Carnet de voyage

Une année en Asie du sud-est

60 étapes
46 commentaires
Une année loin de notre petit monde quotidien... Avec ce carnet nous souhaitons vous en faire profiter, par-ce-que le voyage n'est pas qu'une question de kilomètres mais aussi de partage !
Du 6 janvier au 20 décembre 2017
349 jours
Partager ce carnet de voyage
1
On est prêt ! 

Réveil de bonne heure après une courte nuit ! Merci encore à Lola et Roberto pour les croissants :) direction la gare de Montpellier où ma petite famille m'attend pour profiter des derniers câlins sur le quai.

Arrivés à Paris, nous rejoignons David le cousin de Tom qui nous fait découvrir un excellent resto Thaï, histoire de nous mettre en bouche pour la suite !

Enfin nous voilà devant notre avion et c'est parti pour Pékin et nos premières longues heures d'attente !!!

2

Après 10h dans les nuages nous voilà en Chine pour 12 heures 40 de transit, d'attente...Nous commençons par nous perdre face aux divers portiques et autres escalators. Après 10h sans nicotine et sans sommeil (ou presque) je m'etonne encore de la zénitude donc nous faisons preuve depuis Paris!! Fatigue et prudence oblige, nous dormons à tour de rôle sur les bancs des fast-food. J'envie Tom qui s'endort aussi vite qu'à son habitude pendant que je regarde mes pieds dégonfler (Maman je sais bien que tu m'avais dis de garder les bas de contention jusqu'au bout mais c'est horrible ces trucs!!!! ça m'opresse les mollets!)

Pas d'internet pour rassurer nos familles alors nous "zonnons" dans l'aéroport...jusqu'à ce qu'il soit assez tard pour que le N° de notre porte d'embarcation apparaisse sur les écrans, mais trop tôt pour se réjouir d'un départ imminent. Alors à nouveau Tom s'endort sur son banc....

3

Arrivée matinale à Bangkok où la chaleur et l'humidité nous accueillent les bras ouvert. Encore quelques heures pour atteindre l'auberge de jeunesse...allé mon coeur on y est presque!Enfin nous retrouvons le confort d'un lit et surtout une douche !Après avoir dormi toute la journée et avalé un bon plat local nous découvrons Bangkok by night...

Dur dur de se lever tôt ce matin alors on s'accorde une petite grâce mat' puis direction Wat pho et ses multiples Bouddhas dorés.Ensuite direction chinatown pour balader dans les ruelles sombres et très étroites.Pour circuler toute la journée nous avons fait appel aux fameux "tuk-tuk" attrapent touriste (autant ne pas se mentir on s'est bien fait berné comme il faut...mais c'est le jeux ! on est pas encore les rois du marchandage)

Changement d'hôtel par une matinée pluvieuse ! Nous arrivons donc dans un quartier bien plus sympa, très vivant et jeune ! La guest-house sans grand intérêt mais qu'importe puisque nous passons nos journées dehors !! Dans la rue principale surchargée de cuisines de rue, d'echoppes divers et variées, nous testons les fameux massages ! Il faut dire que les thaïlandaises ont la poigne bien ferme !!! Personnellement j'ai plutôt souffert sur le coup (Tom non) mais après...nous nous sentons plus légers !! et le prix....environ 3 euros la demi heure !!!! (autant dire qu'ils ont officiellement leur place dans notre budget)Plus tard nous dansons devant un bon concert de reggae en buvant des cocktails succulents !

Toujours dans le même quartier nous faisons nos premières emplettes (sarouel, tee-shirt et dentifrice). C'est dur pour moi de limiter les achats tout est tellement beau, entre les centaines de bracelets à grelots et les tissus et habits magnifiques...dur dur mais je tiens bon et Tom me rappel régulièrement que je les apprécierais beaucoup moins une fois sur mon dos !De son côté c'est au niveau de la nourriture qu'il prend sur lui. En effet niveau santé tout va bien hormis quelques désagréments intestinaux...Nous prenons bien conscience que nos intestins Français sont encore habitués à la bouffe aseptisée !! Alors on prend notre temps et on ne se lance pas trop encore, enfin on essaie.

Arrive notre dernier jour ici, on veut partir de la capitale. L'excitation grouillante de Bangkok nous pèse un peu alors on rêve de plages turquoises et de tranquillité...mais non ! par hasard nous rencontrons un couple francophone qui nous informe que le sud est inondé ! Tant pis ça sera le Nord et ses montagnes !! quitte à décaler un peu nos projets et remettre la farniente à plus tard. Le jour du départ (en demandant notre chemin) nous rencontrons un charmant Thaï qui nous prend sous son aile et nous amène à destination (en l'occurrence nous cherchions une moustiquaire). Très gentiment il négocie pour nous et insiste pour participer à l'achat !!! Devant autant de générosité nous en perdons les mots. Échange de contacts et quelques photos plus tard nos chemins se séparent direction le bus (1ère classe s'il vous plait) pour Chiang Mai !! C'est parti pour 10h de nuit.

4
La Gap's house du bonheur 

Après 10h de bus nous sommes bien heureux de rencontrer la belle Chiang Mai et ses montagnes. À peine descendus nous sympathisons avec Julien, un français débarqué fraîchement en Thaïlande mais riche d'un précédent voyage il y a quelques années...(Nous ferons un bon bout de chemin tous les trois). Les premières heures sont longues car nous sommes à la recherche de la fameuse "Gap's House" qui se cache dans une petite ruelle de la vieille ville ! En fin de journée nous partons vagabonder dans l'un des nombreux marché qui nous rappelle nos "halles" françaises : un peu de viande par ci, un peu de soupe par là et nous dégustons le tout devant une petite scénette culturelle. Julien nous trouve par hasard et nous partons à trois faire la fête avec la jeunesse locale. Nous finissons la soirée dans un bar sans doute clandestin (sous le régime militaire, les bars et boîtes de nuits ferment à 2h!) Les jeunes thaïlandaises sont très sexy (voir trop parfois) et les voir se trémousser devant les vieux blancs rabougris nous dégoûte pas mal. Apparemment ici chacun y trouve son compte et nous essayons de laisser nos préjugés de côté...

Le réveil difficile et la gueule de bois ne nous empêche pas le lendemain de partir découvrir le majestueux "Wat Phra Tha Doi Suthep" niché tout en haut de sa montagne ! Nous avons donc loué un scooter et hop, nous voilà partis pour affronter la circulation, les (nombreux) virages et les 306 marches qui permettent d'accéder au temple. L'édifice est somptueux, son histoire transpire par toutes ses dorures en nous éblouissant les yeux au passage. Nous sommes entourés de beauté et la vue plongeante sur Chiang Mai sublime le tout...Le temple est surchargé de sculptures "Bouddhastiques", de fresques représentants moult divinités mais aussi bien-sûr de fidèles venus chercher ici réconfort, réponses, courage...Même omniprésente, la religion ne nous paraît pas pesante et les touristes (comme nous !) se mêlent volontiers aux fidèles qui semblent prendre du plaisir à nous initier.

Après une bonne nuit de sommeil nous voilà reparti pour visiter un temple en ville, le "Wat Chedi Luang" également très beau mais du coup bien moins impressionnant...peut être qu'il aurait mieux valu faire les visites en sens inverse ! Mais qu'importe nous sommes tout de même émerveillés par tant de beauté. Le soir nous flânons sur un autre marché (les uns dernières les autres tellement la foule envahie les rues !)

En bref, Chiang Mai nous parait bien calme par rapport à Bangkok mais c'est tout de même une ville universitaire ainsi que la capitale économique du Nord. Nous séjournons exclusivement dans notre petite jungle paradisiaque (la guest house est vraiment sublime) et nous passons nos fin de soirée dehors sur Notre banc ! La vielle ville est notre fief (en deux jours Tom s'y repère parfaitement) mais nous songeons aux montagnes qui nous entourent, ainsi qu'aux ethnies qui y résident très simplement...

5

Alors je prend la suite avec mon écriture :-) enfin on va partir de la ville ouf ! réveil 9h gros petit déjeuner et un homme se présente à la guesthouse il sera notre chauffeur mais il nous explique que se ne sera pas notre guide. le " jungle men " comme il dit nous attend sur la route. une liste d'affaire à prendre nous avez été remise. nous partons en jeep ouverte tout les 2 avec notre compagnons de route Julien. 2h de route, arrêt pour quelques courses et on commence à s'enfoncer dans les petit chemin de montagne en pleine forêt. on récupère notre jungle men et on grimpe jusqu'au moment jusqu'à ce que la jeep ne puisse plus avancer .. heuu let's go nous dit'il. mais il n'y a pas de chemin ??

on prend nos sac moi mon gros de randonnée et fanny le petit rouge avec nos affaire lourde eau etc. première étape au bout de 30 min de marche a une super cascade où l'on se baigne, mange du riz dans feuille de bananier et première fabrication de notre guide : un lance pierre pour tout le monde :-) oui il va nous bricoler pas mal de trucs sur la route. entrainement au lance pierre très efficace et une heure Après on repart. les chose se corse ca grimpe dur direct et pas sur des sentiers ! il faut regarder où on met les pieds et suivre à la trace nos guides pour ne pas se prendre ! Il y a de fines toiles d'araignée où trônent d'énormes araignées noire et jaune. il les voie mais pas nous.. fanny fait preuve de beaucoup de courage mais c'est dur sous 30 degrés et après 1h de marche son sac lâche ( merci ikea) alors je prend toutes les affaires dans mon sac. Il fait maintenant 12kilos à peu près, c'est plus dur mais je suis en forme. On marche 4h mais avec de nombreux arrêts pour nous montrer écureuils, araignées, geek, plantes et arbres inconnus ! Poo est trop gentil, il a fabriqué un bâton de marche et un pique à cheveux pour fanny (surnom ou pas ??).

On arrive en fin de journée dans un petit village traditionnel où il ne parle pas thaï on reprend donc les bases du début . là on est vraiment crevé mais la beauté du village et de notre lieu de dodo sous les étoiles nous font oublier les difficultés passées et puis j'aime bien galérer un peu. repas local à 18h bon entre nous ils mangent de leur côté ! Après quelques verre d'alcool de riz et hop 21h on dort comme des bébés sous la moustiquaire . Le 2ème jour réveil 9h gros dejeuner et on est reparti ! je précise qu'il nous a bricolé des couverts, verres et tout le nécessaire pour manger ! lui n'a que sa machette. il fait chaud et sa grimpe dure encore mais dans un décors merveilleux forêt à perte de vue. là, si il nous laisse tout seul on est mort ^^ On se sent bien et on commence à encaisser les kms sans trop galérer. Nous partageons le repas de midi dans un autre petit village au fond de la forêt et 2h après on arrive au camp de la rivière ! 2 cabanes en bois une pour dormir et une autre où vivent 3 personnes au bord d'une rivière magnifique ! hourra une bonne douche dans la retenu d'eau qu'ils ont fabriqué ! puis ils allument un grand feu et on partage leur alcool de riz. C'est pas poli de dire non et ça se boit cul sec car il n'y a qu'un seul verre et sa tappe! Après un repas trop bon la nuit tombe et il nous propose d'aller chasser la grenouille pour faire" barbecue "! fanny n'est pas très motivée alors elle reste près du feu avec les enfants, en même temps marcher les pieds dans la rivière, dans la nuit en pleine forêt et qu'on ne voit pas à 1 mètre en fouillant sous les pierres, c'est flippant mais c'était une super expérience ! je n'en ai pas eu mais eux oui ! donc la soirée se résume à barbecue, parties de cartes, énigmes, devinettes avec des bâtons : il est plein de bonnes idées pour nous faire passer une bonne soirée ! on se couche dans un lit très dure avec oreiller inexistant mais la fatigue prend le dessus alors on s'endort rapidement.

Ça y est c'est le dernier jour ! 3h de marche plutôt tranquilles avec un passage près d'une autre cascade et on retrouve peu à peu les traces de l'Homme ! Le camion nous attend pour nous ramener en ville. On a vraiment kiffé mais on est heureux de retrouver un lit confortable.

On fait nos au revoir à Julien et prenons 2 jour de repos à chiang mai. le sud est inondé alors temps pis on part au Cambodge en bus ! hum 3 bus : 10h puis 12h puis 7h il faut ce qu'il faut ! Très bon début en Thaïlande mais on reviendra !

6

Nous quittons Chiang mai le samedi soir dans un bus de nuit et arrivons à Bangkok au matin pour reprendre un bus direction Siem reap (arrivée prévue le dimanche 22 vers 19h).Avant de poser véritablement un pied au Cambodge, il faut déjà passer la frontière (par voie terrestre du coup) ! On se rend alors bien compte du "grand n'importe quoi" ambiant mêlé à la magouille locale...première étape dans le bus quand le copilote nous demande à tous nos passeports quelques papiers ainsi que de l'argent (un peu plus que le prix "normal"). Au niveau des papiers tout va bien on est sur le coup ! On savait que par voie terrestre on risquait de payer plus, on s'y attendait clairement mais au final il ne s'agissait que de 2 ou 3 $ (c'est beaucoup là-bas).Beaucoup de voyageurs se sont mis à râler, refusant de payer plus que le prix normal. Le Cambodgien expliquait gentiment que le prix en plus justifié le fait qu'il faisait les démarches pour nous (queue au guichet, remplissage de papiers...), qu'il nous suffirait de descendre du bus côté Thaïlande (en laissant nos sacs dedans bien-sûr) de passer le dutty free et de rejoindre le bus côté Cambodge...le tout sans nos passeports !!!Certains passagers ont refusé préférant faire les démarches eux-mêmes. On commençait alors à se poser la question nous aussi...et le type du bus leur a fait comprendre (plus vraiment avec le sourire) que ça serait long pour eux et que le bus ne les attendrai pas...J'avoue qu'on s'est senti mal à l'aise un peu comme si les sympathiques Cambodgiens avec qui nous plaisantons régulièrement pendant le trajet, se transforment soudain en malfrats prêts à nous abandonner sur la route au milieu de nulle part à cause de quelques dollars...on a donc payé...et beaucoup stressé ! Nous sortons du bus sans nos passeports et sans nos sacs, au milieu d'une foule de Cambodgien affublé d'énormes fardeaux sur le dos en nous observant avec des regards noirs et durs...bref la claque que nous attendions entre la Thaïlande et le Cambodge ne s'est pas fait attendre...elle fut même plutôt directe ! Au final tout se passe bien et nous reprenons la route direction Siem Reap pour une nuit avant de repartir pour la capitale !!

7

19h arrivée dans la 2ème plus grosse ville du pays, Siem reap. Nous avions repéré une guest house sympa dans le lonely et demandons à un tuk-tuk prénommé Heng de nous y amener (prestation incluse dans le prix du billet de bus) en passant avant retirer des dollars au distributeur et à une agence pour acheter nos tickets de bus pour le lendemain...(on a comme d'habitude attendu le dernier moment pour le faire). Très gentiment le jeune homme accepte et nous amène à destination. Il aide même Tom pour l'achat des billets, et passe des coups de fil pour nous ! La guest house de nos rêves est complète, il nous demande alors notre budget et nous faisons tous les 3 le tour des guest house jusqu'à trouver notre bonheur !Le courant passe bien entre nous et Heng nous propose de le suivre chez des amis pour manger et faire la fête...pourquoi pas ? Après une rapide douche il passe nous chercher, nous achetons un pack de bière histoire de ne pas arriver les mains vides et nous débarquons chez les amis en question. Il faut préciser qu'en réalité nous sommes accueillis chez une famille, dans le jardin (qui ressemble plutôt à un terrain vague) où nous sommes attendus les bras ouverts. Très simplement nous faisons connaissance grâce à nos rudiments d'anglais (ils parlent aussi bien que nous^^) et nous dégustons nos premiers plats cambodgiens : poulet entier et son riz très épicé et du poisson d'eau douce avec des copeaux de mangue mélangés à du niok man (un vrai délice)...Le temps passe et tout le monde picole joyeusement en dansant sur des musiques plus ou moins traditionnelles.Tout le monde est très gentil avec nous, les hommes demandent à Tom de payer un second pack...puis un troisième. Alors les langues se délient un peu, Heng me demande de l'argent pour aider sa famille mais je refuse préférant revenir avec un cadeau pour les enfants (dans 3 semaines quand nous reviendrons pour les temples d'Angkor).

Hang, sa famille et ses amis 

Fin de soirée vers minuit, après moulte embrassades Heng nous ramène dans notre lit où nous nous endormons avec la crainte amère d'être apprécié pour notre portefeuille.Le lendemain nous grimpons dans le bus à 15h30 pour la capitale Phnom Penh.

8

Première fois que nous prenions le bus au Cambodge et cela fut assez spéciale ! Il faut dire qu'il n'y a pas vraiment de code de conduite : à contresens, à 4 sur les scooters, des chars à boeuf et camions en tout genre bref, un joyeux bordel. Très courtois, les Cambodgiens communiquent à coup de klaxon (un coup quand on arrive derrière , deux coup quand on double trois ou plus pour dire bonjour enfin sa n'arrête pas). Notre chauffeur très sympathique avait apparemment un blocage car même seul la nuit il continue :-). Et pour compléter le tableau : musique traditionnelle à fond et climatisation bloquée à 15℃ , tout sa pour dire qu'après 6h de bus on est content d'arriver !!Rapide état des lieux de la capitale : l'ancien et le neuf se côtoient de très près. Les vielles cabanes en bois font fasse aux chantiers. La ville se modernise à vue d'oeil, les grands centres commerciaux et autres résidences vont sûrement fleurir d'ici peu mais en attendant l'endroit reste très très sale et les habitants se contentent du strict minimum pour vivre...On se rend bien compte ici que la vie en ville n'est pas de tout repos...L'arrivée se fait donc à la gare routière où le frère de heng (Som, qui est lui aussi tuk tuk) nous attend avec un p'tit panneau "fanny et tom". Il nous amène à notre guest house pourrie (réservée sur Internet) mais pas chère. Som sera notre guide 3 jours.

• • •

11h Som nous récupère, changement de guest et on va visiter le camp d'exécution de choeung ek. Je ne vais pas vous refaire l'histoire mais un tiers de la population a été exterminée durant le règne de Pol Pot et c'est ici (entre autres) qu'étaient exécutés les prisonniers à l'arme blanche. Le lieux est très dur et chargé d'un passé violent. Paradoxalement l'endroit est aujourd'hui très beau, calme et instructif grâce à l'audioguide en français rempli de précisions sur cette tragédie , des témoignage poignants, des textes... La visite nous a mis un coup au moral surtout que ça ne remonte pas à si longtemps! c'est dingue... bon on rentre passer une soirée tranquille tous les deux.

2ème journée bien chargée, on se lève tôt et on commence par le palais royale. Beau oui, mais touristique et trop chère pour le peu d'infos, on ne recommande pas. Nous partons ensuite visiter le musée du génocide tuol sleng. C'est enfaite une énorme école dans le centre ville transformée par pol pot en prison, salle de torture où les conditions de détention sont inimaginables. Les lieux son toujours tel quels, photos et panneaux d'infos en plus. ça nous fait froid dans le dos.. mais sa aide à comprendre d'où revient le pays.

On a ensuite visité quelque Wat ( sa veut dire temple ), puis on s'offre une belle balade sur le mekong avec en prime un magnifique couché de soleil et surtout du calme :-) Enfin le soir Som nous invite à boire une bière avec ces potes tuk tuk dans un parc et encore une fois nous sommes dans le doute . Ils ont l'air curieux de nous connaitre mais la question de l'argent reviens toujours "pouvez vous acheter des bière ?" oui mais cette fois on les payera ensemble! dûre d'avoir des relations saines comme cela. Nous rentrons donc en fin de soirée.

la 3eme journée n a pas grand intérêt culturel on s'est reposé et ma carte refusant de me donner plus de sous (pour la semaine) on la joue tranquille. Je vais plutôt revenir sur nos sentiments. Phnom Penh est une grosse ville, une fourmilière où tout se mêle, dans la rue piétonne scooters et voitures, les trottoirs sont bondés de piétons et d'échoppes. On se sent un peu opressés. On se fait accoster tous les 2 mètres par les tuk tuk, on à vraiment la sensation d'être des portefeuille embulants, que tout le monde veut dévaliser! On reste positif il ne faut pas généraliser, mais là cela deviens stressant et malsain. On nous avez prévenu au sujet de la capitale et nous décidons donc de prendre un ticket de bus pour le lendemain. Fuyons la ville à la recherche d'authenticité ! Dernier repas dans notre resto préféré ( trop bon ) est repartons sur autre chose direction Kompong Cham!

9

Nous sommes vraiment ravis de quitter la capitale Phnom Penh de bon matin! Les 3 heures de bus défilent toutes seules et nous contemplons les paysages en espérant trouver un endroit sympa à l'arrivée...et nos espoirs se réalisent!!! Après avoir trouvé un toit nous louons un scooter (il est midi la journée commence^^).L'envie de se perdre dans la nature environnante nous amène à rencontrer des moines dans un vieux wat ! Tom discute avec eux pendant que je me tiens à l'écart (comme la bienséance l'exige ici). Mais cela ne m'empêche pas non plus de leur parler et surtout de sourire. Après la visite du Wat nous partons profiter d'un magnifique couché de soleil tout en haut d'un vieux phare Français ! Son ascension est plutôt impressionnante !!

Vieux Wat cambodgien 
Vues depuis le vieux phare Français 

Le lendemain au petit dej' nous faisons la connaissance de Michel et Richard, deux français qui ont vécus de longues années en Inde et qui font un détour en Asie avant de rentrer en France. Quel plaisir de recevoir leurs conseils et d'écouter leurs récits d'aventures !!Nous passons donc la journée tous les quatre au bord du Mekong sur une très jolie île proche de la ville. Pour y accéder il nous a fallu traverser le Mekon sur un pont en bambou d'un kilomètre ! Pour la petite histoire le pont est reconstruit tous les ans car à la saison des pluies, le courant emporte tout sur son passage! Le prix de la traversée (1$ par personne pour l'allée-retour) sert à sa reconstruction. L'île se compose d'un village typiquement Cambodgien (maisons en bois sur pilotis entourées d'une verdure luxuriante).

Très beau village 

Puis baignade devant le couché de soleil, le plus beau qui nous ai été donné de voir jusqu'à présent...de très beaux moments partagés avec des hommes riches d'expériences et de savoirs ! Nous passerons également la soirée ensemble.

Juste sublime... 

Le lendemain nous partons en deux roues visiter le wat Nokor et "les collines des hommes et des femmes"...Tom s'éclate à nourrir les petits singes avec des bananes...bon on est bien d'accord que les pauvres bêtes "s'urbanisent" à cause de ça mais bon...petit plaisir égoïste!

Ici les gens nous offrent leur sourire sans compromis, les enfants nous appellent par de joyeux "hello" et de grands signes...nos coeurs s'apaisent et nous commençons à apprécier réellement l'instant présent...enfin.Viens maintenant le temps du départ alors après un copieux petit dej' chez Darie, nous prenons le bus direction Kratie !!

Enjoy ! 
10
Canoë sur le mekong à la rencontre des dauphins 

Nous arrivons après 4h de bus à kratie, petite ville en bordure du mekong au nord est du pays. Après avoir rejoint notre guesthouse conseillée par Dari, on se met à explorer ensuite cette charmante ville authentique. Moins de touriste et plus de locaux, là ça nous plait ! On va ensuite réserver notre excursion en canoë puis'petit restaurant terrasse sur le mekong, couché de soleil au top!


Le lendemain debout très tôt car nous avons rendez-vous à 7h pour le déjeuner puis départ pour une matinée de kayak 2 place avec 6 autre couples et les guides. Pour s'y rendre nous grimpons dans la benne du pik-up avec les kayak et à fond sur les petite route de campagne, semblables aux montagnes russes on vol dans tout les sens :-) 30 minute après tous à l'eau pour 3km de traversée sur le Mekong. Bon on est pas au point et les autre se marre en nous voyant avancer en zigzage, tourner en rond et galérer...c'est marrant mais fatiguant ! Première pause sur un banc de sable avec baignade , sticky rise ( riz gluant et cacahuète cuite dans un banboo fin que l'on épluche et mange comme une banane. Trop bon ! On attaque ensuite un parcourt dans la mangrove où l'ont zigzage entre les arbre centenaire et leurs racines, la végétation trône au milieu du Mekong pendant la saison sèche. Arrive ensuite la récompense de tout nos efforts : la zone des dauphins

C'est parti !!  

Les dauphins du Mekong , dauphins d'eau douce au museau arrondi, sont en voie d'extinction. Il en reste moins de 150 dans le monde entiers et le chiffre est décroissant malgré les mesures prises. Nous assistons sûrement à leurs dernières années. Ils ont été exterminé pour leur viande et leur graisse et ils sont effrayés par le passage incessant des bateau à moteur. Un bébé tous les 2 ans pour une femelle... donc notre approche en kayak était bien réfléchie. Nous nous installons sur un banc de sable pour assister à un ballet calme et silencieux autour de nous. Ces Dauphins ne sautent pas comme leurs semblables mais se contente de passer délicatement à la surface. Merveilleux moment ! On a de la chance car souvent on ne peu pas les voir ou de très loin ! retour et dernier effort jusqu'à la rive .

Brève apparition des dauphins  

Les 3 jours qui on suivis se sont résumés à repas, sieste, repas, dodo, coucher de soleil et petites promenades. Oui le voyage ça fatigue et c'est le meilleur moyens de tomber malade alors on prend un temps pour se reposer. On est bien à notre guesthouse! Même si les 2 derniers jours ont été rythmés par un mariage puis d'un forum agricole où musique et annonces au micro n'ont pas cessé de la journée... heureusement les asiatique se couchent tôt ! mais se lèvent tôt ... enfin nous sommes près à repartir en pleine forme pour l'extrême nord est du pays! le Ratanakiri ville de Ban Lung.

Mariage devant l'hôtel :-) 
11

Arrivée en fin de matinée, nous trouvons rapidement la "Tree Top guest house". Bel endroit niché dans les arbres, nous choisissons de prendre un petit bungalow rien qu'à nous ! Le soir même nous nous régalons à la "Green carrot" (qui sera notre cantine) et Tom se fait attaquer par un cafard volant !

La tree top ecolodge! 

Après une bonne nuit de sommeil nous louons un scooter et partons découvrir le lac circulaire "Boeng Yeak Lom". Nous nous y beignerons toute l'après midi car ses eaux sont limpides et les pontons nous permettent de nous y reposer. Magnifique endroit on s'y sent bien, la balade qui fait le tour du lac est toute aussi agréable ! Les chemins sont bordés de petites cabanes où les Cambodgiens viennent pick-niker. Le soir en allant dîner nous retrouvons Chris, un canadien que nous avions rencontré à Kratie en canoë, ainsi que deux anglais rencontrés dans la journée...nous avons donc mangé tous ensemble à la "Green carrot"...dur dur de tenir une conversation en anglais mais on se fait comprendre !! il y a quand même du progrès depuis 1 mois et demi !

Journée au lac tranquille :-) 

Le lendemain nous partons à la recherche de 3 cascades situées chacune à une dizaine de km de la ville. Ici la terre est rouge brique, autant vous dire que nous sommes rentrés le soir de la même couleur (de la tête aux pieds). De plus, la route pour y accéder est pleine de bosses et de trous...aïe les fesses ! Les cascades ne sont pas réellement exceptionnelles en soi mais le cadre est sublime et les paysages somptueux!!!

La trilogie des cascades  

Le lendemain (dernier jour) nous partons pour Veun Sai, petit village où vivent en harmonie différentes ethnies...nous mettons 1h en scooter pour y aller, en roulant sur une terre rouge vive et très poussiéreuse, puis nous avons pris un "ferry" pour traverser le Mekong (il s'agissait plutôt d'un gros rafiot de bambous à moteur). La petite ville est grouillante de vie surtout dans le marché bondé où les odeurs acres nous écoeures...Nous mangeons quand même des stiki rice à la banane, un vrai régal. Plus loin nous nous perdons dans les petits chemins, au coeur de la campagne...Magnifique

Exploration en terre inconnue 

Il est temps de rentrer (avant la nuit) car le lendemain matin nous repartons déjà pour le Mondolkiri et ses éléphants ! Mais avant nous partageons un dernier repas avec nos amis rencontrés sur la route : grosse tablée de 8 ! encore un bon moment partagé ensemble

Quand fanny nous prend en photo pendant que je fait une manoeuvre sa donne sa !! On en rigole encore  
12

Nous voilà arriver à Sen monorom , ville principale de l'extrême est du pays à une poignée de kilomètre du Vietnam. Nous sommes ici principalement pour les éléphants et notre chance habituelle nous permet de réserver pour le lendemain à l'organisme que nous avions repérer. Normalement il faut réserver un mois à l'avance mais bon , ça passe !!

"L'éléphant valley project" est un organisme de protection des éléphants , de la forêt et d'aide aux ethnies minoritaires de la région, grâce aux multiples visites chaque jour et aux nombreux bénévoles. Le principe étant: une demi journée d'observation des éléphants dans leur milieu naturel, les observer interagir entre eux et simplement les suivre dans leur journée d'éléphant retraités! Nous avons donc vu des éléphants plutôt sauvages , dynamiques et bien vivant. On nous explique les avantages à ne pas proposer des prestation habituelle où l'ont peu les toucher, les nourrir et les laver. Les "organismes qui proposent ces prestations ne prennent pas souvent en compte le bien être des animaux, ainsi ils en deviennent des "légumes" maltraités pour le profit. Ici on se rend bien compte que l'éléphant est vraiment un animal magnifique; puissant, calme et majestueux. Il est fascinant de les observer! Les guides qui sont eux même bénévoles sont très sympa, et nous pouvons aussi observer les Cornac laver leur éléphant dans la rivière.

En deuxième partie de journée nous participons à la vie de l'association par diverses travaux, dans notre cas ; entretiens des chemins et des champs d'arbres fruitiers. Arbres à découper et broussailles à arracher: plutôt fatiguant mais c'est pour la bonne cause. Le lieu de vie est très sympa tout en bois très écolo (pas d'électricité la journée)! On nous nourrit très bien 3 repas par jour avec de bons plats locaux , poisson grillé , assiette de fruits en pagaille et tout cela a volonté. On a aussi rencontré des gens sympas !

Surpriiiise ! On a un invité dans la chambre ! 

On se sentait bien au fin fond de la forêt. Nous étions très émus de rencontrer ces animaux... le 2ème jour était sur le même schémas.

On est tout prêt !! 

Les jours qui on suivis on est resté tranquille à notre fief house dans le centre car nous étions fatigués de ces 2 jours intenses. De plus Fanny a fait une p'tite intolérance à quelque chose qu'elle a mangé, donc tranquille. On aime bien le cadre mais c'est loin d'être notre ville préférée. Avantage on est dans la montagne donc il fait frais et il y du vent et cela fait un bien fou. Pour l'anecdote, ici proche du Vietnam on mange tout. Il y a donc une quantité assez énorme de chien dans les rues et chez les gens. Ils les appelles les "dog meet ", sorte de bétaille qui se nourrit dans la rue et qui sert de repas plus tard...pas le même rapport aux animaux domestiques mais on peu pas leur en vouloir, il faut bien manger. Quand ils te dit "ça c'est kiki mon chien", en général c'est de la bouffe !

Fanny s'est remise de son repas pas terrible et on part pour 14h de mini bus (que l'ont trouvera plein à craqué même pas un siège par personne) : Comment gagner en patience et en contrôle de soi :)... direction la plage, le sud , les cocotiers !!

13
La belle Otres beach 

Après 12h de bus depuis le nord du pays nous voilà arrivé dans le sud.Avec ses plages de sable fin et son eau (presque) turquoise, Otres Beach s'offre à nous comme un petit paradis sur terre. Pris par le temps nous avons dû renoncer aux magnifiques îles toutes proches...en effet il nous reste seulement 10 jours pour 3 étapes (dont Angkor).Nous sommes donc resté ici deux jours et deux nuits, profitant du soleil et de la plage. Nous n'avons pas mis un pied dans la ville de sihanoukville réputée pour ses fêtes, la prostitution de masse (infantile aussi) et son débit d'alcool impressionnant...nous avons préféré rester dans notre petit coin tranquille

Tranquille Émile ! 

Ici l'ambiance est "détendue" plutôt hippie même (on y trouve de drôle de plats au menu^^). Notre Guesthouse est dans le même état d'esprit, on a même été accueilli par un super concert le premier soir !Nous avons passé deux jours à glander avec pour toutes activités cocktails, baignade, musique et farniente...le top.Quitter la ville nous fait un bien fou au moral et au corps ! Les fruits frais succulents (mangue, ananas, pastèque, bananes mais aussi jakfrut, dorian, dragonfrut,...) sont vendus partout par les locaux qui s'amusent de voir des gens en maillot de bain (ils sont couverts des pieds à la tête pour se protéger du soleil alors c'est comme si nous étions nu comme des vers !!).Tom s'est fait masser pendant que je découvre l'épilation au fil !! étonnante technique un peu douloureuse les 20 premières minutes ^^Un vrai bonheur d'être ici cela nous donne un avant goût des iles Thaïlandaises, de l'Indonésie, de la Malaisie et j'en passe.On y serait bien resté 15 jours mais il faut déjà repartir pour terminer notre épopée Cambodgienne, alors nous grimpons dans un "sleeping bus" direction Battambang

Fanny sous le soleil:-) 
14
Sur le bamboo train 

Après le périple dans notre sleepingbus (sorte de bus ou l'ont dors dans des capsule minuscule de la taille d'un cercueil), nous arrivons à Battambang ville de 150000 habitants mais on y trouve du calme est une ambiance qui nous plait.Nous faions la rencontre de Peter un jeune conducteur de tuktuk, qui nous amène à notre hôtel le jour même et qui nous propose de nous faire visiter l'essentiel en un jour. Nous le retrouverons le lendemain mais avant cela, nous découvrons la ville à pied

 Statue du roi Dambong

Le matin à 9h peter nous récupère et nous partons pour le bambou train: sorte de de grande planche en bamboo posée à même un rail de train et qui fonce jusqu'à 30km. Ce qu'il y a de drôle c'est qu'il n'y a qu'une voie! Donc quand l'on se croise, un des 2 banboo train doit être vidé et nous le portons sur le bas à côté !! à l'époque la priorité était au wagon le plus chargé. Maintenant uniquement pour les touristes, la priorité est au wagons sur le retour. On en a fait se pousser un paquet !! Nous avons ensuite visiter 2 wat ( je rappelle c'est le nom des temples) le Vat Domrey sar et le Wat Sangker, d'influence bouddhiste : magnifique

Bamboo train et Wat 

Après un repas et une sieste nous partons à 30km vers une superbe montagne, le Phnom Sampeau, pour visiter la "Dead cave", c'est une énorme grotte où étaient torturé et tuer pas mal de personnes sous le régime de polpot. Les gens y étaient jetté par des troues pour s'écraser en bas... patrimoine encore difficile du Cambodge...mais le panorama alentour est magnifique !Ensuite nous avons vu la "bat cave", grotte d'où sortent à la nuit tombée des chauve-souris par millions pour allez se nourrir. C'est très impressionnant ! Vite il faut se dépêcher pour arriver à temps au spectacle de cirque du "phare ponleu selpak". groupe de jeune qui mélange acrobatie et rire ! Ce cirque est réputé partout au Cambodge.Ce fut une journée bien remplie!!

Dead cave 

Nous repartons tôt le la demain en bus pour notre dernière étape au Cambodge, Angkor !

Vue de la Dead Cave 
15

Après avoir sillonné le Cambodge sous toutes ses coutures pendant près d'un mois, nous voilà de retour à Siem Reap, point de chute pour visiter Angkor (à environ 12km). Nous en avions eu un aperçu lors de notre toute première nuit dans le pays ("drôle de nuit à Siem Reap"), où nous fûmes la connaissance de Hang, sa famille et ses amis...En revenant ici nous avons encore à l'esprit le sentiment de malaise que nous avions ressenti, alors que l'argent semblait être au coeur de ces rencontres. Aujourd'hui forts de notre expérience Cambodgienne nous rappelons Hang pour lui proposer d'être notre "chauffeur/guide" à Angkor.Le lendemain de notre arrivée nous voilà donc parti pour notre premier jour de visite en tuk-tuk ! La cité d'Angkor est tellement gigantesque qu'un moyen de locomotion nous semble indispensable et il nous est interdit (officiellement) de louer un scooter à Siem Reap (ok on aurait aussi pu louer un vélo mais vous connaissez tous notre esprit sportif légendaire !)

Angkor Wat au petit matin 

Le 1er jour nous avons découvert les temples Banteay Kdei; Prè Rup; Mébon oriental et Baray oriental; Ta Som; Preah Neak Poan; Preah Khan. Tous ces temples sont vraiment majestueux. Nous sommes émerveillés devant tant de grandeur, les temples sont pour la plupart en ruine mais nous pouvons quand même imaginer leur splendeur d'antan...

Le 2ème jour nous avons visité Banteay Srei (dans mon top 3, le mieux conservé de tous, les bas relief sur la pierre rosée sont sublimes...). Nous sommes allés ensuite à Kbal Spean qui n'est pas vraiment un temple, mais plutôt une randonnée dans la jungle qui nous amène jusqu'à une jolie cascade...sur la route nous croisons des bas relief sur des blocs dans l'eau...dans la cascade nous nous sommes fait grignoter les pieds par de petits poissons ! chatouilles assurées !

Banteay Srei 
Les ruines de Kbal Spean

Et enfin, le 3ème jour nous découvrons Angkor Vat : debout 4h pour admirer le levé de soleil sur le temple ! simplement magnifique et nous n'étions pas les seuls à l'admirer... le temple est gigantesque, il nous est difficile d'imaginer la charge de travail nécessaire à sa construction (pour les hommes et les éléphants !)

Angkor Wat 

Après un bon cafe nous voilà en balade dans les immenses ruines du Bayon (qui font parties de l'ensemble d'Angkor Thom), puis celles de-Ta Prohm : très endommagé par le temps, les arbres se sont développés sur les constructions si bien que sans leurs racines, tout s'écroulerai ! Le lieu nous semble irréel et ici la nature a repris ses droits...ce temple a servi comme décor dans le film "Lara Croft Tom Rider"

Bayon 
Ta prohm 

Ces trois jours à Angkor nous ont épuisé ! il a fait vraiment très chaud et la foule est souvent dense ! heureusement pour nous notre petite guest house possède une piscine :)Nous repartons de Siem Reap direction la Thaïlande ! (pour un peu de Bangkok et surtout beaucoup de plage !)

16
Baie du paradis ! 

Après ce magnifique mois au Cambodge nous retournons en Thaïlande en commençant par Bangkok. Nous trouvons une guesthouse très sympas avec piscine et nous prenons 2 jours de tranquillité pour décider de la suite. On en profite pour faire notre première sortie sur la fameuse khao san road ! Nous allons en boîte accompagnés d'un Japonais de notre âge que nous avons rencontrés en début de soirée!!! L'ambiance est dingue est nous dansons toute la nuit !L'heure de quitter la ville est proche et nous nous sommes décidés pour les îles du Sud est proche Cambodge.Après de longues heures de bus puis bateau nous arrivons à koh chang qui est la deuxième plus grande île de Thaïlande. Elle est touristique sur la face ouest mais bien moins à l'est. Nous choisissons une guesthouse dans le quartier bagpackers: petit bungalow proche de plage à prix correct mais c'est la fiesta tout les soir à côté! Peu importe, on a loué un scooter pour explorer les petits chemins de l'île à la recherche de plages perdues et de points de vue de fou .

Découverte de Koh Chang 

Après 3 jour d'exploration en scooter mon envie de faire de la plongée dans les eaux turquoises me rattrape. On décide de faire un premier jour d'essai ( car c'est la première fois pour fanny ). Les spots de plongée sont sublimes avec 15 mètre de visibilité. Corail et poissons à profusion! Cela lui a tellement plu que fanny à passé son niveau 1 de plongée. On passe vraiment des moments magnifiques et on se sent bien ici. On y a passé une semaine sans s'en rendre compte, en bougeant à notre rythme et se reposer sur les plage paradisiaques façon carte postale


 Plongée au paradis 

On se décide un matin à partir nous perdre sur l'île de koh kut qui est beaucoup plus petite. On y va à bord d'un speed boat qui fonce comme pas possible! Super expérience les cheveu au vent, on se croirait dans un film. Ici l'eau est turquoise et les cocotiers sont partout, l'endroit est tout à fait propice a la détente. Le programme est le même : balade en scooter et plages de sable fin. On dîne dans un super restaurant fruit de mer où tout est vivant dans des bassins devant le restaurant. On a juste besoin de choisir entre poissons, gambas, coquilles st Jacques et toute sorte de merveilles grillées au barbecue. On rentre de nuit en scooter sur les petits chemins de l'île. De supers moments et de beaux couché de soleil

Le temps est passée très vite est il est temps de partir pour vientiane (Laos) via Bangkok encore! On a vraiment vu et vécus de très belles choses en Thaïlande mais il est plus difficile ici de rencontrer des locaux au caractère plus discret

Ciao la Thaïlande! 
17

Après un long trajet en bus nous voilà enfin arrivés dans la capitale Laotienne...Ventiane. Elle nous semble bien tranquille à côté de Bangkok ou alors Phnom Penh ! Même si la circulation est toujours présente, elle est beaucoup moins dense...La capitale nous semble plus aérée que ses voisines. Nous y sommes restés 3 jours.

Nous avons exploré la ville sous toutes ses coutures en scooter. Nous avons pu découvrir "l'arc de triomphe" local (qui s' appel Patuxai) et tout un tat de gros bâtiments administratifs imposants...

Patuxai 

Au retour nous avons rencontré l'ambassade américaine (qui ressemble à un bunker sur-protégé) et la française qui au contraire ressemble à une petite maison coloniale un peu décrépie !

Bat Si Saket 

Nous avons visité beaucoup de temples mais le Vat Si Saket est de loin le plus beau. De tous ses Bouddhas, aucun n'est identique !

Vat Phra Kèo 

Et après tants d'efforts nous avons bien mérité un petit massage...à l'huile et non un massage thaï d'où je sors toujours avec des courbatures ! (pour ma part j'ai savouré l'instant alors que Tom ne rêvait que de la fin).

Tous les matins nous nous rendions dans une petite boulangerie française ! Je crois ne jamais m'être autant régalée d'un croissant au beurre et à la confiture!!

18

Après avoir pris le bus de Vientiane pour remonter vers le nord par une route magnifique, nous avons fait étape à Vang Vieng. Considérée comme un des diamants de l'Asie du sud-est et comme un lieu incontournable des bagpackers, nous sommes surpris à notre arrivée par un constat très différent. En effet et nous l'apprendrons après, cette ville a une triste réputation de lieu de debauche pour touristes avident d'alcool, drogues et musique à fond. Toute la ville est centrée autour d'une seule activitée : le tubbing. Le concept est de descendre la Nam song sur de grosses chambres à airs de camion en s'arrêtant tous les 10mètres aux multiples bars qui bordent la rivière, boire et repartir continuant ainsi toute la journée. De nombreux accidents mortels et le non-respect des locaux ont poussé les autorités à fermer la pluspart des bars, laissant une ville qui transpire son passé de 6 années de débauche. L'ambiance festive est partie, il ne reste que les fantômes de quelques bars le long de la rivière. Nous ne sommes pas contre la fête du tout vous le savez, mais ce n'est pas ce que nous recherchons en venant en Asie.

L'ancien vang Vieng 

Voila pour l'histoire et de notre côté, les 3 jours de pluie nous ont empêché de visiter les grottes et paysages apparemment fabuleux des alentours. Bloqués à l'hôtel, nous avons quand même fait la fiesta dans un bar oú l'on a pu danser toute la nuit :-). Quel contraste entre le beau Laos et ses traditions et cette ville remplie de touristes ! Partout il a des bars oú les champignons et l'opium sont vendu et mis en avant en gros sur les devantures des établissements. Des touristes allongés dans les bars regardent des épisodes de "friends" toute la journée en attendant la fiesta du soir...

Premier soir et seul jour de beau temps  

Enfin c'était à voir de nos propres yeux. La pluie nous fait partir au bout de 2 jours nous laissant une plutôt mauvaise image de la ville et de ses environs (qui aurait plus être différente avec le soleil). Direction Luang Prabang à la recherche du vraie Laos !

19

En quittant Vang Vieng nous apprenons que la route direction Luang Prabang peut être dangereuse (route 13) ! En effet quelques semaines plus tôt des bus de touristes on été pris pour cible par des tireurs isolés dans les montagnes...pas top la nouvelle mais après quelques renseignements on est assez rassuré pour tenter le coup ^^ Tout s'est très bien passé pour nous et nous avons pu profiter des paysages magnifiques qui s'offrent à nous yeux ! Tout en haut d'une montagne la brume empêche le chauffeur de conduire à plus de 10km/h et nous traversons des villages vraiment reculés...mais après plusieurs heures de route (en nous cramponant à nos sièges à cause des virages) nous voilà arrivés dans la belle Luang Prabang.

Cette ville est vraiment très jolie. Son centre historique est composé de vielles maisons de style coloniale qui ont été rénovées pour devenir des hôtels, restaurants, boutiques, habitations...le tout entre-coupé de temples ! Elle possède aussi plusieurs marchés authentiques. La vieille ville quasi piétonne est encerclée par le Mekong et par l'un de ses affluent la Nam Khan. C'est un vrai plaisir d'arriver dans cette endroit si paisible...nous y sommes donc restés quelques jours !

Tout d'abord quelle joie de retrouver notre petite boulangerie à la française pour nous régaler de croissants au beurre tous les matins ! "La Banetonne" nous avait bien manqué depuis Vientiane ! Nous sommes super opérationnels pour découvrir la vielle ville à pied !


Nous avons visité le TAEC (Traditional Arts and Ethnology Centre) qui propose une jolie plongée au travers de toutes les différentes ethnies qui composent le pays ! La boutique vend toute sorte de choses produites à la main...l'argent est ainsi reversé aux artisans (j'ai failli craquer pour un MAGNIFIQUE pendentif en argent...mais non ^^)

 Traditional Arts and Ethnology Centre

Un grand nombre de temples quadrillent la vieille ville, nous en avons donc visité quelques uns ! Ils ne sont pas tous fabuleux mais c'est toujours apaisant de s'agenouiller près des moines...le soir nous flânons dans le marché de nuit (très animé et touristique).

Le lendemain nous partons à l'ascension du mont Phusi ! Il s'agit d'une petite colline située à l'entrée de la péninsule. Il faut grimper les nombreux escaliers pour découvrir la superbe vue sur Luang Prabang, l'eau qui l'encercle et le temple qui surplombe la ville...

 Mont phousi


La Nam Khan à gauche et le Mekong à droite


 Temple tout en haut !

En fin de journée nous nous sommes laissé tenter par une petite croisière le long du Mekong (cocktails inclus^^). Nous voilà alors entourés d'eau et de montagnes pendant deux heures...les paysages sont sublimes.

Et en prime un magnifique couché de soleil !

Après une bonne nuit de sommeil nous louons un scooter pour partir découvrir les cascades de Kuang Si ! À l'entrée nous traversons un petit zoo qui n'accueil que des ours rescapés du braconnage...pour ensuite découvrir les magnifiques cascades turquoises ! Bien sûr nous ne sommes pas les seuls a apprécier la vue mais qu'importe l'endroit semble irréel par sa beauté!

“Bear Rescue Center” 

Nous avons gravi (ou plutôt escalader) le sommet de la cascade, et rencontré tout un tas de moines venus se rafraîchir loin de la foule ! C'était drôle de les voir se jeter dans l'eau depuis une pseudo balançoire bois !

Sommet de la cascade 

Il faut aussi préciser que nous avons rencontrer Alex et Fabien ! Nos voisins de chambré nous ont embarqué tous les soirs dans leurs récits d'aventures en Chine et au Vietnam...encore une très belle rencontre ! Ces deux joyeux lurons nous ont présenté leurs amis et hop...Nous voilà parti pour un apéro à base de cocktails maison ! Et pour être sûr de ne pas rentrer trop tôt, nous avons fini la soirée par un bowling ! (Sport national de Luang Prabang avec la pétanque.) En bon derniers nous n'avons clairement pas brillé par nos résultats, mais nous avons bien ri !!

Le lendemain (avec une gueule de bois d'enfer) nous partons en bus direction Phonsavan et la pleine des jarres !

20
Plaine des jarres  

Nous voilà réparti sur les routes du Laos pour une étape que l'on nous a conseillé : Phonsavan. La ville n'est pas jolie mais renferme en périphérie un mystère non résolu; la présence de plus d'un millier de jarres en grés ou granite lourde de 500 kg à 7 tonnes. Personne n'a d'explication sur l'époque,les origines ni même leurs utilisations. Elles sont juste là, disséminées dans la région. De plus cette zone a été l'une des plus bombardée pendant la guerre du Vietnam ( en moyenne une attaque aérienne toute les 8 minutes pendant 9 ans) laissant encore aujourd'hui les sols de la région infestés d'engins explosifs non désamorcés.

Le lendemain de notre arrivée nous avons donc loué un scooter pour partir visiter les 3 sites de jarres ouverts au publique. Très joli petite route pour y aller où nous profitons de l'absence de touriste et des paysages magnifiques. Les sites sont encore rempli de bombes dans le sol si bien que l'on doit suivre un fin sentier balisé des deux côtés pour ne pas se faire exploser! Les multiples cratères et les les socles de couleurs montrent les endroits où des bombes ont été désamorcées. Ce sont les témoins du violent passé qu'à connu le pays. Les sites sont magnifiques entre plaines, rizières et champs : une belle journée pleine de mystères.


Site 1 
Site 2 
Site 3 

Pour notre deuxième journée nous repartons en exploration avec le scooter. Direction l'est sans trop savoir, juste avec l'envie de découvrir le Laos authentique. Petits villages , montagnes et sourires des habitants rythment notre journée. Nous avions vu sur le Lonely planet qu'une grotte était visitable en solo, donc après avoir trouvé tant bien que mal le sentier en question nous récupérons les clefs auprès d'une vieille dame du village proche. 5 km plus loin nous laissons la moto pour continuer à pied sur un petit sentier dans les montagnes et nous y voilà! Nous passons La vieille porte en bois en prenant soin de garder le cadenas ( oui ca peut tourner au film d'horreur enfermé là dedans de l'exterieure !) Nous avançons dans l'obscurité la plus totale juste à la lumière de notre frontale dans une grotte, seuls , dans le silence et l'obscurité sans connaitre le chemin. Magnifique et impressionnant à la fois d'autant plus que la route se resserre nous obligeant à ramper parfois. 30 minute de progression déjà et on ne sait pas si il y aura un bout, mais un léger courant d'air dans la grotte nous laisse penser que l'arrivée est proche. Puis soudain ça commence à craquer sous nos pieds comme quand on marche sur du verre. Les yeux rivés sur le plafond pour voir les merveilleuses formes, nous nous rendons compte qu' à cet endroit le sol est jonché de petites fiolles vides , des milliers !! Des veilles couvertures, des sac,... on est tombé sur un repaire de junkies! Et là dans le noir, au fond de la montagne à 30 minute de la sortie, tu te demande si ils ne sont pas là à t'attendre dans un coin ! Enfin nous continuons de progresser pour trouver peu après une deuxième sortie (ou entrée pour les junkies) dont nous n'avons pas la clef. Après quelques photos, marche arrière pour sortir en surveillant chaques angles :) quelle aventure!

Nous continuons notre route à travers la région, s'arrêtant pour regarder les paysages et dire bonjour aux gens. Petit musé de l'artisanat local où Fanny s'achète un super sarong ( jupe traditionnelle ). Nous aimons nous perdre sur les sentiers du pays, avec comme seules règles de suivre notre instinct et nos envies. Nous ferons d'ailleurs cela le jour suivant.

Exploration de la region

De très bons moments autour de Phonsavan (et un très bon restaurant italien) nous sommes ravis de cette exploration. Nous repartons le lendemain pour faire une boucle à moto plus au sud, apparemment mémorable ! Direction thakhek!


Sentier en moto  
21

Avant de vous faire profiter de notre expérience en scooter, il nous faut vous parler d'un petit imprévu sur la route entre Phonsavan et Thakhek...notre premier (et dernier j'espère) accident en bus !

D'abord le contexte : nous faisions route sur de petits chemins entre les montages. Le minibus est surchargé d'Hommes et de marchandises (sous nos pieds il y avait un tapis de sac de riz !), la route est mauvaise mais le conducteur ne semblait pas vouloir ralentir pour nous épargner les bosses et les trous (sympa le type). Nous roulons comme ça pendant au moins 4 heures, en traversant régulièrement des petits villages.

Je m'assoupis contre la fenêtre jusqu'à ce que des hurlements de femmes me réveillent en sursaut ! Tom et moi mettons une seconde à comprendre que nous fonçons à toute vitesse dans un énorme camion qui nous a coupé la route...par la fenêtre je nous vois longer son flanc pendant que notre chauffeur freine de toutes ses forces...Mais nous allions trop vite pour pouvoir s'arrêter et à notre droite un fossé séparant la route des habitations, nous empêche de dévier de notre trajectoire...le choc est donc inévitable. Tom se souvient d'avoir vu le chauffeur sauter de son siège avant l'impact. Ces secondes me semblent alors être les plus longues de ma vie, on se souvient encore de tous les détails !

Mais finalement plus de peur que de mal (sûrement grâce à nos bonnes étoiles). En effet l'impact à eu lieu au niveau de la cabine du conducteur et nous avions perdu suffisamment de vitesse pour ne pas être propulsés vers l'avant du bus...ouf tout va bien ! Tom (de peur) me hurle dessus pour sortir du bus car bien sûr je rassemble nos affaires! J'ai pas du tout pensé que les véhicules pouvaient s'enflammer (super les reflex de survie Fanny !)

Une fois nos idées en place, on se rappel être au fin-fond du Laos, dans un minuscule village à plusieurs heures encore de notre destination ! Heureusement très rapidement un bus est venu nous récupérer sur la route, et grâce à notre chance habituelle il est vide !! Alors on s'installe à notre aise (deux places chacun pour s'allonger), et ce pendant deux heures ! Mais il ne fallait pas trop rêver car ensuite on change de véhicule pour se retrouver dans un autre bus déjà quasi plein...pfff on retrouve notre tapis de riz (et encore on est chanceux car certains se retrouvent assis sur des tabourets par dessus les sacs de marchandises au milieu des allés). C'est parti pour 4 nouvelles heures de route !!!

Les passagers déjà à bord ne comprennent pas notre présence alors qu'ils étaient déjà à l'étroit, les visages sont donc crispés et les sourires auxquels nous nous étions habitués absents...Mais quand on leurs montre les photos de l'accident tout change : les fesses se poussent pour nous faire plus de place, on nous offre même des bières ! C'est d'ailleurs ici que nous rencontrons Pukkie la thaïlandaise et Sasha l'américano/russe, nos amis de route avec qui nous allons faire la boucle de Thakhek en moto !