Dernières aventures en van

De retour sur l'île du Nord, un tournant dans notre voyage puisqu'une fois de retour à Auckland nous mettrons Rio en vente... mais en attendant on a encore de jolies choses à vous faire découvrir
Février 2019
2 semaines
1

On commence fort, même très fort avec cet endroit magique ! Que vous soyez un fan ou non de la trilogie du seigneur des anneaux, cet endroit est un incontournable lors de votre route vers le Cap Palliser.

Pour rejoindre le début de la randonnée il faut emprunter la route qui va vers le camping puis se garer tout au bout, un panneau indique le début de la randonnée. Nous avons choisi de faire la boucle d'environ 2-4h et sur les conseils avisés d'un charmant couple nous sommes partis vers la gauche au premier croisement car en effet le chemin est beaucoup plus praticable dans ce sens là.

Lookout 

L'autre avantage est de commencer par ce très joli point de vue en hauteur sur les fameux Putangirua Pinnacles. Nous entamons ensuite la descente vers cet endroit majestueux.

La longueur de la randonnée dépend de votre curiosité et jusqu'ou vous aurez envie de vous enfoncer dans les gorges de la "Dimholt Road", le chemin des morts.... ahah ça en ferait presque froid dans le dos mais ne vous inquiétez pas nous n'y avons croisé aucun fantômes 😀

2

Il serait dommage d'avoir fait la route jusqu'aux Pinnacles est de ne pas aller voir le célèbre Cape Palliser. Un très joli promontoire rocheux qui est le point le plus haut sud de cette île de la NZ.

Impossible de louper le phare, pour vous y rendre suivez la route qui se termine par un parking, garez vous et apprêtez-vous à gravir les quelques 250 marches qui vous séparent du phare. Une fois arrivé au phare, vous ne pourrez que contempler une impressionnante et magnifique vue sur la baie.

Le phare de Cap Palliser 

Le phare mesure 18 mètres de haut, a été construit en 1897 et entièrement automatisé en 1986. L'autre raison de venir jusque ici (outre la sublime route longeant la côte) est de rendre visite à la colonie de phoques qui a élu domicile ici. Baladez-vous à travers les rochers et approchez-vous à quelques mètres des phoques. Plusieurs dizaines d’entre eux, trouvent refuge dans cette réserve chaque année, entre les mois de Novembre et Janvier. C’est ici que voient le jour les jeunes phoques. Ceux-ci resteront au même endroit quelques semaines afin d’être sevrés et de pouvoir s’alimenter eux-même.

Colonie de phoques 
3

Après être revenu sur la State Highway 2, nous avons traversé plusieurs villes et selon nous la petite ville de Greytown vaut un petit arrêt pour se dégourdir les jambes car son centre ville regorge de jolis buildings et de charmantes boutiques.

Greytown 
• • •

Castlepoint est une petite localité située en bord de mer, pour vous y rendre il faudra emprunter une route sans issue d'environ 60km mais celle-ci vous mènera à l'un des plus beaux phares de Nouvelle-Zélande et en prime une très jolie plage 😉

Le phare de Castlepoint 

L'endroit parfait pour un petit pique-nique !

4

Arrivés un peu par hasard dans le centre ville d'Hastings nous avons néanmoins jugé bon de garer le van et d'aller découvrir cette charmante ville à pied, d'autant plus que le soleil est au rendez-vous et ça fait du bien de faire le plein de vitamine D !

Centre ville Hastings 

Après une balade dans le centre, nous décidons de rejoindre le village de Havelock North qui se situe à seulement 10 minutes en voiture.

Havelock North

L'attraction principale de cette ville ne se situe pas dans le centre mais un peu plus loin au Sud. Il s'agit de Te Mata Peak, aussi connu sous le nom de "Sleeping Giant". Ce surnom est tiré d'une légende maori et pour une fois je vous met le texte en anglais 😉 Bonne lecture !

Many, many years ago there was a little Maori tribe in Heretaunga. But across the hilly plains in Wamimara lived a giant. They called him Te Mata O Rongokako. He would climb over the hilly plains and set fire to there houses, steal their food and challenge the men to fight.

One cold wintery day, the Maori tribe leader told his people,"I am tired of fighting the mighty Te Mata O Rongokako and that I will send my beautiful daughter, across the hilly plains to Wamimara to fall in love with Te Mata O Rongokako".

Wamimara was a beautiful place with soft sand and warm salt water. Hinerakau did not want to go, she was frightened, but she respected her fathers wish! She went on her long journey across the hilly plains to Wamimara. As soon as she got there she fell in love, she thought that Te Mata O Rongokako was beautiful. Rongokako loved Hinerakau so much that he wished to marry her!

But the people of the Maori tribe were still angry, they had not forgiven Rongokako. The chief understood his people and told Rongokako that he would have to do a series of tasks. One of them was that he would have to bite through the hills and make a path so that the Maori tribe could visit Hinerakau when ever they wish, or he could not marry Hinerakau. This was a big task but Rongokako loved Hinerakau. He had gotten to the last hill. He took a huge bite, soiled filled his mouth. Then something terrible happened! A huge piece of rock got stuck in Rongokako throat he swallowed and swallowed poor Rongokako fell to his knees he was died! Hinerakau was so upset in Rongokako death that she grew herself of the cliff.

If you look east over Havelock North and Hastings you will see the giant who still lies there on top of Te Mata peak which is named after himself the mighty Te Mata Rongokako.

Te Mata Peak 

L'accès au sommet se fait en voiture ou à pied et l'endroit est idéal pour un petit pique-nique avec une aire aménagée à environ 1km du sommet 😉

• • •

Nous arrivons ensuite à Napier, cette ville a été durement touchée par un tremblement de terre le 3 Février 1931, d'une magnitude de 7,8, ce tremblement de terre dévasta la région de Hawke's Bay et tua 256 personnes, ce qui en fait le tremblement de terre le plus meurtrier de l'histoire de la Nouvelle-Zélande. Après le tremblement de terre, le centre ville de Napier fut en partie rasé, puis reconstruit dans un style art déco, contribuant ainsi à en faire une des villes les plus visitées de Nouvelle-Zélande

Napier 
5

En partant de Napier, nous avons emprunté la SH5, aussi appelée la "Thermal Explorer Highway" en raison de l'activité géothermique très importante dans la région mais si vous voulez en savoir plus à ce sujet je vous renvoie à notre carnet de voyage : Road trip sur l'île du Nord car c'est à ce moment là que nous avons visité la région.

Cette fois-ci nous ne sommes que de passage à Taupo car nous nous rendons au Tongariro National Park pour effectuer une randonnée mythique !

• • •
Taupo 

L'avantage de revenir dans une ville que nous connaissons déjà c'est que nous pouvons retourner dans nos endroits (restaurant principalement^^) préférés et se péter le bide 😀

Mon "petit" lunch 

Voilà ce que ça donne quand je craque... Un bon gros burger aux champignons et au fromage suivi d'un milkshake au caramel beurre salé et d'une part de gâteau au chocolat !! Bon ok j'avoue j'ai un peu abusé et j'avais un peu mal au ventre à la fin du repas mais c'était tellement bon et puis il fallait bien prendre des forces pour demain car nous devrons marcher pas moins de 19km 😉

• • •

Après ce bon gros déjeuner nous prenons la route en direction du village de National Park où j'ai repéré un endroit, le "National Park Alpine Lodge" où nous pouvons garer notre van sur leur parking et profiter de toutes les installations pour 15$ par personne. Ce qui est très bon marché pour le coin, et ce qui est d'autant plus cool c'est qu'on a pu réserver la navette du Tongariro auprès d'eux pour 40$ / personne.

Sur la route 

La route pour se rendre au village est plutôt sympa et nous faisons nos toutes premières photos avec le Tongariro et la fameuse montagne du Destin du Seigneur des Anneaux !

D'ailleurs en parlant du film, en fouillant un peu sur CamperMate, j'ai repéré un endroit non loin d'où nous nous trouvons qui a aussi servi pour le tournage du film, la fameuse piscine de Gollum !

Gollum's pool 

Pour vous y rendre, prenez la route en direction du château de Tongariro et ne loupez pas le petit parking le long de la route avec le panneau indiquant "Tawhai Falls", il faut ensuite marcher un petit quart d'heure pour se rendre à cette jolie cascade.

• • •

Nous avons continué la route pour voir le château du Tongariro puis nous avons fait demi-tour pour rejoindre National Park et notre super lodge pour la nuit 😉

Tongariro castle 
• • •

Afin d'éviter le plus gros de la foule nous avons choisi de prendre la navette de 5h45 qui fort heureusement passera nous prendre juste devant le lodge 😉 Voici un petit aperçu de la balade qui nous attend demain...

Tongariro Alpine Crossing 

Une bonne petite grimpette et aussi une bonne descente bien longue apparemment, le tout condensé sur 19,4km !

6

On aura rarement été aussi matinal, la navette est prévue à 5h45 mais elle nous attend déjà à 5h30 et nous ne sommes pas vraiment prêts donc on s'active et montons les derniers dans le bus 😀

Heureusement nous avons 20 minutes de trajet pour se réveiller tranquillement puis notre chauffeur nous donne les consignes de sécurité, les horaires de navette retour et nous voilà enfin sur le départ de cette mythique randonnée ! Il fait encore nuit mais nous n'avons pas besoin des frontales car l'aube fait son apparition.

Départ de la rando 

Nous sommes partis à 6h20 très précise et après moins de 30 minutes nous sommes heureux de voir le petit panneau "2km", nous avons un bon rythme de marche et nous sommes plutôt en forme malgré cette courte nuit 😉 La première partie de la randonnée est une mise en jambes, plutôt plate ce qui est agréable.

Point de Non Retour 

Au bout de 5km, nous arrivons au fameux "Point de Non Retour", les panneaux incitent à considérer de rebrousser chemin, si la météo n'est pas assez bonne, si vous ne vous sentez pas bien ou enfin si vous n'êtes pas assez équipé (Vêtements, eau , nourriture). Pour nous tout va bien et on attaque les "Devils Staircase" (escaliers de l'enfer...) ça fait rêver n'est ce pas ?! Cette section de la randonnée est assez difficile puisque ça grimpe pas mal jusqu'à atteindre le cratère sud.

Comme on le voit bien sur les photos malgré le beau temps, un gros nuage est passé près de nous et nous a bouché la vue pendant 10 minutes heureusement que cela n'a pas duré plus longtemps car on n'y voyait vraiment rien ! Un dernier petit effort pour rejoindre le cratère rouge, cette partie est assez dangereuse car il faut marcher / escalader une crête rocheuse, très exposée au vent et par moment j'ai vraiment cru que j'allais finir au fond du volcan 😀 Et j'étais surtout bien contente d'avoir ma doudoune à mettre sous mon kway (en plus du tee shirt mérinos manche longue) car ça caillait sévère !

Cratère rouge et lac bleu 

Une fois au point culminant de la rando nous avons une sublime vue sur les lacs et de l'autre côté sur la cratère rouge qui est un peu flippant je l'avoue car n'oublions que nous sommes en train de gravir un volcan en activité et on le voit bien car à plusieurs endroits, de la fumée s'échappe !

Ceci dit nous avons choisi cet endroit magique pour faire une pause pancakes, et aussi je l'avoue pour se moquer des gens qui entament la descente et qui tombe 😀 Il est exactement 9h du matin et croyez moi il y a déjà pas mal de monde sur le chemin alors que je trouve qu'on a été plutôt rapide !

Break 

Assez rigolé, à nous d'entamer la descente et Vincent s'en tire plutôt bien avec ses chaussures hautes, mais pour ma part je suis plus prudente et je finis sur les fesses seulement une fois 😀 Une fois au plus près des lacs nous découvrons enfin leur incroyable couleur et c'est tout simplement hallucinant ! On comprend mieux leur surnom de lacs émeraudes.

Emerald Lakes 

La vue sur le cratère et le volcan n'est pas mal non plus quand on se retourne...

Il est ensuite temps de longer le grand lac bleu avant d'entamer la descente.... la très longue descente.... D'abord sur le flanc de la montagne puis dans la foret avant d'atteindre enfin le parking où la navette viendra nous récupérer 😀

A 12h37 très précise nous arrivons enfin au parking , loin d'être les premiers, tout le monde ou presque a pris soin de retirer ces chaussures, qui après 19km sont beaucoup moins confortable, et puis on est tous plus ou moins échoués sous l'abri en essayant trouver un peu d'ombre car il fait chaud 😀

Bref c'était magique, sublime mais fatiguant par contre physiquement on est tous les deux d'accord pour dire que c'est moins difficile que Roys Peak 😉 Alors foncez mais avec une bonne météo !