SOUVENIRS d' ENDROITS EXCEPTIONNELS

Sites, lieux et rencontres inoubliables... Souvenirs de voyages effectués aux quatre coins de notre petite planète.
Juin 2021
1 jour
3
1

Après plus de 20 ans de voyages à sillonner régulièrement notre merveilleuse planète, je rédige aujourd'hui un récit un peu particulier...pour partager quelques magnifiques souvenirs, ramenés de divers voyages sur les cinq continents, qui j'espère, donneront l'envie de voyager à tous ceux qui me lisent.

En guise de préambule, je vais parler de ma première "découverte" de notre bonne vieille Terre...

En 1975, comme tous les jeunes de ma génération, un service militaire est obligatoire...En ce qui me concerne, j'ai l'énorme chance d'être sélectionné et incorporé pour exercer mon métier au titre de coopérant technique sur l'île de la Réunion pendant un an. A cette époque cette île est totalement inconnue d'une grande majorité de nos compatriotes.

Paysage typique de la Réunion...le piton des neiges. 

C'est cette première expérience qui m'a donné très jeune le virus des voyages... Au delà des très nombreux souvenirs que j'en ai rapporté, je ne parlerais ici que de deux découvertes majeures. (j'ai pris les photos qui illustrent ce récit en 1975 pour les scanner ici...d'où une piètre qualité)

En premier lieu le piton de la fournaise qui compte parmi les volcans les plus actifs de la planète.

Ce volcan est est en éruption en 1975, et c'est un spectacle exceptionnel surtout pour un "gamin" qui vient de la Métropole, qui se trouve à 20 ans à 12'ooo km de chez lui et n'ayant jamais auparavant quitter sa France natale.

 Première vision d'un volcan en éruption.
Dans les entrailles du volcan... 
 Un spectacle que l'on oublie jamais.

Deuxième souvenir, une marche dans le feu...

La marche sur le feu est une pratique millénaire arrivée dans l’île de la Réunion au XIXe siècle. Période de vérité pour les pénitents, c’est une étape importante de leur vie spirituelle. On marche sur le feu suite à une promesse faite aux dieux pour obtenir leur grâce.

La cérémonie se termine par le sacrifice d’un ou trois boucs et d’un ou trois coqs.

 Sacrifice de cabris.

Voila pour cette première découverte...qui est définitivement gravée dans ma mémoire...

• • •
2

Notre premier "grand voyage" en Asie...

Le nom Viêt-nam, rappelle probablement une actualité encore très récente, faite de guerre, de napalm et d'autres horreurs, une réalité qui n'a guère que quelques décennies...Mais Indochine, Tonkin, Baie d'Halong, Mékong, Cité Impériale ...tous ces noms qui font rêver et fascinent tout voyageur, et entre la France et le Vietnam c'est une longue histoire commune.

Parmi les sites majeurs et incontournables de ce pays, je citerait évidement en premier lieu, La Baie d'Halong...

Dans les eaux de cette baie du Golfe du Tonkin, près de deux milles iles et ilots rocheux forment des paysages d'une beauté époustouflante. L'érosion les a sculptés extérieurement et intérieurement, les grottes qui s'y sont formées offrent des abris pour les hommes lesquels habitent dans des cabanons flottants entre les rochers.

Hạ Long signifie « descente du dragon » indiquant « l'endroit où le dragon descend du ciel dans la mer ». Selon une légende, la baie aurait été créée par un dragon qui vivait dans la montagne près de la mer. Il a creusé et dessiné de profondes ornières dans le sol avec sa queue, entre la montagne et la mer ; elles furent submergées après qu'il eut plongé dans l'eau.

 La Baie d'Halong et ses jonques traditionnelles
Habitat flottant dans la baie 
• • •

On ne peut pas parler du Viet-nam sans évoqué la rivière des Parfums (en vietnamien : sông Hương)

C'est un fleuve côtier, long d'une trentaine de kilomètres qui traverse Hué avant de se jeter en mer de Chine . Elle fut ainsi nommée car en automne, les fleurs des arbres fruitiers qui tombent dans la rivière embaument ensuite la ville de Hué et sa légendaire cité impériale.

La rivière des parfums et ses embarcations emblématiques 
• • •

Enfin pour terminer mes "incontournables "du Viet-nam, je vais évoquer ici le Delta du Mékong.

Le delta du Mékong, au sud du Vietnam, est un vaste labyrinthe de rivières, de marais et d'îles. Il accueille des marchés flottants, des pagodes khmères et des villages entourés de rizières. Les bateaux y sont le principal moyen de transport.

Le voisinage du Cambodge dans cette partie du pays à façonné la population Vietnamienne...Ici l'eau et la terre sont les composantes essentielles de la vie. Dans le Delta les paysans viennent vendre leurs fruits et légumes en barque qui, dans les villages au bord de l'eau, servent d'étals pour les marchandises.

Vie et marchés flottants sur le Mékong. 

Voila pour mes trois sites emblématiques du Vietnam..., notre premier "grand voyage"...

• • •
3

Partir à la découverte du pays des pharaons... Un rêve de longue date qui se réalise. L’Egypte est un pays dont nous entendons parler depuis que l'on est tout gamin, ce pays fascine...

Les pharaons égyptiens étaient considérés comme de véritables dieux, fils de Rê, ils détenaient un pouvoir absolu sur leurs sujets et sur tout le territoire. Dés leurs accessions au pouvoir, les premiers pharaons mirent en place une administration très perfectionnée, centralisèrent le pouvoir et instaurèrent un véritable culte de la personnalité. Ainsi pendant trois mille ans, trente fabuleuses dynasties se succédèrent

Premier site incontournable en Egypte, le plateau de Gizeh...

Gizeh est une vaste nécropole située sur un plateau désertique de la rive ouest du Nil, qui jouxte la ville moderne du Caire. C'est ici que sont situées les célèbres pyramides de Khéops, de Khéphren et de Mykérinos.

Les pyramides de Gizeh, de tous les vestiges monumentaux que nous ont légués les Égyptiens, sont à la fois les plus impressionnantes et les plus emblématiques de cette civilisation.

Les trois plus grandes et plus célèbres de toutes les pyramides d'Égypte, sont celles de Khéops, Khéphren et Mykérinos, le site comprend également quelques pyramides plus petites, les « pyramides des reines »

La pyramide de Khéops ou grande pyramide est la plus grande des trois pyramides de Gizeh
Les pyramides de Khéphren, Mykérinos et les pyramides des reines.

Le Sphinx est la statue qui se dresse devant les grandes pyramides, on pense que le Sphinx assurait une fonction de gardien du site.

Bonaparte devant le Sphinx  (Jean-Léon Gérôme, 1868).
• • •

Deuxième pôle d'intérêt quand on est en Egypte et plus particulièrement au Caire, le musée égyptien qui est l’un des plus grands musées entièrement consacré à l’Antiquité égyptienne. Il a reçu plus de cent millions de visiteurs au xxe siècle.

Plus de 160 000 objets sont exposés, mais la pièce maîtresse du musée est bien sûr le trésor de Toutânkhamon.

Masque funéraire de Toutânkhamon et un des sarcophages extérieur en or massif .

Dans l'Égypte antique, les vases canopes, au nombre de quatre, étaient destinés à recevoir les viscères embaumés du défunt. Ils étaient fabriqués en calcaire, en albâtre, en terre cuite, en céramique ou en faïence et étaient déposés près du sarcophage, dans la chambre funéraire du tombeau.

Les vases canopes de Toutânkhamon 
Un portrait de Toutânkhamon jeune homme, peu avant sa mort, son trône et un vase à parfum. 

Et une foule d'autres objets et vestiges très connus...

Scribe accroupi, Triade de Mykérinos, le nain Seneb et sa famille entre autres... 
• • •

Pour finir mes coups de coeur en Egypte, comment ne pas citer Abu Simbel

Les temples d'Abou Simbel sont deux temples creusés dans la roche. Construits par le pharaon Ramsès II, vers 1260 av. J.-C. pour commémorer sa victoire à la bataille de Qadesh, ils étaient destinés à son culte ainsi qu'à celui de son épouse Néfertari.

 Les Temples d' Abu Simbel

Le petit temple consacré à Néfertari fut le premier à être découvert. Il est voué au culte de Néfertari . Il est taillé dans la roche en totalité, y compris la façade composée de six statues colossales de Ramsès II et de Néfertari ainsi que d'autres statues, bas-reliefs et frises

 Le petit Temple de Néfertari.

Le grand temple est voué au culte d'Amon, de , de Ptah et de Ramsès II déifié. La façade composée de quatre statues colossales de Ramsès II assis ainsi que d'autres statues, bas-reliefs et frises.

Le grand temple aujourd'hui et lors de sa découverte (photo prise en 1854) 

Au lever du soleil, ses rayons éclairent le fond du sanctuaire et trois statues sur les quatre sont éclairées. La quatrième statue jamais éclairée et située à l’une des extrémités du sanctuaire est celle de Ptah, un dieu funéraire et dieu des ténèbres, devant toujours rester dans l’ombre. un spectacle qui ne se produit que deux fois par an, le 22 février et le 22 octobre.

L'intérieur du Temple et le soleil qui éclaire les statues (deux fois par an)

Voila pour ses souvenirs mémorables d'Egypte...

• • •
4

L’Inde du Nord fait partie, pour moi, de ces endroits qui envoûtent et qui fascinent...

Pour un grand nombre de voyageurs, un voyage en Inde du Nord est synonyme de Rajasthan, des palais des Maharajas à l’architecture délicate, des forteresses Rajput, les couleurs flamboyantes des saris, des marchés et des odeurs enivrantes d'épices…

Mais un séjour en Inde du Nord, c’est d'abord l’extraordinaire Taj Mahal ... C'est l'une des sept nouvelles merveilles du monde.

Le Taj Mahal, qui signifie « Palais de la Couronne », est situé au bord de la rivière Yamunâ . C'est un mausolée de marbre blanc construit par l'empereur Shâh Jahân en mémoire de son épouse Mumtaz Mahal, qui signifie en persan « la lumière du palais ».

Ce magnifique édifice prend des teintes différentes selon l'ensoleillement... tantôt très blanc et à un autre moment il prend des teintes orange...

 Monument très blanc...
 Et orange à un autre moment...

Le dôme central du tombeau est entouré par quatre minarets identiques, qui s'inclinent vers l'extérieur de telle sorte qu'en cas de tremblement de terre, ils s'écroulent dans la direction opposée au tombeau.

Le dôme central avec ses quatre minarets et les deux mosquées de grès rouge. 

A l'avant du monument se trouvait le charbâgh traditionnel persan, soit « quatre jardins » planté d'arbres, et où poussaient des fleurs en abondance. Le vice-roi britannique a remplacé ce jardin par des pelouses typiquement britanniques.

le charbâgh (photo par drone de Amos-Chapple) 

La visite du Joyau le plus parfait de l'art musulman en Inde, un must à faire une fois dans une vie de voyageur...

• • •

Autre lieu à ne pas manquer, une découverte de Varanasi ... l’une des sept villes saintes de l’Inde en bordure du Gange, le fleuve sacré de l’hindouisme, et la c'est un autre monde qui vous attend...

Avant toute arrivée à Varanasi, un survol de la chaine de l'Himalaya constitue également un grand souvenir de voyages.

 Les plus hauts sommets sur terre...

Varanasi ou Bénarès est une ville située tout entière sur la rive gauche du Gange, face au soleil levant, l'autre rive étant dénuée de toute construction.

La ville de Varanasi est surtout célèbre pour ses ghāts, berges recouvertes de marches de pierres qui permettent aux dévots hindous de descendre au fleuve pour y pratiquer ablutions et pūjās.

Les ghats de nuit. 

La pūjā est une cérémonie d'offrande et d'adoration où il est rendu hommage à la divinité.

L'invocation, réalisée par le pûjari (l'officiant), débute par le tintement d'une clochette, qui appelle la divinité. Elle se poursuit par l'offrande de fleurs fraîches, de denrées, d'encens, accompagnée de musique et de la récitation de mantras.

Puja du soir sur les bords du Gange  

C'est aussi sur des ghāts spécialisés, le plus fameux étant Manikarnika, que l'on pratique les crémations à Vārānasī.

 Manikarnika Ghats

Dans le religion hindoue, mourir c'est se libérer de l'état où nous sommes actuellement pour passer à un état meilleur. Pour cette raison, le sens de la mort est si peu dramatique pour les Hindous, qu'ils souhaitent finir leurs jours au bord du Gange, et veulent après être incinérés, que leurs cendres se mêlent à l'eau du fleuve sacré.

Crémations discontinues sur les Ghats...   (photos glanées sur internet)

Une phrase de Pasolini extraite de « L’odeur de l’Inde » illustre parfaitement cette ambiance unique,

"... Autour des bûchers, nous voyons beaucoup d'Indiens, recroquevillés, avec leurs inévitables guenilles. Aucun ne pleure, aucun n'est triste, aucun ne se préoccupe d'attiser le feu : tout le monde semble simplement attendre que le bûcher s'éteigne, sans impatience, sans le moindre sentiment de douleur, ou de peine, ou de curiosité..."

Près de 400 défunts effectuent quotidiennement leur dernier voyage. Nuits et jours, la fumée des bûchers nimbe d'une funeste odeur la cité millénaire...

• • •

Par plus de 30 degrés, le mélange de détritus, d'urine et de bouses de vaches dégage une odeur nauséabonde. Tous nos sens sont stimulés. En s'approchant du lieu où se tient la majeure partie des crémations, l'odeur de chair brûlée et la vision de corps en flammes, si peu familière, nous déroute... On est hors du temps.

On déambule entre vaches sacrées et mendiants, dans une cour des miracles qui, la nuit aidant, se veut moins rassurante. La rue appartient alors à quelques accros aux substances hallucinatoires et autres marginaux pestiférés.

Très tôt le matin , quand, avec le soleil, les ghâts s'animent à nouveau, un autre spectacle commence. Celui des dévots qui se baignent dans le Gange, espérant laver leurs pêchés grâce au fleuve sacré.

Et pour finir le spectacle que nous offrons nous, touristes intrus et médusés, dont la rétine et la mémoire resteront à jamais marquées par ces lieux uniques au monde et que l’on ne reverra probablement jamais...

Quelques sadhus sur les Ghats... 
Adieu BENARES…tu nous a marqué à jamais... 
• • •
5

Premier safari en Tanzanie, notre plus belle rencontre avec la nature et la faune sauvage d' Afrique.

La Tanzanie et ses interminables plaines, ses vastes étendues peuplées par l'une des plus importantes concentrations d'animaux sauvages au monde. Un trésor vivant dont tous les amateurs de nature ont toujours rêvé de s'emparer, autrefois par le biais d'un fusil, aujourd'hui par celui, beaucoup plus pacifique, d'un appareil photo...

En souvenir de ce magnifique pays d'Afrique je citerais en premier lieu, le rassemblement avant la grande migration des gnous et des zèbres dans le Serengeti National Park, un des plus grands écosystèmes préservés de la planète.

C’est une des plus grandes migrations animalières du monde : entre un et deux millions de gnous traversent le Serengeti, en Tanzanie, pour trouver leur nourriture. Ils sont suivis par plusieurs centaines de milliers de zèbres et son cortège de prédateurs.

La grande migration...il manque le son, car les cris des zèbres sont inoubliables... 

Second souvenir impérissable de la Tanzanie, un safari dans le cratère du Ngorongoro... On dit du Ngorongoro qu'il serait la 8e merveille du monde.

Il s'agit d'une énorme caldeira circulaire de plus de 20 kilomètres de diamètre où des milliers d'animaux se vivent en parfaite liberté, protégés par les remparts naturels de l'ancien volcan de 600 mètres de haut. C'est dans ce décor de rêve qu'il faut faire un safari à la rencontre des rhinocéros, hyènes, lions, guépards et tant d'autres...

L'intérieur du cratère du Ngorongoro offre la vision d'un concentré d'Afrique en miniature. 

Dans cette réserve, l'objectif de tous les amateurs de safari: les big five qui sont un ensemble de cinq mammifères africains qu'il faut avoir vu dans des safaris photographiques ou de chasse.

Les cinq animaux choisis - par Ernest Hemingway, dans Les Neiges du Kilimandjaro - sont le lion, le léopard, l'éléphant d'Afrique, le rhinocéros noir et le buffle d'Afrique.

Les "big five":  éléphant, buffle, rhinocéros, lion et léopard. 

Notre big five...

 Elèphants
 Buffles
 Rhinocéros
 Lions (toute la famille)
Léopards 

Dans les environs de cette réserve, un passage dans les gorges d’Olduvai est conseillé. Ce site préhistorique est l'un des plus anciens et importants de toute l'Afrique de l'est. Véritable « berceau de l'Humanité » C'est ici que l'on a découvert des outillages et des fossiles animaux et humains dont les âges sont compris entre 1,8 million d'années et 400 000 ans avant le présent.

Les gorges d'Olduvai
• • •
6

L'Australie, cette île-continent qui fait rêver tous les voyageurs...

Quand on me parlait de ce continent, c'était les mots kangourou, koala, diable de Tasmanie, boomerang, didjeridoo... ect... qui symbolisaient l'Australie et qui me venait tout de suite à l'esprit. Puis également des films vus au cinéma comme Mad Max, Crocodile Dundee, kangaroo Jack... Toutes ces raisons qui vous pousse à la découverte de ce pays.

Des sites d'exception en Australie, je citerais pour commencer la baie de Sydney...avec deux monuments emblématiques...L' Opéra et le Harbour bridge.

 La baie de Sydney

L’opéra de Sydney est l'un des plus célèbres bâtiments du XXe siècle. Son architecture originale - voilier pour les uns, coquillage pour les autres. L'opéra est aujourd'hui une attraction touristique majeure de la ville bien que la plupart des visiteurs n'aient pas l'occasion d'assister à une représentation.

Surnommé le Coathanger (Porte-Manteau), le Toast Rack (Grille-Pain) ou bien encore l’Iron Lung (Poumon d’acier) : le Harbour bridge de Sydney a été baptisé de nombreuses manières avec toujours une touche d’humour australien.

c'est le deuxième symbole de Sydney après l'opéra. 

Une visite du Centre Rouge Australien constitue un must de tout séjour au pays des kangourous...

Uluru, aussi connu sous le nom d’Ayers Rock, est son rocher emblématique, c'est un lieu sacré pour les peuples aborigènes à la base duquel ils pratiquent parfois des rituels et réalisent des peintures rupestres d'une grande importance culturelle.

Colosse échoué sur le bush, il envoûte tous ceux qui l'approchent. 

Fascinant et mystérieux Uluru est un site sacré pour les Aborigènes. Point de rencontre des croyances de nombreuses tribus - Uluru signifie d'ailleurs « lieu de réunion » , ce site vaut d'être découvert et traité avec respect.

 Tantôt rouge, orange ou marron à la faveur de la course du soleil, Uluru est un rocher magique

Uluru, le rocher sacré des Aborigènes. Surgissant telle une montagne au milieu des plaines monotones de l’Outback. Certains s'adonnent a son ascension...c'est, pour moi, un manque de respect total pour les Aborigènes et leur culture...en revanche une visite guidée des environs pour y découvrir entre autres la faune et la flore locale ainsi que les nombreuses peintures rupestres est à faire sans hésitation.

Enfin pour finir ce rapide survol de l'Australie...les Road Train...

Avec les Road Train, littéralement les trains de la route, la route australienne a un petit air du film Mad Max. L’Outback australien est sillonné par ces impressionnants camions rugissants au volant desquels les chauffeurs, les Truckies, constituent un des visages emblématiques du Bush.

Longs de 30 m pour les plus « petits », ces camions ont pour mission de ravitailler les espaces reculés du continent. 

Voila pour cette destination très lointaine...

• • •
7

La "Grande Pomme"... Une ville qui selon sa réputation ne dort jamais...

Cette fois-ci je ne parle pas d'un pays mais d'une ville... une des plus belle du monde... une ville que nous avons visité à plusieurs reprises.

Welcome to New York City. 

New York c'est d'abord la Statue de la Liberté...elle est à cette ville ce que la Tour Eiffel est à Paris.

La Liberté illuminant le monde, plus connue sous le nom de statue de la Liberté est l'un des monuments les plus célèbres des États-Unis. Elle est située sur l'île de Liberty Island au sud de Manhattan, à l'embouchure de l'Hudson et à proximité d'Ellis Island.

Liberty Island (photo internet) 

Elle fut offerte par la France, en signe d'amitié entre les deux nations, pour célébrer le centenaire de la déclaration d'indépendance américaine.

Tête de la statue exposée à Paris pour l'Exposition de 1878 

S’il y a bien un lieu que vous vous devez de visiter à New York, c'est le site du World Trade Center...un lieu de mémoire tristement célèbre depuis les attentats du 11 septembre 2001.

 Les Twin Towers "avant" et ground zero en 2011 - encore un immense chantier...

Le mémorial se compose d'un parc avec deux bassins carrés situés à l'emplacement même des deux tours détruites. Les bassins sont alimentés par des chutes d'eau s'écoulant le long des murs. Aux centres des bassins se trouvent deux blocs carrés encastrés, dans lesquels s'écoule l'eau. Ce mouvement de l'eau représenterait la chute des tours jumelles, et l'eau qui se recycle continuellement la mémoire du peuple américain : « Le temps passe mais nous n'oublierons jamais ».

Tout autour se trouve un parapet séparant les visiteurs des chutes d'eau. Il porte l'inscription du nom de toutes les victimes des attentats du World Trade Center, gravé sur du bronze. Sur le nom de chaque victime, les employés du site déposent une rose le jour de l'anniversaire.

« Le temps passe mais nous n'oublierons jamais ». 
 Reconstruction de la tour Number One...2011, 2013 et tour achevée en 2015

New York c'et aussi ses buildings mondialement connus pour bon nombre d'entre eux.

L'Empire State Building et la tour Chrysler 
Le Flatiron et le GE Bulding (Rockfeller center)

Enfin pour se reposer...Central Park.

Central Park est le premier grand parc public à avoir été aménagé dans une ville américaine.

Central Park est composé de plusieurs grands espaces de pelouse, sur lesquels les touristes, et les New-Yorkais, ont l'habitude de venir passer leur temps libre et abrite également plusieurs plans d'eau, allant du simple étang au véritable lac artificiel.

Bien qu'étant souvent considéré comme une oasis de tranquillité au cœur de « la ville qui ne dort jamais », Central Park a déjà été au cours de son histoire un lieu très dangereux, et en conséquence peu fréquentable, surtout après la tombée de la nuit. Le parc, comme la majorité des espaces verts de la ville, est beaucoup plus sûr depuis la fin des années 1990, notamment depuis la mise en application de la politique de tolérance zéro menée par le maire de la ville.

 Ses pièces d'eau et son ambiance bucolique...
Jacqueline Kennedy Onassis réservoir

Pour finir cette rapide visite des lieux incontournables de New York, outre une montée au sommet de l' Empire State building pour la vue exceptionnelle sur la ville...

Fin du jour sur New York depuis  l'Empire State Building.

...une vue de Manhattan depuis le New Jersey est à voir par tout visiteur de cette ville.

Manhattan by night...magnifique... 
8

Premier voyage en Amérique de Sud... A la découverte des Incas.

Qu'est-ce que le Pérou vous évoque ? Si on me posait la question, ma première réponse serait : le Machu Picchu… oui, mais il y a bien plus...

Première découverte...Le chandelier de Paracas. Au sud de Lima, dans la baie de Paracas, les conquistadores du XVIe siècle ont trouvé « le signe miraculeux des Trois Croix » qui ressemble plutôt au trident de Neptune. Tracé à flanc de désert, il a une hauteur de 183 mètres. Selon des appréciations assez raisonnables, le chandelier serait vieux de 2500 ans environ.

 Le chandelier de Paracas

Étant dessiné en haut de la pente, le navigateur peut apercevoir le monument par temps clair à une vingtaine de kilomètres, principalement lors des balades en bateaux organisées aux îles Ballestas, ce qui est notre cas.

Dans ces iles, appelées les "Galapagos du Pérou", l'homme est quasiment absent. Ces îles constituent une véritable réserve ornithologique où cohabitent de multiples colonies d’oiseaux marins et un grand nombre d'Otaries.

Les iles Ballestas, les Galapagos du Pérou, passage obligatoire pour tout amateur d'ornithologie. 

Dans cette région il faut voir le désert d'Ica, une des zones les plus arides au monde, le désert d’Ica et ses dunes de sable géantes.

un magnifique désert. 

Mais bien évidement le Pérou c'est avant tout le Machu Picchu (du quechua machu, vieille, et picchu, montagne).

Site emblématique du Pérou...Abandonnée lors de l’effondrement de l'empire inca et avant la fin de sa construction, Machu Picchu, la ville sacrée oubliée durant des siècles, est considérée comme une œuvre maîtresse de l’architecture inca.

Ses caractéristiques architecturales et le voile de mystère que la littérature a tissé sur le site en ont fait une des destinations touristiques les plus prisées de la planète.

Une maitrise de la taille de pierre époustouflante... 
Un site à voir une fois dans sa vie. 

Autre site marquant au Pérou, le lac Titicaca, le plus grand lac d'Amérique du Sud en volume d'eau et en longueur. Il est aussi considéré comme le plus haut lac navigable du monde.

 Le lac Titicaca et la cordillère royale en arrière plan

Situé à 3 812 mètres au-dessus du niveau de la mer, sa longueur est de 190 kilomètres pour une largeur de 80 kilomètres. Le lac Titicaca est alimenté par plus de 25 rivières.


 Lever du jour sur le lac avec la Bolivie en arrière plan.
• • •
9

« Voyage en terre inconnue avec Muriel Robin »… un reportage magnifique qui nous a grandement influencé sur notre envie de découvrir ce pays...

Méconnu des Français car n’appartenant pas à l’ancienne Afrique coloniale française, ce pays, indépendant depuis 1990 seulement, gagne à être connu. Entre déserts et paysages à couper le souffle, la Namibie ne manque pas d’attraits.

Parmi les incontournables de notre périple...Le parc national d'Etosha, un marais salant si grand qu’il peut être aperçu de l’espace.

une chaleur écrasante dans cette réserve... 

On y trouve des éléphants, des zèbres, des gnous, des lions, des springboks, des oryx gemsboks, des girafes, des grands koudous, des impalas, des rhinocéros, etc.

Il y a dans cette réserve une faune abondante qui se rassemble autour des rares points d'eau.

Autre curiosité en Namibie: le désert du Namib, il est considéré comme le plus vieux désert du monde, car soumis à des conditions arides ou semi-arides depuis au moins 55 millions d'années

Désert du Namib, on se sent minuscule ici...et pourtant il y a une vie...   

L’espèce végétale la plus remarquable est la Welwitschia mirabilis qui est endémique au désert du Namib, certains spécimens observés ont entre 1000 et 2000 ans.

 Welwitschia mirabilis, emblème de la Namibie

Dans cette région on passe une ligne très symbolique… Le tropique du Capricorne.

Entre Sesriem et Swakopmund, franchissement d'une ligne mythique. 

Impossible de faire un voyage en Namibie sans faire étape à Sossusvlei, le lieu le plus magique et le plus photographié du pays. Considéré comme le plus vieux désert du monde et l’un des plus vastes d’Afrique Australe, Sossusvlei est un désert de sel et d'argile surmonté d’impressionnantes dunes de sable, les plus hautes du monde, situé en plein cœur du désert du Namib

Les impressionnantes dunes de sable, dont certaines s’élèvent à plus de 375 mètres 

A voir aussi, Dead Vlei « le marais mort », la zone s'est formée quand des inondations ont détourné une rivière sur l'endroit, créant un marais permettant à des acacias du désert d'y pousser ; plus tard, les dunes ont entouré la zone et bloqué l'arrivée d'eau et les arbres sont morts.

 Les troncs des arbres morts, qui sont estimés à environ 900 ans

Voila pour mes sites de Namibie...

• • •
10

Le Spitzberg est une île de Norvège située dans le Svalbard, un archipel formant un territoire de ce pays. Plus grande île du Svalbard, Spitzberg (montagne pointues) est aussi la seule à être peuplée.

Nous partons sur les traces de l'ours polaire lors d'une "croisière expédition" en Arctique... Notre dernier "grand voyage" avant les déboires de la pandémie de Covid-19.

Le premier souvenir marquant qui me revient de cette fabuleuse découverte, c'est le soleil de minuit, ou jour polaire... c' est un phénomène naturel qui a lieu en été, au sud du cercle antarctique et au nord du cercle arctique... Le Svalbard est l'endroit où le jour polaire est le plus long, puisque le soleil de minuit ne s'y couche pas entre le 20 avril et le 22 août.

 Le jour polaire arctique, photographié en juillet à 2hoo du matin.

Autre souvenir impérissable, la beauté des glaciers et des icebergs...

Negribreen, le plus grand glacier du Spitzberg.  
Des tons bleutés...dans toutes les déclinaisons. 

Impossible de faire une croisière au Spitzberg sans faire escale à Ny Alsund... un haut lieu de l’histoire polaire. L'expédition la plus connue demeure celle de 1926, alors que le norvégien Roald Amundsen, accompagné par l'américain Lincoln Ellsworth et l'italien Umberto Nobile sont les premiers humains à atteindre le pôle Nord géographique avec certitude.

Buste commémoratif de Roald Amundsen à Ny Alsund

C'est aussi le lieu ou se trouve le chemin de fer le plus au nord de toute la planète, à moins de 1 000 kilomètres du Pôle Nord. Il ne circule plus aujourd'hui, mais il est préservé en souvenir du patrimoine minier de la région.

Un programme de recherche permanent a été créé dans ce petit village, aujourd’hui exclusivement occupé par des scientifiques de quinze pays différents. Environ une trentaine de personnes hivernent chaque année ici c'est pourquoi on trouve ici le bureau de poste le plus septentrional du monde.

De passage ici, l'envoi de cartes postales est incontournable...  

Mais lors de tout passage en Arctique on espère avoir la chance de croiser les animaux emblématiques du Pôle Nord... a commencer par le roi de l'Arctique - l'ours polaire - On a l'énorme chance d'en voir plusieurs...

 Nos premiers "polar bears"  assez loin...
 Puis beaucoup plus proches...

Mais l'arctique, c'est aussi le royaume des morses, des phoques, des macareux et bien d'autres...

Et de ce voyage, il nous reste un souvenir inoubliable...le passage du 80e parallèle nord qui atteint le seuil des dernières terres émergées du globe dans l'hémisphère nord... 80° 15,457' N soit à moins de 900 km du Pôle Nord, au delà de ce point un brise-glace est nécessaire pour aller encore plus au nord.

Notre bateau se dégage un passage dans la glace... 
La banquise...calme et sérénité... à moins de 1000 km du Pôle Nord 

Voila pour ces souvenirs du grand nord... Avec un petit plaidoyer en quittant ce pays...on a eu l'énorme chance et le privilège de croiser ce fantastique animal qu'est l'ours polaire, ceux que l'on a vu étaient en pleine forme et ne faisaient pas pitié, mais pour combien de temps encore?...J'espère vraiment que nos enfants pourront dans le futur encore rencontrer ces animaux dont l'avenir est des plus sombres...

• • •
11

Voila pour ce survol de quelques voyages faits sur notre planète...en espérant que les contraintes liées à la pandémie de Covid-19 vont bientôt s'alléger et que l'on va pouvoir enfin dépoussiérer et ressortir les passeports...

Et pour terminer ce récit, une citation de Susan Sontag que j'aime bien...

« Je n’ai pas encore été partout, mais c’est sur ma liste. »

• • •

Vous avez aimé ce récit de voyages, vous vous êtes un peu évadé de votre quotidien ?

J'en ai publié plusieurs autres sur mon blog... N'hésitez pas à vous y rendre, éventuellement vous abonner ou me laisser des commentaires qui m'aideront à m'améliorer dans mes récits futurs.

Pour découvrir d'autres destinations de mes voyages ---> cliquer sur le lien ci-après :

https://www.myatlas.com/DidierHoudry

A bientôt …

• • •