Carnet de voyage

Au bout du monde

F
Par
19 étapes
20 commentaires
15 abonnés
Dernière étape postée il y a 740 jours
Par Flop
Une française installée à Melbourne
Octobre 2016
76 semaines
Partager ce carnet de voyage
23
juil
23
juil
Publié le 26 juillet 2019

Comme on me l'a fait remarqué (à juste titre), ça fait un moment que je n'ai rien posté et je ne vous ai même pas montré mon nouvel appart. Pour expliquer le contexte, ici, on signe en général un bail d'un an avec la possibilité de renouveler. Notre précédent appart était sympa mais pas extra, et surtout il lui manquait une option presque indispensable en Australie : la CLIM ! On en a aussi profité pour nous rapprocher du centre-ville. Voila donc un aperçu de notre nouvelle location, Southbank, juste au sud du centre et pas trop loin de la plage non plus.

C'est environ la même distance pour moi pour aller au travail, et c'est quelques minutes de tram en moins pour Ethan. Assez de contexte, il est temps de voir des photos ! Excusez la déformation à cause du mode panorama, mais c'est pas grand donc c'est difficile de prendre du recul haha. Même surface au sol que notre ancien appart je pense, environ 45m², mais divisé en 2 chambres, ce qui permet à Ethan d'avoir son coin gaming ou jeux vidéos. Voila donc une photo du salon :

Du 15ème étage et exposé plein Sud (plein Nord pour la France), on reçoit pas mal de lumière !

Et avant d'arriver au salon, on traverse la petite cuisine ouverte.

Pas grand mais bien plus fonctionnelle que la précédente, plus de surface de travail 

Derrière la cuisine se trouve le bureau d'Ethan, un ordinateur, 3 écrans, 2 claviers et une playstation.

Cette pièce et la chambre à coucher se trouvent chacune d'un côté de la salle de bain, qui est tellement mieux que notre précédente salle de bain ! Elle était tellement ancienne que la baignoire était passée de blanc à jaune et on a eu beau la laver, frotter, gratter, elle restait pas accueillante. Et on a même un petit placard pour cacher notre machine à laver.

On traverse donc la salle de bain pour voir la 2ème chambre, petite mais c'est suffisant pour un lit et les placards sont intégrés, tout a été bien réfléchi ici. Et vous avez un aperçu de notre vue imprenable, mais attendez, c'est encore mieux depuis le balcon !

Sans plus attendre, le balcon, la vue est la plus impressionante de tous les apparts qu'on a visités et je dois avouer que c'est en grande partie pour ça qu'on (enfin surtout moi) a craqué pour cet appart.

Bizarrement, le centre ville de Melbourne est plutôt plat, tous ces gratte-ciels qu'on voit sont dans Southbank, le quartier des affaires, dont notre appart est juste au Sud, donc la meilleure vue de la ville si on veut le soleil et la skyline. Enfin le soleil, on le voit pas énormément ces derniers temps, c'est le milieu de l'hiver ici donc à 17h il fait nuit. Mais bientôt l'été reviendra avec ses 45° et je me plaindrai qu'il fait trop chaud... Et puis je sais que l'Europe est encore en canicule donc finalement, l'hiver à Melbourne et ses 10° c'est pas si mal 😉

Et pour répondre à Mariane, oui il y a une piscine dans le bâtiment, ainsi qu'une petite salle de sport et une terrasse avec barbecue et chaises longues, le tout en accès gratuit pour les résidents. Bon, il fait encore frais pour un barbecue et le bronzage mais la piscine couverte est bien appréciée en ce moment !

La piscine de 25m, et la terrasse commune
1
avr
1
avr

Ce n'est pas un poisson d'avril, on a enfin un appart ! Comme j'expliquais dans le précédent article, ça a pas été évident d'obtenir un appart et une fois le dit appart obtenu, il a fallu attendre que les précédents locataires partent. Ca devait être le 5 avril, puis finalement le weekend dernier, puis finalement dans la semaine, bref on a emménagé mercredi, juste avant le long weekend de Pâques. Ici, TOUT est fermé le vendredi saint (Good Friday comme ils l'appellent ici) et beaucoup de commerces font le pont de vendredi à lundi, ce qui est le cas de mon resto. Le temps de faire un peu de ménage et d'arrangement des meubles.

Je vous fais visiter ?

Alors on commence par l'entrée, on est appartement numéro 6 du 22 d'une petite rue tranquille.

Seul immeuble de la rue, tous nos voisins sont des petites maisons individuelles 

On pousse la porte et on arrive dans le salon/salle à manger, éclairé au fond par une immense fenêtre.

On traverse le salon pour aller au fond à droite, dans la petite cuisine.

Et quand on se retourne, on a un différent point de vue sur le salon.

Le mode panorama déforme un peu/beaucoup la photo... 

On continue avec la chambre ! Pas beaucoup de meubles mais beaucoup de rangements intégrés. Et comme dans le salon, grande fenêtre qui éclaire toute la pièce.

On accède à la salle de bains via la chambre, ce que je trouve un peu étrange mais bon. L'autre souci c'est l'état de la baignoire, en soi elle est propre mais elle a besoin d'un bon coup de peinture, à voir avec le proprio si on peut le faire nous-mêmes.

On a encore du boulot d'arrangement et de décoration, et surtout on doit acheter une télé ! Mais ça se fera au fur et à mesure, on a déjà une bonne base. Quiconque est de passage à Melbourne est bienvenu chez nous, on a un clic-clac 😀

A gauche la vue de la fenêtre du salon, et à droite la vue de la chambre
23
mars
23
mars
Publié le 23 mars 2018

I'm back! Pas facile de publier ces derniers mois, d'abord parce que je n'avais pas de contenu à publier puis ensuite je n'avais plus trop l'occasion de publier. Je vais récapituler pour ceux qui ça intéresse mais si vous voulez les nouvelles plus fraîches, sautez quelques paragraphes !

Donc, depuis mon dernier article j'étais retournée en Nouvelle-Zélande avec un visa touriste comme prévu. Mais mon plan de refaire le tour de l'île du Sud est tombé à l'eau, je n'avais plus le budget nécessaire et j'ai eu du mal à vendre ma voiture, soit disant je donnais à ma petite Polo plus de valeur qu'elle n'en avait réellement...

On a passé une année riche en aventures Polo et moi

Donc j'ai passé un mois au Chateau avec Ethan, qui y travaillait encore avant de finir fin novembre, puis on est rentrés tous les deux chez sa maman à Napier où j'ai passé les deux derniers mois de mon visa. J'ai été super bien accueillie et on a passé un été pépère, avec aussi son frère jumeau qui habite avec sa mère. On a fêté Noël chez leur tante sous un grand soleil et devant un festin ! Et pour le Nouvel an, on a profité du feu d'artifice sur la plage.

A Noël avec le sapin à gauche, et à un vignoble sur la droite

On a donc pris l'avion le 23 janvier pour Melbourne, Australie. Le but était de rester une ou deux semaines en auberge de jeunesse le temps de trouver un boulot et un appart. Ca s'est avéré bien plus compliqué que ça ! Pourtant je commence à avoir l'habitude des recherches de job dans une nouvelle ville, mais j'ai jamais eu autant de mal ne serait-ce qu'à obtenir un entretien. Faut dire que jusque maintenant, j'ai souvent décroché mes jobs suite à une période de woofing/volontariat, et puis on arrivait vers la fin de l'été. Bref, après 2 semaines infructueuses à Melbourne, on s'est dit qu'on allait tenter la Gold coast (côte dorée en français, pour le sable), coin très touristique donc qui aurait sûrement plus d'opportunités en hotellerie-restauration pour nous.

Gold coast, c'est beaucoup de soleil, de bateaux, de plages et encore du soleil (35° en moyenne quand on y était) 

Au final, au bout d'une semaine à Gold Coast, on avait pas eu plus de chance, quand Ethan a reçu un appel d'un carrossier à Melbourne. Il avait postulé sans trop y croire à un apprentissage de peintre (spray painter), parce qu'il voulait essayer autre chose que barman. La carrosserie en question lui proposait le poste directement sans entretien donc on est volontiers retournés à Melbourne sachant que l'un de nous avait un job qui l'attendait ! De mon côté, j'ai décroché un temps plein dans un restaurant une petite semaine plus tard. Je travaille donc à Rosco's@Chevron, un resto italien, où je m'occupe du bar, des cafés, des règlements, du téléphone, des commandes de livraison et autres petites tâches. C'est 40 heures par semaine et seulement un jour de congés donc ce sera bien pour économiser mais moyen pour voyager et voir le reste du pays.

Mon resto, décor plutôt sobre et avec des miroirs partout, on se sent observé ! 

Une fois la partie "emploi" réglée, il fallait trouver de quoi se loger. Oui parce que depuis deux mois tout pile qu'on est en Australie, on habite en auberge. Au moins, on a notre propre chambre double mais il faut partager salle de bains et cuisine. Et comme les jobs, le problème n'est pas de trouver celui qui nous plait mais d'avoir sa candidature acceptée. On a enfin obtenu un appart la semaine dernière, mais qui ne devait pas être libre avant le 5 avril, et hier on a été prévenu qu'il serait disponible ce weekend donc a priori on pourrait emménager ce dimanche. Ce qui serait un soulagement de pouvoir enfin se poser dans notre propre appart. En attendant je profite de la plage quand je peux, seulement 20 minutes en train et on fait le plein de vitamine D😀

 La plage de Brighton et ses cabanes peintes, et on aperçoit les dos de Thierry et Mathilde haha
23
oct

Si vous avez suivi, mon visa néo-zélandais s'est terminé le 4 octobre, il a donc fallu que je quitte le pays, bien à contre-coeur... Mais pas de panique, parce que j'y retourne dans 3 jours ! En attendant, je suis à Melbourne, je fais du shopping, je me promène, je vais à la plage bref je passe le temps.

Mon auberge de jeunesse depuis 3 semaines

La météo n'a pas été idéale malheureusement, ça a beau être l'Australie, Melbourne est tout au Sud du pays donc ils ont des saisons distinctes comme chez nous. Et là c'est la fin du printemps donc j'ai eu entre 10° et 30° suivant si le soleil était de sortie ou non.

Quelques gratte-ciels du centre

Après 3 mois à la montagne ça fait du bien de changer de paysage et de passer à la très grande ville (4 millions d'habitants !). Comme les villes de NZ, Melbourne est un mélange étonnant de neuf, d'ancien et de "en construction"

Melbourne est sur la côte donc il est facile d'aller à la plage depuis la ville, et j'ai retrouvé avec plaisir les vélos en libre-service comme les Vélov/Vélib/Vélocité etc. En 45 minutes de pédalage, j'étais de mon auberge au sable fin. Je dois avouer que j'attendais un peu mieux de la plage mais on m'a dit qu'il fallait s'éloigner de la ville pour trouver de vraiment belles plages, ce que j'ai eu la flemme de faire.

Bon c'est quand même pas mal !


Un coucher de soleil sur la mer, c'est toujours magique

Une chose que j'ai vraiment apprécié à mon auberge, c'est le "rooftop" soit le toit aménagé avec des transats et une super vue sur les gratte-ciels !

Il y aussi en plein centre-ville un grand parc avec un lac et une chouette vue sur la skyline.

Le lac avec la skyline en fond

Bref Melbourne est une ville sympa mais je meurs d'impatience de retourner en Nouvelle-Zélande ! L'Australie, ce sera pour plus tard.

11
sept
11
sept
Publié le 12 septembre 2017
C'est encore l'hiver au Chateau Tongariro !

Comme je vous le disais dans mon dernier article il y a 2 mois, je ne me vois pas encore quitter la Nouvelle-Zélande. C'est un pays qui me convient sur beaucoup de points : la culture est occidentale pourtant on est au bout du monde par rapport à l'Europe, le climat est tempéré mais tropical quand même, les paysages sont époustouflants et tellement variés pour un si petit pays, et les kiwis sont des gens accueillants, attachants et détendus. Bref, partir si tôt m'aurait énormément déçue alors j'ai décidé de prolonger mon séjour de 3 mois. Je ne peux malheureusement pas obtenir un renouvellement de mon visa de travail, alors je dois opter pour un visa visiteur, qui me permettra uniquement d'être dans le pays et voyager. Et pour obtenir le visa visiteur simplement et éviter la paperasse d'une demande de visa, je vais passer 3 semaines en Australie et quand je reviens en Nouvelle-Zélande, ils n'auront qu'à tamponner mon passeport. Passeport que j'ai enfin récupéré après 5 mois sans passeport haha.

Mount Ngauruhoe, connu comme la montagne du destin dans le Seigneur des Anneaux 

A part ça, la vie au château se passe bien. J'ai fait un peu le tour de tous les cafés et restaurants de l'hôtel, j'ai aussi travaillé lors de fonctions comme conférences, anniversaires ou mariages. J'ai l'occasion de m'entraîner à faire des cafés et voir divers aspects de l’hôtellerie, c'est tout bénef ! Et puis l'équipe est multiculturelle et en majorité jeune, même si les latinos et les français sont en grande majorité, je travaille avec des britanniques, kiwis, polonais, indiens, argentins, uruguayens etc. Malheureusement, les superviseurs auraient besoin de cours sur l'encadrement d'une équipe et la communication, ce qui explique le renouvellement constant de l'équipe.

Travail, visites et soirées, je m'ennuie pas et je profite au maximum de mon temps limité ! 

Je regrette un peu d'avoir du quitter l'île du Sud parce que c'est la plus sauvage et variée niveau paysages, mais l'avantage d'être revenue sur l'île du Nord c'est que je revois les lieux et personnes que j'ai côtoyées pendant mes 6 premiers mois ici. J'ai passé un weekend dans mon hôtel du Coromandel, puis dans mon café à Matamata, j'ai vu une amie à Auckland et j'ai passé quelques jours dans la famille de mon copain sur la côte Est.

Le café hobbit s'est offert un mur peint, et à droite le Coromandel toujours aussi époustouflant

Et puis il me restait des choses à visiter donc je profite de mes journées de repos pour faire du tourisme

La plage de Ohope, côte Est, et un effet miroir sur un lac à proximité

Rien qu'autour du Château, les paysages valent le détour et il suffit de monter à la montagne, littéralement en haut de la rue pour profiter de la neige et de la vue sur le plateau. Et à une heure de route se trouve Taupo et son lac pour tremper les pieds, bon ok l'eau est fraîche.

Il a encore neigé cette semaine malgré le début du printemps...

En résumé, je suis en Nouvelle-Zélande jusque fin janvier puis a priori je file en Australie pour à nouveau un an de visa vacances-travail.

Tairua plage, côte Est
7
juil
7
juil
Publié le 13 juillet 2017

Déjà 9 mois que je suis en Nouvelle-Zélande ! Et moi qui pensais rester 4 ou 5 mois, c'était sans compter que j'allais adorer ce pays et ses habitants et 3 mois semblent trop peu avant de devoir partir. Le but est d'en profiter à fond alors j'ai du quitter Hokitika et mon petit bar "le Woodstock" parce qu'avec l'hiver, le tourisme ralentit sur la West Coast et il y avait de moins en moins de clients donc de travail. C'est à contre-cœur que j'ai dit au revoir aux locaux, ils m'avaient vraiment adopté et je faisais partie de la communauté mais il faut bien continuer. Donc j'ai trouvé un autre travail et voila une semaine que je travaille au "Chateau Tongariro", au centre de l'île du Nord. Hôtel 4* dont les maître-mots sont élégance et tradition, on est bien loin de ma taverne country ! Uniforme noir, cravate, tablier, "sir" et "madam", je dois m'habituer à une clientèle plus exigeante et moins relax.

Photos trouvées sur internet, en haut à droite le lounge et en bas à gauche le restaurant 

Je suis food and beverage attendant donc suivant les jours je peux faire le service au restaurant ou prendre les commandes, faire les cafés au salon ou travailler au bar etc. Bref c'est très varié et j'aime ça ! En une semaine je n'ai pas encore tout vu, il y a un restaurant, un lounge, 2 cafés et une taverne. Mais avec plus de 40h de travail par semaine je devrai vite faire le tour ! Et c'est l'idéal pour économiser pour la suite de mes aventures qui m'emmèneront sûrement en Australie.

L'hôtel est au pied d'une station de ski et on est à 1300m d'altitude ici donc quand je suis arrivée, les 3 montagnes autour du château étaient enneigées, c'était beau, sauf que depuis hier l'île du Nord est sous une tempête de neige donc on a au moins 50cm de neige dehors, je n'ai jamais vu ça même en France ! Les routes sont fermées donc pas de livraison donc pas de nourriture autre que les réserves, et la station électrique du coin a sauté suite à trop de coupures donc on a pas eu d'eau cet après-midi mais c'est réparé. Ça fait un peu d'animation ici !

Polo est coincée sous une impressionnante couche de neige 

Avec plus d'une centaine d'employés, c'est le plus gros établissement où j'ai travaillé et bizarrement je me suis très vite adaptée. Il faut dire que cette année j'ai mis mes capacités d'adaptation à l'épreuve ! Entre nouveaux boulots et nouveaux woofing, nouvelles tâches et nouvelles personnes à chaque fois, je suis sortie de ma comfort zone comme on dit. Comme l'endroit est au milieu de nulle part (oui encore une fois, j'ai le don pour tomber dans des endroits improbables), on est logés sur place dans un bâtiment pour les employés, loin du luxe de l'hôtel mais au moins c'est convivial et on est à 3 minutes à pied du travail. Bon en ce moment il me faudrait des chaussures de ski voire des bâtons mais encore une fois, c'est une expérience.

A droite, le mont Ngauruhoe (Mount Doom) et à gauche le mont Ruapehu

Je suis partie pour passer la saison de ski ici soit jusque fin septembre, ce qui sera aussi la fin de mon visa en Nouvelle-Zélande 😦 Toutes les bonnes choses ont une fin comme on dit !

21
juin
21
juin
Publié le 22 juin 2017

JOUR 5 - les glaciers

A 2 heures de route au Sud de Hokitika, on trouve les glaciers Franz Joseph et Fox glacier. Pour la première fois, le soleil n'était pas au rendez-vous mais les paysages en étaient d'autant plus impressionnants.

aOn ne voit pas bien comme c'est sombre mais entre les montagnes il y a une langue de glace

JOUR 6

Beaucoup de route ce jour et plusieurs arrêts en chemin pour profiter des points de vue.

JOUR 7 - Queenstown

C'est LA ville touristique de l'île du Sud. On y croise donc beaucoup de touristes, en particulier asiatiques, et l'hiver est tout aussi agité puisque les stations de ski sont tout proche. La ville est construite autour d'un lac donc on a profité d'un petit tour du lac avec un drôle de capitaine, c'était un personnage !

Notre bateau et un gros kiwi !

JOUR 8 - Miford sounds

Ma deuxième visite préférée après Abel Tasman ! Le bateau remonte entre les montagnes pour arriver au bout du chenal et on est tombé sur un des rares jours ensoleillés, c'était à couper le souffle.

Et encore de magnifiques paysages en chemin, la route fait partie de la visite en Nouvelle-Zélande.

JOUR 9 - Glenorchy

Encore du très haut niveau les paysages, heureusement qu'on pouvait alterner la conduite entre Thierry et moi pour profiter du paysage en tant que passager. On a longé le lac de Queenstown pour arriver au petit mais adorable village de Glenorchy. C'est dans cette forêt qu'est mort Boromir pour les fans du Seigneur des Anneaux 😉

JOUR 10 - Invercargill

Rien d'intéressant à la ville d'Invercargill en elle-même, on ne s'est même pas arrêté. Par contre la côte vaut le coup, on a fait le détour par un tronçon qui s'appelle les Catlins.

JOUR 11 - Dunedin

Enfin une ville intéressante ! Dunedin est surnommée la ville la plus européenne de Nouvelle-Zélande, c'est sûrement pour ça qu'elle m'a plu. C'est la première fois que je retrouve des bâtiments si anciens et bien entretenus.

JOUR 12 - Oamaru

Une deuxième ville très charmante, le style victorien c'est mon truc !

JOUR 13 - Christchurch peninsula

Juste au sud de Christchurch se trouve une petite péninsule qui abrite Akaroa, la ville française parce qu'à une époque l'île du Sud était française, bien dommage qu'on l'ait laissée aux anglais... Vue imprenable sur la mer depuis les collines bien typiques du pays puis charmante petite ville au bord de l'eau.

JOUR 14 - Christchurch

Vous avez sûrement entendu parler de Chirstchurch comme la ville qui a souffert d'un fort tremblement de terre il y a 5 ans. Elle n'en est clairement pas remise et le centre est encore en pleine reconstruction. C'est une ville qui a du charme et c'est intéressant de voir les dégâts et comment les bâtiments très modernes côtoient les plus anciens, et comment le temporaire est finalement ancré dans le paysage. Un quartier entier est fait de containers qui abritent cafés et magasins !

Et voila, c'était la fin du roadtrip puisque les garçons prenaient l'avion le dimanche. Pour ma part, je prenais un bus direction la West Coast pour retrouver ma voiture, mon bar et mes amis à Hokitika. Mais le trajet en bus réservait encore des surprises ! J'ai eu la chance d'être la seule dans le bus et de tomber sur un chauffeur super sympa qui s'arrêtait aux points de vue pour me laisser prendre des photos.

24
avr
24
avr
Publié le 10 juin 2017

A la dernière étape, j'étais sur le point de rejoindre Thierry et Olivier et embarquer avec eux en roadtrip de l'île du Sud. Pour rappel, la Nouvelle-Zélande est composée de 2 îles, j'ai passé pratiquement 6 mois sur l'île du Nord, la plus urbanisée et peuplée, il était temps que je vois l'île du Sud, plus nature et sauvage. Et j'ai pas été déçue ! J'aurais tellement de magnifiques photos à poster, et tellement d'images en tête qui rendent pas aussi bien en photos qu'en vrai, mais il a fallu faire un tri. Voila donc un condensé de ce qu'on a vu durant ces 2 semaines de voyage, courtes mais intenses.

JOUR 1 - Picton. C'est la ville d'arrivée du ferry entre les 2 îles, après 3h30 de traversée, magiques s'il fait beau, chaotiques si la mer est agitée, je peux vous dire que j'ai eu droit aux deux extrêmes...

JOUR 2 - Abel Tasman National Park. Le paradis !! Sable fin, eaux turquoises, forêt tropicale, vraiment le décor de carte postale que je rêvais de voir. Le bateau-taxi nous dépose à un point, on marche plus ou mois (quelque chose comme 3h dans mon cas) puis le bateau nous récupère et nous ramène au parking.

JOUR 3 - Westport. Encore de magnifiques plages et vues sur la mer. Et pour le coucher de soleil, on était à Pancake rocks, si vous regardez les rochers de près on dirait des centaines de crêpes empilées.

JOUR 4 - Hokitika. Évidemment j'ai présenté mon bar aux garçons et on a même été invités à dormir gratuitement dans les chambres du personnel. Ils ont aussi rencontré mon copain et mes amis dans le "shed", une sorte d'atelier/garage où les kiwis se retrouvent pour boire un coup entre amis/voisins.

La suite au prochain article !

21
avr
21
avr
Publié le 21 avril 2017

Trois mois depuis mon dernier article, il s'en est passé des choses ! J'ai fini mon boulot à l'hôtel du Coromandel le 10 février puis je suis descendue à Matamata, petite ville qui abrite le seul lieu de tournage visitable du Seigneur des Anneaux. J'ai passé 3 semaines chez un couple qui tient un café décoré sur le thème du Hobbit. Café, muffins, touristes etc, c'était top !

Le Dew drop inn café 

Ensuite ma copine américaine Anna m'a rejoint et on est parties en roadtrip (= quand on voyage et qu'on change de lieu chaque jour). On a fait le tour de l'île du Nord en 1 mois, en camping quand il faisait beau et sinon en auberge de jeunesse. Je voyais enfin du pays après 4 mois passés dans le Coromandel ! Bon je me plains pas parce que le Coromandel c'est paradisiaque et en voyant le reste de l'île, effectivement je ne pouvais pas tomber mieux. Un petit concentré de ce que j'ai vu :

Le Northland, la péninsule au Nord d'Auckland

On a été invitées par notre ancien boss à passer une nuit sur son yacht, première fois que je montais sur un bateau autre qu'un ferry ! On sent plus les vagues mais la mer était calme quand même.

Sur le bateau de mon ancien manager

Puis on a fait le Tangariro crossing, une rando d'une journée sur un volcan actif. 19km, 6h30 de marche et des centaines de marches !! Mais d'en haut on a une chouette vue sur les montagnes, lacs et autres volcans.

Tongariro alpine crossing 

Toutes les bonnes choses ont une fin donc notre tour s'est terminé fin mars lorsqu'Anna a commencé à travailler à Nelson, au nord de l'île du sud. J'ai passé 2 semaines chez elle, on avait notre petite routine, boulot, gym ou piscine, thé et dodo ! Comme vous le savez, je ne suis pas faite pour être sédentaire donc j'ai repris la route en descendant plus au sud pour un nouveau Helpx.

L'appart d'Anna et des couchers de soleil incroyables sur la côte de Nelson

Je suis donc depuis deux semaines à Hokitika, jolie petite ville sur la côte Ouest. Je suis hébergée dans un restaurant/pub en échange de 5h par jour de service au bar et une heure de ménage. Donc j'élargis mon expérience en restauration, après le café, le bar ! C'est vraiment sympa parce que c'est la taverne du coin donc les mêmes têtes reviennent presque chaque soir, mais ils ont aussi un coin camping donc on a beaucoup de jeunes internationaux en voyage comme moi.

Mon bar, le Woody ! (Woodstock hotel) 

Et voila un aperçu de ce qu'on peut voir autour de ce petit coin de paradis :

Lake Kaniere et Hokitika gorge 

Dimanche je remonte au ferry pour récupérer Thierry et Olivier, et on est partis pour deux semaines de roadtrip de l'île du Sud !

21
janv
21
janv
Publié le 21 janvier 2017

Il y a 2 semaines, j’ai enfin eu 2 jours de congé consécutifs, et comme le resto n’était pas submergé lors du deuxième, j’ai eu droit de prolonger un 3ème jour. Alors évidemment j’en ai profité pour partir explorer du pays, même si malheureusement ma collègue Anna a dû travailler donc n’a pas pu venir avec moi (eh oui, il en faut qui bossent). Depuis un moment, j’étais intriguée par la ville de Rotorua, au centre de l’île du Nord, alors j’ai bravé les 4h30 de route pour aller voir ce qui s’y passait. Et je n’ai pas été déçue ! C’est de loin le lieu le plus étonnant que j’ai vu en Nouvelle-Zélande, et dans le top 3 de tout ce que j’ai vu dans ma vie.

Rachel Spring, 212°F

A Rotorua, la croûte terrestre est plus fine donc on trouve des sources chaudes dans toute la ville (hot springs), des bains de boue bouillonnante (mudpools), des geysers, bref une activité géothermique étonnante. J’ai jamais aimé les SVT (désolée Mlle Dausy) mais voir tout ça en vrai c’est fascinant, alors j’ai visité 2 sites qui regroupent un peu de tout : « Wai-O-Tapu », à 20 minutes au Sud de la ville, où on peut voir un geyser, des sources chaudes à plus de 100°C, des terrasses multicolores dues à quelques composants chimiques, un lac vert fluo et enfin la fameuse Champagne pool, un grand bassin au contour orange (de l’arsenic entre autre) et au centre bleu lagon, le tout à plus de 70°C à la surface donc je vous laisse imaginer la vapeur que ça dégage !

Artist palette en haut à gauche, Oyster Pool à côté et la Champagne pool en bas à gauche 

Et puis j’ai fait « Te Puia », qui a lui 3 geysers actifs et autant inactifs, un paquet de mudpools qui croassent, des sources chaudes qui bubullent, et la différence c’est la reconstitution d’un village Maori, où j’ai vu un petit Haka. Si vous avez entendu parler des All Blacks, l’équipe de rugby de NZ, vous savez que le Haka c’est la danse guerrière qu’ils font avant chaque match pour intimider l’adversaire.

Le Pohutu geyser, et une mudpool

Et puis il suffit de se promener dans les rues de Rotorua pour tomber sur des sources chaudes, dans un parc, au bord de la route et dans les jardins des gens ! C’est vraiment incroyable de voir de la vapeur de loin et en s’approchant de tomber sur un étang de boue fumante, le pont qui le traverse permet de se retrouver au milieu de la vapeur et là c’est un paysage lunaire ou de fin du monde, toute végétation est sèche, pas de poisson ni d’oiseau, ça fume et ça boue, c’est gris et marron, brr. Évidemment, certains ont vu le potentiel touristique donc Rotorua est connu pour ses spas et on trouve même des footpools gratuites, petits bassins où tremper les pieds.

Ca bout partout, même dans les jardins
Vous voyez la fumée que dégage l'étang ??
De loin, et une fois dans le parc 


Après ces trois jours d’exploration, j’étais bien contente de retrouver mon hôtel et mes collègues et reprendre le travail. La haute saison est déjà retombée, on a été vraiment chargés entre Noël et le 10 janvier mais depuis c’est retombé. En revanche on est bien occupés côté mariages, un chaque weekend pendant 3 semaines à partir de ce weekend. Après ça, il sera peut-être temps de reprendre la route pour voir autre chose que la péninsule de Coromandel ! Mais ce sera pas évident de partir, je me suis vraiment habituée aux gens ici et au confort de mon chalet…

Un petit bout de Haka 
Art maori 
19
déc
19
déc
Publié le 19 décembre 2016

Pas beaucoup d’articles ces derniers temps parce que pas beaucoup de nouveau, je n’ai pas eu l’occasion de bouger depuis fin novembre... On a été un peu occupés ces deux dernières semaines avec 2 mariages à l’hôtel. Ça veut dire quelques jours de préparation, deux ou trois jours de mariage où l’hôtel est complet et quelques jours de ménage. La journée de mariage type ici commence par la cérémonie à 15h, qui dure entre 30 minutes et une heure, puis garden party jusqu’au diner qui est servi vers 19h30. Ensuite fiesta mais pas jusqu’au bout de la nuit, l’hôtel a obligation de fermer à 1h du matin !... Pour ma part, j’étais au service lors de la garden party donc champagne, canapés et bière à volonté pour les 80 invités le 10 et 50 le 17. C’était sympa de voir le jardin, le restaurant et les chalets remplis, et l’ambiance festive de mariage. J’ai maintenant ma collègue Anna, américaine, pour partager le travail et voyager ensemble.

Coucher de soleil avec tout au fond et tout petit, Auckland

Il y a deux semaines, on est allés camper avec un autre volontaire pas très loin de Port Charles, à Port Jackson. Le camping était au bord de la mer et on a eu un magnifique coucher de soleil et une super rando le lendemain. Et mercredi dernier, pour notre seul jour de congé en 2 semaines, on a fait 2h de route pour aller à Thames, ville où se trouve le cinéma le plus proche de l’hôtel, pour voir le nouveau Star Wars et profiter d’une journée à la ville, c’est dépaysant par rapport à notre forêt habituelle 😉

Comme je vous avais dit, les managers avaient prévu pour les nouveaux employés une formation machine à café, début décembre. Il se trouve que ce n’est pas une science exacte, donc c’est avec la pratique que je ferai un bon café. En attendant, c’est buvable mais pas extraordinaire d’après ceux qui l’ont testé, tout un art… Alors chacun son tour, on prépare les cafés pour le reste de l’équipe et on voit les retours.

Mon premier café fait par moi-même ! 

La Nouvelle-Zélande est en été depuis le 1er décembre, mais on ne peut pas encore dire que ça se sente… Ces derniers jours ont été plutôt frais, très venteux et même pluvieux, sauf pour les 2 jours de mariage ! J’attends avec impatience que l’eau se réchauffe pour profiter des superbes plages à 5 minutes de l’hôtel et pouvoir enfin se baigner ! Encore une fois, Noël sous le soleil, ça va faire bizarre... Bonnes fêtes à tous ! Un peu en avance, mais comme vous le savez, je suis pas très connectée en ce moment.

29
nov
29
nov
Publié le 29 novembre 2016


Voilà pile 3 semaines que je suis de retour à Tangiaro, et l’endroit n’a pas perdu de sa magie ! Je découvre du pays, j’apprends des choses, je travaille mon anglais. Le seul point négatif, c’est que c’est encore le calme avant l’été donc peu de monde, ni client ni volontaire. Heureusement que l’équipe est super sympa ! La semaine dernière est arrivée Kimberley, la nouvelle chargée d’événementiel. Son boulot sera d’organiser les mariages et fêtes. Si j’avais pu, j’aurais postulé là-dessus mais il faut être résident NZ. Et lundi est arrivée Anna, une américaine qui comme moi était volontaire et ça lui a plu alors elle revient pour l’été, faire comme moi, un peu de tout.

Ma chambre, le salon, la cuisine et la terrasse, vue sur la montagne et la mer, sympa pour le petit-dèj

Je vous présente enfin ma maison, Haku Lodge. C’est le chalet réservé pour les volontaires et employés. 5 lits, 3 chambres, 2 salles de bain, un clic-clac, on peut y héberger jusqu’à 8 personnes. Actuellement, on est 3 donc chacun a sa chambre, c’est le luxe, il manque juste une connexion internet ;)

En haut un des 4 jacuzzi, et en bas la salle de restaurant et le bar 

Niveau travail, je continue d’alterner entre ménage des chalets, service et un peu de cuisine. J’ai 2 jours de congé consécutifs (c’est pas systématique en NZ) ce qui me permet de voyager, en plus c’est lundi et mardi donc j’évite la surpopulation du weekend.

Je me suis enfin faite à l’idée qu’en Nouvelle-Zélande, les villes n’avaient aucun intérêt : le pays est récent (premiers colons britanniques milieu 19ème) donc il n’y a pas de monument historique, pas de vieilles pierres, peu de musées. Ce sont les sites naturels qui valent le détour, les montagnes, les forêts, les plages évidemment, les sources d’eau chaude etc. En général, ça implique de marcher un peu pour arriver à l’endroit désiré, je me suis donc mise à la rando avec plaisir !

Le weekend dernier, je suis descendue à 150 km au Sud de Tangiaro, à Tauranga, une ville sans intérêt comme prévu, mais sur le chemin je me suis arrêtée à Cathedral Cove, un site naturel où la roche créé une arche, d’où le surnom de cathédrale. L’endroit est magnifique, plage de sable fin, eau limpide, mais on est loin des plages désertes de Coromandel, il y a beaucoup de touristes ici, déjà à cette période. Et je suis montée en haut du Mont Mauganui, petite marche de 40 minutes mais tellement raide que la montée est un calvaire et la descente est glissante. Mais arrivée en haut, ça vaut le coup ! Superbe vue à 360° sur îles, plages, océan, et ville.

Comme me demandait pépé Claude, j’ai encore du mal avec l’accent kiwi. J’ai entendu peu de vocabulaire spécifique à la NZ, mais c’est vraiment la prononciation et le débit qui le rendent compliqué. J’imagine la difficulté pour les français qui viennent ici sans être déjà habitués à l’anglais… Les managers ont plein d’histoires de français en woofing à Tangiaro, et des erreurs de langage ou prononciation qui mènent à des double-sens… gênants ! Ça inclue beach et sheet évidemment, je vous laisse imaginer les phrases. Moi j’ai eu droit à « Tu parles vraiment bien anglais pour une française » 4 ou 5 fois déjà, ce que je prends comme un compliment, mais j’aimerais bien enlever le « pour une française » et ce sera parfait 😛

7
nov
7
nov
Publié le 15 novembre 2016

Vous avez peut-être entendu parler du tremblement de terre en Nouvelle-Zélande dimanche midi (heure française), peut-être même avant moi parce qu'il était minuit ici et je dormais tranquillement. Je l'ai appris au petit-déjeuner, mais les services de sécurité/défense sont passés chez les managers à 2h30 du matin pour conseiller d'évacuer à cause du risque de tsunami. Oui c'est beau d'habiter sur la côte... Finalement, ils ont gardé un œil sur les infos et l'alerte a été levée progressivement. Pas de tsunami, mais des dégâts matériels sur l'île du Sud et interdiction d'aller à la plage de la journée évidemment 😦

Je suis donc bien arrivée à l'hôtel où je vais travailler cet été (hiver pour vous, vous l'aurez compris). Mais avant de commencer ici, j'ai fait un dernier petit woofing d'une semaine à Muriwai beach, près d'Auckland. La famille avait un petit cottage à côté de leur maison, comme une dépendance au fond du jardin. Ils voulaient le retaper pour le louer cet été, donc peinture, ménage et rangement, ce que je préfère! Et j'avais le cottage pour moi toute seule 😀

Le salon en haut à gauche, la cuisine à droite et une chambre et vue d'extérieur du cottage

Tout n'est pas fini mais j'ai bien avancé, en revanche la famille aurait pu être plus accueillante, les repas n'étaient pas inclus et ils ne m'ont jamais invitée à boire un thé ou discuter. On a un peu échangé vendredi 4 novembre parce que c'était Guy Fawkes night, une fête British où chacun fait un petit feu d'artifice dans son jardin. Je suis sortie, intriguée par le bruit des pétards et l'odeur de brûlé, mais ils ne m'auraient même pas prévenue ! A part ça, j'étais à 2 minutes de la plage, et, moins commun, d'une colonie de fous de bassans !

les petites tâches blanches sur la roche, c'est les mouettes !

Revenons à nos moutons (c'est le cas de le dire), je suis arrivée à l'hôtel dimanche 6 au soir et je commençais lundi matin. J'ai un peu plus de précisions sur mon poste : je suis FOH/cleaner/aide en cuisine. Front of House c'est le côté service aux personnes qui séjournent à l'hôtel, serveuse au restaurant, au bar et à la machine à café. Ce qui est super puisque c'est des jobs où l'expérience est souvent requise, donc je vais apprendre sur le tas et ils ont un représentant de la machine à café qui vient nous faire une formation fin novembre, avec ça je pourrai travailler dans tout resto ou café si je veux, du moins en NZ 😀

Un tout petit aperçu d'un chalet, je mettrai plus de photos la prochaine fois

Peu de monde en début de semaine donc on m'a surtout montré comment fonctionnaient les choses et j'ai du aspirer les araignées des 12 chalets, 75 m² chacun et on est dans la forêt donc autant dire que ça a pris 2 jours ! Enfin le weekend dernier, l'hôtel recevait un groupe de 20 personnes en tour organisé, pour 2 nuit, donc accueil et service, j'ai adoré ! La moyenne d'âge était de 70 ans alors tous très polis et gentils comme tout, c'était un plaisir. Mais 12 chalets utilisés donc 12 chalets à nettoyer et autant de draps et serviettes à laver, sécher, ranger... D'après ma chef y en a pour 3 jours ! Et pour ma première journée de ménage, j'ai fait 2 chalets en 5 heures, alors que ma collègue en fait un en une heure, je suis pas rentable 😛

On est à nouveau tous seuls sur le site, heureusement que les managers sont sympas et qu'il y a vraiment une bonne ambiance de travail ! Mais j'ai hâte que ce soit la pleine saison, et surtout la saison des mariages (la cérémonie et la réception ont lieu dans le parc de l'hôtel), le premier est le 9 décembre, ça va faire drôle un mariage en décembre !

Coucher de soleil sur la mer de Tasman 😀
24
oct

Une bonne nouvelle pour démarrer : j'ai un job pour l'été ! Pour rappel, les saisons sont inversées avec l'hémisphère Nord, donc l'été ici c'est entre novembre et février. C'est l'hôtel 4* où j'étais en woofing la semaine dernière qui m'a proposé de revenir pour un travail, rémunéré cette fois. Si j'ai bien compris, je ferai un peu de cuisine, un peu de réception, au café et avec les chalets, donc ce sera varié, ça me plaît. Le petit inconvénient c'est qu'il n'y a ni réseau téléphone ni internet là-bas... Bon, ça fait aussi le charme de l'hôtel, et il y a un café à une quinzaine de kilomètres qui propose du wifi donc j'aurai la possibilité de capter de temps en temps, pour mettre à jour mon carnet de voyage ! Mais si vous voulez m'écrire, voila l'adresse : Tangiaro Kiwi retreat / 1299 Port Charles Road / Port Charles 3584 / Nouvelle-Zélande

L'auberge de jeunesse où j'ai passé la semaine, à Opoutere 

Depuis lundi dernier, je suis en "work for accomodation" dans une auberge de jeunesse, c'est-à-dire qu'en échange de 2h de travail par jour, je ne paie pas mon lit. C'est un bon système parce qu'on économise le coût de l'hébergement mais en plus on s'approprie le lieu, c'est un peu notre auberge après l'avoir nettoyée de fond en comble pendant une semaine ! On a aussi fait un peu de désherbage, les lits à faire quand des personnes partaient, mais surtout un bon ménage de printemps. Je dis "on" parce que je suis encore avec Maiju, ma copine finlandaise qui m'a suivie depuis l'hôtel Tangiaro.

Waihi et Martha open pit, une mine d'or à ciel ouvert

Le village d'Opoutere a de très belles plages, mais pas grand chose d'autre à voir malheureusement. On a fait un tour à Waihi, une ville tournée vers l'extraction de l'or avec une mine toujours en activité. La Nouvelle-Zélande a connu une ruée vers l'or à la fin du 19ème siècle, beaucoup d'européens sont venus pour ça et on en voit des traces un peu partout dans le pays. Je vous tiens au courant si je trouve une pépite !

Coucher et lever de soleil (6h12 du matin), et un van brûlé pour une raison inconnue

En faisant un peu de route, on est allées à Hot Water Beach, un lieu très touristique en NZ. Si j'ai bien compris, il y a une source d'eau chaude sous la plage suite à une activité volcanique. Donc en creusant une petite piscine dans le sable, on peut se faire un petit jacuzzi à 60°. En réalité, c'est tellement bondé qu'on a juste eu la place de mettre les pieds dans l'eau, et 60° c'est très chaud pour les pieds !

Hot Water beach, chacun vient avec sa pelle et son seau et creuse sa piscine-jacuzzi

Mardi, je quitte Opoutere pour passer une semaine à Muriwai beach, sur la côte Ouest cette fois. Je serai à nouveau en woofing, chez une famille qui a un cottage à retaper avant de pouvoir le louer cet été. Et je commence le travail à l'hôtel lundi 7 novembre 😀

13
oct
13
oct

Pour ceux qui ne connaissent pas, le Wwoofing c'est le fait de travailler quelques heures chez des gens en échange du gîte et du couvert. J'avais donc trouvé cet hôtel 4* "Tangiaro Kiwi retreat", qui cherchait du monde pour une dizaine de jours. L'hôtel compte 16 chalets dispersés sur un joli terrain, un café-restaurant et un spa. L'offre était de travailler 4h contre le petit-déjeuner, le déjeuner et l'hébergement. Mais le tout en version 4* donc repas au restaurant, accès au spa, chalet spécial wwoofers avec vue sur la mer et la montagne, qui s'avère être loué en temps normal à 250€ la nuit !

Tangiaro Kiwi retreat

Le travail était varié, on a commencé par du jardinage, puis une clôture extérieure à repeindre, un peu de service au restaurant et le dernier jour on a eu la chance d'assister au Spring festival (eh oui, c'est le Printemps ici) où j'étais particulièrement contente de faire les milk shakes et les glaces 😀

L'hôtel est situé au Nord de la péninsule de Coromandel, un coin MAGNIFIQUE, et à 5 minutes de l'hôtel en voiture on avait déjà des belles plages, sable blanc, eau turquoise, montagnes vertes, la totale. On a eu 2 jours de repos donc avec Maiju, on en a profité pour faire 2 petites randonnées, l'une vers une cascade et l'autre sur une montagne avec un point de vue sur la péninsule. On a eu la chance d'avoir la majorité du séjour ensoleillé !

Une petite cascade, le point de vue à la fin de la randonnée et deux magnifiques plages, Little Sandy bay et Sandy bay 

L'équipe qui travaille là-bas est exceptionnelle, j'ai eu un accueil super, et ils prennent vraiment soin de leur woofers, j'ai eu beaucoup de chance pour une première expérience. Au début j'étais avec une Polonaise, Ilona, puis elle est partie et est arrivée Maiju, une Finlandaise. On a bien accroché alors je l'ai embarquée avec moi à mon deuxième wwoofing, mais je vous raconterai tout ça plus tard. On a aussi eu un couple germano-américain mais je les ai pas vus longtemps.

A gauche avec Maiju et nos uniformes de l'hôtel, et à droite avec Katrin et Daman, les managers/hôtes 

Bon je fais la maligne mais il y a aussi des inconvénients en Nouvelle-Zélande ! Le soleil tape très très fort, même si on ne le sent pas avec le vent ou les nuages, c'est vicieux. J'évite les T-shirts avec des formes étranges parce que 30 minutes suffisent pour avoir la forme tatouée en bronzage, malgré la crème solaire... j'ai déjà un magnifique triangle dans le dos à cause d'un t-shirt dos nu. Et il y a ces petites bêtes voraces, les sand flies, mi-mouche/mi-moustique, elles piquent et laissent un bouton 10 fois plus démangeant qu'un bouton de moustique... En revanche, aucun serpent, pas d'araignée dangereuse (enfin juste une), pas d'ours, pas de loup, en gros rien de dangereux pour l'homme quand on se promène dans la forêt.

Le début d'une randonnée 

Je suis restée dans ce lieu paradisiaque jusqu'au 24 octobre, et puis je m'étais engagée auprès d'une auberge de jeunesse un peu plus loin donc il a fallu partir. Je suis actuellement à Opoutere, sud de la péninsule de Coromandel, et je retourne à Auckland lundi 31 pour quelques jours avant de... suspens !

12
oct
12
oct
Publié le 25 octobre 2016

Me voila de nouveau connectée ! Après 12 jours au milieu de la forêt, je retrouve un peu de réseau téléphone et un wifi libre qui fait de son mieux. J'en profite pour rattraper mon retard dans mes nouvelles, à commencer par vous présenter ma nouvelle voiture qui va faire le tour du pays avec moi, Polo ! (non c'est pas très original comme nom pour une Polo)

Polo à Auckland, puis Polo à la campagne 

Je voulais une petite voiture, passe-partout, et si possible manuelle alors que l'automatique domine ici, et j'ai trouvé cette petite Volkswagen de 1999 pour 1800 dollars néo-zélandais, soit 1150€. Elle n'a "que" 123 000km, pas beaucoup pour son âge, ce sera sûrement un avantage pour la revendre à la fin de l'année.

Par contre j'ai découvert que les routes ici sont pas toujours goudronnées, c'est un 4x4 que j'aurais du acheter !

On passe du goudron aux graviers... 

Après une semaine à Auckland à régler les affaires administratives, j'ai enfin pu prendre la route mercredi 12 octobre et quitter la grande ville. J'ai bien pris mon temps pour m'habituer à la voiture et à la conduite à gauche, même si j'avais déjà conduit en Irlande. J'ai pu profiter des magnifiques paysages en chemin pour la péninsule de Coromandel, et après 5h de route (c'est pas si loin mais faut compter les pauses photo et les routes non goudronnées !) je suis arrivée à "Tangiaro Kiwi retreat", un super hôtel 4* perdu dans le bush.

Plus de détails au prochain épisode !

Une plage et un motel "Avalon" vus en chemin, et ma tête pour que vous l'oubliez pas 😉
8
oct
8
oct
Publié le 9 octobre 2016

Voila 3 jours que je suis à Auckland, je commence à avoir fait le tour du centre-ville. Alors j'ai suivi les conseils de Camille (de Chemin d'Aisey !) qui était en Nouvelle-Zélande et qui m'a conseillé d'aller à Waiheke Island, une île à une trentaine de km d'Auckland. Merci Camille !!! C'est exactement le genre de paysages que je voulais voir en venant ici, comme sur les photos, comme dans le Seigneur des anneaux 😉

40 minutes de ferry pour profiter du soleil et des paysages 

L'île est plutôt grande, 42km² et il y a un chemin qui fait le tour en 100km. Vous me connaissez, je ne suis pas une grande marcheuse, mais dans des paysages comme ça je ne pouvais pas attendre au port ! Alors j'ai fait un petit tour qui pour moi était une grande rando et une aventure : 6km (d'après mon podomètre), 2h30 de marche ponctuées de beaucoup de pauses photo. Une aventure parce que leur "walking track" était parfois très étroit, ou au bord du vide, ou glissant, ou il fallait contourner une roche au-dessus de l'eau, bref c'était un challenge sur plusieurs points. Mais heureusement j'avais mon manuel de survie avec moi, merci Vincent ! 😛

Certifié sans retouche Photoshop ! 

J'ai eu un grand soleil toute la journée, du coup j'ai aussi eu droit à mon premier coup de soleil... Je sais, c'est pas faute d'avoir été prévenue, mais quand on est au printemps et qu'il fait 16°, on ne se méfie pas, grossière erreur, j'ai l'air d'avoir trop bu maintenant...

Tout à gauche, la largeur du sentier, un pied !

En rentrant, j'ai fait un tour sur le port, c'est magnifique sous le soleil et c'est un quartier en plein développement, un peu comme la Confluence à Lyon. Je suis tombée sur ce piano exposé dans un container, alors je me suis amusée à jouer un air de circonstance.

Lundi, j'espère acheter une voiture pour me déplacer plus facilement entre mes étapes. C'est assez facile de trouver une voiture d'occasion pour pas cher ici, par contre il ne faut pas s'attendre à une super C3 de 2008, ce sera plutôt 1995/2000, et en automatique, et pire, le volant à droite ! Il paraît même qu'il faut rouler à gauche...

4
oct
4
oct
Publié le 7 octobre 2016

Après une bonne sieste et une bonne nuit de sommeil, j'étais prête pour découvrir la ville. Bon, pas complètement en fait parce qu'au bout d'une heure mes jambes voulaient plus marcher. J'admets maintenant que le décalage horaire, c'est pas une légende ! Voila quand même quelques photos de la ville, plus grande ville du pays, devant la capitale, Wellington.

En bas à gauche, la Sky Tower, (328m), et d'autres bâtiments 

De ce que j'en ai vu, les vieux bâtiments cohabitent avec les gratte-ciel, et le rendu est plutôt sympa. Ok, pour les parisiens, c'est rien à côté de la Défense, mais pour moi c'est haut !

Ma première impression... beaucoup d'asiatiques ici !! Quand on se promène, on croise 50% d'asiatiques, 25% d'autres touristes, et 25% de néo-zélandais. Et pareil pour les magasins et restaurants, il y a énormément de chinois, japonais ou indiens.

Je vous présente ma maison actuelle, l'auberge de jeunesse Auckland International. Super auberge, très grande mais propre, bien équipée et bien située. Pour économiser, je suis "bénévole" à l'auberge : en échange de 2h30 de travail, j'ai mon lit gratuit. Pour rester une semaine ici à environ 20€ la nuit, c'est une belle économie ! Et ça permet de rencontrer du monde, en l’occurrence beaucoup, beaucoup, beaucoup de jeunes allemands. Ils m'ont expliqué qu'une fois le bac en poche, ils partent avec une agence de voyage qui leur organise leur séjour en PVT (comme moi, permis vacances-travail). Loin du système français où il faut finir ses études le plus vite possible...

Mon auberge de jeunesse, et à droite mon lieu de "travail"

Mon petit job c'est servir le petit-déjeuner entre 7h15 et 9h45, rien de compliqué, c'est même très sympa. Ce matin j'ai nourri 90 petits allemands affamés, et je fais ça jusque mardi, avant de partir pour la campagne (enfin!)

Je viens de finir les formalités administratives, compte en banque, numéro IRD (identification auprès des impôts pour pouvoir travailler), et carte SIM, je vous donne donc mon numéro néo-zélandais (ça servira surtout à ceux qui ont WhatsApp, une application sur smartphone pour ceux qui connaissent pas 😉).

+64 21 2571864

Niveau météo, on ne m'avait pas menti (merci Camille) : c'est très venté et on a 4 saisons en une journée, ce qui me rappelle encore l'Irlande... J'ai eu de la chance jusqu'ici, j'ai échappé à la pluie, c'est sûrement le principe du "je prends mon parapluie donc il va pas pleuvoir". La température est fraiche, 15° degrés en moyenne, mais l'été se rapproche (j'espère).

Pour finir, un aperçu de ma prochaine maison, d'après leur site internet 😉

2
oct
2
oct
Publié le 6 octobre 2016

Eh oui, de porte à porte, j'ai voyagé pendant 44h. Besançon - Paris (3h), Paris - Hong-Kong (10h), 14h d'escale, Hong-Kong - Auckland (10h), sans compter l'attente, le compte est bon !

J'étais contente à l'idée de pouvoir visiter Hong-Kong, mais on a oublié de me prévenir du climat là-bas ! 35 degrés, 60% d'humidité, le rêve pour gambader à travers la ville en pantalon (oui j'avais pas prévu !). Sur les 14h prévues, j'ai du tenir 4h, dont une passée dans un resto climatisé.

Une fois arrivée à Auckland, j'ai commencé par faire le tour de la ville, faire des courses... non je plaisante, je me suis couchée et j'ai dormi 13h. Me voila donc arrivée à mercredi matin, premier vrai jour en Nouvelle-Zélande, prochain article !

J'en profite pour vous remercier pour vos messages d'encouragement, mails, sms, commentaires FB, famille et amis, ça fait plaisir et je vous assure que je vais bien profiter de mon année ici, et je pense à vous en écrivant ce blog 😀