Carnet de voyage

Sur le chemin historique de Saint Martin

G
Par
83 étapes
339 commentaires
55 abonnés
Dernière étape postée il y a 1364 jours
Par Gilou
Bande verte et citoyenne, notion de partage, il n'en fallait pas plus pour me donner envie de vivre ce chemin . La via Sancti martini, chemin historique de Saint Martin, sur 2500 kilomètres .
Mars 2017
11 semaines
Partager ce carnet de voyage
14
mars
14
mars
Publié le 14 mars 2017
Il est long le chemin
20
mars
20
mars
Publié le 20 mars 2017

C'est parti.

Vol Bordeaux Lyon puis Lyon Budapest

Ce soir étape à l'auberge de jeunesse the Groove en plein centre ville de Budapest à 300 mètres à peine du Danube.

Magnifique capital que j'entrevois trop peu car demain matin je prend le train pour mon point de départ .




Métro de Budapest
21
mars
21
mars
Publié le 21 mars 2017

Voyage en train ce matin pour arriver en début d'après midi à Szombathely ou il fait un temps ensoleillé. Direction le Martineum mon point de départ et mon gîte pour ce soir.

C,est tracé  au sol,  

Après un petit peu de marche pour s'y rendre , je suis accueilli par Katelin, une hongroise qui parle couramment le français.

Elle va m'aider pour les première étapes, à trouver des hébergements.

C'est très sympa.

Aun programme de cette après midi , visite de la ville à vélo. ...

Differents édifices  de szombathely  
22
mars
22
mars
Publié le 22 mars 2017
Le point de départ au Martineum de Szombathely ,  borne 0 kilomètre. ... reste 2500 sauf égarement sur le chemin....

J'ai raté la distance du marathon de peu sauf que j'étais plutôt parti pour 30 kms mais les comptes approximatifs sont à prohiber dorénavant

Le chemin avec tous ses bonheurs et sa 1 ère  difficultée, c'est passé sans  me  mouillé! 
L'église du  village  de Jak 

Côté coup de la vie, J'ai pique nique pour 1,20 euro ce midi.....

Différentes vues  
Aire de jeu du village hongrois 

Visite de Kormend le matin avant de partir.

Kormend sous toutes ses formes... 
23
mars
23
mars

Temps ensoleillé pour cette nouvelle journée.

Je quitte Kormend vers 8 h 00 pour une nouvelle journée de marche et de découverte. Le plat pays que j' ai eu hier à fait place progressivement à des vallons. L'agriculture moderne prédomine .

LEs bonnes odeurs de fumiers répandus dans les champs m'ont parfois accompagnée sur le chemin.

L'église de Nadasd

Le chemin parfois route...

Ça  c'est un abri bus de luxe, avec étage  pour voir le bus  arriver....
Une pensée  pour ma fille 

Et au détour du chemin un petit coin de paradis perdu au milieu de nulle part

Puszacsatar.   un lieu magique 
Ils n'ont jamais cessé de les utiliser en Hongrie, j'en ai croisé  plus d'un WC sec !!! 

Il était temps de finir l'étape, au passage des vues de Zalaővő, certaines originales.

Petite fin de parcours très harde car mon gîte est à 2 kms du chemin tout en haut d,une montée, mais cela valait le coup.

une chambre  avec une très belle vue . 
24
mars
24
mars

Une nouvelle étape ensoleillé à mon plus grand étonnement ...

2 kms pour rejoindre le chemin et pas une âme charitable pour me conduire.

Alors marche !

Une bien belle journée, agrémentée par le visage de la Hongrie rurale qui donne du bomme au coeur....

Chemin qui traverse de très grande et belle forêt .

Jeu de piste à gauche chercher les balises, à droite chercher le chevreuil. .... 
Quelle circulation! 


Du pré à la basse cour
J'ai même  rencontré  serge.....Le  lama...

Un échantillon de l'architecture des maisons hongroises parfois de " gaingois "

Une pompe à bras du pays pour mes amis anciens de la pompe. 
On continu dans la série arrêt  de bus typique 
Il pourrait tondre leur mouton de garde! 
Maisons secondaires tolérées  sous  l' ancien régime  communiste.  Clocher thypique  

Mon chemin en Hongrie se termine, je fais une halte ce soir dans une ferme bio très sympathique dont le propriétaire Hongrois parle couramment le français

Kercabiofarm 
25
mars
25
mars

Me voici en Slovénie, encore faut il le savoir car à part le changement de bitume pas de panneaux ni de douanier. ...

Dépaysement total , je rentre dans un pays nickel, trottoirs, éclairage public, jolie jardin, maison propre etc, par contre pas folichon le balisage.

Le jeu de piste a été copieux!

Je  viens de passer la frontière, je suis en Slovénie  
Chapelle Saint Martin et église  de Domanjševci 1  er village slovene  .
Différentes  vues de la région  
Chapelle de selo 
Église  de Moravske Toplice. 

Après un parcours chaotique, j'aperçois enfin ma pension sur les rotules!

En face d'une église .
La photo du jour, des ruches de toutes les  couleurs  et dans un endroit  insolite  ! 
26
mars
26
mars
Pou bien commencer la journée  un petit  déjeuner  très  copieux à la mode hongroise  

Encore une belle journée ensoleillée très longue mais riche d'aventure et de rencontré.

Tradition de la Hongrie ? C'est rigolo ! 
Murska sobota 
Recontrer

Une journée agréable à cheminer sur les routes et chemins.

Après moult péripéties pour trouver un hébergement, je me résouds à dormir à la belle étoile, bien qu,il annonce une nuit froide.




La nuit a  été  bonne mais fraîche  ô degré. .... 
27
mars
27
mars
Publié le 28 mars 2017

Départ de bonne heure, je ne savais ce que j'allais découvrir aujourd'hui, la journée s'annonçait ensoleillée. ..

Suivre le chemin balisé en Slovénie, ce n'est pas chose facile. ...alors je n'est pas  hésité  à demander  aux bisons, futé  non! 
Espérons que ce magnifique  édifice  à l'horizon est sur mon chemin  

Gagné, il était sur ma route, plutôt dans la ville de Sveta trojica.

La chance me sourit aujourd'hui car j'ai pu visiter l'église de la Trinité , un superbe édifice que j' ai pu visiter grâce au père franciscain présent et qui de plus parlait le francais.


Une merveille 

Direction Maribor ou m'attend Silva rencontré hier,qui m'a gentillement invité chez elle à faire étape. J'ai été reçu royalement, qu'elle hospitalité !

Maribor et les environs de mes hôtes qui habite au bord de l'ea 
28
mars
28
mars
Publié le 28 mars 2017

Visite le matin de Maribor.

Encore un temps très ensoleillé,en route pour Pour, une des plus belle ville historique de slovenie.

Étapes le midi à Dvorjane ou l'on peut admirer une petit église avec des fresques de toute beauté.

A couper le souffle  

Passage aux ruines du château de VueBerkeley qui se trouve bien sûr en haut d'une colline, dur dur la montée avec ma wheelie.

Un point de vue  exeptionnelle.  
Arrivée  sur Ptuj 
29
mars
29
mars
Publié le 29 mars 2017

Visite dans ce début de matinée de cette ville de Ptuj prononcé "ptouille", je pense une des plus belle ville de slovenie, riche en architecture, château, églises, monastère franciscain, etc, je comprends pourquoi le chemin fais ce grand détour. ..

PTUJ ET SON REFLET DANS LA RIVIÈRE 

J'ai très bien été reçu à office de tourisme, l'échange en anglais à permis de partager le chemin de saint martin, et les documents présentant l'histoire de cette vielle cité .

La cité dans tous  ses états. ... 

Une petite pause café très sympa.




Le chemin m'appelle, je dois quitter avec regret ce magnifique endroit, dont les gens sont d'une grande gentillesse.

Merci  au photographe slovene rencontré  sur cette passerel le. 

Passage dans un des endroits le plus emblématique de cette contrée la Basilique de la vierge marie à Ptujska gora

Petit clin d'oeil d'ici de la. ...

En cette fin de journée, je ne trouve pas d'hébergement, même le camping pourtant sur le chemin au bon endroit est fermé. Le seul rencontré sur mon chemin jusqu'à maintenant. Inutile d'espérer, les campings n'ouvre pas avant mai.

J'ai donc planté ma tente en pleine forêt, ce fut encore une nuit magique, moins froide que la 1 ère.

30
mars

Une journée qui s'annonce plutôt difficile du point de vue de la march

Point d'arrivée prévu à 800 mètres d'altitude.

Sur mon chemin la ville de Slovenska Bistricia, ou j'ai encore un excellent accueil à l'OT.

Les édifices religieux  
Maisons remarquables et manoir de Slovenska Bistricia.  

Après ce doux interlude, le plat de résistance m'attendais...

Passages délicats, étroits, empierrées, des montées, des descentes, et un balisage très aléatoire, tous les ingrédients d'un sentier de montagne difficile.

Enfin "le grall" en vue

Le village de smartno na  pohorju, la chapelle saint martin,avec son cimetière avec des tombes toutes fleuries et illuminées

My accommodation for this night

Gostišče dovnik  e.
31
mars
31
mars

Nouveau défi pour cette journée, je dois monter à Sv tri je kraili, petite station de ski à 1200 mètres d'altitude.

Ce fut grandiose,par la beauté de la région, mais aussi par la montée qui a été très galère en m'étant à moitié pommé. Bien sûr ça grimpait sacrément.

Toute peine mérite sa récompense et j'ai été servi.

Une ferme de montagne slovene 

Oooooo

La station de ski avec sa  chapelle dont le sol est en terre battue  

La descente était longue mais sans difficultées majeurs.

Panorama 


Chapelle  Saint martin sur les hauteurs  de Zrece  
1
avr
1
avr
Publié le 1er avril 2017

Je pensais bêtement que le plus dur était passé, en réalité la Slovénie est loin d'être un plat pays. Suces si on ininterrompu de montée et de descente les unes plus dur que les autres.

Qu'est ce qui est le plus dur ? Les montés où ,les descentes ?

Réponse ni l'un ni l'autre ou plutôt les deux.....

Je regrette mon plat pays, mais juste pour le confort de la marche


Belle renconte que ce chateau en ruine au début de la montée , au sommet à 720 mètre pas de cadeau...

Mais à la fin de la descente j'ai encore été récompensé au delà de mes espérances, pour l'instant le plus belle endroit de la Slovénie pour moi.

ZIČKA KARTUZIJA, monastère



Petite fête  d'intronisation  devant le monastère  et en musique local Bien jsur j'ai eu le droit au petit pot offert 

Je ne sais pas si c'est les deux verres de vin qui m'ont fait effet mais j'ai perdu le nord ou plutôt mon chemin ce qui m'a permis de passer devant cette maison ou j'ai trouvé une représentation de saint martin.


En chemin, j'ai rencontré une jeune slovene qui m'a accompagné pour finir le chemin , un vrai moment de partage.

Une journée encore riche de rencontre, et je profite du beau temps pour savourer une nuit dehors


2
avr
2
avr
Publié le 3 avril 2017

Après une bonne nuit, passée en tente, je me réveille avec un lever de soleil.

Encore du beau temps même très chaud.

Église  Saint  martin  de smartno v rožni dolini, un intérieur d'une grande beauté  
Chapelle  de kartunska  

Aujourd'hui je n'ai pas bu, mais j'ai encore perdu le chemin n'ayant pas suivi le bon balisage et manque de chance pas de réseau pour me localiser sur la carte, vu la suite, je m'en serais bien passé

Ascension du vinska gora à 800 mètres d,altitude  à l'arraché tellement la pente était raide à travers bois 
Un peu de réconfort avant cette ascension, avec ce jolie moulin qui fonctionne encore de temps en temps  

Enfin arrivée vers 18h00 sur Velenje, ou je suis attendu par Silva et André qui m'ont accueilli pour cette soirée,

Un moment de partage extraordinaire, d' une très grande gentillesse et le coeur sur la main,j'ai été dorloter .

Dîner et petit déjeuner slovene local,visite de la ville et des environs

Le bonheur de la rencontré et du partage.Un grand merci

La ville de Velenje et son tremplin de saut en synthétique  
Mes hôtes et leur maison sur les hauteurs de  Velenje
3
avr
3
avr
Publié le 3 avril 2017
Gora olijka Church of the holly cross

Départ paisible de Velenje après cette halte reposante,petite étape facile en vue, avec je pense une dernière journée de beau temps

Passage dans la ville de smartno ob paki, ou je fait une grosse halte.

Je dois avoir un train de retard aujourd'hui!  

La dernière partie du parcours se fait tranquillement le long d'un cours d'eau donc sur du plat...

Arrivée au monastère franciscain de Nazarje ou je suis reçu par les frères Thomas et André

Nazarje franciscain monas 

Après le repas partagé avec les frères franciscain, frère Thomas me fait le récit de l'histoire du monastère avec ensuite la visite commentée de l'église et de la chapelle de toute beauté.

Je savoure à quel point j'ai eu le privilège de vivre ce moment très fort.

Il est temps de rejoindre ma cellule pour y passer un nuit de retraite.

4
avr
4
avr
Publié le 5 avril 2017

Début d'étape sympa, mais aucun balisage sur 15 kms.

Arrivée sur le village de šmartno ob dreti .

Eglise Saint martin,que je peux admirer grâce au prête qui bois un coup pas très loin...

Très  belle représentation de saint martin  

Au passage , le café du coin fermé, m'offre un café turc comme il se doit, avec le tampon de saint martin.

Me voilà parti pour une ascension de 600 mètres pour atteindre un col à 900 mètres sans trop de difficultés .

Sauf que Bonjour la descente , petit sentier à flanc de colline ,difficilement praticable, encombré de tronc d'arbre.


Pratiquement pas de village traversé, peu d'habitation, la nature

Arrivée sur le village de Motnick, où je bois un jus d'orange offert par la patronne du bar local.

Quelle gentillesse ces Slovènes. ..

Vu l'heure, je me dis que je pourrais faire un petit bout de route en plus, le prochain village étant distant de 5 kms.

J'étais pourtant hésitant à rester dormir là tellement l'accueil était chaleureux.

Résultat, je me suis pommé avec 5 kms en plus sous un orage...

A Trojane un seul hôtel, trop cher et pas sympa.

Que faire à 18h30, trempé sans solution d'hébergement.?

Je m'adresse donc en désespoir de cause aux serveuses d'un établissement de restauration qui s'avère très renommé, pour me trouver une solution.

Et je me retrouve invité par la famille d'une des serveuses queĺle générosité , une famille adorable avec qui j'ai passé un soirée très sympathique.

Saint martin, le chemin du partage encore une fois.

Village de motnic
5
avr
5
avr

Quelle hospitalité ces slovènes!

Je quitte ce matin avec un petit déjeuner copieux, je devrais dire brunch, cette famille avec regret, mais beaucoup de remerciement.

Magnifique vue de ce début de matinée  

Je continue mon parcours dans une région où les villages et maisons ce font rares. Encore pour ce jour des montées importantes 1 150 mètres, hier 1300 mètres.

Y compris encore sur des petits sentiers escarpées, où ma wheelie à du mérite de pouvoir passer.

Les sentiers de montagne  
Chapelle Golčaj du 13 eme siecles perchée  à  750 mètres  d'altitude  
Château chapelle et église  rencontrés   par ci par  là. .. 

Je continue mon chemin mais je ne trouve pas d'hébergement .

Par contre les gens toujours aussi généreux, je récolte des pommes ,de la bières, du saucisson et pour couronner le tout une jeune qui tient un sympathique bar avec vue imprenable ce démène et me trouve une terrasse de maison prêté pour m'installer pour la nuit.Elle me laissera non sans regret dormir dehors, et m'offre pour me réchauffer une bonne soupe et du pain.

Décidément ce chemin est tous sauf un calvaire. ...

6
avr
6
avr

Petite étape, afin d'arriver en début d'après midi dans la capitale.

Mais grande par les émotions ressenties ce matin sur le chemin.

Je n'ai pu retenir mais larmes tellement mes ressenties étaient profonds.

Le partage est tellement intense aussi bien sur mon chemin qu' à travers mon blog que j'ai pleuré de joie , de bonheur.....

Un lieu de pause sans artifice, mais dont j'ai encore goûter la générosité du patron qui a tenu  à m'offrir à  manger... 

Me voilà arrivé à Ljubljana, capital de la Slovénie, au 16 ème jours de mon parcours, ayant parcouru 500 kms.

Je prends mes quartiers dans une auberge de jeunesse en plein centre ville.

J'ai le plaisir de partager, un moment convivial, autour d'un excellent repas de poisson, avec Pierre Yves Fux, marcheurs au long court entre autre sur la voie de Saint martin, ambassadeur de Suisse en République de Slovenie et près du Saint-Siege.

Encore un moment très intense sur la voie de Saint Martin !

Le centre ville 
Les 1700 ans de saint martin 
7
avr
7
avr

Je quitte Ljubljana avec un certain regret, car je n'ai pas vraiment pris le temps pour visiter cette capital d''une taille raisonnable et qui recel mille trésor d'architecture, château, églises , bâtiments, parcs, etc....

On s'y sent bien...

On ne se  lasse pas d'admirer... 

Chemin plat pour quitter cette capital sur 8 kms puis les choses sérieuses reprennent, monte plus ou moins rude pour aboutir au milieu d' après midi à environ 700 mètres d'altitude à Koreno nad horjelos, église située en haut d' un sommet avec une vue splendide sur toute la région à 360 degré.

En arrivant, je me suis demandé si il n'y avait pas quelque chose qui cloche . ...
Mon toit du monde.  

Et encore une rencontre improbable, en quittant ce jolie point de vue, je m'assoie sur un banc avec table devant une maison qui je pense, est un bar ,fermé à cette époque, quand je vois arriver un tracteur avec une benne devant, monsieur pilote,madame se fait transporter dans la benne.

La conversation s'engage , je suis surpris que madame parle bien anglais, et je me retrouve avec gâteau, bière que je savoure avec mes hôtes de l'instant.

Encore un moment de partage d'où je suis reparti avec de quoi manger, pain et saucisson fait maison...

Mes hôtes  du moment  dont je me suis aperçu que je les avais photographie en action photo de gauche 

Mon village étape devait être Samatorica, mais pas d'hébergement et personne à l'horizon.

Je continue malgré qu'il soit tard jusqu'au village de šentjošt. Je croise une personne Irina qui me trouve tout de suite une solution d'hébergement .

Péter qui a des appartement de standing dans une superbe bâtisse qu'il a rénové lui même durant 15 ans me propose de m'y accueillir. J'ai le droit à la visite de tous les appartements de la maison les uns aussi jolie que les autres.

Avec un grand sourire il m'offre de passer la nuit ici, boisson de bienvenue bien sûr!

Mon refuge pour moi tout seul pour cette somptueuse pour le pauvre pèlerin que je suis 

Je termine la soirée dans la ferme bio d'irina qui m'avait spontanément invité avec bien sûr de la nourriture et des boissons produit dans la ferme.

Quelle joie de cet instant de partage,cerise sur le cadeau en plus de parler anglais elle parle un peu le français.

Au fait le vrai gâteau était un strüdel.avis au amateurs.

Si cela continue je vais finir le chemin comme cette bique!  
8
avr
8
avr
Publié le 9 avril 2017

Enfin une petite étape qui devait me permettre de prendre le temps et du recul sur tous les événements rencontrés.

C'est loupé dès le départ, car je suis invité à partager le petit déjeuner type slovène avec peter et sa famille qui m'attendent à leur domicile.

Encore un grand moment partager avec les grands parents, le père, la mère et les enfants.

Une partie de la famille et leur maison. 

Me voilà parti à. ..... 10h 30.

Mon parcours aujourd'hui n'est pas très compliqué et il y a peu de dénivelé.

Au loin les montagnes  pré  alpines enneigées  
C'est pas toujours facile mais "ça  marche  

Petite halte repas en début d'après midi au village de Zanala où l'on peut admirer l'église Saint martin, ouverte avec encore de jolie fresques dont une de saint martin.

L'église de Saint martin de zaplana  

Arrivé å Logadec je pensais passer une soirée tranquille au 1 er refuge de pèlerin que je croisait sur ma route.

Peine perdu, me voilà de nouveau invite par mon hospitalier du jour, Grégoire

à une représentation dans une salle ce soir à 19h 00 , il s'agit d'un spectacle de bénévole d'une ville voisine sur la vie de jésus, sa mort et sa résurrection, accompagné d'un choeur et de musicien avec ue tonalité pop rock....

2 heures de spectacle captivant tant la mise en scène est incroyable pour des amateurs.

Suivi d'un pot avec encas sucré où je retrouve medusé peter et sa famille ,heureux de me savoir là.

Je rencontre également d'autre personne à cette occasion, et je découvre que je commence à être connu sur mon chemin, ayant fait l' objet d'un article sur un journal local !

Encore une journée riche en rebondissement et en partage.


Que le spectacle continue!  
9
avr
9
avr
Publié le 9 avril 2017

C'est reparti ce matin avec un très beau temps, mais plus de guide papier, pas de carte, juste le tracé de hubert sur Google map.

En route pour de nouvelles aventures .

Mon hébergement refuge pèlerin  de la paroisse en face de l'église que je quitte en ce dimanche des rameaux  

Décidément ce chemin est voué aux rencontres improbables, puisque je me fait aborder le long de la route par un camping car ,ou je reconnais Maria qui m'avait gentillement offert bière café du côté de koreno.

Bien sur ,elle ne peut pas partir sans m'offrir de la nourriture....

Je quitte cette ville et je ne reverais un village que 20 kms après.

Ascension progressive sur chemin et route vers un col à 860 mètres .

Croisé sur un petit chemin isolé.toujous aussi jolie ces ruches !
Au col de Hrušica, je découvre les vestiges d'une forteresse  de l'époque romaine. 

Traversé par des pistes d'immense forêt en navigant au alentour de 800 mètres d'altitude.


Petit village de Bel trop mignon... 

Arrivée après cette longue étape à la ville de Vrhpolje où je visite la 1 ère église avec des représentations énormes toute en mosaïque, du plus belle effet.

En plus la chance d'entendre la douce mélodie de l'orgue  

Derrière l'église, je tombe sur un petit camping fort sympathique, ou on m'offre une carafe de vin du pays de bienvenue, fort délicieux et fruité.

Je passerais encore une nuit sans débourser un centimes, merci.


Camping avec une très belle vue sur les monts environnents  
10
avr
10
avr
Publié le 10 avril 2017

Une belle journée ensoleillée s'annonce.

Ça part tranquillement par des petites routes, dans une vallée.

Une étrange sensation me déroute. En fait j'ai déjà changer de pays,tellement mon environnement à changer. Je sens une influence maritime.

Les gens croisée parle l'italien, les maisons ont des toits moins pentus, la végétation est plus avancée, les églises ont des clochés plutôt roman.

Je suis pourtant toujours en Slovénie .

Au fil de mon avancée de nouveau parfum exulte.......

Toujours peu de bar ou magasin sur mon chemin...

1 er ouvrage d'art important rencontré sur mon chemin.  
Château  grad Rihemberk près de Branick 

Une fin d'étape difficile avec montée sur sentier très caillouteux, et un chemin impraticable à cause de la végétation .

Toujours de superbe point de vue  

Ma journée se termine au bar hôtel paradisio, où je suis conduit faute d' hébergement au village de skrbina.

Super établissement où je fais mieux connaissance avec Marko qui m'a accueilli. Il m'aide à faire mon itinéraire pour demain car je dévis quelque peu de mon chemin attiré par la côte. Il me montre les photos de ce coin et j'en ai déjà l'eau à la bouche.

Il prend soin de me parler et de me montrer les endroits les plus intéressants à visiter en Slovénie.

Appartement et bar Paradisio  

Il finit par me dire que je n'aurai rien à payer pour cette nuit et le petit déjeuner.

Marko

Décidément, la gentillesse est vraiment partout.

Rendez vous demain pour du très grand spectacle ...

11
avr
11
avr
Publié le 11 avril 2017

Mes derniers pas en Slovénie, ,petit pincement au coeur. ...

La Slovénie est vraiment un magnifique pays, très hospitalier.

Je reviendrais...

Passage de la frontière, je suis en Italie  

Un moment d'émotion dans cette matinée lorsque j'arrive sur la côte et que j'aperçois la mer.

Ville côtière de Sisteria, une baie avec un port splendide.

Direction un chemin côtier pour se rendre à Duino, s'est simplement splendide.

Le petit port de Duino  

Pas évident après de trouver un chemin acceptable entre la mer et la montagne, ou trône route, autoroute et ligne de chemin de fer.

Le piéton n'est pas le roi en Italie.

Ouf! c'est bien l'Italie , je reconnais la Fiat 500 et le Vespa, me voilà rassure!  
Halte sympa dans l'après midi, l'eau de la rivière surgit de nul part.? 

Traversé de ville de Montfalcom sans intérêt. Très industrialisée


Je poursuit mon chemin et trouve mon hébergement dans le presbytère, reçu par le prête Francisco.

12
avr

Temps magnifique pour continuer ce périple.

Aujourd'hui c'est que du plat un vrai bonheur!

On change vraiment de paysage  

Après le casse croûte ingurgité sur la place du village je rejoins en début d'après midi la ville d'Aquileia, Grandiose !

De loin ça promet  
Basilique Di santa Maria assumta  
A l'intérieur, éblouissant  

Il existe autour une multitude de découverte archéologique que je n'ai pas vu.

Rencontre sympa avec un couplé italien avec qui je sympathise, échange de mail et une invitation à les rencontrer chez eux pas très loin de mon chemin du côté de pavie .

Je poursuit jusqu'à Terzo d'aquileia puis je fais un aller retour pour entrer dans le village de San Martina et visiter son église San Martina avec d'anciennes fresques. Une première sur le chemin de saint martin!

Je termine mon étape à Cervignano ou je tourne un peu dans la ville pour trouver un hébergement bon marché.

Je terminé ma journée à 19h 30 avec 45 kms de marche.

13
avr

Une étape de plus mais sans grand intérêt, du plat que du plat,des routes et des routes plus ou moins grandes, un peu de chemin et miracle un petit sentier sur 500 m entouré de bois.

Je traverse constamment de grande surface agricole et de temps en temps un village.

Des champs,  des chants... 

Tout cela assez monotone.

Enfin un sentier  

Une fin d'étape ou je n'ai pas rencontré l ' hospitalité dont ce chemin est coutumié,e en particulier dans la paroisse ou l'apprenti cureton n'a pas denié me trouver une solution d'hébergement.

Je me suis résigné à aller dans un B&b.

Très déçu de leur accueil et leur hospitalité, même les hôtels où j'ai dormi mon mieux accueilli.

En résumé une journée sans saveur!


• • •
14
avr

Une étape marathon....

J'ai croqué du plat...Des canaux partout ce qui complique un peu le chemin mieux vaut être attentif et prendre le bon côté du canal...

Encore beaucoup de route, pas de sentier, des pistes interminables en ligne droite.

Les joies habituelles du marcheur.

Insolite et sympa cette décoration de jardin sur le bord de la route 
Des canaux il n'en manque pas...


Une rencontre sympa dans l'après midi, deux cyclistes,qui parle français et un grand moment d'échanges et de partages.

Une fontaine à eau plate et gazeuse payante avec une carte et son généreux donateur italien,sympa.

Une fin d'étape éprouvante où l'arrivée est inateniable ce soir, je me rabat au dernier moment sut les conseils d'une jeune italienne croisée sur une ville plus proche mais hors de mon itinéraire prévu.

Pas d'hébergement disponible, je plante la tente à la tombée de la nuit dans un coin du village.

15
avr
15
avr
Publié le 15 avril 2017

Debout de bonne heure, motivé par le point d'arrivée, je pars avec un bon en train.

Sur ma route... 

Les kilomètres s' enchaînent et direction le ponton d'embarquement pour rejoindre venise l'île de San Marco.

Le bateaux navette qui a relié  san Marco en 3/4 d'heure et venise en vue 

Arrivée magique sur Venise, même si le temps n'est pas très ensoleillé.

De plus je suis accueilli par les supporters de l'équipe de foot qui se rendent au stade en chantant.

Venise... 
Ses gondoles. 

Direction l'auberge de jeunesse où je vais passer la nuit.

Rendez vous demain pour une visite plus approfondie de cette envoûtante cité .

16
avr
16
avr

Joyeuses pâques à tous

Ils sont nombreux les italiens et les touristes à être venu passer ce long Week end pascal.

Superbe journée ensoleillée, ce matin qui donne à Venise toute sa magnificence.

Partout où se porte mon regard c'est l'émerveillement.

Palais, maisons vénitiennes, ponts, canaux, musées, ruelles, passages, églises , venise est d'une richesse incroyable.

A Chaque détour on découvre de nouvelle merveille.

Mais pour bien profiter de cette ville et des environs , il faut plusieurs jours de visite,

Pas une voiture à l'horizon,tous les déplacement se font à pied ou en bateaux bus.

Place aux photos pour mieux sentir les lieux.

Début de la place san marco 
Palais des dodges 


Je laisse derrière moi venise, il est temps de poursuivre mon chemin.


Jolie propriété privée avec un portail grandiose  

Un peu fatigué, je me suis repéré un camping à proximité de mon chemin,où je suis très bien accueilli,par la gérante qui parle français et qui de plus me fait un tarif.

Je retrouve l'hospitalité du chemin de Saint Martin.

Ça s'arrose, et j'ai le droit à un superbe orage !

17
avr
17
avr
Publié le 18 avril 2017


Je quitte ce camping sympa en forme, pour de nouvelles aventures,

Très vite je rencontre un couple sur mon chemin avec qui je sympathise .

Après quelques échanges et la rencontré d'ami je suis invité à partager un croissant et un café, dans un bar difficile à trouver ouvert aujourd'hui.

Encore un super moment de partage

Superbe villa croisée 
Un couple italien et un de leur ami ,un bout de chemin ensemble et une pause café offerte 

Et le chemin continue le long de canaux, parsemés de jolies maisons ou de palais.

Arrivée sur Padoue en milieu d'après midi directement sur la Basilique de Saint Antonin de padova.


Les cloîtres de la Basilique 

Visite de la basilique et de ses différents cloîtres après avoir laissé ma wheelie dans un local derrière le service d'information accueilli sur le parvis par des personnes fort sympathiques.

De retour de ma visite , je partage un long moment de discution avec Marzia de l'acceuil, qui parle le français et me conseil gentillement allant jusqu'à me donner des tickets de bus pour me rendre à l'auberge de jeunesse où je dois me rendre à 4 kms.

Ensuite visite de la ville.



Palazzo della ragione  


Prato della valle  
Le centre ville  
18
avr
18
avr
Publié le 19 avril 2017

Avant de quitter Padoue, il fallait que je refasse un tour, et j'ai pu profiter du calme qui régnait ce matin.

En route pour une autre cité touristique Vicenze...

Chemin tranquille le long de canaux  

Ce matin une bonne averse est tombée, j'en ai profité pour faire ma pause café, J'aurais réussi à éviter la pluie aujourd'hui.

Arrivée sur cette nouvelle cité riche de patrimoine,que l'on peut admirer.


L'entrée  de la vill 





Fin de journée tranquille mais fraîche.

Repos dans une auberge de jeunesse près du centre ville. Repas du soir pantagruelique avec poulet grillé et pâtes que je me suis mitonné.

Ça fait du bien...

15
mars
15
mars

Saint martin est un saint très populaire connu pour avoir partagé son manteau avec un déshérité à Amiens une nuit d'hiver 334. Fils de tribun militaire romain,il est né à Sabaria (aujourd'hui Szombathely en Hongrie ) en 316,il y a 1700 ans,a été élevé à Pavie où il a découvert la foi chrétienne, a été évêque de Tours et est mort à Candes saint martin en 397. La via sancti martini retrace en quelque sorte cette vie et joint donc Szombathely en Hongrie à Tours sur quelques 2 500 kms en passant par la Slovénie et le nord de l'Italie avant de rentrer en France par le col du petit saint Bernard pour joindre Tours par Lyon.

Aujourd'hui itinéraire culturel du conseil de l'Europe.

Le partage citoyen, c'est l'évolution de la conscience à l'absolue nécessité de partager au XXI ème siècle : l'eau, l'air, la nourriture, les ressources, les savoirs, les cultures, l'accès à l'éducation, au travail, à la santé, au logement .

C'est un partage, élargi qui appartient à l'humanité.



19
avr
19
avr
Publié le 20 avril 2017

Une belle journée s'annonce, mais certes un peu fraîche sous un soleil radieux.

Un bon petit déjeuner copieux pour me mettre en forme et me voilà parti.

En sortant de Vicenza ça monte à travers de petits rues bordée de jolies villas que l'on devine derrière de haut mur.

Puis on arrive au pied de la Basilica Monti Berica , avec en prime un point de vue magnifique sur la ville.


La basilica monti Berica  

Ensuite le chemin suit une ligne de crête sur plusieurs kilomètres avec de superbes points de vues.

Cela change du plat pays.


Passage dans le village de Arcugnano où je fais la connaissance d'Alinea qui tient un très joli bar,et qui m'invite à me restaurer longuement.

Quelle hospitalité , et un très grand moment de partage.

La vera Birreria  

Mon parcours me mène sur une vingtaine de kilomètres sur les hauteurs pour redescendre en plaine

Ne voyant pas trop de possibilité d'hébergement, j'envisage une nuitée dans ma tente , le vent est glacial.

Je fais donc une petit halte dans une boutique / bar, pour me réchauffer, et recharger mes batteries.

Encore un miracle,je suis accueilli les bras ouvert par Christina qui m'offre à boire et du pain et me permet de prendre mon repas qu'elle me réchauffe.

Panificio Rossi Freder

Et me voilà reparti quelques kilomètres pour planter la tente à la tombée de la nuit au milieu de la vigne faute de mieux.

20
avr
20
avr
Publié le 20 avril 2017


Départ de bonne heure vers 6 h 00 où je peux profiter du lever du soleil qui projette ses premiers rayons orangés sur les villages à flanc de coteaux.

Je suis une route pas très agréable pour atterrir dans le très beau village de Soale.


La route continue parfois dense en circulation jusqu'à la ville de San Martina Buon Albergo

Église Saint martin .   

Une fin de chemin plus agréable grâce à cette piste au bord de l'eau.

Puis je découvre cette ville de Vérone classée au patrimoine de l'unesco.


La ville de Vérone  

Je rejoint l'auberge de jeunesse pour me reposer et reprendre demain matin la visite de la ville avec moins de monde .

21
avr

Visite matinale de Vérone sans la foule, c'est agréable.

Duomo  de santa Maria
Arche scaligere 

Il est temps de continuer mon chemin, aujourd'hui le chemin devient plus agréable en sillonnant une région vallonné,où de jolie point de vue se profile,je quitte le bitume pour retrouver des pistes empierrées.



Château de Punti sul mincio.  

Une longue journée, récompensée par l'arrivée sur cette belle ville fortifiée au bord de l'immense lac de garda.

Je fais la connaissance d'Anna Maria, une personne d'un certain âge qui attendait ma venue.

Ce fut une rencontre formidable comme on en rencontre peu dans la vie.

Un moment de véritable partage, avec une personne d' un grand coeur et que l' on ne se lasse pas d'écouter.

Je n'ai pas les mots pour qualifier ce que j'ai ressenti.

Je crois que j'ai rencontré une étoile qui brillera toujours en moi.


Les fortifications de Pescheria del garda.  
Un aperçu de la ville i 
L'église de Saint martin de Tours, une sculpture en bois unique du saint, ainsi qu'une peinture représentant saint martin évêque 

Enfin je partage ma nuit sur un terrain où lucas, un laissé pour compte, a établi son campement dans une caravane. J'y installe ma tente, encore une rencontre émouvante et pleine de générositée.

22
avr

Difficile de quitter ce lieux, mais je dois continuer mon chemin.

Je quitte cette ville en ayant déjà parcouru 1000 kms...

Je me décide à laisser le tracé du chemin et je continue en longeant les rives de ce superbe lac.



Dommage que la brume empêche de voir l'autre rive du lac....

Après avoir quitter les rives du lac, je retombe sur mon chemin et prend de la hauteur d'où je peux avoir une vue spendide sur cette immense étendu d'eau.

Le coin est un paradis à touriste , la saison commence même fin février. ..

Le climat est même de type méditerranéen , et l'on retrouve la végétation associée.


Le chemin calme d'ou l'on admire le lac
De jolies chevaux croisés sur ma route, une pensée pour mes filles. ... 

Le chemin m'amène au village de Pontonovo où je franchis une rivière sur un pont romain , avec une porte en arche, cela sera mon point de chute pour ce soir.

Et naturellement, guidé par ma bonne étoile, je me retrouve accueilli dans un B&B, où je fais la connaissance de Milena d'une hospitalité incroyable avec qui je partage un moment d'échange et de convivialité .

Encore une journée incroyable.....

23
avr

En ce dimanche matin pas facile de quitter ce petit nid douillet. ...

Mais le chemin m'appelle. ...

Direction Brescia, par de petites routes.


C'est une journée particulière et l'intérieur des églises est joliement décoré.  
Un aperçu de la ville de Brescia  animée en ce dimanche.  
Le château de Brescia qui surplombe la ville . 

Je finis le journée de marche sur un chemin sympathique le long d'un cours d'eau sur une douzaine de kilomètres.

Pour cette soirée, je finis dans la cour d'un restaurent à l'abri , dont les propriétaires mon accordé la permission d'y passer la nuit.

C'est du luxe pour un pèlerin, petite bière offerte bien sûr.

24
avr
24
avr
Publié le 25 avril 2017

Je quitte mon gîte atypique mais encore avec la rencontre de gens d'une grande bonté , dans cet ancien relais du XVI siècles, de la croix de Malte.


 Ostelio CROCE DI  MALTA, son propriétaire, et une photo de mon gîte ouvert, avec comme literie un confortable trempoline ...
Château  et église isolée  de la commune 
Elle est pas belle la vie des canards en Italie! 
Un chemin comme les aime le pèlerin  

Cette après midi, le chemin à été très agréable, et je suis tombé par hasard sur des joueurs de pétanque italienne, pas tout à fait la même pratique qu'en france


J'arrive à Soncino, ma ville étape que je découvre et visite.


Après quelques errements, je trouve mon gîte de ce soir dans un agritourismo à 3 kilomètres du centre ville, où je suis particulièrement bien accueilli.

Juste le temps d'un douché et d'une lessive et me voilà parti dîner avec Roberto et guisi ,rencontré il y a quelques jours sur mon chemin et qui ont fait l'effort de faire 50 kms pour passer une soirée en ma compagnie.

Un grand moment d'échange et de partage, sur le chemin de saint martin...

JJe laisse derrière moi des amis,que je reverai j'en suis certain.


Agritourismo del corte ,  un petit coin d'itaie bien sympa. 
25
avr

Départ un peu plus tard ce matin, tellement le lit était confortable, il faut dire que je ne me suis pas couché de bonne heure.

L'hébergement étant situé trop loin du chemin, je décide de le retrouver plus loin sans problème.

Aujourd,hui, c'est un jour férié en Italie pour fêter la libération de l'Italie en 1945.

Petites routes et chemins à travers des terres agricoles avec d'immenses fermes.

Comme prévu, me voici à Créma pour midi.

Quelques édifices de la ville de Créma.   

Petite collation dans la ville et me voilà de nouveau reparti. Mon chemin me faisant traversé de nombreux petites villes.


Je décide de me rendre dans la ville de San Martino in Strada, car rien que le nom m'attire, même si je dois marcher un peu plus longtemps.

Et je trouve tout de suite en rentrant dans la ville l'église Saint martin avec sur le fronton une jolie Fresque représentant le partage de Saint martin.

Je ne doutait pas de pouvoir être accueilli dans cette paroisse.

Chose faite le prêtre et son second me permettent de dormir dans une salle de la paroisse et d'utiliser la salle de bain, le luxe quoi.

En prime le prête m'offre une boisson que nous partageons ensemble dans le bar de la paroisse .

Nous nous donnons rendez vous le lendemain matin pour admirer l'intérieur de l'église .

26
avr
26
avr


Petite visite ce matin de l'église de Saint martin accompagné du Padré angelo , où je vois une très belle représentation de saint martin.

Saint martin évêque . 

Avant de partir,je partage une tasse de café Don Angelo et Don manuele.

Un moment de partage.

En route pour une journée un peu galère car il pleut .

Donc difficile de prendre des photos.

Au programme donc marche sous la pluie toute la journée, la nature est contente après plusieurs mois sans voir une goutte de pluie.

J'arrive enfin trempé à Pavie où je trouve un hébergement grâce à la rencontre d'un pèlerin suisse sur la via francigena.

Difficile de faire des photos tellement le temps est à la pluie.

De plus bien souvent, je n'ai pas le recul suffisant pour avoir un jolie rendu.

J'ai trouvé une solution en écrivant mon problème de photos.

Je vous laisse le soin d'en juger....

Et pourquoi Pavie à votre avis.?
Pour entrer , je ne savait pas laquelle  choisir!
27
avr
27
avr
Publié le 27 avril 2017

Journée dit de repos, je me rends en train à Milan pour visiter la ville.

C'est une ville gigantesque, que j'ai arpenté à pied , malheureusement avec un temps gris et qui a dégénéré en pluie.

Je n'en est du coup pas bien profité, c'est dommage.


Duomo de Milan 
Gallérie Vittorio Emanuele.  
Petit clin d'oeil du tram de Milan . ..

Je rejoins Pavie en fin d'après midi heureux de me reposer un peu.

28
avr
28
avr
Publié le 28 avril 2017

Après un petit déjeuner copieux préparé par mes soins me voilà dehors en route. Pas de chance la pluie commence à tomber, elle va m'accompagner jusqu'en milieu de matinée.

Première halte dans la ville de Saint martin di siccomario, ou Saint martin a passé ces jeunes années.

L'église san Martino.  

Beaucoup de route pour ce début d'étape. Les villages se succèdent.


Soleil,  ciel bleu qui met en valeur cette église atypique avec ses statues guerrieres 
Chemin sympa 

Traversé de la ville de Trémolo, avec encore une église de San Martino.

Chiesa di San  Martino .  
Le chemin sur des pistes à travers les canaux et rizières de la lombardie  

Après une grosse journée de marche, j'arrive à l'abbaye de Sant'alboni, où je vais passer ma nuit.


29
avr
29
avr

.

Je profite de cette journée ensoleillée, je pense être à moitié du parcours.

J'aperçois très bien au loin les alpes entièrement enneigées, ce qui m'inquiète pour les traverser.

Au loin les alpes entièrement enneigées . 
Églises de nicorvo.  


San Martino di palestinien.  

Ce midi,encore un belle exemple de partage et de générosité.

La petite histoire:

Après un petit déjeuner sur le pouce dans la ville de Robbie, je décide de prendre un café.

Je tombe au hasard sur un petit bar qui ne paye pas de mine.

Je recontrer Alicia qui sert au bar,avec qui je sympathise.

Au moment de partir en remettant mes chaussures, je m'aperçois qu'elles se décousent.

Cela m'ennuie beaucoup car il me reste encore beaucoup de chemin à faire.je lui demande de la colle pour les réparer.

Elle cherche sans résultat, et sort de son bar.

Elle revient, en me demandant de la suivre. Je me retrouve une boutique plus loin chez un couturier d'origine asiatique qui me répare en 5 minutes ma chaussure.

Chapeau, de plus je n'ai pas le droit de payer car la réparation m'est offerte par Lydie.

Quelle générosité, en prime elle m'offre le café. ...

Sait martin me guide vraiment.

Arrivée sur la ville de Vercelli où je cherche l'accueil pèlerin, un femme me propose de m'y emmener.

J'arrive dans cet accueil où de nombreux pèlerins sont présents où arrivent.

Exellent accueil, où je me retrouve à partager ma chambre avec un couple de français des landes. ..

Je visite la ville en compagnie d'un hospitalier Vincent qui me raconte toute l'histoire de ces lieux.


Je termine la soirée autour d'un bon repaspartagé avec le couple français et Olivier et rita le couple d ' hospitalier.

Encore un bon moment de partage.

Hospitale sancti Eusebio dans le centre ville.  
Repas en commun,  rien ne manque .
30
avr
30
avr
Publié le 1er mai 2017

Je quitte ce matin Vercelli 1 ère ville étape rencontrée de la région piémontaise.

J'en profite au passage pour visiter la basilique de Saint Andrea.


Je commence ma journée de marche tranquillement, à travers les champs de cultures de riz,

Je zigzag à travers les champs inondés . C'est un véritable réseau d'irrigation complexe, ou se croisent des canaux.

Ville étape  du midi, un petit resto où  j'ai dejeunépour 12 euros boissons et café compris  

Je termine ma journée en faisant étape dans la ville de Santhia, dans l'accueil pèlerin de la voie Francigena.

1
mai

Une journée très pluvieuse qui m'empêche de visiter et de prendre des photos.

En Italie le 1 er mai est aussi férié.

Pour finir la journée direction san germano, ou se trouve ostello del peligrino.

Pas de chance , c'est fermé.

Donc me voilà à la porte et pas de solution...

II me suffit d'interpeller des passants pour me trouver une solution..

Et c'est germano, qui me dégote un B&B pas chère .

II m'emmène en voiture car l'hébergement se situe à 1 kms.

Merci encore pour la générosité. ...

2
mai

Une jolie étape comme je les aime, une vallée avec de chaque côté de haut sommet, un chemin qui longe les flancs de ces montagnes avec petits sentiers, de beaux dénivelées,des passages en plaine, et puis de très jolies villages.

DDes points de vues magnifiques , plus de calme.


De jolies vues.  
Beaux chemins, parfois passages difficiles voir acrob 
Rivières rencontrées .    
La ville de Pont Saint martin et son magnifique pont romain.    

Une fin de journée difficile, très fatigué, je trouve une âme charitable italienne pour me conduire au refuge pèlerin du monastère de la ville de chatillon.

3
mai
3
mai
Publié le 5 mai 2017
La ville de chatillon.     

Encore une belle étape en perspective, moins dure que la veille, des paysages magnifiques.


Sentier le long d'une conduite d'eau aérienne,  beau jardin prive fleurie . 
Le château de quart 

L'approche d'Aoste est longue.

Aoste et les villes périphériques s'étendent dans toute la vallée.


Aoste.  

A l'office de tourisme ou je me rends, je m'imforme sur la suite de mon parcours et en particulier sur la possibilite de passer le col du petit saint bernard.

Les nouvelles ne sont pas bonnes car il neige encore, il y aurait 4 metres de neige au col.

Je passe la nuit dans un hôtel du centre ville.

Après un apéro sympa dans un bar où j'ai goûter au vin blanc local, je fais la connaissance dans une boulangerie de Claudio avec qui j'ai un longue échange, un vrai moment de partage...

4
mai
4
mai
Publié le 6 mai 2017
Paroisse  Saint martin de corléans à la sortie d'Aoste . 

En sortant de visiter l'église, je passe devant un bar dont le nom m'interpelle, saint martin, je ne rate pas l'occasion de faire une pause café.

Je suis très bien accueilli par les personnes présentes, avec qui j'ai un longue échange, et bien sûr, je repart café offert.....


Village du pila . 
Un joli chemin qui suit cette petite rivière.  
Vues sur le parcours  

Jolie parcours aujourd'hui avec un jolie dénivelé et des chemins et sentiers variés , avec une arrivée dans le charmant village de la salle à 1000 mètres d'altitude

Le village de la salle  
Une ancienne gare . 

Je suis ce soir accueilli par don Silvio Perrin, qui m'accorde l'hospitalité dans le presbytère où je suis logé dans un superbe appartement, où je me concocte un repas gastronomique.

A signaler encore des rencontres sympathiques au bar restaurant en bas du presbytère, et un apéritif offert par des clients généreux.

5
mai
5
mai

En quittant ce matin le village , le temps est ensoleillé et j'ai la chance d'admirer en face de moi le massif du mont blanc, quel spectacle. ...


Le massif du mont blanc. 

Une belle journée de randonnée s'annonce avec d'importants dénivelés

Le dénivelé  à travers la forêt est impressionnant  

Puis le chemin devient plus agréable



Le chemin se complique vers 1600 mètres d'altitude par l'apparition de neige sur le chemin.

A 1800 mètres, cela s'est avéré très difficile pour passer avec la neige.

Arrivée sur un plateau, avec un hameau désert, et une vue époustouflante sur le massif du mont blanc.






Le hameau de pedousan  

Arrivée sur la thuile à 2 h 10 de marche du col du petit saint Bernard.

Après avoir chercher des solutions pour passer le col enneigé, je dois me résoudre, et chercher un autre moyen pour se rendre de l'autre côté à Seez.

Je rencontre monika, qui me propose l'hospitalité dans son B&B.


Je vais passer une soirée très agréable avec gian luca et monika.

Un partage fort agréable avant de quitter l'Italie.


La niche  B&B  
6
mai
6
mai
Publié le 9 mai 2017

Après recherche de solutions alternatives auprès de mes amis italiens, il a bien fallut se rendre à l'évidence, le col du petit saint Bernard situé à environ 2200 mètres d'altitude n'est pas franchissable à pied .

Il y a plus de 4 mètres de neige au col.

Je me résoud à faire le tour pour me rendre à Seez où je suis attendu par Marie Hélène et Jean Luc.

Je pars donc de la thuile, vers 10 h 00 en stop.

Une journée enivrante tellement les changements de voitures se sont enchaînées.

Passage par le tunnel du mont blanc, une première pour moi.

De superbes rencontres encore ou les personnes n'hésitaent pas à faire des détours pour m'arranger .

Pas moins de huit véhicules ont été necessaire pour arriver à Seez vers 18h00.

Un jolie périple sous la pluie, où j'ai encore rencontré des personnes d'une grande générosité.

Merci à tous .

Je suis accueilli ce soir chez Marie Hélène et Jean Luc, qui sont très sympathique et d'une grande générosité.

Il me donne de précieux conseil sur la suite de mon parcours ainsi que des contacts pour être hébergés.

7
mai

C'est reparti,je suis de nouveau sur le chemin de saint martin.

Marie Hélène me propose de m'accompagner ce matin sur le début du parcours, et me laisse une liste de contact pour mes prochaines haltes.

Nous avons décidé de partir de Saint germain qui se trouve u peu plus haut.

Ce qui fait que je n'aurai pas fait la vingtaine de kilomètres qui sépare La thuile à Saint germain.

Hélas , ce matin le temps est pluvieux et je n'aurai pas la chance de voir le massif et le col du petit saint bernard.


Le lac, et on aperçoit le v qui correspond au col du petit saint Bernard vu de Bourg saint Maurice  


Je poursuit le chemin tranquillement sur une piste cyclable le long du cours d'eau.

Passage au village d'Aime.

Basilique de Saint martin d'aime . 

Les choses deviennent plus sérieuse pour atteindre le village de montgirod à 1200 mètres.

Après 30 kms, je pensais trouver un hébergement dans ce village,je dois renoncer et poursuivre jusqu'au village suivant d ' hautecour où encore on ne me propose rien.

Je me résoud à continer sur Moutiers, mais au cours de la descente en voulant couper je perd mon chemin et me retrouve au milieu de nulle part avec de sacrés dénivelés.

Merci au GPS qui m'aide en localisant d'ancien chemin quasi invisible de sortir de ce mauvais passage.

Grâce à la liste de contacte, malgré l'heure tardive, 20 heure, je trouve un accueil chez Sophie et Guillaume et leurs deux filles.

Je suis très bien reçu, et je passe un très agréable moment de partage en leur compagnie .

La ville de Moutiers  
8
mai

Grace matinée, Petit déjeuner sympa en famille, préparation de l'étape, et me voilà en route vers Alberville accompagné des filles.

Passage au moulin de la ville jusqu'à côté qui à notre grande surprise est ouvert en ce 8 mai.

Nous y sommes très bien accueilli, et nous avons le droit à une visite du site commenté ainsi qu'à la mise en route du fonctionnement du moulin à huile.

Jolie moment de partage avec les gens de l'association. Je repart comblé avec deux petites fiolles d' huile de noix et de noisette.


Sophie, camille et ambre devant le moulin.

Chemin assez paisible pour arrivée à Albertville, où je suis accueilli par Monique et Jacques, qui me reçoivent avec beaucoup de chaleur et de confort

.

Une vue de l'Isère à l'entrée d ' Alberville 
9
mai

Après un long petit déjeuner en compagnie de Monique et Jacques, il est temps de prendre le chemin.

Début d'étape facile, chemin plat le long de la rivière Isère, sur une dizaine de kilomètres .

Le chemin et son environnement. 

Le chemin se poursuit, et monte pour se pousuivre sur une crête, qui de sympa au début devient assez rapidement compliqué, en particulier par la présence d ' enchevêtrement d'arbres coupés mais non dégagés.

Résultat, je prends du retard sur l'horaire d'accueil prévu chez Monique et Jean Michel.

Encore une Exellente rencontre et un grand partage.

Merci à tous mes accueillants de ces derniers journées qui me permettent de repartir avec le plein d'énergie.

10
mai

Je pars ce matin accompagné de Jean Michel mon hospitalier de la veille qui gentillement à décidé de faire un bout de chemin avec moi.

Je passe par le bar restaurant le Green où j'ai été invité la veille à passer prendre un café par Estelle que j'ai rencontré sur mon chemin au col de la cochette.

Quelle belle rencontre , où nous avons encore passé un bon moment de partage, et je repars chargé d'une belle portion de pâté à l'ail des ourses.

Les deux soeurs  Estelle et Delphine, quelle energie !  

Nous partons donc un peu plus tard, avec le sourire, et nous empreintons un chemin amusant.

Vers midi , je fais une halte à Pontcharra et je trouve un cordonnier pour réparer ma chaussure qui se découdre.

Échange sympa, partage et je repars mes chaussures réparés gratuitement. ...


Je contact un ami qui m'apprend que je suis à moins de 10 kilomètres de son domicile, je bifurque donc pour passer un agréable moment avec toute la famille.

Je suis encore reçu royalement, et nous passons une très agréable soirée ensemble.

Le village de Saint Vincent de mercuze.  
11
mai

Une belle journée s'annonce pour traverser le massif de la chartreuse .

De jolies chemin et sentiers qui serpentent dans le massif en montés , en descentes, avec des passages à 1200 mètres.

Par contre, beaucoup d'eau qui ruisselle en particulier sur les chemins.

Le temps est ensoleillé en ce début de matinée , il annonce d,es orage en fin de journée.

Arrivée à La Digue, je fais la connaissance d'un charpentier qui me présenté son ami sculpteur sur bois .

Un bon moment de partage où je peux admirer certaines de ces oeuvres.

Arrive un randonneur suisse de 30 ans, au long court qui fait la via alpina et qui se rend à Monaco, il est chargé d'un lourd sac, qui pèse 20 kgs .C'est justement le poids de charge de mon chariot .

Qu'elle abnégation. ..Mais pas très bavard !

Dommage, s'était le 1 er voyageur au long court que je croisait...

Je prends mon casse croûte au village de corbel avec une vue magnifique sur le massif .

12
mai

Je quitte ce matin mon abri, et me rend voir Daniel dans son fournil, je le découvre en plein travail, il enfourne les pizzas...

Encore un moment d'échange, et je repart les mains pleines...

J'ai repéré un café en face et je m'y rend. Long moment d'échange avec la personne qui tient le bar et les clients présents.

Je quitte ce village très accueillant, sous un ciel menaçant.

Je passe par le village de miribel les échelles, où se tient un petit marché , et bien sûr, je papote avec beaucoup de monde.

Je continue mon chemin, il commence à pleuvoir.

Le réseau n'étant pas fameux, je ne peux voir mon chemin , je décide de monter au col des milles martyrs, à 800 mètres d'altitude .

Dommage , je ne suis pas sur le chemin , mais je suis tout de même récompensé par la superbe vue sur le massif de la chartreuse .

Je rejoins mon chemin et progresse jusqu'à saint Beuil ou le mauvais temps me stop.

Je suis récupèré par Jean Paul et Brigitte chez qui je vais passer la soirée à Saint Étienne de cressay.

Bien reçu, nous passons ensemble une très agréable soirée.

13
mai

Ce matin, après un bon petit déjeuner , nous rejoignons le point de départ .

Jean Paul m'accompagne sue le début du chemin, j'apprécie sa compagnie, d'autant plus qu'il a une bonne connaissance des fleurs de la région, encore un jolie partage.

Je poursuit seul mon chemin qui monte durement et qui devient vite impraticable, recouvert entièrement de végétation style ronce...

Cette matinée de marche est difficile, je manque d'énergie . Le temps est très menaçant, la pluie et l'orage m'entoure mais j'aurais la chance de passer à travers aujourd'hui.

De sentiers et chemins vallonnés, je passe à de la petite route, ce qui me permet d'avancer sans trop forcer.

Mais ne trouvant pas d'hébergement à une distance raisonnable pour aujourd'hui, je dois poursuivre en direction d'un village proche du chemin sur les conseilles d'un habitant rencontré. Son conseille s'avère judicieux, le père pierre Guillaume m'accorde l'hospitalité au presbytère .

Rencontre avec un prête, au grand coeur,la bonté même, il a partagé son repas avec moi, et nous avons eu un échange très enrichissant.

Malade et affaiblie, il fait preuve d'abnégation, et continue malgré ses 82 ans à assumer une partie de sa charge.

J'ai beaucoup appris et reçu de la part de cet homme simple et généreux, le prête que l'on aimerait avoir partout....

14
mai

Après un petit déjeuner avec croissant, je quitte le père guillaume avec regret, conscient d'avoir rencontré " un grand homme".

Début difficile ça monte rude.je dois faire des pauses souvent, ce qui m'amène à stopper devant une maison.

Et je fais la connaissance des habitants de la maison, stephane et claire qui profite sur le perron de ce début de matinée tempérée et ensoleillée .

On partage le café, on échange .

Claire me présente son travail sur le cuir, avec lequel elle confectionne de jolies pieces , un vrai travail d'artiste passionnée.

Ils possèdent de nombreux chevaux , qu'ils ont sauvé de l'abattoir. ...

Encore des gens au grand coeur, ouvert, très sympathiques.

Il est temps de continuer le chemin.

5 minutes après, je rencontre une jeune femme qui promène son fils en poussette, on fait un bout de chemin ensemble, c'est marrant , elle avec sa poussette,moi avec mon chariot.

Je continue, et décide de marcher, et de manger bien plus tard, ayant ce matin, fait peu de kilomètres.

Ce qui me fait arriver au village de chatonné où se tient un vide grenier.

Je rencontre bien sûr des personnes qui me proposent , nourriture et café .

Je poursuis en direction de saint jean de bournay, que j'atteins rapidement,

En faisant le tour de la ville, je suis intéressé par un troc plante , j'y rencontre Tony et Caroline qui me proposent l'hospitalité, et avec qui je vais passer un moment convivial, riche en échange.

J'ai pu aider pour ranger la salle à la fin, enfin une participation pour aider et donner de mon temps ..

Caroline est potière et elle fait vraiment de très jolies choses.

Jolie église d'eclose
15
mai

Je quitte mes hôtes du jours , heureux d'avoir partagé avec des personnes ayant la même vision de la vie que moi.

Ils sont engagé et fond leur part....

Une légende amérindienne, racontée par Pierre Rabhi :

Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : "Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu !

"Et le colibri lui répondit : "Je le sais, mais je fais ma part "

Je pars heureux de cette rencontre et ne fais pas vraiment attention à ma direction et je dois rapidement retrouver le chemin en empreintant un chemin qui monte et en fait qui aboutit dans un immense pré bien humide d'où j'en ressort trempé.

Le chemin ensuite est très agréable et suit des lignes de crête avec de jolies point de vue.

Je marche d' une trait 22 kms , ne trouvant pas d'endroit pour faire une pause repas sympa.

J'arrive donc sur Vienne que je redécouvre avec un autre regard, ville riche en patrimoine archéologique.

Je repart en direction de givors en longeant les rives du Rhône par une petite route pour les vélos, la via rhôna. Dommage que le bruit de circulation de l'autoroute et de la route proche viennent troublé le calme de cette voie.

Arrivé à givors, je me rend à la gare pour retrouver un ami du côté de St Étienne qui m'accueille ce soir.

16
mai
16
mai
Publié le 17 mai 2017

Je rejoins mon point de départ Givors par train après avoir passé la soirée et la nuit avec la famille de christophe, un ami.

Le chemin aujourd'hui longe le Rhône par un petit chemin ombragé, car le temps est au beau fixe .

Journée agréable, arrivée tranquille sur Lyon, direction la Basilique Saint martin d'Aimé, où je suis très bien reçu par la personne présente.

Jolie édifice de style roman, simple, paisible, avec de très belles fresques en particulier dans le coeur avec un rendu très lumineux.

Belle exposition sur la vie de saint martin.

J'ai le privilège de visiter la sacristie où se trouve une tapisserie de 1620 sur le songe de saint martin.

Je continue mon périple en traversant lyon.

Je me rend chez une amie, ancienne collègue, qui habite dagneux .

Elle me récupère et la route nous fait passer devant le siège de mon ancienne entreprise.

Petit clin d' oeil sympathique d'une tranche de ma vie.

Je suis encore très bien reçu, et je passe un très agréable moment au milieu d'une famille très sympathique au grand coeur.

Merci Christelle .....

Le chemin le long du Rhône, vues de Lyon et la Basilique de Saint martin d'ainé
17
mai
17
mai
Publié le 18 mai 2017

Ce matin petit déjeuné agréable, en terrasse, avec toute la famille .

Une très belle journée chaude et ensoleillée s'annonce.

Passage par le vieux lyon et la cathédrale Saint jean.

Ensuite long cheminement pour sortir de la périphérie de Lyon, mais cependant pas trop désagréable car plutôt residenciel.

Je croise de magnifiques vestiges d 'aqueduc.

Pause en fin d'après midi à thurins où je visite l'église de Saint martin.

Pour finir, je décide de poser ma tente au milieu de vergers avec une très belle vue depuis les monts lyonnais.





18
mai
18
mai
Publié le 18 mai 2017

Je me réveille au milieu de cerisiers, avec une belle vue sur les monts lyonnais, mais sans le soleil.

Je plie la tente, et me voilà parti par de jolies sentiers ,agrémentés par des panneaux avec des explications botaniques, ce qui permet de faire des pauses car le chemin grimpe , même jusqu'à plus de 800 mètres.

J'atteri à Saint Martin en haut, avec bien sûr une église Saint martin.

Je rencontre, Irène, une hospitalière du chemin de saint jacques ,que j'emprunte actuellement jusqu'à saint symphorien sur coire , qui m'indique l'existence d'une maison d'accueil mariste à Pomeys.

Poussé par cette nouvelle expérience , je décide d'y faire étape .

J'y arrive d'assez bonne heure , et suis très bien reçu.

Je passe une agréable soirée à échanger avec les pères maristes ainsi que des frères maristes en séminaires qui viennent pour la plupart d'Océanie, mais aussi du Brésil, du Mexique, d'Irlande.

Je vous conseille cette maison d'accueil de la neyliere .

19
mai
19
mai

Ce matin pas trop pressé de quitter ce lieux, où j'ai trouvé beaucoup d'écoute des pères maristes, nous avons eu encore un longue échange .

Un peu d'histoire : La Société de Marie (nom abrégé en « s.m. ») dont les membres sont connus comme pères, frères et sœurs maristes, est une congrégation cléricale à vœux simples, de droit pontifical, fondée en 1822 par le vénérable Jean-Claude-Marie Colin et officiellement approuvée par Grégoire XVI en 1836.D'après son fondateur, l'objectif de la congrégation, formée de prêtres et de frères auxiliaires, est d'« accroître la gloire de Dieu, et l'honneur de sa Très Sainte Mère », enévangélisant, par des formes multiples d'apostolat : retraites, éducation des enfants en ouvrant des collèges secondaires, en fondant des missions outremer, notamment en Océanie (où en 1854 ils étaient déjà au nombre de 117), et en travaillant dans des paroisses pauvres...En 1824, il a fondé la congrégation des sœurs maristes, éducatrices, missionnaires, hospitalières, ainsi qu'un tiers ordre en 1850.La Société de Marie commence en France au début du xixe siècle.Jean-Claude Courveille.Un jeune homme, Jean-Claude Courveille, reçoit l'inspiration de fonder une congrégation religieuse dédiée et travaillant sous le nom de Marie.Cette inspiration sera comprise comme venant de Marie elle-même.Durant ses années de séminaire, Jean Claude Courveille partage ses idées avec d'autres jeunes gens qui endossent son désir de fonder une congrégation religieuse qui aurait un nom spécial, celui de la vierge Marie, et qui jouerait un rôle spécial dans l'Église selon cette inspiration.

Je me rends en partant à la fontaine saint martin à proximité de mon chemin qui selon la légende aurait permis à Saint Martin de faire boire son âne, une empreinte du sabot et de son bâton serait visible sur la roche....

Je chemine tranquillement par de petits chemins dans les monts lyonnais.

Le temps est variable, je reçois quelques ondés que je parviens à éviter en me mettant à l'abri.

Je pousse jusqu'au porte de feurs, en traversant des jolies ruines du village medevial de Donzy

Robert, mon hospitalier pour ce soir vient me récupérer, pour passer la nuit à Saint Martin lestra.

J'ai eu le droit à une visite guidé et commenté de la belle église Saint martin par mon hôte christiane ,très impliquée dans la vie martiniene.Elle a créé pour les 1700 ans de saint martin une très intéressante exposition au sein de l'église .

J'ai donc passer encore un riche moment de partage avec Robert et Christiane.

Maison d'accueil de la Neyliere, Fontaine saint martin.  
Vues de Pomeys, le chemin, Saint Barthélémy de lestra 
 salt en donzy.
Les ruines du village medevial de Donzy.  
Église Saint martin lestra. 
Mes hôtes et leur maison. 
20
mai
20
mai

Rien ne s'est passé comme prévu aujourd'hui.

Je commence par partir tard, car j'ai rencontré le maire de Saint martin lestra, avec qui j'ai passé un moment autour d'un café .

Puis , Robert et son ami Jacques m'ont déposé à feurs, à côté d'une cordonnerie , car les coutures d'une de mes chaussures a lâché. Malheureusement, pas de possibilité d'avoir une réparation rapide .

Je décide donc de me rendre en train à Roanne pour faire réparer mes chaussures . Cette journée va me permettre de me reposer un peu, en particulier, la cheville droite, qui m'a fait souffrir hier soir.

Je parviens à dénicher un artisan cordonnier Francis, avec qui je passe 1 h 30 à discuter avec sa femme j'en profite pour lui faire également réparer une petite pochette que je porte à la ceinture. Exellent moment de partage,je les quitte bien sûr, sans pouvoir payer les réparations. La générosité est partout sur le chemin de saint martin.

Je m'apprête à reprendre le train, mais je décide de pousser la porte d'un coiffeur qui m'inspire.

Le courant passe rapidement, il habite en fait sur le chemin de saint martin, et m'invite à faire un stop chez lui pour boire un café . Nous convenons de nous retrouver lundi matin.

J'ai prévu d'aller dormir à Saint jodard dans une communauté de frères saint jean. Il me propose de me conduire sur place. J'accepte volontier et nous voila parti pour que je me replace sur mon chemin. Dans le village , je veux partager un verre avec lui, mais pas de bar. Nous finissons par être invité par des personnes qui montent une association autour d,un lieu de rencontre et nous partageons tous ensemble une bière. Encore un moment de partage improbable.

Je quitte tout ce monde sympathique pour rejoindre au plus vite la communauté car il est déjà 19 h 20. J'arrive juste pour le repas que je partage avec les frères, en silence à l'écoute d'un texte lu par un frère.

Rencontre intéressante de cette communauté des frères saint jean , plus particulièrement tourné vers le noviciat.

Jolie moment de partage aussi bien avec les frères que les personnes présentes . Belle. decouverte de cette communauté de vie spirituelle

21
mai

Je quitte cette communauté après un déjeuné partagé avec tous.

Une belle journée ensoleillée et chaude s'annonce. Par prudence aujourd'hui , j'évite les chemins et sentiers trop difficile afin de préserver ma cheville droite qui me montre encore des signes de fragilités.

Le spectacle est magnifique car je longe la loire sur les hauteurs sur une bonne quinzaine de kilomètres .

J' évite également le secteur de Roanne que j'ai entrevu la veille.

Je me rends donc à Saint Haon le chatel à l'hébergement pèlerin qui semble bien sympathique.

Cela me donne l'occasion de passer devant le nouveau restaurant des trois gros à Ouches .

J'arrive après une longue journée de marche dans l'un des plus jolie village de France et en tout cas de mon chemin.

Bel accueil de Nathalie et son amie qui tiennent l'auberge au natur'elle, et qui s'occupe du gîte pèlerin.

Gîte très confortable que je partage avec deux pèlerines de saint jacques de compostelle.

Nous partageons un Exellent repas concocté par l'auberge au natur'elle.


La loire et le château de Saint roche. L'église Saint martin de cordelle. Le village de Saint Haon le chatel.
22
mai

J'ai battu un record....Au bout de 100 mètres, je suis déjà arrêté pour partager un café avec un couple habitant une très jolie demeure du village .Petit moment d'échange. ...

Le chemin est facile à suivre maintenant grâce au balisage de saint martin mis en place.

De plus j'ai une carte de la via sancti martini dans les monts de la madeleine.

J'arrive à Ambierl, autre jolie village vers 11h30 , très belle église Saint martin.

C'est lundi et tout est fermé.

Je rejoins chez lui Cèdric, mon coiffeur de Roanne, avec qui nous partageons un barbecue avec quelques uns de ses amis, on en profite pour boire de la bière et du vin rouge de sa production, un délice .

Vers 11h30 il est temps de repartir, et Cèdric m'accompagne avec son chien sur le chemin, ce qui me permet d,en apprendre un peu plus sur la région , et sur la flore. Nous nous rendons ensemble chez u n fromager pas très loin du chemin.il me quitte vers 19 h 00 , ravi de cette journée partagé.

J'atteri vers 20 h 00 en passant dans le hameau de Biefs, dans un mini camping tenu par des hollandais sympa.

23
mai
23
mai

Je suis en plein massif des monts de la madeleine, un vrai bonheur, et je me dirige vers une petite cascade que je déniché à proximité de mon chemin, splendide.

Je continue par des chemins et sentiers escarpés jusqu'à Chatel montagne, qui possède une des plus belle église romane rencontrée sur mon chemin.

Je rencontre une jeune fille du syndicat mixte des monts de la madeleine qui souhaitait me rencontrer, avec qui je partage mon déjeuné. Passage à la maison du patrimoine de ce sympathique village.

Je repars pas de très bonne heure, en arrivant dans un hameau Baratin de la commune de Nizerolle , je tombe sur une sculpture en métal, dans un jardin privé ,représentant saint martin sur son cheval, quelle surprise!

Roland le propriétaire des lieux m'explique qu'une association du village dont il fait parti à décider de faire cette sculpture pour l'exposer le long du chemin de saint martin.

Quelle bonne idée, cela permet au pèlerin que je suis d'être interpellé , et ainsi échanger avec les personnes habitant ce village

Je poursuit jusqu'au hameau ponthier de la commune de la chapelle où je me présente à la chambre d'hôte maison des collines où Eveline et Pascal m'ont réservé le meilleur accueil.

C'est un endroit où hubert morel, qui a élaboré le tracé est passé en 2015.

Un jolie moment de partage dans une maison et un site magnifique .

24
mai

Superbe temps, la chaleur s'installe.

Chemins, petites routes se succèdent sur 25 kms pour arriver à Vichy par les rives de l'allier.

Passage aux sources célestin pour récupérer de l'-eau dans la gourde.

Visite du centre ville où je déjeune en attendant Philippe de biscarrosse qui doit me rejoindre sur quelques jours sur le chemin.

Retrouvaille, petit café et nous voila en route.

Sortie de vichy laborieuse, nous empruntons beaucoup de route.

Nous continuons et passons dans un village où nous mangeons nos premières cerises offertes par les cantonniers du village...

Nous arrivons en haut d'une colline devant l'église de cognat.

Devant ce magnifique site et point de vue nous décidons d'y rester pour passer la nuit en tente.

Cependant, une messe se tient dans l'Église et attendons la fin.

Nous rencontrons le prête et des paroissiens dont Jean Francois et Michèle qui n'hésitent pas une seule seconde et nous proposent de nous accueillir ce soir chez eux.

Nous nous retrouvons donc chez eux et nous avons passé un excellent séjour, en très bonne compagnie .

Nous les remercions de cet accueil spontané, très chaleureux et convivial.

Chemins vers vichy, source célestin, église de cognat, la maison de nos hôtes
25
mai

Ce matin, nous partageons notre petit déjeuner tranquillement, ensuite jean François nous raccompagne à notre point de départ, nous en profitons pour s'arrêter chez le boulanger du village.

Ce fut une bonne idée car nous n'avons rencontré aucun commerce aujourd'hui.

Nous empruntons chemins et petites routes, sous un très beau temps .

Nous nous installons pour déjeuner devant l'église Saint martin de Jonzat dans un village très calme au point que nous avons rencontré personne.

L'après midi est calme, sous un soleil implacable.

Nous traversons le très beau village de charroux où nous prenons notre temps pour le visiter après un café que nous avons espèré depuis ce matin.

On arrive à Bellenaves où un camping municipale nous attend.

Nous trouvons tout de même en ce jours férié un petit bar sympa où nous profitons du moment avec une bonne bière bien fraîche.

26
mai
26
mai
Publié le 29 mai 2017

Départ de bonne heure ce matin , nous pensons avec raison, prendre de quoi manger pour ce midi, car dans cette région du bourbonnais, rare sont les villages et commerces traversés.

Les effets du beau temps se font sentir de bonne heure ce matin, nous progressons tranquillement en profitant du paysage.

Nous découvrons l'église Saint martin de vernusse , que nous apprécions d'autant plus grâce à la fraîcheur de cet édifice.

Pas d' endroit ombragé idéal pour notre pause de ce midi, alors nous décidons de poursuivre notre marche, en direction d'un moulin situé sur notre chemin.

A proximité, nous constatons que le site est habité , nous envisageons donc de nous installé sur l'herbe dans un endroit ombragé.

Mais poussé par mon intuition, je me décide à rencontrer la personne qui se trouve sur le site.

Encore une rencontre improbable ,nous nous retrouvons invité à nous installer confortablement pour déguster notre repas.

En fait , il avais entendu parlé de nous par son épouse, qui n'était autre que la personne nous ayant accueilli la veille au camping de Bellenaves.....

Providence....

Nous avons le chance de plus de visiter le très jolie moulin en cours de restauration.

Nous repartons le ventre plein, encore sous l'émotion de ce moment de partage, en cheminant en direction de Hyds notre étape prévue, dans l'espoir d'être accueilli en accueil jacquaire.

Nous finissons par installer notre tente derrière la mairie, avec l'accès à des sanitaires.

Madame Martin , le maire, nous ayant facilité notre installation, et à proximité de l'église Saint martin .

Le chemin avec le charme des paysages et des bâtiments rencontrés. Un accident de chariot peu commun sur cette voie ! Église Saint...
27
mai
27
mai
Publié le 30 mai 2017

Bonne petite nuit dans la tente, à deux ça passe aussi.Nous plions notre bivouac et nous voilà parti après un petit déjeuné avec viennoiserie, le luxe.

L'envie d'un café ce matin nous donne des ailes et nous avalons les kilomètres sur des petites routes et chemins à travers le bourbonnais. Nous arrivons à commentry et savourons notre café.

Petit arrêt à la quincaillerie pour acheter des piles et voilà une halte qui s'éternise tellement nous recevons un bon accueil, où nous sont distillé de nombreux conseils pour continuer notre chemin.

Nous continuons en direction de montluçon en suivant une ancienne voie ferré où nous picniquons installé confortablement sur l'herbe, suivi d'une petite sieste bienveillante.

En milieu d'après midi nous rallions notre destination sans problème, mais avec beaucoup de chaleur.

Mon chemin fait ici une pause temporaire de quelques jours, pour des raisons familiales.

Je vous retrouve dès que possible.

Église Saint martin de Hyds,Petite sieste .Un ancien wagonnet de cette région minière. Montluçon
1
juin
1
juin

Je reprend seul mon chemin vers Tours après mettre rendu dans un lieu sur un autre chemin de saint martin ,la providence l'ayant voulu ainsi. .....

L'arrivée sur Tous est prévue, le samedi 10 juin.

Journée chaude, voire lourde, ce qui ne m'empêche pas de progresser à mon rythme .

Je passe par la ville d'huriel qui est une très jolie bourgade avec une tour et son jardin medevial, une belle église romane avec une fresque de saint martin.

Je poursuit par des jolies chemins entourés de haies jusqu'àu hameau de St Remy, où se situe une petit chapelle derrière laquelle coule une source miraculeuse.

J'aurai souhaité camper derrière le chapelle mais une méchante ondée, m'oblige à me réfugier sous un hangar à proximité pour la nuit . C'est le grand luxe!

2
juin

Ce matin direction Prévérange et son église Saint martin que j'atteins vers 10h 30.

Je file au bar boire un café . J'y reste jusqu'à midi du coup tellement les gens sont sympa.

Je repars sous la chaleur.

Vers 18h00, j'atteins l'église Saint martin d'Urciers qui est fermée.

La secrétaire de mairie qui quitte son travail me rouvre l'église afin que je puisse la visiter.

Je termine mon chemin en empruntant à champilly l'itinéraire de la voie de vézelay.

J'arrive sur un gîte de groupe communal, qui possède tout, et même des chambres individuelles.

Ce matin je me suis levé dans l'allier, j'ai marché toute la journée dans le Cher, et je dors ce soir dans l'Indre.

3
juin

C'est dur de repartir ce matin, je m'attarde devant un déjeuné copieux, de plus il pleut.

Je me rend compte que argenton sur creuse est encore très loin, ce qui me pousse à faire de grandes étapes pour essayer d'arriver à Tours samedi 10 juin.

Donc un petit direct route raccourci et me voilà à la chatre vers 10h 30, et c'est jour de marché.

Le temps est à la pluie, heureusement le café me tend les bras, si bien que j'en repars vers midi. Ah les rencontres. ..

Le temps est clément pour l'instant, j'en profite pour faire un pique nique dans un endroit très sympa au bord de l'eau .

Mon chemin me conduit à Nohant, charmant village, connu pour accueillir la maison de Georges Sand dont je visite les jardins, quelle beauté , le lieu respire la sérénité .

Je me rend à côté, au village de Vic où je visite la très belle église Saint martin qui contient de magnifiques fresques. J' en suis surpris . Je quitte les lieux en laissant la place aux paparazis chinois qui viennent de débarquer d'un bus.

La pluie m'accompagne le reste de l'après midi , je trouve un merveilleux endroit sur ma route, dans le village de Sarzy , un bar qui a la vue sur un magnifique château médiéval, et dont la personne qui le tient m'offre un agréable échange, ainsi qu'un thé bien chaud.

Je termine ma journée dans un gîte pèlerin privé de la voie de vezelay où je suis seul .

La chatre, aire de pique nique, maison et jardin de Georges Sand, église de Vic, château de Sarzy
4
juin

Temps clément , j'enfile mes pompes humides et me dirige vers Maillet qui possède une église dédié à Saint Martin.

Je l'atteins en milieu de matinée, point de café à l'horizon, ni de commerce, qui d'une manière générale ont déserté mon chemin.

Cependant la gentillesse de Marie solène que je rencontre dans ce village me permet de savourer un café, jolie moment de partage.

A Chavin, je prends mon repas sur une aire de pique nique aménagée, qui est le point de départ d'une voie verte cyclable , ancienne voie ferré .

Dans l'euphorie, je prends cette voie verte, comme mon chemin, et je m'aperçois 4 kms plus loin que j'ai fait une erreur d'aiguillage .

Je vais bien en direction de Le péchereau mais pas directement comme l'indiquer mon tracé.

Résultat 2 kms en plus mais il est vrai sur un chemin très sympa et facile.

Passage à Argenton sur creuse que je survole ne voulant pas terminer trop tard ma journée de marche.

J ' établi mon camp dans le camping municipale de Saint gaultier.

Je m'offre une pizza, ce qui me permet de rencontre Charles le pizzayolo, avec qui je partage une heure dans sa cuisine au moment du coup de feu qui assume seul ce soir.

Je déguste tranquillement ma pizza dans le camping et fini par être rejoint par François le seul campeur du terrain de passage.

Belle rencontre et discution qui va se prolonger tard dans la soirée .

Encore raté pour écrire le blog ce soir....

Église Saint martin de Maillet, un tigre pas comme les autres, Argenton sur creuse, Saint Gaultier
5
juin

Je plie la tente humide et reprends la voie verte pour poursuivre mon chemin. J ' empreinte cette voie verte sur 30 kms, avantage, c'est roulant , ombragé et directe. Inconvénient le paysage est masqué , les hameaux et villages ne sont pas directement traversés.

Ce matin ,je fais ma pause café au village de Chitran, dans un café ancien comme on les aime, avec son patron aimable. Partage de cet instant agréable et café offert....

Traversé de la ville de Le blanc, vide et endormi en ce lundi de pentecôte, seul le vival tenue par une femme d'origine marocaine , est ouvert. Je me réapprovisionne, et discute longuement avec cette jeune personne dont on ressent la bonté et le courage.

A la sortie de la ville, j'admire l'impressionnant viaduc de l'ancienne voie ferré qui trône fièrement sur la ville.

J'atteins vers 18h00 la belle abbaye bénédictine de Fontgombault, où je vais passer mon étapes dans le recueillement de ce lieu inspirant.

La voie verte, la ville de Le blanc le viaduc et le 1 er panneau indiquant Tours. La rivière la Creuse que je suis depuis un mome...
6
juin
6
juin

En route vers Tournon saint martin , dernier village de l'Indre , je le quitte pour entrer directement dans Tournon saint pierre . Entre les deux , une statue de saint martin veille su le bord de la route.

Le chemin dans l'Indre et Loire est maintenant balisé avec de jolies bornes gravés au sigles de saint martin, c'est agréable de suivre ce balisage.

Au village de Bossay sur claise où je fais ma pause du midi se trouve une église dédié à Saint Martin mais qui est hélas est verrouillé. Pas facile à cette heure de trouver du monde pour vous aider.

Je jongle beucoup aujourd'hui avec les averses , ce qui n'atteint pas mon moral.

J'ai le bonheur de traverser la très belle forêt de preuilly, où sont aménagé des parcours découvertes.

Mon chemin se termine au village endormi de Charnizay où je peine à rencontre du monde.

Je finis par être hébergé dans une chambre d'hôte à la sortie du village.

Tournon saint martin. La borne qui balise le chemin. Bossay sur claise . La forêt de Preuilly. L'église de Charnizay . Le moulin ...
7
juin
7
juin
Publié le 9 juin 2017

Avec le balisage sous forme de borne, j'ai l'impression de suivre un jeu de piste où l'on cherche à chaque fois la prochaine borne, c'est ludique et sympa.

Il fait chaud aujourd'hui, je croise le premier village Esses le moutier vers 13h 30 , où je m'arrête pour me restaurer.Une fois n'est pas coutume , je sors ma popote pour me préparer un repas chaud, que je savouré tranquillement.

Peu de rencontre sur mon chemin, c'est un peu "désert ".

J'arrive ensuite au village de Ciran , où je ne peux visiter l'église St Martin, fermée et dont la clé est détenu par le bar qui vient de fermer à 15 h 00 jusqu'à demain.

Me voilà encore déçu .c'est alors qu'une fenêtre s'ouvre pour me demander si j'avais besoin d'un renseignement. ..

Le début d'une rencontre, une invitation à boire un rafraîchissement qui a perduré, pour ne repartir que le lendemain matin.

Un bon moment de partage et d'échange au sein de ce village assoupi.

8
juin
8
juin
Publié le 9 juin 2017

Direction ce matin la ville de ligueil qui aurait dû être mon étape de la veille. Église Saint martin possède une jolie sculpture dédié au saint .

Le chemin me transporte à la chapelle -blanche saint martin , jolie petit village, dont l'église est aussi consacré à Saint martin.

Halte à la boulangerie , où je suis très bien accueilli et où je repars avec un croque monsieur offert .....

Je poursuis en direction de menthelan ou je déjeune tranquillement avec une petite sieste bienvenue .

L'après midi je trouve sur mon chemin une source saint martin perdu au milieu des champs.

Je serpente vers ma destination finale où Robert , un martinien convaincu, et ancien pelerin de cette voie, doit me rejoindre pour passer la soirée chez des amis à lui, qui m'assure ce soir l'hospitalité .

Robert en profite pour me dévoiler le programme de mon accueil de la journée de samedi .

Super échange et soirée conviviale pour clôturer ma journée.

Sculpture dans l'Église de ligueil, village et église de la chapelle - blanche saint martin , avec le pas de St Martin. Fontaine s...
9
juin

Je repars à pied de chez mes hôtes pour rejoindre à la sortie de Tauxigny mon chemin qui suit le cours d'eau de l'échandon au travers d'un chemin de découverte, agrémenté de panneaux liés à l'astronomie. ( près de Tauxigny se trouve un observatoire sur les astres).

A Cormery, je découvre les vestiges de bâtiments qui ont fait parties de l' abbaye de Cormery, et qui aujourd'hui sont intégré dans la ville, on retrouve des rues passant au niveau de l'ancienne nef, et au niveau du couloir d'une aile du cloître....

Grosse pause repas pour mettre à jour mon blog.

Je suis mon chemin qui se dirige vers le beau village de truyes possédant une église Saint martin.

Ensuite passage à proximité du prieuré de saint jean de graines, remarquable.

Il fait chaud maintenant et me dirige à mon point de rencontre de ce soir Saint martin le beau où Robert me récupère.

Je passe la soirée entouré d'amis avec qui nous partageons nos expériences, dans une ambiance conviviale.

L'abbaye de Cormery. Le village de Truyes. Le prieuré de Saint-Jean de graies. . Saint martin le beau.
10
juin
10
juin

Une grande journée que l'arrivée sur Tours où saint martin fût évêque.

Je ne ferais pas cette étape seul car Antoine selosse a organisé mon arrivée sur Tous.

Un petit groupe de personne va m'accompagner toute la journée jusqu'à la basilique Saint martin de Tours où je suis attendu.

La députée européenne et maire de Saint martin le beau nous accueille dans sa ville devant l'église pour le départ de cette journée de partage du chemin par la loire jusqu'à Tours et en prime nous avons le droit à la photo de "famille" devant la mairie.

Tout le groupe emmené par Antoine Selosse,directeur du centre culturel de Saint martin de Tours s'élance enthousiaste de vivre cette journée à mes côtés.

Nous approchons la ville de Montlouis, puis traversons par le pont de chemin de fer la loire.C'est à Vouvray sur une aire de pique nique que nous partageons notre collation dans la bonne humeur.

La chaleur est là , mais ne nous ralentie pas, et nous faisons une halte à l'abbaye de Marmoutiers à l'entrée de tours où un journaliste est la pour une petite interview .

Attendu devant la basilique Saint martin de Tours, nous reprenons notre chemin , avec pour moi une certaine émotion à l'approche de la basilique .

Je suis accueilli par l'adjoint au maire qui me félicite et me remet de nombreux présents offerte par la ville de Tours.

Grosses émotions ressentient durant cette journée et à mon arrivée . Un grand merci à tous.

Ce soir, je suis hébergé dans la basilique par les soeurs qui m'ont trouvé une chambre disponible.

Je partage la soirée avec mes amis martiniens dans la bonne humeur.

Le départ de saint martin le beau. L'église de MONTLOUIS . La halte à Vouvray. Toute l'équipe de marcheurs. L'abbaye de marmoutie
11
juin

Debout de bonne heure car journée sous la chaleur et plus de 40 kms prévus .

Toujours aussi agréable de débuter avec le lever du soleil sur les bords de la Loire

Je marche ce matin entre les berges de la Loire et les coteaux ce qui permet d'avoir de jolie point de vue.

Une pause café et journal à Lunes jolie village , ce qui me permet de lire le petit article dans la nouvelle république de l'histoire "insolite" du pèlerin de saint martin de passage à Tours. ....

J'arrive à midi, au son de la cloche à Saint Mars la pile après 23 kms.

Je partage mon repas dans un restaurant devant le château de Langeais avec Lucette ma tante, venue m'encourager pour la fin de mon chemin.je savoure. ....

Il faut reprendre vers 14h30 le chemin sous une chape de plomb qui va m'accompagner jusqu'à mon arrivée à la chapelle sur loire vers 19 h 00 au bout de 44 kms.

12
juin

Une journée peu ordinaire commence, c'est la dernière journée du chemin...

Enthousiaste d'arriver à candes saint martin où est mort le saint et fin de mon périple.

Heureux de retrouver toute ma petite famille ce soir .

Je quitte la chapelle sur loire par les berges de la Loire pour m'en éloigner ensuite à travers la campagne avoisinante. J'arrive sur le beau village de Chousay sur loire de nouveau le long de la Loire avec une très jolie vue des quais. J'y reste d'ailleurs pour siroter mon café et goûter pleinement mes derniers moments sur le chemin et mes dernières rencontres qui ne tardent pas à se produirent....

Halte qui a duré plus longtemps que prévu. ..

Je me dirige donc maintenant sur Candes saint martin qui a vol d'oiseau est à trois kilomètres et huit par le chemin car il faut traverser la loire...

J'aperçois donc en chemin de l'autre côté de la Loire le village de Candes saint martin et sa collégiale, ainsi que le village et château de Montsoreau .

Je traverse la loire très large à cette endroit par un pont de style eiffel, et rejoins par la berge Montsoreau, où je rencontre les cyclistes croisés au bar de Chouzay qui m'attendent pour m'offrir un verre.

Jolie moment de partage encore près de mon arrivée.

Il faut que je pense à repartir car Robert m'attend à Candes et vient à ma rencontre. Je termine donc mon chemin avec un guide Martinien, quoi de plus merveilleux que ce partage...

Me voilà devant la collégiale de saint martin, fin de mon périple martinien, avec beaucoup d'émotions et de pensée pour toutes les personnes rencontrées sur ce chemin.

Que de rencontre, de partage, de générosité, de bonté et d'humanité.

Saint martin m'aura guidé et fait vivre beaucoup d'émotions tout au long de ces 77 jours de marche, et les 2467 kilomètres effectués.

Je remercie toutes les personnes qui ont contribué à mon chemin et sans qui je n'aurais pu vivre pleinement mon chemin, et une pensée toute particulière à mon épouse adorée qui a dû tout assumer durant ma longue absence.

De très grosses pensées et mille merci aux merveilleuses rencontres tout au long de mon chemin, avec qui j'ai partagé d'agréables moments et tellement reçu. ...

Thank you very much to all the People I met all along my way and for all the moments we shared together. I won't forget you, you will stay forever in my heart.

La chapelle sur loire village étape. Chouzay sur loire et son café sur les quais. Vues de Candes saint martin et de Montsoreau. Ar...