Carnet de voyage

Perdus ailleurs...

Dernière étape postée il y a 1771 jours
Nous sommes 4 à commencer une aventure hors-norme : Renaud (mon copain), Marian (un ami), Foushka (mon chien) et moi (Naf). Venez lire comment on prépare notre voyage et ensuite comment on le vivra !
Juillet 2018
47 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 15 novembre 2017

Bonjour, ou Bonsoir, les lecteurs! Voici mon premier article pour vous expliquer un peu comment nous est venu l'idée, à mes amis et à moi, de faire un voyage en vélo.

Foushka à Loverval ( Hainaut Belgique ) 

Au début, mon copain et moi avions commencé du simple camping dans les bois pour l'amusement et surtout car on est tous les deux assez proches et concernés par la nature. Lui a été Scout dans l'enfance et je voulais essayer moi aussi "la vie à la dur". On a profité de l'été et de notre acquisition nouvelle d'un petit chiot pour commencé à camper, ce qui nous a beaucoup aidé au dressage de Foushka, qui n'avait que 2 mois.

Récemment, Renaud et moi avions invité un pote ( Marian ) à venir découvrir Loverval ( une commune un peu bobo de Charleroi ) et surtout le bois présent sur place.

On s'est baladé pendant facilement 2 heures jusqu'à l'idée du voyage immerge dans nos esprit. On s'est dit que ça serait cool de voyager, mais sans que cela nous coûte un bras chacun, et le vélo s'est imposé à nous. ( Renaud et moi avions déjà dans la tête l'idée de camper dans toutes les forêts belges avec notre chien. ) Pendant le retour, le plan se mettait de plus en plus en place, tellement qu'on a décidé de réellement le faire. Alors, on s'est tous renseigner de notre côté pour que le voyage se passe bien. Moi j'ai surtout cherché des solutions pour pouvoir partir avec mon chien car dans ma tête c'était clair, je partait avec lui ou je ne partais pas. J'ai découvert plusieurs blogs de voyage et des chaînes YouTube ( dont je mettrai les liens à la fin de cette étape ) qui m'ont énormément appris sur les choses à prévoir, les consignes de sécurité, des astuces pour économiser de l'argent, etc...

Par ce blog que je vais tenir, le plus régulièrement possible, je vais vous montrer toutes les étapes critiques de la mise en place du voyage et dés que celui-ci commencera je vous partagerai des photos, les lieux à visiter ( et ceux qu'on aura visité ), les bonnes adresses, etc, dans les pays où nous allons nous arrêter: la Belgique ( dont nous venons tous mais que l'on va devoir traverser ), le Pays-Bas, l'Allemagne et le Danemark. Avec un peu de chance, nous irons plus loin si nous estimons que nous en avons le temps, car nous nous sommes donné 1 an pour ce projet, et j’espère pouvoir visiter la Norvège ! Nous avons choisir de partir vers le nord de l'Europe surtout parce que tous les trois nous avons une passion pour les pays scandinaves mais surtout pour les vikings! Aussi, ce sont des pays où le vélo est roi, ce qui je dois avouer, nous aidera considérablement dans les villes.

Cette première étape est un peu courte, je l'admets mais nous sommes entrain de nous fixer dans une organisation plus claire pour nous! Je vous promets de vous en faire part le plus vite possible !

Sur ce, je vous remercie de m'avoir lue et je vous souhaite de passer une agréable journée ou soirée.

Nafsika.

Les liens: https://www.youtube.com/channel/UCBF5cJcQ4R3jh6wKvA_Praw

https://www.youtube.com/user/VizeoProduction

http://jonathanperret.over-blog.com/2016/05/voyager-a-velo-avec-un-chien.html

https://www.provelo.org/fr/page/comment-preparer-un-long-voyage-velo

2
2

Bonjour ou Bonsoir les lecteurs ! J’espère que vous allez bien. De notre côté c'est super, notre organisation avance. Nous avons fait notre liste de matériel nécessaire pour le voyage autant pour le trajet que pour le camping.

Tout d'abord, le moyen de locomotion. Nous avons choisi le vélo pour plusieurs raisons tels que le challenge et l'économie. En effet, le vélo nécessite aucune assurance, ni d'essence et les outils de réparations coûtent moins cher que pour une voiture. Dans mon cas, il faut que j’achète un vélo parce que je n'en possède pas mais Renaud et Marian en ont un tous les deux. Il est conseillé de prendre un VTT pour pouvoir rouler en forêt et en zone urbaine mais malheureusement sur ce genre de vélo le dos est rarement droit et sur un voyage d'un an où nous allons rouler, surement, plus de 20 kilomètres par jour, ça sera difficilement vivable. Donc je vais plutôt me diriger sur un vélo de ville de type hollandais pour assurer mon confort. A ça, je vais ajouter, ainsi que mes compagnons de voyage, une selle large à 90° et en "mousse" afin d'éviter des douleurs au niveau du coxis. Surtout pas de cuir! Même si c'est plus solide et imperméable, le cuir risque de vous provoquer des blessures au niveau du sillon interfessier d'autant plus si vous transpirez beaucoup. Si vous avez le bon modèle de selle et que vous ne souhaitez pas changer, optez pour une housse de confort trouvable en magasin pour pas trop cher. Avant de partir, vérifiez vos pneus, sans oublier la chambre à air, les feux, les catadioptres, les freins, de préférence des palettes car trouvables partout et faciles de pose, le guidon, la chaîne, les disques à vitesse, et le klaxon qui peut s'avérer utile. Pour les réparations sur la route, à prévoir un kit composé de démontes pneu, d'un jeu de clefs Allen mais aussi les clefs à molette correspondantes aux boulons de votre vélo, des rustines, de la colle et de la graisse à chaîne. Prévoyez aussi deux chambres à air, des attaches rapides et quatre palettes de freins s'il y a nécessité de changement.

Ensuite parlons transport de nos affaires. Comme nous sommes trois, nous allons choisir les deux options qui existent, c'est à dire les remorques et les sacoches. En ce qu'il me concerne, je vais opter pour les sacoches car je vais gagner en stabilité sur mon vélo et puis c'est moins lourd. J'en aurai donc à l'arrière sur le porte bagage (35L) et sur la roue avant (25l). Je vais prévoir des housses imperméables pour les pluies vraiment intenses même si les modèles que j'ai choisi le sont déjà. On pense ranger les vêtements ainsi que le petit matériel à l’intérieur, mais c'est encore à voir. J'ai aussi décidé de me créer une toute petite sacoche en cuir pour y ranger mon nécessaire d'aquarelle (cela sera le sujet d'une autre étape) que j'accrocherai au cadran du vélo. En effet, je compte réaliser des aquarelles, tout le long du voyage, pour immortaliser les moments d'une autre manière que la photo puisque mes amis vont déjà la pratiquer. Les garçons auront respectivement deux remorques, une pour le chien et une autre pour le matériel trop lourd du style la tente. Nous allons en choisir une des plus banales suffisamment grande mais pas gigantesque, étanche et qui peut être fermée avec un cadenas. Nous y rangerons essentiellement la nourriture.

Maintenant posons-nous une question. Comment voyager avec son chien ? Que faut-il prévoir ? ( Oui, du coup ça fait deux questions ^^). Je vais commencer par le plus gros la remorque ! Il existe deux types principaux.


Photo avec le chien du blog:  http://jonathanperret.over-blog.com/2016/05/voyager-a-velo-avec-un-chien.html

Nous avons la remorque semblable aux remorques pour enfant. Pratique pour les longs voyages pour que le chien puisse se reposer et être à l'abris. Personnellement, nous allons choisir ce modèle par facilité et par confort pour Foushka. Mais, car il y a un mais, une fois que c'est mouillé à l’intérieur c'est très dur de faire sécher la remorque. Pour contrer cet inconvénient, nous allons la recouvrir de plaids en espérant qu'ils prennent l'humidité plutôt que la remorque et donc les sécher plus facilement. A prévoir un kit pour les réparations des roues. A côté, vous pouvez voir une espèce de cage à toit ouvert qui est une remorque idéale pour les petits trajets ou les randonnées d'un jour ou deux. Cependant il est possible de créer un toit avec les moyens du bord (se rendre sur le blog mis en légende). Il n'y a pas l’inconvénient cité si-dessus car la remorque est faite de grillage d'où peut s'écouler l'eau. Faites attention au dressage du chien! Il faut que votre chien vous obéisse au doigt et à l’œil pour éviter qu'il ne saute de sa remorque sans votre autorisation. Autant éviter les drames.

Prévoyez le nécessaire du chien, gamelles, brosse, si c'est un chien à poils longs, laisse, jouets, etc. Un truc très important auquel il est essentiel de faire attention: les coussinets. Il faut éviter les brûlures dues à la chaleur ou même au froid. Pensez que votre chien va courir pendant le voyage et que ses coussinets vont en prendre un coup. Pour les brûlures dues au tarmac brûlant il existe une crème grasse à mettre sur les coussinets trouvables surement en pharmacie. Pour cela demander conseil à votre vétérinaire elle vous guidera mieux que moi. Pour l'usure et les brûlures au froid vous pouvez acheter des chaussons spécialisés. Nous, on comptes nous les faire sur mesure quand Foushka aura sa taille adulte. Deux paires en cuir léger pour éviter l'usure sur les routes et deux en cuir épais avec rembourrage en mouton pour l'hiver. Si vous faites comme nous, demander que les fermetures soient en scratch plutôt que des lacets, ça évitera à votre loulou de les perde en chemin. Je compte prévoir aussi un manteau chaud et imperméable pour mon chien. D'habitude je trouve un peu ridicule d'habiller son chien, même si c'est rigolo, mais nous voyagerons dans des pays froids auxquelles elle n'est pas habituée surtout que nous serons essentiellement dehors.

Voilà, je pense que je vais arrêter cette étape ici car je n'ai pas envie de vous ennuyer avec des pages et des pages. Bien sur je n'ai pas parlé de tout le matériel que l'on a besoin ! Je vous écrit très rapidement le numéro 2. N'hésitez pas à me dire si j'ai oublié des choses selon vous ou faites moi des suggestions que vous trouvez utiles.

Je vous souhaite une bonne journée ou soirée et vous dit à bientôt!

PS: Je compte vous faire par des liens/magasins où nous allons acheter notre matériel si quand je reçois les produits je les juge correct à vous présenter. Je n'ai pas envie de vous envoyer vers des produits de mauvaise qualité 😉