Les Défis

Avant de partir, j'ai demandé à nos proches de nous lancer des DÉFIS à relever sur notre chemin. Ne vous gênez pas pour nous faire part de vos "idées"
Du 3 juillet 2019 au 16 août 2020
411 jours
Dernière étape postée il y a 350 jours
Publié le 29 juin 2019

#2 : * Goûter dans chaque pays à l'apéritif local (Renée C.)

#5 : * Rapporter du sable des arènes de ACHO à LIMA (dans bouteille en plastique) avec photo du ramassage et reportage sur les plaques (céramique bronze pouvant se trouver dans l’édifice) (Christian C.)

* Prendre une photo de plaque de notaire dans chacun des pays que nous traverserons (Christian C.)

* Faire un ESCAPE GAME à l’étranger (Marine C.)

* Tondre un mouton en Nouvelle Zélande (Sophie L.)

* Faire un selfie avec un kangourou (Nathalie N.)

* Faire un selfie avec un koala (Lucie P.)

* Danser le Haka en Nouvelle Zélande (Mamina)

* Danser une Carioca lors dune fête locale (Blandine C.)

* Danser une Macarena en Australie (Laurine L.)

#4 : * Boire un whisky avec un morceau de glace de l'Alaska … ou tout autre glacier naturel (Jean-Louis B.)

#3 : * Dire dans chaque langue : "La vie est belle quand on se marre" (Marine C.)

* Une photo avec les Bianchini à Melbourne (Céline B.)

#6 : * Faire un bisou à un lama (Céline B.)

2
2
Publié le 13 juillet 2019

Découverte de l'alcool local islandais : le Brennivin : une eau de vie de pomme de terre parfumée au carvi qui se boit glacé (37,5°)

Brennivin - alcool islandais
• • •

En Amazonie équatorienne on boit un whisky local.

Whisky amazonien
• • •

A Cuenca nous avons pu gouter au fameux Canelazo. Il s'agit d'une boisson alcoolisée chaude qui se consomme beaucoup dans les régions montagneuses d'Equateur. C'est un mélange d'eau de vie (fait à base de canne à sucre), d'une infusion de cannelle et de jus de fruit (principalement de jus d'orange ou de citron). On peut également y ajouter un clou de girofle ou ne pas mettre d'alcool.

Le Canelazo

Santé !

• • •

On continue avec l'alcool péruvien : le Pisco sour. C'est un cocktail à base de pisco et de citron. Ok. Mais qu'est ce le pisco ? C'est une eau de vie produite au Pérou et au Chili. chacun des 2 pays revendiquant le Pisco Sour comme boisson nationale. Cependant les recettes diffèrent : le Pérou utilise du blanc d'œuf.

En tout cas, le résultat, c'est QUE C'EST BON !!!

3

Vous l'aurez remarqué, le nom des villes en Islande n'est pas des plus simple : ni à écrire et encore moins à prononcer ! Alors quand il s'agit de dire en islandais "la vie est belle quand on se marre" je vous laisse imaginer le massacre !!! D'autant plus, que les deux jeunes islandaises à qui nous l'avons demandé ne semblaient pas d'accord entre elles sur la traduction !

Bref voici le résultat ! Défi relevé !

La vie est belle quand on se marre - En islandais

Merci Marine nous nous sommes bien marrés … et les deux demoiselles également ! 😀

• • •

Nous voici à Vancouver dans le quartier de Denman, où nous nous trouvons à proximité d'un groupe de 14 sculptures de bronze géantes intitulé A-maze-ing Laughter, représentant dans différentes poses, l'artiste toujours hilares. Malheureusement la vidéo réalisée en français et en anglais se trouve sur un disque dur "hors service" pour le moment. Nous espérons pouvoir la récupérer (avec d'autres photos et vidéos 😦) à notre retour en France…

• • •

C'est en Kechwa dans la communauté de Carlos et Wilson en Amazonie Equatorienne que nous réalisons notre mission.

La vie est plus belle quand on se marre
• • •

Cette fois ci, ça se passe sur le Lac Titicaca coté péruvien, à l'aide de Francisca native de l'ile d'Amantani. En Quechua péruvien !

La vie est plus quand on se marre !
• • •

Lors de la balade dans le Parc aux Oiseaux aux Chutes d'Iguaçu, nous avons fait la rencontre avec ce brésilien qui parlait très bien le français et qui nous a fait relever notre défi en … Brésilien !

La vie est plus belle quand on se marre
4

Jean-Louis B. nous a mis au défi de boire un whisky avec de la glace d'Alaska.

Nous avions été pris de cours à Seward dans la Péninsule du Kenai. Cette fois ci dans la Baie du Prince William nous avons anticipé les choses et acheté nos petites mignonettes d'alcool avant d'embarquer sur le bateau : whisky pour Papa et Vodka pour Maman. Moi à la vidéo 😀

à la tienne Jean-Louis B.
5

Avant notre départ, Me CHALVET, le notaire de Maman, nous avait lancé le défi de récupérer du sable de arènes de Lima ! Pas simple à relever mais nous nous sommes atteler à la tâche et sommes partis en direction du quartier Rimac - du nom de la rivière qui coupe en deux Lima - où se trouve la Plaza de Toro Acho.

Les arènes sont en pleine effervescence car, dans les prochains jours, doivent se tenir des corridas.

Acho 2018 avec la dernière de J.J. Padilla

Après une vuelta pour essayer de trouver quelqu’un pour nous y faire entrer, quelques phrases pour expliquer que nous sommes des aficionados français et voilà les grilles franchies et le sable des arènes sous nos yeux !

Par chance, un péruvien est en train de préparer consciencieusement la piste. Nous l’interpellons, lui demandons gentillement s’il ne pourrait pas nous mettre quelques grains de sable dans notre sac et…

Pari relevé !

Dans le sac !

Il nous semblait difficile et, finalement, la chance et un peu de culot aidant, le tour est joué !

6
6
Publié le 14 novembre 2019

Céline B. (voisine de palier de Maman à Courchevel 😀) nous a donné le défi de faire un bisou à un lama. C'est en haut de la Rainbow Montain au Pérou que je m'y suis essayé ! Essayé oui ! Car ces petites bêtes n'aiment pas du tout lorsqu'on leur touche la tête.

Ici j'ai essayé avec un alpaga - de la même famille que le lama.