Une journée à Evian les Bains
Juillet 2017
1 jour
Partager ce carnet de voyage
1

Évian-les-Bains situé en Haute-Savoie sur les bords du lac Léman. Évian est surtout connue comme ville thermale et son eau minérale Evian.

Evian les Bains vu du Lac Léman lors d'une ballade en bateau  

Voyagez en circuit individuel, personnalisé et abordable

Plus de 50 circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation facile en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires
2

Ce remarquable édifice témoin de l'architecture thermale (1900-1902), situé en bord de lac et au coeur de la ville, est devenu depuis 2007 le nouvel Espace Culturel et de Congrès d'Evian. Il accueille chaque année de grandes expositions artistiques.Un programme riche et varié aborde plusieurs thématiques : peintures, sculptures, photographies... Le Palais Lumière est devenu, en quelques années, l'un des hauts lieux culturels et artistiques du bassin lémanique.

Palais Lumière d'Evian les Bains 
3

La construction de l'édifice a commencé en 1885, à l'initiative d'Antoine Lumière, anciennement villa de la famille des frères Lumières  ; l'immeuble a été acquis par Rodolfo Taurel en 1925 et fut acheté par la ville en 1927. Il est inscrit au titre des monuments historiques en 1981.

Hotel de Ville d'Evian les Bains 
4

Ce port est l'un des plus importants de la rive française du lac Léman.

Port d'Evian les Bains 
5

Le Casino d'Evian possède plus de 287 machines à sous et 10 jeux de tables, 3 bars, 5 restaurants, des salons de réception, un théâtre et une boutique.

Casino d'Evian les Bains 
6

L'espace evian est situé au rez-de-chaussée de la Buvette Cachat, bâtiment historique de l'eau minérale édifié en 1903, et de style Art Nouveau. Il permet de découvrir l'histoire de l'eau minérale, son origine, ses bienfaits.Un film relate le procédé de fabrication de la bouteille et une boutique propose les produits de la gamme exclusive evian.

l'Espace Evian 
7

Bâtie dans la seconde partie du XIIIè siècle, sous le règne du comte Pierre II de Savoie, l'église d'Evian appartient au premier art gothique savoyard.L'édifice a subi d'importants remaniements à la fin du XIVè ou au début du XVè siècle, suivis par plusieurs campagnes de restauration entre les XVIIè et XXè siècles. La plus importante date de 1926, la nef est alors allongée de deux travées vers l'ouest. C'est à cette date que fut réalisé l'actuel portail à fronton triangulaire de style romano-byzantin. Le clocher ajouré de baies en plein cintre était surmonté d'une haute flèche de pierre qui fut remplacée en 1823 par le lanternon actuel. La chapelle du Rosaire, bâtie à la fin du XIV ou au début du XVè siècle, abrite l'un des trésors de l'édifice : un bas-relief de la Vierge à l'Enfant en bois polychrome et doré de la fin du XVè siècle. Le tableau de Notre Dame de Grâce fut offert par Louise de Savoie, fille d'Amédée IX aux clarisses d'Orbe en 1493.La nef Est a 6 travées voutées d'ogives, bordées de collatéraux étroits. On remarque au sommet des colonnes fasciculées des chapiteaux à crochets et motifs végéteaux sobrement taillés dans la pierre de molasse. Le choeur, situé au niveau inférieur du clocher, est éclairé par une large baie à triplet et rosaces qui fut percée vers la fin du XIVè siècle dans le mur du chevet. A l'intérieur de l'édifice, le sondage et la restauration des fresques qui ornent le choeur et la chapelle du Rosaire ont permis de distinguer onze enduits superposés, correspondants à autant de phases de décoration de l'édifice entre les XIVè et XIXè siècles. Les stalles en noyer qui habillent le chœur sont un chef d'oeuvre de style néo-gothique flamboyant datées du milieu du XVè siècle ; elles furent reconstruites dans la première moitié du XIXè siècle (sans doute par Casimir Vicario). Elles appartiennent à la série des treize stalles gothiques "savoisiennes" qui, d'Aoste à Saint Claude, ont comme thème iconographique la concordance des apôtres et des prophètes.

Église Notre-Dame de l'Assomption d'Évian-les-Bains 
8

A l'origine de la source Cachat, on raconte la légende de l'écuyer et de l'ermite : "Il y a bien longtemps, le baron de la Rochette avait une riche et jolie fille, Béatrix. Demandée en mariage par les seigneurs d'Allinges et de Coudrée, elle leur préférait en secret Arnold, l'écuyer de son père, jeune homme pauvre et courageux. Le baron, qui souffrait d'un mal mystérieux, annonça qu'il donnerait sa fille à qui le guérirait. Arnold alla consulter l'ermite du grand châtaigner de Neuvecelle. Celui-ci lui conseilla de faire boire chaque jour au baron l'eau de la fontaine Sainte Catherine à Evian. Le baron guérit très vite et donna la main de sa fille au jeune écuyer. On célébra les noces de Béatrix et Arnold au château de Ripaille".

Ses vertus furent révélées en 1790 par le marquis de Lessert qui souffrait de la gravelle. Dès cette date des analyses en préciseront l'efficacité dans le traitement des affections urinaires. En 1826, l'homme d'affaire genevois François Fauconnet fonde la première société d'exploitation des Eaux Minérales, et fait édifier un établissement thermal à l'emplacement de la buvette Cachat. En 1869, est créée la Société Anonyme des Eaux Minérales d'Evian-les-bains. L'eau Cachat dont la renommée ne cesse de grandir est approuvée en 1878 par l'Académie de Médecine et primée la même année à l'Exposition Universelle. La vocation du thermalisme de la ville s'appuiera désormais sur cette société. L'eau minérale est encore aujourd'hui à la base de la notoriété internationale de la ville d'Evian.

Source Cachat 
9

Magnifique horloge qui se situe près de la Fontaine Cachat

Horloge d'Evian les Bains 
10

Sur le port de plaisance, au bord du lac, ce spectacle de jeux d'eau sur divers thèmes musicaux dure environ une demi-heure.

Fontaine musicale d'Evian les Bains 
11

Œuvre de l'architecte Hébrard, l'hôtel est une commande de la Société Minérale des Eaux d'Evian qui souhaite réaliser le « plus bel hôtel d'Europe ». Il est inauguré le 6 juin 1909. Qualifié en son temps de "plus bel hôtel du monde", il doit son appellation au Roi d'Angleterre, Edouard VII, pour lequel une suite est d'emblée réservée.

Disparu en 1910, le souverain britannique n'aura pas le temps de le découvrir. Mais les membres de l'aristocratie vont s'y succéder. Ayant grandi non loin de là, dans le château bâti de son père, le prince de Brancovan, Anna de Noailles y retrouve Marcel Proust qui y compose quelques chapitres d'A la Recherche du temps perdu. Le Sultan de Zanzibar croise le Maharadja de Kapurthala ou la reine Amélie du Portugal. Le Shah de Perse y précède le roi Faycal, souverain d'Irak. C'est le jardin des puissants du monde, côté cour.

Hotel Royal d'Evian les Bains 
12
  • Longueur dans l'axe : 72,8 km
  • Largeur maximale : 13,8 km
  • Superficie : 582,4 km2, dont 348,4 km2 en Suisse et 234 km2 en France
Aperçu de la Suisse depuis Evian les Bains