Carnet de voyage

When the dream comes true...

37 étapes
72 commentaires
28 abonnés
Dernière étape postée il y a 1 jour
Quand deux rêveurs partent en expédition à travers l'Asie du Sud Est ...
Du 9 septembre 2019 au 17 mars 2020
191 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Premier article de notre futur carnet de voyage !

Bonjour à tous, nous sommes Fanny et Nicolas un jeune couple vivant sur Paris et nous nous apprêtons à réaliser un de nos rêves, partir pour une virée de 6 mois à travers 7 pays ( voir plus si le temps nous le permets ).

Première étape :

Voila, j'ai prévenu mon responsable de mon départ à venir, pas mal d'émotions car nous ne comptons pas revenir sur Paris en Mars 2020 mais bien rentrer sur Toulouse pour retrouver nos familles et amis. Nico a pu avoir une mutation au sein de sa société. Etant cadre, je dois respecter un préavis de 3 mois. Nous avons déjà réalisé pas mal d'investissement. Billet d'avion pour Séoul en allé simple : 484€/ personne, vaccins contre différentes maladies ( 160€/ personne ) l'encéphalite japonaise notamment nous a coûté un bras ... appareil photo + perche + sacoche 1300€. L'abonnement à notre salle de sport a été résilié, maintenant il nous faut encore : envoyer le préavis pour notre appartement, résilier l'ensemble de nos abonnements, louer un box sur Toulouse, préparer le déménagement, prendre nos visas, ainsi que le premier vol : Séoul-Jakarta OU Séoul-Bali selon les tarifs ( ces dépenses seront faites dès le mois de Juin ).

Pour ce qui est du reste des dépenses, nous les feront en juillet et en aout.


Nous sommes très exités à l'idée de partir .... maintenant il faut savoir rester patients et profiter de tous les instants qu'ils nous restent à passer sur Paris ! 😀

Adieu Paris ... nous t'avons aimé nous t'aimons et nous t'aimerons à jamais.
2
2
Publié le 8 août 2019

Les préparatifs ont bien avancé depuis ! Nous avons enfin terminé nos vaccins !! Coût total : en moyenne 400€ pour deux personnes. Ce qui nous a clairement coûté le plus cher : l'encéphalite japonaise et nous avons eu beaucoup de chance de l'obtenir suite à une rupture de stock national ( heureusement que nous étions à Paris à ce moment là ... et merci la Pharmacie MONGE ! ) Les prix sont clairement très bas et leurs stocks exceptionnels !

Préavis de l'appartement envoyé et départ officiel le 03/09 ! Camion réservé en RENT AND DROP pour seulement 430€ ( assurances comprise et du 02 au 04/09) IMBATTABLE ! Merci les conseils des amis !

Ensuite nous avons acheté déjà beaucoup de matériels : Sac à dos ( 60€ chacun en solde, bien sur avec plus de contenant pour monsieur ) pas plus de 9.5kg pour moi et 12kg pour lui. Il faut compter 20% de notre poids maximum, sac secondaire, trousse de toilettes, chaussettes en coton, casquette, drap de sac, appareil photo ( clairement notre plus grosse dépense : 1200€), housse appareil, cadenas, une trousse à pharmacie sur mesure fait par notre médecin traitant adapté à nos petits soucis de santé ( hypertension pour Nico, Infections urinaires pour moi ... ) et bien sur les indispensables ! ( doliprane, anti-inflammatoire, antidiarrhérique et j'en passe ! ). Nous emmenons avec nous en supplément une liseuse, des batteries externes et un IPAD.

RDV à la banque à venir pour mettre en place une option internationale avec RETRAITS ILLIMITES GRATUITS très important. Je suis à la Société Générale et l'offre y est plutôt intéressante en ce moment. Oui car elle n'est pas prévue pour durer dans le temps.

L'assurance sera prise 2 semaines avant le départ chez CHAPKA ASSURANCES pour un cout total pour une durée de 6 mois et 10 jours de 700€ ( à peu près pour deux). L'assurance est impérative car vos cartes VISA ne prennent en compte que 90 jours. Quand on connait le coût des soins sur place on prends vite conscience de son importance.

Nous prenons aussi notre permis international très important dans certains pays ! Mais attention toujours avec son permis original aussi ! L'un ne fonctionne pas sans l'autre et dans certains pays votre permis français suffit.

Certains VISAS sont en cours, comme celui du Vietnam ou du Laos car nous prenons des frontières terrestres il faut faire très attention car certaines frontières sont dangereuses et le but sera bien sur de les éviter. De prendre tous les documents administratifs et de laisser un billet aux douaniers ( véreux dans certaines frontières )... bref toujours prévoir un peu de cash pour pouvoir récupérer son passeport.

Dans notre budget nous n'avons pas oublié certains frais que nous seront encore obligé de payer comme : taxe d'habitation, frais bancaires ... et suspendre des frais comme la mutuelle, les assurances, le téléphone, les abonnements, edf, internet ...


BREF CA AVANCE et à quelques mois du départ il nous reste :

Pas mal d'équipements à acheter, vêtements, chaussures ... ( nous verrons ça à Toulouse ) et quelques billets d'avions du type Singapour - Kuching / Kota Kinabalu - Manille entre autre ... le reste sur place !!


Voila ... la suite dans 3 semaines soit 1 semaine avant le départ !! 😀

SURTOUT NE RIEN OUBLIER !
3
3
Publié le 6 septembre 2019

Voila, le déménagement est terminé !!

Toutes nos affaires sont enfin stockés sur Toulouse ! 😀 Le plus dur est fait, maintenant on fignole, les derniers préparatifs sont en marche ( assurances, banques, accessoires, matériels informatiques, vêtements, chaussures de marche entre autre ).

On profite, on fait la fête, on mange ( du fromage, de la charcuterie, de la viande rouge si possible ! ) On fait le tour des familles.

Bref maintenant on trépigne d'impatience et on se tient près pour notre première destination : SEOUL avec ma sœur, son mari et mes parents pour une petite semaine avant de se séparer.

See you dans 4 jours à notre arrivée en Corée du Sud !

4

Le départ est enfin lancé avec beaucoup d'exitation ! Nous partons chacun de notre côté mes parents et Flavien et Clara ensemble et Nico et moi ensemble. Vu que nos chemins se séparent à la fin de cette semaine en Corée du Sud nous avons dû prendre des vols différents.

Nos arrivées sur Seoul, fatigués mais heureux 😀

Les premiers pas en Corée sont simple, tout nous rappelle le Japon. Seoul ressemble à Tokyo en plus petit finalement. Malgré la fatigue nous décidons Nico et moi ( car le reste du groupe n'arrive pas avant 22H ) de nous promener après une bonne sieste et surtout une bonne douche !!! Nous sommes dans le quartier très animé de Myeongdong. Nous pensons juste à manger et après un tour sur le lonely planet nous atterrissons dans une petite adresse déguster du Kalguksu une tuerie !! Bref voici deux trois photos, nous personnellement nous n'allons pas tarder à nous coucher car la fatigue devient pesante et il faudra être en forme pour découvrir le tout Seoul sur les 6 prochains jours 😉

la fameux Kalguksu chez Myeong dông Gyoja miam ! 

Une petite balade sous la pluie .... mais sous 30 degrés !

5
5
Publié le 11 septembre 2019

Levés à 9h après un petit décalage horaire nous décidons de prendre un petit déjeuner rapide à l'hôtel avant de filer au temple de Jogyesa ... très mignon !

Premier stop ! 

Nous poursuivons notre route vers le village Hanok de buchkon très pittoresque calme et intimiste puis vers le palais très touristique Gyeongbokgung. Une balade de 18km, Seoul comme la plupart des villes se visite très bien à pieds. Nous avons pu le soir nous poser pour diner dans le quartier très animé de la street food coréenne : Ikseondong. Cadre typique et très sympa ... bon les serveurs ne parlant pas un mot anglais nous avons dû nous débrouiller. Vrai barbecue coréen et soju pour une belle quantité !! Un régal. On ne pouvait pas tomber dans un cadre plus local ! Nous remarquons quand même peu de touristes comparé aux autres capitales que nous avons déjà eu l'occasion de faire.

Petit Thé citron sur un toit du village Buchkon et repas à Ikseondong ! 
Gyeongbokgung 

Bref c'était une belle journée et en plus ... nous avons eu du soleil et ZERO pluie !! Nous avons fini la journée en flânant dans les rues, découvrant les nombreux stands de street food en nous exaltant des nombreuses spécialités coréennes inconnues de notre monde occidental.

6
6
Publié le 12 septembre 2019

Bon la météo n'a pas été des plus clémente avec nous mais rien ne nous décourage ! Rythme beaucoup plus tranquille avec visites culturelles :

  • Deoksugung et relève de la garde
  • Changdeokgung
  • Ihwa Mural Village et ascension de la colline pour un apéro bien arrosé

Nous avons terminé la journée autour d'un bon repas de grillades et d'un dessert auprès des street food de notre quartier. Une journée toute en tranquillité mais avec tout de même 16,5km au compteur non négligeable. Après 3 jours d'exploration on peut dire que cette ville diffère beaucoup du Japon finalement. Beaucoup moins occidentalisé, très peu de tourisme et mentalité bien différente !

Demain une journée ensoleillée nous attends propice à une vue panoramique sur la ville.

Un repas bien mérité après cette journée bien humide !!  
Typique photo de touriste .... 😉
7
7
Publié le 13 septembre 2019

Journée farniente, promenade dans le parc Namsan près de la Seoul Tower après avoir pris le fameux Cable ... prévoyez 1h30 d'attente ! Mais le paysage en valait clairement le coup... Nous ne sommes pas monté au sommet de la Seoul Tower, encore trop d'attente supplémentaire. Nous avons pu trouver une des spécialités coréennes : Le Jjajangmyung à base d'haricot noirs, porc et nouilles un délice !

Seoul et ses collines  
Seoul Tower et Jjajangmuyng ! 

La journée s'est poursuivie dans le très grand et très riche quartier de Gangnam ( souvenez vous la musique de PSY en 2016 ) ... tout un symbole en Corée ! Une statut a même été monté en son honneur. 13km dans les pattes aujourd'hui, nous avons pris le métro cette fois, d'une propreté incroyable autant voir plus que le métro Tokyoite ! L'autre rive de Seoul est donc la plus riche et la plus occidentalisée à mon sens ... une nouvelle belle journée s'achève sous le soleil coréen.

En l'honneur du Gangnam style 😉
8
8

6 jours sur Séoul passés à toute vitesse viennent de s’écouler …

Nous avons pu nous promener en tricycle à Yeouidong, visiter le centre culturel de Dongdaemung, flâner au sein de l’ancien parc Olympique de Séoul, monter au sommet de la LOTTE World Tower ( 5 ème plus haut immeuble au monde et 3 ème d’Asie ).

Sommet de la LOTTE tower  
Seoul way of life 😀

Tout cela ponctué de dégustation de spécialités coréennes. Pour être totalement honnête, je n’ai pas accroché avec leur nourriture que je trouve peu varié. Le kimchi à tout les plats, toutes les sauces et tout les restaurants a fini par avoir ma patience … même si de base je trouve cela très bon.

Seoul ... une ville qui se visite à pieds de bout en bout. 

Pour résumer Séoul et les coréens ? Intriguant !

Beaucoup de règles, de normes et de code de conduite atypique ( par exemple interdit de fumer dans la rue et dans 90% des endroits extérieurs mais possible dans des chambres d’hôtels ou encore tout les bars et pub sont cachés du moins dans la zone ou nous étions pour les trouver il faut bien chercher , ici les signes de politesse n’y comptait pas dessus, pas de courbette pas de sourire, on ne vous tient pas la porte et beaucoup de commerçants font le minimum pour vous venir en aide.

Cependant, je ne fais pas une généralité nous sommes aussi tomber des des personnes adorables !

( je pense à la dame du bowling très mignonne, à la distributrice de flyers qui n’a pas hésité à nous venir en aide, à ce tout petit restaurant près d’un de plus gros sites touristiques ou la gérante a été de plus souriante, agréable et curieuse qui une fois de plus est plutôt rare en Corée ) !

Mais surtout il ne faut pas le prendre mal ce n’est pas de la xénophobie ou autre… juste une différence de culture.

Precious moment 

Finalement je peux vous dire que le Japon et la Corée du sud sont des destinations bien différentes malgré les apparences! Le Japon et les japonais sont beaucoup plus « occidentalisé ». La Corée est un pays très très peu touristique nous n’en avons croisé vraiment pas beaucoup. Nous avons aimé mais la vie y est très spéciale.

Maintenant après des aurevoir avec un petit pincement au coeur à ma famille, direction l’Indonésie !!

4h d’avion vers Manille, 4h d’escale et 4h d’avion entre Manille et Jakarta ! :)

Dernier repas avec la famille  
9
9
Publié le 17 septembre 2019

Enfin arrivés à Jakarta après une belle galère à Manille ! Nous nous sommes retrouvé coincé à l'immigration avec l'impossibilité de prendre notre vol suivant sans explication ! Après 2h d'attente ( merci les 4h d'escale ! ) et de nombreuses négociation la situation a été débloqué .. nous ne saurons jamais la raison je pense ...

Petite auberge de jeunesse sympathique et propre ! La première journée fut chaude et humide 33 degrés ... peu de chose à visiter à Jakarta mais cela ne nous a pas empêché de nous balader et partir à la découverte des Indonésiens ! Un mot adorable, très gentil et serviable. Il faut dire qu'il y a peu de touriste ici, nous avons croisé 2 occidentaux sur toute notre journée. Même sur les endroits les plus touristiques personne !

Des petites curieuses 😀
Les petits écoliers ! 

Nous avons beaucoup marché par ici ( Jakarta Nord ) mais clairement Jakarta n'est pas une ville qui se pratique à pieds. Nous avons vite pris l'option Tuk Tuk pour atterrir en bord de mer. Bon pas grand chose à voir... une petite photo seulement.

Waterfront 

Ensuite direction le milieu de Jakarta ... alors là gros changement, le vrai quartier d'affaire, un brouhaha incessant de véhicules, une pollution qui brule la gorge et des hauts building tout neuf sans compter les mall de luxe ( galeries lafayette, Vuitton .... ) Nous avons terminé la journée par une bonne bière au Hard rock Coffee ! Un plaisir savouré ! 😀

10
10
Publié le 19 septembre 2019

De retour ! Après avoir passé 3 nuits à Jakarta, reposé, linge lavé nous sommes reparti tôt ce matin ... 5h45 à la gare de Gambir pour un trajet de 8h direction Yogyakarta. Il faut dire qu'il nous fallait vite quitter Jakarta trop étouffante trop polluée ( ville la plus polluée que j'ai faite jusque là ) ! Et enfin nous respirons Yogya est beaucoup plus agréable ( certes plus touristique car nous n'avons croisé presque aucun touriste sur Jakarta ) et jolie ! 😀 Enfin on respire !!!

MONAS à Jakarta et ciel toujours gris car trop pollué 
Dernière soirée à Jakarta poulet Satay !!

Nous sommes arrivé à Yogya vers 15h et découverte notre guesthouse toute mignonne NEXTDOOR homestay 14euros la nuit avec piscine chambre charmante terrasse agréable et hôte au top du top! Rapport qualité il n'y a pas mieux ( photos demain ). Nous avons pu programmer notre grosse journée de demain... nous allons voir une merveille de JAVA. Cela n'était pas donné pour notre budget mais tant pis nous nous serrerons la vis plus tard. Ce stop était indispensable !!! 😀 Nous Restons deux nuits ici et ensuite ... autre destination phare de JAVA. See you !

Premier repas à Yogya, jamais sans la bière locale ! 😉
11

Visite d'une des merveilles de l'Ile de Java ... un des sites incontournable qui nous a fait exploser le budget. Ce n'est pas grave, nous nous rattraperons plus tard. Entrée des deux sites : 630K roupies soit 77 euros ce qui est énorme ici ! Sans compter le chauffeur car les sites ne sont pas sur Yogya même. Il s'agit de temples bouddhistes construit dans les années 800. Nous n'allons pas nous mentir ces sites sont très beaux ... Borobudur très touristique et beaucoup de monde, Prambanan beaucoup moins. Il faisait une chaleur insoutenable aujourd'hui, nous avons vraiment morflé ... mais bon ça valait la peine. 😀

Borobudur 
Borobudur 

Demain nous nous levons très très tôt ... pour 9h de train !! Nous risquons de ne pas avoir de wifi durant ces prochaines 24h voir 48h ! Nous vous montrerons ça à notre retour ... Nous partons dans la pampa javanaise ... avant notre changement d'île.

Pose de touriste...  
Prambanan  
12

Nous n’avons rien écrit car nous avons passé l’équivalent de 9h dans le train pour rejoindre Probolinggo et 1h30 dans une voiture pour rejoindre notre hôtel à Cemoro tout près du Mont Bromo.

Le train ... long long et long ... 

Une galère sans nom … nous sommes arrivé dans une homestay un peu miteuse mais il n’y a que cette option pour pouvoir loger dans le centre du village et ainsi démarrer la randonnée à pieds ( et sans jeep pour nous monter à mi chemin ) à 3h. Nous souhaitions tout faire par nos propres moyens.


Bien sur après une journée entière dans les transports ( levés à 5H20 arrivé au village à 18h30 ) nous étions affamé ( 1 seule boite de gâteaux avalé de toute la journée ! ) et pour changer… restaurant miteux. Mais nous avons bien rigolé…. Je soupçonne le gérant de ne pas avoir mis du poulet dans le CabeCay mais une autre viande non identifié. J’ai refusé de finir… Nico a terminé pour moi …. Heureusement la bière était là pour nous consoler.

Couché à 21h et après une nuit horrible !! Il faisait un froid horrible…

Reveil à 2h30 … ascension à 3H.

Arrivé sur place ( King Kong Hill ) après une randonnée un peu sportive dans le noir et à la lampe torche à 4h30 pour admirer le levé du soleil sur le Mont Bromo. Cela valait CLAIREMENT la chandelle. Magnifique. Nous avons même eu la chance de voir un des volcans gronder.


Soleil levant et volcan grondant ...  
ouaouh  pas besoin de filtre ... 

Nous repartons vers 6H … à pieds en faisant la randonnée mais cette fois de jour. Une fois de plus magnifique.

le chemin du retour ...  

Départ en train ensuite à 16h ( retour sur Probollingo non sans galère pour trouver un véhicule pour nous y emmener et en ayant presque perdu appareil photo, carte bleue et liseuse … ) Mais ouf tout va bien !


Maintenant, train pendant 4h30 pour rejoindre Banyuwangi et retrouver notre homestay pour se lever A NOUVEAU très tôt : 00h30 pour partir à la découverte du Mont IJEN. On se reposera plus tard … pendant notre prochaine étape à … BALI !


PS : Au fait, nous avons perdu un premier objet notre petite gourde en partant à l’aéroport de Séoul ( dans le bus ).

13

Arrivé sur Banyuwangi et notre dernière escale sur l’Ile de Java.

Après 4h30 de train depuis Probollingo … nous arrivons vers 21h épuisé de notre matinée au Mont Bromo et de notre peu d’heure de sommeil. Notre hôte Johan qui nous accueille dans sa charmante homestay est adorable et vient nous chercher à la gare ( sans aucun frais supplémentaire ).

Johan est très bavard, un très bon anglais et d’une gentillesse incroyable.


Sur ses conseils nous partons manger à la hâte dans un restaurant local. Enfin un vrai bon repas … ça faisait longtemps !

Spécialité locale miam  

Nous nous douchons ( à l’eau froide bien sûr ) et nous couchons à 22h dans notre toute mignonne homestay pour nous lever à 00H30 ( oui oui ) pour partir à l’ascension du Mont IJEN cette fois. Je suis un peu craintive pour ma part car mes jambes sont un peu courbaturée de notre ascension au King Kong Hill quelques heures auparavant. Mais sereine en me disant que la rondo sera facile … Johan nous emmène au pieds en voiture avec deux copines françaises, 4 Allemands et un couple d’anglais.

Et let’s go !! A la lampe torche… la montée s’avère très raide et après un départ compliqué nos muscles sont enfin chauds. Arrivée en haut après 1h30. d'ascension douloureuse nous devons descendre dans le cratère … 30 minutes des descente.

Au sein du cratère  

Horrible l’odeur nous enfilons des masques pour admirer le spectacle des flamme bleues du volcan, et des travailleurs indonésiens ramassant le souffre.

Nous remontons le cratère et continuons d’avancer ( 45 minutes de plus ) pour admirer le levé du soleil, le lac dans le cratère et quel spectacle !! Ça valait une fois de plus clairement les efforts !! :)

Fatigués mais heureux !!  

Nous restons 1h en haut et s’en suit une heure de descente douloureuse … aie le dos tellement la montée était raide.

la tête dans les nuages et levé de soleil 

Petit repas près d’une cascade et petit déjeuner chez Johan délicieux !

Déjeuner près de la cascade en compagnie d'araignées mutante .. on ne dirait mais elle était énorme !! 

Nous dormons 1h avant d’aller prendre notre ferry, c’est un ami de Johan qui nous conduit à notre prochaine destination : BALI !!

Nous arrivons dans notre homestay à Kuta après 5h de voiture, agglutinés à 6…


La nuit va être gracieusement acceptée … vivement !

14
14
Publié le 25 septembre 2019

Nos deux premiers jour sur Bali, arrivé depuis Java en ferry et avec l’ami de Johan en voiture. ( d’ailleurs voici Johan dessous qui prends le selfie et l’ensemble de la ghesthouse à Banyuwangi ) qui a d’ailleurs tenté de négocier 200 000 roupies de plus à 7km de notre arrivée… pas très correct nous avons bien sur refusé mais il nous a quand même emmené devant notre hôtel. Ouf.

Johan et l'ensemble de la homestay 

Gros changement de décors … nous qui avons vu très très peu de touriste sur Java là nous sommes servi ! Kuta est un ras de marée de touristes, d’hôtels, de chaines, de restaurants, de bars … cela nous rappelle beaucoup Khaosan road en Thailande.

Par contre très étonné par la plage qui reste assez jolie et il y règne une ambiance assez décontracté avec les surfeurs les bars en bord de mer. Les vendeurs ne sont pas agressifs et restent très agréables en comparaison de la Thailande.

peace surf and love 

Nous avons pu avoir un charmant petit hôtel avec petit déjeuner inclus piscine et eau chaude pour 19 euros/ nuit …

On a pu se reposer après ces 8 jours sur JAVA à courir partout et faire beaucoup de route ( des heures et des heures de train )

Plage, piscine, restaurants on s’est même permis un California hamburger.

Nous avons pu profiter du magnifique coucher de soleil sur la plage de Seminyak et une belle promenade de Kuta beach à Seminyak Beach.

coco et coucher de soleil  

Et surtout premières dégustations des spécialités Balinaise : Babi Guling tout à base de cochon dans une petite adresse cachée en dehors de la marée humaine un délice.

Balinaise food 😀

Nous avons passé deux jours agréables même si Kuta n’est clairement pas un coup de coeur.

15
15

Décollage de Kuta vers 12h et après 1h30 de Grab ( Uber asiatique ) direction notre hôtel près de Tanah lot changement total de décors et ça fait du bien. Nous atterrissons dans les rizières dans un hôtel somptueux ... pour 20 euros la nuit petit déjeuner inclus pour deux personnes .... vraiment bourré de charme ( Kedungu surf camp ). Nous déposons nos affaires à la hâte direction Tanah lot temple mais à pieds à travers les rizières pour une marche de 1H nous refusons de prendre un taxi pour si peu de distance ..

Et là une marche à travers les rizières, les agriculteurs, les animaux .. sans personne !! Bien évidemment aucun touriste ne marche en fin de compte. J'ai l'impression que vu les prix bien bas des transports plus personne ne prends la peine de marcher et c'est bien dommage mais tant mieux pour nous !! 😉

Les agriculteurs dans le fond
Une belle faune et flore sur la route du temple  

Nous avons croisé des beaux oiseaux, des vaches, des paysans, des canards et même un gros gros serpent rejoignant tranquillement les rizières nous avons eu une belle frayeur je peux vous dire qu'il était hors de question de passer à travers champs après avoir vu l'animal !!

Après avoir mangé dans un petit Warung balinais direction le temple ... et c'est vrai que malgré l'afflux touristique voulant sa photo Instagram, ne soyons pas hypocrite on la voulait aussi ! Le site est somptueux.

Imaginez une dizaine de chinois et une centaine de Javanais derrière l'objectif ... 
Franchement c'était très beau ... les photos ne rendent pas tout le temps la réalité.  

Nous avons pu encore voir un magnifique coucher de soleil, et voir un spectacle Kecak. Atypique et un peu long mais ça vaut le coup d'en voir au moins un je pense.

Les couchers de soleil Balinais  
Après le spectacle Kecak, il est content !  

Petit problème pour rentrer à l'hôtel plus aucun taxi et transport ne passait dans le coin il n'y avait plus personne et plus aucun touriste ... tout était fermé. Bien sur je ne voulais pas repasser par les rizières de peur des nuisibles. Toute sorte de bêtes trainent et bien sur rien n'est éclairé. Donc nous avons pris la route principale ( qui nous fait rallonger notre marche de 45 minutes facile comptez donc presque 2h de marche dans la nuit noire sur la route pas éclairée ). Bref je faisais pas la maligne, mais deux balinais pour l'équivalent de 3 euros nous ont sauvé la vie et nous Avons grimpés sur leur scooter et après 10/15 minutes de scooter enfin arrivé à l'hôtel ouf !!!

Récompense autour de deux bonnes Bitang et gros dodo. Nous partons sur UBUD le lendemain après un plouf dans la piscine !

16
16

Après ce petit arrêt à Tanah lot arrivé sur Ubud vers 12h dans une charmante homestay en plein centre ville recommandé par mes parents. Très traditionnelle dans la décoration et très cosy pour 18 euros par nuit. Nous sommes très bien reçu nous allons rester 4 nuits ici ( la plus longue période au même endroit depuis notre arrivé en Indonésie ).

monkey forest et salut le singe !!  

Nous posons nos affaires à la hâte pour aller découvrir la ville à pieds ( et le fameux monkey Forest ) et malgré le monde dans le centre ( oui très touristique aussi mais un tourisme calme ) nous nous retrouvons vite Dans la pampa balinaise aux alentours. Cela vaut vraiment le coup de s'éloigner un du centre nous nous retrouvons très très vite dépaysés.

Temple en plein coeur d'Ubud et pampa à moins de 30 minutes de marche d'Ubud  
Petit smoothie en terrasse ...  

Le lendemain nous partons direction Tampak rising , une dégustation de café lupiak et la visite du sanctuaire de Goa Gajah en scooter. Nous avalons des kilomètres et au final les meilleurs moments de la journée sont les virées à s'en perdre dans la campagne balinaise.

les traditions à Tampak Rising  

Cela permets de sortir de la foule et qu'est ce qu'on a aimé !!

dégustation de café avec petite vue sympa  
Faith 

On en redemande et c'est bien ce qu'on va faire demain et même après demain 😀

17

Petite balade en scooter depuis Ubud pour se rendre à Jatiluwih, en plein centre de Bali à la rencontre des fameuses « rices terraces ». Une heure et demi de trajet tout de même, mais la route valait le détour: un chemin agréable sans trop de passage et nous avons pu profiter de paysages magnifiques sur des terrasses de riz vers l’arrivée.

Le lieu se situe dans les hauteur, où nos arrivons vers les 13h30. Accompagnés de quelques autres touristes, arrivés pour la plupart en navettes (malgré que nous n’ayons pas croisé un chat sur la route). Nous leur préférons en tout cas notre liberté car ils semblent tous dépendant de leur guide ! La vue sur les terrasses est magnifique, et nous voyons se dessiner un petit chemin pour se promener au milieu des champs de riz.

Avant cela, il est l’heure de déguster un bon Babi Guling (bien qu’un peu sec si on est exigeant) « with the View » dans un petit Warung en bord de route.

Babi Guling et promenade 

S’en suit une marche d’une petite heure, durant laquelle nos avons la chance de tomber au moment du tournage d’un clip. Nous voila spectateurs d’une représentation de Jeune artistes en tenues traditionnelles au milieu d’une rizière, chantonnant un air plein de louanges sur Bali (oui on ne comprends que « Bali » dans le chant haha). Très sympa !

Clip et Temple 😀

Nous finissons notre mini randonnée, puis nous rendons dans le temple Luhur Batukaru, isolé au fin fond de la montagne. Très peu de touristes, l’endroit et assez simple mais très joli, de quoi prendre de belles photos !

il a pas le style ? mouhaha 

Retour sur Ubud, un poil plus rapide qu’à l’aller, et nous décidons de changer d’orientation culinaire pour nous rendre le soir dans un très bon Mexicain.

La serveuse nous a même offert le dessert en échange d’un commentaire sur Tripadvisor.


Dernier soir sur après 4 jours sur place !

18
18

Nous quittons Ubud en fin de matinée après un dernier petit déjeuner copieux servi dans la Home Stay où nous avons passé 4 nuits (Putu vous fait un bisou ).

Pas de Grab (le Uber Indonésien) possible dans le coin, les locaux semblent avoir préparé le terrain pour que seul les taxis et navettes puissent faire leurs affaires avec les touristes.

Hello Munduk !  

Pour 30 euros, nous rejoignons Munduk à 1h30 de route, un petit village charmant dans les hauteurs de Bali, éloignés des touristes (les seuls que nous y croisons sont d’ailleurs quasiment que des français !). Les gens du coin sont charmants et moins habitués à voir du monde. Notre hôte est extra et très souriantes, ce à quoi nous avaient déjà bien habitués les indonésiens mais là puissance 1000.

Spécialité du coin, des clous de girofles étalés près à sécher partout sur le sol, ce qui donne des senteurs très agréables sur notre passage.

Rizière et clou de girofle ici ! ( mais aussi du café, de la vanille ... )  

Un petit Warung excellent et pas cher, avant de se balader dans les rices terrasses du coin. Nous repassons le soir dans un excellent 2ème Warung: pour moins de 10 euros, nous prenons 2 verres de Lemon tea avec 4 plats dont un fado fado, plat végétarien avec du tofu et de une sauce cacahuète à tomber ! Dodo pas trop tard pour se lever le lendemain vers les 7H, direction les cascades du coin.

4 « Waterfalls » enchainées sur un petit parcours de 2h en comptant les baignades et arrêts aux cascades. Nous passons un bon moment et finissons par un rafraichissant à la dernière cascade avant de rentrer à notre chambre.

Dans l’après midi, nous quittons Munduk, direction Lovina Beach un peu plus au Nord après 30 minutes de voiture.

Un peu froide quand même ...  

Pour le moment notre voyage se passe à merveille sans encombre !!! Que cela dur !!!

19

Que dire de Lovina ? Un détour dont on se serait passé ... ah non l'hôtel était hyper correct super vue sur la plage, super piscine et on a bien mangé ... pour pas cher mais c'est tout !

Heureusement on avait un beau levé de soleil et une piscine sympa ...  

Réputée pour ses nombreux dauphins, nous souhaitions partir au petit matin pour les observer. Nous nous sommes laissé tenter car nous nous attendions à vivre une expérience complètement différente. Pour nous dauphins en liberté c'était vraiment le top. Pouvoir les observer dans leur habitat naturel... quelle déception !!! Au début nous étions maximum une dizaine de bateaux au large. Moteur coupé nous attendions sagement. ( nous étions passé par notre hôtel ). Et d'un coup une horde de bateaux ( au moins cinquante !!! ) a débarqué poursuivant et fonçant droit sur eux ( des hordes de chinois dans ces bateaux là je tiens à le préciser qui étaient à la chasse de la meilleure photo ... )

Au début... quand ça allait. Après j'ai arrêté... écoeurée.  

Une honte ! On a vite voulu rentrer et nous avons donc raccourci cette sortie en mer ... à boycotter de toute urgence. Notre capitaine était lui même désemparé prenant conscience lui aussi que cela ne nous avait pas du tout plu. Si tout le monde était comme lui moteur coupé en attendant sagement rien ne se passerait comme ça.

Lovina est désormais très polluée, l'eau est sale pour s'y baigné près de la plage.... et la plage est une poubelle !! Rien d'interessant à voir !! Si c'était à refaire je serais plutôt partis faire les sources chaudes à 20km de là.

Jemeluk Beach près de Amed : La plage ne paye pas de mine... mais les fonds sont magnifique !  

BREF, heureusement départ précipité sur Amed ( vite sauve qui peut ) ! On arrive dans un petit havre de paix dans un homestay à l'écart d'Amed ( situé à Jemeluk Beach ) à peut être 3 pas maximum de la baie. On trouve une petite chopine locale on prends masques tubas et palmes et c'est parti !! Très peu de monde quand même ... et le spot est INCROYABLE je n'avais jamais vu ça de ma vie !! On se croyait dans le monde de Nemo plein plein pleeeein de poissons de toute sorte ! Des couleurs partout sous l'eau les coraux qui brillent impressionnant je pensais que ces petits coins de paradis n'existaient presque plus !! Le meilleur spot de snorkelling de ma vie !! Jemeluk Bay plus précisément nous avons même vu un mini temple sous l'eau. On avait pas pris la go pro comme des andouilles mais demain soir on y retourne obligé ! 😀

Contents nous !  

Bref finalement la journée s'est très bien terminé et le restau de ce soir était GENIAL ! On a mangé du barracuda .... MIAM !

Demain une plus grosse journée nous attends, see you !

20
20

Nous logeons dans une petite homestay en bord de route à Amed, près de la plage de Jemeluk.

Le coin est très sympathique et les gens détendus. On sent de suite l’influence Française, qui encore une fois dans les coin représentent plus de 70% des touristes ! La ville étendue tout au long de la côté est bordée de petits restaurants et centres de plongée, de centres de location de masques et tubas. Il semble que nous sommes bien dans un endroit pour faire du snorkeling et voir de beaux spots :)

Petite Plage de Jemeluk ( photo go pro uniquement )  

Nous allons donc louer sur place masques, tubas et palmes pour seulement 30 000 roupies par personnes et par jour, soit 8 euros au total pour les 2 jours.

Petit passage ensuite sur la plage, on passe au travers des quelques bateaux amarrés, puis on trouve un petit bout de sable (sable noir, avec quelques galets, mais très mignon quand même!) où d’autres personnes sont déjà en train de snorkeler (beaucoup de français donc).

Snorkeling ces deux derniers jours ...  

Le spot est magnifique, il suffit de faire quelques pas dans l’eau pour se retrouver au dessus d’une barrière de corail préservées avec plein de poissons de toutes variétés, ainsi que des étoiles de mer Bleue (nous ne savions pas qu’ils en existaient de telle sorte).

Petit Warung posés sur des poufs en bord de plage en fin de soirée pour manger un excellent plat de barracuda, puis dodo pour se lever tôt le lendemain.

Après le petit déjeuner servi sur la terrasse de la Homestay, nous louons un scooter pour la journée afin d’aller au temple Lempuyang, réputé en particulier pour une photo avec un point de vue magnifique sur le mont Agung en arrière plan (point le plus haut de Bali), ainsi qu’un reflet sur le sol.

4h de randonnée possibles également pour découvrir plusieurs point de vue et temples sur place, mais nous n’avons pas trop de temps à perdre car nous souhaitons refaire du snorkeling dans l’après-midi (la chaleur et la raideur du chemin sont de plus de bonnes excuses de ne pas trop s’aventurer…).

Nous découvrons l’envers du décor de cette photo sur place: il faut en réalité prendre un ticket pour pouvoir passer au point de vue. 200 personnes attendent tour à tour pour être prises en photo par 2 indonésiens défilant les numéros, et le reflet visible sur la photo est en fait un effet produit par une sorte de petit miroir utilisé par le photographe au moment de la photo… le spectacle des touristes se faisant prendre en photo (notamment de certains qu’on a l’habitude de voir prendre des photos EN MASSE) est autant voire plus fascinant que la photo, d’autant que des coqs se baladent et attaquent par moment les gens… Nico a pris un coup de boule par un d’entre eux.

Nous avons quand même voulu jouer le jeux, 2 heures d’attente pour la photo, au moins on a bien rigolé.


Nous revenons ensuite sur nos pas, pour snorkeler à Tambulen près de Amed, endroit où un bateau Japonais s’est échoué à quelques mètres du bord. L’épave est à peine visible en surface, d’où la forte présence de plongeurs autour.


Nous revenons ensuite sur notre spot (plus prolifique pour les coraux) du premier jour.


Le lendemain, départ pour Pangda Bai, afin de prendre un Ferry pour Nusa Penida.

21

Nous cherchons après le petit déjeuner un taxi, de Amed pour aller vers Padang Bai, afin de prendre un Ferry pour Nusa Penida. Les locaux semblent étonnés, et voudraient plus nous diriger vers Sanur, un peu plus au Sud pour prendre un Speed Boat.

Un peu normal, puisque la traversée en Ferry prend plus d’une heure, pour 20 min en Speed Boat ! Et le prix est aussi plus élevés (5 à 6 fois plus cher). Mais comme nous ne sommes pas pressés on insiste pour Padang Bai.

Le taxi prend beaucoup plus de temps que prévu pour arriver (45 min de plus), et nous laisse un peu avant le port avec des indonésiens racoleurs voulant nous faire prendre un Speed Boat,: il est trop tard pour prendre des tickets pour le Ferry public qui va partir d’une minute à l’autre, le prochain n’est que dans 4h.

Nous suspectons le taxi d’avoir pris son temps pour arriver un peu à la bourre, afin de nous ramener vers ses copains des speed boats, d’autant qu’il nous avait proposé durant le trajet de nous arrêter dans un temple, on avait refusé souhaitant arriver assez tôt au port… Tant pis, Rien que par principe et nous sentant un peu pris pour des jambons (et un peu pour économiser de l’argent aussi), on décide d’attendre quand même le Ferry, et d’aller manger un bout en attendant.

Le Bateau a une heure de retard mais la traversée tout de même assez rapide, nous arrivons avec la nuit à un port de Nusa Penida, puis nous faisons acheminer vers notre Home stay à Toyapakeh à 20 minutes.

L’île est beaucoup lus sauvage et moins développées, cela se ressent d’ailleurs sur l’état des routes et les bâtiments beaucoup moins présents.

Nous allons manger un bout dans un petit Warung en bord de plage, pas hyper attirant, mais nous avons faim (et si vous lisez la suite, vous verrez qu’on aurait dû chercher un peu plus…).


Le lendemain, nous louons un scooter pour faire l’exploration de l’île. Au réveil je remarque une petite douleur au ventre mais ne m’inquiete pas plus que ça.. départ pour la plage de Crystal Bay, plutôt belle, mais il y a pas mal de bateaux amarrés. On prend un petit escalier pour escalader la falaise de coté et tomber sur une plage perdue magnifique avec presque personne. L’eau est par contre agitée, nous ne nous égarons pas trop loin.

Plage de Crystal Bay et balançoire sur la petite crique 

Nous partons ensuite pour rejoindre Banah Cliff un point de vue assez beau (bien que peu connu) sur plusieurs gros rochers. La route est… comment dire… plutôt très catastrophique ! Plein de trous et parfois on se demande si c’est vraiment une route, l’ascension en scooter est épique et comme un rodéo. Heureusement le scooter tient à peu près la route et Nico se débrouille plutôt bien avec ! Nous croisons 2 filles qui sont tombées tellement la route est difficile.

Rocher de Banah Cliff 

Petit arrêt pour manger, et à ce moment les ennuis arrivent… je commence à avoir plusieurs crampes au ventre très douleureuses, nous devons rentrer à l’hôtel et laisser malheureusement derrière nous d’autres points de vue symboliques de l’île. La santé avant tout !


Nous avons dû passer le reste de la journée et le jour suivant enfermés dans la chambre tant j’était mal, j’ai même eu un peu de fièvre qui heureusement a fini par tomber. Notre Hôte au petit soin nous amené plusieurs fois le repas dans la chambre.

Dommage car l’île semblait receler plein de secret et d’aventures (et de routes quasi impraticables).


Le Lendemain, un petit déjeuner pas trop copieux pour essayer de me remettre, puis départ en bateau vers Nusa Lembongan, une petite île voisine beaucoup plus petite et plus développée. Durant le trajet en Bateau, surpris par les vagues et le vent, Nico perd sa casquette au milieu de la mer !


Arrivée au Yellow bridge, qui relie Lembongan et Ceningan une autre petite île, puis transfert jusqu’à la nouvelle Homestay où nous resteront 2 jours. Pas de grosse négociation ou tentatives d’y aller par nos propres moyens, je suis encore fatiguée ! Nous posons nos valises puis partons à pied rejoindre les plages assez proches. Beaucoup moins sauvage que Penida, cette partie est plus Chill est axées autour des plages. Un premier petit arrêt à Mushroom Bay, dans une petite crique peu fréquentée pour tremper les pieds, puis direction la belle plage de Broken Beach (mais très peu conseillée pour la baignade vu les forts courants).

Mushroom Bay 

Nous allons ensuite vers des falaises du Nord Ouest de l’île pour profiter du coucher de Soleil avec de grosses vaguent qui s’empalent sur les rochers.

coucher de Soleil au bord des falaises 

Un petit repas à la Homestay puis dodo pas trop tard pour partir le lendemain en Snorkeling !

22

Aujourd'hui départ à 9h, pour 3 heures de Snorkeling booké avec notre Hôte.

Notre chauffeur nous prend d'abord tout les 2 sur son scooter, pas très pratique ! Il ne fait finalement que 30 mètres avant de prendre une voiture, il a dû se rendre compte que le chemin serait compliqué sinon.

Nous rejoignons la plage de Tamarind à moins d'un kilomètre, bordée tout le long d'algues (qui sont par ailleurs particulièrement cultivées sur Nusa Lembongan).

Plage de Tamarind 

Nous sommes seuls avec le capitaine, qui nous arrête d'abord sur le spot de Mangroove Bay. Les coraux et beaux poissons sont très présents, le spot est magnifique.

Arrêt ensuite sur un 2ème puis un 3ème spot plus proches de Nusa Penida, on se régale !

Sur le retour nous avons même la chance de croiser un banc de dauphins, seuls 2 autres bateaux sont sur place et restent éloignés pour ne pas les perturber. Nous préférons largement les voir ainsi que lors de l'excursion à Lovina où ils étaient chassés !

En préparation pour voir les poissons 

Retour à notre Home stay pour une petite sieste, puis repas en bord de plage et on finit par un coucher de Soleil avec vue sur le Mont Agung (pour rappel, plus haut sommet de Bali (3142 mètres d'altitude).


On se couche assez tôt pour le lendemain, direction les îles Gili !

23

Changement d'ile, nous passons sur l'ile de Lombok et les fameuses îles Gili. Première étape de deux nuits sur Gili Meno un petit paradis désert. Très peu d'installations, très peu de tourisme.

Impossible de se rendre compte sur une photo de la beauté de cette endroit ...  

Nous nous sommes fait un plaisir en l'honneur de mon anniversaire. Petit hôtel charmant, de belles prestations, une piscine très sympa et proche de la plage. Je suis reçu par une belle attention dans la chambre ( des fleurs et un petit mot d'anniversaire ). Au réveil, petit plouf et bougie à souffler directement dans l'eau sur mon gâteau. Nous nous promenons, explorons, et snorkellons dans la journée. Une des plus belles plages que j'ai pu voir dans ma vie... les photos ne rendent pas la réalité de ce spot. Très peu de monde et une intimité presque totale. La faune sous marine est très belle ! ( nous avons juste raté les tortues ).

Des Sunsets et encore des sunsets 😀

Le soir, très belle surprise de Nico ... diner romantique en bord de mer... coucher de soleil, vin ( oui du vin !! un vin australien à 40 euros la bouteille ... hyper cher mais on allait pas prendre de la bintang pour mon anniversaire... on a pas osé le champagne veuve clicquot à 150 euros la bouteille .. ) Mais le repas était délicieux ! on s'est régalé et on a eu la chance d'avoir plein de petites attentions bref 10/10 !!

Birthday night <3 

Départ le lendemain pour Gili Air ! Changement encore de décors ! Toujours aussi paradisiaque mais beaucoup plus développé ( plus de commerces ) mais non motorisé aussi comme sa voisine ici on se balade en vélo, en cheval, ou en scooter électrique au mieux sinon tout à pieds et ça suffit vu comme les îles sont minuscules. Programme ? Se lever, aller à la plage, snorkeller et manger !! Le rythme est doux, notre bungalow un petit cocon MAIS on a toujours pas vu de tortues !!! Elles ne veulent pas nous voir décidément. Mais le spots sous marins sont très beaux rien à dire. Je n'ai jamais vu autant de poissons différents aussi beaux aussi grands ... on peut dire que ces 4 jours sur les îles ont été au top du top!

last night 

Et l'Indonésie c'est déjà bientôt fini.... demain dernière nuit à Lombok et on s'envole déjà vers une nouvelle destination...

( mon ventre va beaucoup mieux, il me reste qu'à soigner ma brulure en scooter maintenant ... )

24

Dernier jour sur les îles Gili et l'Indonésie, nous quittons Gili Air par un petit bateau accompagnés essentiellement de locaux. 15 minutes pour rejoindre Lombok, dont les îles dépendent, puis nous prenons un taxi pour rejoindre 40 kilomètre plus loin l'aéroport de Praya (capitale de la région). Au passage nous passons par une petite forêt en montagne où nos croisons quelques singes.

Nous passons l'après-midi à un hôtel à côté. Il n'y a rien aux alentour, nous profitons donc de la piscine de l'établissement et de nous poser avant notre avion tôt du lendemain.

Derniers instant en Indonésie, l'occasion de faire un bilan de ce premier mois de voyage et du pays.

Et coucou dernière photo à Lombok !  

De notre ressenti, beaucoup de points positifs globalement:

- Les gens sont d'une gentillesse incroyable et très souriants, malgré un niveau de vie bien inférieur à ce que nous connaissons chez nous. Cela fait du bien de voir que l'on a besoin de peu pour être heureux ! - -- - Très plaisant de voir également un pays où plusieurs religions (Musulmans et Hindouistes principalement) se mélangent et vivent en parfaite harmonie.

- Nous avons trouvé la nourriture très agréable et pas chère (si on mange local bien sûr), bien que globalement assez peu variée: dans nos tops: le Babi Guling ("rouleau de cochon"), Gado Gado (plat à base de tofu et sauce peanut) et le poulet satay (encore avec des sauces pinuts à tomber).

- Il est très facile de se faire plaisir niveau logement et nourriture à bas prix.

- Sans oublier les paysages magnifiques que nous avons pu voir (Volcans, rizières en Terrasse, plages des îles...)

Côté Flop, nous retiendrons surtout que le pays est une véritable poubelle sur pattes, une réelle catastrophe écologique pour la planète !

Bye bye Indonesia !! 😀 ( moment inoubliable pour mon anniversaire )  

Bref quoiqu'il en soit, nous conseillerons vivement de visiter le pays, ça vaut le détour ! et idéalement de ne pas se limiter à Bali, mais également de faire un passage par Java, et également aux îles Gili. Petit regret de ne pas avoir pu profiter davantage des paysages sauvages de Nusa Penida à cause de la vilaine tourista.

Le lendemain, réveil à 4h pour aller l'aéroport, puis vol direction Kota Bharu en Malaisie ! Démarrage par le Nord du Pays à la Frontière Thaïlandaise, afin de redescendre la partie Péninsulaire du pays, avant de rejoindre Bornéo. Petite Escale dans la capitale Kuala Lumpur, nous remarquons déjà que le pays à l'air plus développé que l'Indonésie.

L'avion ne nous avait pas manqué ...  

Arrivée ensuite à notre destination en début d'après-midi, dans un studio très agréable.

Nous appréhendions un peu l'inconnue de la mentalité du pays, d'autant que Kota Bharu, n'était pas forcément très bien réputée sur les différents forums que nous avons consulté. La ville est en effet considérée par beaucoup comme un point de passage sans intérêt (voire un peu glauque) avant de rejoindre les îles Perhentians. Nous irons bien vers les îles mais nous voulions tout de même nous faire notre propre opinion.

Coupable premier repas chez KFC, et surtout nouvelle monnaie le Ringgit !! 

Nous ne trouvons finalement pas la ville si désagréable, bien qu'il ne semble effectivement pas y avoir grand chose à faire. Les gens sont en tout cas très sympathiques et assez souriants.

25

Départ de Kota Bahru tôt le matin, nous prenons un bus nous emmenant vers Kuala Besut ( à 1h30 ) pour arriver sur le ferry. Niveau prix on s'est très très bien débrouillé.. pas peu fier ! Nous payons une taxe gouvernementale pour accéder au site et feu pour 45 minutes.

on est bien bien bien  

Belle surprise en arrivant, nous logeons sur la plus grande ile et la plus calme Besar Perhentians. Très peu d'hôtels le minimum ! Pas de route, aucun engin motorisé ici on se déplace en bateau ou à pieds uniquement ! Ile très sauvage donc ou il existe seulement une dizaine de tout petit hôtel, très peu de restaurant le minimum syndical et tout est préservé. Il y a des zones de snorkelling avec des règles très strictes à respecter: pas de palme dans les zones à coraux ...

Petit singe qui s'aventure hors de la jungle ..  

Nous apprécions le cadre et la tranquillité. Nous restons 3 jours ici. Nos activités ? Se lever, manger, snorkeler, sieste sur la plage, et marche dans la jungle. On adore. Les spots sont géniaux ! On a pu voir : tortue, requins, poissons clowns, raie, méduses, et tout un tas de poissons différents. On se régale !

Star .... 😉

Je n'avais encore jamais vu ça ! Ces iles méritent leur réputation. Demain même programme et peut être un petit massage en prime. Nous avons rencontré une dame qui tient une Homestay, elle nous a un peu raconté sa vie et figurez vous qu'une poignée de personne vivent ici à l'année et les enfants vont à l'école en bateau. La vie a l'air très paisible pour eux et les sourires prouvent leur bonheur d'appartenance à une petite comité au milieu de la nature et des animaux ( nous avons aussi pu voir singe et écureuil volant ). Il y a aussi une mosquée sur l'ile d'en face et la religion musulmane est très présente ici aussi.

Bref, on se régale et je pense que cette île restera un coup de coeur. 😀

Encore une journée entière à profiter tranquillement de la vie ici ...


Turtle <3 
26

Et voilà on quitte ce petit paradis.. nous avons adoré les iles Perhentians ! Très sauvage et assez bien entretenues !

Très différents des iles Gili et plus cher aussi mais beaucoup plus sauvage. Nous avons vu une très belle faune et flore et il s’agit d’un stop indispensable en Malaisie nous nous sommes vraiment senti isolé de la civilisation et qu’est ce que ça fait du bien.

Nico voulant me tuer après de nombreuses défaites....  

On a mangé du bon poissons bien frais, il y avait très peu de touristes ( bon nous sommes parti en octobre et c’est une période risqué en Malaisie nous avons eu le droit à une journée de pluie ).

Nous avons profité de la plage, du calme de la mer et de la douceur de l’eau. Oui à part snorkeler il s’agit de détente. 3 jours suffisent et nous en avons bien profité.

Nico à pu faire les frais de très nombreuses défaites à la Chkobba du coup….

Nous prenons un bus de nuit direction Penang et plus précisément Georgetown. Nous avons 8h de bus devant nous. La nuit a été horrible ... entre l'arrêt du bus toutes les heures, un malais dormant comme un gros cochon ( même la musique à fond dans les oreilles ne prenait pas ) et le temps qui ne passait pas un calvaire pour moi. Malgrès le confort du bus...

Salut salut Georgetown !!  

Nous arrivons MORT de chez MORT pour prendre le ferry, arrivée bien sur trop tôt dans la guesthouse ( 8h du matin ) nous devons attendre notre chambre jusqu'à 15h !! On en profite donc pour prendre notre petit déjeuner et Nico part pour le coiffeur et barbier... au moins nous avons rentabilisé le temps. Maintenant il ne nous reste plus qu'à attendre sagement.

Petit déjeuner bien mérité !  

Et nous resterons posé là bas 3 jours complet. La ville nous a chaudement été recommandé.

27

1ère journée de marches et visites à GeorgeTown, ville réputée comme un carrefour de Cultures, Asiatiques mais aussi d'ailleurs, attirant le monde entier (les asiatiques surtout).

En effet, la ville est partagée entre quartiers chinois, indiens, malaisiens, mais aussi marquées par quelques restes coloniaux Britanniques. Cela se ressent sur plusieurs points, notamment sur le plan gastronomique puisque la ville est considérée comme une capitale culinaire en Asie, avec de nombreux night Markets, et des spécialités de tout pays. Beaucoup de cuisine chinoise, ce par quoi nous n'avons par ailleurs pas été plus enchantés que ça !

Tchintchin !!  

Architecturalement, le centre ville est également assez attrayant. Mais ce qui une fois de plus nous a emballé reste le savoir-vivre ensembles exemplaire des différentes religions présentes.

Nous arborons de bon matins plusieurs ruelles autour de notre Auberge, idéalement placée dans le coeur du vieux centre de GeorgeTown: passage à côté de la tour Komtar, balade dans le petit centre Hin Bus Depot Art Center, centre d'art "un peu à la bobo parisienne", Petit arrêt pour manger une spécialité de la ville (Nasi Lemak) puis visite du Leong San Tong Khoo Kongsi (maison d'un riche Famille Chinoise installée depuis plusieurs décennies).

Ici c'est de la nourriture ... et de la nourriture. 

Ce qui nous le plus plu aujourd'hui, le passage dans le beau quartier Armenian Street, aménagé de street art et de plusieurs fresques assez célèbres pour les touristes. On ne se prive pas de taper la pose également ! nous faisons escale sur une petite jetée sur le port, l'occasion de goûter à une spécialité locale de choux farcis au chocolat, au yuzu, et... au Durian. Goût très spécial pour ce dernier ! (je n'aime absooooooouoooolument pas perso).

La ville regorge de street Art  
Et encore ...  

Nous voguons ensuite vers le quartier de Little India, on se croit carrément en Inde, avec de marchés d'épices et de tissus un peu partout, et de la musique indiennes très fort dans les rues.

Quelques mosquées et Temples en cours de route, le temps de se rendre à un bar qui retransmet la coupe du monde de Rugby pour voir le match de la France, avec une bonne bière. On passe les commentaires sur le match et un certain "coude du sort" dont tout le monde a déjà assez parlé...

Peaceful life ( les fameux choux au durian )  

Plus tard nous rejoignons un night market avec plusieurs spécialités chinoises, nous prenons du poulet frit et un autre plat à base d'oignons.

Le lendemain, Taxi pour rejoindre le temple Bouddhiste de Kek Lok Si, un des plus grand de Malaisie.

Très impressionnant, surtout la statue de 14 mètres dans les hauteurs du temple ! Cet endroit n'était pas dans le guide on n'a pas très bien compris pourquoi, vue la beauté des lieux.

Petit message de paix pour la famille  
Say cheese !!!  

Direction ensuite sous la pluie (heureusement on a pensé à prendre nos K-Ways) vers la station funiculaire nous amenant au Sommet Penang Hill. plus de 800 mètres de haut tout de même, avec une vue imprenable sur l'ensemble de la ville. Par chance le temps se dégage quand on arrive. Nous sommes surpris en haut puisque nous pensions y trouver un sommet, avec éventuellement quelques points de vues, mais il se trouve que toute la montagne semble aménagée avec plusieurs maisons espacées assez grandes et reliées par une route faisant plusieurs kilomètres. Elles datent en fait pour la plupart de la période coloniale Britannique, nous ne pensons pas que ce sont des pauvres qui y habitent !

Belle vue et grosse flotte !  

Petite Marche sur ces routes où nous sommes bien seuls (la plupart prennent des petites navettes), petit café au bout, puis retour au funiculaire. Nous allons ensuite vers un autre night Market, où nous savourons un plat indiens à base d'ingrédients frits et une sauce un poil spicy succulente.

A gauche Mister Bean et Teddy à droite le funiculaire dans la jungle ... 😀

Retour pour un gros dodo avant de rejoindre les Cameron Highlands demain.

En bilan, nous avons apprécié la ville mais n'avons pas non plus été emballés à la hauteur de ce qu'on nous avais vendu (sur le plan culinaire surtout), même si c'était quand même à voir.

28

Nouvelle destination :

Les Cameron Highlands ! Nous arrivons dans une guesthouse ou nous dormons dans un dortoir ( nous sommes une petite dizaine ), 9 euros la nuit et très bien noté : imbattable . Nous sommes en plein coeur d'un petit village dans les montagnes. Très charmant, c'est bizarre mais ce village nous rappelle le pas de la case en Andorre... sans la neige ! C'est très animé et beaucoup d'établissement sont tenu par des indiens... donc tout naturellement nous allons manger dans un petit restau indien nous nous sommes régalé et c'était très copieux ( chapatis, riz basmati poulet masala .... 10 euros pour deux seulement ).

c'est pas beau ?? <3 

Du coup au vu du prix faible que nous payons pour les deux nuits nous nous autorisons une excursion le lendemain. De temps en temps se laisser guider ça fait du bien aussi ... mais pas trop souvent hein...

Nous partons tôt le lendemain, nous commençons par les plantations de thé, la visite de l'usine et la dégustation bien sur ! ( très très interessant !! ) nous sommes accompagné de notre guide, d'un colombien et d'une vietnamienne, malheureusement pour nous pas très bavards et assez calmes... tant pis !

Il va aller ramasser le thé ... au boulot !!  

Nous poursuivons par une promenade dans la Mossy Forest très très protégée donc très limitée aux touristes pour éviter toute destruction. A la différence de L'Indonésie nous sentons que la Malaisie protège vraiment ses espaces et d'ailleurs tout est beaucoup plus propre. Cette foret est réputée pour : les plantes carnivores, les plantes médicinales ( on a même cueillis des petites graines anticontispation ... oui car mes problèmes n'ont pas disparu depuis 40 jours... mais bon on commence à avoir l'habitude ... )

Mossy forest  

Du coup... ben balade bof car nous sommes parqués dans des espaces dédiés mais c'est le prix à payer pour conserver les lieux ... un mal pour un GROS bien finalement.

Ensuite direction une ferme à papillons ... alors l'espace papillon très beau malheureusement pourquoi sont ils venu mettre en plus un kangourou et un raton laveur ( entre autre ) aucun intérêt... l'espace papillon très grand très fleuri très beau et le reste nul. Bon passons ... ils veulent faire du show pour les touristes je pense.

Petit papillon ... enfin énorme papillon !!  

Ensuite direction une plantation de fraise, oui car en Malaisie c'est très rare et les Cameron sont un lieu ou leur culture est possible. Et le prix s'en fait ressentir (plus de 12 euros le kilos) ... surtout pour les locaux. Déjà cher pour nous alors pour eux ... on déguste un milkshake à la fraise délicieux et nous finissons la journée par un musée ( histoire de la vallée ), un marché aux fruits un temple bouddhiste chinois ( très beau mais on a mangé une énorme averse inopinée ).

Petit local tea à gauche et lunch du midi à droite  : Honey chicken !

Bref une journée BIEN remplie... et on s'est tellement régalé hier soir que : retour à l'indien !!

PS : Première boulette de ma part ... en voulait embêter Nico... j'ai fais ( sans faire exprès bien sur ) tomber ses lunettes à plusieurs mètres plus bas du point d'observation des plantations de thé OUPS ! Maintenant il va falloir en trouver une autre paire... ( heureusement 4 euros chez H et M ).

29

Nous avons quitté les Camerons pour arriver 3 jours sur Kuala Lumpur capital de la Malaisie. Gros changement de décors après 4h de bus. On arrive dans une station de bus au milieu des buildings, de grosses route passent à travers la ville les voitures y roulent très vite. Nous avons 2km à faire pour rejoindre notre guesthouse et clairement en dehors de l’hypercentre la ville n’est pas très bien adapté aux piétons.

Batu caves 

Chambre très simple. Le stricte minimum … mais à 14 euros la nuit dans le centre et en pleine capitale on va pas faire les difficiles …

C’est simple sur ces 3 jours tout les jours des averses à partir de 17h… et les averses en Malaisie c’est quelque chose. Heureusement équipé de nos Kaway rien ne nous arrête.

On flane, part à la rencontre de Mall immense digne des states, on part voir les immenses petronas twin tower ( vertigineux ), on mange dans des food corners immense ( grosse grosse influence indienne) et surtout on se permets l’excès 2 soirs d’affilés ( tellement cela nous a plu ) de boire un verre dans deux des skybars les plus populaires de la ville et c’est à couper le souffle.

Une après midi a été un peu compliquée ( à cause de la météo ) du coup Nico en a profité pour regarder le match Angleterre/NZL. Lucky … Et puis nous avons eu la chance de pouvoir faire les BATU caves ) 30 minutes de train de KL. Très sympa … immense statue … beau panoramas et des vingtaines de singes un peu partout. A voir impérativement en Malaisie.

KL 

Bref KL très propre comparé à sa voisine Jakarta rien à voir ! Nous avons bien aimé malgré la grosse pollution quand même … même si c’est incomparable à Jakarta.

Nous prenons de plus en plus conscience que la Malaisie est un melting pot impressionnant de culture chinoise, indienne, malienne, britannique … toutes les religions sont représentés et parfois dans une même rue !! ( mosquée, église, temple hindouiste se retrouvent assez aisément cote à cote dans une même rue ) et c’est beau !!! Tout cela dans un calme harmonieux.

Bref KL impressionnant… mention spéciale aux skybars ;)


Nous prenons le bus ( 2H ) direction Malacca !! Autre ville très connue de Malaisie mais beaucoup plus calme !

30
30
Publié le 29 octobre 2019

Nous arrivons dans la petite ville de Malacca, en pleine période de vacances ici. D'où une affluence assez importante au centre ville.

Bien placés, à 2 pas du vieux centre, et proche des rues les plus animées, nous ne ferons qu'un court arrêt dans cet endroit surprenant !

Fidèle au pays, la ville est marquée historiquement d'une richesse culturelle mélangée et diversifiée: on retrouve ici des vestiges des anciens colonisateurs Portugais (le nom Malacca est d'ailleurs Portugais), Hollandais, Britanniques, mais également une forte présence Indienne.

Après nous être installés dans notre auberge en milieu d'après-midi (avec au passage un accueil un peu froid et une population assez vieille contrairement aux autres auberges que nous avons fait), nous longeons le bord de la rivière passant au milieu de la ville pour nous rendre vers le vieux centre.

Architecturalement surprenant ! plusieurs bâtisses couleurs orangées-rouges, des ruines d'anciens forts et portes des colonisateurs... et le plus drôle, les petits tricycles ornés de personnages de mangas et autres bandes dessinés accompagnés de musiques assez psychédéliques. A voir 😀

Les tuks tues psychédéliques.  

Nico s'accorde une petite pause dans l'après-midi pour regarder la demi-finale de la coupe du monde de Rugby.

Petite balade en ville vers le port sur le soir. Nous espérions y voir une mosquée en bord de mer, éclairée la nuit, mais nous arrivons un peu tard pour passer sur la jetée où elle est visible. Petit arrêt dans un Hall, puis nous allons ce soir dans un marché de nuit uniquement ouvert de nuit, et particulièrement fréquenté en ces jours de vacances ! on y déguste une petite brochette sur les stand de street food, avant de rejoindre un restaurant Pakistanais très réputé dans la ville (et où il y a ééééénormément de monde). Un peu la galère pour s'asseoir, c'est au premier qui trouve une chaise libre de s'asseoir.

Des ruines datant de 1540 

Après une longue attente, nous dégustons les meilleurs Nans de notre vie, Miam !

Le lendemain promenade tranquillou, nous avons un bus assez tôt en début d'aprem.

Malacca view 

Nous testons un autre Restaurant Indiens très appréciés des locaux. on y mange de succulents plats différents selon l'heure (pas de Nans ni de tandoori à l'heure où nous sommes arrivés), nous avons droit à plusieurs mets accompagnés de riz et légumes. Les locaux mangent avec les doigts, nous nous tenons à nos habitudes occidentales et à la fourchette haha. C'était un délice ! un des meilleurs restos que nous avons fait dans le pays, et pour seulement 5 Euros en tout pour 2, alors que nous avions eu peine à finir nos "assiettes" (la nourriture est servie dans des feuilles de bananiers).

Malacca valait le détour, avec le recul nous serions bien restés un peu plus.

Maintenant bus Direction Singapour !


Bye bye Malacca !  
31
31
Publié le 31 octobre 2019

Départ de Malacca en bus en milieu d'après-midi pour la riche Singapour. Nous ne savions auparavant pas énormément de choses sur cette cité-Etat, qui s'avère pleine de surprises !

Les premiers contacts ...  

Ville réputée la plus chère du monde, Singapour est indépendante depuis à peine un peu plus de 50 ans. On y retrouve une richesse et un mélange culturel similaire à la Malaisie. Une différence: c'est très riche ! Grâce à son port à la situation exceptionnelle, la ville s'est très vite développée. Nous apprendrons plus tard que le nom est donné par son fondateur Britannique, Sir Raffles, suite à la rencontre d'un lion, que les anciens de Singapour très travailleurs ayant participé au développement de la ville s'inquiètent du laisser aller de la nouvelle génération "Jeunesse dorée". Ah, et la langue officielle ici c'est... l'anglais !

Vue du Marina Bay  

Une seule mauvaise aventure: notre arrivée par la frontière terrestre.. La compagnie de bus que nous avons pris n'avait pas de super notes sur internet mais on se disait que jusque-là on n'avait pas eu de soucis (c'est beau d'être naïf haha). 4h de trajet initialement prévu, nous en avons mis finalement 2 de plus (3 si on compte par la suite le passage à l'immigration). 2 arrêts coup sur coup, le 1er sans encombres pour la sortie de Malaisie, le bus nous récupère avant un 2ème stop pour l'entrée officielle dans Singapour. Le passage est beaucoup plus long que prévu pour les étrangers, non-résidents et non travailleurs de la ville. Les autres passent assez rapidement. ( de plus initialement nous nous étions trompé de file ... 30 minutes de perdu bêtement, en même temps ... ce n'était pas très clair ! )

Balade Balade et Balade ( 30km en 2 jours )  

A notre sortie... tadaaa !! le bus est reparti sans nous, on était certainement pas assez rapides pour les autres locaux et le chauffeur, dommage pour nous la ville est à plus de 20 Km... ! Les nerfs commencent sérieusement à me monter à ce moment, d'autant que nous devions arriver à notre hôtel avant la fermeture de la réception à 22h, et à cause des retards il est pas loin de 23h ! Heureusement, Nico prends les choses en main pour me calmer et trouver une solution. On comprends en se renseignant auprès d'autres voyageurs que nous ne sommes pas les seuls à nous faire abandonner par notre bus, et on demande à un autre chauffeur de nous amener en ville. On arrive même à capter internet ( grâce à une très gentille dame dans le bus qui nous a partagé sa connexion ... ) pour recevoir les instruction de l'hôtel pour rentrer... OUF 😀

Garden by the bay  

Super bien placés, dans des lits-capsules finalement très cocons et agréables. On prend le temps d'aller boire une bière pour se soulager de ces déboires avec un bon Burger. Bon, niveau tarif on va pas se mentir: ça pique par rapport à nos dernières habitudes (quasi 50 euros là).

Le lendemain, longue balade pour découvrir la ville qui se fait très bien à pied. Le chemin est très agréable et on se sent vraiment dans un univers complètement à part du reste de l'Asie du sud-est. On trouve quelques similitude avec New-York, entre Gratte-ciels imposants, malls immenses avec boutiques de luxe et vues sur une Bay impressionnante. Passage près de l'impressionnant Marina Bay Sands, Hotel immense sur 3 tours, qui a la particularité d'avoir une piscine à débordement de 150m sur son toit, la plus grande du monde et qui offre un panorama uniquement avec d'un côté le port et de l'autre la ville séparée par la Bay. Réservée uniquement aux Guest de l'Hôtel, mais on se permet de gruger un passage pour aller tout en haut pour un accès à la vue. ( astuce en passant par la tour 1 : 0 dollars à payer !! contre 20 dollars sur la tour 3 )

By night ! 

Direction ensuite vers le Raffles Hôtel, emblématique car luxueux et existant depuis la création de Singapour, et qui porte le nom de son créateur. Nous continuons la balade vers la Bay qui offre un spectacle encore plus beau de nuit, puis nous retournons derrière le Marina Bay où se trouve le garden Bay, des arbres artificiels, ornés de lumières pendant un spectacles de nuit. Très beau !

On fini par manger quelques mets du supermarché le soir au retour (eh oui pas le choix, le budget est plus dur à tenir).

Sentosa Island 

Le jour d'après, nous allons sur l'île de Sentosa au Sud. Nous avions vu qu'il y avait des piscines publiques gratuites mais assez éloignés de notre emplacement. Finalement ce sera la plage ! Ce n'est pas la saison, et Singapour n'est pas réputé pour les plages, mais il fait trèèèès chaud ici. Un petit plouf ne fait pas de mal.

Pour rejoindre le bout de l'île où il y a la plage, la balade est très agréable. Pas mal d'attractions (dont Univeral Studio) et chemins accompagné de musiques. De quoi s'occuper plusieurs jours si on vient avec un plus gros budget.

Passage par Chinatown en rentrant le soir et petite pause thé à l'Hôtel, avant de repartir flâner vers la Bay et le Mall situé juste à côté du Marina Bay. Surprise, nous arrivons au moment d'un spectacle de Fontaines, magnifique. Il y a vraiment des moyens ici ! Petit arrêt street food pour se délecter de quelques Buns au retour.

Nous reviendrons .... <3 

Derniers instants ici, nous avons eu un petit coup de coeur pour Singapour ! Nous reviendrons sûrement nous faire un kif avec un plus gros budget pour loger au Marina Bay et profiter de son unique piscine, ainsi que des autres attractions de la ville (Universal notamment), que l'on ne peut s'offrir avec un budget quotidien de Road Trip 😀

Départ en Avion demain pour Bornéo et Kuching !

32

Aujourd'hui direction le magnifique aéroport de Singapour (considéré comme l'un des meilleurs du monde), une ambiance zen et moderne y règne, dans la lignée de ce qu'on a vu de la ville. Direction Bornéo, et la 2ème partie de notre passage en Malaisie !

L'île est partagée en 2 entre une partie Indonésienne et la partie Malaisienne. Nous atterrissons dans la capitale de la région Sarawak, Kuching, au Sud avant de remonter vers le Nord.

On sent de suite un monde d'écart avec Singapour, même si c'est beaucoup plus développé que ce que nous avions imaginé. Un taxi pour nous amener à notre Homestay, a quelques kilomètres, situé dans la ville en début d'après-midi, avant d'aller découvrir les lieux.

Festival de Kuching ( on sait pas trop pourquoi d'ailleurs ... ) notre hôte nous a expliqué juste une occasion de faire la fête . 

Nous remontons à pied la rue amenant vers le centre. Nous croisons peu de touristes (quelques uns quand même), on remarque que les locaux sont un peu moins habitués à en voir. Où peut-être est-ce parce que nous ne sommes plus dans la saison touristiques (Notre taxi de l'aéroport nous a par ailleurs confié qu'en ce moment il pleuvait au moins une fois par jour).

Port Magherita 

La ville est plutôt agréable et les gens très gentils. Nous sommes en période de festival, il y a donc pas mal d'animation au centre-ville (des stands de nourritures locales, podium pour des petits concerts, et également des courses en bateaux sur lesquels les compétiteurs sont par équipe de 10-15). Le paysage du centre assez atypique, avec une séparation par une rivière, une grande mosquée au bord de cette rivière, et un pont reliant vers un grand bâtiment administratif et un château. Nous avons également dégusté un excellent Indien (oui encore un 😀).

Nous allons vers un "orchidées Park" qui nous a été évoqué par une personne de la Homestay, mais sans trop d'intérêt, Avant de finir la soirée à notre logement: demain on se lève tôt !

Ne pas tomber ne pas tomber ...  

Réveil à 6h pour un rapide petit déjeuner, avant de prendre le bus pour le Parc Bako, réputé pour héberger des singes nasiques (avec une sorte de bite à la place du pif haha). Le bus nous dépose à un arrêt pour acheter les billets d'entrée du parc (Taxes + bateau). Le bateau nous amène ensuite au parc, le paysage sur la route est déjà magnifique, et on se croirait débouler un fleuve amazone. On croise les doigts pour ne pas tomber dans cette eau Marron !

Arrivée en bord de plage aux alentour de 10h, nous ne serons récupérés qu'à 15h. Le lieu est sauvage et pour le mieux préservé, c'est l'avantage de payer des taxes et que le tourisme y soit autant régulé.

Nos premiers nasiques de loin à gauche et des cochons sauvages 

Le parc est parsemé d'une dizaine de chemins de Trail, plus ou moins longs selon les goûts de chacun. Nous prenons les infos auprès du centre et des seuls bâtiment du coin avant de partir à l'aventure. Très chanceux, nous croisons dès le début les fameux singes ! Ils sont plus gros que l'on aurait cru ! très timides comparés aux autres macaques présents sur l'île, qui volent tous ce qui se mange et n'hésitent pas à piquer dans les assiettes des visiteurs (on a eu plusieurs exemples en live).

Trail : arrivée sur la plage 

Nous croiserons également des cochons moustachus (oui oui) quelques lézards, serpents et... beaucoup de moustiques ! heureusement qu'on avait pris du répulsif 😀

Les chemins sont bien balisés et faciles à suivre. nous n'avons de toute façon pas envie de nous en détourner, vus les panneaux de dangers et de possibilités de croiser des crocodiles !

Nous repartons comme prévu vers les 15h pour le retour.

Le soir, petite dégustation à Kuching de mets dans un restaurants local, servant des plats indigène typiques. on ne sait pas tout ce qu'on mange, à base de Bambou, d'épices de poulets, mais c'est très bon.

Au retour on s'arrête acheter un Kek Lapis (gâteau multicolore typique de Bornéo), que l'on prend avec un petit thé.

Nous restons encore cette nuit et la prochaine, demain nous iront voir les Orang-outan du parc Semenggoh.

Notre belle rencontre de la journée !! Si près !!!
Bye bye Bako ! ( oui oui j'ai oublié le N ) 
33
33
Publié le 5 novembre 2019

Petite Grasse matinée aujourd'hui (eh oui il en faut bien une de temps en temps !), nous profitons juste du petit déjeuner servi par la femme du proprio, avec au passage d'excellents beignets. Des petits pots de nouilles pour le repas midi.


L'après-midi direction le Wild Life Center de Semenggoh, une réserve naturelle de 600 hectares à 20 kilomètres au Sud de Kuching. Celle-ci est très connue dans le pays (et même ailleurs), elle accueille et protège 26 Orang-Outans. Encore une espèce en voie de disparition...

Nous sommes en tout cas séduits par l'idée que ces animaux soient préservés dans leur espace naturel et non pas dans des cages. Contre-partie de cette préservation: il n'est pas toujours possible de voir les singes lors de la visite, cela dépend s'ils ont envie de se pointer ou pas (on croise donc les doigts). Nous avons lu des témoignages de gens qui revenaient bredouille.

Voir un animal dans son habitat naturel ... cela n'a pas de prix ... mais de plus en plus rare malheureusement !  

2 repas servit par jour, à 9h et 15h, durant lesquels les rangers appellent les animaux et leur donnent à manger uniquement s'il sont présents. Nous espérons voir Ritchie, le boss Orran-Outan de 38 ans, le plus costaud de tous ici !

Après avoir rejoins dans le parc l'endroit prévu pour les repas, ainsi qu'un groupe d'une 20aine d'autres personnes, les rangers donnent les instructions de sécurité en présence des animaux, et en cas d'attaques (oui oui ça peut arriver, surtout avec Ritchie). Ils commencent ensuite à pousser des cris à la Tarzan pour appel. C'est le signal que c'est l'heure de la tambouille ! Nous voyons dès le départ au loin quelques arbres bouger, et nous savons que nous aurons la chance d'en voir aujourd'hui 😀

2 premiers frères d'une 10aines d'année se manifestent, et nous profitons de leur petites gambades pendant que les ranger leur donnent des bananes et noix de coco (Ils sont pas là pour nos beaux yeux !).

Ils sont très drôles à voir, surtout leur manière de se déplacer dans les arbres, autant avec les bras qu'avec les jambes, et aussi leur façon d'ouvrir les coco en les cognant contre un arbre (on est content que ce ne soit pas notre tête à la place). Une femelle plus vieille apparaît ensuite, puis nous verrons après une mère avec son enfant de 3 ans. On comprends que l'espèce est dure à maintenir puisque les mères gardent longtemps leur petits incapables de survivre tout seul jusqu'à 7 ans.

Il est 16h et quelques: le parc va fermer. Il est en effet encore tôt, mais les rangers limitent le contact avec l'être humain pour le bien-être des animaux.

Nous sortons et faisons la connaissance du autre bacpackeuse Barcelonaise très sympas et sa mère, avec qui nous partageons un taxi, pas de bus ou d'autres moyens de transport dans le coin. Nous échangeons sur nos voyages et bons plans à venir (pour les Philippines notamment où nous serons dans moins de 10 jours). On se rend compte d'ailleurs dans la discussion que pour la suite du voyage à Bornéo, un avion aurait été plus pratique que le bus que nous avons choisit (on croyait pas si bien dire à ce moment !)

Retour à la Homestay pour un petit thé, avant de ressortir manger à l'indien où nous sommes allés le premier jour pour y tester d'autres plats excellents.

Dodo tôt, le lendemain le bus part à 7h30.

Toute petite escale sur Miri ... peu de photos la fatigue ayant pris le dessus. 

Réveil vers les 6h pour profiter une dernière fois du petit-déjeuner de la maison, puis taxi direction la station pour un loooooooog trajet. 15h prévue initialement, pour arriver en fin de soirée à la Ville de Miri 800km plus au Nord. Les routes s'avèrent finalement beaucoup plus compliquées que prévu: le bus roule la plupart du temps à 30km/h... On aurait vraiment dû prendre l'avion haha. c'est long et fatigant, d'ailleurs nous sommes les seuls occidentaux.

Nous arriverons finalement avec 4 heures de retard à la station terminale. Un local nous propose pour pas si cher de nous amener en ville à notre Hôtel, où malgré l'heure tardive la petite sonnerie sera entendue par la personne à l'accueil (qui dort par chance juste à côté).

Petite douche et dodo, nous sommes épuisés, donc demain ça sera aussi grasse mat' avant le départ pour le Brunéi 😀

34

Aujourd'hui direction le Brunéi !

Pas prévu initialement dans le programme, mais puisque nous refusions de prendre des avions internes dans Bornéo, l'escale dans ce petit pays de 500 000 habitant était inévitable. Et on ne va pas se mentir, l'idée de faire un pays de plus nous bottait bien 😀

Salut le Brunei !  

Bus en milieu d'après-midi, puis passage éclair aux douanes avant d'arriver en fin de journée devant notre Hôtel en bord de quai dans la capitale, Bandar Seri Begawan. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'on a été surpris !

Nous ne connaissions pas grand chose (pour ne pas dire rien du tout) du pays, et découvrons en nous renseignant à notre arrivée que le Brunéi est un Sultanat, avec à sa tête un Sultan qui a repris la succession depuis plus de 50 ans, qui a tout les pouvoirs.... et tout l'argent du pays ! Le pays a des indicateurs de richesse qui en font un des plus riches d'Asie grâce notamment au pétrole. Surprenant car en arrivant nous n'avons pas trouvé que le pays semblait beaucoup plus développé que la Malaisie, les bâtiments sont pour la plupart plutôt vieillissants, les transports en bus mal foutus et peu confortables... Il semble que le Sultan s'en mette plein les poches et ne soit pas très partageur avec ses compatriotes... Il est en effet une des plus grosses fortunes du monde, et manifeste une pointe de mégalomanie: un palais qui a couté plus de 1 milliard, 5000 voitures de luxes, des avions avec intérieur orné d'or, proprio de palaces un peu partout dans le monde (dont le plazza athénée et le Meurice à Paris, rien que ça !). Bref, on est écœurés d'un tel égoïsme quand on voit que le reste du pays ne profite pas du tout de ses richesses.

Le tourisme ici n'est pas très développé: peu d'occidentaux, et pas grand monde dans les rues.

Nous prenons quand même le temps de tenter une balade en ville, mais les routes sont peu pratiques si on est à pied. Nous passons devant 2 mosquées assez magnifiques et très grandes (il y a au moins de l'argent pour ces bâtiments). L'expérience du bus pour revenir sur nos pas est assez difficile: pas vraiment d'explications ou de cartes pour se repérer sur le réseau, et les locaux ne parlent pas beaucoup anglais...

Des mosquées des mosquées et encore des mosquées ...  

Nous arrivons malgré tout à nous faire amener à un petit parc très sympa pour faire un petit tour à pied.

Retour ensuite vers notre Hôtel. Pas grand chose à faire malheureusement, surtout le soir. Les règles sont assez strictes ici, et ça se ressent sur la vie des gens. Pas d'alcool, pas de bars, pas vraiment d'animation ni de lieux à voir en soirée. c'est assez mort !

Vraiment dommage que le l'argent ne soit pas partagée et plus investit dans le développement du pays, il en aurait bien besoin !

Bye Bye ...  

Le pays n'étant pas bien grand, nous ne nous attarderont pas, demain direction Kota Kinabalu !

35

Nous nous hâtons de quitter le Brunéi, pour lequel nous n'avons pas eu de coup de coeur (c'est le moins qu'on puisse dire !).

Départ en bus pour rejoindre un terminal des ferry, bateau pour l'île malaisienne de Labuan, avant de reprendre un ferry de 3h30 ( j'ai été malade tout le long d'ailleurs ... une horreur ... aucune stabilité et très très vieux bateau )

River cruise  


Quelques dernières expériences traumatisantes avant de quitter le pays: le guichet des ferries qui nous demande 34 dollars, et pas moyens de pays en carte ni retirer dans le coin... heureusement on a réussi à réunir pile la somme demandée en faisant un échange avec des ringgit malaisienne pour prendre le seul bateau disponible... il était hors de question de rester un jour de plus ici !

Deuxième contretemps au passage de douane, où on a faillit nous prendre le zippo Hard rock qu'on avait acheté à Singapour. ça passe dans tout les aéroports du monde, mais là dans un trou à rat avec une douane qui regarde à peine nos sacs, on nous emmerde ! Bref, on finit par nous laisser passer, adieu le Brunéi !

Des petits macaques au bord de l'eau 

Arrivée en fin d'après midi à Kota Kinabalu, la capitale de Sabah (région Nord de Bornéo). Ville en soit sans grand intérêt. Anciennement Britannique et détruite pendant la guerre, elle est aujourd'hui entièrement bétonnée et sans réelle patrimoine historique du coup. Mais c'est un passage obligé pour profiter de toutes les choses à voir autour dans la région, dont le fameux mont Kinabalu (plus au sommet de Malaisie). que nous ne ferons malgré tout pas vu le prix exorbitant de l'excursion (plus de 200 euros par personne).

Nos amis Nasiques ! 

Nous prenons une journée libre dans la ville pour nous reposer, les derniers transports ont été éprouvants. on en profite pour dormir et prendre soin de nous: passage au coiffeur puis Barbier pour Nico, et esthéticienne pour moi 😀 On retrouve une ville assez agitée (plus de 500 000 habitants ici quand même).

Et salut toi !  

Petit repas dans un resto café le soir avant de rejoindre notre hôtel, nous dormons dans un dortoir 2 nuits pour rattraper un peu de budget perdu au Brunéi.

Le lendemain, nous avons pris une petite excursion pour aller sur la river Cruise à Kilias, l'occasion de revoir nos amis les singes nasiques en liberté.

Très compliqué de se déplacer et de programmer des visites sans excursions ici, nous avons donc dû faire des choix on ne peut pas tout voir !

A table !  

Départ en début d'après-midi, 2 heures de trajets pour arriver à la rivière. Petit thé et gouter en arrivant, puis nous montons sur un petit bateau pour observer les singes en bord de rivière. Nous en voyons assez rapidement plusieurs, dont des familles Entières. C'est très agréable de les voir en parfaite liberté (beaucoup mieux que s'il était dans un zoo !).

Retour à quai ensuite pour profiter d'un bon dîner malaisien, puis retour de nuit sur le bateau de nuit pour observer les lucioles. Pas grand intérêt sur cette partie, c'était quand même sympatoches de les observer dans les arbres, comme si c'était des guirlandes à Noel.

Retour sur Kota Kinabalu vers 21h, ce soir nous dormons dans des sortes de capsules venues de l'espace, plutôt marrant, et l'hôtel et assez agréable !

Plus que 3 jours sur Bornéo !

36

2 derniers jours à Bornéo, cela fait 2 mois que nous avons démarré notre voyage . On se permet un petit plaisir pour fêter cela: une petite nuit au Hilton de Kota Kinabalu, et on explose au passage le budget haha.Les Hôtels de luxe ici sont moins inaccessibles qu’en France et plus abordables (même s’il faut reconaître que la qualité des prestations n’est pas à la même hauteurs), donc c’est le moment d’en profiter.

Hilton Suite !  

Petite piscine sur le toit et belle chambre avec un matelas bien moelleux: on retrouve le goût du confort, et quand c’est rare, c’est d’autant plus jouissif :)


Nous avons également droit a un buffet ééééénorme pour le petit déjeuner avec un large choix de mets. Je pense que c’est le plus gros buffet déjeuner que nous avons fait de notre vie tant il y a de choses différentes. Un dernier Resto Malais pour profiter une dernière fois de plats du pays. 2 dernières journées tranquilles donc, durant lesquelles on peut se poser pour faire le point sur le voyage, et préparer la suite de nos aventures.

Nous retiendrons de la Malaisie sa richesse culturelle tant par les gens qui la peuplent (chinois, malais, indiens, etc.) que la variété culinaire qu’on y trouve grâce à ce mélange (cela nous a fait du bien de manger plus varié qu’en Indonésie où beaucoup de plats se ressemblaient !). Egalement la gentillesse des gens, moins marquée qu’en Indonésie mais tout de même très agréable. Nous ne nous sommes pas senti une fois en insécurité ou mal à l’aise, on finissait même par leur faire confiance les yeux fermés. Le pays est malgré tout un des plus riches d’Asie du Sud-Est, nous ne pensions pas que cela serait autant marqué par rapport à l’Indonésie.

Côté Bornéo, l’expérience aura été un peu plus compliqué, de par la difficulté à se déplacer sur ce territoire et à s’organiser. Des déplacements parfois très longs en bus (beaucoup plus d’ailleurs que le temps prévu par les compagnies !), très peu d’informations en amont sur les moyens d’atteindre les points voir, et surtout très peu de points d’intérêts à voir par soi-même sans passer par des excursions plutôt couteuses.


Les 10 jours (et notre budget de backpackers) étaient un peu trop faibles pour profiter pleinement de la région… Avec le recul, nous aurions passé tout notre temps dans le Sud autour de Kuching. Si nous revenons, ce sera avec plus de sous et de temps pour profiter davantage des excursions. Ah et sûrement moins de trajets en bus aussi :)


Maintenant, départ pour les Philippines !

37

Aujourd’hui départ à l’aéroport de Kota Kinabalu, direction Manille !

Juste une petite frayeur au moment de laisser nos bagages au comptoir: on n’avait pas prévu qu’il était formellement obligatoire et demandé par les hôtesses d’accueil de disposer d’un billet retour, pour preuve de départ du pays. Nous avions vu ce type de demande pour les autres pays, mais cela ne nous avait pas été exigé donc on ne s’était pas affolé, se disant qu’on prendrait le billet plus tard… Après quelques galères d’internet, nous achetons rapidement nos tickets de départ pour embarquer.

Retour de la binôme et de Flo Flo !  

Arrivés à Manille aux alentours de 22h, nous avons le plaisir de retrouver 2 amis, Marie et Flo, qui feront un petit bout de chemin (15 jours) avec nous. Cela fait du bien de voir des têtes connues :)

Balade dans le vieux Manille  

Les Philippines, anciennes colonies, sont très hispanisées et cela se ressent dès notre arrivée à l’aéroport (la monnaie et le Peso, tout les noms sont hispaniques, style Puerto Princesa, San José, etc. Et les gens ont des têtes assez typées, limite comme des mexicains). On remarque déjà que le décor est différent du reste de l’Asie ici. Une autre chose qui nous marque: les bouchons à Manille ! 1h pour faire moins de 10 Km le soir à 22h passées ! Marie qui est arrivée un peu avant nous en pleine heure de pointe a mis presque 2h…

Jeepney !  

Arrivés dans notre logement, un appartement dans une résidence sécurisée (2 passages avec des gardes partout, on se demande si nous sommes VIP ou si le quartier est craignoss haha). Un petit tour à un marché chinois (où le marchand nous offre au passage un verre de Bourbon), pour acheter des plats rapides à manger, puis dodo pour visiter Manille le lendemain.

Pas grand chose à voir dans la ville, très peu praticable à pied et le trafic est assez pesant… mais nous étions prévénu ! Manille est juste un point d’arrivée. Nous allons voir Fort Santiago, des ruines vestiges de l’ancienne colonie, et des restes de cachots utilisés par les Japonais pendant la guerre. Nous apprenons que le martyr-icône de la ville est Alzar, un colon hispanique célèbre notamment pour ces nombreux talents: parlait une 2Oaine de langues, et maitrisait un nombre de disciplines incalculable à seulement 35 ans: Sculture, diverses sciences, musique, politique etc. On se demande même si ce n’est pas un poil exagéré… toujours est-il qu’il semble avoir fait des jaloux car mort exécuté !

Vieille église !  

Un guide nous fait une petite visite en tuk-tuk du « coin touristique » (entre guillemets, car pas vraiment touristique !).


On galère a trouvé une wifi pour prendre un taxi (ils sont assez radin de la wifi ici !) puis nous nous rendons au terminal des bus de nuit, direction Banaue au Nord du Pays dans la région du Luzon.