Carnet de voyage

D’un chemin à l’autre : de Vézelay à Fisterra

Par
93 étapes
245 commentaires
41 abonnés
Dernière étape postée il y a 299 jours
Par GeneM
L’écriture de ma vie professionnelle terminée, voici venir le temps d’ouvrir la page de ma troisième vie 🥾
Mai 2023
14 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 16 mai 2023
De Vezelay vers les Pyrénées 

Cheminer vers Compostelle… Un vieux rêve, plus précis ces dernières années et enfin concret aujourd’hui.

Et donc, m’y voici… Accompagnée quelques jours par Alain et puis seule ensuite parce que tel est mon choix, mon besoin.

Nombreuses ont été les questions quant à mes motivations… Nombreuses sont mes motivations et mes questions en ce début de chemin 😉.

Aujourd’hui 15 mai 2023, mise en jambes de 12,5 km autour d’Avallon (à ne pas confondre avec l’île d’Avalon). Petite étape bien utile puisque ma première semaine de retraitée (càd la semaine passée) s’est passée partiellement au lit !🙄. Il fait beau et je me sens en forme 💪 . Arrivée à Vezelay peu avant 18h

2
2
Publié le 16 mai 2023
Basilique Sainte Marie-Madeleine de Vezelay 

16/05/2023

Après une bonne nuit, lever 6h30 pour assister aux Laudes dans la Basilique. Les jolies voix des Ursulines chantant des cantiques sont suivies de la traditionnelle bénédiction des pèlerins 🙂

Vezelay 

Lors de la préparation de mon Chemin, j’avais décidé de prendre la voie de Bourges. Il n’en sera rien…. puisqu’il n’y a pas d’hébergement disponible à une distance raisonnable. Ce sera donc la voie de Nevers, un peu plus longue mais plus jolie paraît-il.

… Et effectivement… ☺️

Au total, 19km parcourus avec les petits détours prévus ou imprévus. Physiquement, ça va bien. Mentalement, la tête ne parviens pas encore à se vider et les pensées s’entrechoquent 🙃 et s’envolent de tout côté, mais je sais qu’il faudra du temps !

Question recherche de solitude et de nature, je suis comblée : nous avons dépassé 1 couple et 1 trio sur le chemin de ce jour…, c’est tout ! Ah oui, et un jeune chevreuil..☺️

Après une sérieuse longue montée, contents d’arriver finalement à la chambre d’hôtes !

NB : je ne comptais pas spécialement réserver mes hébergements plus de 48h à l’avance mais il se fait que cela s’avère indispensable cette semaine ! Nous devons aussi nous organiser un peu pour avoir de quoi manger à midi… Heureusement, je prévois toujours des abricots confits et des amandes pour les coups durs et nous avons pu nous sustenter un minimum ! 😅

3
3
Publié le 17 mai 2023

17/05/2023 : 21km au total de la journée

Le parc naturel du Morvan, un magnifique poumon vert !

Vue de notre chambre d’hôtes 
Départ sous le soleil avec un petit vent persistant  

Verdoyant, ondulant, parsemé de nombreux petits villages, le Morvan offre au marcheur les plaisirs des yeux, des oreilles (quel calme !) et des jambes (ça grimpe parfois pas mal !). Les paysages sont plus ouverts et semés de petits villages. Les chemins sont très très peu fréquentés : aujourd’hui, nous n’avons rencontré aucun marcheur; juste croisé quelques agriculteurs…

De vous à moi, cette journée a été un peu plus difficile.. 😏 Ce soir, nous avons tous les deux les jambes douloureuses : « c’est le métier qui rentre ! » aurait dit Granny; « c’est un métier de fou ! » , à trouvé Alain ce midi…

Pitit’ halte à midi… 

Ce soir, nous sommes hébergés dans un refuge pèlerins dans la petite ville de Corbigny. Petit dortoir à 6 places mais nous sommes seuls 😌. Une bonne douche, la tit’ lessive du jour, une bonne Leffe blonde et enfin un bon repas pour nous requinquer !

Dortoir du refuge 
4
4
Publié le 19 mai 2023

18/05/2023 : 20km

La nuit a été plutôt bonne et les corps ont pu récupérer ! Je suis positivement étonnée de n’absolument pas souffrir de mon dos ni de la fichue sciatique qui m’a ennuyée si longtemps (merci Pascal ☺️).

Néanmoins, le prudence est de mise car l’étape sera difficile. Qui va piano va sano… je préfère donc ralentir un peu mon pas et être sûre d’arriver.

C’est sous un superbe ciel bleu que nous démarrons la journée. Le vent n’est plus si frais et la journée s’annonce plus chaude.

Comme hier, nos pieds fouleront encore pas mal de macadam toute la journée. Ce n’est pas le plus plus facile pour les pieds et je préfère personnellement le contact souple et la fraîcheur des sous-bois. Malgré tout, les routes du chemin sont généralement des routes secondaires très peu fréquentées !

Quelle magnifique palette de verts !

Encore quelques beaux dénivelés avant d’arriver à Saint Révérien pour y loger dans un refuge pour pèlerins. Nous y retrouvons Johannes (rencontré avant-hier et recroisé hier) et Joël (qui nous a dépassé d’un pas vigoureux tout à l’heure). Tous les deux sont des randonneurs aguerris qui ont pas mal de kilomètres du chemin au compteur !

Pour ma part, je prends volontiers leurs conseils …

Une bonne douche, la petite lessive quotidienne, une bonne Leffe (si si, on parvient toujours à dégotter ça, même un jour férié dans un village sans bar) et nous nous cuisinons un petit quelque chose de rapide sur place.

Après quelques échanges historiques et culturels avec le régisseur du refuge… carnet de bord et dodo ! 😴

5
5
Publié le 19 mai 2023

19/05/2913 : 16,6 km (+ les extras pour les tit’ courses et le resto du soir)

Un nouveau départ ensoleillé ☀️ à partir de Corbigny… Chouette, enfin un peu de chemin champêtre !

Quelques centaines de mètres de l’ancienne voie romaine  
Certains villages sont d’emblée super accueillants avec les pèlerins. Celui-ci montre une initiative géniale : une bibliothèque (g...

L’étape du jour est plus light en km mais très macadamisée, régulièrement en bord de grand-route et donc un peu stressante… Il s’agit d’être vigilants car si certaines voitures font un écart respectueux, d’autres filent plutôt à très vive allure.

Arrêt midi à Vilaine ou nous retrouvons… Johannes 😀. Un habitant (Francis) vient gentiment taper la discute et nous apporter une grosse bouteille d’eau. Il aime les belges (les wallons, précise-t-il… allez savoir pourquoi 🙃) et Arno (qui est bien belge mais pas wallon).

À la sortie de Vilaine 

Encore un long trajet le long d’une grand-route 🤨 et nous voici arrivés à Premery où nous avons rendez-vous avec notre hôte au gîte et restaurant « les copains ». Nous sommes seuls dans le bâtiment (normalement fermé mais bon les portes s’ouvrent magiquement pour nous 😜) et avons une clé pour entrer et sortir comme on veut vu que le resto est fermé. Chouette ambiance, chouette hôte sympa 😌, le tout fortement parfumé au patchouli !

Alain est un peu tracassé pour son retour ce dimanche car ne trouve pas vraiment de correspondances bus et/ou train à partir de notre prochaine étape vers Vezelay où se trouve la voiture. Mais St Jacques veille… et notre hôte Serge nous file un tuyau perso : sa dame d’ouvrage ira le conduire à Vezelay moyennant honnête rétribution. C’est parfait 👍🏼 !

Serge nous recommande un resto ami… Excellente soirée où nous ferons connaissance de deux pèlerins suisses germanophones dans un cadre un peu particulier et bien chaleureux !

6
6
Publié le 20 mai 2023

20/05/2023 : 19,2 km (24,3 km au total avec la balade)

Trouver son rythme et le garder. Être attentif aux douleurs sans se focaliser dessus. Lever la tête et s’en mettre plein la vue. Sourire aux rencontres et s’y ouvrir. Et être attentive aux signes qui marquent le chemin pour ne pas s’égarer. Simple, non ?

Premiers coups de soleil … je vais être hémi-bronzée côté gauche 😂 vu que nous marchons toujours vers le sud-ouest !

C’est un peu flippant de se repérer sur la carte… Nos km de sont que de mini-déplacements de puce à l’échelle de la France… Mais bon, comme dirait Valérie, « step by step »… et on verra. L’essentiel est le chemin, pas la destination dont je ne sais pas encore ce qu’elle sera !

Nous sommes arrivés à Guerigny où nous retrouvons le couple de suisses avec qui nous partageons le dortoir cette nuit.

.Balade dans Guerigny (et rencontre de Johannes 😊) promenade dans les parcs du château de Chaussade et flânerie le long de la Nièvre ponctuent cette journée avant de se rendre au resto pour se requinquer. Nous y retrouverons notre sympathique flamand et nos tout aussi sympathiques suisses 😁.

NB : j’avoue un p’tit coup de mou vu le départ d’Alain demain… À suivre 😏

7
7
Publié le 21 mai 2023
Sortie de Guerigny  

21/05/2023 : 16,7 km

Bon… mauvaise nuit (on va dire que le bruyant voisinage ignorait probablement que le gîte était occupé 😉) et séparation d’avec Alain pleine d’émotions diverses 🥹.

Me voici livrée à moi-même, sans mon coach, mon « lièvre », mon conseiller et mari… Ça va d’aller, hein ! Il est anxieux mais moi pas spécialement. Il est vrai que j’ai plus besoin d’encouragements que de peurs qui ne feraient qu’alourdir mon sac à dos 🤪 ! Chouette expérience à deux en tout cas et je sais qu’Alain s’est bien amusé !

Nevers en vue 

Petite étape, aujourd’hui… Après avoir quitté Alain, j’ai marché d’un bon pas et suis arrivée à Nevers pour midi. Lunch dans un parc puis visite rapide de la ville (c’est dimanche, tout est fermé)

Nevers 
La cathédrale de Nevers et la Loire 

Je suis donc arrivée tôt au refuge. Dortoir 4 place mais à priori, je suis seule et ça me convient ☺️. Super refuge très bien équipé, très accueillant et fonctionnant en ‘donativo’ (cela signifie que la participation est libre). De plus, on peut y acheter et cuisiner de quoi manger et cela me convient très bien également car je suis trop fainéante que pour retourner en ville 🤣.

Ma question du jour : qu’est ce qui me pousse à être pèlerine ? ReponseS à suivre… 😉

8
8
Publié le 22 mai 2023

22/05/2023 : 20,6 km 🎒

Départ de Nevers en forme après une relativement bonne nuit. Le mental est loin d’être calme et les les pensées défilent les unes après les autres… j’essaie de les laisser passer… Quand mon cerveau voudra t’il bien se mettre un peu au repos ??? 🙄

Encore pas mal de macadam, mais on s’y fait. J’ai bien croisé quelques riverains ou joggers fous, mais zéro pèlerins… mais où sont-ils donc ? Il y en a en route, pourtant ! Ceci dit, je n’ai aucun souci à marcher seule (cfr JJG) et même à passer la soirée seule comme hier. Pour le moment, cela me convient.

Traversée de quelques mini bourgs 
Du vert, du vert et des touches de couleur ci et là  

Repas frugal à midi à Magny-Cours.. il commence à faire bien chaud ! 😳 Si je suis déjà en nage maintenant, que ferai-je quand les températures vont commencer à grimper ? Surtout que j’ai oublié mon bikini 🤣

Église de Magny-Cours

Après-midi, le Chemin quitte enfin la route pour couper à travers la campagne ! Ça c’est bon, ça ! 😃… si les bolides du circuit de Magny-Cours ne faisaient pas autant de bruit ! 🤫

Ce soir, je loge chez Isabelle… Comme il n’y avait plus de place au refuge communal, elle m’a été renseignée et à gentiment accepté de me recevoir et me nourrir chez elle ☺️

Isabelle a ramené des fleurs d’acacia : nous en ferons des beignets pour le repas du soir. Je suis un peu émue par la gentillesse d’Isabelle, qui m’ouvre la porte de sa maison puis part faire une course en me laissant seule chez elle… comme si j’étais chez moi. 😀 Nous cuisinons ensemble le repas du soir et discutons ensuite de choses et d’autres. Merci Isabelle pour ta belle et simple présence.

Le paiement du gîte et du couvert sont laissés à mon appréciation… C’est compliqué pour moi, très inhabituel dans notre façon habituelle de rémunérer un service…

9
9
Publié le 23 mai 2023

23/05/2023

Excellente nuit. RV à la Veurdre aujourd’hui : 20,7 km

J’avais reçu d’excellents conseils sur l’importance de la respiration dans l’exercice physique…. et Isabelle m’en a fait une petite piqûre de rappel hier—> je vais donc essayer de m’appliquer aujourd’hui parce que jusque là, je ne sais même pas si j’ai respiré ! 🤔. Et puis cela contribuera à calmer mon mental, toujours en verve !

Le bon moment de la journée, c’est le bout de chemin parcouru avec Meghann, jeune irlandaise ☘️ . Causerie en franglais… on s’arrange 😀. Arrivée au refuge vers 15h- je me suis appliquée régulièrement à de bons exercices de respiration.. 👍🏼 Malheureusement, Meghann s’en va bcp plus loin aujourd’hui.. je me retrouve avec Vincent, jeune français, et deux dames qui voyagent ensemble.

L’Allier 

Le refuge est super et le petit resto du soir bien revigorant !

10
10
Publié le 24 mai 2023

24/05/2023 : 23,2 km

Petit déjeuner avec les autres pèlerins puis départ sous un ciel mitigé qui a peu à peu fait place au soleil.

Aujourd’hui matin, beaucoup de chemins de traverse. Quel bonheur !

J’ai l’impression d’avoir les sens plus aiguisés ☺️

Notamment l’ouïe… et ce n’est pas seulement parce qu’un ménate m’a dit bonjour et sifflée comme un matcho ! 😉 Vraiment, j’entends les chants des oiseaux, les bruits des tracteurs aux champs, les insectes qui bourdonnent, le vent dans les arbres… (Quoi ? Je ne les entendais plus ? Si, Si… mais les écoutais-je ?)

Les verts, la précision du découpage des feuilles des arbres… comment dire, tout paraît plus profond et beau aujourd’hui. Émotion.

Hier soir, nous regrettions de concert qu’il y ait trop de macadam sur la route de Vezelay 🙄 et ce matin… cadeau de nature 😃

Pause-nature avant Lurcy-Levy

Après-midi sous le 🌞, je me suis donnée le temps de faire plusieurs courts arrêts.. bonne takatakatique ! La journée est belle 🤩

Nouvelle surprise a l’arrivée au gîte …

Mon logement du jour 😀

Noëlle et Martine, les deux dames d’hier, arrivent plus tard mais ne souhaitent pas dormir sous tente et iront dormir dans la maison : puis-je avouer que leur décision me convient … sans passer pour une misanthrope ? Je les aime bien, mais j’apprécie toujours beaucoup mes moments de solitude 😌

Excellent souper vitaminé concocté par notre hôtesse et discussion pleine d’humanité et de …. Macron (mes trois française partagent un avis commun à son sujet et celui-ci n’est pas positif, loin s’en faut…) 😉

Zzzzip dans la tente, Zzzzip dans le sac de couchage et 😴

11
11
Publié le 25 mai 2023

25/05/2023 : 30,7 km 🎒

Levée à 7h… mais néanmoins partie vers 10h !Je crois que nous n’avions pas trop envie de quitter le refuge de Sophie, Noëlle, Martine et moi….😉

Pas de livre d’or chez Sophie mais la proposition de réaliser une œuvre d’art avant de partir

Notre œuvre commune 

Nous partons toutes les trois et décidons de prendre un chemin par la forêt de Tronçais comme nous l’a recommandé Sophie. Quelle merveille de forêt de chênes ! La luminosité y est extra-ordinaire 🤩

Forêt de Tronçais 

Nous partons ensuite pour Bardais où je quitte Martine avec regret. Nous avons le même rythme de marche et aimons parler ensemble mais son amie est beaucoup plus lente (cloches +++ aux pieds) et Martine doit régulièrement s’arrêter pour l’attendre.

Ainay le château  

Petit ´repas’ sur le pouce sur la place de l’église : il ne fait pas franchement beau et je me mets rapidement en route. Qqs km plus loin…: « Mais d’jai mô mes pî !.. y d’jai chôôô à c’t’heure ! »

Je trouve donc un bon prétexte pour me reposer un peu : je vais attendre mes deux copines qui ne peuvent que passer par là pour rejoindre Charenton du Cher où elles ont réservé leur hébergement… Après 20’ d’attente, je me remets quand même en route sans les avoir revues.., faut pas abuser des bonnes choses 😉

😓Mes pieds sont vraiment très douloureux et j’ai attrapé ma première ampoule… la suite de la journée s’annonce plutôt difficile. De plus, les chemins pas toujours bien indiqués —> utilisation du GPS —> téléphone presqu’a plat 😓.

Arrivée à Charenton du Cher, j’ai vraiment bcp de mal à marcher… reste pourtant une trotte, encore ! Macadam, sentiers de traverse, re-macadam et enfin dernière longue ligne droite le long du canal de Berry… et arrivée à l’accueil pèlerin où je suis logée… dans une cave aménagée. Bon, c’est quand même que pour dormir.. N’empêche, le moral en prend un coup.

Au final, 30,7 km, c’était trop. J’ai dû mal calculer car je ne m’attendais pas à ça et je ne me suis pourtant pas trompée de route. Heureusement, Alain me remonte le moral 🥹 et mon hôtesse nous a cuisiné un bon repas accompagné d’un bon vin…

Demain sera un autre jour. C’est aussi ça, le Chemin : c’est comme la vie ; un coup tu ris, un coup tu pestes, un coup tu pleures 🙄

12
12
Publié le 26 mai 2023

26/05/2023 : 6,5km 🎒 + 6,5 Km balade légère

Très gros coup de mou hier soir ! De plus, va-t’y pas que mon chargeur tombe en panne… Tout semble se compliquer 😓

Je crois que Madame D., mon hôtesse (83 printemps) a bien compris et s’est montrée très gentille hier soir et ce matin. Son sourire et sa chaleur un peu brute m’ont bien réconfortée. C’est une dame de caractère qui, avec son mari, champion olympique, s’est lancée dans l’élevage des chevaux d’obstacle et la gestion d’un gros manège. … et l’élevage de chiens de chasse (Springer) ! 5 ou 6 chiens très gentils viennent se coller à moi et baver sur mon pantalon avec leurs grands yeux tendres 🤣.. pour avoir un bout de pain !

La presque-tendresse rugueuse de Madame D. était exactement ce qu’il me fallait.. ☺️Alors, c’était clairement pas un trois étoiles, mais j’ai bien dormi et bien mangé : que demander de plus… ?

Les petits messages de mes proches sont très soutenants. La solitude c’est bien, mais je dois être reliée aux autres pour être heureuse 😀

Je me remets en route le long du canal du Berry, c’est agréable et le ciel est tout bleu. Nous sommes à quelques km du centre de la France… le nombril du monde, en quelque sorte 😊

Arrivée à Saint Amand-Montrond, soit à peine après un peu plus d’1h de marche, je comprends qu’il va me falloir écouter mes enfants ! Mes pieds restent douloureux (*) et je décide de rester dans cette jolie ville jusque demain. Prendre soin de soi est aussi important et comme d’habitude, j’ai encore un peu dépassé mes limites, même si ce n’était absolument pas conscient ! On ne se refait pas…

(*) A priori, j’étais très inquiète pour mon dos avant de partir. Finalement, c’est mon bassin qui porte le sac à dos et pas ma colonne … et mon dos se comporte parfaitement bien ! Par contre, je n’imaginais pas un instant que mes pieds puissent mal se comporter 😬

Donc, je sélectionne un B&B, m’y rends pour réserver et, ayant expliqué au proprio (hollandais) que je suis pèlerine, celui-ci accepte immédiatement d’ouvrir sa porte dès 11h au lieu de … 17h ! Encore une fois, la gentillesse des gens me touche énormément. 🙏

Ensuite, laverie pour une lessive un peu plus approfondie (y a pas de mal 🫢), balade légère en sandales, petites courses, repas de 15h à la forteresse et repos !

Vestiges de la forteresse de St Amand-Montrond.   

NB : pour les amateurs, en vrac : Julian Alaphilippe 👍🏼 et Maurice Papon 👎 sont nés ici à St Amand, région Centre-Val de Loire, Département du Cher. La ville est longée par le canal de Berry et traversée par la Marmande (quel joli prénom) qui se jette dans le Cher. Et le village voisin s’appelle Orval 🍻

13
13
Publié le 27 mai 2023

27/05/2023 : 19,4 km 🎒

Parfois, les indications du Chemin sont rares ou absentes, malgré la toute bonne volonté de tas de gens très vigilants qui s’assurent régulièrement du marquage. Le risque alors est évidemment de surcharger le compteur en km…

Donc, je mets régulièrement la ceinture en plus des bretelles 😏 et utilise de temps en temps le GPS (Visorando) mais qui, vérification faite, m’indique parfois des G.R. qui empruntent des trajets un peu différents de ceux des coquilles… 🤨.

Le GROS stress, c’est de trouver un hébergement. La voie de Vezelay étant assez peu fréquentée, les hébergements ne sont pas très nombreux et parfois un peu chers.

Après, il faut aussi trouver de quoi manger, notamment le dimanche et les jours fériés. Comme en Belgique, fini les petits boulangers et les épiciers de village… il y a donc lieu de calculer son coup pour à la fois ne pas transporter trop de denrées (kg !) non périssables et à la fois s’alimenter suffisamment pour tenir le coup.

Ces stress ne sont en réalité là que parce que je leur laisse de la place. Sur le Chemin de Saint Jacques, il est coutumier de dire que tu trouves ce dont tu as besoin… même si tu n’avais pas vraiment identifié ce besoin-là ☺️.Bon, faudra encore bien des exercices de lâcher-prise pour m’améliorer dans ce domaine là aussi …🤭

Après une mauvaise nuit mais un excellent p’tit dej’, depart par Orval (très nettement moins joli que le nôtre !!!) et à nouveau du bitume 😬

La journée est chaude et le parcours pas toujours arboré —> bob, short et crème solaire indispensables.

Indispensable de boire +++ et de faire des pauses… en essayant si possible de ne pas s’asseoir sur un nid de fourmis !!! 🤭
Ponts sur l’Arnon 

L’après-midi m’a réservé des moments magiques.. 🤩.

L’Arnon et son sublime environnement 

C’était peut-être la fatigue, mais l’émotion à été vive et les larmes ont coulé. Merci au Créateur pour toutes ces merveilles !

Les jambes lourdes mais l’âme joyeuse, me voilà repartie vers La Folie, lieu-dit du village Ardenais. Ça ne s’invente pas 🤭.

Mon hôtesse est une dame âgée qui ne reçoit plus guère de monde; de temps à autre un pèlerin quand ses filles ont le temps de venir l’aider pour préparer la chambre. Ça tombe bien pour moi car je n’avais aucune autre solution à distance raisonnable (et je dois l’être parce que je me suis fait gronder pour avant-hier, hein ! 😳)

Le lieu est magnifique 🤩 … j’adore ! Comme la dame doit partir, je serai seule… cela me convient.😉

La folie  


14
14
Publié le 28 mai 2023

28/05/2023 : 22,1 km 🎒

La meilleure nuit depuis deux semaines ! Et un réveil ensoleillé ☀️

Petit-déjeuner super sympa avec mon hôtesse. Encore une chouette rencontre ☺️… elle m’invite à prendre un autre chemin que celui indiqué sur mon guide : la route est jolie, me dit-elle, et j’arriverai à temps pour m’acheter de quoi manger au matin à Le Châtelet. Adieu donc les balises jacquaires ? Ce sera oui : je vais lui faire confiance et oublier un moment les coquilles et le GPS pour suivre ses indications… et ce fut parfait !

La nature est d’une beauté sans pareille dans les sous-bois. La flore est similaire à la nôtre mais la différence, c’est que je la regarde de tout mon cœur …🌺

Tout semble parfait et calme…je redécouvre le plaisir d’exister, au travers d’une myriade de petites choses, de petits événements, de beautés si parfaites …

Après-midi, un chevreuil a détalé à 4-5 mètres de moi.. je lui ai sûrement fait très peur car il a filé dans les bois en aboyant !

Dans le village de Saint Jeanvrain, une dame m’interpelle tandis que son petit chien court vers moi en manifestant sa joie de me voir 🥰(généralement, les chiens que je vois sont plutôt en train de m’aboyer dessus ! 🐾). Poupette, puisque c’est son nom, me fait donc la fête alors que la dame me donne un sachet de pop-corn qu’elle vient de faire et une carte postale de St Jeanvrain : « voilà, c’est pour vous… c’est tout ! Au revoir, madame et bonne marche ! »..

Petits gestes de gentillesse qui font tellement de bien.. comme les signes de la main des conducteurs, les « bonne marche » ou « buen camino » qui commencent à remplacer les simples bonjours….

Certaines de mes hôtesses m’ont confié avoir retrouvé foi en l’humanité de par leurs rencontres avec les pèlerins… Pour ma part, je dirais que les gens que je croise me font du chaud et du réconfortant dans mon petit cœur. 😍

Je n’ai jamais perdu foi en l’humain mais je ne peux plus écouter les infos depuis un certain temps.. Ici, les circonstances des rencontres les rendent belles, les problèmes sont actuellement tenus à distance (ou bien auraient-ils disparu ?) et il n’y a aucun média pour me convaincre du contraire !

 Église romane St Geniès à Chateaumeillant

Et puis, enfin une bonne Leffe blonde bien fraîche et le petit repas du soir tacos-frites … dans une épicerie (si si !) de la rue principale puisque c’est le seul endroit-repas possible ce soir (hormis un resto gastronomique mais je n’ai pas pris mon smoking avec moi 🤨🤣). Très atypique et délicieux !

J’y rencontre deux marcheurs qui ne se sentent pas spécialement pèlerins mais qui marchent jusqu’à Limoges. Nous ne nous accompagnerons pas très longtemps car ils prévoient des étapes de plus de 30km, ce que je ne suis pas en mesure de faire pour l’instant (sauf à l’insu de mon plein gré 😅), surtout avec cette chaleur : 26 degrés au moins ce jour… ça fait chaud avec les bottines et le sac à dos.

15
15
Publié le 29 mai 2023

29/05/2023 : 19,7 km 🎒

Après un bon petit dej’ et une conversation sympathique avec notre aubergiste, départ de Chateaumeillant avec Maryse et Jean-François, mes deux marcheurs d’hier soir. Ils marchent en duo mais ne sont pas en couple : juste, ils ont cherché qqn avec qui marcher… Ils partageront leurs marches, leurs conversations, leurs rencontres, leurs chambres et leurs repas. Maryse s’occupe de l’organisation et de l’intendance en randonneuse aguerrie. JF quant à lui, identifie chaque arbre, chaque plantation d’un seul coup d’œil. Ils forment un bon binôme qu’ils ont « essayé » peu de temps avant de partir…. Ils marchent d’un bon pas et je les accompagne sans trop de difficultés malgré les grimpettes qui se succèdent.

Sur les hauteurs de Chateaumeillant 

De jolis sentiers enherbés nous accueillent assez rapidement. La conversation est aisée, sympa et distrayante : les km défilent mine de rien et par deux-trois fois, les copains soulignent que je marche d’un bon pas, l’air étonné 😮 Ils me mettent à l’épreuve, ou quoi ? 😅

Magnifiques chemins de traverse

Après 10,7 km à ce rythme, même s’ils sont sympas, je préfère signaler à Maryse et JF que je vais faire un arrêt et continuer seule ensuite. La solitude, l’introspection et la contemplation me manquent. Nous savons que nous ne nous reverrons pas puisqu’ils font de plus longues étapes mais ce n’est rien, puisque la rencontre était belle…

C’est comme ça et chacun respecte la liberté de l’autre sur le Chemin; il n’y a pas de souci : nous sommes là chacun pour nos raisons propres. Ce respect est à la fois émouvant et nécessaire… Quelle chouette leçon de vie 👍🏼☺️

L’environnement change : les champs deviennent immenses et les haies disparaissent… et l’ombre des arbres aussi ! 😅


Église de Lacs et arrêt-repas  

Arrivée assez tôt à La Châtre (et après la douche bienfaisante et la tit’ lessive quotidienne), balade dans la ville : jolie mais tout est fermé vu la Pentecôte ..

sauf une terrasse qui n’échappe pas à mon œil de lynx 👀

La Châtre 

À nouveau, le soir, petit studio dans un environnement magnifique, seule pèlerine, prix démocratique et hôtesse sympa… 😊.

16
16
Publié le 30 mai 2023

30/05/2023 : 24,1 km 🎒Journée un peu particulière aujourd’hui…. et elles le sont toutes 😀

Quittant La Châtre sous un franc soleil, je décide de marcher calmement aujourd’hui, même si l’étape est un peu longue. Après être sortie de la ville, je me trouve rapidement sur de jolis chemins dont je ne me lasse pas 🤩

Depuis un certain temps, j’ai remarqué qu’il y a beaucoup de barrières et de « chiens méchants » aux entrées des maisons. Ça me chagrine un peu parce que ce n’est pas nécessairement très accueillant, mais bon.

Cela fait écho en moi et je m’interroge sur mes propres barrières à moi… toutes ces « n’entrez pas chez moi » que j’ai posé ci et là … toutes ces armures patiemment entretenues pendant toutes ces années d’éducation, de scolarité, de travail.


Qu’il serait bon de retourner dans l’enfance, dans l’innocence, dans ce qui est mon essence… Je me sens bouleversée.

À l’approche de Sarzay (*), des curieuses tours me font de l’œil.. et le bar -restaurant le long de la route, aussi ! Puisque j’ai décidé de la jouer cool aujourd’hui, j’assume une Blanche de Namur ! 😎

J’y aurai une discussion passionnante avec Véronique, la propriétaire de l’établissement. Responsable du département qualité d’un hôpital, elle a tout planté là tellement elle ne s’y retrouvait plus… Elle a alors racheté le bar-restaurant mis en vente à la fin de la Pandemie et s’est lancée dans son nouveau défi. Nous avons quelques points communs 🤗…. Et comme par hasard, notre conversation aboutira à une sorte de synthèse de tout ce qu’il y avait dans les larmes de l’heure qui précède… Vous avez dit le Chemin ? 😀 Encore une chouette rencontre, Véronique…

Vif chevreuil 😀

L’après-midi sera … marchante, longue, chaude 😑.

À Neuvy-St-Sepulchre, tout à coup, un coup de cœur pour cette magnifique petite basilique Romane. 🕯️

Neuvy-St-Sepulchre 

Après une longue longue route sous le soleil ☀️ , j’arrive enfin à ma destination. Double joie : celle d’étendre enfin mes pieds/jambes douloureux et celle d’habiter brièvement cette jolie roulotte

17
17
Publié le 31 mai 2023

31/05/2023 : 21km 🎒

Ce soir, me voici officiellement pensionnée ! 🥂

Soleil matinal 

Après une excellente nuit réparatrice à Bonavois (Mouhers), me voici à nouveau sur de jolis chemins de traverse conseillés par mon hôtesse et qui me permettront de rejoindre le Chemin des coquilles…

Vers Cluis 

Malheureusement, le bitume revient vite. La route me paraît peut-être un peu plus monotone que les autres jours.

En réalité, je suis un peu plus anxieuse que les autres jours : voici plusieurs fois qu’on me demande si je n’ai pas peur de voyager seule et mon adorable hôtesse a remis ça ce matin ! Ma réponse est toujours là même : non, je n’ai pas peur.. de quoi, pourquoi aurais-je peur ? Pourtant, le doute s’immisce en moi : suis-je inconsciente ? Des gens mauvais pourraient-ils m’agresser ? Des violeurs ou des détrousseurs traînent ils dans les bois comme aux temps jadis ?

Je me raisonne : je ne suis pas une dingue; mon sex-appeal doit être en négatif; je n’ai guère d’argent sur moi; ma coquille indique mon statut de pèlerine; je n’ai rencontré que des gens qui, soit ne m’ont accordé aucun intérêt, soit ont été bienveillants. N’empêche.. je me surprends à me retourner pour vérifier que je ne suis pas suivie 👀, à flipper au passage d’un motard 😨, à laisser mon couteau Suisse avec sa lame sortie dans ma poche kangourou….

Stoooooop, le ziboulo…. Du calme!✋✋✋

Tout va bien 😊, la peur passe et part. Le Chemin est sûr et les pèlerins ne s’y font pas agresser. Ni les pèlerines. Le mental est fort, à ce jeu-là : une branche qui craque, un oiseau qui siffle comme un matcho, un animal qui remue des feuilles 🍁 , une voiture qui ralentit, la projection par d’autres de leurs propres peurs…

Bien sûr, d’autres peurs m’encombrent au quotidien, mais celle-ci est arrivée d’un coup et repartie (j’espère) tout aussi vite !

Le rêve - le bitume - le cauchemar  

Après Cluis, Hallé et Pommiers, arrivée à Gargilesse ! C’est là que se rejoignent les deux branches de la Voie de Vezelay : celle de Bourges et celle de Nevers.

Un des plus beaux villages de France, endroit préféré de Georges Sand.

Vues de Gargilesse dont la maison de  Georges Sand

Avant de m’installer dans l’hébergement communal, petite visite à l’église Notre Dame et sa crypte.

La statue en bois de la Vierge au-dessus de l’autel  dans la crypte (photo 4) aurait été ramenée d’Orient par un croisé.

À l’hébergement, je fais connaissance avec deux pèlerines qui ont pris la voie de Bourges. Nous sympathisons immédiatement ! Ce sont des grandes habituées du Chemin mais elles arrêtent fin de semaine…

18
18
Publié le 1er juin 2023

01/06/2023 : 27,7 km 🎒

Petit déjeuner avec Valérie et Béatrice 🤗

Je démarre seule car ma route sera longue tandis que les deux autres pèlerines ont prévu une étape plus courte. Me sens en forme, il fait beau….

Départ de Gargilesse 

D’emblée, la première côte annonce la couleur : nous sommes dans la vallée de la Creuse et celle-ci porte bien son nom ! Toute la journée sera une succession de côtes et de descentes …

Nous sommes passés dans un autre environnement, très forestier, très vallonné. Les mollets sont soumis à rude épreuve mais les tendons semblent mieux apprécier.

Cuzon pour de mini-emplettes puis descente via le sentier du Cassecou (sic!) jusqu’à la Creuse

Longue balade le long de la Creuse… c’est magnifique 🤩

Le paysage est incroyablement varié 

Tout à coup, v’là t-y pas qu’on m’appelle 😀

Valérie et Martine 

Elles s’arrêtent pour manger mais, malheureusement, mon repas à moi est déjà terminé … je les laisse donc à leurs sardines grillées après un brin de causette 🤗.


Enfin, voici Crozant, la destination de Valérie et Béatrice… ma destination a moi ne devrait donc plus être trop loin…

Crozant & co 

… que je pensais ! Dans un premier temps, chemin ombragé le long de la rivière mais… 🪰les mouchettes m’attaquent en escadrille; j’en abats la majorité mais leurs copines arrivent en renfort… ça m’énerve 😤 même si je comprends très bien que ma peau salée et humide soit particulièrement à leur goût … Faut absolument que je trouve un répulsif naturel !

Ensuite, comme d’hab, une route sans fin pour les derniers kilomètres… on commence à en avoir l’habitude

Église de La Chapelle-Baloue 

J’y retrouve Benoît, pèlerin que j’avais déjà croisé une fois et qui semble bien étonné de ma performance du jour ! 👏. Le gîte est sympa. Il appartient à un tout jeune couple qui vit en yourte et qui met sa petite maison à disposition des pèlerins en donativo. Dîner (souper) et discussion bien agréable avec Benoit avec qui je marcherai probablement jusqu’à La Souterraine

19
19
Publié le 2 juin 2023

02/06/2023 : 21,7 km 🎒

Départ de La Chapelle-Baloue

Finalement, Benoit est parti très tôt alors que je me suis laissée dormir comme on dit chez nous. Il est donc dit que je marcherai seule … ça me convient toujours 🤗

Mes pieds ne sont pas topissimes au départ, mais en pensant à autre chose, ça passe 🤣

Encore beaucoup de route et le paysage me paraît un peu plus morose que les autres jours : peut-être parce que beaucoup de chênes ont l’air malades voire mourants 😥 ? Peut-être parce que je me sens moi-même moins en forme ? Tu attires ce à quoi tu penses….Donc non, assez de cette morosité : la journée est belle; je marche librement; je vais faire de nouvelles rencontres : quelle chance !

Allez, soyons de bonne foi… il y a quand même des endroits magnifiques !

 Lavoir & étang 

Et tout à coup, au milieu d’un chemin… un petit « salon » + une petite boîte aux lettres et de quoi laisser ses impression aux suivants et à un ancien pèlerin… magnifique endroit pour prendre mon repas !


La Souterraine  

Arrivée à 15h au gîte, quel plaisir d’y accueillir toute une bande dont Valérie, Béatrice et Benoit !

Notre hôtesse est elle-même ancienne pèlerine et nous rassasie d’un délicieux repas. Belle ambiance polyglotte et .. dortoir 🥱

20
20
Publié le 3 juin 2023

03/06/3023 : 22,7 km 🎒 + 2,3 km

Très copieux petit déjeuner partagé dans une atmosphère bon enfant avec Claudine, notre hôtesse.

Maryse et JF sont passés par ici aussi et m’ont laissé un petit bonjour écrit 😊

Benoît fait un saut de grosse puce en stop jusqu’à Chamborand puis continuera à marcher à partir de là. Donc, nous nous quittons là.

Béatrice et Valérie ont fait plusieurs voies des chemins de Compostelle mais ce tronçon-ci leur a paru assez difficile vu le bitume et la chaleur. Elles rentrent aujourd’hui chez elles et nous sommes un peu tristes de nous quitter… Pas qu’on se soit fréquentées longtemps, mais ça « collait bien » - même fréquence… Martine m’avait invitée à repasser à Nevers, me voici aussi bienvenue en Isère ☺️

Je me dis que c'est aussi pour ces rencontres simples, vivantes et presque familières que le Chemin est magique. Quand on se demande ce qu’on fait là (ex : faubourgs moches ou longs bitumes), on sait que c’est aussi pour ces moments-là…

Ces rencontres elles-mêmes sont plus simples : pas d’à priori, pas d’étiquette sociale, pas de paraître (faut voir quand on se rencontre …. rouges, cheveux collés par la sueur, éreintés… 😂)—> nous sommes tous là pour marcher ! 👣—> nous sommes simplement qui nous sommes et tout se met en place spontanément.

Je crois bien que c’est notamment ce que je venais chercher… Finalement, surtout professionnellement, nous jouons un rôle qui est parfois bien pesant selon la fonction occupée. Je considère donc cette liberté retrouvée comme une richesse formidable 🤩

Donc, départ de la Souterraine vers Bénévent-L’Abbaye. Il y a des fameuses côtes … le matin, ça va … mais l’après-midi en plein cagnard sur le bitume sans ombre… on recalcule mentalement le poids des choses accumulées dans le sac à dos en décidant ce qu’on va renvoyer en Belgique ! 😛

À Saint-Priest-La-Feuille 

Cette région est parsemée de petites rivières et de lacs de toute beauté.

Bien sûr, il y a le bitume, les pieds qui chauffent, la chaleur renvoyée par l’asphalte et le passage des voitures…, mais ici, je trouve que les automobilistes font un net écart pour ne pas frôler les marcheurs et font volontiers un signe de la main 🖐️. Ça et là, des poteaux, des barrières, des clôtures sont ornées de coquilles saint Jacques qui sont autant de signes amicaux…

Le chemin de Compostelle passe devant les églises. Aujourd’hui, elles étaient toutes ouvertes 🙂

Arrivée à Bénévent-L’Abbaye, ….la pluie menace : tombera ? Tombera pas ?

Je suis la seule pèlerine dans le gîte… et l’hôtesse n’habite pas là ! Décidément… 🙃

21
21
Publié le 4 juin 2023

04/06/2023 : 19,4 km 🎒 avec fort dénivelés

Étape difficile, aujourd’hui : il fait chaud tôt (et même lourd) et il me faudra affronter de gros dénivelés. Heureusement, la fraîcheur se rattrape dans les sous-bois.. on dirait qu’il a plu un peu cette nuit.

À Marsac (peu après Bénévent-l’Abbaye) +|_ 360m alt. et montée à Saint Goussaud à 660 m alt. Fière de moi

Tous les jours, je passe devant et dans les églises que parcourt le chemin de Compostelle. ´Devant’ quand elles sont fermées (ça arrive mais, me semble-t-il, moins souvent qu’au début -à suivre) ou ´Dans’ parce que j’aime ça et qu’il m’arrive de prier.

Benevent-L’Abbaye 
Saint Goussaud 

Depuis le début de mon Chemin, j’ai du mal avec les Christ crucifiés, les calvaires et les vierges éplorées qui n’évoquent pas en moi du positif et qui ne font pas écho à ma foi que je ressens plutôt joyeuse…

Sinon, Marie, Jeanne d’Arc et Saint Antoine sont toujours présent, accompagnés d’autres saints plus variables. Parfois, il est possible d’y trouver un tampon en ´libre-service’ à apposer sur son credential.

Aujourd’hui, j’ai trouvé dans les églises plusieurs textes qui me parlent (dont un que je connaissais bien).

À Saint Goussaud, le tonnerre ⛈️a commencé à gronder tandis que je photographiais cette lanterne des morts, externalisée du cimetière dans lequel elle devait se trouver.

Après avoir visité l’église, je décide de patienter un peu à sa proximité car l’orage s’est rapproché et la pluie s’est mise à tomber. ☔️

J’ai donc attendu dans l’église, pris une chaise et attendu que l’orage s’éloigne… en rédigeant ces lignes ☺️

Et puis vu que l’orage semblait partir sous d’autres cieux, j’ai redémarré sous la pluie et dans les bois : ça sent bon et le sol est bien plus agréable à fouler !

Gîte communal : 1 pièce + dortoir à six places… M’y rejoignent Bruno, un marcheur français du GR et Dries, un belge courtraisien en vélo.

On fera papote et popote au gîte puisqu’il n’y a rien de rien ce dimanche dans ce trou perdu 🙃

22
22
Publié le 5 juin 2023

5/06/2023 : 31,8 km 🎒

Après une soirée papote plutôt sympa avec mes deux colocataires, la nuit ne le fut pas. Entre les ronflements, les levers-pipi à la frontale et divers bruits digestifs, ma nuit a été catastrophique… j’ai dû dormir 3-4h max 😫. Je ne dévoilerai pas ici l’identité de l’auteur des faits; il y a juste à savoir que Dries m’a dit avoir également passé une nuit difficile.

Six places dans trois lits superposés séparés par 50cm, c’est un peu exigu… Outre la question du dortoir mixte (je n’ai pas trop de souci à voir ces messieurs en calebar 😏), le problème d’une telle intimité est bien sûr pour les personnes au sommeil difficile dont je suis …😴

Ceci dit, Dries est infirmier et sage-femme 😊 et d’une grande gentillesse. Un drôle de gars qui fait St Jacques en plusieurs fois… sur son Btwin, sac de minimum 17kg sur le dos, chaîne de sûreté de son vélo autour du cou, tatouages de tous côtés. Il ne fait pas le chemin pour les cyclistes mais bien le chemin pour les marcheurs mais à vélo ! Quand les côtes sont trop fortes ou les chemins impraticables, il porte son vélo… 🚲. Incroyable !

Donc, départ 8h, il fait déjà beau 🤩 . J’appréhende les 30km à faire aujourd’hui, mais je n’ai pas d’autre solution.. Ultreïa !

Nous sommes toujours en Creuse et les dénivelés restent fréquents . Régulièrement, les rivières chuchotent et clapotent le long de la route…

Fatigue de ma nuit ? Chaleur de l’après-midi ? Je n’ai pas faim, j’ai moins la niaque et je m’interroge sur mes raisons d’être là 😏. J’ai à peine dépassé les 3/4 du chemin du jour et… plus d’eau ! Y’a des jours où faudrait pas se lever …

Heureusement, voila Dries qui a, quant à lui, pris une repas et un temps de midi élargi … Voyant mon état, il descend de vélo et m’accompagne pendant 1 ou 2 km pour m’encourager et me passe de l’eau 😀. Chouette gars .

Dries et son équipage  
St Léonard de Noblat en vue 

Nous sommes sortis de la Creuse pour entrer en Haute Vienne. Je me suis une nouvelle fois dépassée, sans trop de dommages semble-t-il. On verra demain…

Traces des ostentions de la ville 

Les ostensions sont organisées tous les 7 ans dans toute la région limousine, avec processions pendant lesquelles sont « sorties » les reliques des Saints et Saintes, présentées à la vénération des fidèles. À St Léonard, elles ont eu lieu du 19 au 21 mai 2023 et beaucoup de « fleurs » ornent encore toute cette jolie petite ville.

Gîte communal… une charmante Léa me reçoit et m’annonce que… je suis la seule pèlerine. Je dois être en décalage avec les autres pèlerins ou alors je suis seule pèlerine au long cours sur la Voie de Vezelay ou alors les autres fuient tous les dortoirs et se rendent dans les gîtes privés ?

Lessive, pizza pas très bonne et 🛏️

23
23
Publié le 6 juin 2023

06/06/2023 : 20,4 km 🎒 + 4,2 km

Après le petit-déjeuner en tête à tête avec myself, petite visite à la Collégiale Saint Léonard qui a d’ailleurs abrité ma nuit avec grande bienveillance ☺️.

Sortie ensuite de la ville, aux côtés de la Vienne…

Le chemin entre ensuite dans un bois et devient très oblique ! Comme mise en jambes, on peut difficilement faire mieux … La vue sur la ville est imprenable…

On ne dirait pas, mais c’était fort pentu 😁

Et voici Dries et son vélo !

Nous ferons un bout de chemin ensemble et il repartira vers son propre destin dès le premier macadam… 👍🏼

Aujourd’hui, me trotte en tête la question du pourquoi… Pourquoi ce Chemin ? Pourquoi vouloir mettre ses pas dans ceux des pèlerins qui le parcourent depuis le IV ème siècle ? Pour moi, est-il vraiment un pèlerinage en mémoire de St Jacques ? Est-il vraiment un pèlerinage chrétien ? Est-ce juste une graaaannnnde randonnée ? Suis-je en fuite de quelque chose ? Ai-je peur d’affronter l’ « après-professionnel » ?

Les réponses ne coulent pas de source… et l’idée de faire ce Chemin est assez ancienne dans ma tête, rendue plus nette et plus vraisemblable depuis que mon ami Jean-Christophe s’est mis en tête de le faire par étapes depuis juillet 2018, à partir de son domicile.

Bien évidemment, pour se lancer sur une Voie du Chemin de Compostelle, il faut y consacrer du temps, surtout si on n’a pas de date de fin, ce qui est mon souhait… Il me fallait donc attendre l’aube de ma troisième vie: la retraite !

Les ‘pourquoi’ sont évolutifs au fil du temps et je m’y attendais. Aujourd’hui, j’ai en tout cas quelques raisons de le continuer :

  • Pour débuter ma 3ème vie par un changement et surtout pour tourner ma page professionnelle et me vider le mental encombré (y a encore du taf !)
  • Pour l’introspection, le temps donné à repenser mes valeurs, mes besoins et mes priorités
  • Pour l’immersion dans une nature abondante, essentielle, ressourçante, merveilleuse (je sais, on a ça à Lesterny 😉)
  • Pour le voyage (écologique !), le changement, la découverte de nouveaux horizons
  • Pour la spontanéité des rencontres, leur naturel, le partage
  • Pour la réflexion /remise en questions de ce qu’est la foi, l’Eglise, la religion….et ce qu’en font les hommes
  • Pour vivre le plus librement possible, sans pression, sans trop de contraintes, sans timing … en portant en moi et sur mon dos de quoi répondre à mes besoins de base

… Et tout ça avec quel moteur ?

Depuis plusieurs jours, je suis mal à l’aise quand on me parle de courage. C’est pas ça.

Volonté ? C’est pas ça non plus, même s’il en faut parfois sur les derniers km d’une étape

Mon ex-collègue et amie Gene L. m’a bien éclairée tout à l’heure : le moteur, c’est la force. Et le force s’acquiert avec tout ce qui est essentiel….

Tout à l’heure, Marie-Christine, 83 printemps, m’interpelle de son jardin pour savoir si j’ai besoin d’eau : « oui, bonne idée, merci beaucoup ! ». Elle me fera finalement asseoir à sa table et me proposera de prendre le repas de midi avec elle (non, je venais de dîner) et de prendre un verre de vin (non, j’ai encore à marcher 😇).

🌩️Ensuite, le ciel s’assombrit tout à coup et quelques coups de tonnerre se font entendre… Comme j’arrivais à Feytiat et que j’ai une expérience « es-pluie », je patiente un peu à l’entrée de l’église, par prudence. Et là, c’est Claire qui vient vers moi… Nous discuterons 1/4h de foi, d’église et de ma déception de trouver des églises si tristounettes alors que le monde se meurt de manque d’amour et de joie ! Bon, là-dessus, on se salue —> elle va fabriquer des fleurs pour les Ostensions de Feytiat et je me remets en chemin…

La Vienne à Limoges 

Donc, le Chemin de Compostelle n’est pour moi ni un chemin de martyre, ni un pèlerinage, ni une manière de me faire pardonner mes péchés 😅.

Arrivée en bas de Limoges, il faut suivre une longue route pleine de trafic qui mène à la ville. Je me sens brutalement agressée par le bruit des voitures et le tonnerre qui continue à gronder. L’idée me vient de prendre un bus pour n’avoir à subir ni le bruit ni la pluie… Est-ce bien « pèlerin », ça ? Saint Jacques me pardonnera-t’il ce raccourcissement de 2 km ? Vais-je oser ? « OUI », me souffle St Jacques (qu’elle imagination, hein !😇) « n’hésite pas, tu es là pour ta Joie, pas pour subir quelque chose d’inutile voire de nuisible ! ». Ainsi fut fait, épargnant mes talons et ma dépression.😆

Limoges  
24
24
Publié le 7 juin 2023

7/06/2023 : 0 km 🎒 + 10 Km

Limoges en soirée  

Mauvaise nuit à la Maison diocésaine… Enfin, pas trop grave car je ne chemine pas aujourd’hui…

Déambulations dans Limoges, emplettes, coupe-tifs et visite de la Cathédrale St Etienne ainsi que des jardins. Il y a pas mal d’étudiants dans cette ville universitaire… C’est bien mais je ne suis définitivement pas une femme de la ville 🫷😉…

Cathédrale St Etienne 

Aujourd’hui, je rejoins Kinou, mon amie d’enfance, qui vit pas loin d’ici, pour une petite parenthèse d’amitié 💕.

25
25
Publié le 9 juin 2023

8/06/2023 : flâneries à St Julien et Rochechouart

Rochechouart - vestiges des Ostensions  
Pas toujours facile de trouver des hébergements aux bonnes distances… 😉
26
26
Publié le 9 juin 2023

909/2023 : 15,8 km 🎒

Très courte étape aujourd’hui. Journée en demi-teinte… 😏

Le matin est relativement ensoleillé mais l’après-midi oscille entre gris clair et gris foncé.

Peu de rencontres…Juste Joseph, 75 printemps, que j’ai croisé sur la route, lourdement chargé. Je le retrouve au gîte communal. Joseph est épuisé par sa trop longue étape d’hier, parle peu, se trouve vieux et dort beaucoup. Nos états d’âmes respectifs ne favorisent pas la rencontre, qui restera, comme la pluie du jour, intermittente😉

Étang de Saint Fortunat -Flavignac 
27
27
Publié le 10 juin 2023

10/06/2023 : 31,7 km 🎒

Joseph démarre à 7h15 tandis que je peine encore à ouvrir les yeux… Quelle santé, cet homme !

Aujourd’hui, vu la rareté de l’offre en hébergements, nous démarrons tous les deux de Flavignac pour La Coquille; soit 30 km ou plus…

Départ sous un crachin… les habits sont vite moites….

Le soleil tarde à revenir, mais l’avantage est bien sûr que la température est plus supportable…

À Fierbex, je me repose un peu (je pourrais dire que je m’écroule !) devant la mairie quand tout à coup… voici Joseph ! Il s’écroule (se repose un peu) à mes côtés…. N’empêche, je voudrais bien être aussi forte que lui à 75 ans !!!

´ 

Arrivée tardive au refuge pèlerins de La Coquille, où nous attend Pierre, l’hospitalier de service. Pierre est un ancien pèlerin (arrivé sept fois à Compostelle par plusieurs chemins différents).

Pierre ira chercher Joseph et portera son sac sur un petit km car il est visiblement exténué ! Il est notre hospitalier : il nous accueille, nous présente les lieux, nous inscrit, encaisse notre quote-part, nous prépare à dîner (souper) et loge sur place. Les hospitaliers sont des bénévoles qui font des « tournantes » entre eux pour assurer ces services pour les pèlerins, dans certains refuges.

Tandis que le soleil et la pluie jouent à cache-cache, nous discutons tous les trois et j’apprends que Joseph vient de La Réunion … Il nous parlera longuement de son île avec passion… Super souper et super soirée ☺️

28
28
Publié le 11 juin 2023

11/06/2023 : 19,2 km

Lever matinal : 6:30, Joseph est déjà à faire son sac 🙂 et me salue gaiement.

Après le petit dej’, Joseph se met rapidement en route. Un dernier salut à Pierre et je démarre à mon tour. Encore un au revoir qui ressemble à un adieu…✋

En sortant de La Coquille … 🐣

Nous avons tous les deux une étape courte car ce segment du Chemin est pauvre en hébergements. Pour ma part : direction camping municipal de Thiviers.

Encore une jolie balade ensoleillée ☀️… je suis déjà arrivée vers 12h30 et contente de n’avoir pas plus à marcher aujourd’hui.

Chalet de camping 

Il n’est pas tous les jours facile d’être loin des gens qu’on aime. 🙃 Déjà un mois loin d’eux. A suivre…

Jim, quant à lui, vient d’arriver à Compostelle après 2500 km et 94 jours de marche (parti de chez lui). Grand bravo ! Emotion…

29
29
Publié le 12 juin 2023

12/06/2023 : 20,8 km 🎒

Lever tardif : la nuit n’a pas été terrible…. Et Départ très tardif ! En effet, le petit-déjeuner n’est servi qu’à partir de 9h au camping… 😉. Ce n’est pas bien grave puisque l’hébergement du soir n’est accessible qu’à partir de 16h. J’y retrouverai en principe Joseph.

N’empêche, il fait vite chaud, quand on part tard !

Mon mental se montre particulièrement sournois, ce matin… Je croyais l’avoir maté mais que nenni 😓, il semble revenu en force !

Jeux de lumières 

Et puis tout à coup, que voilà -t’y pas not’ Joseph assis à se reposer…. 🤗. Nous cheminons ensemble un moment mais n’avons pas du tout le même rythme et, après quelques centaines de mètres, je suis bien obligée de partir devant. De toute façon, Joseph n’a pas besoin de moi, ne sait pas parler en marchant et je ne me sens de plus pas trop l’humeur causante… 😁

Nous sommes au pays de la truffe 😋
Et des noix…
Sorges 

Arrivant à Sorges, ma destination, un couple arrive vers moi sur la route : ce sont Philippe et Francoise, le coupe d’hôteliers qui nous reçoivent aujourd’hui. Quel accueil ! Quelle disponibilité ! Quelle gentillesse ! Quelle bonne humeur !

Comme Pierre, notre hospitalier de La Coquille, Philippe et Françoise, pèlerins également, offrent 15jours /an de leur temps aux pèlerins… Ils sont là pour nous, pour qu’on soit bien … et pour rendre au Chemin tout ce qu’il leur a donné. 😊

J’ai l’impression de recevoir tellement ! Et moi, qu’ai-je à offrir ?

Ils m’offrent en tout cas quelques réflexions qui me motivent à poursuivre mon chemin… 😌

Lumineuse église de Sorges et St Jacques 

Les échanges autour d’une Leffe (😉) se poursuivent ensuite par un délicieux et revigorant repas (dont une délicieuse soupe aux orties dont je raffole 😋)

30
30
Publié le 13 juin 2023

13/06/2023 : 24 km 🎒 + 5,3 km

Lever matinal avec Joseph et petit déjeuner généreux avec Philippe et Françoise 🤗. Immédiatement, la bonne humeur et l’esprit positif sont au rendez-vous !

Une fois prêts à démarrer, Francoise nous chante « ULTREÏA » 🎶 (le chant des pèlerins de Compostelle) pour saluer notre départ… ce chant me parle tellement…. quelle émotion ! 🥹

Ultreïa - le chant des pèlerins de Compostelle 

Aussitôt après, Joseph nous déclame un poème en créole, à propos des nénés de Marlène 😁.

Philippe et Francoise sont des hospitaliers extraordinaires. Cette rencontre bienveillante a été essentielle pour moi. Par petites touches, j’ai reçu ce dont j’avais besoin ☀️. Ah, ce Chemin… quelle aventure 🥰 !

Silence, humidité, moiteur, sous-bois

Je tracerai plus de 16 km non stop avant de m’arrêter pour mon sandwich de midi. Les chemins sont faciles, l’énergie est là, la forme physique aussi. Remise en route ensuite pour une arrivée à destination rapide.👍🏼

L’entrée dans la ville est moche 😦 mais l’accueil dans le refuge des pèlerins par Kris, notre hospitalière est sympa. Ah tiens, voici Joseph … !😉

Douche et lessive puis je file visiter le cœur historique de la ville : il est magnifique et la Cathédrale Saint Front est superbe !

Perigueux 
Saint Jacques a sa Chapelle dans la cathédrale et celle-ci est bien entendu dédiée au chemin de Compostelle et aux pèlerins 
Cathédrale  Saint Front 
Cathédrale Saint Front

La soirée sera fortement arrosée (par la pluie, pour être précise… ) 😌 -

Gentille discussion vespérale puis dodo 😴

31
31
Publié le 14 juin 2023

14/06/2023 : 29,6 km 🎒

Très très mauvaise nuit… j’ai dû dormir 3h. Joseph a eu un sommeil très agité et assez … bruyant (qu’elle idée aussi de manger un cassoulet en cette saison 😉) !

Bref, beaucoup de difficultés pour sortir du lit et mine visiblement chiffonnée ….. « oh toi, tu n’as pas bien dormi » 😬.

Après le départ de Joseph, discussion avec Kris, tout en sensibilité et en délicatesse pendant le petit déjeuner. Elle m’explique comment respirer quand on est dans une émotion négative et je l’écoute gentiment… 🙂

Puis, départ pour moi aussi ! Le soleil, quant à lui, est toujours derrière la brume matinale... La sortie de Perigueux se mérite (ça grimpe !) et je m’éloigne progressivement du trafic…

Je sens que cette journée ne va pas être facile. Je suis agacée par ma nuit 😒 et suis distraite à tel point que le marquage des coquilles me parait défectueux, …

Je me retrouve trempée dans des hautes herbes, perdue, seule au monde… 😓. Mais qu’est-ce que je fous dans cette galère ?!

Finalement, je fais l’exercice respiratoire de Kris et…. je m’apaise puis retrouve mon chemin 😜

Je vogue toute la journée entre GR et coquilles de Compostelle et, in fine, ferai bien le chemin prévu.

Fatiguée et en nage (il fait chaud +++) , j’arriverai finalement assez tôt à destination au château de Puy-Ferrat. Seule pèlerine, une fois de plus; 🫅 Princesse Gene, dixit Christelle … sans sujets mais occupante d’un bien bel endroit ! 😊

Château de Puy-Ferrat 
32
32
Publié le 15 juin 2023

15/06/2023 : 24,7 km 🎒

Au château de Puy-Ferrat, on arrive, on nous montre les locaux, on paie, on mange, on dort, on mange, on part. Pas d’échanges, pas de question, pas de signe de cordialité, pas d’au revoir. Bref, j’ai bien dormi après avoir ingéré ma propre tambouille, c’est déjà bien… Pas de petit pois sous le matelas (ou alors, je ne suis pas une vraie princesse 😉), pas de fantôme non plus.

Traversée de jolis hameaux 

Ciel gris et température bien agréable pour marcher… le soleil ne fera son apparition qu’en cours d’après-midi.

Les bois sont quadrillés d’une multitude de chemins empierrés, qui doivent servir à la fois aux randonneurs , aux débardeurs et comme coupe-feux.


Dans les bois, j’ai découvert les fleurs de châtaigniers … 🤓. Je n’en avais jamais vu !

Fleurs de châtaignier 
Halte pèlerine 😍

Petites rencontres brèves et cordiales du jour :

La première a eu lieu en tout début de journée où nous avons cheminé ensemble, une dame de la région et moi, pendant un petit km. Après s’être quittées, nos chemins s’écartant, elle me crie : « Pensez à moi, quand vous serez là-bas ! » … « Là -bas où ? » …. « … À Compostelle ! » 🙏

La deuxième était dans un petit village : un couple de personnes âgées avançaient tout doucement, avec leurs déambulateurs respectifs. Me voyant, ils s’assoient chacun sur le leur et s’ouvrent à une brève conversation. Anodine et souriante ☺️

La troisième s’est passée à Saint-Louis en l’Isle, au bar-tabac de Mireille. Elle aurait voulu être détective privé mais peine à reconnaître mon accent belge 🙃. Le temps d’un Perrier-menthe, elle me raconte plein de trucs et la joie qu’elle a d’accueillir des gens du monde entier (les pèlerins). Au moment de se quitter, elle me glisse une nectarine dans la main en me recommandant de la manger le long de l’Isle en pensant à elle.

La quatrième est à l’entrée de Mussidan : je m’arrête pour regarder deux cochons qui semblent grogner gaiement près de la grille de leur champ. Je m’approche d’eux, intriguée 🤔 . À ce moment, un homme arrive en vélo et leur ouvre la grille … et voici nos cochons en route pour rentrer à la maison ! Tous les jours, c’est comme ça : les cochons vont passer leur journée au champ et rentrent en fin de journée chez môman ☺️.

33
33
Publié le 16 juin 2023

16/06/2023 : 29,6 km 🎒

34
34
Publié le 17 juin 2023

17/06/2023 : 14,7 km 🎒

J’ai quitté le Périgord (Dordogne) hier et suis à présent en Gironde. La Gironde fait partie de la région Nouvelle-Aquitaine. Toutes les vignes du département de la Gironde font partie du Vignoble de Bordeaux. 🤓

Reste 1075 km… 
Sommets 
Variété des chemins  
Sainte Foy-La-Grande 

C’est une journée particulière. Très chaude (32 degrés à l’ombre annoncés), courte en km (pas le choix mais ok vu la météo) et incertaine parce que mon hôtesse me dit ne pas être là avant 17h qu’elle recule ensuite à 18h…. Que vais-je bien pouvoir faire jusque là (*) ? Pourquoi me fait-elle ça ? Ne devrai-je pas chercher une autre solution d’hébergement avant qu’elle ne me recule à 19h ?

(*) … Lâcher-prise, par exemple ? Arrêter de vouloir contrôler ce qui n’est pas de mon ressort ? Laisser venir ce qui doit être, tout simplement, sans interférer, sans vouloir à tout prix être ou faire mieux ?

Suis pas championne, à ces jeux là… 🧐. Mais ok, on va faire ça.

J’arrive quand même vers 13h45 à l’hébergement … il y a un mot sur la porte et un voisin moustachu souriant qui me proposent d’entrer et de m’installer là…. Ok ✅

La maison est fort atypique et un peu bordélique… et je m’y sens tout de suite bien 😌. Je vais dans le jardin et y pique un petit somme.. L’hôtesse, Joyce, une anglaise tout aussi atypique que sa maison, rentre finalement vers 16h30, avec sa famille anglaise de passage.

Elle est adorable et nous nous trouvons rapidement à discuter ensemble de ma profession et de ce qui m’amène sur le Chemin …. et de ce qu’elle - même faisait dans la vie.

Le frère et la belle-sœur ne causant nullement la langue de Molière et moi-même n’ayant guère exercé mon accent dans la langue de Shakespeare, c’est un peu plus compliqué de ce côté-là … 😉. Mais la belle-sœur se met aux fourneaux et nous prépare un délicieux repas ! 😋 Ils sont tous étonnés que je marche depuis plus d’un mois…

Après le départ de la famille de Joyce, nous allons faire une promenade avec le chien Zola 🥰 et visiter le cimetière protestant du village. ☔️ …Encore une petite causette et ensuite 😴

Une très chouette rencontre ☺️

35
35
Publié le 18 juin 2023

18/06/2023 : 23,2 km 🎒

Partie de Les lèves vers 8h, il me faut rejoindre le chemin des coquilles dont j’ai dû m’éloigner pour me rendre chez Joyce.

Une très longue côte et quelques km plus loin, c’est enfin chose faite…. Je ne me sens pas en super forme et j’ai anormalement mal au pied gauche…

Tiens, un pèlerin devant moi ! Nous nous saluons. L’homme est très réservé et me dit rapidement qu’il aime marcher seul. Je comprends très bien ça 😉…. Pas de souci, nous nous retrouverons dans le même gîte ce soir.

Temps de midi dans les vignes 

J’arriverai au gîte assez tôt ou je suis accueillie par Annette, notre hospitalière. Jean-Paul me suit de peu suivi ensuite de Willy, , Pauline et enfin Lucas ☺️. Quel plaisir de faire connaissance, d’échanger sur notre parcours et nos diverses expériences ! Par ailleurs, seuls Annette et Jean-Paul sont français et nous sommes 4 belges ! Et pour respecter la parité, un flamand et une flamande + un wallon et une wallonne !

Annette est ravie car est restée plusieurs jours sans pèlerin à gâter et personne ne s’annonce après nous ! Bizarre, cette vague… mais oh combien agréable pour nous tous !!! 😆

Tout ce petit monde se retrouve autour de la table pour un délicieux repas. Quant à moi, je suis HS…😵

36
36
Publié le 19 juin 2023

19/06/2023 : 29,5 km 🎒

Lever matinal puisqu’une longue étape nous attend tous. Nous avons convenu de nous retrouver tous à Pondaurat; notre copain Jean-Paul ayant choisi un autre hébergement que le nôtre.

Le temps est incertain mais la température est extra pour marcher !

Jean-Paul en conversation avec un ramier 

Je marche un moment avec Jean-Paul et c’est bien agréable. Il est un grand habitué des Chemins de Compostelle. On a l’impression de se promener, le rythme est modéré et la conversation intéressante. Mais je sais qu’il a besoin de marcher seul et le laisse rapidement à ses fleurs 🌺 et ses papillons 🦋.

Par contre, j’ai l’impression que nos deux jeunes font un peu la course… Tous deux militaires (Lucas, de La Louvière, qui l’est depuis 5 ans mais vient de tout plaquer et réfléchit à ce qu’il va faire de sa vie et Pauline de Bxl, infirmière à l’armée et sergent-major qui se demande si elle continue ou pas), ils sont très bien entraînés !

Willy est comme moi à la retraite mais fait de la grande randonnée, du vélo et du semi marathon depuis 20 ans et marche d’un très bon pas également.

La Réole 

Je me trouve donc régulièrement en queue de peloton (ce n’est franchement pas un souci) sauf les 8 derniers km que je marcherai avec le sympathique Willy qui ne quitte jamais son sourire !

Nous arrivons tous assez tôt à notre hébergement : il s’agit d’un magnifique bâtiment, ancienne commanderie de Templiers.

Douches, lessives, …., Affligem (il nous fallait bien une bière d’abbaye 😉)

Petite partie de Scrabble complètement injuste puisque nous jouons en français et que Pauline et Willy sont néerlandophones 😆

Willy, Lucas et Pauline 

Chacun prépare ensuite sa petite tambouille, repas, vaisselle,…

Personnellement, je croule ensuite… 🥱

37
37
Publié le 20 juin 2023

20/06/2023 : 30 km 🎒 + 4,1 km

Départ sous un ciel menaçant… qui le restera toute la journée !

Bruyères  

Les paysages prennent d’autres tons sous la pluie mais sont toujours aussi splendides. Tout à coup, voici Jean-Paul au détour d’un chemin ☺️. Nous reprenons nos conversations. Jean-Paul aime transmettre ce qu’il sait et sa culture générale est riche de ses 75 printemps. Notre conversation nous occupe tellement que nous en oublions nos coquilles… d’où un petit surplus de chemin !!! 😬

Arrivés à Auros, je le laisse dans l’église et continue mon chemin.

Les draches ne sont pas que belges : il faut protéger le contenu du sac et tenter d’être soi-même le moins mouillé possible, y compris les chaussures ! (Excès d’humidité = ampoules aux pieds).

À midi, le tonnerre gronde à nouveau et le ciel est bien noir : heureusement, je capte qu’une église du 11e le siècle est à proximité immédiate et j’y cours bien vite… et elle est ouverte 😌

Église de  Brouqueyran

De plus, elle dispose d’un porche où je pourrai non seulement m’abriter mais aussi prendre mon repas de midi ☺️.

Repartie avec le soleil, je longerai des vergers de noisetiers (l’on me dit qu’ils sont destinés au Nutella mais 🧐 ???) et les premiers bois de pins maritimes annonçant les Landes prochaines.

Les sous-bois sont trempés et glissants ! 

N’ayant pas eu la possibilité de réserver au gîte municipal de Bazas (complet), nous nous « replions » sur le Château St Vincent de la même ville.

Le château est beau, mais nous sommes logés dans les dépendances, nettement moins « coquettes » et singulièrement en manque de fraîcheur. Si Willy s’en accommode relativement bien, Pauline et moi sommes plus en difficulté. Heureusement, nous prenons le parti d’en rire 🤣 et même de faire l’inventaire de ce qui y est chouette… L’exercice n’est pas simple 😄

Ensuite, comme le coin-cuisine ne peut convenir à nos attentes en termes d’hygiène, nous décidons d’aller manger en ville… Ce qu’il y a, c’est que tous les restos sont fermés en prévision des fêtes de la St Jean qui commencent demain… Nous devrons donc sortir du centre-ville pour finalement, et après insistance vu que tout est complet, être accepté dans un resto sous condition de manger en 45’ 🤨… Le timing ne sera pas tenu, nous aurons très bien mangé et regagnerons ensuite nos pénates ou les fous-rires reprendront de plus belle ! 🤣🤣🤣. Puis 😴

38
38
Publié le 21 juin 2023

21/06/2023 : 27,2 km 🎒

Départ après petit-déjeuner dans le château ☺️.

Rapidement, je recroise à nouveau Jean-Paul avec qui je fais qqs km, toujours avec le même plaisir. Nous empruntons une sorte de Ravel… que nous suivrons pendant pratiquement toute l’étape !

Après qqs km, je quitte Jean-Paul et marcherai seule pendant pratiquement tout le reste de la journée excepté les trois derniers km pour lesquels je serai rejointe par Lucas.

Le paysage n’est pas monotone mais le chemin l’est un peu : rectiligne et plat. La pluie ☔️ s’invite régulièrement mais les 🌩️orages sont loin.

⚠️ Les chaussures mouillées sont une source d’ampoules… pourvu que cette pluie ne soit pas trop abondante demain car il est difficile de faire sécher les habits dont les chaussettes !!

Le soir, nous logeons dans un mini hameau (2 maisons dont le gîte 😄), en pleine campagne. Nickel ! La pluie tombe ++++ mais nous sommes au sec.

Nous nous concoctons un petit repas sympa puis vaisselle, discute et … 😴

39
39
Publié le 22 juin 2023

22/06/2023 : 27,3 km 🎒

Après une excellente nuit, nous partons assez tard, tous les quatre, toujours sous un ciel très mitigé ☁️

Pauline, Willy et Lucas 
Les landes 

Le paysage est toujours agréable et très plat. Cela me permet de suivre le rythme ☺️.

(Hélianthème  ?) et bruyères couvrent les côtes du chemin

Entre nuages, légères averses et soleil, la marche sur un sol sablonneux mais humide est vraiment confortable. Je m’accroche à mes trois compagnons, même si j’avoue que, à la fin de l’étape, je tire un peu la langue ! 😅

Arrivés à l’hébergement, routine habituelle : se désaltérer, se doucher, faire sa petite lessive, faire les petites emplettes nécessaires et visiter ce qu’il y a à visiter si on en a le courage…

Par chance, j’arrive visiter l’église de Roquefort en même temps que la dame qui s’occupe de l’entretien et de fermer l’église en soirée. Nous discutons un peu et elle l’allume toutes les lumières, mettant ainsi en valeur l’incroyable restauration dont a bénéficié l’église ! Le travail est remarquable !

Église de Roquefort 

Nous discutons un peu toutes les deux.. et tombons d’accord sur le fait qu’une église se doit d’être (ouverte et) jolie & lumineuse pour attirer le pèlerin et les fidèles en général ☺️

… Repas du soir, vaisselle, pitit’ discute et 😴

40
40
Publié le 23 juin 2023

23/06/2023 : 29,7 km 🎒 + 2,3 km

Départ de Roquefort en ordre dispersé. Je pars en premier dans l’intention de marcher seule aujourd’hui… Naturellement, je me fais assez rapidement dépasser par les deux jeunes militaires… 😉

Dans la forêt de pins, je me trompe de sentier (ça peut vite faire des km) et tombe sur … Lucas qui a fait la même erreur devant moi lorsqu’il a vu surgir de nulle part un gars. Celui-ci était en train de le raccompagner sur le bon chemin quand je les ai rencontrés…

Le gars nous a parlé de développement personnel et de deux bouquins que nous devions absolument lire puis est reparti tout à coup par un autre chemin…🙃

L’église de Bostens , une merveille de simplicité romane 🥰 agrémentée d’un petit coin-détente ´special-pèlerins ´
Chêne-liège 


Les Landes sont une région d’eaux stagnantes et donc de moustiques 🦟 et autres joyeusetés piquantes 🥴 . Ayant un sang particulièrement attractif pour cette espèce, je ne compte pas le nombre de doses dont mon corps est recouvert. Et faut dormir avec ça et avec leur bzzzzz dans les oreilles à 4h du mat 😤 !

Après-midi, le Chemin continue sur une Voie verte (sorte de Ravel) qui conduit jusqu’à Mont-de-Marsan, où se situe l’hébergement du jour.

J’y rencontre Jeannot (l’hospitalier), Nadège, Jean-Paul, Miguel (un vendéen). Nous serons ensuite rejoints par Willy et-tardivement- par Lucas et Pauline qui semblent s’entendre de mieux en mieux…💕

Après une balade en ville, nous prenons un bon apéro et préparons notre repas du soir.

Pour les prochaines étapes, je vais raccourcir un peu les distances car mes talons me donnent des signes de fatigue, la température va grimper et… je souhaite me retrouver un peu hors du groupe constitué ces 4-5 derniers jours.

41
41
Publié le 24 juin 2023

24/06/2023 : 22 km 🎒 + 4,3 km

Mauvaise à très mauvaise nuit 🥴 : les vendredis soirs semblent très agités à Mont-de-Marsan et les Montois probablement sourds vu le niveau sonore de la musique qu’ils véhiculent…. De toute façon, je dors mal chaque fois que je suis en ville.

De plus, Willy a décidé de faire le café à 4:30 du mat’ vu qu’il ne dormait plus… 😧. Bref…

Le problème du jour est l’absence d’hébergement possible sur la prochaine étape, à savoir Saint Sever & alentours vu qu’on y fait la grosse fiesta annuelle (genre la fête de Lesterny puissance 10 avec des vraies corridas dans des arènes et des courses de taurillons dans les rues…) 🫣.

Donc, les 2 jeunes ont décidé de rester à Mont-de-Marsan une nuit supplémentaire (tenez - tenez 😉 .. y a du love dans l’air, que j’dis !); Willy fait deux étapes en une (complètement 🤪 par 31 degrés à l’ombre); Jean-Paul a trouvé le dernier lit disponible à dix km à la ronde de Saint Sever, Miguel va essayer de poser sa tente au camping; Nadege s’en va vers d’autres horizons.

Et moi ? Ben vu que mes talons rechignent un peu à travailler, vu que je sais que le Camino apporte à chacun sa bonne solution, vu que la solution qui m’a été proposée par l’office du tourisme est de marcher jusqu’à Saint Sever et que là, un 😇 ange gardien me conduirait direct à Hagetmau (l’étape suivante) —-> je choisis cette option à deux mains + deux pieds.

🎶« Mais c'est pas pour autant qu'il faut qu'on s'attache… » 🎶… J’ai le cœur un peu lourd de quitter les jeunes avec lesquels j’avais de bonnes relations.. mais c’est comme ça, le chemin… Et puis, qui sait ?

J’en étais à méditer dans une église sur l’importance des relations humaines mais aussi sur la peine éprouvée lorsqu’elles s’éteignent quant tout à coup, voilà qu’arrive Jean-Paul.

À l’arrivée à Saint Sever 

Nous passons la journée ensemble et, comme à chaque fois, les conversations sont intéressantes et parfois les silences longs sans être pesants. La chaleur du jour + les 75 ans de JP me recommandent de ne pas aller trop vite et cela me convient bien ! ☀️

Arrivés à St Sever, la ville est effectivement à la fête et il y a des animations partout. Je téléphone à mon 😇 ange gardien qui me dit être là dans dix minutes. Effectivement, arrive un Alain tout à fait charmant (hospitalier de la halte jacquaire de St Sever) qui non seulement m’emmène mais propose également à Jean-Paul de le déposer chez sa logeuse ☺️. Ainsi sera fait… et je quitte JP avec un peu de peine, partagée me semble-t-il.

Alain L. refuse par ailleurs que je le dédommage pour les km effectués : «c’est ma contribution au chemin ». Nous discuterons avec passion pendant tout le trajet…

Ces gens sont vraiment d’une générosité remarquable… et quand je le lui dit, il me répond que ses discussions avec les pèlerins sont pour lui importantes et enrichissantes … C’est donc une forme d’échange… ⭐️

Jean-Paul m’avait parlé d’un bouquin qu’il avait écrit sur Compostelle (« Chemin faisant » - Jean-Paul Arveiller - Ed. L’Harmattan -Paris).

Finalement, Megan, ´mon’ Irlandaise croisée il y a … 1 mois ( le temps coule viiiiiiite !) me rejoint dans le refuge communal de Hagetmau. Willy arrivera un peu plus tard, après avoir parcouru 39 km au total, en 12h y compris une sieste d’1h. Même pas mal aux jambes…. !!!!

Lessives, repas dehors, tit’ glace puis😴

42
42
Publié le 25 juin 2023

25/06/2023 : 14,5 km 🎒

Lever 6:30, passage à la boulangerie et au bar pour le petit déjeuner.

Je propose à Megan et Willy de partir devant moi mais ils insistent pour que nous marchions ensemble. Pourtant, je sens que cela ne va pas trop bien aller au niveau de mes talons et j’aimerais marcher doucement pour ma courte étape du jour. Et puis, j’ai envie de marcher seule ou alors en parlant peu, comme avec Jean-Paul. Par trois fois je leur indique d’avancer sans moi, mais rien à faire…

Au loin, nous distinguons les Pyrénées et Willy (qui vient à pied depuis Everlee, quand même) est extrêmement ému !

À Labastide, en passant devant l’église, je vois que la messe va commencer et décide d’y aller. Je préviens donc mes deux compagnons qu’ils doivent à présent continuer sans moi mais ils se joindront finalement aussi à l’assemblée.

Je me sens très émue par l’accueil des deux prêtres et des habitants…. L’église est pleine, l’assemblée fort participative, les chants sont entonnés par tous avec ferveur, … Les textes me parlent, l’homélie aussi. Émotion…

À la sortie de l’église, plusieurs personnes viendront nous saluer, nous questionner, nous encourager 💕

Se dégagent de cet office bienveillant beaucoup de Joie et surtout de Force ! Décidément, ce Chemin offre au pèlerin ce dont il a besoin… 👍🏼

Bon,finalement, nous passerons toute la matinée ensemble Willy, Megan et moi et prendrons notre repas de midi ensemble avant de nous quitter définitivement, cette fois. Ils ont tous deux hâte de passer à la partie espagnole sur le camino frances.

Malheureusement, mes talons sont encore douloureux … j’ai donc bien fait de les épargner aujourd’hui.

Je m’arrête en effet un peu plus loin, chez Nathalie et Philippe chez qui je commence par… m’endormir 3h d’un seul coup !

Ils s’avéreront deux hôtes super accueillants et généreux. J’y suis comme en famille et me trouve bien des sujets de conversation avec Nathalie ☺️ avec qui je passerai une excellente soirée. Nous aborderons notamment la difficile question de l’humanité dans les EHPAD puisque Nathalie y est aide-soignante. Encore une très chouette rencontre !🤗

43
43
Publié le 26 juin 2023

26/06/2023 : 15,4 km 🎒

Sommeil court mais réparateur 🤗

Petit déjeuner avec Nathalie … Et très chouette connexion 😀

Il arrive qu’il soit un peu difficile d’arrêter une relation dont on sait d’avance qu’elle sera éphémère et qu’on aimerait pourtant prolonger. Il arrive que des lieux, des personnes vous semblent un peu familiers alors que vous ne les avez jamais rencontrés. Il arrive donc que vous ayez choisi de passer par là -par hasard- alors que quelque chose vous dit que vous y êtes en pays ami… Sacré Chemin ! ☺️💕


Il fait bon marcher; les nuages nous protègent d’un soleil ardent et les paysages sont toujours magnifiques 🤩


Les attentions aux pèlerins font tout doux dans le cœur 💓
… et font écho à leurs méditations 😊

Ce matin, j’étais toujours fort hésitante sur la distance à parcourir aujourd’hui. La voix de la raison me souffle de rester prudente tandis que la voix du chemin m’appelle… Je choisis donc de ne pas décider et de voir comment je me sentirai à Orthez.

Orthez  & donjon du château Moncade

Je grignote quelques radis devant la tour Monclade quand tout à coup une dame se trouve devant moi : « Je voulais trouver un trèfle à 4 feuilles et je l’ai trouvé… Le voilà, je vous le donne à vous. ». 😮

Que dire ? Merci 🙏... Nous discutons un peu et puis la dame s’en retourne…. J’aime beaucoup ces petits moments inattendus 🤗

Petite salade en brasserie et récupération des clés du refuge des pèlerins à l’Office du tourisme. Nous sommes logés dans l’Hôtel de la Lune, très jolie bâtisse du XVe siècle. L’endroit est très bien tenu et aujourd’hui, je suis seule à en profiter…. Quelques emplettes, repas du soir au refuge et… 🛌

Halte jacquaire - Hôtel  de la Lune
44

27/06/2023 : 24 km 🎒 + 2,9 km

Pont vieux de Orthez 

Départ 8h sous un ciel toujours couvert. Je tente aujourd’hui une étape un peu plus longue, on verra bien si les petons se tiennent bien 😏.

Les paysages du Béarn sont magnifiques  

Suis un peu tracassée car je n’ai toujours pas d’hébergement pour ce soir : réponses négatives ou absence de réponse jusqu’à présent….

Willy et Megan, qui me précèdent, sont allés dans une auberge… mais Megan a fait remarque à l’aubergiste que son établissement était sale 😳. Ceci explique donc que l’aubergiste en question ait refusé de me donner une chambre parce que « elle doit absolument faire le grand nettoyage qu’elle repousse depuis longtemps ».

Je contacte donc Valérie à l’Office du Tourisme de Sauveterre -de-Bearn, ma prochaine étape. Valérie me dit qu’elle va 👀 chercher… mais elle est effectivement informée que plusieurs gîtes sont fermés. Je décide de lâcher prise et de faire confiance au Chemin. Au pire, je prendrai un 🚌…

Au loin, les Pyrénées 🤗
Sauveterre-de-Bearn 

L’étape n’a pas été si facile : il y a déjà pas mal de petits dénivelés sur les chemins sylvestres, agricoles ou macadamisés !

Arrivée à l’Office du Tourisme, Valérie me dit qu’elle n’a malheureusement pas trouvé de gîte pour moi. MAIS, qu’elle peut me dépanner à titre privé en me permettant d’occuper en donativo une maison dont elle s’occupe. Valérie a fait le chemin de Compostelle et à envie de m’aider 🤗.

Wouaw…. Un cadeau de plus… 🍀 !

45
45
Publié le 28 juin 2023

28/06/2023 : +/- 16 km 🎒 + 3,7 km

Sauveterre-de-Bearn et le Gave d’Oloron

Après une nuit impeccable, départ à la cool et sous le soleil.

Très vite, le Chemin entre au Pays Basque pour mon grand plaisir. J’ai hâte de découvrir cette région dans laquelle je ne suis jamais allée.

Ça grimpe un peu 😊

La nature est très verte, il semble que nous soyons dans une des régions les plus pluvieuses de France.

Ce qui est remarquable, c’est le changement du bâti immédiatement après la « frontière » d’avec le Bearn. Toutes les maisons basques sont blanches avec des volets rouge-brun (parfois mais plus rarement vert foncé). Il n’y a pratiquement pas de bâtiment abandonné, tout est propre et très bien entretenu.

Mon refuge est situé dans un ancien monastère de franciscains. J’y rencontre 5 autres pèlerins venant d’autres voies et les deux hospitaliers. Nous prenons notre repas ensemble et c’est bien sympathique.

Nous sommes trois à souhaiter faire le Camino del Norte (le long de la côte). Les autres descendent jusqu’à Saint-Jean-Pied-de-Port et puis rejoignent le Camino Norte en bus.

Je sais que Saint-Jean-Pied-de-Port est un peu. « mythique » mais…. tant pis, je fais un autre choix (chacun son chemin) : je vais prendre une variante qui consiste à relier Saint-Palais (où je me trouve) à Irún (en Espagne) où commence le Camino Norte. À pied.

Le Camino del Norte est réputé un peu plus difficile physiquement mais en juillet, la température y est plus supportable (et la météo plus changeante) et, surtout, il est normalement beaucoup moins encombré que le Camino Frances. Il y a moins d’hébergements, aussi. On verra…

En vert , le Camino del Norte 
46
46
Publié le 30 juin 2023

29/06/2023 : 30,4 km 🎒 (& bcp de dénivelés)

Très mauvaise nuit sans trop de raison…. Le problème, dans les refuges, c’est que même si tu voulais dormir plus tard que les autres, c’est évidemment complètement impossible…. 😏

Donc, départ vers 7h45, toute-seule-comme-une-grande, sans réel trace GPS disponible, en espérant voir des coquilles…. Ça commence bien :👍🏼

Très vite, les dénivelés se manifestent. Les bâtons et réglages corrects du sac sont indispensables. Tout se passe bien 😌

À un moment difficile, malheureusement, plus aucune balise n’est visible. Le Chemin doit me mener sur un sommet en quelques km. J’ai le choix entre deux chemins… J’emprunte le plus logique sur 600-mètres, mais comme il n’y a toujours pas de balise et que je dois rentrer dans un bois, j’hésite puis fais finalement demi-tour, préférant suivre la route que risquer me perdre dans les bois. Mauvaise idée, car la route sera bien plus longue !

Qqs km plus loin, je vois sur mon GPS qu’un chemin agricole rejoint le fameux sommet. Je suis sûre que la vue doit valoir le coup ! J’y grimperai donc, à la sueur de mon front (et de mon corps entier ! 😅).

Ça vaut vraiment le coup… la vue est époustouflante ! 😃 Je prends qqs photos, consciente qu’il me sera impossible de partager autant de beauté. Ce Pays Basque est splendide ! Émotions….

Les balises manqueront encore à l’appel sur qqs km puis réapparaîtront pour me confirmer que nous suivons la route d’Hélette, localité où j’ai réservé mon refuge. Le chemin routier est sans grand intérêt et je dois plonger dans le fossé à chaque passage automobile ce qui n’est ni agréable ni efficace pour le rythme de la marche ! Pffff, mes pauvres petons qui étaient en convalescence…😤

À la mairie où je prends la clé du refuge, on me dit qu’un pèlerin sur deux, au moins, se perdent entre St Palais et Hélette… 🤨... Bon, je vois encore demain si la route vers Espelette est ok question balises. Si ça va pas mieux, il y a sûrement des bus ! ☹️


Les trois possibilités de restauration sur place sont fermées. Mais le tenancier du seul bar ouvert me propose un « petit » sandwich que j’accepte avec plaisir.

47
47
Publié le 30 juin 2023

30/06/2023 : 23,5 km 🎒

Deuxième mauvaise nuit…. Je me laisse donc dormir et démarre tard, vers 9h . Il a plu pendant la nuit et la météo n’annonce pas que du bon… ⛅️

Soleil et nuages 
Waouw 🤩

Les paysages sont sublimes, tout en courbes. Ça monte et ça descend sans cesse : bonne préparation physique pour le Camino del norte !

Les basques que je rencontre dans les villages sont très accueillants : je pense à cet aubergiste d’hier soir avec lequel la discussion était sympa; à cet agriculteur, hier matin, à qui j’expliquais mon Chemin et qui s’est arrêté en voiture après-midi (qqs km plus loin) pour m’encourager; à cette femme dans son potager qui est allée appeler son mari pour qu’il m’explique son vécu du camino del norte et me transmette qqs tuyaux; à cette aubergiste, aujourd’hui, qui a tellement insisté pour que je mange bcp/à volonté pour prendre des forces pour marcher; à cet agriculteur en tracteur qui s’arrête avec un grand sourire pour me dire que c’est bien de marcher et que c’est un sport de jeune 😉; à cet automobiliste qui m’a vue arrêtée sur le nord d’une route et qui m’a demandé s’il pouvait faire qqchose pour moi; à tous ces automobilistes qui font des signes, des sourires, de grands écarts pour ne pas me frôler….

Entre eux, ils parlent volontiers le basque, parfaitement incompréhensible par les autres français et le reste du monde. Les jeunes l’apprennent dans leur famille et même à l’école et le parlent aussi entre eux. Leur langue, leur béret, leur bâti et la pelote (les pelotes parce qu’il y en a plusieurs) font partie de leur identité… comme le jambon de Bayonne, le poulet basquaise et le piment d’Espelette 🌶️

Espelette  
48
48
Publié le 1er juillet 2023

01/07/2023 : 19,8 km 🎒

Hier soir, j’ai partagé un dortoir avec Nicole (française de la Drôme) et ce matin j’ai fait la connaissance de son fils Sébastien (idem mais travaille en Suisse et prends qqs mois de congé sabbatique). Nous avons le même projet (Camino del Norte) et le rejoignons de la même façon. Donc, hier soir je ne savais pas trop comment j’allais me débrouiller aujourd’hui pour ne pas faire trop de route pour rejoindre Ascain avant d’entrer en Espagne… et ce matin, ils m’ont non seulement invités à les accompagner mais Sébastien a tenu le GPS toute la journée (le balisage St Jacques est un peu confus sur ce parcours), ce qui m’a fait de sacrées vacances !

Jim dirait : « le Chemin pourvoit… » ☺️

Ils sont vraiment sympas et je dois bien dire que le chemin m’a paru plus facile aujourd’hui.

Le temps est reste très couvert et nous avons eu de la pluie modérément. Cela ne nous a certainement pas empêché d’apprécier… Le seul truc, c’est que j’ai dû ôter les lunettes parce que je n’y voyait plus rien… et je les ai perdue 😳😭. Bon, il y a plus grave et j’ai déjà des lunettes de dépannage 😉

Sur le chemin dans la montagne, des petits chevaux & poulains en liberté entretiennent les abords   
Les cochons sont dans des pâtures clôturées genre chez Magerotte mais en bien plus grand.   Z’ont pas l’air trop mal ☺️

Encore une super journée 🤩

49
49
Publié le 2 juillet 2023

2/07/2023 : 21,4 km 🎒 et 🌧️🌧️🌧️

Départ de Ascain à 8h avec Nicole et Sebastien. Leur nuit semble avoir été difficile. La mienne a été excellente ☺️

Rapidement, les premières grimpettes et surtout la pluie !... Ce sera comme ça une bonne partie de la journée. L’horizon est bouché et le ciel gris…

Nicole - on attend que le plus gros de l’averse passe… mais … il reste 🤭

Les habits sont trempés, certains pieds aussi. Toutefois, une éclaircie nous salue à Hendaye et nous permet de voir un bout d’Ocean Atlantique

C’est malheureusement sous la pluie que nous franchirons le pont Saint Jacques qui sépare la France et l’Espagne.

Je ne sais pas combien de kilomètres j’ai fait car les guides ne donnent pas tous les mêmes chiffres et j’ai quitté la Voie de Vezelay à St Palais pour faire le chemin de liaison qui a traversé le Pays Basque jusqu’à Irùn. 🎒

Je sais par contre ce qu’il me reste à peu près à faire 😁….

Journée particulière à Irùn puisque le Tour de France passe sous les fenêtre de notre albergue 🚴‍♂️

Nous sommes dans un refuge pèlerins de 60 places… en 3 dortoirs de 20 personnes… avec un certains nombres de pèlerins mouillés ! 😁

😅

Je m’en vais donc préparer mes bouchons d’oreilles, je pense 😉

50
50
Publié le 3 juillet 2023

3/07/2023 : 17,1km 🎒

Les bouchons d’oreilles sont d’une efficacité redoutable… Heureusement, Nicole m’a gentiment réveillée car tout le monde était déjà affairé à faire son sac que je dormais toujours du sommeil de juste ! 💤🤭

Départ d’Irun 

Changement de météo : le soleil nous accompagne dès notre sortie d’Irùn vers Guadalupe.

Les paysages sont époustouflants. Nous commençons par une forte grimpette boueuse mais la suite sera plus douce.

Nous arrivons assez rapidement au bout de la petite étape du jour, c’est à dire à Pasai Donibane.

Pasai Donibane = passage San Juan

Sur la place où nous nous désaltérons, des jeunes arrivent progressivement à partir de 16h et vont tous s’ébattre ensemble dans la baie. Au final, ils seront une bonne quarantaine, au moins, du plus petit au plus grand, seul ou accompagné, à plonger, sauter, rire, discuter, se sécher au soleil, jouer au ballon, etc… C’est assez incroyable pour nous et la dame du bar nous dit que c’est comme ça chaque fois qu’il fait beau !

Demain, une grosse journée nous attend 😉

51
51
Publié le 4 juillet 2023

4/07/2023 : 31,7 km 🎒 + équivalence de 125 étages grimpés et 50 750 pas 👣 - fière de moi ☺️

J’en entends qui diront que ce n’est pas raisonnable mais je n’avais vraiment pas le choix, le seul gros refuge pèlerin situé à une distance raisonnable étant fermé… ainsi que les hôtels (ce sont les vacances d’été pour beaucoup de monde…)

Avec Estelle, québécoise (68 printemps et 9 caminos au compteur 😉), nous avons donc booké une chambre chez l’habitant (les frais sont ainsi partagés… mais le lit aussi ! … on se débrouille comme on peut)

Départ tôt du refuge pèlerins, pas de petit-déjeuner au refuge et tout est encore fermé au village ?!

Le port en fin de nuit 

Nous prenons le bateau pour traverser le bras de mer afin de poursuivre le chemin.

Puis nous montons 320 marches (😅🤪), ce qui nous permet quelques vues superbes 🤩

Vues de la baie et… d’Estelle 

Le temps est maussade et la pluie menace… de grâce, St Jacques, pas aujourd’hui 😏 !

Au détour d’un chemin, une pancarte nous annonce les Doce tribus … ça a l’air d’être une auberge ce que le confirme la dame qui nous sert un petit déjeuner -mais uniquement pour les pèlerins. Nous réglons en donativo et nous interrogeons sur ce qui nous semble être un mouvement sectaire. Nous les retrouverons qqs km plus loin à offrir à nouveau du café et un endroit de repos pour les pèlerins… 🧐

Vues du Chemin… 
San Sebastián - la plage  
San Sebastián 
Le chemin est certes joli mais pas mal difficile pour les petons !
Arrivée à Zarautz 

À Zarautz, nous avons encore toute la ville à traverser pour rejoindre notre chambre, chez l’habitante…. Le podomètre d’Estelle calcule plus de 34 km.

Estelle calcule les dénivelés 

Étape difficile pour les pieds, les hanches et les genoux ! Avec Estelle, nous avons le même rythme de marche et ça « matche» bien. Pour une étape comme celle-ci, c’était bien aidant !

Zarautz 
52
52
Publié le 5 juillet 2023

5/07/2023 : 21,2 km 🎒

Lever 6:45… il me semble avoir bien dormi mais Estelle pas trop… J’ai un peu ronfloté paisiblement, m’a-t-elle dit 😉

Départ 7:15, sans petit-déjeuner… serait-ce monnaie courante dans les hébergements espagnols ?

Vue matinale sur le chemin ☺️

Ça monte vite et sec. Je me sens moins en forme qu’hier 😅…

Estelle étudie les étapes, calcule les dénivelés, le nombre de km parcourus, restants, ….et je lui laisse la main. Pour ma part, je suis les flèches du chemin et ai abandonné le gsm sauf si nous avons un doute car Estelle n’a pas du tout le sens de l’orientation, me dit-elle 😅

Je n’étudie pas spécialement les étapes; je préfère découvrir au fur et à mesure…. « vamos a ver »

Vin ou raisin ? 
🤩
Chemins…. En bas à droite, forêt d’eucalyptus 
Mer cantabrique dans laquelle se jette le fleuve Deba canalisé 
🤩
Deba , notre destination du jour…

Nous voici « rendus » à Deba, comme dirait Est-elle dont le vocabulaire et la liberté d’expression ne cesse de me surprendre….

Copieux repas de midi en attendant l’ouverture de l’office du tourisme pour avoir nos places au refuge à 16:00 😉

Estelle a attrapé plusieurs ampoules et perdu deux ongles aux pieds 😣…

Demain, nous nous enfoncerons dans les terres du Pays Basque espagnol et ne reviendrons que plus tard sur le littoral.

53
53
Publié le 6 juillet 2023

06/07/2023 : 24,7 km 🎒

Nuit difficile : le refuge pèlerins que nous occupions était coincé entre une voie de chemin de fer et la ville (avec ses bruits multiples 😓). De plus, les dortoirs de 12 personnes produisent également des bruits multiples… 😅)

Départ 6:45 avec une banane comme seul déjeuner. Je me sens malgré tout en forme.

Deba au lever du jour 

Le chemin joue à cache-cache avec la mer, qu’on voit de moins en moins souvent et de plus en plus loin. Les verts remplacent les bleus

Et on monte…. 
… et on monte 
Une barre de céréale pour Estelle  et une tortilla pour Gene… 

Heureusement que nous avions des denrées dans nos sacs à dos (kg 😓) car les albergues annoncées sont toutes fermées et nous n’auront donc aucune possibilité de restauration pendant toute l’étape ! Même pas un ti café…

La descente sur Markina-Xeneim, notre destination de ce soir, est abrupte… Ouaïe les orteils et les genoux ! 🤭

Sinon, il a fallu faire la file pour mériter sa place au refuge….

… et le refuge pèlerins de Gernika est fermé… ce qui est un problème en plein été dans une ville touristique, bien sûr !

Donc, j’ai booké un gîte un peu avant Gernika, ce qui nous fera une petite étape… ☺️

54
54
Publié le 8 juillet 2023

7/06/2023 : 18,3 km 🎒

La nuit a été moyenne vu le nombre de personnes dans le dortoir, mais j’ai dormi mes heures, je crois.

Départ 7:15 après un petit petit-déjeuner 😉

Nous marchons toujours ‘ensemble ´ Estelle et moi ( je fais des échappées en solitaire), mais elle marche difficilement tant ses pieds la font souffrir. Elle ne parvient même plus à profiter de cette jolie étape, pourtant plus facile que celle d’hier (difficulté 3/5 au lieu de 4/5 hier).

Paysage très agréable et diversifié 
 Les dénivelés sont bien moins marqués qu’hier

Dans un des villages que nous traversons, Estelle peut recevoir des soins et des conseils dans un dispensaire.


Chemins variés  

Les chemins et les rivières s’entrecroisent et, bienheureusement, la végétation nous permet de profiter de pas mal d’ombre, ce qui est appréciable car il fait chaud !

La végétation est toujours bien verte et luxuriante  

Nous arrivons assez tôt à destination dans un gîte privé TB, à la campagne et…. dortoir à douze à nouveau … 😉.

32 degrés et l’orage menace… ⛈️

L’environnement est magnifique 🤩

Toujours les mêmes problèmes d’hébergement pour demain. Cela semble être une grande différence avec le Camino Frances qui offre une grande capacité d’hébergements. Ici, il y a vraisemblablement une compétition entre les pèlerins et les touristes (nous sommes près de la côte en juillet), sachant que ces derniers rapportent €€€ certainement plus que les pèlerins qui, de plus, ne font que passer !

Au fil des jours sur le Camino del Norte, nous retrouvons les mêmes pèlerins. Hier soir, nous avons sympathisé avec des bretons (Véronique et Pierrick) mais ils vont au-delà de Gernika aujourd’hui, ce qui s’avérait impossible pour Estelle.

Vu les difficultés d’hébergements, la sympathie pourrait quand meme avoir ses limites (le 1er qui réserve a la place 😏) mais globalement, nous sommes toujours contents de nous reconnaître et saluer.

Les espagnols parlent très très vite et mes connaissances acquises en Amérique latine ne me permettent que de baragouiner. 🤭

Néanmoins, j’en connais suffisamment que pour expliquer à ces trois ibères sympathiques (qui rentrent demain chez eux) que mon projet était de cheminer sans avoir une destination arrêtée, que maintenant que j’y suis je ne vois pas pourquoi j’arrêterais (😅), que mon mari est ok avec ça du moment que je finis pas rentrer à la maison et que mes enfants ne m’en voudront jamais de dépenser de l’argent pour ce projet s’il me rend heureuse … Au final ils se disent tous les trois d’accord avec moi mais me soutiennent que leurs familles ne partagent pas mon avis, raison pour laquelle ils doivent rentrer 🤭. Je me fais vraiment l’effet d’être une indépendante féministe… Is’nt it ? ☺️

On m’annonce deux gros ronfleurs pour cette nuit 😣… non, trois

Non, quatre.. ! Si ça va pas, je prends mon matelas et je vais dehors !

Bon… nos ibères nous mettent un peu de musique espagnole puis 😴

55
55
Publié le 9 juillet 2023

8/07/2023 : 23,1 km 🎒

Marmiz 

La nuit à Marmiz s’est relativement bien passée même si j’étais encerclée par les ronfleurs ☺️.

Départ tardif 7:45; j’avance bien, me sens bien en forme mais ce n’est pas le cas d’Estelle. Que faire ? L’accompagner en marchant et casser mon propre rythme ? L’attendre entre les échappées et me mettre en retard avec le risque de ne pas avoir d’hébergement ? Avancer et chacun pour soi ?

Finalement, le sort en décide autrement : Estelle prend un raccourci et va prendre un ☕️ à Guernica tandis que je l’attends avant la ville 😣…

Guernica 

Je devrai foncer pour la rattraper et ce sera chose faite après qqs km.. mais j’apprécie modérément le geste et l’effort. 😔

Et pour couronner le tout, ma coquille (Cadeau de Jean-Christophe) a « disparu » … elle était pourtant solidement arrimée à mon sac. … Comme elle était encore là hier soir, … ??!!! 😣

Ce jour est donc absolument parfait pour m’aider à travailler sur ma colère 😠 …

…. et le restant de la journée se passera tout à fait bien 👍🏼😌

Eucalyptus  : ils ne sont pas endémiques mais importés d’ Australie (http://photosvillages.canalblog.com/archives/2018/09/27/36739...

Nous trouvons place dans un refuge pèlerin à Larradetzu. Les 11 places disponibles se transformeront en 15 places, l’hospitalier étant sensible au désarroi des pèlerins qui ne parviennent pas à trouver suffisamment d’hébergements !

Malheureusement, les festivités du week-end se terminent sur la place où se situe le refuge et, à 5:30, même avec des bouchons dans les oreilles, il est impossible de garder les yeux fermés. La drogue est d’usage très courant ici, et toute cette jeunesse paraît bien excitée ! 🥳

56
56
Publié le 9 juillet 2023

09/7/2023 : 15 km 🎒 + 2,5 km 🎒

Finalement, grâce à mes bouchons d’oreilles, il semble que j’ai mieux dormi que la moyenne des pèlerins du dortoir…

Nous fêtons au café & biscuits le 100eme jour de Camino de Lucia et Elisabeth, deux dames hollandaises parties de Maastricht —> Voie de Vezelay —> Camino del Norte 🎂.

Au départ de Larrabeztu, le temps est maussade et plutôt frais mais pas de pluie

Nous devons passer par Lezama puis effectuer un dénivelé positif de 400 mètres dans les bois avant de redescendre sur Bilbao

Bilbao 

À l’entrée de la ville, nous arrivons pour le début de la messe à la basilique de Begoña. L’église est pleine de monde… les prêtres officient bien entendu en espagnol.

Les chants sont entonnés par un magnifique ténor et repris par toute l’assemblée, parfois en espagnol, souvent en basque. C’est très très beau et je suis à nouveau émotionnée par la ferveur et la force dégagées par l’office et l’assemblée.

Estelle dépose son sac dans la file d’attente pour le refuge pèlerin et le confie à quelques jeunes afin que nous allions prendre un dernier repas ensemble… (Enfin, qui sait…?)

En effet, Alain vient passer qqs jours de vacances et nous a loué un petit appartement sur les hauteurs de Bilbao. J’interromps donc mon Camino jusqu’à vendredi … ⛱️

🎶🎶🎶 INTERLUDE 🎶🎶

57
57
Publié le 15 juillet 2023

15/07/2023 : 17,5 km 🎒

Les 5 jours avec Alain et Léa (qui était mon cadeau-surprise ☺️) se sont relativement bien passés. Nous avons visité Bilbao (dont le musée Guggenheim), Guernica, Portugalete.

Cathédrale Saint Jacques 

Malheureusement, je suis tombée malade, ce qui n’a pas agrémenté leurs vacances et m’a affaibli pour la reprise 😣.

Je suis donc particulièrement fière de ces km-ci 👍🏼 même si la plus grande ascension ne faisait «que » 200 m de dénivelé

Voie antique des pèlerins pour accéder à l’ermitage Santa Agueda (Sainte Agathe)
Étape du jour  
Vues du jour 

Il pleuvine. Le peu d’immersion dans la nature autour de Bilbao fait du bien. Le bruit, les voitures, la foule… tout devient vite oppressant dans ces grandes villes. Clin d’👀 a mes amis : Bilbao m’a ramenée en esprit plusieurs fois à Bogota, La Paz ou même Buenos Aires. Outre le fait que Bilbao soit également situé dans une cuvette bordée de montagnes (beaucoup moins haut !), il y a évidemment pas mal de similitudes dues à la colonisation. Pas mal de bilbayens sont clairement d’origine latino-américaine.

Bilbao est résolument tourné vers l’avenir et la modernité. Dans sa périphérie (empruntée aujourd’hui), des nouveaux HLM sont en construction et je n’ai quasiment pas vu de bidonville (mais bien des vieux HLM et des usines de traitement de l’acier).

Et enfin, Bilbao est basque ( nous sommes sans la communauté autonome basque espagnole) et donc bilingue espagnol-basque dans toutes ses informations. Quelques revendications d’autonomie sont encore là, mais la violence de l’ETA n’est plus qu’un mauvais souvenir et la culture basque bien implantée.

Camino vers Portugalete, ma destination du jour

Histoire du jour

Le Camino ne prend pas toujours la voie la plus courte, loin s’en faut. Aujourd’hui non plus….

Un couple de soixantenaires (?) me voyant derrière eux me dit de ne pas continuer par là, de faire demi tour et de couper au court pour rejoindre Portugalete. Ils m’expliquent qu’il n’y a rien de particulier par ici et que le détour n’a pas de sens. On s’explique, ils n’ont pas tort, je suis fatiguée… mais m’entête en leur disant que je souhaite suivre le Camino. Ok. Ils me laissent là à mes réflexions … et je continue 😏. Ce genre de discussion n’est pas rare sur le Camino : raccourci (=« triche ») ou pas ?

Le km suivant est très très laid, n’offre aucun intérêt et je ne me sens même pas en parfaite sécurité.

Un peu plus loin, un couple de musulmans se promène avec ses trois enfants. L’homme m’interpelle en me proposant de me montrer le meilleur chemin. Il essaie même de me l’indiquer en parlant français et m’accompagne 50m pour m’indiquer un chemin plus court, moins difficile et plus beau que celui fléché…. Se sont-ils donné le mot ???🤨. Je vois qu’il cherche à me dire quelque chose… et il finit par me dire avec son plein sourire : « Señora, hay que disfrutar de la vida ». Mon appli traductrice traduit, il confirme que c’est bien le message qu’il m’adresse 😮, «Muchas gracias » …. Rholalaaaa… On touche à mon problème, là… Jamais appris ça.

Ok, je suis son conseil et ne le regretterai pas !

Portugalete (à gauche) & le Nervion avec le Pont de Biscaye au loin 

À Portugalete, le refuge pèlerins est situé juste devant le célèbre pont de Biscaye qui est un transbordeur du 19eme siècle (le plus grand du monde) qui permet de traverser le fleuve Nervion d’une rive à l’autre et dont les piliers rappellent la Tour Eiffel.

Le Pont de Biscaye 
Repères Camino 

Le refuge compte 30 places et j’ai déjà entendu parler toutes les langues. Mais ces refuges manquent de convivialité. ☹️

Demain, grosse étape. Je ne sais pas encore comment je vais gérer ça.

Mais demain est un autre jour …. 🌅

58
58
Publié le 16 juillet 2023

26/07/2023 : 24,7 km 🎒

Nb : Le podomètre de Carmen indique 27,7 km (et nous avons marché ensemble) et celui de Carolina indique 30 km. Sais pas trop quoi en penser vu que mes pieds estiment, quant à eux, que j’en ai fait 50 …? 🙄🧐

Lever 6:30 avec musique douce; départ 7:00. Je me sens un peu mieux et j’ai bien dormi.

Le ciel grisouille encore un peu en attendant le soleil 

Je démarre seule et ai du mal à trouver mon chemin pour quitter la ville (mon GPS est perturbé). Finalement, je retrouve Carmen, une jeune allemande comme son prénom ne l’indique pas, qui d’emblée se met à mon pas. Carmen est une chouette jeune femme qui termine ses études et entame depuis Bilbao son deuxième Camino. Nous cheminerons finalement toute la journée ensemble.

Carmen parle anglais mais également un petit peu français. On s’arrange…

Boisson chaude et tortilla constituent notre petit-déjeuner… devant la mer ensoleillée ☀️

 Un endroit de rêve pour petit-déjeuner 😉
Des plages de rêve….  
Un joli Camino malgré l’asphalte 

Carmen souffre de plus en plus de son genou droit; c’est un peu inquiétant. Mais elle s’accroche.

Nous décidons de concert de prendre la variante côtière, fléchée également, pour rejoindre notre étape du jour, Castro urdiales. Ceci dit, vu la longueur de l’étape et les dénivelés promis sur l’autre chemin, nous avons vu tout le monde prendre la variante….😉

Nous finirons l’étape avec Carolina qui, comme son nom ne l’indique pas, est polonaise. 😌

Et… nous sommes malgré tout arrivées en trio trop tard … et dormirons dans la cuisine de l’albergue 😉, faute de place dans le dortoir. Pour ma part, je m’en accommoderai fort bien vu qu’ils sont 16 dans 16m carrés… ! Carolina et moi sur des matelas, Carmen sur la table sur des couvertures + coussins.

Michel (mon âge ou plus !!???😝) s’imposera également car ne peut pas faire un km de plus. Il dormira sur deux bancs conjoints + coussins.

Enfin, Niels et Florian, jeunes allemands comme ne l’indique pas le prénom du second, iront quant à eux dormir à terre dans la buanderie.

Pfffff…. Deux ans que l’albergue doit fonctionner ainsi…

Les jeunes et moi allons prendre un verre et jouer une part aux cartes puis souper

La plage, le soir 
- Carolina, Carmen, Niels et Florian  et la cuisine de l'hébergement aménagée en dortoir 
59
59
Publié le 17 juillet 2023

17/07/23 : 19,7 km 🎒

Nuit difficile… Il n’y a pas eu que deux ronfleurs à mes côtés cette nuit, mais également des blattes 😱. J’en ai eu une … j’espère ne pas en retrouver dans mon sac 😓.

Sinon, démarrage à 7h à ciel couvert.

J’ai fait l’expérience suivante plusieurs fois depuis le début du chemin : quand une montée, par exemple, est difficile, je peux l’assumer en souffrant et appuyer plus fort sur mes bâtons en soufflant. C’est dur 😣. Je peux aussi me redresser, être légère sur mes bâtons, regarder le chemin et ´habiter’ mes pas. C’est sans doute aussi dur mais plus satisfaisant 😅.

Autre expérience répétée également : chaque jour, dès les premiers km apparaissent des petites douleurs de ci, de là. À la fin de la journée (parfois plus tôt 😁), la douleur est parfois plus franche (🎶 genou-pied, genou-pied 🎶). Soit je m’inquiète, me focalise dessus, me crispe et la fais exister de plus en plus fort; soit au contraire je m’applique à relâcher au max l’endroit du souci, me concentre sur l’environnement et… la plupart du temps ça va mieux… ☺️.

Ça vaut ce que ça vaut… et c’est positif pour moi en tout cas.

Hier en cours de journée, nous avons quitté le Pays Basque espagnol et sommes entrés en Province de Cantabrie.

Aujourd’hui, le Camino se passe en deux temps : la mer…

Vues côtières diverses 

… puis la montagne

Que la montagne est belle … 🎶
Malheureusement toutes trois fermées… 
Et celle de Liendo moins à mon goût…. ☺️

L’étape prévue dans le guide était de plus de 34 km avec plusieurs dénivelés. J’ai donc décidé de raccourcir mon étape et d’arrêter à Liendo. Très chouette albergue municipale, de la place, des pèlerins déjà croisés mais la plupart jamais vus.

À nouveau, des pèlerins sont refoulés, faute de place…. Il leur restera la possibilité de faire une quinzaine de km supplémentaires ou de prendre des raccourcis via la nationale si le courage leur fait défaut… (il leur faudra alors une autre forme de courage pour supporter le danger et le bruit des voitures…).

Sinon, petite préparation de l’étape de demain… : pas d’auberge pèlerins à la destination prévue donc merci booking.com 🙄

60
60
Publié le 18 juillet 2023

18/07/2023 : 21,4 km 🎒

Départ vers 7:20. Bien dormi et en forme sauf petite douleur persistante au pied gauche 🙄… on est jamais tranquille !

Temps toujours grisonnant …. Il fait bon marcher tant qu’il ne pleut pas ! 

Je suis contente de marcher, aujourd’hui. Un peu plus que ces derniers jours. Peut-être parce que je vais marcher seule 😉… j’en ai besoin.

Vues matinales 

Assez vite, les sentiers remplacent le bitume. Les rencontres humaines sont absentes mais des animaux en semi-liberté égaient le chemin.

Le chemin m’amène assez rapidement au 7ème ciel… Émotion.

À nouveau, quelles palettes de verts et de gris !  
L’endroit est sauvage et intact dans sa beauté 
Laredo 

Le chemin mène à Laredo, jolie ville qui se poursuit avec une loooooooonnnngue digue. Celle-ci amène le pèlerin vers une plage d’embarquement sur un petit bateau qui le conduit à Santoña

À Santoña, après avoir repris qqs forces, je traverse la ville et les quartiers touristiques pour rejoindre le Col de Brusco via un petit chemin côtier montant à 100 mètres jusqu’à un spectaculaire belvédère sur les plages.

Plages de Beria et Trengandin 

J’y retrouve 😮Carmen et les deux jeunes allemands Niels et Flo, qui se sont croisés par hasard à Laredo.

Carmen, Niels et Flo 
😌

Après un bain de pieds de mer sur un bon km, me voici arrivée à Noja, destination du jour. Je rejoints donc la chambre réservée avec Carmen dans un petit hôtel, faute d’autre solution. Elle m’y retrouvera plus tard après avoir laissé les deux jeunes gaillards à leur triste sort : 15 km encore à faire aujourd’hui après 16:30 !

61
61
Publié le 19 juillet 2023

19/07/2023 : 27,3 km 🎒

Départ de Noja vers 7:30. Je sais qu’une grosse journée m’attend.

 Rencontre d’un troupeau de dromadaires 😄 et marais matinaux
💕Église Santa Maria de Bareyo 💕

Toute la matinée se passera par monts et par vaux dans la campagne cantabrique, avec ci et là de jolies trouées sur la mer. J’aime par dessus tout cette union mer-montagne et cette force incommensurable qui les relie ….

🤩 Campagne de Bareyo 

Sur les piquets des pâtures, de curieux agglomérats d’escargots..

Église de Ribamontán Al mar 

L’après-midi, j’avais prévu de prendre une des variantes proposées : la côtière. Plus longue que la voie de l’intérieur, elle est aussi considérée comme étant plus jolie par beau temps … Et effectivement… 🤩

🤩🤩🤩

La fin du chemin sera un peu plus compliquée pour raison d’absence de fléchage…

Après avoir quelque peu erré, je finis par rejoindre Somo où j’arrive juste temps pour prendre le bateau-navette pour Santander.

Arrivée au refuge communal, il reste de la place, Dieu merci ! Je suis éreintée, m’allonge sur mon lit et m’endors immédiatement !

Je me réveillerai juste à temps pour aller goûter à un plat typique de la région : du poulpe ! Je dois dire que je trouve ça ´moyen’.. 🙄

Depuis le 16 mai, j’ognore combien de km j’ai parcouru au total avec mon sac à dos 🎒 ; je n’en ai jamais fait l’addition, mon objectif n’étant pas de battre un record ni de réaliser un défi sportif. Mon objectif initial n’était pas non plus d’aller jusqu’à Compostelle mais bien de me mettre en route sur le chemin de Compostelle.

Aujourd’hui, je pense avoir atteint tous les objectifs qui m’étaient clairs et d’autres qui étaient plus inconscients. Je suis vraiment contente de ce que j’ai rencontré, admiré, mis à jour, découvert, réalisé. 🤩 Je suis heureuse de certaines rencontres.

Je crois avoir été jusqu’au bout… non pas à Compostelle, mais jusqu’au bout de mon projet, de mon rêve.

Dans un projet tel que celui-là, dur, exigeant, éprouvant, et parfois douloureux, il est fondamental d’être toujours clair avec le sens et avec sa ‘balance ´ des (+) et des (-) : aujourd’hui, ma famille me manque de plus en plus et je ne souhaite pas rester plus longtemps loin d’elle.

Je prends donc la décision d’arrêter le chemin ici, à Santander. Peut-être un jour repartirais-je terminer le Camino; je n’en sais vraiment rien ! ☺️

62
62
Publié le 20 juillet 2023

20/07/2023 : déambulations dans la ville 🎒

Santander - Iglesia  del Cristo
Santander -  Cathedrale
Santander -Cloître  

« La Cathédrale de Santander est située en hauteur dans la ville. En fait, il s’agit d’un ensemble historique et monumental composé de deux temples : l’église, appelée Iglesia del Cristo ou Cripta (la Crypte), qui est le monument le plus ancien, datant du XIIème siècle.La cathédrale, quant à elle, a été construite au-dessus, au cours du XIIIème et au début du XIVème siècles et est composée de la basilique et d’un cloître gothiques. »

Cathédrale de Santander 


Une petite dernière…

Je m’installe dans un bar pour déguster un smoothie ´energico’ afin de faire le plein de vitamines. Un peu plus tard, toutes les tables sont prises et une famille cherche une place. Je les invite donc à partager ma table. Ils ont envie de discuter et me demandent d’où je viens, etc… J’apprendrai qu’ils sont péruviens et qu’ils sont en Espagne depuis cinq ans… et qu’ils tiennent une petite pension pour pèlerins à San Vincente de la Barquera… pour quand je reprendrai le Camino 😉


Total approximatif du Chemin avec 🎒 : 1302 km.

Distance restante pour atteindre Compostelle : un peu moins de 600 km ☺️

63
63
Publié le 30 août 2023

29/08/2023 : 🛬

Retour à Santander après quelques semaines auprès de mes Essentiels… ☺️

Je me sens bien physiquement et mentalement et suis impatiente de me remettre en marche demain matin 🎒.

Santander me reçoit sous un ciel gris dont s’échapperont quelques averses en fin de journée ☔️ …

Cela n’empêche nullement les Santanderense de sortir comme d’habitude prendre un verre puis la cena en terrasse… Il y a juste à se pousser un peu quand le vent pousse les gouttes sur les tables.. 😅. La ville est très animée, ces dames et messieurs sur ´leur 31’ et ça cause ferme !

Après le repas du soir, je rejoindrai mon dortoir en espérant une nuit paisible 🙂

Demain, petite étape pour redémarrer.

64
64
Publié le 30 août 2023

30/08/2023 : 20km 🎒 + 3km

Après une nuit relativement bonne et un petit-déjeuner léger, départ pour une petite étape. La météo est assez instable mais il fait doux.

La sortie de Santander et de sa banlieue n’offrent que peu d’intérêt. Le Camino longe alternativement la route, l’autoroute ou le chemin de fer, n’empruntant que du macadam.

Je me sens bien, tranquille. Mon hébergement pour ce soir est réservé, je ne suis pas pressée. Je retrouve mes marques et celles du Chemin…

À ce propos, je reçois souvent bcp de bienveillance de la part des messieurs du 3ème et du 4ème âges … Ils me saluent toujours, s’arrêtent parfois pour me parler ou, comme aujourd’hui ce vieux monsieur aux visage buriné par les ans, pour m’offrir une chaleureuse poignée de mains. Pour me guider, aussi … Depuis Santander, les flèches jaunes, les marques au sol ou les panneaux signalétiques indiquent tous clairement le Camino. Apres une douzaine de kilomètres, à un carrefour, j’hésite pourtant car des flèches jaunes au sol indiquent une certaine direction tandis qu’un panneau signalétique en indique une autre… Pas le temps d’hésiter longtemps ni de dégainer mon GPS, … un monsieur s’arrête en voiture pour me dire de surtout bien suivre le panneau et non les flèches au sol, sauf si je cherche un certain hôtel… (dont je trouve dès lors la pratique déplorable !). Merci monsieur, arrivé pile au bon moment pour m’éviter qqs km inutiles et Merci Saint Jacques pour ce clin d’œil jacquaire 😁

L’étape comptera quand même finalement un peu plus de km que prévu puisque je me rendrai compte un peu tard que j’ai dépassé l’hébergement du jour 😜

Pas grâââve… c’était bien !

65
65
Publié le 31 août 2023

31/08/2023 : 22 km 🎒

Lever difficile… j’ai bien dormi mais pas bcp 😉.

Aujourd’hui, le chemin restera macadamisé toute la journée. L’environnement est un peu plus joli qu’hier, mais nous ne sommes pas encore sur des sentiers de campagne ou forestiers… ce sera pour plus tard !

Néanmoins, le Camino traverse de jolis endroits …

… et de moins beaux :

À Polanco, petite surprise belge : une usine Solvay ! Rien de très joli, si ce ne sont les villas qui font partie du quartier Solvay. Comme je prends qqs photos, un ´troisième âge ´ bienveillant vient vers moi et me demande si j’ai besoin d’aide… Je lui explique donc le motif de mon intérêt et voilà qu’il téléphone à un stagiaire (ingénieur, je pense) qui parle français afin de me donner des explications sur le site ! Le jeune homme absolument charmant me confirmera qu’ils travaillent avec la Belgique et qu’ils produisent du bicarbonate, du sodium, etc… depuis 108 ans.

Une (petite) partie du quartier Solvay 

La suite de la journée sera un peu plus pentue et les bâtons bienvenus ☺️.

La plus jolie partie de la journée sera, à mes yeux, la finale : Santillana Del Mar

Santillana Del Mar 

J’ai prévu de loger dans un ancien couvent... Je n’y entends parler qu’espagnol et beaucoup de personnes logeant ici ont l’air de se connaître comme s’ils voyageaient tous ensemble ….

Vue du verger de l’ancien couvent  

Cependant, c’est une allemande avec qui je partage ma chambre. Comme elle ne parle pas français ni espagnol et pratiquement pas anglais, nos contacts sont assez pauvres 🥴. De plus, elle termine ses 15 jours de camino…

Nous avons la chambre ´Mère Theresa de Calcutta ´ :

« Ne laissez personne venir à vous qui ne reparte meilleur et plus heureux »

Pour la Cena (notre souper) prise à l’hébergement et servie par des bénévoles, je me retrouverai avec 3 autrichiens (je ne connais pas l’allemand) ´, 8 espagnols (qui ne connaissent que leur langue) et une Suisse (qui, heureusement, parle un peu français). J’espère la recroiser car bien sympa…

66
66
Publié le 1er septembre 2023

1/09/2023 : 23 km 🎒 + 4,6 km

Petit déjeuner bien agréable en espagnol 🙂 avec Christina, Gaïa, Carlos et son épouse.

Je démarre sous le soleil ☀️, il fait déjà chaud

Santillana De Mar

Aujourd’hui sera toujours macadamisé, mais au moins plus joli… nous traversons de charmants villages et des campagnes vallonnées.

Bientôt apparaissent de petits morceaux de mer de laquelle nous nous rapprochons doucement

Au loin, la mer …  
Ici, les pèlerins sont honorés et bienvenus. Il y a régulièrement des fontaines d’eau potable
Toujours aussi belle… 🥰

Les sensations du début du camino reviennent en force…: les bonnes et les moins bonnes (🦶). Faut dire que j’ai dû acheter de nouvelles chaussures parce que mes semelles étaient fort usées et…. celles-ci ne semblent pas m’avoir encore tout à fait adoptée 🥴. Ça va aller…

En chemin, j’ai rencontré Juliette, une française, qui peine à trouver un lit pour cette nuit. Sans solution, elle va devoir faire dix km de plus 😒. Pour ma part, mes expériences passées m’ont apprises à réserver mes logements à l’avance…. D’aucuns semblent estimer que ce n’est pas l’esprit pèlerin… Pour ma part, je veux vivre ce Chemin de manière tranquille, sans courir et sans trop de stress 😏

Comillas, ma ville de destination, est charmante et touristique… .

Comillas 

Lessive, balades, rencontres et partage d’une bière avec Christina et Gaïa que je croise par hasard 😌. Carlos et son épouse sont logés au même endroit que moi mais ne savent pas encore ce qu’ils vont faire demain car douleurs ++ aux mollets et tibias 😞

Le dortoir est assez sympa, organisé en alcôves  : c’est plaisant pour l’intimité mais un peu chaud… et ça n’isole pas du bruit ! ...
67
67
Publié le 2 septembre 2023

2/09/2023 : 25,4 km 🎒

Démarrage sympa par un petit déjeuner collectif et bon enfant.

Sinon…. Bof 🤷‍♀️

Beaucoup d’eau :

  • les marais :
  • La mer 🌊 (et les surfeurs 🏄‍♂️ )
  • la pluie : 🌧️

Et… toujours l’asphalte (99, 5 % du Chemin)

mais quelques jolies vues ☺️

Il y a des jours, comme ça, où tout est un peu plus difficile et où, VRAIMENT, on ne comprends plus très bien pourquoi on s’est embarqué dans cette galère… Mais c’est le cas pour un certain nombres de moments de la Vie, souvent relativement fugaces, et il ne semble pas fort utile de trop s’y arrêter 🤗

M’est avis que demain sera meilleur ! 🤣

68
68
Publié le 3 septembre 2023

03/09/2023 : 25,6 km 🎒

Départ de Unquera 

Départ ce matin de Unquera pour Llanes.

La mise en jambes est rapide puisque le chemin sort de la petite ville via une longue montée de +|_ 2 km qui nous amène sur les hauteurs, à Colombres..

Colombres 

😁 Joie ! À la sortie de Colombres, le chemin quitte enfin l’asphalte… pour y revenir de temps en temps mais beaucoup moins que les autres jours 😄. Le temps est à l’humide, plutôt chaud et il ne pleut pas. 😀

Cette journée commence donc sous de chouettes auspices !🤞🏾

Quel joie d’enfin retrouver des chemins… même pentus ! 

Plusieurs variantes du Camino existent pour rejoindre Llanes. Je débuterai par le chemin ´officiel’ qui m’amène dans les collines et puis je le quitterai et rejoindrai la variante de la mer afin de rester sur des chemins de terre, même s’il faut faire plus de kilomètres (je ne comprends pas le chemin officiel qui longe une route toute droite, sans intérêt, prise en étau entre une autoroute et une vieille voie ferrée).

En jaune , l’´officiel’, en vert une variante (ici superposée ) et en bleu la variante côtière…

Bien m’en pris ! À nouveau, la rocher rejoint la mer pour offrir des spectacles époustouflants !

Manquait juste un peu de soleil 😉…

Septembre me donne à voir une végétation différente, toujours bien verte et luxuriante. Les villages et les chemins sont toujours fleuris et les fruits prêts à cueillir

Daturas, citronniers, orangers (et châtaigniers, pommiers , poiriers, cognassiers, …)

Dans les herbages résonnes régulièrement toutes sortes de cloches et clochettes : certaines vaches, certaines chèvres ou moutons et même les chevaux portent une cloche au cou… probablement parce que les clôtures sont… ce qu’elles sont 😉

Chouette fin de marche avec le dynamique Patrice (très français 😉) puis destination auberge-dortoir où je ferai connaissance de Ute, sympathique allemande. Nous prendrons notre (pas délicieuse) ´cena ´ en ville, en baragouinant mi-anglais mi-espagnol. Il se fait que nous terminons toutes les deux notre vie professionnelle en même temps, laissant le soin à nos conjoints respectifs (conjointe en ce qui la concerne) s’occuper de la maison (😉 😆).

69
69
Publié le 4 septembre 2023

4/09/2023 : 18km 🎒

Après une nuit de dortoir, petit dej’ en compagnie de Ute. Dans la cuisine de l’auberge, cet extrait d’un poème de Antonio Machado, poète espagnol, m’interpelle….

Marcheur, ce sont tes traces, le chemin et rien de plus ;Marcheur, il n'y a pas de chemin; Le chemin se crée en marchant 

Petite étape, aujourd’hui. En principe, une étape de 30km était prévue suivie d’une étape de 18km…

Finalement, ce sera une petite vingtaine de km aujourd’hui (mon podomètre compte toujours 1 à 2 km en moins que ceux des autres, j’ignore pourquoi) et 28km demain. C’est mieux pour trouver un hébergement et… pour mes membres inférieurs 🤨

Départ sous un ciel gris et menaçant mais la pluie ne viendra pas… tant mieux ! Après qqs km, j’ai cependant eu la chance d’arriver dans un endroit magnifique, légèrement illuminé par un tout doux soleil voilé… Que c’était beau !

Que souhaiter de plus pour débuter la journée ? Je suis comblée ☺️

Tellement beau, l’affrontement de l’eau et du rocher 🥰… et puis ces criques couleur Céladon….

Depuis hier, nous avons quitté la Cantabrie et sommes arrivés dans les Asturies. Les Asturies sont entourées par la Cantabrie, la Galice, la Castille et la mer Cantabrique.

En chemin, nous nous croisons régulièrement avec les pèlerins du Camino del Norte. Ainsi, chaque jour je baragouine qqs mots d’espagnol avec Pia, une uruguayenne. Ce soir, nous nous retrouvons à cinq dans une petite maison tout à fait sympa, dans un mélange féminin d’anglais (entre Ute, allemande, et une jeune tchèque, Paolina), d’espagnol, de français et de flamand (Odile, une hollandaise). Pour ma part, j’essaie au maximum de parler en espagnol puisque nous sommes en Espagne et que j’aime cette langue … et de toute façon, les mots se mélangent dans mon brain . 🙄

Notre hébergement  
Astrid, Odile et Ute 
70
70
Publié le 5 septembre 2023

5/09/2023 : 33 km 🎒

Sacrée journée !

Départ de Piñeres de Pria à la lampe frontale vers 7:00 : il ne fait pas encore clair mais surtout, la température est encore relativement fraîche ! La météo prévoit chaud aujourd’hui et je prévois une longue journée de marche.. Je me mets donc en route avant les autres, espérant les croiser dans la journée.

Le chemin me conduit à un champs dans lequel il y a des yeux…. Et il faut y rentrer.. ! 🤨Heureusement, le jour commence à se lever et je vois qu’ils appartiennent à des vaches bien plus habituées aux pèlerins que moins à elles 😃. Tout va bien.

Je choisis de prendre la variante côtière du chemin… Elle est plus longue, mais je crois que le soleil y sera plus supportable. ☀️

Bien m’en pris… À nouveau, quelle Beauté !

❤️ la force des vagues contre les rochers, le grondement des buffalones (résurgences à parfois plusieurs dizaines de mètres de la côte), l’éternuement soudain et parfois violent de la montagne qui propulse des nuées de gouttelettes hors des résurgences, le soleil… et moi, seule face à cette incroyable nature, à ce spectacle magique, extraordinaire… ❤️

Je sais ma chance d’être là, précisément, ici et maintenant.

Il me coûte de ne pouvoir partager cette magnificence en direct avec les miens… c’est trop de bonheur que pour le vivre toute seule… 😏

Émotion

Le chemin côtier est de plus en plus rude et la chaleur sur les rochers sans la moindre ombre devient insupportable pendant l’effort.

Toujours personne à l’horizon… mais j’entends des voix…

Tout à coup, voici Astrid et Odile, aussi rouges et essoufflées que moi. Nous décidons de marcher un peu ensemble et de rejoindre le Camino principal.

Elles sont gaies, sympas, marrantes 😆. Nous passerons finalement une partie de la journée ensemble

Elles s’arrêtent avant moi et le reste de ma marche devra être tonique car je dois arriver avant 18h à l’auberge au risque de ne plus être acceptée

Toujours la mer… 
 Greniers à maïs

À l’auberge municipale de La Isla, où je retrouve Patrice et Paolina, le dortoir compte une vingtaine de lits dans une salle commune… (A suivre 😉)

71
71
Publié le 6 septembre 2023

6/09/2023 : 21km 🎒

Pour une nuit en dortoir, celle-ci ne fut pas trop mauvaise… 😏

Départ vers 7:30, envie de repasser par la plage de la Isla…

Lever de soleil sur La Isla 

Le Camino mène rapidement dans les campagnes, tantôt sur un chemin de terre ou de grenailles, tantôt sur le macadam. Toute la journée se marchera dans les campagnes, parfois légèrement boisées, sous un soleil permanent et une température similaire à celle d’hier…. ☀️

Rien d’extraordinaire et ça me va.

Marcher tranquillement, un km après l’autre, une grimpette après l’autre.

Auteur inconnu 

Croiser et re-croiser les visages connus et se saluer pour s’encourager un peu…

 « Pour aller où tu ne sais pas, il faut prendre le chemin que tu ne connais pas. » (St Jean de La Croix)

À Villaviciosa, ce soir, dortoir sans personne de connu… Il y a donc plus de personnes qu’on ne croit, sur le chemin ☺️.

Finalement, j’aime bien ne pas trop savoir qui je vais rencontrer (ou pas). Mon voyage en solitaire me convient et je ne souhaite pas m’enfermer dans un groupe ou même dans un binôme. Voyager en solitaire fait partie de ma façon d’être libre d’un maximum de contraintes.

Alors que je suis attablée pour prendre mon repas du soir, voici Ute qui cherche une table... 🙂. Nous passerons donc nos dernières heures communes puisqu’elle s’arrête un peu pour prendre du repos. Schön sie kennengelernt zu haben, Ute.

72
72
Publié le 7 septembre 2023

7/09/2023 : 26 km 🎒

Départ sous un ciel couvert, le jour est à peine naissant. La sortie de la Villaviciosa est relativement rapide et nous amène dans les campagnes.

Après 45’ de route, me voici soudain face à une bifurcation importante :

À droite, poursuite simple de Camino del Norte sur lequel je marche depuis Irùn.

À gauche, direction d’Oviedo qui offre deux possibilités : il

  • soit Oviedo est juste un détour du Camino del Norte, permettant la visite de la capitale des Asturies. Un vieux dicton reflète la grande popularité du sanctuaire d'Oviedo : « Qui a été à Saint-Jacques (de Compostelle) et n’a pas été à Saint Sauveur (Oviedo), a visité le serviteur et a délaissé le Seigneur ».
  • Soit Oviedo est le point de départ du Camino Primitivo, le pèlerin quittant dès lors le Camino del Norte. Il est moins fréquenté que le Camino del Norte et présente parfois des dénivelés importants (on n’est quand même pas en haute montagne !). Il rejoint le Camino Francès en descente vers Saint-Jacques de Compostelle.

Je prends la direction d’Oviedo.

Il semble intéressant de prendre une nouvelle variante afin de visiter le complexe monastique connu Valdediòs… ok pour moi, ça me tente… mais bon… j’y serai vers 9:40 quand l’ouverture est à 10:30 ! Je n’attends pas mais ensuite, paie cash mon choix de la variante avec une grimpette de 260 mètres en 2,8 km… 😅 pour rattraper le Camino principal. Bien heureusement, les nuages sont de mon côté 😉

Ensuite, le chemin sera un peu route mais surtout chemins boisés bien sympathiques puisque le soleil est re-là ! ☀️

Me voici arrivée à Pola de Siero, débutant par une petite visite à Saint Jacques…

 Pola de Siero 

Ce soir, à l’hébergement municipal, je retrouve Patrice et 3 autres pèlerins, mais j’ai envie de solitude, une fois de plus… Il faut dire que, en termes de conversation, je suis peu inspirée par Patrice et les conversations dans une autre langue ne sont pas très approfondies… Alors, j’aime autant me taire que d’échanger des banalités 😁. Pas très sociable, tout ça… ? 😳

73
73
Publié le 8 septembre 2023

8/09/2023 : 17 km 🎒

Départ tardif de Pola de Siero après une mauvaise nuit… 🥱

Il a bien plu cette nuit et il fait agréable à marcher; le ciel s’éclaircira en cours de journée.

Pola de  Siero

17km à parcourir pour rejoindre Oviedo. Petite étape moyennement sympathique car peu immergée dans la nature… mais plutôt dans les banlieues et zoning commerciaux. C’est comme ça 😐.


Les Asturies sont une région de pommes … 🍏🍎 Il y a de nombreux vergers dans toutes les campagnes, et des pommiers dans tous les jardins. Il me semble que les récoltes seront bonnes car beaucoup d’entre eux ploient sous le poids de leurs fruits…

« Le cidre est l'un des produits gastronomiques phare de la région des Asturies.Il s'agit d'une boisson traditionnelle asturienne, faiblement alcoolisé et tiré de la fermentation partielle ou totale du moût de pomme, unique ingrédient qui lui donne son goût si particulier... »

À l’entrée et dans Oviedo, de nombreuses cidreries proposent leur produit à la dégustation. Pour en avoir goûté un peu plus tôt dans mon Camino, je n’ai pas spécialement envie de réitérer l’expérience 🤭 car je l’ai trouvé très sec et acide… rien à voir avec le cidre de nos régions.

La manière de servir le cidre est tout à fait particulière : le serveur lève sa bouteille au-dessus de sa tête et laisse tomber un peu de cidre sur le bord du verre qu’il tient bien bas à hauteur de cuisse —> le cidre doit alors rebondir sur la paroi, mousser légèrement et être bu cul-sec par son destinataire avant de reposer le verre. Je l’ai vu faire au resto, c’est étonnant. Cette technique s’appelle Escanciado.

Je me suis réservée une chambre dans une petite pension pour deux nuits, histoire de visiter un peu la ville et de me reposer un peu 🤗. Il se fait que le lit s’est montré particulièrement tentant … 🥱… Petite sieste, donc… 😴

Oviedo est une ville de 215.000 habitants. Aujourd’hui, jour férié, la plupart des commerces sont fermés. Et pourtant, vers 17h-18h, comme tous les jours, les rues grouillent de monde. Tout le monde parle beaucoup et déambule inlassablement jusqu’à l’heure de la Cena

À droite, statue de Mafalda assise sur un banc (héroïne d’une BD argentine)

Comme je passais devant une église justement à l’heure de la messe, j’y suis entrée. Je n’ai pas tout compris mais ai été fort sensible à la dévotion à Marie 💕 exprimée avec ferveur par le prêtre et l’assemblée.

74
74
Publié le 10 septembre 2023

09/09/2023 : Bye

Après avoir appris par cœur, une bonne partie de la nuit, le chemin entre mon lit et le WC, l’éveil a été tardif 🥱. Je crains le manque de fraîcheur des petits empanadas qui m’ont tellement goûtés hier midi… 🫢

Au programme, coiffeur, balades et visites.

Je débute par la visite de la basilique St Jean-Baptiste où je suis allée à la messe hier soir.

Son architecture est assez particulière, beaucoup trop baroque à mon goût. Deux ailes latérales abritent des colombarium … Beaucoup de peintures et de sculptures et… Marie extrêmement présente. Je n’apprécie pas ce style baroque fort chargé , et pourtant, je m’y sens bien. 🤔

Ensuite, coupe-tifs bien nécessaire.

Puis, visite incontournable à la cathédrale de San Salvador.

La cathédrale et son incroyable retable, sculpté notamment par des artisans belges
Sculptures, vue du cloitre et retable
La statue du Saint Sauveur

Le socle de la statue du Saint Sauveur est soutenu par des coquilles Saint Jacques. Leur présence rappelle que le Camino Primitivo débute ici…. Ainsi, depuis le IXème siècle, d’innombrables pèlerins sont venus prier le Saint Sauveur avant de se lancer sur le Camino.


Il y a des sculptures un peu partout dans la ville.. Elles sont pour moi des indices pour retrouver facilement mon chemin 😌

La ´maternité’, par Botero, artiste colombien  🥰

Dans la ville, il y a pas mal de mendiants 😔 mais aussi des musiciens et chanteurs de tous genres et puis, des groupes qui nous rappellent la fête des Asturies…

Chants et danses du folklore asturien  
75
75
Publié le 10 septembre 2023

10/09/2023 : 25 km 🎒

« L'une des principales caractéristiques de ce chemin, par rapport aux autres Caminos de Santiago, est la dureté du parcours.. D’Oviedo à Lugo est un itinéraire typique de moyenne montagne. (…) Un minimum de préparation physique est donc nécessaire pour relever le défi avec des garanties. Heureusement, la répartition des auberges le long du parcours permet à ceux qui sont un peu plus lents ou moins préparés de parcourir l'intégralité du parcours sans avoir à accomplir d'étapes trop longues. En hiver ça doit être carrément compliqué de faire ce chemin,

Une autre des caractéristiques les plus remarquables du Camino Primitivo, sans aucun doute liée au précédent, est la beauté de l'environnement et du paysage . Le chemin traverse des dizaines de forêts, rivières, ruisseaux, pâturages (avec bétail), vallées, collines, montagnes, villages... et les paysages, surtout dans la partie asturienne, sont fabuleux. Nous voyons également de nombreux chevaux, certains sauvages. De plus, la majeure partie du parcours se déroule en pleine nature et, heureusement, il n'y a quasiment aucun contact avec des routes à fort trafic. » (guide Gronze)

Me voici donc sur le Camino Primitivo … ☺️

Avec des doutes, certes…. : j’ai beaucoup hésité car le camino del Norte m’a vraiment séduite par sa beauté. En outre, je ne suis pas sportive et ne pratique pas la rando comme bcp de gens le font ici. Enfin, mes ennuis digestifs m’ont encore tracassée un peu cette nuit.

Mais : physiquement, je suis quand même un peu entraînée depuis Vezelay (ça fait quand meme qqs km 🤗) même si je me suis arrêtée cinq semaines à Santander. Ensuite, mon rêve de départ incluait le Primitivo (et ce que femme veut…☺️). Enfin, quitter les endroits touristiques m’intéresse, même si je suis étonnée du nombre de ´Pèlerins’ rencontrés aujourd’hui ! L’hospitalier m’a expliqué qu’il y avait de plus en plus de pèlerins ici vu la (trop) forte fréquentation du Camino Francès. Bien entendu, les hébergements n’ont pas encore suivi et le problème de places est donc toujours présent… 🙄

Pauline, la petite militaire flamande de la Voie de Vezelay, m’a énormément vanté le Primitivo (elle trouve qu’il est encore plus beau que la Voie de Vezelay et que le Camino del Norte - à suivre) et mon coach de mari m’a soutenu dans cette idée …

Voici donc mon nouveau défi ☺️

Départ de la cathédrale (insensé en ce qui me concerne vu que le Camino passe près de mon hôtel…😬🫢) et traversée d’une partie de la ville en suivant les coquilles au sol….

et petit-déjeuner dans une boulangerie-pâtisserie tenue par une merveilleuse boulangère 🤗. Elle a fait ma journée 🥰

Une partie d’Oviedo noyée dans un nuage… 

Ensuite, le chemin nous amène assez rapidement en campagne….

🤩

… et dans plusieurs villages de montagne via des grandes et petites grimpettes -aujourd’hui - tout à fait abordables.

J’avais investigué la faisabilité de réserver un lit dans une auberge, mais impossible ! La où il est possible de réserver, tout est full. Je décide de laisser faire la Vie… on verra bien… en espérant trouver un lit dans une des auberges où on ne peut pas réserver….

Il se fait que, quand j’arrive à l’auberge municipale, on me dit que tout est complet… ok, il ne me reste plus qu’à faire 1/2 tour et 4 km supplémentaires en espérant qu’un lit y soit disponible… Mais un très charmant jeune homme me cède sa place car il trouve que c’est un peu tôt pour lui d’arrêter ici et donc il va continuer… 🤩. Magnifique ! Vive la jeunesse ☺️

Ce soir, orage et pluie +++… mais je suis au sec

Pour demain, l’étape s’annonce plus difficile et pluvieuse. Heureusement, question hébergement, c’est réservé ! 😌

76
76
Publié le 11 septembre 2023

11/09/2023 : 22,1 km 🎒

Lever tôt et départ a 6:45 à la frontale… pas vraiment le choix puisque tout le monde s’était donné le mot sous l’égide de l’hospitalier qui entendait voir pèlerins partis entre 6:30 et 7:00 ! 🤣. Comme il m’avait à la bonne (? le morceau de chocolat que j’ai partagé avec son épouse et lui y serait-il pour quelque chose ?), j’ai eu droit à un gros câlin fraternel ☺️

Les nuages remplissent les vallées et enveloppent régulièrement le chemin. C’est beau… 🤩

Entre les villages, le chemin parcourt les sous-bois. La nuit ayant été fort pluvieuse, l’odeur de la terre est douce et enveloppante. J’adore ça.

Gaffe quand même aux chutes car la roche et la terre sont sont glissantes .. Devant moi, un asiatique s’est pris une double gamelle sans un cri 😱

Dans les bois, le silence n’est rompu que par les bruits des bâtons sur la rocaille …. et celui de gros travaux de construction d’une autoroute à proximité du Camino ! Les hommes ont rongé la roche, c’est incroyable… et évidemment dommage pour le panorama et la sérénité du marcheur …. C’est comme ça…

Le dénivelé cumulé de l’étape m’est inconnu, mais ça a bien grimpé, aujourd’hui. Demain promet pire 🤪

Programme du jour , lecture de droite à gauche !
Promesse de demain, lecture de droite à gauche et échelle fort différente ! 🙃
77
77
Publié le 12 septembre 2023

12/09/2023 : 20 km 🎒

Très mauvaise nuit 😫. Mais la forme est là quand même 😌.

Départ de Salas dans le noir mais le jour se lève assez rapidement… et heureusement, parce que le chemin démarre dans les bois. Il fait encore très glissant car il a plu hier soir, le chemin est rocailleux et il grimpe, il grimpe, il grimpe….

Dans les 8 premiers km, nous montons de Salas à 240 mètres à 660 mètres à La Espina.

Brumes, toujours… 

Le chemin traverse des petits villages, des chemins de pâtures et des forêts. Il est exigeant; le sac à dos semble lourd mais les jambes tiennent bon !

Les bruits de la traite, les cloches des vaches dans les prés, les marteaux clouant la clôture , le bêlement des chèvres, le bruit des tracteurs… accompagnent les pèlerins au son des «Holà ! , Buenas Dias ! , Buon Camino ! ».

…. 🙂 Dieu que la campagne est belle …

En Asturies, les églises sont rarement ouvertes. Quand elles le sont, elles sont payantes ou invitent le visiteur à laisser son obole… Mais ici, il n’y a pas grand chose à voler 😌 : les petites églises ont porte grande ouverte et invitent le pèlerin à tamponner lui-même sa crédentiale…

 « Viator, horam aspice et asi viam tuam » : Traduction : « Voyageur, regarde l’heure et continue ta route » (Tineo)

Arrivée à Tineo, la vue est époustouflante !

Arrivée à Tineo 

L’albergue des pèlerins où j’ai réservé vient d’ouvrir et j’y retrouve deux colocataires de la nuit passée, une danoise et une argentine… Comme nous sommes les premières, nous avons les meilleures places… et ça vaut le coup !

Vue du dortoir  

Allez, repos après cette belle journée et vivement demain … il semble que nous arrivions vraiment au ❤️ du sujet 😊

La promesse de demain , de Tineo à Borres 
78
78
Publié le 15 septembre 2023

13/09/2023 : 15,8 km 🎒 (… je bosse de moins en moins 🤣)

Le jour est levé quand je démarre. Ma place pour ce soir est réservée dans une petite auberge qui me fait de l’œil; je suis tranquille et l’étape sera courte. Birgit (la pèlerine danoise) part juste avant moi et marche d’emblée fort rapidement ! J’apprendrai qu’elle fait de la marche rapide au Danemark… ça ne m’étonne pas 😅.

Toujours ces brumes … ❤️

Ça monte, ça monte, ça monte…

Puis ça descend, ça descend, ça descend tout autant… 😅

Merveilleuses Asturies 

Je rejoins Birgit (ou plutôt elle ne parvient pas à me distancer (ha ha ha ! 😁)) et nous prenons un café ensemble, vite rejointes pas d’autres personnes que je ne connais pas encore). Tout ce petit monde s’exprime très rapidement et très aisément en anglais… personne ne parle espagnol, ni français d’ailleurs… Je m’accroche pour comprendre vu que je ne pratique plus l’anglais depuis longtemps. Dans ces circonstances, je deviens vite mutique… Difficile de trouver mes mots, difficile d’exprimer qqchose de manière nuancée, peur d’être ridicule,…

Pourtant, je ne vois pas pourquoi j’ai cette peur : ici, sur le Camino Primitivo, je ne surprend jamais personne critiquer un autre pèlerin. Je crois bien pouvoir dire jamais. Chacun est ici pour ses raisons, avec sa personnalité, sa culture, ses maîtrises et ses difficultés, mais toujours dans l’objectif commun d’aller jusqu’à la destination prévue. C’est une merveilleuse découverte; cela me touche énormément parce que cela ajoute énormément au sentiment de liberté que nous pouvons expérimenter ici.

Cette borne est importante car nous devons choisir un itinéraire ou l’autre : le chemin via Pola de Allende ou le chemin via Los Hospitales.

(Extrait appli Gronze) 

Pour moi, ce sera Los Hospitales, même si j’avais prévu de faire l’autre voie par crainte que ce chemin ne soit trop difficile … 😉. Mais je suis en forme et j’aime les défis !

Samblismo  

J’ai réservé une place à l’auberge Samblismo. C’est une petite auberge (10 lits) tenue par Javier (Asturien si ce terme existe) qui a retapé une vieille auberge et qui est aidé plus récemment par Tatiana (Argentine).

Cet endroit est simplement merveilleux. Il y règne une énergie incroyable, nous sommes en pleine campagne, au pied de la branche de Las Hospitales et l’auberge est un cocon bienfaisant ❤️

😊
 Chouette rencontre entre femmes dans le grenier à maïs , avec Moïra (UK), Sloane (Canada), Birgit Danemark), Ramona (Italie/Engla...

Quels bons moments partagés dans cet endroit d’exception !

Belles rencontres 😊

Ramona (Italie/UK), Emilia & David (Australie), Cathy (Canada), Zoula (Allemagne), Birgit (Danemark), Moïra (Irlande/Angl), Gene, Franck & Sloane (France et Canada).

Franck est encore plus handicapé que moi puisqu’il parle encore moins l’anglais et pas du tout l’espagnol🙃

Nos hôtes : Javier (Espagne) & Tatiana (Argentine) 

Pas d’Internet, ici…

Le sommeil viendra tardivement.. mon cerveau est en ébullition après avoir passé ma soirée à écouter tout le monde parler anglais…. 🤪

79
79
Publié le 15 septembre 2023

14/09/2023 : 20,8 km 🎒

Après un solide petit-déjeuner, il semble que nous ayons bcp de difficultés à quitter cette endroit si serein… C’est donc avec 1/2h de retard sur notre ´planning’ que nous démarrons le Chemin 😊

… Mais il me faut marcher; Birgit et Zoula sont également sur leurs starting-blocks et nous nous lançons sur ce chemin plein de promesses

Ascension douce… 
Paysages brûlés  : des violents incendies  d’origine criminelle ont ravagé de nombreux endroit en Asturies (avril 2023)
La végétation reprend après les incendies 
Assez rapidement, nous prenons de la hauteur  
Les nuages nous enveloppent parfois en moins d’une minute … 
… et tout à coup,  apparaît un coin de ciel bleu…
Chevaux sauvages 
La montée est difficile mais tellement gratifiante 🤩
🤩
Flore  

Il est difficile de déposer en mots les émotions traversées pendant la journée et puis, peu importe… Thanks God, I am happy to feel all this; I am happy to be here and now; I am grateful for all this ❤️

Cette journée est WAOUW !

Les ascensions ont été difficiles, pour moi, physiquement. L’effort a été intense. Le souffle a été souvent court et les jambes douloureuses. Mais j’y suis arrivée et les seules larmes versées ont été celles d’une Joie profonde de vivre ici et maintenant autant de Beauté et de Force.

Quand je suis arrivée à l’auberge, à Berducedo, j’ai dit à ce gars que je n’avais jamais vu : I am proud of me … Il m’a simplement répondu : You can be. ☺️

A lovely day ❤️

80
80
Publié le 15 septembre 2023

15/09/2023 : 20,4 km 🎒

Après une excellente nuit (merci à mes fantastiques bouchons d’oreilles 😌 car il semble que de nombreux ronflements parfois excessifs aient empêché certains pèlerins de passer leur nuit dans les bras de Morphée !), lever tardif pour une étape qui ne sera pas trop facile 😁. Petit-déjeuner au bar et GO vers Grandas de Salime en solitaire aujourd’hui !

Après la Mesa, une côte qui me paraît interminable et relativement ardue, et puis longue descente vers le barrage de Salime avant de remonter sur la petite ville de destination : Grandas de Salime.

Début de journée 
Petites églises de villages, malheureusement fermées 
Vallées ennuagées… 
🤩

Je m’arrange pour être seule pendant toute la journée. Besoin de méditer sur tout ce qui m’arrive et ce que je souhaiterai en faire… Une amie ayant appris mon projet de Camino m’avait souhaité « bon voyage… à la découverte de toi-même… ». À mon sens, il s’agit de redécouvrir mon rapport au monde et aux autres, de m’assumer en tant qu’être perfectible et de construire ma troisième vie dans le respect de la femme que je suis aujourd’hui. Y a du projet à venir 😉.

☺️
lac et barrage de Salime  y compris avec le ´coucou ´ acrobatique d’un sympathique  travailleur des airs.. 😊
Après le contournement du lac par le barrage, remontée douce vers la destination du jour, Grandas de Salime 

À la première albergue où je m’arrête, pratiquement tout est réservé…. mais il reste une place ! Elle sera donc pour moi et j’y retrouverai Zoula, puis Moïra puis progressivement pratiquement tous des visages connus 😊.

Rv est pris dans un bar de la ville, moment bien sympa.

Moïra et Zoula 

Je croise ensuite Franck qui me propose de les retrouver, Sloane et lui (encore un couple formé sur le Camino) dans un restaurant typique du coin. Ça marche… !… j’emmène d’autres copains du Camino et la journée se terminera sur un délicieux repas(*)

Andrea (Patagonie), Jordy (Espagne), Manon (France/Belgique), Moïra (Irlande/ UK), GM, Franck (France) & Sloane (France & Canada)

(NB : menu du jour : 12€ pour entrée + plat + dessert, eau et vin compris … )

81
81
Publié le 16 septembre 2023

16/09/2023 : 25,2 km 🎒

Nuit difficile…(les ronflements avaient déjà débuté en cours d’après-midi 😅) … et réveils très matinaux dans le dortoir …. —> dans ce cas là, une seule chose à faire : se lever, boucler son sac et se mettre en route !

* Pour mon sac à dos, c’est très rapide ; il est toujours rangé de la même manière et le contenu des éléments à l’intérieur est identique depuis le début du chemin. Ca roule… 5’ et c’est prêt . Le matin, il me faut juste remplir ma poche à eau d’1,5 litre et puis ranger mes élément. Cela m’assure de ne rien oublier et que les poids soient correctement répartis. *

Je démarre donc à 7:00, avec ma lampe frontale et, très rapidement, sous la pluie 🌧️😕 . J’ai déjà vécu plus agréable, mais ça ne durera pas toute la matinée, heureusement.

Comme hier, le chemin traverse la campagne et quelques petits villages ou hameaux.

Depuis Grandas de Salime, longue montée vers l’Alto del Acebo .  Descente lente ensuite jusqu’au pied de  A Fonsagrada

Au sommet de la longue côte, nous nous trouvons au pied de toute une série d’éoliennes.

De très nombreuses éoliennes sont dressées sur les sommets environnants. Perso, je trouve cela assez joli ☺️

Dans les environs d’El Acebo, nous aurons traversé une chaîne de montagnes qui sépare les communautés des Asturies et de la Galice.

Nous voici donc en Galice ! On se rapproche … 😊

166 km d’ici à Santiago de Compostelle  
🙂

Le chemin d’aujourd’hui est parfois un peu monotone - ou bien est-ce mon humeur qui est un peu plus morose ? 🤔 Mes pieds sont douloureux, j’ai faim, … bref, il est temps que j’arrive ! 🤭

Montée vers A Fonsagrada 

La nuit à venir devrait être un peu plus calme : j’ai réservé une chambre dans une pension afin de profiter -j’espère- d’une bonne nuit réparatrice !

82
82
Publié le 17 septembre 2023

17/09/2023 :

Départ tranquille vers 8:15. Le ciel est bleu, l’air est vif et le vent froid !

Fonsagrada est perchée sur un sommet, raison probable pour laquelle il fait si froid ce matin.

Départ de Fonsagrada  

Tout à coup, un air de piano qui semble emplir la vallée ! C’est si beau… 🥰 ! On pourrait presque imaginer qu’il est destiné aux pèlerins car la maison dont s’échappent les 🎶 est ornée d’un joli St Jacques.

Ça monte pas mal en matinée, mine de rien… J’imagine chaque fois que l’étape sera moins dure, mais tous comptes faits, non…😉

🤩

À nouveau, le chemin nous mène à l’un des nombreux sommets pourvus d’éoliennes.

Ça monte…🤨

Comme d’hab’, ensuite ça descend 😁… puis ça remonte !

L’après-midi sera froid, venteux et légèrement pluvieux… une météo pré automnale !

Arrivée à O Cadavo assez tardivement… j’ai pris mon temps. Mes reflexions bousculent mon cœur… c’est une journée introspective un peu plus difficile. Tout ira mieux après une bonne nuit, sûrement !

<