Iceland, l'île aux mille facettes

Quel incroyable voyage, l'Islande est une île surprenante qui nous ébahit à chaque virage!
Du 9 au 24 août 2012
16 jours
9
août

Premier vol en avion pour Nono et premier voyage à 3!

On s'installe confortablement dans la guesthouse Einholt.

10
août

Nous partons à la découverte de cette capitale à taille humaine : environ 122 000 habitants (l'équivalent de Metz). Il est très agréable de se balader dans les rues de la villes, les façades sont très colorées, l'ambiance est détendue!

Balade à Reykjavik 

Le front de mer nous emmène découvrir Hapa (salle de concert et centre des congrès) ou Sólfar, Le Voyageur du Soleil, sculpture en acier réalisée en 1990 par Jón Gunnar Arnason qui évoque la silhouette d'un bateau viking se dirigeant vers le soleil quand celui-ci se couche.

Hapa et Solfar 

Nous prenons ensuite la direction du sud vers Seltun, une zone d'activité géothermique où l'on peut observer des évents de vapeur et des mares de boue bouillonnante! J'avoue que la météo n'est pas de notre côté pour ce premier jour islandais!

Seltun 

Et ce temps nous donne envie que d'une seule chose : aller profiter des sources d'eau chaudes du Blue Lagon.

Blue Lagon 
11
août

Nous rejoignons le parc national de Pingvellir, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2004. Ce site géologique regroupe la belle cascade d'Öxarárfoss , de nombreuses failles et le lac de Thingvallavatn, le plus grand lac naturel d'Islande.

Après un stop détente dans l'eau chaude du spa Laugarvatn Fontana, notre petit tour s'arrête devant la cathédrale de Skálholt, lieu historique de l'île. En effet, ce fût le premier évêché d'Islande fondé en 1056 et le lieu d'assassinat du dernier évêque en 1550 mettant fin au catholicisme en Islande. Ce qui explique la hauteur démesurée de la cathédrale (30 mètres de haut) érigée à partir de 1956.

cathédrale de Skalholt 

La journée se termine à Selfoss où nous prenons nos quartiers 😀

12
août

Nous commençons le journée par le champ géothermique de Geysir, l'un des sites géothermiques les plus importants du pays grâce à ses geysers : Geysir et Stokkur, le seul encore actif.

Nous sommes TROP IMPATIENTS de voir un geyser!!!!!

Geysir 
Strokkur 

Puis direction les chutes d'eau de Gullfoss, la "chute d'or", l'une des plus impressionnante du pays.

A quelques kilomètres seulement du village de Fludir, se cache une belle source d'eau chaude, la source de Hrunalaug, isolée dans la campagne : une petite hutte pour se changer, une eau à 37-38°C, accès libre et gratuit.

13
août

La journée commence par une petite balade au parc géothermal de Hveragerði.

parc géothermal de Hveragerði 

Plus loin, nous nous arrêtons admirer Kerið, un cratère abritant un lac qui se dessine à la perfection, au beau milieu d’un environnement rocheux de toute beauté.

Kerið 

Et belle promenade autour de notre logement à Hestheimar, non loin de Hella.

14
août

Cette journée nous emmène jusqu'à Vik, charmante ville de la côte sud de l'Islande, en passant non loin de magnifiques cascades et en traversant des paysages époustouflants!

Premier arrêt à la cascade Seljalandsfoss. Cette dernière offre la possibilité d'aller voir ce qui se cache derrière ces 65 mètres de rideau d'eau.

Seljalandsfoss 

Sur la route vers la cascade de Skógafoss, les paysages sont merveilleux!

La route est magnifique 
Et le plus connu : vue sur le volcan Eyjafjallajökull 

La cascade de Skógafoss est très belle, ce rideau de 25 mètres de large chutant de 60 mètres fait un bruit effroyable et, si les conditions sont là, un bel arc-en-ciel apparaît à son pied.

N'hésitez pas à gravir les quelques marches qui mènent jusqu'en haut de la cascade, elles sont interminables mais la vue en vaut le coup. Il faut absolument ne pas manquer ce point de vue!

Skógafoss 
Du haut de Skógafoss 
Pétrel, nichant autour de la cascade en été 
En toile de fond le glacier Myrdalsjökull 

Nous roulons jusqu'à Vik sans se lasser des paysages que nous traversons.

Falaises de Dyrhólaey et plage de Reynishverfi 
15
août

Jours après jours, les paysages s'enchaînent et ne se ressemblent pas, c'est tout simplement merveilleux!

Nous arrivons au cap d’Ingólfshöfði, un promontoire de 75 mètres très isolé des terres à tel point qu’il n’est accessible qu’à marée basse. Nous sommes donc un petite dizaine de touristes et nous grimpons dans un tracteur et sa grande remorque pour arriver à jusqu’au cap après 25 minutes (10km) de traversée à travers une immense lagune de sable noir.

traversée vers le cap 

La pente de sable noir est vraiment pas facile à grimper mais la vue est imprenable!

Là haut nous arrivons à apercevoir les oiseaux emblématiques du cap : le Grand Labbe et le macareux moine, oiseau emblématique d’Islande.

La descente est plus fun 😀

Nous reprenons la route et là, juste sur notre gauche, des glaçons géants qui se baladent au gré du vent.... Des icebergs!!!! Nous sommes ébahis, stupéfaits, on dirait des enfants devant une glace au chocolat!

Lagune de Jökulsárlón 

Il est temps de quitter les icebergs pour regagner notre hébergement pour 3 nuits mais c'est sûr nous reviendrons demain!

Hali apartments 
16
août

Ces énormes glaçons posés sur l'eau sont franchement trop beaux, nous passons cette journée de repos à les observer.

La lagune s'écoule par un petit chenal vers l'océan Atlantique, abandonnant au passage des morceaux de glace sur une plage de sable noir, c'est magique!

Nous ne sommes pas les seuls à profiter des icebergs pour se détendre :

Surf au milieu des icebergs 
17
août

Nous décidons d'aller nous ravitailler à Höfn, toujours émerveillés par les paysages que nous traversons.

Höfn et ses spécialités de fruits de mer 
18
août

La destination du jour est Egilsstaðir. La route empruntée est très escarpée mais majestueuse grâce aux nombreux fjords qu'elle traverse.

19
août

Cette étape est merveilleuse, nous quittons les paysages pleins de verdure pour entrer sur des zones désertiques à perte de vue.

Entrée sur la lune!
Au milieu de l'Islande 

Non loin du Lac de Myvatn, petit détour par le cratère de Kfarla. Ce cratère de 300 mètres de diamètre, entouré de montagnes colorées, est rempli d'une eau bleue intense qui rend cet endroit magique.

Lac de Krafla 

Toujours autour du lac de Myvatn, nous nous arrêtons cette fois dans la zone géothermique de Hverir, une des plus active du pays : ça fume, ça siffle, ça bouillonne, ça sent l’œuf pourri, on se sent un peu désemparés en marchant sur cette terre qui paraît si hostile...

Fissures et boue à Hverir
Entre lave et verdure 

Après tous ces magnifiques sites nous rejoignons Husavik pour la soirée, petite ville portuaire au nord de l'île, essentiellement connue comme la capitale européenne de l'observation des baleines! Vivement demain pour aller les rencontrer!!!

vers Husavik 
20
août

Allez, c'est parti, on enfile les gilets de sauvetage et on part à la découverte des baleines!

Baleine au large de Husavik 

De retour vers le lac Myvatn, nous empruntons la route 864 pour suivre le magnifique canyon de Jölkulsa jusqu'à la cascade de Dettifoss, la plus puissante d'Europe. Avec ses 100 mètres de large et son débit de 200 m3/h, on ne s'entend plus parler à son approche!

canyon de Jölkulsa  
cascade de Dettifoss 

Cette région nous plaît trop et nous allons profiter plainement de nos 3 nuits près du lac de Myvatn.

21
août

Les balades autour du lac ne se comptent pas et chacune est unique!

Autour du lac de Myvatn 

Parmi les nombreux champs de lave en Islande, ne manquez pas celui de Dimmuborgir. Les formations que l'on peut admirer dans ce champs sont énormes et complexes, on comprend pourquoi elles ont inspiré de nombreuses histoire et légendes à propos de trolls et d'elfes. Un bon moment de détente où l'imaginaire prend le pas....

Champ de lave de Dimmuborgir 

Retour vers la zone géothermique de Hverir pour y découvrir les mares de boue bouillonnantes et les solfatares, fumerolles rejetant d'importantes quantités de soufre.

Hverir et ses solfatares 
22
août

Beau programme aujourd'hui : se balader au gré du vent, s'arrêter quand l'envie nous prend, marcher, grimper, admirer...

De la lave.... 
Des fumées... 
des cratères! 
23
août

Le vol entre Akureyri et Reykjavik est tranquille, la porte du cockpit est ouverte pendant tout le trajet et le pilote est ravi de montrer tous les boutons à qui vient le saluer😀 Pour une stressée de l'avion comme moi, j'aurais préféré qu'il se concentre essentiellement sur son trajet!!!

24
août
  • Au revoir l'Islande!