1

Le départ est fixé à dimanche prochain (8 Octobre). Etant toutes les deux originaires de Caen, il nous faudra dans un premier temps nous rendre à Paris pour y prendre notre avion. Nous nous tournons vers la solution Ouibus qui a un très bon rapport qualité/prix puisque le bus nous déposera directement à l'aéroport Roissy Charles de Gaulle ce qui nous évite notamment de devoir prendre le train puis le RER ! Et pour un tarif plus que raisonnable : 17€/pers.

Le départ en bus se fera donc à 12h de la gare de Caen avec une arrivée prévue à 15h35 à l'aéroport, sachant que notre vol en direction de Bangkok est à 21h35, on est LAAAARGES ! On aura tout le temps de profiter de l'aéroport haha

Justement parlons-en du billet d'avion ! En passant par l'application Kayak, nous avons réussi à trouver notre vol aller-retour, Paris-Bangkok pour la modique somme de 391€ et oui Messieurs, Dames !! Pas cher du tout ! En plus nous n'avons réservé qu'un mois à l'avance... Comme quoi il n'y a pas toujours besoin de s'y prendre 1 an à l'avance. Nous avons tout de même une escale à Mascate mais seulement de 2h, et nous voyagerons donc avec la compagnie Oman Air... Affaire à suivre, je vous ferais un petit compte rendu de ces vols, c'est promis 😉

Cette photo a été prise durant un vol entre Mayotte et La réunion 
2

Pour être tout à fait exacte j’ai en fait un sac à dos et non une valise. Car y a pas photos c’est bien plus facile à transporter lorsque l’on se déplace beaucoup ! Ce qui risque d’être notre cas puisque en faisant un itinéraire très rapide sur Google Maps et en ne citant que les grandes étapes, j’arrive à un total d’environ 8000 km ! Même pas peur 😉

Iténiraire grosso modo
Iténiraire grosso modo

J'en ai même oublié le retour en Thaïlande et plus particulièrement dans les îles du Sud afin de bronzer un peu avant le retour en métropole puis le voyage final jusqu'à Bangkok pour le vol de fin. Bref un long périple nous attends et de tous les blogs que j'ai pu lire, à propos du sac à dos : The lighter is the better ! Veuillez comprendre : Plus c'est léger mieux c'est.

Tâche ardue pour moi puisque clairement ce n'est pas mon fort... Disons que j'aime avoir du choix pour m'habiller.


Cependant, la perspective de ce sac à dos sur mes épaules durant de longues heures me force à être réaliste, je vais devoir faire du tri et n'emmener que l'essentiel ! Et tout devra tenir dans ce backpack de chez Décathlon, d'une contenance de 60L.


Mon fidèle compagnon  

Commençons par le matos "High-Tech" :

  • un trépied de voyage à hauteur réglable dans son étui à bandoulière
  • Un appareil photo Sony HX400V avec sa pochette de rangement et son pinceau pour nettoyer l’objectif des poussières et autres
  • 3 filtres à effet (polarisant, UV et ND8) dans leur étui + un pare-soleil d'objectif
  • 5 cartes mémoires SD de tailles variables (8 à 32go)
  • 2 batteries de secours pour mon appareil photo Sony
  • Une liseuse Kobo pour m’occuper durant les longs trajets en bus-train-avion-tuk tuk etc
  • Un appareil photo étanche jusqu’à 15m
  • Les chargeurs de tous ces appareils ainsi qu’une multiprise et un adaptateur
  • Mon ancien téléphone Samsung si jamais je décide de prendre une carte SIM locale
  • Et enfin mon téléphone actuel avec lequel j’ai pris la photo : IPhone SE

Continuons avec THE trousse à pharmacie que certains trouveront sans doute bien remplie mais bon je suis tout de même infirmière et par conséquent je ne me voyais pas partir avec le strict minimum genre que du Doliprane ! Voici une liste effectuée avec mon médecin traitant qui a pris le temps d'évaluer toutes les possibilités et qui a essayé de balayer les divers maux dont je pourrais souffrir durant ce voyage.

  • Doliprane et son copain le Dafalgan Codéiné en cas de douleurs intenses
  • Spason pour les douleurs abdominales
  • Tiorfan, Smecta, et Dompéridone en cas de réjouissances gastrique
  • Aerius et Solupred en cas d'allergie
  • Ovules de Monazol et de Flagyl en cas de mycose (aha oui je sais c'est très glamour ! Presque autant que la tourista non ?!)
  • Augmentin et Ciflox si infection d'une plaie, dentaire, tourista durant plus de 72h etc
  • Une boîte de Malarone en cas de crise de paludisme (car comme je l'expliquerais dans un prochain article, j'ai décidé de ne pas prendre le traitement durant toute la durée du voyage)

De mon propre chef, j'ai ajouté à tout ceci :

  • un thermomètre
  • des ciseaux
  • du Ledum Palustre (homéopathie en prévention des piqûres de moustiques)
  • Donormyl (somnifère léger vendu sans ordonnances pour m'aider à dormir durant les trajets de nuit en bus ou autre)
  • un gel à l'Arnica que j'affectionne tout particulièrement en cas de contusions légères
  • des compresses stériles
  • des pipettes de sérum physiologique
  • Un gel désinfectant pour les mains
  • Des pansement de toutes tailles et formes
Espérons que cela suffira ! 

Dans la catégorie tout et n'importe quoi j'ai décidé d'emmener :

  • un éventail (ouai ouai inutile je sais !) en plus il est rose pétant
  • un carnet de voyage et les stylos de toutes les couleurs qui vont avec
  • plein de petits jouets pour les enfants (scoubidou, bagues, truc à bulles, petite figurine...)
  • mon guide de voyage "Asie du Sud Est" édité par le Lonely Planet
  • une lampe frontale avec des piles de rechange
  • couteau suisse car je suis trop nulle pour manger avec des baguettes hihi
  • 2 paires de lunettes de soleil, pourquoi 2 ?! ben si j'en perds une :D
  • des boules Quiès en cire et un masque de sommeil
  • des photos d'identité (pour les visas aux frontières terrestres)
  • mon passeport + permis international
  • plusieurs sacs en plastique (pour le linge sale, les chaussures pleine de boue, en guise de sacs poubelles, ou de parachutes bref c'est super utile non ??)
  • une pochette secrète ventrale pour mettre papiers et argents à l'abri
  • un sac à viande (drap de sac) en soie pour ne pas me faire dévorer par les punaises de lit et autres bestioles
  • des paquets de mouchoirs

Une trousse de toilette mais pas n'importe laquelle ! Une pliante avec un petit crochet 😀

Avec à son bord :

  • une brosse à cheveux pas du tout compacte mais tant pis
  • un rasoir avec 2 lames de rechange
  • un petit miroir
  • un coupe-ongle et une pince à épiler
  • de la crème solaire indice 30 pour le corps et de la 50 pour le visage + un baume à lèvres SPF 15
  • de l'après soleil qui fera aussi office de crème hydratante
  • un savon solide dans sa jolie boîte en métal
  • ma Cup
  • une bouteille de shampoing
  • une mini bouteille d'après-shampoing
  • un déodorant
  • des cotons à démaquiller
  • un peu de maquillage : un mascara, un crayon, un fard à paupières, un rouge à lèvres
  • un tube de crème pour les pieds (ça peut paraître bête mais à force de marcher autant ça soulage bien)
  • une brosse à dent et un tube de dentifrice
  • des élastiques et des barrettes à cheveux (plein car ça se perd vite ces petites choses là)

Et enfin en ce qui concerne les vêtements... je n'ai pas encore totalement décidé de tout donc je vous redirais ça plus tard !

Pour les chaussures c'est assez simple, je pars avec une paire de baskets Nike aux pieds et dans mon sac il y aura une paire de tongs et une paire de sandales La Marine, elles sont waterproof et assez confortable pour marcher plusieurs heures avec mais aussi assez classe pour être portées avec la "petite robe noire".

3

Comme vous le savez tous, un voyage ça se prépare un minimum à l’avance car il y a des formalités administratives, precautions sanitaires, peut être des achats nécessaires au voyage etc

En ce qui me concerne j’aime avoir le temps de faire les choses, d’être organisée au minimum, de préparer à l’avance... tout cela m’aide à partir détendue et contribue je le pense à un voyage réussi mais on est jamais à l’abri d’une tuile !

• • •
  • Parlons tout d’abord de la santé :

Avant un voyage de longue durée il peut être judicieux d’aller voir vos spécialistes préférés en fonction de vos besoins : dentiste, ophtalmologue, gynécologue, allergologue etc.

Et enfin votre médecin traitant qui sera d’une aide précieuse pour vérifier avec vous si vous avez les vaccinations obligatoires pour les pays visités et celles qui sont recommandées. (Prévoir ce rdv au moins 1 mois et demi à l’avance car certaines vaccinations peuvent s’échelonner sur 3 semaines, exemple : le vaccin contre la rage.) Vous pouvez aussi rencontrer des difficultés à vous procurer certains vaccins comme celui de l'hépatite A car ils sont distribués au compte goutte dans les pharmacies en raison d'une rupture de stock.

D'autre part, le vaccin contre la fièvre jaune est disponible uniquement dans les centres agrées de vaccinations internationales (CVI). Pour la région du Calvados, seul le service des maladies infectieuses au CHU de Caen réalise cette vaccination.

Pour mon voyage en Asie, j'ai décidé de ne pas faire d'autres vaccinations en plus de celles que j'avais déjà réalisés avant de partir à Mayotte l'année dernière (fièvre typhoïde et hépatite A), mon médecin a également jugé judicieux de faire mon rappel de DTPCoq (Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite et Coqueluche) 1 an avant la date prévue.

Après échanges de mails avec la consultation "Conseils aux voyageurs" du CHU, il en ressort que : " Il n’y a pas de fièvre jaune en Asie, la vaccination est donc inutile. Le vaccin pré-exposition contre la rage (3 injections en 28 ou 21 jours si le temps presse avant le départ : J0 J7 J28 ou J0 J7 J21) est indiqué pour de longs séjours dans des conditions d'isolement et de difficulté à retourner dans un grand centre urbain. Le vaccin pré-exposition, préventif ne dispense aucunement des vaccins post morsures mais laisse un peu plus de temps pour rejoindre un centre antirabique. En cas de morsures, griffures ou léchage sur une excoriation cutanée sans vaccin pré-exposition le traitement curatif par vaccins doit être mis en place dans les 72h environ."

En ce qui concerne le paludisme :

"Le risque de paludisme se rencontre en Thaïlande essentiellement dans les zones rurales ou forestières frontalières avec le Myanmar, le Cambodge et le Laos. Il n’y a pas de risque dans les villes, à Ko Samui et dans les principales zones touristiques de Phuket. Ailleurs le risque est faible ou sporadique.

Il n'y a pas de paludisme sur toute la bande côtière au Vietnam incluant les villes, ni le delta du fleuve Rouge et le delta du Mekong. Le risque peut être présent au niveau des hauts plateaux et dans les zones rurales proches des frontières avec les pays voisins si on y dort. Le risque de paludisme peut être présent partout au Cambodge excepté à Phnom Penh et autour du lac Tonle Sap. Au Laos le risque de paludisme est présent partout sauf dans la capitale Vientiane.

Dans les zones de paludisme il est recommandé de se protéger des piqûres de moustiques la nuit selon les modalités suivantes (ces mesures vous protègent également du risque d’encéphalite japonaise dans les zones rurales pendant la mousson) :

-dormir sous moustiquaire imprégnée d'insecticide ou avec un diffuseur électrique dans la chambre

-porter des vêtements longs couvrants (qu'on peut imprégner d'insecticide pour tissu quelques jours avant le départ) et appliquer du répulsif sur la peau découverte lorsqu'on est dehors le soir.

Ces mesures peuvent être aussi utiles partout en journée et fin de journée en cas de présence de dengue transmise par piqûres de moustiques.

Un traitement préventif du paludisme sera associé pour des séjours d’au moins 7 nuits consécutives en zones impaludées et sera prescrit si besoin par votre médecin. En cas de fièvre pendant le séjour ou dans les mois qui le suivent une consultation médicale est indispensable."

Désolé pour le pavé mais au moins vous avez toutes les infos ! En ce qui me concerne j'ai décidé de ne pas prendre le traitement durant toute la durée du voyage car le risque me semble faible, j'ai cependant acheté une boîte de Malarone à utiliser en cas de crise de paludisme si nous sommes trop éloignés de l'hôpital.

A savoir que ce traitement, non remboursable à un coût non négligeable puisqu'il faut compter au minimum 10€ la boîte de 12 comprimés (jusqu'à 25€ dans certaines pharmacies, donc faites en plusieurs !). Et il peut aussi vous rendre malade... A vous de faire la balance bénéfice-risque, et de prendre votre décision en fonction.

• • •
  • Au niveau administratif maintenant, vous devez vous assurer de la validité d'au moins 6 mois après la fin de votre séjour de votre passeport. Il faut également se renseigner sur le besoin de demander des visas en amont, ce qui est le cas pour la Birmanie puisque ce pays ne délivre pas de visas à l'arrivée ni par les frontières terrestres ni à l'aéroport. Il vous faudra donc faire une demande de visa touristique par internet de "e-visa" où vous rendre dans une ambassade du Myanmar à Paris ou Bangkok par exemple.

J'ai choisi la solution du e-visa pour son côté pratique et rapide. Il vous faudra vous rendre sur ce site : https://evisa.moip.gov.mm/ et vous munir de :

-votre passeport français en règle et valable plus de 6 mois après la date d'obtention du visa

-une photo d'identité aux normes et scannée en couleur

-une carte bleue pour payer les 50$

-indiquer le poste frontière (terrestre ou aéroport) par lequel vous allez arriver

-indiquer une adresse birmane exacte (hôtel, guesthouse, au hasard avec ou sans réservations cela n'a pas d'importance)

Une fois le visa obtenu, il faudra l'imprimer sous peine de devoir payer une amende et vous avez 3 mois pour débarquer dans le pays puis 28 jours pour en sortir !

  • Il semble que nous n'ayons pas besoin de faire d'autres démarches de visa en amont, sauf erreur de notre part ! Affaires à suivre.
• • •

Money, money ! Pour voyager il faut de l'argent ! Je ne vous apprend rien jusque là, mais à savoir qu'en Asie il est toujours bon d'avoir des dollars US sur soi, notamment pour payer les visas si vous planifiez comme nous de traverser des frontières terrestre.

Après quelques recherches sur le net et de nombreux coups de téléphone pour se renseigner sur les commissions prises par les agences, les taux de change pratiqué etc.

La meilleure option que nous avons trouvé et de "payer" d'avance vos $ sur le site Travelex, il ne vous reste ensuite qu'à choisir une agence où retirer vos précieux billets (agences présentes dans toutes les grandes gares et aéroports de Paris). Je précise bien qu'il faut le faire au moins une semaine avant le départ, par internet car si vous le faites en direct à l'agence, ils prendront une commission bien plus élevée et d'autre part vous n'êtes pas sûre d'avoir la devise demandée et en quantité suffisante !

4

Après des heures de recherche sur internet, de réflexions, de fouilles dans mon placard, du shopping, d'essayages de tenues, de compactage pour voir si ça rentre dans le sac etc etc



J'ai enfin réussi (ou presque ben oui le départ n'est que demain donc je peux encore changer d'avis non ?!) à déterminer quels vêtements j'allais emmener !




Tenue de voyage :

  • un legging de sport noir qui sera aussi mon "pantalon chaud" en cas de température plus fraîche (trajets en bus avec la clim, séjour en moyenne montagnes...)
  • une veste à capuche matière sweat donc assez chaude aussi
  • un tee-shirt manches longue "heat tech" c'est à dire qui garde la chaleur
  • un tee-shirt manche courte en lin assez long et léger (comme ça dès que j'arrive à Bangkok je pourrais être habillée en conséquence)
  • écharpe (indispensable ! couverture, oreiller, paréo, pour se couvrir les épaules ou jambes lors de la visite des temples...)
  • ma paire de baskets et voilà !

Dans le backpack :

  • 1 K-way Decathlon basique dont je pourrais me débarrasser à la fin du voyage pour ramener des souvenirs 😀
  • un ensemble débardeur + short en guise de pyjama
  • un short et un débardeur comme tenue de sport (on prévoit de faire de l'escalade à Krabi/Railay)
  • 1 robe longue et ample parfaite pour visites les temples puisqu'il ne faut pas être habillée près du corps
  • 1 robe courte (la fameuse petite robe noire !) pour les soirées en ville
  • 2 pantalons fluide et ample (1pantalon aurait sans doute suffit mais bon on ne me changera pas... j'aime avoir la sensation "d'avoir le choix" !)
  • 2 shorts (1 en jean et l'autre en tissu très fin)
  • 2 maillots de bain
  • 6 hauts (4 débardeurs + 2 tee shirts manches courte)
  • 5 paires de chaussettes (en moyen état et dont je pourrais me débarrasser sur la route)
  • 7 bas de sous-vêtement et 3 haut (dont 1 brassière de sport)

Et voilà sauf oubli de ma part, vous savez tout !

Mon secret pour que tout rentre dans le sac, sans prendre trop de place c'est de mettre vos affaires dans des sacs congélation à zip et de chasser l'air avant de le fermer !

D'autre part, pour que mon sac ne devienne pas "un gros bordel", j'ai acheté des pochettes, "organisateurs de valise" sur Amazon (12€).

J-1, dernier check-up !
5

6h du matin je me réveille en panique et en sursaut genre « punaise j’ai loupé mon réveil » ! Ah non en fait c’est bon je peux encore profiter 3h de mon lit !

Emily a pour sa part profité de sa dernière soirée pour regarder 3 films (rien que ça !) et a dormi comme un loir jusqu’à 10h 😀

Nous arrivons en temps et en heure à la gare routière de Caen, accompagnée de ma maman et notre amie Léa aura même fait le déplacement pour nous souhaiter un bon voyage (merci encore ma bichette 😘) !

Puis c’est enfin l’heure d’embarquer dans le OUIBUS en direction de Paris !

Nous passons la première partie du trajet à passer en revue le contenu de notre sac et s’assurer que nous n’avons rien oublié bien que ce soit déjà trop tard dans tous les cas !

Bien arrivées à l’aéroport Roissy Charles de Gaulle ! Chargées de nos sacs nous partons en direction du terminal 1 pour récupérer les dollars commandés au bureau de change Travelex mais qui pour une raison inconnue ne pouvait pas se retirer au terminal 2A comme la mienne ^^ Bref pas de soucis on est larges avec nos 6h d’attente avant le vol 😀 Une fois ceci fait nous repartons vers le terminal 2 (merci le shuttle de l’aéroport, gratuit et super rapide) pour récupérer mes devises et ensuite attendre patiemment notre vol !

Et nous voilà sagement installées au Starbucks !

Bagages enregistrés, ventre plein on a même eu le temps d’aller a disney 😅

Embarquement imminent !!

On board ! 

Le premier vol s’est bien passé ! Nous avons même eu le droit à un vrai repas, qui a été bien accueilli par nos estomacs !

Arrivées en Oman vers 8h du matin, il fait déjà 27 degrés ici ! La nuit a été courte... vivement que l’on se couche dans un vrai lit ce soir !

Nos têtes après le premier vol c’est cadeau 🤣

L’escale à Mascate fut vraiment de courte durée, à peine avions nous lavé nos dents que nous embarquions pour Bangkok !

Et surprise, miracle, ô joie ! Ce vol était loin d’être complet et nous avons pu avoir 3 sièges chacune et dormir de tout notre saoul !

1h avant l’arrivée, on nous réveille avec un dernier plateau repas (Le 4ème en 12 heures !) et puis nous arrivons enfin en Thaïlande 🇹🇭


Bangkok airport ! 

Résumé de notre première soirée à Bangkok :

Après avoir réussi à sortir avec succès de l’aéroport de Bangkok en moins d’une heure ! (Visa, bagage et baht en poche ) nous voilà dans le train direction le centre ville et plus particulièrement la station Phaya thaï où nous prenons ensuite un taxi (on a hésité avec le tuktuk mais on a voulu la jouer safe ) en direction de notre Hostel (150baht la course). Le chauffeur a même appelé directement l’auberge pour avoir les indications 🤣

Nous voilà enfin à notre auberge, située dans l’hyper centre de Bangkok, à 10mn à pied de Khao San Road (lieu de villégiature des backpackers à Bangkok) !

Après le check in on se rend dans notre chambre où nous attendent un lit chacune et la clim !! Car oui j’ai oublié de vous dire depuis que nous sommes sortis de l’avion on a l’impression d’être dans un four en chaleur tournante mais sans le petit vent frais qui nous est si précieux en Normandie !

Enfin c’est l’heure de la douche bien méritée après notre périple !

Puis on se dirige vers un petit restaurant indiqué par le réceptionniste de l’auberge mais une fois devant, il y a trop de monde et on va donc 10m plus loin et on s’installe dans un restaurant. Emily étant affamée elle commande un plat et je me contente d’une biere Heineken car avec cette chaleur je suis assoiffée ! Emily se décide à m’accompagner et prendre une Singha (bière Thaïlandaise). Notre soif a été plus qu’assouvie puisqu’on nous apporte des bouteilles de bière de 630ml (format spécial pour le pays chaud ?!) , bref après une heure d’attente et une bouteille à moitié vide, je me mets à chanter « un jour ton plat viendra.... »

Notre repas et notre petite bière  

Sur le chemin du retour à l’auberge on réalise enfin « Nous sommes à Bangkok !! »

6

Réveil en douceur aux alentours de 9h (grâce au réveil sinon on ne s’arrêtait plus de dormir), on se décide à s’extirper du lit vers 9h30 pour filer au petit déjeuner proposé à l’auberge. On s’installe et une gentille dame vient nous apporter une assiette avec des toasts, œuf sur le plat et de la pastèque puis il y a aussi de l’ananas (une tuerie !), thé, café etc.

Armées de notre petit plan de Bangkok, nous voilà, 2 françaises ayant l’air un peu perdue sans doute car un gentil monsieur qui travaille dans le temple en face vient nous aborder et nous explique que malheureusement le royal palace est fermé pendant 1 mois pour la preparation d’une fête ou qqch dans ce goût la ... Bref ce n’est pas grave, Bangkok regorge de temples à visiter et de bouddhas à prier 🙏

Tuk-tuk party ! 

Nous voici embarquées dans un tuk-tuk avec notre conducteur Mr Chai pour les 2 heures qui suivent il va nous emmener d’un temple à l’autre en nous faisait bien rire ! (Le tout pour 10baht !)

Après ces visites, on continue avec une petite croisière qui commençait bien mais au bout de 15mn il se met à pleuvoir des trombes d’eau et l’orage arrive ! On se retrouve coincée sous un pont pendant 30mn à attendre que la pluie passe mais ça ne s’arrête pas et nous sommes littéralement trempée jusqu’à nos petites culottes 🤣

Enfin ça se calme un peu et nous reprenons la croisière pour ensuite se faire déposer près du Wat Pho. Mais tout d’abord il est l’heure de manger et on se dégote un petit café vraiment sympa « the sixth sense » ! Emily se commande un « cashew and pecan chicken with rice » et j’opte pour un Pad Thaï ! Nos plats arrivent rapidement et nous les dévorons presque aussi vite car c’est vraiment délicieux !

The 6th sense 

Une accalmie nous permet d’entrer dans le parc du temple et de découvrir le fameux bouddha couché long de plusieurs dizaines de mètre !

Wat Pho 

Sans nous en rendre compte, on passe plusieurs heures dans ce parc tellement il y a de choses à voir et cela ne manque pas d’animations avec les nombreux chats couchés un peu partout, les jolies fleurs à admirer, les bouddhas par dizaine...

Nous quittons le parc vers 16h et décidons de partir à pieds pour profiter au mieux des petites ruelles et on se rends vite compte de l’agitation permanente et le flux continu de voitures, taxis, tuktuk et mobylettes ! Pour traverser une rue mieux vaut regarder de chaque côté tout en courant 😀

Nos pas nous mèneront jusqu’au Mont d’or qui nous offrira un très joli panorama sur la ville au soleil couchant que nous ne verrons pas car le ciel est saturé de nuages mais la vue est appreciable tout de même.

Golden Mount 

Et maintenant direction la fameuse Khao San Road pour le dîner et une petite bière rafraîchissante car nous ne sommes pas encore tout à fait adaptée à la moiteur de Bangkok !

Khao San Road ! 
7

Réveil un peu difficile ce matin... la fameuse Khao San Road aura tenu ses promesses et nous a offert une soirée de folie ! Après avoir parcouru la rue de long en large en s’arrêtant dans les échoppes de vêtements ; on se maudit d’avoir emmené autant de fringues car on avait envie de tout acheter mais nos sacs sont déjà pleins :-( nous pensons déjà à faire un colis pour renvoyer tout ça en France 😂

Ce shopping imaginaire nous donne vite soif et on finit par se décider pour un petit bar qui ne paye pas de mine mais où les boissons sont à bon prix.

A moi le bucket de mojito !!

Accompagné d’un pad thaï au poulet pour bien faire les choses ;) et pour Emily c’est bière thaï et une sorte de crêpes bananes nutella ! Un délice!

So yummy ! 


C’est alors que je fais une petite vidéo de la rue animée, et en me retournant je croise le regard 👀 d’un jeune homme qui entame la conversation :

« Hey you, where are you from ?

Hi there I’m from France, what about you ?

I’m Irish !

No way I’ve lived in Galway for 5months

Fuck off ! I can’t believe it

Can i join you ? “

C’est ainsi que nous avons rencontré Darren puis Lewis (un anglais) et enfin Gabriel (italien) !

European team  

Les vendeurs de rue n’arrête pas de venir nous voir pour essayer de nous vendre bracelets, nourriture, boissons et scorpions !! Et devinez quoi ?! Moi qui ne suis pas téméraire sur la gastronomie et bien je me suis lancée ! (Galvanisée bien sur par le pari un peu ridicule fait avec mon nouvel ami irlandais )


Alors que vous dire... bon ben c’est pas fameux mais c’est pas ignoble non plus. C’est très croustillant et peut être un léger goût de poulet caramélisé ?!


Tous un peu guillerets on décide de partir du bar pour se trouver un endroit où danser car selon ses dires, Lewis est un vrai Michael Jackson !

Darren et sa galanterie irlandaise nous offre l’entrée au bar 999West (et toutes les consommations suivantes ! Oui ça a du bon parfois d’être une nana) et nous voilà directement sur la piste de danse qui avant notre arrivée était désespérément vide ! (Petite précision, nous sommes les seuls européens du bar 😃)

Live group 

Bonne surprise il y a même un groupe qui joue en live ce soir , un peu sceptique au début, nous sommes ensuite tous sur la piste de danse au meilleur de notre forme ! Nous rentrons sagement à l’auberge aux alentours de 3h pour une bonne nuit de sommeil !

La veille nous avions prévu de nous rendre au marché des amulettes mais l appel du lit aura été plus fort et nous avons trainé à l’auberge jusqu’à 12h puis vient l’heure d’appeler un taxi pour nous rendre à la gare de Hualampong pour prendre notre train en direction d’Ayutthaya (20baht/personne).

Train trip 

Le trajet en train se déroule très bien, il fait un peu chaud mais voyager toutes fenêtres ouvertes c’est vraiment sympa ! Nous arrivons avec environ 30mn de retard à Attuyatha ce qui est raisonnable ici en Thaïlande ;)

L’auberge étant très proche on décide de s’y rendre a pieds mais il nous faut tout d’abord prendre une barque pour traverser la rivière ! (Le ponton était rafistolé avec des planches de bois cloutées entre elles bref avec nos gros sacs sur le dos on était pas franchement rassurées !)

Boat trip ! 

Après 10mn de marche nous voilà enfin à l’auberge toute dégoulinante de sueurs mais ni une ni deux après avoir déposé nos affaires dans la chambre, nous louons des vélos et partons à la visite de 2 temples.

Nous commençons par le plus célèbre ! Le fameux Wat Maha That avec sa tête de bouddha entremêlée dans les racines d’un arbre.

Puis on se dirige vers le Wat Phra Ram mais on se dépêche de le visiter car on entend l’orage arriver au loin !

(Nous avons payé 220bahts pour un pass qui permet de visiter 6 temples, valable 1 mois)


Retour à l’auberge avant la pluie puis direction le marché de nuit et nous l’espérons un bon repas car demain c’est vélo dans toute la ville à la recherche du temple perdu !

Night market 

Ce soir nous dormons dans un dortoir féminin de 6 lits mais seul un autre est occupé par « miss aimable » qui nous a gratifié de son regard assassin lorsque Emily a demandé si on pouvait remonter la clim d’un degré car il faisait très froid !

Et en plus ce soir elle me pompe toute la connexion wifi.... 😅

8
Wat Yai Chai Mongkon

Pour bien commencer la journée, nous décidons de nous rendre en dehors de l’île principale de la ville pour visiter ce très joli temple. Nous avons aimé les statues de bouddhas en pierre blanche (différentes de toutes celles vu jusqu’à présent). Et le parc était aussi très bien entretenu, fleuri avec des orchidées à gogo !

Nous profitons d’être sur cette rive pour aller voir le Wat Maheyong qui selon nous ne présente pas grand intérêt à être visiter mais il faisait partie du « 6 temple pass » c’est pourquoi nous y sommes allés.

Carte de la ville 

Nous retournons ensuite sur l’île principale et nous dirigeons vers le Wat Lokayasutharam, le fameux bouddha couché de 42 mètres de long (gratuit).

Wat Lokayasutharam 

Sur la route nous trouvons un restaurant (Sweet home) minuscule (6places assises) mais il y a la clim, ce qui n’est pas de refus car il fait très chaud aujourd’hui et nous avons d’ailleurs attrapés nos premiers coups de soleil !

Poursuite de la visite des temples avec le Wat Phra Si Sanphet qui fait partie de l’ancien Palais Royal de la ville.

Différente architecture de ceux visités avant, les 3 tours principales sont en pierres blanches et non en brique rouge comme la plupart des autres visités.

Wat Phra Si Sanphet 

Dernier temple de la journée et pas des moindres, le Wat Ratchaburana. Composé d’une grande tour en pierres grises, on peut même se rendre à l’intérieur de la ruine via un escalier très pentu qui nous a d’ailleurs effrayés (en réalité on avait plus trop l’énergie de descendre toutes ses marches et il y avait en plus une odeur assez particulière).

Wat Ratchaburana 

Après des kilomètres à velo en plein soleil nous décidons de retourner à l’auberge où nous avons passé la nuit pour récupérer nos sacs et prendre une bonne douche car oui on est encore une fois dégoulinante de sueur !

A 17h notre tuk-tuk passe nous prendre pour nous emmener à la station de bus où nous attendons pendant plus d’une heure le fameux bus en direction de Sukhothai ! Premier long trajet en bus, 6h minimum ! Avec une arrivée aux alentours de minuit mais normalement notre Guest house doit venir nous récupérer à la gare... La suite au prochain épisode !

Tuk-tuk privé ! 

Ah oui j’ai failli oublier de vous montrer les fameux coups de soleil 😀

 Vilain soleil de Thaïlande 🇹🇭

Après une heure d’attente à la gare routière nous sommes soulagées d’enfin voir notre bus arriver et en plus nous sommes agréablement surprise par le confort ! Climatisation, petite couverture, verre d’eau, petit biscuit, siège inclinable et cerise sur le gâteau vers 20h30 on s’arrête sur une aire d’autoroute qui ressemble en fait à une cantine et nous apprenons que nous avons un repas inclus dans le ticket ! 20minutes plus tard nous voilà reparties vers Sukhothai où nous arrivons à 1h30. Après un petit tour en tuktuk de 10mn nous voilà dans notre petit bungalow privatif 😍 il est 2h30 et c’est maintenant l’heure de dormir car demain la visite du parc historique nous attend mais nous hésitons encore sur le moyen de transport... allons-nous oser le scooter alors que nous n’en avons jamais conduit ou presque (5mn il y a au moins 10 ans !), solution sportive le vélo ou bien le tuktuk qui nous ballade ... La nuit porte conseil.

Nuit à l’auberge All Sum : 250baht/personne

Location de vélo directement à l’auberge : 50baht/vélo/jour

Lunch a Sweet home (coca, plat + crepe banane Nutella en dessert : 120baht/personne

Pass 6 temples : 220baht/personne

Bus d’Ayutthaya à Sukhothai 250baht/personne

9

Après une courte nuit bien perturbée par un violent orage qui aura duré plusieurs heures ! Nous nous réveillons courageusement aux alentours de 9h pour notre visite du parc historique.

Mais avant ça nous allons faire le Check-in que nous n’avons pu faire en arrivant cette nuit car il était trop tard. Et en voulant retournant à notre bungalow, j’ai malencontreusement été au mauvais bungalow et ouvert la porte (qui n’était pas fermée !) et Emily s’est mise à crier croyant que quelqu’un était dans notre lit mais ce n’était évidemment pas le notre ... c’est vous dire à quel point nous étions bien réveillées ce matin 😂

Happy guest house 

Par ailleurs, nous profitions du service de lingerie proposé, 60 baht le kilo de linge.

Nous avons choisi l’option bus puis vélo pour la visite des temples car notre guest house est située à 14km du parc.

La visite du parc historique de Sukhothaï se déroule très tranquillement, il y a peu de monde et le parc est absolument magnifique avec ses nombreux plans d’eau remplis de nénuphars !

Nous ne visitons que la partie centrale mais cela nous suffit car nous ne voulons pas faire une overdose de temples et bouddhas 😉

Je profite du cadre idyllique pour faire quelques photos avec ma jupe portefeuille fraîchement achetée hier à Attuyatha ! Emily s’en est achetée une aussi mais vous la découvrirez plus tard !

Quelques photos des temples 

Le Wat Mahathat vaut évidemment le détour, il est magnifique ! Ensuite nous avons bien aimé le Wat Si Sawat qui nous a offert une jolie photo avec reflet dans l’eau !

Le ciel étant menaçant on décide de sortir du parc pour aller manger dans la rue commerçante juste en face de l’entrée du parc. Nous trouvons un lieu très approprié à notre état actuel « The resting place hostel » (L’auberge de jeunesse du repos).

Le lieu du repas  

Après avoir mangé nous sommes partagées sur l’activité suivante... mais les tarifs attractifs des massages finissent de nous convaincre 😍

Nous voilà donc allongées côte à côte et nos deux gentilles masseuses s’affairent autour de nos pieds.

Ce fut un réel plaisir et vraiment très très agréable, nous avons chacune eu l’impression qu’elles arrivaient à détecter nos douleurs et à les soulager. Nous ressortons plus détendue que jamais en se demandant pourquoi on ne peut pas se faire masser à ce prix là en France ?!

Nous rendons ensuite les vélos puis reprenons le bus pour rejoindre la « nouvelle ville ».

Thaï bus 

Manquant cruellement d’énergie nous rentrons à notre bungalow où l’on s’octroie une petite sieste et on en profite pour vous écrire ce petit article 😉

On a quand même trouver la motivation (enfin surtout l’envie d’aller manger ^^), pour aller au Night Market de la ville et bien on trouve ça complètement impropable, on se croirait dans Chinatown, ils vendent de tout et n’importe quoi ^^

Le marché de nuit 

Nous décidons de manger dans un petit « restaurant » ( un genre de cabane sur le trottoir) repéré à l’aller et nous sommes enchantées de manger local et à très bon marché (1€ le plat). Tenu par un monsieur et aidé de sa fille (qui nous a servi) celle ci attendre la fin du repas pour nous demander en anglais d’où nous sommes originaires et elle nous apprends qu’elle étudie le français à l’école ! On lui fait dire quelques mots en français puis c’est à notre tour d’essayer de parler thaï ! Un très agréable moment d’échange avec cette jeune fille de 13 ans (qui parle thaï, chinois, anglais et français) !

Dîner du soir  et photo avec Pit 

Demain ce sera notre dernier jour en Thaïlande pour le moment car nous partons pour la Birmanie ! Nous prendrons le bus aux alentours de 8h pour rejoindre Tak qui se situe à mi-chemin entre Sukhothai et Mae-Sot ( la frontière ) puis nous allons devoir enchaîner les bus afin d’arriver à Hpa-an où nous avons réservé nos 2 premières nuits en Birmanie ! Souhaitez nous bonne chance avec les bus car pour le moment ils n’ont pas été très ponctuels 😃

Tuk-tuk de la station de bus à notre auberge : 100 baht

Happy guest house bungalow avec salle de bain privative : 550 baht la nuit/2 personnes

Bus de la nouvelle ville au parc historique : 30baht/trajet/personne

Location de vélo à la journée : 30baht/vélo

Entrée au parc par personne avec le vélo : 110 baht

Lunch à l’hostel The resting place : pizza + coca 120baht

Foot massage pendant 1h : 200baht/ personne

10

Arrivées depuis 5 jours en Thaïlande, nous la quittons demain pour un petit séjour en Birmanie puis nous serons de retour en Thaïlande pour visiter le nord du pays et plus particulièrement Chiang Mai !

Nos ressentis et petites découvertes sur la vie ici :

  • les enfants participent activement aux tâches effectuées par les parents et ne sont pas laissés pour compte (nous avons vu très peu d’enfants seuls dans les rues)
  • Il y a énormément de chiens (qui ne sont pas vraiment agressif car souvent épuisés par la chaleur et tout ramolli) et de chats sauvages ! Nous on croyait que c’était le repas ?!
  • Pour dire merci il est courant de mettre les mains en prière et de se pencher légèrement en avant (j’ai vite pris goût à cette pratique)
  • Un sourire vous sera systématiquement rendu par un thaï (ça marche beaucoup moins avec les européens bizarrement 😁)
  • Les rues sont en général relativement propre malgré l’absence quasi totale de poubelles
  • Il faut savoir prendre son mal en patience avec les transports en commun et ne pas craindre d’avoir mal aux fesses car on est souvent assis à même le bois
  • Les vendeurs, chauffeurs de taxi, tuk tuk et autres acceptent très bien le « non » à leurs avances et ne sont pas oppressants
  • Mieux vaut être rapide et réactif de la moindre accalmie dans le trafic pour traverser les routes car ils ne s’arrêteront jamais ou presque pour vous laisser traverser (passage piéton ou pas)
  • Ils ne portent pas ou peu de casques à scooter et parfois on a même vu adulte et enfant sur un scooter mais seul l’adulte avait un casque
  • Ils roulent à gauche !
  • Il est très facile d’acheter des bouteilles d’eau quasiment partout pour 10 à 20 bahts (soit moins de 0,5€)
  • Ici on ne jette pas le papier dans les toilettes mais dans la poubelle .... les habitudes ont la vie dure, on oublie une fois sur deux 😝
  • Il faut se déchausser avant d’entrer dans un temple et parfois aussi dans certains magasins, ou même dans les auberges de jeunesse et hôtels où nous avons été
11

Journée moins sympathique aujourd’hui car consacrée quasiment en partie à rejoindre le Myanmar mais nous sommes très excitées à l’idée de découvrir ce pays !

Embarquement à 8h précise dans le 4x4 de notre chauffeur qui nous conduit au terminal de bus de Sukhothai où nous grimpons dans le bus à 8h30 en direction de Tak.

Environ 1h30 plus tard nous arrivons à Tak, nous nous rendons directement au guichet pour acheter nos tickets de minivan pour Mae Sot (nous payons 78 baht chacune) et nous partons quasiment directement puisque le minivan est quasiment plein avec nous 2 en plus. La route est actuellement en travaux et donc en très mauvais état ! Attention aux nids de poule pour les cervicales 🤣

Notre tuktuk du jour  

1h30 de route plus tard, notre conducteur nous dépose dans Mae Sot, je n’ai aucune idée de l’endroit exact ^^ je saute sur le premier tuktuk que je vois pour lui demander de nous emmener à la frontière du Myanmar, environ 15mn plus tard et délesté de 60 baht chacune nous sommes enfin à la frontière terrestre !

Frontière avec le Myanmar  

Il est 12h, niveau timing on est au top de ce qu’on avait espéré !

Après un coup de tampon qui atteste de notre sortie de la Thaïlande (et nous avons aussi remis la « departure card » qu’on avait eu à notre arrivée à l’aéroport de Bangkok, je ne sais pas si elle est vraiment obligatoire mais je pense que oui car le douanier l’a récupérée).

De jolis tampons en plus  

Nous pouvons enfin traverser le Friendship Bridge d’une longueur d environ 400m, le soleil est à son zénith et chargées de nos sacs, chaque pas nous coûte !

Traversée du pont  de l’amitié 

Arrivées au poste frontière côte Birmanie on nous demande passeport, visa imprimé puis on remplit un formulaire d’arrivée. Nous allons ensuite dans un bureau où un douanier vérifie une fois de plus nos papiers et prends une petite photo avec sa webcam ! On nous souhaite ensuite « a very nice stay in Myanmar”. A peine sorties du bureau, un homme se dirige vers nous pour nous demander où nous allons et il nous entraîne vers le bureau de sa compagnie « Mr beauty ».


C’est ce Mr en personne qui nous accueille et nous explique que le prochain bus ne part qu’à 17h ce soir et il nous propose alors de prendre un taxi partagé pour 350baht/personne jusqu’à la porte de notre auberge réservée à Hpa-an.

Mr Beauty parlant tres bien anglais prend le temps de se renseigner sur notre itinéraire prévu et nous donne quelques conseils avisés !

Quelques minutes plus tard, le taxi (7places) arrive et nous voilà en route pour Hpa-an ! Nous le partageons avec une mère et sa petite fille birmane qui est absolument magnifique ! Elle passe environ 5mn à me dévisager puis finit par me décrocher un sourire timide ☺️

Le début du trajet est une route de montagne avec des paysages sublimes, très escarpés mais néanmoins verdoyant ! Nous arrivons ensuite sur des plaines où l’on aperçoit des rizières et les paysans qui y travaillent.

12

Fait très étrange, la conduite se fait à droite de la route mais le volant aussi se trouve à droite ! Je ne vous explique pas le côté pratique de la chose pour doubler les voitures ! En tout cas notre chauffeur sait où se trouve le klaxon car il l’utilise environ toutes les 30 secondes

Après s’être renseignées, il s’avère que la conduite était auparavant à gauche mais un jour le gouvernement birman a décidé de la passer à droite ! Cela explique pourquoi de nombreuses voitures ont le volant à droite.

A 17h tapante nous voilà arrivées à la porte de notre guesthouse, Soe Brothers 2, nous avons réservés pour 2 nuits (60$).

Nous n’avons même pas le temps de récupérer nos sacs dans le coffre de la voiture que 2 jeunes hommes les ont déjà sur leur dos et les apportent jusqu’à la réception ! Une fois la chambre réglée nous montons rapidement dans notre chambre puis repartons pour aller voir le coucher de soleil sur la rivière juste au bout de la rue où se trouve la guesthouse.

La vue est magnifique mais je suis attristée de voir que le bord de la rivière est une véritable poubelle à ciel ouvert et nous avons même le droit à la démonstration en image d’une dame venue vider son panier d’ordures dans la rivière

Nous empruntons ensuite une petite rue perpendiculaire où nous voyons des stands de nourriture. Il faut avoir le cœur bien accroché car les odeurs de nourriture et notamment de poissons sont amplifiées par la chaleur et le confinement de cette rue très étroite !

Direction ensuite le Night Market qui se tient près du lac Kan Thar Ya.

Nous découvrons un endroit très surprenant car après avoir vu rizières et cabanes en bois tout le long de la route nous tombons nez à nez avec un lac avec fontaines illuminées, guirlandes de couleurs autour des arbres, grand hôtel de luxe !

Le Night Market reste quant à lui un endroit très simple avec de nombreux petits stands proposant différents mets variés et divers. Nous optons pour des brochettes de porc grillé et un plat de nouilles et légumes. (2000kyat)

Ce simple repas est apprécié à sa juste valeur puisqu’après avoir passé 9h à voyager notre petit déjeuner nous semble bien loin ! Heureusement il y a les bananes du 7 Eleven achetées avant le départ de Thaïlande

Nous rentrons de bonne heure pour nous reposer et être en pleine forme demain afin d’explorer les grottes qui entourent Hpa-an.

1€=1600 kyats

330kms depuis Sukhothai en Thaïlande en 9h ! (Voiture, bus, minivan, tuktuk, un peu de marche, taxi partagé)

13

Arrivées la veille en fin d’après midi, c’est aujourd’hui que nous allons découvrir la magnifique campagne reculée de l’état Karen autour de Hpa-an.

Toujours un peu frileuse quand à la location d’un scooter, nous avons opté pour la solution « tuktuk partagé » proposé par notre guesthouse (5000kyat/personne, prix dégressif selon le nombre).

Le rendez vous est fixé à 8h45 en bas de notre guest et nous rencontrons alors notre team ! Composée d’un couple de bretons, d’une londonienne et d’un couple de néerlandais.

Notre chauffeur 

Début du périple par une très jolie grotte dont il faut d’abord gravir quelques marches avant de l’atteindre mais surprise nous pouvons la traverser et de l’autre côté, une passerelle a été aménagée avec un très joli point de vue sur les alentours.

Attention ça glisse et il fait assez sombre à l’interieur de la grotte (une lampe frontale peut s’avérer utile)!

Pour entrer dans la seconde grotte il faut s’acquitter d’un droit d’entrée de 1000 kyat, peu profonde et sans réel interêt, nous avons préféré observer les singes en train de manger (maïs, popcorn) puis un très joli panorama à 360 degrés est accessible via un escalier très pentu et assez long ! Mais l’effort est récompensé car une fois en haut la vue est sublime. Je vous laisse en juger par les photos ;)

Troisième arrêt pour visiter un temple où siège un bouddha puis une jolie petite formation karstique consacrée à la prière et entourée d’un lac rond (sans doute artificiel) où vous pouvez nourrir des immenses carpes.

Partis depuis déjà 3 heures, et malgré beaucoup d’eau, nous nous accordons notre première noix de coco pour bien se réhydrater ! (1000kyat la noix). Nous avons dans un premier temps bu l’eau de coco à la paille puis la dame nous la gentiment découpée à la machette avec une grande habileté et nous avons pu déguster la chair tendre de la coco. Un vrai délice mais un peu gluant et écœurant sur la fin !

Direction ensuite le bouddha garden où nous payons 4000kyat simplement pour parcourir l’allée car il est possible de monter en haut d’une formation karstique mais c’est une randonnée de 3h et nous n’avons donc pas le temps durant notre « tour ». Il fait de toute façon bien trop chaud à cette heure ci pour entreprendre une randonnée ! Mais la vue doit être absolument wahouu !

Garden bouddha 

Il est enfin l’heure de manger, youpi car nos estomacs crient famine après toutes ces marches gravies !

Nous nous arrêtons près d’une « piscine » au pied d’une falaise.

Instant détente avec les Birmans

Notre conducteur nous indique ensuite le restaurant et on s’installe à table. Au menu, riz, nouilles ou vermicelles accompagnés de poulet ou de légumes. Le repas est simple mais copieux et bon.

Pour finir de se détendre nous décidons d’aller tenter la baignade mais ici pas question de se baigner en maillot de bain, une tenue couvrant les épaules et jusqu’aux genoux est de rigueur. Attention la baignade est interdite aux femmes dans l’un des bassins ! L’eau est fraîche et c’est donc avec joie que l’on se jette à l’eau :-)

40mn de tuktuk plus tard et des fesses réduites en bouillie nous arrivons enfin à la « Sadan Cave » qui sera notre coup de cœur de la journée car elle nous réserve de belles surprises !

Après s’être déchaussés (comme dans toutes les grottes visitées), il ne faut pas oublier de prendre ses chaussures avec soit !

Nous payons un droit d’entrée de 1000 kyat à nouveau puis nous entamons la traversée de cette immense grotte habitée par des milliers de chauves-souris ! On pourrait se croire dans l’antre de Batman mais non j’ai cherché partout et je n’ai malheureusement pas vu Christian Bale !

Toujours autant de néons  

Après au moins 20mn de marche dans la pénombre et sur des pierres plus ou moins glissantes nous apercevons enfin la lumière du jour et découvrons le fabuleux « Éléphant King Lake » où une dizaine de bateaux plats attendent les visiteurs les plus courageux qui ont osés traverser la grotte pour les emmener cette fois... dessous !

Délestés de 2000 kyats par personne nous grimpons à bord de ces bateaux tout plats et nous dirigeons vers la roche. Nous passons dessous sans quasiment avoir à nous baisser et c’est un moment vraiment bizarre car il n’y a plus que l’eau sous le bateau et la roche haute d’au moins une centaine de mètres au dessus de nos têtes !!

Bien évidemment nous sortons indemne et retrouvons notre tuktuk de l’autre côté.

Après un trajet d’environ 30mn nous arrivons à la dernière grotte du jour qui ressemble un peu à une discothèque à ciel ouvert (ils adorent les néons de toutes les couleurs) et j’ai pour ma part eu mon quota de grottes pour la journée et je préfère donc aller m’asseoir au bord du lac pour regarder les enfants jouer et sauter dans l’eau.

Le tout évidemment dans un cadre fantastique !

C’est enfin l’heure du retour à Hpa-an et cette arrivée est salutaire pour nos dos et fesses qui ont été rudement malmenés durant la journée ! Mais nous sommes absolument conquises par ce lieu, la campagne, les rizières, ces habitants qui vous saluent au bord de la route, ces enfants qui vous envoient des bisous, des sourires a n’en plus finir ... Nous sommes sous le charme de la Birmanie et de ces habitants qui remportent haut la main la palme des gens les plus souriants !

Autre anecdote rigolote, de nombreuses personnes, demandent s’ils peuvent être pris en photo avec nous (européens, homme ou femme peu leur importe) On se sent comme des célébrités alors qu’en fait on est juste... moins bronzés qu’eux

De retour à l’auberge nous en profitons pour réserver notre bus du lendemain en direction de .... surprise !

Nous avions repérés une adresse de restaurant dans notre guide Lonely Planet qui nous suit partout et nous nous y sommes donc rendues pour le dîner. Situé à environ 2km de la guest nous avons pris un tuktuk (1000kyat la course) pour nous y rendre. Je me suis laissée tenter par un poulet au curry épicé tandis qu’Emily a opté pour la version soft.

J’ai les papilles en feu mais c’est très bon ! Le poulet est par contre bien moins garni en viande que chez nous.

San Ma Tau 

N’ayant pas envie de marcher pour le retour, on cherche désespérément un tuktuk en vain mais un homme à scooter finit par nous proposer ses services de taxi et nous acceptons ! Nous voilà donc à 3 sur le scooter (sans casque évidemment car personne n’en porte ici) et moi qui dit au chauffeur en partant « D’ont kill us please » ! Quelle aventure, c’est à bout de souffle car nous n’avons fait que rigoler pendant le trajet qu’il nous dépose devant notre auberge.

Une bonne douche, rangement des sacs et il est à présent l’heure pour nous de dormir car demain le réveil sonne à 6h30.

Excursion à la journée en comptant les droits d'entrée aux grottes, le repas, le tour en bateau et l’argent remis au chauffeur : environ 20 000 kyats

Dîner du soir au restaurant San Ma Tau : 6500 kyats pour deux

14

Ponctuelles comme jamais, nous sommes à 7h15 à la réception et l’on s’entend dire que le bus qui doit nous emmener à Kyaikhtiyo aura du retard aujourd’hui et ne passera qu’aux alentours de 8h -_-

Tant pis... c’est l’occasion de squatter la réception de la guest et de profiter du (très lent) wifi ^^ C’est un membre du personnel qui nous accompagnera au bout de la rue et nous indiquera le bon bus à prendre car ici tout est écrit en alphabet birman. Bien que très joli car tout en rondeur il est parfaitement incompréhensible pour nous ! Une fois installées nous découvrons une fois de plus la passion des birmans pour une clim au minimum (très froid) et le son de la TV au maximum ! Nous qui voulions finir notre nuit c’est loupé.

Environ 2h plus tard on se fait larguées en plein milieu de la ville et des ados se jettent sur nos sacs à dos pour nous les emmener à l’abri de la pluie... près d’où ils sont installés ! Cela part d’une bonne intention mais c’est surtout pour nous mettre le grappin dessus. Bref l’un d’eux propose gentiment d’aller nous acheter des ponchos de pluie, que nous acceptons en échange de 1000 kyat chacune. Vient ensuite la rude négociation du transport jusqu’à Kinpun, le camp de base en bas du rocher d’or. Il commence par nous proposer d’y aller en moto, ce que nous refusons vu la pluie torrentielle !

À l’arrière du camion taxi  

Nous choisissons donc de parcourir ces quelques 15kms à l’arrière d’un camion ouvert mais néanmoins à l’abri de la pluie. Prix négocié à 9000 kyat alors qu’il nous avait annoncé 15 000 au début 😝

Notre hôtel  

Ce charmant jeune homme nous dépose donc directement à la réception de notre hôtel où nous dormirons ce soir : le Shwe Hinn Thar. L’aspect extérieur n’est pas trop mal mais une fois dans la chambre c’est ... la douche froide à nouveau ! Ça sent l’humidité à plein nez, la moquette au sol est une éponge à microbes et les toilettes fuient mais bon ça passe encore car ici c’est du carrelage^^ le pire reste la moquette je crois 😙 cependant pour 23,40$ la nuit au « Mont saint Michel version birmane » on ne pouvait pas espérer le grand luxe ! Heureusement ce n’est que pour une nuit ;)

Malgré la pluie nous décidons d’aller voir ce fameux rocher d’or et pour se faire nous avons le choix entre une ascension d’environ 4 à 6h ou bien le camion pour 2000 kyat/personne/voyage. Nous avons évidement choisi l’option camion et ne regrettons en rien ce choix car c’est une véritable attraction en soit ! Niveau sensation c’est encore mieux qu’à Disney car ici pas de ceinture de sécurité et les paysages sont bien réels !

Nous avons aperçu un téléphérique en construction... annonciateur de la fin des trajets en camion ?! Aucune idée mais en tout cas ça serait vraiment dommage !

Dans le camion ! 

Après 30mn de fou rire et quelques selfies avec les birmans nous voilà presque en haut. Nous n’avons plus qu’à marcher un peu et payer non pas 6000 (comme annoncé dans le guide) mais 10 000 kyats et oui pas de chance le gouvernement a décidé d’augmenter le tarif le 4 octobre ! De plus ce sont uniquement les étrangers qui payent 😅

Enfin il ne faut pas oublier que remis en euros cela fait seulement un peu plus de 6€ donc on relativise ;)

Presque arrivées... 

Une fois n’est pas coutume nous devons retirer nos chaussures afin de pénétrer dans ce lieu saint et après encore quelques marches nous apercevons enfin le fameux Rocher d’or qui selon la légende aurait été déposé ici en équilibre par deux esprits il y a 2500ans, à 1200m d’altitude et ne tiendrait que par un fil, un des cheveux du Bouddha ! Coiffé d’un petit stupa ce rocher d’un diamètre de 6m entièrement recouvert de feuilles d’or par les pèlerins n’en reste pas moins impressionnant mais les femmes n’ont ni le droit de le toucher ni de s’en approcher trop près.

Rocher d’or 

Nous attendons un peu que la pluie passe puis on se lance dans une séance photo digne de vraies chinoises avec un style à la française assez particulier avec nos belles capes de pluie 👌

Comme on est belles ! 

Ceci fait on redescends tranquillement jusqu’au camion et nous entamons la descente qui est tout aussi impressionnante ! Âmes sensibles s’abstenir car le chauffeur n’y va pas de mains mortes ! Saines et sauves de retour à notre hôtel on passe la fin d’après midi à chiller autour de l’hôtel ! J’ai même tenté d’acheter une sim locale dans l’espoir d’avoir de la 4G et de pouvoir vous mettre quelques photos , en vain mon téléphone n’a pas voulu reconnaître la carte sim !

Détente à l’hôtel  

Qu’a cela ne tienne nous avons atterri au bar de l’hôtel et à nous les bières Tiger (1200 kyat) et les jeux de cartes. Pas de folies de nos corps ce soir car demain on se lève tôt pour prendre le bus en direction de Yangon, ancienne capitale de l’état !

Bus de Hpa-an à kyaikhtho : 5000 kyat

Taxi camionnette de kyaikyhto à kinpun : 9000 kyat

Camion aller retour jusqu’au golden rock : 4000 kyat

Entrée au sommet : 10 000 kyat

Repas : environ 8000 kyat (midi et soir)

Prix moyen d’une bouteille d’eau : 300 à 500 kyat

Nuit au Shwe Hinn Thar: 23$ pour nous deux

15

Réservé la veille directement auprès de notre hôtel, notre bus pour Yangon partira à 8h30 précise de la station de bus située dans Kinpun où l’un des membres du staff nous a directement emmenés en voiture.

Jusqu’à présent lorsque l’on a réservé le bus jusqu’à notre prochaine destination via notre hébergement, l’auberge ou l’hôtel s’arrange toujours à notre place du transfert ce qui est plutôt agréable et au moins on est sûres d’être dans le bon bus ! C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à leur demander et à réserver auprès d’eux. Au niveau prix cela semble être sensiblement la même chose que si nous allions acheter nos tickets directement en gare (on se fie aux tarifs moyens annoncés dans notre guide).

Non mécontente de quitter notre chambre poisseuse, on remballe vite nos sacs et on va profiter du petit déjeuner servi par l’hôtel et compris dans le prix. Au menu thé ou café accompagné de toasts ou de riz :-) Aucune de nous n’a encore sauté le pas pour manger du riz matin, midi et soir 😁

Heureuse surprise quand nous arrivons dans le bus car celui ci semble flambant neuf et la clim n’est pas trop froide mais la musique est belle et bien toujours présente ! Comme dans tous les transports empruntés au Myanmar ;)

Qui a dit qu’il n’y avait plus de place ?! 

4h de voyage nous sépare de notre arrivée et c’est au gré des multiples arrêts, péages et défilement de paysages que le trajet s’effectue.

Ps: les bus n’ont pas été prévus pour les longues jambes xD ma place de choix se situe donc tout à l’arrière, au milieu comme ça je peux étaler mes gambettes !

• • •

Déposées vers 12h30 au terminal du bus tout au nord de la ville, cela nous prendra 30mn pour comprendre où et quel bus de ville prendre pour rejoindre le sud où se trouve notre auberge ! 1h de bus plus tard (prix imbattable de 200kyat), 10mn de taxi et encore 10mn de marche nous y voilà enfin !

L’extérieur ne paye pas de mine mais l’ensemble est propre.

Nous sommes dans un dortoir où chaque lit superposé est isolé des autres par un rideau.

20th Street Hostel 

L’emplacement central et son prix attractif en font un excellent choix pour votre séjour à Yangon !

Après avoir déposé nos affaire nous partons en direction de la gare de train (20mn à pied), bien décidées à réserver notre train couchette pour Mandalay le lendemain soir.

Le guichetier nous a vite refroidie en nous annonçant que le train mettait 15heures et qu’il s’agissait de couchettes en bois le tout dans des wagons non climatisés 😝 humm bon ok c’est local mais ça va nous tuer ça ! Il nous indique gentiment où on peut trouver un bus couchette ;) nous voilà de l’autre côté de la rue chez une compagnie de bus, installée face à un monsieur prêt à nous vendre ses voyages en bus ^^ prix annoncé au départ à 20$ par personne nous avons réussi à négocier 35$ pour deux avec un pick up en centre ville pour éviter de se farcir 1h de bus jusqu’à la station qui se situe tout au nord ! Youpi une bonne chose de faite.

Direction maintenant la petite merveille du jour : la pagode de Shwedagon ! Une vraie pépite, une beauté !

Située à environ 2km du centre ville sur la colline de Singuttara, il existe 4 portes (aux 4 points cardinaux) pour pénétrer dans l’enceinte principale mais la plus impressionnante est la porte Sud car gardée par deux immenses Chinthes (lions mythiques qui gardent et protègent l’entrée de nombreuses pagodes en Birmanie).

C’est par ici que nous ferons notre entrée !

L’imposante porte Sud 

Il faut ensuite gravir une volée d’une centaine de marches afin d’atteindre la plate forme principale (en marbre s’il vous plaît!) où se trouve le stupa principal d’une hauteur de 98m et sa forêt de 64 petits pagodons avec 4 temples situés aux points cardinaux.

Ce lieu saint bouddhiste est le premier centre religieux de Birmanie car selon la légende, il contient des reliques de quatre anciens Bouddhas, dont huit cheveux du Bouddha Gautama.

Nous sommes sous le charme de ce lieu à la fois mystique et impressionnant. La tombée de la nuit ne fait que renforcer ce sentiment puisque des fidèles allument des dizaines de bougie autour du stupa. Nous avons bien rentabilisé l’entrée à 8000kyats en y restant au moins 2h.

Mission en sens inverse pour rentrer à l’auberge il nous faut trouver le bus qui resdescent vers le centre ville, cela nous prends un peu de temps mais nous y arrivons.

• • •

Sur les conseils de notre cher Lonely nous irons ensuite passer la soirée au Kosan, un petit bar où les mojitos sont bon marché et ils proposent également des « tapas » pour grignoter.

Kosan bar 
• • •

Petite nuit pour Blondie qui aura la malchance d’avoir attrapé une petite tourista qui la rendu bien malade durant la nuit entre 3 et 5h du matin ^^

Nous avons donc fait une petite journée le lendemain car Emily n’avait pas trop la forme !

Nous sommes tout de même allées à la pagode Sule (10mn à pied de l’auberge), jolie mais bien moins impressionnante que celle visitée hier. Ce qui n’est pas comparable évidemment 😉

Pagode Sule

Puis direction le « nouveau marché » Bogyoke, ou plus communément appelé chez nous un centre commercial ! Immense , on se serait cru dans n’importe quelle grande ville. Nous avons même trouvé un fast-food pour manger notre premier burger/frites depuis notre arrivée en Asie. (Ps : nous n’avons pas vu de Mac Donald’s pour le moment !)

Comme à la maison  

Bien requinquées, nous sommes prêtes à aller nous perdre dans les dédales des ruelles de l’ancien marché. Beaucoup plus traditionnel, il recèle un nombre impressionnant de vendeurs de pierre et de bijoux en jade ainsi que des tenues traditionnelles portées ici. Le longyi qui se décline en version féminine ou masculine .

Le marché Bogyoke 

Et voici enfin quelques photos prises dans la ville de Yangon qui ne nous aura pas vraiment séduite car très bruyante (ce sont les rois du Klaxons ici), sale, surpeuplée, embouteillages à gogo bref une grande ville quoi ! Après la beauté et le calme de Hpa-an la transition fut assez brutale pour nous. Ce soir nous prendrons un bus de nuit pour nous rendre à Mandalay ! Environ 9h de bus pour à peine 600 km 😀

Ville de Yangon 

Trajet en bus de ville : 200 kyat

Pagode Sule : 3000 kyat

Pagode Shwedagon : 8000 kyat

Nuit au 20th Street Hostel : 7$/personne en dortoir

Bus de nuit de Yangon à Mandalay en « 1ère classe » 35$ pour deux

16

C’est par le bus de nuit depuis Yangon et donc de très bonne heure que nous arrivons à Mandalay ! Il est environ 5h30 quand on se fait larguer à la station de bus...

Le voyage a cependant été assez agréable et nous recommandons la compagnie de bus « Lumbini express » car les bus sont confortables et avec un masque de sommeil il y a possibilité de dormir un peu puisque les sièges s’inclinent à 90 degrés.

Il reste néanmoins tôt et nous sommes un peu déboussolées mais comme d’habitude la gentillesse des Birmans nous aidera à arriver rapidement à notre auberge.

Nous rencontrons un chauffeur de taxi qui se prénomme Jojo, il a été très amical avec nous et pas oppressant du tout c’est pourquoi nous sommes montés dans son taxi pour rejoindre le centre ville. Durant le trajet il nous montre son « livre d’or » avec des petits mots des personnes avec qui il a réalisé des day trip pour découvrir les alentours de la ville ! Les avis sont vraiment bons et nous le trouvons tellement touchant que nous réservons notre journée de demain avec lui pour aller découvrir les cités alentours (Sagaing, Inwa et Amapura).

Ceci fait, nous arrivons au Ace star BNB backpacker et nous sommes enchantées d’entendre le réceptionniste nous dire que nous pouvons dès à présent aller dans notre chambre et nous reposer un peu ! (N’oublions pas que Blondie a toujours quelques désagréments intestinaux 🤣)

Après une petite sieste, on émerge tranquillement, on en profite pour laver du linge puis le temps de se préparer, vers 12h nous rejoignons le Royal Palace de Mandalay en taxi scooter ! (Même pas peur !)

• • •

Nous nous acquittons d’un droit d’entrée de 10 000 kyat, qui est en fait un pass des sites archéologiques de la ville, valable pendant 5 jours.

L’entrée au Royal Palace se fait uniquement par la porte Est et il faut ensuite marcher une dizaine de minutes (ou payer un taxi scooter) pour arriver jusqu’au palais.

Entrée et arrivée au temple 

Ce palais a été construit vers l’an 1850 par la dernière monarchie du pays, sous le règne du roi Mindon et de son fils Thibaw. Il est entièrement entouré d’un haut mur et de douves d’une largueur conséquente.

Pause photo devant les douves, vue sur la colline de Mandalay 

Assez différent de tout ce qu’on a vu jusqu’à présent, nous le trouvons harmonieux et le petit musée avec quelques objets et tenues de l’époque est intéressant.

• • •

A seulement quelques minutes à pied, on trouve le monastère Shwenandaw. (Merci maps.me, application indispensable lorsque l’on voyage ! Permet de se géo- localiser sans aucune connexion internet)

Son histoire est assez improbable ! Pour résumé, il faisait partie du Palais Royal d’Amapura (ville située à environ 15km) et le roi Mindon a demandé à ce qu’il soit déplacé en 1857, dans l’enceinte de son palais à Mandalay où il faisait partie des appartements. Le roi Mindon y mourut en 1878 et son fils Thibaw étant persuadé que l’esprit de son père hantait les lieux, il demanda à ce qu’il soit déplacé hors du palais ! Et le voilà donc atterri à environ 200m de l’enceinte principale ! Peu banal n’est ce pas ?

Le monastère  

Entièrement fabriqué en bois, une grande partie brûla lors d’incendies mais la partie restante est très belle car tous ses motifs travaillés dans le bois sont magnifiques.

• • •

Pour notre deuxième jour à Mandalay nous avions prévu d’aller découvrir les cités alentour en compagnie de JoJo le taxi mais malheureusement il n’a pas pu se rendre disponible et nous a envoyé un ami à lui, Onsé.

Départ à 8h30 de l’auberge, direction la fabrique de soie et de tissus sur la route de Sagaing pour notre premier arrêt.

La rapidité et la précision de ces personnes sur ces machines d’antan est hallucinante !

C’est difficile de résister à la tentation d’acheter une de ces tenues traditionnelles mais nous ne craquons pas !

Puis nous arrivons dans la ville de Sagaing qui est en partie réservées aux moines et à leur éducation puisque c’est ici que se trouve leur université.

L’université des moines 

Poursuite de la visite au sommet de la colline de la ville pour une jolie vue sur les environs.

Au sommet de Sagaing 

Inwa ou Ava est la deuxième ville au programme et nous commençons par nous restaurer au bord de la rivière, bien embêtées par deux petits chatons affamés :/

Nous prenons ensuite le bateau pour rejoindre lautre rive et c’est ici que nous embarquons à bord d’une calèche (Le chemin étant impraticable à pied tellement il y a de boue ! ) Environ 1h30 de ballade pour découvrir monastère, tour de guet, pagode et toujours plus de bouddhas 😀

Dernier stop de la journée, le moment tant attendu à Amapura, la découverte du plus long pont en teck du monde ! Le pont U Bein, d’une longueur de 1,2km sa construction a pris 2 ans et il repose sur pas moins de 1086 piliers !

Coucher de soleil au pont U Bein 

C’est un spot célèbre pour admirer le coucher de soleil alors attendez vous bien sûr à un pont bondé d’une foule de voyageurs et de locaux aussi ! Nous avons voulu loué un bateau pour pouvoir admirer le sunset depuis l’eau mais impossible car tous les bateaux étaient déjà réservés ! Tant pis on se contentera de la vue depuis le pont 😉

• • •

Troisième et dernier jour ici que nous consacrons plus particulièrement à la découverte de la ville. La veille au soir nous avons réservé et organisé depuis l’auberge notre itinéraire du lendemain et négocié des scooters avec chauffeur pour 10 000 kyat chacune.

Départ à 11h (une petite grasse matinée est toujours la bienvenue car oui voyager c’est fatiguant 😀 ). Nos deux scooterman sont à l’heure et nous attendent avec un casque pour chacune ! Ils ne sont pas tout jeunes et ne parlent quasiment pas anglais mais ils on été très agréables avec nous et ne nous ont jamais pressées ! Nous prenions le temps voulu à chaque arrêt et ils nous attendaient.

Premier arrêt à la fabrique très artisanale de feuilles d’or qui servent à recouvrir les bâtiments, objets décoratifs, et plus généralement tout ce qui se trouve dans les temples.

Ces hommes sont de vrais batteurs d’or car ils doivent frapper environ 8000 fois chaque petit carré d’or d’une superficie de 1cm2 pour qu’elle atteigne jusqu’à 10 fois sa taille de départ ! Cela leur prend environ 6h pour frapper un « mille feuilles » composé successivement de feuilles de bambou et de 200 feuilles d’or. C’est un travail très physique et impressionnant à voir ! Leur massue était déjà beaucoup trop lourde pour nos petits bras.

Nous repartons chacune avec un petit souvenir et un carré d’or sur le front (offert par notre guide).

Les batteurs d’or 
Paya Mahamuni 

Poursuite de la visite dans un temple où le bouddha est entièrement recouvert de ces feuilles d’or ce qui lui donne d’ailleurs un effet boursouflé mais les femmes ne peuvent s’en approcher. Il y a une couche d’environ 15cm d’épaisseur sur son corps, seule la tête est épargnée et polie soigneusement tous les matins par les moines.

Nous rencontrons aussi des sculpteurs de bois qui font preuve d’une grande precision avec leur outils pour sculpter... des bouddhas évidemment !

Prochaine étape au monastère Shwe In Bin, construit en 1895 entièrement en teck, il repose sur des pilotis et présente un intérieur très sombre et majestueux propice à la méditation mais nous préférons discuter avec un moine qui nous a fourni ces informations 😉

Kyaung Shwe In Bin 

Un petit tour de scooter plus loin nous arrivons à la Paya Kuthodaw qui accueille le « plus grand livre du monde », inutile de chercher un livre comme nous l’entendons chez nous ! Il s’agit en réalité de 729 stèles de marbre gravées et abritées dans autant de stupas d’une couleur blanche virant un peu sur le bleu.

Paya Kuthodaw 

Fin des visites à la colline de Mandalay, pour un bon panorama il faut s’élever de 230m, à scooter si comme nous vous n’aimez pas marcher lorsqu’il fait plus de 30 degrés ou à pied si vous vous sentez d’attaque face aux 900 marches 😀

Colline de Mandalay 

Nous n’avons pas attendu le coucher de soleil car le temps étant couvert et brumeux nous n’aurions sans doute pas vu grand chose !

Retour à l’auberge où je profite du calme et du wifi pour vous raconter nos 3 jours à Mandalay.

Demain c’est journée croisière puisque nous allons emprunter le slow boat le long de l’Ayeyarwady de Mandalay à Bagan pour une durée d’environ 12h ! Option la plus économique et la plus locale de rejoindre la cité des 4000 temples bouddhiques.

Taxi à la journée pour la visite des cités alentours : 33000 kyat pour deux

Taxi scooter à la demi-journée pour la visite de Mandalay: 20000 kyat pour deux

Pass archéologique pour la visite des sites de Mandalay et alentours : 10 000 kyat par personne

Ballade en calèche à Inwa négociée à 8000 kyat au lieu de 10000 pour deux

Traversée en bateau : 2400 aller retour pour deux

17
Lever de soleil ! 

Le réveil qui pique les yeux à 4h30, juste le temps de s’habiller et de descendre en bas de l’auberge tant bien que mal avec nos yeux toujours mi-clos. Et le taxi est déjà là pour nous emmener à l’embarcadère pour notre journée croisière .... enfin croisière à la Birmane ;) nous avons choisi le slow boat qui porte bien son nom car il nous aura fallu plus de 15h pour atteindre notre destination ! Et oui manque de chance, nous avions un fort vent de face et le bateau allait donc encore moins vite qu’à la normale :-)

Le bateau en lui même est très sommaire et seul les européens disposent d’une chaise en plastique pour s’asseoir. Nous les avons vite abandonnées pour nous allonger au ras du sol à cause du vent.

Nous avons fait la connaissance de nos voisins de chaises en plastique, deux allemands âgés d’une trentaine d’années. En vacances au Myanmar pendant 2 semaines ils suivent à peu près le même itinéraire que nous et on en profite donc pour discuter voyage.

La journée s’écoule lentement, au grès des arrêts que nous faisons pour réapprovisionner les villages qui habitent au bord du fleuve et qui semblent vivre au milieu de nulle part ! Notre arrivée est toujours très attendue et le bateau est accueilli par de grands signes, cris puis c’est l’heure des échanges commerciaux durant lesquels j’en profite pour faire quelques jolis portraits.

En fin d’après midi je fais la connaissance de 3 enfants, à qui j’offre des petits cadeaux ramenés de France pour créer un lien puis nous passerons 2 heures à jouer avec eux, à prendre des photos, de chatouiller etc.

Avec Ibiu et Kosa 

Nous avons eu le droit à un joli coucher de soleil et maintenant qu’il fait nuit nous attendons avec impatience notre arrivée à Bagan !

Sunset time 

En résumé ce fut une journée un peu longue et parfois ennuyante mais les différents arrêts pour réapprovisionnement nous ont fait réaliser à quel point une majeure partie de la population birmane vit isolée.

Les toilettes sur le bateau se résument à un trou dans le sol et donc tout qui se déverse directement dans la rivière, elles sont nettoyées régulièrement et ne sont pas si horribles que ça ! Il y a également un « restaurant » à bord qui sert repas et boissons. Sans oublier les nombreuses femmes qui viennent à nous avec leur plateau chargé de denrées alimentaires dans l’espoir qus l’on leur achète tout 😀 Nous avons opté pour des beignets à la noix de coco et des bananes frits que nous avons appréciés.

14h plus tard nous voici enfin arrivées à l’embarcadère de Nyang U ! Nous partageons un taxi avec Tilo et Holy pour rejoindre notre auberge et nous sommes enchantés en arrivant ! C’est une auberge tout confort, avec toutes les informations dont on a besoin, un bar / restaurant, vraiment parfaite !

Slow boat de Mandalay à Bagan : 15$/personne

Taxi de l’embarcadère à notre auberge : 4000 kyat/personne

Pass pour le site culture des temples de Bagan : 20$/personne (pass valable 5 jours)

Nuit à l’Ostello Bello de New Bagan : 14$/nuit/personne grâce à une offre en cours sur booking sinon c’est un peu plus cher

18

Ancienne cité aux innombrables aux temples il en reste aujourd’hui environ 400 .

A savoir qu’il y a eu un tremblement de terre en Août 2016, qui a endommagé de nombreux temples qui sont donc actuellement en rénovation et beaucoup d’accès aux terrasses superieures étaient bloqués par des grilles à notre plus grand regret 😦 Cela n’entache en rien la beauté des lieux mais c’est frustrant de ne pas pouvoir en voir plus !

L’un des temples qui semble le plus récent ou alors le plus rénové ? Le temple Ananda, d’une blancheur éclatante avec ce ciel bleu.

Ananda 

L’un des « pièges à touriste » de Bagan consiste à vous faire accoster en scooter puis emmener par des locaux dans des endroits secrets ou spots parfait pour le lever ou le coucher du soleil et ensuite ils vous montre leur peinture ou autres souvenirs et vous force quasiment à les acheter .... Nous nous sommes fait avoir une fois par un jeune homme, vraiment sympathique, étudiant en histoire et anglais avec qui nous avons passé un bon moment mais aucun de nous ne voulait acheter une de ses peintures car nous n’en avions pas l’utilité donc nous lui avons donné un peu d’argent pour le remercier de son temps mais il semblait encore plus vexé :/

Voici le temple Dhammayangyi, d’une forme qui rappelle assez celle d’une pyramide il a la particularite d’avoir 4 différents types de statue de bouddhas à ces entrées. Dont une avec deux bouddhas assis côte à côte et depuis notre arrivée en Asie c’est la première fois que nous voyons ça.

Dhammayangyi 

Le temple de Sulamani renferme quant à lui de magnifiques fresques.

Temple de Sulamani 

Puis c’est enfin l’heure du coucher de soleil que nous partageons avec un couple de japonais avec qui Emily se fera un plaisir de discuter 😀

Sunset time 

Retour à l’auberge pour une bonne douche puis nous sortons dîner avec nos compères germaniques 😉


L’hostel où nous avons dormi est vraiment top et nous le conseillons vivement ! Les chambres et le bâtiment sont très propres et il y a toutes les informations dont vous pourriez avoir besoin. Il y a une animation chaque soir et plein de sorties de proposées !

Ostello Bello  
• • •

C’est avant le lever du soleil que nous programmons nos alarmes pour aller admirer celui-ci !

Sunrise  

Les temples s’embrasent de leur couleur ocre et nous offre un spectacle merveilleux !

Puis retour à l’auberge pour un petit déjeuner bien mérité puis une petite sieste avant notre check out à 11h.

Bien décidé à profiter à fond de notre séjour à Bagan nous avons loué des scooters à nouveau pour la journée et nous partons cette fois plus au Nord.

Premier arrêt au temple Upali Thein.

Upali Thein 

En face de la route nous arrivons au temple Htilominlo.

Htilominlo 

Un peu plus au Nord nous arrivons à la pagode Shwe zi gone, qui est ultra doré !

Voulant nous diriger vers la plaine Est, nous empruntons un chemin de sable qui est assez comique puisque je ne maîtrise pas encore très bien le scooter électrique en mode Paris-Dakar !

L’un des rares temples blanc de Bagan, le Tayok Pyi.

Tayok Pyi 

Jolie découverte pour le lunch de ce midi puisque nous découvrons un petit restaurant qui vient tout juste d’ouvrir, situé dans le village de Minnathu, le restaurant porte d’ailleurs ce nom 😉 (je l’ai ajouté à Maps.me)

Man Nin Thu 

Nous retournons en arrière pour aller visiter le petit temple constitué de 3 stupas qui sont reliées entre elles et qui recèlent de merveilleuses peintures (photos et vidéos interdites à l’intérieur) mais il y en a un autre petit un peu plus loin caché derrière où c’est autorisé.

Payathonzu 

Pause photo au temple Thambula dont l’entrée est interdite pour le moment.

Thambula 

Dernière visite de la journée au temple Pya Tha Da dont l’accès aux terrasses supérieures est malheureuse interdit à cause du tremblement de terre de l’année dernière mais il semblerait que ce soit à nouveau possible dans 1 an !

Pya Tha Da 

Nous avons été plus qu’ enchantées par ce lieu magique et vraiment agréable en cette période puisque la haute période n’a pas encore commencée !

Location de scooter électrique à la journée : 5000 kyat par jour

Nuit à l’Ostello Bello :12,5€/nuit/personne

Bus de nuit VIP (3 sièges par rangée au lieu de 4) de Yangon au lac Inle : 18 000 kyat/personne

19
Magic bus ! 

Après un trajet très désagréable dans ce bus de nuit car on a été réveillées toutes les 2h pour les arrêts, nous sommes arrivés à la station de bus de la ville de Nyaung Shwe vers 5h30 et nous prenons un camion tuk tuk avec Holy et Tilo pour rejoindre l’auberge où nous avons réservés.

Nous voilà dans la plus grande Boombox du monde ! Référence à la façade de l’auberge, Song of travel. Celle ci nous a été conseillée par d’autres voyageurs et l’on comprend vite pourquoi ! Fiona, la gérante, est une personne adorable ! Et le reste du staff suit son exemple. Malgré notre arrivée matinale et nos lits n’étant pas encore disponibles nous avons tout de même accès à une chambre réservée aux voyageurs « en attente ». C’est donc avec joie que nous nous mettons au lit !

Quelques heures plus tard et malgré une météo pour le moins incertaine on se décide quand même à aller faire une ballade à velo (prêtés gratuitement par l’auberge) jusqu’au lac. C’est un itinéraire d’environ 30 km qui nous attends.

La première partie de la ballade jusqu’au lac de déroule tranquillement, seule une petite côte nous aura demandé plus d’énergie mais nous arrivons sans peine au lac. C’est ensuite l’heure de la traversée et c’est un homme à scooter qui nous suivait depuis 2-3mn qui finit par nous proposer ses services. Nous négocions la traversée à 10 000 kyats pour nous 4 et nos vélos !

Village flottant au lac Inle 

C’est sous la pluie que nous arrivons de l’autre côté et étant donné qu’il est déjà presque 15h on se rue dans un restaurant flottant juste de l’autre côté du pont. Enfin il nous aura fallu crier très fort « hello » (consignes sur un panneau) pour que l’on vienne nous chercher en bateau plat 😀

Installés à l’abri de la pluie nous partageons un bon repas puis nous profitons d’une accalmie et de la dernière heure avant la nuit pour regagner notre auberge.

Nos gentils voisins de table qui apparement fêtaient un anniversaire , nous ont offert une part de leur gâteau.

Dodo de bonne heure ce soir car demain nous avons une journée bien chargée !

• • •

Réveil à 5h15 pour une journée bateau au lac Inle, entièrement organisée par notre auberge.

Nous commençons fort avec un premier arrêt au milieu du lac pour un petit déjeuner local (samoussa, riz et œuf dur) tout en admirant le lever de soleil et les « faux » pêcheurs traditionnels avec leur panier (pourboire à donner après avoir pris les photos). Cette technique de pêche a été abandonnée pour d’autres beaucoup plus rentables.

Pêcheurs d’antan  

Second arrêt dans un atelier où sont fabriqués des bijoux en argent de façon très artisanale.

S’en suit une pause ballade au très populaire marché qui se déroule chaque jour de la semaine dans un village différent autour du lac. C’est un grand bazar organisé et un peu boueux où l’on peut vraiment trouver de tout, à des prix défiant toute concurrence.

Puis nous allons dans une fabrique de cigares où deux femmes roulent à la main différentes tailles de cigares avec des goûts plus ou moins sucrés (ananas, tamarin, anis, alcool de riz...) car il faut le savoir le cigare et les Birmans c’est une grande histoire d’amour !

Cigar rolling  

Petite marche jusqu’à la pagode Thuang Tho puis c’est enfin l’heure d’aller manger ! Car tous nos estomacs crient famine 🤣


Repas gargantuesque typiquement birman et plus particulièrement de cette région car nous avons mangé les légumes cultivés sur le lac et du poisson fraîchement pêché.

Repas et pose de Thanaka par nos hôtes  

Une petite sieste puis nous voilà embarqués dans des bateaux plats, pagaie à la main nous faisons le tour du pâté de maison flottante puis on remonte à bord de notre bateau à moteur ! Ouf :)

Direction la fabrique de soie et de tissu de lotus ! Une grande découverte, cette plante sacrée puisque associée à bouddha sert aussi à confectionner toutes sortes de vêtements. Nous avons vu une femme extraire les filaments contenu dans la tige pour ensuite les rouler les uns aux autres afin de former un fil. C’est un travail très délicat qui ne peut être fait qu’à la main et il faudra par exemple 4000 tiges de lotus et plus d’un mois de travail pour confectionner une écharpe !

Notre dernier arrêt avant le retour à l’auberge se fait à la Black Smith, une forge à l’ancienne où sont façonnés des couteaux de toutes tailles et sortes.

Les forgerons 

Bus VIP de nuit de Bagan à Nyaung Shwe :18 000 kyat/pers

Nuit à l’hostel Song of travel, en dortoir : 10$/nuit/personne (hors festival car les prix augmentent à cette période)

Droit d’entrée au lac Inle : 10$ par personne

Journée au lac Inle : 15 000 kyat/ personne

Soirée au festival des lumières de Taungyi (transport inclus) : 8000 kyat par personne

Bus VIP de nuit de Nyaung Shwe à Yangon : 22 000 kyat par personne

Vol de Yangon à Chiang Mai : 105€/personne

Et pour notre dernière vraie soirée (car demain nous serons dans le bus de nuit) en Birmanie, nous ne pouvions rêver mieux avec la soirée d’ouverture du Fire Ballons festival de Taungyi ! C’est un événement surréaliste pour nous autres européens... il faut le vivre pour le croire ! Imaginez une foule compacte de 10 000 personnes, au cœur d’une vallee dans une ambiance de fête foraine avec ses manèges mais aussi des scènes de DJ privé pour aller danser et au milieu de tout ça un espace dédié aux lancements de montgolfières auxquelles sont attachés des feux d’artifice !

Bien sûr aucune sécurité autour des montgolfières on peut s’en approcher à loisir et même la retenir avant son décollage 😀

Bref une soirée hors du commun que nous ne sommes pas prêtes d’oublier !

20

Notre top 3 pour dormir au Myanmar :

- Song of travel à Nyaung Shwe

C’est l’endroit idéal pour se sentir comme à la maison, la gérante Fiona est un véritable amour. Le petit déjeuner qui change tous les jours est un réel délice pour les papilles. Malgré des dortoirs de 16 personnes, on ne le ressent pas du tout car chacun à son espace privé fermé par un rideau. Le staff connaît les prénoms de chaque backpacker et ils sont vraiment aux petits soins et prêt à tout pour nous satisfaire !

Rien à redire sur la propreté et le rooftop est un plus, avec de la musique occidentale d’actualité !

Énormément de sorties sont proposées, parfois même gratuites et sinon toujours à des prix plus que raisonnables. Il y a vraiment tout pour passer un séjour inoubliable et serein !

- Ostello Bello à New Bagan

Malgré son côté un peu usine car il y vraiment beaucoup de chambres. Les dortoirs de 4 personnes avec salle de bain sont un bon compromis pour passer un bon séjour.

La localisation est centrale et il y a tout à proximité. (Restaurant, location de scooter par cher, supérettes etc)

Le staff international est très sympathique et ils ont réponse à tout ! (Horaires de bus, avion, train, day trip etc)

- Ace Star BNB à Mandalay

Bien que l’auberge soit actuellement en travaux, le staff birman se plie en 4 pour nous et on se sent comme des princesses !

Rooftop génial pour chiller en soirée et prendre l’apéro !

Nous avons organisé tout notre séjour à mandalay avec leur aide et on a adoré cette ville ! (Visite des cités alentours, visite de la ville, bus pour la suite du voyage)


Les petites manies des Birmans :

- celle qui surpasse toutes les autres sont exception c’est : la chique – dont les ingrédients de base sont la feuille de bétel, la noix d’arec, la chaux et, souvent, le tabac. Cela ne coûte rien et c’est en vente partout dans la rue. Les birmans chiquent pendant des heures ce qui en plus d’être très inesthétique cela leur donne les lèvres et les dents rouges et une horrible dentition et c’est aussi un facteur de nombreux cancers de gorge bref tout pour plaire !

-ils sont constamment en train de cracher leur mixture rouge dans la rue puisque cela les fait beaucoup saliver

-les rues, rivières, lacs sont des poubelles à ciel ouvert , on jette tout et n’importe quoi sans que cela ne pose de problème à personne

-ce sont les pros du klaxon ! Ils ne se passent pas 2mn sans que le chauffeur ne klaxonne

-pour couvrir le bruit des Klaxons ce sont des fans de musique et karaoke ! À fond les ballons et c’est parti mon Kiki !

-une famille de 4 personnes sur un scooter ça passe large ! Le tout sans casques évidemment et avec bébé dans les bras de maman assise à l’amazone

-ils sont très souriants, serviables et gentils ! On ne compte plus le nombre de personnes qui nous disent « hello » ou « bonjour » dans la rue

-certaines personnes et ce surtout en dehors des grandes villes nous dévisagent comme s’ils n’avaient jamais vus de personnes blanches 😏

-les femmes birmanes sont très belles, elles mettent du thanaka (écorce d’une branche d’arbre mélangée à de l’eau qui forme une pâte allant du blanc à doré) pour se protéger du soleil et prendre soin de leur peau . Elles sont d’autre part très élégantes en longyi et haut assorti !

-les hommes birmans portent aussi parfois du thanaka mais ils sont surtout très musclés et particulièrement sexy en longyi (jupe traditionnelle en forme de tube qu’il noue autour de leur taille par un noeud)

-les birmans ont l’air d’avoir une passion pour tout ce qui brille, le bling bling, les néons de toutes les couleurs, les boules facettes etc même dans les temples autour de la tête de bouddha !


Nos 2 semaines au Myanmar en chiffres :

-6 villes et leurs environs visitées (Hpa-An, Kyaikto, Yangon, Mandalay, Bagan et Nyaung Shwe)

-14h de slow boat de Mandalay à Bagan

-3 bus de nuit empruntés pour parcourir les longues distances

-800€ dépensés pour ses 14 jours pour 2 personnes soit un budget journalier d’environ 28€/personne

-12€, le prix que j’ai payé pour une pédicure de 45 minutes et un nettoyage en profondeur du visage qui a duré 30mn dans le spa Aqua Lillie’s à Nyaung Shwe


Nous sommes sous le charme de ce pays et de ces habitants. Nous y avons en plus rencontrés nos premiers compagnons de voyage avec qui nous avons eu de bons moments d’échange et de partage !

Diane, Tilo and Holy !  
• • •

Début de journée avec une initiation à la cuisine thaïlandaise.

Un minivan passe nous prendre à 8h, puis avec notre groupe et notre chef, on se rend au marché couvert local pour quelques explications sur les fruits et légumes locaux.

Visite du marché  
21

Après un interminable trajet en bus de nuit, un peu de taxi pour rejoindre l’aéroport de Yangon puis 2 vols (escale à Bangkok), un tuktuk plus tard nous voici enfin à notre guest house à Chiang Mai !

Nous avons réservé 4 nuits à la Diva Guest House en se fiant au Lonely planet et il est clair que niveau qualité prix on ne pouvait pas faire mieux ! (3€ la nuit) Après une douche, un repas puis une petite sieste digestive nous sommes d’attaque pour le fameux Saturday Night Market et alors là attention ⚠️

Accro du shopping, passez votre chemin sinon vous repartirez comme moi avec 5 sacs et des souvenirs plein les bras 😀 clairement je n’ai plus qu’à envoyer un colis en France pour me débarrasser de tout ça mais je serais heureuse de tout retrouver à mon retour !

Petit conseil pratique, il vaut mieux arriver de bonne heure, vers 16h30, pour profiter d’un peu de calme avant que la foule ne débarque ! Nous avons quand même passé plus de 4h à déambuler entre les stands et à dénicher les bonnes affaires !

• • •

Début de journée par une immersion culturelle, à travers la cuisine thaïlandaise. Nous avons opté pour une demi-journée de cours avec la Smile Organic Farm Thaï Cooking School.

On passe nous prendre vers 8h à la guest house puis direction le marché local où notre chef, Rutta, nous donne quelques informations sur les fruits et légumes locaux.

Marché  local 

On reprend le mini van pour environ 30 minutes jusqu’à la ferme. Qui est un lieu vraiment attachant et très bien entretenu !

Organic farm 

Passons ensuite aux choses sérieuses et la raison de notre venue, le cours de cuisine ! Premier plat préparé, le très populaire Pad Thaï ! Accompagné de son petit spring roll.

Préparation du pad thaï  

Très fière de nos plats, on enchaîne avec une dégustation puis on attaque la préparation des différents pâtes de curry pour ensuite préparer nos plats.

Curry paste 

Emily a choisi de preparer un Green curry alors que j’ai opté pour un Massaman curry.

Yummy Curry  

Après la dégustation c’est l’heure du retour à Chiang Mai. On enchaîne avec la visite du temple le plus connu, le Wat Phra Singh.

Wat Phra Singh 

Comme par miracle, le marché de nuit se déroule dans la rue juste en face 😀 Nous sommes donc obligées d’aller y faire des emplettes !

Pause fraîcheur avant le marché  

Nous avons été très raisonnable car aucun achat, sans doute car nous nous sommes baladées avec un couple de californiens rencontrés dans la matinée au cours de cuisine du coup nous avons plus discutés qu’autre chose 😉

• • •

Le programme de cette nouvelle journée à Chiang Mai est d’aller à la rencontre des pachydermes les plus célèbres de la région... les éléphants ! Nous avons choisi la compagnie Éléphant Nature Park car recommandée par le Lonely Planet et dont j’ai lu beaucoup d’avis très positifs.

Pick up directement à l’auberge vers 8h30 puis direction la jungle au nord de Chiang Mai. Dans la première partie du voyage, notre chauffeur nous diffuse une vidéo bouleversante sur la condition des éléphants qui sont utilisés dans les cirques, pour promener les touristes, pour travailler dans les forêts et traîner des troncs d’arbre sur des km... à la fin de la vidéo nous avons à la fois envie de pleurer et de vomir.... heureusement la suite de la journée nous réserve de belles surprises.

Nous sommes directement sous le charme de ce petit village niché au cœur d’une vallée ! Et pour le guide on ne pouvait pas tomber mieux ! Son surnom « king of the jungle ».

Notre première activité de la journée sera de les nourrir. Des kilos de banane 🍌

Puis une petite ballade dans la jungle où ils se nourrissent de canne à sucre !

C’est ensuite à notre tour de déguster notre festin végétarien composé d’un pad Thai, ratatouille de légumes du potager, soupe de nouilles etc

Le repas 

Après une petite pause digestive il est l’heure de se jeter dans la boue ! En effet nous allons offrir un vrai bain de boue à ses 3 éléphants, qui en raffole et c’est en plus très bon pour leur peau.

Je suis bien heureuse que l’on nous ai prêté des vêtements car nous sommes recouvertes de boue 😀

Heureusement vient l’heure du rinçage et donc de la baignade dans la rivière, un pur moment de bonheur avec ses éléphants, dans leur habitat naturel et comme nous nous en rendons vite compte, ils sont heureux et bien traités ici !

Baignade avec les éléphants 

Ce fut vraiment une très belle journée et malgré le prix un peu plus élevé que la moyenne nous ne regrettons pas car notre guide nous a bien expliqué où allais l’argent.

Tout d’abord il faut acheter de la nourriture en quantité phénoménale pour nourrir tous les animaux du parc (ils supportent les paysans de la région en leur achetant fruits et légumes), l’argent sert aussi à secourir d’autres animaux (ils doivent les acheter pour les libérer) et évidemment payer toutes les personnes qui y travaillent !

Soirée sportive puisque nous allons assister à 7 combats de boxe thaï ! Nous arrivons bien en avance avec un couple d’amis californiens rencontré la veille au cours de cuisine et sommes donc plutôt bien placés 😉 La soirée est agréable bien qu’un peu violente par moment !

Soirée boxe ! 
• • •

Dernière journée à Chiang Mai et nous profitons d’une location de vélo vraiment bon marché pour gagner du temps et ainsi visiter quelques temples de la ville.

Nous commençons par le Wat Phan Tao puisque situé juste à côté du bureau de poste où nous avons été pour envoyer notre colis de souvenirs et d’affaires inutiles ^^

C’est un joli et grand monastère en teck qui renferme un immense bouddha. C’est l’un des plus anciens de la ville fortifiée. Très joli mais malheureusement dans l’ombre de son voisin le majestueux Wat Chedi Luang ! Composé de deux « bâtiments » distinct, le premier est le « viharn » construit en 1928, sa très imposante salle contient un bouddha debout.

Situé derrière il y a ensuite le « chedi », avec ses 85 mètres de hauteur et ses 44 mètres de large, Wat Chedi Luang était le plus grand édifice de Chiang Mai. Seulement, après un violent tremblement de terre en 1545, une partie fut détruite. Le temple reste encore aujourd’hui un incontournable de la ville.

N’ayant pas été très matinale ce matin nous déjeunons vers 15h puis on file au centre de massages situé dans une prison pour femmes dont on a entendu beaucoup de bien mais ce centre est tellement réputé qu’il est complet depuis déjà 11h ce matin 😀 Heureusement des anciennes détenues ayant participé à ce programme de réinsertion ont ouvert leur propre salon de massage et pratique les mêmes prix ! Youhou rendez vous pris à 16h15 pour un massage thaï pour emily et un massage des pieds pour moi 😉

Moment haut en couleur puisqu’Emily est tombée sur la masseuse la plus charpentée du lot et j’ai pu observer toute la séance du bout de la salle et je peux vous dire qu’en jai bien rigolé à la voir se faire tordre dans tous les sens et de façons improbables !

Pour le dîner, nous dégotons un restaurant italien où l’on s’en fait plaisir ! Tomates mozzarella et melon et jambon de parme pour blondie et des gnocchis tomates mozzarella / parmesan pour moi. Sans oublier les verres de vin et les desserts !

Dîner au Girasole 

Et demain direction le Laos ! Une longue journée de mini van puis un trajet en bus de nuit nous attendent jusqu’à Luang Prabang heureusement il y aura un petit arrêt visite et déjeuner à Chiang Rai.

Déjà le troisième pays !

Photos en vrac de la Rose du Nord 

Nuit à Diva Guest House : 3€/nuit/personne (dortoir de 6 avec ventilateur)

Demi journée de cours de cuisine avc Smile Organic Farm Thaï cooking school : 800 baht/personne

Journée en immersion dans un village Karen géré par Elephant Nature Park : 2500 baht/personne

Soirée boxe thaï :350 baht/personne

Trajet en tuktuk dans la ville fortifiée : 30baht/personne

Location de vélo à la journée : 50 baht

22

Après une courte étape de quelques jours en Thaïlande, il est à présent l’heure pour nous de rejoindre le Laos ! Un pays réputé pour l’accueil de ses habitants et ses paysages magiques...

Au départ de Chiang Mai, nous avons réservé via notre guest house un package complet jusqu’à la ville de Luang Prabang. Départ vers 9h en minivan direction la ville de Chiang Rai pour un court arrêt au White Temple ! Pour le moins surprenant et vraiment différent de tout ce que nous avons vu jusqu’à présent.

La construction de ce temple a débuté en 1997 par l’architecte thaï de renom, Chalermchai Kositpipat.

Il est d’une blancheur extraordinaire pour symboliser la pureté du bouddhisme et incrusté de morceaux de miroirs pour suggérer la réflexion de l’illumination.

Wat Rong Khun

C’est en s’approchant d’un peu plus près que l’on se rend compte du caractère original du temple ! Il y a même un lac parsemer de créatures des enfers et à l’intérieur du temple (photos interdites) on retrouve des fresques avec de multiples personnages de jeux vidéos, de dessins animés etc (spider man, pikachu, iron man, salamèche, Yoda etc)

Sa construction n’est toujours pas achevée car il devrait contenir en tout 9 temples qui constitueront le paradis bouddhique selon la vision de l’artiste.

Nous reprenons la route en direction du Mékong où nous déposons une partie des voyageurs qui ont choisi le slow boat (2jours) pour rejoindre Luang Prabang.


Quant à nous on continue la route jusqu’à la frontière terrestre de Koh Chong. Un petit coup de tampon de la part du douanier thaïlandais pour signifier que nous avons bien quitté le territoire puis direction le poste frontière du Laos, de l’autre côté du pont de l’amitié.

Pause à l’embarcadère sur le Mekong 

Il nous faut à nouveau remplir des papiers avec tous les renseignements du passeport, une adresse au Laos etc

Délestées d’une photo d’identité et de 31$ nous voilà munies de notre visa de 30jours pour le Laos !

Une fois de l’autre côté, nous sommes une dizaine à attendre patiemment le chauffeur censé nous emmener à la station de bus...

Arrivé avec un peu de retard, il trace sur la route et 2 minutes plus tard surprise nous arrivons dans notre premier bus couchette !

Nuit chaotique car fraîche (vive la clim) et un peu secouée car ici pas d’autoroute toute droite 😅

Mais heureuses d’arriver dans le troisième pays de notre périple !!!

Minivan puis bus de nuit de Chiang Mai à Luang Prabang : 1500 baht/pers

Bus du poste frontière thaï à celui du Laos : 20baht/pers

Visa pour le Laos : 31$/personne

Entrée au White Temple :50 baht/pers

23

Arrivée très matinale, nous accourrons à l’auberge dans l’espoir d’avoir un lit pour dormir mais malheureusement nous n’aurons pas autant de chance que les précédentes fois :/ Tant pis on épuise nos dernières forces pour prendre une petite douche puis on file dans une boulangerie de la ville pour un vrai petit déjeuner à la française, de quoi recharger les batteries 😀

Miam 

On poursuit notre chemin sur la péninsule en direction du Vat Xieng Thong, monastère le plus connu de la ville, il a été construit en 1560. Il est reconnaissable par ses toits qui descendent presque jusqu’au sol et sa façade ouest est ornée d’une mosaïque de l’arbre de vie.

Le monastère Vat Xieng Thong

Encore un peu de marche avant d’arriver au musée du Palais Royal (photo interdite à l’intérieur). De style laotien et d’inspiration des beaux arts français. Édifié en 1904, il fut la résidence du roi Sisavang Vong.

Jardin du palais royal 

Pour bien finir cette journée nous nous rendons au Tamarind, un restaurant dont la réputation n’est plus à faire ! Il propose des mets typiquement laotiens à des prix abordables (plat le plus cher valant 15€).

Notre repas 
• • •

Blondie profitera d’une petite grasse matinée tandis que je me rends à un cours de yoga qui a lieu sur la terrasse du bar Utopia (seulement 5mn à pied de la guest house) à 7h30.

L’endroit est idyllique et la prof, Mira, originaire de Los Angeles est vraiment très gentille. Elle adapte le cours à tous les niveaux et donne de très bons conseils.

Morning yoga class 

Début de journée idéal, je retrouve ensuite Emily pour le petit déjeuner puis nous louons un scooter pour nous rendre aux fameuses Kuang Si falls (26km au sud de la ville).

Dès notre arrivée nous sommes conquises par cet endroit niché dans la jungle. L’eau des cascades et d’une couleur vert émeraude qu’on ne se lasse pas d’admirer !

De retour à Luang Prabang nous profitons d’un bon dîner (à l’heure du goûter) dans notre boulangerie préférée de la ville, Le banneton !

Pour terminer la journée sur une note culturelle, nous nous rendons au théâtre Gavarek pour écouter les légendes et contes relatif à la ville de Luang Prabang ! Un conteur accompagné de son musicien nous font passer une soirée très agréable.

Gavarek theater  
• • •

Dernière matinée dans cette ville durant laquelle Blondie décide de se reposer après une courte nuit.

Je décide pour ma part de me rendre dans un premier temps au centre d’informations UXO (UneXploded Ordnance) d’où je ressors complément chamboulée en apprenant que des centaines de personnes meurent ou sont blessés chaque année à cause de ces véritables bombes à retardement ! Qui date pourtant de la guerre d’Indochine. Ces bombes ont été larguées majoritairement par les américains il y a une quarantaine d’années.

Centre d’informations UXO  

J’enchaîne les visites avec un sujet plus léger mais non moins intéressant au Traditional Arts and Ethnology Center. J’y apprends que le Laos reconnaît 4 différents ethnies : Tai-Kadai, Hmong-Yao, Sino-Tibetan et Austroasiactic. Parmis eux il y a bien évidemment des sous groupes et des multitudes d’ethnies différentes au final.

TAEC 

Ce centre étant déjà sur la colline je décide de poursuivre le chemin jusqu’au sommet et je suis récompensée par une magnifique vue !

Colline Phu Si 
24

Nous décidons de faire une courte escale dans cette ville avant d’atteindre la capitale. Réputée pour ces soirées mémorables et parfois même mortelles pour certains backpackers ! La ville a néanmoins pris des mesures drastiques et tous les bars de la ville ferme désormais à 23h30. L’activité la plus répétée de la ville est le tubing, entendez par là la descente de la rivière sur des bouets ! L’eau étant vraiment froide on se passera de cette activité et nous avons opté pour la visite d’une grotte, située à 20mn à pied de notre auberge. Un escalier vous mène à un joli point de vue et l’on peut ensuite explorer la grotte qui est restée à l’état naturel. Contrairement à celle visitée en Birmanie, ici pas de bouddhas, pas de néons de toutes les couleurs, pas de chauve souris (l’endroit est donc très calme). Bref ça vaut le détour !

Tham Chang cave 

Poursuite de la visite des alentours avec un tuktuk cette fois ci. Pour se rendre à la cascade de Kaeng Nyui. La route pour s’y rendre est dans un état pitoyable ! Attendez vous à faire de sacré bonds dans le camion, tassement de vertèbres garanti 😀

Waterfall 
• • •

Tadammm ! Nous en avions rêvé et nous l’avons fait ! Un vol en montgolfière au dessus des falaises karstiques de Vang Vieng.

C’était tout simplement magique, la vue sur les falaises, les rizières en contrebas, le lever de soleil et la brume qui va avec... bref un début de journée parfait !

Collecting moment not things <3 

Vol en montgolfière : 90$/personne

Nuit en dortoir bungalow de 4 personnes : 3€/nuit/pers

Minivan de Luang Prabang à Vang Vieng : 130 000 kip soit 13€

Traversée du pont pour aller à la grotte de Tham Chang : 2000kip (0,20€)

Visite de la grotte : 10000 kip

Nous n’avons pas vraiment apprécié la ville en elle-même qui n’a aucun charme (surtout en comparaison de Luang Prabang) mais le paysage dans lequel elle se situe en fait tout de même un arrêt incontournable ! Il y a des activités sportives pour tous les goûts (tubing, kayak, escalade, randonnée, buggy...) et si vous avez envie de faire la fête au Laos c’est The place to be !

25

Courte étape dans cette ville car nous sommes pressées d’arriver dans le centre du Laos pour enfin attaquer la fameuse Boucle en scooter !

Nous sommes arrivées directement dans le centre de la capitale vers 14h, à environ 500m de notre auberge. On s’y rend à pied, une fois le check-in fait, nos sacs posés dans la chambre et un short enfilé , (enfin nous avons quitté les montagnes et regagner quelques degrés), on repart d’attaque pour visiter quelques endroits de la ville que nous avons sélectionné dans notre précieux Lonely Planet.

Une fois notre tuktuk trouvé et négocié à 10€ pour 3 arrêts dans la ville avec retour à l’auberge nous partons en direction de la COPE.

Très ressemblant à celui de Luang Prabang avec toutes les prothèses en plus !

Deuxième destination, le Pha That Luang, monument national le plus important du Laos, il symbolise à la fois la religion bouddhique et la souveraineté laotienne.

Il se situe sur une grande place avec plusieurs temples autour, un bouddha couché etc

Dernier stop et pas des moindres à l’arc de triomphe version laotienne !

Pour la petite anecdote, il a été construit avec du ciment américain censé servir à la construction d’un nouvel aéroport mais ils ont préféré en faire leur « monument de la victoire » en hommage aux soldats morts durant les guerres prérévolutionnaires. Les expatriés le surnomme la piste d’atterrissage verticale 😀

C’est du haut de ce bâtiment que l’on a compris d’où venait leur inspiration ! On se croirait presque sur l’avenue des Champs Elysées (sans tous les magasins de luxe). Et aussi en se baladant à pied on remarque que de nombreux noms de bâtiments officiels sont écrits en français (ministère de la justice, palais de justice, Palais Royal etc) et puis on trouve des boulangeries dans presque toutes les rues !

26

Jour 1-Thakek to Thalang -100km

En selle ! Un peu peureuse au début surtout quand les camions doublent à pleine balle mais bon on s’habitue ;)

Premier arrêt à la grotte d Harry Potter, Xiang Lap (environ 10km après la sortie de la ville). La grotte est indiquée depuis la route mais pour la trouver il faut s’arrêter juste avant le pont, se garer puis continuer à pied sur un sentier d’environ 200 mètres en direction des montagnes.

Nous essayons de nous y enfoncer mais clairement la tenue de rigueur est le maillot de bain ! Je fais quelques pas, trébuche et mon téléphone fait le grand plongeon 🤣 heureusement la magie de la grotte a fait son effet et ce dernier fonctionne toujours youhou ! Après au moins 15 bonnes secondes d’immersion totale :D

Je décide de rebrousser chemin tandis que Blondie s’enfonce un peu plus mais elle revient vite car les rochers sont tranchants.

Prévoir une bonne heure pour s’y aventurer !

Nous continuons la route en manquant le chemin pour la Tham Pha inh (indiquée seulement dans le sens inverse) et nous arrivons directement à la très impressionnante Tham Naeng Nan (16km après Thakek) ! Au début du chemin vous rencontrez le gardien et demandez lui directement le ticket incluant le tour en bateau pour vraiment apprécier cette grotte à sa juste valeur. (50000 kip/personne).

Bien installées dans notre petite barque avec notre guide, celui ci aura d’ailleurs pousser la chansonnette tout le long et aura tenté de nous expliquer beaucoup de choses mais nous n’avions pas le décodeur laotien... fou rire garanti !

Nous décidons de retourner en arrière pour visiter la grotte de Tham Pha Inh mais nous avons été assez déçues après avoir vu l’immensité de l’autre grotte !


Puis nous partons pour le plus gros de la route avant de rejoindre notre guesthouse pour la nuit ! Le paysage entre la ville de Nakai et Thalang et tout simplement magnifique, entre montagnes, lac artificiel et arbres mort en plein milieu. Très différent du début de la route où nous slalomions entre les formations karstiques toutes plus impressionnantes les unes que les autres !

Aux alentours de 17h nous arrivons saines et sauves à Sabaidee guesthouse ! Où un feu de bois nous attends et ensuite se sera le barbecue !! Miam miam

Malheureusement le temps n’est pas en notre faveur et pas de coucher de soleil ce soir... mais le village n’en reste pas moins joli ! Et les enfants nous accueillent chaleureusement avec leur grand sourire !

• • •

Jour 2 -Thalang to Konglor Cave -150km

Après une bonne nuit réparatrice, un bon petit déjeuner avec viennoiseries, jus d’orange et les meilleurs pancakes banane chocolat que j’ai mangé depuis bien longtemps 😍 nous sommes repues et prêtes pour cette seconde journée. Rien que pour la nourriture et l’ambiance cette auberge vaut le détour ! Impossible de regretter la soirée au coin du feu en discutant avec tout un tas de voyageurs plus ou moins alcoolisés 😉

Départ à 9h petante ! Nous nous délectons du paysage qui se défile sous nos yeux. A savoir pour commencer une forêt d’arbres morts plus ou moins submergés par les eaux. Nous multiplions les arrêts photos mais nous réussissons quand même à avancer à bonne allure. Aujourd’hui j’ai réussi à dépasser la barre des 50km/h youpii ! Bon il faut dire que les conditions aident aussi car la route est quasi neuve et il n’y a presque plus de camions (très nombreux sur la première partie de la route car ils se rendent à la frontière du Vietnam)

La route a été je pense refaite très récemment car elle est impeccable ! Pas de nids de poule (ou d’autruche serait plus exact) ! Environ 20km avant d’arriver avant Lak Sao, le paysage change totalement puisque nous redescendons dans la vallée et le panorama qui s’étend devant nous est à couper le souffle !

Bouddhas sculptés dans la montagne  

La ville de Lak Sao présente peu d’intérêts si ce n’est acheter quelques snacks et boissons si besoin. Nous avons même zappé la visite du temple car celui ci n’était pas indiqué et nous n’avions pas envie de faire demi tour donc nous nous sommes directement rendues à la Dragon Cave, aussi appelée Mangkone cave (notamment sur maps.me). L’entrée à 10 000 kip (1€) vaut largement le coup puisque c’est une pure merveille. Rien que l’entrée de la grotte annonce la couleur puisqu’il faut se courber en deux pour se glisser entre les pierres. Un petit chemin longe une rivière souterraine qui se situe à droite et même si une partie du chemin est submergé il ne faut pas hésiter à escalader les roches sur le côté gauche pour ensuite redescendre ! Ne faites pas comme nos amis looper néerlandais qui ont rebrousseés chemin à la vue de l’eau 🤣 sinon en effet vous serez très déçus ! Se munir de bonnes chaussures (baskets), lampe frontale et appareil photo évidemment. Ne pas hésiter à laisser votre gros sac à dos à la moto car le gentil homme à qui vous payer à l’entrée, veille au grain ;)

Dragon cave 

Après une bonne demi heure de grimpette dans la grotte, nous ressortons assoiffées et profitons du petit café (en construction) pour siroter un Pepsi en compagnie d’un autre looper qu’on a croisé dans la grotte.

Le soleil est au beau fixe aujourd’hui et nous reprenons la route pour profiter d’une pause baignade bien méritée. Nous sommes absolument conquises par les Cool Springs. Auxquelles nous arrivons après environ 45 mn de route depuis la Dragon Cave.

Lagon 

C’est enfin l’heure de la baignade ! Et au détour d’une petite ballade photo autour du lagon, je tombe sur un groupe de laotiens qui m’offre une bière et un paquet de chips ! Parfait c’était l’heure de l’apéro :p

Vers 15h nous repartons car il nous reste encore 60km avant d’atteindre le village de Konglor où nous dormirons ce soir. Prudence sur la route de montagne car d’énormes rochers se sont détachés de la paroi et sont donc en plein milieu de la chaussée, et il y a aussi beaucoup d’endroits où la route est abîmée. Après être descendu dans la vallée (il y a un super panorama bien indiqué sur le côté gauche de la route avant la descente), puis il ne faut pas manquer l’intersection à gauche en direction des Konglor Cave et c’est ensuite une véritable traversée du désert (quelques villages tout de même !) de 45km qui vous attend.... une parfaite ligne droite hormis 2 ou 3 virages et quelques passages plus ou moins chaotiques mais dans l’ensemble la route est bonne mais les animaux sont nombreux ! Les plus dangereux à mon sens ce sont les chiens, ils ont une fâcheuse tendance à se mettre en plein milieu de la route et à y rester ... peut être trop habitués à ce qu’on les évite 😅

Pour ce soir nous avons choisi l’option authenticité et sur les conseils de loopers nous nous rendons au homestay n7 du « quartier » Enjoy boy où vous verrez au mois une quinzaine de maisons qui propose la formule repas + hébergement à 50 000 kip/personne.

Il ne faut pas s’attendre à du grand luxe mais nous avons une chambre pour nous (fermée par un rideau tapis), un matelas au sol (qui a encore son plastique d’emballage), et une moustiquaire au dessus de la tête ! (Rose cela va de soit) Emily insiste fortement pour que nous la mettions car plus tôt dans la journée nous avons croisé sur la route un joli spécimen de la famille des gros vilains serpents ! La salle de bain se résume à des toilettes turques, un gros bidon d’eau claire et une casserole en plastique en guise de douche !

Première nuit où nous sommes vraiment à la roots mais rassurez vous si ce n’est pas votre délire je suis persuadée qu’il y a des logements tout à fait normaux dans le village ;) notre repas est prêt à 18h30 et on se jette dessus car nous n’avons rien avalé ou presque depuis notre petit déjeuner ! Nous faisons honneur à nos hôtes en finissant nos assiettes intégralement. Quelques parties de cartes plus tard, une toilette très sommaire et nous voilà allongées à 20h30 et inutile de préciser que nous sommes fatiguées ;) car je n’en avais aucune idée mais faire de la moto c’est un sport et c’est usant ! Au bout de 2h sur le scooter j’ai l’impression de frôler l’escarre sacrée à cause du siège et le casque pèse une tonne sur ma tête et m’écrase le front ! Sans compter le nombre de moustiques avalés et ceux qui ont atterris directement dans mes yeux. J’ai bien une visière sur le casque mais le problème c’est que je discerne beaucoup moins bien le relief avec et vu l’état des routes cela peut vite être dangereux !

Je n’ai pas été enchantée par l’hébergement chez l’habitant car nous n’avons eu que peu d’échanges avec la famille car il ne parlait pas anglais et ils nous ont laissés dans notre à coin :/ pas désagréable mais pas extraordinaire non plus.

• • •

Jour 3 -Konglor Cave to Thalang -150km

Maintenant je peux le dire, je déteste dormir à la campagne et surtout les animaux qui s’y trouve et qui te réveille à 3h du matin avec leur cocoricooooo

Départ à 7h30 pour les grottes de Konglor et heureusement nous ne sommes qu’à 15minutes . Nous arrivons sur le parking et nous délestons de 2000kip pour garer notre scooter. Quelques minutes de marche puis il faut payer le bateau pour se rendre dans la grotte et la traverser ! 130 000 kip pour un bateau avec à son bord 3 personnes. Nous avons partagé la pirogue avec un allemand rencontré la veille . Nous sommes dans les premiers à parcourir la grotte et nous nous sentons vraiment seuls au monde dans le ventre de la terre.

Cet endroit est incroyable !! Formée par une rivière souterraine, nous sommes littéralement sous la montagne et nous la traversons de part en part sur plus de 7km.

Et c’est une vrai cathédrale par endroit (haute de 100m). N’oubliez pas de prendre les lampes frontales que l’on vous propose à l’entrée (incluses dans le prix) car elles sont hyper puissante et vous permettront de voir à plus de 30 mètres ! Comptez 3h pour la visite totale de la grotte.

Après cette visite 3 options s’offre à vous pour la suite des aventures !

En partant vers 11h30 nous arrivons aux alentours de 14h30 à Lak Sao, on refait le plein d’essence et d’énergie puis on repart pour une petite heure et nous voilà enfin arrivées à Thalang !

Notre chambre d’il y a 2 jours nous attends déjà et je fonce sous la douche à peine arrivée histoire de détendre tout ses muscles contractés par la route :)

Coucher de soleil encore caché par les nuages, tant pis nous en profitons pour apprendre un nouveau jeu de cartes avec un Australien et deux anglais ! Le jeu s’appelle Golf, se joue en 9 parties et il est vraiment addictif ;)

• • •

Jour 4 - Thalang to Thakek - 150km

Nous profitons une dernière fois de ces délicieux pancakes à la banane et au chocolat pour la modique somme de 15 000 kip puis nous prenons la route.



Dernière nuit sur le plateau de Thalang puis nous arrivons à Thakek à 12h. Nous rendons notre engin à Wangwang (loueur fiable et correct niveau prix. 12€ par jour pour le scooter automatique le plus puissant) puis nous négocions le voyage en bus de nuit jusqu’à Paksé pour 11€/personne avec pick up à l’hôtel où nous avons laissé nos sacs avant de partir pour la Boucle.

Le très célèbre Travel Lodge ! Pour environ 10€ la chambre double vous bénéficierez d’une ambiance looper/ grimpeur (gros spot d’escalade proche de la ville) et surtout du Log Book avec tous les bons conseils avant de partir sur la Boucle.

Lecture incontournable avant de se lancer 

Dernière photo pour vous montrer l'efficacité laotienne ! Quand nous sommes entrer dans la grotte 2h plus tôt, il n’y avait pas de pont et nous avons du prendre un bateau (où le monsieur a ramé avec sa tong 😀) et en ressortant tadam il y avait un pont !

• • •

Après des heures douloureuses pour nos fessiers nous décidons de ne pas faire la boucle des Bolovens et nous partons directement pour une session de détente et de farniente aux 4000 îles 🌴☀️

27

Enfin un peu de repos et de farniente au soleil dans la très réputée région des 4 000 îles du Sud du Laos !

Mais avant ça laissez moi vous raconter le périple pour y arriver...

Paksé Paksé !!

6h40, on nous secoue comme des pruniers car nous sommes arrivés à destination ! On fait nos sacs à la hâte et à peine descendus du bus que nos sacs sont déjà dans un tuktuk (20 000kip/ personne) à nous attendre pour aller à l’autre station de bus en direction des 4000 îles.

Seulement voilà dans la précipitation j’ai oublié mon iPod sous l’oreiller !! Je crie au chauffeur du tuktuk « bus bus », et le voilà en train de slalomer entre les voiture pour rattraper le bus qui est arrêté à un feu rouge oufff je saute du tuktuk et part récupérer mon iPod 🤣


Même scénario une fois arrivés à l’autre station de bus nos sacs atterrissent dans un minivan de luxe et nous payons 70 000 kip chacune sans même essayer de négocier tellement nous sommes endormies ^^

Juste le temps de filer dans un « Parisian café » pour engloutir un croissant et nous reprenons la route.

Mais pas dans le fameux minivan de luxe car entre temps nos sacs sont arrivés dans un bureau d’une sorte d’agence de voyage puis dans un autre bus 🚌 ah lala les joies du « bordel organisé ».

Trajet qui se passe en douceur mais je suis soulagée qu’on soit arrivées !

Nous arrivons sous une chaleur de plomb et la petite marche jusqu’à l’embarcadère du bateau est une épreuve ! Surtout qu’il est midi et qu’il n’y a pas un nuage à l’horizon.

Embarcadère pour les îles  

Nous payons 15 000 kip pour nous rendre sur l’île de Don Det, un court trajet en bateau sur le Mékong et nous y voilà ! On se sent déjà en vacances rien qu’en posant le pied sur l’île et le reste de la journée va confirmer ce sentiment puisque nous nous dégotons un petit bungalow vue sur la rivière et le coucher de soleil pour seulement 3€ la nuit ! C’est rustique soit mais ce n’est que pour dormir donc ça fera l’affaire ;) (MR Tai’s bungalow, la petite dame qui s’est occupée de nous été tout simplement adorable !)

Dernier effort à fournir, nous grimpons sur nos bicyclettes pour parcourir les quelques centaines de mètre qui nous sépare du Graal... la piscine de l’hôtel Little Éden !!! (Il faut débourser 3,5€ par personne pour profiter de cette immense piscine, un peu cher pour la région mais nous en avions tellement rêvé que tant pis ! ( nous apprendrons le lendemain que l’entrée a la piscine au sud de l’île coûte seulement 1€ ^^)

Farniente 

Retour dans notre très coquet bungalow vue de l’extérieur mais beaucoup plus rustique a l’intérieur mais bon pour 3€ la nuit on ne va pas se plaindre ! Petite douche (avec l’eau du Mékong évidemment) puis nous ressortons pour aller manger et nous retrouvons deux danois que nous avions déjà vu lors de notre boucle en moto ! Début d’une très bonne soirée partagé avec une autre française, une canadienne et une danoise. Nous avons clairement mis l’ambiance dans ce bar on y mettant de la musique à fond puis les quelques bières et le Lao lao (alcool de riz) aidant nous avons même improvisé une piste de danse dans le bar 😅

Nous avons beaucoup ri et dieu que ça fait du bien de danser !!! On se serait presque cru dans grey’s anatomy quand Meredith et ses amis qui danse n’importe comment si vous voyez ce que je veux dire ?! 😜

Il est seulement 22h quand nous quittons ce bar mais avec la nuit dernière que nous avons passé dans le bus, la fatigue se fait sentir et nous décidons d’abandonner cette joyeuse bande pour aller retrouver notre lit car une journée sportive nous attends le lendemain !

• • •

Deuxième jour qui commence par une bonne averse ! Pas de chance car le programme du jour c’est kayak sur le Mékong 😂

Nous prenons la petit déjeuner sur une terrasse en bord de rivière en priant de toutes nos forces que la pluie s’arrête enfin mais rien n’y fait, nous montons dans les kayaks et il pleut toujours mais bon comme on dit , mouillé pour mouillé ! Tout le groupe se donne à cœur joie de s’éclabousser et c’est dans la bonne humeur générale que nous débutons la matinée.

Notre guide Mr Whiskey est haut en couleur et n’hésite pas à nous improviser une petite danse « Gangnam style » debout sur le kayak !

Nous avons fait un premier arrêt pour aller voir des petites chutes d’eau qui ressemblaient plus à de grosses rapides, rien d’exceptionnel mais le petit trek de 30mn dans la jungle était pour le moins comique car très gadouilleux et les gamelles furent nombreuses !

Nous reprenons les kayaks pour nous diriger vers la frontière avec le Cambodge puis c’est l’heure de prendre un plus gros bateau où nous prendrons le repas tout en regardant attentivement les dauphins d’eau douce du Mékong ! Nous avons été particulièrement chanceuse de les voir puisqu’ils ne sont que 3 dans le coin.

Une autre petite ballade en kayak puis un peu de camion et nous arrivons enfin a la cascade la plus haute d’Asie du Sud Est !

Après quelques regards cela ne ressemble pas vraiment à une cascade mais plutôt à un bain de boue géant avec le mode jacuzzi activé !

Nous prenons le temps de faire quelques photos puis nous repartons en direction de l’endroit où nous avions pris le bateau en direction de l’île le premier jour.

Cette fois il nous faudra faire la traversée en kayak et j’avoue que cette dernière partie était particulièrement difficile (comparé au reste du trajet) car il n’y avait pas de courant descendant pour nous porter mais plutôt des dizaines de courant inverse qu’il a fallu franchir à la force des bras ! Faisant équipe avec un suédois du nom de Yarry et Blondie avec Mr Whiskey (histoire de ne pas être 2 nanas sur un kayak 🤣) , nous avons passé une très bonne journée ! Beaucoup de batailles d’eau et de fous rire !

Je ne peux que vous recommander de passer la journée avec Mr Whiskey ! A savoir que 3 compagnies organise la même sortie à tour de rôle, n’hésitez donc pas à demander ce cher MR ! Car en plus d’avoir beaucoup d’humour, il parle très bien anglais et nous a expliqué beaucoup de choses.

Petit selfie avec lui 

22 000 kip la journée avec location de tout le matériel, petit déjeuner avant le départ, barbecue sur un bateau le midi, eau potable durant la journée, transport et frais d’entrée aux spots visités.

Petite soirée tranquillou dans un joli restaurant en bord de rivière.

Et je dois avouer que la journée kayak s’est épuisant et je m’endors à l’heure des poules (21h) pour me réveiller le lendemain avec elles aux alentours de 6h ! Ahah

• • •

Troisième et dernier jour dans les îles 🌴

Nous quittons l’île de Don Det grâce à notre charmante hôte qui nous attrape un jeune homme à scooter et qui négocie notre transfert sur l’île de Don Khon à 40 000 kip/personne.

Nous avions repéré un hôtel avec piscine et des chambres à 15$ la nuit dans le Lonely planet mais une fois sur le place le monsieur nous annonce une chambre à 50$ soit disant que l’hôtel a subi des rénovations depuis la publication et que les prix ont donc augmentés !

Bref ce n’est pas grave j’ai repéré une jolie guesthouse juste avec de jolis bungalows fasse à la rivière pour 60 000 kip la nuit ! Avec eau chaude et wifi svp ;) et un sommier ! Que demande le peuple ;) (Sompaphit)

Nous nous installons tranquillement et profitons de notre vue rivière ;)

Un regain de motivation et aussi de curiosité nous pousse à louer des vélos pour aller découvrir un peu plus cette île. Voulant aller aux cascades de Li Phi, nous arrivons en fait à la plage de Bo Hu mais l’eau couleur boue ne nous donne toujours pas envie de nous baigner et nous profitons d’un petit resto sur la plage pour prendre notre déjeuner.


Nous remontons à cheval et cette fois ci a l’aide de Maps.me nous arrivons à bon port. Il faut en fait prendre le chemin sur la gauche qui indique « Samphamit waterfall » , continuer jusqu’au parking puis payer les droits d’entrée de 35 000 kip.

Le parc est vraiment très bien entretenu et la ballade vaut le coup !

Les chutes de Li Phi ressemble encore une fois à un jacuzzi géant plus qu’à une cascade mais c’est impressionnant à voir.


Nous poursuivons la ballade jusqu’à la plage mais encore une fois l’eau marron ne nous inspire pas confiance d’autant plus que l’on sait qu’on peut y trouver des sangsues ... bref nous préférons retourner en ville et profiter de la piscine de l’hôtel Senghaloune que nous avions aperçu sur le chemin :D 3€ l’entrée qui ne suffise pas à nous décourager car nous sommes en nage et nous dégoulinons de sueur après cette ballade à vélo !

A peine installées sur les transats, Blondie reconnaît une amie d’enfance de sa cousine (Clara pour ceux qui la connaissent ;) ) ! Elle aussi est en voyage avec une amie autour de l’Asie ! Quelles étaient les chances pour la rencontrer au bout du monde ?! Small small world ! 🌎

Après s’être bien prélassées dans la piscine nous filons sur le French bridge qui relie l’île de Don Det à celle de Don Khon et nous profitons du spectacle du coucher de soleil qui s’offre à nous (et tous les autres touristes présents sur le pont.)

Aujourd’hui nous partons pour le Cambodge 🇰🇭 !!

28

Et voilà c’est déjà l’heure du petit bilan de nos 2 semaines passées au Laos !

  • 14 jours très exactement sans même l’avoir planifié
  • 5 étapes (Luang Prabang, Vang Vieng, Vientiane, Thakek puis les 4000 îles)
  • 1 petit accident de scooter le lendemain de notre arrivée au Laos, en revenant des chutes de Kuang Si (nous n’en avons pas parlé sur le coup pour ne pas déclencher de panique générale). Sans gravité apparente sur le moment je m’en suis tirée avec quelques égratignures, de jolis bleus et un trou dans la main (qui s’est bien refermé grâce à mes bons soins d’infirmière 😛 ) et Blondie avait surtout un gros hématome à la main gauche qui ne s’est malheureusement pas encore tout à fait résorbé et c’est pourquoi nous avons changé nos plans et nous nous rendons directement à Phnom Penh pour qu’elle puisse aller vérifier ça dans un hôpital décent.
  • 3heures passées aux urgences de l’hôpital de Luang Prabang en attendant le radiologue qui était en train de dormir (il était 15h^^)
Urgences ! 
  • environ 50€ dépensés en frais d’hôpital, de pansements etc
  • 31$ de visa laotien valable 30 jours
  • 4 500 000 kip laotien dépensés par personne soit environ 460€
  • 30€ de frais de retrait (10€ à chaque fois) car le retrait maximal autorisé dans les ATM est de 1 500 000 kip, avec le recul je pense que nous aurions dû aller dans un bureau de change mais bon ce n’est pas toujours évident d’évaluer ses dépenses avant le début du séjour.
  • Une multitude de transports empruntés, bus de nuit, mini van, bus local, bateau, kayak, tuktuk, scooter, vélo etc
  • 500km à scooter lors de notre boucle à Thakek
  • des milliers de Sabaidee échangés avec les locaux


Nous retiendrons du Laos, la gentillesse des habitants (grosse pensée aux 3 hommes qui nous ont accompagnées à l’hôpital après notre chute à scooter), la beauté de ses paysages, le côté très jungle du pays, les grottes toutes plus impressionnantes les unes que les autres, les cascades avec de l’eau couleur vert jade...

29

Nous faisons notre entrée au Cambodge le 15 Novembre et avons choisi de nous rendre directement à la capitale pour que Blondie puisse aller dans un hôpital pour faire vérifier sa main.

Le programme du jour : 13h de bus youhou qui dit mieux ?!

Nous avons pu réserver notre voyage de Don Khon à Phnom Penh directement depuis la guesthouse où nous avons dormi et le bateau est venu nous chercher à 8h05 juste devant notre bungalow ! Si ce n’est pas du luxe ça ;)

En arrivant à la station de bus de Nadasang nous apprenons que le bus pour Phnom Penh ne part qu’à 10h -_-‘ heureusement il y a le wifi pour nous occuper !

Un peu dépitées nous voyons une antiquité roulante arriver et devinez quoi il n’y a pas la clim !! Ce bus est une vraie fournaise et tout le monde dégouline de sueur.

Nous ne sommes qu’à 15km de la frontière et notre accompagnateur nous explique que nous avons deux options pour passer la frontière :

  • nous remplissons les formulaires, nous lui remettons ceux ci avec une photo d’identité, 40$ et notre passeport. Et il s’occupe de tout pour nous, nous n’avons même pas à descendre du bus.
  • Soit vous décidez de descendre du bus avant la frontière avec toutes vos affaires et vous vous débrouillez. Il faut au final payer 2$ de tampons pour la sortie du Laos, 35$ de visa puis si vous avez de la chance vous passerez outre le contrôle de santé et économiserez 2$. Sans compter qu’il faut ensuite marcher environ 1km pour rejoindre le bus de l’autre côté, avec la chaleur, le sac sur le dos etc bref un pur bonheur !

En sachant que nous ne pourrions économiser que quelques $ nous avons clairement eu la flemme de descendre du bus 😀 et nous avons sagement attendu que le MR s’occupe de tout pour nous en sirotant un coca puis 1h plus tard distribution des passeports avec une nouvelle page remplie :-)

Visa du Cambodge 

Environ 50km après la frontière c’est le soulagement quand on nous annonce que nous allons changer de bus pour en prendre un avec climatisation !

Vers 15h30 c’est la pause repas et l’annonce fatidique.... nous arriverons à Phnom Penh vers 20h30-21h (au lieu de 18h30 initialement prévu). Voilà comment passer une excellente journée dans le bus à jouer à Candy Crush, lire sur sa Kobo, faire des hélicoptères en scoubidou, essayer de dormir etc

Le bus nous dépose dans le centre mais à environ 2km de notre auberge et nous prenons donc un tuktuk pour nous y rendre (ici 1km parcouru = 1$, du moins pour les courts trajets). Fraîchement arrivées à notre auberge, le panorama Mékong Hostel, une dernière épreuve nous attends ... gravir les 5 étages à pied ! Eh oui une belle vue sur le Mekong ça se mérite. Nous avons bénéficié d’une offre assez intéressante sur Booking et ne payons que 5$ chacune pour 2 nuits.

Le réceptionniste de l’auberge nous apprendra qu’ici tous les prix sont affichés en dollar américain malgré que la monnaie locale soit le riel ?! Je chercher encore l’explication mais dès que je l’ai je vous la donne.

Ce qui rend les choses un peu floues pour nous puisque lorsque l’on paye en dollar 💵 , la monnaie nous est rendue en dollar et en riel pour les sommes inferieures à 1$ (1$=4000 riels).

Nous trouvons le courage de ressortir pour aller manger une pizza à 5mn à pied chez Happy herb Pizza puis c’est enfin l’heure de s’allonger (le meilleur moment de la journée je vous assure !).

Vue de l’auberge 😉
• • •

Début d’une journée maussade et riche en émotions.

On se lève vers 8h puis on descend prendre un petit déjeuner dans l’un des nombreux cafés de la rue. Puis nous nous séparons, Blondie doit aller à l’hôpital pour refaire une radio de sa main et étant déjà venue au Cambodge il y a 10 ans, elle me recommande fortement d’aller visiter la prison S21 qui lui a laissé un souvenir indélébile.

Via l’hostel où nous dormons je prends un tuktuk avec un Suisse, Steven, afin de partager les frais.

Vers 9h15, nous partons avec notre chauffeur fou qui n’hésite pas à slalomer entre les voitures et scooter, rouler en sens inverse si cela va plus vite etc bref on est pas rassurés ! Environ 45mn plus tard nous arrivons au camp d’exécution de Choeung Ek. Aussi appelé champs de la Mort ou Killing fields en anglais.

Nous payons 6$ l’entrée avec audio guide disponible en français qui est vraiment très bien fait. On peut ainsi visiter à son rythme avec la possibilité de réécouter les commentaires à tous moments.


Un peu d’histoire pour commencer...

Le 17 Avril 1975, l’armée de Pol Pot est entrée dans Phnom Penh. Appelés plus communément les Khmers Rouge (khmer car c’est le principale groupe ethnique du Cambodge et le rouge pour la couleur communiste).

En moins de 48h ils ont fermés toutes les usines, écoles, hôpitaux et ils ont obligés la population à fuir dans les campagnes ou à travailler dans dans des fermes collectives (travail forcé).

Pol pot croyait à la corruption des villes par une classe de privilégiée, l’élite sociale, il rêvait d’une société dirigée par ceux qui travaillaient la terre. Il voulait faire table rase du passé et recommencer à l’an 0.

A l’origine un cimetière chinois les Killing fields ont été transformés en camp d’exécution en 1976.

Les détenus étaient tués mains attachés dans le dos et yeux bandés. Mais ils n’étaient pas tués avec des balles car cela coûtait trop cher, ils utilisaient des outils d’agriculture, des haches, marteau, etc pourvu que ce soit facile à utiliser et bon marché. Certaines victimes n’étaient pas tout à fait mortes une fois tombées dans la fosse alors ils utilisaient des produits chimique, le DDT (utilisé comme pesticide par les agriculteurs alentours) pour achever ces pauvres gens. Le DDT est aussi utilisé aussi pour masquer les odeurs de décomposition des corps.

L’une des folles devises de Duch (commandant du camp) et de l’idéologie Pol Pot était :

« Mieux vaut tuer un innocent qu’épargner un ennemi »


La visite audio guidée comprend notamment de poignants témoignages de survivants.

Comme par exemple l’histoire d’une femme violée et battue par 12 soldats khmers puis laissée pour morte, nue dans un champ, elle a survécu mais a été obligée de fuir la région pour que personne ne sache ce qu’elle avait subi.

Un moment particulièrement difficile de la visite est celui où l’on se retrouve face à un charnier d’où ont été exhumé environ 100 corps nus de femmes et d’enfants, la plupart des femmes ont été violés avant de mourir. Et les bébés étaient quand à eux battus à mort contre un arbre, tristement surnommé le « Killing tree ». Des bouts de cervelle, du sang et des os ont été retrouvés au pied de cet arbre lors de la découverte de ce camp. Mais pourquoi tuer les bébés ? Car il ne fallait laisser aucune personne de la famille avec une envie de vengeance. Et aussi pour répondre à la folle devise de Pol Pot disant :« Pour se débarrasser de la mauvaise herbe il faut aussi arracher la racine ».

D’autre part, des chants révolutionnaire khmers étaient diffusés en permanence pour couvrir les cris des victimes mais aussi pour faire penser aux habitant sautour que des réunions avaient lieu et non des exécutions.

Pol pot a été renversé en 1979, mais des dizaines d’autres camps comme celui ci ont été recensés dans tout le Cambodge. Plus de 3 millions de cambodgiens ont perdus la vie durant cette période.

Stupa du souvenir 

La visite se termine par le stupa consacrée à la mémoire des défunts où sont exposés pas moins de 8000 crânes, classés selon le sexe et l’âge. Celui ci a été érigé en 1988 et chaque 9 Mai une cérémonie commémorative a lieu à Choeung Ek.

Je ressors bouleversée de cette visite et je n’arrive toujours pas à croire que cela s’est passé il y a si peu de temps !!


Nous remontons dans le tuktuk puis nous arrivons en ville pour la visite du musée du genocide de Tuol Sleng.

Il faut débourser 8$ pour l’entrée avec audio guide ou 5$ sans mais je vous recommande vivement de le prendre sans quoi vous ne pourriez réellement vous rendre compte de l’horreur. A moins bien sûr d’avoir un guide ;)

Photos prises par les dirigeants du camp pour leur registre 

En 1975, les forces des sécurité de Pol Pot firent du lycée Tuol Svay Prey, la prison de haute sécurité 21 ou S-21. Ce site est rapidement devenu le plus grand centre de détention et de torture du pays. Quand l’armée vietnamienne libéra Phnom Penh au début de l’année 1979, elle ne trouva que sept survivants (ils devaient leur survie à leur talent de photographe ou de peintre et les khmers pensaient donc utile de les garder en vie). Quatorze autres prisonniers avaient été torturés à mort l’approche de la mort et les photos de ces dernières victimes sont affichés dans les salles où leurs corps ont été trouvés.

Non identifiables les corps ont été incinérés puis les cendres inhumées dans 14 pierres tombales blanche qui se trouve juste devant le bâtiment A (celui où se trouvaient les salles de torture).

La visite de ce lieu est très éprouvante car tout a été laissé en état. On peut même encore voir des traces de sang au sol. L’aspect banal du lieu le rend d’autant plus épouvantable !

A l’origine un lycée ce lieu est devenu un lieu de torture, d’horreur et de souffrance... mais le S21 était un lieu ultra secret.

Des fils barbelés tout autour de l’enceinte pour dissuader les curieux de s’y aventurer. Et dans le bâtiment A , les aérations du rez-de-chaussée des anciennes salles de classe ont été condamnées et des barreaux ajoutés aux fenêtres pour contenir les prisonniers et leurs cris. 10 chambres au total, où des centaines de personnes ont été torturés sur des matelas en fer.

Les personnes étaient interrogées puis torturées jusqu’à l’obtention de réponses satisfaisante. Puis ils étaient tués.

Des tortures sous forme de simulation de noyade étaient largement utilisées.

En outre, certains prisonniers étaient vidés de leur sang pour approvisionner une banque de sang en faveur des soldats khmers rouge.

Pour leur « formation », les infirmiers khmers disséquaient les corps de prisonniers encore vivant et s’entraînaient à faire des injections sur des oreillers. Ils étaient parfois appelé pour maintenir en vie les prisonniers un peu plus longtemps pour finir l’interrogatoire.

Inutile de préciser que je suis ressortie d’ici avec les larmes aux yeux.

Je retrouve Emily pour le déjeuner puis elle m’annonce la triste nouvelle... Elle a bel et bien une fracture de la main et doit retourner en France pour se faire opérer :-(

La fracture datant déjà de 15jours, elle doit rentrer au plus vite et nous réservons son vol de retour pour le lendemain dans la foulée.

Le marché central 

Une fois les désagréables formalités accomplies nous décidons d’aller faire un tour au marché central pour nous changer les idées.

Nous étouffons de chaleur dans le marché et l’heure du coucher de soleil approchant nous nous rendons au skybar, Éclipse qui se situe sur le toit de la Phnom Penh tower (24 étages) ! Nous bénéficions d’une vue à 360 degrés sur la ville, seul un bâtiment a décidé de se mettre pile devant le soleil ! Ahah pas de chance mais cela ne nous empêche pas de déguster nos cocktails en admirant la vue.🍸

Un dernier petit tour de tuktuk pour rejoindre Bassac lane (nous avons appliqué la règle du 1km=1$ et ça marche ! Même si on nous propose évidemment plus on ne lâche pas l’affaire ;) ). Pour notre dernier dîner ensemble nous faisons honneur au pays de cœur de Blondie et nous allons manger japonais ! Nous rentrons à pied pour découvrir la vie nocturne de la ville et nous ne sommes pas déçues car nous tombons sur un genre de flash mob/ cours de danse qui nous aura beaucoup fait rire.

Ballade nocturne
• • •
Palais Royal de Phnom Penh 

Le lendemain matin, jour de son départ, Emily décide de s’offrir un dernier massage en Asie pendant que je visite le Palais Royal et le musée national qui renferme une grande collection d’art khmer.

Puis nous nous retrouvons pour le déjeuner chez Friends, super restaurant qui propose des plats originaux à prix raisonnables (entre 5 et 8$). J’y ai d’ailleurs mangé la meilleure salade de ma vie (rien que ça oui !!). Roquette, citrouille rôtie, tomates cerise, fines tranches de poires avec du bleu assaisonnés avec du vinaigre de cidre ! Une véritable tuerie 😍

Friends salads 

Puis c’est l’heure de monter dans le tuktuk, celui ci me déposera d’abord à la station de bus puis emmènera Blondie à l’aéroport ...

Notre dernier voyage en tuktuk 😦- 

Me voici donc en voyageuse solo et c’est le cœur lourd que je monte dans le minivan en direction de Siem Reap (11$ avec la compagnie Larryta).

3 enfants en bas âge vont m’offrir un joli concerto de cris et de pleurs durant le trajet mais j’ai aussi fait la connaissance d’un français installé au Cambodge depuis 4 ans, il a ouvert un restaurant pour le moins original à Siem Reap... je vous en reparlerez plus tard ;)


Sur la route vers Angkor  
30

Temps fort de ce voyage, l’ensemble religieux le plus vaste du monde ! Véritable source d’inspiration et de fierté nationale, les temples d’Angkor accueillent de nombreux pèlerins mais surtout des visiteurs !

La construction des temples s’étale sur une période de plus de 600 ans (entre l’an 802 et 1432). Véritable empire Khmer, cette cité abitait plus d’un million dhabitants à son apogée.

Je vous poste une petite photo avec les 10 plus grands rois d’Angkor, tirée du Lonely Planet.

Voilà pour le petit côté historique, parlons maintenant du côté pratique 😉 afin de visiter les temples d’Angkor il convient de loger à Siem Reap.

Comme annoncé dans l’article précédent, j’ai pris un minivan de Phnom Penh à Siem Reap et je suis arrivée à destination environ 5h plus tard.

Pour me remonter le moral suite au départ de Blondie, j’ai décidé de réserver dans une auberge avec piscine sur le toit ! L’auberge Onederz (environ 7€ la nuit en dortoir féminin de 6lits), située à 2 pas du marché de nuit et à 5mn de la célèbre Pub Street et selon moi le parfait point de chute ! De plus il est possible d’organiser tout son séjour via l’hostel et ce à bon prix !

Une fois arrivée à la station de bus, j'ai partagé un tuktuk avec Davy (Le français rencontré dans le minivan) car coïncidence étrange, son restaurant se situe dans la même rue que mon auberge ! Le destin y est sans doute pour quelque chose 😉 J’ai le droit à une visite guidée de la ville en tuktuk puis il me dépose à mon auberge, je lui promets de passer à son restaurant dans les jours suivants mais là tout ce dont je rêve c’est de me jeter dans la piscine... et devinez quoi j’ai pu profiter de la piscine pour moi toute seule 😍

De retour dans la chambre je fais la connaissance de Vanessa, une anglaise qui me propose de sortir dîner avec elle. J’accepte évidemment et nous nous rendons au Pot & Pan, une très bonne adresse ! Puis nous retrouvons 3 amis à elle et nous voilà partis pour un jeu de cartes ♦️♥️ C’est une soirée agréable mais je rentre me coucher de bonne heure car demain j’attaque la visite des temples d’Angkor !

• • •

Afin de commencer en douceur et dans une optique de « garder le meilleur pour la fin ». J’ai décidé de me ménager et j’ai opté pour un tour « coucher de soleil », départ prévu à 12h30 de l’auberge. J’ai donc eu tout le temps de retourner nager (encore une fois seule 😛) puis je suis allée en ville pour un bon brunch ! Puis sur le retour je m’offre une tenue adaptée a la visite des temples car mes affaires sont sales (fausse excuse ?! Même pas!) , une jupe longue portefeuille et un tee shirt à manche courtes (genoux et épaules doivent être couvertes pour les femmes, et non par des écharpes ou paréos, certains temples se montrent tatillon sur ce point et peuvent vous refuser l’accès si vous ne respectez pas ces conditions.)

Temple bar

Je partage un tuktuk avec un couple de danois, notre premier arrêt très excitant... aux caisses centrales pour l’achat du ticket (environ 3km en dehors de Siem Reap, sur la route des temples). 3 choix s’offre à vous :

  • 1 day pass pour 37$
  • 3 day pass pour 62$ utilisable sur une période de 10 jours
  • 7 day pass pour 72$ utilisable sur une période d’un mois

N’étant pas pressée et voulant profiter pleinement des lieux j’ai opté pour un pass 3 jours.

Nous arrivons au premier temple, notre chauffeur nous indique où le trouver à la sortie puis nous donne une heure approximative. (Il ne tient qu’à vous de prendre plus de temps dans un temple quitte à en zapper un autre ou au contraire à se presser un peu pour en voir plus, les chauffeurs sont vraiment sympas sur ce point et s’adapte à toutes situations !)

Le premier temple que l’on visite est le Preah Khan. « L’un des plus grands ensemble d’Angkor » selon le Lonely Planet et je vous le confirme ! Ces couloirs semblent s’étirer à l’infini et j’ai passé une heure à parcourir ce lieu en perdant toutes notions de temps et d’espace ! Heuremsent que j’ai fini par croiser mes compères danois pour qu’on déniche enfin la sortie ensemble ! Le temple est tellement étendu que j’en ai même loupé l’édifice à colonnes à 2 niveaux 😀

Un petit tour de tuktuk plus tard (on savoure l’air frais car il fait une chaleur étouffante) nous arrivons au Preah Neak Poan. Petit temple bouddhique dont l’intérêt principal est une petite tour dressée au milieu d’un plan d’eau. Le long pont en bois pour y parvenir qui traverse un lac avec quelques arbres morts peut être sujet à de sympathiques photos 😉

Un petit détour à Ta Som pour admirer l’énorme arbre qui a envahit l’une des portes.

Ayant été plutôt rapide jusqu’à présent nous avons le temps de nous rendre au Mébon oriental, ce temple-montagne est surmonté de 5 tours et de superbes éléphants en pierre gardent chaque angle en contrebas.

Nous achevons cette journée avec le Pré Rup car c’est d’ici que nous observerons le coucher de soleil ! Je vous conseille d’arriver assez tôt si vous ne voulez pas vous retrouver derrière une foule de touristes....


Du même type que le précédent, il est de forme pyramidale et contient 5 tours en forme de lotus sur les derniers niveaux.

Étant arrivés de bonne heure j’ai la chance d’être assise face au vide mais de nombreux arbres cachent la vue et je ne vois pas l’ombre d’un temple ni d’une rizière 😀 un peu déçue, c’est en repartant que je ferais de belles photos de nuages rose au bord d’une réserve d’eau !

Retour vers 18h, une bonne douche s’impose après avoir beaucoup transpiré puis je me rends au Bugs café (l’un des chefs étant Davy que j’ai rencontré dans le minivan). Nous discutons autour d’une bière puis je me laisse tenter par les Bug Mac accompagnés de frites de patate douce ! Ça passe sans problèmes car honnêtement je ne me rends pas compte que je suis en train de manger des insectes puisqu’ils sont mixés !

Puis nous rejoignent 2 amis à lui, des expatriés aussi avec qui l’on rigole bien et à nouveau 4 belges qui se joignent à nous mais je suis raisonnable ( enfin presque car ils m’ont quand même fait boire 3 mojito) ! Je rentre me coucher car demain je me lève aux aurores !

• • •

Deuxième jour de visite à Siem Reap, le réveil sonne et je suis un réel zombie ! Cet état ne me quittera pas jusqu’à retrouver mon lit à 13h 🤣

Via l’auberge jai opté pour un « Sunrise tour » pour 12$ avec guide (6$sans), départ prévu à 4h30 du matin mais présence requise à la réception à 4h... euh pour quoi faire ?! Bref nous ne décollons pas avantage 4h45... merci les retardataires !

Nous attaquons avec l’incontournable lever de soleil à Angkor Wat mais avec ma chance légendaire et bien se sera plutôt un bel orage, de la pluie et des gros nuages 😀 Le principal c’est d’avoir participé non ?! Bon sans déconner c’était quand même vraiment pas mal mais la foule présente enlève un peu de magie au lieu :/

Notre guide nous entraîne ensuite à l’intérieur du temple qui est vraiment immense, ce n’est pas qu’une impression !

L’accès au plus haut point se fait au compte goutte pour ne pas surcharger l’édifice et pour les femmes épaules et genoux doivent être couverts pas des vêtements (écharpes et paréo non admis).

Nous poursuivons en beauté avec Le temples Bayon, situé dans l’enceinte de Angkor Thom qui réunit plusieurs temples et autres lieux (terrasses des éléphants, porte...). Ce temple est célèbre car il ne compte pas moins de 216 visages gravés.

Puis le fameux Ta Prohm mondialement connu pour ses décors grâce au film Tomb Raider !

J’ai beaucoup apprécié ce temple car son état naturel et tous ces arbres qui se sont invités rendent le lieu surréaliste mais encore une fois... la foule est compacte et prendre des photos est mission impossible !

Et un petit dernier sur le chemin du retour pour épuiser nos dernières forces, le Banteay Krei.

De retour à l’auberge, j’ai sombré durant au moins 3h mais j’en avais grand besoin car visiter Angkor c’est du sport ! Et puis la journée n’était pas finie car ce soir je me rends à un spectacle de danse traditionnelle. Pour 12$ au restaurant Koulen, avec un buffet à volonté où il y a vraiment beaucoup de choix ! Seules les boissons ne sont pas comprises.

Je partage la table avec deux russes et un groupe d’une douzaine de chinois, le repas promets d’être épique !

Durant le repas nous avons un petit orchestre traditionnel qui joue, très agréable mais le brouhaha ambiant gâche un peu le tout. La salle est immense et nous devons être au moins 500 😅

Les costumes des danseurs étaient cependant très joli et le spectacle agréable à regarder.

Étant en plein forme après ma sieste, je pars explorer un peu cette ville de fêtards donc j’ai beaucoup entendu parler et je ne suis pas déçue du voyage car ici en terme de volumes sonores il n’y a pas de limites ! Plus c’est fort plus on aime 😉

• • •

Suite et fin dans le prochain article car je ne pouvais tout vous raconter en un seul 😉

31

Troisième et dernier jour à arpenter les temples d’Angkor et j’avais déjà ma petite idée en tête... je voulais m’éloigner un peu du centre pour partir vers le Nord, seul problème trouver quelqu’un avec qui je puisse partager le tuktuk car sinon c’est la ruine ! A peine avais-je demandé à la réception qu’il m’avait trouvé un compagnon de route pour la journée, James, un canadien de 31 ans venait justement de leur faire part de cette même envie ! Nous voici donc embarqué à 9h dans notre tuktuk avec notre jeune chauffeur Makara dont l’anglais est fort acceptable.

Marche à travers la jungle 

Après avoir été acheté le ticket d’entrée aux temples de James (1er jour ici), nous nous rendons à Kbal Spean pour admirer la rivière aux milles Lingams. Comptez environ 1h pour vous y rendre en tuktuk. Il faut ensuite attaquer une petite randonné de 1,5km pour pouvoir admirer les gravures a même les roches de la rivière. Le chemin est assez facile mais beaucoup de roches et de racines d’arbre donc le port de basket est plus que conseillé !

Nous reprenons le tuktuk pour nous rendre à Banteay Srey et miracle le parking est presque vide ! L’heure du déjeuner et donc le timing parfait pour éviter la cohue et les bus de touriste qui arrivent tous vers 9-10h.


Nous profitions du temple avec une dizaine de personnes. Et c’est un véritable joyau ! Son nom signifie la cité des femmes. La pierre est d’une couleur différente de celle utilisée dans les autres temples et les gravures sont très raffinées.

Les magnifiques gravures de Banteay Srei

Puis c’est enfin l’heure de manger et nous repartons pour la cité d’Angkor où nous commençons par le Banteay Samré. Temple en très bon état grâce à de nombreux travaux de rénovation mais son isolement en a fait la cible de pillages durant les dernières décennies.

Et à mon plus grand bonheur nous avons encore un peu de marge avant le coucher du soleil et je décide de faire les yeux doux au chauffeur pour aller revoir mon temple chouchou, le Ta Phrom ! Et comme par magie il est quasiment vide et je peux enfin faire toutes les photos clichés donc je rêvais 😍


Petite pensée pour le pauvre James qui a dû jouer les photographes !

La plupart des photos ont été prises avec mon appareil et comme je n’ai pas encore trouvé (j’ai arrêter de chercher en fait^^) comment les transférer sur mon téléphone et bien je n’ai que celle de mon IPhone à vous montrer mais c’est déjà pas mal 😉

Environ 20 minutes avant le coucher du soleil on se dirige vers le Sra Rang, vaste plan d’eau où autrefois ce dressait un temple. Lieu parfait et très tranquille pour les lever et coucher de soleil.

Seulement voilà.... fidèle à sa tendance des derniers jours le soleil avait décidé de se cacher derrière beaucoup de nuages !

Et vient maintenant l’heure de la petite anecdote du jour, l’un de mes plus beaux souvenirs de ce voyage jusqu’à présent...

Ma petite victoire du jour : (j’ai essayé de résumer mais bon 😗)

On m’en avait beaucoup parlé et j’avais beau m’être préparée psychologiquement à tous ces enfants qui essayent de vendre des souvenirs en vous tenant la main et en vous suppliant de leur donner 1$ pour aller à l’école lorsque cela m’est arrivé la première fois à Phnom Penh je n’ai pas su résister et j’ai acheté 5 bracelets à un enfant... il avait tellement une bonne bouille impossible de résister 😞 seulement voilà cela ne va rien changer et cet enfant continuera à mendier.

Aujourd’hui alors que nous étions au bord d’un lac proche des temples d’Angkor pour admirer le coucher de soleil (ou plutôt tous ces jolis nuages 😝) une horde d’une dizaine d’enfants nous a accostés pour nous vendre magnets, cartes postales, flûtes etc ... bref cette fois-ci j’étais bien décidée à ne pas céder !

Alors qu’un petit insistait énormément pour que je lui achète quelque chose je me suis accroupie devant lui et je lui ai dis : « je ne vais rien t’acheter car je n’ai besoin de rien en revanche je veux bien jouer avec toi, est-ce que ça t’intéresse ? »

D’abord un peu surpris, il me regarde avec un air hébété pendant que je lui explique les règles (les autres enfants n’étant pas très loin, ils écoutent d’une oreille attentive) puis 5 minutes plus tard nous voilà tous en train de jouer à 123 soleil ! Nous sommes maintenant une quinzaine, adultes, enfants, locaux, voyageurs à tous rire joyeusement ! Mais comme il ne fait pas moins de 30 degrés et courir donne chaud, les enfants finissent par se jeter à l’eau et 3 américains avec qui l’on a partagé ce moment en profite pour se baigner aussi.

Petit aparté .... l’un d’eux me demande de prendre une photo , j’accepte et devinez quoi ! Au moment où je prends son appareil reflex dans les mains, mon téléphone portable fait une dégringolade dans le lac 🤣 la deuxième en 3 semaines mais miracle il fonctionne toujours (depuis quand l’iPhone est étanche ?!)

Bref tout ça pour dire que pendant 30 minutes ces enfants ont été de vrais enfants et ils ont oublié leur vente et je ne pouvais rêver d’un plus joli moment de partage ♥️

Pour terminer mon séjour à Siem Reap en beauté direction le Phare Cambodian Circus (sur les conseils de Davy) ! Un très bon moment de rigolade et les artistes sont vraiment talentueux, billet en vente sur internet à partir de 18$, réservation obligatoire car en haute saison ils affichent complet tous les soirs !

Circus show 
32

Les rencontres faites à Siem Reap ont quelque peu influencé la suite de mon voyage et me voici donc dans un bus en direction de Battambang !

Départ à 8h de l’auberge, j’arrive à destination vers 11h30 et à mon plus grand amusement, un chauffeur de tuktuk brandit un panneau avec mon prénom 🤣

Tout ça grâce à mes contacts déjà sur place, et l’hôtel proposant un service gratuit de pick up à la station de bus.

Ce chauffeur se revele être une vraie perle pour découvrir la région grâce à ces talents de guide et de tour organisé dans la campagne alentour tout en évitant les spots où tous les touristes vont !

Après un rapide déjeuner à l’auberge, j’embarque avec Sebastian et Simon dans le tuktuk et nous partons vers le Nord de la ville pour le côté culturel de l’après midi.

Premier arrêt dans les rizières verdoyantes, puis petite pause photo devant un bouddha géant.

Nous arrivons ensuite dans un village où Huot semble avoir ses habitudes et il nous invite à entrer dans la maison d’un homme qui fabrique de l’alcool de riz de façon traditionnelle et bio (aucun produit chimique utilisé c’est lui qui la dit !).


Puis on découvre comment les chips de bananes traditionnelles sont faites (rien de plus simple ! Il suffit d’enduire une plaque d’huile, couper en fines lamelles puis laisser sécher en plein soleil pendant pas mal d’heures !).

Pour le goûter se sera spring rolls ! Avec bien entendu la démonstration de la fabrique des feuilles de riz.

Il est l’heure de reprendre la route pour le sud de la ville et quelques grottes fameuses pour différentes raisons.

La première surnommée « Killing cave » car utilisée pendant le régime de Pol Pot pour tout simplement jeter les gens du haut d’une falaise...

Un peu plus loin sur la colline il y a quelques temples, de jolis points de vue et des singes ! 🐒

Un petit tour de tuktuk plus tard, nous arrivons au « secret spot » pour admirer l’exode d’environ 20 millions de chauve souris ! C’était complètement dingue de voir ces petites bêtes sortirent de la grotte dans un flot continu durant plus d’une heure 😀

Avec en prime la petite bière à 0,5$ et le coucher de soleil !

Mais où est Batman ?! 

Après une journée à avaler la poussière on se sent poisseux et à peine rentrés à l’auberge nous nous jetons dans la piscine !

Nous avons utilisés nos dernières forces pour nous rendre en ville afin de boire une bière tous ensemble car demain je pars à Phnom Penh avec quelques uns du groupe mais les autres nous rejoindrons plus tard dans les îles !

33
Wat Phnom

Et oui au Cambodge on ne croule pas sous les autoroutes et pour rejoindre le Sud et les îles il faut passer par la capitale ! Après un long trajet chaotique dans un bus local nous arrivons après la tombée de la nuit (17h30 grosso modo ici) et nous posons enfin nos valises au Eighty 8 backpackers !

Bibliothèque 

La journée du lendemain sera consacrée à la visite des killing fields et de la prison pour mes amis mais étant donné que j’y suis déjà allée j’ai opté pour une balade matinale en ville puis détente au bord de la piscine dans l’après midi et nous avons terminé cette journée par une petite croisière au coucher de soleil sur le Mékong 😉

Croisière sur le Mékong  

Une petite journée comme je les aime avant le départ pour Sihanoukville prévu le lendemain à 7h où nous ne restons pas car nous avons décidé de nous rendre directement sur l’île de Koh Rong ! À moi les plages de sable fin 😍

34

Tous les voyageurs m’en parle depuis que je suis au Cambodge alors impossible de faire l’impasse sur ces îles paradisiaques, encore épargnées du tourisme de masse et essentiellement fréquentées par les backpackers en quête de détente et de fête !

Avec notre auberge de Phnom Penh nous avons réservé un pack (32$) contenant le tuktuk jusqu’à la station de bus, le bus allant à destination de Sihanoukville puis le ferry aller-retour jusqu’aux îles Koh Rong et sa jumelle Koh Rong Samloem. Départ vers 8h du matin de la capitale nous arrivons sur la côte vers 13h et nous embarquons dans le bateau à 14h30 ! Après un premier arrêt sur la plage du nord de l’île, on nous dépose au village de Koh Tui, le principal de l’île.

« L’effet vacances » se fait immédiatement ressentir et respirer l’air frais et pur de la mer ça n’a pas de prix !! Surtout pour une normande comme moi qui a grandi au bord de l’eau 😊

Quelques photos prises sur le chemin 

Environ 10 minutes de marche nous sépare de notre bungalow qui se situe en haut d’une petite colline et qui offre une vue imprenable sur la baie !

Vue du bungalow 

Petite soirée tranquille au bord de la plage qui est quand même bien animée et ce soir c’est le célèbre Pub Crawl mais se sera sans nous 😉

• • •

Tenue d’attaque enfilée (ce sont surtout les baskets qui comptent) car ce matin après avoir pris un petit déjeuner (avec vue sur mer évidemment) on décide de se rendre sur la place de Long Beach à travers le sentier qui traverse l’île ! Et attention car ici c’est la jungle 🌴 mission quasi impossible en tongs car la dernière partie est raide et cela ressemble même plus à de l’escalade qu’à de la marche 😉 mais l’effort est largement récompensé par la petite merveille qui nous attends !

La plage de Long Beach est une étendue de sable blanc hyper fin et encore peu fréquentée car les bungalows, hôtels et restaurants ne sont encore qu’au stade de la construction ! Ouf nous profitons d’une plage quasiment déserte dans la matinée puis quelques aventuriers arrivent vers 13h mais nous ne sommes pas plus d’une vingtaine sur une plage d’au moins 4km.

Le seul hic c’est que la plage est tellement déserte qu’il n’y a pas un seul endroit où trouver de la nourriture hormis une madame qui a une énorme glacière avec de l’eau, des sodas et des barres chocolatées 😀 tant pis on va s’en contenter mais cela peut être judicieux de prévoir un pique nique pour passer la journée tranquillement. Sachez qu’il est aussi possible de prendre un taxi bateau pour le retour au village, moyennant la somme de 5$ par personne, départ à 15h et 18h.

On préfère économiser cet argent et s’offrir cocktail/bières à notre retour sur la plage principale 😉 le retour est assez facile hormis la partie escalade du début !

Chemin du retour  

On s’installe à une table directement sur le sable et vient enfin l’heure de la piña colada puis du repas car depuis le petit déjeuner je n’ai mangé qu’une barre de céréales 😀

• • •

Deuxième journée tout aussi intense que la première enfin même un peu moins car nous avons décidé de nous rendre à la plage de 4K Beach, accessible depuis un sentier très facile le long de la côte. C’est une très jolie plage mais bien plus fréquentée que celle d’hier et les bars ne manquent pas ici !

Nous passons une bonne partie de l’après midi à lire, dormir, se prélasser dans l’eau... bref pas grand chose mais ça fait tellement du bien de ne rien faire ! De ne pas penser aux prochaines heures que l’on va passer dans les transports, à penser à la prochaine réservation d’auberge pour la nuit suivante etc

Le côté plus touristique de la plage 4k 

Petit abus du dîner j’avais une énorme envie de burger, je l’ai assouvie mais vite regrettée car un vilain mal de ventre ne m’a pas lâchée jusqu’à ce que je m’allonge enfin dans mon lit vers 21h.... louper pour la soirée de débauche à danser jusqu’au bout de la nuit 😀

• • •

Je me réveille un peu barbouillée ce matin mais rien a voir comparé à la veille ! Ouf mon estomac de compet a pris le dessus et j’arrive quand même à me traîner jusqu’à la plage située en face du restaurant des Tree house bungalow où le bain de soleil avec matelas devient mon meilleur ami 😉

Pour être tout à fait honnête je commence à m’ennuyer un peu et la météo défavorable (fort vent et grosse houle), empêche toutes sorties en mer j’ai donc dû tirer un trait sur la plongée, le snorkeling et le tour de l’île en bateau !

Mes journées se résume donc à de la lecture, essayer toutes sortes de fruit Shake, jouer à « qui suis-je? » avec Sebastian et me baigner dès lors que je suis trop recouverte de sable pour pouvoir remettre de la crème 😝 Ne rien faire c’est bien pendant 3 jours mais l’hyperactive que je suis commence à tourner en rond !

Je me suis renseignée ce matin pour me rendre demain sur l’île voisine juste le temps d’une journée/nuit, Koh Rong Samloem, mais il semblerait que tous les bateaux aient été annulés depuis hier (vagues de dingue !) je vais donc peut être devoir me résoudre à retourner sur le continent et continuer mon chemin jusqu’à Kampot.... histoire à suivre !

35
35
Phumĭ Kaôh Rŭng Sâmlœ̆m Krau

Koh Rong Samloem, la douce...

Tout le monde m’avait dit du bien de cette petite île beaucoup plus calme que sa jumelle, Koh Rong, située à seulement 10km à vol d’oiseau et en effet à peine arrivée sur l’île je vois la différence.

A peu de choses près j’étais débarquée sur une île complètement déserte pour jouer Koh Lanta !

Ici pas d’agitation autour des quais, pas d’enfants qui jouent avec les cordages et d’ailleurs pas de bateaux du tout !

Nous débarquons tant bien que mal sur un ponton désert et non sans avoir failli tomber à l’eau. Enfin cela n’aurait pas eu trop d’importance pour moi car avec cette mer houleuse, je suis déjà complètement trempée 😀 Mais bon j’ai été sage et je n’ai pas rendu mon petit déjeuner ... car comme vous pouvez le voir sur les photos, le petit tour de bateau a été vécu difficilement pour certains.

Lendemain de soirées 🤪 

Une longue marche le long de la plage m’attend jusqu’à rejoindre Beach Park Hostel où j’ai réservé pour la nuit (10$ en dortoir de 8 personnes).

Vers 16h, confiante et déterminée je décide de me rendre de l’autre côté de l’île sur la fameuse « sunset beach » pour y voir THE coucher de soleil !!

Petit chemin à travers la jungle qui prend environ 25mn, très bien balisé et indiqué. Il y a même des cordes pour se tenir aux endroits les plus délicats mais rien à voir avec le chemin pris sur Koh Rong ! Ici de simples sandales avec lanières suffisent 😉

Way through the jungle 

Au bout du chemin, un petit bar avec un gérant très sympa qui me parle durant une dizaine de minutes et qui m’offre même à boire ! (Il a du remarquer toutes ces gouttes de sueur sur mon visage 😀)

Arrivée à Sunset Beach 

Je continue mon chemin jusqu’à la plage puis je découvre un joli soleil qui sera bientôt caché derrière de gros nuages tout gris ! C’est râpé pour le coucher de soleil de mes rêves mais c’est une jolie plage et j’en profite pour me baigner 😉

J’attaque le chemin du retour avant la tombée de la nuit puis je m’offre un délicieux curry de légumes 😍

Une dernière petite ballade le long de la plage de Saracen Bay puis c’est l’heure de dormir !

• • •

Après une bonne nuit de 10h (avec le bruit des vagues pour berceuse ❤️), je me sens d’attaque pour une dernière petite rando sur l’île et sachant que je prends le bateau à 11h45 pour retourner a Sihanoukville, je ne vais pas m’aventurer loin et je pars donc pour « Lazy beach », littéralement la plage des paresseux en français ! Le nom est bien choisi puisque le chemin pour s’y rendre est plat ! Pas de grimpettes sur les roches ou de marches entre les racines d’arbres 😉

J’ai la plage pour moi toute seule et c’est un pur bonheur !! Je savoure ce petit moment de serenitude et de calme avant de retourner de l’autre côté de l’île pour faire mes bagages afin de retourner à Sihanoukville !

Sauf que comme d’habitude rien ne fut aussi simple que prévu 😀

En bonne fille disciplinée, j’avais été réserver ma place dans le bateau de 11h45, la veille au ponton le plus proche de mon auberge et là je me suis dit « youpi je n’aurais pas à traverser toute la plage demain ! ».

Fausse joie car en arrivant au fameux ponton ce matin, un gentil homme m’indique que je dois me rendre au freedom pier, autrement dit le tout premier de la plage et donc le plus éloigné de moi a ce moment précis.

Évidemment pas de tuktuk sur la plage ! Première fois qu’ils me manquent vraiment !! Tant pis je prends mon courage à 2 mains et mes chaussures puis en route 😉

Au bout de cette interminable plage j’arrive enfin à mon quai mais je ne suis pas au bout de mes peines car le bateau arrive bien à l’heure mais il peine à décharger les passagers et une fois ceci fait le commandant de bord nous indique que l’on ne pourra pas repartir tout de suite car la mer est trop forte. Poisse attitude bonjour !

C’est le début d’une longue attente en plein soleil car évidemment il est 12h et il n’y a pas d’ombre sur le ponton^^

Heureusement je fais la rencontre de Mélanie, avec qui l’on discute bien et on dédramatise la situation ! 2h plus tard nous embarquons enfin mais le bonheur est de courte durée car il y a vraiment une forte houle et les vagues sont énormes ! Niveau sensation forte c’est mieux que Space Mountain 🤣

Heureusement nous arrivons tous sains et saufs à quai vers 14h30, j’ai évidement loupé mon bus de 13h30 pour Kampot mais il y en a un autre dans une heure oufff

Avec Mélanie nous nous partageons une bonne pizza et un bon coca, histoire de remettre nos estomacs d’attaque pour 2h de mini van.

Bref nous arrivons à 18h et j’ai parcouru moins de 150km à vol d’oiseau, la joie des transports en commun du Cambodge. « Comme dirait Melanie, ici on ne compte pas en distance mais en temps » 😀

J’ai réservé 2 nuits au Magic Sponge où je dors dans un penthouse ! (5€ la nuit)

Alors en gros je suis au dernier étage d’une immense villa sur un genre de terrasse, fermée par 2 murs, sans fenêtres, ni portes ! C’est pour le moins original mais après plusieurs jours dans les îles, je savoure la douche chaude et le confort d’une maison « en dur ».

Oui oui il y a bien une nana en string à l’autre bout de la pièce 😅

Allez sur ce je vais au dodo et demain je pars à la découverte des alentours de Kampot 😉

36

Première journée de visite et après de longues hésitations, je me suis laissée tenter par un petit tour organisé dans le parc national de Bokor ! L’option location de scooter et visiter soi-même est tout à fait envisageable mais pour des raisons évidentes j’ai préféré le minivan et puis soyons honnêtes parfois ça fait du bien de se laisser vivre et de simplement suivre le mouvement 😉

Pour 12$ j’ai passé une grosse matinée (jusqu'à 14h au parc national) puis petit temps libre de 2h en ville avant d’aller faire une petite croisière pour le coucher de soleil sur le Naga boat et nous avons même été voir les fameuses petites lucioles !

Pick up vers 8h30 à l’auberge, le temps de récupérer tout le monde nous partons en direction du parc vers 9h15 puis nous commençons l’ascension (en voiture of course !). La route jusqu’au sommet fait 32km si j’ai bien tout suivi 😉

Nous faisons un premier arrêt pour un joli panorama sur la baie et la ville de Kampot en contrebas.

S’en suit la découverte de l’ancienne maison de vacances du roi en personne ! Je dois avouer que la vue n’est pas deguelasse 😜

J’ai adoré ces jolis graffitis ! On continue avec un gros Buddha parce que ca faisait longtemps quand même 😉

Autre arrêt près d’une falaise où se font face un nouveau temple et l’ancien.

Sans oublier le joli panorama !

L’ancienne église catholique fait aussi l’objet d’une pause photo.

Old church  

L’ancien grand hôtel construit par les francais occupe quant à lui la meilleure place puisqu’il fait face à l’île vietnamienne de Phu Quoc. A savoir qu’il est aujourd’hui en rénovation et qu’il devrait rouvrir ses portes dans les prochaines années.

Bokor hotel 

C’est l’heure d’avaler une portion de riz avec légumes histoire de ne pas flancher et de reprendre quelques forces avant de se rendre à la cascade Popokvil.

Très jolie mais ça manque un peu d’eau ! Très impressionnante en période des pluies apparement 😉

C’était notre dernier arrêt dans le parc national et nous allons maintenant retourner à Kampot pour un « quartier libre » de 2h avant d’embarquer pour la croisière sur la rivière à 17h.

Et c’est à ce moment précis que la magie de Kampot agi sur moi et que je tombe sous le charme de ses rues si calmes, de ses habitants si souriant, de ses enfants qui veulent faire « high five », de ses petits cafés tenus par des européens où l’on mange si bien... bref je suis tombée amoureuse !

Kampot, mon coup de cœur  

C’est l’heure du goûter ! Oui oui on oublie pas les bonnes habitudes 😉

J’atterris au « Simple things » et je me régale, cet endroit a aussi l’avantage de proposer des cours de yoga matin et soir pour 5$, je n’ai malheureusement pas eu le temps d’y participer car planning déjà chargé mais se sera pour une prochaine 😉

Le simple things  

L’heure approche et je me dirige vers le bord de la rivière où je retrouve Mélanie, une normande en vacances au Cambodge durant 15 jours que j’ai rencontré durant le terrible trajet en bateau qui nous a ramené de l’île... l’aventure ça tisse des liens 😉