Carnet de voyage

Vietnam, du Sud au Nord #5

2 étapes
3 commentaires
7 abonnés
Dernière étape postée il y a 1004 jours
5ième étape du périple asiatique
Février 2020
30 jours
Partager ce carnet de voyage
1

La veille de prendre le bus pour le Vietnam, nous réalisons que si nous voulons rester plus de 2 semaines dans ce pays, il faut obligatoirement un E-Visa. Le délai peut être de 7 jours, à noter que notre visa cambodgien se termine dans 4 jours ...

Nous tentons donc le E-Visa et si le délai est trop long, nous ne resterons que 2 semaines au Vietnam grâce à l'exception de visa accordée aux français.

Après 4 jours d'attente à Kampot, et arrivant à la fin de notre Visa cambodgien, nous obtenons enfin le précieux sésame. Alléluia !!!

À nous les 30 jours au Vietnam

Le passage de la frontière se passe assez facilement et nous avons le droit à une prise de température. D'après l'appareil, Emma a une température corporelle de 35°C mais ça n'a pas l'air de les interpeller. Au final, c'est juste un prétexte pour soutirer encore 1$ à tous les étrangers.


On enchaîne par plus de 5 heures de bus pour faire 200 kilomètres, ce fut interminable ...

Nous arrivons de nuit à Can Tho, la plus grande ville du delta du Mékong, à l'extrême sud du Vietnam.

Ici, nous sommes loin des grandes sites touristiques du pays, il n'y a donc quasiment aucun touriste. Nous le voyons dès notre arrivée à l'hotel car personne ne parle anglais. Merci le traducteur du téléphone qui marche vraiment bien, c'est très drôle de communiquer comme cela.

À la base, nous voulions visiter le marché flottant le lendemain matin (le plus gros du Vietnam) mais vu notre arrivée tardive et le fait qu'il fallait se lever à 5 heure du matin, nous abandonnons.

Le bonheur devant tant d'espace

Après une bonne nuit de sommeil, de retour dans un bus de compétition, avec petite couchette personnelle, un des mieux que l'on ait eu depuis le début du voyage. Malheureusement, nous n'en profitons pas trop car le trajet n'est pas très long.


Nous arrivons à Soc Trang, notre avant dernière étape avant la destination finale de demain. Évidement, le bus nous dépose à l'extérieure de la ville, nous avons donc le droit à une petite marche de 5 kilomètres sous 40°C.

Les touristes sont encore plus rares ici, nous avons l'impression d'être des extra-terrestres lorsque nous marchons dans la rue mais les gens sont très gentils. Nous avons le droit à des "hello" à tout bout de champs.

L'anglais, il faut oublier, donc pour manger, nous choisissons un petit restaurant local et pour le plat c'est pareil, au hasard. Nous nous retrouvons avec un petit plat de nouilles sautées et de la saucisse artisanale, ce fut très bon.

Au menu du jour

Cette fois-ci, nous ne pouvons pas échapper au réveil matinal car un nouveau bus nous attend à 6 heure direction l'embarcadère.

Nous prenons ensuite notre ferry direction l'île de Con Dao ! Le trajet dure un peu plus de 2 heures, le bateau est rempli de vietnamiens, il y a beaucoup de houle donc ça vomit un peu dans tous les sens. Une vraie hécatombe !

On y est presque !!!

Il n'y a qu'une seule ville sur l'île et elle se situe à une dizaine de kilomètres de l'embarcadère d'arrivée, nous décidons donc de louer directement un scooter ici pour les 5 jours.

Un sacré périple mais nous voilà enfin en terre promise !

Notre petite île

Nous logeons dans une famille super gentille même si la communication reste quand même difficile.

La corniche locale

Pour démarrer en douceur, nous commençons par une journée plage. La route qui longe le littoral est vraiment magnifique, par contre le vent souffle très fort. Au niveau du passage des différents caps, ça décoiffe pas mal !

Costal road

La majorité des touristes sont vietnamiens donc nous ne sommes pas trop embêtés sur la plage, il n'y a vraiment personne, un régal. Le temps est beaucoup plus nuageux et l'eau est plus froide qu'au Cambodge donc nous faisons un peu les frileux.

Vraiment trop de monde ....

Petite particularité de cette plage, le petit aéroport se situe juste derrière, lors de l'atterrissage, on dirait que l'avion va se poser sur la plage !

🛬

Au niveau de la nourriture, c'est toujours aussi aléatoire, chaque petit "restaurant" a sa spécialité et ne fait donc qu'un seul plat. Toujours rien en anglais et notre choix ne se base sur des photos quand il y en a donc ce ne fut pas toujours très bon. Nous avons même dû jeter des rouleaux de printemps à la fraîcheur plus que douteuse... À la fin, nous en avions un peu marre, heureusement que nous avons trouvé un petit restaurant végétarien avec quelques plats en anglais.


Le lendemain, journée culturelle avec les visites des anciennes prisons coloniales. Pendant 113 ans (1862-1975), Con Dao était la plus grande et la plus brutale des prisons d'Indochine. Les Français puis les Américains ont emprisonné, torturé et tué des milliers d'opposants au régime et des prisonniers de guerre, le tout dans des conditions inhumaines. L'île était surnommée "L'enfer sur terre", ce n'est donc pas la visite la plus gaie que l'on est faite.

Les vietnamiens viennent sur l'île pour visiter cet endroit et rendre hommage à tout ceux qui ont perdu la vie ici.

Les anciennes prisons

Nous avons aussi fait une randonnée très sympas dans la parc national de Con Dao. La forêt est vraiment dense et il y a pas mal de dénivelé, le plat ça n'existe pas.

Retour dans la jungle

Au niveau de la faune, nous avons vu des singes, des oiseaux et des énormes écureuils. L'île est aussi une réserve pour les tortues qui viennent pondre ici mais malheureusement ce n'est pas la bonne saison

Grosse termitiaire de compétition

À la fin, nous arrivons à une belle plage sauvage, par contre il y a beaucoup de vagues et des gros cailloux dans l'eau donc la baignade est compliquée. Après quelques heures de repos, il faut faire le retour et la grosse montée qui va avec.

Plage sauvage

Nous avons bien apprécié ces quelques jours loin de tout mais maintenant retour sur le circuit touristique classique. Nous partons pour seulement 34 heures de trajet en 48 heures direction le centre du pays.

Adieu Con Dao
2

Venir jusqu'ici n'a pas été la chose la plus simple et la plus rapide, c'est même le plus long des trajets que nous ayons entrepris jusqu'à présent:

-2 heures 30 de ferry

-1 heure de bus jusqu'à Soc Trang

-6 heures de bus jusqu'à Ho Chi Minh

-Traversée de Ho Chi Minh en taxi pour arriver à 23 heures à notre hôtel

- Après une courte nuit, départ pour 20 heures de bus avec une arrivée à 4 heures du matin à Da Nang

- Attente jusqu'à 5 heures 30 pour prendre le premier bus local et arrivée à 7 heures à Hoi An (1h30 pour faire 30km le tout serré comme des sardines, un enfer...)

On termine par une petite marche matinale pour rejoindre notre Homestay

Heureusement, notre chambre est déjà disponible, nous pouvons donc nous écrouler dans notre lit afin de récupérer de ce très très long périple.


Le lendemain, nous partons à la découverte de la vieille ville, c'est très mignon avec toutes ces façades jaunes.

Vieille-ville

La ville est classée au patrimoine mondiale de l'UNESCO et elle fait partie des sites les plus visités du Vietnam mais nous pensions qu'il y aurait beaucoup plus de monde. Probablement l'effet corona virus ...


La ville est aussi réputée pour être une des places fortes de la gastronomie du pays, nous en profitons donc pour goûter les différentes spécialités, car jusqu'à présent ce n'était pas fou fou. Nos papilles et nos estomacs sont contents car c'est vraiment bon !

Miam Miam

Le soir, c'est encore une toute autre ambiance, car une fois la nuit tombée, la vieille-ville est éclairée par des centaines de lanternes.

By night
By night bis

Le lendemain, nous partons pour Da Nang après avoir enfourché notre scooter. C'est une ville sans intérêt, avec des immeubles en construction plus extravagants les uns que les autres, le tout dans une pollution folle ... Il y a un air de Sihanoukville au Cambodge.

Da Nang au loin dans la pollution

Nous passons seulement dans la ville pour nous rendre à la presqu'île à la sortie de celle-ci afin de découvrir le plus grand Bouddha du Vietnam. Ça faisait longtemps que nous n'avions pas visité le plus grand Bouddha de quelque chose. C'est un beau morceau d'une trentaine de mètres.

L'endroit est rempli de singes mais ils sont devenus pas mal agressifs à cause des gens qui leur donnent n'importe quoi à manger.

Big Bouddha

À la base, nous voulions faire le tour de la presqu'île car les paysages ont l'air magnifiques mais c'est autorisé seulement avec un scooter semi-auto car il y a pas mal de dénivelé. Malheureusement aujourd'hui, nous sommes sur un scooter auto donc direction la plage pour terminer la journée.

Retour dans notre belle petite chambre avec balcon à 11€/nuit

Pour notre dernier jour, petit balade avec nos vélos de 1910, direction la mer.

Les rizières toujours

Nous passons la journée tranquille à la plage, ici c'est beaucoup plus touristique !!!

Farniente

Nous avons passé un bon petit séjour à Hoi An, par contre dès que l'endroit est touristique la mentalité est vraiment différente par rapport aux autres pays d'Asie. Il faut toujours faire attention car ils essaient souvent de nous la mettre à l'envers...