AMAZONIE

Après le Pérou, nous allons passer quelques jours en Amazonie. Changement radical d'ambiance en perspective...
Octobre 2012
4 jours
1
1

En continuation de notre voyage-découverte du Pérou, objet d'un précédent carnet de voyage, nous partons quelques jours en Amazonie avant notre retour en Europe.

• • •

L'Amazonie est la région de l'Amérique du Sud couvrant les bassins moyen et inférieur de l'Amazone dominée par la forêt tropicale. Elle couvre 6,7 millions de km2 dans neuf pays ou territoires. La forêt amazonienne est la plus grande forêt pluviale au monde.

Nous avons prévu de passer un bref séjour au "Corto Maltese", un lodge situé a un cinquantaine de km de Puerto Maldonado , au bord de la "Madre de Dios", un affluent de l'Amazone.

• • •

Nous avons pris congé de nos compagnons de voyage au Pérou... Très tôt, depuis Lima nous avons un transfert à l'aéroport et un vol pour Puerto Maldonado.

Survol de la Cordillère des Andes puis de l'Amazonie.

Première approche de cette ville ou la chaleur est écrasante. Les panneaux routiers nous informent que l'on est aux portes du Brésil...

Cérémonie sur la place d'armes, les sud-américains en sont friands 

Après une rapide visite du village, embarquement au Puerto de Capitanía jusqu’à notre Lodge : un trajet de 40 minutes de navigation sur la rivière Madre de Dios sur une embarcation typique de l’Amazonie.

Navigation sur la « Madre de Dios » direction notre lodge 
Arrivée et installation au Corto Maltès , Pedro , un ara bleu accueille les nouveaux arrivants.
Notre lodge au milieu d'une végétation luxuriante.

Après déjeuner, première excursion dans la forêt tropicale.

Première rencontre avec Capi, notre guide en Amazonie, qui va nous faire découvrir la forêt tropicale qui nous entoure.

Une petite randonnée pour découvrir une grande variété de plantes médicinales, des arbres tropicaux, des oiseaux, des insectes, des papillons et d’autres animaux.

Des insectes , des papillons et autres mygales.... tout un petit monde sympathique.
 Les arbres sont impressionnants et surtout ne pas se tromper, les plus petits  animaux ne sont pas les plus inoffensifs…
 Aras et toucans pas farouches, vivent en toute liberté au Corto Maltes

Et pour finir cette première journée, le soir, promenade nocturne en bateau pour un « safari caïmans », à la recherche du caïman blanc (nom scientifique) qui peuple les rives de la rivière. Avec beaucoup de chance on pourrait éventuellement voir un anaconda…

Famille de capybaras très courants en Amazonie, des caïmans, des tortues mais pas d’anaconda. 
• • •
2

Ce matin, réveil à 5h00 pour une petite marche de 20 minutes... Normalement tout le groupe avait prévu de se sortir du lit très tôt pour assister à un spectacle rare...

Au final nous ne sommes que deux courageux à nous être lever pour aller à la colpa des loros...

Petit trek matinal dans la forêt amazonienne 

A cet endroit au moins 5 espèces de perroquets verts se rassemblent tous les jours pour manger une argile spéciale, indispensable pour leur métabolisme, et qui leur permet de digérer les baies et fruits toxiques dont ils se nourrissent.

 Une nuée de perroquets picorent la falaise d’argile, très spectaculaire.

Très satisfaits d'avoir vu ce phénomène, on rentre au lodge pour une navigation sur la Madre de Dios, direction l’ile des Singes, où vivent en liberté quelques espèces de cet animal très sympathique.

Les abords de l'ile sont très arides.

En revanche sur place...

 La forêt est très dense, humide et la chaleur moite…

Arrivés sur le site notre guide nous ouvre un passage a coup de machette dans la végétation très dense. Après quelques minutes, non seulement on les entend, mais en plus on les voit partout dans les arbres. Il y a de plusieurs races...

Brown Capuchin Monkey   (capucin brun) , Squirrel Monkey (singe écureuil) et White Capuchin Monkey   (capucin face blanche)  
 Très amateurs de fruits et bananes, comme tous les singes...

Retour sur notre embarcation et direction le lac Sandoval.

En cours de route, déjeuner sur le bateau... repas constitué d’un « juane » plat incontournable en Amazonie.

Le juane est composé notamment de riz, de poulet et d'olives, le tout enroulé dans des feuilles de bananier.

Ce plat a été nommé à la mémoire de San Juan Bautista. en référence à sa forme qui ressemble à une tête coupée, la tête de San Juan.

Le Juane, un plat typique de l'Amazonie péruvienne. 

Alors que nous naviguons, on croise des chercheurs d'or...qui prospectent en toute illégalité.

Dans la région de Madre de Dios, plus de 40 000 chercheurs d’or seraient installés. Le gros problème de ces pratiques, c'est la pollution au mercure, utilisé pour amalgamer la poudre d’or. Selon les autorités péruviennes, près de 40 tonnes de métaux lourds seraient déversées chaque année dans les fleuves, une véritable catastrophe écologique en terme de pollution.

De plus ces individus sont armés et très dangereux...Mieux vaut éviter de trop les approcher.

Orpailleurs prospectant la Madre de Dios,  activité tout à fait illégale et polluante… 

Après une demi heure de navigation sur le territoire de la Réserve nationale de Tambopata-Candamo,

On accoste et histoire de digérer le juane, et nous partons pour une randonnée de 5 km à travers l’exubérante végétation de la forêt tropicale. Des arbres gigantesques, des reptiles , des singes, des oiseaux, il semblerait aussi que des jaguars peuvent être observés dans cette forêt.

Une nuée de papillons, sur le chemin et un serpent – inoffensif – d’après Capi 

De nombreuses espèces animales vivent dans cet environnement privilégié : des oiseaux (et en particulier les sanshos, les martins-pêcheurs et les anhingas) ; différentes espèces de singes (wasitas, cotomonos ou singes Capucins)

Des singes et même une colonie de fourmis... (carnivores) 

Notre destination est le Lac Sandoval.

Après cette marche, poursuite de la balade en canoé pour découvrir les animaux qui cohabitent autour du lac.

notre canoé   et Capi à la barre...

Dans l’eau, on peut admirer le spectacle des loutres géantes,

Des caïmans et des piranhas grouillent également dans ces eaux...là on a pas très envie d'aller faire trempette. Des anacondas sont aussi présents dans le lac mais ils sont très discrets et se montrent peu.

Des cormorans , divers oiseaux... et une tortue...
Fin du jour sur le lac Sandoval et petit clin d'oeil d'un caïman...
Aras et toucan rencontrés sur le chemin du retour en forêt 
  Arrivée au bateau et retour au lodge.

Avant de quitter ce site, il est également possible ici de faire tamponner son passport pour se rappeler son passage ici...

 Petit souvenir de notre passage au lac Sandoval.
A notre retour au lodge, nous retrouvons nos copains...qui nous demande comment s'est passée la journée. 

Dernière nuit au lodge après une journée particulièrement bien remplie.

• • •
3

Le matin, transfert en bateau jusqu'à Puerto Maldonado, puis à l'aéroport.

bye, bye Corto Maltes... 
Le pont de Puerto Maldonado, un faux air du « Golden Gate » à San Francisco...

Normalement avant de prendre l’avion, on aurait du avoir le temps de faire un tour sur le marché de Puerto Maldonado, car j’avais une mission très importante avant de renter en France, ma petite fille Elia voulait absolument que je lui rapporte un piranha, malheureusement on était trop juste sur l’horaire… du coup pas de piranha, tant pis.

Puerto Maldonado « Airport » ...très basique....d'un autre âge.

Arrivés à l’aéroport, on se rend vite compte qu’on est loin de tout, ici pas de contrôle électronique, les formalités d’embarquement s’effectuent à l’ancienne avec le strict minimum d’assistance informatique…d’où une perte de temps non négligeable et heureusement... car pendant qu’on attend pour les formalités, Capi s’est mis en quête de mon poisson qu’il fini par trouver dans la seule boutique de l’aéroport…. Sauvé...Elia va avoir son pirhana. ( Un vrai naturalisé, avec ses dents impressionnantes, pas une copie plastique...)

 Le seul commerce et « le Piranha » tant recherché...il était temps.

Le poisson est dans le sac, les bagages sont enregistrés… Il nous reste à faire nos adieux à notre guide qui lui aura été excellent.


Maintenant il nous reste à faire un très long voyage pour rejoindre la Haute-Savoie…

Au Revoir l’Amazonie, ce fut une très belle découverte… 
• • •

Vous avez aimé ce récit de voyage, vous vous êtes un peu évadé de votre quotidien ?

J'en ai publié plusieurs autres sur mon blog... N'hésitez pas à vous y rendre, éventuellement vous abonner ou me laisser des commentaires qui m'aideront à m'améliorer dans mes récits futurs.

Pour découvrir d'autres destinations de mes voyages ---> cliquer sur le lien ci-après :

https://www.myatlas.com/DidierHoudry

A bientôt …