× Chère communauté,
Suite à l’incendie au sein des bâtiments de notre hébergeur OVH, à Strasbourg mercredi 10 mars 2021, nous ne pouvions plus accéder au site ! L’accès a été rétabli par notre équipe mais nous n’avons pas accès aux photos pour le moment. Dans l’attente de réponses de la part d’OVH quant au devenir des photos mises en ligne avant le 10 mars 2021, vous pouvez de nouveau réutiliser le site sans risque et ajouter de nouvelles photos !
La Team MyAtlas

Le Canterbury, l'Est de l'île Sud

Dernier carnet de voyages consacré à l'île du Sud de la Nouvelle-Zélande. Une île qui aura su nous charmer et sur laquelle nous nous sommes émerveillés un peu plus chaque jour !
Janvier 2019
2 semaines
1

De retour dans la région de Twizel après notre boucle dans le Southland, nous en profitons pour aller découvrir le lac artificiel Ruataniwha et direct on se dit : " on est nuls on aurait du y venir quand on bossait à l'hôtel car c'est vraiment trop magnifique" !!!

Lake Ruataniwha 

L'endroit était très fréquenté car il y avait une compétition d'avirons, autrement nous vous conseillons d'aller vous prélasser au "lagon", coup de cœur garanti 😉

• • •

Après cette belle après-midi au lac, nous retournons dormir sur le superbe freecamp au bord du lac Pukaki ! Tout simplement l'un des meilleurs du pays, peu d'aménagements mais les toilettes sèches sont neuves et propres et la vue est juste sublime 😉 J'en ai profité pour réaliser mes toutes premières photos d'étoiles mais ce n'était qu'un entraînement avant le spectacle du lendemain au lac Tekapo.

Lac Pukaki 
2

Contrairement à notre premier passage près de ce lac, aujourd'hui la météo est absolument parfaite ! Un grand ciel bleu et pas un nuage à l'horizon, la beauté du lac nous saute aux yeux et nous décidons de prendre un peu de hauteur pour admirer le paysage.

La randonnée incontournable pour apprécier la beauté du lac Tekapo est le chemin menant au sommet du Mont John. Le début de la randonnée se situe juste à côté des Hot Springs. Il nous aura fallu environ 1h pour rejoindre le sommet et voici la vue.... je sais pas vous mais nous on a kiffé !!

Le lac Tekapo depuis le Mont John 

Le lac doit sa couleur si particulière à la « farine » de roche de glaciers. Broyée par la glace, la roche se transforme en fine poussière et tapisse le fond du lac. La lumière du soleil se charge ensuite de refléter ces particules bleutées pour donner cet aspect au lac.

Après avoir contemplé cette vue nous poursuivons la balade jusqu'à l'observatoire et son café (et ces toilettes 😀).

Mont John Observatoire 

Il faut savoir que le ciel de Tekapo est unique et classé au patrimoine mondial de l’UNESCO pour sa clarté et sa pureté : ainsi Tekapo est devenu une des premières « Dark Sky Reserve »(réserve de ciel étoilé". C’est l’un des derniers endroits sur terre qui offre une vue du ciel pareil : la pollution lumineuse est proche de zéro et vous n’avez qu’à lever les yeux pour admirer un spectacle d’étoiles unique. C’est aussi un endroit de choix pour observer les aurores australes, assez communes dans cette partie du pays mais uniquement en hiver malheureusement pour nous 😉

Au lieu de redescendre par le chemin que nous avions emprunté à l'aller nous prenons l'option par le "Lakeshore" ou les bords du lac, cela rallonge un peu la balade mais quand on a le temps il ne faut pas s'en priver, car tout du long la vue est dingue ! On voit même le Lac Alexandrina, situé à l'Ouest du lac Tekapo.


La fin de la randonnée est très tranquille, cela descend jusqu'à rejoindre le bord du lac puis nous sommes de retour au parking. Comptez environ 3h avec le temps des pauses pour s'émerveiller devant cette beauté de la nature 😉

Nous nous octroyons ensuite une pause bien méritée sur les bords du lac...

A savoir que l'eau est environ à 8-10 degrés, j'ai tenté la baignade mais je me suis arrêtée à la taille 😀 Et pour être tout à fait honnête l'appel de la sieste a été plus fort... Nous nous sommes endormis comme deux masses et l'on se réveille peu avant 18h et juste à temps pour nous rendre au Hot Springs ! Ben oui après une journée aussi difficile il faut bien aller se détendre un peu non ?! Et surtout se laver ( ça c'est l'excuse donnée à Vincent 😉).

• • •
Hot Springs 

Nous avons acheté nos entrées sur BookMe pour la modique somme de 32$ pour deux personnes et autant vous dire que nous avons plus qu'apprécier notre moment de détente ici ! Il y a 3 piscines à des températures de 35°, 37° et 38° et nous avons pu y passer autant de temps que voulu ! Quel pied.

• • •
A table ! 

Cette journée fut géniale et la soirée se promet d'être aussi belle car tandis que je cuisine indien, le ciel se pare de ces plus belles couleurs pour nous offrir un coucher de soleil de folie !!

Sunset Time 

Encore un peu de patience pour que les étoiles se montrent et voici la photo dont nous avions tant rêvés.... L'église du bon-berger de Tekapo et sa voie lactée.... Piouf quel moment magique ! La photo est loin d'être parfaite mais je suis loin d'être une professionnelle alors voilà 😉

Church of the Good Sheperd and The Milky Way 
3

C'est avec un peu d'appréhension que nous partons visiter cette ville, en effet elle est tristement célèbre pour ces 2 séismes meurtriers dont elle a été victime en Septembre 2010 et en Février 2011.

The Arts Centre / Isite 

Le tremblement de terre de 2011


Le 22 février 2011, à 12h51 un tremblement de terre de magnitude 6,3 secoue Christchurch et sa région. 6,3, ce n’est pas si fort que çà mais l’épicentre se situe seulement à deux kilomètres de là, à Lyttleton, sur la côte, et le tremblement de terre n’est pas très profond. Déjà fragilisée par le tremblement de terre de Canterburry un an auparavant, de nombreux bâtiments de Christchurch vont s’écrouler, alors que de nombreux habitants étaient dehors, profitant du soleil d’été à l’heure du déjeuner. La moitié de la cathédrale va tomber en ruines mais le gros des victimes, ce sera dans l’effondrement puis l’incendie de la tour de la Télévision de Canterbury. Suite à cette catastrophe, 185 victimes seront à déplorer, sans compter les centaines de blessés. Les conséquences seront importantes : pas moins de 45 % des bâtiments du centre ville seront à démolir où trop instables pour s’y réinstaller : des lieux de cultes, des bureaux, des bâtiment historiques, des commerces, des appartements… Christchurch va perdre plus de 10.000 habitants. De deuxième ville du pays, elle devient la troisième.

L'emblématique Tramway de CHCH 

8 ans après, les stigmates du séisme sont toujours visibles mais la vie a repris son cours et tout semble normal ou presque car il y a des travaux absolument partout dans la ville !

CBD 
• • •

La prochaine étape, c'est Cathedral Square. C'est ici que nous réalisons vraiment l'étendue des dommages. C'est une grande place qui est maintenant aménagée, avec des bancs, des œuvres d'art publics , un jeu d'échec géants, et de la vie qui semble suivre son court, mais en son centre il y a la grande masse éventrée de la cathédrale de Christchurch à moitié écroulée. On ne peut s'en approcher et ce qui reste, tient debout grâce à des pilons et des renforcement structurel. On dirait tout simplement qu'elle a été bombardée.

La Cathédrale de Christchurch 
• • •

Mais où vous donc les Anglicans alors ? Un peu plus loin... à la cathédrale transitionnelle, que l'on connaît plus sous le surnom de « Cathédrale de carton ». Elle est réellement faite de carton traité, renforcé par une structure en métal et en bois. Œuvre de l'architecte japonais Shigeru Ban spécialisé dans « l'architecture de désastre » (si, si, cette discipline existe), elle est construite pour durer 50 ans. Toute blanche et avec un immense vitrail coloré à l'extérieur. Pas moins de 700 personnes peuvent y prendre place, plutôt impressionnant !

La Cathédrale de carton 
• • •

Pas très loin de là, au croisement de Cashell et Madras Street, se trouve un des hommages les plus émouvant aux victime du tremblement de terre. Sur un carré de pelouse, 185 « chaises » ont été disposée. En fait de chaises, il y a un peu de tout, chacune est différente : celle de salle à manger, des fauteuils de bureau, des tabourets, chaises de bébés, couffin, fauteuil une place... chacune symbolisant l’absence des disparus. Plus émouvant encore, certaines des chaises ont été donnée par les familles, amis, un collègues des victimes... Les « 185 Empty White Chairs » de Peter Magendie sont un souvenir poignant à ne pas louper lors de votre passage à Christchurch.

185 Empty White Chairs 
• • •

Le temps de reprendre un peu de force et nous voilà de nouveau en balade pour retrouver un des plus beaux atouts de Christchurch : son jardin botanique. Nous faisons un plongeon dans le temps pour nous retrouver sur un bateau à fond plat manœuvré par une espèce de gondolier, mais à la mode anglaise victorienne, un chapeau de paille et un gilet blanc rayé de rouge. ! A la force de ces bras ils nous entraînent sur l'Avon en direction du jardin botanique. Autour de nous, tout est vert et le temps défile au ralenti... Une bride de phrase lue me revient même : Christchurch, la plus anglaise des villes néo-zélandaises. Mais bien sûr ! Sinon, pourquoi porter le nom du plus célèbre collège d'Oxford ? Pourquoi sa région s'appellerait-elle Canterbury et sa rivière porterait-elle le nom de celle qui traverse la ville natale de Shakespeare ?

Punting on the Avon 

Nous poursuivons notre visite des jardins botaniques à bord d'une chenille 😀 Petit surnom donné au "petit train" qui parcourt le parc, le tout avec un guide qui nous fournira de précieuses informations que nous n'avons bien sûr pas retenu 😉

Botanic Gardens 
• • •

Lors de notre venue à Christchurch il faisait vraiment beau et très chaud et pour se mettre un peu au frais; rien de mieux que d'aller visiter les musées, d'autant plus que la plupart sont gratuits ici 😉 On vous emmène au "Christchurch Art Gallery Te Puna o Waiwhetū" ou plus simplement à la galerie d'art. Le musée commence dès l'extérieur avec diverses petites "attractions".

Outside 

Puis la collection d'objets d'arts plus ou moins à notre goût à l'intérieur du musée 😉

Inside 
• • •
Building 

On continue sur notre lancée avec le Canterbury Museum (gratuit lui aussi) et qui nous aura d'avantage plu 😉 Ce bâtiment historique à l'entrée du jardin à une superbe collection qui couvre pas mal de domaines mais surtout l'histoire de la région de Canterbury. Il y a même toute une ancienne rue reconstruite dans le musée.

Canterbury Museum 
• • •

Le dernier musée que nous avons visité est le "Quake City" (20$/adulte), un incontournable pour tout ceux qui veulent comprendre l'impact des tremblements de terre sur la ville et sa région. Le film des survivants ayant vécu le séisme est poignant et leur témoignage est bouleversant.

Quake City 

On y découvre aussi des restes de certains lieux emblématiques de la ville et des informations sur la vie après le séisme. En effet, on pense d'emblée aux maisons détruites mais il y a aussi tout le réseau sous-terrain d'évacuation des eaux qui a été très endommagé et certaines maisons n'ont pas eu d'eau courante durant des mois ! Vive les toilettes chimiques ^^

• • •

Voici un peu ce que nous avons fait durant nos deux jours à Christchurch mais il y a bien entendu des tas d'autres activités possibles 😉

4

Cette péninsule a été formée par l'éruption de deux énormes volcans il y a plus de 8 millions d'années. Cette région est aussi réputée pour sa vie sous-marine, le très rare dauphin Hector (endémique de la NZ) peut être aperçu, ainsi que des orques, des pingouins et des phoques. James Cook est l'un des premiers à avoir vu la péninsule depuis la mer mais elle est tellement grande qu'il a cru que c'était une île !

La "Summit Road" est un must-do lors de votre visite car c'est la route dite touristique qui offre les plus beaux panoramas et nous en avons pris plein les yeux !

Nous avons fait un petit arrêt à Okains Bay et sa très jolie plage. La baignade y est autorisée et même fortement recommandé 😉

Le panorama que nous obtenons en poursuivant la route en direction de Pigeon Bay est particulièrement joli non ?!

Okains Bay 

Nous arrivons ensuite à Pigeon Bay, de taille plus modeste mais tout aussi charmante, c'est aussi que nous prendrons le déjeuner.

Pigeon Bay 

Nous rattrapons la route principale au niveau de Hilltop mais les derniers panoramas nous laisse sans voix !

Banks Peninsula 

Comptez une journée depuis Christchurch pour visiter la péninsule et une journée de plus si comme nous vous tombez sous le charme d'Akaroa, la petite ville française du bout du monde.

5

Akaroa signifie le long port en maori fut le premier lieu d'arrivée des colons français en NZ et des descendants de ces pionniers vivent toujours dans le village. C'est une très charmante ville et aussi très attachante. Les couleurs de la française se retrouve un peu partout si on prend le temps de regarder autour de soi, les noms de rue sont en français aussi et on y trouve une boulangerie, une boucherie et de nombreux restaurants tous plus attrayants les uns que les autres !

Bleu Blanc Rouge ! 

Nous avons particulièrement apprécie la balade longeant le front de mer, de jolis pontons, une petite plage, des boutiques et restaurants bref on se croirait presque sur la côte d'azur mais en mieux 😉

Et au bout de la balade se trouve le phare qui surplombe la baie et veille sur ses habitants.

Akaroa Lighthouse 

A l'autre extrémité (et juste à côté du freecamp) la petite Childrens Bay vaut aussi le détour avec son chemin fait de planche de bois.

Childrens Bay 

Notre moment favori de la journée reste le coucher de soleil... Magique !

Bref on a passé une journée de folie mais ça nous a donné soif et faim tout ça 😉

Love is in the air <3 
6

Si vous avez lu le carnet sur le Southland et l'Otago vous vous souvenez alors que nous avons passé deux semaines chez Sarah et Willy avec qui cela s'est tellement bien passé que Sarah a parlé de nous à sa sœur et celle-ci nous a proposé de venir passer quelques jours dans leur ferme pour l'aider à réaliser quelques tâches un peu compliquées pour elle car elle est enceinte. Vu que c'est sur notre route, c'est avec plaisir que nous y allons et encore une fois nous sommes très bien accueillis.

Teresa est infirmière (comme moi) et c'est génial de pouvoir discuter avec elle et de comparer nos métiers et la façon de l'exercer ici et en France, les moyens fournis par l'hôpital etc

Son compagnon, John est fermier, plus discret mais très gentil il passe beaucoup de temps à travailler car il est seul pour plus de 5000 moutons 😀

Et enfin leur fils de 18 mois, William, un peu timide au début il nous aura vite adopté et nous réclame des histoires.

Nos tâches ont été de vider et de nettoyer un garage avec l'aide de Teresa nous avons ensuite trié et rangé, nous avons ensuite fait un peu de débroussaillage autour de la piscine qui était malheureusement vide lors de notre venue car ils venaient tout juste de finir de la peindre ! Et Vincent a été faire un peu de bois avec John tandis que j'aidais Sarah pour faire les carreaux, ranger le linge etc ! Encore une fois rien de très compliqué et nous avons pu profité du confort d'une maison durant quelques jours avant de reprendre la route. Départ un peu difficile car ils voulaient absolument nous garder et étaient même prêts à nous payer pour que l'on reste ! Des gens adorables qui auront encore embelli notre séjour au pays des kiwis.

Tentative de photo avec William 😀

Quelques photos en vrac de notre séjour chez eux 😉

7

Ville mondialement connue pour ses baleines, la vie sous-marine y est abondante et rare sont les endroits dans le monde à posséder une telle diversité.

Située à 180 km au nord de Christchurch, la route pour rejoindre Kaikoura est en bon état mais toujours en reconstruction suite au séisme de Novembre 2016 de magnitude 7,8 qui frappa la région donc prudence 😉

Nous avions entendu plein de belles choses sur cette ville mais à notre arrivée, nous ne voyons absolument rien du paysage car celui-ci est caché par un épais brouillard qui ne se dégagera que le lendemain midi !

Kaikoura sous le brouillard 
• • •

Nous profitons alors de ce magnifique soleil pour aller faire la "Kaikoura Peninsula Walkway" cette boucle de 3-4h (faire attention aux horaires de marée car vous aurez besoin qu'elle soit basse pour emprunter le chemin sur les rochers).

Nous sommes partis de l'extrémité Sud car l'endroit est beaucoup moins fréquenté et il y a donc plus de place sur le parking 😉 Dès le début de la marche, les paysages sont sublimes et la marée descendante nous dévoile le bord de mer très calcaire comme vous pouvez le voir sur les photos.

Après une petite montée, nous arrivons au milieu des champs et des bottes de paille, enfin l'océan n'est pas loin.

Quelques virages plus loin, nous sommes à nouveau époustouflés par la vue ! Cet endroit est dingue !

Puis nous apercevons du haut de la falaise la colonie de phoques qui a élu domicile ici et on a pas trop de mal à les comprendre c'est tellement beau !! Une fois arrivé à Point Kean (l'extrémité nord de la randonnée) nous rejoignons le bord de l'eau pour longer la falaise et s'approcher des phoques.

• • •

Mon dernier petit kiff sur l'île du Sud aura été de prendre les commandes d'un avion ! C'était tellement génial et intuitif j'ai adoré !! Mon instructeur a même dit "en te voyant faire on croirait que c'est simple" ahah Peut être bientôt pilote d'avion après capitaine de bateau 😉

Be A Pilot 

Vincent a préféré rester au sol car il a déjà eu l'occasion de le faire en France 😉

8

C'est ainsi que se termine notre séjour sur l'île Sud, nous sommes tristes de la quitter car c'est clairement la plus belle de deux îles avec une étonnante diversité de paysages, une population adorable et une faune omniprésente !!

 Picton

Après un bref stop à Blenheim nous avons poursuivi jusqu'à Picton où nous avons pu profiter de l'après midi avant d'aller prendre le bateau en début de soirée.

A bord du ferry 

Nous avons pris la compagnie Bluebridge cette fois-ci et le trajet pour nous deux et le van nous aura coûté 231$.