Carnet de voyage

Australie

24 étapes
73 commentaires
54 abonnés
Dernière étape postée il y a 41 jours
Arrivés le 16 avril 2019 Retour : ?
Avril 2019
52 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 19 avril 2019
A la sortie de l’avion 

Après 14 heures de vol on est arrivés à l’aéroport de Sydney, on a récupéré nos valises, passé la douane et on est allé prendre le métro sauf que quand on a voulu prendre nos tickets de métro et que c’était plus de 34 $ on a fait demi-tour et on a pris un Uber.

On a fait le trajet dans un HR-V (petit clin d’oeil à mes anciens collègues) qu’on a partagé avec deux business man qui devaient se haïr d’avoir voulu être économes et de se retrouver collés à deux crados !

Après quelques difficultés à trouver on est arrivés à notre auberge de jeunesse où on a pu profiter d’une bonne nuit 💤

Merci à mes anciens collègues pour cette première nuit au top !

———————————————————-

JOUR 2 - Mercredi 17 avril 2019


La première nuit sur Sydney a été compliquée, difficile de prendre le rythme, j’ai été réveillée de 2h à 5h et Nico a dormi que par phases mais c’est pas grave on veut visiter aujourd’hui après deux jours d´avion pour arriver là !

Au programme 24 km de marche dans la ville 🏢


Pour commencer, marché aux poissons et et crustacés énormes 🦐

On n’a pas pris trop de risques pour un premier repas on a choisi un truc qu’on connaît bien et qu’on adore, des sushis !

Fish market  

Après ça, direction Chinatown, qui ressemble un peu à tous les Chinatown vous me direz mais toujours aussi sympa !

Chinatown  

Ensuite, direction les jardins et notamment le Royal Botanic Garden avec une merveilleuse vue sur l’opéra de Sydney. C’est là qu’on a commencé à voir nos premières grosses araignées en masse mais pour l’instant elles sont de taille supportable 🕷

Différents jardins à Sydney  

Puis évidemment direction l’opéra de Sydney comme tout bon touriste !

Opéra De Sydney  

Ensuite on est tranquillement allé boire un verre puis manger un bout dans un thaï où j’ai eu le malheur de demander un petit peu épicé et où j’ai mangé la salade de papaye la plus épicée de toute ma vie !

Le mec d’à côté suait à grosses gouttes, j’en étais pas encore loin mais il aurait pas fallu plus ! En tout cas j’ai retenu la leçon « No spicy » !

Déco du fameux restau thaï  

En rentrant on est tombé sur une course de lévriers 🐕 On n’est pas très très bons pour la cause animale sur ce coup là mais bon, on a découvert un nouveau sport !

Course de lévriers 

Vous saviez que l’Australie était un des trois seuls pays au monde à avoir des courses officielles de lévriers ?


————————————————————

JOUR 3 - Jeudi 18 avril 2019

Notre nouvelle chambre pour la semaine, ça change ! Chambre partagée à 4 

Ce jeudi a été un jour un peu différent :

A peine réveillés (enfin à 11h quoi le temps que Nico soit prêt), on est allés ouvrir notre compte en banque 🏦

Et c’est beaucoup plus facile qu’en France ! Nos passeports et 20 minutes plus tard c’était bon, notre carte était en route !


Ensuite direction CampyVan dont j’avais entendu parler sur les groupes Facebook, c’est un mec qui aide à trouver et à aménager des voitures pour les backpackers. Vu comment on s’y connaît en mécanique c’était important ! Bon on arrive, il est pas là mais un garagiste l’appelle et il nous donne rendez-vous une heure plus tard, tant mieux il est midi, on va aller manger.

Après lui avoir donné nos critères et notre budget évidemment on s’en va se balader dans un quartier qu’on n’a pas encore fait, Surry Hills. Quartier parfait pour Diane Passion Street Art, je vous en mets quelques photos !

Surry Hills 

On a continué ensuite vers le parc Broome, parc au début très décevant parce qu’en travaux. J’aurai sûrement fait demi-tour si Nico m’avait pas dit c’est bon maintenant qu’on est là on va au bout et il a bien fait puisqu’au bout il y avait un petit plan d’eau avec des cygnes noirs et tout ce qu’on attend d’un petit parc sympa !

Broome Park 

Aj de CampyVan nous recontacte (2h après) il a déjà trouvé une voiture à nous faire aller voir, on le rejoint au garage et on y va ensemble. Pour le coup on le laisse checker le côté mécanique, et nous on se dit juste que la vie est drôle puisque la voiture qu’on est en train de voir c’est une Honda CR-V !

La voiture vaut le coup, on la prend et lui ramène au garage pour qu’il puisse l’aménager. Et là, la semaine passée à conduire à gauche en Ecosse m’a bien aidé pour l’heure de conduite dans les bouchons de Sydney 🚙

La journée est déjà bien entamée puisqu’il est quasiment 19h quand on en repart, juste le temps de se changer et on part manger au Hyatt Regency. Et là super restau avec 4 buffets à volonté, un de salades, un de viandes, un de crustacés et un pour les desserts !

Merci les collègues pour ce repas 🍛
2
2
Publié le 23 avril 2019

JOUR 4 - Vendredi 19 avril 2019

Ce matin là à été très court puisque Nico est venu me réveiller il était déjà 11h donc comment vous dire que la matinée on ne l’a pas vu passer.

On a ensuite voulu aller manger au Fish market mais c’était bondé ! En même temps c’était Pâques et ici c’est férié dès le vendredi. Donc on a continué et on a fini par manger dans un petit pub très sympa.

Après ça on a décidé de se balader du côté du port et de rejoindre à pied l’Harbour Bridge qu’on nous avait conseillé de traverser à pied.

Quartier Darling Harbour 

Après deux heures de marche on est arrivés au pied du pont et on a vu le bridge climbing qui permettait de marcher vraiment tout en haut du pont, ça avait l’air top ! Jusqu’au prix 268 $ par personne ... Donc comment vous dire qu’on a juste traversé le pont de façon classique ! N’empêche la vue en valait la peine.

Vue de l’Harbour Bridge

De l’autre côté du pont on s’est arrêté prendre quelques photos et boire un verre au Luna Park. C’est là qu’un petit serveur nous a appris que pour Pâques, pas d’alcool !

Luna Park du North Sydney 

Le soir on a retrouvé Caroline, une copine arrivée en Australie en janvier et trois de ses potes pour boire un verre 🍻


————————————————————

JOUR 5 - Samedi 20 avril 2019

Ce samedi, on a commencé par aller chercher notre super titine chez CampyVan 🚘

Notre CR-V aménagé  

Après l’avoir ramené (et avoir galéré à comprendre les panneaux de stationnement), on est allé se balader dans notre quartier, Glebe, et on est notamment tombés sur un temple bouddhiste et une brocante dans une cour d’école.

Sze Yup Kwan Ti Temple 

Le soir on a pique-niqué sur le port pour voir le feu d’artifice qui a lieu tous les samedis.

Darling Harbour 

Puis on a bu un verre en terrasse tranquillement, enfin on a essayé parce qu’une blatte a grimpé sur Nico et après on n’arrivait plus à profiter ! Ces bêtes sont horribles et il y en a partout dans les rues le soir ...


————————————————————

JOUR 6 - Dimanche 21 avril 2019

Journée Zoo à l’horizon !

Et plus exactement le Taronga Zoo, situé à flan de colline de l’autre côté du fleuve qui traverse Sydney, le Parramatta. On a donc pris le Ferry pour passer d’un côté à l’autre, l’occasion de prendre des photos de l’Opera vu de l’eau !

Vue du Ferry 

Puis on est arrivés au Zoo, on a choisi de laisser le funiculaire pour la fin vu qu’il y avait beaucoup trop de monde et on a passé l’après-midi à remonter tranquillement la colline pour voir tous les animaux. Le parc fait une vingtaine d’hectares (moitié moins que Beauval pour vous donner une idée) et comprend plus de 4000 animaux. Ce qui est vraiment top c’est que le parc est à but non lucratif, son principal objectif est la préservation des espèces et notamment de celles encore en milieu sauvage.

Ce qui était très drôle c’est que dans la mini-ferme, là où nous on a l’habitude d’avoir que des chèvres, bah là il y avait aussi des iguanes, des émus et des kangourous !

Taronga Zoo 

On a bien évidemment terminé notre visite par le funiculaire qui offre une vue magnifique sur Sydney.

Vue du funiculaire  

————————————————————

JOUR 7 - Lundi 22 avril 2019

Ce matin là on est partis une deuxième fois par le ferry. On s’est d’abord arrêtés à Watsons Bay, un ancien village de pêcheurs où on s’est baladés et où on est notamment allés jusqu’au phare « Hornby Lighthouse ». Le phare est entouré d’anciens bunkers qu’on peut encore voir.

Randonnée vers Hornby Lighthouse  

Après ça, direction la falaise pour admirer la vue. D’après mon guide, cette falaise a connu « autant de demandes en mariage que de suicides ». Sympa la petite anecdote !

Watsons Bay 

On s’est dit ensuite, on est dans un village de pêcheurs, on va manger du poisson ! Sauf qu’entre les ptits restaus qui font pas de poissons et les énormes en bord de mer hors de prix, difficile à trouver. On finit par tomber sur un truc qui a l’air pas mal, Nico fan de poisson prend les 5 poissons 🐠

Sauf qu’en fait c’était une box de 5 poissons panés (5 fish and chips sans les chips en fait) ! Comment vous dire que pour une fois il a pas eu faim de l’après-midi !

Ensuite direction Manly où on s’est tranquillement baladés et où on s’est surtout posés sur la plage parce que je boitais à fond à cause de mon énorme ampoule sur le petit orteil !

Manly 

A un moment on va pour tremper les pieds, on serait peut être allés jusqu’aux genous si bien évidemment à ce moment là les sauveteurs n’avaient pas fait sortir tout le monde de l’eau à cause d’on ne sait pas quoi, requins ? Méduses ?

Mais ça faisait du bien de se poser dans le sable et de regarder l’ocean. Je suis même repartie comme d’habitude avec des réserves de sable dans les chaussures 😅


————————————————————

JOUR 8 - Mardi 23 avril 2019

Journée beaucoup moins touristique puisqu’on est allé mettre les papiers de la voiture à notre nom, qu’on a fait les courses et qu’on est allé chez IKEA !

Mais bon après toute cette partie obligatoire un peu rébarbative on a décidé d’aller se balader en ville. On est allé jusqu’à l’Opera puis on est redescendus vers Chinatown.

Balade dans le CBD  (Pour info la photo de l’Opéra, il était 18h20, il fait nuit super tôt)

On s’est arrêtés pas mal de fois écouter les artistes de rue. J’adore me poser et les écouter / regarder !

Moment beaucoup moins sympa quand en marchant je sens un truc sur mon bras, je le prend avec mes doigts pour le pousser, pensant que c’était une feuille ou un truc du genre, et non une blatte !!!! L’horreur !!!


Demain commence la grande vie de roots puisque ça y est, fini l’auberge de jeunesse, on va dormir dans notre van !

On vous tient au courant dès qu’on pourra, car internet ce fera sûrement rare, on a l’intention d’aller dans les montagnes ! Des bisous tout le monde

3
3
Publié le 28 avril 2019

JOUR 9 - Mercredi 24 avril 2019


Dernière nuit à l’auberge de jeunesse ✅

Et en plus c’était cool, on avait plus de colocs pour cette dernière nuit !

Une des douches de l’auberge de jeunesse 

Pour commencer la journée, direction l’Aquarium de Sydney « Sea Life » 🐠


On a eu la chance de passer sur le Pyrmont Bridge juste avant qu’ils en bloquent l’accès aux piétons pour faire pivoter une partie du pont et laisser passer les bateaux, c’était sympa à voir surtout dans la file d’attente de l’aquarium !

Pyrmont bridge 

La visite de l’aquarium a duré à peu près une heure et demi. Le petit truc qui change c’est le petit bateau dans lequel tu montes pour passer dans la salle avec les pingouins, c’était drôle à faire enfin moins pour Nico qui n’avait pas pris de veste ! (6 degrés max)

Sea Life 


Après l’aquarium on est partis en direction des Blue Mountains, on avait vu un camping gratuit où on pouvait passer deux trois nuits. Parking autorisé uniquement aux 4x4 et on a compris pourquoi en arrivant ! La route était pleine de trous et de pierres et par moment assez pentue. (Diane a cru mourir en haut de la 1ère montée à pied en partant du camp pour une rando.)


On est arrivés vers 16h, juste le temps de s’organiser et de démarrer le feu avant que la nuit tombe 🔥

Premier jour de camping où on n’était pas vraiment organisés, on a dû allumer le feu avec du papier toilette et le réchaud en guise de briquet !


———————————————————

JOUR 10 - Jeudi 25 avril 2019


Réveillés assez tôt par la lumière du jour et les cris des Cacatoès, après une première nuit dans le 4x4 assez compliquée notamment pour Nico, on a décidé d’aller à Katoomba, plus grosse ville des Blue Mountains 🏔

Le petit truc blanc c’est un cacatoès, j’ai pas réussi à les prendre de plus près... 

Aller à Katoomba nous permettait à la fois de découvrir les Blues Mountains et d’acheter du matériel de camping ⛺️


La randonnée qui partait de Katoomba était très touristique mais la vue en valait la peine. On voyait au loin l’aura bleutée qui donne son nom à cette chaîne de montagnes. Cette aura est due à l’évaporation de l’huile d’eucalyptus.

 Katoomba 

On a marché des Katoomba Falls jusqu’au Three Sisters, trois rochers côte à côte.

Three sisters 

Même si le « Scenic World » avait l’air cool avec notamment le funiculaire que vous voyez sur les photos, on ne l’a pas fait parce que 49$ chacun ça faisait quand même beaucoup ...


Après nos petites balades on a fait nos emplettes, après être d’abord tombé sur un site en friche à la place d’un magasin de bricolage, et Nico tout heureux à acheté une hachette !


Le soir ça a donc été beaucoup plus facile de faire le feu avec une hachette, des allumes feu et un briquet 🔥

Par contre ma tentative de faire des brochettes a été un échec et a fini en poêlée de poulet poivrons ... c’est plus facile de faire griller des chamalows que de faire cuire du poulet ... ou il m’aurait fallu une grille mais tant pis.


Petit moment culture :

Le 25 avril est un jour férié en Australie, ils ont appellé ce jour « Anzac Day », il s’agit du premier jour où les troupes australiennes et néo-zélandaises ont combattu en Turquie lors de la première guerre mondiale.


———————————————————


JOUR 11 - Vendredi 26 avril 2019


Notre lit pour la nuit 

Ce matin là, j’ai commencé par ma première douche solaire. Nico a choisi de faire le crado, il se change pas et se lave pas depuis qu’on est là ...


Puis première balade dans les environs, la « Turpentine Track ». On l’a faite dans le sens inverse parce qu’on trouvait pas l’entrée. Du coup on a commencé par la route avant de prendre la partie chemin !


L’après-midi on est repartis faire une balade, cette fois la « Bedford Creek Trail », balade plus longue puisqu’en tout on a du mettre 2h30. On a surtout bien grimpé, on a monté 110 étages d’après nos téléphones !

Bedford Creek Trail 

Même si on n’avait pas la même vue que la veille à Katoomba, c’était beaucoup moins touristique et la randonnée en elle-même était plus sympa même si elle grimpait beaucoup. Et puis, grimper, c’est bon pour mes kilos en trop comme dit Nico !


La randonnée a achevé de faire remarquer qu’il sentait mauvais quand même et il a fini par prendre sa douche ! Je l’avais prévu quand même.(Oui, oui, je fais une relecture et je tiens à ma dignité. Mais chute, elle ne sait pas qu’il y a ce genre de commentaire 😉)


Nos voisins de camping ont changé et en partant, ceux juste à côté de nous ont laissé une grille. Dommage qu’on ne l’ait pas eu pour les brochettes, mais on en a quand même profité pour faire des bagels dorés au barbecue 🔥

Dans les arbres, cachés, des cacatoès  


————————————————————

JOUR 12 - Samedi 27 avril 2019


Après le rangement du camp et 45 minutes passées à chercher mon portable (on ne reviendra pas là dessus (et pourtant on devrait...)), c’est l’heure du grand départ du Murphys Glen dans les Blue Mountains direction Scotland Island pour notre premier Helpx. Ce sont des gens qui accueillent des gens comme nous, qui leur fournissent hébergement et nourriture en échange d’un travail quotidien, 5h par jour dans le cas présent.(Merci Nico pour cette précision !)


Un petit stop à l’auberge de jeunesse pour récupérer nos cartes bancaires, arrivées entre temps et on était en route pour notre prochaine maison.


Après avoir garé la voiture le long de la plage, on a du attendre qu’ils viennent nous chercher en bateau pour passer de l’autre côté de la berge sur l’ile.

Vue sur Scotland Island de la rive  

A peine arrivés, Nico est déjà embauché pour aider Cameron qui fait actuellement taxi sur l’ile. Pendant ce temps là je joue avec les deux petits, Elise et Louis.

Le programme de ce premier jour est simple, s’installer, manger et regarder un film tous ensemble !


On verra ce que demain nous réserve comme tâches.


On a retrouvé le réseau en partant des Blue Mountains, on pourra vous donner plus de nouvelles. Des bisous 😘

4
4
Publié le 6 mai 2019

Petit aparté mais il fallait que je vous le dise, vous m’avez vraiment rassuré dans vos commentaires parce que vous avez quasiment tous mis machette, comme moi, en fait juste avant que Nico relise et me dise « Bah non c’est une petite hache donc une hachette ». Après vérification il a raison, les deux existent et ce qu’on a acheté c’est une hachette mais ça fait du bien de voir que je suis pas toute seule ! (N: Je ne dis pas que des conneries non plus)

Bon par contre pour la photo à la crocodile dundee je vais faire de mon mieux mais le sujet a pas l’air très coopératif (et on n’a pas ce qu’il faut aussi, accessoirement) !


JOUR 13 - Dimanche 28 avril 2019

La famille chez qui on est en Helpx est composée d’Alix, qui est réunionnaise et parle donc français, Cameron, son mari et Élise, 3 ans et Louis, 15 mois. Il y a aussi Joris, un autre Helpx qui est chez eux régulièrement depuis 7 mois.

La maison d’Alix et Cameron 

Le rythme a l’air assez cool parce que le matin on ne se presse pas, on prend tranquille le petit dej, on se prépare et après seulement on y va.

Après ces trois jours de camping dans les Blue Mountains, qu’est ce que ça nous a fait du bien de retrouver un bon lit et une douche ! Le bonheur !

On a été réveillés assez tôt notamment par les enfants mais peu importait on avait retrouvé un vrai lit ça faisait tellement du bien 👶👧


Dimanche, journée ménage ! En premier, le matin, nettoyage de la crèche où travaille Alix puis l’après-midi gros ménage de la maison 🏠

Et le soir soirée pizza tous ensemble 🍕

Petite anecdote marrante, à table, Nico qui voulait demander une fourchette à Cameron a demandé un « Fuck » au lieu de « Fork ». Plus tout à fait la même signification, heureusement Cameron est très blagueur !

La crèche  


————————————————————

JOUR 14 - Lundi 29 avril 2019

Deuxième réveil tranquille, après une bonne nuit. Deuxième petit déjeuner tous ensemble, en prenant notre temps.

Puis Cameron nous a chargé d’aller chercher des planches et de les transporter. Enfin ça en fait c’est que pour les garçons. Moi j’ai du d’abord enlever l’air d’un bateau pneumatique pour enfant puis mettre de l’eau aux canards, enfin au passage j’ai du aussi nettoyer la couche de Louis, ça c’est beaucoup moins sympa ! Puis je suis allée aider Alix en m’occupant de Louis pendant que les garçons déplacaient un réfrigérateur puis taillaient les arbres.

Midi est déjà là, (N: Enfin, plus 15h que midi) au programme reste de pizzas et jeu de cartes : le président ♦️

L’après-midi Nico est allé enlever l’ecorce d’un arbre sur un autre terrain pendant que j’aidais à gonfler un bateau puis que je suis allée chercher Élise à la crèche, l’occasion d’une petite balade parce que c’est vrai que depuis qu’on est ici, on ne bouge plus beaucoup. Plus que 4/5 kilomètres par jour contre les 15/20 qu’on faisait la semaine dernière !

Retour de la crèche avec Élise  

Le soir on a eu une petite soirée tous les deux donc on s’est fait un petit plateau apéro sur la terrasse devant Koh Lanta avant le retour des autres et l’inevitable visionnage de la bataille de Winterfell. (N: Dernier épisode de Game of Thrones pour ceux qui ne connaîtraient pas)

La vue de la terrasse 


————————————————————

JOUR 15 - Mardi 30 avril 2019

Première journée de vrai travail physique, (N: si vous suivez, elle parle pour elle hein) l’objectif : monter 1,5 tonnes de carreaux puis les disposer sur l’escalier.

Au début j’ai monté quelques carreaux mais on s’est vite répartis le travail autrement, Nico montait les carreaux et je les disposais sur l’escalier. Et heureusement parce que rien que de devoir bêcher et porter les carreaux sur la hauteur de l’escalier, c’était dur !

L’avancée avant la pause déjeuner 

La plus grosse difficulté était le terrain en pente mais on a réussi ! Ça nous a pris la journée (avec une bonne pause dejeuner quand même) mais on a tout fini ! Trop fiers de nous !

Et le soir, fini !  

Vous pourrez noter que le t-shirt de Nico a légèrement changé de couleur, et encore là c’était pas le pire, il y a eu un moment avec trois couleurs différentes sur son t-shirt !

Le soir on a mangé un trop trop bon plat qu’on connaissait pas, les lasagnes au potiron ! Et vous saviez qu’en les faisant cuire, on pouvait manger les pépins de potiron ? (N: Et bien maintenant oui 😉)


———————————————————

JOUR 16 - Mercredi 1er mai 2019

Ce jour-là, nouveau lieu de travail, plus le block où ils vont construire leur maison mais leur bateau. Sympa, non ?

Pour aller au bateau, prendre un autre bateau  

Enfin sauf quand en fait il y a eu une panne des panneaux solaires ce qui a arrêté l’électricité et du coup la pompe. Donc notre job était de nettoyer tout le fond de cale qui était rempli d’huile et d’eau pour que Cameron puisse ensuite accéder à la pompe et la réparer.

Job très cracra, on a commencé avec les gants avant de laisser tomber et de faire à la main puisque dans tous les cas on était sales.

L’huile s’etait par endroit transformée en mélasse chelou et qui puait mais bon on a bien bossé et c’était quand même cool de bosser sur un bateau 🚤

Notre lieu de travail pour la journée  

Cette journée là, on a eu la chance de voir des oiseaux ultra colorés sur la terrasse, c’était des perruches royales.

Et on a pu leur donner à manger et qu’ils viennent sur nous 🦜

King Parrots 

Le soir on a fait un plat très français, le poulet aux marrons ! D’après Cameron, on devait être les seuls en Australie à manger ça. Et après l’épluchage de la première couche du marron, puis de la seconde couche après cuisson, je me suis rappelée pourquoi c’etait vachement plus facile de les acheter en boîte ! Mais bon, tellement meilleur !

On a mis du riz en complément parce qu’en, je ne sais pas exactement mais je pense quasiment une heure d'épluchage, on était très loin d’en avoir assez pour cinq.


————————————————————

JOUR 17 - Jeudi 2 mai 2019


Ce jour-là on a aidé Cameron à porté des fauteuils puis il nous a proposé de partir avec Joris qui allait à la ville d’à côté voir un truc pour son téléphone.

Comment garer son bateau à Scotland Island ? S’entasser et quand il y a plus de place se mettre derrière quelqu’un d’autre 

On s’est donc baladés tranquillement dans les rues commerçantes de la ville et on a acheté des Tim Tam et du fromage pour Alix et Cameron. N: Les Tim Tam sont des biscuits adorés ici, à base de chocolat. Vous comprendrez donc pourquoi Diane ne s’attarde pas sur le sujet, mais c’est vraiment trop bon. Je ne trouve pas d’équivalent en France, mais si vous avez l’occasion, goûtez en !

Au retour à la maison, on a rangé la terrasse et le salon et nettoyé les gants de la veille, plein d’huile.


Mais quand Alix est rentrée on a compris qu’il y avait eu grosse incompréhension, en fait c’etait du coup notre jour « off », notre jour de congé ! Tant pis c’est pas non plus comme si on bossait 8h par jour depuis le début et dans un endroit moche !


————————————————————

JOUR 18 - Vendredi 3 mai 2019

Journée qui a commencé par l’étendage du linge, avant qu’on parte se balader tous les deux avec l’idée de faire le tour de l’ile, mauvaise nouvelle puisqu’après environ 20 minutes de balade il a commencé à pleuvoir, puis de plus en plus ce qui fait qu’on a du écourter notre balade et qu’on est revenus trempés ☔️

Petite balade autour de l’ile  

En plus le linge ne va pas sécher tout de suite du coup ! Il va même plutôt être relavé 😂 On espère juste qu’il soit sec à temps pour dimanche quand on va partir.

Mais bon c’etait la première journée de pluie depuis qu’on est en Australie, on n’a pas à se plaindre !

Du coup on a nettoyé la cuisine et le frigo et on s’est occupés des petits toute l’après-midi 👶👧


————————————————————

JOUR 19 - Samedi 4 mai 2019

Journée tranquille, il y avait plus de soleil que la veille mais il faisait pas très très chaud quand même.

On a pris notre temps, on s’est occupés des enfants puis dans l’après-midi c’était nettoyage de la Kindy à nouveau mais cette fois que nous deux.

Alix nous avait dit de surtout pas mettre la clé dans la double porte et évidemment quand j’etais au téléphone avec elle pour lui dire qu’on avait fini, je me retourne et là, Nico en train de mettre la clé là où il fallait pas ! Un vrai enfant 👶

Au final on s’en est bien sortis, mais pff cet enfant ! (N: il faut dire que je n’etais pas la au moment où elles en ont parlé aussi !)

Après ça on a finit notre tour de l’ile, cette fois en passant par le haut.

Scotland Island 

En revenant, dernière tâche pour Nico, retourner avec Cameron récupérer des troncs d’arbre et les emmener au block. Tout ça de nuit 🌙

Le soir la sœur de Cameron et son mari sont venus manger ce qui nous a obligé à parler anglais toute la soirée, pas plus mal pour se préparer au Helpx qui suit, 100% en anglais !


Ce jour là, c’était aussi le jour où on a vu pour la première fois deux grosses araignées 🕷

Spiders 


————————————————————

JOUR 20 - Dimanche 5 mai 2019

Dernier réveil sur Scotland Island, dernier magnifique petit déjeuner avec toute la famille.

Petit déjeuner chez Alix et Cameron, en général pris vers 10h/10h30 

Puis est arrivée l’heure des au revoir et du départ de Scotland Island. Tout au long de cette semaine, on aura bien mangé, bien bu aussi, joué aux cartes, porté des tas de trucs lourd, dessiné avec Élise, ramassé tout ce que Louis faisait tomber comme le riz et énormément profité de leur vie.

See you soon !

Élise, Joris et Scotland Island derrière  

Après ça direction Newcastle à deux heures de route au nord pour une pause déjeuner où on a mangé des Nachos (Nico connaissait pas, il est devenu fan après en avoir mangé chez Cameron et Alix, ça tombe bien j’etais déjà fan depuis le Canada). N: Et c’est pas comme si à 14h on venait d’arriver et de se garer juste devant un resto faisant ça.

On a ensuite voulu faire un tour dans Newcastle mais ça a très mal démarré, il pleuvait vraiment pas mal, tout était pas très très beau, j’ai fini avec mon paréo autour de la tête pour me protéger comme je pouvais, la grande classe !

Newcastle 

Mais après ce début chaotique, on est passé de l’autre côté de la baie et là, ça valait vraiment le coup ! Des piscines ouvertes donnant sur la mer, c’était magnifique !

Newcastle  

On est ensuite repartis pour arriver deux heures plus tard chez Terry et Barb, notre prochain Helpx situé à Diamond Beach, une heure en dessous de Port Macquarie.

On est arrivés de nuit parce que maintenant la nuit tombe à 17h30 mais heureusement on n’a pas tapé de wallabies en chemin, c’était ma hantise !

On commence le boulot demain, à priori ce sera du travail dans le jardin (qui fait quasiment 3 hectares donc pas un petit jardin). On commence dès 8h par contre, ça va nous changer On vous tiendra évidemment au courant. Des bisous tout le monde 😘

5
5
Publié le 10 mai 2019

JOUR 21 - Lundi 6 mai 2019

Premier réveil avec la vue sur la forêt et sur les wallabies, que demander de plus !

Wallabies  

Notre première journée de travail, elle, était un peu différente de ce qu’elle aurait du être car le papa de Terry étant à l’hôpital, il a du nous laisser seul et emmener sa maman.

Il a quand même pris le temps à 8h de nous expliquer nos tâches du jour : mettre un mélange de terre et de feuilles aux pieds de plusieurs arbres puis déplacer le bois pour préparer le stock de cet hiver.

Et le travail commençait bien puisqu’il nous a direct dit de faire attention qu’il y avait des serpents dans le coin et des venimeux en plus les « Black snakes ». Il nous a fait apprendre par cœur le numéro de l’ambulance (facile 000) pour que si on se faisait mordre, on puisse les appeler direct. Rassurant pour une première journée ! Je crois que je préférais les méduses non mortelles qui étaient autour de Scotland Island 🏝

Terry expliquant à Nico comment faire  

On a commencé avec le « mulching », le mélange de terre et de feuilles. On en a mis autour de quasi chacun des arbres prévus quand Terry est revenu voir comment on s’en sortait et nous a dit d’en mettre beaucoup plus, 3 fois plus que ce qu’on avait déjà mis. On n’est pas très connaisseurs en jardinage nous 😂

Par contre conduire la tondeuse ça m’a rappelé mon enfance chez mes grands-parents à Chilleurs, j’ai adoré !

Mulching 

Après en avoir remis beaucoup plus et découvert plein de bébêtes comme des énormes verts de terre ou des mélanges entre énorme fourmi et (comme à Koh Lanta) sauterelles, on est passés au bois.

Le bois à transporter  

Il fallait d’abord réorganiser le tas de bois existant puis ramener d’autres bûches. Au passage on a encore découvert plein d’insectes dont ce magnifique centipede bleu qui pique d’après ce que nous a dit Terry, on a évité d’essayer pour voir ce que ça faisait 🐛

Centipede 

Puis on s’est arrêtés à 13h comme prévu et on a mangé les restes de la veille, c’était de l’agneau donc ça va on n’avait pas à se plaindre !

L’après-midi on s’est baladés dans le jardin, à la recherche des wallabies qu’on a pu voir plusieurs fois mais qui ont fui et qu’on n’a pas pu prendre en photo. Je crois que c’est parce que je ne suis pas assez discrète mais chut ! (N: Je confirme, une vraie enfant...)

Le jardin de Terry et Barb 

Puis petite baignade dans leur piscine intérieure. Je n’avais pas prévu le truc assez à l’avance et je ne l’ai mise à chauffer que 5 minutes avant d’y aller. C’était très très froid ! Mais tellement cool de se baigner avec la vue sur la forêt dehors ...

La piscine intérieure  

Le soir on a fêté avec eux leur anniversaire de mariage (N: 47 ans quand même) en commençant par des huîtres et une bonne bouteille de vin 🍷


———————————————

JOUR 22 - Mardi 7 mai 2019

La journée a encore commencé tot, à 8h. On a continué de transporter le bois et à le ranger pour qu’il soit plus accessible pour l’hiver. Nico a aussi commencé à fendre des bûches. Après la hachette, la hache !

Notre tas de bois qui grandit  

Je crois qu’il avait vraiment envie d’utiliser une hache parce que Terry nous avait dit qu’il allait acheter une nouvelle hache parce que la sienne était cassée et qu’il en avait une autre mais pas terrible du tout, mais Nico a quand même voulu commencer à couper le bois. Peut être que ça lui manquait ? (N: J’avais surtout envie de vite plier le truc ouais !)


Bon par contre dans le bois on a trouvé encore une super araignée ...

Après ça, nouvelle tache, s’occuper des plants d’arbre de Terry. C’est à dire mettre les plants dans de plus grands pots, ou diviser les plants actuellement dans le même pot. Puis tremper les plants et les disposer dans la « nurserie ».

Il fallait aussi tourner certains plants vers le soleil.

Les jardiniers en herbe 

13h est arrivé et avec ça, l’heure du déjeuner ! Après s’être lavés (comment vous dire qu’après avoir passé la matinée les mains dans la terre mouillée on en avait besoin ! Surtout qu’on arrêtait pas de se faire piquer par des moustiques du coup dès que j’en voyais un sur moi, je le frappais avec mes mains très propres 😂) et avoir attendu Terry qui prenait son temps et qui discutait avec ses voisins, il nous a emmené manger Fish and Chips. Rien qu’au nom, je crois que Nico a eu envie de vomir, il a été écœuré par ses 6 Fish mangés à Watson’s Bay ! Mais Terry avait vraiment envie de Fish and Chips, il nous a invités et il était tellement content ! Seule obligation, il nous a fait promettre de ne pas le dire à sa femme !

With Coke s’il vous plait  

Après ça, Terry nous a emmené voir différentes plages le long de la côte. On a commencé par Diamond Beach.

Diamond Beach 

Puis Black Head Beach et sa piscine extérieure.

Black Head

Et enfin Pebbly Beach.

Pebbly beach 

Toutes étaient magnifiques et tellement différentes. L’eau était bonne mais dommage je n’avais pas pris mon maillot. J’ai quand même mis les pieds dans l’eau et je me suis faite avoir par une vague beaucoup trop haute et j’ai fini avec le short trempé !

We miss you  

————————————————————

JOUR 23 - Mercredi 8 mai 2019

Ce jour-là, on n’a pas vraiment travaillé pour Terry et Barb mais plutôt pour leur voisin.

Un mec est venu avec une espèce de pelleteuse/foreuse faire plein de trous pour qu’ensuite ils puissent y planter des arbres et nous on rebouchait les trous avec une meilleure terre qui ressemblait à du terreau.

Opération remplir des trous  

Cinq heures à faire ça, ça a été très fatiguant. Il faut les porter les kilos de terre ! Et encore heureusement qu’on avait la tondeuse pour nous aider à transporter tout ça. (N: Et que Nico est vraiment mignon, il m’a aidé à remplir mes pots et à les vider 😉)

L’après-midi Terry nous a emmené à Crowdy Head où après les « Three Sisters » on a fait la connaissance des « Three brothers », trois montagnes côte à côte, donnant sur la mer.

Les Three brothers au fond 

L’eau avait une couleur très étrange, rosée. Terry nous a dit que ce n’était pas bon, que la couleur était due à des algues toxiques et qu’il fallait faire attention. Oups, j’avais déjà mis les pieds dedans 😱 (N: Une enfant je vous dis !)

Si dans quelques jours je n’ai plus de pieds je saurai pourquoi !

Crowdy Beach 

Terry nous a dit qu’il fallait absolument qu’on fasse une pile de pierres donc voilà notre œuvre !

Crowdy Beach 


Après la plage, on est allés voir le phare de Crowdy Beach. On y est restés le temps de voir le coucher de soleil sur les « Three Brothers », superbe !

Crowdy beach Lighthouse  

————————————————————

JOUR 24 - Jeudi 9 mai 2019

Objectif du jour : finir de préparer le bois pour l’hiver

J’emmenais les bûches, Nico les rangeait et faisait joujou avec la hache pour les trop grosses.

Préparation du bois pour cet hiver

Travail réussi !

Moment tellement drôle après parce que Terry a envoyé Nico compter le nombre de trous qu’on avait fait la veille et Nico est revenu tout content en disant 38 et là Terry a fait une tête bizarre, il trouvait ça vraiment étrange. Après quelques temps d’incompréhension, on s’est enfin rendu compte qu’en fait Nico avait compté le nombre de trous que nous (lui et moi) avions remplis ! Or Terry voulait juste savoir combien d’arbres il devait prévoir donc combien de trous il y avait au total. (N: Je tiens à préciser que la phrase pouvait être comprise dans les 2 sens hein) Bref, Nico est reparti compter et le résultat était bien différent : 87 !


Après cette petite incompréhension, je suis repassée à la division des plants pendant que Nico a été planter des arbres avec Terry.

Préparation des plants 

J’ai bien évidemment moi aussi planté un arbre pour laisser ma petite trace ici : Mon futur grand arbre 🌲

Mon futur grand arbre 🌳

Terry m’a ensuite donné quelque chose et quand j’ai regardé dans ma main c’était un ver blanc tout bizarre, du genre de ceux qu’ils mangent dans Koh Lanta. Je l’ai lâché et là il m’a dit qu’il avait fait ça plein de fois et que la plupart des filles se mettent à crier ou en tout cas on des réactions bien plus drôles que juste laisser tomber le ver. 🐛

Nos arbres 

Dernière tâche de la journée, enlever les racines d’un arbre mort qui avait déjà été enlevé et préparer le trou pour en remettre un. Mais contrairement à la veille, ce jour là on a du creuser le trou à la main.

L’après-midi, Terry nous a déposé en haut de la plage de Shelly Beach. On est passé par les bois pour accéder à la plage et on a ensuite marché le long de la plage.

Shelly Beach 

Ensuite, Terry nous avait conseillé de passer par la colline entre les deux plages, on a préféré grimper sur les rochers.

Entre Shelly Beach et Diamond Beach 

On a ensuite remonté Diamond Beach pour rentrer.

Diamond beach 

Le soir c’était à moi de faire à manger puisque Barb était à une réunion de préparation des élections. (N: on est en pleine élection présidentielle ici) Au programme : Lasagnes maison !


————————————————————

JOUR 25 - Vendredi 10 mai 2019

Journée off et même encore mieux puisque Terry a réussi à voir avec un de ses amis pour qu’on puisse faire une petite croisière !

Mais d’abord premier stop, Tuncurry, pour voir la plage et la jetée.

Tuncurry 

On s’est bien sûr arrêtés au parc Jon Wright, du nom du grand-père de Terry ! Connu pour son entreprise de fabrication de bateaux.

On a ensuite marché et passé le pont vers Forster. On s’est baladés le long des plages et des différents points de vue autour de la ville. Le programme prévu par Terry était très chargé et on a parfois pris quelques libertés mais c’était vraiment magnifique.

Forster 

A 11h on a embarqué pour la croisière. Sur la bonne dizaine de passagers, on était de loin les plus jeunes mais c’était très cool on a discuté avec nos voisins qui avaient tous déjà été en France. J’ai l’impression que tous les australiens ont déjà visité la France. Enfin pas exactement la France mais Paris et la « French Riviera » = Nice. Leur vision de la France quoi 😶

C’est comme, tous ceux qui nous ont dit être venus en France, ils ont plutot fait un tour d’Europe, de la Russie à l’Espagne. Je crois que nos distances leur paraissent trop petites à côté de chez eux !

Bref fin de l’aparté sur les australiens et la France, quelques photos de notre bateau. 🚤

Free Spirit Cruise 

On est passés devant les casiers d’huîtres, l’ile des serpents, l’ile des pélicans et même la reproduction d’un petit château français (ce qui a coûté 6 millions de dollars australiens quand même ! Autant venir en France à ce prix là!).

Great Lakes 

Après avoir mangé sur le bateau on a pu conduire un petit peu le bateau, c’était très sympa mais vraiment pas maniable !

Les pilotes 

Après nos deux heures et demi de croisière on a à nouveau suivi le planning de Terry et on a revu différentes plages et points de vue de Forster à Boomerang Beach. Pas facile de tout faire en une journée surtout quand la tempête pointe le bout de son nez et nous trempe en même temps que nous congèle ! (N: LA congèle, n’oubliez pas qu’elle est frileuse)

Forster et Boomerang Beach

En passant on s’est arrêtés visiter la Green Cathédrale, un véritable lieu de culte où sont célébrés des mariages, des baptêmes et moins drôle des enterrements. Mais quel lieu magnifique pour un mariage 💒

Green Cathedrale  

Pour notre dernière soirée chez Terry et Barb, Terry nous a donné un milliard de tips pour la suite du voyage ! Je ne sais pas si on arrivera à tout retenir, on va essayer de noter le maximum de trucs mais il nous a montré tous les coins pour faire le tour de l'Australie donc ça fait beaucoup !

Demain grand départ pour l’inconnu, on a pas encore tout planifié pour les jours à venir juste que mercredi on doit être à Federal, près de Byron Bay pour notre prochain Helpx. D’ici là, nous ne serons peut être pas joignables.

Des bisous tout le monde 😘

Prenez bien soin de vous ❤️


PS : Les photos de nous deux en train de travailler ont été prises par Terry. Si vous voulez voir d’autres de ces photos, allez voir Black Diamond Images sur Flickr 📷

6

JOUR 26 - Samedi 11 mai 2019

Au moment de partir, avec notre magnifique tas de bois derrière  

Après avoir dit au revoir à Terry et Barb, on a suivi le guide donné par Terry et on est partis voir les Ellenbourough Falls, les deuxième plus grandes chutes d’eau d’Australie. Aussi magnifique vu d’en haut, d’en face que d’en dessous !

Ellenbourough Falls 

Il fallait descendre beaucoup de marches pour aller voir en bas (plus de 600) et du coup beaucoup en remonter pour revenir à la voiture ! Mes jambes en avaient un peu marre que je les sollicite trop et ça n’a pas été de la tarte mais on y est arrivé ! (N: « un peu marre », l’expression est très faible...)

Ellenbourough Falls 

A l’entrée du site il y avait un panneau avec un serpent arc en ciel, Nico a cru que ça voulait dire qu’on pouvait en voir des comme ça ici, en fait non c’est juste un dieu aborigène !

Après ça on est passé par beaucoup de routes de gravier, heureusement qu’on a pris un 4x4 ! Puis on est partis vers le plus éloigné des « Three Brothers », le « North Brothers » avec à son sommet, une vue magnifique sur la côte.

North brother 
Il a essayé de manger avec nous ! 

On a continué jusqu’à Dunbogan, sa plage et son lagoon.

Dunbogan  

On a trouvé un camping « low cost » où passer la nuit pour 10 AUD$ (Environ 7€) chacun avec douches chaudes et cuisine extérieure. Ça nous changeait du camp des Blue Mountains. Ce qui a fait beaucoup rire Nico toute la soirée c’est que la ville s’appelait Kendall, oui oui comme Kendall Jenner je l’ai entendu 10 fois ! (N: En même temps, elle était pas mal comme vanne)

Après s’être baladés dans Kendall (la ville évidemment) (N: et on ose parler de mes blagues...) et notamment sa rivière, on a fait une petite soirée à deux à jouer aux cartes ♦️

Kendall 


———————————————————

JOUR 27 - Dimanche 12 mai 2019


En chemin pour notre première étape de la journée on tombe sur quoi ? Des dromadaires 🐪

Oui oui sérieusement des dromadaires dans un pré, en face d’un golf, comme pourraient l’être des chevaux !

Bref, on ne s’est pas arrêtés mais ça nous a bien fait rire ! On a continué jusqu’à la Lighthouse Beach qui signifie la plage du phare sauf que, pas de phare à l’horizon !

Lighthouse beach  

On a donc continué jusqu’au point suivant, le fameux phare et on a compris qu’en fait c’était juste que la plage était tellement longue qu’on ne voyait pas le phare de la où on était.

Port Macquarie Lighthouse  

Pour ceux qui ont suivi, ce phare doit vous rappeler quelque chose ...

Port Macquarie Lighthouse  

Oui oui c’est bien le même qu’à Crowdy Head et c’est normal puisque c’est le même architecte qui a construit les deux ! Il en a d’ailleurs construit plus d’une centaine sur toute la côte.


Du phare, on a eu la chance de voir des dizaines de dauphins 🐬

On a ensuite continué le long de la côte, passant devant d’autres plages (N: il faut dire que les Australiens vivent essentiellement sur la côte) jusqu’à s’arrêter manger en regardant les surfers à Port Macquarie.

Port Macquarie 

Après un petit tour dans Port Macquarie direction le seul Hôpital des Koalas du monde. Cet hôpital soigne 250 koalas par an et fait partie d’une association comptant 155 bénévoles. Ces koalas sont là à cause d’accident de la route, de morsures de chiens, de feu de forêt ou de maladies comme la chlamydia.

Koala Hospital 

La plupart des koalas sont remis en liberté après avoir été soignés mais certains, aveugles ou avec des membres manquants, sont des résidents permanents de l’hôpital.

Koala Hospital 

Ce sont uniquement ceux là qu’on peut observer lors de la visite, les autres devant conserver au maximum leurs habitudes sauvages même si certains trouvent le moyen de se montrer quand même en grimpant très haut !

Koala Hospital  

C’est une des bénévoles qui nous a expliqué tout cela pendant une visite guidée qui a lieu tous les jours à 15h pendant le nourrissage des koalas. 🐨 (N: et 15h parce que c’est le moment où les koalas sont les plus actifs sur leur 22h de sommeil quotidien)

Koala Hospital  

Après Port Macquarie on s’est dirigés vers Crescent Head et pour ça on a pris le ferry puis on a pris une route qui longeait la côte.

Ferry 

Vous vous souvenez que la veille on s’était dit qu’on avait bien fait de prendre un 4x4 ? Bah en fait on n’en a pas pris un assez gros, pas du tout ... après une bonne demi-heure de route de gravier pleine de trous, puis de chemin de terre, on s’est retrouvés embourbés dans du sable, impossible de bouger.

Donc nous voilà par terre à pousser le sable devant les roues, puis sous la voiture puisqu’en fait on était « posés » sur du sable ... Jusqu’à ce qu’un 4x4 arrive mais pas un 4x4 comme le notre, un avec des roues d’un mètre cinquante de diamètre ! (N : elle fait un peu La Marseillaise mais ce n’est pas simple d’evaluer la taille quand on est petite 😁) Le couple qui était dedans nous a aidé à pousser la voiture pour faire demi-tour car la route était encore pire après a priori.

Donc on est gentiment repartis en arrière, pour prendre une autre route, puis voir que la route que voulait prendre le GPS n’existait pas donc refaire un détour, bref on a fini par arriver au camping deux heures après l’heure prévue et bien claqués de toute cette route !


———————————————————

JOUR 28 - Lundi 13 mai 2019


Bon quand on est allés payer, le petit gar de l’accueil nous a dit qu’il fallait réserver par téléphone quand on arrivait après 5 heures. Je lui ai dit qu’en même temps on pensait être là beaucoup plus tôt mais qu’on avait été bloqués sur la route, ce à quoi il m’a répondu que si j’avais appelé, il m’aurait dit de ne pas prendre cette route là... merci mais c’est trop tard maintenant ! (N : elle a l’air énervé, mais il nous a quand même donné quelques bons conseils pour la suite hein)


Bref après une bonne douche chaude (le gros avantage des camping payants), direction Crescent Head et sa vue.

Crescent Head 

Puis South West Rocks et le Trial Bay Gaol, bâtiment bâti pour abriter les prisonniers qui travaillaient à la création d’une digue permettant de protéger les bateaux faisant une pause entre Brisbane et Sydney. Digue qui n’a jamais été terminée car trop longue a construire et entre temps les bateaux sont devenus plus robustes donc celle ci n’était plus nécessaire.

Et enfin Nambucca Heads et son V Wall, roches peintes tout le long de la jetée. Un mélange de Street Art, de dessins d’enfants et de commémorations aux disparus.

Nambucca Heads 

Ma cheville commençait à me faire très mal, sûrement dû au fait que je me la sois tordue la veille, donc on a décidé de faire une pause et d’arriver plus tôt à notre campement pour passer la fin d’après-midi tranquillement posés. Enfin surtout moi puisque Nico est allé chercher le bois pour notre feu du soir 🔥

Au programme de ce soir là, un deuxième essai de brochettes, cette fois avec la grille récupérée aux Blue Mountains. Il faut qu’elle serve celle là parce qu’elle est chiante à transporter ! Mais du coup on a bien fait de la prendre, les brochettes étaient parfaites. Et pour finir, petits chamallows grillés qui vont bien 🍡 (N : Je suis le roi du feu sauvage 👑 )

———————————————————

JOUR 29 - Mardi 14 mai 2019


Bon la cheville allait un peu mieux donc on est quand même allés se balader et voir notamment les Dangar Falls.

Dangar Falls  

Enfin sauf que pour aller jusqu’en bas normalement il fallait compter une dizaine de minutes, j’ai quasiment mis une demi-heure ... mais ça en valait la peine ! (N : insistons juste sur “La peine”, merci)

Dangar Falls 

Bon après par contre on a été raisonnables et on n’est pas entrés trop loins dans le parc national de Dorrigo, juste de quoi avoir une belle vue et faire deux trois photos.

Dorrigo National Park 

Puis direction Sawtel et son Lookout où on a pris le temps de manger avec vue sur la mer.

Sawtel 

Nico a donné deux chips aux oiseaux qui se sont quasiment battus pour avoir les miettes !

Sawtel 

Puis direction Coffs Harbour où on s’est garés à Jetty et où on a marché le long de la digue jusqu’à Muttonbird Island. Cette île est le lieu de reproduction de plusieurs espèces d’oiseaux et était un lieu réservé aux femmes dans la culture aborigène car appartenant à la lune.

Muttonbird Island 

On a eu la chance ce jour là de voir des raies dans la Marina et des reptiles (si quelqu’un sait ce que c’est avec plaisir) sur la digue et sur l’île. (N : perso je dirais des lézards tout simplement mais bon)

Coffs Harbour 

On est ensuite remontés par Grafton pour ensuite atterrir à Lawrence où on a passé la nuit sur la pelouse d’une taverne très typique ! (Pour ceux qui suivent, cette fois Lawrence comme Jennifer Lawrence) (N : quelle culture, impressionnant n’est ce pas ?)

Lawrence Tavern  

———————————————————

JOUR 30 - Mercredi 15 mai 2019


Après une douche froide (il y avait bien le bouton chaud sur la douche mais a priori c’était juste de la deco), on est partis en direction de Yamba et pour ça on a eu la chance de reprendre un petit Ferry !

Ferry 

On est ensuite arrivés sur la plage de Yamba avec sa piscine sur la plage. On en a vu beaucoup et je trouve ça tellement bien !

Yamba 

Puis direction Ballina où on a acheté à manger à un japonais réputé et où Nico a eu du poulet au curry trop bon et moi encore pas de chance, un bento avec des légumes fris, des crevettes fries et des sushis fris... moi qui adore tout ce qui est fris ça m’apprendra à tester le plat du chef !


En chemin vers Lennox Head on a vu un panneau « Lookout » donc on est allé voir, et bah on y aura gagné 20 minutes de montée / descente avec ma cheville toujours en vrac, des moustiques de partout, des espèces de dindons et une vue mitigée !

Lennox Head  

Mais on a vu des dauphins donc ça compense 🐬


Après s’être posés tranquillement à boire un verre dans Lennox Head, on est remontés jusqu’à Byron Bay et on a fait un petit tour du centre et de son street art.

Byron Bay  

Après ça direction notre nouvelle famille pour la semaine à Federal, 20 minutes au dessus de Byron Bay.


On vous racontera évidemment notre semaine de Helpx la prochaine fois.

Déjà un mois qu’on est en voyage et plus de 2000 kilomètres parcourus, ça passe vite on ne s’en rend pas compte !

Profitez bien des ponts de mai ❤️

Des bisous 😘

7
7
Publié le 23 mai 2019

JOUR 31 - Jeudi 16 mai 2019

La famille chez qui on est cette semaine est constituée d’Elisa et Madhi, les parents, de Jamal, Sufian et Salma, les enfants et de Bob, le papa d’Elisa qui a sa propre petite maison à côté.

Et nous on ne dort pas non plus dans la maison principale mais dans ce qu’ils appellent la cabine, une petite maison au fond du jardin avec kitchenette et douche extérieure.

Notre cabine 

Premier réveil qui commence bien puisqu’on voit de notre terrasse le koala dans l’arbre juste à côté.

Caché la haut, notre koala 🐨

Premier jour de travail dans ce Helpx et ça nous a pas beaucoup changé puisqu’on a fait du jardinage avec Bob. Enfin si ça nous a changé puisqu’au lieu de planter des arbres on a arraché des plantes et coupé un petit arbre. On a ainsi dégagé toute la parcelle derrière la maison de Bob !

L’après-midi il s’est malheureusement mis à pleuvoir mais on a quand même voulu sortir donc on est allés aux Minyon Falls.

Arrivés sur place il pleuvait et il y avait du brouillard mais ça valait quand même le coup d’oeil.

Minyon Falls 

Sur le chemin du retour on s’est un peu paumés, (N: on a choisi la découverte plutôt que le GPS) mais on en a profité pour découvrir la forêt aux alentours.

Nightcap National Park  


————————————————————

JOUR 32 - Vendredi 17 mai 2019

Ce matin là, il pleuvait encore donc on a bossé à l’interieur : opération ménage !

Et gros ménage puisqu’on a vidé tous les tiroirs de la cuisine pour les nettoyer et enlever les traces au mur (mains et coups de crayons d’enfants) en plus du ménage « classique ».

C’etait à moi de préparer à manger pour le soir donc j’ai essayé de reproduire les lasagnes au potiron d’Alix mais elles n’etaient pas aussi bonnes ! Il va me falloir de l’entraînement !

Pumpkin lasagnas  

On a fait une tentative pour aller se balader dans l’après-midi mais ce fut un échec, les deux rues (N: c’etait la même rue) qu’on a prises étaient fermées donc on a fait demi-tour et on est rentrés chez Elisa et Madhi où on a passé la soirée à discuter avec Bob.


————————————————————

JOUR 33 - Samedi 18 mai 2019

Journée off qui a commencé par le marché de Mullumbimby. Pas un marché alimentaire mais avec des stands de vêtements, de bijoux et des petits stands de fast-food aussi ! (N: une brocante en France 😉)

Mullumbimby’s Market 

Après le marché on est partis en direction du phare de Byron Bay. Et à force de chercher une place gratuite plus loin au final on s’est retrouvés au parking du phare lui même à 8 AUD$ (Environ 5€) pour une heure ! Au moins comme ça on était direct au bon endroit ...

Cape Byron Lighthouse  

Ce phare est le plus puissant d’Australie.

Cape Byron Lighthouse  

A quelques dizaines de mètres se trouve également le point le plus à l’est de l’Australie.

Easterly point 

Cela en fait donc le meilleur endroit pour voir les baleines migrer mais on n’a pas eu de chance et on n’en a pas vu une seule 🙁

Easterly point 

En redescendant du phare, on s’est arrêtés sur une des plages de Byron.

Byron Beach 

L’après-midi on est partis à la recherche du Tea Tree Lake de Lennox Head. Après avoir suivi le GPS, s’être garés, avoir marché le long d’une plage et trouvé un lac, on a essayé d’en faire le tour mais il n’y avait pas vraiment de chemin et on s’est faits manger par les moustiques. Un peu déçus on est retournés sur la plage pour se rendre compte qu’en fait, on était pas au bon lac ! Là on était à Broken Head !

Tea tree lake de Broken Head

Donc direction cette fois le bon lac, Ainsworth à Lennox Head. Et il était à 100m de la plage donc on a pu une fois de plus faire les deux.

Ainsworth Lake 

Par contre on est d’accord que ça fait très bizarre cette couleur d’eau ?

Tea tree lake, on comprend vite pourquoi ils s’appellent comme ça ! 

————————————————————

JOUR 34 - Dimanche 19 mai 2019

Opération enlever toutes les mauvaises herbes et les différentes plantes / petits arbres à nouveau enclenchées !

Et cette fois j’ai moi aussi eu ma petite hachette (bon je suis pas très douée avec par contre, j’étais plus efficace avec les cisailles)

A gauche notre lieu de travail du jour, au fond notre cabine 

Enfin jusqu’à ce qu’il se mette à pleuvoir et qu’on continue en nettoyant la terrasse de Bob.

L’après-midi direction un village proche, Bangalow, où se déroulait une course de caisses à savons dans l'artère principale.

Billiecard derby  

C’était génial à voir surtout les courses où ils faisaient d’abord une première descente, puis ils faisaient demi-tour pour remonter la pente en courant avec leur kart avant de redescendre !

Billiecard derby 

Bref des karts/costumes rigolos mais pas assez de chutes au goût de Nico 😂

Billiecard derby  

Après ça direction le petit village de Newrybar, connut parce qu’il a été construit en 1881 ce qui, pour ici, est très ancien !

Newrybar  

Oui oui il y a même un panneau à l’entrée de la ville pour l’indiquer !

Newrybar  


————————————————————

JOUR 35 - Lundi 20 mai 2019

Il pleuvait encore ce lundi donc pas de jardinage au programme mais une tâche bien moins sympa pour tous les arachnophobes : enlever toutes les toiles d’araignées présentes sur les murs et les fenêtres ! Et croyez moi il y en avait beaucoup !

On a aussi fait un tour à la déchèterie, jeter un premier chargement de plantes arrachées chez Bob en début de séjour. C’est là que Bob nous a expliqué que la plupart des collines qu’on voyait autour de Byron Bay étaient en fait d’anciens volcans 🌋 (N: enfin ils dorment tous)

Autour de Federal il y a plein de boîtes aux lettres trop sympa en forme d’animaux notamment donc vous vous doutez bien que j’ai embêté Nico avec ça et qu’on s’est arrêtés pour les prendre en photo 📷 (N: arrêtés et fait des détours pour en avoir des très originales !)

————————————————————

JOUR 36 - Mardi 21 mai 2019

Objectif du jour : finir d’emmener toutes les branches coupées à la déchèterie.

Après avoir rempli une première fois le pickup de Bob, Nico et lui sont partis le vider pendant que je ramenais toutes les branches du fond du jardin.

L’idée de Bob était de tout mettre sur une bâche et de la tirer mais je n’y arrivais pas toute seule donc après avoir rempli la bâche pour rien et avoir en vain essaye de la tirer sans qu’elle bouge d’un millimètre, j’ai commencé par emmener les morceaux les plus gros à la main.

Quand les garçons sont rentrés ils m’ont fait une petite blague « Ah bah t’as rien fait ». Après avoir transpiré et galeré pendant une heure alors qu’eux avaient passé 90% de leur temps dans la voiture, ça m’a pas vraiment fait rire ! (N: aucun humour...)

Après ce deuxième chargement on a eu notre après-midi de libre et on en a profité pour aller découvrir Nimbin, ville Hippie à 1 heure de route.

Nimbin 

La ville est très colorée mais très touristique aussi et très décevante. Il n’y a vraiment pas grand chose à faire pour ceux qui ne viennent pas pour se droguer ...

Nimbin 

Après en avoir fait le tour (N: en même pas 1h, pause boisson comprise) et avoir essayé une robe longue (mais je suis définitivement trop petite pour porter un truc long, on dirait un minimoys), on est repartis aux Minyon Falls pour en profiter sans la pluie !

Minyon Falls  

On a continué un peu plus loin à Minyon Grass pour admirer la vue sur la cascade.

Minyon Grass 

Regardez bien, on voit la cascade sur la photo !

————————————————————

JOUR 37 - Mercredi 22 mai 2019

Matinée bien remplie puisque le programme donné par Elisa était le suivant : 2 heures de ménage, 1 heure de désherbage et 1 heure de nettoyage de la voiture 🚗

Après ça on est retournés à Byron Bay faire un tour dans le centre ville.

Byron Bay  

Puis on est montés à la plage « The Pass » regarder les surfeurs.

The Pass 

Le spot est tellement connu qu’il y a même un observatoire construit pour que les gens puissent regarder.

The Pass 

C’était notre dernière journée sur Federal, avant d’aller se coucher on a eu la chance de voir des wallabies dans le jardin ! Demain on prend la direction du nord encore, vers la Gold Coast.

Plein de bisous à tout le monde, vous nous manquez ❤️ (N: vous lui manquez ! 😜)

8

JOUR 38 - Jeudi 23 mai 2019

Départ de Federal direction dans un premier temps Tweed Heads. Et plus exactement la Keith Curran Reserve située sur une petite île au cœur de Tweed Heads.

J’ai l’impression d’être dans Koh Lanta et de devoir chercher le collier d’immunité quand je vois ces arbres là ! 

Un peu plus loin dans Tweed Heads, on est s’est arrêtés à Point Danger pour admirer la vue.

Point Danger 

On a ensuite continué le long des différentes plages, de Tweed Heads à Mermaid Beach, se rapprochant toujours plus de Surfers Paradise.

Gold Coast  

On a fait notre pause déjeuner à côté du point de vue de Burleigh Head, donnant sur les gratte-ciels de la Gold Coast.

Burleigh Head 

On s’est bien évidemment ensuite arrêtés faire un tour à Surfers Paradise.

Surfers Paradise  

Le soir on a dormi dans le Springbrook National Park où on a vu pour la première fois un possum et un serpent 🐍

Ainsi qu’un animal qui passait très rapidement d’arbre en arbre mais dont on n’a vu que les yeux.

Pas très rassurant pour dormir tout ça et encore moins quand l’envie de pipi se fait sentir !


————————————————————

JOUR 39 - Vendredi 24 mai 2019

La Gold Coast c’est la plage, le paradis des surfers mais ce sont aussi les parcs d’attractions !

On a eu beaucoup de mal à se décider mais on a choisi Dreamworld, le plus grand parc d’Australie.

Dreamworld  

Eh bah ça fait bizarre parce que ce n’est pas très grand, et surtout il n’y avait pas grand monde, on avait quasiment le parc à nous tous seuls ce qui était plutôt cool ! (N: attente moyenne à chaque attraction, 2min, plus longue et unique attente 15min)

Dreamworld  

Après recherches, on a découvert que fin 2016 il y avait eu quatre morts dans un de leurs manèges, ce qui avait fortement fait chuter la fréquentation ! Pour tous ceux qui pensent que les manèges à sensation sont dangereux, c’était sur une espèce de grosse bouée, comme le Romus et Rapidus d’Asterix où il y a eu l’accident. Donc pas vraiment un grand huit ...

Et même avant ça il y avait environ le même nombre de visiteurs en une année que Disneyland Paris en un mois !

Dans tous les cas il en fallait plus pour nous décourager, au contraire on a profité d’être tranquilles pour faire tous les manèges qu’on voulait sans jamais attendre plus d’un quart d’heure !

Dreamworld  

Le parc est constitué de différents mondes sur le thème des films DreamWorks évidemment et notamment Shrek, Madagascar et Kung Fu Panda.

Dreamworld  

A l’interieur du parc on retrouve également un espace « zoo » avec des tigres, des kangourous, des koalas, des crocodiles...

Dreamworld  

Et également une partie parc aquatique dont on a pu profiter aussi grâce au beau temps (24 degrés environ et il ne faut pas oublier qu’on est en automne ici, l’équivalent de fin novembre en France). (N: 2 parcs complet en une journée, du jamais vu !)

Dreamworld  

Malins, la sortie s’effectuait par le magasin Lego.

Dreamworld 

————————————————————

JOUR 40 - Samedi 25 mai 2019

Dès le réveil on est partis à pied vers les Purlingbrook Falls. Seulement une quinzaine de minutes de marche pour arriver en haut de ces chutes de plus de 100 mètres de haut.

Purlingbrook Falls 

En chemin on est passés devant d’anciennes maisons de pionniers. On dirait une cabane abandonnée mais en fait c’est une maison historique.

Maison de pionniers 

Après ça direction Currumbin où on a tranquillement mangé devant l’Elephant Rock. Je ne suis d’ailleurs pas vraiment convaincue par le nom de ce tas de pierre mais Nico dit que je manque d’imagination. Moi je dis qu’à la limite on peut dire que ça ressemble à un dromadaire 🐪 (N: ne pas oublier que je reste un grand enfant, plus qu’elle)

Elephant Rock 

On a ensuite fait le Currumbin Wildlife Sanctuary, parc animalier servant à financer l’hopital d’animaux sauvages qui y est accolé.

Currumbin Wildlife Sanctuary 

Dans ce parc, quasiment que des animaux australiens avec évidemment des kangourous et des koalas mais également des dingos, des grenouilles, des serpents, des diables de Tasmanie ...

Currumbin Wildlife Sanctuary  

Ça a aussi été l’occasion de prendre des photos avec les kangourous qui sont en liberté dans le parc. (N: On y est retourné 2 fois quand même pour qu’elle soit sûre d’avoir la bonne photo 😜)

Currumbin Wildlife Sanctuary  

Et de voir des danses aborigènes en fin de journée, en apprenant ainsi un petit peu plus sur les premiers habitants de l’Australie. Comme le fait qu’ils chassaient au boomerang, avec un premier boomerang comme on les connaît, c’est à dire qui revient, pour faire bouger les feuilles des arbres et faire ainsi se regrouper leurs proies, avant d’utiliser un second boomerang un peu différent pour chasser.

Danse aborigène  

Dans ce parc on a pu aussi observer le travail des vétérinaires de l’hôpital et ça faisait mal aux cœurs de voir ces animaux blessés ...

Wildlife hospital  

J’ai passé je pense un quart d’heure à regarder un espèce de porc-épic, qui devait être aveugle et qui était sur une boîte d’environ 50 cm de haut mais qui trouvait plus le chemin pour descendre et du coup il tournait en rond le pauvre ! Il a fallu attendre qu’une soignante passe et lui bouge une branche pour qu’il retrouve son chemin.

Bref, après avoir essayé de nourrir les perruches, sans succès, on est partis en direction de Brisbane pour y dormir et être prêts pour le lendemain.

Sur l’arbre au dessus de nous dans l’entrée du camping se trouvaient plein de chauves-souris 🦇


————————————————————

JOUR 41 - Dimanche 26 mai 2019

Le matin, direction le quartier de South Banks et son potager bénévole.

Potager bénévole  

En remontant la rive on est arrivés au lagoon, piscine en bord de rivière en plein cœur de Brisbane.

Lagoon  

En passant on s’est arrêtés faire un tour au marché avant d’admirer la pagode népalaise héritée de l’Exposition Universelle de 1988.

Nepalian pagoda 

On a ensuite traversé le pont pour arriver en plein cœur de Brisbane.

Brisbane  

Après s’être perdus dans les méandre du City Hall, on a fini par arriver au dernier étage où se trouve un petit musée.

On en a ainsi appris un peu plus sur la ville de Brisbane et notamment que la ville avait été un lieu stratégique pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Le musée avait une partie art contemporain où on a pu admirer des œuvres participatives et où j’ai pu repartir avec une photo de moi fusionnée à quelqu’un d’autre ... (N: long et étrange)

Brisbane Art Design 

Je crois qu’on ne comprend toujours rien à l’art contemporain !


Après ça direction l’hypercentre et la très célèbre Queen Street. (N: si vous regardez bien, ils se sont vachement fatigués pour les noms de rues)

Queen Street 

Arrivés au City Botanic Garden on a cherché en vain des « dragons » (Oui comme les dragons de Komodo) mais on n’a malheureusement pas réussi à voir plus que des lézards 🦎

City Botanic Garden 

En revenant à South Brisbane, on est passés devant le musée de la Marine et de ses bateaux exposés.

Maritime Museum  

On a ensuite remonté à nouveau South Banks, en s’arrêtant écouter un groupe jouer avant d’arriver à nouveau au lagoon où cette fois j’ai craqué je suis allée me baigner (en plus ça sert de douche comme ça !).

Dernier quartier de Brisbane pour la journée : West End et son street art.

West End 

On est ensuite ressortis de Brisbane pour aller voir le jardin botanique du Mount Coot-tha.

Mount Coot-tha Botanic Garden 

Au cœur se trouve un magnifique jardin japonais dont on a pu profiter avec en fond, un concert en plein air qui avait lieu dans le jardin.

Japanese Garden 


————————————————————

JOUR 42 - Lundi 27 mai 2019

Réveil difficile ce matin là et première vrai douche depuis le départ de chez Elisa et Madhi (se baigner à Dreamworld ou au lagoon ne compte pas vraiment). Enfin vrai douche dans le sens avec du savon mais sinon c’était la douche solaire froide ... (N: pas si froide que ça pour une douche solaire)


Après ça direction Brisbane pour notre deuxième journée et cette fois on a commencé par le quartier de Fortitude Valley et ses nombreux street arts.

Fortitude Valley 

Au sein de ce quartier se trouve également le Chinatown de Brisbane. (N: petit et plus Town que China)

Chinatown  

On est ensuite allé voir la St John Cathedrale et en arrivant devant Nico a trouvé la façade vraiment belle, comme si ils avaient plus d’argent. Sauf qu’en fait après une petite visite et l’explication d’un des membres du diocèse, le début de la construction date déjà que de 1901 et surtout elle a été terminée en 2009 ! Ce qui explique l’aspect neuf du monument !

Et au contraire si elle a mis plus de 100 ans à être construite c’est parce que le diocèse manquait d’argent et qu’elle a été construite en trois fois.

St John Cathedrale  

Direction ensuite l’Anzac square. Si vous avez oublié ce qu’était l’Anzac (comme Nico alors qu’ici chaque ville a au moins un truc sur l’Anzac), Anzac signifie Australian and New Zealand Army Corps. Il s’agit du corps d'armée australien et nouveau-zélandais qui a combattu durant la Première Guerre Mondiale.

Anzac square 

L’Anzac square est donc un monument aux morts.

Anzac square 

Après être repassés par le centre ville et notamment Queen street, on est arrivés sur les quais pour prendre le ferry et ainsi remonter tout Brisbane le long de la rivière.

City Hooper 

On est ensuite remontés par le New Farm Park et son joli kiosque.

New Farm Park 

Au bout du New Farm Park se trouve le Powerhouse, ancienne centrale électrique désormais converti en centre d’art avec notamment des expositions photos, des concerts et des spectacles.

Powerhouse 

En remontant le quartier de New Farm, on est encore tombés sur du Street Art. (N: je me demande si je ne me fais pas avoir et qu’elle nous emmène dans ces quartiers exprès...)

New Farm 


————————————————————

JOUR 43 - Mardi 28 mai 2019

Ce matin là direction les Glass House Mountains, nom donné par James Cook car ces montagnes lui rappelaient les fours à verre.

Glass House Mountains lookout  

Après le lookout direction l’office de tourisme qui nous indique que le mont qu’on voulait faire, Mount Ngungun, est actuellement fermé. Nous voilà donc partis pour le Mount Beerwah.

Sauf qu’après un quart d’heure de marche dans la forêt, on se retrouve face à un mur à escalader. Et j’ai essayé mais au bout d’une dizaine de mètres je n’avais plus de prises atteignables pour mes pieds, on n’était qu’au tout début d’une randonnée de 4 heures, j’ai préféré arrêter et redescendre.

Mount Beerwah  

En apercevant un autre groupe descendre de bien plus haut et galerer cela n’a fait qu’en confirmer que j’avais fait le bon choix même si c’était très frustrant de se dire « Je n’en suis pas capable ».

Mount Beerwah  

Pour se rattraper on est allés gravir le plus petit des 11 monts : Wild Horse Mountain 🏔

Vue depuis le Wild Horse Mountain

Du Wild Horse Mountain on voyait les 10 autres monts, formés par la lave il y a des milliers d’années. Les légendes aborigènes disent qu’il s’agit d’un père, Mount Tibrogargan, et d’une mère, Mount Beerwah, et que les autres monts sont leurs fils et leurs filles.

Glass House Mountains  

Direction ensuite le Mary Cairncross Park, une forêt subtropicale située dans les terres à côté de Maleny. Au milieu de cette forêt on a eu la chance de tomber sur de nouveaux marsupiaux qu’on ne connaissait pas encore, les Pademelon.

Mary Cairncross Park 

Dernière visite de la journée, les Kondalilla Falls et leurs Rockpools.

Kondalilla Falls 

Sur notre campement le soir on a eu la chance de voir une chouette 🦉

————————————————————

JOUR 44 - Mercredi 29 mai 2019

Après une nuit compliquée parce qu’il a fait très froid et que même dans la voiture on caillait, on est partis en direction de la ville d’Eumundi et de son marché artisanal.

Eumundi market 

Marché immense cette fois et rempli d’artisans locaux.

Eumundi market 

Après ça direction Mooloolaba, son port et sa plage.

Mooloolaba  

Puis on a mangé sur le bord de l’eau à Maroochydore.

Maroochydore  

On s’est ensuite arrêtés à Perry Point dans Coolum Beach dans l’espoir de voir des baleines mais toujours pas !

Coolum Beach 

On a ensuite fait une petite pause dans le village de Peregian Beach et ses petits magasins. (N: on en a quand même fait au moins 5 pour que mademoiselle trouve une robe ou jupe, sans succès...)

Peregian Beach 

Arrivés au Noosa Heads National Park, on est partis pour une randonnée de deux heures le long de la côte jusqu’à Hell’s Gates.

Noosa 

Une des plus belles randos qu’on a faite surtout que la marche en elle-même était sympa et qu’en plus on a vu un koala dans un arbre (mais trop haut pour le prendre en photo) !

Hell’s Gates 

Avec un peu de retard, mais ça tombe bien, eux aussi, on est partis en direction de notre prochain Helpx cette fois situé à Gympie. (N: qui va être long car aucun réseau et pas de wifi !! À dans une semaine donc...)


Plein de bisous d’Australie, on espère que vous allez bien 😘

9
9
Publié le 9 juin 2019

JOUR 45 - Jeudi 30 mai 2019

Cette semaine, on est chez Nicky et Poss, un couple de cinquantenaire (je pense car ils ont des petits enfants qui ont au maximum 11 ans).

Nicky et Poss  

Ils ont construit leur maison eux-mêmes et sont d’ailleurs toujours en train de travailler dessus et sur leur jardin car leur objectif c’est d’attirer au plus proche les centaines d’oiseaux qui sont autour.

Chez Nicky et Poss 

Le terrain est plein de vie puisqu’il y a des wallabies, des kangourous (d’ailleurs chacun à son espace et le défend farouchement) et des possums (eux on ne les a pas encore vus ici mais on sait qu’ils sont là car on doit tout bien fermer !). Et on a même un nouvel ami dans notre chambre : un gecko 🦎

Notre nouveau roommate !  

Le travail de ce premier jour nous a rappelé notre premier jour chez Terry puisqu’au programme, du mulching !

Mulching  

On leur a demandé et a priori si tout le monde fait ça, mettre des copeaux de bois autour des arbres et des différentes plantes, c’est pour conserver l’humidité, la chaleur et la vie des microorganismes. La terre n’est a priori pas très bonne en Australie et il pleut assez rarement, le mulching permet donc de compenser.

On a aussi à nouveau charger de la terre noire et ainsi appris ce que c’était exactement : du compost.

Black soil 

Seul inconvénient de ce Helpx : il n’y a ni réseau ni internet ! Nico va mourir. (N: ils ont internet mais 10Go par mois... Même pas nos forfaits mobile !)

Direction donc le centre ville de Gympie, à 14 kilomètres, pour utiliser notre téléphone, remettre du Power Steering dans la voiture et passer prendre des informations à l’office de tourisme. (N: Quand t’as pas internet, retour aux sources, le papier 👌)

Le soir, on est partis faire une petite marche avec Nicky et Poss. Ils font ce tour de 4 km tous les soirs pour se maintenir en forme.

———————————————————

JOUR 46 - Vendredi 31 mai 2019

Deuxième jour chez Nicky et Poss et cette fois un travail bien différent puisqu’on a coulé une dale de béton.

L’objectif de cette dale est de mettre un barbecue et d’installer une chaise longue afin de profiter après le jacuzzi situé juste au dessus.

Après cette découverte du béton et de l’utilisation d’une bétonnière (ou toupie selon Nico), direction Gympie à nouveau et cette fois pour une balade le long de la Mary River.

Mary River 

Une balade sensée être faisable à la fois à pied et en vélo mais avec une centaine de marches, il faudra m’expliquer !

Mary River  

En finissant notre tour, on est passés devant un sport qu’on ne connaissait pas, un espèce de mélange entre bowling et pétanques. (N: Ils nous ont regardé tel qu’on a cru être des aliens pour eux)

Bowls 

Le gros avantage de pas avoir de réseau c’est que du coup Nico ne peut pas geeker donc à la place il m’aide à préparer à manger le midi, j’adore !


———————————————————

JOUR 47 - Samedi 1er juin 2019

Ce jour-là, à nouveau matinée mulching, on va devenir des pros !

Bon du coup on a été trop rapide donc après je suis allée mettre de la terre autour des nouvelles plantations pendant que Nico creusait des trous.

L’après-midi on est allé à Rainbow Beach et on a eu beaucoup de chance puisque ce jour-là il y avait une compétition de sauveteurs en mer !

Rainbow Beach 

On a donc pu les voir faire la course en bateau puis récupérer au plus vite leur « victime » avant de la ramener au plus vite sur la plage.

Rainbow Beach 

Après ça on a continué le long de la plage de Rainbow Beach jusqu’à sa partie la plus célèbre : Carlo Sandblow. Une dune de sable qu’on a remonté (Oui on aurait pu aussi faire le tour et la descendre mais ça aurait été moins drôles) avec une vue magnifique sur la plage et l’océan.

Carlo Sandblow  

De retour à la maison, pendant la balade du soir avec Nicky j’ai vu un Black snake, l’un des serpents dont nous avait parlé Terry ! Heureusement il avait plus peur de nous que l’inverse parce qu’il est venimeux celui-là 🐍

Le soir, Nicky et Poss nous avaient fait chauffer le jacuzzi donc on a pu profiter d’une eau à 37 degrés tout en regardant les étoiles ⭐️

———————————————————

JOUR 48 - Dimanche 2 juin 2019

Quand il pleut ici ce n’est pas à moitié et la journée a commencé par le déluge. Du coup impossible de bosser donc on a pris notre temps le matin puis on est allé avec Nicky et Poss au marché de Gympie. (N: marché ou brocante, on ne sait pas trop)

Gympie market  

Au passage on en a profité pour se balader autour du Lake Alford.

Lake Alford 

L’après-midi on a quand même bossé et ils ne nous ont pas épargnés puisqu’on a du porter des briques et les transporter. Pour un des chargements j’ai été complètement inutile puisque j’étais incapable de les porter, je n’ai pu que les aménager dans la remorque. Comment vous dire que Nico a bien souffert et que bizarrement le soir on n’est pas allés faire la marche avec eux !! (N: elle aurait pu y aller 😉)

Y a que à moi que ça fait penser à des pierres égyptiennes ?  

Mais bon on avait de la compagnie en bougeant les briques puisqu’ils y avaient plusieurs geckos dedans, sans compter tous les lézards et évidemment les araignées 🕷

———————————————————

JOUR 49 - Lundi 3 juin 2019

Ce jour-là on a été séparé, sûrement parce que la veille j’avais montré que je n’étais pas tellement de taille face aux jobs trop physiques puisque j’ai planté des plantes toute la matinée pendant que Nico creusait une allée ! (N: après les pierres de la veille, creuser quelques mètres cubes de terre/cailloux c’était de la rigolade 😅)

Après ça Nico était bien mort donc au lieu d’aller grimper une montagne comme prévu on a choisi d’aller voir les mignons villages de la Mary Valley.

Mary Valley 

Puis on a continué jusqu’au Lake Borumba où on en a profité pour manger une petite salade de fruits maison (papaye, pommes, fruits de la passion, miam 😋), on était entourés d’oiseaux qui eux aussi voulaient manger 🐦

Lake Borumba

En chemin on s’est arrêtés au lookout d’Imbil faire quelques photos. (N: De vrais blogueurs !)

Imbil 

Le soir on a fait une surprise à Nicky et Poss, on leur a cuisiné une tartiflette ! (N: vous emballez pas, ça ne vaut pas celle qu’on peut faire en France, mais c’était quand même un plaisir d’en manger)


———————————————————

JOUR 50 - Mardi 4 juin 2019

On a longtemps hésiter sur comment visiter Fraser Island, la plus grande île de sable au monde, parce qu’on n’avait pas vraiment envie de se retrouver coincés dans le sable quelque part dans l’île avec notre voiture (N: surtout après notre expérience où on est resté bloqués) et que les tours coûtent cher surtout pour plusieurs jours mais c’est un incontournable et on voulait quand même aller y jeter un coup d’œil et on ne regrette pas !

Fraser Island 

On a finalement choisi de partir dans un espèce de minibus pour la journée.

Le minibus  (N: d’après Diane, car les roues lui arrivaient à mi-hauteur)

Rendez-vous donné à 8h et départ direction Fraser Island.

L’accès à l’île se fait par un ferry directement sur le sable.

Le Ferry 🚢

L’île doit son nom au troisième européen qui a abordé l’île mais surtout au premier européen qui y est mort, James Fraser.

Fraser Island - Lake Mackenzie  

Le premier européen à avoir découvert l’île est James Cook (et oui encore lui!). (N: si un jour on me dit qu’il a créé le visa Working Holliday, ça ne m'étonnera même pas)

Fraser Island  

En langue aborigène, l’île s’appelle K’Gari qui signifie « Paradis ».

Fraser Island  

La légende aborigène raconte que deux esprits ont construits la terre et que K’Gari aimait tellement cet endroit qu’elle s’est endormie là et que l’autre esprit l’a transformée en île de sable.

Fraser Island - Lake Mackenzie  

Cette île est entièrement constituée de sable, il n’y a ni terre, ni roche, mais au centre une magnifique forêt tropicale qui a réussi à s’implanter sur le sable grâce à la très grande quantité d’eau contenue par l’île.

Fraser Island  

En effet l’eau de pluie ruisselle dans le sable jusqu’au centre de l’île et n’a aucun moyen d’en ressortir. L’île comprend ainsi au total 102 lacs et encore plus de ruisseaux. Ce jour-là nous avons visité le Lac MacKenzie. Célèbre entre autre parce que son eau est acide, comme une eau de piscine, et l’eau y est donc complètement transparente, reflétant juste la couleur du ciel.

Fraser Island - Lake Mackenzie  

Nous n’avons malheureusement pas eu la chance de voir des dingos sauvages, l’île étant le dernier endroit au monde avec des dingos sauvages. Mais cette journée sur Fraser Island a été l’occasion de manger juste à côté d’un varan, qui sait bien que là où les humains mangent, de la nourriture tombe ! (N: et ça se voit qu’il bouffe tout ce qui tombe)

Nous avons également mangé un Lemoncake sans citron, fait à base de cet arbre qui sent vraiment comme de la citronnelle et à le même effet répulsif contre les insectes 🦟

Lemoncake  

Cette journée était vraiment magnifique et en rentrant on s’est arrêtés faire un petit tour à Seary Creek, mignonne rivière au dessus de Rainbow Beach, mais qui ne peut pas rivaliser face à Fraser Island.

Seary Creek 

———————————————————

JOUR 51 - Mercredi 5 juin 2019

Ce matin là encore du mulching au programme, tout ça parce qu’on est trop doués ... Du coup on rattrape le travail fait par un précédent couple qui n’en avait pas mis assez épais.

Mulching  

Et puis comme ça on gardait des forces pour l’après-midi puisque l’objectif du jour était de gravir le Mount Cooroora.

D’un niveau de 4 sur 5 (le Mount Beerwah était un niveau 5), la randonnée montait bien et sur la deuxième partie il a fallu escalader mais on y est arrivé !

Mount Cooroora  

Le Mount Cooroora fait 456 mètres de haut et la vue au sommet vaut le détour.

Mount Cooroora  

J’étais très fière de moi, surtout après le Mount Beerwah, (N: j’en entends parler tous les jours de ce mont...😜) parce que la montée n’était pas facile mais j’y suis parvenue ! Bon j’ai descendu certaines parties sur les fesses mais on n’en parlera pas, c’est parce que je suis petite ça. (N: mais on a des vidéos de ça haha)

Mount Cooroora 

Le soir on a regardé le match de Rugby avec Nicky et Poss. Ce n’est pas le rugby classique mais un rugby à 13. Poss supporte le Queensland (état de Brisbane et Cairns), tandis que Nicky supporte le New South Wales (Sydney, Canberra). Poss nous a fait tirer au sort notre équipe et résultat coalition féminine contre masculine !

Pour ce premier match, le Queensland a gagné ! (N: Donc les hommes 💪)

C’était notre dernière soirée chez Nicky et Poss, demain on continue notre montée vers le nord.


Cette semaine aura été postée en retard mais ça a été très compliqué de charger les photos sachant qu’on n’avait pas de réseau chez Nicky et Poss et que le réseau en général n’est pas terrible !


On vous fait à tous plein de bisous, on espère vous faire rêver un peu. (N: en tout cas nous on rêve tous les jours !😃) Je vais essayer de répondre aux commentaires très vite mais c’était vraiment compliqué sans réseau, en tout cas ça nous fait très plaisir de voir que vous nous suivez !

Prenez bien soin de vous ❤️

10
10
Publié le 14 juin 2019

JOUR 52 - Jeudi 6 juin 2019

Après avoir dit au revoir à Nicky et Poss, on est repartis avec des petits souvenirs, un pull bien chaud et une couverture supplémentaire.

Nicky et Poss, et le mulching derrière ! 

Premier arrêt comme à chaque fois le supermarché mais cette fois aussi le magasin de seconde main conseillé par Nicky dans lequel je trouve une petite robe, un ouvre-boîte parce qu’on s’était retrouvés comme des cons avec notre conserve de poire la dernière fois et une petite cuillère pour remplacer celle oubliée chez Terry et Barb.

En chemin, on a vu ce panneau avant un pont, pas vraiment rassurant !

Donc en fait si on roule trop vite ça s’écroule ? 

Puis direction Tin Can Bay où on a passé l’après-midi à se balader, allant jusqu’à la Crab Creek.

Tin Can Bay 

On a pour la première fois vu l’océan en marée basse et pas qu’un peu !

Tin Can Bay 

On en a aussi profité pour acheter des crevettes à la marina locale et en faire notre repas du soir 🦐


———————————————————

JOUR 53 - Vendredi 7 juin 2019

Réveil très matinal et pour cause, on a rendez-vous à 7h30 pour nourrir les dauphins sauvages !

Tin Can Bay 

C’est une association qui gère ça et tous les matins les dauphins ont l’habitude de venir ici et ça se voit puisque pendant une demi-heure ils restent sagement à côté des bénévoles pendant que ceux-ci nous expliquent un peu qui ils sont et ce qu’ils font.

 Tin Can Bay

Après ça c’est à notre tour, on prend un poisson et on va nourrir notre dauphin, le rêve !

Nourrir les dauphins 

Les pélicans à côté ont bien compris qu’il y avait à manger et en profitent pour se rapprocher.

Le pélican a bien compris qu’il y avait à manger ! 

On s’est ensuite arrêtés à Maryborough, la ville de Mary Poppins, enfin plutôt la ville où son créateur est né.

Maryborough  

Mais du coup on peut retrouver dans la ville une statue de Mary Poppins ainsi que des passages piétons à son effigie.

Maryborough, ville de Mary Poppins 

Après ça direction Hervey Bay et son ponton, l’un des plus grand d’Australie puisqu’il fait presque un kilomètre de long. Le rêve pour les pêcheurs et normalement cela permet aussi de voir les habitants de la baie comme les dauphins, raies ou baleines avec de la chance. Mais le temps n’est pas avec nous et on ne distingue rien dans l’eau.

Point Vernon 

On va quand même jusqu’au bout revoir Fraser Island de la côte cette fois.

Point Vernon 

Un peu plus loin dans Hervey Bay on arrive à une plage de tortue, là où les petits naissent mais ce n’est pas la saison (novembre à mars). La vue n’en est pas moins sympa mais on aurait bien aimé voir les bébés tortues 🐢

Hervey Bay 

———————————————————

JOUR 54 - Samedi 8 juin 2019

Il en fallait une, une bonne journée de pluie pendant qu’on était en vadrouille !

Beaucoup plus compliqué du coup mais c’est pas grave on prend la route direction Bundaberg.

En chemin on passe devant les Mystery Craters, des trous formés dans le seul donc certains pensent qu’ils ont été faits par les extra-terrestres !

Mystery Craters 

On a pas voulu payer pour aller dans le petit musée et voir les cratères d’en haut donc on a juste fait le tour histoire de prendre deux trois photos.

Mastery Craters

Après ça juste le temps de faire une petite balade le long de l’eau à Bundaberg et de manger un bout avant qu’il se remette à pleuvoir.

Bundaberg  

Après être rapidement passés par le centre-ville, on est allés à l’usine Bundaberg Brewed Drinks où on a pu visiter le musée attenant avant de goûter toutes les saveurs de ces boissons pétillantes et d’en choisir 6 chacun pour repartir avec.

Bundaberg Brewed Drinks

Une très bonne expérience même si après avoir testé la bonne dizaine de saveurs on avait un peu trop de bulles dans le corps !

Bundaberg Brewed Drinks 

Il paraît qu’on peu en trouver en France aussi donc si vous voyez des boissons Bundaberg pensez à nous 🍺

Bundaberg Brewed Drinks  

Avec la pluie on n’était pas trop motivés à aller se balader donc on a fait toutes nos recherches en ligne dans la voiture (on avait encore trop de liquide dans le corps pour aller prendre un café dans un bar) avant d’aller se poser dans un camping ⛺️

Et là, la bâche achetée la veille à Maryborough a servi puisqu’il a plu des cordes toute la soirée. Nico était content il a pu faire du feu 🔥

Surtout que la veille on était allé jusqu’à Gin Gin exprès pour qu’il puisse en faire et en fait c’était interdit donc il était tout triste. Là il s’est rattrapé.


———————————————————

JOUR 55 - Dimanche 9 juin 2019

Le matin, après être une bonne douche chaude, et avoir croisé le ranger qui nous a dit qu’on s’était pas mis au bon endroit, oups, on est partis en direction de la plage de Mon Repos.

Mon Repos 

C’est la plage où il y a le plus de tortues qui viennent pondre mais évidemment ce n’est toujours pas la saison donc on s’est contentés de se balader sur la plage jusqu’au Great Sandy National Park et ses centaines de petits crabes.

Great Sandy National Park 

Après un restau à Bargara, on est repartis en direction de Coral Cove.

Il s’agit du seul point d’accès de la grande barrière de corail depuis le continent donc comment vous dire qu’on en a profité pour aller tester notre masque et faire du snorkeling.

Barolin Point 

Ce fut l’occasion de voir des poissons et des coraux évidemment, un premier aperçu de la grande barrière de corail.

Barolin Point 

Après deux heures à profiter dans l’eau, nous voilà en direction de chez Dylan et Robert, nos prochains Helpx situés une heure au dessus de Bundaberg dans le petit village d’Euleilah.


Ces quelques jours en cavale seront passés très vite. On a bien plus chaud la nuit grâce à la couverture/sac de couchage donnée par Nicky. Et on retiendra surtout de ces derniers jours d’avoir donné à manger à des dauphins sauvages et d’avoir aperçu la grande barrière de corail.

Plein de bisous à vous, prenez soin de vous ❤️

11
11
Publié le 19 juin 2019

JOUR 56 - Lundi 10 juin 2019

Cette semaine on est chez Robert (68 ans) et Dylan (49 ans). Il y a aussi Max, leur chien de 7 ans.

Dylan et Robert (et Max évidemment) 

Ils ont acheté ce terrain en 2006 et en 12 ans ils y ont construit une maison mais aussi de nombreux hangars où stocker leurs affaires, où bricoler, où dépecer les cochons qu’ils ont parfois ... etc (N: même M. Bricolage n’est pas aussi bien fourni en matos)

Chez Robert et Dylan 

Le terrain est immense et il doit y avoir une dizaine de petits bâtiments de toute sorte.

Le matin, on est avec Dylan, qui nous indique tout ce qu’on a à faire. (N: enfin, début du travail 8h45, 9h, morning tea de 10h a 10h30 et déjeuner à midi)

Pour ce premier matin c’est simple (N: simple mais on connaissait pas la moitié des mots qu’il disait), on commence par revoir l’organisation des outils de jardinage, rajoutant des accroches si nécessaire, avant de continuer par du désherbage.


L’après-midi on part explorer Rules Beach. On a remonté la plage pensant pouvoir rejoindre la rivière en suivant l’océan mais on a fini par se retrouver bloqués par les arbres couchés sur la plage. On a appris plus tard qu’il s’agissait d’arbres amenés par la rivière pendant les inondations.

Rules Beach 

Après ces 5 kilomètres de balade sur la plage, on est quand même allés voir la rivière à Flat Rock Creek.

Flat Rock Creek 

Dans cette famille, je vais me faire dorloter car je n’aurai jamais à faire la cuisine, ici c’est Robert le Chef 👨‍🍳

Matin, midi et soir, et Morning Tea aussi, on n’a qu’à mettre les pieds sous la table, tout est déjà prêt !


———————————————————

JOUR 57 - Mardi 11 juin 2019

Deuxième jour de travail qui commence également par du désherbage, cette fois des arbres fruitiers. Dylan et Robert ont énormément d’arbres fruitiers : citrons, oranges, cerises, ananas, bananes ... dont des fruits qu’on ne connaissait pas !

Après ça direction le bâtiment bricolage pour y mettre un peu d’ordre et déplacer pleins de choses et là heureusement que Dylan est très patient, parce qu’on y connaît pas grand chose en bricolage, qu’on connaît déjà pas le nom français de la plupart des choses qu’il nous demande de bouger alors comment vous dire qu’on est loin de connaître les noms en anglais !

Et difficulté supplémentaire, Dylan est en fauteuil roulant, il ne peut pas bouger ses bras ni ses jambes et il ne peut donc pas nous monter ce qu’il veut ni comment faire quelque chose. C’est donc uniquement par la parole, donc imaginez quand il nous demande d’aller chercher telle pièce pour la scie circulaire ...

Heureusement il est très très patient !


L’après-midi direction Agnès Water pour une première balade dans la forêt jusqu’à un lookout le long de la côte.

Agnes Water 

Puis la célèbre Town 1770 et son monument en hommage à James Cook (Oui toujours lui !)

Town 1770 

———————————————————

JOUR 58 - Mercredi 12 juin 2019

Après avoir désherbé et fixé l’abris à bois au sol, on s’est demandé où on allait aller aujourd’hui.

En cherchant les points d’attractions sur maps.me, on est tombés sur la Clark Road Gemfields. Nous sommes donc partis voir ce que c’était.

Et bien en fait c’est un endroit où on peut creuser et trouver des pierres précieuses dans le sol.

Clark Road Gemfields  

Nico a bien évidemment essayé même sans aucun équipement (normalement il aurait fallu une pelle/pioche et un tamis au moins) et il est repartis fièrement avec ses cailloux brillants (on ne peut pas vraiment appeler ça des pierres précieuses).

Après ça direction le Deepwater National Park et sa rivière.

Deepwater National Park 

Il y a plein de ponts comme ça à peine au dessus du niveau de l’eau et qui sont sujets à submersion souvent. Il y a toujours un mètre à côté pour vérifier si on peut passer ou non. (N: usage premier d’un pont, être immergé 🤔)

Deepwater National Park 

On s’est ensuite arrêtés au niveau de Wreck Rock pour aller voir la plage.

Wreck Rock 

———————————————————

JOUR 59 - Jeudi 13 juin 2019

Ce jour-là Nico s’est à nouveau pris pour un bûcheron et à passé sa matinée à couper du bois pendant que je continuais le désherbage. ( N: il faut dire que la veille, sans que je demande rien à personne, Diane leur a dit que j’avais déjà coupé du bois. Merci, pendant que mademoiselle arrache les petites mauvaises herbes, je me retrouve à splitter des morceaux de bois énorme...)


L’après-midi on est partis en direction d’une petite marche près d’Agnes Water. Il s’agissait d’un circuit en forêt, enfin une forêt particulière qu’on n’a pas l’habitude de voir en France car les arbres sont des Paperbacks. Ce sont des arbres assez étrangers car leur tronc est composé de couches que tu peux enlever, comme des feuilles de papier superposées.

Paperback Circuit 

On est ensuite allé se promener dans l’Eurimbula National Park.

La première partie de ce parc regorge de vaches en liberté ! On a donc du faire avec et parfois patienter qu’elles sortent de la route.

Eurimbula National Park 

En Australie on parle beaucoup des kangourous et des koalas mais en réalité les animaux qu’on voit le plus souvent ici ce sont les vaches. Il y en a partout, on sent qu’ils sont amateurs de steaks !

Un peu plus loin dans le parc national on est arrivés au lookout de Ganoonga Noonga d’où on voyait l’océan.

Ganoonga Noonga 

On a bien évidemment continué jusqu’à l’océan et plus exactement la Bustard Bay.

Bustard Bay 

———————————————————

JOUR 60 - Vendredi 14 juin 2019

Ce matin là, on a déplanté et planté des plantes et en parallèle j’ai fait du désherbage pendant que Nico coupait le bois et le rangeait dans l’abris. (N: il faut savoir que dès qu’il y avait quelque chose d’un peu physique, on m'appelait. Déplanter un arbre, Nico ? Creuser un trou pour planter l’arbre, Nico ? Enfoncer un pieu, Nico ?

L’après-midi on est partis en direction du Lake Monduran et encore une fois de son lookout qui donne sur la barrage. Ils sont vraiment fans de leurs barrages.

Lake Monduran 

En chemin on a du faire avec pleins de kangourous (et de vaches aussi mais c’est moins intéressant) au milieu de la route et tout autour !

Dans les alentours on peut voir beaucoup de zones sinistrées par les feux de forêt, du à la longue saison sèche chaque année. Mais les arbres ici ont aussi quelque chose de particulier puisque comme nous l’ont expliqué Robert et Dylan, les arbres ici sont « habitués » aux feux de forêt. C’est à dire que quand ils brulent, seule la première couche brule. Et six mois plus tard, l’arbre a à nouveau des feuilles et « revit ».

Traces des feux précédents sur les arbres  

———————————————————

JOUR 61 - Samedi 15 juin 2019

Pour notre dernière journée de travail on a continué notre désherbage et notre coupage de bois. Et un peu de mulching aussi.

Après ca, on a préparé les kayaks pour le lendemain avant de les emmener chez Marco, un de leurs amis qui habite juste à côté de la rivière.

On a posé les kayaks juste à côté du bateau de Marco !

Bateau de Marco  

Ce jour-là fut aussi l’occasion d’un grand changement puisque j’ai rasé Nico à blanc ! Et oui ça y est il est chauve ! (Je tiens à préciser que c’est lui qui a voulu)

———————————————————

JOUR 62 - Dimanche 16 juin 2019

Journée off aujourd’hui et pour l’occasion Dylan et Robert nous ont prêté des kayaks et nous ont même préparé nos sandwichs. Plus qu’à pagayer !

 Baffle Creek

On s’est baladés sur Baffle Creek. C’est un court d’eau qui se jette dans la mer et qui est en fait constitué d’eau salée car la marée remonte dans le court d’eau. Le sens du courant dépend d’ailleurs de la marée. Durant la journée le sens du courant change donc.

Baffle Creek 

Mais c’est du coup aussi un bon endroit pour voir des animaux marins qui remontent eux aussi le court d’eau avec la marée, notamment pour y chercher à manger.

Baffle Creek 

Et on a eu beaucoup de chance car ça a été pour nous l’occasion de voir des tortues et des raies. On a pu vraiment en profiter et on a vu une dizaine de tortues dont certaines de près et plusieurs fois !

Une expérience unique !

Baffle Creek 

Cette semaine chez Dylan et Robert aura été reposante, il y a moins de points d’attractions dans le coin donc on a pris le temps de faire les choses.

Bon ça a aussi été l’occasion d’avoir un bris sur le pare brise, ça aurait été étonnant qu’on puisse passer à travers avec toutes les routes de graviers qu’on prend ! On va écouter les australiens et on va attendre d’avoir fini notre traversée avant de le refaire (sauf s’il devient gênant pour la conduite évidemment).

On espère que le mois de juin se passe bien pour vous. Nous on vient de dépasser les deux mois ici, on en profite tous les jours.

Plein de bisous à tout le monde 😘

12
12
Publié le 22 juin 2019

JOUR 63 - Lundi 17 juin 2019

Au programme de ce lundi, plus de 500 km de route pour aller jusqu’au Carnarvon Gorge National Park.

L’occasion de faire une pause déjeuner à Gladstone et de voir de près un des navires de guerre australiens, un HMAS.

Gladstone  

Après les vaches et les kangourous, on s’est retrouvés cette fois avec des chevaux au milieu de la route !

Bon et Nico s’est fait arrêter par la police pour excès de vitesse et ça pique : 261 dollars pour 116 au lieu de 100 km/h, ils rigolent pas ! (N: Première amende de ma vie ! Bien méritée certains diront, je vous l’accorde 😉)

———————————————————

JOUR 64 - Mardi 18 juin 2019

Toute cette route n’aura pas été en vain puisqu’on est allé randonner dans le Carnarvon Gorge National Park.

Carnarvon Gorge National Park 

On s’est d’abord arrêtés voir le Wards Canyon (beaucoup de marches pour y aller, j’ai souffert).

Wards Canyon 

Puis l’Art Gallery, qui fait penser un peu à Lascaux mais qui du coup a été faite par les aborigènes.

 Art Gallery 

On est aussi allé voir l’Amphitheatre, espace créé par l’eau qui a petit à petit transformé la roche en sable.

Amphitheatre  

L’arrêt suivant a été à Moss Garden, où l’eau qui coule le long des parois a permis à la mousse de recouvrir celles-ci.

Moss Garden 

Un peu plus loin on est allés voir les Rock Pools.

Rock Pools 

Au total près de 20 km de marche entourés par les Wallabies et Kangourous 🦘

Carnarvon Gorge National Park 


———————————————————

JOUR 65 - Mercredi 19 juin 2019

Premier stop de la journée à Emerald où on a fait un tour du centre ville qui contient plusieurs œuvres autour de l’histoire de l’Australie notamment.

Emerald 

Le City Hall abritait une exposition de photos, on en a profité pour y faire un tour.

Exposition New Point of View - City Hall 

Après déjeuner on est parti passer l’après-midi les mains dans les cailloux. Et oui le site de la dernière fois avait donné des idées à Nico donc on est venu dans cette région de saphirs pour s’essayer au Fossicking. Et plus exactement dans le village très originalement appelé Sapphire.

Sapphire 

L’art du Fossicking est simple. Après avoir récupéré un saut de terre, on le tamise.

Fossicking  

Puis on nettoie les pierres dans l’eau.

Fossicking  

Avant de renverser le tout et de se mettre à chercher toutes les pierres brillantes.

Fossicking  

Pour être sûr qu’il s’agit de pierres précieuses et pas juste de pierres brillantes il faut les sécher. Enfin ça c’est sur le papier, en réalité on en a mis plein de côté qui en fait n’étaient que des « jolies » pierres.

Fossicking  

Le résultat est là :

Les trois sachets de droite sont des pierres précieuses mais seulement les deux du sachet en bas sont utilisables pour en faire un bijou. Il s’agit d’un zircon et d’un saphir.

Les deux autres sachets, ceux de gauche, sont nos « jolies » pierres qu’on a confondu avec des pierres précieuses !

En tout cas une bonne après-midi à faire quelque chose qu’on ne connaissait pas du tout et en plus on repart avec nos trésors.

(N: pour ceux qui connaissent l'énorme patience de Diane, sur 3h ou j’ai fait de la recherche, elle a dû en faire pendant 30min max 😂)


———————————————————

JOUR 66 - Jeudi 20 juin 2019

Après avoir pris une bonne douche chaude dans notre free camp (Oui oui des camps gratuits avec des douches chaudes), on est partis en direction de Rockhampton.

On s’est d’abord arrêtés au Botanic Garden où on a pris le temps de manger.

Rockhampton Botanic Garden 

On voit que la ville est plus petite et on ne peut pas comparer ce Botanic Garden aux autres qu’on a fait à Sydney ou à Brisbane.

Rockhampton Botanic Garden 

Et chose qui a fait criser Nico, les panneaux d’indication sont mals positionnés et pas clairs. On s’est retrouvé à faire un tour de la moitié du parc avant de trouver le chemin d’accès au lagoon.

Murray Lagoon 

Après ça direction le Zoo de Rockhampton. Et ce qu’il a de particulier c’est qu’il est gratuit. Sachant cela on ne s’attendait pas à grand chose, quelques kangourous et koalas mais en fait il est très sympa avec également des oiseaux, des crocodiles, des dingos, des wombats et des singes 🦍

Rockhampton Zoo 

On a d’ailleurs pu assister au nourrissage des chimpanzés et ainsi appris plein de choses sur eux. Une des femelles avait été élevée comme une humaine jusqu’à ses 5 ans et qu’on l’abandonne. Une autre avait fumé dans un cirque ...

Rockhampton Zoo 

Ayant encore un peu de temps on s’est arrêté voir la plage de Yeppoon à partir de laquelle on peut voir Great Keppel Island en face et faire un petit tour dans Yeppoon.

Yeppoon  

Puis on est arrivé à notre Helpx. On avait toujours eu de la chance avec nos Helpx, se disant toujours qu’on ne pourrait pas trouver mieux et bah la première soirée avec Gladstone aura montré qu’on pouvait trouver moins bien ... Le cliché de l’australien du Bush, raciste, sexiste et alcoolique. Et qui mange de la viande bouillie pendant des heures ... Bon il a pas l’air méchant mais il était déjà bourré quand on est arrivés à 5h et il a enchaîné bière sur bière après ça !

Ne vous inquiétez pas il a juste l’air un peu paumé dans sa vie, (N: et puis même si ça fait quelques années que je n’ai pas remis un kimono, je ne devrais pas avoir de mal à le calmer si besoin) il était fermier avant et a arrêté pour faire préteur sur gages mais il a perdu énormément d’argent et maintenant il cherche à vendre sa maison.

D’ailleurs notre chambre est complètement vide à l’exclusion de notre matelas au sol.

Bref on vous tiendra évidemment au courant mais le premier abord paraît différent des précédents Helpx qu’on a pu faire.

Plein de bisous à vous tous 😘

13
13
Publié le 30 juin 2019

JOUR 67 - Vendredi 21 juin 2019

Ce matin là on a découvert le Gladstone sobre qui a la place enchaine les cafés (on préfère ça), qui parle un peu plus du coup ce qui fait du bien.

Bon, les clichés ont la vie dure, me voilà à repasser pendant que Nico déplace des arbres que Gladstone a coupé la veille dans le noir.

Gladstone a un enterrement ce jour-là et nous a demandé de faire le chauffeur. (N: rectification, il m’a demandé de faire le chauffeur. Un peu sexiste le garçon) On le dépose donc au cimetière avant de revenir le chercher une heure après pour l’emmener au bar.

Après l’avoir déposé au bar, on part en direction du centre-ville de Rockhampton pour aller voir les « très anciens bâtiments » dont nous a parlé l’office de tourisme.

Yeppoon 

Bon en Europe quand on vous dit très anciens bâtiments on ne s’attend pas forcément à des bâtiments construits entre 1862 et 1952, question de point de vue je suppose. (N: et de culture)

Yeppoon 

En tout cas ça nous a bien fait rire surtout ce bâtiment d’inspiration française. Si quelqu’un voit le côté français qu’il nous prévienne !

Yeppoon - Bâtiment d’inspiration française  

En remontant la rivière on est tombé sur une petite fille qui vendait sa citronnade, oui oui comme dans les films américains avec son petit stand et tout ! J’ai évidemment craqué et j’en ai pris une.

Après ça on est partis récupérer Gladstone et là les trois heures dans le bar avaient fait mal. Il est arrivé une première fois à la voiture nous demander s’il pouvait s’acheter des bières pour le trajet, puis il est revenu nous demander si on voulait quelque chose (ce qui était très gentil on lui accorde), avant de revenir une troisième fois pour dire qu’on allait y aller en voiture car 2 bières c’était le même prix que 6 qui était le même prix que 24.

Nous voilà donc partis en voiture 50 mètres plus loin pour aller au Bottleshop et attendre un quart d’heure qu’il discute avec le vendeur pour repartir avec finalement 24 bières 🍻

On confirme qu’il avait besoin d’un chauffeur !

(N: en complément de cette merveilleuse histoire, depuis le début que nous sommes ici, on nous dit de ne pas conduire la nuit à cause des animaux sauvages. La, on a récupéré ce monsieur à 18h, ce qui veut dire que ça faisait déjà 1h qu’il faisait nuit et nous avions 1h de route... En bonus, j’ai dû supporter son haleine 👌)


———————————————————

JOUR 68 - Samedi 22 juin 2019

Réveil compliqué pour Gladstone, on passera le moment où il a voulu apprendre à Nico à se servir d’un ouvre-boîtes et où il aura juste réussi à le casser ... (N: et ne pas ouvrir la boîte...)

Nos tâches de ce matin là sont encore bien sexistes, j’ai pressé des oranges et clémentines pour faire du jus puis j’ai changé les draps dans la chambre d’amis. Après je devais attendre d’étendre le linge mais j’ai été aider Nico qui continuait à ramasser toutes les branches/plantes que coupait Gladstone pour en faire un tas pour le feu.

Après avoir récupéré l’équivalent d’une piscine de plantes, on est partis en direction d’Emu Park et de sa jetée.

Emu Park 

Puis on a continué à Bluff Point pour une petite randonnée qui passait dans quatre types de végétation différentes.

Bluff Point 

Et qui avait un Turtle lookout d’où on a pu voir des tortues et des dauphins ! En photo ça ne rend rien on dirait juste des petits points dans l’eau.

Turtle lookout avec une tortue (le point dans l’eau) 🐢

On a ensuite continué jusqu’à Double Heads et le Fan Rocks, espèce de tête de bonhomme créée par la lave.

Fan Rocks, qui voit le bonhomme ?

On s’est arrêtés au retour à la plage de Yeppoon où on a pu admirer cette magnifique couleur de ciel.

Yeppoon 

Pour Gladstone c’était sa journée sans alcool, la première depuis trois semaines, ce qui a fait qu’il ne parlait pas...


———————————————————

JOUR 69 - Dimanche 23 juin 2019

Pour changer j’ai commencé par changer les draps avec lui et nettoyer la cuisine, pendant que Gladstone essayait de tuer Nico en lui faisant passer le souffleur sur le toit. Oui oui Nico était sur le toit, qui en plus n’est pas en tuiles comme chez nous qui agrippent mais en métal qui glisse, à passer le souffleur sur tout le bord ... (N: il m’a dit qu’il n’y avait rien de dangereux, mais il a failli finir au sol à 3 reprises. Brave homme...)

Chez Gladstone 

Après ça retour aux plantes où cette fois en plus de les ramasser on les coupait aussi !

N: elle fait genre mais elle sait même pas à quoi ça sert 😜

L’après-midi on est partis randonnée dans le Mount Etna Cave National Park.

 Etna Cave National Park et Nico en mode Lucky Luke (N: regardez bien au niveau de ma bouche)

On a cherché en vain les caves remplies de chauves-souris.🦇 La seule qu’on a trouvé était fermée au public.

On a fini la journée en grimpant le Mount Etna. Oui oui moins d’une heure pour grimper l’Etna on a été trop forts 💪

Mount Etna 

Après manger Gladstone a voulu aller en ville regarder le match et qu’on le ramène, on a dit qu’on était trop fatigués pour faire le taxi, il n’a pas apprécié et n’a quasiment pas parlé de la soirée ... (N: Précision, ici, c’est le Rubgy League qui est très suivi. C’est le rugby à 13 en mode super finale. 3 matchs pour déterminer la meilleure équipe « au monde ». On se croiserait aux US avec la NBA. Résultat du match, l'équipe de Gladstone a pris une dérouillée 5 a 38, ce qui l’a achevé pour sa soirée sans alcool)


———————————————————

JOUR 70 - Lundi 24 juin 2019

Gladstone est parti travailler en nous laissant à chacun nos tâches : moi ménage et Nico kärcher !

L’après-midi direction Rosslyn Bay, sa marina et ses cavités rocheuses le long de la mer.

Rosslyn Bay 

Puis on a fait un arrêt à Wreck Point et son bateau pirate (bon d’accord c’est pas un vrai mais chut) 🏴‍☠️

Wreck Point 

On s’est enfin arrêtés au lagon de Yeppoon mais il faisait trop froid pour faire plus que mettre les pieds dedans !

Lagoon de Yeppoon  

Ce soir là Gladstone n’a pas bu et il a essayé de faire des efforts pour discuter. Toujours pas parfait mais en progrès !

Bon par contre la prochaine fois que quelqu’un utilise du fil dentaire à table je crois que je vomis.


———————————————————

JOUR 71 - Mardi 25 juin 2019

Tâches qui ne varient pas beaucoup, ménage à nouveau pour moi et pour Nico kärcher puis coupage de plantes.

Chez Gladstone 

Après ça direction le Byfield National Park.

Byfield National Park 

Pas très rassurant de premier abord les pancartes prévenant de la présence de crocodiles 🐊

Byfield National Park 

Au final on en aura vu aucun, heureusement !

Par contre, le Sandy Point donne une vue magnifique sur l’océan d’un côté et la rivière de l’autre.

Sandy Point 

Un endroit très sympa pour passer l’après-midi et a priori pour pêcher aussi car la rivière s’appelle Fishing Creek !

Tous les ans la mer gagne un peu de terrain sur la terre et le Sandy Point diminue. On suppose que les propriétaires de cette voiture ont du se faire surprendre même si on ne comprend pas bien comment !

Sandy Point  🚗

Juste avant de rentrer, petit arrêt sur la plage à l’entrée de Yeppoon pour profiter du coucher du soleil (mais beaucoup trop de vent).

Yeppoon et Nico qui représente Paris !

———————————————————

JOUR 72 - Mercredi 26 juin 2019

Cette maison est définitivement trop grande (4 chambres, 3 salles de bain, une salle de cinéma et une salle de billard) et me revoilà à faire le ménage pendant que Nico nettoie les vitres.

Ce matin là Gladstone m’a appris à faire la poussière, d’après lui après le temps passé ici je serai devenue une pro du ménage ...

La météo n’étant pas trop de notre côté, on est allés à Rockhampton visiter l’Art Gallery.

Rockhampton Art Gallery  

J’ai ainsi pu faire une magnifique œuvre d’art avec de la laine et du rotin. (N: je confirme qu’elle était magnifique !) L’objectif était à la base une espèce d’attrape-rêves mais ça n’a pas marché comme je voulais.

Ma création  

Au stand de dessin, Nico m’a dit de me dessiner moi-même, j’ai donc essayé !

Moi (enfin à peu près)

Je crois que la vie d’artiste n’est pas pour moi mais ça aura été sympa !

Les créations  

On a aussi bien évidemment admiré les œuvres d’artistes locaux exposés dans l’Art Gallery et notamment celui qui venait de remporter le premier prix du concours local. Fresque réalisée à partir d’encre sur papier !

Fresque gagnante 

On a ensuite voulu aller voir le Kershaw Gardens mais on n’a pas vraiment pu en profiter car après même pas 5 minutes il s’est mis à pleuvoir 🌧


———————————————————

JOUR 73 - Jeudi 27 juin 2019

Bon bah dernière journée de travail chez Gladstone et on ne change pas une équipe qui gagne : Diane ménage, Nico vitres.

J’en ai profité pour nettoyer le frigo parce que quand même il y avait des insectes morts dedans ...

L’après-midi, le temps n’étant pas terrible on est juste allés se prendre un café à Yeppoon.

Yeppoon 

En revenant Gladstone avait encore trop bu et nous a encore sortis des trucs ... Par exemple, j’étais en charge de préparer les légumes et il a voulu que je mette des choux de Bruxelles dedans. Pas de soucis j’en mets. Sauf que je ne les ai pas coupés en quatre, je les ai laissés tels quels. Gladstone finit par me dire, après coup évidemment c’est plus drôle comme ça, que j’aurais du les couper en quatre et que ma mère devrait m’apprendre à faire la cuisine. Désolée maman mais pour ceux qui nous connaissent toutes les deux, on sait à quel point c’est drôle !

Encore une belle soirée avec un Gladstone à côté de la plaque mais qui nous a offert des oranges cette fois !

Ah et j’ai oublié de vous dire mais on a trouvé un fusil dans notre chambre, caché au dessus d’une étagère...

Bon cette semaine chez Gladstone touche à sa fin. Au final il n’est pas méchant, juste complètement à côté quand il a bu. On ne va pas dire qu’on le recommande mais on a survécu.

(N: pour vous illustrer un peu tout cela, vous prenez le cliché d’un agriculteur, la soixantaine qui vit au fin fond de la campagne. Gladstone ne vit pas dans un trou paumé mais il est nationaliste, donc raciste, sexiste et il aime bien la boisson. Dans le fond c’est un bon gars mais qui a ses habitudes et c’est pas qu’il ne veut pas être sociable, c’est juste qu’il ne sait pas faire. Il nous aura créé de beaux souvenirs)

C’était un peu chiant de bosser toujours tous seuls par contre, c’est plus sympa quand même de bosser avec les Helpx ou au moins tous les deux, là c’était vraiment chacun dans son coin.

On vous fait plein de bisous et bon courage avec la canicule ☀️

Plein de bisous 😘

14
14
Publié le 4 juillet 2019

JOUR 74 - Vendredi 28 juin 2019

Pour la première fois on était contents de partir d’un Helpx. Mais toujours paradoxal, Gladstone nous a offert de l’ananas en plus des mandarines et oranges qu’il nous avait déjà donné. On est donc partis avec l’équipement en terme de fruits !

Gladstone et nous au moment de partir  

Après avoir comme d’habitude fait les courses, on est partis au sommet du Mount Archer où on a mangé puis où on s’est baladés.

Mount Archer 

Le soir on est allés au Great Western Hôtel pour manger et surtout pour voir le rodéo !

Great Western Hotel 

La nourriture était correcte si on oublie les quasi une heure et demi d’attente, mais ce qui faisait le show c’était les jeunes qui faisaient du rodéo. Certains étaient très bons, d’autres étaient trop mignons comme un petit de deux ans sur une vachette qui faisait attention à pas marcher trop vite 🐄

Le soir on a pour la première fois dormi dans un « vrai » camping car on a découvert qu’ils faisaient des offres à petit prix pour les jours d’hiver (et qu’il y avait pas de free camps autour).

L’occasion de profiter d’une bonne douche chaude.


———————————————————

JOUR 75 - Samedi 29 juin 2019

Réveil assez matinal puisque le ferry pour aller à Great Keppel Island partait à 8h.

Ferry pour Great Keppel Island 

Après une demi-heure de ferry on est arrivés sur la Fishermans Beach.

Fishermans Beach 

On a remonté l’île jusqu’à la Long Beach avec un nouveau copain qui nous a suivi partout après ça : le chien.

Long Beach 

Dans les hauteurs de l’île on est tombés sur des chèvres en liberté 🐐

Mais le chien a voulu nous protéger et les a fait fuir.

On a ensuite remonté la plage jusqu’à la Monkey Beach où on a pris le temps de manger et surtout de profiter du bout de la grande barrière de corail juste en face de nous.

Grande barrière de corail  

L’occasion de voir des raies mais aussi que je me fasse bien peur en tombant en face d’un énorme poisson (je pense une murène mais j’avoue ne pas être restée très longtemps pour la voir). (N: nous avons une vidéo témoignant de la panique qu’elle a pu avoir)

Monkey Beach 

Après ces péripéties on a continué à remonté la côte jusqu’à la Shelving Beach cette fois.

Shelving Beach 

En chemin on est tombés sur ces rochers recouverts d’huîtres, mieux vaut ne pas marcher dessus !

Les rochers pleins d’huîtres  

A Shelving Beach on en a profité pour replonger le long de la grande barrière de corail. L’occasion pour Nico de nager avec une tortue (je suis un peu jalouse moi je ne l’ai pas vue ...).

Une très belle journée à profiter, à bronzer et même à cramer pour Nico ! (N: à prendre avec des pincettes, car certes j’avais des coups de soleil, mais aucune douleur et je n’ai pas pelé !)


———————————————————

JOUR 76 - Dimanche 30 juin 2019

Après un réveil tranquille, on a pris le temps de faire un super petit déjeuner avec du jus d’orange maison (merci Gladstone pour les oranges).

Technique du camping pour faire du jus d’orange ! Pas besoin d’un presse agrumes 😉

Après ça direction St Lawrence Wetlands où on a cherché sans succès des crocodiles mais par contre où j’ai roulé sur un serpent qui, ne vous inquiétez pas n’avez rien puisqu’il a juste continué à traverser encore plus rapidement qu’avant (je ne voudrais pas faire la course avec).

St Lawrence Wetlands 

Après manger on est partis à Carmila où se trouvait notre camping du jour à 5 mètres de la plage.

La vue du camping  

L’occasion de remonter le sable à marée basse (quand même 30 minutes de marche aller pour arriver à la mer).

Carmila 

Au passage on a vu plein d’animaux de la mer, crabes, bernard-l’ermite ...

Carmila 

Nico a pu en profiter le soir et faire un feu dans le sable.

N: Économie de notre gazcooker grâce à mon feu 

———————————————————

JOUR 77 - Lundi 1er juillet 2019

Réveil juste à côté de la mer, royal !

Carmila 

On a donc pris notre temps pour se préparer et continuer à profiter de la vue avant d’aller se poser sur la Greenhill Beach située juste à côté du Cape Parmelston National Park.

Greenhill Beach 

A la base on pensait aller dans le parc national mais il fallait un permis et rouler sur le sable donc on a trouvé une petite plage sympa juste à côté pour passer l’après-midi.

Au passage pour la deuxième fois Nico a reculé sur un arbre ... (N: je dirais même, dans un arbre. Les risques de faire du 4x4) Heureusement qu’on n’allait pas vite !

Sur la plage on a eu la visite des kangourous qui ont pointé leur nez mais qui ne sont malheureusement pas restés très longtemps.

Greenhill Beach 

Les dauphins eux au contraire ont passés l’après-midi à nager devant nous 🐬

Qui saura trouver le dauphin ? 🐬

Le soir on est arrivés chez notre nouveau Helpx, Damien et Haylee et on est rassurés, ils ont l’air sympa !!

Petit bonus, la plage est juste au fond de leur jardin !


On aura bien profité de ces quelques jours entre Rockhampton et Sarina et surtout de la Great Keppel Island. L’occasion de refaire du snorkeling (N: elle en perd son français, désolé, mais c’est de la plongée avec masque et tuba) et de revoir la grande barrière de corail , avec un peu plus de couleurs que la première fois même si malheureusement il y a pas mal de coraux morts.

On espère que vous avez pas trop soufferts de la canicule, prenez bien soin de vous !

Des bisous 😘

15
15
Publié le 8 juillet 2019

JOUR 78 - Mardi 2 juillet 2019

La famille de cette semaine est composée de Damien et Haylee, Jake l’adolescent de 16 ans et sa sœur Kayla (qui vit sur Mackay chez son copain) .

Haylee, Kayla, Jake, Damien et Louis ! 

Il y a aussi leurs quatre chats : Mama la noire (N: Dit comme ça, ça fait limite raciste...), Ginny (comme Ginger) le roux, Tiffany (du film Breakfast at Tiffany’s / Diamond sur canapé en Français) la blanche et Louis (pour Louis Vuitton) le chaton gris.

Les 4 chats de la famille  

Damien est photographe professionnel à destination des entreprises. Par exemple ce jour-là il a pris en photo une maison à vendre. Haylee s’occupe de l’administratif et de leur jardin potager.

C’est justement là qu’on a commencé à travailler car les dindes sauvages sont un vrai problème pour le potager, il y a donc besoin d’un filet pour les tenir éloignées mais celui en place avait désormais plein de trous (pas facile avec 4 chats).

Nous voilà donc à enlever le filet avant de commencer à en remettre un nouveau.

Le vieux filet 

Après manger on part en direction du Coral Point Lookout.

Coral Point Lookout  

Après avoir fait un stop au Centre d’information pour repartir avec plein de papiers mais pas vraiment d’informations, on est ensuite passé voir l’atelier créatif à côté.

Devant l’atelier d’art créatif, une pensée pour ma maman qui adorerait avoir la même ! 

On a ensuite passé l’après-midi sur la plage au bout du jardin. (N: oui, parce que ces gens ont un accès privé à la plage. Donc comme ils disent, « on a une petite maison pour des australiens, mais un privilège qui coûte cher »)

Le bout du jardin, pas mal non ? 

A chaque fois que quelqu’un va sur la plage, Tiffany suit pour profiter de la plage elle aussi !

Par contre ici même sur la plage il y a des panneaux « Attention crocodiles 🐊 », on en n’a pas encore vu mais on fait gaffe.

Le soir j’ai fait à manger (les restes donc c’était pas très compliqué) mais j’ai fait cuire la viande rosée, oups c’est vrai les australiens mangent très très cuits ! J’avais pourtant l’impression de l’avoir fait cuire assez longtemps mais difficile pour quelqu’un qui mange bleu comme moi.

Heureusement ils sont cools et passé le premier moment d’étonnement, ils ont tout mangé !


———————————————————

JOUR 79 - Mercredi 3 juillet 2019

Ce matin-là on a bien avancé sur notre clôture, pas toujours facile de bien tendre le filet mais on commence à devenir bons je pense !

Après ça direction Mackay et son Botanic Garden.

Mackay Botanic Garden 

L’occasion de voir énormément de chenilles et de papillons dans l’espace qui leur est dédié 🦋

Mackay Botanic Garden 

On a continué avec un petit arrêt à Pine Islet Lighthouse. Ce phare était à l’origine situé sur une île au large de Mackay avant d’être retiré quand les phares à kérosène ont été arrêtés.

Pine Islet Lighthouse 

Depuis 2002, ce phare restauré se trouve sur la marina de Mackay.

Après ça direction le Lamberts Lookout où on a encore une fois essayé de voir des baleines mais toujours sans succès !

Lamberts Lookout  (N: j’ai pas changé de nom, c’est le nom du lieu hein !)

———————————————————

JOUR 80 - Jeudi 4 juillet 2019

Ce matin-là on a continué à travailler dans le jardin en mettant le filet qui servira à éloigner les dindes sauvages.

 N: ne dites surtout pas que c’est moi la dinde !

Et je me suis faite avoir car j’avais besoin que Nico avance en fixant le haut pour pouvoir créer une porte, et du coup pendant ce temps là j’ai porté des sacs de 20 kilos de je ne sais pas quoi ! (N: crottin de cheval. Je le sais parce que j’ai du répandre tout ça dans le jardin le dimanche)

Après ça il s’est malheureusement mis à pleuvoir, on a donc passé l’après-midi tranquille au chaud. En plus y a du wifi quasi illimité (500 giga par mois) ici donc on en profite.

Après-midi tranquille enfin sauf quand Louis vient nous embêter ! 

———————————————————

JOUR 81 - Vendredi 5 juillet 2019

Matinée trop pluvieuse, on a fait du ménage dans la maison : nettoyage de la salle de bain, des sols, des toiles d’araignées ...

La maison de Damien et Haylee 

Après ça on est restés à l’intérieur car il pleuvait vraiment trop (avec des risques d’inondation sur la route).

On est un peu déçus de ne pas pouvoir profiter de la plage, surtout qu’il y a un spot de snorkeling (N: de plongée en masque et tuba) ...

Le soir on avait un nouveau copain avec nous dans la chambre !

Un tout petit Gecko 🦎

Enfin je dis chambre mais c’est pas exactement ça puisqu’en fait on dort dans une caravane qui est dans leur jardin. (N: elle précise car dans une caravane, tu entends tous les bruits environnants comme le vent, les arbres et la pluie qui tombe. Résultat, une jeune fille de mauvaise humeur car elle dormait mal...)

Notre caravane  

———————————————————

JOUR 82 - Samedi 6 juillet 2019

On a commencé par finir d’installer notre filet anti dindes, et au passage on a sauvé le chaton Louis qui était monté trop haut dans l’arbre et ne savait plus redescendre.

L’arbre dans lequel Louis était coincé ! 

Après ça on est allés désherber avec Haylee mais sa notion de la pluie et la nôtre n’est pas la même, on a fini trempé !

Le désherbage  

Ce soir-là c’était l’anniversaire de leur fille, Kayla. On est donc allés au restaurant avec toute la famille pour fêter les 19 ans de leur fille. (N: et en bon petit fils que je suis, je n’ai pas oublié l’anniversaire de ma chère grand mère même à l’autre bout du monde 😃. Encore bon anniversaire mamie 😘)

 Soirée d’anniversaire de Kayla

N: Le retour a été un peu compliqué en terme de digestion car c’est Jake, leur fils qui a conduit. Il est en conduite accompagnée et ici, tu n’as pas de cours de conduite avant de commencer. Ce sont tes parents les profs. Et entre les à-coups, les arrêts brusques et les coups de volants, mon estomac n’était pas loin de craquer ...


———————————————————

JOUR 83 - Dimanche 7 juillet 2019

Au programme de la journée, finir le désherbage du jardin et réparer le jardin saccagé par les dindes sauvages. Avec évidemment Louis et Tiffany pour nous aider.

Les travaux du jour : à gauche désherbage, à droite nettoyage 

J’ai ensuite préparé des lasagnes pour le repas du soir et des crêpes juste pour le plaisir. (N: et parce qu’ils voulaient un plat français. Même si on aurait pu leur faire croire que les lasagnes c’était français, on a été fair-play)

Ce soir là ils avaient invités un couple d’amis et leur fille et son copain étaient là donc ça faisait beaucoup de monde autour de la table pour déguster mes lasagnes, j’avais la pression !

Haylee nous a offert des citrons et des mandarines.

Mais aussi plein de fruits/légumes qu’on ne connaît pas chez nous. Ceux dont je suis sûre des noms : Pawpaw et Turmeric et les autres j’ai du faire des recherches sur internet car j’avais mieux retenu comment les cuisiner que comment ils s’appelaient donc je peux m’être trompée.

C’était une semaine assez calme en soi puisqu’on n’a très peu pris la voiture pour une fois mais on a beaucoup passé de temps avec la famille, à discuter, cuisiner, câliner les chats ou regarder Games of Thrones (et oui encore !). Ça faisait du bien de se sentir accueillis donc on en a profité. Et puis la vue du jardin était juste wahou !

On vous fait plein de bisous depuis l’Australie 🇦🇺

16
16
Publié le 18 juillet 2019

JOUR 84 - Lundi 8 juillet 2019

Après avoir dit au revoir à Haylee, Damien, Jake, Kayla et les chats, ont est parti comme d’habitude faire les courses avant de remonter jusqu’au Eungella National Park.

Arrivés en haut, on est allé admirer la vue à Sky Window. Malheureusement pour nous il y avait pas mal de brouillard mais ça donnait un petit charme au tout.

Eungella National Park  

Après avoir fait cette petite balade on a continué jusqu’à Broken Creek pour manger. Nico est partis devant chercher une table de camping à l’abris car il s’était mis à pleuvoir.

Après avoir pris tout ce qu’il nous fallait (et déjà ça c’était drôle car j’arrêtais pas de tout déplacer parce que j’oubliais un truc à chaque fois), je suis ensuite partie rejoindre Nico. Sauf que je ne l’ai pas vu sur les tables à proximité donc j’ai suivi le panneau qui disait tables de pique-nique à 500m.

Après avoir ruminé pendant 500m (en montée évidemment sinon c’est pas drôle) sur le pourquoi Nico était allé jusque là et comment j’allais râler, je suis arrivée au bout et là, pas de Nico. J’ai donc fait demi-tour (Oui oui 1 km pour rien), me rendant compte qu’en même temps Nico aurait sûrement dit qu’on prenait la voiture pour aller aussi loin, fainéant comme il est. Et à l’arrivée qui je vois ? Bah oui Nico qui commençait à se demander ce que je faisais... En fait il était juste caché par un bâtiment, tout prêt de la voiture. Oups !

Après tous ces rebondissements on a quand même mangé (N: j’ai failli mourir de faim quand même...) puis on est allé à la recherche d’ornithorynques (platypus en anglais). Le premier endroit nous a laissé infructueux mais on a ensuite eu la chance d’en voir plein !

Si ils sont pas trop mignons ? 

Ils sont beaucoup plus petits que ce qu’on pensait. Entre 20 et 40 cm je pense.

Un platypus (ou ornithorynque) 

Mais ils sont trop mignons !

On a ensuite voulu aller à Finch Hatton Gorge mais on a du changer de plan car la route était immergée sous la rivière, assez impressionnant !

La route pour Finch Hatton 

On a donc fait demi-tour et on est allé camper au Kinchant Dam.

Kinchant Dam  

La vue sur l’étang était très sympa, les oies qui venaient nous voler à manger beaucoup moins...

Kinchant Dam 

———————————————————

JOUR 85 - Mardi 9 juillet 2019

Réveil avec vue sur l’étang, si c’est pas magique ?

Kinchant Dam 

On a pris le temps d’en profiter mais je me suis faite encercler par les oies quand j’ai voulu prendre mon petit déjeuner !

Après ça direction Cape Hillsborough pour déjeuner.

Cape Hillsborough  

Normalement cette plage est connue pour les wallabies qui viennent tous les matins au lever du soleil sur la plage mais on est arrivés bien trop tard pour ça (et puis on avait eu la chance de déjà voir des wallabies sur la plage donc c’est pas grave).

C’est aussi une des nombreuses plages d’Australie sur laquelle tu peux circuler en voiture 🚗

Cape Hillsborough  

Bon nous on a trop peur de finir ensablés pour ça !

Après ça direction les Cedar Creek Falls situées juste à côté d’Airlie Beach et de notre camping aussi.

Cedar Creek Falls 

On a ensuite bien évidemment fait un tour d’Airlie Beach ce qui nous permettait aussi de faire le repérage des lieux pour le lendemain et la croisière sur les Whitsundays.

Airlie Beach et son street art

———————————————————

JOUR 86 - Mercredi 10 juillet 2019

Rendez-vous à 8h30 devant la marina. Petit stress en arrivant car on voit plein de compagnies mais pas la notre, 10 minutes après sauvés, une fille appelle pour notre compagnie.

Après avoir complété le blabla comme quoi on est en bonne santé et qu’on comprend les risques, nous voilà équipés d’une combinaison. Puis le capitaine arrive et là ça fait bizarre, il a pas vraiment l’air très drôle.

Heureusement arrivés sur le bateau, l’équipage, Izarc et Chelsea, ont l’air plus sympa !

Notre bateau pour les deux jours, avec 17 passagers quand même !  

Après un brief de départ, nous voilà partis pour plusieurs heures de bateau jusqu’à la célèbre Whitehaven Beach.

Whitsundays  

Un décor de carte postale, des raies par dizaine, le bonheur.

Whitehaven Beach 

Certains ont même vus un petit requin mais nous que des raies 🦈

Whitehaven Beach 

J’en ai profité pour aller nager un peu, laissant Nico faire sa sieste sur la plage (il avait fallu se lever à 7h, pas facile pour lui). (N: je confirme, même pour aller au taff je me levais pas aussi tôt !)

Whitehaven Beach 

Le temps n’a pas été terrible ce jour là mais on a eu de la chance, le soleil a pointé son nez les 2h30 qu’on a passé sur ce lieu magique.

Après avoir passé la soirée à discuter, on est partis se coucher dans notre chambre. Enfin plutôt dans la petite pièce de 6m2 qu’on partage avec trois autres couples.

Notre « chambre » 

Et encore on a de la chance car les 12 autres sont dans des couchettes individuelles dans la pièce commune (cuisine/salon/chambre). (N: la vie de marin quoi...)

La pièce à vivre 


———————————————————

JOUR 87 - Jeudi 11 juillet 2019

Après une nuit un peu compliquée pour moi (pour une fois c’est Nico qui a pas trop mal dormi), petit déjeuner sur le bateau, que demander de plus !

Petit déjeuner sur le bateau 🚤

Puis un premier spot de snorkeling (N: j’espère que vous l’avez maintenant parce qu’elle ne fait pas d’efforts pour parler français et j’en ai marre de traduire 😜), l’occasion de voir énormément de poissons et de coraux de toute les couleurs, ainsi qu’une raie pour Nico.

La Grande Barrière de Corail et la raie

Un peu difficile de remettre ensuite la combinaison mouillée et donc froide avant le second spot de snorkeling mais la grande barrière de corail en vaut vraiment la peine.

Le Grand Bleu ! 

Après déjeuner (juste après donc c’était un peu dur), dernier spot de snorkeling et le meilleur pour moi car j’ai enfin pu nager avec une tortue ! Bon j’ai du la chercher pendant une demi-heure sans la trouver avant que Nico me dise où elle était mais après je l’ai plus lâchée et je l’ai suivie pendant un quart d’heure !

La fameuse tortue  🐢

Sur le chemin du retour on a eu la chance d’apercevoir des baleines, et oui enfin ! Et en plus pas qu’une mais au moins 3 ou 4. Le bonheur !

Les baleines enfin 🐋

Cette compagnie était la moins chère qu’on ait trouvé et pour cause en fait c’est un particulier qui a monté ça avec son frère, et malgré le manque d’espace et le capitaine assez rude on ne regrette pas car on en a profité à 2000% !

Le soir on est allés boire un verre avec un couple de français rencontrés sur la croisière, Béryl et Erwann. L’occasion de se faire une partie de billard improvisée. Une très bonne soirée !

Le Magnums à Airlie Beach 

———————————————————

JOUR 88 - Vendredi 12 juillet 2019

Les collègues de Nico avaient prévus de lui offrir un saut à l’élastique, on a converti ça en saut en parachute. Nous voilà donc partis pour un rendez-vous à 8h pour sauter. Après presque deux heures d’attente, voici notre tour de sauter. (N: je croyais être en vacances mais je ne m'étais pas levé aussi souvent aussi tôt depuis les études... Oui, plaignez moi svp ! 😃)

Quasiment que des photos de Nico car je n’ai pas pris le kit photo/vidéo qui coutait quasiment le même prix que le saut !! 

Une vue magnifique, des sensations uniques. C’était génial !! On recommence quand ?!

(N: si certains ayant participé à ce cadeau lisent ce blog, encore un énorme merci à vous, vous m’avez régalé 😃)

La vue d’en haut sur les Whitsundays, deuxième avantage du saut en parachute : prendre l’avion

Après ça direction Bowen et plus exactement la plage de Horseshoe Beach pour profiter de la plage et en plus il y avait un spot de snorkeling où Nico a revu une tortue (plus petite celle là).

 Horseshoe Beach

On en a aussi profité pour monter voir le Lookout du Rotary. (N: elle a cru mourir mais arrivée en haut ça en valait la peine)

Horseshoe Beach 

———————————————————

JOUR 89 - Samedi 13 juillet 2019

Après avoir pris notre temps pour petit déjeuner et prendre notre douche (ça faisait du bien après trois réveils ultra speeds), on est partis en direction du Paluma Range National Park.

Premier stop à Little Crystal Creek le temps de manger et de se balader mais il y avait un peu trop de monde à notre goût (Samedi et vacances ça n’aide pas et en plus il faisait beau et chaud).

Little Crystal Creek 

Puis on est allés à Big Crystal Creek et plus exactement à Rocks Slides où on a passé l’après-midi à profiter de l’eau et à faire ce qui se rapproche du canyoning : sauts dans l’eau, descente de toboggans naturels ... (N: vous voyez un enfant faire du toboggan ? Et bien c’est Diane 😂)

Rock Slides 

Le soir on s’est posés sur le terrain d’une taverne et du coup on est allés y boire un verre. Nico s’est même fait un nouveau copain ! (N: j’ai toujours eu le sens du contact. Et comme c'était un Aborigène, il ne s’adresse pas aux femmes. En plus, il faut savoir que cette taverne était excellente, il y avait un espace pour les hommes et un pour les femmes, pas de melange. Mais bon, ce n’est plus d’actualité, quel dommage...)


———————————————————

JOUR 90 - Dimanche 14 juillet 2019

Première étape de la journée : Etty Bay pour essayer (sans succès) de voir des casoars, les oiseaux tueurs. (N: un bien grand mot. Il est considéré comme oiseau le plus dangereux du monde mais aucune trace de mort selon notre ami Google, ou peut être un mais pas plus)

Etty Bay 

Puis on est parti découvrir les Joséphine Falls.

Josephine Falls 

Mais le bas des chutes, là où on pouvait se baigner, était bondé (en même temps il y avait deux cars aussi) donc on est parti manger un peu plus loin à Golden Hole. Le coin le long de la rivière était très mignon mais on ne pouvait pas se baigner à cause des crocodiles (que Nico a cherché mais qu’on n’a pas vu, mais bon on n’allait pas prendre le risque d’aller se baigner non plus).

Golden Hole 

On est ensuite allé se baigner à The Boulders à Babinda où on s’est trouvé un petit coin rien qu’à nous et en plus avec « bain à remous ».

The Boulders  

Le soir on a cherché un camping gratuit pas trop loin de Cairns mais on s’est retrouvé à faire demi-tour et à retourner à Babinda car celui qu’on avait vu plus proche était en rénovation...


———————————————————

JOUR 91 - Lundi 15 juillet 2019

Cairns contrairement à ce qu’on pensait est une « petite » ville d’environ 150 000 habitants.

On a quand même fait un tour de la ville pour se balader et découvrir.

Cairns 

Un truc qui nous a beaucoup étonné ce sont les chauves-souris qui ont élu domicile sur des arbres en plein centre-ville. Et ce ne sont pas des petites chauves-souris comme chez nous, elles doivent facilement faire la taille de mon avant-bras ! (N: je suspecte la présence de la Batcave juste en dessous mais aucune preuve)

Les chauves-souris

En milieu d’après-midi on avait quasiment fini et on s’est posés au lagon avec Béryl et Erwann qu’on avait rencontré pendant la croisière.

Lagoon de Cairns  

L’occasion de passer l’après-midi à papoter avant d’aller finir la soirée en ville. Ça fait du bien aussi !

Petite anecdote de ce lundi : quand j’ai fait les sandwiches le midi je me suis servie pour la première fois du rouleau d’aluminium, eh bah chanceuse comme je suis, quand je l’ai ouvert il a glissé, est tombé par terre et s’est déroulé jusqu’à la route où il ne s’est arrêté que quand une voiture a roulé dessus. Un grand moment ! (N: on est passé d’un rouleau neuf à un rouleau tout pourris en moins de 30s 👌)


———————————————————

JOUR 92 - Mardi 16 juillet 2019

Comme souvent dans les villes, on est parti visiter le Botanic Garden. Et celui de Cairns est en fait constitué de plusieurs jardins.

On a d’abord commencé par visiter Flecker Garden qui contient une serre avec des papillons ainsi qu’un coin avec des plantes aborigènes.

Cairns Botanic Gardens 

On a ensuite continué le long notamment d’une rainforest puis de deux lacs, l’un d’eau salée, l’autre d’eau plate. A côté du premier lac se trouvait un jardin chinois.

Cairns Botanic Gardens 

Entre les deux se trouvait un espace de jeu avec des toboggans et des trucs à grimper, le rêve même pour des grands enfants 👶 (N: précision, pour une grande enfant)

Cairns Botanic Gardens 

On est ensuite allés faire un tour au Tanks Arts Centre, un centre d’art installés dans d’anciennes cuves à pétrole de la Seconde Guerre Mondiale.

Tanks Art Centre  

L’exposition du moment était consacrée à une artiste aborigène, Thancoupie.

Tanks Art Centre 

On a ensuite fait un stop à Machans Beach, plage la plus proche de Cairns.

Machans Beach 

Après une après-midi bien remplie, on est parti en direction de notre prochain Helpx situé à Speewah où on a été accueilli par Bill et Tina. On vous racontera tout ça la semaine prochaine. Mais petit spoil, on a pu voir des casoar !


Cette semaine de camping aura aussi été pour la première fois l’occasion de retrouver un animal dans la cuvette des toilettes. Et quand on parle de l’Australie on pense araignées, serpents ou encore scorpions. Mais non c’est une grenouille qui avait élu domicile là !

On vous fait plein de bisous du Nord de l’Australie 🇦🇺

17
17
Publié le 26 juillet 2019

JOUR 93 - Mercredi 17 juillet 2019

Bill et Tina, nos hôtes de la semaine, ont 75 et 66 ans et sont en Australie depuis plus de 40 ans. Bill est americain, Tina allemande.

Bill et Tina

Ils ont construit leur maison ainsi que celle dans laquelle on dort et une troisième qu’ils ont mis en location.

La maison de Bill et Tina 

Notre cottage comme ils l’appellent est en fait une petite maison avec une pièce à vivre avec cuisine et à l’extérieur une salle de bain et une terrasse.

Notre cottage pour la semaine  

Autour de chez eux, deux casoars se promènent en liberté, un bébé d’un peu plus d’un an et sa maman (Le papa est en train de couver le prochain œuf car ce sont les mâles qui élèvent les enfants chez les casoars). On va donc avoir l’occasion de voir des casoars sauvages !

Ce premier jour nous avons aidé Bill à désherber et à remettre du mulching. Leur terrain est immense, c’est je pense le plus grand de ceux où on a été. (N: il faut dire qu’ils ont une forêt comme terrain)

Dès ce premier jour on a vu notre premier casoar, le petit, qui est encore marron et qui n’a pas encore ses couleurs d’adulte. Même petit il fait assez peur car il court très vite et son bec est déjà impressionnant. Je ne sais pas si vous connaissez les casoars mais on les appelle les oiseaux « tueurs ». En réalité il n’y a eu qu’un mort en 100 ans mais ils font des dégâts et surtout quand ils croient que vous avez à manger !

Le petit casoar  

L’après-midi on est parti se balader avec Bill dans la forêt (N: la forêt qui est la leur). Bill est super intéressant, il connaît énormément de choses sur les arbres qui nous entourent. Le fait qu’il ait travaillé dans ce domaine aide sûrement !

Visite de sa « jungle » avec Bill 

Après dîner on a joué au poker avec Bill et Tina et la chance du débutant était avec moi j’ai gagné ! Et avec de belles mains comme deux flush et un carré ! (N: quand elle dit débutante elle blague pas, elle savait même pas que les mains qu’elle vient de vous donner étaient gagnantes...)


———————————————————

JOUR 94 - Jeudi 18 juillet 2019

Deuxième jour de travail et ce jour-là on a travaillé principalement dans sa nurserie de plantes. Je désherbais les pots et remettais de la terre et du mulching pendant que Nico désherbait le jardin. (Jenny et tous les arachnophobes, ne regardez pas la prochaine photo!)

On a aussi ramassé des avocats et un fruit qui ressemble à un litchi à l’intérieur, le ramboutan. (N: soyons franc, on aurait dit 2 couilles poilus, il n’y a pas d’autre terme)

Avocat et ramboutans  

Cela a également été l’occasion de voir la casoar adulte et j’étais bien contente d’être enfermée dans le jardin.

La casoar adulte 

Quand Nico a été cherché son portable elle lui a foncé dessus. Heureusement quand il a montré qu’il n’avait rien dans les mains elle s’est arrêtée ! (N: vous connaissez Crocodile Dundee ? Et bah c’est moi ! 😃)

L’après-midi on est parti visiter le petit village de Kuranda et ses marchés traditionnels.

Les marchés de Kuranda 

Kuranda possède un ancien avion militaire américain datant de la Seconde Guerre Mondiale qui a ensuite servi d’avion de ligne puis a fini sa vie pour un film appelé « Sky Pirates » où le pilote crashait l’avion sur la Grande Barrière de Corail.

Pour accéder à Kuranda différentes possibilités, la voiture évidemment comme nous mais aussi le train à l’ancienne ou le funiculaire.

Un peu plus loin, au Wrights Lookout on a pu admirer la vue sur Cairns.

Wrights Lookout  

On est ensuite allé voir les Baron Falls, l’occasion d’une petite balade dans les bois.

Baron Falls

Ce soir là on a mangé les légumes donnés par Haylee et Damien (autant les fruits c’était facile à manger en route, autant les légumes en camping c’était pas pratique) et du coup je m’étais trompée, le vert c’était un choko et non un Davidson’s Plum et ca ressemblait un peu à de la courgette niveau goût.

Le violet avait un goût d’artichaut donc ça devait bien être un Sunchoke autrement appelé Jerusalem Artichoke.


———————————————————

JOUR 95 - Vendredi 19 juillet 2019

Pour moi pas trop de changement, j’ai continué le désherbage du jardin. J’ai eu la chance d’avoir le petit casoar juste à côté de moi toute la matinée (de l’autre côté de la barrière ne vous inquiétez pas).

Le petit casoar 

Nico pendant ce temps là a déplacé des pierres avec Bill (puis sans Bill car à 75 ans comme il nous a dit il ne peut plus faire ça longtemps ce qu’on ne peut que comprendre). Les pierres servent à faire une voie pour l’eau pendant la saison des pluies.

L’après-midi sur les conseils de Tina on est parti visiter l’Heritage Muséum de Mareeba.

Constitué par des dons et aménagé par des bénévoles, il reproduit l’histoire de Mareeba, des aborigènes aux fermes de tabac en passant par les premiers colons.

Mareeba Heritage Museum  

Ce qu’on a trouvé dommage c’est que la partie dédiée aux aborigènes était ridiculement petite alors que ce sont des milliers d’années d’Histoire contre seulement 200 ans pour les européens. En dehors de ça le musée vaut le détour !

Bill lui nous avait conseillé la Davie’s Creek et les Davie’s Creek Falls. On y est aussi allé faire un tour et se balader.

Davie’s Creek Falls 

En rentrant, Bill et Tina m’ont offert une bouteille de vin pétillant : cadeau pour la gagnante du poker ! On l’a bu tous ensemble, c’était plus sympa.


———————————————————

JOUR 96 - Samedi 20 juillet 2019

Journée de vacances ce jour-là. Le matin on est parti profiter de Cairns et plus particulièrement de ses marchés.

On a commencé par le Rusty’s market, un marché de fruits et légumes où on est repartis avec un Pawpaw (on avait trouvé ça très bon, ça ressemble beaucoup à la papaye), des minis avocats (je voulais des mini concombres aussi mais Nico a dit que c’était trop cher), (N: en même temps, pour le même prix, t’en avais 2 classiques !) des melons et des carottes. Plein de bonnes choses pour la route 🛣

On est ensuite allé voir le marché du samedi sur l’esplanade mais il était tout petit surtout comparé au Rusty’s market.

Après avoir profité d’être en centre ville pour manger des sushis, on est partis en direction du Atherton Tablelands National Park et de ses nombreuses cascades. On ne les aura pas toutes faites mais on en aura quand même vu quatre cet après-midi là.

On a commencé par les plus petites, qui semblaient ridicules par rapport à toutes les autres qu’on avait déjà pu faire, les Malanda Falls.

Malanda Falls 

On a ensuite continué vers les plus hautes, les Millaa Millaa Falls.

Millaa Millaa Falls 

Puis celles avec le chemin le plus compliqué, les Zillie Falls.

Zillie Falls 

Pour finir avec mes préférées, les Ellinjaa Falls.

Ellinjaa Falls 

———————————————————

JOUR 97 - Dimanche 21 juillet 2019

Nos tâches du jour ont un peu plus varié, on a commencé par du désherbage, ça ça n’a pas changé mais après je suis partie nettoyer les vitres et commencer à cuisiner pour le soir pendant que Nico est allé vidanger la voiture et découper des planches de bois.

Nos tâches du jour 

Le midi on a mangé une spécialité australienne (enfin d’après Bill) les crevettes au barbecue. Un régal 🍤

Bill nous a ensuite emmener nous promener dans le parc national juste à côté, sur la Djina-wu Track. Une jungle au milieu de l’Australie 🇦🇺

Djina-wu Track 

Bill connaît le nom de tous les arbres et de quasiment toutes les plantes mais je vous avoue que je ne les ai pas retenus !


———————————————————

JOUR 98 - Lundi 22 juillet 2019

Encore du désherbage pour moi mais aussi passer la serpillière dans toute la maison et sur la terrasse.

Nico quand à lui devait découper à la tronçonneuse puis déplacer des arbres. (N: vous remarquerez que je me tape encore le sale boulot... mais bon, je ne me plains pas, je prends l’air)

En fin de matinée ils ont essayé avec Bill de faire tomber un énorme arbre mais sans succès.

Pour notre dernier jour ici on aura enfin vu un des Goanas ! Le plus petit il parait mais bon c’est déjà cool.

L’après-midi on est partis se balader aux Emerald Creek Falls.

Emerald Creek Falls 

On en a profité pour se baigner, enfin dans mon cas par essayer car l’eau était vraiment trop froide !

Emerald Creek Falls 

En rentrant par contre j’ai pris un virage sur une route de gravier un peu trop vite et on a glissé, fait demi tour et finit sur la pelouse ! Plus de peur que de mal (enfin c’est allé tellement vite que même pas de peur).

Bon par contre je vais en entendre parler pendant 100 ans ... (N: no comment... Ah bah si en fait haha)

Pour notre dernier soir Bill nous a fait un petit feu pour qu’on prenne l'apéro tranquille dehors 🔥

Petite anecdote : après avoir été cherché les fruits, Bill nous avait aussi donné ce fruit, le black sapote, qu’on ne connaissait pas mais croyant qu’on connaissait, il ne nous a pas prévenu qu’il ne fallait pas le manger tout de suite, qu’il fallait attendre qu’il noircisse. Résultat qui a tenté de le manger le lendemain comme ça ? Bah oui toujours moi ... et ça avait un goût horrible un mélange de champignons et d’arrière goût ultra épicé qui voulait pas partir. Après avoir raconté ça à Bill il nous en a fait manger un mur, rien à voir c’était délicieux !

Black sapote 

Prochaine étape : direction la Daintree, tout au nord du Queensland.

On vous racontera évidemment ça dans le prochain épisode.

On espère que vous nous suivez toujours, même en vacances. Plein de bisous d’amour 😘

18
18

JOUR 99 - Mardi 23 juillet 2019

Dernier matin chez Bill et Tina. L’occasion évidemment de prendre le thé avec eux une dernière fois avant de partir.

On a ensuite pris la direction de Port Douglas pour manger au niveau du Flagstaff Hill Lookout.

Flagstaff Hill Lookout  

On est ensuite redescendu se balader sur le bord de mer et passé devant l’église St Mary’s by the Sea. Petite église en bord de mer, rebâtie après avoir été détruite par un cyclone en 1911.

Port Douglas 

On s’est ensuite rendu compte que ma petite glissade de la veille avait réussi à coincer de la terre et de l’herbe entre le pneu et la jante de la roue avant droite, qu’en essayant de l’enlever le pneu se dégonflait, on a donc amené la voiture au garage.

En attendant la voiture on s’est baladé dans le centre ville de Port Douglas, l’occasion de faire un peu de shopping et de boire un verre en terrasse en profitant du wifi.

Ils m’ont fait rire  

On a bien récupéré la voiture après, jante nettoyée et pneu regonflé, rien de grave la roue n’avait pas été déformée. Encore une fois plus de peur que de mal !


———————————————————

JOUR 100 - Mercredi 24 juillet 2019

Jour 100 et pour l’occasion notre étape la plus au nord : la Daintree. La Daintree est une forêt tropicale classée au patrimoine mondial de l’Unesco.

Pour accéder à son cœur et à la ville de Cape Tribulation il n’y a qu’une seule voie : le ferry. Ce qui a fait qu’il y avait beaucoup de monde et qu’on a mis plus de 45 minutes pour moins de cinq minutes de traversée ...

Ferry pour la Daintree 

Enfin arrivés à Cape Tribulation, on s’est posé pour manger sur la Myall Beach.

Myall Beach 

On est ensuite parti se balader jusqu’au Kulki Lookout.

Kulki Lookout  

Sur le retour, on s’est arrêtés sur la plage de Cow Bay où j’en ai profité pour faire de la balançoire, si c’est pas géant ? Il y en avait quatre ou cinq le long de la plage avec même des pour bébés !

Cow Bay 

On s’est ensuite promené dans la jungle au niveau de Jindalba.

Jindalba 

En construisant le ponton ils n’ont pas voulu enlever d’arbres et du coup ils ont fait avec, ce qui donne parfois quelques obstacles à éviter !

Jindalba 

On a terminé notre visite de la Daintree par l’Alexandra Lookout qui donne directement sur l’océan.

Alexandra Lookout  

C’était le point le plus au nord du Queensland qu’on verra, en tout cas pour cette fois. Déjà plus de 10 000 kilomètres parcourus depuis Sydney et on n’a pas fini !

———————————————————

JOUR 101 - Jeudi 25 juillet 2019

Bon c’est bien beau d’être montés au nord comme ça mais après il faut redescendre ! On est donc repassé par Port Douglas pour repartir vers Cairns.

En chemin on a essayé de voir des crocodiles en s’arrêtant au niveau des rivières et du bord de mer mais sans succès.

A peu près à mi-chemin entre les deux, des gens se sont amusés à faire des piles de pierres, il y en a peut-être une centaine, ça rend un petit truc très zen ! (N: en bord de route quand même)

Après s’être arrêtés manger sur Cairns on a pris le temps de faire un tour à Innisfail pour tenter une dernière fois de voir des crocodiles mais toujours pas.

Innisfail 

Après ça on a quitté la côte pour la montagne et on s’est à nouveau retrouvé au milieu des vaches mais cette fois il y avait également trois veaux au milieu de la route 🛣

Le soir, après plus de 400 km dont pas mal de montagnes, on est arrivés à notre camping situé à côté des Wallaman Falls, les plus hautes chutes d’eau d’Australie. Et Nico a encore pu faire un feu mais du coup en allant chercher le bois il a réussi à ramener une sangsue avec lui.

———————————————————

JOUR 102 - Vendredi 26 juillet 2019

Bon bah évidemment on n’était pas venu jusque là pour ne pas aller voir les chutes. Donc dès le réveil direction les Wallaman Falls.

Wallaman Falls 

Ce sont les chutes les plus hautes d’Australie, 268 mètres. Mais du coup évidemment c’est aussi la randonnée qui descend le plus, facile, et qui remonte le plus, moins facile. J’ai fini en sueur, on devait m’entendre respirer à dix kilomètres mais ça en valait la peine. (N: et en pestant et en grognant 😂)

Wallaman Falls 

La vue était magnifique, les chutes gigantesques et même avec Nico à encore une dizaine de mètres des chutes, on dirait un minimoys !

Mais où est Nico ?  

Après cette randonnée fatigante, on est parti vers Townsville et le premier point qu’on a visité dans Townsville c’est Castle Hill, ce mont en plein milieu de la ville. Ce qui était assez drôle c’est qu’on était également à exactement 268 mètres de hauteur mais ça ne faisait plus du tout le même effet !

Castle Hill 

On est ensuite allé se balader d’abord sur l’esplanade qu’ici ils appellent The Strand, puis dans le centre ville qui se préparait pour un festival de musique et de cuisine. De quoi nous faire saliver en profitant de la musique.

Townsville  

———————————————————

JOUR 103 - Samedi 27 juillet 2019

Ce jour-là direction l’île de Magnetic Island. C’est James Cook (Oui toujours lui) qui l’a appelée ainsi pour son effet magnétique sur les compas du navire.

Pour y accéder, on a pris le ferry de Townsville.

Le Ferry 

A l’arrivée du ferry, un panneau annonce le niveau de risque de cyclone, pas rassurant !

Plutôt que de louer une voiture ou de prendre le bus, on a décidé de partir à pied en direction de The Forts, ancien site militaire de la Seconde Guerre Mondiale. Pour y accéder, 6 kilomètres de marche depuis le ferry. D’abord le long de la plage, puis dans les terres jusqu’à la colline qui surélève le fort.

Magnetic Island 

Enfin ce qu’il en reste, du fort, puisqu’il n’y a plus que quelques bâtiments vides.

The Forts 

Même les canons ont disparu quelques semaines après la capitulation des japonais.

The Forts : emplacement pour le pistolet mitrailleur 

On en apprend de plus en plus sur la participation de l’Australie et de la Nouvelle Zélande pendant la Seconde Guerre Mondiale c’est super intéressant. On ne savait pas du tout qu’ils y avaient participé, encore moins à la fois en Europe et dans le Pacifique.

Les animaux s’en fichent eux de l’histoire et l’abris à munitions est devenu un coin tranquille pour chauves-souris et araignées (Jenny et les arachnophobes attention ne regardez pas les prochaines photos).

La vue d’en haut vaut aussi le détour.

The Forts 

En chemin, cela a été l’occasion de croiser des koalas sauvages (Au total il y en a 800 sur l’île). Ils étaient juste au dessus de nous, le plus proche ne devait pas être a plus d’un mètre, le rêve !

En redescendant on s’est arrêtés sur la plage de Geoffrey Bay. L’occasion de voir un bébé requin et d’innombrables raies.

Un bébé pointe noire (merci l’expert) et une raie  

Nico est allé faire du snorkeling à la recherche d’un bateau englouti sous les eaux, sans succès malheureusement. Pendant ce temps là je restais sur les rochers à regarder les raies et différents poissons jusqu’au moment où j’ai voulu rejoindre Nico et là ce fut le drame. J’ai glissé, je suis tombé sur les fesses et mon pied a glissé sur une pierre coupante. Résultat je saignais et j’avais du mal à marcher. Le retour (deux kilomètres) aurait pu être très long si à peine sortis de la plage une australienne n’avait pas eu pitié de moi et ne nous avait pas déposés au ferry. (N: quand mon bon karma compense la boulette qu’elle est haha)

Après nettoyage, désinfectage et bandage suivant les conseils de mes supers conseillers infirmiers à distance, me voilà parée pour les prochains jours. (N: elle écrit ça à peine 12h après le drame mais c’est écrit je retiens. Parce qu’il faut savoir que je suis aide à domicile actuellement. Une fois posée, elle ne bouge plus et elle fait que ce qu’elle peut. La cata...)

Ça tombe bien le programme des prochains jours consiste à conduire des milliers de kilomètres pour aller au centre de l’Australie. Heureusement on a une automatique donc pas besoin de mon pied gauche, sinon Nico aurait du conduire tout seul !

Il y aura aussi très peu de réseau (N: voir pas du tout) donc ne vous inquiétez pas si on ne répond plus pendant quelques jours.

Plein de bisous à vous 😘

19

JOUR 104 - Dimanche 28 juillet 2019

Faire les courses pour les deux prochaines semaines en boitillant : fait ✅

Après avoir rempli à ras bord la voiture pour éviter de payer une fortune le moindre sachet de pâte au milieu du bush (de la brousse en français), on est parti pour une journée de voiture 🚗

On s’est arrêté déjeuner à côté d’une ancienne machine minière.

Columbia Poppet Head 

Puis on a fait une pause à côté de cette... éolienne ?

Prairie 

Pas une journée très exaltante. En même temps il y a parfois 150 kilomètres entre deux villages, et pas grand chose à voir entre les deux. (N: le terme « village » est très important. Pour ceux qui connaissent, Parcay Sur Vienne est une bonne représentation des coins où nous passons. Seule différence, il a toujours une station service et heureusement !)


———————————————————

JOUR 105 - Lundi 29 juillet 2019

Deuxième journée de notre périple jusqu’à Alice Springs et toujours beaucoup de route. La route ressemble quasiment toujours à la même chose. Une étendue aride et plate avec des arbres, morts ou non selon s’il y a eu un feu ou pas à cet endroit là.

De temps en temps on a un petit quelque chose qui change comme une petite montagne à l’horizon, des émeus sur le bas côté ou encore des termitières. Certaines des termitières ont été « habillées », on dirait des épouvantails.

Le midi on s’est arrêté manger dans une ancienne ville minière. Il n’en reste que la fontaine et quelques dalles de bétons. A la fermeture de la mine en 1982, tous les bâtiments ont été déplacés vers les villes alentours pour y être utilisés. Pas de gâchis au milieu de la brousse !

Mary Kathleen 

Les mines en elles même sont devenues un étang. L’eau était d’une couleur magnifique, cela donne envie de se baigner mais on a évité sachant que ce qu’ils extrayaient là c’était de l’uranium !

Mary Kathleen 

Le soir on s’est posé près d’une rivière, le coin était un peu bondé mais assez sympa.

———————————————————

JOUR 106 - Mardi 30 juillet 2019

Ça y est, on est passé du Queensland au Northern Territory. Du coup on n’a plus 8 heures de décalage avec vous mais 7 heures et demi. Et oui il existe des demi-fuseaux horaires !

Et on se plaignait qu’il n’y avait rien à voir sur la route, c’est désormais pire, quasiment plus d’arbres, plus d’émeus mais à la place des vaches à un mètre de la route alors qu’il s’agit d’une route à 130 km/h. Les australiens n’ont décidément pas peur ...

Toujours des champs de termitières pour casser la monotonie de temps en temps.

Et des camions énormes à croiser (53,5 mètres d’après les panneaux) avec trois remorques à l’arrière. (N: et jamais 2 voies pour les doubler, toujours une voie, c’est génial !)

Et ces gros trucs balancent des cailloux en roulant, résultat un deuxième accro dans le pare-brise, on a bien fait d’attendre pour le changer !

En chemin pas grand chose à voir si ce n’est les Devil’s Marbles.

Devils marbles 

Ces grosses pierres ont été crées par l’érosion et forment un champ de pierres assez étrange.

Devils marbles  

Un peu après, le village de Wycliffe Well (enfin si on peut appeler comme ça une station service et un camping), est connu comme le lieu en Australie où le plus d’OVNIS ont été aperçus. Et ils en jouent ! (N: on sait toujours pas si c’est vrai ou si les gens abusent un peu trop d’alcool et/ou drogue)

Le soir on s’est arrêtés au milieu de nulle part, avec une vue sympa mais énormément de mouches (comme malheureusement à peu près partout dans l’Outback).

———————————————————

JOUR 107 - Mercredi 31 juillet 2019

Ce jour-là on a enfin atteint Alice Springs après plus de 2000 kilomètres. On s’est arrêtés manger en haut de l’Anzac Hill mais on a été déçu par la vue ...

Anzac Hill 

On a choisi de ne pas rester à Alice Springs qui est une petite ville de 25 000 habitants plus connue pour sa proximité avec Uluru que pour elle-même. A la place on est parti en direction des West Macdonnell Ranges.

Premier stop à Simpsons Gap où on a fait une petite balade jusqu’à ce passage entre deux montagnes.

Simpsons Gap 

On a pu observer les Rock Wallabies, tranquillement posés sur leurs rochers.

Rock Wallabies  

Après ça on est parti voir l’Ellery Creek Hole où on ne s’est pas tenté à se baigner, trop d’algues dans l’eau !

Ellery Creek Hole  

Ensuite on a fait une balade au niveau d’Ochre Pits, des roches de différentes couleurs, blanc, orange, rouge. Formées pas l’érosion, ce mélange donne un rendu très sympa !

Ochre Pits 

En revenant, on a fait un stop au Neil Hargrave Lookout.

Neil Hargrave Lookout  

Puis on s’est arrêté pour dormir au Point Howard Lookout. On est resté dans la voiture jusqu’au coucher du soleil à cause des mouches. Heureusement il se couche tôt ici (vers 18h). (N: pour que vous compreniez bien le problème avec les mouches, vous voyez les vaches qui sont assaillies ? Et bien ici, le problème c’est qu’elles font pareil mais sur le visage des humains. Elles viennent dans les narines, les oreilles, sur les yeux etc...)

Point Howard Lookout  

Mais le coucher de soleil sur les West Macdonnell Ranges valait le coup d’œil.

Ici pas de réseau mais un amplificateur qui est censé nous permettre de passer un appel ... Et facile à transporter ! (N: le téléphone se place sur le piquet au milieu)

L’amplificateur  

———————————————————

JOUR 108 - Jeudi 1er août 2019

Trop de vent pour les mouches ce matin là, on a quasiment pu prendre notre petit déjeuner tranquille ! On est ensuite parti en direction de Kings Canyon. En chemin on a enfin vu un Dingo ! Il courait dans le désert 🏜(mais on a pas eu le temps de prendre de photos ...)

En repassant dans Alice Springs on a acheté des filets à mouches. Le look n’y est pas mais on n’en pouvait plus ! (N: et beaucoup de monde en porte ! On nous a même demandé où est ce qu’on pouvait en trouver)

Sur la route, j’avais vu des gens conseiller de faire un détour par Rainbow Valley, ce qu’on a fait pour aller manger. J’ai cru que Nico allait m’étrangler, 22 kilomètres de route de sable, qui ballotait dans tous les sens. (N: et mademoiselle était terrifiée que je roule sur le sable sur le côté ...)

Rainbow Valley 

Au bout la vue était sympa, un Ochre Pits en beaucoup plus grand.

 Rainbow Valley

Mais je ne suis pas sure que ça vaille les 44 kilomètres de détour (N: sur une route pourrie, qu’on peut appeler un chemin d’ailleurs !). En tout cas les Mushroom Rocks, eux, ne valaient pas leur détour (que 300 mètres à pied donc c’est moins grave).

Mushroom Rocks 

———————————————————

JOUR 109 - Vendredi 2 août 2019

Au programme de ce vendredi, une randonnée de 6 kilomètres dans les hauteurs de Kings Canyon.

6 kilomètres ça ne paraît pas grand chose par rapport à d’autres randonnées qu’on a fait mais 6 kilomètres qui grimpent et avec mon pied gauche en train de guérir et la cheville droite qui en avait marre de supporter tout mon poids, ça a été plus compliqué. Mais la vue en valait définitivement le coup.

Kings Canyon 

On se serait cru au Far West !

Kings C 

Et en plus on a réussi à voir les kangourous du coin, les Euros (Oui ils s’appellent vraiment comme ça) et des Black-footed Rock Wallabies.

En repartant on a vu des chevaux sauvages traverser la route juste devant nous. Est ce que ça nous arrivera ailleurs ça ?

On s’est posé pour dormir au Mount Connor Lookout avec la vue sur le Mount Connor d’un côté, et en haut de la colline de l’autre côté la vue sur le lac salé au milieu du désert.

Mount Connor et le lac salé 

———————————————————

JOUR 110 - Samedi 3 août 2019

Sur le bord de la route, des dromadaires tranquilles dans leur champ. Il parait qu’il y a des chameaux sauvages mais on ne les a pas encore vus !

A la station service, petite nouveauté, un cadenas sur la pompe, il faut aller chercher le mec qui a la clé, qu’il ouvre, que tu te serves devant lui et qu’il te note sur un papier combien tu dois pour que tu puisses ensuite aller payer. Et tout ça pour plus de 2 dollars le litre, vive l’outback ! Mais ça vaut le coup pour voir les cailloux les plus célèbres d’Australie et oui ce jour-là on a fait le célèbre parc national d’Uluru - Kata Tjuta.

Uluru - Kata Tjuta

Et contrairement à la plupart des gens on a commencé par Kata Tjuta qui veut dire « Plusieurs têtes » aussi appelés Mounts Olgas.

Kata Tjuta 

Il s’agit de 36 rochers à 45 kilomètres d’Uluru. Moins célèbres que la célèbre montagne, ils n’en sont pas moins impressionnants et ont la même couleur orangée qui change en fonction du soleil.

Pour découvrir Kata Tjuta, on a choisi de faire la randonnée « Valley of the Winds » (J’ai cherché Nausicaa mais je ne l’ai pas trouvée).

Kata Tjuta 

Il s’agit d’une randonnée de 7,5 kilomètres qui passe au centre des Mounts Olga et qui permet d’admirer ces merveilleux cailloux.

Kata Tjuta 

Bon 7,5 kilomètres même si un peu plus plats que la veille, vous vous doutez bien que ça n’a pas été facile facile pour moi donc après ça on a arrêté les randonnées pour la journée et on est plutôt allé visiter le centre culturel qui nous a permis d’en apprendre un peu plus sur la culture des Anangu, les propriétaires d’Uluru et Kata Tjuta.

En plus de l’histoire des origines de ce site et des habitudes des Anangus, le centre culturel met l’accent sur le fait que Uluru et Kata Tjuta n’ont été rendus à leurs propriétaires originels, les Anangus, qu’en 1985. Et oui il y a à peine plus de 30 ans... Ces terres leur avaient été prises par la force et le sang dans les années 1930, ce n’est vraiment pas si loin que ça ...

Après ce moment de culture, on est allé se mettre en place pour l’incontournable d’Uluru, le coucher de soleil.

Uluru  

Car quand le soleil se couche sur ces pierres, la couleur change de jaune à orange puis rouge. Un magnifique spectacle ...

Coucher de soleil sur Uluru 

Au camp où on a passé la nuit, un chat sauvage avait bien compris que les humains laissaient derrière eux de la nourriture 🐈 (N: ou leur poubelle accrochée au cul de 4x4 pour le petit dej du lendemain 😉 Du coup, il est venu faire du bruit juste en dessous de nos têtes...)

———————————————————

JOUR 111 - Dimanche 4 août 2019

Et oui cette fois direction la très célèbre Uluru (Que certains d’entre vous ont du déjà avoir en fond d’écran Windows 😉). (N: bon bah, elle me pique mes répliques maintenant donc pas grand chose à ajouter hein... Enfin si, il est dans les economisateurs d'écran par défaut, mais ce n’est qu’un détail)

Uluru 

On a choisi de commencer la journée par une marche d’un peu plus d’une heure avec un ranger qui nous apportait ainsi des informations sur les coutumes des Anangus et leur façon de vivre.

Uluru 

Bien plus intéressant que juste lire des pancartes: Par exemple là où étaient formés les jeunes garçons, se trouve des dessins d’animaux et de plantes pour leur apprendre à connaître ce qui pourra les nourrir.

Uluru 

Cette Mala Walk se termine au niveau des Kantju Gorge où se trouve l’eau. On pensait qu’il n’y avait pas d’eau mais il parait que pour ceux qui savent la trouver, il y en a toujours.

Kantju Gorge 

Après ça on a continué de faire le tour d’Uluru mais cette fois-ci en voiture. Les deux derniers jours avaient déjà été assez fatiguant pour mon pied, on a préféré jouer la sécurité. Surtout que contrairement à ce que je pensais, Uluru vu d’en haut ne ressemble pas du tout à un rectangle mais plutôt à un espèce de triangle et il faut plus de 10 kilomètres de marche pour en faire le tour.

On s’est néanmoins arrêté marcher à la Kuniya Walk pour marcher jusqu’au Mutitjulu Waterhole où cette fois-ci on a vu l’eau !

On y a aussi croisé The Mask, ressemblant non ?

On est ensuite allé au dernier point de vue d’Uluru, le Talinguru Nyakunytjaku, pour faire quelques photos.

Uluru 

———————————————————

JOUR 112 - Lundi 5 août 2019

Après s’être réveillés à la frontière entre le Northern Territory et le South Australia, on a repris la route.

Et notre étape de la journée nous a emmené à Coober Pedy, ville connue pour son opale. On a donc bien évidemment été visiter une ancienne mine d’opale datant de 1914.

Old Timers Mine 

Un petit goût de chasse au trésor au travers des galeries pour retrouver chacun des points à visiter.

Old Timers Mine 

Les mineurs travaillaient au début à la main, avec des pioches et des pelles, puis sont arrivés les explosifs et enfin aujourd’hui les machines.

Old Timers Mine 

Car aujourd’hui encore de nombreuses personnes recherchent de l’opale autour de Coober Pedy comme on a pu le voir en chemin.

Coober Pedy 

A la fin de la visite, une maison souterraine est reconstituée pour montrer comment les habitants de Coober Pedy vivent encore aujourd’hui.

 Old Timers Mine

Dehors on retrouvait d’autres outils utilisés pour la recherche d’opales.

Old Timers Mine 

Pour en voir un peu plus sur ce qui existe aujourd’hui on est allé voir l’église anglicane « Catacomb Church ». Cette église semi-enterrée a été construite dans les années 80. Et elle ne ressemble pas du tout à ce qu’on s’attendait pour une église, des chaises en plastiques, un outil pour remonter les sauts d’opales en guise d’autel, ça nous a fait bizarre. (N: seulement une croix de Jésus dans le fond comme symbole religieux)

Catacomb Church 

On a ensuite visité la Josephine Gallery Art et ses peintures aborigènes. Certaines nous ont rappelé Uluru mais beaucoup trop cher pour nous, on en gardera que les photos (2500 AUD$ pour la grande). (N: il faut savoir que nous allions ici car c’est aussi un sanctuaire de kangourous. Seulement, la dame qui gère cela avait l’air très envahissante donc nous avons préféré faire genre que nous étions là pour les peintures plutôt que de lui demander de voir les kangourous. Et nous avions raison, elle a raccompagné les gens qui étaient présents en même temps que nous jusqu’à l’extérieur)

Josephine Art Gallery 

On a ensuite vécu notre dernière soirée dans le désert australien avec encore un magnifique coucher de soleil.

———————————————————

JOUR 113 - Mardi 6 août 2019

Beaucoup de route encore ce jour-là mais on a pris le temps de faire une pause au niveau du Hart Lake.

Hart Lake 

De loin on croirait que le lac est là mais en s’approchant on se rend compte qu’en fait il ne reste que le sel (c’est encore un lac d’eau salée oui). Il n’y a plus qu’un petit peu d’eau à la droite du lac mais la majorité est asséchée !

Hart Lake 

Pour accéder au Hart Lake, on est passé à côté d’une voiture carbonisée puis dans un passage sous une zone interdite par le Ministère de La Défense, pas très rassurant !

Hart Lake 

Sur la route, on a eu cette fois des moutons qui se baladaient tout le long.

On est arrivés à Port Augusta en fin d’après-midi. Cela signe donc la fin de nos 5000 kilomètres à travers le Red Centre.

Beaucoup de routes mais aussi des paysages incroyables. Prochaine destination : Adélaïde. Mais avant ça on va profiter de Port Augusta et des montagnes alentours.

On vous fait plein de bisous, profitez bien des vacances 😘

20

JOUR 114 - Mercredi 7 août 2019

Première étape de la journée, l’Arid Lands Botanic Garden de Port Augusta. Mais ça ressemblait trop à tous les paysages qu’on venait de traverser, on en avait un peu trop vu du sable rouge et du désert ! (N: ce qui veut dire, on a fait le tour mais sans trop regarder. Surtout qu’on venait de retrouver du réseau mobile !)

Arid Botanic Garden 

Juste à côté, le Matthew Flinders Red Cliff Lookout. Nommé d’après le navigateur anglais qui a exploré pour la première fois cette région (et oui pour une fois ce n’est pas James Cook !).

 Matthew Flinders Red Cliff Lookout 

On s’est ensuite baladé dans le centre ville de Port Augusta en suivant l’Heritage Trail.

Port Augusta 

Je crois que ça nous fera toujours rire que les plus vieux bâtiments ne soient que de fin XIXème mais surtout ici ils auront fait très très fort car ils nous mettent même un bâtiment du début des années 2000 ! Mais il y a quand même deux trois anecdotes intéressantes comme cette frise reprenant l’histoire de Port Augusta.

Port Augusta 

Ou encore cette église qui a en haut une plateforme qui permettait aux femmes de marins de voir si le bateau de leur mari revenait au port, ou non ...

Port Augusta 

On est ensuite parti visiter le petit village de Quorn et notamment sa gare. Il y a même un petit muséum (une pièce) reprenant quelques souvenirs de la ville. Nico a ainsi pu jouer avec les téléphones qui fonctionnent toujours !

Quorn 

Ce village est vraiment mignon, on dirait qu’il est figé dans le temps.

Quorn 

On a essayé de faire un tour au Flower Garden de Quorn par contre, ce n’était pas vraiment ça !

Flower Garden 

Le soir on a rencontré un australien très sympa avec qui on a commencé à discuter autour du feu mais il s’est mis à y avoir tellement de vent qu’on a du rentrer et passer la soirée dans la voiture. Tant pis ...


———————————————————

JOUR 115 - Jeudi 8 août 2019

Dur dur de se motiver avec autant de vent à l’extérieur mais on a finit par aller au Wildena Pound. Le Wildena Pound est un amphithéâtre naturel, encerclé par des montagnes, les Flinders Ranges.

On y a fait la randonnée du Wangara Lookout qui permet d’avoir une vue quasiment d’ensemble sur la vallée. (N: information importante : les photos qui vont suivre comporteront de moins en moins de t-shirt, short, claquette. On est redescendu un peu vite au Sud de l’Australie et on le sent !)

Wilpena Pound 

En chemin on a pu voir des chèvres se promener tranquillement 🐐

Ainsi que plus loin des kangourous, plus exactement des euros là encore 🦘

Kangourous 

Au milieu de cet amphithéâtre se trouve la maison reconstituée d’une fille de pionniers. Elle y a vécu au tout début du XXème siècle.

Flinders Range 

On est ensuite allé admirer les peintures aborigènes à l’Arkaroo Rock.

Arkaroo Rock 

Cette randonnée nous a également donné un nouveau point de vue sur les Flinders Ranges.

Arkaroo Rock 

———————————————————

JOUR 116 - Vendredi 9 août 2019

Le vent ne s’est pas calmé, au contraire il s’était amplifié et la pluie était venue avec.

On a quand même réussi à visiter l’ancienne station de Wildena. Il s’agit d’une ancienne « ville », je ne sais pas si on peut appeler comme ça : une ferme, un maréchal-ferrant, un lieu de prière, un cimetière et quelques maisons.

Old Wilpena Pound 

On peut encore visiter tous les bâtiments, du poulailler à la grange.

Old Wilpena Pound 

Au milieu de ces bâtiments de ferme, la Maison du Gouvernement, elle encore utilisée aujourd’hui par le département de l’environnement.

Old Wilpena Pound 

En faisant ce tour on a pu apercevoir des Euros (les kangourous) mais aussi une émeu et des perruches !

Après ça on a du changer nos plans à cause du temps et on est retourné à Port Augusta où on est allé voir un film au cinéma.

Mais le cinéma dans une ville de 13 000 habitants à la sortie du désert ce n’est pas vraiment comme le cinéma dont on a l’habitude. Une seule salle. Seulement deux films par jour (Oui oui deux films dans la journée, une seule séance chacun) et ça 5 jours sur 7. Et les tickets font un peu billet de fête foraine. Très vintage ! (N: désolé pour ceux vivants dans des petites villes. Elle a un côté bourgeois qui lui fait oublier que toute la France n’est pas comme Orléans 😜)

Cinema Augusta  

Mais c’était parfait pour regarder le Roi Lion.

Cinema Augusta  

———————————————————

JOUR 117 - Samedi 10 août 2019

Bon bah encore plus de pluie ce jour là donc à nouveau changement de programme et direction directement Adélaïde.

Après quelques heures de routes on est arrivé au camping où on a enfin pu prendre une douche bien chaude après deux semaines de douche à la douche solaire dans le froid ! Comment vous dire qu’on a pris notre temps et qu’on en a bien profité, de toute façon il pleuvait dehors ... Après ça autre étape qui devenait essentielle : laver notre linge ! Et oui quand on était en Helpx c’était facile, mais en road-trip c’est beaucoup plus compliqué, surtout au milieu du désert !


———————————————————

JOUR 118 - Dimanche 11 août 2019

Ce dimanche, malgré le mauvais temps on est parti visiter Adelaide. Ce qui est très sympa c’est que tout le centre ville est entouré de jardins !

Adelaide  

On a passé du temps à visiter le South Australia Central Museum avec sa partie sur les mammifères.

Australia Central Museum  

Mais surtout les deux étages dédiés à la culture aborigène.

Australia Central Museum 

On a aussi passé un peu de temps à l’étage dédié aux îles du pacifique (vous connaissez sûrement les Fidji et la Nouvelle Calédonie mais il y en a plein d’autres).