Carnet de voyage

Cambodge, de passage chez les khmers #4

5 étapes
4 commentaires
8 abonnés
Dernière étape postée il y a 1021 jours
Quatrième étape de notre périple en Asie
Février 2020
3 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 31 janvier 2020

Après une dizaine de jours à nous reposer sur nos hamacs sur notre petite île au milieu du Mékong, où le temps est passé à une vitesse impressionnante, nous sommes prêts à reprendre la route.

À bientôt le Laos

Nous avons adoré le Laos, maintenant en route pour le Cambodge.

Avant d'entrer dans ce nouveau pays, il faut d'abord passer la frontière terrestre et ici la corruption fait foi.

Au lieu des 30$ normalement nécessaire pour obtenir le visa, nous avons dû payer 37$/personne pour avoir notre tampon sur le passeport. Vive les pots-de-vins !

Welcome la corruption sutout

Après cette petite pause administrative, direction le Nord-Est du Cambodge, plus exactement à Banlung. Nous sommes venus ici avec comme objectif de réaliser un trekking dans la jungle.

Mais avant ça, nous avons séjourné dans une maison d'hôte avec une famille super gentille ! Nous avons passé de bons moments à jouer avec les enfants.

Notre famille pour quelques jours

Pour notre première journée de visite, nous sommes repartis à scooter pour découvrir des cascades ainsi qu'un ancien lac volcanique très agréable pour se balader.

Les environs de Banlung

Nous terminons la journée par un passage à l'agence de trekking pour un petit briefing.

Au programme, 3 jours et 2 nuits dans la jungle d'un parc national faisant la frontière entre le Cambodge, le Laos et le Vietnam.

Un passage est prévu dans la forêt des tarantules, à partir de ce moment, Emma n'a pas pu écouter la suite du briefing.


Trekking jour 1:

Nos taxis direction la jungle


Avant de commencer le trekking, une longue phase d'approche est nécéssaire.

Nous commençons par 1h30 de piste à l'arrière de deux scooters, histoire de manger 2 kilogrammes de poussières. Ensuite, il faut franchir une rivière mais vu qu'il n'y a aucun pont, nous utilisons un bateau bricolé permettant de relier les 2 rives.

Traversée de fortune

Une fois arrivés au dernier village avant la jungle, nous faisons la connaissance de Dim notre guide et Rain notre Ranger. Nous serons seulement tous les quatre pour les trois prochains jours.

Nous mettons 2 heures de marche afin de rejoindre la lisière de la jungle. Nous avons un peu de mal à comprendre l'anglais de notre guide mais il est très drôle, il nous fait bien rire.

Passage dans la fameuse forêt des tarantules, nous n'en verrons qu'une seule et le Ranger a bien mis 5 minutes à la sortir de force de son terrier. On a presque de la peine pour l'araignée ...

Belle bête

Nos premiers pas dans la jungle sont difficiles, il fait très très chaud et il faut faire attention à chaque pose de pied, il n'y a pas vraiment de sentier, le terrain est très technique: cailloux, souches, lianes, feuilles, troncs d'arbres.

Découverte de la jungle

En fin d'après-midi, nous atteignons notre camp pour la nuit, un petit torrent pour se laver et quelques branches pour fixer les hamacs.


Notre suite supérieure

Pour le dîner, "bamboo soup", salade aux herbes fraîches et riz évidement.

La "bamboo soup" consiste à insérer dans un long bambou, oignons, ail, champignons, citrouille, aromates, épices et de grandes feuilles vertes qui poussent dans la jungle.

Ensuite, le bambou est posé dans le feu, on ajoute de l'eau et on laisse bouillir.

Avec une machette, une casserole et du feu, ils nous ont vraiment régalé ! De vrais chefs de la jungle.

La fameuse bamboo soup

À noter, qu'ils nous ont aussi bien régalé avec le Khmer Whisky. Le même alcool de riz qu'au Laos mais un peu moins fort (ça reste quand même fort).

À 19h dans la jungle, il fait nuit noire donc nous regagnons nos hamacs car demain réveil matinal.


Trekking jour 2:

Malgré quelques réveils nocturnes nous arrivons à assez bien dormir lors de cette première nuit (merci l'alcool de riz?).

Il n'en est pas de même pour notre guide qui a dormi avec sa lampe allumé car il a fait un cauchemar (oui oui) .

Après un réveil à 5h30, nous partons avec notre Ranger pendant une heure afin de pouvoir observer les singes. La jungle est remplie de bruits d'animaux mais pas de chance, nous ne verrons aucun Gibbon.

Retour au campement pour le petit déjeuner. Ils arrivent vraiment à tout faire avec le bambou, ce matin ils en font un grille pain et des des tasses.

Tout est possible grâce au bambou

Une fois le camp replié, nous repartons à l'aventure avec pour commencer une bonne grosse montée pour nous réveiller.

Notre Ranger est vraiment hors norme, avec des claquettes aux pieds et une machette, il peut survivre des années dans la Jungle. Dommage qu'il ne parle pas du tout anglais.

Le Ranger, notre héro

Il nous montre aussi comment boire de l'eau directement à partir d'une liane, et nous fait manger des racines, c'est génial.

Quand il faut se rehydrater

Pour la pause déjeuner, nous nous arrêtons à côté d'un petit point d'eau où nous mangeons encore très bien. Par contre, nous sommes envahi par les abeilles donc nous repartons assez rapidement.

L'après-midi, nous continuons notre progression dans jungle qui est toujours aussi dense, le Ranger sort la machette pour nous frayer un chemin au milieu des bambous.

J'ai même la chance de voir deux singes !

Jungleeeeeeee

Cette journée de marche est assez fatiguante, avec beaucoup de dénivelé, c'est pourquoi nous sommes heureux d'arriver à notre nouveau campement.

Le site est vraiment beau, rien à voir avec la veille. Nous sommes au niveau d'un promontoire rocheux d'où nous dominons la jungle et toujours une petite rivière à proximité.

Campement du jour


Après une bonne "douche", nous pouvons nous reposer et contempler le paysage.

Ce soir nous ne sommes pas seuls car un groupe d'italiens se joint à nous.

Au menu, un petit wok de citrouille avec oeufs et riz.

Toujours aussi bon

Pour le dessert, nous partageons encore une fois de l'alcool de riz dans nos shooters en bambou, l'ambiance est super sympas. Nos guides sont toujours aussi drôles, ils nous racontent quelques histoires dont la légende sur l'origine des Gibbons.


La journée n'est pas encore terminée car une fois la nuit noire tombée, nous partons pendant une heure dans la jungle avec notre Ranger ne parlant pas un mot d'anglais.

La nuit, l'atmosphère est totalement différente avec toujours autant de sons provenant d'un peu partout sauf que l'on ne voit absolument rien.

J'ai adoré cette expérience, nous observons de gros insectes dont des araignées assez dodues, un oiseau et une espèce de gros rats de la jungle.

Une de nos rencontres nocturnes

Emma m'impressionne car malgré tous les insectes, elle n'a pas peur du tout! L'alcool de riz y serait-il pour quelque chose ?


Après toutes ces émotions, nous nous couchons dans nos hamacs et dormons encore mieux que la première nuit.


Même programme que la veille, réveil à 5h30 pour voir les Gibbons si nous avons plus de chance. Ça commence bien car nous les entendons, leur cri est assez étrange, on dirait une alarme de voiture mais très très bruyante. Au bout de 20 minutes, victoire !!!

Nous voyons un groupe de 3/4 singes s'amusant dans un arbre géant à une centaine de mètres devant nous.

Une fois l'observation des Gibbons terminée, nous rentrons au campement pour le petit déjeuner. Ce matin c'est une soupe de nouille au chou bien épicée.


Pour la dernière matinée de marche, nous commençons par une bonne ascension pour la digestion, puis une longue descente pour sortir de la jungle.

Derniers moments dans la jungle

Nous terminons par deux heures de marche avant de retrouver la civilisation. Nous n'avons plus besoin regarder chacun de nos pas, quel plaisir.

Nous prenons le dernier repas dans la maison de notre Ranger, il nous fait rire car il ne parle presque jamais et n'a aucune expression sur son visage, un vrai guerrier. Mais il a été très gentil avec nous !

Photo finish : a gauche le guide et à droite le Ranger (on ne dirait pas mais il sourit)

Ces 3 jours étaient vraiment géniaux, c'est quelque chose de très spécial de se retrouver au milieu de la jungle avec toute cette végétation et des bruits en permanence. C'est une atmosphère à part !

On sent clairement qu'ici les animaux sont les maîtres et non pas les hommes (sauf notre Ranger, lui c'est vraiment le roi de la jungle).


Nous regagnons en fin d'après-midi la maison d'hôte où nous avons laissé nos gros sacs à dos.

Il y a eu un quiproquo, tous les bungalows sont occupés mais la dame est très gentille, elle prépare un matelas dans un bungalow encore en construction.

Après deux nuits en hamacs, nous ne faisons pas les difficiles puis la nuit sera gratuite.

Minimaliste

Nous passons encore une soirée très sympa avec les autres voyageurs et les enfants.


Demain petit trajet de 8 heures, direction Siem Reap et les temples d'Angkor.

Espérons que les transports sont mieux qu'au Laos !

2
2
Publié le 2 février 2020

Après avoir traversé quasiment tous le pays d'est en ouest dans un mini-van durant 7 heures, nous voilà à Siem Reap, deuxième étape au Cambodge.

Il s'agit d'une grande ville remplie d'hotels et de restaurants dont le seul intérêt est qu'elle se situe à 10 kilomètres du complexe d'Angkor.

Bienvenue à Siem Reap

Avant de partir explorer Angkor, nous prenons une petite journée de repos/piscine à l'hôtel, histoire de récupérer du trekking.

Nous en profitons aussi pour goûter quelques spécialités cambodgienne dont le Amok, un poisson en sauce avec légumes et champignons dans une feuille de banane s'approchant d'un curry vert mais beaucoup moins épicé.

Amok

Pour la visite d'Angkor, vu que nous avons déjà fait énormément de temples, nous avons choisi de ne faire qu'un seul jour de visite.

En plus, c'est un sacré budget, 37$/personne le pass 1 jour et environ 60$ le pass 3 jours ! Avec plus de 2 millions de visiteurs par an c'est un bon business.


Nous nous sommes donc réveillés assez tôt afin de partir vers 7 heures avec notre Tuktuk pour éviter la chaleur et les chinois.

En route pour Angkor

Point culture: les différents temples d'Angkor ont été construits par les rois successifs de l'empire Khmer entre le IXième et le XIIIième siècle. Au début les temples étaient hindouistes puis ils sont devenus bouddhistes. On trouve sur le site un très grand nombre de temples plus ou moins bien conservés sur 400km2.

Réveil à Angkor

Vu que nous n'avons fait qu'une seule journée de visite nous nous sommes contentés des principaux temples.


Nous commençons doucement par le Banteay Kdei, petit temple pas très touristique où nous sommes presque seuls, c'est très agréable de se promener ici.

Banteay Kdei

Ensuite, c'est au tour du Ta Prohm, ancien monastère bouddhique faisant parti des sites les plus populaires d'Angkor.

Nous avons l'impression d'un temple repris par la jungle avec tous ces grands arbres engloutissant les murs. C'est ici qu'un des Tomb Rider a été tourné.

Il y a déjà beaucoup plus de monde ici !

Ta Prohm

Prochain arrêt, le temple Ta Keo avec un style assez différent. Il a une forme de pyramide assez brut sans trop d'ornements. Il est possible de monter en haut mais ce fut assez sportif avec les grosses marches.

Ta Keo

Nous continuions vers Angkor Thom, un des sites les plus importants.

De la belle pierre

Il comprend notamment le Baphuon, une grande pyramide à 3 étages qui est desservie par une longue allée surélevée par des piliers cylindriques. À l'arrière on y trouve aussi un grand Bouddha couché.

Baphuon

Nous finissons Angkor Thom avec le Bayon, un grand temples mystérieux avec ses grands visages de pierre.

Bayon

Pour terminer la journée en beauté, direction Angkor Wat, l'emblème absolu d'Angkor mais aussi le plus grand et le mieux conservé des temples.

Angkor Wat

Il commence à faire vraiment chaud, cela tombe bien vu qu'on a terminé les temples que l'on voulait voir. Plus qu'à retourner à l'hotel profiter de la piscine et attendre notre bus de nuit direction le sud et le retour de la mer ❤

3

Après la journée dans le fabuleux site d'Angkor, nous prenons notre bus afin de traverser tout le pays jusqu'au littoral.

Vu la durée du trajet, nous optons pour le bus de nuit, cela nous permet par la même occasion d'économiser une nuit d'hébergement.

"Bus-hotel"

Une nouveauté pour nous avec la découverte du "Bus-hotel", pas de siège mais des petites couchettes 2 personnes. Nous partons à 20h, arrivons vers 8h, le tout en faisant une bonne nuit ! Nous validons le "Bus-hotel" !!!


En sortant du bus, nous découvrons Sihanoukville, une ville fantôme tout en construction avec des centaines d'immeubles et de casinos chinois qui sortent de terre en même temps. C'est vraiment bizarre.

Sihanoukville

Heureusement que nous ne faisons que traverser la ville pour attraper notre bateau direction l'île de Koh Rong Sanloem.


Après une trentaine de minutes, nous arrivons à destination.

Koh Rong Sanloem

Nous sommes dans le petit village de pêcheur de M'Pay Bay, pas de route, pas de voiture, pas de resort, seulement quelques guesthouses et restaurants sur la plage. L'atmosphère est super sympa, nous nous sentons très bien ici.

M'Pay'Bay

Grâce au bus de nuit, nous sommes arrivés assez tôt sur l'île et pouvons donc profiter d'une petite après-midi à la plage pour récupérer.

Nous retrouvons la mer après 2 mois, c'est un vrai plaisir. Surtout quand l'eau est à 30°C !

On the beach

Mais nous ne sommes pas venus ici pour la plage ! Au programme 2 jours de plongée pour explorer les fonds sous-marins cambodgiens.


Pour la première journée, nous plongeons avec un couple de français et notre Dive master Cyril qui parle français. Nous passons une superbe journée tous ensemble.

La visibilité sous l'eau n'est pas très bonne mais les fonds sont très beaux et pleins de vie. Nous découvrons de nouvelles espèces dont les nudibranches, petits animaux d'environ un centimètre vivant sur le corail avec pleins de formes et de couleurs différentes. Très mignons.

Nudibranche

L'eau est vraiment chaude, c'est très agréable, nous faisons 2 plongées de 60 minutes à environ 14 mètres de profondeur. Il y a des poissons tropicaux partout !

20000 lieux sous les mers

Et nous fêtons par la même occasion notre dixième plongée !

Le lendemain, même programme mais nous plongeons seulement tous les deux avec Joey, un anglais.

Les plongées sont encore plus jolies puis nous nous faisons de plus en plus plaisir car nous progressons de plongée en plongée.

👌

Pour les 7 prochains jours, nous prenons un bateau pour nous rendre sur l'île en face.

Au programme, farniente !

4
4
Publié le 18 février 2020

Après nos 2 jours de plongée, changement d'île pour faire place à la farniente. Nous n'allons pas très loin car Koh Rong est visible depuis Koh Rong Sanloem, en 30 minutes de bateau de pêcheur, nous arrivons au principal village de l'île.

Notre destination par contre se trouve de l'autre côté et ici, ni route, ni voiture. À la base, nous voulions nous y rendre en bateau mais il y a trop de vagues donc ça sera à l'arrière de 2 scooters.

Nous arrivons dans l'après-midi à notre petit bungalow sur "Sok San Beach".

Notre petite maison sur la plage

Nous nous trouvons au milieu d'une longue plage sauvage de 7 kilomètres, au calme, sans personne. La semaine s'annonce des plus reposantes.

Sok San Beach

Nous avons vraiment apprécié ces quelques jours loin de tout avec une eau toujours aussi chaude (supérieure à 30°C).

Le soir, petite balade de 30 minutes sur la plage avec le couché de soleil en fond pour nous rendre au petit village et ses quelques restaurants. Le retour est tout aussi agréable au clair de lune avec Findus notre chien adoptif qui nous a suivi chaque soir.

Balades du soir

Cette semaine à ne rien faire est passée très vite, nous avons donc décidé de prolonger encore un peu la plage avec quelques jours où nous étions là semaine dernière pour la plongée avant de rentrer sur le continent.

Prochaine étape Kampot, dernier arrêt avant de commencer le Vietnam !

À bientôt Koh Rong
5
5
Publié le 21 février 2020

Après avoir réussi à quitter notre île, nous voilà désormais à Kampot, notre dernière étape cambodgienne.

C'est une ville située proche de la frontière, bordée par une grande rivière.

Nous logeons dans un jolie petit bungalow en bambou, au calme, à l'extérieur de la ville.

Notre maison

La spécialité du coin, c'est le poivre vert de Kampot, un des meilleurs poivres au monde selon les experts du milieu.

Nous partons donc à scooter à la découverte d'une de ces plantations.

Après une demie heure dans la campagne sur de la bonne vieille route de terre, nous arrivons à "La plantation", une culture créée par un couple Franco-Belge.

La plantation

Nous avons le droit à une visite gratuite en français de 40 minutes afin de découvrir le domaine. Nous apprenons pleins de choses sur le poivre c'est vraiment intéressant (en même temps on n'y connaissait rien avant de venir...).

Le poivrier se présente sous la forme d'une longue liane très feuillue poussant sur des poteaux.

Au niveau des cultures tout est en biologique !

Les fameux poivriers

À la fin de la visite, nous avons le droit à une dégustation des différents poivres que la plantation propose, on se croirait à une dégustation de vin.

La spécialité de Kampot est le poivre vert, mais il y a aussi du blanc, du rouge et du noir.

Les grains proviennent tous de la même espèce de poivrier, ils ont seulement des stades de maturité différents et donc des goûts aussi très différents.


Nous terminons la journée par un petit tour dans le centre ville, c'est assez touristique mais j'ai bien aimé l'atmosphère avec des façades coloniales de toutes les couleurs pas tellement entretenues.

Centre ville de Kampot

Le lendemain, direction le village de Kep à une trentaine de kilomètres, au bord de la mer.

Ici aussi il y a une spécialité mais rien à voir avec le poivre puisqu'il s'agit du crabe bleu.

Nous allons donc visiter le petit marché aux crabes de la ville, la chaîne du froid n'existe toujours pas donc ça pique un peu les nasaux.

On y trouve de tout, poissons, calamars, poulpes, crevettes, coquillages et évidement le crabe bleu.

C'est un petit crabe, rien à voir avec ce que l'on peut trouver en France.

Crab Market

Pour terminer la journée en beauté, nous mangeons à côté du marché dans un petit restaurant avec le couché de soleil.

Sunset

Au menu, crevettes, calamars et un crabe dans une sauce au poivre vert de Kampot (le combo).

Ce fut un régaaaaallllllllll !

Miam miam

Pour notre dernière journée cambodgienne, direction la petite île de Koh Tonsay, à 20 minutes de bateau.

Koh Tonsay

L'île est toute petite donc à part rôtir au soleil et se baigner il n'y a pas grand chose à faire mais on ne va pas s'en plaindre !!!

On the beach

Notre petit mois au Cambodge se termine, ce qui signifie le départ en bus pour le Vietnam avec le classique passage de frontière terrestre.

En route pour de nouvelles aventures !!!