Afrique australe : itinéraire d'un safari autonome

"L'amour brille sous les étoiles", ça vous dit quelque chose ? Je vous raconte notre safari autonome à travers ces trois pays d'Afrique australe : Afrique du Sud, Botswana & Zimbabwe.
Février 2017
2 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

Nous sommes sept amis au départ de Marseille et on ignore encore la merveilleuse aventure qui nous attend...

Nous sommes le 10 février, il est 17:00 et me voilà arrivée à l'aéroport après une journée de boulot riche en hâte et excitation. Et pour cause, cela fait 6 mois que nous préparons ce voyage et enfin, nous y voilà : devant la porte d'embarquement, ready pour s'envoler vers Johannesburg via Madrid.

Après près de 13h de vol, avec la compagnie Iberia, nous atterrissons sur le sol sud-africain. Une fois en possession de nos sacs à dos, nous partons récupérer nos maisons pour deux semaines : deux 4x4 Hilux sur-équipés (il le faut!) loués chez Bushlore avec cuisine, frigo, stocks, rangements et tentes embarquées. Direction les courses pour une semaine, et pour 7 personnes, ça en fait des chariots !

Première nuit à Bela Bela, nous nous installons au Rooibok Lodge. On croise les premiers nyalas et impalas puis inaugurons nos tentes ! Grandes et confortables, il y en a deux sur chaque véhicule.

Premier réveil à Bela Bela 
2

Premier réveil africain et plutôt matinal, ce qui ne me ressemble absolument pas (héhé). Effectivement, je me rends compte très rapidement que chaque jour de ces deux semaines débuteront à l'aube. D'une part, pour profiter au mieux de la visibilité des animaux qui est idéale le matin et surtout, pour profiter au maximum de notre circuit.

Notre trajet se poursuit en direction de la frontière du Botswana, où le poste frontière se situe précisément à Groblersbrug.

On peut dire que le voyage commence sur les chapeaux de roue ! Sur la route, une durite nous lâche et nous sommes contraints de rester sur le bas côté de la route dans l'attente d'un dépannage. Alors on ne se démotive pas, on sort chaises et table pour jouer (surtout apprendre pour ma part) à la contrée. Une fois dépannés, nous rejoignons notre itinéraire et arrivons à la frontière du Botswana, qui, dommage pour nous, est fermée à 23h. Nous trouvons un camp à quelques minutes pour y passer la nuit.

Il est 6h et nous passons la frontière, nous voilà au Botswana. Nous nous arrêtons à Letlhakane pour acheter l'entrée des parcs et réserves au bureau du Départment of Wildlife and National Park. (Présents également dans les villes suivantes : Gaborone, Francistown, Maun, Kasane, Kang, Tsabong, Ghanzi). L'achat de ces entrées peut également se faire aux portes des parcs, mais le contraire nous a été dit plusieurs fois lors de notre circuit, alors dans le doute je vous conseille de vous rendre dans ces bureaux ! C'est sûr et rapide, puis ça permet aussi de faire un petit tour dans les villes.

Après notre premier déjeuner local à base de boeuf, riz, maïs, butternut... nous reprenons la route et commençons à croiser des vaches, chèvres, ânes et plus original : un varan, grand lézard qui te surprend un peu !

3

Nous arrivons devant l'entrée du Kalahari, après une heure de route sur piste et rien que de vous en parler, j'ai envie d'y retourner. Non pas pour l'heure de piste hein, mais pour la sensation que cette première entrée (appelée plus communément "gate") nous a procuré. C'est notre premier accès dans une réserve naturelle où nous allons admirer tout une faune et flore qui nous est complètement inconnue. Du moins pour ma part, car il faut savoir que nous avons pu réaliser ce safari en totale autonomie, sans guide, grâce à nos deux amis ornithologues, pour qui ce terrain est familier ! Sans eux, il nous aurait été impossible de vivre cette expérience de cette façon.

Réveil au Kalahari. Il est 4h30 et nous sommes fin prêts pour notre première journée de safari. Nous voyons rapidement trois jeunes lions au milieu de la piste, c'est juste dingue. Ils sont là, comme trois chats à se rouler sur le sable et s'amuser entre eux. La seule différence c'est que le chat est clairement moins impressionnant lorsqu'il baille.

MEOW 

Tous les parcs ont des campements bien définis, bien que pas toujours bien délimités. Petit teasing : un soir nous sommes arrivés sur un camp où quelques minutes plus tôt nous avions croisé deux léopards, genre... à 200m. Et lorsque tu vas aux toilettes, t'es pas rassuré ! Il n'y a pas de clôture ni délimitation, mais généralement les animaux ne s'approchent pas. En réalité, ils sont plus apeurés que nous...

Revenons à notre safari. Nous avions un talkie-walkie dans chaque 4x4, afin de s'annoncer les animaux visibles et aussi pour se raconter pas mal de conn*ries ou chanter à l'autre voiture tout le répertoire musical du Roi Lion...

Parmi les grands moments au Kalahari, on peut compter ceux-ci :

  • Voir un bébé guépard (tout duveteux!)
  • Se retrouver sur le toit de nos Hilux à admirer une trentaine de girafes. Pour vous donner une idée, ça ressemblait un peu à Jurassic Park haha : le calme plat face à ses majestueuses créatures...
  • Assister en direct à une course entre léopards. Je vous explique : moteur éteint face à une girafe, nous l'observons jusqu'à ce que celle-ci pénètre dans un bosquet de façon à ne laisser visibles que ces longues pattes à travers les arbres. D'un coup, notre amie Sophie la girafe s'est mise à démarrer au quart de tour jusqu'à déraper au départ de sa course, telle sur des starting-block ! On entend soudainement un rugissement et dans le même temps, deux léopards (pas très contents envers l'un l'autre) bondissent devant notre capot en se coursant. Les boutons de nos fenêtres ouvertes (tranquillou bilou dans la savane) se virent agressés par nos mains tremblantes et dopées à l'adrénaline ! Conclusion : ça court vite, une girafe !

Nous aurons passé 4 nuits au CKGR pour réaliser notre boucle. Le dernier jour, nous nous sommes arrêtés déjeuner sur un campement où résidaient toute une famille d'écureuils fouisseurs habitués à ce que ce terrain soit occupé, les malins ! Après notre sieste quotidienne, nous avons ouvert les yeux sur un calao (C'est Zazu dans le Roi lion!) perché juste au dessus de nos têtes.

4

Go Maun pour effectuer un petit checking mécanique et faire quelques courses. Sur la route, l'averse, la vraie. Parce que oui, c'est un peu tard dans le fil de l'article pour vous le dire mais nous sommes partis à la saison des pluies, que l'on appellera "saison verte" pour pas trop effrayer ! Nous n'en avons pas réellement souffert, voire pas du tout mis à part (encore un teasing) au Zimbabwe où nous avons été quasi-engloutis... Donc, pour le soir, nous ne campons pas mais optons pour une chambre au sec dans une auberge très sympa, dont je me souviens encore du voile tombant sur le lit (moustiquaire en fait) et de la salle d'eau à ciel ouvert où l'on se douche sous les étoiles avec Mufasa ! héhé

Le lendemain, notre chambre de nanas se réveille entre séance de yoga et petit-déjeuner face au lac (j'essaierai de retrouver le nom de l'auberge au passage...) pendant que les garçons partis au garage Bushlore, se voyent séparés de la boîte à vitesse dans un rond-point ! On peut dire qu'on a quand même pas eu de bol avec ces 4x4 mais rien de grave.

5

Premier jour de safari à Moremi, réserve située à l'ouest du delta de l'Okavango. Quelques minutes après avoir démarré, nous tombons sur un léopard, gentiment allongé sur le bord de la route à nous regarder passer, puis un buffle, un éléphant... pas mal de nouveaux animaux non vus jusqu'ici. La réserve de Moremi etant plus humide que le Kalahari, on y croise davantage de points d'eau et de ce fait, la faune et la flore sont pas mal différentes.

Ainsi, nous pouvons embarquer sur un bateau pour une promenade de 3h à contempler la vie sauvage du Delta de l'Okavango. On revoit des éléphants mais aussi des hippos et crocodiles.

6

Quelques photos de Chobe

7

Nous arrivons à Victoria Falls, escale ayant pour visite principale bien sûr, je vous le donne en mille (et en plus tout est dans le titre!)... les Chutes Victoria. Et là, un paysage spectaculaire nous attend. Les chutes font partie des merveilles naturelles du monde et inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO. Elles sont situées sur le fleuve du Zambèze, sur lequel nous profiterons d'un dîner-croisière le dernier soir jusqu'à nous retrouver pile-poil dans des eaux partagées entre le Zimbabwe et la Zambie et depuis lequel le nuage d'eau pulvérisée par les chutes est visible.

Chutes Victoria & croisière sur le Zambèze  
8

Nous prendrons un vol entre Victoria Falls et Johannesburg pour ensuite rentrer à Marseille.

Plus de photos sur le compte instagram frompustowithlove !

En quelques mots : que du bonheur.



Bon à savoir :

- Billets MRS -> JNB : 550€ avec Iberia

- Forfait Free à 15,99€ illimité en Afrique du Sud

- Toutes les infos sur les droits d'entrée dans les parcs et réserve du Botswana

- Routes hors parcs : soyez vigilants, une vache, une chèvre ou un âne est très vite arrivé(e)...

- Villes traversées : Palapye, Serowe, Letlhakane, Mopipi, Motopi, Maun, Kasane, Victoria Falls...