Roadtrip français, à la découverte de notre pays

Carnet de route d'un roadtrip français à la découverte de notre Douce France que l'on ne connaît pas si bien finalement. De Marseille au Mont Saint-Michel, on partage notre périple !
Août 2016
19 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Bon ok, on part avec un léger avantage, on s'aventure pas trop loin : on reste dans notre pays où l'on connaît la langue, la culture et la monnaie.

À la base, nous parlions d'un roadtrip en Amérique du Sud, mais faute de budget (les voyages sont ma priorité, mais quand même...) nous nous sommes raisonnées et mis d'accord sur ce circuit à la française.

Malgré tout, on ne part pas comme ça à l'aveuglette et on s'organise un minimum pour cadrer le séjour et ne pas perdre de temps sur place.

• • •

Nous sommes le 29 juillet et fin prêtes pour commencer notre circuit.

Départ de Marseille pour rejoindre Carcassonne. On prévoit un arrêt à Montpellier pour déposer nos première covoitureuses, deux suédoises qui dormiront tout le trajet haha.

Arrivées à Carcassonne, on se balade dans la cité médiévale et nous installons dans le parc à l'entrée pour pique-niquer.

Puis nous reprenons la route vers Agen où notre premier AirBnb nous attend. Selon les destinations, les offres Booking.com sont les plus intéressantes (notamment avec les avantages Genius) mais cette fois nous optons pour un AirBnb à 27€ la nuit.

La ville d'Agen n'est pas très grande et nous en faisons vite le tour, on aura vu le Pont Canal et pris un verre au Radio City : le choix niveau bar et restau étant un peu limité.

Le pont canal qui permet la navigation au-dessus de la Garonne

Le bon plan de notre génération et surtout dans ce contexte de roadtrip, vous le connaissez, c'est le covoiturage via Blablacar. Il nous a permis de faire de belles rencontres, de pouvoir partager notre expérience et rencontrer des locaux mais aussi rembourser la totalité de nos frais de déplacements !

2

Réveil à Agen et go Bordeaux rejoindre notre amie Lindsay à son appart. Elle nous accueille avec un copieux petit-déjeuner et après ces retrouvailles, nous fait visiter sa ville.

Au programme : Rue Sainte Catherine, Place de la Bourse avec le fameux miroir d'eau puis cocktail sur le rooftop du Mama Shelter. Le soir, Lindsay nous fait découvrir le Bistro Régent, super bon restau sur une péniche puis pour finir la soirée, nous allons sur les quais à l'Ibaia.

JOUR 3

Après avoir fait les ssegro à engloutir un Domac, on se pose au Jardin public et à l'époque c'était la folie de Pokemon Go donc inutile de vous préciser le genre de rassemblement qu'on pouvait y trouver.

On fuit toute cette effervescence en rejoignant le quartier Saint Pierre, qui sera notre dernière étape bordelaise avant de reprendre la route vers... l'île d'Oleron.

Nous arrivons au camping Fort Royer, où nous lançons notre amie la tente 2 secondes pour la première fois. Le soir, balade et moules-frites sur le port tout mignon de la Cotinière.

Hello le port de la Cotinière 
3

Après avoir réservé nos billets pour notre excursion spéciale (l'indice est dans le titre héhé), nous nous installons au Château d'Oléron pour pique-niquer. Entre citadelle et remparts, on croirait avoir changé d'époque !

Sur les hauteurs du Château d'Oléron 

15h00 : l'heure d'être comme des enfants..

On embarque pour faire le tour du Fort Boyard, qui ne se visite pas notamment car tout le matos de tournage est en place toute l'année.

Après deux petits jours sur l'île, on file vers une île voisine et tout aussi connue : l'île de Ré. On y arrive en fin de journée après avoir passé le viaduc payant (cette fois).

4

JOUR 5

Réveil sous un temps un peu gris mais on poursuit notre balade au port de Saint-Martin : petit moment de détente avant de gravir les marches du Phare des Baleines ...

Phare des Baleines et port de Saint-Martin-de-Ré 


Le soir on dîne à la Cabane du Feneau à la Couarde, spécialités coquillages et fruits de mer au top et cadre .. au top ! Il y a des bassins d'élevage de crevettes sur place et le lieu en bords du marais était parfait..





JOUR 6 - en direct de la plage de la Couarde

Détente aujourd'hui... On en profite pour faire le point sur les deux îles visitées ! L'île d'Oléron est plus simple, plus sauvage et accueillante. L'île de Ré est plus aménagée, plus fréquentée et les tarifs augmentent !

L'épisode playa, bronzada et mots-croisés terminé, direction Ars-en-Ré : encore plus jolie que Saint-Martin-de-Ré. Moins joli : on douillera pour une crêpe à 8€ au Café du Commerce, mais on aura pas choisi le moins touristique... On adore les ruelles pavées et ornées de fanion.

Le soir, petits mojitos et verres de blanc à la Pergola pour admirer le coucher de soleil sur la plage de la Couarde.

5

Dernier réveil sur l'île de Ré, sous le bruit de la pluie et avec comme première pensée : "merde notre linge étendu". Et c'est comme ça, qu'en direction de Saint-Malo, on se retrouve avec des sacs remplis de linges mouillés sous nos sièges...

Rendez-vous à 10h30 à la gare de la Rochelle avec François et Guillermo nos nouveaux covoits (le coucou si vous passez par là, vous êtes au top !) et go Saint-Malo : on en a pour 3h30 de route. À mi-chemin, on s'arrête à quelque chose comme "Grand-Fongeray" (sans vouloir vexer personne...), pas loin du village de "Mouais" haha. On y déjeune et nos yeux découvrent pour la première fois l'architecture bretonne.

18h00 : nous arrivons à l'auberge. L'atmosphère est bizarre, il fait gris et lourd, les gens ont l'air bizarre, ils sont gris et lourds (non j'déconne) mais quelque chose dans l'air le rend pesant ! L'auberge est située dans un centre où sont mitoyens : foyer pour jeunes en difficulté et foyer pour personnes handicapées. Sans vouloir trouver ici un lien de cause à effet !

Sans attendre, je m'occupe de relaver nos vêtements trempés, à la laverie de l'auberge, où je rencontre Jennifer, une jeune handicapée avec qui on discute toute la durée du cycle de lavage et plus encore. Si tu passes par là : le coucou, t'es une grande fille.

Pour dîner, nous allons dans le centre historique de Saint-Malo, à l'intérieur des remparts à la Crêperie des Lutins. Et une fois sorties de table et des bras du rempart.... c'est l'heure de la révélation :

La plage croisée plus tôt sur le Sillon a laissé place à une marée haute dont les vagues viennent frapper contre les parois. (Elisabeth se prend une petite saucée) Et d'un temps pourri, gris, froid et ambiance chelou, pesante et vraiment bizarre, nous sommes passées à un sunset de dingue et grand soleil sur la cité corsaire : un spectacle de la nature unique en son genre. Saint-Malo a été mon coup de cœur pour ça, j'ai été autant déçue au premier abord, qu'émerveillée quelques heures plus tard.

Pour l'heure, on est k.o ! Les trajets en voiture et les courtes nuits commencent à se faire ressentir ! Mais tout va bien se passer, maintenant que j'ai un ciré jaune héhé !

Voici le jeu des 545724546 différences ! 
Again 
La plus belle des fins de journée à Saint-Malo 
6

JOUR 8

Le Mont-Saint-Michel... le lieu est impressionnant et complètement unique.

J'ai écrit ces notes en attendant notre commande à la Crêperie la Sirène et après avoir fait trois musées sur les quatre musées que propose le Mont-Saint-Michel pour en apprendre davantage sur l'histoire de celui-ci. L'archeoscope est vraiment bien fait !

Mes grands-parents m'ont souvent parlé de ce lieu et je pense que ça a pas mal changé ces dernières années : on ne peut plus se rendre directement au pied du mont en voiture, il faut se garer sur un parking(-usine) où l'après-midi de stationnement coûte 15 balles et ensuite prendre un tram qui arrive sur une grande passerelle aménagée depuis 2015.

Sur le retour, on s'arrête boire un café à Dinan et on en profite pour fouiner un peu sa grande braderie ! Le soir on mangera sur le pouce à Dinard puis retour à Saint-Malo.

JOUR 9

Réveil à 11h30 : la grâce mat' qui fait du bien ! On trace à Tregonneau où notre premier couchsurfing nous attend : c'est Brieg, un breton pure souche qui nous accueille chez lui gracieusement. Il nous fait visiter les alentours :

Déjeuner devant la Basilique Saint-Yves à Tréguier puis nous avons rejoint ses amis pour boire une Philomen au Madame Mouss'tache Bar.

Fin de journée détente sur la plage de Port-Blanc à Penvenan. D'ailleurs, grande surprise quant aux plages bretonnes, elles sont magnifiques...

Plage de Port-Blanc 

Brieg insista sur le fait qu'on ne pouvait pas passer par la région sans aller prendre l'apéro au bar Chez Jacqueline, un vrai bon vieux bar breton à Cavan où on aura bien rigolé !

Puis ce sera après quelques parties de Shut the box qu'on ira se coucher et demain, go Perros-Guirec !

7

Après un bon dodo, une bonne douche et un bon brunch chez notre hôte, il est temps de reprendre la route. Merci à Brieg pour son accueil des plus chaleureux, on était comme des princesses, dis !

Nous arrivons au West Camping à Perros-Guirec, on relance notre amie la tente puis on file à Ploumanac'h pour admirer les côtes de granit rose. La météo n'est pas vraiment de notre côté, mais c'est très, très beau.

8

L'Île de Bréhat est magnifique, elle reste l'un de mes lieux préférés de ce roadtrip.

Après seulement dix minutes de traversées depuis la Pointe de l'Arcouest à Ploubazlanec (oui oui) pour 10€ aller/retour, on arrive sur l'île et on loue directement deux vélos pour faire le tour tranquiiiille.

Le soir on mange à Paimpol, tout mignon, puis dernière nuit au campinge ! (oui le "e" est voulu héhé)

9

On est reparties pour la Rochelle où notre auberge nous attend. Trop good new, notre chambre n'est pas dispo suite à une erreur alors on nous donne un studio, youhouuuu. Après ces nuits en camping, c'est le grand luxe puis il est tout à fait confortable !

On ne restera pas longtemps à la Rochelle, juste le temps de se balader sur le port et constater son animation, ce qui nous manquait un peu en Bretagne.. Le paysage est ouf, on se croirait dans un film de conquête médiévale ou mythologique où Ulysse débarque sur son bateau.. Enfin, de quoi faire tourner notre imagination !

10

Notre circuit continue et on se rapproche de ma région adorée, bien qu'elle ne soit natale, mais j'en suis tombée amoureuse : les Landes. Ce soir on sera à Arcachon pour notre deuxième couchsurfing chez Anthony. Il ne sera pas souvent présent puisqu'il bosse (lui!) et nous laissera ses clés accompagné d'un "faites comme chez vous". Il nous laissera suffisamment d'indications pour organiser notre journée du lendemain.

Pour l'heure, on se rend à la Dune du Pilat, que l'on gravira (tant bien que mal haha) par le versant le plus raide of course, sinon c'est pas drôle... À savoir qu'il y a des escaliers en bois ou bien même la possibilité de monter sur la dune par les extrémités. Mais étant véhiculées et en pleine galère pour stationner, on part de là où nous sommes garées..

11

JOUR 14

On rejoint le front de mer d'Arcachon pour prendre la navette vers le Cap-Ferret. Petit conseil si vous partez au mois d'août : prévoir une heure pour tourner et chercher une place... c'est plein !

Prix du billet pour la traversée Arcachon - Cap-Ferret : 13€ aller/retour, tarif adulte.

Et puis une fois sur place, on la jouera touristes à se rendre au bord de l'océan en petit train ...

Le soir, on rejoint Raphaëlle et Isa sur le port de Lamos (que je ne retrouve pas sur Google 😦, je dois me tromper). Pour la petite histoire, Raphaëlle nous avait fait la demande via Blablacar de ramener le sac de son fils à Arcachon depuis la Rochelle. C'est ce que nous avons fait et un petit apéro sunset sur la plage a ainsi été proposé par Raphaëlle. Simples et naturelles, ce fut un super moment !

12

Pour le coup, il y a tellement de choses à dire sur les Landes que je dédierai un article prochainement. Je m'y rends tous les étés depuis 2010, j'aurai de quoi vous en parler !

13

Dernier jour de cette formidable aventure riche en découverte, nouveaux paysages, rencontres, etc.. Nous ferons une halte à Toulouse avant de retrouver notre cité phocéenne..

J'espère vous avoir donné envie de sillonner notre beau pays !


À très vite,