Cette année nous repartons pour la Corse, en famille cette fois, et toujours en moto. C'est le moment de revenir et partager cette belle semaine...
Du 28 mai au 3 juin 2017
7 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Notre périple commence à Bastia.

Port de Bastia 

Après un rapide tour dans la ville, nous voilà partis pour Saint Florent par le Cap Corse. Un endroit merveilleux, préservé du tourisme de masse, où la nature est respectée et bien présente. Le dépaysement est total. Un bonheur pour les yeux... à chaque virage,nous sommes émerveillés par les eaux turquoises, les petits villages pleins de charme... premier arrêt café dans le petit village de Barrettali, avec vue imprenable sur la mer.

Café en terrasse à Barrettali

Après cette pause salvatrice, on reprend a route, avec comme prochaine étape Saint Florent, notre point de chute du jour. Et pour finir sur cette première journée, voici de belles photos...

La suite au prochain épisode☺

Deuxième jour de notre Road trip direction l'île Rousse, Calvi, Piana et pour finir Cargèse.


Première halte à l'île Rousse, une très jolie ville bordée d'eau turquoise. On a malheureusement pas eu la possibilité de visiter plus le port ni le phare, affaires de moto oblige... mais quel bonheur de prendre un petit rafraichissement quasiment les pieds dans l'eau ! Encore une fois, nous avons prévu le pic nic, et après un (trop) rapide coup d'oeil au centre ville, on reprend la route pour Calvi.

Plage de l'île Rousse et son port

Arrivés à Calvi, non sans mal car il fait très chaud (31°) un rapide deshabillage sur la voie publique et nous voila paré pour la visite de Calvi, notamment sa citadelle, qui offre un point de vue magnifique sur les reliefs Corse.

Calvi

Je vais manquer d'originalité à force, mais cette partie ce l'île à été à mes yeux la plus belle, avec les terres. Je pensais en avoir déjà pris plein les yeux avec ces étendues d'eau turquoise, ces jolies villes mais ce ne fut qu'un échantillon de ce qui allait encore arriver. Direction Piana, et ses célèbres calanches... Le seul regret, c'est que nous ne nous sommes pas arrêté plus, ni fait le tour en bateau. Cette année peut être ?

Petit aperçu des routes...
Il a pas l'air heureux là ?
En partance pour Piana
Piana vue de la route

Poin de chute à Cargèse. Nous avons réservé à l'hôtel de France, petit hôtel situé en plein centre, malheureusement sans parking. Nous avons payé 55€ la nuit. Tarif baissé à 50€ Si vous appelez directement l'hôtel. Il propose également un coin restaurant, mais curieux comme nous sommes, nous avons choisi un autre restaurant : le continental. Aucun regrets ce fut un repas délicieux, avec vue sur le coucher de soleil et la mer, que demander de plus? Très belle découverte et des plats de fruits de mer et poisson délicieux.


Anecdote : la Corse à beau être une île, on trouve plus facilement des bons plats de viande et charcuterie que poisson ou autre. Même si j'adore la charcuterie corse, un peu plus de produit de la mer ne serait pas de refus surtout sur les côtes.


Cargèse
3

Reprenons la route pour Corte, les terres, vaches et cochons sur la route, la cité de Paoli (fan de Napoléon 🤓) peu de kilomètres parcourus mais, encore une fois un dépaysement total. On passe d'un littoral turquoise à des forêts de pin luxuriantes, ça sent bon, on est au frais, c'était parfait !

Miam miam
Corte

Petit tour dans la ville de Corte. Nous avons dormi au Sampiero Corso, hôtel qui propose un garage à moto ! Assez rare pour le souligner. Hormis des chambres vieillottes, la proximité avec le centre est son point fort. Son prix aussi (67€).

Le centre est un hommage à Paoli. Sa statue trône au milieu d'une place où il y a de nombreux resto, tous plus alléchant les uns des autres. Ils proposent pour la plus part des spécialités du coin. Nous sommes allés jusqu'à la citadelle, passant devant la maison où est né le frère de Napoléon.


Ensuite direction la Restonica, cette vallée était malheureusement fermée mais le peu qu'on a vu de sa rivière était magnifique.


Le soir nous avons mangé dans un restaurant magnifique, le U Museu. Un délice surtout le dessert 😉

La Restonica
4

La poursuite de notre Road trip dans les terres nous conduit aux aiguilles de Bavella. Je rêve de faire une rando pour là bas un jour. C'était époustouflant de passer devant ces massifs, d'autant plus en moto.

Le midi nous avons déjeuné à Zonza, à l'auberge du sanglier. Nous avons rencontrés une femme d'une soixantaine d'années qui allait faire le GR seule dans les jours à venir !

Aiguilles de Bavella

Un aperçu de l'hôtel à Solenzara où nous à nous avons dormi... Le thynemem, un bel établissement un peu excentré, il faut la voiture pour se rendre en ville, mais les prestations sont top. Un petit supermarché est juste à côté pour faire les courses, car il s'agit là d'un hôtel équipé d'une cuisine et même un barbecue.

Il y a beaucoup moins à dire, on a beaucoup roulé, et une fois à Solenzara il faisait trop nuit pour les photos. Solenzara vaut le détour que l'on a fait. Une petite ville agréable avant d'arriver dans les villes plus touristiques du Sud de l'île.

5

Au retour de la traversée, nous sommes passé devant Bonifacio vue de la mer, une vue imprenable sur les vieux bâtiments à flanc de falaise. Petit tour dans les grottes, dont l'entrée représente le célébrissime chapeau de Napoléon.

Bonifacio

Nous voilà dans le sud de la Corse, la côte d'azur Corse. Certes on retrouve toujours les belles plages de sable fin et eau turquoise, mais on nous avait prévenu, cette partie de la Corse n'a rien à voir avec le reste. Clairement, on se croirait dans n'importe quelle ville de France. Du béton, aucun charme, on voit bien que le tourisme est roi. Pour dire, à PortoVecchio nous avons à peine visiter. Hormis la place principal nous n'avons rien vu d'intéressant... quel dommage.. bon il y la célèbre plage Palombagia un peu plus loin pour compenser.


A Bonifacio, la petite Saint Tropez, c'est tout autre. Les yatchs démesurés nous rappellent à l'ordre, on sent toute la richesse de cette petite ville très prisée. La vieille ville est très belle, à visiter de jour comme de nuit, il faut se perdre dans les petites rues pleines de charme. C'est de là qu'à lieu le départ pour les îles Lavezzi.

La traversée est chère, mais une fois la bas, quel plaisir pour les yeux. Une île préservée de toute construction. On y trouve des criques partout, de l'eau cristalline, un vieux cimetière où repose les corps des marins naufragés.

Palombagia 😍
Île Lavezzi
Le chapeau de Napoléon
La Corse

Ainsi s'achève cette belle semaine. Le lendemain nous sommes allé à Ajaccio pour reprendre le bateau le surlendemain.

Bye bye...