Carnet de voyage

A la découverte du Vietnam / 2 semaines

8 étapes
12 commentaires
65 abonnés
Dernière étape postée il y a 3 jours
Dernier pays de l’Asie du Sud Est que nous visitons, le Vietnam! Après notre arrivée à Ho Chi Minh au sud du pays, nous remonterons le Vietnam jusqu’à sa capitale Hanoï durant 2 semaines ! 😃
Du 19 janvier au 1er février 2019
2 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

Nous voici à la suite de notre voyage, toujours dans le bus qui rallie Sihanoukville au sud du Cambodge à Ho Chi Minh. Après un changement de bus dans la capitale Phnom Penh vers les 1h du matin, nous faisons route vers un des postes de frontière entre les deux pays du nom de Bavet.

Nous ne savons absolument pas comment le passage de la frontière va se dérouler mais nous sommes confiants car rester 15 jours ou moins sur le territoire Vietnamien (pour les français en tous cas) ne nécessite pas de visa, seulement un tampon d'entrée avec une date de sortie, le tout donc gratuitement.

Pour ceux qui désirent séjourner plus de 15 jours au Vietnam, il vous faudra faire les démarches en amont en obtenant un e-visa, ci-joint le lien du site du Routard, très bien expliqué : Routard-Visa-Vietnamien

Le bus arrive à Bavet vers les 06h et on vous explique le déroulement du passage à la frontière :

• Nous donnons nos passeports au conducteur du bus qui se charge de remplir les formulaires de sorties du territoire cambodgien avant de nous les remettre.

• Nous faisons tamponner notre passeport par un agent pour la sortie du territoire cambodgien et donnons nos formulaires de sortie. Tout se passe très bien, très vite et sans corruption, ça nous change de la frontière Laos/Cambodge.

• On doit sortir nos sacs dans la soute du bus pour les faire scanner. Dans le même temps, nous donnons nos passeports à un agent afin qu’il appose notre tampon d’entrée sur le territoire pour un temps limité à 15 jours, toujours sans perte de temps et sans corruption.

• Nous remettons nos sacs dans la soute du bus et nous prenons la route vers Ho Chi Minh.

=> Il n’y a aucune difficulté à passer la frontière terrestre Cambodge / Vietnam 👍

⚠ Attention aux personnes voulant profiter du visa gratuit de 15 jours, sortir du territoire, puis rentrer de nouveau pour obtenir un autre visa gratuit de 15 jours, vous devez absolument sortir du Vietnam 1 mois minimum entre le 1er et le 2nd visa gratuit !

Lors du passage de la frontière, un couple français n’a pas respecté le délai et ont du payer 200$/ personne pour rentrer de nouveau sur le territoire vietnamien.

À la frontière côté Vietnam 

Nous arrivons à Ho Chi Minh vers les 09h mais il y a tellement de monde que le bus arrivera à destination (gare routière de la société située sur la route Tran Hung Dao) vers les 11h.. soit une heure d’avance tout de même sur la durée du trajet initial 😉.

Nous rejoignons notre guesthouse située à 5 minutes à pieds de la gare routière, prenons place dans notre lit double en dortoir avant de sortir visiter la ville et retirer des Dongs, la monnaie vietnamienne.

1 euro = 26 400 dongs

100 000 dongs = 3,80€

Nous sommes situés dans le quartier le plus animé de Ho Chi Minh, enfin surtout animé la nuit 😁, c’est vraiment sympa, il y a beaucoup de monde et surtout des scooters, énormément de scooters! Ici, nous marchons plus sur les routes que sur les trottoirs qui font office de parking et même de voie de circulation pour scooter...

Ho Chi Minh et sa circulation  

On visite une église, marque de la colonisation du pays par les français, faisons quelques courses puis rentrons se reposer à l’hôtel (toujours aussi fatiguant les nuits dans un bus 😉) avant de sortir manger le soir dans les rues très animées d’Ho Chi Minh Ville.

Église à Ho Chi Minh 
2

Programme pour la matinée : Le musée des vestiges de la guerre.

Le musée des vestiges de guerre retrace les éléments historiques sur les guerres d'Indochine et du Vietnam.

• Emplacement : Au centre de Ho Chi Minh Ville à proximité du Palais de la réunification.

• Prix : 40000 dongs par personne soit 1,50€ environ.

Durée sur place : Entre 3 et 5 heures.

• Horaires d'ouverture : De 07h30 à 18h du lundi au dimanche.

• • •

Moments difficiles car confrontés aux horreurs de la guerre, il nous est pourtant nécessaire de visiter les musées de guerre qui par des photos, des récits, articles et vidéos, nous relatent les moments historiques d’un pays, bons ou mauvais.

Par un soleil radieux et une chaleur déjà bien forte alors qu'il est encore tôt, nous faisons route vers le musée des vestiges de la guerre. L'entrée est à 40000 dongs mais il n'y a pas d'audio guide ou de guide sur place... C'est bien dommage.

Sur les extérieurs se trouvent des tanks, avions et armes de guerre ayant servis lors de la guerre du Vietnam, c’est très impressionnant.

Sur les extérieurs du musée  

Juste à côté, une reconstitution de prison vietnamienne où on eu lieu des tortures aussi affreuses les unes que les autres mais aussi des exécutions

Prison lors de la guerre du Vietnam  

La lecture sur l'histoire de la guerre au Vietnam à lieu au 3ème étage du musée, voici un résumé de l'indépendance et de la guerre au Vietnam :

• • •

Le Vietnam fait partie de l'Indochine française depuis la colonisation au milieu et à la fin du XIXè siècle. La ligue pour l'indépendance du Viêt Nam appelée Viêt Minh est créée en 1941 qui donnera naissance à la République Démocratique du Vietnam en 1945, acceptée puis réfutée par le gouvernement français, la guerre d'Indochine prend forme. Elle se termina par la défaite de la France en 1954 et la création de deux nouveaux États : le Viêt Nam du Nord (ou Nord-Viêt Nam) et le Viêt Nam du Sud (ou Sud-Viêt Nam).

De 1954 à 1959, les États sud et nord sont armés par leurs alliés respectifs. Le Sud-Vietnam par les États-Unis et le Nord-Vietnam par l'URSS et la Chine.

En 1960, la guerre du Vietnam est une guerre civile entre les deux États avant d'être suralimentée par les troupes des alliés des 2 côtés. Le Vietnam devient le terrain d'affrontement entre les deux géants de la guerre froide.

Malgré la volonté de Kennedy de retirer les troupes américaines le 2 novembre 1963, il est assassiné 20 jours plus tard tandis que Johnson, son successeur, annule le retrait des troupes, pire, il renforce massivement la présence de soldats américains et de matériel au Sud-Vietnam.

C'est en 1965 que les États-Unis commencent à bombarder le Nord-Vietnam sous le nom d'Operation Rolling Thunder. Les bombardements dureront 44 mois, de mars 1965 à octobre 1968 où les américains largueront plus de 850 000 tonnes de bombes ainsi que du Napalm et des produits chimiques meurtriers... Quant aux effectifs américains présents au Vietnam, ils dépassent les 550 000 soldats en 1969, un nombre important car les "conscrits" (personne qui exerce leur service militaire) sont envoyés au front.

Depuis 1967, d'immenses manifestations pacifistes ont lieu aux États-Unis. Sous la pression populaire, l'armée américaine se retire peu à peu à partir de 1973. Les accords de paix de Paris sont signés la même année et engagent la fin progressive de ce conflit dévastateur.

En 1975, le camp soviétique prend Saigon (Ho Chi Minh) , la capitale du Sud-Vietnam. Le Vietnam est alors unifié et devient la République Socialiste du Vietnam, en majorité communiste.

Les pertes humaines ont été considérables dans les deux camps avec un million de soldats nord-vietnamiens, plus de 58 000 soldats américains, 224 000 autochtones ralliés aux américains et 2 millions de civils qui ont péri durant ces 15 années de guerre.

• • •

Un étage est consacré entièrement aux photographies de guerre réalisées par d'illustres photographes de différentes nationalités dont la plupart sont morts sur le front. Certaines sont effroyables, d’autres nous paraissent irréelles tellement l’horreur de la guerre à fait rage..

Photographies des horreurs de la guerre du Vietnam  

Parmis ces photographies, voici la plus célèbre. Peut-être l’avez-vous déjà vu dans des reportages ou livres d’histoire.

Photographie représentant des enfants vietnamiens courant devant des soldats, en fond le paysage brûle. 

Nous en apprenons plus sur le tristement connu "agent orange" qui fut déversé en très grandes quantités avec 80 millions de litres en 10 ans.

L'agent orange est un herbicide surdosé en dioxine qui crée des ravages sur l’environnement mais pas seulement, tout être vivant étant en contact plus ou moins direct avec cet agent aura des problèmes de santé grave conduisant parfois à une mort douloureuse et certaine.

Le gaz nommé « agent orange » n’est pas de cette couleur, ce sont les bidons qui sont de couleur orange.

Il fut utilisé pour empêcher les guérilleros vietnamiens de se cacher dans les forêts du Sud-Viêt Nam, pour détruire leurs récoltes, mais aussi afin de dégager les abords des installations militaires américaines et y prévenir les attaques, hélas ce sont les civils qui sont le plus touchés.

Regardez sur les photos du dessous les dégâts considérables du gaz orange sur une forêt... alors imaginez ce que la faune et les êtres humains ont subi également.

Déversement de l’agent orange et effets dévastateurs sur une forêt  

Nous voilà justement face aux effets de l’agent orange sur les êtres humains... Cancers, infertilité, malformations importantes visibles ou non sur les générations futures, problèmes respiratoires, digestifs, diabètes, etc.. jusqu’à la mort... Toutes ces personnes ont dû vivre l’enfer durant la guerre et doivent encore subir ses répercussions...

Environ 200 000 enfants ont naqui post-guerre avec les problèmes cités ci-dessus..

Malformations dues aux agents oranges. La photo en bas à droite est de 1997 

Nous terminons la visite du musée en ayant pris de nouveau une grosse claque...

Que ce soit au Laos, Cambodge et Vietnam, les 3 pays ont connu d’horribles moments dans la seconde partie du XXè siècle et à chaque fois, les Etats-Unis ont fait tomber la pluie...

3

Il est environ 14h lorsque nous sortons du musée, après 5h de visite bien que troublante, nous avons quand même faim ^^.

On trouve un petit restaurant non loin pour se restaurer puis nous passerons l'après midi à se promener dans les quartiers d'Ho Chi Minh.

A proximité du restaurant se trouve le turtle lake, le nom nous donne envie d'aller voir 😊. Nous déchantons rapidement, à l'instant où on arrive devant en fait, il s'agit d'un rond-point surmonté d'un petit lac artificiel gris de pollution où aucune tortue n'est présente, ni même aucune autre espèce vivante d'ailleurs, seulement des déchets...

Turtle lake 

Nous passons notre chemin pour contempler un peu plus au sud la plus belle et imposante cathédrale de la ville Notre-Dame de Saigon (pour info Saigon = Ho Chi Minh).

Notre Dame de Saigon fut érigée de 1877 à 1880 sous les travaux de l'architecte Jules Bourard lorsque le Sud du Vietnam faisait partie de la colonie française nommée Cochinchine. Son architecture mélange les styles romans et gothiques sur le modèle de Notre-Dame de Paris et les briques rouges qui composent les murs extérieurs viennent de Toulouse.

Notre Dame de Saigon

Elle est construite sur la place de la Commune de Paris où se trouve également la magnifique poste centrale de Saigon.

La poste centrale fut construite entre 1886 et 1891 par l'administration des Postes françaises, à l'époque de l'Indochine française.

L'architecture de la poste est due aux plans d'Auguste Henri Vildieu et de son assistant Alfred Foulhoux et la charpente métallique que nous regardons émerveillés à l'intérieur des murs fut conçue par Gustave Eiffel, un chef d'œuvre 😉.

La Poste Centrale de Saigon 

En prenant la direction de notre hôtel, nous passons devant le palais de la réunification où nous nous arrêtons pour le contempler mais ne rentrons pas à l'intérieur, ce n'est pas pour autant que nous ne connaissons pas son histoire 😊.

Avant d'être le palais de la réunification, il fut initialement construit entre 1868 et 1873 par les colons français pour le roi du Cambodge Norodom 1er.

Le palais est ensuite utilisé comme bureau du Gouverneur de la Cochinchine , puis du gouverneur général de l'Indochine française jusqu'en 1954, date où l'Indochine française prend fin.

Le palais est cédé au premier ministre Ngô Dinh Diêm qui, l'année suivante, devient président de la République du Sud Viêt Nam en renversant le pouvoir, il l'utilisera à partir de 1956 comme palais présidentiel.

Le 27 février 1962, le palais est bombardé par deux avions de chasse pilotés par des lieutenants de l'armée de l'air sud vietnamienne, afin d'assassiner le président dont sa politique est très impopulaire mais vainement.

Le palais ayant été trop endommagé est détruit, l'édifice actuel est alors construit à sa place et servira également de palais présidentiel jusqu'à la fin de la guerre du Vietnam en 1975. Il est depuis, reconverti en palais historique.

Palais de la réunification  

Après une journée riche en apprentissage culturel, nous passerons une bonne soirée dans les rues très animées non loin de notre hôtel où les lumières et le son sont très importants pour attirer le chaland.

La rue où nous allons s’appelle Bùi Viên, elle est fermée aux voitures et 2 roues une bonne partie de la soirée. Il y a bien des personnages dans cette rue et nous croiserons même un gars avec un serpent autour du coup, fascinant 😁.

Quartier animé à Ho Chi Minh  

On vous met une petite vidéo de ce à quoi ressemble la rue principale, beaucoup de monde, des chanteurs de rue, des bars avec la musique à fond, des rabatteurs et rabatteuses tous les 5m et une ambiance de folie 😀.

Vidéo d une rue rue animée la nuit venue 😃
4
4
Publié le 1er février 2019

Le réveil sonne très tôt ce matin, nous prenons nos sacs, direction les bureaux de The Sinh Tourist à proximité de notre hôtel, une agence de bus privée qu'on recommande absolument 😉. Les bus sont propres et modernes, les billets sont bons marché et cerise sur le gâteau, le bus vous dépose devant votre hôtel si vous en avez réservé un en amont, sinon il peut vous déposer là où vous le souhaitez dans la ville d'arrivée.

Nous partons sur Mui Ne, une située sur la côte à 5h au nord d'Ho Chi Minh.

Nous avions acheté les billets la veille afin d'avoir des places, pour un montant de 119 000 dongs / personne soit 4,50€.

Le trajet dure un peu moins longtemps que prévu, ce qui nous vaut d'arriver pour l'heure du déjeuner. Nous partons manger après avoir poser nos affaires dans notre nouvel hôtel à quelques minutes de la plage à pied, où nous dormirons 2 nuits dans un dortoir très tranquille de 6 lits seulement 😉. L'hôtel dispose d'un roof-top qui surplombe la côte, la vue est plus que satisfaisante.

Vue depuis le roof top de notre hôtel  

Nous consacrerons l'après midi à marcher dans la rue principale qui longe la côte, à regarder les menus des restaurants pour savoir où nous mangerons ce soir ^^ et à acheter nos billets de bus toujours avec la société The Sinh Tourist pour Hoi An, notre prochaine destination.

On décide de s’installer sur le bord de plage pour dîner, bon le restaurant est loin d’être fameux mais nous avons droit à un magnifique coucher de soleil, parfait pour terminer une journée sur une bonne note d’enthousiasme 😁

Coucher de soleil sur le bord de la mer de Chine méridionale  à Mui Ne 
• • •

Il y a plusieurs activités sympas à faire dans la ville de Mui Ne. D'une part toutes les activités aquatiques sur la mer, que ce soit de la planche à voile, du kite surf, une balade en bateau ou tout simplement se baigner, et d'autre part, les visites des dunes rouges et des dunes blanches, la balade sur le fairy stream ou encore la visite du port de pêche.

Nous aurions adoré découvrir les dunes blanches qui sont à 30km de Mui Ne mais louer un scooter dans cette ville est assez risqué, pas pour la circulation mais pour la forte corruption des policiers omniprésents autour de la ville.

Sachez que le permis international n'est pas valable au Vietnam et l'amende pour rouler sans permis vietnamien peut atteindre les 2 millions de dong soit 75€. Pas énorme mais bien trop pour un budget de backpaker.

De ce fait et pour garder notre liberté de mouvement (car oui il y a des bus qui peuvent vous emmener aux dunes mais le trajet est assez long à cause de la multitude d'arrêts), nous louons 2 vélos négociés à 70 000 dong (2,50€) et partons découvrir les dunes rouges, un peu reculées à l'autre bout de la ville à environ 8km de notre hôtel.

Nos vélos sont vraiment pourris et n'ont pas de vitesse, dur de dépasser les 20km/h 😂 mais que c'est agréable de se déplacer de la sorte.

L'accès aux dunes rouge est gratuit (ce qui n'est pas le cas des dunes blanches il me semble 🤔) et devant l'accès principal, des femmes louent des morceaux de lino accrochés à une ficelle pour faire office de luge, contre 10 000 dong, ce qui nous donne forcément envie 😉. On décide de faire un tour sur les dunes avant d'aller louer une "luge des sables".

On adore cet endroit malgré quelques détritus au début que le vent emprisonne dans les creux.

Il y a peu de monde, c'est fantastique de fouler du sable rouge tout en dégringolant les dunes, on s'amuse comme deux gamins et on adore ça! 😀

La magie des dunes rouges, retour en enfance garanti 😉

Nous voyons au loin des personnes qui ont loué des luges mais ce n'est pas très concluant... Les dunes ne sont pas assez hautes et pentues pour en profiter, du coup, nous n'en louerons pas.

Après s'être bien dépensé à courrir dans le sable, nous rejoignons nos vélos, vidons le kg de sable présent dans nos chaussures et partons se balader vers le port.

Il y a plein de bateaux dont certains ont la particularité d'être ronds, c'est surprenant, ça nous rappelle les bateaux bouées dans certaines attractions aquatiques. On nous propose de faire un tour du port dans un de ces bateaux mais le soleil et la chaleur sont si forts que nous préférons reprendre nos bécanes pour s'aérer un peu, enfin ça ne nous attire pas vraiment de faire le tour du port..

Port de pêche et ses bateaux ronds en 1er plan

Prochaine étape, le Fairy Stream !

Le Fairy Stream est un petit cours d'eau bordé d'un côté par des petits restaurants et de l'autre par des falaises et des dunes rouges et blanches qui se trouvent derrières. C'est une petite boucle (2km) où nous marchons dans le cours d'eau jusqu'à une petite cascade.

On gare nos vélos puis déchaussons pour avoir le plaisir de marcher pied nu dans le ruisseau ^^.

Bon un peu plus loin, ils ont installé un check point pour accéder à la boucle complète contre 15000 dong par personne.. Certes pas cher mais contre le principe.. 😑

On paie puis profitons de la balade et de ses paysages malgré le monde, jusqu'à ce que nous arrivions à la cascade que l'on définira comme "ridicule". Nous rebroussons chemin et sortons de cette petite randonnée avec un avis mitigé...

Fairy Stream 

On mange un morceau dans un restaurant non loin puis chevauchons nos vélos jusqu'à la plage. Lorsque nous posons les serviettes sur le sable, il est déjà 17h et le soleil commence à se coucher, au moins, nous avons peu de risque de prendre un coup de soleil 😁.

Ça fait plaisir d'être face à la mer de Chine méridionale et de voir ses vagues puissantes (moins impressionnantes que sur les côtes françaises mais quand même), on se jette à l'eau en tentant de résister à la force du courant et aux vagues qui nous donnent une gifle dès qu'elles s'abattent sur nous, un vrai bonheur de faire face 😀 !

Seul dans la Mer de Chine méridionale  

Nous rentrons prendre une bonne douche avant de partir à la recherche d'un restaurant que nous trouverons assez rapidement, il ne paye pas de mine car il s'agit d'un kiosque de rue avec des chaises pas très confortables, pourtant, la nourriture est bonne et les fruitshakes sont les meilleurs que nous ayons bu jusqu'à présent, 100% fruit sans sucre ni eau ajouté, si ce n'est 1 ou 2 glaçons pour le tenir frais.

Nous rentrons ensuite à l'hôtel profiter de notre dernière nuit à Mui Ne car demain, nous partons sur Hoi An et le trajet est très long.. 17h avec une nuit dans le Sleeper Bus ! Ouais !! (En fait, on n'a pas hâte du tout.. 😁).

5
5
Publié le 3 février 2019

Nous quittons Mui Ne en prenant notre bus de nuit à 13h et pour cause, le trajet dure 17h...

On profite d'un dernier mango juice et faisons quelques courses (essentiel d'avoir un peu à manger dans le bus) avant d'embarquer à bord de notre vaisseau aux lits minuscules individuels... les fameux lits cercueils comme on aime les appeler 😁.

Le trajet se passe bien et arrivons à Nha Trang vers 18h où nous attendrons une heure avant de changer de bus, le temps d'aller manger un petit bout pour essayer de dormir dans notre nouveau bus couchette. Nous ne restons pas longtemps dans cette ville mais nous avons vu plus de russes ici que depuis notre départ en septembre... truc de ouf.

• • •

Nous arrivons à Hoi An aux alentours des 5h30 du matin, autant vous dire que c’est plutôt désert. Nous rejoignons la guesthouse que nous avions réservé en amont en espérant trouver quelqu’un, heureusement le jardinier se lève tôt 😉. On s’installe sur la terrasse en attendant que la réception ouvre à 7h30 et quoi de mieux que d’attendre en faisant son sport à la fresh ?! 😃💪

Nous faisons le check in, laissons nos sacs à la réception car les lits sont disponibles qu’à partir de 13h, et partons à la recherche d'un restaurant pour prendre le petit déjeuner. Nous trouvons notre bonheur avec un buffet à volonté pour 50 000 dong/personne que nous recommandons à quiconque !! Le petit déjeuner est complet et on se fait vraiment plaisir pour moins de 2€ au Tribee Kinh Bar.

Buffet à volonté chez Tribee Kinh Bar

Une fois le ventre plein, nous visitons les quartiers de Hoi An!!

Temples et monuments religieux  

Que cette ville est charmante ! Nous deambulons dans les rues à la découverte d'architectures variées qui nous sont familières, et pour cause, la ville d'Hoi An regroupe les styles français, chinois ou encore japonais, 3 pays que nous connaissons plus ou moins 😉

La ville de Hội An a un passé historique important et a su le conserver. La vielle ville a été inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO le 4 décembre 1999.

Dans la rue principale, nous traversons Chùa Cầu, le pont-pagode japonais construit en 1593 pour relier les quartiers habités par les communautés chinoises et japonaise, on nous dit que c'est une des plus belles constructions de la ville, c'est bien possible, il est magnifique 😁. Le pont est gardé par un couple de statues qui sont positionnées à ses extrémités. D'un côté, celle du chien et de l'autre, un singe.

 Chùa Cầu, le pont-pagode japonais 

La rue principale, piétonne de surcroît, est bordée de 22 maisons colonialistes françaises datant de la fin du XIXè et début d'un XXè siècle que l'on peut visiter (ticket à 120 000 dong pour visiter 5 maisons) ,mais aussi de magasins, de restaurants, et d'autres maisons aux façades jaunes et aux volets violets. On vous conseille de la visiter le matin pour éviter l'afflux de touristes assez importants.

Rue principale de Hoi An 

Au bout de la rue se trouve un grand marché couvert en partie, des stands aux couleurs vives proposant tantôt des fruits et légumes, tantôt des souvenirs. Les odeurs des mets frais ou préparés nous mettent en appétit mais nous passerons sans craquer, il faut dire qu'avec le petit déj qu'on a fait, on peut se passer du déjeuner 😁.

Marché de Hoi An avec toutes ses couleurs et odeurs! 

Nous remontons la rue qui longe la rivière Thu Bón où les bateaux du port, alignés les uns à côté des autres sont rentrés depuis longtemps de leur pêche pour certains tandis que d’autres attendent les touristes.

Bateaux sur le port  

Il est 14h passé, nous rentrons à l'hôtel pour prendre possession de nos lits et se poser un peu, la fatigue de la nuit précédente se fait sentir. Nous rencontrons un couple français en plein tour du monde avec qui nous sympathisons et échangeons sur nos parcours de globe-trotter respectifs ^^.

On ne sait si c'est un mélange entre la fatigue cumulée et le gigantesque petit-déjeuner de ce matin, mais Hélène tombe malade et ce, jusqu'à ce que nous quittions Hoi An...

Nous rejoignons tout de même le couple français pour passer un bout de soirée avec eux avant de rentrer se coucher.

• • •

Ce matin, Hélène reste clouée au lit pendant que je retourne au buffet à volonté 😋 avant de revenir rapidement auprès de ma chère et tendre bien sur.

Au programme aujourd'hui, nous devions louer un scooter pour visiter les ruines de Mi-Son à 40km de Hoi An mais nous passerons la journée tranquille jusqu'à ce qu'en fin de journée, Hélène se sente un peu mieux et sortons visiter le musée Precious Héritage du photographe français Réhahn. Ce musée nous fait découvrir les minorités ethniques du Vietnam à travers des photographies, des costumes et des histoires.

En plus d'être gratuit et en français (+ anglais et vietnamien), ce musée est vraiment intéressant, on apprend beaucoup. C'est notre coup de cœur de Hoi An et nous vous le conseillons vivement !

 Musée Precious Héritage

Nous passons la soirée au bord de la rivière où des centaines de bougies flottent sur cette dernière. Des barreurs quant à eux, font faire à ceux qui le souhaitent un petit tour en barque.

Nous passerons notre dernière soirée à Hoi An sur le bord d'un pont à discuter tout en contemplant les allers et venues des barques et les bougies qui colorent la rivière.

La rivière Thu Bón de nuit
• • •

Si vous avez l'occasion et un peu d'argent, vous pouvez vous rendre à Ba Na Hills à 60km au nord-est de Hoi An pour découvrir le Golden Bridge, un pont construit récemment qui vaut apparemment le détour puisqu'il fait parti des plus beaux ponts du monde !

⚠ Vérifiez la météo avant, ce serait dommage de dépenser 32$ pour ne pas profiter de la vue 😉.

Ci-dessous une petite photo empruntée sur le net

Golden Bridge 
6

Nous partons de Hoi An pour rejoindre la magnifique île de Cat Ba au nord est du pays et pour ça, nous empruntons 3 bus et un bateau, le trajet est long mais nous sommes loin, plus de 850 km nous sépare de l'île.

Le plus simple pour rejoindre Cat Ba est de partir d'Hanoï où les compagnies de bus sont nombreuses.

• 1ère étape : de Hoi An à Hanoï

Notre agence préférée The Sinh Tourist n'ayant plus de place dispo dans le bus, on passe par nôtre hôtel qui s'occupe de tout, le prix est placé et un taxi vient nous chercher gratuitement à l'hôtel pour nous amener à l'agence d'où part le bus. Comme le trajet est long, on s'achète des sandwichs, une spécialité du Vietnam, le Banh Mi!

Stand de Banh Mi 

Moyen de transport : bus.

Durée du trajet : 17h pauses comprises.

Prix du billet : 370 000 dong (14€).

Horaires : départ à 14h et arrivée le lendemain matin à 07h.

Lieux de départs et d'arrivées : en fonction de l'agence choisie.

• 2nde étape : de Hanoï à Cat Ba

Une fois arrivés sur Hanoï vers les 7h, nous marchons jusqu'à l'agence "Goodmorning Cat Ba" où nous avions acheté des billets de bus sur Internet, plus précisément sur le site 12go Asia, un comparateur d'agence de transport. Le billet que nous achetons comprend le transport de Hanoï jusqu'à Haiphong (ville portuaire), la traversée en bateau et le bus sur l'île qui nous emmène jusqu'à notre hôtel au sud-est de Cat Ba, partie la plus connue et la plus développée.

Moyens de transport : bus et bateau.

Durée du trajet : 3h de bus entre Hanoï et Haiphong, 15 minutes de bateau entre Haiphong et le port au nord-ouest de l'île, 30 minutes de bus entre le port et le sud-est de l'île. Comptez 4h.

Prix du billet : 264 000 dong (10€).

Horaires : plusieurs départs dans la journée. Le nôtre : départ à 09h et arrivée à 13h30.

Lieux de départs et d'arrivées : en fonction de l'agence choisie mais arrivée devant vôtre hôtel 😉.

• • •

Tous les trajets se passent bien, nous arrivons devant nôtre hôtel, le Cong Khanh, il est 13h passé et nous sommes fatigués de notre voyage qui aura duré presque 24h... Certes il y a plus rapide comme l'avion mais c'est plus cher 😁.

L'hôtel que nous avons est non seulement le meilleur depuis que nous sommes partis en Septembre, mais aussi le moins cher !! O_o'

La chambre est moderne, spacieuse, il y a 2 lits doubles très confortables, un petit frigo et une tv avec le bouquet films et le tout pour 50000 dong la nuit, soit moins de 2€!! Fantastique même s'il manque la belle vue sur le roof-top..

Notre chambre dans l’hôtel Cong Khanh  

Une fois que nous sommes bien installés dans notre sublime chambre, on part faire un tour sur la côte et trouver de quoi manger. Le moins que l'on puisse dire, c'est que la côte sur le sud-est, c'est plutôt moche... Mais bon, tout le reste de l'île est magnifique 👍

Nous avons hâte de visiter les terres et la baie de Lan Ha 😀

Un petit avant-goût de notre séjour sur l’île 😁


Sur la route
7

Au programme aujourd’hui, roadtrip sur l’île !! 😃

Mais avant, gros petit déjeuner à l’hôtel pour 30 000 dong (1,10€ environ) avec des œufs, tartines, panckakes, miel et thé, au top quoi ^^. On achète ensuite nos billets pour découvrir la baie de Lah Na le lendemain que l'hôtel propose.

Nous sortons de l'hôtel louer un scooter à 70000 dongs la journée (un peu moins de 3 euros) à fin de parcourir les routes de Cat Ba 😁.

Première étape, l'Hospital Cave à une dizaine de kilomètres de là. La sortie de la ville est un peu galère car la route est mauvaise et les locaux roulent n'importe comment, mais une fois passés le centre, le véritable road trip commence!! 😀

La route est bonne et s'enfonce au loin dans des paysages somptueux, nous croisons presque personne comme si la route était tracée seulement pour nous, mieux, comme si nous étions seul sur l'île.

Sur l’île de Cat Ba! 

Nous arrivons à l'entrée de la cave après une quinzaine de minutes où nous parquons le scooter dans un petit parking à côté de cette dernière contre 5000 dongs. En ce même endroit nous achetons les billets de la cave à 40000 dongs unité (1,50€).

Il est important de garer son véhicule dans les parking pour éviter toute dégradation même si pour cela, il faut débourser quelques dongs supplémentaires.

A l'entrée de la cave, un guide nous explique en anglais la disposition de la cave et son histoire puis nous entamons la visite. Elle est composée de plusieurs salles creusées à même la roche dispatchées sur deux étages, ils nous faut une petite demie heure pour la visiter complètement.

Hospital Cave qui servit durant la guerre du Vietnam 

Lorsque nous sortons de la cave la route est en ligne droite, encerclée de chaque côté par une flore tropicale verdoyante, au fond les montagnes se dessinent, nous avons hâte de reprendre la route.

Une route, un rêve  

Ils nous faut une vingtaine de minutes pour aller à la pointe nord de l'île où nous pouvons contempler une partie de la Baie de Lah Na. Lorsque nous rebroussons chemin nous apercevons un pont en bambou, on décide de garer le scooter et de l'empreinter pour savoir jusqu'où il mène. Le pont est splendide, à défaut de sa destination, une cave minuscule et sans intérêt.

Baie de Lah Na depuis la rive nord de Cat Ba 

Prochaine destination, le parc national de Cat Ba situé au plein cœur de l'île. Arrivés sur place nous garons le scooter dans un restaurant et prenons le billet d'entrée à 40000 dongs unité afin d'empreinter un des sentiers qui nous mènera après 1 heure de marche à un des points culminant de l'île ou la vue est apparemment saisissante.

Juste avant d'atteindre le sommet, le drame le plus important depuis notre départ s'abat sur nous, Hélène perd l'équilibre sur des marches imposantes et difformes taillées à même la roche et chute lourdement sur l'arrière du crâne. Lorsque je me rapproche d'Hélène assise par terre, le sang coule déjà abondamment, on sait déjà que la blessure n'est pas anodine. Des personnes qui randonnaient nous rejoignent et nous assistent en offrant de l'eau et des sucreries tout en appelant l'accueil du parc national pour déclarer l'incident. On nous explique que l'accueil peut envoyer une personne avec les premiers soins mais qu'il ne sera pas là avant longtemps, ils nous faut alors commencer à descendre par nos propres moyens tout en faisant attention à l'état d'Hélène. Heureusement, nous croisons d'autres personnes en chemin qui nous aident à descendre jusqu'à ce que nous rencontrions l'assistant médical qui est dépassé par la blessure et ne fait que mettre un bandage posé de manière aléatoire. Ils nous faut encore rejoindre l'accueil du parc encore bien loin ou un taxi nous attend pour enmener Hélène aux urgences.

Une fois sur place, des médecins la prenne en charge directement et l'installe sur une table d'opération, l'ambiance est pesante. J'assiste à toute l'opération en me tenant debout à côté d'Hélène et en lui tenant fermement la main, ils commencent par lui retirer le bandage puis à lui couper les cheveux pour localiser la plaie. Ils n'en finissent plus de lui couper les cheveux, la blessure est énorme, environ dix centimètre, j'ai vraiment mal pour elle. Ils lui font une vingtaine de piqûres pour l'anesthésier localement, nettoient la plaie et suture cette dernière par seulement 5 points.

On a l'autorisation de rentrer à notre hôtel mais nous devons revenir le lendemain et le surlendemain à fin de nettoyer la plaie et changer les pensements avant de retourner sur Hanoï pour passer scanner et radios. Nous passerons les 2 jours suivants au calme avant de prendre les transports pour rejoindre Hanoï.

8

Suite à la mésaventure d’Helene, nous prenons tout de fois comme convenu les transports pour rejoindre Hanoi. Nous payons le même prix qu’à l’aller soit qui comprend le bus sur Cat Ba pour rejoindre l’embarcadère, le bateau et un dernier bus qui nous dépose devant notre guesthouse en plein cœur de la capitale, le Chien Hostel où nous resterons 3 nuits.

Nous vous conseillons vivement le Chien Hostel, une guesthouse idéalement placée dans le cœur de Hanoi, bon marché (2,90€/nuit en lit dortoir), et surtout avec 2 avantages énormes !! 1er: le petit déjeuner inclus sur le rooftop propose un large choix salé et sucré à volonté de 07h à 10h et tout est excellent!

2nd: happy hour avec bières gratuites à volonté de 18h à 18h30 et 20h à 20h30 et ça c’est top!! 😜

La guesthouse se situe juste devant une magnifique cathédrale et non loin d’un hôpital conseillé par notre assurance de voyage Chapka, parfait pour passer les scanners et radios dont Hélène à besoin.

On se pose tranquillement dans notre dortoir puis rejoignons les urgences de l’hôpital Bênh viên Viêt Dúc, et comme en France, elle sont malheureusement bien chargées... Hélène est tout de même rapidement prise en charge, passe le scanner du crâne et les radios nécessaires sinon plus... les médecins prennent des radios de son genou gauche qui n’est absolument pas touché mais bon, mieux vaut trop que pas assez... quoique la dose de radiation est énorme.

Après 3h d’attente, le verdict est annoncé, Hélène n’a aucune séquelle !! Excellente nouvelle!

Après une ordonnance comprenant cachets et matériel de soin, je m’occuperai personnellement du nettoyage des points jusqu’à ce qu’on lui retire d’ici une semaine. Me voilà apprenti médecin 😉.

Dans les couloirs de l’hôpital Bênh viên Viêt Dúc 

Nous ne ferons pas grand chose les 2 jours suivants , Hélène doit se reposer et reprendre des forces pour la suite du voyage et je préfère rester auprès d’elle. Nous ferons tout de même le tour du lac Hó Hoàn Kiēm non loin de notre hôtel histoire de bouger un peu, de plus il est incontournable dans les visites de la capitale.

Le nom du lac fait référence à une vieille légende selon laquelle l’empereur Lê Lợi aurait vaincu et repoussé les Chinois grâce à une épée repêchée dans ce lac. A son retour des combats, il fût interpellé sur ce même lac par une tortue lui réclamant l'arme. Comprenant qu'il s'agissait d'un cadeau divin pour débouter les envahisseurs et que sa mission était accomplie, il rendit l'épée à l'animal.

Le Hó Hoàn Kiēm avec en son centre la tour de la Tortue.  

Le soir, nous mangerons au Noodle & Roll, un petit restaurant bien noté sur les guides, et on se régale 😋

Tofu frit avec nouilles de riz  

Si vous visitez Hanoi sur quelques jours, n’hésitez pas à découvrir les autres points d’intérêts de la ville avec le Musée Ethnographie, le Musée de la Femme, le spectacle des marionnettes sur l’eau, rejoindre la ligne de train qui traverse la vieille ville ou encore se perdre dans les vieux quartiers !

Nous prenons l’avion le 02 février en route pour la Nouvelle Calédonie !!!😁

Ps: désolé pour le retard^^