvait y noter nos attentes, poser des mots sur nos désirs et nos envies. Ce tableau regroupait aussi des penses-bêtes plus techniques liés à l'organisation du périple. Trônant dans notre salon, c'était déjà un moyen de partage avec notre famille et nos amis. C'est aussi comme cela que certains défis originaux nous ont été lancés (hein Amélie? 😉). Il sera un support pour communiquer sur le voyage durant toute cette préparation et on s'en servira jusqu'au jour du départ.

Comme le tableau ne suffisait pas pour tout préparer en détails nous avons aussi utilisé un tableau sur ordinateur (excel).

Pour chaque pays une comparaison des points suivants était nécessaire:

-météo

-conditions d'entrée dans le pays/visa

-budget journalier

-nombre de jours souhaités dans le pays

-vaccins...


D'autres thèmes étaient aussi détaillés comme la pharmacie, le sac à dos, contacts à l'étranger...

3

Il ne suffit pas d'avoir sélectionné la saison tongues et maillot de bain et d'avoir le budget nécessaire pour entrer dans un pays.

Nous avons du respecter certains impératifs sanitaires et administratifs.

Concernant les visas, on ne pouvait pas faire toutes les demandes à l'avance car il faut parfois indiquer des dates précises d'entrée dans le pays et une fois délivré le visa doit être utilisé dans les mois suivants.

Nous partons donc pour ce tour du monde avec pour seul visa en poche: le visa chinois. Il nous a fallu pas mal de temps pour préparer le dossier mais peu de temps pour l'obtenir auprès du consulat chinois de Lyon.

On a donc 2 visas de 30 jours avec obligation de sortir du territoire au bout du 30e jour.


Concernant les vaccins, nous avions déjà un petit panel (hépatite A, hépatite B, typhoïde, méningite...) mais cela ne suffisait pas. Face à notre voyage nous avons dû compléter avec la fièvre jaune, encéphalite japonaise et la rage.

Au passage merci à notre mutuelle pour le remboursement de nos vaccins car nous étions à un total de plus de 500 euros chacun.

Après toutes ces injections, et les 2, 3 effets indésirables, nous voilà prêt pour affronter la vie sauvage!

4

Billets en poche depuis le mois de juin, il nous reste encore pas mal de choses à faire avant d'enfiler notre tenue de nomade.

Après de longs mois d'efforts et de négociations nous parvenons à quitter nos emplois dans de bonnes conditions (avec une clavicule en moins pour Glenn).

C'est ensuite au tour du déménagement de commencer. Grâce à internet, nous arrivons à vendre la plupart de nos meubles pour avoir le minimum d'affaires à stocker. Un grand merci à tous ceux qui nous ont aidé de près ou de loin pour ce déménagement et ceux qui ont accepté de stocker le reste de nos affaires.

Il faut aussi vendre voitures et moto, ce qui nous donnera du fil à retordre jusqu'au jour du départ.

C'est donc fin août que nous quittons définitivement notre appartement lyonnais pour commencer un peu de vagabondage entre nos 2 familles jusqu'au départ.

Un gros travail reste encore à faire, le Sac à dos!

5

Faire notre sac à dos, n'a pas été une mince à faire!!

Nous ne compteront pas le nombre d'heures passées sur internet et dans les magasins de sports. Nous partions de quasi zéro.

Il était nécessaire que dans notre sac à dos nous ayons de quoi faire face à la chaleur et au froid. Nous avons beaucoup appris sur les vêtements techniques, types de chaussures et matériaux spécifiques.

Il est important que notre sac à dos ne fasse pas plus de 20% de notre poids. La guerre aux objets superflus est déclarée.

Voici quelques exemples de choses que vous pouvez trouver dans notre sac :

- Gourde filtrante : elle permet de filtrer bactéries, virus, métaux dans n'importe quelle source d'eau. Cette gourde est écologique car nous consommerons moins de plastique. Elle est aussi économique car 6 mois d'achat de bouteille d'eau représente 150 euros et 6 mois de gourde 40 euros.

- Vêtements en laine de mérinos : cette laine permet de bien gérer la température corporelle et la transpiration. Petit plus, elle ne pue pas 😀

- Chaussures de trail : elles sont légères, respirantes et avec un bon maintien pour le pied. On peut les utiliser en ville ou à la montagne.

- Trousse de toilette : vite limité, nous avons juste un shampoing solide (2 mois et demi d'utilisation), un savon faisant plus d'une dizaine de fonctions (nettoyant corps, déo, lessive, baume rasage...), brosse à dents, dentifrice, huile, brosse.

- Liseuse numérique : nous aimons bien lire et nous tenions à avoir de la documentation sur chaque pays où lieux. L'odeur des pages, la gestuelle va nous manquer mais il n'est pas possible d'avoir tout ça dans notre sac. Pour le même poids qu'un livre, nous pouvons partir avec 3 000 livres!

- Lampe frontale : ce n'est pas un achat si classique que ça. Dans le détail, on a choisit une lampe frontale avec un éclaircissement de 35 mètres, avec 3 positions possible en fonction de l'activité effectué. Nous avons aussi un mode lumière rouge, qui permet d'éviter l'éblouissement lors d'un repas, ou discussions et mode alerte (pour les activités de nuit)

Au final, nous arrivons à un poids total de :

- 11 kilos pour Stéphanie + 5 kilos petit sac

- 17 kilos pour Glenn + 6 kilos petit sac.

Plus de 150 objets à faire rentrer 

Ça va être le moment de faire nos au revoirs.

6

Nous avons essayé de profiter au maximum de nos familles et amis durant le mois et demi qu'il nous restait. On a eu un emploi du temps bien rempli et on avait envie de marquer le coup avec chacun d'entre vous.

1 week-end ne suffisait pas. Du coup, on passe à 3 week-ends d'au revoir. On va dire qu'on n'aime pas faire simple😀


Premier week-end, le 15 septembre avec tout nos amis qui ont fait le déplacement jusqu'en Ardèche.

Planning du week-end, sport, apéro et soirée disco (merci encore à Boris) 😉

Deuxième week-end, une journée avec la famille de Glenn.

Tout le monde à répondu à notre invitation pour cette journée. Ça nous a permit de tous vous revoir, de vous expliquer les choses plus en détails et de partager de bons moments.

Troisième week-end, une journée avec la famille de Steph.

Familles Coelho et Dos Anjos réunies signifient beaucoup d'anniversaires à fêter.

Un grand goûté, pétanque et soirée paëlla pour profiter une dernière fois de vous et vous dire au revoir

Voyager vous laisse d'abord sans voix, avant de vous transformer en conteur. (Ibn Battuta, explorateur berbère)

Ainsi, selon cette citation on ne manquera pas de partager et de vous faire voyager avec nous !!

7

Les sacs sont bouclés, nous avons dit au revoir à tout le monde.

Maintenant l'aventure commence, avec un premier vol de Genève à Dubaï le 9 octobre à 15h15. Puis un deuxième vol de Dubaï à Pékin à 4h. En tout nous avons fait plus de 8000 kilomètres et 13 heures de vol pour arriver aux pays des yeux bridés 😀

À nous la découverte de Pékin!