× Chère communauté,
Suite à l’incendie au sein des bâtiments de notre hébergeur OVH, à Strasbourg mercredi 10 mars 2021, nous ne pouvions plus accéder au site ! L’accès a été rétabli par notre équipe mais nous n’avons pas accès aux photos pour le moment. Dans l’attente de réponses de la part d’OVH quant au devenir des photos mises en ligne avant le 10 mars 2021, vous pouvez de nouveau réutiliser le site sans risque et ajouter de nouvelles photos !
La Team MyAtlas

Le Southland et l'Otago

On The Road Again ! Cette fois-ci on vous emmène vraiment jusqu'au bout du monde, suivez-nous jusqu'à Slope Point, le point le plus méridional de l'île Sud de Nouvelle-Zélande.
Janvier 2019
3 semaines
1

Bien que nous aurions pu choisir une route plus courte pour rejoindre la côte nous avons choisi de passer par cette route car nous ne l'avions jamais prise et comme nous avons du temps devant nous... No rush 😉 Après avoir fait un mois de road-trip plutôt intense à travers l’île Nord et Sud avec Mathias et Pierre-Yves, nous allons maintenant prendre les choses comme elles viennent, sans trop planifier. Prendre le temps de s'arrêter, de faire les magasins, de ne rien faire... Bref à nous le slow travel ! Avoir le luxe de prendre son temps en voyage c'est quand même cool non ?!

• • •
Lindis Pass 

Nous avons quitté Twizel tranquillement vers 11 heures après avoir nettoyé notre chambre pour nos remplaçants, fait le tour de l'hôtel pour dire au revoir à tout le monde et nous voici à bord de Rio. Premier arrêt photo à Lindis Pass, un col montagneux situé à 971 mètres d'altitude, entre la ville d'Omarama et Cromwell.

Lindis Pass 
• • •
Welcome to Cromwell 

Seconde étape de la journée, la ville de Cromwell, située sur les rives du lac Dunstan, cette vile a tout d'une ville moderne mais son histoire remonte à la ruée vers l'or des années 1800. Pour s'imprégner de l'ambiance mieux vaut se rendre dans la vielle ville, suivez les panneaux "Heritage Precinct".

On y trouve de jolies boutiques, des galeries d'art, une boulangerie, un café, et un spot parfait pour un pique-nique sur les bords du lac.

Ancien village de Cromwell 

Dans les années 1980 et 90, Cromwell a subi une transformation majeure avec la construction de la centrale électrique Clyde Dam. Lorsque le barrage a été achevé en 1992, la vallée derrière elle a été inondée pour créer le lac Dunstan. En conséquence, le site original du quartier des affaires historique de Cromwell, se trouve maintenant au fond du lac.

Après cette agréable balade, nous conduisons jusqu'au Isite, de là nous apercevons les gigantesques fruits de la ville, immanquable depuis l'autoroute !

Le centre ville plus moderne constitue une promenade agréable, situé juste derrière le Isite. Nous y dénichons une petite pancarte métallique avec comme inscription "Every journey begins with a single step", parfaitement approprié pour décorer Rio 😉

• • •
Lookout sur la ville de Cromwell 

Nous roulons ensuite jusqu'au freecamp "Champagne Gully", et quelle bonne surprise ! C'est une petite pépite, au bord de la rivière, assez de places pour que chaque campervan ait un peu d'intimité, un bloc toilettes propre et un évier pour faire la vaisselle et ça c'est un luxe 😉

Champagne Gully 
2

Nous quittons notre petit camp tranquillement en direction de la ville de Clyde.

Clyde Dam 

Un bref arrêt au barrage de Clyde en amont de la ville puis nous arrivons dans le centre.

Clyde 

De jolies boutiques encore une fois et c'est plutôt frustrant car nous ne pouvons pas acheter tout ce que nous voulons ! Rio n'a pas encore les murs extensibles 😀 Un petit coup de cœur pour la boutique Folklore, située dans la rue parallèle à la rue principale, avec sa belle galerie photos.

• • •

Moins de 8 km plus loin, se trouve la ville d'Alexandra, une autre ville ayant connu une ruée vers l'or mais qui aujourd'hui a troqué ces mines d'or contre des vignes et des vergers. Nous nous arrêtons d'abord au Isite, un musée gratuit s'y trouve. Il retrace l'histoire de la ville et nous y trouvons un objet fort intéressant... Une balance ! ahah après bientôt 4 mois en NZ nous ne nous sommes pas pesés de nombreuses fois et le verdict est tombé, nous avons chacun perdu environ 5 kilos 😛 Cette balance servait autrefois à peser les jockeys.

Musée d'Alexandra 

Nous marchons ensuite jusque l’iconique pont de la ville. De l'ancien pont il n'en reste que les deux piliers principaux.

Le pont d'Alexandra 

Nous reprenons Rio pour nous rendre au départ du sentier pour grimper à l'horloge géante de la ville, une autre icone que nous découvrons de loin puis de très près. Le panorama sur la ville est plutôt sympa en comparaison de l'effort fourni, à peine 20 minutes de marche.

Alexandra's Clock 

Après cet effort fourni, nous faisons une pause désaltérante au "Tin Goose Cafe", situé face à l'Isite, la devanture ne paye pas de mine mais l'intérieur est très sympa et les lunch avaient l'air délicieux mais nous avons résisté !

The Tin Goose Cafe 
• • •

Puis il est l'heure de reprendre la route vers la côte. Voici quelques photos prises le long de la route dans les villages traversés.

On the Road 
3

Les Moeraki Boulders sont connus et nous avaient été recommandés mais pas Katiki Point et c'est tout à fait par hasard que nous y sommes allés ! Nous étions sur la route de la côte, j'ai aperçu un phare au loin et j'ai dit "je veux y aller" et nous y voici !

Une bonne surprise car l'endroit est réputé pour sa colonie de phoque à fourrure et de manchots à œil jaune. Ces derniers sont assez difficiles à observer car très craintif et bien plus rapide à se cacher que les phoques par exemple 😀 D'autre part, il est en général plus simple de les voir avant 9h du matin et après 17h, lorsqu'ils sortent en mer pour se nourrir.

Fur Seals 

Après environ 15 mn de marche nous arrivons aux abords d'une plage (inaccessible pour garantir la tranquillité des animaux) et nous apercevons quelques phoques puis un pingouin ! Youpi quelle chance nous avons 😉

Yellow-eyed pingouin 

Nous poursuivons la balade jusqu'au bout de la petite péninsule et l'on se retrouve quasiment les pieds dans un phoque ! Celui-ci était tranquillement allongé dans l'herbe à faire sa sieste avec l'un de ces copains 😀

Malgré le peu de soleil ce jour-là, c'est un endroit qui vaut le détour !

Katiki Point 
• • •

Nous avons dû attendre une marée favorable pour aller découvrir ces fameux rochers ronds car ils ne sont visibles qu'à marée basse.

Légende Maori

Il y a plus d'un millier d'années, les navigateurs maoris ont rejoint la Nouvelle-Zélande en provenance de “Hawaiki”, la terre des ancêtres.

Un canoë s'est retrouvé isolé lors d'une terrible tempête et s'est échoué sur la côte. Les restes du canoë et les survivants se sont changés en pierre.

Les photos en noir et blanc c'est pratique lorsque la météo n'est pas au beau fixe 😀

Semblables à des boulets de canon, les plus petits font 50cm mais les plus gros atteignent facilement 2 mètres et pèsent 7 tonnes ! La mauvaise nouvelle à propos de cet endroit c'est qu'il est très populaire et donc bondé de touristes, dès le parking ça se voit et ça fait presque peur en arrivant sur la plage mais avec un peu de patience et le bon timing j'arrive à prendre quelques jolies photos !

Moeraki Boulders 

Les théories vont bon train à propos de ces rochers, parmi les plus farfelues j'ai noté pour vous : une espèce extraterrestre aurait déposé ces œufs qui n'auraient pas survécu au climat (au moins ça prête à rire). Pour d'autres il s'agirait d'une espèce inconnue d’œufs de dinosaures... Des squelettes de dinosaures ont en effet étaient découverts dans la région alors pourquoi pas ?! La science s'est penchée sur le sujet et il s'agirait en réalité de dépôts de calcites autour de noyaux de boue fossilisés. Une érosion de 60 millions d'années dans le sable aurait donné cette forme sphérique étrange.

Un dernier mystère à résoudre concerne la disparition des rochers... Les photos de voyage prises il y a près d'un siècle ne laissent pas l'ombre d'un doute ! Ils diminuent, ou plutôt disparaissent... et cela n'a rien à voir avec l'érosion. L'explication est simple : durant de longues années les pierres les plus petites étaient ramassées pour devenir des souvenirs de voyage ! Bien que le lieu soit désormais protégé, il continue d'être pillé. Des voleurs détachent et emportent des morceaux au passage. Et voilà comment ce lieu magique et unique sur Terre sera amené à disparaître un jour... Et évidemment ce ne sont pas les seules dégradations visibles, certains rochers ont été tagués, explosés à la dynamite pour ensuite être vendu bref c'est pitoyable !

Je terminerais cet article en vous citant un slogan d'une campagne néo-zélandaise qui incite les voyageurs à être soucieux de l'environnement et des lieux visités. Pour plus d'informations à ce sujet vous pouvez consulter leur page : Leave no trace.

Take only memories, leave only footprints

4

Dunedin est avant tout un joyau architectural dont l'influence est en grande partie écossaise ! Ceux-ci sont venus s'installer dans la région lorsque de l'or fut trouvé à proximité. La ruée vers l'or de 1881 attire des immigrants du monde entier. Quelques mois plus tard, la population est multipliée par cinq ! Imaginez 60.000 habitants, dont 35.000 chercheurs d'or dans une ambiance de saloons, tripots et autres maisons closes. Sauf que cela n'a pas duré, un quart de siècle plus tard la ruée vers l'or se tarit et la ville subit une exode importante.

La gare de Dunedin est la plus photographiée de NZ

Dunedin reste la deuxième ville de l'île du sud, et la 5ème plus grande agglomération du pays. Sa particularité est d'être avant tout une cité étudiante mais comme ce sont les vacances scolaires en ce moment c'est plutôt calme.

Revenons en à cette gare, sa construction mélange le calcaire beige d'Oamaru, la pierre bleue de l'Otago et le marbre d'Aberdeen. Son style Edwardien a valu à son architecte George Troup d'être affectueusement surnommé “George Pain d'épice”. C'est l'une des plus belles gares du monde et une irrésistible invitation au voyage. Et ça tombe plutôt bien car si vous le souhaitez vous pouvez embarquer à bord du Taieri Gorge Railway qui suit un itinéraire considéré comme l'un des plus beaux du monde.

Tout le monde à bord ! 
• • •

Taieri Gorge Railway

Voici un moyen original et différent d'occuper une demi-journée à Dunedin. Le temps n'est pas au beau fixe donc le paysage n'était peut être pas aussi beau qu'à l'accoutumée mais c'était assez sympathique dans l'ensemble et surtout reposant 😀

Let's ride 


Nous effectuons plusieurs petits arrêts pour déposer/récupérer des passagers et nous sommes invités deux fois à descendre du train pour nous dégourdir les jambes et profiter de la vue.


First stop 

Il y a un petit wagon restaurant dans le train où l'on trouve boissons et snacks mais le meilleur spot selon moi c'est sur une passerelle entre deux wagons 😉

Le voyage jusque Pukerangi dure 4h mais si vous choisissez d'aller jusque Middlemarch cela prends 6h.

Cela coûte 105$ par adulte et 28$ pour les enfants.

Vous pouvez acheter vos tickets en ligne, via un Isite ou directement à la gare.

Un autre voyage en train est possible depuis Dunedin, le Seasider, ce train longe la côte jusque Oamaru.

• • •

Street Art

Voici un autre moyen original de visiter Dunedin à pied, en suivant un itinéraire à travers les rues de la ville pour découvrir les plus beaux graffitis. Malheureusement je n'ai plus la carte que nous avions mais en vous rendant au Isite vous aurez toutes les infirmations nécessaires 😉

Street Art in Dunedin 
• • •

baldwin street

Baldwin Street 

Impossible de venir à Dunedin sans aller au nord de la ville pour gravir la rue la plus inclinée du monde ! Baldwin street figure dans le Guinness Book des records. Elle grimpe sur 350 mètres avec une inclinaison de 35 degrés. C'est bien la rue la plus en pente du monde. Le revêtement est en béton, car l'asphalte pourrait s'écouler en cas de forte chaleur. Ce qui est peu probable selon nous mais on ne sait jamais n'est ce pas ?! Une autre anecdote plutôt drôle est que les plans de la ville n'ont pas été établis sur place, mais à Londres en 1846. Le terrain avait été acheté une misère aux Maoris, et les architectes occidentaux n'ont pas eu connaissance du relief.

Houses 

Heureusement pour nous et les autres visiteurs, un escalier sur le bord de la route permet de gravir la pente en moins d'un quart d'heure. Les larges marches de faible hauteur facilitent l'ascension. Le début du trajet semble facile, mais la pente devient de plus en plus raide. THE bonne nouvelle c'est qu'un banc et une fontaine à eau vous attendent en haut de la rue et l'occasion de réaliser quelques photos rigolotes 😉

We did it ! 
5

Voici un deuxième petit article car je n'avais pas assez du premier, c'est pour dire à quel point il y a à faire dans cette ville et encore nous n'avons pas tout fait 😉

chinese garden

L'extérieur visible de tous 

Le jardin chinois de Dunedin n'est situé qu'à quelques minutes à pied de la gare et de l'Octagon (la place centralede la ville). Il rend hommage aux prospecteurs asiatiques qui ont accompagné la ruée vers l'or. .Le jardin a été ouvert en 2008, après huit longues années de travaux pour façonner la nature et sculpter la pierre. D'ailleurs, dix mille tonnes de pierre ont été importées spécialement de Chine pour sa construction en Nouvelle-Zélande. Le petit pavillon qui fait office de salon de thé mérite le détour.

Entre les murs 

L'entrée coûte 9,5$ / adulte

• • •

the octagon

The Octagon (ou Moray Place), n’est autre que le nom donné à la place centrale de Dunedin. Cet espace en forme d’octogone est un véritable point de rassemblement pour les habitants de la ville. La place est entourée de monuments anciens et emblématiques de la ville.

D'un côté, se trouve des bâtiments importants de la ville tel que la bibliothèque, une galerie d’art, un cinéma, un théâtre, la mairie ainsi que l’imposante Cathédrale Saint Paul.

Et de l'autre côté se trouve de nombreux bars, cafés et restaurants où il fait bon se détendre un petit moment et profiter des terrasses ensoleillées (et du WIFI gratuit).

Night Life 

Au centre de la place se trouve des espaces verts, des fontaines ainsi que la statue du poète écossais Robert Burns.

Robert Burns 
• • •

Jardin botanique 

Le jardin botanique de Dunedin est l’un des plus anciens du pays. Construit en 1863 il du être déplacé suite à une importante inondation en 1869. Ce jardin de plus de 28 hectares est situés sur une colline, Signal Hill, qui vous offrira une vue imprenable sur la ville, s'il fait beau 😉

Le jardin possède l’une des plus riches collections de Rhododendron et de Camellia du pays. C’est un endroit incontournable d’une visite de Dunedin, tout particulièrement pour son jardin d'hiver de style Edwardien. Moi perso j'ai flashé sur les jolies statues du dessin animé Peter Pan 😀

6

St Clair beach

Face à l'étendue bleue de l'océan Pacifique c'est un lieu emblématique et mythique de la ville, c'est aussi l'un des meilleurs spots de surf pour les débutants que nous sommes et c'est pourquoi nous avons pris soin de réserver pour une leçon ! Malheureusement il n'y a pas de photos de nos exploits car on ne peut pas et surfer et prendre des photos 😉 Mais on vous assure que nous étions tous les deux debout après seulement 2-3 vagues d'échauffement. Malgré une eau d'environ 15 degrés, heureusement nous avions les combinaisons !

L’esplanade Saint-Clair est depuis longtemps une destination de loisirs prisée pour les promenades d’un weekend ou les plongées dans la mer. Les cafés et les bars qui bordent la promenade sont une attraction à part entière. Ces restaurants sont bondés en été et les tables en plein air offrent un excellent point de vue sur la longue plage de sable blanc. Au bout de la plage se trouve la piscine d'eau salée chaude de St Clair, qui date de 1884 et est l'une des seules piscines d'eau de mer chauffée de Nouvelle-Zélande.

Hot Pool 
• • •

tunnel beach walkway

Tunnel Beach 

En à peine un quart d'heure de voiture depuis la plage de St Clair, nous rejoignons le début de la randonnée. Tunnel Beach Walkway n'est qu'à 7 km au sud de la ville. Il faut d'abord garer la voiture et poursuivre à pied. Notre itinéraire traverse un champ avant de dévaler en pente vers la côte. Il faut porter de bonnes chaussures pour ne pas glisser sur les rochers et sur le sentier car c'est très pentu.

Plus nous nous rapprochons plus la vue devient magnifique et ce n'est pas fini car nous arrivons à l'entrée du fameux tunnel ! Ce tunnel a été creusé à la dynamite, à la demande d'un homme riche qui voulait pouvoir accéder à cette superbe plage et c'est cool pour nous car l'accès y est public 😉

L'accès à la plage est possible seulement à marée basse et environ 2h avant et après.

• • •

brighton beach

La petite dernière que nous avons découverte grâce à son généralissime freecamp ! Située à 20km au Sud-Est elle est l'un des premiers arrêt le long de la fameuse "Souther Scenic Route" que nous emprunterons dans les jours suivants.

On a trouvé que l'endroit était idéal pour un petit apéro sur la plage 😉 Et ce soir nous dormirons avec le bruit des vagues....

Apéro 
7

Il serait dommage de venir à Dunedin sans prendre le temps de consacrer une demi-journée à une balade sur la péninsule. Située à seulement 30 minutes en voiture, prévoyez d'y aller quand le soleil est présent pour être tout à fait sous le charme 😉 La péninsule d'Otago, qui borde la côte sud du vaste port de Dunedin, est haute et accidentée du côté de l'océan; chaleureuse et à l'abri du côté du port. D'origine volcanique, la péninsule fait partie de la paroi du cratère d'un grand volcan éteint depuis longtemps.

Nous avons choisi d'emprunter la route "haute" 'Highcliff Road) qui offre les vues panoramiques jusque Portobello. Mais le ciel était un peu couvert.

Une fois arrivés à Portobello nous avons rejoint la route qui long de la côte jusque Taiaroa Head qui est l'extrémité de la péninsule et où se trouve le centre "Royal Albatros Centre".

Sur la route côtière 

Plusieurs petites maison de pêcheurs sont situés sur le bord de l'eau et je les trouve très photogénique 😉 Une fois garés sur le parking du centre, nous sommes déçus de voir que l'accès à la péninsule se fait uniquement par visite guidée, payante ^^ En effet, le lieu a servi durant une guerre et il y a plein de tunnels. Une petite marche a été aménagée pour apercevoir la colonie d'albatros qui a élu domicile ici et attention aux odeurs car ça fouette les oiseaux 😀

Une petite visite dans le centre vaut quand même le coup car il ressemble à un petit musée sur l'histoire de la péninsule et les animaux que l'on peut y trouver.

Royal Albatros Centre

N'étant pas pressés, nous avons décidé d'aller vers la côte sud de la péninsule et plus précisément vers la plage Allan.

Et on peut dire que nous avons fait un sacré bon choix car à peine arrivés sur le sable nous voyons un lion de mer en train de faire la sieste !

En continuant vers la gauche de la plage nous en avons vu 3 autres mais il ressemblait plus à des phoques qu'à des lions de mer alors que pour le premier aperçu il n'y a aucun doute ! Admirez un peu 😉 A notre retour vers le chemin, celui- ci avait commencé à marcher en direction de la mer.

Sea lion 

Après cette fabuleuse rencontre nous retournons vers Portobello puis vers Dunedin en empruntant cette fois ci la "route basse" qui longe la mer.

Il y a vraiment de quoi s'occuper une journée entière en se baladant puisqu'il y a plein de petite marche à faire comme The Chasm, Sandfly Bay, Sandymount et aussi visiter le seul château de NZ, le Larnach Castle. Nous n'avons rien fait de très populaire mais nous avons tout de même adoré l'endroit alors foncez 😉

8

Les Catlins sont une zone d'environ 2000 km2, avec seulement 1200 habitants ! Est-il utile de préciser qu'il y a plus de moutons que d'habitants ?! 😀 En tout cas, la région est boudée par la population locale et c'est tant mieux pour nous car nous sommes en pleine période de vacances scolaires d'été et certains endroits sont bondés !

Dans cet article je vous parle un peu des principales cascades de la région et dans un second article je vous parlerais du reste.

• • •

Purakaunui Falls

Une cascade de trois niveaux, l'une des plus photographiées de Nouvelle-Zélande et l'une des rares cascades de l'île du Sud à l'écart de la région alpine. Elle est accessible en 10 minutes de marche seulement, sur un sentier très bien balisé.

• • •

Matai Falls

Horseshoe Falls 

Cette cascade est en fait divisée en deux, Matai Falls et Horseshoe Falls. Les deux sont aussi jolies l'une que l'autre, chacune d'une hauteur d'environ 10 mètres. Comptez environ 30 minutes aller-retour pour voir les deux cascades.

Matai Falls 
• • •

Mc Lean Falls

Souvent décrite comme les plus spectaculaires de la région, ces chutes de 22m de hauteur sont accessible en 40mn aller-retour.

Et en effet, elle vaut le coup d’œil !

9

Nugget Point

Une courte marche de 10 mn vous mènera au phare, qui comme tous ceux que nous avons vu pour le moment n'est pas très haut mais fort mignon ! Le long de la balade vous pourrez apercevoir en contre bas des phoques, lion de mer (ou otariinae en terme plus scientifique), et des pingouins mais mieux vaut avoir des jumelles ou un bon zoom sur l'appareil photo car ils sont assez loin.

Nugget Point 

Ce relief est l'un des plus connus de la côte d'Otago et je dois avouer qu'il nous a bien plu ! Un promontoire escarpé avec un phare et une dispersion de petites îles rocheuses en face, d'où le nom de "nugget" qui veut dire pépite en anglais.

• • •

Roaring Bay

Située juste à côté de Nugget Point. Cette réserve de 47 hectares est un espace protégé où les pingouins à œils jaunes viennent mettre bas, se reproduire, dormir. Il y a un abri pour se cacher et les regarder en toute discrétion mais il est conseillé de venir tôt le matin ou en fin de journée pour les voir car sinon ils sont en mer pour se nourrir.

Roaring Bay 
• • •

Surat Bay

Quelle surprise sur cette petite baie du bout du monde,peu touristique et peu fréquentée... A peine descendue du van, je tombe nez à nez avec Dvir !! Un israélien avec qui j'ai voyagé durant 15 jours le long de la côte Est australienne il y a 5 ans !! Quelles étaient les probabilités pour se rencontrer ici, sans même savoir que nous étions dans le même pays ?! What a small world !!

Retrouvailles au bout du monde 

Outre cette belle surprise, nous avons fait la petite marche ensemble à travers les dunes et sur la plage, dans l'espoir de voir des lions de mer et ce fut chose faite. Nous les avons vu dans l'eau, très majestueux et à l'aise puis sur le sable, beaucoup plus lent et ressemblant à de gros patapouf 😀 Il est recommandé de rester caché dans les dunes afin de les observer interagir ensemble. Et aussi pour des raisons de sécurité car ils peuvent se montrer agressif envers l'homme, ils sont carnivores après tout !

Lions de mer à Surat Bay 
• • •

Cathedral Caves

Par chance, nous sommes dans les temps pour se rendre sur la plage pour aller admirer cette impressionnante grotte en bord de mer. L'accès à la route ouvre 2h avant la marée basse et reste ouvert durant 4h environ. Cela se situe sur une propriété privée et une fois arrivés sur la parking il faut payer un droit d"entrée de 5$ par adulte et 1$ pour les enfants. Le parking est surveillé et les chemins très bien entretenus. Munis de bonnes chaussures de marche, nous commençons la descente vers la plage, à travers la forêt sur un chemin bien tracé. Puis nous arrivons sur la plage et là il faut continuer 10 minutes en se dirigeant vers la gauche pour enfin voir l'entrée de cette "grotte-tunnel", de 200m de long et d'une hauteur d'environ 30m ! C'est sacrément impressionnant !!

Cathedral Caves 
• • •

Curio and Porpoise Bay

Peu d'endroits offre une aussi grande variété de choses à faire, il y en a pour tous les goûts ici.

Nous débutons avec une marche le long de Porpoise Bay et nous sommes extrémement chanceux d'avoir vu des dizaines de dauphins Hector jouer dans les vagues ! Malheureusement trop difficiles à photographier pour vous les montrer. Mais sachez que ce sont les plus petits dauphins qui existent, ils ne dépassent pas les 1,20 mètres. On ne le trouve qu'en Nouvelle-Zélande !

Porpoise Bay 

Direction ensuite Curio Bay, et sa belle promenade aménagée à travers le bush pour protéger la colonie de pingouins qui vit ici. Encore une fois nous sommes en pleine journée donc nous n'en verrons pas mais nous continuons vers la plage qui est accessible à marée basse et qui nous dévoile sa forêt fossilisée. Difficile à voir au début c'est en s'approchant que l'on remarque la forme de tronc dans la roche ! Ceux-ci datent d'il y a plus de 180 millions d'année.

Curio Bay 
• • •

slope point

On the road 

Le point le plus austral de la NZ nous voici nous voilà ! 10 minutes de marche à travers un terrain privé avant d'accéder au fameux panneau qui indique que nous avons atteint le bout du bout du sud de la NZ. Cette fois nous pourrons vraiment dire que nous avons visité le pays d'un bout à l'autre 😉

Au bout du monde ! 
• • •

Waipapa point

Waipapa point 

Dernier arrêt obligatoire le long de la "Southern Scenic Route" à travers les Catlins, voici Waipapa Point et son petit phare tout mignon.

Lighthouse of Waipapa 
10

La plus vielle ville européenne de Nouvelle-Zélande, célèbre pour ses huîtres (que nous n'avons évidemment pas goûté 😀).

Bluff 

Le point de passage obligatoire dans cette ville est le "Stirling point", connu pour son panneau avec certaines des plus grandes villes du monde et leur distance. Une fois encore nous réalisons à quel point nous sommes loin de la France, à vrai dire nous ne pourrions être plus loin !

Stirling Point 

Ce point est aussi le point de départ ou d'arrivée à vous de voir du fameux "Te Araoa Trail" et de la State Highway 1 qui parcourt tout le pays. Le premier étant un chemin de randonnée de 3000km et l'autre une autoroute qui s'étend du Cap Reinga à Bluff.

• • •

Pour un joli point de vue on vous invité à monter en haut de la colline de Bluff, à pied ou en voiture pour les moins courageux comme nous 😀

Bluff Hill 

Une jolie vue sur la ville en contrebas et l'île de Stewart qui est accessible seulement en ferry.

11

La ville la plus australe de NZ, compte un peu plus de 50 000 habitants ce qui en fait une ville de taille très importante pour l'île du Sud 😉 Invercargill est une ville en pleine croissance touristique. De nombreuses attractions notamment portées autour du secteur automobile, avec de nombreux musés dédiés aux voitures et motos anciennes attirent de plus en plus de monde dans la région. Invercargill est également la ville à la plus longue lumière du jour en Nouvelle-Zélande et vous pourrez y admirer de spectaculaires Southern Lights ou Aurores Australes durant l’hiver. Malheureusement pour nous, nous sommes en plein été ^^

La ville compte aussi de nombreux bâtiments du 19 ème siècle que nous avons pu admirer lors d'une balade à pied dans le centre-ville.

Invercargill CBD 

Le château d'eau que vous pouvez voir en dernière photo est l'un des symboles de la ville, d'une hauteur de 40m, finit en 1889 il aura fallu plus de 300 000 briques pour le construire. Sa visite était autrefois possible mais plus maintenant en raison du risque de tremblement de terre et de son effondrement.

• • •

Queens Park

Queens Park fait la fierté d’Invercargill, il est le plus grand parc de la ville avec près de 80 hectares de jardins, il se trouve en plein centre de celle-ci ! Vous y trouverez une roseraie, un jardin japonais, une mini ferme éducative, une mare aux canards, des cafés, une superbe volière etc

Queens Park  
• • •

La célébrité locale n'est autre que Burt Monro qui a battu un record de vitesse en moto. Vincent a voulu en savoir un peu plus en allant visiter le musée "Classic Motorcycle Mecca" qui se situe dans le centre.

Vous pouvez aussi aller visiter le Bill Richardson Motor Transport qui est combiné avec le très célèbre "Dig This" qui vous permet de vous mettre aux commandes de pelleteuses, bulldozers etc et de ratisser le terrain comme bon vous semblera mais attention cela coûte quelques dollars 😀

12

Pour cette partie du road-trip la météo a été quelques peu capricieuse et nous n'avons malheureusement pas beaucoup pu en profiter. Néanmoins Riverton et son joli port sont une destination populaire pour les vacances ou un weekend en bord de mer, riche d'une histoire maori.

Riverton 
• • •

Nous avons ensuite passé une nuit au superbe free camp de Colac Bay, où une grande sculpture de surfeur vous accueillera. Une éclaircie juste avant le coucher de soleil nous aura offert un ciel particulièrement jaune et une atmosphère un peu apocalyptique.

Colac Bay 
• • •

Un petit détour par Cosy Nook qui n'en valait pas franchement la peine surtout avec cette grisaille...

Cosy Nook 
• • •

Nous avons tranquillement poursuivi notre route en direction du lac Hauroko, en zappant "Gemstone Beach" où l'on peut apparemment trouvé des pierres précieuses en cherchant bien... Et Monkey island qui est accessible uniquement à marée basse.

Nous avons fait la petite balade dans le bush qui était agréable, elle débute au parking devant le lac et c'est une courte boucle d'un kilomètre 😉

Bushwalk 

Puis petite séance photo sur ce joli ponton et sa brume...

Lake Hauroko 
• • •

Nous avons passé une autre nuit en free camp, au Clifden Swing Bridge, accessible au SC et aux tentes ce qui est plutôt rare et avec des toilettes sèches mais l'endroit était sympa, devant nous un champ de mouton et pour colocataires, un coq et ses poules !

Clifden Swing Bridge 

Si vous n'arrivez pas à dormir faites comme nous et comptez les fesses de mouton 😀

• • •

Hourra le lendemain matin il fait beau ! Direction Manapouri et son port qui est l'unique point de départ vers le Doubtful Sound. Vous n'imaginez pas ma joie quand j'ai vu ce panneau "Pearl Harbor" car devinez quoi c'est mon film préféré !!

Manapouri et son lac 

A ne pas manquer :

Orepuki Beach Café : son excellente nourriture et ses pâtisseries très alléchantes, cet endroit cosy saura satisfaire vos papilles ;!

13

La pittoresque ville de Te Anau, siège au bord du lac du même nom qui est le second plus grand de Nouvelle-Zélande. Cette ville nous avait déjà charmée lors de notre premier passage en décembre et nous sommes heureux de pouvoir y retourner surtout avec ce beau soleil !

Son lac et les montagnes environnantes se montrent sous leur plus beau jour.

Lac de Te Anau 

Nous avons passé une journée tranquille au bord du lac, nous avons profité d'un barbecue gratuit en bordure du lac pour préparer notre dîner puis nous sommes allés profiter du coucher de soleil de l'autre côté du lac, où se trouvait ce joli ponton 😉

Sunset & BBQ time 
14

Après quelques jours de battement, sous la pluie passé à Lumsden (super free camp heureusement !) à nous demander ce que nous pouvions bien faire, la chance nous sourit enfin et un hôte Helpx nous donne une réponse positive ! Direction Cardrona, situé entre Queenstown et Wanaka (via la route de montagnes).

Sur la route de Cardrona 

Nos hôtes Sarah et Willy ont deux enfants (Angus et Breah agés de 4 et 2 ans), ils possèdent une ferme de moyenne altitude d'envion 8000 hectares, avec plus de 6000 moutons, des vaches, des biches et des cerfs ! Autant vous dire qu'ils sont assez occupés et que notre aide sera la bienvenue pour entretenir leur immense maison et jardin ! La super nouvelle pour nous c'est que nous serons logés dans notre cottage à 100 mètres de la maison mais totalement en indépendance ce qui est plutôt cool ! On s'y sent vite très bien et notre impression est vite confirmée car une fois de plus nos hôtes sont absolument adorables !

A la ferme 

Nous bossons en moyenne 4h par jour pour eux, nos tâches principales ont été du jardinage (désherber) et couper du bois ! Nous voici maintenant de vrais bûcherons avec des incidents minimes mais rien de grave (si vous demandez à Vincent il aura surement une histoire à vous raconter 😉) ! Autrement Vincent a fait un peu de débroussailleuse, du tracteur (pour sa plus grande joie) pour aider Willy dans les champs et pour ma part j'ai gardé les enfants durant quelques heures donc autant vous dire que ce n'était pas vraiment du travail pour moi 😀

En plus de nous offrir une accommodation de rêve nous avons des repas absolument délicieux et tous les matins à la pause de 10h il y a toujours des muffins, des hot cross bun (viennoiseries locales) des cookies etc Bref on a repris chacun au moins 3 kgs !

Ils avaient un réel désir de nous faire partager leur vie et leurs passions et c'est ainsi qu'un matin Willy nous a déposés avec 2 bergers, tout en haut de leur ferme pour que nous redescendions avec le troupeau de moutons et les vaches ! Une superbe expérience que nous ne sommes pas prêts d'oublier ! Notamment le moment où Neill le berger de plus de 60 ans a du nous attendre car nous n’avancions à rien ^^ Ben oui il faut dire qu'il y avait pas de chemin tout tracé alors nous on avançait à rien 😀

En mode berger 

Un autre matin nous sommes allés nourrir les biches et leurs petits faons pour la première fois depuis leur naissance ! Rien que le voyage en camion datant des années 70 était une aventure en soi ! Si vous l'ignoriez (comme nous^^) l'élevage de biches et de cerfs est très répandu en NZ et il n'est pas rare d'en croiser au bord des principaux axes routiers de la région.

Des bambis partout 
• • •

Et enfin, nous avons profité d'une balade à cheval à moindre frais car notre hôte connait la propriétaire d'un ranch de la ville qui propose des sorties dans leur ferme ! Nous étions un petit groupe de 6 avec notre guide et la balade fut franchement agréable hormis les moments de trots qui furent assez douloureux pour mon fessier et le service 3 pièces de Vincent 😀 Ou si j'emploie ses mots : il m'a broyé les ... Bref voilà vous avez compris l'idée 😀 En tout cas moi j'ai bien rigolé (rire sadique hhiihihi)

Horse Trek 

Après un bref rappel sur comment diriger son cheval nous voilà partis à l'assaut de la montagne, des rivières et en fin de parcours une pause bien méritée au légendaire hôtel Cardrona pour un cidre / bière rafraîchissant qui fut plus que mérité sous cette chaleur de plomb !

Cardrona Hotel 

Nous sommes restés avec eux environ 2 semaines au lieu de 5 jours prévisionnels mais on s'y sentait tellement bien... dur de les quitter ! Notre séjour s'est tellement bien passé que Sarah a parlé de nous à sa sœur et son beau frère qui possèdent aussi une ferme au nord de Christchurch et qui auraient éventuellement besoin d'un coup de main 😉

15

Une bougie de plus fêtée à l'étranger, en tête à tête avec mon amoureux qui m'aura fait passer une superbe journée ! Riche en émotions, en adrénaline et en calories... 😀

Ça commence avec un petit déjeuner matinal car nous avons RDV à 9h à Queenstown pour sauter en parachute !!! Au menu... du pain perdu ou des french toast comme on dit ici 😉

Nous prenons ensuite la route puis une fois garés j'appelle pour confirmer le saut et là c'est me drame 😦 Les nuages sont trop bas pour pouvoir sauter pour le moment, c'est repoussé à 11h.

Trop déçue mais bon on garde espoir de pouvoir le faire plus tard mais c'est vrai que le ciel est bien couvert... Nous allons faire un tour au bord du lac, puis vers le jardin botanique de la ville.

Lake Wakatipu 

Même scénario peu avant 11h, j'appelle le bureau pour confirmer et c'est à nouveau reporté... à 13h30 cette fois-ci ! Bon.... après un tour en ville on se trouve un restaurant pour déjeuner 😀 Encore un plat très diététique mais que voulez vous j'adore les pizzas c'est pas ma faute !

Lunch 

On dira que c'est pour me consoler de ne toujours pas avoir sauté en parachute alors qu'on s'était levés tôt 😀

13h... Catastrophe le saut est annulé et cette fois-ci reporté à un autre jour mais c'est pas compatible avec nos plans et puis je veux sauter en parachute le jour de mes 28 ans !! Heureusement pour nous, notre agence n'est pas la seule à proposer des sauts en parachute et après avoir demandé le remboursement de ce que nous avions déjà payé nous n'avons qu'à aller à la porte d'à côté pour s'entendre dire que nous pouvons sauter à 14h ! Youhouuuu Le seul changement de programme c'est qu'on devait le faire depuis Glenorchy et que du coup nous sauterons depuis la base de Queenstown 😉 Après une vidéo sur les consignes de sécurité et notre signature sur un formulaire disant qu'il se décharge de toute responsabilité en cas de décès 😀 nous sommes prêts à partir, une navette nous emmène à 20 minutes en dehors de la ville sur la base de départ.

C'est une grosse agence et les sauts se font à la chaîne donc on oublie le côté familial mais bon ça change pas grand chose à la finalité 😉 Nous allons sauter en parachute !! Une première pour moi alors que se sera la deuxième fois pour Vincent.

Une fois pesés nous sommes attribués dans un groupe puis nous attendu environ 10 minutes avant de rencontrer nos instructeurs qui sauteront avec chacun de nous 😉 Nous nous équipons d'une merveilleuse salopette, d'un terrible bonnet et de lunettes encore plus belles puis nous montons dans l'avion !

On s'envoie en l'air 

Contrairement à ce que j'aurais pu passer, 12 000 pieds ça prends du temps à atteindre et nous grimpons pendant environ 15 minutes avant que les premiers ne se jettent de l'avion. A ce moment là je commence à me demander ce que je fais là ! Vincent a sauté juste avant moi et de toute façon je suis tellement attachée à mon instructeur que même si je voulais partir je n'aurais pas pu 😀 Celui-ci n'hésite pas une seconde à nous jeter hors de l'avion !

Et là c'est la chute libre pendant environ 45 secondes durant lesquelles mon instructeur tente de me montrer des choses et de me prendre en photo tandis que je savoure le paysage en sentant mes lèvres et ma bouche ouverte comme jamais ! C'est vraiment une drôle d'impression et pas franchement agréable à vrai dire ^^ Je comprends pourquoi les moniteurs portent des casques entier ! Ceci dit la vue est dingue et je pense à peine au fait que je suis en train de m'écraser vers le sol !!

Puis c'est le moment d'ouvrir le parachute et là ... souffrance totale ! Le harnais est tellement serrée que cela me comprime la poitrine, la taille, les cuisses 😀 Heureusement il me desserre un peu tout ça après quelques secondes mais pas suffisamment pour vraiment me soulager.... Je prends quand même les commandes et je nous fais faire quelques virages qui me donnent la nausée... 😀 Le moniteur gère l'atterrissage bien évidemment et à mon retour sur la terre ferme je dois avouer que je ne fais pas franchement la maline ! J'ai une horrible envie de vomir et la gorge toute sèche ! Mais super contente de l'avoir fait et surtout de ne pas m'être écrasée comme une mouche 😉

• • •

Pour nous remettre de nos émotions et surtout essayer de faire passer cette horrible nausée direction le magasin "Cookie Time" que nous avions repérés un peu plus tôt dans la journée. Ils ont la réputation de faire les meilleurs cookies du territoire et en plus ils sont servis chaud. Je vous avez prévenu ce fut une journée riche en calories 🍪

Cookie Time 
• • •

La fin de la journée et le dîner en haut de la Skyline de Queenstown 😉

Nous avions réservé pour dîner à 20h30 mais nous prenons le téléphérique en fin plus tôt pour profiter de la vue et se balader là haut 😉🥂

Queenstown Skyline 

De nombreuses activités sont possibles une fois là haut ! Vous pourrez faire de la luge d'été sur circuit, de la randonnée, dévaliser la boutique de souvenirs, admirer la vue tout simplement ou encore vous régalez au restaurant buffet comme nous l'avons fait 😀

Dinner Buffet 

L'endroit est assez populaire donc très fréquenté mais nous avions réservé une table près de la fenêtre et nous sommes donc plutôt tranquille. Arrivés au moment de prendre le dessert, Vincent me demande d'attendre sagement quelques minutes pour digérer un peu avant de continuer mais je n'en fais qu'à ma tête et je vais me servir car j'ai vu trop de petites mignonneries très alléchantes ! Je reviens à table, les mains plus que chargées et c'est alors que j'entends une armée de serveurs en train de chanter "Happy Birthday to you" !!! Tout ça au milieu des centaines de clients qui applaudissent ahah et voilà comme je me suis retrouvée avec une vingtaine de desserts devant moi 😀

Et voilà comment se termine cette belle journée d'anniversaire que j'ai passé en Nouvelle-Zélande, à nouveau mille mercis à mon chéri 😘

16

Nous avons profité d'une journée de repos chez Willy et Sarah pour enfin nous attaquer à THE randonnée incontournable de Nouvelle-Zélande, enfin l'une d'elles car il y en a tellement 😀

Son panorama à 360° sur le lac de Wanaka, la ville et les alentours et connu du monde entier et ça se voit car aux heures de pointe on se pourrait facilement se croire sur les planches de Deauville lors d'un dimanche ensoleillé !

Pour atteindre cette formidable vue il faut s'acquitter d'une longue, très longue montée de 8km jusqu'au sommet ! Cependant le sentier est très bien balisé et très peu rocheux donc plutôt facile et aucun risque de se perdre 😉 Le dénivelé positif étant de 1228 mètres très exactement, mieux vaut avoir les jambes en forme.

Début du calvaire 

Nous avons fait le choix délibéré de ne pas commencer la randonnée à 3h du matin pour aller voir le lever de soleil car c'est tellement populaire qu'il y a au moins une cinquantaine de personne qui auraient eu la même idée.

Nous débutons la randonnée à 5h36 très précisément, il fait encore noir mais nous n'avons pas besoin de nos frontales car les premières lueurs du jour font déjà leur apparition.

Le soleil montre le bout de son nez 1h après que nous ayons commencé la randonnée et on s'accorde notre première pause pour admirer ce spectacle et sortir l'appareil du sac à dos 😉

Certes nous n'étions pas en haut mais au moins nous étions seuls en amoureux devant ce spectacle ! Rio (notre van) nous paraît déjà tout petit et pourtant ils nous restent encore de nombreux kms à gravir.

Vers 8h20, soit quasiment 3h après notre départ nous arrivons enfin au sommet et nous sommes tout simplement estomaqués par la vue ! Cette randonnée aussi célèbre et populaire soit-elle ne l'est pas sans raisons 😉

At the top 

Nous passons plus d'une heure au sommet, à profiter de la vue, prendre des photos, manger nos sandwichs, passer un appel à la famille 😉 avant d'enfin nous décider à reprendre le chemin en sens inverse. Et le meilleur dans tout ça c'est qu'il n'y avait pas plus de 5 personnes avec nous au sommet par contre sur le chemin de la descente... nous croisons des dizaines et des dizaines de randonneurs !

Nous arrivons ensuite au "spot photo Instagram", qui se situe près des toilettes 😀 juste un peu en dessous des 1400 mètres d'altitude. Les moins courageux s'arrêtent d'ailleurs ici et ne poursuivent pas jusqu'au sommet ! Une petite file d'attente s'est déjà formée pour pourvoir prendre THE shot et malgré les réticences de Vincent, j'insiste pour que nous aussi fassions la queue. 15 minutes plus tard, nos photos sont faites et nous repartons pour cette longue, très longue descente !

THE picture 

Pour résumer cette randonnée je finirais sur cette belle citation de mon invention :

"La montée c'est difficile mais la descente punaise que ça fait mal " !!

Je sais pas vous mais moi en montée je suis toujours en train de chercher mon souffle, de suer à grosses gouttes et j'en chie ^^ 😀 puis en descente le souffle ça roule mais alors les genoux et les chevilles en prennent un coup et j'étais bien contente d'avoir mon bâton de marche pour me reposer dessus de temps en temps et réduire un peu le choc sur les articulations ( oulala je parle comme une mamie là !!) Bref l'effort en vaut la peine mais il paraît que Isthmus Peak, dans le même coin, beaucoup moins populaire est aussi très sympa, nous n'avons pas eu le temps de la faire mais nous reviendrons 😉

17

Ce carnet s'achève ici, je vous invite à suivre ce lien :

https://www.myatlas.com/Eloz_wanderlust/le-canterbury-l-est-de-l-ile-sud

pour découvrir la fin de nos aventures sur l'île du Sud, c'est avec le cœur rempli de souvenirs merveilleux que nous quittons ce petit bout de paradis qui aura su nous séduire par tant d'aspects <3