Carnet de voyage

Voyage au pays des Caribous

8 étapes
4 commentaires
8
Partie pour un échange étudiant dans une université québécoise, j'en ai profité pour voyager les week-ends et pendant les vacances. Cela se faisait en fonction des personnes que je rencontrais !
Août 2016
18 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

Je suis arrivée à Montréal le 19 août exactement, par une chaleur d'environ 32° à laquelle je ne m'attendais pas forcément. N'ayant pas énormément de place dans ma valise, je n'avais même pas prévu un short, privilégiant davantage les pulls pour l'hiver, ce fût l'un de mes premiers achats là bas. Eh oui autant l'hiver est froid, mais l'été est un vrai été!

J'ai été logée à Montréal par des amis de mon oncle, ce qui a facilité la découverte de la ville et réduit les dépenses. Pour absorber le décalage horaire, rien de tel qu'un verre en terrasse, lutter contre la fatigue pour se coucher le plus tard possible et être efficace le lendemain sans être trop décalé, c'est la petite astuce.

Parc Outremont
Parc Outremont
Parc Outremont  et vue de la tour de l'horloge sur le vieux port

La ville de Montréal m'a étonné, car bien qu'étant une grande ville de plus d'1,5 millions d'habitants, il fait bon à y vivre, entre autre parce que cette ville est étalée avec beaucoup de petits parc et au bord du Saint Laurent. Quand on y est on ne se croit pas dans une aussi grande ville, on ne s'y sent pas oppressé.


Le coin le plus touristique de cette ville est certainement Le Vieux Montréal, où l'été il y a beaucoup d'attractions en plein air (tyrolienne, pédalo, rosalie, plage,...).

La terrasse de l'observatoire du Mont Royal est un autre point incontournable à Montréal. Elle offre une vue imprenable sur la ville. Y monter donne l'occasion de se promener dans le parc du Mont Royal et croiser de nombreux écureuils !

Terrasse du Mont Royal 
2

Sherbrooke était la ville où j'étais à l'université. Pour dire vrai, ce n'est pas une ville très attractive mais elle n'est qu'à 1h30 de Montréal, ce qui est plaisant si on veut y passer un week-end. Hormis la ville qui n'est pas spécialement attrayante, l'université, elle, l'est beaucoup plus, et propose de nombreuses activités selon la saison.

Les plus belles randonnées sont à faire en automne, pendant la période des arbres en couleurs. Le Mont Orford en est un bel exemple, durant un petit mois, appelé le mois de "la flambée des couleurs" ,des animations au mont sont proposées. J'ai pu y aller tout un week-end pour profiter de ces beaux points de vue et faire des randonnées. Le clou du spectacle est lorsqu'on arrive sur un point de vue après avoir marché quelques temps en forêt où on ne voyait encore le paysage. Le plus marquant, et qui ne ressort pas toujours sur les photos, est la couleur des arbres qui se reflète sur les lacs.

alentours du Mont Orford 
3

J'ai eu l'occasion de visiter deux fois la ville de Québec, une fois à la fin de l'été et une fois juste avant le grand hiver. Cette ville m'a surprise par son authenticité car c'est une grande ville mais avec tous les bons côtés d'une petite. Cette authenticité se ressent notamment dans le Vieux Québec, coin très touristique, mais où on est paisible.

Château Frontenac  et Vieux Québec

Le château Frontenac, avec la citadelle, ou encore les plaines d'Abraham, sont les lieux les plus populaires de la ville, et qui offrent aussi une très belle vue sur le Saint Laurent.

Non loin de la ville, se trouve les chutes de Montmorency, qui sont certes moins impressionnantes que les chutes de Niagara, mais plus haute!

Chutes de Montmorency 

Début septembre représentait aussi la période d'ouverture du championnat de football universitaire canadien, ce week-end là était alors le match Université Laval (l'université de Québec) face aux Carabins de Montréal. Il s'agit de la plus grande rivalité des universités du Québec. L'ambiance était au rendez-vous, bien qu'étant un match universitaire, le stade de 12 000 places était plein!

Université Laval VS Carabins de Montréal 
4

Nous sommes partis à cinq pour randonner dans les White Mountains, et notamment aller jusqu'au mont Lafayette. Nous avons campés sur deux jours, ce qui est préférable car l'ascension est longue si on veut tenir le week-end entier. Mais attention, bien qu'étant à la mi-septembre et faisant beau la journée, les nuits sont très fraîches, et spécialement en altitude, nous l'avons senti passer !

Devise de l'Etat du New Hampshire "Live free or die" 

La randonnée était très sympathique, on rencontre des personnes en marchant, ce qui est agréable. A chaque sommet, la vue est différente, on a l'impression de dominer le parc. A la nuit tombante, nous avons installé notre tente dans un camp et allumé notre feu tels des vrais Robinson Crusoé pour faire cuire nos spaghettis. Le camping est autorisé dans les endroits appropriés mais il est déconseillé sur le reste des sentiers, déjà car ce n'est pas pratique car cela est en pente et puis parce que le garde forestier à l'entrée du parc nous à quand même dit "faites attention aux ours, ne laissez pas votre vaisselle à l'intérieur de la tente, autant lui laisser à l'extérieur, comme ça il vous laisse tranquille" très rassurant !

Le Mont Flume et le Mont Liberty 
5

Partie avec neuf camarades de ma résidence, nous avons décidé de passer une semaine autour du lac Saint Jean, rien de tel pour passer sa semaine de vacances. Nous logions à la ville de Saguenay, qui est certainement la plus grande ville des environs car cette région commence à s'éloigner des métropoles québécoises, tout à fait ce que nous recherchions!

Notre première virée fût autour du lac, en passant d'abord par la pointe de Chambord, au bord du lac, sur une petite plage de galets. Nous avons continué par la visite du village historique de Val Jalbert avec sa cascade et ses 267 marches. Nous prenons alors de la hauteur et une belle vue sur le lac grâce aux belvédères. PHOTOS VILLAGE, cascade si belle et vue du haut.

Village historique de Val Jalbert 

Notre seconde excursion s'est faite vers la ville de Tadoussac, très convoitée pendant la période estivale pour admirer les fameuses baleines. Nous, nous étions déjà mi-octobre et n'avons pas pu aller voir les baleines qui commençaient à repartir, mais les paysages ont comblé ce manque. Nous en avons alors profité pour faire des balades autour de la ville, où l'on surplombait le Saint Laurent et des forêts arborées de jaune qui commençaient à perdre leurs feuilles!

Baie de Tadoussac 

Et ne pas oublier se s'arrêter dans un petit café de la ville, très sympathique, où l'on peut boire des Caribous chaud, boisson atypique qui ressemble à notre vin chaud en France, mais version canadienne et qui comme son nom l'indique réchauffe vraiment bien !!!

Le parc national des Fjord du Saguenay est aussi un très beau parc que nous avons eu l'occasion de découvrir, même si la nuit commencée à pointer le bout de son nez. Sur la route, nous nous sommes aussi arrêtés au parc national Jacques Cartier, un peu au nord de Québec, qui est tout aussi beau!

Parc Jacques Cartier 
6

N'étant qu'à 7 heures de route de New-York, l'escapade new-yorkaise était obligatoire pour moi ! Je suis partie avec deux autres personnes via une agence de voyage, proposant le voyage en bus et l’hébergement à bas prix, parfait pour nous. Pour pouvoir visiter le maximum de lieux, je dois avouer que le week-end a été sportif, mais peu importe, il faisait un soleil magnifique pour le mois de novembre, et puis, nous étions à New York quoi !!!

Nous avons commencé par Times Square et tous ses écrans, qui laisse un peu bouche baie lorsqu'on arrive dessus et d'autant plus lorsque l'on y va de nuit. On se laisse prendre au jeu par toutes les animations présentes sur la place, on se voit alors accepter des Free Hugs des mascottes en peluche, applaudir et supporter son danseur préféré lors des duels lancés en pleine rue ou encore se poser et admirer... les panneaux publicitaires qui nous entourent et nous illuminent!

Times Square 

Pour se dépayser, rien de tel qu'un petit tour dans Central Park, où la patinoire extérieure était déjà ouverte pour l'hiver. Nous sommes retournés dans le centre de la ville en prenant la 5ème Avenue, célèbre pour ses grands magasins. Nous avons fini la journée par une balade nocturne en allant au bord de l'East River, au pied de l'Empire State Building et en repassant par Times Square, impressionnant de nuit.

Le programme du lendemain matin était de voir la Statue de la liberté. Pour cela, on nous avait donné une petite astuce qui est de prendre le ferry en direction de Staten Island, qui est lui gratuit, et où on passe à quelques mètres d'elle, ainsi que devant Ellis Island. Arrivés sur Staten Island, on découvre une belle vue sur Manhattan.

Staten Island et la patinoire de Cental Park 

Nous avons ensuite pris du bon temps dans le sud de Manhattan, en marchant vers le Brooklyn Bridge et le Manhattan Bridge, puis au centre de Wall Street et enfin vers le mémorial des attentats du 11/09. Le mémorial dégage une drôle de sensation, où un fond silencieux raisonne, même 16 ans après le drame. Juste à côté du mémorial a été construit le One World Trade Center, tout aussi impressionnant par sa hauteur.

Le One World Trade Center , le mémorial et le Pont de Brooklyn

Nous avons ensuite remonté toute l'avenue de Broadway depuis le sud de l'île vers le Rockfeller Center, où nous sommes montés sur le Top of the Rock. Sur le toit, du haut de ses 70 étages, une vue splendide nous attendait, surtout lorsque le soleil a commencé à se coucher, laissant derrière lui un magnifique ciel orange qui dominait tous ces grattes-ciel! Le soleil étant couché, nous avons pu profiter de la vue de nuit qui est tout aussi imposante. Une belle manière de finir cette excursion new-yorkaise.

Top of the Rock 
7

Je suis aussi partie avec deux autres camarades de voyage dans la capitale canadienne, qui est dans l'Ontario, état anglophone, mais où les francophones sont encore nombreux. En même temps, la ville est traversée par l'Outaouais où, l'un coté est au Québec, et l'autre en Ontario. La ville d'Ottawa est beaucoup moins attrayante côté tourisme que Montréal, Québec ou encore Toronto, mais elle est beaucoup plus enrichissante sur l'histoire du Canada.

Notre première halte était forcément au Parlement du Canada, qui se visite avec un guide. A cette époque de l'année, les pièces intérieures étaient décorées pour Noël.

Le musée canadien de l'histoire est très intéressant à visiter pour en apprendre un peu plus sur les terres canadiennes. On y découvre aussi de belles expositions, comme les totems du temps des peuples autochtones.

Totem du musée de l'histoire du Canada, les 13 écluses et le parlement

N ous avons aussi visité la fabrique de monnaie du pays, où les dollars canadiens sont fabriqués, pas cher et plaisant!

Pour se réchauffer un beau soir d'hiver, rien de mieux que l'ambiance d'un match de LNH. Il faut alors aller soutenir les Sénateurs d'Ottawa, l'équipe de la ligue national de hockey de la ville. Nous sommes allés au Canadian Tire Center pour le match face aux Hurricanes de la Caroline, gagné 2-1 par les Sénateurs.

Match de LNH 
8

Pour terminer ce carnet de voyage, un seul conseil : Ne pas hésiter à se lancer pour partir !

Mon voyage aura été une très bonne expérience et surtout de belles rencontres car je ne partais pas en excursion toujours avec les mêmes personnes. C'est donc aux périodes de Noël que mon périple se termine pour le retour en France, sous la neige et le froid canadien qui avoisine les -30°!

Montréal sous la neige 

J'ai eu la chance de pouvoir visiter quelques villes comme je vous l'ai fait découvrir ici, mais j'aimerais y retourner pour continuer ce périple. On m'a conseillé quelques villes de la même zone qui sont à découvrir, comme des villes de la côte Est des Etats-Unis, telles que Boston, Philadelphie, Baltimore et bien sûr Washington. Mais il me reste aussi des villes comme Toronto avec les chutes de Niagara que je n'est pas eu l'occasion de visiter et même pousser le périple jusqu'à Détroit ou Chicago.