Carnet de voyage

Poupées et sacs à dos

31 étapes
157 commentaires
72 abonnés
Dernière étape postée il y a 1482 jours
Nous voyageons en famille avec nos 2 petites filles de 2 et 5 ans. Itinéraire : Nouvelle Calédonie, Nouvelle Zélande, Australie, et enfin Bali.
Janvier 2017
20 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 11 décembre 2016

Notre projet se concrétise enfin : le top départ est donné après 10 mois de questionnements et d’excitation. Le décollage est prévu le 19 janvier 2017et le retour se fera le 6 juin 2017.

Tout quitter pendant plusieurs mois pour profiter de la vie en famille, resserrer les liens, découvrir les plus beaux paysages du monde : voici notre leitmotiv.

Bien sûr, notre voyage ne sera certainement pas de tout repos avec 2 poupées de 2 et 5 ans. Mais quel bonheur de pouvoir partager avec elles des moments qui seront uniques, de leur faire découvrir des choses qu’elles ne verront nulle part ailleurs.

Jusqu’à présent, nous n ‘avions réalisé que quelques voyages, seul, à 2, à 3 puis à 4. Jamais aussi loin bien sûr, jamais aussi longtemps. L’itinéraire fût le choix le plus délicat que nous ayons eu à faire. Nous devions prendre en compte plusieurs paramètres : nos envies, le climat, le budget, les aspects sanitaires…

La première destination choisie était incontournable : la Nouvelle Calédonie pour aller rejoindre petit frère et belle soeurette expatriés pendant 1 an et demi à Koumac, au Nord de l’île.

De là, la Nouvelle Zélande et l’Australie nous tendaient les bras : de grandes étendues à perte de vue et un camping car pour seul toit pendant 2 mois.

La destination suivante sera l’Indonésie avec Bali, l’île bénie des dieux : autre décor, autre ambiance avec ses rizières et ses temples.

Enfin la Malaisie : de Kuala Lumpur à l’île de Tioman, cette destination conseillée aux familles pour ses multiples activités et sa nature luxuriante a éveillé notre curiosité.


Petit récapitulatif de nos dates :

Nouvelle Calédonie : 21 janvier au 4 mars

Nouvelle Zélande : 4 mars au 25 mars

Australie : 25 mars au 29 avril

Bali : 29 avril au 22 mai

Malaisie : 22 mai au 5 juin



A nous d’en profiter, merci de partager ces moments avec nous et de suivre nos aventures.

2
2
Publié le 17 janvier 2017

Merci à tous pour vos petits messages et attentions.

J-2 : les sacs à dos sont bouclés.

14kg pour Madame, 17kg pour Monsieur, quelques centaines de grammes pour Mesdemoiselles. Vous vous imaginez déjà la scène des filles courant partout dans l'aéroport et des parents chargés comme des mules n'arrivant pas à les suivre, et ça vous fait rire...nous aussi...

Nous avons pris l'essentiel et sutout le strict minimum pour passer 5 mois aux antipodes (un pantalon, 2 shorts, 4 t-shirts, 1 trousse de survie, la crème solaire....). On ne va pas jouer les fashion victimes mais on va peut être lancer une mode... qui sait... Les palmes, masques et tubas vont remplacer pendant quelques mois les chaussures à talons, chemise et pantalon.

Les filles ont chacune leur petit sac rempli de jeux de sociétés et où est arnachée leur poupée...surtout ne pas la perdre...sinon attention aux pleurs..

Le départ de la maison est prévu jeudi matin à 7h, le décollage de Roissy à 14h25. Après 6h45 de vol, nous ferons une petite pause de 3h à Dubai. Ensuite, 9h25 de vol nous permettrons d'atteindre Tokyo. Nous passerons une nuit la bas pour nous ressourcer. Nous finirons ce périple par 9h de vol pour atterir à Nouméa, puis 4h de route pour rejoindre Koumac, rien que ça.

Ce voyage risque d'être long, très long...mais le soleil nous attend à l'autre bout de la planète alors COOL.....

3
3
Publié le 22 janvier 2017

Un collier de fleur autour du cou, une chaleur qui nous enveloppe, les embrassades de notre famille : nous venons de débarquer à Nouméa.

A 18 000 km de la France et après 24h de vol, l'ile des tribus kanaks au coeur de l'océan pacifique va être notre lieu de villégiature pendant 6 semaines.

Le voyage s'est déroulé à merveille. Les filles ont été adorables : de vrais globes trotteuses en herbe. Nous avions envisagé le pire, nous avons eu le meilleur. Les vols se sont en enchaînés entre jeux, coloriages et siestes. 6h30 de sieste sur 9h de vol entre Dubai et Tokyo : un rêve. La nuit à Tokyo a été réparatrice.

Ce matin, 1 ère nuit à Koumac chez Clément et Agathe ( likez leur page Facebook! https://www.facebook.com/Clem-Agathe-over-the-world-904285362992873/?ref=page_internal ) , 1er réveil à 7h sous un ciel bleu et une chaleur de 30 degrés, 1er petit déjeuner aux couleurs locales : mangue et banane du jardin : les vacances commencent enfin...

Au programme de la journée : repos afin de se remette du décalage horaire, piscine et visite de Koumac, ville côtière et minière du nord de l'île.

Arrivée à l'aéroport de Nouméa.
4
4
Publié le 25 janvier 2017

Un mur ocre, un coucher de soleil sur la marina de Koumac et notre petite famille se transforme en peinture rupestre pour vous passer le bonjour. Saurez-vous nous reconnaitre?

Notre règle ici : profiter des petits moments que la vie nous offre. Le jour se lève à 4h30 et le soleil se couche à 19h30 : de quoi nous laisser le temps d'appliquer cette devise.

Ce début de semaine a été consacré au repos, à la déconnection avec notre vie d'avant (ce qui n'est pas difficile à faire, je vous l'accorde), et à visiter les alentours de Koumac.

Cette ville agréable est constituée de grandes allées à l'américaine, toutes les rues forment un quadrillage. Les habitations sont très espacées les unes des autres et sont très arborées. Ici se trouve notre fief pour les quelques semaines à venir. Les filles profitent de la piscine (merveilleuse idée de Clément et Agathe) et avec cette chaleur, cela fait un bien fou.

Notre journée de lundi nous a permis de découvrir un coin tout à fait propice au repos à 30 minutes de la maison : le Malabou beach hôtel. Au programme : piscine, petit snack et un après-midi détente. La route qui nous reliait à cet endroit a révélé des paysages inattendus : terre ocre, forêt de Niaoulis (cousin de l'eucalyptus). Nous avions imaginé avant notre départ découvrir une végétation tropicale sur cette île et il n'en est rien : la vue qui s'offre à nous se rapproche plus du maquis.

Mardi : petite randonnée sur les hauts de la ville et près du port de plaisance.

Enfin, nous avons visité ce matin les grottes de Koumac : ballade à la lampe torche pour découvrir une cavité nichée dans un petit écrin de végétation qui, cette fois, était luxuriante.

Les hostilités vont réellement débuter dans 2 jours pour une durée de 3 semaines. Nous allons quitter la grande terre tous les 2 vendredi pour rejoindre les îles Loyauté : Ouvéa décrite comme "l'île la plus proche du paradis" puis Lifou. Nous laisserons donc les filles à Papi et Mamie pendant 6 jours. Ensuite, nous ferons la découverte du "caillou" avec Clément et Agathe pendant 15 jours : de quoi s'émerveiller devant les plus beaux endroits.

5

Nous revoilà après 5 jours passés sur les îles Loyautés. Autant vous dire que le Wifi n'est pas légion. Là-bas, c'est la nature qui domine dans toute sa splendeur. Les touristes sont également peu nombreux. Nous avons eu cette étrange sensation d'être seul au monde à certains moments, d'être de vrais privilégiés.

Ces 2 îles se méritent : 5h de bus depuis Koumac puis 40 minutes d'avion depuis Nouméa.

Notre ressenti : nous avons aimé Ouvéa, nous avons adoré Lifou !!!!!!

Nous avons découvert Ouvéa pendant 2 jours et demi : un superbe atoll corallien. Une plage de sable blanc se déploie sur 25 km soit quasiment toute la longueur de l'île.

Mais bizarrement, nous ne sommes pas tombés sous le charme de l'île. Vous allez dire que nous sommes difficiles mais plusieurs éléments n'ont pas joué en notre faveur. Tout d'abord, le temps ne nous a pas gâté, il a plu 1 journée entière. Du coup, nôtre âme de campeur a souffert. On a troqué pour la première nuit notre petite tente contre un hôtel d'une très grande beauté : on n'a pas vraiment perdu au change mais on avait besoin de réconfort....

hôtel Beaupré 

Le reste du temps, nous avons arpenté des kilomètres de sable blanc. Le soleil revenu, le panel de bleu nous a ébloui.

baie du Pont de Mouli et trou bleu

Les habitations principales restent les cases faites de bois liés par des liane et recouvertes de paille. La population forme des tribus régies par des coutumes très ancrées. Le nombre d'églises est impressionnant. Chaque tribu en possédant une.

case traditionnelle 

Nous ne nous sentions pas à notre aise parmi cette population qui semble encore marquée par la tragédie de la grotte d'Ouvéa (heurts entre habitants et gendarmes ayant fait plusieurs morts).

Nous avons profité de notre séjour pour rencontrer des voyageurs et partager nos expériences : une jeune femme seule partie depuis 2015 et rêvant de mettre le pied dans tous les pays du monde, ainsi qu'une famille avec 2 petites filles en plein milieu de leur tour du monde d'une durée d'un an : enrichissant...


2 jours à Lifou : notre gros coup de coeur : une île dont la beauté est à couper le souffle. Fermez les yeux, imaginez de longues baies bordées de plages de rêve, des hautes falaises, une végétation touffue et des papillons par centaine : vous y êtes...

baie de Jinek et baie de Santal 

Notre périple a débuté par du snorkeling dans la baie de Jinek : cette baie est considérée comme un véritable aquarium naturel. : magique ..

aquarium baie de Jinek 

Ensuite, tout au Nord, Jokin et ses falaises qui se dressent à 40m de hauteur et surplombent une eau limpide.

baie de  Jokin

Les plages se succèdent toujours plus belles, pour atteindre l'apothéose avec la baie de Luengoni où se trouvait notre camping. Un superbe lagon, du sable blanc immaculé ourlé d'un liseré végétal : le paradis existe et nous en avons profité une après-midi entière.

baie de Chateaubriant 
baie de Luengoni 
baie de Peng 

La population nous a paru plus accueillante et il flottait véritablement sur cette île un vent de bien être.

danse traditionnelle 


En tout cas, pendant ce temps, les filles ont profité à fonds de leur papi et mamie qui sont désormais sous la chaleur de Singapour.

Départ samedi pour 2 semaines avec Clément et Agathe pour le tour de la grande terre et la découverte de l'île des pins.

6
6
Publié le 5 février 2017

Le départ était donné pour 2 semaines de road-trip avec une voiture chargée à bloc.

90 km de route avalée avec face à nous de superbes paysages...et puis...la crevaison. Il fallait bien quelques mésaventures pour pimenter notre séjour, n'est ce pas ?

Du coup, retour à la case départ car les garages ici ne se trouvent pas partout. Nous devons attendre lundi au plus tôt pour changer le pneu. On croise les doigts pour que le délai ne soit pas plus long...

On profite de notre retour à Koumac pour s'occuper des filles. On commence l'école pour Chloé, le cadre n'est sans doute pas l'idéal pour se concentrer mais elle s'applique pour ne pas prendre du retard et être au même niveau que tous ses petits copains d'école en juin. Quelle responsabilité pour les parents !!!!!

Bien dans sa tête, bien dans son corps... Après le travail intellectuel, place au travail physique. Rien de tel qu'une randonnée dans la forêt sous 35 degrés. Tout le monde a adoré marcher, grimper, escalader pendant plus d'une heure. Les filles en redemandent : de vrais sportives...

Sentier des roches de Notre Dame - Koumac 

Nous avons profité de ce cadre pour admirer les grimpeurs.

Allez demain, le vrai départ devrait avoir lieu. Nous filons vers le sud en direction de Nouméa avec un arrêt à Bourail. Mercredi matin, nous prenons le bateau pour l'île des Pins afin d'y passer 4 jours.

7

12 jours plus tard, nous voilà revenu de notre circuit. Le second départ a donc été plus concluant : pas de deuxième pneu crevé nous vous rassurons !!!!

Nous avons pu découvrir les différents paysages de la Grande Terre et la merveilleuse île des Pins.

Les villages traversés ne méritent pas tous un arrêt : ne venez pas ici pour faire du lèche-vitrine ou admirer l’architecture. Toute la beauté de l’île réside dans sa faune, sa flore, et ses fonds marins.

Première étape : la côte Ouest et la ville de Bourail. Une randonnée de 2h au domaine de Déva et nous voilà surplombant le lagon et la faille au shark : un panorama à couper le souffle et un dernier rayon de soleil. Une des plus belles vues panoramiques de l’île paraît-il. Nous arrivons au sommet juste à temps avant que la pluie ne nous rattrape. Nous sommes en pleine saison des pluies. Nous allons pendant notre séjour être arrosé plus d’une fois…La chaleur en revanche est toujours présente : 27 degrés la nuit et 32 degrés la journée..

Domaine de Déva 

Le lendemain : un sentier côtier nous permet de découvrir 3 belles baies : plage de la roche percée, baie des tortues et baie des amoureux. Cette dernière plage tient tellement bien son nom qu’elle a donné une idée farfelue à Chloé : demander en mariage sa tata…Bizarre mais tellement mignon…

Baie de la Roche Percée et plage des amoureux

Nous l’attendions depuis longtemps : la découverte de l’île des pins a comblé toutes nos attentes. Certainement un des temps fort de notre long voyage. Les paysages approchent la perfection : plage de sable blanc immaculé, eau transparente et à 28°, cocotiers et pins colonnaires à foison.

Le voyage se fait par bateau : 2H30 sur le Betico (appelé plus communément le « vomito », allez savoir pourquoi ?? Ah si : la grande majorité d’entre nous ne faisait pas les malins).

Betico et Baie de Kuto
Baie de Kanumera 

Les 4 jours passés ici ont été divisés en 2 temps : les 2 premiers jours ont eu lieu sous la pluie, les 2 derniers sous un soleil resplendissant.

Nous avons dans un premier temps loué un véhicule pour admirer les principaux sites de l’île (nombreuses plages, grotte de la Reine Hortense, plage de l’hôtel le Méridien).

La première nuit au camping a été mouvementée, la dépression tropicale nous a mouillé. Nous avons compris qu’il valait mieux venir en Nouvelle Calédonie avec un budget extensible car les nuits à l’hôtel remplacent souvent les nuits en toile de tente (hôtel Kou Bugny)

Les 2 jours suivant resteront à jamais gravés dans notre mémoire.

Vendredi, nous avons embarqué à bord d’une pirogue traditionnelle pour traverser la baie d’Upi. Après le débarquement, nous avons emprunté un sentier forestier pour arriver à la baie d'Oro et sa piscine naturelle. Les photos parlent d’elles-mêmes. Le plus bel aquarium pour nager…

Pirogue traditionnelle dans la Baie d'Upi 
Baie d'Oro et sa piscine naturelle 

Samedi : nous avons découvert les îlots entourant l’île des Pins : une pure merveille !!!! Nous avons fait appel à la compagnie Ile des Pins Plaisance (nous la recommandons sans hésiter si vous souhaitez effectuer un jour cette activité : un bateau et un service de qualité)

Premier arrêt à l’atoll Nokanhui : une bande de sable entourée d’un lagon.

 Atoll Nokanhui

Second arrêt pour faire du PMT à l’îlot Brosse : cadre splendide.

Ilot Brosse 

Dernier arrêt à l’îlot Moro pour savourer un succulent repas les pieds dans le sable (cocktail accompagné de noix de coco grillée, langouste, mulet, salade de fruit). Le cadre vaut de l’or, la décoration est soignée, l’accueil chaleureux.


Ilot Moro 


2ème acte dans quelques jours...

8

La deuxième semaine a débuté par 2 jours d’arrêt à Nouméa.

Nous avons trouvé la ville très accueillante. Les différentes baies (Anse Vata et baie des Citrons notamment) ont un air de Côte d’Azur avec leurs marinas, leurs plages bordées de bars branchés et d’hôtels. Le marché a lieu tous les matins et semble être le poumon de la vie locale.

Anse Vata, marché de Nouméa et fruit du dragon

Nous avons un avis plus mitigé sur le centre-ville où les boutiques ressemblent à des fourre-tout sans charme. La place des Cocotiers, cœur de la ville, reste le lieu le plus attrayant.


Nous avons décidé de profiter de cette escale pour initier les filles à la plongée sous-marine avec les requins et les tortues, elles ont adoré….Plutôt douées n'est-ce pas ?…

On y croirait presque…

En fait, nous avons passé un agréable moment à visiter l'aquarium de Nouméa où nous avons pu découvrir toute la richesse de la vie sous-marine et reconnaître certains poissons que nous avions aperçus lors de nos PMT.

Après la capitale, route vers le centre de l’île. Cette partie du territoire est montagneuse et arborée : lieu privilégié pour profiter du calme et s'adonner à la randonnée. Nous avons fait celle de la petite cascade (durée 1h30) située à Farino.

Vue du village de Farino 

Après cette appartée boisée, la voiture nous a emmené sur la côte Est, la plus jolie selon nous : la route longe la mer, chaque tribu possède ses petites boutiques au bord de la route pour y vendre ses fruits, légumes, statues et sacs tressés. Les cascades et rivières se succèdent dans une végétation composée cette fois de cocotiers, de fougères arborescentes et bien d'autres essences.

Après une nuit passée à Poindimié, nous avons embarqué en direction de l’îlot Tibarama pour profiter de la plage, du PMT et de la pêche (pour Clément). Nous avons eu le plaisir de déguster un perroquet pêché au harpon (aussi beau que bon) le soir au camping autour d’un bon feu de camp…prêt pour Koh Lanta !!!!

Ilot Tibarama 

La dernière ville de notre périple est la plus charmante : Hienghène, entourée de roches lindéraliques. La route qui nous y mène traverse un pont au charme envoûtant. Arrivés au village, la poule et le sphynx se lèvent dans la mer.

La poule sacrée, le sphinx et le village 

Pour finir, nous prenons le bac pour quitter Hienghène (seule possibilité pour relier le Nord de l'île, autant vous dire qu'en cas de mauvais temps, il n'y a plus qu'une seule route pour quitter cette localité vers le Sud) . Nous traversons de magnifiques paysages et randonnons à la cascade de Tao.

9
9
Publié le 1er mars 2017

Koumac se situe dans une des régions les plus sèches de la Nouvelle-Calédonie : une chance pour nous : nous avons eu un temps exceptionnel cette semaine. Le ciel bleu azur nous a suivi dans chacune de nos activités (contrairement à bien d’autres zones qui ont été arrosées) et autant dire que ces activités étaient nombreuses. Les désirs de toute la famille ont été comblés, voici un petit panel :

Les filles ont tout d’abord commencé la semaine avec un baptême d’équitation au centre équestre de Koumac. Des vocations sont nées. Elles ont tout simplement adoré. Chloé nous a demandé de l’inscrire en rentrant en France (notre porte-monnaie espère qu’elle aura oublié d’ici là, parents ingrats !!!!)

Tataye pour Chloé et Réglisse pour Faustine 

En tant que parents, nous avons opté pour une monture ayant plus de tonus : le jet ski. Nous avons passé une journée mémorable à découvrir les îlots et piscines naturelles de la baie de Koumac, en compagnie d’un guide hors pair : merci Clément. Les patates de coraux et les platiers à éviter n'ont aucun secret pour lui !!!!

Départ de la marina entre frère et soeur à toute allure vers l’îlot désertique de Kendec : 20 minutes plus tard, nous voici arrivés.

Ilot Kendec 

Nous fonçons ensuite vers la barrière de corail et jetons l'encre en plein milieu de nulle part. A plusieurs kilomètres de la côte, il n'y a ici que quelques mètres de fonds voir quelques centimètres au dessus des coraux. Le PMT est splendide : des centaines de poissons multicolores, de très beaux coraux et un requin à pointe noire en prime !!!!

Pendant 3h, Clément et Damien ont ensuite découvert l’îlot Pouh et ses riches fonds marins.

L'îlot Pouh (et petite dédicace, les intéressés se reconnaîtront...)

La terre nous offre des paysages de toute beauté, le lagon préservé renferme une exceptionnelle diversité d’espèces : nous savourons chaque seconde !!!!! Juste un petit film pour illustrer notre sortie (petit clin d'oeil à Laval triathlon...)

10
10

La Nouvelle-Calédonie est également une terre de montagnes. Il faut la découvrir chaussures de randonnées aux pieds. Nous avons sué pendant 2h30 (sans les filles bien sûr) pour escalader un mont de 500m : pente vertigineuse et crêtes abruptes. La récompense au bout en vaut la peine.

La découverte de l’île continue avec la visite de la mine de Tiébaghi : autrefois la plus riche et la plus grande mine de chrome du monde exploité de 1902 à 1964 puis définitivement close en 1989. Le village fantôme retrace toute cette vie : une visite passionnante pendant plus de 4h sur les traces des mineurs.

Village fantôme de Tiébaghi 

Enfin, Nous avons filé vers le Nord du Caillou, secteur le plus sauvage de l’île. Petite grimpette de 20 minutes sur la crête d’Arama pour découvrir un second point de vue spectaculaire.

crête d'Arama

Ensuite direction les plages désertiques au relais de Poingam pour se rafraîchir …Aucune route ne mène plus loin : bienvenue au bout du monde !!!!!

Bora bora Beach et relais de Poingam
Marais salants de Poingam

Allez plus que 2 jours à profiter de la chaleur Calédonienne avant le départ vers la Nouvelle-Zélande, encore plus au Sud, encore plus éloignée de la France (+12h de décalage horaire)...

Un grand merci à Clément et Agathe, qui ont été des hôtes formidables. Nous avons découvert une île de charme, paisible. Ces 6 semaines ont été bien remplies. Nous espérons, à travers ces quelques moments sélectionnés pour vous, vous avoir fait voyagé...

A bientôt pour de nouvelles aventures !!!

P.S. : pour ceux qui ne l'avaient pas vue, une petite description salée de Koumac par Patrick Timsit.

Finalement, on s'en est bien sortis...

11
11
Publié le 5 mars 2017

Tout d'abord, nous n'avons pas encore pris le temps de vous remercier pour vos messages déposés sur notre blog. C'est toujours un plaisir de vous lire. Merci beaucoup.

Après 2h30 de vol, nous avons débarqué au pays des kiwis, du haka et des All Blacks, pleins d'excitation.

Tout le monde sait que nous sommes bilingues enfin presque....du coup nous n'avons pas compris grand chose lors de la prise en main du camping car. Nous avons réussi à le démarrer c'est l'essentiel. Nous verrons plus tard pour le vidanger...L'engin n'est pas tout jeune mais il nous plait bien, parfait pour découvrir le pays pendant 3 semaines. Il ne reste plus qu'à s'acclimater à la conduite à gauche...

Après une bonne nuit passée à Auckland, nous sommes partis à la découverte de cette cité maritime. 8h à crapahuter dans les rues et les jardins : les filles ont suivi sans broncher.

Cette ville a une allure décousue : les buildings s'intercalent au milieu des maisons victoriennes. Nous avons trouvé le rendu particulièrement réussi et avons aimé l'ambiance cool et cosmopolite qui y règne.

Sky tower à gauche  

La sky tower avec son aiguille pointée vers le ciel domine la ville du haut de ses 328 mètres (tour la plus élevée de l'hémisphère sud).

Auckland est également une ville cerclée par la mer. La zone proche des ports est le paradis pour les amoureux des bars et restaurants. La vie est trépidante, cela nous change des 6 semaines passées en brousse.

Les jardins sont également nombreux et nous ont permis de faire des pauses ressourçantes.

Albert park 
Auckland domaine 
Auckland museum 

Après cette journée agréable et bien chargée, nous prenons la route demain vers la péninsule de Coromandel. On the road again !!!

12

Un saut par la péninsule de Coromandel nous a permis de découvrir en une journée et demi les principaux sites de cette région. La Nouvelle Zélande est une terre volcanique. Les curiosités géothermiques se succèdent.

Premier arrêt à Hot Water Beach : au milieu de la plage se trouve une zone sablonneuse où des eaux chaudes jusqu'à 60 degrés affleurent à la surface. Il suffit de se creuser un trou pour obtenir un jacuzzi.

Hot water beach 

Second arrêt à la crique de Cathédrale Cove. Après une balade de 45 minutes, nous avons admiré l'un des lieux emblématiques de l'île (tournage du film le monde de Narnia) et profité de la plage sous une chaleur inattendue.

Cathédrale Cove 

Le lendemain, après avoir traversé les galeries souterraines d'une mine d'or à Thames en espérant trouver une pépite (en vain...), nous avons quitté cette péninsule direction le centre de l'île du Nord.

C'est à Rotorua que l'activité volcanique se manifeste avec la plus grande force. L'odeur de souffre est présente dans la ville ainsi que des bains d'eaux fumantes. Une baignade à 40 degrés ça vous tente ? Vous devriez essayer, c'est exquis !!!

Afin de nous éloigner de ces odeurs de souffre quelques heures, direction the Redwoods Forest pour une randonnée dans une forêt composée de fougères arborescentes, séquoias et pins : un lieu magique à l'ambiance surnaturelle !!!

Forêt de Redwoods 

Notre dernière étape à Rotorua : la visite du centre Te Puia : nous avons adoré découvrir ce parc où se mêlent les traditions ancestrales Maoris et les phénomènes géologiques.

Geyser, bain de boue 
Habitation traditionnelle, art Maoris, danse traditionnelle : le haka 
13

Après un passage au Huka Falls et au lac Taupo, le Tongario National Parc se dessine devant nous. Nous rêvions de découvrir de grands espaces, nous avons été servis !!!

Huka Falls et Lac Taupo 

Cette zone volcanique de 800km2 est composée de 3 volcans encore en activités (dernières explosions en 2012).

Chloé nous a montré à plusieurs reprises qu'elle était capable de marcher. Nous sommes donc partis pour une randonnée de 2h30 jusqu'au Taranaki Falls avec une vue sur le volcan Ngauruhoe qui a servi de décor au film Le seigneur des anneaux : grandiose !!!!

Taranaki Falls walk  
Mont Ngauruhoe 

Après cette pause nature, nous avons découvert Napier : un petit coup de cœur pour cette ville entièrement détruite par un tremblement de terre en 1930 et reconstruite dans un style art deco. Nous avons été transportés pendant quelques heures au milieu des années 30.

Napier 

Notre dernière étape sur celle île du Nord à eu lieue dans la capitale Wellington, et s'est déroulée sous la pluie !!! En tout cas, nous n'avons pas réussi à percer le charme de la ville..

Nous avons découvert le musée Te Papa : immense, interactif, et réparti sur 6 niveaux, il parle de la culture Maori, du climat, des volcans....les filles ont apprécié les espaces dédiés aux enfants et le simulateur de séisme.

Musée Te Papa 

Pour finir la journée, nous avons pris de la hauteur pour admirer la capitale sous la grisaille grâce au funiculaire.

Vue sur la ville depuis le Botanic garden 

Demain, 3h de ferry nous emmènerons vers l'île du Sud pour admirer de nouveaux paysages..

14

La traversée entre l'île du nord et l'île du sud s'est déroulée sans encombre avec de très beaux paysages en toile de fonds.

Traversée Nord-Sud en ferry

Notre arrivée a été plus rocambolesque. Notre campervan a décidé de rendre l'âme : le moteur a lâché en pleine ligne droite. Nous voilà donc à attendre une journée au garage dans un stress palpable : allons nous repartir ? Quand ? Avec quel véhicule ? Le verdict est enfin tombé : la compagnie nous paye la location de la voiture et l'hôtel le temps de la réparation mais aucun délai n'est précisé. Les conditions nous conviennent, nous continuons notre road trip sous un soleil éclatant.

A nous la côte ouest et ses paysages fabuleux...

Plage de Westport 

Après un arrêt à la très belle plage de Westport, nous continuons notre parcours par une randonnée aux Pancakes Rocks : l'érosion a donné à la pierre la forme de piles de crêpes. L'endroit est vraiment sympathique et les filles ont pu apercevoir des dauphins : elles étaient ravies.

Pancakes Rocks 

L'après-midi, direction les gorges d'Hokitika pour un nouveau circuit : on ne se lasse pas de marcher et on ne compte plus les kilomètres !!! Les photos ne sont pas truquées : l'eau était véritablement bleu turquoise : éblouissant !!!!

Gorges d'Hokitika 

Le lendemain : changement de décor. En 2h, nous passons de la mer aux cimes enneigées. Cette île nous épate. Une randonnée nous emmène au pied du glacier Franz Joseph. Ce dernier disparaît à vue d'œil, alors venez vite si vous souhaitez le découvrir : nous avons adoré cette balade sportive.

Franz Joseph glacier 
15
15
Publié le 19 mars 2017

L'île du Sud répond à toutes nos attentes : les paysages sont ici exceptionnels et notre cœur penche largement en faveur de cette île. De la ville de Franz Joseph jusqu'à celle de Wanaka, les montagnes à la végétation aride encerclent des lacs d'un bleu profond : une vraie carte postale.

Lac wanaka 

Les randonnées se comptent également par centaine. Une halte aux Fantail Falls a permis à Chloé de laisser libre cours à son imagination. Elle participe aussi au blog : création et photo effectuées par notre mini artiste.

Fantail Falls 

La ville de Wanaka, au bord du lac portant le même nom, nous a plu (malgré un vent violent) avec son air décontracté. Sa sœur jumelle Queenstown nous a enchanté : la plus belle ville de ce pays selon nous !!! Pour la première fois de ce voyage en Nouvelle Zélande nous avons pris le temps de flâner toute une journée : visite de la ville et de son marché artisanal, délicieux restaurant, jardin..

Queenstown 

Après cette pause, nous nous sommes dirigés toujours plus au Sud vers le Milford Sound.

Route du Sud de l'ile 

Ce fjord, le plus célèbre du pays, a tout de magique : les falaises tombent à pic dans une eau calme et profonde. La croisière a duré 2 heures : nous en avons pris plein les yeux, sous le soleil, ce qui est très rare pour le lieu paraît-il. En prime, nous avons observé les phoques dans leur milieu naturel : un émerveillement pour les filles.

Milford Sound 

Demain, nous commençons à remonter l'île par la côte Est en traversant la région des Catlins.

16

La côte Est est pour nous synonyme de rencontres avec la faune sauvage.

Notre premier arrêt a eu lieu à Nugget Point, à l'extrémité Sud Est du pays. Le phare en est le symbole et s'érige au dessus de la falaise. On aperçoit en contrebas des phoques de loin, très loin...ce n'est que le début.

Nugget point 

Le deuxième stop de la journée nous emmène à la péninsule d'Otago. La côte sauvage est magnifique, les paysages ruraux, les plages et les sentiers se succèdent.

Tout au bout de la péninsule se trouve le Royal Albatros Center qui abrite la seule colonie continentale d'Albatros royaux de la planète. Ils survolent le fort majestueusement. A côté, sur la plage, nous avons eu la chance de faire la connaissance de "notre copain" assoupi le temps d'une sieste à 50cm de nous. Seule la rembarde de la plage nous séparait. Les filles ne voulaient plus partir....

Le lendemain, visite de la ville de Dunedin et de sa gare construite en 1906 : bâtiment, paraît-il, le plus photographié de Nouvelle Zélande, du coup on a fait comme tout le monde et on l'a pris en photo.

Gare de Dunedin 

Nous avons ensuite grimpé la Baldwin street : la rue la plus raide du monde selon le Guinness Book, avec une pente à 35% : séance photo amusante.

Baldwin Street 

L'après-midi nous avons été admiré les Moeraki Boulders : de gros rochers sphériques éparpillés sur une magnifique plage : nos petits poussins sont sortis de leur œuf.

Moeraki Boulders

Nous avons gardé le meilleur pour la fin de journée. A quelques kilomètres de là, nous avons découvert un endroit resté préservé, non indiqué sur les guides touristiques. Le long d'un sentier côtier, nous avons fait la plus belle des rencontres : un moment émouvant à observer ces animaux dans leur milieu naturel.

Ah oui, et pour ceux qui se posaient des questions quand au devenir de notre camping-car et bien nous ne le reverrons pas, les réparations étant trop importantes. Nous finirons notre périple en hôtel et voiture de location mais on vous rassure : cela nous convient très bien aussi....

17

Mercredi, par un temps ensoleillé, nous avons enfilé pour la dernière fois nos chaussures de randonnée pour nous rapprocher du Mont Cook : le plus haut sommet de l'île culminant à 3754 mètres. Après 2h de randonnée, nous sommes arrivés à environ 1000 mètres d'altitude : le paysage était fabuleux.

Quelques heures de route plus loin, nous voici à Christchurch. Un tremblement de terre en 2011 a détruit une bonne partie du centre ville et a fait 185 victimes. De ce fait, nous pensions découvrir une ville refaite à neuf, il n'en est rien. La majorité des immeubles sont en cours de reconstruction, quelques boutiques provisoires sont encore dans des conteneurs. Le tout rend l'ambiance assez déconcertante.

Christchurch

Aujourd'hui, dernier coup de cœur pour la péninsule de Banks et le village d'Akaora situé à 80km de Christchurch : ce petit village haut en couleurs en bord de mer est tout simplement adorable!!!

Péninsule de Banks 
Akaora 

Ce post était le dernier de notre séjour en Nouvelle Zélande. Demain, à la même heure, nous serons arrivés à Sydney.

Après 4000km parcourus en 3 semaines, nous tirons un bilan plus que positif de cette destination. Bien sûr, nos journées étaient bien chargées mais nous avons réussi à nous organiser en roulant notamment beaucoup en début d'après-midi pendant la sieste des filles, une obligation pour elles afin de suivre le rythme.

Nous avons adoré les paysages , ça vous l'aurez compris, mais nous sommes également tombés sous le charme des habitants tellement serviables et gentils. Impressionnés aussi par la propreté des villes et l'état impeccable des routes et des sentiers de randonnées...Tout est accessible avec les enfants, tout est prévu pour eux. Les aires de jeux se comptent par centaines (vous avez eu de la chance nous vous avons épargné les photos des balançoires et des toboggans!!!!!)

Ce pays appelle au calme et à la sérénité.

18
18
Publié le 30 mars 2017

3h30 de vol, un train et un bus plus tard, nous voilà enfin arrivés dans notre air bnb de Sydney, bien fatigués...Une bonne nuit réparatrice et nous voilà prêts à affronter les 10h de marche qui nous attendent.

Afin de séduire les filles, on a décidé de commencer notre dimanche par la visite de l'aquarium de Sydney : le plus grand du monde. Cher mais sympa et immense avec ses grands tunnels au milieu des requins, son petit bateau pour s'approcher des pingouins et ses jeux interactifs.

Cet aquarium se trouve dans le quartier dynamique de Darling Harbour avec son quai bordé de bars et restaurants.

Darling Harbour 

L'après-midi nous avons pris le métro pour visiter le quartier que nous attendions tant : celui de Circular Quay. Ce quartier abrite le célèbre opéra ainsi que l'Harbour Bridge : nous avons adoré !!!! En cette journée estivale, il y avait foule : nombreux touristes, chanteurs...

Nous avons traversé le quartier des Rocks où se tenait un joli marché pour arriver au pied du Harbour Bridge et le franchir. Nous sommes revenus ensuite par bateau avec une vue magnifique sur la ville et le centre des affaires.

Fête grecque au pied de l'opéra  

Cette journée s'est achevée par une pause au Royal Botanic Garden situé juste à côté de l'opéra , vaste jardin botanique de toute beauté, composé de differents univers (palmeraie, roseraie...) avec toujours une vue sur le CBD.

Le soir venu, nous avions mal, très mal aux pieds, du coup le lendemain, nous avons opté pour une journée repos, baignade et ballade à Bondi Beach. Cette plage de Sydney est située à 30 minutes en bus du centre-ville. Ici c'est surfeurs bodybuldés et femmes pulpeuses. Nous nous sommes sentis très Mayennais tout à coup.... (en effet, nous avions oublié nos strings pour rivaliser...) Nous avons vraiment passé une magnifique journée.

Bondi Beach 

Mardi nous avons quitté Sydney direction les Blue Montains à 1h30 de route pour passer 3 jours en compagnie de ma cousine Natacha qui vit ici depuis de nombreuses années.

19

A 100 km de Sydney, nous avons découvert un superbe chapelet de montagnes verdoyantes et de gorges impressionnantes : le parc national des Blue Mountains. Il est inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2000. Natacha nous a accueilli comme des rois et nous a fait découvrir cette région unique. Nous avons subi 2 jours de pluie sur 3, dommage, mais nous en avons bien profité et partagé d'agréables moments en famille.

En arrivant mardi, nous avons fait une randonnée à Wentworth Falls. Le panorama était masqué par le brouillard mais la cascade était jolie.

Wentworth Falls 

En revanche, mercredi, le temps était superbe. Nous avons débuté par une randonnée de 2h dans le parc de Scenic World. Nous avons descendu des escaliers abrupts à travers la forêt avec une vue sur les Three Sisters. Pour remonter, rien de mieux que le funiculaire le plus pentu du monde avec ses 52 degrés : impressionnant !!!

Scenic world 

L'après-midi, direction un autre point de vue sur les Blue Mountains et les emblématiques Three Sisters. Une légende raconte qu'un père aurait transformé ses 3 filles en pierre pour les protéger du loup garou...choix étonnant n'est-ce pas ???

Blue Mountains

Pour finir la journée, nous avons choisi d'admirer un spectacle de danse aborigène à Katoomba : nous avons pu, notamment, y apprendre l'histoire du didgeridoo.

Natacha a pris le temps de nous faire visiter sa région et nous faire découvrir la vie des Australiens et leurs habitudes : très enrichissant !!!!

Nous venons maintenant de récupérer notre camping-car, immense et récent (cela va nous changer du camping car néo-zélandais....) et allons pendant un mois partir à la découverte de la côte Est jusqu'à Cairns.

20
20

Nous voilà partis à l'assaut de la côte Est Australienne depuis 4 jours. Nos premières impressions ne sont pour l'instant pas les meilleures, enfin nous l'espérons. Nous subissons surtout la fin du cyclone Debbie et ses quelques pluies. Le beau temps devrait être de retour dans 2 jours, nous croisons les doigts. Nous avons néanmoins peur des paysages dévastés et des inondations que nous pourrions voir en remontant vers le Nord.

Passée cette petite introduction, voici notre programme des derniers jours.

Nous avons quitté Sydney avec difficultés. Une ville de 4,3 millions d'habitants cela ne se franchit pas si rapidement que cela. Une fois cette étape passée, nous avons rejoint la région de Port Stephens avec la plage de One Mile Beach et les Sand Dunes (les plus grandes dunes mouvantes de tout l'hémisphère sud). De quoi courir un peu dans le sable et faire quelques belles chutes (dédicace à Faustine...)

One mile beach et Sand dunes 

Le lendemain, nous avons visité la ville de Port Macquarie. C'est ici que se trouve la plus grande concentration de koalas. De ce fait, ils sont victimes de quelques accidents (avec des véhicules, des chiens...). Nous leur avons rendu visite à l'hôpital qui leur est dédié : so cute...

L'après-midi, nous devions effectuer une randonnée dans le parc de la ville mais nous nous sommes fait une petite frayeur. Connaissez-vous les roussettes à tête grise d'Australie ? Et bien ces chauves-souris sont immenses et font un bruit d'enfer... Elles étaient partout... impressionnant. Nous étions prêts à continuer quand Faustine s'est mis à hurler, piquée par une bête. Entre deux sanglots, nous avons compris qu'il s'agissait d'une araignée-crocodile-serpent. Bref, c'était une brindille, assez pour nous persuader de faire demi-tour.

La ville en soit est tournée vers la mer avec sa digue peinte par ceux qui le souhaitent : le rendu est artistique..

Mardi, nous avons flâné dans le magnifique jardin de Coffs Harbour, entre mangrove et forêt tropicale.

Jardin botanique et port de Coffs Harbour 

Les bords de mer se ressemblent : leurs points communs : vagues et surfeurs par dizaines dans chaque ville.

21
21
Publié le 11 avril 2017

Après avoir roulé 1000km en une semaine, nous sommes arrivés mercredi dernier à Byron Bay : "the coolest place in Australie". Cette ville est LA ville du surf, des hippies, des bobbos chics. C'est vrai qu'elle est plutôt agréable, on doit bien lui reconnaître ça. Les petites boutiques se comptent par dizaine, il y en a pour tous les goûts. En ce dernier jour de pluie, nous avons eu le temps de les égrener.

Plage de Byron Bay 

Et oui j'ai bien dit dernier jour de pluie...depuis jeudi le ciel est bleu azur. Le cyclone paraît bien loin.

Jeudi, une superbe ballade au Cap Byron, le long de la côte nous a permis d'arriver au phare et à la pointe la plus à l'Est du pays. Très beau panorama !!!

Le week-end dernier nous avons visité Brisbane : on est FAN !!! Cette ville de 2 millions d'habitants a tout pour plaire : de grands espaces verts, un lagon artificiel, des musées gratuits...Il y a quelques années, il paraît qu'elle n'avait pas très bonne réputation (ville de jeux), du coup la municipalité a sorti le grand jeu.

Après une visite du musée ayant pour thème la faune sauvage, nous avons piqué une tête dans le lagon en face des buildings : sympa de se retrouver en maillot de bain au milieu de la ville !!!

L'après-midi nous avons marché dans le très beau Botanic Garden et avons arpenté les rues de la CBD.

Brisbane 

Encore une journée éprouvante pour nos pieds, mais tellement passionnante. Le lendemain, nous avons pris de la hauteur et escaladé le mont Coot-Tha pour avoir une vue sur la ville. La deuxième partie de journée a été plus intéressante pour les filles car nous avons approché de près les animaux d'Australie au Lone Pine Koala sanctuary, un zoo proche de Brisbane où se mêlent koalas, kangourous, serpents...Génial !!!!

Lone Pine Koala 

En ce début de semaine, nous profitons de la plage plus au nord...

22
22
Publié le 16 avril 2017

La côte qui démarre au nord de Brisbane jusqu'à Noosa sur 80km s'appelle la Sunshine Coast. Il y fait beau toute l'année, d'où son nom. On en a profité pour vivre à l'Australienne durant 3 jours : plage, farniente et quelques ballades pour ponctuer le tout.

Notre premier arrêt a eu lieu à Mooloolaba : une belle station balnéaire possédant la plage la plus surveillée de la côte Est : on a compté et on a dénombré pas moins de 20 secouristes sur 100 mètres de plage...pas mal...mais on a aussi assisté à 2 sauvetages..hyper rassurant..il y a effectivement quelques beaux rouleaux ici. On a juste profité du sable et fait un peu trempette.

Mooloolaba 

Lundi, nous vous avons déniché la ville pour investir : Noosa. Si vous avez 2 ou 3 millions d'euros à dépenser pour l'achat d'une maison, c'est ici qu'il faut acheter. Certaines sont splendides sur des petits îlots ou dans des marinas.

Cette ville est chic, chère et belle. Nous y avons passé 2 jours et y avons fait une des randonnées les plus réputées dans le Noosa national park, l'un des plus beaux parcs du pays : plusieurs sentiers pour tous les niveaux dont un longeant la côte avec un panorama splendide.

Après avoir quitté Noosa, nous nous sommes rendus au Carlo Sand Blow. Située dans la ville de Raimbow Beach, cette dune offre une vue à couper le souffle. Ballade sportive et course dans le sable ont été au programme.

23

Après Raimbow Beach, nous avons roulé en direction des 2 villages d'Agnes Water et 1770, mignons mais sans grand intérêt, nous y avons passé 2 jours à la cool. Nous vous épargnons les photos de "Marion affalée sur sa serviette de plage", "Damien faisant le barbecue" (une véritable institution dans ce pays) et "les filles jouant dans le sable"...

La baie de 1770 

Nos moments de calme nous permettent d'admirer la faune de ce pays. Les oiseaux sont ici de toute beauté, une vraie volière à ciel ouvert. Ce que les images ne montrent pas c'est qu'ils sont en revanche très bruyants, mieux vaut dormir avec des boules Quies.

Notre étape suivante devait être une des plus belle de notre périple : la découverte des Whitesundays. Cela était sans compter sur le passage du cyclone Debbie. Les médias parlaient d'une zone de guerre. On ne peut imaginer le désastre tant qu'on ne l'a pas vu de ses propres yeux : arbres arrachés, toitures détruites...Les bateaux ont été projetés sur la plage d'Airlie Beach.

Airlie beach 

Une traversée mouvementée en bateau et nous avons ensuite débarqué sur une des plus belles plages du monde : Whiteheaven Beach (je vous laisse le soin de regarder sur internet les photos d'avant Debbie). Nous n'avons jamais vu de sable aussi fin, cela est indéniable, mais malgré tout les arbres arrachés ne nous ont pas laissé un souvenir impérissable.

Whiteheaven beach 

Une fois cette déception passée, Townsville nous a ouvert ses portes : ici lagon artificiel, jeux d'eau gratuits sur la promenade (génial pour les filles), bâtiments anciens, et ancien fort militaire composent l'ensemble.

Townsville 

Les paysages de la zone tropicale que nous traversons sont composés de champs de canne à sucre et d'ananas, de bananeraies : plutôt enchanteur sauf si nous y rajoutons des crocodiles marins et des box jellyfish (méduse mortelle surtout présente d'octobre à mai) ce qui interdit toute baignade. Nous suivons les instructions à la lettre...

Petite présentation de la box jellyfish, ou méduse boîte  
24
24
Publié le 25 avril 2017

Le week-end dernier, sous un ciel gris, nous avons fait une pause à Mission Beach, village tranquille, très tranquille même puisque le nombre de touristes que nous avons vu se compte sur les doigts d'une main. Quelques boutiques et quelques bars en bord de plage composent le tout.

Mission beach 

C'est à South Mission Beach, village limitrophe que nous avons eu la chance d'apercevoir et d'approcher de près le Casoar, une maman avec ses 2 bébés. Cet oiseau endémique est en voie de disparition. En s'informant sur internet ensuite, nous avons vu qu'il s'agissait de l'oiseau le plus dangereux du monde capable de tuer son adversaire avec sa griffe de 12 cm. Après coup, on s'est dit qu'on l'avait approché d'un peu trop près... Hostile la nature australienne....

Le Casoar 

En remontant la côte, les paysages nous séduisent davantage. La forêt tropicale dense nous entoure. Des montagnes se jettent dans la mer : splendide !!!

Nous avons décidé de traverser Cairns sans nous y arrêter, nous y reviendrons dans 4 jours, et nous avons filé vers Port Douglas, étape la plus au nord de notre séjour.

En passant, nous nous sommes arrêtés une journée dans le très beau village de Palm Cove, coloré, chic et bordé d'une plage de cocotiers. Très paradisiaque !!!

Palm Cove 

La ville de Port Douglas est tout aussi charmante : un petit air Antillais avec ses palmiers et ses maisons de style colonial. La marina est imposante, point de départ vers la grande barrière de corail.

Port Douglas  

Demain, nous allons pénétrer dans la Rainforest pour 2 jours. Au programme : visite d'un parc de crocodiles et randonnées dans la forêt.

25

Nous vous plongeons désormais au cœur de la Rainforest. Nous avons passé mardi une journée mémorable au Hartley's Crocodiles Adventure : frissons garantis !!!

Ce parc situé au milieu de la forêt concentre des centaines de crocodiles, capturés dans la région ou nés sur place. Le début des hostilités a eu lieu sur une rivière infestée de crocos. Précisons que le bateau était sécurisé mais on a vite remarqué qu'il n'y avait pas de gilet de sauvetage..au pire des cas, cela n'aurait pas servi à grand chose...

Le reste du temps, les spectacles se sont enchaînés : nourrissage des bêtes, visite de la ferme d'élevage, et shows à l'Américaine avec prise de risques assez impressionnante par les éleveurs.

Toute la famille a adoré ce moment passé à observer et apprendre le mode de vie de ces animaux qui peuplent les rivières et mers du Nord Est de l'Australie. Le cadre était en plus magnifique.

Jeudi, direction l'intérieur des terres. Après une randonnée aux Barron Falls, nous avons visité la très touristique ville de Kuranda. Ici les magasins et les marchés aux souvenirs se succèdent : ceinture en croco, chapeau de Crocodile Dundee, boomerang, arts aborigènes...

Barron Falls 
Kuranda 

Nous sommes désormais à Cairns. Dernière étape de notre séjour australien. Demain soir nous prendrons l'avion direction Bali. La ville est très agréable, son lagon artificiel est magnifique. Nous sommes le week-end : concerts de rue, petit marché, ambiance décontractée sont au programme.

Cairns 

Nous avons parcourus 4000km avec notre bolide (aucune panne cette fois-ci). L'Australie est vraiment un pays immense et certaines portions de route nous ont paru un peu longues. Nous avons eu des gros coups de cœur notamment les grandes villes de Sydney, Brisbane, Cairns, les plus petites villes également comme Noosa ou Palm Cove... Certains paysages sont magnifiques : les Blue Mountains ou bien encore la Rainforest. Nous avons eu quelques déceptions aussi comme notre croisière aux Whitesundays. Ce qu'il faut surtout retenir de ce pays c'est son art de vivre à la COOL qui nous a séduit. Nous essaierons de nous en inspirer un peu plus chaque jour...

26
26
Publié le 2 mai 2017

Le vol entre Cairns et Denpasar aura duré 4h30, le temps pour nous de changer de continent après 3 mois et demi passé en Océanie. Les premières minutes après le débarquement nous transportent tout de suite dans une autre ambiance : chaleur humide (33 degrés à 2h du matin, on n'aura pas fait mieux), circulation sportive avec notre taxi slalomant entre les scooters et décor de rêve (petit hôtel plein de charme situé à Sanur). Bienvenue à Bali !!!!

Villa Sanur 

Cette étape de notre voyage correspond aussi à nos retrouvailles avec la famille. Lundi matin, nous avons serré dans nos bras Clément et Agathe et lundi soir ce fut au tour de Guy et Martine. Nous voilà donc à 8 pour cette première semaine.

Sanur est une petite station balnéaire familiale très agréable. Tout est dépaysant : l'architecture, les traditions (encens et offrandes partout dans les rues), les habitants (très gentils et serviables), la nourriture excellente. Le coût de la vie ici est dérisoire. Du coup, ce sera restaurant matin, midi et soir : à 3 euros le repas copieux dans un restaurant les pieds dans le sable. On ne va pas se priver pendant ce mois !!!

Sanur 

Nous savons déjà que cette île va nous plaire !!

27

Après Sanur, nous avons poursuivi notre tour de l'île avec un arrêt de 3 jours à Lovina, au nord de Bali à l'hôtel Chonos.

Hôtel Chonos Lovina 

Nos déplacements se font en voiture avec chauffeur, cela est instructif puisqu'il nous explique pendant le trajet le mode de vie des habitants.

Sur le chemin, nous avons fait un premier arrêt pour découvrir une plantation de café. Connaissez-vous le meilleur café du monde ? Parait-il qu'il vient d'ici. Sa production est particulière puisque les grains de café sont mangés par des mangoustes puis rejetés dans leurs excréments, nettoyés, séchés puis torrifiés. Bon appétit !!!

L'après-midi, nous avons admiré notre premier temple, et certainement pas le dernier. Un endroit charmant, reposant au bord du lac Bratan.

Pura Ulun Danu Bratan 

Lovina est également une station balnéaire paisible, mais cela ne sert à rien d'y faire un arrêt prolongé. Une fois la visite de la ville effectuée, nous avons été nous prélasser aux sources d'eau chaude de Banjar, eau à 32 degrés légèrement soufré.

Lovina et Hot Springs 

Enfin, nous avons découvert la ville de Munduk située à 800 mètres d'altitude : visite des rizières et de la cascade de Red Coral.

Cascade Red Color 

Samedi, nous avons quitté ce logement direction le centre de l'île et la ville d'Ubud où nous allons rester une semaine. En chemin, nous avons découvert une nouvelle cascade : celle de Gyt Gyt, la plus haute de l'île et surtout nous avons fait une randonnée dans les rizières de Jatiluwih, classées au patrimoine mondial de l'Unesco, juste magnifique !!!!!

Gyt Gyt Waterfall 
Rizières de Jatiluwih 

Nous sommes donc désormais à Ubud dans une superbe villa pour une semaine à 11 cette fois-ci, car rejoints par Ophélie, Arthur et Sacha. Les filles sont contentes d'avoir un nouveau copain.

28
28
Publié le 15 mai 2017

La semaine passée à Ubud fut rythmée par les petits plaisirs de la vie : massages, restaurants, balades, farniente en famille. A 11 dans la villa, il y avait de l'ambiance. La maison louée était un écrin de verdure et de zénitude dans une ville qui bat à cent à l'heure.

Villa Toya 

Dès notre arrivée, nous sommes partis à la découverte de ses rues animées, humant la bonne odeur de pollution, marchant sur des trottoirs défoncés et zigzagant entre les scooters. Les magasins sont nombreux, le marché typique. Le marchandage est ici légion.

Nous avons fait la connaissance des singes. Ils sont 600 à vivre dans la forêt sacrée aux portes de la ville.

En début de semaine, nous avons porté notre premier sarong pour visiter le temple de Gunung Kawi. Après une descente de 230 marches, nous avons découvert un très joli monument daté du Xème siècle, sculpté dans la roche et entouré d'une végétation luxuriante.

N'étant pas rassasiés par tant de beauté, nous avons filé vers un second lieu dans la même journée : les sources de Tirta Empul : une sorte de Lourdes local prisée des Balinais pour guérir les maladies. Une chance pour nous, nous avons pu observer une cérémonie en l'honneur de la pleine lune.

Notre dernier arrêt de ce mardi bien chargé a eu lieu aux magnifiques rizières de Tegallalang. En forme d'arène, elles sont dominées par le village.

Mercredi, direction le temple de Goa Gadja ou temple des éléphants datant du XIème siècle. Les décors sont toujours aussi éblouissants.

Nous ne pouvions aller à Bali sans découvrir les danses colorées, rythmées et empreintes de tradition : un beau moment vécu au Palais Royal d´Ubud.

Pour la dernière étape de cette semaine, place au surf et à la baignade sur la plage de Legian, à 1h30 de route d'Ubud.

Nous sommes désormais à l'Est de l'île, à Amed.

29

Sur la route nous emmenant vers la côte Est nous avons fait un arrêt à Sidemen pour apercevoir les rizières et observer le dur labeur des ouvrières.

Rizières dans la région de Sidemen 

Une petite ballade plus tard, nous voici repartis direction Amed. Cette ville qui s'étend sur 10 kilomètres de long est une zone réputée pour le snorkeling et la plongée. Le coucher de soleil avec pour toile de fonds le mont Agung est magnifique.

Nous y sommes restés 2 jours, le temps de faire un petit plongeon.

Plage d'Amed et mont Agung 

En début de semaine, nous avons embarqué pour 4 jours aux îles Gili et notamment l'île de Gili Air : un vrai petit paradis !!! Aucune voiture, ni scooter (je vous jure cela fait un bien fou...), juste des charrettes tirées par des chevaux en guise de taxi. Le tour de l'île se fait à pied en une heure. L'eau est limpide, poissonneuse et l'ambiance décontractée.

Gili Air 

Après cet aparté tout en zenitude, retour sur l'île de Bali. Certains logements que nous louons sont vraiment de pures merveilles pour une somme dérisoire..Notre maison lavaloise va nous paraître bien fade à côté...

Villa Adi à Amed 

Nous finissons notre séjour sur cette île par une semaine dans la ville de Seminyak ce qui nous permettra de découvrir le sud.

Nous allons finalement écourter notre voyage de quelques jours. Nous rentrons à la maison le 30 mai au lieu du 5 juin et nous ne passerons pas par la Malaisie. Nous préférons prolonger notre séjour à Bali jusqu'à l'expiration du visa de 30 jours. Du coup, nous commençons à décompter les jours qui nous restent....

30

Ça y est, nous sommes arrivés à la fin de notre séjour, ce moment que nous redoutions tant. Demain, à la même heure, nous serons à l'aéroport Nous avons essayé de profiter au maximum de cette dernière semaine.

Seminyak est une ville bruyante, bourdonnante...le coin des restos, des plages, des magasins et des boîtes de nuit. Nous avons aimé y faire nos dernières emplettes. La villa se trouvait dans une petite rue au calme, idéal pour se reposer de tout ce brouhaha..

Villa Quieta 

Nous avons fini les quelques visites qui nous manquaient. Tout d'abord,nous sommes descendus tout au sud dans la péninsule de Bukit pour admirer le temple d'Uluwatu. Le cadre est splendide avec le temple surpomblant la falaise. La petite promenade le long de la côte est agréable. En revanche, le temple en lui-même n'est pas mémorable.

A l'entrée de la péninsule se trouve la très belle et calme plage de Jimbaran, réputée pour ses poissons grillés.

Plage de Jimbaran 

Nous avons également découvert le temple de Tanah Lot, en bord de mer. Très joli..On y accède après avoir traversé une rangée de petites boutiques.

Temple de Tanah Lot 

Le mois passé à Bali nous a laissé de très beaux souvenirs. Les paysages de rizières, la quiétude Gili Air, la gentillesse des habitants, la beauté des édifices et des maisons louées, la vie bon marché nous ont plu. En revanche, certains points sont plus négatifs : la saleté des rues, la pollution, et le bruit continuel dans certaines villes. Cette destination est néanmoins parfaite pour une famille. Les trajets se font bien et l'île n'est pas très grande ce qui nous a permis d'en faire le tour en un mois.

Et pour finir notre séjour en beauté, il fallait bien un peu d'action...Du coup, un homme se faisant passer pour un électricien est entré dans la villa pendant que nous étions présents. Il nous a dérobé nos pièces d'identité, permis et argent...Un souvenir qui nous fait déjà presque sourire...

31
31
Publié le 28 mai 2017

Difficile de tirer un bilan de ces presque 5 mois de voyage. L'avion décolle dans quelques heures et nous avons cette étrange sensation d'être partis hier.

Et pourtant, nous en avons fait des choses. Il nous arrive de passer des heures à discuter tous les 4 de notre randonnée au pied du glacier en Nouvelle-Zélande, de notre rencontre avec les kangourous en Australie, de notre repas sur la plus belle plage du monde en Nouvelle-Caledonie... Ces souvenirs seront à jamais gravés dans notre mémoire. Si ce voyage était à refaire, nous le referions à l'identique.

Bien sûr, les filles n'ont pas toujours été des enfants idéals et nous des parents attentionnés 24/24h mais nous avons partagé de grands moments ensemble et nous les avons vu grandir et c'est ce que nous retiendrons aussi de ce voyage...

Nous vous remercions de nous avoir suivi et de nous avoir écrit des petits messages touchants..

Maintenant place à 48h de voyage et un retour au quotidien qui va certainement nous être très difficile pendant quelques jours...le temps de reprendre nos marques et nos habitudes...et le temps peut-être de rêver à de nouveaux voyages...