Carnet de voyage

Interesting Stuff of Gaelle & Thomas' trip

Par
126 étapes
73 commentaires
30 abonnés
Dernière étape postée il y a 42 jours
Par GaTo
Partis pour un trip de 2 ans en Amérique du sud d'abord, au Canada ensuite. Le but de cet espace et de donner des nouvelles à nos familles, amis, collègues, ... et montrer où nous en sommes.
14 janvier 2018 au 13 janvier 2020
730 jours
Partager ce carnet de voyage
15
janv

Départ de Toulouse le 14/01à 5h00 du matin, Gaëlle a oublié son passeport à Montauban dans la voiture de sa soeur...Stress énorme de savoir si nous pourrons partir. Heureusement Audrey a assuré! Avant de partir en Amérique du Sud, escale au Canada pour valider nos visas de travail. Canada, see you later.

Une bonne chose de faite 
16
janv
16
janv
Passage au dessus du Chili - Petite vue des Andes  

1ers pas dans la ville, arrivée à l'auberge de jeunesse "Art Factory" dans le quartier de San Telmo. Découverte du quartier de Boca (plus vieux quartier de Buenos Aires, très coloré), et dégustation de la fameuse viande Argentine (vegan : fermez les yeux), un bijou pour les viandars!

17
janv
17
janv
Publié le 24 janvier 2018

Deuxième jour dans la ville et découverte des parcs et Chill sur la terrasse de l'auberge de jeunesse.Degustation des fameux empanadas Argentins. Beaucoup de marche et très chaud. Sur la dernière photo, spectacle de tango.

18
janv

Colonia del Sacramento est une ville d'Uruguay classée au patrimoine mondial de l'Unesco à 1h de bateau de Buenos Aires. Très très beau...

19
janv
19
janv
Publié le 24 janvier 2018

A une heure au nord de Buenos Aires se situe la ville de Tigre. La ville est placée sur le delta du fleuve Parana. Elle est constituée de mini-îlots où la vie se déroule par bateau. Très reposant par rapport à l'animation de BA. Justement, tous les habitants de la capitale s'y retrouvent le weekend pour s'y relaxer.

20
janv
20
janv
Publié le 24 janvier 2018

Toutes les bonnes choses ont une fin et nous quittons enfin le confort de Buenos Aires pour Iguazu. Cette ville située tout au nord Est de l'Argentine est connue pour ses chutes fabuleuses. Nous prenons donc l'avion à 3h du mat' pour cette ville à la frontière du Brésil et du Paraguay. Le climat est tropical et il y fait très humide!

Le fleuve Parana délimite les 3 frontières : "Las tres fronteras" 
21
janv

Les chutes sont visibles en Argentine et au Brésil. Le côté Argentin permet d'admirer la puissance des chutes, tandis que le côté Brésilien donne une vue d'ensemble. Nous commençons par l'Argentin. La visite est longue et dure à peu près 6h. Le parc est bourré d'animaux en tout genre (Monod, Koati, Toucan,...). Nous avons marché environ 20Km...mais ça en valait la peine.

Le parc 

En revenant à Iguazu pour acheter à manger pour le soir, nous nous sommes retrouvés sous une tempête tropicale (électrique) qui fait pas rire les mouettes. Juste le temps de se trouver un abris sous la terrasse abritée d'un hôtel ou nous avons fait la connaissance de Carlos, Victor et leur famille qui nous ont convié à l'apéro. Carlos nous a dit que si nous avions un enfant, il s'appellerait Carlos ou Carla, et qu'il serait le parrain. A voir 😉.En tout cas, l’hospitalité Argentine, c'est vraiment quelque chose!

Victor et Carlos 
22
janv
22
janv

La visite du côté Brésilien est vraiment très courte, juste 1h ou 2, et beaucoup moins bien pensé que le côté Argentin. En revanche le panorama est toujours à couper le souffle.

Juste à côté des chutes est présent un parc à oiseaux qui nous a été recommandé. Et en effet, il à parfaitement bien complété notre journée.

Après l'effort, le réconfort: Le repas international chez Lorena notre hôte lors de notre séjour à Iguazu. Au menu, de la viande évidemment.

23
janv
23
janv
Publié le 24 janvier 2018

Après 3 jours passés à Iguazu, nous quittons la casa Yaguarete où nous nous sentions si bien. Il est temps de dire au revoir à Lorena et à toute la petite équipe. Lorena fût un vrai coup de cœur. Quelques larmes pour Gaëlle, mais ce n'est que pour voir de nouvelles choses. Merci encore!

Lorena au milieu qui fût vraiment aux petits soins pour nous ces quelques jours. Une belle rencontre de notre aventure 

Départ pour Salta, 25h de bus au programme. On se voit demain!

Il  fait 35° dehors, la clim est à 16°, tout va bien...
24
janv
24
janv

Arrivée à Salta après 25h de bus : la plus grande ville du nord ouest de l'Argentine. La ville est à fleur des Andes et à proximité de la Bolivie. Cela se ressent sur la population typée Amérindienne et sur l'architecture. La ville est magnifique, bien loin de Buenos Aires. Soirée chill à l'auberge de jeunesse où nous prévoyons les jours à venir avec les conseils de Matias et Carolina. Matias qui chique sans arrêt nous a fait gouter la feuille de coca : pas fana! (et non maman toi qui va lire ça: ce n'est pas de la drogue!)

26
janv
26
janv
Publié le 26 janvier 2018

2ème jour à Salta, aujourd'hui est une journée visite. Au programme monuments de la ville et marché municipal. Le marché est clairement un joyeux bordel dans lequel on peut tout trouver! Les échoppes sont entassées les une sur les autres. On se rend également compte que la coca est partout, comme le pinard chez nous. Concernant l'église, les monuments sont justes impressionnants. C'est la qu'on se rend compte l'importance qu'elle a dans les pays d'Amérique du sud. Pas de photo cette fois ci mais les empanadas viennent de cette ville, ils sont juste parfaits et on s'en est gavé!

Le maté, notre quotidien depuis Iguazu. Petite tasse achetée au Carrefour local (oui oui) qui nous ravit à chaque lampée

Nous partons dès demain pour la région de Jujuy (un peu plus au nord) pour de la randonnée et du paysage.

26
janv

Nous remontons le nord ouest pour visiter la région des Quebradas de Humahuaca à 3h de route de Salta. Point de chute: Tilcara, classé au patrimoine mondial de l'humanité. Nous avons trouvé une maison de famille pour crécher les 3 prochains jours. Nous visiterons les alentours demain. Soirée échecs conquistadors VS indigènes.

27
janv

Nous quittons Tilcara une journée pour Purmamarca. Ce village est typique de la région et est entouré de la montagne aux sept couleurs au milieu des quebradas. Cette montagne est divisée en strates de couleurs différentes qui changent de tons selon la lumière. Nous voyons également nos premiers lamas.

La randonnée finie plus tôt que prévu, nous prenons un taxi pour nous rendre aux Salinas Grandes à 60Km de là. Les Salinas est un désert de sel provoqué par plusieurs phénomènes géologiques. Nous en avions vu un à Death Valley, mais celui-ci est INCROYABLE et les conditions parfaites : une fine couche d'eau s'est déposée sur le sol provoquant une effet mirroir. Nous avons adoré et sa se voit sur les photos.

28
janv
28
janv

Aujourd'hui petite randonnée de 10Km vers les gorges du diable. Gaëlle s'est pris en pleine face le seul panneau du trek... et nous avons évité l'orage de justesse. Nous sommes vraiment content d'avoir fait les Salinas hier parce que le temps à clairement changé!

Tilcara : ses fresques et ses cactus
29
janv
29
janv
Publié le 1er février 2018

Nous quittons Tilcara pour Humahuaca encore un peu plus au nord. Cela fait 3 jours que nous sommes ici et finalement nous sommes un peu soulagés. La ville est les décors sont sublimes, en revanche nous n'avons pas trouvé la population très sympathique (nos hôtes, ainsi que les gens rencontrés). Sauf Veronica, une autre cliente de la casa avec qui nous avons passé une super soirée et qui a supporté notre Castillan pendant 3h...

Avant de partir, nous visitons Pulcara, un petit village de ruines indigènes à quelques kilomètres de Tilcara.

Pulcara 

Arrivés à Humahuaca, nous dormons dans la maison de famille de Danielo et Mathilda qui sont très charmants, cela nous fait du bien. A peine installés que nous prenons une navette pour voir la Serrania de Hornocal à une vingtaine de kilomètre de là. Le paysage est magnifique, en revanche le soleil aurait pu faire un effort... (#filtres)

L'architecture coloniale Hispanique d'Humahuaca
La Serrania de Hornocal et ses couleurs

Après cette visite, en essayant de profiter du WIFI dans l'auberge d'à côté, nous rencontrons Arnaldo, Damien et Aurore (les Suisses), ainsi que Rachel et sa petite Charline (les taïhitiennes) qui font le tour de l'Amérique du Sud. Nous avons vraiment passé une soirée géniale, et nous en avions besoin! Merci à vous et on se revoit en Bolivie ou ailleurs!

Super soirée! See you soon 😉
30
janv
30
janv
Publié le 1er février 2018

Nous partons pour la journée vers Iruya, le village du bout du monde. Iruya est à 60km d'Humahuaca, mais il faut 3h de bus pour y aller, traverser des rivières,... Lorsqu'il pleut, les bus annulent même les trajets. En gros, Iruya, ca se gagne! Nous y retrouvons Rachel et sa petite pour la journée. Nous recroisons également Veronica que nous avions rencontré à Tilcara, nous la reverrons sans doute chez elle à Tucuman un peu plus tard.

31
janv
31
janv
Publié le 1er février 2018

Nous quittons Humahuaca qui nous a fait beaucoup de bien pour Cafayate à 9h de route au sud (ca y est, on attaque la descente!). Autant dire journée bus. Des bisous!

En route vers le bonheur 
1
fév

Nous découvrons Cafayate dont on nous a dit le plus grand bien. La ville est très sympa, à taille humaine et les gens sont avenants. Cafayate est surtout réputée pour ses vignobles (de Malbec essentiellement) et ses bodégas: rien à voir avec les garages aménagés de nos férias du sud-ouest (que j'adore), les bodégas représentent les domaines. Avide de curiosité, nous voulons voir de nos propres yeux et papilles et partons pour la "route du vin" qui sillonne la ville. Journée éprouvante sur la fin 😉.

2
fév

Aujourd'hui nous partons visiter la Quebrada de las Conchas aux alentours de Cafayate. Sous les conseils de nos amis Suisses nous louons un scooter pour la journée. La Quebrada s’étend sur une centaine de km entre Salta et Cafayate, en revanche notre scooter ne peut faire que 90 Km A/R...on surveille la jauge. Il y'a pleins de stops sur le chemin pour admirer les différents paysages qui n'ont vraiment rien à voir les uns des autres. On s'est régalé, on a ramassé aussi au niveau du soleil, mais le scooter était vraiment un super plan! A la suite de cette visite, nous devions aller faire un petit trek d'1h30 pour rejoindre des cascades et se baigner. C'est la flemme qui l'a emporté et ca sera piscine municipale.

3
fév
3
fév

Nous quittons aujourd’hui Cafayate pour Tucumàn. Nous disons au revoir à Rolando (notre hôte) et signons son mur. Nous nous y sommes sentis "como en casa".

C'est reparti pour 5h de bus, sauf que cette fois nous avons les meilleures places et nous traversons de superbes paysages! Tucumàn sera pour nous une ville étape dans notre descente vers la Patagonie, nous n'y passerons qu'une journée, le temps de rejoindre Cordoba.

Arrivée en début de soirée à Tucumàn, grande ville, très forte chaleur. L'auberge de jeunesse est top! Ca fait longtemps que nous n'avons pas eu un lit aussi bien. Nous ferons le tour de la ville demain.

La Cathédrale de Tucumàn
4
fév
4
fév

Nous avons une journée à passer à Tucumàn. Cette ville est un symbole dans l'histoire de l'indépendance de l'Argentine vis-à-vis de la colonisation Espagnole, c'est d'ici que tout est parti. Nous faisons le check-out à 10h00 et on démarre la visite, il fait toujours aussi chaud...

Petite visite de la casa de la Independencia : la maison la plus célèbre d'Argentine 

Une donnée que nous n'avions pas prévu est que nous sommes dimanche, en plein été. Comme toutes les grandes villes en France, les gens fuient la chaleur pour les vacances. Tous les magasins, ainsi que la plupart des lieux célèbres sont fermés. Notre bus ne part qu'à 23h, depuis que nous sommes en Argentine nous ne nous sommes jamais autant fais ch*** 😦 (J'écris ces quelques lignes depuis un café où nous poirotons depuis déjà 5h, plus que 3!). En revanche, le peu de gens que nous rencontrons sont tous très sympas, fidèles à ce qu'on nous avait dit.

Vite le bus! 
5
fév

Après 8h de bus (toute la nuit en fait), nous arrivons à Cordobà. Juste au moment de sortir du bus hyper-climatisé le choc est violent: ici il fait 37°. Cordobà est la deuxième plus grande ville du pays, située au milieu de l'Argentine dans les terres. 2Km à faire pour arriver à l'auberge et nous découvrons la ville. Celle-ci est bercée par le la religion, entre buildings récents se glisse toujours une église ou cathédrale (sur la dernière photo la Manzana Jésuite #connueici). Nous nous sentons vraiment bien ici, beaucoup de jeunes, des gens très sympatiques, un bon "feeling" quoi. Le seul hic est cette chaleur qui ne retombe jamais. Nous prenons le temps: partie d'échec sur la place centrale et petit tour chez le coiffeur-barbier (quelques phrases de ce que je voulais préparées en Espagnol, je crois qu'il s'est un peu foutu de ma gueule).

6
fév
6
fév
Publié le 7 février 2018

En arrivant à Cordobà, nous voulions voir les estancias jésuites construites au moment de l'endoctrinement des indigènes locaux par les religieux Espagnols. Il n'en reste que 5 aujourd'hui et elles sont toutes classées au patrimoine mondial de l'Unesco. Nous partons donc pour Alta Gracia, petite ville à environ 40Km pour voir l'une d'entre-elles.

Dans la même ville se trouve le musée de Che Guevara implanté dans sa maison d'enfance. Un très bon et fort moment. Ce mec a eu une vie incroyable!

Nous partons demain pour....roulement de tambours.... LA PAAAATTTTTAAAGGGOONNNIIEEEE!!! 20h de bus au programme pour rejoindre Puerto Madryn au nord est, notre première étape. En attendant, je poste pour le paternel cette petite photo prise à Cordobà. Tu vois Papa, quand je te dis qu'il y'a tout ici (et c'est pas la première qu'on voit).

La Deuche Argentine, elle est toute branlante mais les oeufs sont toujours intacts 😉
7
fév

Nous quittons aujourd'hui Cordobà pour rejoindre Puerto Madryn à la pointe nord est de la Patagonie. 20h de bus au programme , mais nous n'avons jamais eu autant hâte. Arrivés à PM, le temps et l'océan font quand même très plaisir. Puerto Madryn est une station balnéaire lambda, cependant la ville se situe à côté de la Péninsule Valdès connue pour sa faune et flore diversifiée, nous la visiterons demain.

9
fév
9
fév

Nous partons à une centaine de Km de Puerto Madryn pour visiter la Péninsule de Valdès. Classée au patrimoine mondial de l'humanité, cette presqu'île est le refuge d'animaux en tout genre (baleines, orques, éléphants/lions de mer, pingouins, vigognes, "autruches", tatus,...) visibles ou non selon les saisons. Nous concernant, nous avons manqué les baleines et orques 😦. En revanche, les paysages sont juste FABULEUX, du territoire vierge à perte de vue. Nous nous sommes émerveillés, tels des gamins. Ce n'est que de bonne augure pour le reste de la Patagonie.

La vigogne, cousine du lama. 
11
fév

Après un jour off entre Puerto Madryn et Trelew pour attendre l'avion, nous arrivons enfin au bout du monde : Ushuaïa! Un rêve pour nous. A peine débarqués, nous posons nos bagages au B&B et partons immédiatement faire nos premiers pas dans la ville. Nous attaquons enfin les grandes randonnées par la conquête du glacier qui surplombe la ville. Magnifique...

12
fév
12
fév
Publié le 14 février 2018

Deuxième jour à Ushuaïa! Nous partons aujourd'hui pour le parc national de la Terre de Feu. Le parc est vraiment très beau, très bien préservé et absolument pas prévu pour le tourisme de masse (tant mieux). Je pense à Damien ou à Michel, ici c'est le paradis de la pêche, et surtout de la truite 😉. Certains y campent 2-3 semaines dans des emplacements à couper le souffle, pour nous ça sera la prochaine fois. Les treks s'enchainent, certains nous amènent jusqu'à la frontière du Chili. Nous avons vraiment rentabilisé la journée et avons marché entre 20 et 25Km. Les jambes tirent vraiment sur la fin,mais toujours autant contents d'être là.

13
fév
13
fév

3ème et dernier jour à Ushuaïa, nous faisons aujourd'hui une balade en bateau sur le canal de Beagle : à l'extrême sud de la Terre de feu, sur la route de l’antarctique. Enfin du repos pour les jambes, mais surtout des paysages et des animaux (lions de mers, cormorans,...).

Après 3 jours fabuleux au bout du monde, nous partons ce soir pour El Calafate un peu plus haut. Quitter cet endroit nous retourne l'estomac, comme pour Iguazu. Mais bon, d'autres choses nous attendent et nous irons découvrir demain le Perito Moreno...un des plus beau glacier de la planète.

14
fév

Après être arrivés hier soir à El Calafate et avoir eu beaucoup de peine à quitter Ushuaïa. Aujourd'hui jour de St Valentin, j'amène ma chère et tendre en prendre plein les mirettes direction le Perito Moreno.

Le PM est le troisième plus gros glacier d'Argentine, sans doute le plus connu. C'est littéralement un glacier qui descend la montagne jusqu'à tomber dans le lac. Le spectacle est INCROYABLE, on se demande comment cela est possible. Nous patientons que la glace craque et qu'un bloc se détache..., juste fou!!

En somme, malgré que nous n'ayons pas pu assister à ce magnifique match Real - PSG 😉, nous nous sommes déclarés notre amour autrement, Valentine's Day réussie et ce détour par El Calafate valait pleinement le coup! Nous partons demain pour El Chaltèn (toujours dans la région des glaciers) pour quelques jours de randonnées.

16
fév
16
fév

Nous sommes partis d' El Calafate pour rejoindre El Chaltén à 4h de route au nord (toujours dans le parc national des glaciers, à la frontière du Chili) où nous y passerons 4 jours. El Chaltén est la destination numéro 1 des randonneurs en Patagonie. La région est également connue pour accueillir la fameux Fitzroy: un des symboles de la Patagonie. Le logement est cool, une petite cabane-maison avec petit portillon et tout et tout, comme à la maison.

Nous démarrons donc avec une randonnée de 24Km qui nous amène à la laguna Torre, puis au mirador Maestri. Vraiment pas mal pour commencer.

17
fév

Aujourd'hui journée décrassage avec une petite rando de 6Km nous amenant au pied de la cascade Chorrillo del Salto. On souffre vraiment de la veille, on aurait pas pu en faire plus...

18
fév
18
fév

Après le décrassage de hier, aujourd'hui grosse randonnée pour atteindre la Laguna de los Tres, et le pied du FitzRoy. Au programme 7-8h de marche et 25Km,

Au final: Un vrai calvaire ! La pluie nous tombe dessus, le dernier Km est un supplice, pour arriver en haut et ne rien voir... On se réconforte en se disant qu'on la fait, et que tout ne peut pas toujours bien se goupiller 😉.

Sur le retour, nous voyons que le temps se découvre et envions les chanceux qui sont montés 2-3h après nous.

Petite photo Google de ce qu'on aurait du voir 😦

Mais ça, on l'a pas vu !
19
fév

Après la marche éprouvant de la veille, et avant de quitter El Chatén, nous terminons par une petite randonnée pour atteindre le mirador des condors.

La petite bière locale avant le périple de 25h de bus pour rejoindre Bariloche (la "Suisse" Argentine) qui sera notre dernière étape en Patagonie, mais aussi en Argentine.

¡salud!
20
fév

Arrivée sur Bariloche après 25h de bus interminable... bon la route est vraiment cool (La RUTA 40, l'équivalente à la route 66 aux US).

La destination ne nous transcende pas (nous n'avons même pas pris de photo de la ville) et nous partirons vite pour le Chili.

22
fév
22
fév

Ca y est, l'aventure Argentine touche à sa fin et nous commençons à présent le Chili (la ficelle comme disent les Argentins - Rivalité oblige). L'Argentine est vraiment un pays fabuleux, tant au niveau des paysages diversifiés, de la culture que de la population. Nous y avons passé un peu plus d'un mois et faire plus court aurait été difficile.

Concernant le Chili, nous avons décidé de squeezzer la Patagonie Chilienne (similaire à l'Argentine) et notre première étape sera Pucon dans la région des lacs et des volcans.

Traverser la frontière Argentine-Chili n'est pas une mince affaire. Nous devons tous sortir du bus, fouille intégrale de tous les sacs, aucun fruit ni bout de jambon ne peut passer d'un pays à l'autre... bref, ça rigole pas. Apparemment c'est tout le temps comme ça. Mais bon, ça y est le tampon est là et c'est parti pour un mois 😀

23
fév

Nous commençons ce périple Chilien par le trek du Santuario el Cañi, une randonnée de 17Km dans une réserve d'Araucarias et de végétation très variée, le final est un mirador avec vue à 360° sur la région et les Volcans (Villarrica, entre autres). Qu'est ce que ça a été dur!! Les 3 premiers Km sont un vrai supplice, et le dernier qui mène au mirador ne fait que nous achever. Mais vraiment, ça en valait la peine.

Au fond à droite, le volcan Villarrica que nous escaladerons dimanche! 

Cette région volcanique est connue pour ses termes d'eau chaude. Après l'effort de la journée, nous décidons d'aller tester les Termes Géométriques en nocturne. Le cadre est vraiment INCROYABLE, nous passons de bassin en bassin où la température varie de 35° à 45°. C'était vraiment une journée parfaite!

25
fév

Aujourd'hui un programme plutôt hors du commun. Nous allons escalader le volcan Villarrica (un des plus actifs d'Amérique du Sud). Nous sommes venus à Pucon pour cela et ça y est, c'est le jour J.

Réveil à 5h du matin, départ 6h, et 30min plus tard nous sommes déjà au pied du volcan sur les hauteurs du Pucon. Quelques instants pour voir le soleil se lever sur la ville et nous partons à l'ascension du Villarrica (4-5h de montée, entre caillasse, glace et neige).

Avec de supers guides qui ont mené un rythme constant et plutôt doux, nous n'avons (presque) pas senti la montée. Ça y est, nous sommes déjà face au cratère. Entre ces couleurs, ces bruits et ces crachats de fumées, le spectacle est magnifique. WE DID IT. Nous ne pouvons pas rester trop longtemps au top car les fumées dégagées sont nocives.

Ce n'est pas grave, c'est déjà l'heure de casser la croute. Et face à un paysage plutôt sympa 😉. On ne prend que 20min pour manger parce que tout le groupe est très excité par la descente...

Ce qu'on ne vous à pas dit, c'est que ce volcan se descend en luge (en pelle pour les puristes), presque 80% de ce que nous avons monté est praticable en glisse . QUEL PIED BORDEL!!!!! C'est vraiment quelque chose de fou, les souvenirs vont restés longtemps en mémoire. On voulait vraiment vous montrer ça et on a posté une des vidéos.

En gros, c'est une de nos meilleures journées en Amérique latine. On a pris énormément de plaisir et on ne s'est toujours rien cassé. Tout va bien!

27
fév

Pour notre dernière journée du côté de Pucon, nous décidons d'aller nous prélasser sur les plages de Caburgua, au bord d'un lac d'eau minérale à 22°C.

Nous partons dès ce soir pour Santiago où nous passerons deux jours, nous disons donc au revoir au volcan Villarrica. Pucon fut vraiment une super étape dans notre voyage!

28
fév

Après une nuit passée dans le bus, nous arrivons très tôt à Santiago.

Juste le temps de poser les sacs au AirBnB, petit déjeuner avec nos hotes et nous partons à la découverte de la ville. Au programme: Marché aux poissons pour l'almuerzo, musée des Beaux-Arts, musée des Art Pré-Colombiens et entrevue du Palais présidentiel. Personnellement j'ai été tres impressionné par le musée d'arts Pre-colombien: d'une part le lieu est magnifique, ensuite certaines oeuvres semblent avoir été réalisées hier tellement le style et les finitions semblent récentes...

Premières impressions: Santiago est vraiment une ville sympa, très vivante avec une identité. De plus, la chaleur et le soleil font vraiment du bien 😉.

1
mars

Aujourd'hui nous prévoyons de grimper le Cerro San Cristobal sur les hauteur de Santiago (l’emblème de la ville). Au point culminant, une vue à 360° des environs. Pour atteindre le Cerro, nous traversons le barrio Bellavista: le quartier Bohème.

Nul doute, Santiago est vraiment une ville très sympa.

Nous remercions très fort Stéphanie et Mai pour leur accueil, elles partent de Santiago pour le WE et nous ne les reverrons plus 😦, elles nous confient leur appartement jusqu'à demain. Merci pour tout les filles!

Nous partons demain pour Valparaiso à deux heures de route vers le Pacifique. Nous y passerons 3-4 jours.

2
mars
2
mars
Publié le 4 mars 2018

A 2h de bus de Santiago se trouve Valparaiso sur la côte Pacifique. La ville est connue pour ses "Cerros" (42 collines, où se sont installés les habitants), son port et ses couleurs. Après apogée, puis déclin, la ville renait petit à petit de ses cendres pour retrouver son aura d'autrefois. L'ambiance semble très artistique.

Nous y passerons 3 jours.

Le temps de poser nos bagages à "La Bicyclette" (petit B&B dans le plus beau quartier, tenu par un Toulousain) et nous partons à la découverte de la ville.

3
mars
3
mars
Publié le 4 mars 2018

Deuxième jour à Valparaiso. Après un bon petit dej', notre seul programme aujourd'hui est de flâner dans la ville. Nous ne sommes pas gâté, le soleil s'est levé à seulement 15h. A partir de ce moment là, Valparaiso révèle réellement ses couleurs. Nous sommes allés jusqu'à la maison de Pablo Neruda, brève visite du musée d'histoire naturelle et du "musée à ciel ouvert", puis petite balade en bateau de pêcheur sur la baie pour admirer la ville depuis l'océan (où les lions de mers ont trouvé leur spot pour se faire dorer la pilule). Montée du cerro conception en funiculaire (un autre des emblème de la ville, chaque cerro possède le sien) et contemplation du street art à chaque coin de rue. Nous adorons réellement cette ville, elle ne ressemble à aucune autre. Vivement demain!

4
mars
4
mars

Dernier jour à Valparaiso. Aujourd'hui nous prévoyons une visite de la ville avec le "freetour" Valp'autop, et nous nous sommes régalés. Notre guide Anouck nous amène dans les coins et recoins de Valpo, nous partage ses anecdotes, ses connaissances politiques/historiques et architecturales de Valparaiso et du Chili, puis surtout ses connaissances en street art (son job initial). Ce freetour nous donne une image différente de la ville, nous avons l'impression de comprendre l'endroit. Un grand MERCI, la visite est passée très/trop vite (3h30).

6
mars

Après 8h de bus, nous sommes arrivés hier à La Serena au nord de Valparaiso. Cette ville Balnéaire n'est qu'une étape avant de rejoindre la Vallée del Elqui dans les terres où le ciel est le "plus pur" du monde. Nous y admirerons les étoiles.

En attendant, nous sommes tombés dans une super auberge de jeunesse (La Casa Maria) où Pancho, notre hôte, est un ancien cordonnier qui s'est reconverti dans l'hostellerie. Il propose cependant de fabriquer ses propres sandales en cuir de A à Z:

  • Découpage des morceaux de cuirs et coloration
  • Martelage des motifs
  • Assemblage et collage des éléments
  • Rajout de la semelle caoutchouc
  • Découpage de rainures antidérapantes.
  • Uniformisation de la semelle à la meule.

Nous avons passé un super moment. Gaëlle est "refaite" et adore ses nouvelles chaussures adaptées à ses "dedo gordo" (gros orteils). Mais elle ne veut pas trop les porter pour ne pas les abimer...faudrait pas qu'elle devienne coquette 😉.

7
mars

Nous partons ce matin à 120Km au nord de la Serena pour la réserve nationale pingouin de Humboldt. Ce parc se compose de 3 îles où les conditions sont extrêmement favorables à la reproduction des animaux. Ainsi, il est possible d'apercevoir pingouins, cormorans, lions de mer, dauphins, loutres, mais aussi baleines si "suerte".

Pour l'occasion, nous retrouvons Tim & Tina, nos copains Suisses rencontrés à Cordoba il y'a plus d'un mois! Ca fait vraiment plaisir de les revoir.

Nous avons passé une très bonne journée, seules les baleines et le soleil ont manqué à l'appel. Quelques rayons auraient vraiment fait ressortir les couleurs de l'eau, mais on ne peut pas tout avoir. Ce petit archipel reste malgré tout vraiment très beau et très bien préservé.

8
mars

Après plusieurs jours à La Serena, nous partons pour la Vallée del Elqui où est produit le fameux Pisco (l'alcool préféré des Chiliens). Mais le lieu est aussi connue pour son ciel le "plus pur du monde". Le village est très roots et se veut un "centre énergétique du monde ": YOLO 😀! Nous atterrissons dans un très bel hospedaje avec un jardin et une vue magnifique. Et comme si ça ne suffisait pas, il y'a aussi des chatons (Gaëlle est dans tout ses états). Nous ne ferons que monter au mirador l'après-midi et voir les étoiles à l’œil nu le soir. On se pose un peu, et ça fait du bien!

9
mars

Un petit dej' sur la terrasse et un dernier au revoir aux petits chats, et c'est parti!

Nous sommes dans le pays du Pisco, l'eau de vie de raisin qui se boit ici avec à peu près tout, et surtout le coca. Nous faisons donc la visite des caves Mistral. Le lieu et le jardin sont très beaux, le tour donne le droit à une dégustation. Dur.

En suivant, nous partons pour Vicuña à une heure de là. Nous observerons ce soir étoiles, supernovas, trous noirs, galaxie et tant d'autres durant 3heures. Notre hôte Eric (un ancien astronome) à répondu calmement à tout notre enthousiasme et nos questions, et nous à fait passer un super moment. Tel des gamins qui découvrent l'espace...

11
mars

Nous sommes arrivés ce matin à San Pedro de Atacama à la frontière nord-est de la Bolivie, dans le désert le plus aride du monde. Nous y passerons 5jours, dernière ligne droite au Chili. Nous atterrissons à La Casa Musica, l'auberge de jeunesse parfaite!!!

Il fait très chaud, sec et l'altitude nous étourdi un petit peu. Nous louons des vélos pour voir les Gorges du Diable le temps de quelques heures. Les paysages sont lunaires, incroyables. Mais après ça, nous ne pouvons plus rien faire, cette chaleur est vraiment dure à supporter.

12
mars

Deuxième jour dans le désert, nous prenons la demi-journée pour voir les pétroglyphes indigènes et la vallée arc-en-ciel. Les couleurs sont justes sublimes.

13
mars
13
mars
Publié le 13 mars 2018

Aujourd'hui nous nous levons à l'aube et enfourchons nos vélos pour parcourir la Valle de la Luna: 32Km A/R. Les paysages sont magnifiques, variés (des cavernes, des dunes, des mines de sel,...) et les volcans aux neiges éternelles sont toujours en toile de fond, à couper le souffle! La retour fut un calvaire, le soleil au plus haut dans le ciel nous a tué malgré les 4L d'eau qui y sont passés. Mais qu'est ce que c'était beau, de loin la plus belle chose que nous avons vu du désert!

Nous partons demain à 4h du mat' pour aller voir les geysers aux aurores. jusqu'ici tout va bien, nous nous sentons comme à la maison à Atacama, notre hôte Brigitte et son mari Miguel nous régalent.

14
mars

Réveil à 4h du mat' et départ pour les geysers del tatio. L'objectif est d'arriver au levé du jour au moment où le parc est le plus actif. Les gens se sont passés le message et nous ne sommes pas tout seul. Il fait très froid mais le spectacle est très beau. Gaelle s'est même baignée. Pour ma part bien moins impressionnant que Yellowstone en terme de "crachats d'eau" mais incroyable quand meme.

Notre décision est prise, nous restons un jour de plus à Atacama et partons dans 2 jours vers le Salar d'Uyuni en Bolivie pour une traversée en 3jours. Ce sont donc nos dernières heures au Chili et nous profitons à fond de ces derniers moments.

15
mars

Avant de quitter Atacama, nous partons faire une dernière excursion dans les lagunes salées en plein milieu du désert. Comme dans la mer morte, nous flottons dès que nous rentrons dans l'eau. Cette sensation est très étrange. Une bonne journée avec les copains Valérie, Dylan et Anne-Laure.

C'est également notre dernière soirée chez Brigitte, Miguel et leur trois chats. La maison va vraiment nous manquer: la musique à 8h du mat', les copains, les chats, la bonne humeur. On s'est vraiment senti à la maison et pour cela on se souviendra longtemps d'Atacama.

Brigitte, Miguel, et toute la clique 
16
mars

Après 5 nuits nous quittons Atacama pour rejoindre Uyuni en Bolivie. La traversée doit durer 3 jours. Nous sommes 7 dans un 4X4 (super groupe), et faisons des stops sur les incontournables. Au programme : Lagunes, flamants roses, montagnes colorées, geysers, thermes... une très belle première journée.

Passage à la frontière Bolivienne 
17
mars
17
mars
Publié le 19 mars 2018

Les routes asphaltés sont inexistantes lors de notre traversée, les chemins praticables sont déterminés sur le moment. Nos guides s'adaptent et nous ont donc informé la veille que la route du jour serait longue et moins "fun" que hier. Et en effet, ils n'ont pas menti. La route fut interminable, une communauté nous a même bloqué pour manifester leur mécontentement quant à la traversée des 4X4 dans leur village. Mais bon tout va bien, ces déconvenues font partis du trajet et on prend tout cela très cool. Les paysages restent fabuleux, on se régale. Nous arrivons le soir à Uyuni et nous partirons très tôt demain matin pour voir le levé du soleil sur le Salar.

Lucas (notre guide) qui bricole 
18
mars
18
mars
Publié le 19 mars 2018

Aujourd'hui debout 4h30 du mat' pour voir le levé du soleil sur le Salar d'Uyuni: le site phare de la Bolivie, le plus grand désert de sel du monde.

Arrivée à 06h30 au Salar, et là sur le cul. C'est magnifique!

Après ce levé de soleil, nous continuons notre collection de photos sur Salar avec la petit équipe.

Le Salar est vraiment impressionnant de par son immensité, en revanche nous ne regrettons pas d'avoir fait les Salinas Grandes en Argentine qui étaient vraiment belles et avec des conditions peut etre meilleures.

Ca y est, nous sommes bel et bien en Bolivie et il est temps de quitter le petit groupe de ces 3 jours. Ce trajet fut vraiment top! Et un grand merci à Lucas notre guide pour nous avoir supporté!

L'équipe de choc! 
19
mars
19
mars
Publié le 22 mars 2018

Après plusieurs jours où nous n’arrêtons pas, aujourd'hui c'est journée off. On en profite pour passer l'aprem à jouer à la belote avec les Thibault. Ça fait du bien.

Thibaut qui lève les 2 bras vient de prendre une rouste à la belote...pas de quoi fanfaronner. 

C'est aussi nos derniers moments avec eux, nous partirons demain pour Tupiza au sud de la Bolivie. Nous espérons faire une Cavalgata dans les décors de western.

21
mars
21
mars
Publié le 22 mars 2018

Nous sommes arrivés hier à Tupiza, non loin de la frontière Argentine. Il y fait chaud et sec. La ville à taille humaine a beaucoup de charme et est logée entre des vallées montagneuses qui rappellent les décors de western américains. De plus, c'est ici que "le Kid" et Butch Cassidy trouvèrent la mort.

Toutes les conditions sont donc réunies pour faire une ballade à cheval de quelques heures pour s'imprégner réellement des lieux.

Nous avons pris beaucoup de plaisir. Gaëlle est une vraie pro, quant à moi...ce fut plus hasardeux.

Nous partons dans l'après-midi pour Potosi à 5h de route au nord. La ville "la plus haute du monde"(perchée à plus de 4000m) est surtout connue pour ses mines d'argent.

22
mars
22
mars

Potosi est perchée à 4070m d'altitude au pied du "Cerro Rico" (la montagne riche). La ville fut il y'a 500 ans et pendant plusieurs siècles la poule aux œufs d'or des Espagnols de par les mines d'argent qu'elle couve. Une fois les filons d'argent bien épuisés, Potosi à connu le déclin et tente de se relever difficilement.

Classée au Patrimoine mondial de l'UNESCO, la ville est en train de perdre son titre car le Cerro Rico toujours en exploitation est un gruyère qui s’amoindrit en modifiant le paysage de Potosi.

Nous profitons de la journée pour visiter La Casa de la Moneda où était frappé l'argent, et flânons dans la ville. Ce jour est aussi la commémoration del "Dia del Mar", jour où la Bolivie à perdu son accès à la mer (mieux vaut ne pas afficher n'importe quel symbole du Chili ce jour là).

On retrouve également les Thibault que nous avions laissé à Uyuni, ça fait plaisir de retrouver les "p'tits"!

La Casa de la Moneda est sa fameuse tête: emblème de la ville
23
mars
23
mars
Publié le 24 mars 2018

Deuxième jour à Potosi, journée un peu spéciale car nous partons à la découverte de la mine. Avant cette visite, nous nous sommes un moment posé la question si nous voulions vraiment faire cela: aller voir ce qu'il se passe là-dessous pendant que des gars se tuent à la tâche, dans des conditions de travail bien loin de nos standards français. Nous avons pris soin de choisir un tour/guide qui ne fait pas dans le sensationnel et le voyeurisme.

Carlos est le chef d'un des secteurs de la mine, c'est lui qui nous amène à la rencontre de ce monde. Et c'est avec beaucoup d'humilité et de respect que nous le suivons pendant 4h.

La visite commence à quelques centaines de mètre de la mine par la petite épicerie des mineurs, on y trouve coca, cigarettes, alcool à bruler 90° (whisky bolivien) et dynamite. Avant la visite, il est d'usage d'acheter quelques bricoles aux mineurs en guise de respect (tradition ou business, on se plie à ça).

Il est 10h, Carlos prend son premier bouchon d'alcool à 90°... 

Près de 10000 hommes et 200 femmes travaillent à la mine, bien souvent des familles de génération en génération. Selon Carlos, il y'a environ une vingtaine d'accidents par an (sans doute très graves, mais il ne l'a pas précisé).

A l'entrée de la mine, 1er verre d'alcool pour se donner du courage et porter chance. La 1ère gorgée est versée par terre en offrande à la Pachamama (terre mère). Carlos nous prévient qu'il est interdit de parler de dieux sous terre. Ici c'est le diable qui fait la loi et toutes les insultes et tous les vices sont permis. Nous rentrons.

En sillonnant les galeries nous tombons sur de drôles de statues (1 à chaque étage): El Tio. Il représente le diable et protège les mineurs qui lui font offrande de coca, cigarette et alcool à chaque passage.

Thibault à offert un bâton de dynamite à un mineur pour lui permettre de continuer sa tâche, nous assistons au forage (bonjour les mesures de sécurité, ah oui c'est vrai nous ne sommes pas en France). Le retentissement de l'explosion est impressionnant, le trou aussi.

Nous continuons notre tour à ramper, escalader, laisser passer les mineurs qui poussent les charriots de minerais à toute vitesse, clairement ce n'est pas un jeu. Malgré tout, nous rencontrons des gens très fiers de ce qu'ils font et contents que des touristes s’intéressent à leur travail. La visite nous met clairement une claque. Pour ma part, c'est un des moment les plus fort que j'ai eu lors de ce voyage. Nous sommes contents de l'avoir fait, nous sommes encore plus contents d'être sortis. Carlos nous a montré et expliqué toutes les us et coutumes de ce monde, et ce fut très intéressant. Un grand MERCI.

24
mars
24
mars
Publié le 28 mars 2018

Nous sommes arrivés hier soir tard à Sucre. La ville est située à l'est du pays, elle est la capitale constitutionnelle. Nous profitons aujourd'hui de flâner dans les villes et notamment au marché central, là ou grouille la vie.

Les marchés en Bolivie sont les lieux parfaits pour trouver tout et n’importe quoi. Le gens prennent le temps de discuter, de manger (pour 3 fois rien), de gouter à des saveurs inconnus,... Nous concernant, nous ne ratons jamais le marché de la ville dans laquelle nous passons.

Quoi de mieux que de faire la sieste dans la rue?!
26
mars

Après une journée off la veille pour cause de très mauvais temps, la température se réchauffe aujourd'hui et est propice à faire des choses.

Pour ma part, petit tour chez le coiffeur qui désinfecte ses outils au chalumeaux. Au moins pas d'infection possible 😉 (prix de la coupe: 2 euros)

A ce moment là je ne fais pas le malin...

Nous ensuite partons visiter l'Oratorio de San Felipe de Neri, un des emblèmes de la ville. Cet ancien couvant abrite aussi une école et une église. De par sa couleur blanche, il contraste nettement avec les alentours. Cet endroit est vraiment très beau, la vue également. Nous avons beaucoup aimé!

27
mars
27
mars

Pour ce dernier jour, Gaëlle souhaite s'éclipser de la ville pour la campagne. Elle a trouvé un tour l'amenant voir des petites fermes sur les cerros alentours. Au programme visite de 4 fermes, fabrication de répulsif bio et d'alcool local, repas végétarien, balade dans la campagne... Gaëlle a beaucoup aimé.

Pour ma part, après avoir lu "végétarien" sur le programme du tour, j'ai décidé de rester à l'auberge et faire la grasse mat'. Belle victoire de l'équipe de France 😉

Globalement Sucre nous aura fait beaucoup de bien...Nous nous sommes posés et avons pris le temps pour nous. Quant à la ville, elle est très belle et beaucoup plus "branchée" que le reste du pays. En revanche, nous ne savons toujours pas quelle est la REELLE capitale de la Bolivie: Sucre ou La Paz, la question reste entière (c'est pas clair non plus pour les Boliviens).

Nous partons ce soir pour La Paz où il y'a énormément de choses à faire, dans la ville et aux alentours. Nous resterons dans la région une dizaine de jour.

28
mars
28
mars

Après 1 nuit de bus nous arrivons dans la matinée à La Paz, l'autre capitale du pays (administrative). La ville est située dans une sorte de vallée à 3500m d'altitude, où le centre-ville en contrebas est entouré par des collines construites de toutes parts sans laisser le moindre espace. La ville bouillonne de vie, c'est une ambiance unique. Nos premières impressions sont très positives, on pose les bagages et on se consacre sur le centre-ville, son marché des sorcières (AV fœtus de lama pour offrande) ainsi que la rue de l’artisanat. On a fait plein de cadeaux, on souhaite donc envoyer tout ça dans un petit colis pour la France, mais non pas possible. La poste est actuellement inexistante dans toute la Bolivie sans délais...Voilà, le pays n'est pas tout rose mais ça nous plait toujours autant.

Toute la population se prépare au weekend de Pâques, les cholitas fabriquent les décorations religieuses.

Le marché des sorcières et ses fœtus de lama
29
mars

2ème jour à La Paz. Nous partons pour le marché d'El Alto, le plus grand et le plus haut du monde. Pour s'y rendre, il faut prendre le téléphérique qui se substitue au métro. Une fois arrivé, le quartier grouille de monde. Chacun trouve son bonheur: pièces autos, comida, fringues, contrefaçons... tout y es. Il y'a vraiment moyen de se perdre pendant des heures. El Alto surplombe La Paz et la vue de la ville est vraiment extraordinaire!

La Paz: une vraie fourmilière 

En soirée, combat de Cholitas (femmes en costume traditionnel Bolivien), un des "incontournables" de la capitale. Les Boliviens sont friands de catch et une ligue de cholitas a été créée, 2 shows par semaine. La mise en scène est bien marrante et nous avons passé un bon moment. En revanche le show est construit pour les touristes et non les locaux qui n'étaient pas présents dans la salle...

30
mars
30
mars
Publié le 3 avril 2018

Aujourd'hui nous partons pour la journée voir les vestiges de Tiwanaku: site et statues pré-inca. Pour y aller soit passer par un tour, soit par un bus qui se trouve dans un endroit pas évident à trouver. On trouve l'endroit (enfin), mais pas de bus aujourd'hui c'est veille du weekend de Pâques... Tous nos plans tombent à l'eau, c'est l'échec total et c'est notre dernier jour à La Paz. On rentre bredouille, sous des trombes d'eau et de grêles. Dans ce moment funeste et sur le chemin du retour, nous en profitons pour traverser le cimetière municipal (qui ne ressemble en rien à ce que nous connaissons en France). Vivement demain.

31
mars
31
mars

Nous partons de La Paz tôt ce matin pour attaquer la partie tropicale du séjour. 1ère étape Coroico à 2-3h au nord. Nous resterons quelques jours dans le village pour profiter du calme et de la vue, mais surtout pour faire "la route la plus dangereuse du monde" à vélo (l'activité phare).

Pour commencer cette nouvelle étape, nous partons l'après-midi pour la rando des cascades. Les cascades sont quelconques, en revanche la ballade est top! Le chemin juste tracé nous fait sentir comme des aventuriers. Nous traversons champs de coca, de bananiers,...la jungle quoi! Le chemin à fleur de montagne/falaise n'est pas toujours large et j'ai failli mourir en glissant (accessoirement), mais je vous écris ces quelques lignes donc tout va bien 😉

ramassage des feuilles de coca
1
avr
1
avr

Levé aux aurores ce matin, c'est la tête encore embrumée que nous prenons le petit déjeuner face à la vallée des Yungas. Il faut vite reprendre ses esprits car aujourd'hui nous partons pour la route de la mort. Cette route était auparavant un passage obligé pour tout véhicule qui transitait entre La Paz et Coroico. Le chemin est tellement étroit par endroits que 2 voitures ne peuvent pas se croiser. Au final, c'est 200 à 300 morts par an (encore actuellement). Maintenant une route annexe au tronçon le plus dangereux existe et el camino de la muerte est une attraction touristique.

Après 32Km de descente nous pouvons affirmer que cette route est incroyable, les paysages sont fous et c'est vraiment quelque chose à ne pas louper. Certains passages de la route n'offrent pas de seconde chance comme en témoignent les voitures en contrebas, en revanche si on ne fait pas le bourrin et qu'on adapte sa vitesse aucun souci.

Nous avons également fait de la tyrolienne (500m) qui traverse la vallée. Une journée sensations fortes PARFAITE qui s'achève sans encombre.

5
avr

Après 15h de bus et une nuit horrible, nous sommes arrivés hier à Rurrenabaque au nord de la Bolivie dans la fôret Amazonienne (Gaëlle est aux anges). La température est très lourde et les moustiques sont de nouveau présents...

Durant ces quelques jours en Amazonie, nous souhaitons faire une excursion dans la Pampa (3 jours de pirogue à la découverte de la flore et de la faune: caïmans, dauphins roses, singes, paresseux, aras, toucans, piranhas, anaconda,... la totale! Nous espérons vraiment voir tout ça). Nous avons booké le tour hier et nous devrions être un groupe de 6 personnes avec le guide.

Départ le matin pour la pampa, bonne surprise: les 3 autres touristes n'ont pas pu venir. Nous serons donc en tête à tête avec Antonio. Le séjour commence bien 😀

Arrivés à Santa Rosa à 2h au nord, nous découvrons les embarcations. A peine parti, les dauphins roses d'Amazonie viennent nous faire coucou. Balade de 3h sur les canaux naturels à voir tortues, monods amarillos, caïmans (il y'en a 2 qui dorment aux pieds de notre habitation), oiseaux en tout genre. Antonio qui fait parti d'une communauté locale connait tous les bruits d'animaux, et ils lui répondent!

Après cela, petite bière devant le couché de soleil. Une fois nuit noire, nous observons les nénuphars qui s'ouvrent et dégagent un parfum unique, puis partons à la recherche des caïmans (leurs yeux brillent avec la torche et fond contraste avec la nuit, on les repère vite). Enfin, nous rentrons au campement en pirogue sous une nuit étoilée (ciel austral ici aussi), vraiment magique. La journée nous a rincé, 21h au lit! A demain.

La Bolivie championne du monde de la sieste 
6
avr

Ce matin nous partons chercher les anacondas. Sur le papier le programme ne m’emballe pas, en général les serpents je les laisse là où ils sont... Nous accostons 2 ilots, lieux de vie des anacondas. Après moult recherches, nous n'avons vu qu'une couleuvre et un "faux cobra". Antonio nous explique que nous sortons de la saison des pluies et qu'il y'a trop d'eau à cet instant pour être sûr de voir les serpents, nous partons. En revanche nous avons bien pu observer les moustiques partout sur nous, on s'est fait dévorer!

Sur le retour, nous recroisons nos ptits potes les singes jaunes, toujours aussi mignons.

En haut à gauche, oiseau préhistorique visible uniquement en Amazonie 

Nous partons cet après midi pécher le piranha. Une fois le bon spot trouvé (au loin un paresseux qui mange, les dauphins qui jouent à côté et un singe qui marque son territoire, oui on est bien) Antonio nous explique comment en attraper. En gros on accroche du poulet au bout de la ligne et dès que ça mord on tire (y'a pas plus simple). Sauf que les piranhas piquent des petits morceaux en étant très très vifs. Il nous précise également qu'en général à cette saison les touristes n'arrive pas à les pécher (il ne sait pas à qui il a affaire). Antonio enfile les perles, il en est à 7 et compte le score France - Bolivie quand tout à coup, premier piranha pour moi (3 au total). Gaëlle suit quelques minutes plus tard. Au final nous avons attrapé toutes les espèces du fleuves. Nous relâchons les petits et gardons les gros pour les manger ce soir. Ce fut vraiment un moment génial et nous rentrons sous un magnifique couché de soleil.

Après avoir mangé les piranhas (excellents, pas grand chose à se mettre sous la dent mais le peu est très bon) nous partons nous coucher. Antonio nous appelle et nous demande si nous souhaitons voir une tarentule qui dort à 3m de notre chambre. Je me suis endormi 2h plus tard, merci!

7
avr

Aujourd'hui levé 5h30 pour observer le levé du soleil. Les nuages étant au RDV, changement de plan et nous nous baladons sans moteur sur les canaux pour voir la foret s'éveiller, exceptionnel!

Le feu d'artifice de ces 3 jours et de nager avec les dauphins roses d'Amazonie. Ceux-ci sont un peu différents de ceux que nous connaissons: un museau plus allongé, une nageoire dorsale moins prononcée et ils sont roses! La couleur vient de la nourriture qu'ils mangent, essentiellement des crabes. Les jeunes dauphins sont gris.

Antonio nous amène dans leur lieu de vie et nous dit d'aller nager avec eux, qu'il n'y a pas de danger. Il nous précise aussi de mettre des chaussettes car les dauphins adorent jouer et croquer les orteils (??!!). Et en effet le premier coup ça surprend! Le moment est incroyable, nous sommes seuls avec eux. C'est vraiment un moment unique, Gaëlle ne voulait plus sortir de l'eau.

Nous profitons vraiment des derniers moments ici. Une fois la trempette terminée, il est temps de dire au revoir à tout cela. Un dernier repas au lodge, un adieu à Frederico et Frederica (nos caïmans qui sont posés toujours au même endroit) et nous reprenons le bateau pour la terre ferme.

Nous avons eu la chance de voir tous les animaux possibles (hormis anacondas), cet endroit est vraiment magique et nous nous en souviendrons toute notre vie. Nous remercions infiniment Antonio qui a été bien plus qu'un guide, qui a pris plaisir à nous faire découvrir son monde. Retour à la réalité... et adieu les moustiques!!!! 😀

9
avr

Nous sommes repartis hier soir de Rurrenabaque pour La Paz, en avion cette fois! Le survol de la foret Amazonienne valait vraiment le coup (et nous évitait en plus un trajet horrible en bus).

Nous décidons donc ce jour de retenter notre chance pour visiter les ruines de Tiwanaku, qui s'était soldé par un échec la dernière fois que nous avons essayé. Et cette fois est la bonne!

Tiwanaku est une ancienne civilisation pré-incas qui a régnait sur les Andes il y'a plusieurs milliers d'années, et qui a fortement inspiré la civilisation Incas. Ce peuple était roi dans la taille de pierres et la construction, et en effet les vestiges sont impressionnants tellement les murs sont précis. Beaucoup de mystères existent encore à propos de ces ruines, même la datation du règne de cette civilisation est controversée. Pour la petite info, c'est Tiwanaku qui a inspiré la BD de "Tintin et le Temple du Soleil".

Ainsi nous nous baladons entre ancienne pyramide, porte du soleil/lune, Monolite,... et avons passé une très bonne journée en dehors de La Paz.

Nous partons demain pour le Lac Titicaca et plus précisément l'Isla del Sol, nous attaquons nos derniers moments en Bolivie et nous préparons à arriver au Pérou en fin de semaine.

10
avr
10
avr
Publié le 22 avril 2018

Après l'agitation de La Paz, nous partons finir notre périple Bolivien au lac Titicaca. Après 3h de bus, nous arrivons à Copacabana. Première impression, le lac est immense à tel point qu'on ne voit pas la rive opposée.

La ville de Copacabana est très reposante, exactement ce que l'on cherchait! Nous mangeons nos premières truites de Bolivie (le lac en regorge), un délice!

12
avr
12
avr

Après deux jours passés à Copacabana (day off hier cause maladie) nous partons quelques jours sur la Isla del Sol située sur le lac. Seule la partie sud se visite, la partie nord étant fermée aux touristes. Pour l'occasion nous tentons de pécher de la truite, sans succès. Après 4h sur le bateau, nous débarquons sur l'île. C'est vraiment magnifique, très préservé et sans voiture. Par contre çà grimpe sec, ce sont les mules qui montent et qui descendent les marchandises. Nous trouvons une cabane pour passer la nuit, avec une vue splendide sur la baie.

Tout va bien, et cette journée parfait se conclue sur un beau couché de soleil.

13
avr
13
avr

Aujourd'hui visite de la partie sud de l'île.

Ce lieu nous plait vraiment: son calme, la gentillesse des gens, les points de vue et la variété de la nourriture par rapport au reste de la Bolivie fait qu'on ne peut que s'y sentir bien.

Les truites que nous mangeons à chaque repas sont toujours aussi bonnes, à la "Diablo", à la "Mantequilla"... on ne s'en lasse pas et la Pollo-Arroz ne nous manque pas.

14
avr

Après 2j passés sur l'île il est temps de partir. Après un levé de soleil pareil, on sait déjà que la journée va être bonne.

Cela fait un mois que nous sommes en Bolivie et nos visas de 30j s'expirent aujourd'hui. Nous devons donc continuer notre voyage vers Pérou.

Nous nous sommes régalés en Bolivie, personnellement j'aurai pu y rester plus longtemps. Il y'a tellement de choses à faire que nous pourrions y retourner facilement un mois de plus sans jamais refaire les mêmes choses. Bolivie, merci et à bientôt!

Après un retour en bateau sur Copacabana, puis un bus. Nous arrivons à la frontière Bolivie-Pérou.

Après le poste frontière de notre arrivée en Bolivie (qui changeait de nos standards) il nous tardait de voir celui de la sortie, et nous n'avons pas été déçus: Pour le coup tout le monde descend du bus, puis passage de la frontière à pied sur 500 mètres jusqu'au poste frontière du Pérou

Et nous y sommes: Bonjour Pérou!

Après se changement de pays, nous reprenons le bus vers Puno situé en bordure du Lac. Un fois arrivé nous partons en bateau pour les îles Uros. Ce sont des îles semi-artificielles construites et habités par les Uros: une vieille communauté du lac Titicaca. Il en existe à peu près 80 îlots, pour 2500 habitants. Nous dormirons ce soir chez Felix, un membre de cette communauté et visiterons demain.

Avec ce soleil, nous avions oublié que nous étions à 3800m d'altitude. La soirée nous l'a vite rappelé, la nuit n'a jamais été aussi froide de tout notre voyage!

15
avr
15
avr

Nous sommes arrivés tard hier chez Felix, un membre de la communauté Uros. Nous partons aujourd'hui visiter le petit archipel, pécher et comprendre comment une île se fabrique. Pour le coup tout le monde en habit traditionnel.

Après une levée de filet dans lequel pas grand chose à grailler, Felix nous amène voir des îles naturelles. Il nous explique qu'une fois la saison des pluies passées, des blocs de terres provenant du fond du lac remontent à la surface formant des îlots. La communauté n'a plus qu'à se servir, à assembler ses blocs de terre entre eux et à lester tout ça pour éviter que l'île ne dérive. Notre hôte a mis deux ans à créer la sienne. Il s'est même garder un petit bout d'île à faire dériver dans le coin du "jardin"! Nous avons passé un très bon moment chez Felix. Nous gardons un super souvenir du Lac Titicaca, mais plus particulièrement de la Isla del Sol qu'y fit un coup de cœur.

Nous partons cet après-midi pour la dernière ligne droite de notre voyage: Cusco et ses alentours.

Il est temps de partir pour Cusco 
19
avr
19
avr
Publié le 23 avril 2018

Nous sommes à Cusco depuis trois jours, nous nous sommes baladés dans la ville mais surtout beaucoup reposés. Il est temps de découvrir les alentours et pour commencer la Rainbow Mountain.

Pour le coup, levé à 3h30, 3h de bus et c'est parti! Ce trek jusqu'à la montagne Vinicunca dure 8km (800m de dénivelé) pour atteindre 5200m d'altitude. La marche est dure et à cette altitude on en a vraiment bavé, mais ça en valait la peine: les paysages sont magnifique tout le long du trek, et la montagnes finale et juste incroyable. On en a vu des montagnes colorées depuis le début du voyage, mais jamais rien de tel!

Nous partons demain pour Agua Calientes, au pied du Machu Picchu.

21
avr
21
avr
Publié le 23 avril 2018

Après un long périple hier pour rejoindre Agua Calientes au pied du Machu Picchu (bus+marche sur toute la journée), nous partons tôt ce matin pour voir le site. Objectif: être à 6h en haut, dès l'ouverture.

Arrivé sur place, le ciel est tout embrumé, nous n'y voyons strictement rien. Nous commençons à craindre le pire, quand au retour d'une balade nous apercevons le Machu Picchu dans son ensemble. C'est juste INCROYABLE. Il faut être vraiment fou pour créer une ville aussi grande aussi haut. C'est sans doute le dernier moment fort de ce voyage en Amérique du sud et nous savourons pleinement l'instant. Nous avons adoré!

Retour à Agua Calientes pour s'allonger les jambes et se reposer. Entre la journée d'hier pour atteindre le site, la visite ce jour et le retour égal à l'allée pour rentrer sur Cusco demain, le Machu Picchu vraiment (sauf si on dépense une fortune) ça se gagne! Nous sommes K.O.

23
avr
23
avr
Publié le 3 mai 2018

Après être rentrés hier du Machu Picchu, nous retrouvons la belle ville de Cuzco.Nous y avions déjà passés quelques jours en rentrant du Lac Titicaca. C'est une des plus belle ville du Pérou (à ce que l'on dit) elle est d'ailleurs classée au patrimoine mondial de l'Unesco et elle mérite bien sa réputation. La Plaza de Armas est vraiment magnifique, avec ses rues pavées et ses édifices coloniaux imposants. Lorsqu'on se balade dans les rues, on retrouve des vestiges de la cité inca qui ont été ré-utilisé pour bâtir la cité coloniale. Cette ville a du charme et il est très agréable pour nous de passer cette dernière journée ici, avant de partir pour Lima.



25
avr
25
avr
Publié le 3 mai 2018

Nous sommes arrivés à Lima hier soir mais nous avons préféré passer la soirée tranquille plutôt que de partir à l'assaut de la capitale et de ses 8 millions d'habitants. Nous entamons cette dernière journée en Amérique du Sud avec un peu de tristesse et en même temps un peu d'excitation pour la nouvelle aventure qui nous attend. Nous passons l'après-midi dans le quartier de Miraflores, et profitons de ses plages avant de partir à l'aéroport direction le Canada.

Arrivée sur Lima le 24 au soir avec un magnifique coucher de soleil de bienvenue 
Les plages de Miraflores =) 
1
mai
1
mai
Publié le 3 mai 2018

Ca y est, nous y sommes: le CANADA !!!!!!!!!!!!Nous sommes arrivés le 26 en fin de journée, premières impressions: "il faut beau, les arbres sont en fleurs, les gens sont sympas et nous sommes entourés par les montagnes". Verdict on est super contents!Nous décidons de partir à la découverte de la ville pendant le week-end et bien sûr ... il pleut! Ce genre de temps ne nous avez vraiment pas manquer. Nous voila donc avec nos k-ways à arpenter Stanley Park, le Waterfront, le quartier de Gatstown et de Chinatown. Malgré le temps, la ville est très agréables et nous retrouvons du bon café à notre plus grand bonheur !


Heureusement pour nous, le soleil a fini par revenir dès le lundi. Nous profitons donc de ce beau temps pour aller à English Bay et profiter de la plage, il n'y a pas à dire Vancouver est vraiment une ville agréable.En parallèle nous avançons sur nos démarches administratives: nous avons ouverts un compte et nous avons récupérés notre numéro d'assurance sociale. Prochaine étape: Nous allons voir un Van samedi après-midi et si tout va bien nous partons pour Vancouver Island le soir même pour commencer un Workaway** chez Joanne.**Le workaway est un échange de bons procédés, nous donnons un coup de main à Joanne pour rénover sa maison, en échange nous sommes logés/nourris/blanchis.

4
mai
4
mai
Publié le 13 mai 2018

Nous finissons notre semaine à Vancouver par le marché municipal de Granville Island. Et c'est avec une joie particulière que nous retrouvons le fromage! Nous constatons très vite que nous sommes très loin de nos petits marchés d'Amérique du Sud, tout est propre, bien rangé, il n'y a pas de mouche... On ne retrouve pas non plus, nos petits restaurants "boui-boui". Nous apprécions tout de même l'atmosphère et les produits que l'on y trouve ainsi que le quartier lui-même, devenu le repère des artistes.

6
mai
6
mai
Publié le 13 mai 2018

Après 1semaine de recherche, nous voila enfin arrivé à notre Workaway. Nous sommes à Nanaimo sur Vancouver Island, Joanne nous a gentiment accueillie dans sa maison afin que nous l'aidions avec son jardin et son bricolage. On se sent très bien ici, un sentiment de "comme à la maison" et Joanne y est pour quelque chose. Nous sommes comme des coqs en pâte.

On ne se laisse pas mourir de faim... 
7
mai
7
mai
Publié le 13 mai 2018

Nous commençons à prendre notre rythme: jardinage et bricolage le matin et balade au bord des lacs et de l'océan l'après-midi. Nous retrouvons enfin la nature, après 10j en ville, et ça nous fait un bien fou. Les paysages sont magnifiques, l'île est paisible et les gens sont très accueillant. Nous voulons vraiment en voir plus, mais malheureusement nous n'avons toujours pas de van. Nous avons deux visites prévues demain (Joanne nous offre notre journée!), nous espérons en trouver un.

13
mai
13
mai
Publié le 13 mai 2018

Après des heures de recherche, des moments de doute, de déception ... LE VOILA: Jack notre van! C'est exactement le modèle que l'on voulait, en bonne état et pas trop cher, mais par contre il n'est pas aménagé. Après avoir pesé le pour et le contre Thomas m'a convaincu, c'est parti on va aménager un van. Les premières galères sont arrivées assez rapidement, l'électricité n'est pas top, il n'y a pas de tasseaux de bois, il n'y a pas d'isolation et pour finir de grosses ferrures sont posées au sol et nous ne savons pas comment les enlever. Heureusement, toujours avec l'aide de Joanne et d'un garagiste super sympa nous réussissons à trouver des solutions à tous nos problèmes. Actuellement nous avons fini de poser la structure, installer le liège et de poncer le sol. Demain nous ferons: l'isolation et le lino. Puis en début de semaine prochaine: les murs. Nous essaierons de mettre de nouvelles photos de l'avancée de notre projet très bientôt.

16
mai

Après 10 jours géniaux chez Joanne il est temps de prendre la route, c'est avec le coeur lourd que nous la quittons mais nous savons que nous repasserons la voir avant de quitter l'île. Nous débutons enfin notre road trip avec Jack! Cependant le van n'est pas encore très au point nous décidons donc de rester sur Nanaimo quelques jours, afin de terminer le gros des travaux: le sol et l'isolation.

19
mai
19
mai
Publié le 24 mai 2018

Maintenant que le gros du travail est terminé nous décidons de partir sur la côte ouest à Ucluelet pour découvrir l'île de Vancouver. La route est juste sublime, mais malheureusement nous ne trouvons pas d'endroit pratique pour s'arrêter donc nous n'avons pas de photo du trajet. Une fois arrivé, nous trouvons un camping isolé au bord d'une marina, c'est un endroit parfait pour continuer nos travaux et profiter de la vue. Durant ce week-end sur la côte la météo n'est pas aussi clémente que d'habitude, nous étions habitués à des 25° et nous voilà retombé à 10°, avec un ciel la plupart du temps nuageux (à part le soir pour de beaux coucher de soleil 😀). Tant pis pour le temps, nous nous occupons de la peinture du van, en 2jours les 2couches sont faites, nous sommes fiers de nous. Maintenant il nous faut un lit, le matelas gonflable c'est sympa quelques jours mais un peu de confort ne ferait pas de mal. Nous décidons donc de quitter Ucluelet pour rejoindre Port Alberni, une ville bien plus grande où l'on pourra trouver tout ce qu'il nous faut pour construire notre sommier.

21
mai
21
mai
Publié le 24 mai 2018

Nous faisons une escale d'un jour et une nuit à Port Alberni, nous retrouvons le soleil qui nous avait tant manqué ces trois derniers jours. Tout se passe comme sur des roulettes, nous trouvons un magasin de bois avec tout ce qu'il nous faut (on nous a même fait les découpes). Puis nous trouvons un camping au bord d'un ruisseau, calme, isolé, personne autour de nous, parfait. Et nous nous mettons à la construction de notre sommier. 3h plus tard c'est prêt, nous pouvons enfin commencer à ranger nos affaires et à avoir un peu d'espace. Il nous reste plus qu'à trouver un matelas et quelques caisses pour ranger notre bazar.

23
mai
23
mai
Publié le 24 mai 2018

Comme il n'y a pas 36000 routes sur Vancouver Island nous repassons par Nanaimo, ça tombe bien nous voulions revoir Joanne avant de partir pour le sud. Elle nous donne quelques conseils pour choisir notre matelas et me donne un petit cours de couture en accéléré (on ne sait jamais ça pourrait nous servir). Après l'essayage de plusieurs matelas, nous trouvons celui qu'il nous faut, c'est parti pour la découpe au couteau à pain. Finalement, l'installation du matelas aura été beaucoup moins compliquée que ce que nous pensions. Nous avons maintenant un vrai petit nid douillet. Il ne reste plus qu'à mettre l'électricité et nous aménager une petite cuisine. Nous ferons tout ça à Victoria (capitale de la Colombie Britannique) au Sud de l'île.

26
mai
26
mai
Publié le 31 mai 2018

Nous avons atteint le Sud de l'île (Victoria), nous trouvons un superbe endroit au bord de l'océan pour passer le week-end, c'est parfait. Première journée, nous commençons les branchements électriques mais il va nous falloir l'aide d'un professionnel pour terminer l'installation, nous prenons donc RDV dans la ville de Duncan pour la semaine suivante. Nous passons le reste du week-end à profiter de la ville et à organiser nos derniers jours sur l'île. Nous visitons Victoria, capitale de la Colombie-Britannique avec son architecture British, et dégustons un délicieux Fish&Chip sur son fish market flottant!

27
mai
27
mai

Après avoir passer le weekend à Victoria, nous décidons d'aller visiter le parc national des îles Gulf. Nous remontons vers Swartz bay car c'est ici qu'il faudra prendre le ferry. Nous y passons la journée et décidons que c'est le bon moment pour monter notre meuble cuisine.

28
mai

Après 25min de ferry, nous voila à Saltspring Island. L'île est un havre de paix, nous retrouvons la nature, le silence, la forêt et l'océan (apparemment le week-end, il y a beaucoup plus de monde que ça, nous sommes chanceux). Après 1h de route nous visitons notre premier parc "Mount Maxwell". La vue est à couper le souffle, nous entamons une balade dans les bois tout en nous remémorant les précautions à prendre en cas où un ours viendrait à notre rencontre.

29
mai
29
mai

La visite de l'île continue, après une soirée feu de camp et cidre local, nous allons à Ruckle Park au Sud. Nous découvrons une eau turquoise, des arbres gigantesques et nous croisons des petites biches. Une après-midi bucolique qui fait du bien.

30
mai
30
mai
Publié le 31 mai 2018

Après 2jours à Saltspring Island, il est temps pour nous de retourner sur l'île de Vancouver. Mais avant de partir nous nous faisons un bon petit déjeuner canadien: Pancakes & sirop d'érable. Et un dernier petit pique nique à la plage.

Arrivés à Duncan, nous profitons d'un magnifique coucher de soleil. Demain nous avons RDV au garage pour finir l'installation électrique et ensuite nous serons libre comme l'air😀

1
juin
1
juin
Publié le 7 juin 2018

Notre van est enfin autonome, l'électricité est installée et nous prenons la route pour le Nord. Avant cela nous disons au revoir à Duncan (la ville Totem) et nous reprenons le ferry direction Vancouver et plus précisément IKEA afin de fignoler notre cher et tendre van.Après une longue après-midi nous avons tous ce qu'il nous faut et prenons enfin la route. Premier arrêt: Squamish et sa région montagneuse.

2
juin
2
juin

Après Squamish nous continuons notre route la route vers le Nord, objectif: le Yukon. Nous profitons de la tranquillité de Lillooet pour y passer l'après-midi et terminer les derniers travaux. Ordre du jour: couture, filet, lumière, tringle... Et voilà après 3 semaines 1/2 de travail, notre Jacques est terminé. 😀

3
juin
3
juin

Nous voyons enfin nos premiers effets miroir sur les lacs canadiens. La vue est magnifique, nous passons l'après-midi à contempler ce spectacle et à programmer notre Road trip vers le Yukon et l'Alaska. Le ranger du parc nous donne quelques conseils et nous aide dans le choix de notre itinéraire.

Triptyque 
4
juin

En quittant Marble Canyon, nous prenons le temps de nous attarder à Pavilion Lake pour admirer les paysages de cartes postales que nous offre la région avant de partir pour Barkerville.

5
juin

Suite aux conseils d'un ranger que nous avons rencontré, nous décidons de faire un détour de 2h sur notre itinéraire pour visiter Barkerville: ancienne ville minière construite pendant la ruée vers l'or. Et nous faisons bien, car sur la route ... nous rencontrons notre PREMIER OURS NOIR !!!!!!!!!!!!!!!!!! (malheureusement pas de photo à l'appui car nous étions en voiture). Notre séjour à Barkerville sera court, la météo n'est pas au rendez-vous et l'altitude fait passer les températures en dessous de zéro la nuit. Encore une fois nous rencontrons des personnes bienveillantes et généreuses sur la route mais il est temps pour nous de partir 😀 (vers des températures plus chaudes espérons).

9
juin
9
juin

C'est parti pour 1500km de nature et de silence. Nous partons de Barkerville pour rejoindre l'Alaska Highway, direction le Yukon. Nous remontons tout le Nord de la Colombie Britannique, sur la route nous croisons très peu de voitures et ne croisons pratiquement aucune ville, il n'y a pas de réseau, bref nous approchons du fin fond du Canada. Heureusement il y a quelques stations essences tous les 200km. En revanche nous apercevons bon nombre d'animaux et beaucoup d'ours 😀 (cette fois photo à l'appui). La météo est plutôt pluvieuse mais les paysages que nous voyons tout le long de la route nous font oublier cela. Prochaine étape: Whitehorse et le parc national de Kluane

12
juin
12
juin

Après plusieurs jours isolés du monde, nous arrivons enfin dans une ville: Whitehorse, la capitale du Yukon. La ville est petite (25000 habitants) et rustique, mais il y a tout ce qu'il nous faut pour recharger les batteries. Nous passons ces quelques jours à s'occuper du van (petit problème de pare-brise et d'amortisseur) mais nous prenons surtout du temps pour nous avec un bon restaurant .

14
juin
14
juin
Publié le 19 juin 2018

Nous voilà de nouveau sur la route direction l'Alaska, mais d'abord nous faisons un stop au parc national de Kluane au nord de Whitehorse, toujours dans le Yukon. Ce parc abrite la chaine de montagne St Elias où se trouve le plus haut sommet du Canada. Nous somme replonger dans la nature et nous en profitons pour tester notre canne à pêche fraichement achetée.Et notre chance du débutant (ou pas ...) nous offre une truite pour cette 1ère journée de pêche!!

16
juin
16
juin
Publié le 21 juin 2018

Après ces quelques jours dans le parc national Kluane, nous partons pour l'Alaska. Une destination qui n'était pas prévue au départ, mais nous sommes trop proche de la frontière pour ne pas y faire un tour. Sur la route, nous longeons le Lac Kluane, le spectable est incroyable, il y a beaucoup de vent et des nuages de poussières flottent sur le lac ... magique! Durant ce trajet nous rencontrons surtout NOS PREMIERS GRIZZLIS, de vrais nounours en chair et en os, nous restons un bon quart d'heure à côté d'eux à les observer.

17
juin
17
juin
Publié le 21 juin 2018

Aujourd'hui nous passons la frontière entre le Canada et les USA. Comme d'habitude aux States: profil bas devant les douaniers et... ça passe! Nous y sommes :D

Pour fêter notre arrivée les animaux se sont passés le message. Les orignaux sont tous de sortie, les petits toujours plus mignons.

Après quelques heures de route, nous arrivons à Anchorage une des grandes villes de l'Alaska. Pas de visite prévue, juste se poser au camping le temps de reprendre la route. Et une fois sur place quel festival: Jusqu'à présent beaucoup de campground nous annonçaient "attention il y a des ours" alors que nous n'en voyons jamais. Ici même message mais une fois sur place c'est presque irréel, les ours sont rois et n'ont rien à faire des campeurs. Pour le coup nous restons vigilent.

19
juin
19
juin

Après une nuit passée avec les ours, nous partons visiter la péninsule au sud d'Anchorage. Fjords, rivière bleu turquoise, des pécheurs de truite partout ... pas de doute nous avons fait un bon choix. Nous trouvons un magnifique lac où pêcher et passer la nuit. Thomas nous pêche encore une truite, cette fois pas de doute, cela n'est plus la chance du débutant, nous commençons à devenir de vrais professionnels !

20
juin
20
juin
Publié le 21 juin 2018

Nous finissons par atteindre le bout de la péninsule "Lands end", plus précisément nous arrivons à Homer et nous ne regrettons pas d'avoir pousser jusque là. La vue sur les Fjords est imprenable, nous trouvons un endroit où dormir sur la plage, nous ne pouvions pas espérer mieux. Des petits restaurants sur pilotis sont installés le bord de la plage, mais sur les conseils des locaux nous partons manger dans le "Food Bus", le poisson est évidemment roi dans la région et nous avons la surprise de voir qu'il existe des recettes originales de Saumon sauvage d'Alaska... Je décide de tester le Saumon Burrito, un délice 😀Sur le chemin du retour, nous rencontrons une machine bien étrange ... il semblerait que cela soit un distributeur de poissons congelés, pour pécher ou manger ... le mystère reste entier.

24
juin
24
juin
Publié le 4 juillet 2018

Après Anchorage, nous repartons sur la route en direction du parc national de Denali (1 des incontournables). Malheureusement, les campings du parc étant complets et la météo pas au rendez-vous, nous taillons la route et entamons notre retour au Canada. Une petite pause pêche et forêt aux alentours de Fairbanks.

25
juin
25
juin
Publié le 4 juillet 2018

Voilà 10 jours merveilleux en Alaska qui se terminent avec un magnifique soleil de minuit !!

Nous prenons la célèbre autoroute "On top of the world", le macadam est vraiment pas top (voire inexistant) mais les paysages sont incroyables. Demain, c'est le match de l'équipe de France, donc pas de temps à perdre, il nous faut trouver un camping vers Dawson au Canada où nous pourrons voir les bleus.

26
juin
26
juin
Publié le 4 juillet 2018

Après un accueil chaleureux par le douanier au sommet du monde : "Welccome back ! ", nous revoilà dans notre cher Canada. Dawson est une ville complètement figée dans le temps, elle est restée à l'âge de la ruée vers l'or, rien n'a changé et l'atmosphère y est étrange, on se croirait dans un western. Nous nous installons dans un camping au bord de la rivière, rencontrons des chercheurs d'or (qui n'ont pas l'air de faire fortune) et encourageons les bleus !!!!!

30
juin
30
juin
Publié le 4 juillet 2018

L'anniversaire de Thomas commence sur les chapeaux de roue. Il fait beau, le match de la France débute à 7h et je prépare notre petit déjeuner préféré: des PANCAKES. La France gagne (ouf !) et nous partons pour la surprise organisée par ses parents... Le tour d'hydravion,un rêve depuis que nous arrivés ici! Nous faisons un tour de 45min dans les canyons, les lacs sont tous plus beaux les uns que les autres, nous en prenons pleins les yeux. Thomas ne risque pas d'oublier cet anniversaire (dixit lui 😉)!!!

Comme des enfants! 

Mais la journée ne s'arrête pas là, nous avons 21h30 de route pour redescendre en Alberta afin de découvrir les fameuses Rocheuses! Nous décidons donc de faire une partie du trajet dans l'après-midi. Première arrêt à Watson Lake et sa forêt de panneaux, vraiment surprenant (Une tradition qui consiste à laisser un panneau de son passage dans la ville). Thomas nous crée une petite pancarte pour marquer le coup (il y a une faute sur le panneau, c'est fait exprès (dixit lui😉)! Quelques kilomètres de plus et nous apercevons nos premiers bisons !!! Ils sont massifs et nous laissent sans voix. Nous pensions être chanceux d'en croiser, mais finalement ils bordent les routes en troupeaux.

2
juil
2
juil
Publié le 4 juillet 2018

Après plus de 17h de route en 2jours, nous touchons enfin au but. Nous sommes en Alberta et il ne nous reste plus que 4h pour atteindre la ville d'Edson, notre point de chute. Les 3 premières se passent très bien et puis ... c'est le drame! Nous avons bêtement suivi les indications du GPS qui nous amènent sur des routes chaotiques et isolées du monde (route privée des compagnies de pétrole). Et comme si cela ne suffisait pas, la pluie s'en mêle et des trombes d'eau commencent à tomber, nous finissons inéluctablement par nous embourber. Après 2h à essayer, les cailloux, les branches, les prières ... rien ne marche. Nous commençons à nous résigner quand je réalise qu'en haut de la colline nous avons du réseau !!! Je réussis à joindre une dépanneuse et notre ami Leo débarque 1h30 après. Fin du calvaire, une fois arrivée à Edson nous prenons 3 nuits au Motel: au programme baignoire, télé et repos. Nous avons bien cru que nous finirions notre vie la-bas. Nous repartons demain (05/07) sur les routes pour enfin découvrir les Rocheuses.

De la boue...un van bloqué...de la boue...c'est la m****!
7
juil
7
juil
Publié le 15 juillet 2018

Après la pluie vient le beau temps! Le soleil que l'on attendait tant est de retour, parfait timing pour visiter les rocheuses et ses lacs émeraude. Dès le premier jour nous ne sommes pas déçus, nous longeons montagnes, glaciers et lacs, mais nous retrouvons également les vacanciers de juillet. Après avoir été coupés du monde dans le Yukon et l'Alaska nous voila reconnecter brutalement. Les paysages sont sublimes, mais le tourisme de masse nous empêche d'en profiter pleinement (victime de son succès). Les campings sont pleins, il y a des bouchons pour visiter le lac louise, nous profitons quand même de la région mais y resterons moins longtemps que prévu.


11
juil
11
juil
Publié le 15 juillet 2018

Nous entamons la grande traversée, en route sur la "transcanadienne": 1er arrêt Calgary et son festival de rodéo hiiiiihaaaaa!!!!Nous trouvons un camping sympathique où rester pour quelques jours. Tout d'abord demi-finale contre les belges, petit-déjeuner champêtre pour se préparer mentalement et après-midi piscine pour savourer la victoire :D !!!!2ème jour nous prenons un schoolbus pour aller au festival, pas besoin de conduire cette fois-ci, on va pouvoir profiter !! Une fois sur place, c'est l'Amérique far-west et ses spécialités culinaires. Pour nous ce sera ribs de porc à la sauce barbecue... la base 😉. Nous prenons nos tickets pour aller voir le concours de rodéo ne sommes pas déçus! Le show est... à l'américaine, il y a des flammes qui jaillissent, des feux d'artifices, des arrivées par le ciel...à l'américaine quoi! Nous passons 3h dans le stade, sous un soleil de plomb (quelques bières pour nous rafraichir) et une ambiance cow-boy, bref on se régale. Nous terminons l'après-midi par une balade à la fête foraine, retour en enfance. Pas de doute, nous garderons un super souvenir de Calgary.

13
juil

Nous continuons à traverser les prairies, et nous rencontrons sur la route un endroit particulier ... Drumheller. En plein milieu des champs de colza, se trouve un canyon aride regorgeant de fossiles de dinosaure. Nous y faisons escale, nous nous baladons dans le canyon et découvrons ses étonnantes formes appelées des Hoo-doos (champignons sculptés par l'érosion). L'ambiance nous rappelle l'Argentine, petit moment nostalgie. Nous décidons de finir notre étape par le "Royal Tyrrell Museum of Palaeontology", un des musées les plus importants au monde consacrés aux dinosaures.

15
juil

Le grand jour de la finale est enfin arrivé, nous décidons de nous arrêter dans une "grande" ville pour le regarder. Ce sera Saskatoon ... pas vraiment le choix de toute façon, nous sommes en plein milieu du Canada. Autant vous dire que trouver un bar/pub ouvert un dimanche 9h et qui retransmet le match à Saskatoon = mission impossible. Nous le regardons donc dans un parc avec Jack, des pancakes et des Guinness.CHAMPION DU MONDE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

17
juil

Après cette folle coupe du monde et cette magnifique victoire, nous prenons la direction du parc national de Prince Albert, pour nous détendre et profiter de la nature. L'endroit est magnifique mais envahie de taons, mouches (agressives), guêpes et évidemment moustiques en tout genre. Nous sommes dévorés de toute part et nous ne pouvons pas vraiment profiter du parc comme il se doit. Nous décidons de raccourcir notre séjour et partons pour le parc national du Mont Riding. Point positif, nous avons rencontré un australien et une allemande super sympas.

l
La traversée des grandes prairies ! 
20
juil

Nous sommes désormais dans le Manitoba, un état de plus et troisième changement d'heure (dorénavant moins 7h avec la France).

Nous faisons une halte au parc national du Mont Ridding avant Winnipeg. Après 30km à s'enfoncer dans le parc, nous atterrissons dans un super camping au bord du lac, pas trop de moustiques, de magnifiques paysages et une faune superbe (ours, bisons, cerfs,...). Au final nous y sommes restés 3 jours et ce fut vraiment un coup de coeur du voyage!

27
juil
27
juil
Publié le 12 août 2018

Après une courte escapade à Winnipeg, nous voilà repartis sur les routes. Nous attaquons la grande traversée de l'Ontario. Cet état est immense, appelé aussi "La région des grands lacs" les paysages nous changent des prairies et nous rappellent la Colombie Britannique.

28
juil
28
juil
Publié le 12 août 2018

Prenant la direction de Toronto, nous décidons de nous accorder une petite halte canoë par une belle après-midi ensoleillée sur la péninsule Bruce. Le vent est de sorti et les vagues s'en mêlent, notre petite virée n'aura pas été de tout repos =)

30
juil
30
juil
Publié le 12 août 2018

Les chutes du Niagara, un vrai symbole que nous ne voulions pas manquer!Elles ne font pas la taille de celles d'Iguazu mais elles sont tout de même très impressionnantes. La vue est imprenable côté canadien! Du côté des américains des installations sont mises en place pour s'approcher au plus près mais il est difficile d'avoir une vue d'ensemble. Cette matinée aux chutes valait vraiment le coup, nous partons pour Toronto les batteries rechargées 😀

1
août
1
août

Après plusieurs mois de nature, nous sommes replongés dans la jungle urbaine! Toronto est une ville bouillonnante, 4ème plus grande ville d'Amérique du Nord (je vous raconte pas l'état de périph'!), seulement 50% des habitants sont nés au Canada, bref un sacré meltingpot. La ville est beaucoup plus jolie que l'on avait pensé, nous traversons des quartiers plein de charme, c'est une belle surprise. Nous sommes allés visiter la fameuse CN Tower (plus grande tour d'Amérique du Nord), la vue est saisissante et la montée en ascenseur fait des guilis dans le ventre !!Après une journée à courir partout nous sommes lessivés, il va falloir que l'on se ré-habitue car l'arrivée à Montréal approche à grand pas.

4
août
4
août

Nous atteignons enfin cet état francophone tant attendu ... LE QUEBEC !!! A nous, le vin rouge, le camembert et la francophonie. Les premières discussions en français ne sont pas évidentes, il nous faudra quelques jours pour nous faire à l'accent et à quelques expressions. La bienveillance des québecois n'est pas une légende, les personnes que nous rencontrons sont d'une grande gentillesse, cela fait chaud au cœur. Nous ne prenons pas trop le temps de visiter car nous le ferons à la fin du mois avec les parents de Thomas. Donc une fois que le van immatriculé au Québec nous repartons explorer le pays. Prochaine étape: La Gaspésie.

6
août

Dans notre petit tour de Gaspésie, nous tombons par hasard dans cet endroit magique où tout est paisible: la réserve faunique de la Matane. Nous y passerons 2 jours, profitant du lac et du canoë à notre disposition. Les balades à la tombée de la nuit pour voir des orignaux n'ont rien donné, nous espérons en revoir avant de nous installer à Montréal.

9
août

Après plusieurs jours de pluie en Gaspésie, nous faisons cap sur le Nouveau-Brunswick à la recherche du soleil et de l'océan. Premier stop: Hay Island, plus précisément le parc de l'ile aux foins, avec son phare aux couleurs de l'Acadie (région francophone du New-Brunswick).

11
août

Après la pluie, le beau temps!!! Le soleil est revenu juste à temps pour le week-end. Nous en profitons pour nous balader à la plage du Parc national de Kouchibouguac, ça sent vraiment les vacances. Nous profitons de notre passage dans la région pour aller voir un vieil ami de la famille CAUSSE à Moncton. Super journée avec la petite famille, on s'est régalé !

13
août

Avant de repartir pour Montréal nous prenons le temps de profiter de la mer avant le retour à la ville. 3jours de détente absolue dans un endroit magnifique

Créez votre road trip sur mesure en Argentine, sans frais d'agence !

Des circuits personnalisables directement inspirés des blogs MyAtlas
Itinéraire détaillé jour par jour, voyage individuel en toute liberté
Réservation en direct des hébergements, vols et locations de voiture