EL QUSEIR

Village de pêcheurs en Egypte, sur les bords de la Mer Rouge, offrant une vie sous-marine très attrayante avec une température de plus de 40 degrés en été.
Juillet 2012
12 jours
1

Cet été 2012, on a décidé de faire une semaine de farniente en bord de mer … pas « trop loin » En effet, nous étions à New York en début d’année et on va partir au Pérou et en Amazonie au mois d’octobre …Donc au programme soleil, plage et repos pendant une grosse semaine…

Nous sommes déjà venus dans ce pays en 2005, pour découvrir l’ Egypte des pharaons, mais nous n’avions pas été sur la Mer Rouge qui est très réputée pour la beauté de ses fonds marins...

El Quseir est une ville de pêche située à env. 130 km au sud de Hurghada et à quelques 100 km au nord de Marsa Alam, dont les racines remontent à plus de 5000 ans.

La vie sous-marine y est très attrayante et diversifiée, la visibilité en journée calme peut atteindre les 20 mètres. La plongée est une activité prisée. Pendant les mois d'été, les températures peuvent dépasser les 40 degrés. Pour les plongeurs, ces mois sont les meilleurs car la température de l'eau y est excellente.

 La Mer Rouge à El Quseir
                          El quseir est situé à peu près à la hauteur de Thèbes (La vallée des Rois)
2

Vol Lyon - Hurghada.


Nous voyageons avec AMC Airlines, c’est une première…vol sans problème qui nous amène à Hurghada en fin de journée.

Survol de Hurghada et atterrissage...très beau visa...bienvenue en Egypte

Après les formalités d’usage, un mini bus nous attend pour notre transfert à notre hôtel à El Quseir qui se trouve à 130 km de l'aéroport de Hurghada. Ce qui nous prend plus de 2 heures… Routes en piteux état et nombreux checks points contrôlés par des militaires en arme…On sent que l’on est dans une région très instable politiquement.

Forte présence militaire dans cette région.... 

Arrivée tardive à notre Hôtel…on peut enfin se restaurer et faire une bonne nuit de sommeil réparateur.

 Contraste incroyable entre  la sérénité des hôtels et la vie chaotique à l'extérieur...
• • •
3

Situé au bord de la mer Rouge, notre complexe hotelier offre une plage privée très tranquille, un lagon d'eau de mer, peu profond et 2 piscines.

Notre chambre est très confortable, climatisée, dotée d'un plafond vouté et un balcon donnant sur la piscine.

L’architecture colorée avec des blocs de corail de l’époque ottomane donne un charme incontestable au site...

La chaleur dans la journée à cette époque est telle que l’on ne peut pas prendre le repas de midi à l’extérieur, il est plus sage de privilégier l’intérieur qui lui est climatisé…

L'intérieur des locaux offre une fraîcheur très agréable. 

Les jardins sont également des lieux de détente...

Espace de repos extérieur, ambiance de tente du désert…   

Le premier jour, comme dans tous les hôtels, une réunion est organisée par le tour opérator qui propose des activités diverses…En ce qui nous concerne, les visites d’une tente de bédouin ou autres safari en quad dans le désert ne nous tente absolument pas… On est venu ici pour se reposer et profiter de la mer…

Néanmoins on réserve une excursion à Port Ghalib, pour une plongée bouteille, la perspective de voir des tortues ou autres lamantins est séduisante …

La journée nous alternons les activités…

 Bains de soleil sur la plage…avec un bon bouquin.
Promenade dans les jardins   
 Snorkeling en mer et trempette en piscine, pour enlever le sel

Donc des journées très fatigantes, n'est-ce pas.…Cela fait un bien fou d’autant plus que le temps est magnifique, beau, très chaud et peu de vent.

Et le soir, avant de passer à table on ne se lasse pas des magnifiques couchers de soleil...

• • •
4

Ici, comme dans la plupart des hôtels sur la mer Rouge, il y a un ponton qui permet de passer par-dessus le lagon très peu profond et d’aller plonger de l’autre côté de la barrière de corail ou le fond et le tombant sont superbes…

Le ponton permettant de se mettre à l'eau derrière la barrière de corail .

Donc à marée haute, on plonge dans le lagon, car la profondeur est acceptable en revanche à marée basse il vaut mieux plonger derrière la barrière quand le temps le permet., car en effet le drapeau est quelques fois orange et dans ce cas les courants sont trop forts...

Palmes, masque et tuba, seul matériel nécessaire pour ce type de plongée 

Dans le lagon, à marée haute, on rencontre une vie très intéressante…


Des oursins crayons et des oursins noirs 
 Une quantité et une variété impressionnante  de bénitiers, je n’en avais jamais vu autant
Toutes sortes de poissons ( ici des papillons tabac ) qui viennent manger dans la main. 
Une raie pastenague, un baliste Picasso et même une petite murène... 

Mais il n’y a pas qu’une vie dans l’eau… le spectacle a lieu aussi sur la plage...

Tranquillement installés sur nos transats…on voit ce genre de spectacle 

Plutôt inattendu ici, mais certains touristes sont demandeurs de ce type d’exotisme.

Personnellement nous ne voyons pas l’intérêt de se déplacer à dos de chameau, dans le désert éventuellement mais sur une plage…c’est très moyen.

Mais il faut le reconnaître, ils ont quand même une bonne tête… 

Les jours ou les conditions de vent le permettent, nous plongeons depuis l'extrémité du ponton, de l’autre côté de la barrière de corail il y a plus de profondeur jusqu’au tombant qui lui descend à plus d’une trentaine de mètres de profondeur...et là les fonds sont magnifiques… Certainement parmi les plus beaux que je n’ai jamais vus…

                         Environ 5 m de profondeur et c’est déjà  « le grand bleu » 
Différentes sortes de corail…  
Panorama vers le tombant 
Un baliste picasso , un poison coffre pintade ,  des poissons papillons....  poisson cocher  et bien d'autres.

Un peu plus loin...

Poissons flute et tortues (espèce vulnérable et très menacée) 
Poisson lion (piqure douloureuse)             Murène blanche (peu sympa) 

Après les plongées en eau de mer et après le repas du soir, des spectacles nocturnes sont souvent organisés. C'est pour nous l'occasion de connaître un peu la culture locale.

Nous sommes restés un soir pour assister à un spectacle où se produisaient, d’une part des femmes qui faisaient une démonstration de danse orientale et d’autre part une danse de Derviche tourneur.

La danse orientale (Danse du ventre) est une danse originaire du Moyen-Orient et des pays arabes, dansée essentiellement par des femmes, mais aussi, depuis toujours (et de plus en plus) par des hommes, La danse orientale est adulée, aimée, reniée, voire interdite dans certains pays dont ceux d'origine. Les danseuses égyptiennes sont considérées comme des prostituées tandis qu'en Occident, les jeunes générations présentent cet art dans les théâtres.


Les Égyptiens ne considèrent pas la danse orientale comme une profession respectable et la plupart des danseurs donnant des performances pour les touristes en Égypte aujourd'hui sont des étrangers.

Quant au tournoiement Derviche, ou danse Derviche tourneur, c’est une forme de méditation active, d'origine Soufi.

Elle est de nouveau très pratiquée dans de nombreux pays

Les derviches tournent au son du ney (flûte à roseau avec un bec de hautbois) et sur fond de percussions (tambour sur cadre appelé daf), accompagnés de chants religieux.

Leurs rotations se font de plus en plus rapides jusqu’à ce qu’ils entrent dans un état de transe et d’extase mystique. La danse des derviches est en fait une prière, menant à l’union suprême avec Dieu.

 Danseuse orientale et derviche tourneur
5

Aujourd’hui on part pour la journée…direction Port Ghalib, point de départ de notre croisière d'une journée sur la mer rouge. Un taxi vient nous chercher en début de matinée

Port Ghalib est situé à Marsa Alam, soit à environ 70 kms au sud de notre hôtel.

On traverse El Quseir qui est pratiquement la seule ville importante entre Hurghada et Marsa Alam

El Qusair...ville pas très attirante. 

Après El Quseir, c’est désertique… Il y a par-ci par-là des hôtels en construction, mais visiblement les travaux sont stoppés depuis longtemps et ne reprendrons probablement jamais…

Le paysage depuis El Quseir jusqu’à Port Ghalib: d’un côté la mer de l’autre le désert 
La monotonie de la route, avec régulièrement des checks points qui semblent être la seule vie. 

Arrivés à Port Galhib, on s’installe sur le bateau et c’est partit pour une journée de détente…

 Equipés pour une première plongée...
Mise à l'eau, décompression et c'est parti... 

Et là les fonds sont remarquables.

                         Grande variété de poissons  
Des coraux et toujours beaucoup de bénitiers. 
Un poisson coffre et un barracuda... 
Un poisson clown et une vie étrange sur du corail 

Après cette première plongée on déjeune sur le bateau tout en nous déplaçant… après manger on plonge à nouveau mais cette fois-ci en apnée dans un lagon réputée pour ses tortues

Quelques coraux, une raie pastenague et des tortues...(rien à voir avec les tortues de l'Océan Indien)

Mais malheureusement pas de dugong que parait-il, on rencontre fréquemment dans ces eaux...

Le dugong est une espèce de mammifères marins au corps fuselé, vivant sur les littoraux de l'océan Indien et de l'océan Pacifique ouest. Il constitue, avec les trois espèces de lamantins, l'ordre des siréniens.

C'est l'une des rares espèces de mammifère « filtreur », c'est-à-dire se nourrissant en filtrant l'eau et le sédiment superficiel (à la différence des baleines à fanon qui se nourrissent en pleine eau).

Dugong à Marsa Alam, (photos internet) ... dommage, j’aurai aimé prendre ces photos… 

Après ces plongées, on rentre au port où notre taxi nous attend pour nous ramener à l’hôtel après cette journée bien remplie...

Sur le chemin du retour, on voit des situations étonnantes...

Un bateau échoué, on se demande comment...un habitat et une mosquée au milieu de nulle part ... 

Et le soir, une fois rentrés à notre hôtel, c'est l'occasion pour nous de savourer les magnifiques couchers de soleil dont on ne se lasse pas...

Tant sur le désert... 
 Que sur la mer.
• • •

Voila c'est ici que s'achève notre court séjour balnéaire en Mer Rouge...

                                                                       Au revoir l’Egypte…On part retrouver la Haute Savoie...
• • •

Vous avez aimé ce récit de voyage, vous vous êtes un peu évadé de votre quotidien ?

J'en ai publié plusieurs autres sur mon blog... N'hésitez pas à vous y rendre, éventuellement vous abonner et me laisser des commentaires qui m'aideront à m'améliorer dans mes récits futurs.

Pour découvrir d'autres destinations de mes voyages ---> cliquer sur le lien ci-après :

https://www.myatlas.com/DidierHoudry

A bientôt …

• • •