ROME...La cité éternelle

Un grand week-end à la découverte de cette ville extraordinaire.
Octobre 2005
3 jours
1
1

Après un court vol depuis Genève, atterrissage à l’aéroport de Rome Fiumicino (Leonardo da Vinci) tôt le matin. Transfert à notre hôtel, situé juste au coin de l'Opéra, l'hôtel se trouve dans un bâtiment ancien, dans une petite rue paisible.

Tout le confort de l'ancien...bien rénové 

Sitôt installé et les bagages posés, nous voici partis pour découvrir la ville.

2

Notre premier monument... La fontaine de Trevi est un exemple de la perpétuation du style baroque de par son mélange des effets , elle joue à la fois sur l'architecture, la sculpture et le son.

Elle est structurée par quatre colonnes, l'ensemble est surmonté du blason du pape Clément XII, ainsi que de quatre statues sous la balustrade représentant les quatre saisons.

La niche principale abrite le dieu de l'Océan, Neptune, elle est entourée par l'abondance et la salubrité,

La tradition veut que l’on jette une pièce de monnaie dans la fontaine (les yeux fermés et jetée avec la main droite par-dessus l’épaule gauche).

Selon la légende, la personne qui jette la pièce reviendra à Rome un jour. Vous jetez deux pièces de monnaie dans la fontaine ? Vous trouverez dans ce cas le grand amour à Rome. Vous préférez vous marier (ou divorcer) ? Jetez dans ce cas trois pièces de monnaie dans la Fontaine. La mairie de Rome nettoie la fontaine toutes les semaines et reverse une grande partie des récoltes (1,4 milliard d’euros par an) à une œuvre de charité aidant les familles pauvres.

La légende est respectée...et la Mairie en bénéficie. 
• • •
3

La piazza Navona est la plus grande place touristique de Rome . Elle est construite sur les ruines du stade de Domitien du 1er siècle, dont elle conserve la forme exacte.

 La place en 1750 ...et aujourd'hui

En décembre 2005, le Project for Public Spaces a choisi la Piazza Navona comme la troisième meilleure place du monde. La place actuelle est ornée de trois fontaines. Celle du centre, dite « fontaine des Quatre-Fleuves » a été achevée en 1651.

Les quatre fleuves symbolisent les quatre parties du monde : le Danube l'Europe, le Nil l'Afrique, le Gange l'Asie et le Río de la Plata l'Amérique. Au centre de la fontaine se trouve l'obélisque portant en hiéroglyphe égyptien le nom de Domitien, surmonté d'une colombe

Deux autres fontaines ornent cette place : la fontaine de Neptune et la fontaine du Maure, datant respectivement de 1574 et 1576

La fontaine de Neptune et la fontaine des Maures 
4

Nous poursuivons notre visite par un petit tour au forum romain. Situé entre le Capitole et le Colisée, le Forum Romain est un vaste espace regroupant de nombreuses ruines de l’époque romaine. C’est vers 600 av JC, que cet endroit devient le centre de la vie citadine.

Il demeura longtemps la principale place, avec une importance historique, religieuse, et politique, rassemblant des temples importants, sanctuaires et aussi centre de la vie politique romaine (Curie du sénat romain ...). Le forum était continuellement encombré d'avocats, plaideurs, prêtres et marchands. Depuis la tribune en pierre des Rostres, les hommes politiques pouvaient s'adresser au peuple.

Le forum est la place principale de la Rome antique. 

Son importance historique, religieuse et politique en fait l'endroit autour duquel toute la vie de la ville s'articule : célébration de mariages, organisation de jeux, de combats de gladiateurs, de cérémonies et de fêtes religieuses, de défilés militaires (sur la Via Sacra), de proclamations politiques (par exemple lors de la crémation de Jules César, en ce même lieu)..., il est le centre vivant de la ville.

• • •
5

Pour terminer cette première journée, un tour de ville de nuit est particulièrement agréable...

On découvre, sous un autre oeil, les monuments découverts dans l'après-midi...

La fontaine de Trevi 
La Place Navona 
La place de la République 

Et pour finir ce tour "Rome by night" un regard sur la Basilique St pierre ou l'on va revenir plus longuement, de jour.

Le Pont Saint-Ange, la Basilique Saint-Pierre, le Tibre, depuis le pont Umberto  (photo internet)
6

Après une bonne nuit de sommeil, direction le Vatican...

Il est préférable d'arriver très tôt sur les lieux car la file d'attente peut être décourageante...

Mais la récompense vient après la patience...Une fois à l'intérieur, c'est EXCEPTIONNEL...

Des hommes de goût, ces Papes ! Et de sacrés collectionneurs, de surcroît.

Ici sont regroupés douze musées,qui s’étendent sur sept kilomètres ce qui représente cinq galeries et 1 400 salles. L'ensemble abrite l'une des plus grandes collections d'art dans le monde, car il expose la vaste collection d'œuvres d'art, notamment peintures et sculptures, rassemblées au fil des siècles par les papes

                  Les galeries des musées     

Chaque année, des millions de personnes admirent les chefs-d'œuvre exposés dans les salles et couloirs des musées, en faisant le quatrième musée le plus visité au monde .

Quelques oeuvres exposées... 
Peintures au sol, au plafond et vitraux 

Et une multitudes d'oeuvres toutes plus admirables les unes que les autres...

Peintures de Michel-Ange et de Le Titien 

A admirer également, une oeuvre incontournable, L' escalier de Bramante cet escalier est une double hélice, c'est-à-dire qu'il comporte deux escaliers, un pour monter, et un pour descendre. Ainsi personne ne se croise en sens inverse, Il permet la sortie des visiteurs du musée.

La chapelle Sixtine

Suite de notre visite du Vatican par La chapelle Sixtine qui est une des salles des palais pontificaux. C'est dans cette chapelle que les cardinaux, réunis en conclave, élisent le nouveau pape.

La chapelle doit sa célébrité à son exceptionnelle décoration peinte, réalisée par les plus grands artistes de la Renaissance, parmi lesquels Michel-Ange, Le Pérugin, Sandro Botticelli, Domenico Ghirlandaio, Cosimo Rosselli et Pinturicchio

 Reconstitution de l'intérieur de la chapelle et les voutes et fenêtres actuelles 

Une des oeuvres majeures, La Création d'Adam... une des neuf fresques inspirées de la Genèse, peintes par Michel Ange

 L’œuvre est particulièrement célèbre par le détail dans lequel l'index de Dieu, rejoignant celui d'Adam, donne vie à l'Homme

Autre oeuvre de la Génèse remarquable, Le Jugement dernier...peinte sur le mur de l'autel de la chapelle Sixtine

Le jugement dernier (Michel-Ange)                                     Détail : Le Christ et La Vierge 

À l'époque, l'œuvre fait scandale car ses quelque quatre-cents personnages y figuraient nus, même le Christ. Paul IV envisagera même de détruire la composition, mais il se contentera d'en faire voiler pudiquement certains personnages .

La décoration du plafond de la chapelle fut commandée par le pape Jules II, au début de son pontificat (1503-1513), pour remédier aux désordres causés par les constructions de la basilique Saint-Pierre et de la tour Borgia, qui avaient fragilisé la chapelle. En 1504, une longue fissure provoqua des dégâts si importants que le pape chargea Michel-Ange de refaire la décoration de l'édifice

 La voûte.

Cette visite termine une matinée bien remplie...

• • •
7

Cet près-midi : visite de la Basilique St Pierre et sa crypte , édifice mondialement célèbre...

La Basilique et la place  St Pierre

La Basilique Saint Pierre au Vatican est la plus grande basilique du christianisme dans le monde. Elle fut consacrée en l’an 1626.

L'intérieur de la basilique est impressionnant, grandiose, monumental… La décoration est d'une très grande richesse. Le sol et les murs sont couverts de marbres polychromes. Quatre piliers monumentaux, situés de chaque côté séparent les 3 nefs. Vous y trouverez des médaillons représentant les papes.

Vue intérieure de la basilique 

A l'entrée, au sol, une dalle marque le lieu du sacre de Charlemagne et bien d'autre dalles commémoratives sont présentes...

Lieu du sacre de Charlemagne et dalle commémorative de Jean Paul II

Sur le côté droit se trouve la célèbre Pietà de Michel Ange, œuvre de sa jeunesse, taillée dans un seul bloc de marbre.

                               La Pieta de Michel-Ange                                                      

De nombreuses sculptures ornent la basilique, tels les bénitiers de l'entrée, entourés d'anges de grande taille.

 Des magnifiques sculptures...

Le dôme s'élève à une hauteur totale de 136,57 mètres, depuis le sol de la basilique jusqu'au sommet de la croix qui la surmonte. C'est le second plus haut dôme du monde après la basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.

 Vue intérieure de la coupole

La crypte de la basilique, nécropole papale , située sous la basilique.

Sur 265 papes, seulement 148 ont été inhumés dans la basilique Saint-Pierre de Rome elle-même pour des raisons diverses (après leur béatification, après la construction d'un magnifique monument funéraire…), mais aussi dans diverses églises de Rome. Cependant, la grande majorité d'entre eux est ou a été inhumée dans les grottes vaticanes, nom que l'on donne aux salles souterraines se trouvant sous la basilique


Les Tombeaux des papes


Le dernier pape en date à être inhumé dans les grottes vaticanes fut Jean-Paul II. La cérémonie d'inhumation s'est déroulée en l'absence des médias et a duré deux heures. Selon le Vatican, la niche a été réaménagée comme une cellule de monastère avec une grande dalle en marbre blanc de Carrare qui recouvre la tombe.

  Jean-Paul II est actuellement le dernier pape à avoir été transféré dans la basilique elle-même. 

À l'exception des derniers papes enterrés dans les grottes vaticanes de nombreux papes du passé ont préféré être enterré ailleurs qu'à la basilique Saint-Pierre de Rome. Ils sont tout de même au nombre de 116.


La liste des 116 papes reposant dans la crypte. 

La place Saint Pierre

Pour terminer cette visite du Vatican, la place Saint Pierre, située devant la basilique.

Construite après la basilique, Le Bernin ( l'architecte des papes) imagine la place comme un espace composé de deux bras qui accueille la foule des pèlerins. La place Saint Pierre est vraiment impressionnante et majestueuse ! Elle est bordée de deux grandes colonnades à 4 rangs de 284 colonnes qui délimitent la place. En plus de ses colonnes doriques, 88 pilastres et 140 statues de saints complètent l’ensemble.

La place Saint-Pierre en 1748 et actuellement vue depuis la basilique Saint-Pierre (photo wikipedia) 

Sur la place en elle même seule 2 grandes fontaines encadrent un obélisque provenant de l’ancien cirque de Caligula où eu lieu le martyr de Saint Pierre.

 Les deux fontaines de la place Saint-Pierre

On ne peut pas parler de la Place St Pierre sans évoquer la Garde suisse pontificale...

Il s'agit en fait d'une force militaire chargée de veiller à la sécurité du pape et du Vatican. Créée le 22 janvier 1506 sur l'ordre du pape Jules II, elle est aujourd'hui l'une des plus petites armées du monde avec 135 militaires, derrière la Compagnie des Carabiniers du Prince de Monaco.

 La garde pontificale...

La Garde suisse est notamment responsable des entrées du palais apostolique, des bureaux de la secrétairerie d'État et des appartements privés du pape. Elle partage avec la gendarmerie de l'État de la Cité du Vatican la charge de la sécurité du pape.

Voila pour cette visite du Vatican... Nous rejoignons notre hôtel avec un bus "Ciao Roma", très courants à Rome...Des bus typiques ici mais assez vétustes et d'une propreté plutôt douteuse.

• • •
8

Première visite, ce matin: Le Circus Maximus.

Circus Maximus signifie en latin : « le très grand cirque ». Selon Pline, il pouvait accueillir environ 250 000 spectateurs, ce qui en fait de loin le plus grand édifice de spectacles sportifs jamais construit. C'est ici qu' étaient organisées des courses de chars. C'est le plus vaste et le plus ancien hippodrome de Rome.

Le cirque au IVème siècle 
                       Tour restante a l’extrémité du Cirque et ruines de l’édifice visibles aujourd'hui.


Ensuite, direction le Colisée.

Monument emblématique de la ville, le Colisée est situé à l'extrémité de l'ancien Forum Romain. La construction de cet amphithéâtre, le plus grand de Rome, débute en 72 après J.C et s'achève en l'an 82. A cette époque le Colisée s'appelle alors amphithéâtre Flavien, du nom de la dynastie de ces empereurs. Le nom de Colisée n'apparaît qu'au Moyen Age, en référence à la gigantesque statue de Néron de 35 mètres (appelé colosse) situé à coté de l'amphithéâtre.

le Colisée pouvait accueillir 55 000 spectateurs avides de spectacles tels que combats d'animaux ou de gladiateurs et peut être même des batailles navales !

A l'intérieur, les gradins étaient organisés de façon à distinguer les classes sociales. Le premier niveau était réservé à l'empereur et au Sénat, le second aux aristocrates et le troisième, lui même divisé accueillait la population. L'arène, quant à elle était composée d'un plancher en bois recouvert de sable. En dessous de nombreuses galeries abritaient les ménageries et divers équipements nécessaires au bon fonctionnement du Colisée.

Vue panoramique de l'intérieur du monument

Le Colisée a été utilisé pour accueillir des combats de gladiateurs et d'autres jeux très variés. Les spectacles, appelés munera, ont toujours été donnés par des individus plutôt que par l'État. Ils avaient une forte connotation religieuse, mais démontraient aussi la puissance et le prestige de la famille, auprès de la population qui les appréciait immensément. Un autre type de spectacle très populaire était la chasse aux animaux sauvages, ou venatio, qui faisait appel à une grande variété de bêtes sauvages, principalement importées d'Afrique, telles que rhinocéros, hippopotames, éléphants, girafes, lions, panthères, crocodiles et autruches. Des batailles et des chasses étaient souvent mises en scène parmi des décors comprenant des arbres et des bâtiments

« Bas les pouces ! » peinture relatant les jeux du cirque (Jean-Léon Gérôme, 1872) 

De nos jours, on peut rencontrer encore "d'authentiques légionnaires" aux abords du Colisée...

 Des Romains, certes, mais mieux nourris, génération Mac Do oblige...

Après le Colisée, direction le monument à Victor-Emmanuel II. Ce monument qui se trouve sur la Place de Venise à côté du Capitole. Au centre du monument surgit l'Autel de La Patrie, tandis qu'à l'intérieur du bâtiment se trouve le musée sur la réunification de l'Italie.

Et pour terminer cette escapade Romaine, la place et le palais du Quirinal.

Située sur la colline du Quirinal, la plus haute de Rome, la place du Quirinal accueille un très bel ensemble de bâtiments prestigieux.

La colline du Quirinal était déjà occupée par un quartier résidentiel à l’époque romaine. A la fin du XVIème siècle, le Pape Grégoire XIII choisit cet emplacement, frais et entouré de verdure, pour y construire le palais d’été des Papes. Le palais n’est fini que dans les années 1730.

Le palais du Quirinal, est aujoud'hui la résidence officielle du président de la République italienne.

 Le Palais Quirinal, Résidence du Président de la République

La place du Quirinal offre une vue superbe sur la ville ...

 Le dôme de Saint Pierre au loin vu de la Place Quirinal

Et c'est ici que s'achève notre grand week-end romain... Dans l’après midi transfert à l’aéroport et vol vers Genève en fin de journée.

Arrivederci Roma . . .   
• • •

Ce récit de voyage, je l'ai rédigé en pleine période de confinement dû au coronavirus et je le dédicace à tous mes amis Italiens si durement touchés aujourd'hui...

• • •

Vous avez aimé ce récit de voyage, vous vous êtes un peu évadé de votre quotidien, j'en ai publié plusieurs autres sur mon blog... N'hésitez pas à vous y rendre, éventuellement vous abonner ou me laisser des commentaires qui m'aideront à m'améliorer dans mes récits futurs.

Pour découvrir d'autres destinations de mes voyages ---> cliquer sur le lien ci-après :

https://www.myatlas.com/DidierHoudry

A bientôt …