Carnet de voyage

La Loire à vélo !

17 étapes
14 commentaires
4 abonnés
Dernière étape postée il y a 8 heures
Par E1OD13
Le récit de notre voyage du 19 juin au... On sait pas trop... Au bord de la Loire !
Juin 2021
9 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Un premier aperçu de notre route. Ça fait un peu peur vu comme ça ! 😅

2
2
Publié le 13 juin 2021

Le départ se rapproche ! Faute de créneaux disponibles a Decathlon pour la révision des vélos, ils ont été remis à neuf grâce à une super collègue, Adrien qui s'était fait une entorse a la cheville va mieux, les sacs sont pleins. On est prêts et on a hâte !

Le départ va être grandiose puisque c'est tout un comité qui nous accompagne a Nevers.

Un lieu de départ pas si anodin puisque c'est la qu'il y a 11 ans, Adrien et moi sommes devenus amis (et plus par la suite ☺️) au cours d'une partie de 1000 bornes mémorable. Bref c'était écrit !

En attendant, n'hésitez pas à vous abonner à ce petit carnet de voyage, vous pourrez ainsi nous suivre pendant notre périple.

3
3
Publié le 19 juin 2021

Ça y est on est partis !!!

Bon... Le grand comité annoncé s'est fortement réduit, nous sommes finalement 3 dans la voiture !

On a un super chauffeur qui nous mènera jusqu'à la ligne de départ avec un pique nique pour prendre des forces avant de partir.

Du coup dans la voiture c'est le moment de lire notre horoscope histoire de savoir ce qui nous attend !

Adrien (taureau) : Vous serez tenté de prendre un risque. C'est pourtant bien dans ce créneau que la chance vous attend. Votre sensibilité plus vive que d'ordinaire est positive si vous en profitez pour capter véritablement les signaux de votre organisme. Prenez soin de votre capital bien-être


Élodie (poisson): Si quelques discordes polluaient l'atmosphère, vous pouvez compter sur votre caractère doux et tempéré pour aplanir la situation et faire régner de nouveau l'harmonie. En effet, vous êtes disposé à faire des compromis intelligents pour retrouver la bonne entente


Bon ben... Espérons que tout se passe bien !


A ce soir pour le récit de notre journée !

On vous a mis en photo notre parcours détaillé pour vous donner envie 😁

4

Arrivés à Nevers nous faisons une pause pèlerinage au couvent pour aller voir la fameuse Bernadette !

Bernadette qui aurait bougé il y a 10 ans lors du séjour que nous avions animé avec Adrien. La question était donc de savoir si elle était toujours là.

Malheureusement... Une messe étant célébrée impossible d'aller lui dire bonjour...

Bon c'est pas grave, on reviendra !

Petite balade dans le parc puis choix difficile du lieux de pique nique.

Nous avons installé une table tout a fait royale et avons attendu ma marraine qui par le plus grand des hasards était sur Nevers aujourd'hui aussi.

Et là... Ça été épique ! Malgré toute la bonne volonté du monde, une course effrénée dans tout Nevers : Adrien qui court comme Usain Bolt pour essayer de rattraper la voiture, moi au téléphone avec les 3 autres en essayant de trouver un point de rendez vous et courant comme une folle dans l'autre sens, et maman abandonnée toute seule sur un banc... au final : nous ne nous sommes jamais retrouvés !

Comme l'a bien résumé Adrien : nous n'avons vu ni Bernadette, ni Monique !


Nous avons donc partagé à 3 un pique nique pour 6 ! Et c'était très bon !


Ensuite notre super chauffeur nous a déposé au point de départ. Nous avons remonté les vélos, chargé les sacs, fait quelques photos et déjà c'était l'heure des adieux !


Le début du chemin était magnifique, le long de différents canaux, tout seuls, un beua soleil, une température de 30 degrés. Bref le rêve.

Nous avons fait des petites pauses régulièrement dont une sous un pont psq catastrophe, ça n'allait plus du tout, l'équipe de France de foot était en train de perdre son match. Il paraît que c'est parce qu'adrien ne regardait pas et donc ne pouvait pas les encourager. Donc nous avons fait une pause de 45 min bien agréable même pour moi !

Miracle la France a égalisé alors hop on repart !

A tout a l'heure !

5

Nous nous étions donc quittés en bord de Loire, tout allait bien.

Ayant pris quelques couleurs (coups de soleil...) J'ai pris l'initiative de mettre de la crème solaire.

Mais 10 minutes plus tard... Le ciel est devenu noir très rapidement, et nous nous sommes retrouvés sous une tempête de grêle et un orage bien costaud.


Nous voilà donc en tenue d'été, sur nos vélos au milieu de nul part, sur un chemin de halage, avec des éclairs qui traversent le ciel de tous les côtés, de la grêle qui nous griffe la peau, un vent qui casse des branches. Bref l'apocalypse.

Alors là pour le coup on a pédalé vite ! Jusque là nous roulions autour de 18km/h, mais là météo nous a fait faire du 30 km/h pendant de longues minutes.

Petite accalmie et enfin le village de la charité sur Loire fait son apparition au loin. Mais l'orage se rapproche a nouveau. Au moment où l'on traverse le premier pont pour accéder au village, la grêle retombe encore plus fort. Impossible de s'arrêter, les gens nous prennent pour des fous, on pédale à toute allure, morts de rire (c'était nerveux), à pouvoir à peine respirer, à la recherche de notre hébergement.

Le village a l'air magnifique, mais l'eau tombe tellement qu'elle ruisselle en torrent dans les rues. Nos vélos glissent c'est l'enfer !

Un restaurzteur nous ouvre ses portes et nous crie de venir nous mettre à l'abri et nous comme des fous : noooooon on veut trouver nooootre appaaaaarteeemeeeent.


Bref un film !


Heureusement le gentil monsieur qui nous héberge nous attendait devant sa porte, il nous a accueilli avec des serviettes bien chaudes et nous avons enfin pu reprendre notre souffle.

Une douche bien chaude et il faudra réfléchir à notre dîner !

Que d'aventures en cette première journée !

2 minutes avant la tempête
La Charité sur Loire
Après la première douche
Adrien : et dire que tu voulais faire du camping...
On voit pas mais c'était de la grêle !
J'ai froooooid
Voila les deux averses qu'on s'est pris
6
6
Publié le 20 juin 2021

Après un dîner qui nous a fait du bien chez le restaurateur qui nous avait proposé de nous abriter pendant l'orage, nous sommes rentrés à l'hébergement.

On a beaucoup rigolé car le restaurateur avait manifestement très envie de discuter longtemps avec moi. Adrien m'a expliqué que vu la transparence de mon tee shirt lors de l'averse, ceci expliquait sûrement cela 😅

A notre retour notre hébergeur nous a proposé... Un sèche linge !!! Le bonheur !

De quoi s'endormir un peu plus tranquillement en sachant qu'on aurait des vêtements secs pour demain.


La nuit s'est très bien passée, mais au réveil dur dur... Il pleut encore et ils annoncent des averses orageuses toute la journée...

On a 80 km à parcourir, le moral est pas très haut. C'est fou comme à vélo, des détails comme la météo peuvent tout changer ! On se sent minuscule face à la nature !


Bon en attendant de repartir, on va reprendre des forces avec le petit dej.

A tout à l'heure

7
7
Publié le 20 juin 2021

Aller c'est parti, le soleil est revenu, peut être pas pour longtemps alors on décolle !

Petite halte à SPAR pour acheter des sacs poubelle pour protéger nos vêtements d'une éventuelle averse, photos dans le village.

Après une demi heure de vélo ou tout allait bien, la pluie s'est remise à tomber. Pendant 1h30 de l'eau de l'eau de l'eau. Dur dur pour le moral mais chacun prenait soin de l'autre en fonction des petites baisses de régime.

L'avantage c'est que comme il pleut, Adrien n'a plus d'allergies !

Bon... C'était peut être la pluie mais cette étape nous a paru un peu longue et monotone.

Enfin, à la centrale nucléaire de Belleville, nous avons trouvé une super halte vélo super bien aménagée où nous avons pris le temps de faire une pause. Petit appel vidéo à ma famille et il va être l'heure de repartir !

A ce soir !

Adrien a été faire les courses !
Il range ses petites chaussettes sur la place du village
La Charité sur Loire
La Charité sur Loire
Départ sous le soleil ☀️
Halte déjeuner
8
8
Publié le 20 juin 2021

Notre pause déjeuner terminée nous sommes repartis... Sous la pluie ! Cet après midi nous n'avions que 25 km, alors on a pris le temps ! Nous avons longé plusieurs canaux avant de passer au dessus de celui de Briare. Nous avons posé nos vélos au logement, pris une douche (j'ai du mal à dire de quelle couleur est mon vélo couvert de boue), puis nous sommes allés nous promener dans Briare.

C'est une très jolie ville célèbre pour ses émaux dont plusieurs bâtiments en sont décorés, notamment l'église qui est magnifique !

Déjà la journée se termine, bizarrement il ne pleut plus... Après nos 73 km on est un peu KO alors ce soir on va se coucher tôt !

9
9
Publié le 21 juin 2021

Après une looooongue nuit (on s'est fait des pâtes à 18h et à 19h30 je dormais)

Aujourd'hui on part de Briare direction Jargeau par Sully sur Loire.

Les premiers kilomètres se font facilement, le temps est couvert mais pas de pluie. Nous arrivons sur Gien en tout début de matinée, petite pause photo avant de repartir.

La route est beaucoup plus vallonnée qu'hier, ça chauffe dans les cuisses ! On traverse de joli petits villages, des forêts...

Et après 42 km nous appercevons le château de Sully sur Loire. L'arrivée est royale. Il fait un temps magnifique, alors on s'arrête pour manger !

10
10
Publié le 21 juin 2021

Après la pause à Sully sur Loire, la visite des jardins du château et du centre ville (bon j' avoue que j'étais bien plus concentrée sur trouver des toilettes que sur la beauté de la ville), nous avons retrouvé un couple de retraités que nous avions croisé hier, et nous avons un peu discuté.

Mais déjà il était temps de repartir, nous les reverrons sûrement ce soir car eux aussi roulent vers Jargeau.

Les premiers kilomètres sont beaucoup plus plats que ce matin. Nous nous sommes arrêtés en bord de Loire un peu plus loin pour qu'adrien graisse ma chaîne. Il m'appelait petit croco (référence au crocodile de Peter Pan) psq ma chaîne faisait clic clic a chaque coup de pédale.

Nous avons alors fait la rencontre d'un monsieur qui s'est fait greffé du foie, n'a plus qu'un poumon et qui fait sa rééducation en vélo électrique. On a bien discuté et il nous a très gentiment proposé de nous héberger ce soir.

Nous avons repris notre route et sommes arrivés, bien plus vite que prévu a Jargeau. Aujourd'hui rien ne nous arrête, on roule à 20 km/h et la route défile à toute allure !

En fait on essayait surtout d'arriver à Jargeau avant la pluie ! Et là nous attendons 18h pour accéder à notre hébergement autour d'un verre !


J'espère juste une chose ! Que mes baskets qui ont enfin séché ne prennent pas une nouvelle averse !


11
11
Publié le 21 juin 2021

Arrivés à notre hébergement nous nous rendons compte que nos voisins de chambre sont... Le couple qu'on suit depuis 3 jours.

Une autre cycliste vient nous rejoindre dans cette auberge. On se croirait un peu dans "saint jacques la Mecque" mais c'est rigolo.

Enfin ça l'était jusqu'à ce que le monsieur me dise : oulala mais il est très sale votre vélo, nous on a pris une petite balayette pour nettoyer les nôtres.

Ma fierté en a pris un coup !

Dans la chambre nous avons enlevés nos chaussures avec Adrien et alors là... Odeur insoutenable. Du coup Adrien qui a tjs des bonnes idées a proposé un concours de résistance à l'odeur des pieds de l'autre.

Il s'agissait de mettre son pied sous le nez de l'autre et de voir lequel tenait le plus longtemps. Bon Adrien a triché psq il a touché mon nez avec sa chaussette donc je me suis reculée direct.

Voila, sur ce je dois vous laisser car c'est la course au premier qui aura la douche !

12
12
Publié le 22 juin 2021

Hier soir après nos grandes idées d'animations autour du thème des pieds, nous avons été à la pizzeria.

C'était quand même a 1km a pied de notre auberge, mais nous y avons quand même retrouvé... Le couple de retraités...

Alors j'avoue, j'ai fait semblant de pas les reconnaître, étant toujours très vexée de leurs remarque sur l'état de mon vélo.

La pizza était très bonne et on a vraiment bien profité de ce moment.

J'ai été obligée de prendre un dessert parce que pile au moment où j'ai fini ma pizza il s'est mis à pleuvoir beaucoup...

Nous sommes ensuite rentrés à l'auberge sous un magnifique soleil couchant.


13

Ce matin Adrien s'est réveillé en m'expliquant qu'il avait atrocement mal dormi. Bon... Ça c'était avant qu'il voit le petit déjeuner gargantuesque que nous avait proposé notre hôte.

Petit déjeuner partagé avec notre couple de retraités qui finalement sont quand même très gentils.

Au moment du départ, nous avons eu l'extrême bonne surprise de voir que notre hôte nous avait nettoyé nos vélos. Ils étaient comme neufs !!

Revigorés, nous sommes partis tout contents, et pleins d'enthousiasme. On s'est même dit qu'on pouvait faire un détour de 10 km pour voir Chambord.

Bon... Ça n'a pas duré .. petit croco est devenu gros... Mon pédalier s'est remis à craquer.

Arrêt forcé à Orléans, et appel à Decathlon... Et comme tout le monde le sait, à Decathlon c'est les meilleurs et les plus gentils, donc ils ont accepté de voir le vélo malgré des prises de rdv normalement un mois à l'avance.

Nous voilà donc en plein milieu de l'avenue centrale d'Orléans, Adrien roulant a toute allure et hurlant : piiiiiimpooooon, croco en détresse !

Et 15 minutes plus tard on y était.

Donc là je suis assise par terre à attendre Adrien devant le magasin.

Heureusement il pleut pas mais ça risque de pas durer. Espérons qu'on puisse repartir...


14
14
Publié le 22 juin 2021

Nous nous étions quittés sur le trottoir face à Decathlon. Adrien est donc revenu avec mon vélo, en m'expliquant que le gars avait resserré la pédale mais que le roulement à bille était irréparable. A ce que j'ai compris mon vélo au lieu de tourner en rond tourne en carré 🤔

Bon bref dans tous les cas ils n'avaient pas de créneaux avant juillet pour le réparer. Autant dire que je vais pas attendre assise par terre jusque là. Donc nous avons appelé touuuus les Decathlon de la terre (ou presque) et celui de Tours accepte de changer la pièce. Bon... Le soucis c'est qu'on y sera dans 2 jours donc il faut que ça tienne jusque là.

Nous reprenons la route prudemment et la... Catastrophe numéro 2 : ma chaîne ne veut plus passer sans dérailler. Nous revoilà à défaire le chargement et a essayer de resserrer les pignons avec... Ben nos doigts en fait.

Il est midi et demi, on ne rigole plus trop.

On reprend tant bien que mal la route. En face de nous le ciel a viré au noir, très vite il faut choisir entre, faire demi tour et trouver un abri, ou foncer vers le prochain village. Pas question de faire demi tour, on sort les kway, on respire un grand coup et on y va. Forcément il a fallu que je déraille a nouveau a ce moment là. Adrien saute de son vélo, le jette par terre dans l'herbe (vous remarquerez que son vélo n'a jamais le moindre problème), et en deux secondes, remets ma chaîne et remonte sur son vélo.

Le déluge nous passe dessus, la pluie, la grêle, mais surtout l'orage avec les éclairs qui tombent pas loin de nous. Adrien essayait tant bien que mal de me rassurer, je suis incapable de me souvenir de ce qu'il m'a dit tellement j'avais peur.

Pendant 30 minutes nous avons roulé aussi vite que possible, avec l'eau qui rentrait partout entre nos vêtements et mon vélo qui ne pouvait pas passer de vitesses.

Eeeenfin nous sommes arrivés dans un village (ne me demandez pas le nom j'en sais rien !) Et nous nous sommes abrités sous la halle comme a peu près la vingtaine de cyclistes de la région. J'avais des fourmis dans les doigts, complètement sonnée, à deux doigts de la crise d'angoisse. Bon mais très vite Adrien a repris les choses en main, a sorti le pique nique, a rangé les vélos etc.

Ça va mieux mais je suis pas super pressée de repartir !

Cet homme a une patience...
15

L'après midi a été à l'image du reste : cauchemardesque. Re orage, re grêle, re pluie bref l'enfer. Nos baskets ne secheront jamais, j'envisage très sérieusement d'en racheter a Decathlon à Tours.

J'étais assez déçue psq on est passés très vite à Beaugency qui a l'air d'être une très belle ville. Mais vu la météo il était impossible de s'arrêter visiter. On a même coupé la route à une voiture de police qui nous a très gentiment laissé passer. On a vu beaucoup de pitié dans leur regard !

On a roulé une heure et demi à toute vitesse, sans pause, pour essayer de distancer au maximum les orages. Et puis sur les 2 derniers kilomètres alors qu'il s'était remis à faire presque beau, on a repris la grêle.

J'ai cru qu'on n'arriverait jamais. Il y avait des torrents d'eau sur les côtés des rues.

Finalement nous avons atteints notre lieu d'hébergement où nous avons été accueillis avec énormément de gentillesse par une dame adorable.

Tout de suite elle m'a fait un thé bien chaud pour me réchauffer, et on a pris une douche bouillante avant d'aller constater les dégâts : tout est trempé et plein de boue.

Alors on recommence : tout sortir, tout essorer, frotter, faire sécher...

Ce soir en mangeant on est revenus sur cette journée éprouvante de laquelle on ne garde finalement pas un si mauvais souvenir que ça ! Le soleil est revenu alors tout paraît plus simple !

Sur le mur du resto où nous avons mangé, il y avait une citation : "on vieilli quand les regrets prennent plus de place que les rêves" alors du coup on s'est posé la question de ce qu'étaient nos rêves aujourd'hui. Pour Adrien c'est de faire le tour du monde à vélo. Bon... J'avoue que ce soir je suis pas encore prête à passer ce cap 😅

Enfin c'est chouette, ce voyage nous fait nous poser des questions qu'on ne se pose jamais dans notre vie quotidienne !

En rentrant, nous avons eu la super bonne surprise de constater que le mari de notre hôte avait nettoyé nos vélos ! Décidément on doit vraiment faire pitié à tout le monde !

Ils nous ont dit qu'on était les premiers qu'ils voyaient arriver dans un tel état 😅

Comme dit Adrien, ils vont se passer le mot : quand vous accueillez Élodie et Adrien, prévoyez une rénovation complète de votre maison, peinture et sols !

On est quand même incroyablement surpris de la gentillesse des gens qu'on rencontre. Tout le monde est aux petits soins. Ça aussi ça fait réfléchir !

Bref sur ces réflexions profondes, on va aller se coucher, demain nous apportera encore pleins de surprises !

Et c'est décidé, demain nous irons à Chambord ! Même s'il faut y aller en rampant !

Le jardin de notre chambre ce soir
Je me souvenais plus d'avoir eu le sourire ce midi !
Quand faire sécher ses affaires devient une obsession
16
16
Publié le 23 juin 2021

Coucou tout le monde, réveil à saint Dyé sur Loire pour nous ce matin.

Bon j'ai pas très bien dormi, je crois que j'ai un peu attrapé froid hier, du coup je suis fatiguée avant même d'avoir commencé la journée !

Notre hôte nous a préparé un petit dej de roi. J'ai dû arracher Adrien de la brioche pour partir !

Ce matin il ne pleut pas mais il fait tout gris, brumeux et humide.

MAIS on a dit qu'on irait à Chambord donc on en prend la direction immédiatement !

On est arrivés là bas pour 8h45, c'était désert, un peu dans la brume, on a pas regretté !

Ensuite, direction Blois. Et comme on est des fous, on a même été jusqu'à aller visiter la ville. C'était très sympa jusqu'à ce qu'on doive monter nos vélos sur des escaliers interminable pour accéder à la cathédrale !

Nous sommes ensuite repartis vers Chaumont sur Loire où nous sommes actuellement.

Bon là j'avoue qu'après 50 km, un début de rhume et une nuit quasi blanche je commence à être un peu HS. Mais je me dis que mon vélo l'est aussi alors on se soutient l'un et l'autre. Adrien est au top il gère tout, le parcours, les pauses, les encouragements.

Voila voila pour ce matin ! A ce soir !


Adrien nous fait le remake de Titanic (Jack je vole)
Chambord
Toujours Chambord
Le capitaine cherche l'itinéraire
Alors on voit rien mais c'est un castor !
Arrivée sur Blois
Voila voila il faut donc monter tout ça !
Cathédrale de Blois
Les petites ruelles de Blois
Au cours d'une des nombreuses pauses photos
17
17
Publié le 23 juin 2021

On est arrivés !! 90 km aujourd'hui !!

Bon c'est vrai, ce midi j'ai eu un grooos coup de fatigue mais très vite il a fallu reprendre de l'énergie car après Chaumont sur Loire l'étape nous menait à Amboise !

La piste cyclable s'éloigne un peu de la Loire et c'est désormais dans les vignes que nous avançons. Donc forcément, ça monte !

C'était déjà beau mais ça doit l'être encore plus quand il y a du soleil !

Arrivés à Amboise nous sommes descendus de nos vélos pour nous balader un peu : point de vue en hauteur sur la Loire, Clos Lucé (qu'on a pas visité car j'ai failli m'étouffer en voyant le prix de la visite), château et rue piétonne. C'était très sympa de revoir un peu la civilisation !

Bon mais c'est pas tout ça il nous reste encore 20 km alors il faut avancer !

On continue notre chemin toujours dans les vignes. Petite fierté personnelle d'avoir monter TOUTES les côtes malgré mes problèmes de vitesse !

Et enfin nous appercevons le village de Montlouis. Ça a l'air très sympa, on va vite prendre une douche avant d'aller nous y balader !

Notre hôte de ce soir est elle aussi très gentille, on a un étage entier juste pour nous et le lit a l'air super confortable ! Bref on va être bien avant de reprendre la route demain !

La rue piétonne d'Amboise
Château d'Amboise
On s'aime tellement mon vélo et moi que je me suis fait tatouée
Vue du haut d'Amboise