Carnet de voyage

When the dream comes true...

72 étapes
108 commentaires
29 abonnés
Dernière étape postée il y a 4 heures
Quand deux rêveurs partent en expédition à travers l'Asie du Sud Est ...
Du 9 septembre 2019 au 17 mars 2020
191 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Premier article de notre futur carnet de voyage !

Bonjour à tous, nous sommes Fanny et Nicolas un jeune couple vivant sur Paris et nous nous apprêtons à réaliser un de nos rêves, partir pour une virée de 6 mois à travers 7 pays ( voir plus si le temps nous le permets ).

Première étape :

Voila, j'ai prévenu mon responsable de mon départ à venir, pas mal d'émotions car nous ne comptons pas revenir sur Paris en Mars 2020 mais bien rentrer sur Toulouse pour retrouver nos familles et amis. Nico a pu avoir une mutation au sein de sa société. Etant cadre, je dois respecter un préavis de 3 mois. Nous avons déjà réalisé pas mal d'investissement. Billet d'avion pour Séoul en allé simple : 484€/ personne, vaccins contre différentes maladies ( 160€/ personne ) l'encéphalite japonaise notamment nous a coûté un bras ... appareil photo + perche + sacoche 1300€. L'abonnement à notre salle de sport a été résilié, maintenant il nous faut encore : envoyer le préavis pour notre appartement, résilier l'ensemble de nos abonnements, louer un box sur Toulouse, préparer le déménagement, prendre nos visas, ainsi que le premier vol : Séoul-Jakarta OU Séoul-Bali selon les tarifs ( ces dépenses seront faites dès le mois de Juin ).

Pour ce qui est du reste des dépenses, nous les feront en juillet et en aout.


Nous sommes très exités à l'idée de partir .... maintenant il faut savoir rester patients et profiter de tous les instants qu'ils nous restent à passer sur Paris ! 😀

Adieu Paris ... nous t'avons aimé nous t'aimons et nous t'aimerons à jamais.
2
2
Publié le 8 août 2019

Les préparatifs ont bien avancé depuis ! Nous avons enfin terminé nos vaccins !! Coût total : en moyenne 400€ pour deux personnes. Ce qui nous a clairement coûté le plus cher : l'encéphalite japonaise et nous avons eu beaucoup de chance de l'obtenir suite à une rupture de stock national ( heureusement que nous étions à Paris à ce moment là ... et merci la Pharmacie MONGE ! ) Les prix sont clairement très bas et leurs stocks exceptionnels !

Préavis de l'appartement envoyé et départ officiel le 03/09 ! Camion réservé en RENT AND DROP pour seulement 430€ ( assurances comprise et du 02 au 04/09) IMBATTABLE ! Merci les conseils des amis !

Ensuite nous avons acheté déjà beaucoup de matériels : Sac à dos ( 60€ chacun en solde, bien sur avec plus de contenant pour monsieur ) pas plus de 9.5kg pour moi et 12kg pour lui. Il faut compter 20% de notre poids maximum, sac secondaire, trousse de toilettes, chaussettes en coton, casquette, drap de sac, appareil photo ( clairement notre plus grosse dépense : 1200€), housse appareil, cadenas, une trousse à pharmacie sur mesure fait par notre médecin traitant adapté à nos petits soucis de santé ( hypertension pour Nico, Infections urinaires pour moi ... ) et bien sur les indispensables ! ( doliprane, anti-inflammatoire, antidiarrhérique et j'en passe ! ). Nous emmenons avec nous en supplément une liseuse, des batteries externes et un IPAD.

RDV à la banque à venir pour mettre en place une option internationale avec RETRAITS ILLIMITES GRATUITS très important. Je suis à la Société Générale et l'offre y est plutôt intéressante en ce moment. Oui car elle n'est pas prévue pour durer dans le temps.

L'assurance sera prise 2 semaines avant le départ chez CHAPKA ASSURANCES pour un cout total pour une durée de 6 mois et 10 jours de 700€ ( à peu près pour deux). L'assurance est impérative car vos cartes VISA ne prennent en compte que 90 jours. Quand on connait le coût des soins sur place on prends vite conscience de son importance.

Nous prenons aussi notre permis international très important dans certains pays ! Mais attention toujours avec son permis original aussi ! L'un ne fonctionne pas sans l'autre et dans certains pays votre permis français suffit.

Certains VISAS sont en cours, comme celui du Vietnam ou du Laos car nous prenons des frontières terrestres il faut faire très attention car certaines frontières sont dangereuses et le but sera bien sur de les éviter. De prendre tous les documents administratifs et de laisser un billet aux douaniers ( véreux dans certaines frontières )... bref toujours prévoir un peu de cash pour pouvoir récupérer son passeport.

Dans notre budget nous n'avons pas oublié certains frais que nous seront encore obligé de payer comme : taxe d'habitation, frais bancaires ... et suspendre des frais comme la mutuelle, les assurances, le téléphone, les abonnements, edf, internet ...


BREF CA AVANCE et à quelques mois du départ il nous reste :

Pas mal d'équipements à acheter, vêtements, chaussures ... ( nous verrons ça à Toulouse ) et quelques billets d'avions du type Singapour - Kuching / Kota Kinabalu - Manille entre autre ... le reste sur place !!


Voila ... la suite dans 3 semaines soit 1 semaine avant le départ !! 😀

SURTOUT NE RIEN OUBLIER !
3
3
Publié le 6 septembre 2019

Voila, le déménagement est terminé !!

Toutes nos affaires sont enfin stockés sur Toulouse ! 😀 Le plus dur est fait, maintenant on fignole, les derniers préparatifs sont en marche ( assurances, banques, accessoires, matériels informatiques, vêtements, chaussures de marche entre autre ).

On profite, on fait la fête, on mange ( du fromage, de la charcuterie, de la viande rouge si possible ! ) On fait le tour des familles.

Bref maintenant on trépigne d'impatience et on se tient près pour notre première destination : SEOUL avec ma sœur, son mari et mes parents pour une petite semaine avant de se séparer.

See you dans 4 jours à notre arrivée en Corée du Sud !

4

Le départ est enfin lancé avec beaucoup d'exitation ! Nous partons chacun de notre côté mes parents et Flavien et Clara ensemble et Nico et moi ensemble. Vu que nos chemins se séparent à la fin de cette semaine en Corée du Sud nous avons dû prendre des vols différents.

Nos arrivées sur Seoul, fatigués mais heureux 😀

Les premiers pas en Corée sont simple, tout nous rappelle le Japon. Seoul ressemble à Tokyo en plus petit finalement. Malgré la fatigue nous décidons Nico et moi ( car le reste du groupe n'arrive pas avant 22H ) de nous promener après une bonne sieste et surtout une bonne douche !!! Nous sommes dans le quartier très animé de Myeongdong. Nous pensons juste à manger et après un tour sur le lonely planet nous atterrissons dans une petite adresse déguster du Kalguksu une tuerie !! Bref voici deux trois photos, nous personnellement nous n'allons pas tarder à nous coucher car la fatigue devient pesante et il faudra être en forme pour découvrir le tout Seoul sur les 6 prochains jours 😉

la fameux Kalguksu chez Myeong dông Gyoja miam ! 

Une petite balade sous la pluie .... mais sous 30 degrés !

5
5
Publié le 11 septembre 2019

Levés à 9h après un petit décalage horaire nous décidons de prendre un petit déjeuner rapide à l'hôtel avant de filer au temple de Jogyesa ... très mignon !

Premier stop ! 

Nous poursuivons notre route vers le village Hanok de buchkon très pittoresque calme et intimiste puis vers le palais très touristique Gyeongbokgung. Une balade de 18km, Seoul comme la plupart des villes se visite très bien à pieds. Nous avons pu le soir nous poser pour diner dans le quartier très animé de la street food coréenne : Ikseondong. Cadre typique et très sympa ... bon les serveurs ne parlant pas un mot anglais nous avons dû nous débrouiller. Vrai barbecue coréen et soju pour une belle quantité !! Un régal. On ne pouvait pas tomber dans un cadre plus local ! Nous remarquons quand même peu de touristes comparé aux autres capitales que nous avons déjà eu l'occasion de faire.

Petit Thé citron sur un toit du village Buchkon et repas à Ikseondong ! 
Gyeongbokgung 

Bref c'était une belle journée et en plus ... nous avons eu du soleil et ZERO pluie !! Nous avons fini la journée en flânant dans les rues, découvrant les nombreux stands de street food en nous exaltant des nombreuses spécialités coréennes inconnues de notre monde occidental.

6
6
Publié le 12 septembre 2019

Bon la météo n'a pas été des plus clémente avec nous mais rien ne nous décourage ! Rythme beaucoup plus tranquille avec visites culturelles :

  • Deoksugung et relève de la garde
  • Changdeokgung
  • Ihwa Mural Village et ascension de la colline pour un apéro bien arrosé

Nous avons terminé la journée autour d'un bon repas de grillades et d'un dessert auprès des street food de notre quartier. Une journée toute en tranquillité mais avec tout de même 16,5km au compteur non négligeable. Après 3 jours d'exploration on peut dire que cette ville diffère beaucoup du Japon finalement. Beaucoup moins occidentalisé, très peu de tourisme et mentalité bien différente !

Demain une journée ensoleillée nous attends propice à une vue panoramique sur la ville.

Un repas bien mérité après cette journée bien humide !!  
Typique photo de touriste .... 😉
7
7
Publié le 13 septembre 2019

Journée farniente, promenade dans le parc Namsan près de la Seoul Tower après avoir pris le fameux Cable ... prévoyez 1h30 d'attente ! Mais le paysage en valait clairement le coup... Nous ne sommes pas monté au sommet de la Seoul Tower, encore trop d'attente supplémentaire. Nous avons pu trouver une des spécialités coréennes : Le Jjajangmyung à base d'haricot noirs, porc et nouilles un délice !

Seoul et ses collines  
Seoul Tower et Jjajangmuyng ! 

La journée s'est poursuivie dans le très grand et très riche quartier de Gangnam ( souvenez vous la musique de PSY en 2016 ) ... tout un symbole en Corée ! Une statut a même été monté en son honneur. 13km dans les pattes aujourd'hui, nous avons pris le métro cette fois, d'une propreté incroyable autant voir plus que le métro Tokyoite ! L'autre rive de Seoul est donc la plus riche et la plus occidentalisée à mon sens ... une nouvelle belle journée s'achève sous le soleil coréen.

En l'honneur du Gangnam style 😉
8
8

6 jours sur Séoul passés à toute vitesse viennent de s’écouler …

Nous avons pu nous promener en tricycle à Yeouidong, visiter le centre culturel de Dongdaemung, flâner au sein de l’ancien parc Olympique de Séoul, monter au sommet de la LOTTE World Tower ( 5 ème plus haut immeuble au monde et 3 ème d’Asie ).

Sommet de la LOTTE tower  
Seoul way of life 😀

Tout cela ponctué de dégustation de spécialités coréennes. Pour être totalement honnête, je n’ai pas accroché avec leur nourriture que je trouve peu varié. Le kimchi à tout les plats, toutes les sauces et tout les restaurants a fini par avoir ma patience … même si de base je trouve cela très bon.

Seoul ... une ville qui se visite à pieds de bout en bout. 

Pour résumer Séoul et les coréens ? Intriguant !

Beaucoup de règles, de normes et de code de conduite atypique ( par exemple interdit de fumer dans la rue et dans 90% des endroits extérieurs mais possible dans des chambres d’hôtels ou encore tout les bars et pub sont cachés du moins dans la zone ou nous étions pour les trouver il faut bien chercher , ici les signes de politesse n’y comptait pas dessus, pas de courbette pas de sourire, on ne vous tient pas la porte et beaucoup de commerçants font le minimum pour vous venir en aide.

Cependant, je ne fais pas une généralité nous sommes aussi tomber des des personnes adorables !

( je pense à la dame du bowling très mignonne, à la distributrice de flyers qui n’a pas hésité à nous venir en aide, à ce tout petit restaurant près d’un de plus gros sites touristiques ou la gérante a été de plus souriante, agréable et curieuse qui une fois de plus est plutôt rare en Corée ) !

Mais surtout il ne faut pas le prendre mal ce n’est pas de la xénophobie ou autre… juste une différence de culture.

Precious moment 

Finalement je peux vous dire que le Japon et la Corée du sud sont des destinations bien différentes malgré les apparences! Le Japon et les japonais sont beaucoup plus « occidentalisé ». La Corée est un pays très très peu touristique nous n’en avons croisé vraiment pas beaucoup. Nous avons aimé mais la vie y est très spéciale.

Maintenant après des aurevoir avec un petit pincement au coeur à ma famille, direction l’Indonésie !!

4h d’avion vers Manille, 4h d’escale et 4h d’avion entre Manille et Jakarta ! :)

Dernier repas avec la famille  
9
9
Publié le 17 septembre 2019

Enfin arrivés à Jakarta après une belle galère à Manille ! Nous nous sommes retrouvé coincé à l'immigration avec l'impossibilité de prendre notre vol suivant sans explication ! Après 2h d'attente ( merci les 4h d'escale ! ) et de nombreuses négociation la situation a été débloqué .. nous ne saurons jamais la raison je pense ...

Petite auberge de jeunesse sympathique et propre ! La première journée fut chaude et humide 33 degrés ... peu de chose à visiter à Jakarta mais cela ne nous a pas empêché de nous balader et partir à la découverte des Indonésiens ! Un mot adorable, très gentil et serviable. Il faut dire qu'il y a peu de touriste ici, nous avons croisé 2 occidentaux sur toute notre journée. Même sur les endroits les plus touristiques personne !

Des petites curieuses 😀
Les petits écoliers ! 

Nous avons beaucoup marché par ici ( Jakarta Nord ) mais clairement Jakarta n'est pas une ville qui se pratique à pieds. Nous avons vite pris l'option Tuk Tuk pour atterrir en bord de mer. Bon pas grand chose à voir... une petite photo seulement.

Waterfront 

Ensuite direction le milieu de Jakarta ... alors là gros changement, le vrai quartier d'affaire, un brouhaha incessant de véhicules, une pollution qui brule la gorge et des hauts building tout neuf sans compter les mall de luxe ( galeries lafayette, Vuitton .... ) Nous avons terminé la journée par une bonne bière au Hard rock Coffee ! Un plaisir savouré ! 😀

10
10
Publié le 19 septembre 2019

De retour ! Après avoir passé 3 nuits à Jakarta, reposé, linge lavé nous sommes reparti tôt ce matin ... 5h45 à la gare de Gambir pour un trajet de 8h direction Yogyakarta. Il faut dire qu'il nous fallait vite quitter Jakarta trop étouffante trop polluée ( ville la plus polluée que j'ai faite jusque là ) ! Et enfin nous respirons Yogya est beaucoup plus agréable ( certes plus touristique car nous n'avons croisé presque aucun touriste sur Jakarta ) et jolie ! 😀 Enfin on respire !!!

MONAS à Jakarta et ciel toujours gris car trop pollué 
Dernière soirée à Jakarta poulet Satay !!

Nous sommes arrivé à Yogya vers 15h et découverte notre guesthouse toute mignonne NEXTDOOR homestay 14euros la nuit avec piscine chambre charmante terrasse agréable et hôte au top du top! Rapport qualité il n'y a pas mieux ( photos demain ). Nous avons pu programmer notre grosse journée de demain... nous allons voir une merveille de JAVA. Cela n'était pas donné pour notre budget mais tant pis nous nous serrerons la vis plus tard. Ce stop était indispensable !!! 😀 Nous Restons deux nuits ici et ensuite ... autre destination phare de JAVA. See you !

Premier repas à Yogya, jamais sans la bière locale ! 😉
11

Visite d'une des merveilles de l'Ile de Java ... un des sites incontournable qui nous a fait exploser le budget. Ce n'est pas grave, nous nous rattraperons plus tard. Entrée des deux sites : 630K roupies soit 77 euros ce qui est énorme ici ! Sans compter le chauffeur car les sites ne sont pas sur Yogya même. Il s'agit de temples bouddhistes construit dans les années 800. Nous n'allons pas nous mentir ces sites sont très beaux ... Borobudur très touristique et beaucoup de monde, Prambanan beaucoup moins. Il faisait une chaleur insoutenable aujourd'hui, nous avons vraiment morflé ... mais bon ça valait la peine. 😀

Borobudur 
Borobudur 

Demain nous nous levons très très tôt ... pour 9h de train !! Nous risquons de ne pas avoir de wifi durant ces prochaines 24h voir 48h ! Nous vous montrerons ça à notre retour ... Nous partons dans la pampa javanaise ... avant notre changement d'île.

Pose de touriste...  
Prambanan  
12

Nous n’avons rien écrit car nous avons passé l’équivalent de 9h dans le train pour rejoindre Probolinggo et 1h30 dans une voiture pour rejoindre notre hôtel à Cemoro tout près du Mont Bromo.

Le train ... long long et long ... 

Une galère sans nom … nous sommes arrivé dans une homestay un peu miteuse mais il n’y a que cette option pour pouvoir loger dans le centre du village et ainsi démarrer la randonnée à pieds ( et sans jeep pour nous monter à mi chemin ) à 3h. Nous souhaitions tout faire par nos propres moyens.


Bien sur après une journée entière dans les transports ( levés à 5H20 arrivé au village à 18h30 ) nous étions affamé ( 1 seule boite de gâteaux avalé de toute la journée ! ) et pour changer… restaurant miteux. Mais nous avons bien rigolé…. Je soupçonne le gérant de ne pas avoir mis du poulet dans le CabeCay mais une autre viande non identifié. J’ai refusé de finir… Nico a terminé pour moi …. Heureusement la bière était là pour nous consoler.

Couché à 21h et après une nuit horrible !! Il faisait un froid horrible…

Reveil à 2h30 … ascension à 3H.

Arrivé sur place ( King Kong Hill ) après une randonnée un peu sportive dans le noir et à la lampe torche à 4h30 pour admirer le levé du soleil sur le Mont Bromo. Cela valait CLAIREMENT la chandelle. Magnifique. Nous avons même eu la chance de voir un des volcans gronder.


Soleil levant et volcan grondant ...  
ouaouh  pas besoin de filtre ... 

Nous repartons vers 6H … à pieds en faisant la randonnée mais cette fois de jour. Une fois de plus magnifique.

le chemin du retour ...  

Départ en train ensuite à 16h ( retour sur Probollingo non sans galère pour trouver un véhicule pour nous y emmener et en ayant presque perdu appareil photo, carte bleue et liseuse … ) Mais ouf tout va bien !


Maintenant, train pendant 4h30 pour rejoindre Banyuwangi et retrouver notre homestay pour se lever A NOUVEAU très tôt : 00h30 pour partir à la découverte du Mont IJEN. On se reposera plus tard … pendant notre prochaine étape à … BALI !


PS : Au fait, nous avons perdu un premier objet notre petite gourde en partant à l’aéroport de Séoul ( dans le bus ).

13

Arrivé sur Banyuwangi et notre dernière escale sur l’Ile de Java.

Après 4h30 de train depuis Probollingo … nous arrivons vers 21h épuisé de notre matinée au Mont Bromo et de notre peu d’heure de sommeil. Notre hôte Johan qui nous accueille dans sa charmante homestay est adorable et vient nous chercher à la gare ( sans aucun frais supplémentaire ).

Johan est très bavard, un très bon anglais et d’une gentillesse incroyable.


Sur ses conseils nous partons manger à la hâte dans un restaurant local. Enfin un vrai bon repas … ça faisait longtemps !

Spécialité locale miam  

Nous nous douchons ( à l’eau froide bien sûr ) et nous couchons à 22h dans notre toute mignonne homestay pour nous lever à 00H30 ( oui oui ) pour partir à l’ascension du Mont IJEN cette fois. Je suis un peu craintive pour ma part car mes jambes sont un peu courbaturée de notre ascension au King Kong Hill quelques heures auparavant. Mais sereine en me disant que la rondo sera facile … Johan nous emmène au pieds en voiture avec deux copines françaises, 4 Allemands et un couple d’anglais.

Et let’s go !! A la lampe torche… la montée s’avère très raide et après un départ compliqué nos muscles sont enfin chauds. Arrivée en haut après 1h30. d'ascension douloureuse nous devons descendre dans le cratère … 30 minutes des descente.

Au sein du cratère  

Horrible l’odeur nous enfilons des masques pour admirer le spectacle des flamme bleues du volcan, et des travailleurs indonésiens ramassant le souffre.

Nous remontons le cratère et continuons d’avancer ( 45 minutes de plus ) pour admirer le levé du soleil, le lac dans le cratère et quel spectacle !! Ça valait une fois de plus clairement les efforts !! :)

Fatigués mais heureux !!  

Nous restons 1h en haut et s’en suit une heure de descente douloureuse … aie le dos tellement la montée était raide.

la tête dans les nuages et levé de soleil 

Petit repas près d’une cascade et petit déjeuner chez Johan délicieux !

Déjeuner près de la cascade en compagnie d'araignées mutante .. on ne dirait mais elle était énorme !! 

Nous dormons 1h avant d’aller prendre notre ferry, c’est un ami de Johan qui nous conduit à notre prochaine destination : BALI !!

Nous arrivons dans notre homestay à Kuta après 5h de voiture, agglutinés à 6…


La nuit va être gracieusement acceptée … vivement !

14
14
Publié le 25 septembre 2019

Nos deux premiers jour sur Bali, arrivé depuis Java en ferry et avec l’ami de Johan en voiture. ( d’ailleurs voici Johan dessous qui prends le selfie et l’ensemble de la ghesthouse à Banyuwangi ) qui a d’ailleurs tenté de négocier 200 000 roupies de plus à 7km de notre arrivée… pas très correct nous avons bien sur refusé mais il nous a quand même emmené devant notre hôtel. Ouf.

Johan et l'ensemble de la homestay 

Gros changement de décors … nous qui avons vu très très peu de touriste sur Java là nous sommes servi ! Kuta est un ras de marée de touristes, d’hôtels, de chaines, de restaurants, de bars … cela nous rappelle beaucoup Khaosan road en Thailande.

Par contre très étonné par la plage qui reste assez jolie et il y règne une ambiance assez décontracté avec les surfeurs les bars en bord de mer. Les vendeurs ne sont pas agressifs et restent très agréables en comparaison de la Thailande.

peace surf and love 

Nous avons pu avoir un charmant petit hôtel avec petit déjeuner inclus piscine et eau chaude pour 19 euros/ nuit …

On a pu se reposer après ces 8 jours sur JAVA à courir partout et faire beaucoup de route ( des heures et des heures de train )

Plage, piscine, restaurants on s’est même permis un California hamburger.

Nous avons pu profiter du magnifique coucher de soleil sur la plage de Seminyak et une belle promenade de Kuta beach à Seminyak Beach.

coco et coucher de soleil  

Et surtout premières dégustations des spécialités Balinaise : Babi Guling tout à base de cochon dans une petite adresse cachée en dehors de la marée humaine un délice.

Balinaise food 😀

Nous avons passé deux jours agréables même si Kuta n’est clairement pas un coup de coeur.

15
15

Décollage de Kuta vers 12h et après 1h30 de Grab ( Uber asiatique ) direction notre hôtel près de Tanah lot changement total de décors et ça fait du bien. Nous atterrissons dans les rizières dans un hôtel somptueux ... pour 20 euros la nuit petit déjeuner inclus pour deux personnes .... vraiment bourré de charme ( Kedungu surf camp ). Nous déposons nos affaires à la hâte direction Tanah lot temple mais à pieds à travers les rizières pour une marche de 1H nous refusons de prendre un taxi pour si peu de distance ..

Et là une marche à travers les rizières, les agriculteurs, les animaux .. sans personne !! Bien évidemment aucun touriste ne marche en fin de compte. J'ai l'impression que vu les prix bien bas des transports plus personne ne prends la peine de marcher et c'est bien dommage mais tant mieux pour nous !! 😉

Les agriculteurs dans le fond
Une belle faune et flore sur la route du temple  

Nous avons croisé des beaux oiseaux, des vaches, des paysans, des canards et même un gros gros serpent rejoignant tranquillement les rizières nous avons eu une belle frayeur je peux vous dire qu'il était hors de question de passer à travers champs après avoir vu l'animal !!

Après avoir mangé dans un petit Warung balinais direction le temple ... et c'est vrai que malgré l'afflux touristique voulant sa photo Instagram, ne soyons pas hypocrite on la voulait aussi ! Le site est somptueux.

Imaginez une dizaine de chinois et une centaine de Javanais derrière l'objectif ... 
Franchement c'était très beau ... les photos ne rendent pas tout le temps la réalité.  

Nous avons pu encore voir un magnifique coucher de soleil, et voir un spectacle Kecak. Atypique et un peu long mais ça vaut le coup d'en voir au moins un je pense.

Les couchers de soleil Balinais  
Après le spectacle Kecak, il est content !  

Petit problème pour rentrer à l'hôtel plus aucun taxi et transport ne passait dans le coin il n'y avait plus personne et plus aucun touriste ... tout était fermé. Bien sur je ne voulais pas repasser par les rizières de peur des nuisibles. Toute sorte de bêtes trainent et bien sur rien n'est éclairé. Donc nous avons pris la route principale ( qui nous fait rallonger notre marche de 45 minutes facile comptez donc presque 2h de marche dans la nuit noire sur la route pas éclairée ). Bref je faisais pas la maligne, mais deux balinais pour l'équivalent de 3 euros nous ont sauvé la vie et nous Avons grimpés sur leur scooter et après 10/15 minutes de scooter enfin arrivé à l'hôtel ouf !!!

Récompense autour de deux bonnes Bitang et gros dodo. Nous partons sur UBUD le lendemain après un plouf dans la piscine !

16
16

Après ce petit arrêt à Tanah lot arrivé sur Ubud vers 12h dans une charmante homestay en plein centre ville recommandé par mes parents. Très traditionnelle dans la décoration et très cosy pour 18 euros par nuit. Nous sommes très bien reçu nous allons rester 4 nuits ici ( la plus longue période au même endroit depuis notre arrivé en Indonésie ).

monkey forest et salut le singe !!  

Nous posons nos affaires à la hâte pour aller découvrir la ville à pieds ( et le fameux monkey Forest ) et malgré le monde dans le centre ( oui très touristique aussi mais un tourisme calme ) nous nous retrouvons vite Dans la pampa balinaise aux alentours. Cela vaut vraiment le coup de s'éloigner un du centre nous nous retrouvons très très vite dépaysés.

Temple en plein coeur d'Ubud et pampa à moins de 30 minutes de marche d'Ubud  
Petit smoothie en terrasse ...  

Le lendemain nous partons direction Tampak rising , une dégustation de café lupiak et la visite du sanctuaire de Goa Gajah en scooter. Nous avalons des kilomètres et au final les meilleurs moments de la journée sont les virées à s'en perdre dans la campagne balinaise.

les traditions à Tampak Rising  

Cela permets de sortir de la foule et qu'est ce qu'on a aimé !!

dégustation de café avec petite vue sympa  
Faith 

On en redemande et c'est bien ce qu'on va faire demain et même après demain 😀

17

Petite balade en scooter depuis Ubud pour se rendre à Jatiluwih, en plein centre de Bali à la rencontre des fameuses « rices terraces ». Une heure et demi de trajet tout de même, mais la route valait le détour: un chemin agréable sans trop de passage et nous avons pu profiter de paysages magnifiques sur des terrasses de riz vers l’arrivée.

Le lieu se situe dans les hauteur, où nos arrivons vers les 13h30. Accompagnés de quelques autres touristes, arrivés pour la plupart en navettes (malgré que nous n’ayons pas croisé un chat sur la route). Nous leur préférons en tout cas notre liberté car ils semblent tous dépendant de leur guide ! La vue sur les terrasses est magnifique, et nous voyons se dessiner un petit chemin pour se promener au milieu des champs de riz.

Avant cela, il est l’heure de déguster un bon Babi Guling (bien qu’un peu sec si on est exigeant) « with the View » dans un petit Warung en bord de route.

Babi Guling et promenade 

S’en suit une marche d’une petite heure, durant laquelle nos avons la chance de tomber au moment du tournage d’un clip. Nous voila spectateurs d’une représentation de Jeune artistes en tenues traditionnelles au milieu d’une rizière, chantonnant un air plein de louanges sur Bali (oui on ne comprends que « Bali » dans le chant haha). Très sympa !

Clip et Temple 😀

Nous finissons notre mini randonnée, puis nous rendons dans le temple Luhur Batukaru, isolé au fin fond de la montagne. Très peu de touristes, l’endroit et assez simple mais très joli, de quoi prendre de belles photos !

il a pas le style ? mouhaha 

Retour sur Ubud, un poil plus rapide qu’à l’aller, et nous décidons de changer d’orientation culinaire pour nous rendre le soir dans un très bon Mexicain.

La serveuse nous a même offert le dessert en échange d’un commentaire sur Tripadvisor.


Dernier soir sur après 4 jours sur place !

18
18

Nous quittons Ubud en fin de matinée après un dernier petit déjeuner copieux servi dans la Home Stay où nous avons passé 4 nuits (Putu vous fait un bisou ).

Pas de Grab (le Uber Indonésien) possible dans le coin, les locaux semblent avoir préparé le terrain pour que seul les taxis et navettes puissent faire leurs affaires avec les touristes.

Hello Munduk !  

Pour 30 euros, nous rejoignons Munduk à 1h30 de route, un petit village charmant dans les hauteurs de Bali, éloignés des touristes (les seuls que nous y croisons sont d’ailleurs quasiment que des français !). Les gens du coin sont charmants et moins habitués à voir du monde. Notre hôte est extra et très souriantes, ce à quoi nous avaient déjà bien habitués les indonésiens mais là puissance 1000.

Spécialité du coin, des clous de girofles étalés près à sécher partout sur le sol, ce qui donne des senteurs très agréables sur notre passage.

Rizière et clou de girofle ici ! ( mais aussi du café, de la vanille ... )  

Un petit Warung excellent et pas cher, avant de se balader dans les rices terrasses du coin. Nous repassons le soir dans un excellent 2ème Warung: pour moins de 10 euros, nous prenons 2 verres de Lemon tea avec 4 plats dont un fado fado, plat végétarien avec du tofu et de une sauce cacahuète à tomber ! Dodo pas trop tard pour se lever le lendemain vers les 7H, direction les cascades du coin.

4 « Waterfalls » enchainées sur un petit parcours de 2h en comptant les baignades et arrêts aux cascades. Nous passons un bon moment et finissons par un rafraichissant à la dernière cascade avant de rentrer à notre chambre.

Dans l’après midi, nous quittons Munduk, direction Lovina Beach un peu plus au Nord après 30 minutes de voiture.

Un peu froide quand même ...  

Pour le moment notre voyage se passe à merveille sans encombre !!! Que cela dur !!!

19

Que dire de Lovina ? Un détour dont on se serait passé ... ah non l'hôtel était hyper correct super vue sur la plage, super piscine et on a bien mangé ... pour pas cher mais c'est tout !

Heureusement on avait un beau levé de soleil et une piscine sympa ...  

Réputée pour ses nombreux dauphins, nous souhaitions partir au petit matin pour les observer. Nous nous sommes laissé tenter car nous nous attendions à vivre une expérience complètement différente. Pour nous dauphins en liberté c'était vraiment le top. Pouvoir les observer dans leur habitat naturel... quelle déception !!! Au début nous étions maximum une dizaine de bateaux au large. Moteur coupé nous attendions sagement. ( nous étions passé par notre hôtel ). Et d'un coup une horde de bateaux ( au moins cinquante !!! ) a débarqué poursuivant et fonçant droit sur eux ( des hordes de chinois dans ces bateaux là je tiens à le préciser qui étaient à la chasse de la meilleure photo ... )

Au début... quand ça allait. Après j'ai arrêté... écoeurée.  

Une honte ! On a vite voulu rentrer et nous avons donc raccourci cette sortie en mer ... à boycotter de toute urgence. Notre capitaine était lui même désemparé prenant conscience lui aussi que cela ne nous avait pas du tout plu. Si tout le monde était comme lui moteur coupé en attendant sagement rien ne se passerait comme ça.

Lovina est désormais très polluée, l'eau est sale pour s'y baigné près de la plage.... et la plage est une poubelle !! Rien d'interessant à voir !! Si c'était à refaire je serais plutôt partis faire les sources chaudes à 20km de là.

Jemeluk Beach près de Amed : La plage ne paye pas de mine... mais les fonds sont magnifique !  

BREF, heureusement départ précipité sur Amed ( vite sauve qui peut ) ! On arrive dans un petit havre de paix dans un homestay à l'écart d'Amed ( situé à Jemeluk Beach ) à peut être 3 pas maximum de la baie. On trouve une petite chopine locale on prends masques tubas et palmes et c'est parti !! Très peu de monde quand même ... et le spot est INCROYABLE je n'avais jamais vu ça de ma vie !! On se croyait dans le monde de Nemo plein plein pleeeein de poissons de toute sorte ! Des couleurs partout sous l'eau les coraux qui brillent impressionnant je pensais que ces petits coins de paradis n'existaient presque plus !! Le meilleur spot de snorkelling de ma vie !! Jemeluk Bay plus précisément nous avons même vu un mini temple sous l'eau. On avait pas pris la go pro comme des andouilles mais demain soir on y retourne obligé ! 😀

Contents nous !  

Bref finalement la journée s'est très bien terminé et le restau de ce soir était GENIAL ! On a mangé du barracuda .... MIAM !

Demain une plus grosse journée nous attends, see you !

20
20

Nous logeons dans une petite homestay en bord de route à Amed, près de la plage de Jemeluk.

Le coin est très sympathique et les gens détendus. On sent de suite l’influence Française, qui encore une fois dans les coin représentent plus de 70% des touristes ! La ville étendue tout au long de la côté est bordée de petits restaurants et centres de plongée, de centres de location de masques et tubas. Il semble que nous sommes bien dans un endroit pour faire du snorkeling et voir de beaux spots :)

Petite Plage de Jemeluk ( photo go pro uniquement )  

Nous allons donc louer sur place masques, tubas et palmes pour seulement 30 000 roupies par personnes et par jour, soit 8 euros au total pour les 2 jours.

Petit passage ensuite sur la plage, on passe au travers des quelques bateaux amarrés, puis on trouve un petit bout de sable (sable noir, avec quelques galets, mais très mignon quand même!) où d’autres personnes sont déjà en train de snorkeler (beaucoup de français donc).

Snorkeling ces deux derniers jours ...  

Le spot est magnifique, il suffit de faire quelques pas dans l’eau pour se retrouver au dessus d’une barrière de corail préservées avec plein de poissons de toutes variétés, ainsi que des étoiles de mer Bleue (nous ne savions pas qu’ils en existaient de telle sorte).

Petit Warung posés sur des poufs en bord de plage en fin de soirée pour manger un excellent plat de barracuda, puis dodo pour se lever tôt le lendemain.

Après le petit déjeuner servi sur la terrasse de la Homestay, nous louons un scooter pour la journée afin d’aller au temple Lempuyang, réputé en particulier pour une photo avec un point de vue magnifique sur le mont Agung en arrière plan (point le plus haut de Bali), ainsi qu’un reflet sur le sol.

4h de randonnée possibles également pour découvrir plusieurs point de vue et temples sur place, mais nous n’avons pas trop de temps à perdre car nous souhaitons refaire du snorkeling dans l’après-midi (la chaleur et la raideur du chemin sont de plus de bonnes excuses de ne pas trop s’aventurer…).

Nous découvrons l’envers du décor de cette photo sur place: il faut en réalité prendre un ticket pour pouvoir passer au point de vue. 200 personnes attendent tour à tour pour être prises en photo par 2 indonésiens défilant les numéros, et le reflet visible sur la photo est en fait un effet produit par une sorte de petit miroir utilisé par le photographe au moment de la photo… le spectacle des touristes se faisant prendre en photo (notamment de certains qu’on a l’habitude de voir prendre des photos EN MASSE) est autant voire plus fascinant que la photo, d’autant que des coqs se baladent et attaquent par moment les gens… Nico a pris un coup de boule par un d’entre eux.

Nous avons quand même voulu jouer le jeux, 2 heures d’attente pour la photo, au moins on a bien rigolé.


Nous revenons ensuite sur nos pas, pour snorkeler à Tambulen près de Amed, endroit où un bateau Japonais s’est échoué à quelques mètres du bord. L’épave est à peine visible en surface, d’où la forte présence de plongeurs autour.


Nous revenons ensuite sur notre spot (plus prolifique pour les coraux) du premier jour.


Le lendemain, départ pour Pangda Bai, afin de prendre un Ferry pour Nusa Penida.

21

Nous cherchons après le petit déjeuner un taxi, de Amed pour aller vers Padang Bai, afin de prendre un Ferry pour Nusa Penida. Les locaux semblent étonnés, et voudraient plus nous diriger vers Sanur, un peu plus au Sud pour prendre un Speed Boat.

Un peu normal, puisque la traversée en Ferry prend plus d’une heure, pour 20 min en Speed Boat ! Et le prix est aussi plus élevés (5 à 6 fois plus cher). Mais comme nous ne sommes pas pressés on insiste pour Padang Bai.

Le taxi prend beaucoup plus de temps que prévu pour arriver (45 min de plus), et nous laisse un peu avant le port avec des indonésiens racoleurs voulant nous faire prendre un Speed Boat,: il est trop tard pour prendre des tickets pour le Ferry public qui va partir d’une minute à l’autre, le prochain n’est que dans 4h.

Nous suspectons le taxi d’avoir pris son temps pour arriver un peu à la bourre, afin de nous ramener vers ses copains des speed boats, d’autant qu’il nous avait proposé durant le trajet de nous arrêter dans un temple, on avait refusé souhaitant arriver assez tôt au port… Tant pis, Rien que par principe et nous sentant un peu pris pour des jambons (et un peu pour économiser de l’argent aussi), on décide d’attendre quand même le Ferry, et d’aller manger un bout en attendant.

Le Bateau a une heure de retard mais la traversée tout de même assez rapide, nous arrivons avec la nuit à un port de Nusa Penida, puis nous faisons acheminer vers notre Home stay à Toyapakeh à 20 minutes.

L’île est beaucoup lus sauvage et moins développées, cela se ressent d’ailleurs sur l’état des routes et les bâtiments beaucoup moins présents.

Nous allons manger un bout dans un petit Warung en bord de plage, pas hyper attirant, mais nous avons faim (et si vous lisez la suite, vous verrez qu’on aurait dû chercher un peu plus…).


Le lendemain, nous louons un scooter pour faire l’exploration de l’île. Au réveil je remarque une petite douleur au ventre mais ne m’inquiete pas plus que ça.. départ pour la plage de Crystal Bay, plutôt belle, mais il y a pas mal de bateaux amarrés. On prend un petit escalier pour escalader la falaise de coté et tomber sur une plage perdue magnifique avec presque personne. L’eau est par contre agitée, nous ne nous égarons pas trop loin.

Plage de Crystal Bay et balançoire sur la petite crique 

Nous partons ensuite pour rejoindre Banah Cliff un point de vue assez beau (bien que peu connu) sur plusieurs gros rochers. La route est… comment dire… plutôt très catastrophique ! Plein de trous et parfois on se demande si c’est vraiment une route, l’ascension en scooter est épique et comme un rodéo. Heureusement le scooter tient à peu près la route et Nico se débrouille plutôt bien avec ! Nous croisons 2 filles qui sont tombées tellement la route est difficile.

Rocher de Banah Cliff 

Petit arrêt pour manger, et à ce moment les ennuis arrivent… je commence à avoir plusieurs crampes au ventre très douleureuses, nous devons rentrer à l’hôtel et laisser malheureusement derrière nous d’autres points de vue symboliques de l’île. La santé avant tout !


Nous avons dû passer le reste de la journée et le jour suivant enfermés dans la chambre tant j’était mal, j’ai même eu un peu de fièvre qui heureusement a fini par tomber. Notre Hôte au petit soin nous amené plusieurs fois le repas dans la chambre.

Dommage car l’île semblait receler plein de secret et d’aventures (et de routes quasi impraticables).


Le Lendemain, un petit déjeuner pas trop copieux pour essayer de me remettre, puis départ en bateau vers Nusa Lembongan, une petite île voisine beaucoup plus petite et plus développée. Durant le trajet en Bateau, surpris par les vagues et le vent, Nico perd sa casquette au milieu de la mer !


Arrivée au Yellow bridge, qui relie Lembongan et Ceningan une autre petite île, puis transfert jusqu’à la nouvelle Homestay où nous resteront 2 jours. Pas de grosse négociation ou tentatives d’y aller par nos propres moyens, je suis encore fatiguée ! Nous posons nos valises puis partons à pied rejoindre les plages assez proches. Beaucoup moins sauvage que Penida, cette partie est plus Chill est axées autour des plages. Un premier petit arrêt à Mushroom Bay, dans une petite crique peu fréquentée pour tremper les pieds, puis direction la belle plage de Broken Beach (mais très peu conseillée pour la baignade vu les forts courants).

Mushroom Bay 

Nous allons ensuite vers des falaises du Nord Ouest de l’île pour profiter du coucher de Soleil avec de grosses vaguent qui s’empalent sur les rochers.

coucher de Soleil au bord des falaises 

Un petit repas à la Homestay puis dodo pas trop tard pour partir le lendemain en Snorkeling !

22

Aujourd'hui départ à 9h, pour 3 heures de Snorkeling booké avec notre Hôte.

Notre chauffeur nous prend d'abord tout les 2 sur son scooter, pas très pratique ! Il ne fait finalement que 30 mètres avant de prendre une voiture, il a dû se rendre compte que le chemin serait compliqué sinon.

Nous rejoignons la plage de Tamarind à moins d'un kilomètre, bordée tout le long d'algues (qui sont par ailleurs particulièrement cultivées sur Nusa Lembongan).

Plage de Tamarind 

Nous sommes seuls avec le capitaine, qui nous arrête d'abord sur le spot de Mangroove Bay. Les coraux et beaux poissons sont très présents, le spot est magnifique.

Arrêt ensuite sur un 2ème puis un 3ème spot plus proches de Nusa Penida, on se régale !

Sur le retour nous avons même la chance de croiser un banc de dauphins, seuls 2 autres bateaux sont sur place et restent éloignés pour ne pas les perturber. Nous préférons largement les voir ainsi que lors de l'excursion à Lovina où ils étaient chassés !

En préparation pour voir les poissons 

Retour à notre Home stay pour une petite sieste, puis repas en bord de plage et on finit par un coucher de Soleil avec vue sur le Mont Agung (pour rappel, plus haut sommet de Bali (3142 mètres d'altitude).


On se couche assez tôt pour le lendemain, direction les îles Gili !

23

Changement d'ile, nous passons sur l'ile de Lombok et les fameuses îles Gili. Première étape de deux nuits sur Gili Meno un petit paradis désert. Très peu d'installations, très peu de tourisme.

Impossible de se rendre compte sur une photo de la beauté de cette endroit ...  

Nous nous sommes fait un plaisir en l'honneur de mon anniversaire. Petit hôtel charmant, de belles prestations, une piscine très sympa et proche de la plage. Je suis reçu par une belle attention dans la chambre ( des fleurs et un petit mot d'anniversaire ). Au réveil, petit plouf et bougie à souffler directement dans l'eau sur mon gâteau. Nous nous promenons, explorons, et snorkellons dans la journée. Une des plus belles plages que j'ai pu voir dans ma vie... les photos ne rendent pas la réalité de ce spot. Très peu de monde et une intimité presque totale. La faune sous marine est très belle ! ( nous avons juste raté les tortues ).

Des Sunsets et encore des sunsets 😀

Le soir, très belle surprise de Nico ... diner romantique en bord de mer... coucher de soleil, vin ( oui du vin !! un vin australien à 40 euros la bouteille ... hyper cher mais on allait pas prendre de la bintang pour mon anniversaire... on a pas osé le champagne veuve clicquot à 150 euros la bouteille .. ) Mais le repas était délicieux ! on s'est régalé et on a eu la chance d'avoir plein de petites attentions bref 10/10 !!

Birthday night <3 

Départ le lendemain pour Gili Air ! Changement encore de décors ! Toujours aussi paradisiaque mais beaucoup plus développé ( plus de commerces ) mais non motorisé aussi comme sa voisine ici on se balade en vélo, en cheval, ou en scooter électrique au mieux sinon tout à pieds et ça suffit vu comme les îles sont minuscules. Programme ? Se lever, aller à la plage, snorkeller et manger !! Le rythme est doux, notre bungalow un petit cocon MAIS on a toujours pas vu de tortues !!! Elles ne veulent pas nous voir décidément. Mais le spots sous marins sont très beaux rien à dire. Je n'ai jamais vu autant de poissons différents aussi beaux aussi grands ... on peut dire que ces 4 jours sur les îles ont été au top du top!

last night 

Et l'Indonésie c'est déjà bientôt fini.... demain dernière nuit à Lombok et on s'envole déjà vers une nouvelle destination...

( mon ventre va beaucoup mieux, il me reste qu'à soigner ma brulure en scooter maintenant ... )

24

Dernier jour sur les îles Gili et l'Indonésie, nous quittons Gili Air par un petit bateau accompagnés essentiellement de locaux. 15 minutes pour rejoindre Lombok, dont les îles dépendent, puis nous prenons un taxi pour rejoindre 40 kilomètre plus loin l'aéroport de Praya (capitale de la région). Au passage nous passons par une petite forêt en montagne où nos croisons quelques singes.

Nous passons l'après-midi à un hôtel à côté. Il n'y a rien aux alentour, nous profitons donc de la piscine de l'établissement et de nous poser avant notre avion tôt du lendemain.

Derniers instant en Indonésie, l'occasion de faire un bilan de ce premier mois de voyage et du pays.

Et coucou dernière photo à Lombok !  

De notre ressenti, beaucoup de points positifs globalement:

- Les gens sont d'une gentillesse incroyable et très souriants, malgré un niveau de vie bien inférieur à ce que nous connaissons chez nous. Cela fait du bien de voir que l'on a besoin de peu pour être heureux ! - -- - Très plaisant de voir également un pays où plusieurs religions (Musulmans et Hindouistes principalement) se mélangent et vivent en parfaite harmonie.

- Nous avons trouvé la nourriture très agréable et pas chère (si on mange local bien sûr), bien que globalement assez peu variée: dans nos tops: le Babi Guling ("rouleau de cochon"), Gado Gado (plat à base de tofu et sauce peanut) et le poulet satay (encore avec des sauces pinuts à tomber).

- Il est très facile de se faire plaisir niveau logement et nourriture à bas prix.

- Sans oublier les paysages magnifiques que nous avons pu voir (Volcans, rizières en Terrasse, plages des îles...)

Côté Flop, nous retiendrons surtout que le pays est une véritable poubelle sur pattes, une réelle catastrophe écologique pour la planète !

Bye bye Indonesia !! 😀 ( moment inoubliable pour mon anniversaire )  

Bref quoiqu'il en soit, nous conseillerons vivement de visiter le pays, ça vaut le détour ! et idéalement de ne pas se limiter à Bali, mais également de faire un passage par Java, et également aux îles Gili. Petit regret de ne pas avoir pu profiter davantage des paysages sauvages de Nusa Penida à cause de la vilaine tourista.

Le lendemain, réveil à 4h pour aller l'aéroport, puis vol direction Kota Bharu en Malaisie ! Démarrage par le Nord du Pays à la Frontière Thaïlandaise, afin de redescendre la partie Péninsulaire du pays, avant de rejoindre Bornéo. Petite Escale dans la capitale Kuala Lumpur, nous remarquons déjà que le pays à l'air plus développé que l'Indonésie.

L'avion ne nous avait pas manqué ...  

Arrivée ensuite à notre destination en début d'après-midi, dans un studio très agréable.

Nous appréhendions un peu l'inconnue de la mentalité du pays, d'autant que Kota Bharu, n'était pas forcément très bien réputée sur les différents forums que nous avons consulté. La ville est en effet considérée par beaucoup comme un point de passage sans intérêt (voire un peu glauque) avant de rejoindre les îles Perhentians. Nous irons bien vers les îles mais nous voulions tout de même nous faire notre propre opinion.

Coupable premier repas chez KFC, et surtout nouvelle monnaie le Ringgit !! 

Nous ne trouvons finalement pas la ville si désagréable, bien qu'il ne semble effectivement pas y avoir grand chose à faire. Les gens sont en tout cas très sympathiques et assez souriants.

25

Départ de Kota Bahru tôt le matin, nous prenons un bus nous emmenant vers Kuala Besut ( à 1h30 ) pour arriver sur le ferry. Niveau prix on s'est très très bien débrouillé.. pas peu fier ! Nous payons une taxe gouvernementale pour accéder au site et feu pour 45 minutes.

on est bien bien bien  

Belle surprise en arrivant, nous logeons sur la plus grande ile et la plus calme Besar Perhentians. Très peu d'hôtels le minimum ! Pas de route, aucun engin motorisé ici on se déplace en bateau ou à pieds uniquement ! Ile très sauvage donc ou il existe seulement une dizaine de tout petit hôtel, très peu de restaurant le minimum syndical et tout est préservé. Il y a des zones de snorkelling avec des règles très strictes à respecter: pas de palme dans les zones à coraux ...

Petit singe qui s'aventure hors de la jungle ..  

Nous apprécions le cadre et la tranquillité. Nous restons 3 jours ici. Nos activités ? Se lever, manger, snorkeler, sieste sur la plage, et marche dans la jungle. On adore. Les spots sont géniaux ! On a pu voir : tortue, requins, poissons clowns, raie, méduses, et tout un tas de poissons différents. On se régale !

Star .... 😉

Je n'avais encore jamais vu ça ! Ces iles méritent leur réputation. Demain même programme et peut être un petit massage en prime. Nous avons rencontré une dame qui tient une Homestay, elle nous a un peu raconté sa vie et figurez vous qu'une poignée de personne vivent ici à l'année et les enfants vont à l'école en bateau. La vie a l'air très paisible pour eux et les sourires prouvent leur bonheur d'appartenance à une petite comité au milieu de la nature et des animaux ( nous avons aussi pu voir singe et écureuil volant ). Il y a aussi une mosquée sur l'ile d'en face et la religion musulmane est très présente ici aussi.

Bref, on se régale et je pense que cette île restera un coup de coeur. 😀

Encore une journée entière à profiter tranquillement de la vie ici ...


Turtle <3 
26

Et voilà on quitte ce petit paradis.. nous avons adoré les iles Perhentians ! Très sauvage et assez bien entretenues !

Très différents des iles Gili et plus cher aussi mais beaucoup plus sauvage. Nous avons vu une très belle faune et flore et il s’agit d’un stop indispensable en Malaisie nous nous sommes vraiment senti isolé de la civilisation et qu’est ce que ça fait du bien.

Nico voulant me tuer après de nombreuses défaites....  

On a mangé du bon poissons bien frais, il y avait très peu de touristes ( bon nous sommes parti en octobre et c’est une période risqué en Malaisie nous avons eu le droit à une journée de pluie ).

Nous avons profité de la plage, du calme de la mer et de la douceur de l’eau. Oui à part snorkeler il s’agit de détente. 3 jours suffisent et nous en avons bien profité.

Nico à pu faire les frais de très nombreuses défaites à la Chkobba du coup….

Nous prenons un bus de nuit direction Penang et plus précisément Georgetown. Nous avons 8h de bus devant nous. La nuit a été horrible ... entre l'arrêt du bus toutes les heures, un malais dormant comme un gros cochon ( même la musique à fond dans les oreilles ne prenait pas ) et le temps qui ne passait pas un calvaire pour moi. Malgrès le confort du bus...

Salut salut Georgetown !!  

Nous arrivons MORT de chez MORT pour prendre le ferry, arrivée bien sur trop tôt dans la guesthouse ( 8h du matin ) nous devons attendre notre chambre jusqu'à 15h !! On en profite donc pour prendre notre petit déjeuner et Nico part pour le coiffeur et barbier... au moins nous avons rentabilisé le temps. Maintenant il ne nous reste plus qu'à attendre sagement.

Petit déjeuner bien mérité !  

Et nous resterons posé là bas 3 jours complet. La ville nous a chaudement été recommandé.

27

1ère journée de marches et visites à GeorgeTown, ville réputée comme un carrefour de Cultures, Asiatiques mais aussi d'ailleurs, attirant le monde entier (les asiatiques surtout).

En effet, la ville est partagée entre quartiers chinois, indiens, malaisiens, mais aussi marquées par quelques restes coloniaux Britanniques. Cela se ressent sur plusieurs points, notamment sur le plan gastronomique puisque la ville est considérée comme une capitale culinaire en Asie, avec de nombreux night Markets, et des spécialités de tout pays. Beaucoup de cuisine chinoise, ce par quoi nous n'avons par ailleurs pas été plus enchantés que ça !

Tchintchin !!  

Architecturalement, le centre ville est également assez attrayant. Mais ce qui une fois de plus nous a emballé reste le savoir-vivre ensembles exemplaire des différentes religions présentes.

Nous arborons de bon matins plusieurs ruelles autour de notre Auberge, idéalement placée dans le coeur du vieux centre de GeorgeTown: passage à côté de la tour Komtar, balade dans le petit centre Hin Bus Depot Art Center, centre d'art "un peu à la bobo parisienne", Petit arrêt pour manger une spécialité de la ville (Nasi Lemak) puis visite du Leong San Tong Khoo Kongsi (maison d'un riche Famille Chinoise installée depuis plusieurs décennies).

Ici c'est de la nourriture ... et de la nourriture. 

Ce qui nous le plus plu aujourd'hui, le passage dans le beau quartier Armenian Street, aménagé de street art et de plusieurs fresques assez célèbres pour les touristes. On ne se prive pas de taper la pose également ! nous faisons escale sur une petite jetée sur le port, l'occasion de goûter à une spécialité locale de choux farcis au chocolat, au yuzu, et... au Durian. Goût très spécial pour ce dernier ! (je n'aime absooooooouoooolument pas perso).

La ville regorge de street Art  
Et encore ...  

Nous voguons ensuite vers le quartier de Little India, on se croit carrément en Inde, avec de marchés d'épices et de tissus un peu partout, et de la musique indiennes très fort dans les rues.

Quelques mosquées et Temples en cours de route, le temps de se rendre à un bar qui retransmet la coupe du monde de Rugby pour voir le match de la France, avec une bonne bière. On passe les commentaires sur le match et un certain "coude du sort" dont tout le monde a déjà assez parlé...

Peaceful life ( les fameux choux au durian )  

Plus tard nous rejoignons un night market avec plusieurs spécialités chinoises, nous prenons du poulet frit et un autre plat à base d'oignons.

Le lendemain, Taxi pour rejoindre le temple Bouddhiste de Kek Lok Si, un des plus grand de Malaisie.

Très impressionnant, surtout la statue de 14 mètres dans les hauteurs du temple ! Cet endroit n'était pas dans le guide on n'a pas très bien compris pourquoi, vue la beauté des lieux.

Petit message de paix pour la famille  
Say cheese !!!  

Direction ensuite sous la pluie (heureusement on a pensé à prendre nos K-Ways) vers la station funiculaire nous amenant au Sommet Penang Hill. plus de 800 mètres de haut tout de même, avec une vue imprenable sur l'ensemble de la ville. Par chance le temps se dégage quand on arrive. Nous sommes surpris en haut puisque nous pensions y trouver un sommet, avec éventuellement quelques points de vues, mais il se trouve que toute la montagne semble aménagée avec plusieurs maisons espacées assez grandes et reliées par une route faisant plusieurs kilomètres. Elles datent en fait pour la plupart de la période coloniale Britannique, nous ne pensons pas que ce sont des pauvres qui y habitent !

Belle vue et grosse flotte !  

Petite Marche sur ces routes où nous sommes bien seuls (la plupart prennent des petites navettes), petit café au bout, puis retour au funiculaire. Nous allons ensuite vers un autre night Market, où nous savourons un plat indiens à base d'ingrédients frits et une sauce un poil spicy succulente.

A gauche Mister Bean et Teddy à droite le funiculaire dans la jungle ... 😀

Retour pour un gros dodo avant de rejoindre les Cameron Highlands demain.

En bilan, nous avons apprécié la ville mais n'avons pas non plus été emballés à la hauteur de ce qu'on nous avais vendu (sur le plan culinaire surtout), même si c'était quand même à voir.

28

Nouvelle destination :

Les Cameron Highlands ! Nous arrivons dans une guesthouse ou nous dormons dans un dortoir ( nous sommes une petite dizaine ), 9 euros la nuit et très bien noté : imbattable . Nous sommes en plein coeur d'un petit village dans les montagnes. Très charmant, c'est bizarre mais ce village nous rappelle le pas de la case en Andorre... sans la neige ! C'est très animé et beaucoup d'établissement sont tenu par des indiens... donc tout naturellement nous allons manger dans un petit restau indien nous nous sommes régalé et c'était très copieux ( chapatis, riz basmati poulet masala .... 10 euros pour deux seulement ).

c'est pas beau ?? <3 

Du coup au vu du prix faible que nous payons pour les deux nuits nous nous autorisons une excursion le lendemain. De temps en temps se laisser guider ça fait du bien aussi ... mais pas trop souvent hein...

Nous partons tôt le lendemain, nous commençons par les plantations de thé, la visite de l'usine et la dégustation bien sur ! ( très très interessant !! ) nous sommes accompagné de notre guide, d'un colombien et d'une vietnamienne, malheureusement pour nous pas très bavards et assez calmes... tant pis !

Il va aller ramasser le thé ... au boulot !!  

Nous poursuivons par une promenade dans la Mossy Forest très très protégée donc très limitée aux touristes pour éviter toute destruction. A la différence de L'Indonésie nous sentons que la Malaisie protège vraiment ses espaces et d'ailleurs tout est beaucoup plus propre. Cette foret est réputée pour : les plantes carnivores, les plantes médicinales ( on a même cueillis des petites graines anticontispation ... oui car mes problèmes n'ont pas disparu depuis 40 jours... mais bon on commence à avoir l'habitude ... )

Mossy forest  

Du coup... ben balade bof car nous sommes parqués dans des espaces dédiés mais c'est le prix à payer pour conserver les lieux ... un mal pour un GROS bien finalement.

Ensuite direction une ferme à papillons ... alors l'espace papillon très beau malheureusement pourquoi sont ils venu mettre en plus un kangourou et un raton laveur ( entre autre ) aucun intérêt... l'espace papillon très grand très fleuri très beau et le reste nul. Bon passons ... ils veulent faire du show pour les touristes je pense.

Petit papillon ... enfin énorme papillon !!  

Ensuite direction une plantation de fraise, oui car en Malaisie c'est très rare et les Cameron sont un lieu ou leur culture est possible. Et le prix s'en fait ressentir (plus de 12 euros le kilos) ... surtout pour les locaux. Déjà cher pour nous alors pour eux ... on déguste un milkshake à la fraise délicieux et nous finissons la journée par un musée ( histoire de la vallée ), un marché aux fruits un temple bouddhiste chinois ( très beau mais on a mangé une énorme averse inopinée ).

Petit local tea à gauche et lunch du midi à droite  : Honey chicken !

Bref une journée BIEN remplie... et on s'est tellement régalé hier soir que : retour à l'indien !!

PS : Première boulette de ma part ... en voulait embêter Nico... j'ai fais ( sans faire exprès bien sur ) tomber ses lunettes à plusieurs mètres plus bas du point d'observation des plantations de thé OUPS ! Maintenant il va falloir en trouver une autre paire... ( heureusement 4 euros chez H et M ).

29

Nous avons quitté les Camerons pour arriver 3 jours sur Kuala Lumpur capital de la Malaisie. Gros changement de décors après 4h de bus. On arrive dans une station de bus au milieu des buildings, de grosses route passent à travers la ville les voitures y roulent très vite. Nous avons 2km à faire pour rejoindre notre guesthouse et clairement en dehors de l’hypercentre la ville n’est pas très bien adapté aux piétons.

Batu caves 

Chambre très simple. Le stricte minimum … mais à 14 euros la nuit dans le centre et en pleine capitale on va pas faire les difficiles …

C’est simple sur ces 3 jours tout les jours des averses à partir de 17h… et les averses en Malaisie c’est quelque chose. Heureusement équipé de nos Kaway rien ne nous arrête.

On flane, part à la rencontre de Mall immense digne des states, on part voir les immenses petronas twin tower ( vertigineux ), on mange dans des food corners immense ( grosse grosse influence indienne) et surtout on se permets l’excès 2 soirs d’affilés ( tellement cela nous a plu ) de boire un verre dans deux des skybars les plus populaires de la ville et c’est à couper le souffle.

Une après midi a été un peu compliquée ( à cause de la météo ) du coup Nico en a profité pour regarder le match Angleterre/NZL. Lucky … Et puis nous avons eu la chance de pouvoir faire les BATU caves ) 30 minutes de train de KL. Très sympa … immense statue … beau panoramas et des vingtaines de singes un peu partout. A voir impérativement en Malaisie.

KL 

Bref KL très propre comparé à sa voisine Jakarta rien à voir ! Nous avons bien aimé malgré la grosse pollution quand même … même si c’est incomparable à Jakarta.

Nous prenons de plus en plus conscience que la Malaisie est un melting pot impressionnant de culture chinoise, indienne, malienne, britannique … toutes les religions sont représentés et parfois dans une même rue !! ( mosquée, église, temple hindouiste se retrouvent assez aisément cote à cote dans une même rue ) et c’est beau !!! Tout cela dans un calme harmonieux.

Bref KL impressionnant… mention spéciale aux skybars ;)


Nous prenons le bus ( 2H ) direction Malacca !! Autre ville très connue de Malaisie mais beaucoup plus calme !

30
30
Publié le 29 octobre 2019

Nous arrivons dans la petite ville de Malacca, en pleine période de vacances ici. D'où une affluence assez importante au centre ville.

Bien placés, à 2 pas du vieux centre, et proche des rues les plus animées, nous ne ferons qu'un court arrêt dans cet endroit surprenant !

Fidèle au pays, la ville est marquée historiquement d'une richesse culturelle mélangée et diversifiée: on retrouve ici des vestiges des anciens colonisateurs Portugais (le nom Malacca est d'ailleurs Portugais), Hollandais, Britanniques, mais également une forte présence Indienne.

Après nous être installés dans notre auberge en milieu d'après-midi (avec au passage un accueil un peu froid et une population assez vieille contrairement aux autres auberges que nous avons fait), nous longeons le bord de la rivière passant au milieu de la ville pour nous rendre vers le vieux centre.

Architecturalement surprenant ! plusieurs bâtisses couleurs orangées-rouges, des ruines d'anciens forts et portes des colonisateurs... et le plus drôle, les petits tricycles ornés de personnages de mangas et autres bandes dessinés accompagnés de musiques assez psychédéliques. A voir 😀

Les tuks tues psychédéliques.  

Nico s'accorde une petite pause dans l'après-midi pour regarder la demi-finale de la coupe du monde de Rugby.

Petite balade en ville vers le port sur le soir. Nous espérions y voir une mosquée en bord de mer, éclairée la nuit, mais nous arrivons un peu tard pour passer sur la jetée où elle est visible. Petit arrêt dans un Hall, puis nous allons ce soir dans un marché de nuit uniquement ouvert de nuit, et particulièrement fréquenté en ces jours de vacances ! on y déguste une petite brochette sur les stand de street food, avant de rejoindre un restaurant Pakistanais très réputé dans la ville (et où il y a ééééénormément de monde). Un peu la galère pour s'asseoir, c'est au premier qui trouve une chaise libre de s'asseoir.

Des ruines datant de 1540 

Après une longue attente, nous dégustons les meilleurs Nans de notre vie, Miam !

Le lendemain promenade tranquillou, nous avons un bus assez tôt en début d'aprem.

Malacca view 

Nous testons un autre Restaurant Indiens très appréciés des locaux. on y mange de succulents plats différents selon l'heure (pas de Nans ni de tandoori à l'heure où nous sommes arrivés), nous avons droit à plusieurs mets accompagnés de riz et légumes. Les locaux mangent avec les doigts, nous nous tenons à nos habitudes occidentales et à la fourchette haha. C'était un délice ! un des meilleurs restos que nous avons fait dans le pays, et pour seulement 5 Euros en tout pour 2, alors que nous avions eu peine à finir nos "assiettes" (la nourriture est servie dans des feuilles de bananiers).

Malacca valait le détour, avec le recul nous serions bien restés un peu plus.

Maintenant bus Direction Singapour !


Bye bye Malacca !  
31
31
Publié le 31 octobre 2019

Départ de Malacca en bus en milieu d'après-midi pour la riche Singapour. Nous ne savions auparavant pas énormément de choses sur cette cité-Etat, qui s'avère pleine de surprises !

Les premiers contacts ...  

Ville réputée la plus chère du monde, Singapour est indépendante depuis à peine un peu plus de 50 ans. On y retrouve une richesse et un mélange culturel similaire à la Malaisie. Une différence: c'est très riche ! Grâce à son port à la situation exceptionnelle, la ville s'est très vite développée. Nous apprendrons plus tard que le nom est donné par son fondateur Britannique, Sir Raffles, suite à la rencontre d'un lion, que les anciens de Singapour très travailleurs ayant participé au développement de la ville s'inquiètent du laisser aller de la nouvelle génération "Jeunesse dorée". Ah, et la langue officielle ici c'est... l'anglais !

Vue du Marina Bay  

Une seule mauvaise aventure: notre arrivée par la frontière terrestre.. La compagnie de bus que nous avons pris n'avait pas de super notes sur internet mais on se disait que jusque-là on n'avait pas eu de soucis (c'est beau d'être naïf haha). 4h de trajet initialement prévu, nous en avons mis finalement 2 de plus (3 si on compte par la suite le passage à l'immigration). 2 arrêts coup sur coup, le 1er sans encombres pour la sortie de Malaisie, le bus nous récupère avant un 2ème stop pour l'entrée officielle dans Singapour. Le passage est beaucoup plus long que prévu pour les étrangers, non-résidents et non travailleurs de la ville. Les autres passent assez rapidement. ( de plus initialement nous nous étions trompé de file ... 30 minutes de perdu bêtement, en même temps ... ce n'était pas très clair ! )

Balade Balade et Balade ( 30km en 2 jours )  

A notre sortie... tadaaa !! le bus est reparti sans nous, on était certainement pas assez rapides pour les autres locaux et le chauffeur, dommage pour nous la ville est à plus de 20 Km... ! Les nerfs commencent sérieusement à me monter à ce moment, d'autant que nous devions arriver à notre hôtel avant la fermeture de la réception à 22h, et à cause des retards il est pas loin de 23h ! Heureusement, Nico prends les choses en main pour me calmer et trouver une solution. On comprends en se renseignant auprès d'autres voyageurs que nous ne sommes pas les seuls à nous faire abandonner par notre bus, et on demande à un autre chauffeur de nous amener en ville. On arrive même à capter internet ( grâce à une très gentille dame dans le bus qui nous a partagé sa connexion ... ) pour recevoir les instruction de l'hôtel pour rentrer... OUF 😀

Garden by the bay  

Super bien placés, dans des lits-capsules finalement très cocons et agréables. On prend le temps d'aller boire une bière pour se soulager de ces déboires avec un bon Burger. Bon, niveau tarif on va pas se mentir: ça pique par rapport à nos dernières habitudes (quasi 50 euros là).

Le lendemain, longue balade pour découvrir la ville qui se fait très bien à pied. Le chemin est très agréable et on se sent vraiment dans un univers complètement à part du reste de l'Asie du sud-est. On trouve quelques similitude avec New-York, entre Gratte-ciels imposants, malls immenses avec boutiques de luxe et vues sur une Bay impressionnante. Passage près de l'impressionnant Marina Bay Sands, Hotel immense sur 3 tours, qui a la particularité d'avoir une piscine à débordement de 150m sur son toit, la plus grande du monde et qui offre un panorama uniquement avec d'un côté le port et de l'autre la ville séparée par la Bay. Réservée uniquement aux Guest de l'Hôtel, mais on se permet de gruger un passage pour aller tout en haut pour un accès à la vue. ( astuce en passant par la tour 1 : 0 dollars à payer !! contre 20 dollars sur la tour 3 )

By night ! 

Direction ensuite vers le Raffles Hôtel, emblématique car luxueux et existant depuis la création de Singapour, et qui porte le nom de son créateur. Nous continuons la balade vers la Bay qui offre un spectacle encore plus beau de nuit, puis nous retournons derrière le Marina Bay où se trouve le garden Bay, des arbres artificiels, ornés de lumières pendant un spectacles de nuit. Très beau !

On fini par manger quelques mets du supermarché le soir au retour (eh oui pas le choix, le budget est plus dur à tenir).

Sentosa Island 

Le jour d'après, nous allons sur l'île de Sentosa au Sud. Nous avions vu qu'il y avait des piscines publiques gratuites mais assez éloignés de notre emplacement. Finalement ce sera la plage ! Ce n'est pas la saison, et Singapour n'est pas réputé pour les plages, mais il fait trèèèès chaud ici. Un petit plouf ne fait pas de mal.

Pour rejoindre le bout de l'île où il y a la plage, la balade est très agréable. Pas mal d'attractions (dont Univeral Studio) et chemins accompagné de musiques. De quoi s'occuper plusieurs jours si on vient avec un plus gros budget.

Passage par Chinatown en rentrant le soir et petite pause thé à l'Hôtel, avant de repartir flâner vers la Bay et le Mall situé juste à côté du Marina Bay. Surprise, nous arrivons au moment d'un spectacle de Fontaines, magnifique. Il y a vraiment des moyens ici ! Petit arrêt street food pour se délecter de quelques Buns au retour.

Nous reviendrons .... <3 

Derniers instants ici, nous avons eu un petit coup de coeur pour Singapour ! Nous reviendrons sûrement nous faire un kif avec un plus gros budget pour loger au Marina Bay et profiter de son unique piscine, ainsi que des autres attractions de la ville (Universal notamment), que l'on ne peut s'offrir avec un budget quotidien de Road Trip 😀

Départ en Avion demain pour Bornéo et Kuching !

32

Aujourd'hui direction le magnifique aéroport de Singapour (considéré comme l'un des meilleurs du monde), une ambiance zen et moderne y règne, dans la lignée de ce qu'on a vu de la ville. Direction Bornéo, et la 2ème partie de notre passage en Malaisie !

L'île est partagée en 2 entre une partie Indonésienne et la partie Malaisienne. Nous atterrissons dans la capitale de la région Sarawak, Kuching, au Sud avant de remonter vers le Nord.

On sent de suite un monde d'écart avec Singapour, même si c'est beaucoup plus développé que ce que nous avions imaginé. Un taxi pour nous amener à notre Homestay, a quelques kilomètres, situé dans la ville en début d'après-midi, avant d'aller découvrir les lieux.

Festival de Kuching ( on sait pas trop pourquoi d'ailleurs ... ) notre hôte nous a expliqué juste une occasion de faire la fête . 

Nous remontons à pied la rue amenant vers le centre. Nous croisons peu de touristes (quelques uns quand même), on remarque que les locaux sont un peu moins habitués à en voir. Où peut-être est-ce parce que nous ne sommes plus dans la saison touristiques (Notre taxi de l'aéroport nous a par ailleurs confié qu'en ce moment il pleuvait au moins une fois par jour).

Port Magherita 

La ville est plutôt agréable et les gens très gentils. Nous sommes en période de festival, il y a donc pas mal d'animation au centre-ville (des stands de nourritures locales, podium pour des petits concerts, et également des courses en bateaux sur lesquels les compétiteurs sont par équipe de 10-15). Le paysage du centre assez atypique, avec une séparation par une rivière, une grande mosquée au bord de cette rivière, et un pont reliant vers un grand bâtiment administratif et un château. Nous avons également dégusté un excellent Indien (oui encore un 😀).

Nous allons vers un "orchidées Park" qui nous a été évoqué par une personne de la Homestay, mais sans trop d'intérêt, Avant de finir la soirée à notre logement: demain on se lève tôt !

Ne pas tomber ne pas tomber ...  

Réveil à 6h pour un rapide petit déjeuner, avant de prendre le bus pour le Parc Bako, réputé pour héberger des singes nasiques (avec une sorte de bite à la place du pif haha). Le bus nous dépose à un arrêt pour acheter les billets d'entrée du parc (Taxes + bateau). Le bateau nous amène ensuite au parc, le paysage sur la route est déjà magnifique, et on se croirait débouler un fleuve amazone. On croise les doigts pour ne pas tomber dans cette eau Marron !

Arrivée en bord de plage aux alentour de 10h, nous ne serons récupérés qu'à 15h. Le lieu est sauvage et pour le mieux préservé, c'est l'avantage de payer des taxes et que le tourisme y soit autant régulé.

Nos premiers nasiques de loin à gauche et des cochons sauvages 

Le parc est parsemé d'une dizaine de chemins de Trail, plus ou moins longs selon les goûts de chacun. Nous prenons les infos auprès du centre et des seuls bâtiment du coin avant de partir à l'aventure. Très chanceux, nous croisons dès le début les fameux singes ! Ils sont plus gros que l'on aurait cru ! très timides comparés aux autres macaques présents sur l'île, qui volent tous ce qui se mange et n'hésitent pas à piquer dans les assiettes des visiteurs (on a eu plusieurs exemples en live).

Trail : arrivée sur la plage 

Nous croiserons également des cochons moustachus (oui oui) quelques lézards, serpents et... beaucoup de moustiques ! heureusement qu'on avait pris du répulsif 😀

Les chemins sont bien balisés et faciles à suivre. nous n'avons de toute façon pas envie de nous en détourner, vus les panneaux de dangers et de possibilités de croiser des crocodiles !

Nous repartons comme prévu vers les 15h pour le retour.

Le soir, petite dégustation à Kuching de mets dans un restaurants local, servant des plats indigène typiques. on ne sait pas tout ce qu'on mange, à base de Bambou, d'épices de poulets, mais c'est très bon.

Au retour on s'arrête acheter un Kek Lapis (gâteau multicolore typique de Bornéo), que l'on prend avec un petit thé.

Nous restons encore cette nuit et la prochaine, demain nous iront voir les Orang-outan du parc Semenggoh.

Notre belle rencontre de la journée !! Si près !!!
Bye bye Bako ! ( oui oui j'ai oublié le N ) 
33
33
Publié le 5 novembre 2019

Petite Grasse matinée aujourd'hui (eh oui il en faut bien une de temps en temps !), nous profitons juste du petit déjeuner servi par la femme du proprio, avec au passage d'excellents beignets. Des petits pots de nouilles pour le repas midi.


L'après-midi direction le Wild Life Center de Semenggoh, une réserve naturelle de 600 hectares à 20 kilomètres au Sud de Kuching. Celle-ci est très connue dans le pays (et même ailleurs), elle accueille et protège 26 Orang-Outans. Encore une espèce en voie de disparition...

Nous sommes en tout cas séduits par l'idée que ces animaux soient préservés dans leur espace naturel et non pas dans des cages. Contre-partie de cette préservation: il n'est pas toujours possible de voir les singes lors de la visite, cela dépend s'ils ont envie de se pointer ou pas (on croise donc les doigts). Nous avons lu des témoignages de gens qui revenaient bredouille.

Voir un animal dans son habitat naturel ... cela n'a pas de prix ... mais de plus en plus rare malheureusement !  

2 repas servit par jour, à 9h et 15h, durant lesquels les rangers appellent les animaux et leur donnent à manger uniquement s'il sont présents. Nous espérons voir Ritchie, le boss Orran-Outan de 38 ans, le plus costaud de tous ici !

Après avoir rejoins dans le parc l'endroit prévu pour les repas, ainsi qu'un groupe d'une 20aine d'autres personnes, les rangers donnent les instructions de sécurité en présence des animaux, et en cas d'attaques (oui oui ça peut arriver, surtout avec Ritchie). Ils commencent ensuite à pousser des cris à la Tarzan pour appel. C'est le signal que c'est l'heure de la tambouille ! Nous voyons dès le départ au loin quelques arbres bouger, et nous savons que nous aurons la chance d'en voir aujourd'hui 😀

2 premiers frères d'une 10aines d'année se manifestent, et nous profitons de leur petites gambades pendant que les ranger leur donnent des bananes et noix de coco (Ils sont pas là pour nos beaux yeux !).

Ils sont très drôles à voir, surtout leur manière de se déplacer dans les arbres, autant avec les bras qu'avec les jambes, et aussi leur façon d'ouvrir les coco en les cognant contre un arbre (on est content que ce ne soit pas notre tête à la place). Une femelle plus vieille apparaît ensuite, puis nous verrons après une mère avec son enfant de 3 ans. On comprends que l'espèce est dure à maintenir puisque les mères gardent longtemps leur petits incapables de survivre tout seul jusqu'à 7 ans.

Il est 16h et quelques: le parc va fermer. Il est en effet encore tôt, mais les rangers limitent le contact avec l'être humain pour le bien-être des animaux.

Nous sortons et faisons la connaissance du autre bacpackeuse Barcelonaise très sympas et sa mère, avec qui nous partageons un taxi, pas de bus ou d'autres moyens de transport dans le coin. Nous échangeons sur nos voyages et bons plans à venir (pour les Philippines notamment où nous serons dans moins de 10 jours). On se rend compte d'ailleurs dans la discussion que pour la suite du voyage à Bornéo, un avion aurait été plus pratique que le bus que nous avons choisit (on croyait pas si bien dire à ce moment !)

Retour à la Homestay pour un petit thé, avant de ressortir manger à l'indien où nous sommes allés le premier jour pour y tester d'autres plats excellents.

Dodo tôt, le lendemain le bus part à 7h30.

Toute petite escale sur Miri ... peu de photos la fatigue ayant pris le dessus. 

Réveil vers les 6h pour profiter une dernière fois du petit-déjeuner de la maison, puis taxi direction la station pour un loooooooog trajet. 15h prévue initialement, pour arriver en fin de soirée à la Ville de Miri 800km plus au Nord. Les routes s'avèrent finalement beaucoup plus compliquées que prévu: le bus roule la plupart du temps à 30km/h... On aurait vraiment dû prendre l'avion haha. c'est long et fatigant, d'ailleurs nous sommes les seuls occidentaux.

Nous arriverons finalement avec 4 heures de retard à la station terminale. Un local nous propose pour pas si cher de nous amener en ville à notre Hôtel, où malgré l'heure tardive la petite sonnerie sera entendue par la personne à l'accueil (qui dort par chance juste à côté).

Petite douche et dodo, nous sommes épuisés, donc demain ça sera aussi grasse mat' avant le départ pour le Brunéi 😀

34

Aujourd'hui direction le Brunéi !

Pas prévu initialement dans le programme, mais puisque nous refusions de prendre des avions internes dans Bornéo, l'escale dans ce petit pays de 500 000 habitant était inévitable. Et on ne va pas se mentir, l'idée de faire un pays de plus nous bottait bien 😀

Salut le Brunei !  

Bus en milieu d'après-midi, puis passage éclair aux douanes avant d'arriver en fin de journée devant notre Hôtel en bord de quai dans la capitale, Bandar Seri Begawan. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'on a été surpris !

Nous ne connaissions pas grand chose (pour ne pas dire rien du tout) du pays, et découvrons en nous renseignant à notre arrivée que le Brunéi est un Sultanat, avec à sa tête un Sultan qui a repris la succession depuis plus de 50 ans, qui a tout les pouvoirs.... et tout l'argent du pays ! Le pays a des indicateurs de richesse qui en font un des plus riches d'Asie grâce notamment au pétrole. Surprenant car en arrivant nous n'avons pas trouvé que le pays semblait beaucoup plus développé que la Malaisie, les bâtiments sont pour la plupart plutôt vieillissants, les transports en bus mal foutus et peu confortables... Il semble que le Sultan s'en mette plein les poches et ne soit pas très partageur avec ses compatriotes... Il est en effet une des plus grosses fortunes du monde, et manifeste une pointe de mégalomanie: un palais qui a couté plus de 1 milliard, 5000 voitures de luxes, des avions avec intérieur orné d'or, proprio de palaces un peu partout dans le monde (dont le plazza athénée et le Meurice à Paris, rien que ça !). Bref, on est écœurés d'un tel égoïsme quand on voit que le reste du pays ne profite pas du tout de ses richesses.

Le tourisme ici n'est pas très développé: peu d'occidentaux, et pas grand monde dans les rues.

Nous prenons quand même le temps de tenter une balade en ville, mais les routes sont peu pratiques si on est à pied. Nous passons devant 2 mosquées assez magnifiques et très grandes (il y a au moins de l'argent pour ces bâtiments). L'expérience du bus pour revenir sur nos pas est assez difficile: pas vraiment d'explications ou de cartes pour se repérer sur le réseau, et les locaux ne parlent pas beaucoup anglais...

Des mosquées des mosquées et encore des mosquées ...  

Nous arrivons malgré tout à nous faire amener à un petit parc très sympa pour faire un petit tour à pied.

Retour ensuite vers notre Hôtel. Pas grand chose à faire malheureusement, surtout le soir. Les règles sont assez strictes ici, et ça se ressent sur la vie des gens. Pas d'alcool, pas de bars, pas vraiment d'animation ni de lieux à voir en soirée. c'est assez mort !

Vraiment dommage que le l'argent ne soit pas partagée et plus investit dans le développement du pays, il en aurait bien besoin !

Bye Bye ...  

Le pays n'étant pas bien grand, nous ne nous attarderont pas, demain direction Kota Kinabalu !

35

Nous nous hâtons de quitter le Brunéi, pour lequel nous n'avons pas eu de coup de coeur (c'est le moins qu'on puisse dire !).

Départ en bus pour rejoindre un terminal des ferry, bateau pour l'île malaisienne de Labuan, avant de reprendre un ferry de 3h30 ( j'ai été malade tout le long d'ailleurs ... une horreur ... aucune stabilité et très très vieux bateau )

River cruise  


Quelques dernières expériences traumatisantes avant de quitter le pays: le guichet des ferries qui nous demande 34 dollars, et pas moyens de pays en carte ni retirer dans le coin... heureusement on a réussi à réunir pile la somme demandée en faisant un échange avec des ringgit malaisienne pour prendre le seul bateau disponible... il était hors de question de rester un jour de plus ici !

Deuxième contretemps au passage de douane, où on a faillit nous prendre le zippo Hard rock qu'on avait acheté à Singapour. ça passe dans tout les aéroports du monde, mais là dans un trou à rat avec une douane qui regarde à peine nos sacs, on nous emmerde ! Bref, on finit par nous laisser passer, adieu le Brunéi !

Des petits macaques au bord de l'eau 

Arrivée en fin d'après midi à Kota Kinabalu, la capitale de Sabah (région Nord de Bornéo). Ville en soit sans grand intérêt. Anciennement Britannique et détruite pendant la guerre, elle est aujourd'hui entièrement bétonnée et sans réelle patrimoine historique du coup. Mais c'est un passage obligé pour profiter de toutes les choses à voir autour dans la région, dont le fameux mont Kinabalu (plus au sommet de Malaisie). que nous ne ferons malgré tout pas vu le prix exorbitant de l'excursion (plus de 200 euros par personne).

Nos amis Nasiques ! 

Nous prenons une journée libre dans la ville pour nous reposer, les derniers transports ont été éprouvants. on en profite pour dormir et prendre soin de nous: passage au coiffeur puis Barbier pour Nico, et esthéticienne pour moi 😀 On retrouve une ville assez agitée (plus de 500 000 habitants ici quand même).

Et salut toi !  

Petit repas dans un resto café le soir avant de rejoindre notre hôtel, nous dormons dans un dortoir 2 nuits pour rattraper un peu de budget perdu au Brunéi.

Le lendemain, nous avons pris une petite excursion pour aller sur la river Cruise à Kilias, l'occasion de revoir nos amis les singes nasiques en liberté.

Très compliqué de se déplacer et de programmer des visites sans excursions ici, nous avons donc dû faire des choix on ne peut pas tout voir !

A table !  

Départ en début d'après-midi, 2 heures de trajets pour arriver à la rivière. Petit thé et gouter en arrivant, puis nous montons sur un petit bateau pour observer les singes en bord de rivière. Nous en voyons assez rapidement plusieurs, dont des familles Entières. C'est très agréable de les voir en parfaite liberté (beaucoup mieux que s'il était dans un zoo !).

Retour à quai ensuite pour profiter d'un bon dîner malaisien, puis retour de nuit sur le bateau de nuit pour observer les lucioles. Pas grand intérêt sur cette partie, c'était quand même sympatoches de les observer dans les arbres, comme si c'était des guirlandes à Noel.

Retour sur Kota Kinabalu vers 21h, ce soir nous dormons dans des sortes de capsules venues de l'espace, plutôt marrant, et l'hôtel et assez agréable !

Plus que 3 jours sur Bornéo !

36

2 derniers jours à Bornéo, cela fait 2 mois que nous avons démarré notre voyage . On se permet un petit plaisir pour fêter cela: une petite nuit au Hilton de Kota Kinabalu, et on explose au passage le budget haha.Les Hôtels de luxe ici sont moins inaccessibles qu’en France et plus abordables (même s’il faut reconaître que la qualité des prestations n’est pas à la même hauteurs), donc c’est le moment d’en profiter.

Hilton Suite !  

Petite piscine sur le toit et belle chambre avec un matelas bien moelleux: on retrouve le goût du confort, et quand c’est rare, c’est d’autant plus jouissif :)


Nous avons également droit a un buffet ééééénorme pour le petit déjeuner avec un large choix de mets. Je pense que c’est le plus gros buffet déjeuner que nous avons fait de notre vie tant il y a de choses différentes. Un dernier Resto Malais pour profiter une dernière fois de plats du pays. 2 dernières journées tranquilles donc, durant lesquelles on peut se poser pour faire le point sur le voyage, et préparer la suite de nos aventures.

Nous retiendrons de la Malaisie sa richesse culturelle tant par les gens qui la peuplent (chinois, malais, indiens, etc.) que la variété culinaire qu’on y trouve grâce à ce mélange (cela nous a fait du bien de manger plus varié qu’en Indonésie où beaucoup de plats se ressemblaient !). Egalement la gentillesse des gens, moins marquée qu’en Indonésie mais tout de même très agréable. Nous ne nous sommes pas senti une fois en insécurité ou mal à l’aise, on finissait même par leur faire confiance les yeux fermés. Le pays est malgré tout un des plus riches d’Asie du Sud-Est, nous ne pensions pas que cela serait autant marqué par rapport à l’Indonésie.

Côté Bornéo, l’expérience aura été un peu plus compliqué, de par la difficulté à se déplacer sur ce territoire et à s’organiser. Des déplacements parfois très longs en bus (beaucoup plus d’ailleurs que le temps prévu par les compagnies !), très peu d’informations en amont sur les moyens d’atteindre les points voir, et surtout très peu de points d’intérêts à voir par soi-même sans passer par des excursions plutôt couteuses.


Les 10 jours (et notre budget de backpackers) étaient un peu trop faibles pour profiter pleinement de la région… Avec le recul, nous aurions passé tout notre temps dans le Sud autour de Kuching. Si nous revenons, ce sera avec plus de sous et de temps pour profiter davantage des excursions. Ah et sûrement moins de trajets en bus aussi :)


Maintenant, départ pour les Philippines !

37

Aujourd’hui départ à l’aéroport de Kota Kinabalu, direction Manille !

Juste une petite frayeur au moment de laisser nos bagages au comptoir: on n’avait pas prévu qu’il était formellement obligatoire et demandé par les hôtesses d’accueil de disposer d’un billet retour, pour preuve de départ du pays. Nous avions vu ce type de demande pour les autres pays, mais cela ne nous avait pas été exigé donc on ne s’était pas affolé, se disant qu’on prendrait le billet plus tard… Après quelques galères d’internet, nous achetons rapidement nos tickets de départ pour embarquer.

Retour de la binôme et de Flo Flo !  

Arrivés à Manille aux alentours de 22h, nous avons le plaisir de retrouver 2 amis, Marie et Flo, qui feront un petit bout de chemin (15 jours) avec nous. Cela fait du bien de voir des têtes connues :)

Balade dans le vieux Manille  

Les Philippines, anciennes colonies, sont très hispanisées et cela se ressent dès notre arrivée à l’aéroport (la monnaie et le Peso, tout les noms sont hispaniques, style Puerto Princesa, San José, etc. Et les gens ont des têtes assez typées, limite comme des mexicains). On remarque déjà que le décor est différent du reste de l’Asie ici. Une autre chose qui nous marque: les bouchons à Manille ! 1h pour faire moins de 10 Km le soir à 22h passées ! Marie qui est arrivée un peu avant nous en pleine heure de pointe a mis presque 2h…

Jeepney !  

Arrivés dans notre logement, un appartement dans une résidence sécurisée (2 passages avec des gardes partout, on se demande si nous sommes VIP ou si le quartier est craignoss haha). Un petit tour à un marché chinois (où le marchand nous offre au passage un verre de Bourbon), pour acheter des plats rapides à manger, puis dodo pour visiter Manille le lendemain.

Pas grand chose à voir dans la ville, très peu praticable à pied et le trafic est assez pesant… mais nous étions prévénu ! Manille est juste un point d’arrivée. Nous allons voir Fort Santiago, des ruines vestiges de l’ancienne colonie, et des restes de cachots utilisés par les Japonais pendant la guerre. Nous apprenons que le martyr-icône de la ville est Alzar, un colon hispanique célèbre notamment pour ces nombreux talents: parlait une 2Oaine de langues, et maitrisait un nombre de disciplines incalculable à seulement 35 ans: Sculture, diverses sciences, musique, politique etc. On se demande même si ce n’est pas un poil exagéré… toujours est-il qu’il semble avoir fait des jaloux car mort exécuté !

Vieille église !  

Un guide nous fait une petite visite en tuk-tuk du « coin touristique » (entre guillemets, car pas vraiment touristique !).


On galère a trouvé une wifi pour prendre un taxi (ils sont assez radin de la wifi ici !) puis nous nous rendons au terminal des bus de nuit, direction Banaue au Nord du Pays dans la région du Luzon.

38
38

Le trajet en bus de nuit est assez difficile car le sommeil ne vient pas facilement sur ce type de transport haha. Type de transport qui est d’ailleurs le seul possible pour y arriver.

Nous sommes tout de même ravis d’arriver à Banaue sur le matin vers 7h. Cette région montagneuse est réputée pour ces célèbres Rice Teraces. Les plus belles du monde soi-disant, il y a 5 lieux dans les environs indiqués Patrimoine de l’Unesco.

Au coeur d'un village dans les montagnes  

2 chauffeurs de Tuk Tuk motorisés locaux nous amènent à notre Guest House chez nos charmants Hôtes, un couple de la quarantaine qui s’occupera divinement bien de nous durant notre séjour, entre planification des excursions, repas et surveillance de Flo (vous comprendrez pourquoi en lisant la suite :) ). On avait l’impression d’être chez nous !

1ère journée tranquille pour se remettre en forme après ce trajet en bus de 9h: dodo le matin et petite balade à pied pour observer les rices terraces à proximité.

On profite dans les rizières  

La spécificité des locaux, la plupart d’entre eux (surtout les hommes) mastiquent un mélange de 4 ou 5 ingrédients de plantes et tabac qui leur fait un effet un peu caliente. « Comme une drogue et meilleur que du chewing-gum » nous dira un de nos guides. De notre côté on remarquera surtout la coloration et les dents pourries que cela leur laisse…

Sources chaudes  

2ème jour, départ pour Batad avec un guide et un l’autre chauffeur que nous aurons durant nos 3 jours ici. Direction Batad, un village isolé et coupé du monde a une dizaine de kilomètres, où seraient es plus belles Rices Terraces.

Arrêts sur plusieurs magnifique points de vue, puis petite Rando d’une 20aine de minutes pour arriver au village donnant une impressionante vue sur les terrasses de riz veilles de plus de 2000 ans, passage au travers de ces dernières: la vue est à couper le souffle et le chemin original ! Une petite 40 aine de minutes ensuite pour rejoindre une cascade. Superbe journée, notre guide est très sympa (dommage pour sa dentition, le chewing gum local est passé par là…), on évite de justesse la pluie qui ne tombera qu’un petit peu à notre retour.

Magique !  

Jeu de carte et repos pour un dodo tôt, la fatigue se fait encore un peu ressentir.

Le jour d’après direction les Hot Springs, des sources chaudes où l’on peut se baigner. Flo un peu fatigué de la veille reste à la Guest House, surveillé de près par nos hôtes qui nous indiqueront plus tard être aller vérifier dans la chambre s’il était encore en vie haha.

Nos chauffeurs habituels nous laissent avec Marie donc au point d’entrée des lieux avec une autre guide. Nous passons d’abord par d’autres très belles rices terrasses avant d’arriver aux sources chaudes. La guide nous explique la botanique du coin au passage, on comprends que les locaux ne manquent pas de quoi manger (escargots, diverses plantes, riz, oignons, salades, etc.).

Aux sources chaudes on se régale ! Ça sent un peu le souffre, mais c’est très agréable de s’y baigner. La guide nous explique que ressources ont été trouvé par hasard en creusant par les locaux (malgré qu’il n’y ait pas de volcans dans le coin), qui les ont exploité pour la baignade.

Retour en repassant par un autre chemin dans les terrasses de riz, puis retour en milieu d’après-midi à notre Guest house.


Nous avons beaucoup apprécié ce petit coin isolé, de très belles vues, et les gens très accueillants et gentils malgré un temps un peu plus frais. Nous repartons le soir en bus de nuit direction Bagio !

39

Encore un bus de nuit pour rejoindre la 2ème plus grande ville des Philippines: Baguio.

Jeepney  

Une ville perchée dans les montagnes, d’environ un million de personnes. 9h de bus est une arrivée à 4h du matin. Nous rejoignons à 1 km à pied du terminal des bus, notre chambre situé en plein centre-ville.

Grotte de Lourdes  

Ce passage était à la base une étape pour nous poser une journée, avant de reprendre l’avion à l’aéroport de Clark, au nord de Manille. Mais finalement nous avons plutôt apprécié l’arrêt ! Les gens sont assez tranquilles ici, malgré un trafic assez compliqué, et il y a pas mal de jeunes (la ville semble être assez étudiante et festive).

Nous sommes surpris de voir qu’en pleine nuit il y du monde dans les rues, et de nombreux fast foods sont ouverts.

Un gros dodo jusqu’à Midi pour récupérer, puis direction le centre ville dans un des nombreux fast food de la ville (ça sera Macdo pour nous :)). Nous Samedi, il y a donc énormément de monde dans les rues et les restos ! On se renseigne pour le bus du lendemain, puis direction la « Cave de Lourdes » (oui comme en France). 252 Marches pour arriver en haut de la « cave » qui s’avère être en fait une petite statue posées dans une mini-grotte. On pose quelques bougies puis, nous rejoignons ensuite Dominicano Hil, un ancien Hotel désaffecté perché dans les hauteurs de la ville, anciennement utilisé également par les japonnais pendant la guerre. Nous sommes chanceux car arrivons pile le jour d’une sorte de festival local, avec une exposition de peinture, une chorale, des danses en tenue traditionnelles locales, et un chant improvisé d’opéra par des artistes philippins Moment très sympa ! Fanny sera même interviewé par un membre de l’office du tourisme. Quelle star :)

Nous rejoignons ensuite le centre-ville pour un petit massage d’une heure. Très relaxant ! On y retournera sûrement avant la fin du séjour ici.

Apéro !  

Nous finissons la soirée dans un bar servant des cocktails et tapas bons marché (moins de 30 euros à 4, et ils n’y avait pas qu’une tournée !).


Le passage dans la ville a été apprécié.

Un dernier dodo dans la ville avant l’avion de demain direction Coron !

40
40
Publié le 21 novembre 2019

Départ de Baguio tôt le matin. 5h de bus pour rejoindre Clark, un aéroport essentiellement pour les vols locaux, situé à quelques kilomètres au Nord de Manille.

Petit jeu de carte et café dans le Starbuck du coin en attendant notre avion. Un petit coucou qui ne nous rassure pas vraiment: tout petit et avec des hélices. On a l'impression d'être dans Indiana Jones haha

Arrivés tout de même à bon port moins d'une heure plus tard à l'aéroport de Coron, île au nord de Palawan et à l'ouest des Philippines: changement de décor ! Nous atterrissons à l'aéroport le moins grand que nous n'ayons jamais fait et en pleine campagne. Il semble qu'il n'y ait pas beaucoup plus de 2 ou 3 avions qui y atterrissent par jour... Une petite navette nous achemine jusqu'à notre pension 20 kms plus loin, où nous resterons 2 nuits. Sur le chemin, pas grand chose si ce n'est la cambrouze, l'île a l'air bien préservée ! On se croirait par moment en campagne française.

Nous logeons en plein centre-ville dans la ville de Coron, petite ville assez touristique, côtière et à la fois au pied de la montagne. Assez animée mais pas trop trop agitée non plus. Nous réservons avec notre hôtel une excursion pour le lendemain (en espérant qu'il ne pleura pas !) puis nous allons dîner avec quelques bières dans un restau de fruit de mer très sympa sur le port, au bout d'une jetée.

Réveil vers 7h, petit déjeuner sur le toit de l'hôtel puis direction l'excursion pour la journée et voir les îles aux alentour. Une régalade ! Bon a part le début de la journée car l'agence manquait un peu d'organisation: ils voulaient nous faire payer les équipements pour le snorkeling et le repas alors que c'était censé être compris, et nous avons attendu une demi heure sur le bateau sans savoir si c'était avec celui-là qu'on partait ou un autre à côté... Nous finissons par partir dans les bonnes conditions et les paysages ont ensuite bien rattrapé ! Plusieurs arrêts dans divers points pour nager et snorkeler, notamment pour les plus marquants le premier où nous arrivons dans un port paradisiaque au pied d'une crique, nous marchons quelques 300 marches dans la montagne profitant au passage de la vue superbe, puis nous tombons sur un lac en plein milieu des montagnes. Magnifique ! Un autre arrêt marquant, nous passons dans un genre de lagon, traversons à la nage un porche naturel puis nous retrouvons au pied de falaises immenses. Encore une fois: magnifique 😀 un arrêt repas succulent avec poissons, patates douces et autres mets délicieux sur des tables en bois dans l'eau, et quelques spots de snorkeling agréables complèterons le tour. Arrêt pour finir sur une toute petite plage au milieu de nulle part.

Une journée bien remplie, nous rentrons sur la fin d'après-midi pour prendre une petite douche et diner à côté de l'hôtel.

Le lendemain matin, nous nous rendons au port pour prendre un des rares ferries en direction du fameux El Nido ! à 8: notre hôtel nous a conseillé de prendre nos tickets tôt car les places partent vite (pas beaucoup de bateaux, mais beaucoup de gens voulant aller à El Nido !)

Le bateau part à seulement midi, nous avons le temps de faire la montée du mont Tipias et de ces 700 marches. Celui-ci est orné des lettres de la ville, façon Hollywood, ainsi que d'une croix (Eh oui beaucoup de chrétiens ici), la montée n'est pas facile avec la chaleur (surtout quand on oublie de prendre de l'eau....), mais la vue est superbe ! Retour au port pour le départ vers El Nido.

Nous avons apprécié le passage à Coron 😀

41
41
Publié le 24 novembre 2019

Nous quittons Coron pour notre seconde destination de Palawan ! Nous arrivons en début de soirée sur El Nido ( après 4h de traversée chaotique ou j'ai été malade comme d'habitude.. beaucoup trop de secousse et je n'étais pas la seule ! )

Nous arrivons dans un petit village très agité par le tourisme mais pas désagréable non plus, entouré de falaises assez impressionnantes. Notre Homestay est charmante et nous dormons tous les 4 ensemble. La première soirée nous décidons d'aller fumer une shisha pour faire plaisir à Marie nous en profitons pour boire quelques coups et passer une charmante petite soirée avant notre longue excursion le lendemain.

Levés tôt petit déjeuner copieux nous partons vers le port avec encore la météo de notre coté malgré toutes les prédictions. Nous démarrons par un petit arrêt snorkeling ou nous allons percevoir de nombreux poissons dont les fameux Nemo. Le second stop est une magnifique plage blanche ou nous prenons de beaux clichés et nous posons quelques instants ( plage des sept commandants car à l'époque cette plage était occupé par les japonais, oui les philippins gardent une certaine aversion des japonais à cause de la seconde guerre mondiale... pas mal de choses horribles se sont produites ) . Nous avons poursuivi dans le FAMEUX Big lagon oui le FAMEUX l'incontournable d'El Nido et bien que très touristique ce lagon a tenu toutes ses promesses. Moment magique à faire du kayak au milieu de cet endroit sublime ... on ne pourrait montrer des photos rendant la réalité ...

La journée s'est poursuivi par un repas sur le bateau délicieux à base de poissons frais, de patates douces, pastèques, bananes ... bon vu que c'était sur le bateau... cela remué un peu trop pour moi j'ai vite mangé et plouf à l'eau pour éviter d'être malade de nouveau !! Malheureusement j'ai oublié mes cachets mal de mer en France ...

Ensuite snorkeling sur le spot Shimizu : des coraux très coloré, des poissons par Milliers, des némos, des poissons perroquets, des calamars, des poissons globes ... MAGNIFIQUE SPOT ! un de mes préférés !

La journée se terminera par le secret lagon et une plage très mignonne assez compliqué d'y entrer à cause des rochers et nous finissons par y arriver ( Flo en est sorti avec une très très vilaine coupure ). c'est le risque pour parfois accéder à de beaux endroits.

Après une bonne douche nous terminons la journée par : une shisha et un karaoké endiablé autour de plusieurs bières. L'ambiance y était super tout le monde venant des 4 coins du monde chantant ensemble ! Nico et Flo on fait une belle version de BARBIE GIRL quand à moi Lady Marmelade voulez vous coucher avec moi sur la chaise ! Bref journée géniale !!

Nous décidons finalement de rester une journée de plus sur El Nido nous adorons notre homestay et l'ambiance y est bonne le lendemain nous partons chiller ( avec nos petites gueule de bois ) sur la très célèbre plage NAPCAN ! Nous mangeons du poissons frais, nous jouons dans les bagues ( très grosses ), nous buvons des cocos, Nico va se faire masser : bref chill Life ! Nous avons bien profité de cette journée. Flo était resté à la homestay ne se sentant pas très en forme ... nous soupçonnons un léger coup de chaud pris la veille sur le bateau.

Soirée tranquille le soir nous nous levons tôt nous mangeons local dans un restaurant atypique ou nous nous faisons servir par des serveurs travestis ( très répandu aux Philippines ).

Que dire de ces trois jours sur El NIDO : touristique oui on nous avait prévenu mais les paysages rattrapent largement très largement ce point là. Ce sont sont clairement les spots les plus impressionnants que l'on est vu surtout : BIG LAGOON !

42
42

Navette à 8h direction Port Barton !

Nous en avions beaucoup entendu parlé les jours précédents, en échangeant avec d'autres voyageurs.

L'endroit est réputé pour être très sympa, plus authentique et moins touristique que El Nido. Même si nous avons pour le coup beaucoup aimé El Nido, on reconnaitra fort bien que Port Barton a son charme !

Après presque 3h de trajet en redescendant l'île, la navette nous pose au terminal des bus. La seule navette a débarquer d'ailleurs, on comprend déjà qu'il y aura moins de monde ici.

5 petites minutes de marche sur une route (ou plutôt un chemin de terre) dans le village, puis nous arrivons en bord de plage à notre Hôtel. En effet c'est authentique ici ! presque pas d'électricité et connexion wifi quasi inexistante. Notre Hôtel est le seul à avoir l'électricité h24, pour les autres c'est en général 3-4h max/ jour. Le village porte bien son nom et sa renommé: un petit port (sans trop de bateaux quand même), tranquille et enfoncé derrière les montagnes. Une plage étendue avec plusieurs bars et restaurants locaux très sympas. Le top pour passer une semaine au calme, en amoureux ou en famille. Après l'agitation des autres coin touristique, ça fait du bien 😀

bain de minuit 

Bon après il ne faut pas espérer y faire du shopping ou trouver un gros fast-food américain haha.

Nous passons l'après-midi sur la plage, petite baignade entre 2 bateaux amarrés, et sieste sur des hamacs. Le soir petit restau avec "quelques" bières et shishas dont le gérant Australiens nous fait profiter, avec également des spectacles de feu effectués par de jeunes philippins, et petits concerts-solo par plusieurs locaux.

peaceful life 

On se permets même un petit bain de minuit avant d'aller dormir 😀

Le lendemain réveil et petit déjeuner tôt, nous avons prévu de partir en excursion en bateau (et oui on n'est pas encore las du snorkeling haha). Temps pluvieux et orageux ce matin, on est un peu inquiet au départ mais finalement les guides nous confirment que le temps va s'améliorer dans la journée.

Un premier spot sympa de snorkeling, puis direction le coin ou on pourra voir des tortues ! le bateau passe mais ne s'arrête pas de suite, il y a d'autres bateaux et pas de tortues en vue.

Nous nous posons sur une plage pour snorkeler dans le coin, et se poser un peu avant de manger sur la plage.

Petite sieste, avant le repas, sauf pour Flo qui ne s'arrête pas de chercher plein de poissons 😀

Le repas, comme lors de nos précédentes excursions, est succulent. Retour ensuite vers le passage des tortues. Nous arrivons enfin à en croiser une, c'est super de la voir dans son milieu naturel, mais le fait qu'il y ait tout le monde autour nous rebute un peu (à un moment, plus de 20 personnes...). Nous apprécions tout de même le respect des Philippins, qui nous imposent de ne pas toucher l'animal, c'est déjà ça !

Un autre spot de snorkeling ensuite, nous y verrons notamment un gros calmar, puis nous après une pause boisson sur une autre plage nous allons sur l'île aux étoiles de Mer. Elles sont grosses et rouge Marie sera la première à en voir une (et elle n'était pas peu fière !).

Retour ensuite à l'hôtel, petit massage sur la plage hyper détente (sauf pour Flo qui a peur pour ses blessures de guerre), puis retour au même bar que la veille. Nous y retrouvons 2 Bretons très sympas en excursion avec nous dans la journée. Après encore "quelques" bières (on ne se refait pas), nous allons nous coucher, demain une longue journée de départ attend Flo et Marie !

Port Barton ou la douceur de vivre  

Nous avons énormément apprécié notre passage ici. Moins impressionnant au niveau des paysages, mais le calme, l'authenticité et la beauté de la plage ont leur forces.

Juste un petit bémol côté serviabilité de l'hôtel, car le personnel était légèrement non-chalant et pas forcément arrangeant. On nous a prévenu notamment après avoir réservé que la clim n'était pas incluse dans une de nos 2 chambres, et nous n'avons également pas forcément apprécié entendre parler (ou plutôt crier) les femmes de ménage à 8h du matin à côté des chambres.

43

Aujourd’hui c’est le dernier petit-Déjeuner avec Flo et Marie, à Port Barton. 2 semaines qu’ils nous ont rejoint déjà, c’est l’heure du retour pour eux !

Nous les accompagnons sur le trajet vers Puerto Princesa. Navette à 10h pour près de 3h de route. Arrivée au terminal des bus, nos chemins se séparent, pour les laisser repartir à l’aéroport. Direction Manille pour eux, nous restons sur place 2 nuits de plus de notre côté. On a passé un super moment, bonne reprise du boulot à eux :)

Promenade pépère à PP, pas grand chose à voir mais pas désagréable. 

Pour nous Puerto Princesa sera l’occasion de nous poser une journée complète pour mieux repartir sur la 2ème partie du voyage aux Philippines.

La ville est la capitale de Palawan, la plus grosse ville et aussi un point de passage quasi obligé pour arriver et repartir de la région. Pas grand chose à faire cependant par ici, l’occasion de se reposer.

Toujours autant la galère avec la wifi (ça aurait presque valu le coup de prendre une carte sim locale quand nous sommes arrivés), nous allons donc vers un des premiers hôtels que nous avons vu. Petite Piscine et fast food locale avant d’aller au lit.

Notre petit copain de petit déjeuner  


Nous avons payé la chambre un peu plus cher que d’habitude, soyons honnête une arnaque totale ! (par flemme de chercher on va pas se mentir), nous prenons donc le lendemain une autre chambre plus accessible et plus près de l’aéroport. Journée farniente, carte, quelques série et préparatifs de la suite du voyage et du Cambodge (ça y est on sait officiellement quand les parents Mastan nous rejoignent :) ).

Nous apprécions de plus en plus d’avoir quelques moments posés de temps en temps, on se rend compte que cela ne sert à rien de courir partout. Quand on voyage sur une longue période il faut aussi savoir se reposer un peu de temps en temps pour mieux profiter !


Demain avion. Direction Cebu !

44

Aucun soucis à l’aéroport de Puerta Princesa nous prenons notre vol pour Cebu sans difficulté. Ah si on est parti pendant un orage … des turbulences comme jamais nous n’avons eu dans nos vies JAMAIS ! Et pourtant nous avons pris l’avion quelques fois avec Nico.

A Moasbol le temps n'est pas au RDV 

Moi je fermais les yeux et m’agrippais comme une folle à Nico et une fille pleurait à côté de nous l’horreur! Arrivés à Cebu nous prenons un taxi jusqu’à l’hôtel, et nous constatons que nous sommes bien sur la petite Manille des Philippines ( 1h pour faire 10km … )

Une ville assez moche sans grand intérêt ( c’est pour cela que nous ne resterons qu’une seule nuit ). L’hôtel est très confortable un bon point. Nous sortons juste pour manger et Nico nous trouve une superbe adresse de BBQ Philippins une tuerie !! Nous sommes servis par des travestis moment très funky. Nous nous prenons deux bières et finissons la soirée à l’hôtel.

Au rythme local ... tranquille.  

Le lendemain, direction Moalboal en bus après 2h30 nous arrivons dans un petit port de pêche et de snorkeling. Peu de touristes assez agréable. Le temps malheureusement ne suit pas et il se mets à pleuvoir, après un café nous nous calons donc dans notre auberge préparé nos prochains stops. Après 2h pas d'amélioration c'est aussi les aléas du voyage la météo de temps en temps. Jusque là nous avions eu beaucoup de chance ! Nous décidons donc de prendre un petit apéro dans un bar assez sympa ... la bière étant à 0,90 cts d'euros la soirée est partie en gros apéro... résultat ? GROSSE Gueule de bois le lendemain. Nous nous motivons quand même ( le temps ne s'est pas beaucoup amélioré ) pour faire un peu de snorkeling et nous nous retrouvons au milieu d'un IMMENSE banc de sardines IMMENSE !!! Donc Top malgré le manque de clarté et là CATASTROPHE quelque chose me brule la jambe je la retire très très vite, j'ai du mal a regagner la plage tellement la douleur est vive... elle s'accentue, avec Nico nous regardons ma jambe en effet petite brulure de méduse. Heureusement très légère ( Miss Cata bonjour ) !

Coucher de soleil sur la plage 

Nous attendons que ça se calme et nous appelons un tuk tuk pour finir la journée sur une White beach pour observer le coucher de soleil très sympa autour d'un Banana shake. La journée se termine bien par une dégustation de pêche du jour près du port : thon pour Nico sèche pour moi. un régal.

Banana Shake et Grillades 😀

En ce moment nous sommes assez tranquille sur le voyage, nous profitons tranquillement sans speed de la vie sur l'ile de CEBU et nous adorons aussi cela. Au rythme local. Le lendemain nous partons en direction du ( encore plus petit village ) de : OSLOB.

45

Cela fait plus d'une semaine que nous n'avons pas écrit sur le récit du voyage. Un peu de retard accumulé car quelques évènements ont perturbé nos dernières journées ! Une mauvaise nouvelle pour Nico qui ne nous a pas donné envie d'écrire pendant 3-4 jours, puis un petit souci de santé pour moi... Nous nous sommes questionnés plusieurs fois sur un retour furtif en France, finalement le voyage continue ! Du coup voici le résumé de nos derniers jours aux Philippines.

Moment suspendu dans le temps ... 

Après Moalboal, nous avons pris un bus longeant l'île pour rejoindre le village de Oslob.

L'endroit est très connu pour être un point de passage permettant de nager avec les Requins Baleines 😀 Considéré comme le plus grand poisson vivant actuellement sur Terre, et pouvant atteindre 20 mètres !

On se dit que l'on va vivre un des moments exceptionnels de notre périple...

Les Philippines et ses sunsets ... 

Pas grand intérêt au village, notre hôtel et tout de même charmant, bien qu'en bord de route. Le lendemain matin nous nous levons à 5h du matin pour nous faire amener au lieu où les Requins-baleines sont présents. Et là... c'est le drame ! on voit en arrivant une (grooooosse) centaine de personnes attendant leur tour. C'est Samedi ce jour-là, un jour en plus de vacances... donc forcément énormément de monde ! presque 3h d'attente avant de prendre le bateau...

Nul besoin de filtre ... 

Nous sommes tout de même rassurés par le fonctionnement et le respect autour l'animal: en effet les locaux n'ont pas forcé et ne gênent pas les requins-baleines. A la base ce sont les pêcheurs qui ont dans le passé cherché à les nourrir pour les éloigner de leur filet de pêche. Ils se sont rendus compte que ces mastodontes restaient tout de même, et de leur plein grés. Les bateaux permettant de les approcher sont sans moteurs pour ne pas les perturber ou les blesser, et en file indienne. Le passage se fait le matin jusqu'à midi au plus tard. Le flux de touriste est ainsi maitrisé. Contre-partie: beaucoup d'attente, mais on préfère ça que de les voir envahit par tout le monde en même temps et n'importe comment.

Siquijor  

Nous avions le choix de rester dans le bateau, ou de payer un peu plus cher pour snorkeler dans l'eau et les voir de plus près. Ce type d'expérience ne se faisant pas 36 000 fois dans une vie, on préfère bien sûr nager avec eux 😀

Après une longue attente donc, nous prenons un des bateaux nous amenant à une 30aine de mètres plus loin, près des requins baleine. Les les guides nous disent que l'ont peut aller dans l'eau. On doit rester près du bateau, car ça secoue et on ne doit pas faire n'importe quoi autour des requins-baleines. A peine le nez plongé dans l'eau, nous sommes surpris de voir qu'une des bêtes est à... moins d'1 mètre de nous ! ça surprend au début, j'ai limite eu une crise de panique haha

Le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est impressionnant ! et nous sommes vraiment proches, l'animal nous a même effleuré par moments... On s'en souviendra de cette rencontre 😀

Notre cabane à Panglao ( avant le drame ) c'était tout nature et tout insecte ...  

Retour à l'hôtel pour se reposer et profiter de la piscine.

Le lendemain, nous prenons un bus pour aller à un port, un ferry puis direction l'île de Siquijor ! Une île paisible, encore pas mal préservée du tourisme, mais très agréable à vivre, avec des plages, cascades et autres paysages fort sympathiques. L'escale parfaite pour se poser 3-4 jours et se balader en scooter.

Le premier soir nous aurons l'occasion de profiter d'un magnifique coucher de Soleil avec des couleurs parfois rose et rouge... un des plus beaux que nous ayons jamais vu ! Les 2 jours suivants seront un peu plus calmes à cause de la mauvaise nouvelle. Nous aurons tout de même un peu de temps pour faire une balade en scooter, visite d'une cascade et d'un arbre centenaire avec à son pied un bassin dans lequel on peut tremper ses pieds pour se les faire nettoyer par des poissons.

Accès direct à la mer seuls au monde depuis notre cabane 

Nous sommes ensuite allé via un fastboat sur une autre île voisine: Bohol. Très connue pour abriter les Tarsiers, une espèce de primate des plus fragile et petite qui soit avec des yeux énormes. Il y a également les célèbres "chocolate Hills", une formation géologique composée de plus de 1000 collines en forme de chocolat. Nous avons d'abord logés dans un petit coin reculé à une dizaine de kms de la plage de Panglao (la plage "à touriste" du coin). Nous étions dans une petite cabane en mode aventurier, c'était assez drôle haha. les cabanes étaient de plus sur une sorte de falaise avec un accès à la mer. Très sympa !


Malheureusement le jour d'après ce sera le moment pour moi d'être malade, j'ai attrapé une bactérie qui m'a infecté les reins... une journée de galère avec 2 aller-retours dans une clinique locale et une fièvre à presque 40 degrés... Plus de peur que de mal, mais j'ai fini par m'en remettre doucement.

Pas de chocolate Hills ni de tarsiers, nous avons passés 4 jours dans un hôtel confortable, le temps que je me repose et me remette. Nous avons même loupé notre vol pour Hanoi et perdu 2 jours, car je ne pouvais pas bouger...


Bilan des Philippines assez positif. La première partie du voyage au Nord et sur Palawan auront été fantastiques (Flo et Marie ne prenez pas le melon, ce n'est pas que grâce à vous haha), avec des paysages exceptionnels !

La 2ème partie a été un peu plus compliquée avec les derniers évènements, mais on n'oubliera pas les requins-baleines.

A la fin nous comprenions pourquoi la nourriture était critiquée dans le pays, les philippins ne se nourrissent que par nécessité. La bouffe n'est pas très variée et manque souvent de saveurs !

Côté état d'esprit, nous avons d'abord trouvé que les Philippins étaient des gens très sympas et que leur manière de vivre très à la cool était agréable. A la fin, on finissait plutôt par les trouver un peu mous, particulièrement au travail ! Différents de chez nous côté professionnalisme, mais ils sont comme ça... ça ne les rendait pour autant pas désagréables, mais je sais que je ne pourrais pas vivre ici trop longtemps haha

Nous les avons trouvé tout de même plus funk y que les malais.

Maintenant direction le Vietnam !

46
46
Publié le 13 décembre 2019

Aujourd'hui grand départ pour le Vietnam ! Probablement un des (si ce n'est "LE") pays que nous attendions plus et que nous souhaitions le plus faire !

Hello Hanoi and nice to meet you !  

Une histoire lourde est récente, en relation avec la France qui y a été présente pendant près d'un siècle jusqu'à l'indépendance en 1954, une culture très riche, des paysages réputés exceptionnels, et surtout... LA BOUFFE reconnue pour être une des meilleures du monde 😀

Bon seul bémol retenu dans les récits que nous avons trouvé: les gens ne seraient pas des plus agréables, et les arnaques aux touristes plus fréquentes que dans les autres pays... On verra bien par nous-même !

Nous prenons un vol avec une (trèèèèèès) petite escale sur Taipei à Taiwan. Escale très furtive en effet puisque nous avion seulement 50 minutes entre les 2 escales. autant dire que quand le premier vol est parti avec presque 30 minutes de retard... on a transpiré haha

Heureusement c'était via la même compagnie et on n'étaient pas les seuls a être attendus au transfert...

Arrivés en fin de journée à Hanoi la capitale du Vietnam !

Nous prenons un taxi pour nous faire amener à notre Hôtel, idéalement placé en plein centre de la vieille ville. Le pays à l'air à première vue un peu plus développé que les Philippines et la ville à l'air beaucoup plus agréable que les précédentes grosses villes asiatiques que nous avons fait ! Bon on se rendra quand même compte par la suite qu'il y a un gros problème avec la circulation, qu'une brume de pollution est constamment sur la ville, des scooters et des Klaxons dans tous les sens... ça mériterait bien d'investir dans les transports en commun ! Même si ce n'est pas pire que Jakarta, Manille ou Cebu.

Hanoi Lifestyle  

Nos Hôtes sont très charmants (voire même limite trop par moments: on nous a demandé au moins 20 fois si tout allait bien et si on avait passé une bonne journée haha) et la chambre une des meilleures que nous avons eu depuis le début du voyage, pour seulement 30 euros par nuit. Nous sortons couverts (eh oui il fait plus frais ici !) dans un restaurant proche conseillé par l'hôtel. On comprend que le chef est un célèbre participant du Top Chef Vietnamien, et on se régale avec des plats à à peine 7 euros ! Une sorte de dinde farcis avec une pâte de riz gluant... un régal ! Même si ce resto était un peu huppé et occasionnel, ça donne un avant goût prometteur de tous ce que nous allons pouvoir manger ici 😀

Gros dodo car je suis encore fatiguée et a peine remise de mon infection.

Le lendemain une petite marche pour découvrir la vieille ville à pied. Les trottoirs sont pas mal pris par les scooters garés, mais on peut quand même circuler. Enormément de stands de street food alléchants, et de petits magasins tout le long des rues (l'esprit de Noel est particulièrement présent!). Le centre est très agréable. Architecturalement, on devine parfois quelques bâtiments imités ou construits lors de l'occupation française. Il ne semble pas rester grand chose d'autres si ce n'est 2-3 pèlerins qui baragouinent quelques mots en français.

Passage à côté de la Cathédrale Saint-Joseph, une sorte de mini cathédrale de Notre Dame. Balade aux bords du lac Hoan Kiem, avec au centre la "tour de la tortue" et le Ngoc Son, des sortes de temples. Petit arrêt sur un skybar avec vue sur le lac. Direction ensuite "Heritage House", une maison traditionnelle Vietnamienne conservée. Nous allons ensuite vers la citadelle impériale de Thang Long, construite il y a 1000 ans. Nous avons l'opportunité d'y observer un spectacle de Marionnettes sur l'eau, très original ! Nous avons également l'occasion de passer au travers du célèbre chemin de fer traversant la ville, et dont l'allée est particulièrement étroite est proche des bâtiments et habitations.

Le soir nous mangeons dans un excellent Bun Cha Nem, une spécialité de Soupe de nouille avec des morceaux de boeuf, accompagné de nems au crabe... Miam !

Petit CA PHE  

Le jour d'après, visite de la prison Hoa Lo, triste héritage du passage de la France, et ayant surtout servit pour réprimer les opposants politiques du pays et les résistants à la colonisation. un triste sort réservé à ceux qui y passaient... Eh oui nous notre peuple n'a pas fait que du bon là où il est passé ! Les Vietnamiens nous semble par cette expérience être un peuple très fier et insoumis, du moins très têtu et ne s'arrêtant au premier obstacle pour l'atteinte de leur ambitions (la Guerre du Vietnam a confirmé cela)!

Visites culturelles 

De nombreux prisonniers de la prison, évadés ou survivants seront d'ailleurs par la suite des hauts dirigeants communistes du pays. Nous allons ensuite, après avoir bu un petit jus dans un café de trottoirs assis sur des touuuutes petites chaises typiques, vers la mausolée de Ho Chi Minh et devant son musée. Le Célèbre ancien président et fondateur du Vietnam Moderne. En tout cas il a une immense tombe, surveillée par 2 gardes !

 Beaucoup de pollution ici .... indice de 120 ... 

Passage devant le magnifique Palais présidentiel, puis nous longeons le lac de l'Ouest et visitons au passage une pagode sur la route.

En fin de journée, retour près de notre quartier pour savourer des sandwichs vietnamiens, puis retour à notre chambre. Au lit tôt car demain nous nous levons tôt pour filer vers les terres du Nord.

Pas de coup de coeur mais nous avons apprécié notre passage à Hanoi !

On mange on mange ...  
47
47
Publié le 16 décembre 2019

Réveil 5h30, direction l'office en charge des bus pour le Nord du Vietnam à Sapa !

Petite station climatique créée par les français il y a une toute petite centaine d'années, et à quelques kilomètres seulement de la Chine, on se prépare à se couvrir car il fait beaucoup plus froid dans cette région par rapport à ce que l'on a eu jusque-là (10-15 degrés max).

Balade dans les rizières ( pas verte ce n'est pas la bonne période ) 

Après 6h de bus, nous arrivons en centre-ville, et nous rejoignons en taxi notre Homestay situé au village de Ta Van 10 km plus loin. Nous avons privilégié ce petit village plus au calme, Sapa étant réputée comme très touristique et pas forcément hyper authentique.

Petit bracelet local et promenade dans les bambous  

La petite route pour arriver est très laborieuse, nous logeons au milieu des rizières et il ne se passe pas grand chose après 19h... mais on a de l'authenticité ! Et la vue de notre chambre est magnifique, barricadée entre 2 montagnes.

Un petit repas dans le village, au milieu du salon d'une famille locale, près du feu et avec un petit vin rouge vietnamien... de quoi se réchauffer et bien dormir ! Heureusement au passage que nous avons une couette chauffante dans notre chambre, car il fait vraiment froid la nuit.

Le lendemain après un petit-déjeuner servit par la Homestay, une guide vient nous chercher pour une journée de trek au travers des villages et rizières environnantes. La guide et toute sa famille font partie des Mongs locaux, habillés en tenues traditionnelles cousues et assemblés sur place.

Nature Nature ! 

Petit parcours sur mesure très agréable, permettant d'éviter la foule. Elle nous expliquera en chemin les us et coutumes du coin, les habitudes et traditions des habitants, etc. Petite particularité: les villageois se marient essentiellement entre eux, ne se mélangent pas avec les étrangers (même les vietnamiens du reste du pays sont considérés comme "étrangers", ça nous fait penser aux corses et aux basques chez nous haha). Ils ont ainsi chacun leur parcelles de rizières, il y a donc des familles plus riches que d'autres (étrange d'ailleurs dans un pays qui se dit "communiste"...).

Petit repas dans la pampa  

Belles vues sur les rizières et les montagnes, petites cascades et enfants qui jouent en chemin avec des machettes ...oui des machettes... la balade est très agréable ! Mention spéciale pour Nico qui a fait une petite chute sur une roche mouillée, alors qu'il se foutait de moi disant que je tombais tout le temps haha Résultat ? un beau bobo et un traitement médicinal à l'ancienne à base de plantes ! merci notre guide.

Notre guide et une rencontre fortuite un buffle ( il y en a beaucoup ici ) 

Repas dans une petite bicoque vers le midi puis retour à la Homestay après plus de 12 kms.

Un bon dîner offert par nos hôtes en fin de journée puis gros dodo. Oui ici il faut dire que nous dormons en moyenne 10/11h par nuit, ça doit être l'air de la montagne.

Le lendemain nous louons un scooter, passage sur la route assez difficile (mais après Nusa Penida on n'a plus peur de rien!) direction Le Cabble Car de Sapa, World recordmen car le plus long du monde (plus de 6 kms de distance entre les 2 stations).

Celui-ci relie Sapa au Mont fansipan, le plus haut sommet du Vietnam (3 143m d'altitude). Le cabble car n'existe que depuis 2016, avant le seul moyen d'atteindre le sommet était de faire un trek sur plusieurs jours. Pas sûr qu'on l'aurait fait haha.

Une vingtaine de minutes de téléphérique pour rejoindre la station à plus de 3000 mètres, personnellement je me suis bien chiée dessus le téléphérique était très haut et très dénivelé ) puis nous finissons le trajet à pied au milieu des temples et statues boudhistes (dont une de plus de 20m de haut) arpentant la montagne. La vue est splendide et donne sur toute la vallée. On ne regrette pas d'être venus !

Magnifique point de vue ! 

Chemin téléphérique retour, puis direction un bon resto (Nico y mangera du Buffle, viande assez forte semblable à du Sanglier pour le goût), avant de revenir à notre chambre.

Nous avons beaucoup aimé passer ici, et cela nous a fait du bien d'être un peu au frais et respirer de l'air pur.

Demain grosse journée de bus direction la région de la Baie d'Halong !

48
48
Publié le 21 décembre 2019

Départ 8h, nous prenons un Bus direction Cat Ba pour voir la fameuse Baie d'Halong !

10h de bus prévu, le transport s'annonce long et incertain: nous avons en effet eu pas mal d'échos assez négatifs sur le côté très touristique de la Baie, et l'arrivée parfois périlleuse sur l'île de Cat Ba où il n'est pas rare de se faire arnaquer, entre les changements de bus, le ferry, et les frais demandés pour rentrer sur l'île... On se dit qu'on verra bien !

Le bus est composé de sortes de couchettes, des places semi-allongées. Un peu bizarres, mais pas mal pour dormir. Nous sommes les seuls Occidentaux sur le trajet, et pas mal de personnes sont récupérées et laissées en cours de route... mais finalement, nous arrivons pile à l'heure sur le soir et sans accrocs devant notre hôtel !

Nous n'avons même pas eu besoin de quitter nos places dans le bus, puisque ce dernier est même monté sur le ferry qui nous a amené sur Cat Ba.

Bien accueillis, nous programmons notre excursion sur la baie pour le lendemain et découvrons notre grande chambre (pour moins de 15 euros par nuit et déjeuner compris).

Pas mal de touristes ici, surtout des backpackers comme nous. Cat Ba est en effet reconnue pour être très bon marché par rapport à Halong et aux autres endroit où la baie est accessible, et ça se vérifie sur place. Nous avons même croisé une française qui payait 2,5 euros la nuit (bon pour un dortoir, nous on prend des chambres assez confortables depuis que j'ai été malade ! ).

3 baies sont en réalité visibles autour de Halong, Lan Ha, la moins connue et moins touristiques est celle qui se fait depuis Cat Ba pour les excursions sur 1 journée. Les autres sont celles pour les départ en croisières sur des jonques luxueuses et sur plusieurs nuits, à des prix pouvant atteindre les 500 euros, on n'a pas ce budget... Cat Ba était donc un bon compromis pour nous: moins de touristes, faisable en un jour et... beaucoup moins cher (seulement 15euros pour la journée), d'autant qu'au final les paysages sont tous à peu près similaires avec ces gros rochers au milieu de l'eau.

Hâte d'y aller mais en attendant nous sortons le soir dans un bar prendre un verre: en happy hour la pinte de bière est à même pas 1 euros !

Le lendemain, nous décidons finalement de repousser l'excursion à la journée suivante. Le trajet de la veille a été assez fatiguant, nous faisons donc une journée off pour bien nous reposer. De plus il ne faisait pas forcément super beau, donc on profite de notre belle chambre haha

Le jour suivant donc, départ enfin pour l'excursion. Un bus nous récupère le matin et nous laisse au port où nous nous retrouvons avec une quinzaine de personnes sur un des bateaux au départ pour la journée.

Très atypiques, ces bateaux ressemblent un peu à ceux du Mississippi du 19ème siècle.

Nous passons d'abord par un village de pêcheurs, déjà au milieu des beaux paysages karstiques, puis tout au long du trajet, nous auront l'occasion de voir l'immensité de la baie et des paysages de rochers tous plus impressionnants les uns que les autres. Même si le temps est un peu couverts et brumeux, c'est assez magnifique !

Au passage nous avons l'occasion de croiser quelques belles et grandes Jonques qui ont l'air assez luxueuses !

Premier arrêt sur "Monkeys Island", le bateau nous lâche une heure sur la plage de cette île, sur laquelle on doit rejoindre à pied le sommet afin d'avoir une petite vue sympa. Le chemin est assez... chaotique ! on doit escalader des gros rochers pointus pour arriver en haut. Nous étions partis en tongues, on est ravis haha, j'ai même fait un petit trou sur ma robe... Bon la vue était quand même pas mal, mais l'organisation pas terrible: on s'est retrouvés là haut avec plein d'autres groupes en même temps... difficile de circuler et se croiser !

De retour au bateau, nous faisons une bonne demi-heure de bateau pour rejoindre un autre point pour aller faire du Kayak au milieu des gros rochers, dans une sorte de lagon. Des vietnamiens, nous attendent sur une sorte de mini-village flottant, avec les kayaks. Certains touristes se font amener sur des petites barques que les viets naviguent très habilement (on en verra même un utiliser ces pieds pour pagayer !).

Pour nous petit tour en kayak pendant un gros trois quart d'heure au milieu d'un passage sublime. Moins paradisiaque que le lagon d'El Nido, mais bien plus étendu et tout de même à voir !

De retour du Kayak, nous dégustons un bon repas sur le bateau, avec poissons, tofu, oeufs, Rolls grillés... un régal !

Après une longue balade au travers de la baie, nous allons près d'une petite plage où certaines personnes du bateau se baigneront. Nous n'avons pas eu le courage d'y aller car il faisait plutôt froid pour aller dans l'eau !

Retour sur le port avant de nous faire ramener à notre hôtel. Le soir nous allons déguster un bo bun dans un restaurant local.

Pour l'instant en tout cas, le Vietnam tiens toutes ses promesses concernant les paysages et la nourriture !

Du côté des Vietnamiens, même s'il faut reconnaître que ce ne sont pas les plus avenants et souriants au premier abord, nous n'avons pas eu de problèmes ni d'arnaques... Pourvu que ça dure 😀

49
49
Publié le 27 décembre 2019

Nous sommes partis le matin après la belle baie d'Halong vers Tam Coc que nous appelons la baie d'Halong terrestre après avoir pris un bateau pour nous ramener sur le continent nous prenons un bus le trajet durera au total 4/5h. Oui les bus au Vietnam sont assez long ... car la distance entre les deux endroits n'était pas si importante ( 200km max ).

Notre Accompagnante sur la river cruise : et oui on rame avec les pieds ici !  

Nous arrivons dans un petit village charmant et assez animé par le tourisme sans que ce soit excessif on vous rappelle que nous sommes en période très basse et ça nous va très bien. Notre chambre est superbe et nos hôtes au petit soin, nous conseillant sur notre itinéraire à Tam Coc des deux prochains jours. Franchement le Vietnam nous étonnera toujours autant sur le rapport qualité prix des chambres ... pour 14 euros par nuit notre chambre, un petit bungalow avec SDB privative, mini bar, lit très confortable, clim réversible ... au top !

Tam Coc 

Nous partons manger dans un restaurant de barbecue le soir même ... olalala une tuerie nous prenons du canard grillé, du poulets frit ... un délice ! Un restau tenu par une famille adorable parlant assez bien français ( il reste quelques bases à pas mal de vietnamiens ) pour 9 euros le repas avec : bières, très bonnes viandes, riz, fruits ... nous y retournerons du coup dès le lendemain en tentant notre chance avec la spécialité locale : la chèvre ! ( perso je n'ai pas trouvé ça ouf... )

Temps très brumeux sur la rivière 

Dès le matin nous partons prendre des petits bateaux pour faire le tour de Tam Coc et sa baie. Malgré le mauvais temps ( je me pèle bien bien bien ) on ne peut pas nier le paysage incroyable... je trouve ça encore plus beau que la baie d'Halong ! Il faut le vivre, les photos ne rendent en rien l'immensité de cet endroit. Notre accompagnante est très gentille nous lui donnons un bon gros pourboire. ( très apprécié au Vietnam... pas obligatoire mais apprécié ! il faut vraiment mettre nos normes de côtés et s'adapter mais nous le faisons avec un grand plaisir quand nos hôtes sont agréables ). Nous lui achetons aussi des fruits et du jus. On s'est régalé pendant 2h.

Dur Dur de prendre de jolies photos sur ce petit bateau ...  

Ensuite nous mangeons et dégustons un café local : EGG CAPHÉ ... Nico a bien aimé très peu pour moi trop sucré... moi et le café sucré ça fait 2 ... du blanc d'oeuf battu en neige sur le café plus un dessert selon moi.

Imaginez avec du soleil ... ouaouh  

Direction des petits temples perchés dans les montagnes enfoncées dans des grottes.

Petits temples perdus dans les montagnes ... Tam Coc est riche en découverte !!  

Puis direction MUA CAVES très joli endroit une fois de plus trop de brumes et le temps pas top... cela doit être tellement beau avec un temps ensoleillé. Mais nous avons quand même apprécié le spectacle. Ici tout se mérite ... je n'ai jamais autant monté de marches de ma vie... mais en hauteur et en altitude le spectacle est si beau.

Les caves sont peu impressionnantes à MUA CAVES ce qui vaut vraiment le coup c'est la montée des marches et la vue magnifique sur Tam Coc. Même si on a pas vu grand chose finalement ... cela ne nous a pas empêché de faire de belles photos. Toujours en compagnie de nos amis chinois qui passent des heures et des heures à faire des courbettes avec des talons des robes pour avoir les meilleures photos ... on ne s'en lassera jamais.

Comme vous le voyez ... très très très brumeux !! Par contre regardez les marches ... qu'une petite partie bien sur ! 

Nous décidons de rentrer à pieds... 4km dans la pampa ( oui ici personne ne marche les gens nous regardent avec de grands yeux étonnés quand nous refusons des taxis ou des navettes en leur disant on aime marcher vous inquiétez pas ... ) Le retour est top, nous sommes seuls au monde au milieu des paysages de Tam Coc nous croisons sur notre route : quelques agriculteurs, des canards, des gros rats, des chèvres beaucoup de chèvres et quelques villageois. Beau moment.

Rien ne nous décourage ^^ 
QUELLE MISE EN SCENE !!!  

Le lendemain nous louons un scooter ( on s'est pelé il faisait encore froid ) direction Bai Dinh la plus grande pagode du Vietnam très bel endroit. Très pieux nous sommes presque seuls sur le site... le problème nous crevons la dalle et rien n''était ouvert pour manger période basse de tourisme + mauvais temps ... voila voila nous sommes partis le ventre vide et après 20 minutes de scooter dans cet endroit isolé nous trouvons enfin une pizzeria ou j'ai mangé une calzone délicieuse ! Je l'ai APPRECIE celle là !!

Très beau site !  Oui Nico n'a pas lâché l'appareil cette journée là... beaucoup de photos de moi ^^ 

Par contre dur dur de se réchauffer ... tout dans le coin est ouverts aucun restaurants fermé et chauffé je crois que les vietnamiens ne connaissent pas le chauffage ! Ensuite direction une des anciennes capitales du Vietnam ( très peu de temps celle ci ) Hoa Lu site assez sympa mais presque rien de traduit en anglais c'est embêtant pour développer notre culture générale ... ^^ Nous avions promis à une dame qui nous gardait notre scooter gratuitement de boire un café chez elle nous tenons notre promesse et dégustons un bon café vietnamien SANS SUCRE il faut bien le préciser ils ont une manie de tout sucrer !!!! Oui car je ne sais pas si je l'avais précisé mais le café est très bon ici !

Hoa Lu l'ancienne capitale !  

Nous décidons de ne pas faire la croisière bateau à Trang an malgré la beauté du site car il fait beaucoup trop brumeux et froid aujourd'hui et puis nous avions fait celle de Tam Coc la veille ( on s'était déjà bien pelé sur le bateau ) et malgré tout les paysages se ressemblent. Nous décidons de rentrer en scooter tranquillement ( tout le long du chemin nous avons vu des petit vendeurs griller des chèvres ENTIERES au feu ... décidément ils aiment la chèvre ici ) nous n'avons pas très faim après les grosses pizzas nous allons juste boire un verre à côté et direction la station de train prendre notre train de nuit pour DONG OI. ( 8h de train ).

Tam Coc= coup de coeur !! :D  
50

- 2 avant Noel, lors de notre départ de Tam Coc, Nous le fêterons pour la 1ère fois de notre vie sans nos familles et juste à 2. Cela se passera à Dong Hoi !

Vie de 5 étoiles et le début de l'exploration du parc National à droite.  

La ville en soi n’a pas vraiment d’intérêt touristique, mais elle est quand même assez grande et à une 30aine de kilomètres du Parc National Phang Nha Ke Bang (Moins connu que d’autres points tels que la Baie d’Halong, mais tout de même célèbre, on peut y passer plusieurs jours sur place pour tout voir et surtout de belles Grottes), et en plus c’est pas très cher: nous pouvons donc nous faire plaisir pour 2 nuits dans un magnifique 5 étoiles pour 55 euros/ nuit.

Départ donc en train de nuit pour 8h de trajet ! Les places n’étaient pas chères, comparées aux train couchettes (2 fois moins cher), on a donc opté pour rester sur des places assises, contrairement à la plupart des autres touristes qu’on a croisé. On dormira mieux au bel hôtel de toute façon haha Le parcours n’est pas forcément confortable, vu que les locaux prennent ces trains avec des gros cartons qu’ils mettent au milieu des espaces pour les jambes…pas très pratiques pour nos grandes gambettes d’occidentaux !

Paradise Cave 

Nous arrivons vers 5h du matin dans la ville, on se prend une toute petite chambre à 8euros pour finir la nuit jusqu’à 12h, petit repas dans un des rares restau fréquentés par les touristes de passages, puis nous rejoignons enfin notre bel hôtel.

Rien à dire c’est magnifique: plus grand bâtiment de la ville, Piscine intérieure, un hall magnifique orné de grands lustres, un personnel aux petits soins, une chambre hyper confortable avec baignoire… on va être bien ici :)

Nous décidons de réserver une excursion pour aller au parc le lendemain, ça sera plus pratique vu qu’il est assez loin et que nous n’aurons qu’une journée entière ici, ainsi qu’une soirée de Noel qui se fera dans la salle de bal de l’hôtel. Autour des 24 euros par personne, pas donné pour les prix locaux ! Surtout que c’est un buffet qui est prévu, mais vu le standing de l’hôtel et que c’est notre seul plan pour Noel, on se dit que ce sera très bien !

Petit tour à la piscine dans l’aprem, puis quelques courses en ville et surtout passage chez le barbier pour Nico qui en avait bien besoin !, Je le vois tous les jours donc je me rendais pas compte, mais ça fait hyper bizarre après le barbier j’ai l’impression qu’il a perdu son menton ^^

Le lendemain, avant le réveillon, nous partons pour l’excursion, le guide nous récupère à l’hôtel, après un suuuuper buffet petit déjeuner, bien complet et digne des autres prestations de l’hôtel !

1 heure de trajet pour rejoindre le parc. Un premier arrêt à la grotte des 8 ladies, complétées par un temple rendant hommage à 8 jeunes filles mortes enterrées à l’intérieur de la grotte suite aux attaques américaines, histoire émouvante ! La grotte est situé à côté d’une route très fréquentée et sur laquelle il y a eu beaucoup de mort durant la guerre du Vietnam. Nous apprendrons d’ailleurs que durant cette dernière, plus de 3 millions de Viet sont décédés…

Bain de Boue  

Nous allons ensuite dans la grotte « Paradise Cave », qui doit son nom au fait que la température y est idéale à l’intérieur, qu’il fasse chaud ou froid en extérieur. C’est la plus grande Grotte d’Asie avec plus de 31km. Il peut y avoir jusqu’à 7000 visiteurs par jours en haute période, heureusement pour nous pas grand monde en ce moment hehe.

Après avoir marché une centaine de marches dans la montagne, nous rentrons dans le 1er kilomètre de la Grotte. Aujourd’hui c’est complètement éclairé, mais à l’époque, Dans le noir et habitées pat plein d’animaux aveugles de nuit (poissons, chauves souris, etc) ça devait faire flipper ! En tout cas c’est magnifique, des petits paysages intérieur marqué par les trajets des stalactites et stalagmites.

Christmas Night  

Nous rejoignons ensuite un petit resto il nous est servit un copieux repas, avant de faire un tour de tyrolienne au dessus de l’eau pour rejoindre la grotte « dark cave ». Celle-ci non éclairée nous permettra de prendre un bon bain de boue, très bon pour la peau apparemment !

Passage dans une eau gelée avant la grotte, puis on s’équipe de casque avec lampe torches pour explorer la grotte noire (il faut pas être clostro !). Tès amusant.

Nous finissons l’excursion après être sortis de la grotte en nous jetant depuis un pont en tyrolienne sur l’eau, on s’amuse comme des gosses haha

Retour vers 17h à l’hôtel, afin de se préparer pour le réveillon, de Noel.

Quelle drôle et étrange soirée !  

Nous arrivons dans une belle salle de Hall préparée pour l’occasion. Il n’y a que nous ainsi qu’une autre table d’occidentaux, la 100aine d’autre personnes sont surtout des familles Viet. Au moins on est immergés.

La soirée est un peu décevante niveau bouffe, puisque le buffet est un peu simple, vu l’hôtel on s’attendait à mieux. Il y a même un stand de pâtes ! Ça ne fait pas vraiment Noel… et c’est un peu chiant d’aller au buffet car les Viet ont tendance à pousser pour se servir. Bon faut pas s’énerver, il n’y a rien de méchant à priori ici c’est comme ça…

La culture est un différente ici, on avait l’impression de les voir tous sur leurs portables pendant la soirée (qui a d’ailleurs finit à 21h30) et ça prenait une bouteille pour 10 personnes… pas très funky par rapport à chez nous !

Quelques chanteurs et spectacle de 2 jeunes danseurs, rien de bien ouf et la musique est HYPER forte ! On finit la soirée avec les oreilles cassées mais malgré tout on a bien rigolé et on s’est pris une bouteille de vin en plus pour compenser le seul petit verre qui nous était servi ^^

On s’en souviendra de ce Réveillon de Noel ! Demain pour le 25, journée de transport pour rejoindre Hué !

51
51
Publié le 2 janvier 2020

Dernier jour à Dong Hoi dans ce magnifique Hotel, bien que nous ne prenons pas le petit déjeuner car un peu fatigués de la soirée de la veille, nous profitons jusqu’au bout de la chambre et de faire un gros dodo !

Nous revenons dans un excellent restau où nous étions allés le 1er jour ici, avant de partir en fin d’après-midi et en ce jour de Noel prendre un train de 3h, direction Hué.

Hué a été une ancienne capitale du Vietnam pendant plus de 2 siècles, et fait partie des points de passages incontournables pour les passionnées d’histoire.

Arrivé dans la fameuse citadelle de Hué  

Arrivés en fin de journée, nous décidons de marcher quelques kilomètres pour rejoindre notre hôtel très bien situé en plein centre-ville. On remarque déjà que la ville est plus vivante que Dong Hoi, et on voit quelques petits restos et bars qui ont l’air sympas durante trajet. On se languit déjà de gouter les quelques spécialités culinaires de la ville, dont le bun bo (mélange de boeuf, nouilles, divers légumes avec un fond de bouillon).

La ville est très riche en site architectural  

On ne se fait d’ailleurs pas prier, une fois nos sacs posés dans notre chambre, on se dirige vers un resto proche, plutôt coté auprès des occidentaux et proposant à peu près toute les spécialités de la ville. Un bun bo pour Nico, une autre sorte de mélange avec des nouilles et du porc pour moi. Le tout avec une entrée locale, et des bières locales (on a d’ailleurs constaté que partout dans le pays, beaucoup de villes on leur propre bières locales)… Miam :)

Le lendemain matin, petit déjeuner servit par nos très agréables hôtes, qui nous donnent au passages quelques tips et une map pour les coins à voir dans la ville. La ville est connue pour son ancienne cité impériale, les tombeaux de quelques uns des empereurs les plus connus, ainsi qu’une pagode célèbre dans le pays.

Direction d’abord la cité impériale, qui est assez proche de notre hôtel. Juste un pont a traverser ! Et d’ailleurs je compte bien faire un petit tour en bateau dans la journée, les points à voir de la ville sont assez éloignés, autant utiliser plusieurs moyens de transport.

Citadelle impériale  
Oui Nico a gardé l'appareil ce jour la ^^ 

Nous passons par la porte d’entrée où s’achètent les tickets d’entrée, c’est par celle-ci que les empereurs faisaient passer les messages au peuple, puis nous introduisons les murs de la cité. Elle est composé d’un assez grand espace et de plusieurs chemins reliant divers temples et bâtiments impériaux. Le tout est assez imposant et fascinant. Il y a d’ailleurs pas mal de monde, plus de touristes que précédemment malgré la saison basse.

Bateau traditionnel/ bateau dragon 😀

Après une longue marche dans la cité et aux alentours, nous rejoignons l’autre côté de la rive pour trouver un bateau afin de nous rendre vers la pagode. Une dame que nous avions croisé dans la matinée nous alpague pour nous proposer de faire le trajet. Visiblement son anglais n’est pas parfait et elle essaye de nous faire payer le prix assez fort. On négocie un peu, même si elle est tenace, nous expliquant qu’elle doit faire le retour… Bref nous finissons par monter avec elle et son mari sur un des « bateaux dragons » afin de rejoindre la pagode.

Une beauté architecturale cette ville !  

La traversée dure une bonne vingtaine de minute, durant lesquelles la dame tente de nous vendre quelques babioles (on a parfois l’impression d’être vu comme des billets sur pattes, mais c’est le jeu !). Nous arrivons à la pagode, qui ne nous impressionne pas tellement, après avoir fait celle de Tam Coc qui était beaucoup plus grande. Quelques temples et vestiges de moines. Ce qui nous a le plus marqué: la conservation d’une voiture datant du milieu du 20ème siècle, utilisée par un moine quelques minutes avant de se suicider en s’immolant pour protester contre les colonisateurs français. Glaçant (enfin chauffant plutôt pour le coup haha) !

La journée ayant vite passée, nous prenons un taxi pour rejoindre un quartier riches en bars et animations de soirées.

Arrêt dans un restau-bar pour reprendre des amuses bouches locaux et « quelques » bières (on ne se refait pas hehe)... On terminera la soirée à manger des Buns fourrés à la viande et aux oeufs de caille entre autre ... en vrai vietnamiens 😉

Le lendemain, petite matinée de repos, un dernier repas au resto du premier soir (qui était vraiment trop bon: J’ai goûté un poulet dont la peau caramélisée était à tomber !) avant de reprendre un bus pour la prochaine étape: Da Nang ! ( distance de 100km ... petite distance pour nous ^^)

52
52
Publié le 2 janvier 2020

Un minibus passe nous prendre devant notre hôtel. Petit trajet de 2h30 (assez long tout de même malgré la distance courte: à peine 100 km), direction Da Nang ! Nous arrivons dans la ville (à un endroit qui n’était pas celui prévu initialement mais dans la ville quand même, c’est déjà ça :)). Nous ferons un arrêt furtif d’une nuit ici.

La ville est une place assez ambiante du Vietnam en ce moment, plutôt très populaire et pas mal fréquentées par les touristes chinois et coréens qui courtisent ses gros complexes hôteliers, en ville ou en bord de sa grande plage. A quelques kilomètres de la ville, a été récemment construit le controversé pont doré: un magnifique pont trèèèès instagrammable (d’où la présence des snipers de la photographie chinois et coréens…) soutenu par 2 mains géantes. Contreversé car construit surtout pour développer le tourisme dans la région…

Vu sur une partie de Da Nang sur les marble mountains.  

On voit de suite que Da Nang est une grosse ville, il y a des motos dans tous les sens et une circulation un peu chaotique. Des grands immeubles et pas mal de constructions, de bars, d’animation et de touristes chinois et coréen, on voit de suite que la réputation de la ville se confirme. Pas mal de chaines également, notamment d’hôtels et de groupes internationaux, on sent qu’en descendant le Vietnam l’occidentalisation se fait davantage ressentir !

Nous laissons nos affaires à notre hôtel avant de nous balader proche de la river Cruise locale. La vue imprenable sur les grands bâtiment éclairés en bord de fleuve nous fait un peu penser à Singapour. Direction un resto local pour déguster les spécialités de la régions, Mi Quang notamment (un bol complet de nouilles et porc et autre condiments, ainsi que des sortes de brochettes Spring Rolls et d’autres brochettes de viandes pour Nico). Un régal comme toujours, la nourriture Vietnamienne tient toutes ses promesses ! :)

Pour le lendemain nous ne savions pas encore quels seraient les plans. Ayant déjà fait le Fancipan à Sapa, un peu similaire au pont dorée (dont l’origine de construction pour developper le tourisme, ont été jumelées la même année, en 2016), nous nous tâtions pour faire ce dernier qui est très cher, d’autant que le temps n’était pas forcément au rendez-vous…

En avant exploration ...  

Finalement, le lendemain, après un petit déjeuner plus tardif que prévu, nous décidons de plutôt opter pour une visite de la ville, plus tranquille et moins onéreuse. Pas de regrets, puisque nous avions un autre plan: la « marble Mountain », une montagne proche de la plage de Da Nang, composée dà son haut de nombreux temples et grottes. Moins connues mais finalement tout aussi intéressante et beaucoup plus authentique.

difficile de faire une photo avec cette foule ... c'est souvent l'envers du décors !  

Flemme de monter les marches, nous prenons un ascenseur pour arriver en haut de la montagne. Il y a pas mal de monde et une dizaine de points à voir sur la montagne, sur 2-3 km de long. D’abord quelques temples, pagodes et statues de bouddha avec des vues imprenables sur la ville et la plage. Passages ensuite dans des grottes très serrées permettant de monter sur d’autres points de vues, on se retrouve à un moment à faire la queue pour passer dans un petit trou de 50 cm de large, puis sur un chemin avec des cailloux pointus avec une 30aine d’autres personnes… c’était assez drôle !

Devant un des nombreux temples de ces montagnes ... 

Quelques grottes avec des temples à l’intérieur, puis nous redescendons la montagne pour aller manger un bout.

Nous prenons un taxi pour retrouver nos affaires laissées à l’hôtel, puis rejoignons en milieu d’après-midi le point de passage d’un bus local, direction Hoi An !


Très jolie petite étape.  
53
53
Publié le 3 janvier 2020

Le trajet pour nous amener à Hoi An est très court ( un des plus courts 30km seulement… ) nous avons réussi à attraper un bus local le trajet nous coute donc une misère, 4 euros au total.

Hoi An nous avait été chaudement recommandée par tous les travelers et les guides … en débarquant nous comprenons vite pourquoi. Les alentours de la ville sont très jolis, une ville avec certes beaucoup de circulation mas aussi beaucoup de vélos… à taille humaine, nous comprenons vite que nous allons adorer rester ici !

Hoi an : du vélo et du vélo ! 

Nous arrivons sur le soir à notre homestay après 3km à pieds avec les sacs, on s’est un peu empâté ici avec la nourriture Vietnamienne.. marcher un peu ne nous fait pas de mal … oh non !

Nous arrivons donc dans une charmante petite Homestay ou toute une famille vit. Notre hôte Minh est charmante: nous croisons entre autre son mari, sa mère, ses enfants … notre Chambre est très mignonne aussi et Minh mets du coeur à l’ouvrage pour que nous ne manquions de rien. Nous programmons avec elle de louer des vélos le lendemain et de partir à l’assaut de la vieille ville et ses alentours. Pour le surlendemain nous prévoyons de passer par elle pour une excursion sur le site très connu de My Son ( une sorte de petit Angkor où des restes de la guerre contre les Américains subsistent, tirs de balles sur les temples … cratères de bombes … )

Balade et Balade 😀

Le soir Minh nous recommande un petit restaurant qui propose des spécialités locales ( spécifiquement de Hanoi) : nous nous régalons ! Nous allons nous coucher pour démarrer une grosse journée demain.

Hoi An et ses lanternes ... magnifique !  

Nous partons sur nos vélos à l’exploration de Hoi An : première étape la plage et le Riverside ou nous irons boire un Lemon Juice dans une belle bicoque au bord de plage montée par un Français il y a très très longtemps ( il est mort depuis ), puis nous irons visiter une culture de légumes dans la campagne, en revenant du coté de la vieille ville qui est très jolie et pleine de charme.

Nous irons voir, des maisons traditionnelles, des temples, des marchés, le fameux pont Japonais le symbole de Hoi An qui a été créé à l’époque pour favoriser le commerce, nous irons gouter le thé traditionnel, nous évader dans les rues éclairées de mille lanternes., observerons les bateaux lanternes au bord du canal et nous délecterons de l’ambiance de la ville. Un vrai coup de coeur.

Pour profiter des dernières heures de soleil avec Nico nous décidons de reprendre nos vélos et de partir à l’assaut de la campagne…. Nous nous promenons en admirant les paysages, les agriculteurs dans les rizières, le calme,… avant de retourner déposer les vélos au soleil couchant chez Minh.

Nous profitons de son balcon pour boire un thé et jouer aux cartes avant de retourner dans le même restaurant que la veille … si bon !! J’ai découvert que le fruit de la passion mélangé avec quelques herbes se mariait divinement bien au poulet ! A retenter si vous aimez le sucré-salé comme moi :)

Coup de coeur pour l'exposition du français ; REHANN, allez voir ses clichés !!  

Le lendemain ( après avoir passé la soirée à dévorer la série YOU ) nous nous levons pour partir sur le site de MY SON. Départ un peu chaotique, le chauffeur est arrivé avec 1h de retard … et là PATATRA !!!! Nous arrivons sur un site BLINDE de monde BEAUCOUP trop de monde !!! Notre guide très sympa avec un anglais parfaitement audible faisait peine à attendre … trop de monde… Nico et Moi qui détestons ça, décidons assez vite de nous isoler du mieux que nous pouvons … avec grande difficulté. Le site est très beau et l’histoire interessante malheureusement nous avons vraiment du mal à apprécier à sa juste valeur à cause du peuple, dommage. Pour la petite histoire ( ce que Minh nous a expliqué ) c’est que Hoi An est envahit de touristes pendant les fêtes de fin d’année … et on vous confirme la vieille ville est aussi pleine à craquer !

Site de MY SON !  

Nous prenons un bateau pour le retour sur Hoi An, nous mangeons serrés comme des patates avec d’autres touristes avant de rejoindre la vieille ville. Un bus doit nous amener en soirée vers la ville de Nha Trang ( stations balnéaire plus au sud ) ou nous passerons le nouvel an… 11h de Bus de prévu et arrivée à 4h30 du matin … nous sommes dans des sleeping bus-couchettes pas trop inconfortables heureusement.

Très beau <3 

Avant de prendre le bus nous flânons une dernière fois sur Hoi An… nous serions bien restés plus longtemps mais nous ne devons pas trop perdre de temps afin de rejoindre le Cambodge en temps et en heure. Notre EVISA pour le Vietnam se termine le 8/01.

Pour la fin ^^ 
54
54
Publié le 6 janvier 2020

Départ en fin d’après-midi, direction l’agence de bus par laquelle nous passons pour rejoindre Nha Trang, qui sera la ville où nous finirons l’année 2019.

Le trajet est quelque peu… chaotique ! Plus de 10h de bus de nuit, le chauffeur ne fait que trèèèès peu d’arrêts, et quand il les fait c’est en bord de route pour que les mecs fassent leurs besoins. Pour les filles, rien à foutre, vous n’avez qu’à vous retenir… et si on vient gentiment lui demander un arrêt, on se fait envoyer chier… par contre la vietnamienne qui voulait s’arrêter pour que son fils fasse pipi… pas de problème. Bref on est mal tombé ! Mais on prends un peu de hauteur, ce n’est pas si grave…du moment que nous arrivons à bon port ^^ Un seul vrai arrêt sur ces 10h, nous sommes bien heureux d’arriver à Nha Trang dans la nuit et de rejoindre notre hôtel !

Station Balnéaire de Nha Trang ! 

Nha Trang c’est un peu spécial. On dirait une ville… de Russes ! Il y a des russes partout ! La ville borde une longue plage avec de gros complexes hôteliers. Une belle plage tout de même, ça fait un peu penser à Venice Beach, avec une longue balade et des accessoires publics pour faire de la muscu le long du chemin. En face de la plage, on peut apercevoir au loin sur une île un parc d’attraction, rejoignable uniquement par un funiculaire. Le sud semble vraiment plus occidentalisé ! Ici les prix flambent, nous sommes le 31 et nous voulons nous renseigner pour faire une petite soirée sympa le soir: ça coute plus de 2 fois plus cher pour les soirées que lorsque on était à Dong Hoi. Nous savions que Nha Trang serait plus une ville étape, et vu que c’est une grande ville, ce serait plus pratique pour fêter le nouvel an, mais on ne s’attendait pas à de tels prix.

31 à la plage !  

Après avoir récupéré de notre terrible nuit de bus, nous partons en début d’après midi découvrir la ville et sa plage, pourquoi pas voir si on trouve un endroit sympa où nous pourrons finir l’année.

Pas mal de restos et club en bord de plage, mais comme vu précédemment, tout est cher et un peu trop guindé pour nos budgets de backpackers. Nous trouvons finalement un petit resto toujours en bord de plage, assez sympa et plus abordable. Il est 16h, pas encore mangé de la journée, on se fait donc un casse croûte avant de revenir sur nos pas et nous préparer dans notre chambre.

21h, finalement le casse croûte nous a calé ! On se dit qu’on va juste boire des verres, ça nous coutera moins cher. Nous retournons au resto de l’aprem, on s’installe sur la plage pour boire quelques verres. Il y a quand même du monde même si le nouvel an calendaire ne fait pas partie des priorités pour les viet (bon en même temps ici il y a énormément d’occidentaux… dont les russes). Pour eux c’est plutôt le nouvel lunaire qui est important et qui se déroule fin Janvier.

On a essayé de se faire beau, pas facile avec le strict minimum !  

Un petit concert en début de soirée, une DJ viet ensuite pendant une ou 2h. Et nous voilà en 2020 ! Mais passé Minuit, le resto ferme assez rapidement. On va se chercher quelques boissons dans une supérette pour finir la soirée sur la place près de la plage, où beaucoup d’autres personnes se sont déjà installées en mode pique-nique. Vu les prix à la supérette on se dit qu’on aurait dû faire ça dès le début haha.

Vers 1 heure du matin, une petite averse vient perturber les festivités, et beaucoup de gens désertent la place. Nous pensions rentrer, mais le temps de nous abriter et faire le chemin inverse, nous avons croisé un couple de Russes (de Novossibirk précisément, la 3ème ville de Russie) avec qui nous avons eu l’occasion de discuter… c’était très amusant et intéressant ! L’homme nous a d’abord demandé comment en Europe du Sud Ouest nous percevions les Russes, ils étaient persuadés qu’on les détestait à en écouter leur télé. On s’est rendu compte que dans leur pays il y a beaucoup d’inégalités et que le système russe n’est pas forcément top pour tout le monde la bas lorsque l’ont est pas riche…. Pour eux difficile de voyager dans bcp de pays (dont la France et nos voisins), Moscou prend toute les richesses du pays, ils ne parlent que très peu anglais… et il détestent leur gouvernement ! Leur billet pour venir au Vietnam leur a même couté plus de 2000 dollars !

Une rencontre enrichissante, bon même si c’était dur de communiquer avec eux vu leur niveau d’anglais…

Finalement nous finirons par nous coucher qu’à 5h du matin.

Le lendemain, une bonne journée de repos pour se remettre, avant de partir pour Mui Né le jour d’après.

J'avais oublié de le présenter mais nous avions fait une jolie dégustation de thés voila voila 😀
55
55
Publié le 6 janvier 2020

Nous profitons au max d’un check out tardif à notre hôtel, un petit repas dans un resto proche que nous avait conseillé l’hôtel pour déguster des Pho Bo. Petite sieste sur la plage de Nha Trang et gouter dans un café, avant de prendre (encore) un bus pour la prochaine et 1ère étape de 2020: Mui Né, connue pour ses Dunes de sables blanc et rouge, similaires à des paysages sahariens.

5h de bus avant d’arriver vers 1h du matin dans notre Homestay, tenue par 2 Australiens. Puis petite bière dans un bar aux horaires tardives tenu par un irlandais (pas mal d’étrangers installés ici semble-t-il, et aussi et encore des russes). On nous accoste pour nous vendre " des substances " : non merci sans façon ^^ et le patron du bar fait gouter à Nico ( qui était mort de faim ) de la salade Russe ... et bien il l'a vite mise de côté !!

Promenade à Fairy Stream à Mui Né  

Le lendemain matin, après un petit déjeuner servit par nos hôtes, nous décidons de partir en scooter à la visite des dunes de sables (malgré par ailleurs la mise en garde de Karen, la femme du patron de la Homestay, qui voulait nous vendre un tour pour visiter les dunes et nous dit que rouler en scooter sans permis international peut entrainer de grosses amendes… après coup on s’est demandé si elle ne faisait pas un peu forcing pour vendre son truc).


Mui Né et ses dunes de sables blanches : shooting photo !  
On s'éclate dans les dunes ... mdr 

Mui Né est assez touristique, pas mal d’occidentaux ici, mais c’est tout de même assez petit. La ville et les alentours sont comme un grand village qui est situé tout le long de la mer. Il y des hôtels et des homestays tout le long de la route. Beaucoup moins modernes que Nha Trang, ça fait tout de même un peu plus authentique que les gros complexes qu’il y avait la bas !

On Poursuit dans les dunes rouges pour voir un beau coucher de soleil 


Le premier loueur voulait nous faire payer le double du prix habituel, juste pour une après-midi, on finit par en trouver un plus raisonnable.

5 premiers petits kilomètre avant de faire un plein d’essence (eh oui choqua fois qu’on loue un scooter, la jauge est au plus bas haha), puis nous arrivons à un premier point d’intérêt nommé « fairy stream ».

Pas un immense intérêt, mais original ! Nous marchons en fait dans un long chemin mi-boueux mi-innondé, bordé de par et d’autres par des petites falaises de sables rouges. Arrivés au bout, une toute petite cascade d’eau, et en hauteur un restaurant avec un petit lac. De quoi prendre quelques photos !

Direction après une plus longue route de 30 kilomètres pour rejoindre les dunes de sables blancs. Heureusement la route est toute plate et pour une fois très bien praticable. Juste une petite frayeur avec notre scooter qui se met par moment à pétarader sans qu’on sache trop pourquoi… mais bon il n’y a pas eu de problème au final c’est le principal haha :)

Détente et pornfood 😉

Arrivée aux dunes, nous avons le choix à l’entrée de nous faire amener en quad à travers ces dernières, ou de faire un petite marche à pied. Budget de backpacker oblige, on prend la 2ème option. En effet on se croirait en plein Sahara dans ces dunes, et il y a une vue magnifique sur un grand lac d’eau bleu. Une fois encore, ce qui nos fascine le plus ce sont les touristes Coréens en masses qui se font embarquer dans les quads et prennent 150 000 photos sur les dunes.


Une petite boisson rafraichissante au le bar d’entrée des dunes, puis nous reprenons le scooter pour revenir sur nos pas et nous arrêter aux dunes, de sables rouges cette fois-ci, afin d’y observer le coucher du soleil. Pas mal de monde mais c’est très beau. Quelques viet louent des sortes de planches, permettant de faire de la luge sur les dunes. Nous y verront notamment un italien avec sa famille qui faisait un peu son show en gesticulant comme les italiens ont l’art de le faire, pendant que les gens profitaient du coucher de Soleil (et que les coréens faisaient leurs photos).

Retour à notre Homestay en début de soirée, puis petit resto Indiens (oui on est fan de Nans au fromage haha) avant d’aller nous coucher.

Demain nous partons pour Ho Chi Minh Ville !

56

Départ en début de matinée, Nous prenons un bus direction la capitale du Sud : Ho Chi Minh anciennement Saigon, il nous faudra 5h de bus depuis Mui Né pour rejoindre la ville. ( on se répète mais les bus sont vraiment long au Vietnam pour même pas 250km .. 5h c’est beaucoup trop ).


Changement de décors, bienvenue dans une grosse ville !  


Nous arrivons en soirée aux alentours de 18h.. changement de décors nous sommes bien dans une grosse ville développée et assez occidentalisée nous le ressentons immédiatement ! Rien à voir avec Hanoi ! Il y a des chaines américaines, européennes … ce que nous voyons très rarement dans le pays. McDo, Starbucks, H&M, Mango …. la ville grouille mais nous ressentons une bonne atmosphère, à voir !


Premier repas à Saigon et visite du palais de la réunification  


Nous arrivons dans notre petite Homestay après 2km à pieds en plein centre ville très très bien placée ! En la rejoignant nous passons par une rue très animée plein d’occidentaux, de bars, de restaurants, street food en tout genre gros changement pour nous ^^


Nous partons manger immédiatement, Nico nous trouve une bonne petite adresse Cyclo restau ou nous goutons Springs Rolls, poulets en sauce, soupe aux crevettes un délice ! Cet établissement propose aussi des cooking class en allant chercher directement nos produits au marché. Mais nous devons faire attention au budget donc pas pour nous cette fois ;)


Visite visite  


Réveil tôt, petit déjeuner à base d’oeufs et de fruits et nous allons immédiatement à la clinique faire mes analyses de contrôle. Bon je ne suis pas 100% guérie, il faudra faire de nouvelles analyses au Cambodge !


Direction ensuite après un bref repas à base de maki et d’onigiri ( pour ceux déjà allé au Japon … vous comprenez ^^) nous rejoignons le fameux palais de la réunification, et nous assistons à une exposition sur l’histoire du Vietnam sur le siècle passé. Assez interessant... car finalement Nico et moi avons peu de connaissance sur les relations passées entre la France et le Vietnam.


Regardez en haut à droite, premier McDo qu'on voit ^^ 


Nous filons, prendre un gouter au Starbucks puis Hard Rock café pour prendre le fameux zippo pour notre Flo international et le magnet HRC du Vietnam était si mignon que je l’ai pris pour mon frère :)


Nous flânons vers des petites ruelles très agréables pour rejoindre la cathédrale Notre Dame de Saigon ( qui soit dit en passant ces fameuses ruelles ressemblent de près à l’ambiance parisienne notamment une dédiée aux livres et à l’art ).


Notre Dame de Saigon  


Vers 18h nous décidons de nous poser dans un rooftop de Saigon : le Chill Sky bar ou Nico prends 2 cocktails et moi 2 verre de vin rouge ( francais stp ^^)

L’endroit est assez agréable et bling bling mais donne une bonne vue sur la ville ou nous constatons une fois de plus beaucoup beaucoup de pollution vu d’en haut. Moins qu’Hanoi… mais bcp tout de même. La faute au nombre de cyclo, motos, scooters débridés : une cata écologique !!


Au coin d'une rue Michelle OBAMA et toujours pleins de fruits ..  


Pour finir nous allons manger dans un petit restau/ fasfood : des banh mi ! Un délicieux sandwich Viet à base de : poulet, coriandre, sauce chili, gnoc man ( désolé je sais plus comment ça s’écrit ^^) , concombre. MIAM une tuerie ! Un des héritages français car le pain est vraiment fait à la française.


Nous avons beaucoup aimé Ho Chi Minh et nous serions bien resté une journée de plus mais le timing est serré et nos E-visa prennent fin le 8 janvier il ne faut donc pas trainer pour passer la frontière du Sud pour le Cambodge. Le lendemain matin Nico part envoyer nos cartes postales à la poste et prendre des dollars américains pour payer notre visa cambodgien à la frontière ( 35 dollars par personne ) et un taxi pour nous emmener à KEP. Toujours prévoir une marge car cette frontière a mauvaise réputation et nous risquons d’être victime de petite corruption nous verrons bien…


Poste centrale !  


Mais avant cela nous avons un bus pour Can Tho notre dernière étape vietnamienne. Dernière étape que nous avons souhaité faire afin de pouvoir faire un des nombreux marchés flottant sur le delta du Mékong. Encore 2 jours seulement au Vietnam ! Nous avons 4h de trajet ! :)




See you in Can tho !!

57
57
Publié le 11 janvier 2020

Départ vers 13h dans un Minibus seulement 4 autres personnes avec nous pour se diriger vers Kan Tho, une des villes phares du Sud du Vietnam. Réputée notamment pour son Marché flottant sur le Mékong !

Arrivés en fin d'après-midi dans près de la compagnie qui nous a ramené, un chauffeur nous amène ensuite au centre ville. Nous prenons une petite ruelle jonchée de petits resto de "Hot Pots", littéralement des sortes de plats sous servis sous forme de pots chauds.

Notre Homestay est agréablement placée dans un endroit calme car dans cette ruelle isolée, et nos hôtes très agréables et serviables.

Sans filtre, Sunrise, debout 4h ...  

Nous partons explorer la ville à la tombée de la nuit pour se ravitailler. Pas des masses de choses à voir ici, et la recherche de restaurant est moins prolifique que d'habitudes: il n'y a en effet pas un grand intérêt à la ville et pas plus de touristiques que ça. Nous savons que le marché flottant serait l'attraction principale. Nous allons dans un restaurant Thaïlandais appelé "Pad Thai", même si bizarrement il n'y a pas vraiment de vrai pad Thai au menu... Nous prenons des plats à base de nouilles, pas mauvais tout de même.

Floating Market 

Dodo tôt car le lendemain, nous nous levons à 4h30 du matin, un guide vient nous récupérer devant la Homestay en taxi pour nous amener vers un marché de la ville proche du Mékong. Très tôt car si on arrive trop tard il n'y aura plus personne au marché.

D'autres touristes (mais pas tant que ça), se sont également levés aux aurores pour aller voguer sur le Mékong et voir ce fameux marché flottant.

Avec le guide, nous prenons seuls un petit bateau navigué par une locale.

Têtes crevées mais heureux ^^ 

une vingtaine de minutes de bateau durant lesquelles le guide nous explique quelques détails sur la journée et la géographie du fleuve, avec au passage un levé de Soleil Magnifique. Puis nous commençons à apercevoir quelques bateaux amarrés en plein milieu du fleuve, remplis de nombreux fruits et légumes. Les Bateaux sont alignés un peu dans tout les sens, et les marchands attendent tranquillement vivant dedans que les gens viennent leur acheter leur marchandises. Ils vivent essentiellement sur l'eau, et peuvent parfois rester plus d'une semaine sur le marché, avant de rentrer chez eux: ils viennent pour la quasi totalité de loin pour se rendre à se marché. Sont seulement tenus par les locaux les petits bateaux des marchands ambulants qui déboulent entre les bateaux pour vendre quelques banh mi, divers plats ou tout type de marchandises telles que dans un super marché, etc. Il y a en tout cas beaucoup de produits différents vendus, mais surtout des fruits et légumes. Nous découvrons le marché en naviguant au milieu des bateaux, notre guide nous fait monter sur un des bateaux où nous dégustons des Ananas fraichement découpés sous nos yeux par la marchande, puis nous nous arrêtons ensuite près d'une marchande locale pour manger des Banh Mi... Miam Miam !!

Il y a tout de même un GROS GROS GROS point négatif : le Mékong est une POUBELLE !!! Si dégueu qu'on a du s'arrêter 6/7 fois pour couper les déchets coincés dans l'hélice. Une CATASTROPHE ECOLOGIQUE !

Quelque part sur le Mékong ...  

Nous poursuivons ensuite notre route après le marché, et passons sur une plus petite rivière pour rejoindre une ferme de fruits du dragon, afin d'y découvrir la culture et quelques information sur ce produit, ainsi que d'en déguster 2 excellentes variétés (un rouge, un blanc)... Re miam 😀

Nous continuons ensuite pour rejoindre une fabrique de noodle, où on y apprend le procédé de fabrication de pâtes à base de riz.

Retour ensuite en bateau au centre ville, puis en taxi à notre Homestay en fin de matinée. C'était top ! Nous prenons quelques Banh mi dans un supermarché locale, ainsi que des Onigiri, avant un bon repos dans l'aprem pour se remettre de ce réveil très matinal.

Le soir nous ressortons dans un restaurant proche de notre logement, avant de revenir à notre chambre.

Au Milieu des fruits du dragon <3 

C'était notre dernière journée au Vietnam avant de rejoindre le Cambodge demain !

Le bilan de notre passage dans ce pays s'est avéré très positif: Nous n'avons pas été déçus de la nourriture, très savoureuse et variée (On se souviendra longtemps du Pho du Nord, des Banh Mi aux baguettes héritage du passage français, et des trèèèès nombreuses et délicieuses autres spécialités). La variété de paysage nous a aussi beaucoup impressionnée, entre montagne du Nord, Paysage Karstique de la mer vers la Baie d'Halong, ceux de la Baie terrestre de Tam Coc, dunes de Sables de Mui Né, Grottes du centre, Plages de la côte Est, Etc etc Il y a vraiment de quoi voir, le mois est passé très vite, nous aurions facilement pu rester 2 semaines de plus sans s'ennuyer !

Miam miam  

Du côté des gens on avouera bien que les Vietnamiens sont loins d'être le peuple le plus agréable et souriant du monde, mais l'on n'a en tout cas subit aucune arnaques et avons tout de même eu de bons contacts (pourtant vu les lectures de témoignages qu'on avait fait, se n'était pas gagné !).

Fabrication de nouille de riz et cadeau de notre navigatrice 😉

Un Pays à découvrir ! Demain, nouveau pays 😀😀

58
58
Publié le 13 janvier 2020

Le moment est venu de passer la frontière terrestre tant redoutée entre le Vietnam et le Cambodge.

Nous nous sommes pas mal renseigné sur ce passage, qui ne tarit pas d'éloges sur les petites corruptions des douaniers cambodgiens ! Nous avions vu en effet pas mal de témoignages sur les difficultés des voyageurs à passer la frontière. Les douaniers ont l'habitude de faire raquer les gens lors de leur traversée, et au moment du tampon du visa. Visite médicale improvisée, demande de quelques dollars supplémentaires en plus du tampons du visa... appelez ça comme vous voulez, en tout cas nous avions peur de perdre du temps ici et de nous faire prendre pour des billets sur pattes.

Départ Pour Kep et visiteur anonyme dans notre bungalow  

Nous prenons un 1er bus de Can Tho en direction de Ha Tien, la dernière ville avant le Cambodge. Nous sommes passés par notre Hôte qui nous a très gentiment appelé et réservé pour nous ce trajet. Arrivés à la station de bus, la compagnie propose de plus un service pour passer aller directement à Kep notre 1ère ville au Cambodge.

Après 4h de trajet, nous arrivons à Ha Tien, où comme convenu une petite navette nous embarque pour passer la frontière. Jusque-là tout se passe bien !

Petit village 

Nous sommes tout de même étonnés que la navette nous pose plus loin dans la ville. Nous rejoignons en fait les bureaux locaux de l'agence e la compagnie, et nous sommes accompagnés d'autres occidentaux (rassurant !), la personne de l'accueil prend nos passeport et nous fait payer un tout petit surplus pour un "passage rapide" à la frontière, ainsi que pour ajouter les photos pour le visa que nous n'avions pas. On se dit qu'on paye un service, même si c'est à 1 ou 2 dollars plus cher que le prix habituel si on ne paye que le vise, au moins on sera tranquille et pas enquiquinés par les douaniers.

Détente marché au crabe et pêcheurs  

Avec un Groupe d'occidentaux nous rejoignons dans une autre navette la frontière. Premier passage à la douane vietnamienne pour quitter le pays. Nous attendons un peu car la personne de notre agence n'est pas encore là. Un peu inquiets encore tout de même car elle a gardé nos passeports, mais encore une fois nous sommes plusieurs dans le même cas (donc encore une fois, c'est rassurant 😀). Nous verrons d'ailleurs des asiatiques passant sans agence se faire demander un billet pour le tampon de sortie, on imagine ce qu'ils ont pu payer ensuite pour le passage de la douane cambodgienne ! On se dit que l'on a bien fait de passer par l'agence, la tranquillité ça n'a pas de prix ! Cela se confirme quand la personne de l'agence arrive et nous fait directement passer la frontière, puis le passage douanier Cambodgiens en 5 min ! Plus de méfiance que de réel tracas, le passage fut finalement assez simple grâce à l'agence. Bon seul bémol quand nous avons repris un bus pour nous faire amener à notre hôtel: heureusement que Nico a demandé avant de partir si on allait bien dans cette direction, car le chauffeur nous aurait fait monter dans le mauvais bus haha


Arrivée dans notre première étape donc, le petit village de pêcheur de crabe de Kep !

Celui-ci réputé pour ces fameux crabes au poivre de Kampot et qui fut érigé par les Français durant l'époque coloniale. Nous apprenons déjà que le passage Français au Cambodge a été beaucoup plus pacifique et bienfaiteur qu'au Vietnam. En effet le pays avait perdu sa gloire passée, notamment à l'époque d'or de développement durant l'époque où la cité d'Angkor était habitée entre les années 1000 et 1500, et les français ont fait beaucoup pour que le Cambodge retrouve certains territoires perdus et un peu de stabilité politique. Malheureusement le pays est redevenu indépendant au 20è siècle, et les Khmers rouges ont fait plus de 2 millions de mort dans les années 70... Aujourd'hui le pays est un des plus pauvres d'asie du sud Est, mais l'argent ne fait pas forcément le bonheur, et on voit déjà les gens être beaucoup plus souriants et agréable ici qu'au Vietnam !

Arrivée à notre guesthouse, tenu par un Suisse très sympa (bien qu'un peu excentrique), nous posons nos valises. La Guesthouse fait assez authentique et semble respectueuse des constructions locales (pas de clim, des bungalows assez écolo-giques, quelques hamacs par ci par là... très sympa!). On mange des plats locaux sur la carte de la cuisine de la guesthouse (Lok lac pour Nico et Amok pour moi, des plats avec du poulets) et rejoignons ensuite à pied le très original marché aux crabes du village. Kep est situé en bord de mer, donc assez idéalement, et pas forcément encore hyper touristique. Un GROS bémol: les plages et les bords de route sont très très sales... Les Cambogdiens ne semblent en effet pas vraiment éduqués à jeter leurs papiers à la poubelle ! dommage pour le paysage...du marché au crabe nous rejoignons une plage, qui ne fait pas très envie car jonchée de papiers et de plastique, les locaux font des piques nique en bord de route et laissent leurs déchets partout... bof bof, pourtant le coin a un petit charme et du potentiel... dommage. En cours de chemin nous voyons en plus des singes qui font les poubelles et mettent encore plus d déchets partout, ça arrange pas !

Plage de Kep très calme mais pas très propre  

On se permet tout de même une petite baignade dans un coin de plage un peu moins encombré de déchets, petite sieste, puis nous allons boire un verre dans un restaurant en bord d'eau. Pas faim pour déguster le fameux crabe au poivre, tant pis on va pas se forcer.

Puis nous retournons à notre chambre pour nous reposer, demain direction Kampot !

59
59
Publié le 17 janvier 2020

Après une petite heure de route, nous arrivons à Kampot seconde étape de notre trip au Cambodge, déjà petite accroche le village est très authentique et très bien conservé, un petit tourisme. J’ai réservé un joli petit Bungalow pour l’anniversaire de Nico. L’établissement est tenu par des français qui nous ont proposé de nous offrir deux tournées pour son anniversaire.

Kampot et La Plantation de poivre 

Nous avons une vue sur leur belle piscine et sur un grand lac… isolés du centre ville et de la ville le soir nous prenons nos vélos pour découvrir le village et la street food locale (un peu galère car les vélos sont un peu pourris, mais on se débrouille avec :)). Nous faisons la connaissance d’un français tenant une petite boutique de souvenirs depuis quelques années qui nous explique l’évolution de la ville … malheureusement le tourisme sexuel est venu s’insinuer… il nous le démontre par deux fois avec des occidentaux d’un certain âge au bras de jeunes femmes. Les Chinois font aussi lentement mais surement leur arrivée en versant des pots de vin au gouvernement cambodgien afin de construire de gros complexes hôteliers dans ce petit village. Nous avons bien peur que Kampot perde tout son charme d’ici 2/3 ans à cause de ce tourisme très nocif.

Dégustation du meilleur poivre du monde 😉

Nous mangeons dans une petite bicoque tenue par une petite mamie adorable. Un très bon porridge avec du poulet. Un délice ! Et pour seulement 3 dollars pour 2.

Le lendemain, jour de l’anniversaire de Nico, départ en scooter ( 1h de promenade fabuleuse en plein milieu des campagnes cambodgiennes seuls au monde ) direction une plantation de poivre. La Plantation : c’est un des meilleurs poivres du monde avec celui du Cameroun. Nous tombons sur une super guide français ; Merlin qui nous fait visiter et nous apprends tout ce que nous devons savoir sur le poivre. Une superbe visite suivie d’une dégustation de différents poivres et autres épices. Un super moment ! C’est d’ailleurs la 1ère que nous mangeons des graines de poivre comme ça et sans rien pour accompagner… je confirme que le goût est exceptionnel, le poivre a bien plus de saveurs que celui que nous achetons dans nos supermarchés ! Au passage, la vue sur les plantations et le petit lac en retrait est magnifique.

Notre super guide : Merlin et notre piscine dans la campagne  

Trajet retour pour revenir sur Kampot, et anniversaire de Monsieur oblige, je lui ai réservé un passage dans un salon de massage d’aveugles. Nous nous faisons masser tout les 2 pendant 1h. Certainement le fait de ne pas avoir leur sens de la vue, leur toucher semble bien développé et ils arrivent à bien nous détendre !

Massage anniversaire et apéro avec vue 😀

Nous rentrons ensuite à notre bungalow pour nous préparer et nous faire beaux pour le repas d’anniversaire de Nico. Juste avant l’heure du coucher de soleil, nous rejoignons un autre établissement tenu par un français, toujours en bord de lac. Une petite différence, les associés sont d’anciens membres de grandes cuisines, dont un serveur de chez Bocuse… j’ai fait en sorte qu’on se régale pour ce repas… et qu’on puisse déguster en entrée du FROMAGE et de la CHARCUTERIE !! Ça faisait tellement longtemps ! Miam miam les produits sont en tout cas super bons (Nico revit). En plat principal, le patron français fait une petit erreur de compréhension et nous amène du « calamar » au lieu du canard que nous avions demandé… dommage mais je n’aime pas gaspiller, nous finissons tout de même le plat concocter avec du poivre de Kampot qui est malgré tout assez bon. Le patron très sympa est pro nous offre gratuitement le canard (aaah le professionnalisme à la française… :)).

Je n’ai plus faim mais Nico lui ne se fait pas prier…

Un petit chocolat fondant avec du caramel de beurre salé au dessert: une tuerie !

Il est pas bien là ???  

Le repas était assez exceptionnel dans l’ensemble, nos papilles sont réconfortées. Nous avions de plus une magnifique vue sur le lac et le coucher de Soleil. Le patron nous a également offert des shooter de Vodka fermentés au poivre de Kampot… pas mal !

Nous rentrons à notre Homestay, le patron rentré de vacances nous offre nos coups à boire. Nico me dit avoir passé une superbe journée et soirée, et moi aussi du coup :)


Petite journée de repos le lendemain pour se remettre des festivités et filer ensuite vers l’île de Koh Rong !

Fromage et bougie ! HAPPY BIRTHDAY !!! <3 
60

Départ en bus direction Sihanoukville, passage obligatoire pour rejoindre les îles de Koh Rong, où nous passerons 4 nuits.

Tout le monde est unanime sur Sihanoukville, et aucune personne que nous avons croisé ne nous en a dit du bien... nous devions nous y arrêter une nuit avant d'aller sur les îles pour faire le trajet tranquille en 2 fois, mais pour une fois nous avons écouté les avis et avons décidé d'aller direct à Koh Rong... et on se dit qu'on a eu raison !

Chill life  

Sihanoukville est un endroit repris quasiment intégralement par les chinois, qui depuis quelques années y construisent de nombreux bâtiments pour en faire des casinos. Aujourd'hui la ville est très poussiéreuse, la quasi totalité des bâtiments sont en travaux (ou abandonnés, on ne sait pas trop), la toute est pourrie, et c'est soi disant un des seuls endroits du Cambodge où il faut faire attention si on se balade seul la nuit. Bref que du bonheur !

De notre côté, la dégueulassité de la ville s'est avérée réelle quand nous sommes arrivés. Les routes à la limite du pratiquable. Le trajet en arrivant a été assez horrible, Nico était tout serré et avait les jambes engourdies dans le minivan, dans lequel nous étions tout secoués.

petit coin de paradis  

On nous lache dans un port où nous prenons un bateaux avec de nombreux touristes (période de Yellow moon ici, apparemment assez festive et nous sommes de plus en haute saison), pas peu impatients de passer vite ici et d'arriver sur les îles !

Le Bateau fait plusieurs arrêts pour poser à différents endroits les gens, puis nous arrivons dans un premier port où un autre bateau nous prend pour nous amener sur une autre plage, la white Beach, où nous passerons 2 nuits. L'endroit est magnifique, très sauvage et assez préservé. pas de gros complexe hôteliers ici, juste des établissement assez authentiques et des bungalows en bois. L'île est à la fois grande est petite, car les plages sont très éloignés les unes des autres. Une fois qu'on est sur une plage, on y reste ! sauf si on passe par la jungle du milieu via quelques locaux chauffeurs de motos au travers de la jungle ou par taxis boats. Une belle plage pour nous donc, et pas ou presque pas de déchets (ça fait du bien de le souligner par rapport à la plage que nous avons vu à Kep!).

Nous arrivons sur une longue jetée et rejoignons, en passant sur la belle plage, la réception de notre bungalow. Très sommaire mais plutôt sympa, avec de l'eau froide, pas de clim et pas mal d'ouvertures sur l'extérieur. Heureusement il y a une grande moustiquaire car nos amis suceurs de sang sont très présents ici !

On pose les affaires, on mange un petit bout dans le restaurant de l'établissement, puis direction la playa pour profiter de ce petit paradis.

Un détail surprenant: énormément d'Israélien sur notre plage (pourquoi juste ici....? telle est la question).

Quasiment que des groupes de jeunes dans cet établissement, occidentaux et pas de chinois (youhouuu, eh oui pas de gros hôtels = ils viennent pas ici, pourvu qu'ils ne viennent pas en installer...). pas grand chose à faire à part se baigner et bronzer, mais avec tout ces jeunes l'endroit fait tout de même assez animé.

Nous serions bien resté 2 nuits de plus, mais nous ne savions pas combien de temps nous voulions faire ici en arrivant, et quand nous avons voulu prolongé, l'établissement était déjà complet.

Nous avons donc booké un autre établissement sur une autre plage de l'île, plus isolée et beaucoup moins agitée.

Après 2 jours de plage dans le 1er endroit, direction cet autre établissement. Nous nous dirigeons vers le chemin de terre qui amène à la Coconutbeach Beach, là où nous allons. Un Khmer nous croise et nous aide pour prendre 2 chauffeurs motos (5 bornes dans la jungle, faut pas déconner, on préfère se faire amener haha).

la route est assez accidenté, et nos chauffeurs nous posent près de la plage (Bon pas au même endroit car le chauffeur de Nico nous a semé... mais on finit par se retrouver). Au passage je me suis brûlé en descendant de la moto, ça fait la 2e fois grrrrr foutues motos sans protections !

Petit Bobo  

Nous remarquons de suite que la plage est moins animée. Seulement 2 resto et 2 établissements. nous dormirons dans une tente pour 2 nuits et profiter du calme. La plage est un peu moins attrayante, car il y a quelques déchets. Pas sur la plage mais à côté. Nous comprenons que les proprios et le staff ici sont surtout des khmers, alors que était des occidentaux sur l'autre plage, ce qui explique que ce soit un poil moins propre... bon quand on est sur la plage au bord de l'eau ça va donc on se plaint pas, et le coin est très beau. Le soir quasi tous les gens de l'établissement se retrouve au resto près de la réception, située en peu e hauteur avec une belle vue sur la plage. Notre tente a également une belle vue sur la plage, on se dit qu'on aura fait tout les types de logements ici 😀

Faites un voeu ... 

L'endroit est super sympa en tout cas et on aura eu droit à un lâcher de lanternes la nuit du matin de notre départ. Le proprio Khmers a insisté pour nous la faire lâcher tout les 2, il nous a même mis quelques petites musiques de logeur le temps qu'on la laisse s'envoler... (le malaise haha).

Le passage sur Koh Rong a été très apprécié !

Demain Direction Phnom Penh pour rejoindre mes parents 😀

61
61

Départ de Koh Rong très tôt le matin ... nous prenons : une voiture qui nous emmène au port, un bateau qui nous ramène à Sihanoukville ( minuscule bateau... 2 milliards de personnes ... ils nous ont littéralement empilé les uns sur les autres valises comprises ). Avec 2h d'avance, nous prenons un petit déjeuner copieux ... et la galère commence ! Notre tuk tuk nous emmène au mauvais arrêt de bus ( Sihanoukville étant devenue une ville pourrie et rasée = le triple du temps normal pour faire 10km ) ... nous en reprenons un autre et OUF nous arrivons à temps !!

Premiers pas sur la capitale  

Après 6h de bus ( pour 350 km ) ... nous arrivons ENFIN à Phnom Penh ! Tout a changé comparé à 6 ans en arrière. La ville a beaucoup plus de gratte ciel et elle est devenu beaucoup plus moderne ! Nous arrivons dans un bon petit hôtel et nous retrouvons deveniez qui ??? Papa a la salle de sport : étonnant !! ^^

Retrouvailles  

Après 4 mois de séparation et des retrouvailles chaleureuses nous décidons d'aller sur Riverside et fêter cela autour d'un rooftop et plusieurs bières cambodgienne ! Nous poursuivons la soirée par nos premières dégustations collectives de spécialités Khmer sur les conseils d'un chauffeur de tuk tuk ! Amok et Lok Lak sont au RDV ! Miam !

Riverside !  

Le lendemain, petit déjeuner copieux dans notre charmant hôtel et départ à la rencontre de la ville. Premiere étape de la journée : le musée et l'ancienne prison S21. Visite de 2h très prenante .. histoire très méconnue ... du massacre de la population sous le régime des Khmers Rouges ... beaucoup d'émotions sont ressorties de cette visite. Un STOP INDISPENSABLE sur Phnom Phenh afin de faire son devoir de mémoire pour ne pas oublier et rendre hommage. Maman vous conseille un très beau film à ce sujet : "ils ont d'abord tué mon père. " Bref on pourrait vous en parler des heures, mais renseignez vous et si vous passez au Cambodge vous savez ce qu'il vous reste à faire 😉

Petit stop avant de poursuivre à la pharmacie à cause de ma brulure ( si si souvenez vous ! ) qui ne cicatrise ABSOLUMENT PAS ! Elle est gonflée rouge, elle suinte, très douloureuse ... une horreur ! La dame me prescrit le matériel adéquat... on croise les doigts pour que cela passe dans les jours à venir.

Nous enchainons avec le RUSSIAN MARKET, marché connu sur la capitale ( de la nourriture, des vêtements ... un bric à brac total !! ) Nous décidons de vite partir ... car l'odeur des stands de viande pas très frais ( soyons honnête ) me donne des hauts le coeur : dégueulasse !

Un Tuktuk nous dépose ensuite devant le Palais Royal et la Pagode d'argent ( le stop indispensable aussi ici ), après un petit arrêt dans le restaurant de l'hôtel MAGNIFIQUE juste devant le palais ( nous avions une bonne envie de nous désaltérer, nous payons le 10 dollars d'entrée ( très cher pour ici d'ailleurs ) et nous allons prendre quelques photos. C'est vrai que c'est assez joli.

Dernier stop sur Riverside : je voulais reprendre la même photo avec Nico qu'il y a 6 ans en arrière ^^ La ville a beaucoup changé et nous avons su les raisons du pourquoi quelques jours plus tard par un français habitant au Cambodge. Les chinois ont rasé des quartiers entiers pour construire de gros immeubles, complexes hôteliers et casinos ... tiens tiens cela ne vous rappelerait il pas Sihanoukville ? On vous en parlera plus en détails plus tard ... ( durant notre séjour sur la prochaine ville ).

On tape la pose et retour à l'hôtel pour profiter de la fin de la journée à la piscine. Bien sur à cause de ma plaie pas de baignade pour moi. Mais les parents et Nico en ont bien profité ! Bilan pour eux de Phnom Penh : trop pollué, trop grouillant MAIS marqué par notre visite de S21 ( la prison ) et la gentillesse des cambodgiens ! La soirée s'enchaine vite par un bon repas près de la piscine de l'hôtel ( boeuf au poivre de Kampot, Lok Lak, Amok ... ) et SURTOUT: une bonne bouteille vin !

Petite frayeur après le repas ... Nico avait perdu le sac à dos contenant nos passeport ! AU SECOURS ! Par chance ... il l'avait juste oublié derrière un poteau ... OUF ! 10 minutes de stress ...

DODO et départ à 13h30 pour notre prochaine destination ( Mes parents restent 15 jours pour partager un petit bout de voyage avec nous :D )

Best life ^^ 
62
62

Départ de Phnom Phen en début d’après-midi, nous étions autant hâtifs de redécouvrir la ville 7 ans après, que de la quitter car la pollution… ça va 2 jours mais pas plus !

Nous avons un minibus pour un trajet de 6h. Le chauffeur se prend un peu pour Schumacher et nous ne serons pas doublé une seule fois pendant le trajet, tellement il roule vite. Nous avons cru mourir plusieurs fois lorsque il doublait dans les virages ou avec un camion à 50 mètres en face… Jean-Louis a dû répéter 40 fois: « il est fou ! »

Bamboo train  

Bref il valait mieux fermer les yeux, mais nous finissons par arriver en fin de soirée la nuit tombée dans la ville de Battambang. L’endroit est beaucoup moins touristique, mais semble déjà plus paisible.

Nous buvons un petit coup dans un café, le temps de commander un Grab. Problème: il n’y en a pas ici ! Un serveur du bar nous conseille une autre application pour commander des petits tuc-tucs 2 par 2 (car ils sont petits). Beaucoup moins cher que si on négocie directement avec les chauffeurs, soit moins de 2 dollars par tuc-tuc pour 3 kms.

Nous débarquons à notre hôtel, tenu par un français. Très bel établissement avec une grande piscine bien emménagée et une belle salle de restaurant. Belle surprise également en rentrant dans les chambres, avec une belle baignoire. Merci Véro pour la réservation :) Petit repas au resto, suivit d’une belote avant d’aller dodo.

Le lendemain, après un bon petit-déjeuner et discussion avec le très sympa patron, nous prenons un chauffeur pour la journée afin de visiter les alentours de la ville. L’avantage d’âtre à 4, chiffres parfait en voyage car les frais de transport sont partagés.


Un passage éclair à la grande statue de la ville sur un rond-point. Celle-ci représente le créateur de la ville. Nous arrivons ensuite après quelques kilomètres au « Bambou train ». D’ancien rails réaménagés pour assurer quelques transports de marchandises par train, ainsi que permettre une petite balade sur une petite plateforme pour les touristes.

Les locaux mettent l’attirail assez original pour nous amener sur le chemin: 2 paires de roues et une plateforme posée dessus, avec un petit moteur, et nous voilà posés sur la plateforme à débouler dans la nature cambodgienne. Le chemin est très agréable, avec des champs de par et d’autre pour arriver sur une sorte d’étape où nous attendent des locaux pour nous vendre des fringues et babioles, et des boissons. Nous nous partageons 2 noix de coco avant de repartir.

Les enfants du Cambodge <3 

Ce qui est marrant sur le chemin c’est que lorsqu’on croise un autre groupe sur les rails allant en sens inverse ou même à un moment carrément un train de marchandises, nous devons descendre de la plateforme, l’enlever avec les roues des rails, laisser passer et remettre tout le matos pour repartir… on passe un moment sympatoche.

Retour au point de départ pour retrouver notre chauffeur et aller au prochain point. Nous rejoignons le Banon, une sorte d’ancien temple un peu en ruine, situé tout en haut d’une petite montagne. Une petite centaine de marches bien costaudes pour atteindre le sommet, un régal ! Véro est aux anges haha.

Quelques photos avant de retourner à l’hôtel, en début d’aprem, l’occasion de manger un petit bout et de se poser au bord de la piscine et au frais dans les chambres.

Notre chauffeur revient nous chercher avant le coucher de Soleil, pour rejoindre les grottes où sont amassées des millions de chauves-souris. Une formation rocheuse un peu spéciale, pas vraiment d’explication à son apparition où toutes ces petites bêtes sont entassées et attendent la nuit pour sortir… l’endroit s’est ainsi fait connaître, et de nombreux gens attendent la tombée de la nuit pour les voir sortir en masse.

C’est l’endroit du coin où nous verrons le plus d’occidentaux.

Nous nous installons sur une petite table en bord de route en face de la grotte pour attendre l’heure fatidique.

Un peu avant le coucher du Soleil, les premières bêtes commencent à sortir, puis dans une lignée commune, des milliers voire des millions de chauves souris sortent de la grotte. Assez impressionnant !

Oui oui ce sont bien des milliers de chauve-souris !  

Retour ensuite à l’hôtel, où nous mangerons (encore) un bout avant d’aller nous coucher.


Demain départ pour Siem Reap !

63

Petit déjeuner à notre Hôtel de Battambang, avant de trouver en centre-ville l'agence de bus qui nous amènera à Siem Reap. 4 h de trajet avec une petite pause, et un chauffeur moins casse-cou que le précédent (Jean-Louis est rassuré et fera même une belle sieste avec Véro 😂)

Siem Reap est l'endroit le plus touristique du Cambodge, notamment grâce à sa proximité avec les fameux temples d'Angkor vieux de plus de 1000 ans. Nous y passerons 7 jours car JL et Véro voulait se poser et il y a pas mal de choses à voir par là-bas ! On ressent le tourisme quand on entre dans la ville: la route d'arrivée est parsemée de grands complexes hôteliers, encore une fois envahis par nos amis chinois... D'ailleurs nous avons omis un petit détail: le nouvel an chinois arrive dans 3 jours et les touristes chinois vont affluer en masse car c'est une période de vacances pour eux ! On se dit qu'il va falloir aller rapidement voir les temples avant d'être noyés dans la foule....

Notre jolie guesthouse <3 

Arrivés en ville, nous prenons, un taxi pour nous faire amener à notre guesthouse, un peu éloignée de l'agitation du centre-ville. Véro a eu du flair, car le soir il y a pas mal de fétards et de musique dans les rues. Là où nous sommes, c'est très calme, et le cadre est idylliques, avec de belles chambres et une piscine entourée de palmiers.

Nous serons très bien dans ce logement et nos hôtes très serviables. 1 français installé depuis 7 ans au Cambodge et sa femme Khmer qui parle très bien français d'ailleurs. Malgré tout 2-3 petits hics, une wifi un peu laborieuse, un mariage de 3 jours pas très loin qui réveillera JL et Véro vers 6h du mat, et pas de resto sur place à moins de réserver la veille (une carte avec 2-3 plats dispo n'aurait pas fait de mal...).

Pour la première soirée, nous décidons de marcher pour rejoindre le centre-ville (bon le trajet se fait un peu dans le noir et en bord de route, mais pour seulement 2 kms) et d'aller manger un bout.... au Hard-Rock ! Tradition oblige haha

Un tuk-tuk pour rentrer et laisser JL un peu malade se reposer.

JL n'étant pas au top, nous décidons pour le lendemain de prendre une 1ère journée tranquille, un jour dans un village flottant et le jour suivant d'aller aux temples. Cette journée "libre" sera l'occasion de refaire les analyses pour l'infection urinaire de Fanny, et également de faire voir sa brûlure qui n'a toujours pas cicatrisé.

Direction le village flottant !  

Après un très bon petit déjeuner, nous partons donc pour l'hôpital International de la ville. Bonne nouvelle pour les analyses: plus d'infection ! Mais Fannt n'est pas encore pleinement saine, car le docteur se rend compte que la brûlure est infectée.... je me disais bien qu'elle n'était pas belle ! du coup elle va devoir prendre des antibios et la désinfecter pour changer le bandage tout les jours... breeeeeef ! Espérons qu'après ça tout sera tranquille !

Nous allons ensuite vers la boutique où nous devons prendre les tickets pour Angkor. Heureusement que nous nous sommes renseignés en amont d'ailleurs et que nous ne souhaitions pas y aller le premier jour, car pour aller aux temples il faut prendre en avance des tickets pour 1, 3 ou 7 jours. Bon même si le site est immense et que quelqu'un de passionné pourrait visiter tout ça pendant des jours et des jours... il faut reconnaitre que nous ne sommes pas non plus des fous de temples, et nous prenons d'abord des tickets pour 1 journée.

1 petit Starbuck (encore les traditions haha) puis coiffeur pour JL et Nico, par une française installée depuis quelques mois ici, puis retour vers la Guesthouse. ll faut que JL se repose encore ! Véro profite un peu de la piscine, pas d'eau pour Fanny à cause de la brulure infectée.

Le soir nous demandons un petit plat de riz à l'hôtel pour rester tranquille sur place et gérer les estomacs fragiles.

Le lendemain, le patron de l'hôtel nous appelle un chauffeur tuk-tuk que nous prendrons pour la journée à un prix correct. Ils nous amène à une grosse 20aine de Kms vers l'immense lac Tonle Sap, un centre géographique du Mékong. La route est très agréable au travers de la campagne et des champs de riz ! Le tuk tuk nous pose près de bateaux à 2-3 kms du lac. Nous montons dans une petite barque qui nous fait passer au milieu du village flottant et des maisons sur pilotis. Très sympa malgré que la rivière soit un peu asséchées en cette période.

Petit restaurant sur le lac Tonle Sap  

Nous arrivons ensuite au début du Lac, tellement grand que nous n'en voyons pas le bout. Le bateau nous pose sur un restaurant flottant plein à craquer. Nous y prenons un coup à boire et un petit bout à manger (le riz c'est la vie pour les malades !).

Retour ensuite via le village flottant à l'endroit où sont garés les bateaux. Le Tuk Tuk Dépose Fanny et Véro au musée de la ville, que nous a conseillé le patron de l'hôtel, pendant que JL et moi retournons à l'hôtel, plus emballés par l'appel de la sieste !

Le musée parle de l'histoire des Khmers, intéressant ! Mais avant d'y aller soyez sûrs d'avoir un bon niveau en anglais 😉

Le soir nous nous retrouvons à Pub Street, une sorte de rue de la soif, un peu à la Khaosan Road de Bangkok pour les connaisseurs... pour faire simple, le lieu hyper touristique où il y a plein de bar, de resto et d'animation ! mais tout de même assez agréable, les Cambodgiens sont moins farceurs que les Thais.

De bons gros bukets de Mojitos avant d'aller manger un bout dans un resto khmers, puis dodo car demain réveil tôt pour aller aux temples.

HELLO PUB STREET !  

Le même chauffeur que la veille nous amène à 5h pour ce 3ème jour, direction enfin les temples (heureusement vu l'heure, le patron nous a laissé des viennoiseries car il était trop tôt pour le petit déjeuner) On ressent que l'endroit est touristique est hyper célèbre: pas un déchet et des équipes de nettoyages partout dès qu'on arrive sur le site, et pas mal de monde sur place, alors qu'il est très tôt.

Sunrise ... incroyable très beau souvenir !  

1ère escale au temple d'Angkor Wat, le plus célèbre. nous nous posons au bord d'une sorte de petit lac, dans le noir alors qu'une khmers nous amène un petit café. Pas trop trop de monde au début, nous sommes arrivés tôt donc bien situés en première ligne et dans le noir.

Petit à petit ça se remplit derriere nous et on s'aperçoit bientôt que c'est blindé de monde alors qu'on est encore dans le noir. Puis le soleil se lève doucement, et nous voyons au fur et à mesure le temple apparaitre en même temps que le levé du Soleil... Magnifique, pas grand chose à dire de plus...

Angkor Wat  

Par contre quand on finit par se lever une fois le soleil bien présent, on s'éloigne de la foule encore en train de prendre des photos et on se rend compte qu'il y avait une bonne grosse centaine de personnes derrière nous, pour pas dire pas loin d'un millier de personnes !

Nous entrons ensuite dans le temple, l'intérieur est très impressionnant. Nous ne sommes pas passionnés, mais comprenons que pas mal de gens prennent des guides ou puissent y passer des heures et des heures...

Ta Prohm alias Tomb Raider  

Directions ensuite un 2ème temple, Ta Prohm celui en ruine où ont été tournée des scènes de Tomb Raider ! nous arrivons par une porte dans le temple, avec des parties écroulées qui ont été rénovées. Le tuk tuk a fait pas mal de route, un petit quart d'heure pour y aller, et nous y a laissé en 2è étape pour éviter la foule qui fait habituellement plutôt en parcours avec d'autres temples dans l'autre sens. Il nous laisse à l'entrée pour nous récupérer de l'autre côté. On ne s'entendait pas à ce que ce soit aussi grand à traverser, et c'est un petit labyrinthe. Très impressionnant également et de manière différente que Wat, On voit à plusieurs reprise des grands arbres enracinés sur les murs... très beau !

Après quelques photos et une bonne dizaine de minutes de traversée, nous arrivons de l'autre côté des ruines à une petite chopine proposant des plats, on décide de s'y arrêter pour manger un bout... quelques frites avec sandwiches et plats cambodgiens... bonne surprise c'était délicieux et tout fait maison !

Le tuk tuk nous dépose ensuite vers un autre temple emblématique, celui de Bayon, encore différent dans l'architecture par rapport aux autres, mais tout aussi impressionnant, avec des grandes pierres sculptées en formes de têtes en édifices.

Bayon  

Direction pour finir vers un tout petit temple sortant des sentiers battus, le Tanei, que nous avait conseillé le patron de l'hôtel pour éviter la foule. Bon pas ouf celui-là, tout petit et c'est juste des ruines. Par contre intéressant pour les gibbons se trouvant à côté, préservés dans le coin. Ils ont des bouilles sympas ! On y verra des petits avec leur mère et un autre solitaire.

Un énorme macaque et un Gibbons au milieu du site d'Angkor  

Midi, on se décide à rentrer se reposer à l'hôtel. Finalement on se dit qu'on a bien fait de prendre qu'une journée, on ne se voyait pas faire plus de visites de temples !


Retour à nos chambres pour des petites siestes et baignades, afin de récupérer de ce réveil très matinal ( et des dernières bribes de tourista haha). Le soir nous prenons un tuk tuk pour faire un tout dans un petit marché de nuit, acheter 2-3 trucs en pharmacie pour les moustiques et la toux de JL, puis manger un bout dans un petit resto Khmer. Retour ensuite à l'hôtel ... la suite ... plus tard... 😀

TukTuk everyday ...  
64

Réveil vers 8h, le temps de prendre notre petit-déjeuner (qui soit dit en passant est suuuuper bon, avec choix entre le "français" avec de très bonnes viennoiseries ou "l'américain" avec le bacon cuit à la perfection + les fruits du coin). Nous partons aujourd'hui en cooking- class !

Cela a été un peu galère d'en réserver une car avec le nouvel an chinois et les touristes affluents, nous avons du contacter plusieurs organismes.

Le guide vient nous chercher à l'hôtel, très très sympa, il a à peu près notre âge et fait des études de littératures anglaises, en même temps que ce petit job. Le choix a été plutôt bon de notre côté puisque l'organisme, récolte des sous pour plein d'enfants, nous sommes donc contents de l'investissement. Nous sommes accompagnés d'une jeune Belge en Road trip.

Marché avant de partir en cooking class  

Le guide nous expliquera quelques anecdotes sur le pays sur la route, au passage que les cambodgiens ont d'abord été très reconnaissant du premier ministre lorsqu'il a fait appel aux vietnamiens en 1979 pour arrêter les Khmers rouges et les souffrances du pays. Bon par contre, après plus de 40 ans de règne, une pseudo démocratie et des opposants envoyés en exil... forcément les gens en ont un peu marre (mais faut pas le dire trop fort...).

Petite dégustation d'insectes sur le marché  

Nous faisons un premier arrêt dans un marché à une dizaine de kms de Siem Reap, loin de la foule touristique il est fréquenté uniquement par des locaux. Les produits que nous allons utiliser dans le cour de cuisine ont déjà été achetés tôt le matin, mais proviennent bien d'ici. Le guide va ainsi pouvoir nous présenter les différents produits et quelques spécialité ou main d'oeuvre de marchés locales.

Nous sommes comme dans une sorte de souk, avec des passages étroits où nous sommes parfois obligés de nous pressés pour laisser passer les locaux. En tout cas c'est authentique !

Pas mal de fruits et de légumes en tout genre, des découpeurs de coco et des machines pour en effriter et collecter le jus et le blanc à l'intérieur, des bouchers avec des viandes suspendues (mais plutôt fraiches car les bêtes sont tuées le matin même et vendues jusqu'à midi au plus tard), des poissonniers avec notamment des poissons chats (qui ont la particularité de survivre même hors de l'eau, du coup on les voit bouger dans tous les sens), des broches de poulets ouverts de manière très originale et cuits au feu, etc. en tout cas c'est hyper intéressant !

Allez hop hop au boulot !  

Bon parfois quelques odeurs moins supportables, et un petit dégout lorsque nous voyons des... têtes de chiens beuwaaaark, il y en a vraiment qui les mangent ici !

Nous aurons même à la fin l'occasion de goûter quelques insectes: petites blattes, criquets... eh bien il faut avouer que ce n'est pas si mauvais !

Direction ensuite le cabanon qui sert de cuisine où nous allons avoir notre cour. Nous allons apprendre à faire les Spring- Rolls, le fameux amok au poulet, et un dessert à base de citrouille et de lait de coco.

Quelques produits et condiments de bases ont déjà été préparés, nous commençons par le dessert dont la cuisson est plus longue. Pas d'outils de luxe ici, on fera tout à l'ancienne ! cuisson au feu de bois, concassage des condiments avec des broyeurs en bois, mélange sans mixeur, à la main... mais ça donne du charme au cour 😀

Le guide nous répartie les tâches, je coupe la citrouille, Nico et JL font le lait de coco en mélange la poudre de coco avec de l'eau et en la pressant, mélange des oeufs pour Véro et la Belge... On remplit la coco, puis direction la cuisson !

Ensuite nous faisons les Spring Rolls, dont les secrets de roulage me tenait à coeur pour pouvoir les refaire ! préparation de la sauce, à base de citronnelle, cacahuète concassées et autres herbes, puis place au roulage. Il faut en fait un petit rondin de bois mouillé en support, on mouille la feuille de riz, puis on enroule tout les condiment à l'intérieur en repliant les feuilles de riz. On se débrouille pas trop mal !

Nous faisons ensuite le fameux amok, plat national du Cambodge, à base de riz, poulet, et la sauce (Curcuma, lait de coco et diverse épices et herbes). pour le support, une feuille de bananier que l'on plie et accroche avec des cures dents pour en faire une assiette en bol. On se régale à préparer tout ça, comme des gosses !

Et on se régale ensuite pour déguster nos créations... miamiam 😀 Nous avons passé un super moment, le guide nous a même envoyé les recettes pour recommencer chez nous (affaire à suivre... hehe).

Nous sommes ensuite ramenés à notre hôtel, le temps de se reposer un peu et faire quelques parties de belotes (tradition oblige, encore une fois 😀).

L'aprem, nous nous rendons dans un coin isolé de la ville, j'ai réservé une petite surprise aux parents: un shooting photo avec des tenues traditionnelles Khmers ! Nous en avions fait un lors de notre passage au Cambodge il y a 7 ans, et cela avait été plutôt marrant donc je me suis dit que ce serait une bonne idée.

On se sera bien marré !!  

Le photographe est un japonais, installé ici. une longue préparation nous attend pour peaufiner nos déguisements: maquillage, mise en place des vêtements et petites coutures pour accrocher tout ça... soit plus d'une heure de préparatifs !

Puis c'est le moment de taper la pose, on aura bien rigolé (surtout le moment où Nico et sa souplesse légendaire doit se mettre en position semi à genou pendant une longue minute).

Direction le centre ville ensuite, petit resto khmer encore et direction le dodo.

Le lendemain, nous allons en centre-ville à la découverte du centre des "Artisans d'Angkor": le centre est spécialisé dans la remise à jour de l'artisanat local, et du savoir faire ancestral des artisans de Siem Reap. Ce savoir-faire a notamment permis de faire les belles statues et les motifs dans les temples d'Angkor. Une visite très intéressante durant laquelle nous découvrons quelques étapes et techniques de travail du bois, des métaux, du tissus, etc. On se prête même au jeu de la sculpture pour faire quelques gravures sur un bout de béton... amusant ! Nous allons ensuite chercher des vélos en centre-ville afin de faire une petite balade en campagne.

Artisanat local  

Nico prend les devants avec le gis, et on se suit au travers de la campagne proche de Siem Reap. Il n'y a que Véro qui galère un peu et doit pédaler 3 fois plus que nous pour nous suivre haha. Bon je prendrais ensuite son vélo qui en effet était un peu plus dur que les nôtre.

Nous faisons un premier arrêt dans une ferme de crocodiles. Beaucoup de crocodiles par ici dans les rivières, les locaux ont donc exploiter en élevages. Bon un peu déçu et choqués de cet arrêt un arnaque: on nous a fait payé pour garer nos vélos, mais si on avait su on aurait passé notre chemin ! Les crocodiles sont entassés en très grands nombres dans des petits enclos et les locaux s'en servent pour en faire des sacs et manger leur viandes... Bref on déconseille si un jour vous passez par-là !

Arrêt ensuite dans une ferme de lotus avec un paysage magnifique, où nous pouvons nous poser dans une petite cahutte pour nous désaltérer.

Lotus Farm  

Retour ensuite en ville avec un petit arrêt au Hard Rock (eh oui encore...) pour un petit gouter. Nous allons dans un petit marché à côté pour acheter quelques babioles, puis nous allons boire un coup à la Pub Street. Nous reposons ensuite les vélos à l'hôtel pour profiter d'un petit plouf (bon toujours pas pour moi car j'en ai pas encore tout à fait fini avec ma blessure...).

Le soir nous reprenons un tuk tuk, Nico nous a trouvé les meilleures pizzas dans une petite ruelle de Pub Street, tenu par un vrai italien.... Super bonnes !

Fin d'une super journée <3 

Le lendemain nous ramenons les vélos, puis nous allons voir un cirque réputé dans le coin. Des artistes et acrobates khmers (et pas d'animaux, cela nous a rassuré) offre un super spectacle pendant 1h30. Le cirque sert en plus à financer et aider plein d'autres artistes et professeurs, on combine bonne cause et plaisir 😀

Un dernier Resto en ville sur le soir (et bien sûr des belotes et rebelotes).

Dernier jour sur Siem Reap, nous avons apprécié notre passage ici, malgré l'affluence de touristes, nous nous sommes habitués à notre chambre et nos hôtes.

Demain direction Kampong Cham !

Le Phare 😀
65
65

Après une dernière soirée et quelques belotes, nous avons un peu tardé pour commander notre transport pour notre prochaine destination: Kampong Cham, un lieu beaucoup moins touristiques, très campagne et assez isolé. Le soucis c'est que nous ne pouvons donc plus commander de bus (le premier an chinois et est passé par là), d'autant que le peu de touristes qui vont dans cette destination ont plutôt l'habitude de faire le trajet depuis Phnom Penh. Heureusement le patron de l'hôtel, et surtout sa femme parlant le khmer, nous sortent une épine du pied et nous prenons finalement un chauffeur privé. Plus cher qu'en bus, mais à 4 c'est plus rentable et beaucoup plus confortable !

Back on the Road  

Le lendemain donc, après notre check out notre chauffeur nous récupère, et après un peu plus de 3 heures nous arrivons en fin d'après-midi à 20kms au dessus de Kampong Cham, où maman nous a réservé une belle surprise avec un établissement coupé du monde et une magnifique vue sur le Mékong. Bon le chauffeur galère un peu pour trouver l'établissement complètement paumé, même Mapsme (l'application qu'on utilise nous servant de carte), ne trouve pas la route. Le chauffeur est obligé d'appeler directement la réception pour trouver le chemin.

Mekong River ! 😀

Après un accueil très chaleureux et un thé local, 2 jeunes hommes nous amènent à nos bungalows. Un d'eux vient d'ailleurs de Birmanie, et ressemble à Stromae !

Les Bungalows sont très beaux, et confortables à l'intérieur, nous avons de plus une vue exceptionnelle sur le Fleuve et la possibilité de voir de part et d'autre le lever et le coucher du soleil... Magnifique !

Nous nous posons 2 minutes et filons au resto de l'établissement manger un bout, il se fait faim ! Bon pas super enchantée par la bouffe il faut dire... on s'attendait à un peu mieux, mais il y a quand même des plats meilleurs que d'autres (Pour ma part le porc que j'avais dans l'assiette était un peu gras !).

Nous prenons notre temps au resto, quelques coups à boire et belotes, puis nous filons dans nos bungalows respectifs nous reposer.

Avec notre super Stromae Khmer  

Le jour d'après, nos hôtes nous ont proposer une mini-soirée en fin de journée aux bord du Mékong. Départ en milieu d'aprem. En attendant nous profitons du calme de l'établissement pour nous reposer.

Petit-Déjeuner buffet (pas ouf mais il y a de quoi faire quand même...), puis nous profitons de la piscine.

Vers 16h, départ avec 3 autres touristes occidentaux, le fameux Stromae et 2-3 autres locaux. D'abord un minibus nous amène près de la rivière. 2 petits bateaux d'eau douce pour rejoindre une sorte de banc de sable de l'autre côté de la rive.

Nos hôtes préparent un feu pour faire cuire notre repas, pendant que nous prenons quelques photos et profitons du coucher de Soleil. Nico et papa en profitent aussi pour se faire quelques passes avec un ballon de foot.

Notre petit Stromae (oui on a décidé de continuer à l'appeler comme ça haha) en bon ambianceur nous rassemble tous afin de nous proposer un petit jeu. Pas trop d'ambiance au début, mais il faut reconnaître qu'il s'est donné tout le long de la soirée pour dynamiser un peu tout ça, et que nous passions au final un très bon moment !

Nous sommes d'abord en rond et nous faissons des passes avec un ballon au rythme de la musique que choisit Stromae, et celui qui a le ballon dans les mains quand il arrête la musique doit boire un coup. un peu laborieux au départ, mais on finit par se prendre au jeu. Je finis même par gagner une journée de scooter offerte 😀

Nous dégustons ensuite les poissons qu'ils ont fait cuire dans le feu dans du papier alu, puis Stromae se lance dans un petit karaoké improvisé, et nous laisse un peu la main pour pour pousser la chansonnette en continuant à boire quelques bières. Finalement nous avons passé un super moment !

Retour en début de nuit à notre Homestay, où nous prenons des patates douces frites avec des spring Rolls (oui le poisson ne nous a pas calé). direction ensuite le dodo.

Le lendemain après le petit déjeuner, nous allons à la réception pour récupérer 2 scooters et aller nous promener. Bon ça dure bien 3 quart d'heure avant qu'on nous les amène, faut dire que c'est pas des rapides ici... Heureusement Stromae est venu en bombe pour les bouger 😀

Vue et piscine de l'hôtel  

Une vingtaine de kms au travers de la campagne pour rejoindre Kampong Cham plus au Sud. La route est très agréable (même si par moment la route est complètement coupé et qu'on doit prendre des chemins en terre de rescousse !). Petit arrêt dans un restau en bord de Mékong pour boire un coup et manger des tempuras et des frites (pas hyper bon mais ça nous a calé !). Nous souhaitons ensuite rejoindre le "Bamboo Bridge", assez connu dans le coin apparement. Nous nous trompons d'abord de coin et tombons dans un endroit un peu isolé où le chemin est un peu laborieux par moment et où il n'y a pas grand chose... Nous revenons sur nos pas et trouvons le chemin du bon endroit. Bon on va pas se mentir.... c'est pas top top ! l'endroit est pas hyper accueillant: on doit poser nos scooter dans un parking payant, passer par une aire pleine de déchets et avec des sortes de déco assez kitchs... tout ça pour arriver sur le pont en bambou qui n'a rien d'exceptionnel et qui est sur une rivière quasi asséchées. Au moins on l'a vu !

Nous retournons ensuite en ville prendre un petit goûter dans un café (des buns au porc avec des smoothies pour moi et Nico, chocolatine et glace pour papa et maman). Nous rentrons ensuite à notre établissement. Nous avons au moins apprécié la route.

Dernière soirée, encore quelques belotes et un dernier repas. Il y aura aussi pour moi quelques entretiens pour des jobs... Eh oui on rentre dans pas si longtemps que ça donc j'ai commencé à postuler à quelques offres 😀

Le passage dans le coin a été assez reposant et au final plutôt apprécié !

66
66
Publié le 5 février 2020

Départ de notre Bungalow perdu en campagne ! Pas vraiment de transport en commun facilement accessible ici donc un chauffeur privé vient nous prendre vers 11h, après que nous ayons profiter une dernière fois du petit-déjeuner (petit bémol sur ce dernier: pas de sucré au petit-déjeuner aujourd'hui, Véro pas contente car elle ne prend que ça !).

Avant dernier jour pour Véro et JL avant de rentrer en France. Initialement nos routes devaient se séparer à ce moment et nous devions nous faire déposer en centre-ville à Kampong Cham puis les laisser partir... Mais comme c'est aussi l'anniversaire de JL, nous avons finalement opté pour les accompagner et profiter d'une dernière soirée avec eux !

Pour l'occasion Fanny s'est chargée de réserver le plus bel hôtel de Phnom Penh ! Juste à côté du Palais Royal, tout proche de Riverside, et où nous avions bu un coup lors de notre premier passage ici (il y a déjà 2 semaines d'ailleurs, le temps passe vite...).

Le trajet en chauffeur privé beaucoup plus rapide et confortable qu'en transport en commun, nous arrivons après 3h de trajet dans la ville. Un petit point noir sur la route: nous avons été bloqués pendant quasiment trois quart d'heure, le temps que les autorités déplacent un camion renversé sur la chaussée. Et malheureusement nous apprendrons qu'un étudiant a perdu la vie durant l'accident... paix à son âme. Cela est malheureux, nous avions déjà constaté que la conduite est parfois dangereuse ici mais cela est toujours aussi triste... Pensez à être vigilants sur les routes !

Dernière soirée avec les parents 😀

Plus ou moins remis de nos émotions, nous sommes accueillis comme des princes à l'arrivée à l'hôtel avec des petits thé et des fruits. Bon comme des princes surveillés tout de même : tout les gens qui rentrent dans l'hôtel doivent passer la sécurité, on nous fais laver les mains avec une solution hydraulique, et une personne vérifie notre température... Et oui, il y a des chinois partout, le. spectre du Coron virus est partout donc la vigilance est de sortie !

Nous sommes ensuite accompagnés à nos chambre qui sont très belles: assez spacieuses, lit hyper confortable, belle douche, un petit canapé devant le lit, 2-3 peintures ou gravures sur les murs, etc.

Par contre la wifi ne marche pas beaucoup mieux que dans le reste du pays ! assez compliqué d'en trouver une stable, même dans un établissement de ce standing... En tout cas JL est ravi et trouve la chambre très bien, c'était l'effet escompté 😀

Nous faisons un petit saut à la piscine. Plutôt sympa, mais pas assez de places de transat... la piscine est blindée et on a un peu de mal à se trouver un petit coin pour poser nos affaires ! toujours pas de baignade pour Fanny, la brûlure est quasi guérit et la plaie plutôt bien croûte, mais on reste encore prudent.

La très jolie vue de notre hôtel  

Nous allons ensuite au Sky bar de l'hôtel, avec une belle vue sur la pagode et le Palais Royal juste à côté.

Petite belote 2 tournée de cocktail et vins avec des petits canapé en apéro... On est pas trop mal 😀

Nous allons ensuite au restaurant de l'hôtel, pour finir de fêter l'anniversaire de JL. Le service est au petit soin, la serveuse nous souris toutes les 5 minutes et les plats sont très bons ! Du canard pour Fanny et moi, et du boeuf pour JL et Véro... un régal ! Petite surprise avant le dessert: nous demandons discrètement aux serveur une petite bougie, ils en profitent pour servir gratuitement un cheescake et venir faire un petit chant d'anniversaire tous en coeur pour JL !

La soirée et la journée ont été assez reposantes et appréciées par tout le monde.

Un bon gros dodo avant le looooong trajet pour JL et Véro (notamment un transfert de 7h à l'aéroport de Taipei, JL est ravi haha).

Le buffet du petit déjeuner du matin était au passage assez exceptionnel et énormément fourni avec plein de bons produits ! du sucré, du salé, du français avec des viennoiserie, de l'asiatique avec des buns du riz de la soupe, des fruits, des oeufs sous toute les formes.... il y en a pour tout les goûts !

JL et Véro filent vers l'aéroport un peu plus tôt, de notre côté nous partirons au check out à midi, direction Kratie notre dernière destination du Cambodge.


Bon vol JL et Véro, on a passé un super moment avec vous 😀

67
67
Publié le 8 février 2020

Après avoir laissé JL et Véro à Phnom Penh, nous voilà de retour sur la route dans un minibus direction notre dernière étape du Cambodge: Kratié.

La ville se situe à environ 200 kms au Sud de la frontière Laotienne, et est connue pour sa situation géographique proche du Mékong, à un endroit où l’on peut observer des dauphins d’eau douce.

Elle fait souvent partie des derniers passages des voyageurs avant d’aller au Laos, ou inversement la 1ère étape cambodgienne de ceux arrivant du Laos (On a remarqué que les 2 pays faisaient souvent l’objet d’un même voyage, et en tout cas assez convoités des roadtripeurs).

Dernière étape à Kratie  

Nous arrivons en fin d’aprem, après 6h de trajets dans Kratie malgré seulement 260kms de distance depuis Phnom Penh (Décidément la notion de distance et la longueur& des trajets n’est pas la même au Cambodge…). Le chauffeur nous pose au pied de notre logement, une Guesthouse-resto (où on mangera d’ailleurs très bien !).

A première vue le coin semble assez sympa, avec quelques restos et homestays en bord de route près du Mékong (quelques cours de danse-fitness également le soir pour les locaux), mais finalement assez calme. Juste les quelques occidentaux de passage qui viennent pour voir les dauphins et partent vers le Laos. Autrement la ville n’a pas un grand grand intérêt.

Après nous être un peu posés dans notre chambre (très bien et confortable, pour seulement 20 dollars !), nous allons programmer notre journée du lendemain. Nous souhaitons rester une journée ici avant de traverser la frontière, et profiter au passage de voir les dauphins. Des tours de kayaks dans la matinée sont prévues sur le Mékong pour aller voir les fameux mammifères marins, malheureusement, victimes de leur succès les excursions pour le lendemain sont déjà pleines…

Il y a un peu plus de monde qu’on pensait. Pas grave, nous ferons une journée plus pépère demain, et nous aurons une autre occasion de voir les dauphins sur la partie Laotienne du Mékong.

Nous allons manger le soir un bout au resto de la Guesthouse, quelques shakes de fruits et plats locaux très bien préparés, un régal !

Une ou 2 petites bières pour finir la soirée en beauté au bar d’à côté.


Le lendemain, journée reposante: un réveil pas trop forcé, un petit déjeuner. Succulent à la Guesthouse (toasts de pains au fromage, pancakes bien dodus, muffins à la banane, etc.) et une petite balade en ville (bon même s’il n’y a pas grand chose à voir). Quelques parties de cartes dans l’après midi à la Guest House avec des petits fresh juices, nous en profitons également pour Booker le trajet en direction des 4000 îles au Laos.

Un resto assez sympa le soir, dont le service est effectué par des stagiaires locaux. Nous prendrons des salades composées. Le resto a une vocation de préservation de la main d’oeuvre et des ressources locales. Le concept est plaisant (le service un peu plus laborieux, car l’anglais est approximatif, et Fanny doit renvoyer son plat pour y ajouter le poulet manquant).

Le jour d’après à 7h c’est le moment du départ tant redouté vers la frontière du Laos. Ce point de passage est assez controversé, car laborieux et parfois compliqué avec la corruption douanière au moment de faire les visas… On est prévenus !

Après le pick-up à notre homestay, les 2 minibus qui amèneront les voyageurs tournent pendant 3 quart d’heure dans la ville pour récupérer tout le monde, 3 quart d’heure pour finalement revenir sur nos pas avant de filer vers la frontière avec des engins plein à craquer et obligés de se serrer à 4 sur des sièges 3 places… ça commence bien !

Première escale à Stoeng Treng, dernière ville-étape avant la frontière. Nous arrivons dans une sorte de resto, où nos tickets sont échangés (tickets pour la fin du trajet et un bateau que nous devrons prendre pour les 4000 îles).

Lorsque nous arrivons, quelques occidentaux et autres voyageurs sont déjà en train d’attendre. Les gens peuvent arriver ici depuis kratie, mais aussi de Siem Reap ou Phnom Penh. Nous attendrons au total 2 bonnes heures ici, un premier minibus part, mais les gens se ruent dessus et il est déjà plein à craquer les gens sont tout serrés… On ne perd pas patience, la femme du resto qui a échangé nos tickets nous dit qu’un 2ème minibus va arriver. Ce dernier mettra bien une demi-heure/3 quart d’heure avant de se pointer. D’ailleurs Nous sommes une grosse partie de français, et 3 indiens arrivés entretemps ne se gênent pas pour faire vite forcing et rentrer dans ce bus, malgré qu’ils soient arrivés après nous… ça fait un peu manque de respect, mais restons ouverts d’esprit: ils ne sont pas méchants et on n’a pas la même culture (#onrespireetongardesoncalme) et au final on arrive à tous rentrer (bon même si d’autres français arrivés en même temps que nous et avant les indiens doivent se serrer à 2 sur un siège, alors que les indiens se sont plus confortablement installés…). 1h de trajet serrés pour arriver à la frontière, il est déjà 13h… laborieux, mais pour l’instant on y arrive !


Moment fatidique à la frontière, tout se passe bien côté cambodgien: nous passons avec notre groupe, les français en premier. Le douanier veut nous faire payer 2 euros pour le tampon, de sortie du territoire. Connaissant l’arnaque, nous répondons gentiment « merci, mais non merci ». On marche ensuite jusqu’au passage Laotien pour faire nos visas, où l’on retrouve le groupe qui était parti avant nous à Stoeng Treng. Jusque ici tout va bien encore !


Nous remplissons nos formulaires pour faire nos visas, un monsieur nous indique de passer par un premier guichet. Nous devons payer 30 dollars pour le visa + 1 euros chacun pour la photo d’identité (oui 1 dollars pour une photo prise à la caméra, là où presque aucun autre pays ne fait payer… un peu facile mais on savait qu’il en fallait et on ne les avaient pas sur nous, on ne peut s’en prendre qu’à nous même et payer ces 1 dollars… nous étions au courant !).


On doit également rajouter 1 dollar car… c’est Dimanche ! Oui Excuse bidon et pas du tout légale. On connaissait la combine, mais on reconnait que l’on n’avait pas envie de se battre pour 1 dollar (nous avons vu certains témoignages où les gens contestaient la corruption et étaient prêts à attendre 4h pour ne pas payer ces 1 dollars. Il faut pas abuser, vu comme le trajet et fatiguant on passe pour le combat cette fois-ci…).


Nous croyons nous en être super bien sortis et passons au 2ème et dernier guichet récupérer nos passeports avec le visa. Et là, encore une entourloupe, le douanier nous réclame 2 dollars par personne pour le tampon et la photo ! Euuuh comment te dire mon coco qu’on a déjà payé ça au guichet juste avant, faut pas nous prendre pour des jambon ! Le douanier en tenue nous fait comprendre que l’autre guichet n’est pas « officiel », et c’est à lui directement qu’il faut remettre les sous… Impossible de récupérer passeports et visas si on ne paye pas… On a vraiment l’impression de se faire arnaquer, ça nous dérange vraiment mais vu que le groupe avant nous a déjà cédé, on ne pourra pas se défendre cette fois-ci… cette combine là on avoue ne pas l’avoir vu venir haha (oui avec le recul, mieux vaut prendre ça avec humour, d’autant qu’il s’agit au total de 4 Dollars perdus supplémentaires).


Bon c’était un peu frustrant, mais sans trop de dégâts on finit par passer cette frontière ! On ne se plaint pas trop puisque d’autres françaises que l’on croisera par la suite nous ont confié avoir payé leur visa 40 dollars au lieu de 30… on s’en est pas trop mal débrouillé !


Plus qu’à attendre le transport pour rejoindre les 4000 îles situées 20 kms plus loin. Problème: 2 minibus nous ont amené à la frontière, et maintenant il n’y a plus qu’1 seul minibus, alors que nous sommes… presque 30 ! Suuuuuuper l’organisation ! Ça nous fait bien rire sur le coup, mais un peu moins quand on se retrouve sur le carreau car le bus est plein à déborder (les valises entassées et sanglées sur le toit du minibus, et 20 personnes dans le minibus, pour probablement pas plus de 12 places en temps normal). Encore plus frustrant d’autant que les indiens eux ont réussi à monter en faisant bien le forcing et passant devant tout le monde…


Bref on se dit qu’ils sont bien débiles à se dépêcher comme ça, et que l’on est pas pressés. Avec 2 autres couples français de notre âge restant, nous préférons laisser la place aux familles avec des enfants (On peut critiquer… mais parfois le savoir-vivre français, ça a du bon…). Nous négocions avec le chauffeur qu’il revienne vers 15h30, ça nous fera 2 heures de plus à attendre sur place. Au passage il faut noter qu’il n’y a rien du tout après la frontière, juste une sort de café où il n’y a personne. Le premier hôtel est à 7Kms. Le pire c’est qu’entretemps on a même vu passer un bus de 30 places avec seulement 2 personnes à l’intérieur qui n’a d’ailleurs même pas voulu nous prendre (alors que les 4000 îles était sur sa route).


Bref, nous nous posons avec les autres français en attendant, l’occasion de passer un petit moment convivial et de partager nos expériences de voyages. Un couple de Lyonnais et un de Grenoblois. Des gens également avec des expériences parisiennes assez similaires à nous.


Le chauffeur nous a bien esbroufé, et ne reviendra finalement qu’à… 17h ! 4h d’attendre du coup, plus 1 heure supplémentaire, le temps d’attendre un autre groupe arrivé entretemps…Aaaah on n’en peut plus ! Le chauffeur est en plus assez perturbé par les différentes personnes (entre ceux qui ne savent pas où ils vont, et d’autres dont le bus pour une autre destination n’est même pas présent), il écrasera une pauvre petite chèvre sur la route :( on se demande si on va arriver en vie !

Nous finirons par arriver sur un petit port et prendre un tout petit bateau dans le noir complet (bonjour l’angoisse) pour arriver à Don Det sur les 4000 îles… Le port est tout prêt de notre logement… on a fini par y arriver mais on est épuisés… on s’en souviendra de cette traversée ! Haha

Pour le bilan du Cambodge, celui-ci est relativement très positif:

Sur le plan humain, rien à dire… les gens sont tout simplement incroyables et d’une gentillesse très touchante. Nous avons même trouvé cela encore plus marqué qu’en Indonésie (ou c’était déjà exceptionnel) Cela a même donné envie à Véro et Fanny de parrainer un enfant pour l’aider à faire ses études.

Bye Bye le Cambodge !  

Un peuple tellement gentiment que malheureusement les autres pays tels que la Chine ou les vietnamiens et les thaïlandais dans le passé et aujourd’hui en ont profité et bouffent toutes leurs ressources. Le pays a beaucoup souffert très récemment avec les Khmers rouge, et ça se ressent encore.

Si seulement le gouvernement en place était moins corrompus et plus juste…

Un gros bémol pour la conduite dans le pays: ce n’est pas pour rien que nous avons vu 2 accidents en live, dont un mort en seulement 3 semaines. Attention si vous souhaitez conduire au Cambodge, ça roule n’importe comment !

Petit bémol également pour la pollution visuelle et le plastique jeté partout dans la nature. Ce n’est malheureusement pas avec leur pseudo-gouvernement qu’ils seront prêts à faire des efforts sur ce point.

68

Après cette périlleuse journée pour arriver au Laos, nous sommes ravis de pouvoir enfin nous poser dans notre hôtel à Don Det, tenu par un Belge. Nous mangeons dans le resto de l’hôtel un très bon Laap au poulet, le plat National, avec une Beerlao, la bière du pays qui est plutôt bonne bien que légère.

Le Laos c’est le pays dont nous avions le moins d’information, probablement un des pays les moins touristiques, et pourtant d’après pas mal de témoignages, souvent un coup de coeur grâce à l’authenticité et la légèreté de vie des Laotiens et des paysages. Pays, plus grand que le Cambodge est pourtant beaucoup moins peuplé avec seulement 7 Millions d’habitant, qui a beaucoup à offrir.

Don Det Island <3  

La gentillesse et les sourires sont moins marqués qu’au Cambodge, mais tout de même assez présents également. A savoir que 20% de la population est ici animiste, c’est donc encore autre chose en terme de dépaysement et d’ouverture d’esprit…

Promenade en Vélo <3 

Nous démarrons donc notre périple ici au Sud du pays, assez sauvage et éloigné du Nord, par les célèbres 4 000 îles au milieu du Mékong. (Bon on les appelle comme ça mais en réalité il doit y en avoir une centaine grand max, et encore pour la plupart c’est juste des petits bouts de terre).

On est contents de voir que c’est plus propre qu’au Cambodge. Le Mékong ici est d’ailleurs beaucoup plus agréable à voir et pas pollué. Ça nous change des parties que l’on a vu avant, et où l’on ne pouvait pas faire 5 minutes de bateau sans bloquer l’hélice avec du plastique !

2 îles principales ici: Don Khone, assez sauvage et grande, et Don Det reliée par un pont à don Khone, un peu plus animée et longée au Nord par de nombreux restaurants et Homestay. Un endroit très sympa et malgré tout assez authentique. Un peu de tourisme mais pas trop non plus, du moins du tourisme assez agréable et qui préserve l’authenticité des lieux. Ambiance très no stress et reposante, on comprend pourquoi il est conseillé de s’y arrêter :)

Au passage, pas de chinois ici, car les gros complexes sont absents… on ne va pas se mentir: ça fait du bien et c’est bien mieux sans eux !

Nous passerons 3 nuits ici.

Chill lige sur Don Det  

Le premier jour, après avoir bien dormi et profité d’un petit buffet petit-déjeuner à notre hôtel avec une très belle vue sur le Mékong, nous décidons d’aller louer des vélos (seulement 1 euros la journée) pour nous balader sur les îles.

Nous redescendons et longeons un chemin en terre sur le flanc Ouest de l’île, l’occasion de suivre le Mékong et passer à côté des habitations locales. L’ambiance est vraiment hyper reposante, c’est très agréable. Nous ne croisons d’ailleurs pas grand monde en chemin, si ce n’est quelques locaux et également 1 des 2 couples avec qui nous attendions à la frontière. Nous passons sur le pont reliant à Don Khone, offrant au passage une très belle vue sur plusieurs ilots.

Canoe sur le Mékong  

Nous rejoignons après seulement 5 kms au total un parking pour laisser nos vélos et aller observer les cascades Tad Somphamit et Li Phi Falls. Nous sommes en saison sèche, donc moins d’eau, mais pour autant c’est magnifique ! Encore un paysage assez différent de ce que nous avons vu jusqu’à présent. Nous sommes sur les hauteurs des cascades que nous pouvons observer et longer. Pas énormément de monde par rapport à la beauté du paysage.

Pépouze  

Nous nous posons un peu plus loin, toujours à proximité des cascades, dans un bar où nous pouvons nous poser dans des petites huttes en bois, à même le plancher sur des tapis et des coussins. 2 cocas, une partie carte, et une mini sieste plus tard, nous retournons au parking chercher nos vélos.

Chemins retour, logeant cette fois-ci en passant par le côté Est de l’île. Nous rendons vers 16h les vélos, nous réservons une excursions pour demain puis allons profiter de la piscine de l’hôtel pour finir l’après-midi.

A la recherche des dauphins d'eau douce ...  

Nous allons boire un coup et manger des Spring Rolls dans la soirée dans un resto sympa en bord de rivière. On n’y restera pas longtemps: c’est infesté de bestioles attirées par la lumière. Un autre resto près de notre logement, pour reprendre d’autres Spring Rolls (oui on aime ça :)) puis nous filons au dodo.

Le jour d’après, nous rejoignons un restaurant où nous sommes attendu pour prendre un petit déjeuner, avant de partir en kayak sur le Mékong. Cela sera l’occasion durant la journée de voir les dauphins d’eau douce que l’on n’a pas pu voir à Kratie.

Départ vers 9h30, nous sommes seulement 6.Avec nous: le guide, un Taïwanais, une allemande et une anglophone. À 3 kayaks de 2 nous commençons à pagayer et descendons le fleuve sur le côté Est de Don Det. Balade assez agréable, nous nous débrouillons plutôt bien et sommes même obligés de nous arrêter pour attendre les 2 filles un peu plus à la traine.

Un Premier arrêt à terre, pour faire une marche et rejoindre une petite cascade oùnous pouvons nous baigner. L’eau est d’abord un peu fraiche, mais finalement agréable. Nous sommes rejoint par de nombreux autres touristes également en excursion, et que nous suivrons ensuite le reste de la journée. Arrêt suivons en bord de rivière après une autre marche. Nous nous baignons en attendant que les guides préparent nos repas. Petite brochettes de poulet avec baguette, 1 oeuf dur et une purée avec des oignon: super bon !

Des pastèques au dessert pendant qu’un des guide nous raconte sa vie. Notamment sa récente histoire avec une Taiwanaise qui l’a quitté sans rien dire, puis des déboire que les locaux commencent à rencontrer avec nos amis chinois, qui commencent à racheter plein de terre pour pas grand chose et dégagent certains locaux (oui ici aussi ils sont « appréciés »…).

Après le repas, c’est le moment de repartir sur le Mékong. Nous suivons les groupes et les couples sur les kayaks (une grosse dizaine), avant d’arriver dans des rapides. Ça secoue légèrement mais on passe sans problème :)

Un petit tour le long du Mékong pour voir si on arrive à tomber sur des dauphins. Il nous semble voir à plusieurs reprises des ailerons au loin, mais très furtivement.

On se pose sur un petit ilot pour laisser les kayaks. Des petits bateaux à moteurs viennent nous récupérer pour nous amener plus loin dans le Mékong, à la limite de la frontière Cambodgienne, afin d’avoir plus de chance de croiser les mammifères. Après une quinzaine de minutes, nous finissons par voir des ailerons par ci par là. Ils ne sortiront cependant pas suffisamment de l’eau pour rendre leur tête bien visibles, mais on les aura vu en partie au moins !

Retour sur l’ilot récupérer nos kayaks et rejoindre la rive où un camion vient nous récupérer avec les kayaks. Nous nous rendons vers les Phapengs Falls, d’autres très belles cascades similaires à celles que l’on a pu observer la veille. Très beau, on a même ma possibilité de se baigner, mais presque personne n’y va, c’est la fin de journée et les gens commencent à fatiguer.

Nous remontons ensuite dans le camion, direction le port que nous avions pris le premier jour de notre arrivée dans le noir. Nous pensions la journée finie, jusqu’à que l’on comprenne une fois arrivés au port que l’on va devoir ramener les kayaks… par nous-même… Bon on s’en serait bien passé, mais finalement le trajet retour n’est pas trop long, et on peut profiter en même temps de la vue du coucher du Soleil sur le Mékong. Nous rangeons les kayaks, récupérons nos affaires et allons nous poser à l’hôtel. 17 dollars par personne pour la journée, on se dit que c’était peu cher payé vu la journée sympa que l’on a passé !

Le soir nous allons dans un bar célèbre au port de Don Det, le Reggae Bar. Il porte bien son nom, il a plein de Rastas qui s’y retrouvent, on y recroisera aussi le couple de la frontière. Bon pas mal de personnes semble dans un état second (ils ont pas fumé que des clopes…), mais le repas est plutôt bon, nous prenons 1 Pad Thai chacun.

Une dernière nuit avant de rejoindre le continent demain.

Nous avons beaucoup aimé notre passage aux 4000 îles :)

69

Bon, je ne vais pas vous mentir ... Nico a passé beaucoup de temps sur cet article. La boucle des bolavens est une aventure de 3 jours au départ de Paksé en scooter. Malheureusement, l'article s'est effacé par accident.

Plantation de café.  

Vous comprendrez donc la flemme monumentale qu'il y a de le réécrire... mais nous vous partageons quand même nos photos. Nous nous sommes régalé. Entre virée dans la pampa avec deux petits sacs ( nous avions laissé nos gros sac chez notre loueur Belge ), cascades, plantations de café, apéro avec des suisses, de belles rencontres humaines, des sourires, des villages. Ne rien prévoir et être lancé en pleine aventure. Ouaouh un beau sentiment de liberté ...

Nous avons tellement aimé que quelques jours plus tard, nous avons même prévu de remettre cela encore plus longtemps ... en passant cette fois par la belle et plus grande boucle de Thakhek ( The Loop ).

Bref ... dur dur de raconter aussi cette partie du voyage. Tout est dans le coeur et il est très difficile de transmettre nos émotions avec justesse. Enjoy 😀

Beaucoup de plaisir sur cette boucle .. peu de photos pour mieux apprécier le moment présent.  
Se baigner habillé au Laos ( pour les femmes ) c'est respecter les coutumes .  
On the Road ...  
Manioc et Café sur toute la route ( désolé la tête il faisait si chaud ^^)  
70
70

Après une courte nuit dans une Homestay conseillée par Yves notre loueur de scooter la veille à Pakse (loin d’être une des meilleures et plus propres, mais ça a le mérite d’être bon marché, seulement 5euros la nuit), un Tuk-tuk nous récupère tôt le matin pour nous amener à la station de bus de la ville. Direction Thakhek !

Thakhek est un point de passage régulier, longeant le Mékong et reliant le Nord et le Sud du Laos. Clairement, la ville n’a pas un grand intérêt et il n’y a pas grand chose à faire… si ce n’est louer un scooter !

Les caves sur le parcours de Thakhek  

C’est en effet le départ de la plus fameuse boucle effectuée par les voyageurs, permettant de voir d nombreux paysages: grottes en tout genres, montagnes karstiques, lacs parsemées de troncs d’arbres morts, lagons d’eaux bleus, etc.

Une belle route de plus de 400 kms ! On se dit que c’est long mais que l’on devrait se régaler, d’autant que la plupart des avis des voyageurs donnent largement plus de points à cette boucle qu’à la précédente des Bolovens que nous venons de faire et que nous avons pour autant bien apprécié.

Le petits explorateurs ...  

Un long trajet de 6h de bus pour arriver à 4kms de la ville. Nous avons la mauvaise surprise d’arriver dans une station de bus où le transfert de bus jusqu’au centre n’est pas inclus, on ne nous avait pas forcément vendu l’nfo… mais on va faire avec.

Nous décidons de négocier un tuk tuk avec une voyageuse française, ainsi qu’un British se rendant au même endroit que nous. Bizarrement, une grosse partie des autres occidentaux ayant fait la route avec nous vont ailleurs.. peut-être se rendent-ils déjà vers Kong Lor (le village étape phare de la boucle)?

Notre compagnon de route pour les prochains jours 😀

En tout cas les chauffeurs n’ont pas la négociation facile ! Ils réclament 10 euros pour faire seulement 4 kms, ce qui est énorme ici. Il faut pas abuser, on ne veut pas lacher autant pour un si petit trajet. Finalement en faisant mine de partir, ne voulant pas payer le prix fort, un chauffeur fini par faire une concession à 1 euros par personne (on lui avait proposé un prix global revenant à 1,5/ personne, mais il n’a pas l’air d’avoir compris et nous a proposé moins… ils ne sont pas très bons en négo ici haha).

Fanny nous a réservé un des plus bel hôtel de la ville en bord de Mékong, on souhaitait bien se reposer avant de partir. Bon assez confortable, mais on se rendra compte que c’est quand même plutôt cher pour ce que c’était, on a même eu un des soucis pour avoir de l’eau chaude !

L'aventure et les paysages de cette boucle sont incroyable 😉

Le temps de nous poser un peu dans la chambre, nous allons dans une agence connue des guides pour louer un scooter pour le départ de la boucle demain.

Le concept est le même: on prend le scooter plusieurs jour et on peut laisser nos affaires sur places. Bon le service est un peu en dessous car il n’y a pas d’explications et de réunions comme le faisait Yves, et les scooters ont l’air d’être moins « frais ». Mais ça fera l’affaire ! Nous prenons un 125 auto comme al fois d’avant, c’est confort et ça a assez de patates :) On mange un petit bout au resto de notre hôtel (de très bonnes pâtes) avant d’aller se reposer et préparer brièvement l’itinéraire de la boucle.

Nous sortons le soir juste pour aller manger une salade en ville, avant d’aller nous coucher.

Le lendemain, pas pressés et préférant être bien reposés que de partir super tôt en même tant que les autres touristes, nous prenons notre déjeuner à l’hôtel tranquilou et allons récupérer le scooter. Un plein et on décolle !

On voit direct sur les 1ers kms (malgré un temps un peu nuageux) que les paysages seront beaucoup plus beaux ici, avec de belles et grandes montagnes karstiques, qui nous rappellent un peu Tam Coi au Vietnam, que nous avions d’ailleurs adoré.

Encore une fois la route est nickel et c’est très agréable d’y conduire, Il n’y a en plus pas grand monde.

Les débuts de la boucle sont marquées par la présence de nombreuses grottes. Pas forcément des fanas de grottes, on en sélectionne une seule conseillée sur le Routard, à laquelle nous arrivons après une vingtaine de kms, la Tham Sa Pha in. 3-4 scooters sur le parking, nous donnons un petit billet à 2 femmes locales installées sur les marches d’entrée, et montons dans la grotte.

Un petit carrefour en arrivant, sur la gauche un rebord avec des statues et reliques bouddha, sur le contrebas en descendant quelques rochers, un petit point d’eau avec de très belles couleurs. L’endroit est très apaisant ! Nous prenons quelques photos, descendons sur le petit point d’eau (donnant en fait sur un grand point d’eau inaccessible par derrière), puis revenons sur nos pas.

La fatigue se fait ressentir ... pétanque à la guesthouse  

Sur la route nous finissons par mettre nos polaires. On monte en altitude et il fait de plus en lus froid ici. Nous faisons une 50 aines de kilomètres sur une route assez calme et très belle. Le points à voir sont quand même assez espacés si on ne se fait pas toutes les grottes, mais on a préféré avancer. Quelques beaux points de vue e route, passons par de petits villages, nous passons également devant des points d’eaux avec à l’intérieur des troncs d’arbres morts… paysages assez surprenant. Nous arrivons 70 kms après la grotte dans un tout petit parking où il y a seulement 3 scooters, au départ d’un mini Trail de 870 mètres. Permettant d’arriver à un sommet pour avoir une magnifique vue sur le Nam Tenu 2 réservoir, un Grand lac parsemé également des troncs d’arbres... magnifique ! Un panorama en haut à 180° sur le lac. Quelques photos et une partie de carte pour se poser, puis on fit marche arrière sur le Che min de Trail.

Après 15 derniers kms et une journée à plus de 100kms de scooter, nous arrivons dans le petit village authentique de Thalang, dans une guesthouse dont le gérant parle français (il a apparemment travaillé chez edf). Nous posons nos affaires dans un bungalow très sommaire mais avec le confort nécessaire, puis nous allons nous balader peu loin dans le village avant la tombée du jour. L’endroit est très beau, entre 2 points d’eau jonchés encore de troncs et très au calme. Calme de courte durée car la guesthouse est le point d’arrêt de nombreux voyageurs, et nous nous retrouvons avec une 30aine de jeunes touristes (pour la plupart français au passage) au bord d’un feu à profiter d’un barbeaux excellent et bien fourni, avec quelques bières.

Nous apprendrons une particularité du Laos, le pays pratique… la pétanque ! Eh oui, le passage français durant le protectorat s’est fait ressentir :) le proprio est d’ailleurs un grand fan de pétanque et a un terrain juste à côté du barbues. Il mettra d’ailleurs de belles fessés aux français (en criant « c’est bon ! C’est bon! »… assez hilarant).

Aux alentours de Kong Lor  

2ème jour de la boucle, on ne se lève toujours pas les plus tôt, la plupart des autres voyageurs sont déjà partis, nous allons prendre un petit déjeuner pépère avant de quitter les lieux. La route est à ce point une des plus belle du trajet, on s’arrête d’ailleurs par moment pour prendre des photos, toujours au milieux des lacs de troncs, et sur la route on passe devant des icônes de buddhas sculptées dans la roche. Original. Un plein d’essence en cours de route, avant d’arriver au parking de la Dragon Cave une autre grotte, 70 kilomètres plus loin.

Nous y prenons d’abord un café bien chaud dans le restau à l’entrée (il fait encore un peu froid!), puis nous allons prendre nos ticket pour visiter la grotte. Avant cela, à l’entrée, il y a un petit point d’eau avec plein de poissons. On prend un petit sac de nourriture pour leur jeter. À peine jeter, des centaines de poissons se jettent dessus, on s’amuse comme des petits fous.

Nous nous enfonçons dans la grotte, bien éclairée et tracée. Très belle avec des stalagmites assez impressionnantes. Au fond, un petit passage remonte tout en haut vers le jour et la sortie. Chemin assez pente qui permet d’accéder à un mini-train puisque on ressort dans la jungle ! On suit le chemin et revenons au restaurant. Un petit pad Thai à partager pour reprendre des forces avant de repartir sur la route. 20 kms plus loin, nous prenons un chemin pour nous garer sur un parking, et aller dans un petit lagon d’eau bleu, caché entre plusieurs arbres, au pied de grandes montagnes. Magnifique ! Ici quelques locaux pique-niques au bord, et la plupart des touristes que nous avions croisés la veille se baignent dans l’eau.

L’eau est un peu fraiche, mais on ne fait pas les fines bouches pour faire un plouf nous aussi. Un arrêt rafraichissant, le soleil est revenu !

25 kilomètres plus loins, nous tournons après un petit village pour une route encore plus discrète et s’enfonçant au milieu des montagnes vers le village de Kong Lor. Ce dernier bien paumé sera accessible après encore 43kms ! Faut en vouloir pour y arriver :)

Nous nous sommes un peu fait surprendre par le temps, et arrivons en fin de journée, le soleil commence à se coucher (on se prend même plein de libellules sur la tronche sur la route). On voit tout de même que le parcours est magnifique, au milieu de la campagne entre les rizières vertes et les montagnes énormes de chaque côté. Pour les connaisseurs, on a l’impression d’arriver un peu comme dans un Grenoble, avec les montagnes de chaque côté.

Nous finissons par arriver vers le village de Kong Lor aux alentour de 18h20 à la tombée de la nuit. Un premier arrêt dans une guesthouse magnifique perdue et où on peut louer des bungalows au pied d’une montagne, malheureusement elle est déjà pleine… plein de motards de la cinquantaine étaient déjà là, l’endroit et souvent réservé en avance.

Nous allons plus vers le centre du village à une autre Homestay, même celle-ci est également pleine… décidément… On en essaye une autre où il y a une resto à l’entrée… elle est pleine aussi ! On commence à s’inquiéter un peu, jusque-là sur les boucles nous n’avions jamais eu besoin de réserver, mais ici il ya. Beaucoup plus de monde. Il semble que beaucoup de gens ne Fons pas forcément la boucle mais viennent en bus directement à Kong Lor.

Nous faisons par trouver une homestay sommaire mais convenable (ouf ! Heureusement qu’elle n’était pas sur booking ou internet celle-la :)). Nous allons manger un bout au resto que nous avions vu et y croisons d’ailleurs pas mal de voyageurs de la homestay de la veille, puis allons nous coucher après une bonne douche. Grosse journée de 140kms, un dodo bien mérité !

Le lendemain, petit déjeuner assez basique à la homestay avec des oeuf et 2 toasts, puis nous filons vers attraction phare de la boucle: la grotte de Konglor.

Celle-ci est rempli d’une petite rivière, et permets d’arriver de l’autre côté de la montagne. Découverte à l’époque des guerres d’Indochine par les locaux car ils y ont vu un canard la traverser (original !), elle a permit d’acheminer des provisions et armes durant la guerre.

On pose notre scooter sur un parking à l’entrée de la grotte, puis filons acheter des tickets à l’intérieur du parc boisé d’entrée. On nous donnes des longues et des lampes torches, un gilet de sauvetage et on suit le guide dans la grotte. Nous voyons passer la rivière au milieu de la grotte, nous y rentrons sur un passage de sable et montons dans une petite embarcation pour démarrer la traversée. Seulement nos lampes torches en guise d’éclairage, il ne faut pas être clostro !

Un premier arrêt dans un coin au milieu de la grotte où l’on peut marcher au milieu des roches et des stalagmites. L’endroit est magnifique.

Puis nous reprenons le bateau, toujours dans le noir. Quelques passages difficiles où notre guide doit tirer le bateau, car nous sommes en période seiches et ça manque d’eau, puis nous voyons enfin le bout du tunnel. Nous arrivevons sur une rive de l’autre côté où nous croisons d’autres touristes, buvons un coup… et jouons même un peu à la pétanque !

Après une heure de pause nous faisons le chemin retour et revenons au parc d’entrée après près de 3 heures de balades dans la grotte.

Un petit plat au même resto que la veille, aépart pour refaire la 40 de kilomètres nous séparant du prochain village. Avant cela nous prenons chez un local une bouteille d’essence (pas de stations ici).

Nous reprenons la route principale et nous arrêtons à un point d vue exceptionnel où l’on peut observer des paysages de montagnes très beaux et même la possibilité de faire de la tyrolienne.

Nous prenons des jus frais sur le bar en haut du point de vue, avant de repartir sur la longue route restante. Plus de 140 kilomètres (180 au total aujourd’hui), dont une 100aine sur une route droite très monotone… c’est long ! Heureusement la route est super bonne, et i y a quand même un paysage agréable, on peut tracer jusqu’à Thakhek ramener le scooter vers 18h.

Nous bookons nos billets de bus pour le lendemain, puis allons à l’hôtel d’en face que l’on a réserver pour se reposer cette nuit. Confortable et 2 fois moins cher que celui quand on était arriver… en plus il y a de l’eau chaude !

une salade de poulet pour Fanny au resto de l’hôtel, de très bonnes brochettes de boeuf Lao et des Spring Rolls pour moi, miam !


En effet cette boucle était vraiment top, on s’est régalé et ne regrettons pas tout les kilomètres engloutis sur 3 jours.


Demain direction Vientiane !

71

La fin de notre voyage approchant, nous sommes de plus en plus en mode vacances plutôt que Road Trip (d’où les délais plus espacés entre les dernières étapes). On se laisse en effet davantage tenter par des réveil plus tardifs et des journées plus posées, l’occasion également que Fanny accentue ses recherches d’emploi pour notre retour !

Aujourd’hui direction Vientiane, la capitale du Laos. 800 000 Habitants seulement, et beaucoup moins de trafic que dans les autres capitales asiatiques que nous avons pu côtoyer. A l’image du pays donc, une ville assez tranquille.

Après un long trajet de bus de 6h, nous arrivons à la gare routière, et prenons un gros tuk-tuk accompagnés d’autres occidentaux et quelques locaux.

Notre hôtel et dans une petite ruelle très tranquille, on pose nos affaires et allons le soir dans un super resto italien, dont le proprio est de même nationalité. De très bonnes pizzas, et… plein d’italiens ! Le restau doit avoir une petite réputation ici (« tutti Italia » ce soir là, comme disait le proprio haha).

Pas grand chose à voir à Vientiane, si ce n’est quelques temples bouddhistes. Egalement un parc assez connu avec de belles statues de bouddha, mais nous profiterons de la journée suivante pour nous reposer, les transports sont assez usant ici, l’occasion de peaufiner quelques envois de candidatures !

Le jour suivant, nous avons décidé avant de nous rendre à Luang Prabang, la capitale culturelle du pays, de passer par Vang Vieng, une étape apparemment sympa et permettant de couper le trajet en 2. On essaye de plus en plus d’éviter les gros trajets.

Située entre plusieurs belles montagnes karstiques, Vang Vieng est un très bel endroit nous rappelant Tam Coc au Vietnam (un peu comme la boucle de Thakhek d’ailleurs). Beaucoup d’activités sportives ici (bouée, balades en buggy, baignade dans des lagons d’eau bleu, randonnée, etc.), qui ont fait les année 90/2000 de la ville un endroit très prisé des backpackers et…. De tourisme assez nocif.. En effet durant une période, beaucoup de fêtes, alcool et drogues étaient consommées ici. Le coin semble avoir été victime de sa situation géographique idéale. Il y a même eu plusieurs morts suite à quelques soirées trop arrosées. Heureusement le gouvernement est intervenu et depuis 2012, l’endroit retrouve une 2ème vie, avec un tourisme beaucoup plus sein, malgré encore quelques restes du passé.

3 Heures de trajets de minibus sur une route assez accidentée (beaucoup moins bien soignée que les autres routes jusque-là…), avant d’arriver dans la ville. Nous rejoignons à pied notre Hôtel, dans un coin assez sympa et isolé.

Le soir nous avons été intrigués par un resto local: Laos et Allemand… original !

Malgré la Saint Valentin, ce soir ce sera Fricadelles et spitzels au menu haha

Assez bon resto, mais le dessert laissait un peu à désirer (une sorte de pudding au chocolat, on avait l’impression que c’était un gros caca farineux dans l’assiette…).

Le lendemain, petit déjeuner pris à la dernière heure possible avant de louer un scooter avec notre hôtel pour nous balader dans la campagne. La route n’est pas des meilleurs mais reste raisonnable et relativement calme, au travers des belles montagnes. Nous nous arrêtons au parking du Pha Ngeun, un des sommets populaire du coin, idéal pour faire une petite randonnée et avoir une vue très sympathique sur la vallée. Le chemin est plus accidenté que nous le pensions et nous sommes parfois même limite en mode escalade. Heureusement il y a des bout de bambous et des cordes permettant de grimper facilement. Nous prenons notre temps pour arriver en haut. Nous avons la surprise d’y trouver un endroit aménagé en bois pour se poser, et des locaux vendant des boissons et des nouilles chaudes toutes prêtes. Il y a également un buggy carrément posé sur un rocher pour prendre des photos (On se demande comment ils l’ont amené là !).

Petite sieste, partie de carte et des nouilles… nous profitons du paysage avant de revenir sur nos pas. Nous décidons ensuite d’aller dans un des lagons d’eaux bleues, au fin fond des montagnes. 17kms de route dont une grosse partie sur un chemin de terre. La vue est assez agréable, mais le lagon pas une super surprise malgré le paysage assez sympa autour. Le temps de prendre quelques photos et faire une partie de carte, nous rentrons en ville en début de soirée.

Un resto local proche d l’hôtel le soir pour se délecter de quelques plats laotiens (et encore et toujours des Spring Rolls, miam !).


Demain bus direction Luang Prabang !

72
72

3h de bus depuis Vang Vieng, nous arrivons à Luang Prabang, la capitale culturelle du pays. Seulement 50 000 habitants, pourtant la ville ne manque pas d’activités et d’agitation (bon ça reste calme, on est toujours au Laos hein :)).

Plus de touristes ici que précédemment, et des touristes que l’on avait pas forcément croisé avant. La ville semble être un des points de passages obligés du pays. Plus de personnes âgés également, il est vrai que les boucles en moto et les coins plus isolés que nous avons vu au Sud ne sont pas pour tout le monde…

Nous allons dans notre Homestay poser nos affaires. Nous y resterons 5 nuits, nous voulions vraiment nous poser quelques jours ici pour prendre le temps, d’autant que Fanny avait des entretiens d’embauche prévus.

Luang Prabang 😀

La ville est en tout cas très agréable. Plein de petites boutiques locales, des restau, des marchés et temples assez beaux. Une restauratrice française installée ici nous dira même plus tard que plus de 150 expats français vivent ici… on comprend pourquoi.

Accueil un peu brut au départ mais finalement très serviable par la suite dans la Homestay, les gérants semblent jeunes et la fille de l’accueil nous expose les différents lieux et activités à voir. Il y a tout réservante directement (bus, moto, etc.) comme dans beaucoup d’endroit au Laos, c’est très pratique !

Coucher de soleil  

Après avoir écouté ses conseils et nous être reposés un peu, nous allons dans un bar très sympa en bord de Mékong. Assez fréquenté (surtout par les touristes). Quelques verres et amuses bouche (oui… encore et toujours des Spring Rolls !) puis un gros dodo. Le lendemain, on ne se presse pas et prenons tout notre temps pour bouger du lit. Nous avons même changé de chambre, car trop de bruit près de la réception le matin… On fait les difficiles mais bon on reste encore 4 nuits, on ne veut pas se faire réveiller tout les matin à 7h !

Nous faisons un petit tour au marché de nuit en plein centre-ville, qui démarre tout les jours vers 17h. Les marchands envahissent la route centrale qui devient uniquement piétonne.


Oui on était épuisés ce jour là ...  

Nous y prenons des sandwiches très bons, puis allons grimper le that Chomsi, un temple situé sur une petite montagne au milieu de la ville. Escaladante des 2 côtés. Une petite montée facile (on est chevronnés maintenant :)) et nous arrivons en haut. Un petit temples au sommet, plusieurs statues et petits temples le long de la montagnes. Il y a une très belle vue à 360 degrés sur la ville, et sur le coucher de Soleil, et…. Beaucoup de touristes ! Bon on ne se plaint pas, il n’y en a pas tant que ça (L’effet « coronavirus » semble se faire ressentir).

Nous retournons au marché, prendre des desserts à la noix de coco (excellent!) ainsi que des jus de fruits mixés, également excellents. Tout ce que nous avons pris ce soir à manger nous a couté au total… 6 euros ! Il y a de quoi se faire plaisir :)

Le lendemain, nous prenons encore notre temps. Petit déjeuner à la dernière heure, puis nous nous posons avant de sortir en début d’après midi. Direction le musée royal de la ville, une des principales attractions, il y a également un temple contenant une fameuse statue bouddha gardée avec soin par le Laos.

Bon l’accueil n’est pas très chaleureux, la femme nous envoie bouler et me fait signe que mon short est trop court. Pa gentille du tout, et très chelou, car on en voit d’autres rentrer avec des trucs plus courts… elle doit avoir les boules car elle nous a vu prendre le billet d’une française avec qui elle s’est embrouillé (elle lui avait vendu un billet normal pour son enfant, la dame nous l’a donc vendu). Elle n’a pas été très sympa avec elle, et surement avec nous non plus du coup… bref ce n’est pas très grave, même si c’est la première fois qu’on voit une grognasse pareil au Laos. Comme quoi il y a toujours des exceptions ! Je file faire un aller retour pour prendre un pantalon, puis nous rentrons dans le musée.

Pas très bien fait à vrai dire: nous sommes obligés de faire des aller retour aux casiers pour déposer nos affaires, car les sacs et appareils photos ne sont pas autoriser, mais on nous le dit qu’à l’entrée ! Breeeeeeeeef !

A l’intérieur du musée pas vraiment d’explication. Il n’y avait pas d’audio explicatif, seuls les gens accompagnés de leur guide extérieur ont eu plus d’infos. Nous passons devant les reliques royales et autres portraits des familles royales sans plus d’intérêt que ça.

Par la suite nous allons dans un petit salon de massage conseillé par le Routard. Eh oui on en profite pour se faire masser, moi (Nico) j’adore ça et c’est pas cher ! Fanny l’a classé dans son top 3 des meilleurs massages qu’on a fait, donc c’était pas mal :)

Le soir nous allons dans un resto conseillé par notre Homestay. De l’autre côté de la rive du Mékong, nous devons traverser un pont en bambou pour nous y rendre. Des sangrias et des plats locaux assez bons (un peu cher pour ici quand même), puis direction le lit !

Le lendemain nous avons loué un scooter avec la homestay. Toujours après un réveil tardif et en prenant notre temps, nous faisons 30 kms de route au Sud pour nous rendre aux Kuang Si Falls, de très belles cascades en escaliers. (Idéal pour les photos Instagram :)).

La route est très calme et assez agréable. On pose le scooter dans un parking, on remarque qu’il y a beaucoup de monde (heureusement que les chinois ne sont pas la en ce moment…). Nous rentrons dans le parc payant où sont les cascades.

À l’entrée, nous avons la surprise de voir… des ours noirs ! Ils sont enfermés dans un enclos, nous sommes au départ sceptiques. Il s’agit en fait d’une espèces protégés, qui a été recueilli ici pour éviter le braconage. Et finalement l’enclos et assez grand donc nous sommes rassurés. La première partie de l’enclos est composée des plus gros, qui sont plus occupés à faire la sieste. Dans la 2è, des plus petits très amusants qui passent leur temps à jouer et grimper partout, très amusants !

On remonte le chemin pour apercevoir plusieurs parties des cascades qui sont magnifiques.

Il y a même des spots où les gens peuvent se baigner et prendre de belles photos.

La fin du chemin est marqué par une cascade, pas de plus grandes que nous ayons vu, mais certainement une des plus belles !

Nous mangeons des sandwiches très bons dans le restau du parc (avec des baguettes à la française svp!), puis ressortons du parc.

500m plus loin à pied, il y a un parc à papillons. Très bien entretenus, au bord d’une petite rivière aménagée, et avec plein d’explications sur la reproduction et le cycle de vie de ces beaux petits insectes. On fait vite le tour mais l’enclos des papilllons est sympa, et nous pouvons même nous poser sur un petit coin d’eau « docteur fish » où des petits poissons viennent nous nettoyer les pieds (il y avait de quoi…).

Retour ensuite sur nos pas, nous reprenons le scooter direction la homestay.

Le soir nous allons goûter quelques plats du marché de nuit (raviolles,et,buns) et allons boire un coup dans un bar près du Chomsi.

Le lendemain, journée trèèèèèès tranquille, gros repos avant que Fanny passe des entretiens dans l’aprem, nous ne ressortirons que le soir pour aller nous ravitailler au marché et acheter un pantalon local et des tee-shirts.


Nous avons beaucoup apprécié notre passage ici, Luang Prabang et un endroit très charmant !


Demain nous partons en bateau !