Carnet de voyage

A la découverte du Pérou / 3 semaines

8 étapes
18 commentaires
70 abonnés
Dernière étape postée il y a 150 jours
Le Pérou était un de nos premiers choix lorsque nous avons décidé de faire le tour du monde. Machu Pichu, Canyon de Colca, Lignes de Nasqua, on espère en prendre plein la vue durant ces 3 semaines ! 😁
Du 17 avril au 9 mai 2019
23 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Au programme du jour, passage de la frontière Bolivie/Pérou et arrivée à Arequipa.

Le trajet depuis Copacabana dure 8h et il y a 3 bus par jour, le plus tard étant à 20h30. Étant donné que nous ne voulons pas arrivés à 4h30 du matin, on décide de prendre un bus de jour (agence Trans Titicaca), départ à 9h pour 95bos (12€).

1ère étape du trajet, le passage de la frontière à 10 minutes à peine de Copacabana, dans la ville de Kasani. Tout se passe sans encombre et rapidement (visa gratuit jusqu'à 90 jours), nous prenons la route jusqu'à la gare routière de Puno (3h) pour changer de bus.

Chose étrange mais courante au Pérou, dans les terminaux de bus, il faut dépenser en plus du billet entre 1,50 et 2 sols péruviens pour valider le billet.. Pensez à avoir cette somme en passant par Puno...

Il nous reste 5h de bus pour atteindre Arequipa mais arrivés à l'entrée de la ville, nous mettrons presque 3h supplémentaires pour faire 10km à cause des embouteillages monstres !!!

Nous arriverons finalement à 20h30, reste 2km à pieds pour trouver notre hôtel 😀.

• • •

Aujourd’hui, on visite la ville !

Malgré la taille conséquente de la ville d’Arequipa, il y a essentiellement 2 activités à faire, se balader sur la Plaza de Armas et visiter le couvent de Santa Catalina.

La Plaza de Armas est très vivante, nombreux sont les touristes sur cette place mais tout autant sont les promoteurs ou vendeurs à la sauvette qui les accostent... Bien que la place soit magnifique, nous la fuyons assez vite tellement nous sommes harcelés...

Plaza de Armas Arequipa 

A quelques centaines de mètres se trouve le couvent de Santa Catalina, et ça, c’est exceptionnel !!

Ce couvent qui fut construit en 1579 n’a eu cesse d’être améliorer, perfectionner durant des siècles, c’est un Monument architectural. Non seulement il est le plus grand site religieux du Pérou mais c’est surtout le plus grand couvent du monde! Pour vous dire, il fait plus de 20 000m2, une ville dans une ville.

Il hébergea 450 religieuses, coupées du monde jusqu’en 1970 où le couvent ouvre ses portes. Il y a encore aujourd’hui 40 sœurs carmélites (ordre du Carmel) qui vivent recluses dans une partie moderne du couvent.

Le couvent de Santa Catalina est ouvert tous les jours de 09h à 17h, sauf les mardis et mercredis de 09h à 20h. Comptez 3h de visites et 40 sols l’entrée (11€). Possibilité d’avoir un guide (esp,ang,fra,all) sur place.

Couvent Santa Catalina  

Nous avons adoré ! Même si c’était un peu long sur la fin.. 3h de visite et au bout de la 20eme cuisine ou de la 30eme chambre, on se lasse légèrement 😁.

Nous avons même droit de prendre un peu de hauteur sur le couvent pour découvrir Arequipa de haut et ses volcans qui l’entourent. Le volcan Misti n’est pas le plus haut mais c’est certainement le plus impressionnant! Du haut de ses 5822m, il se dresse seul face à Arequipa, qu’il surplombe de 3400m.

Vue d’Arequipa depuis le haut du couvent. Le volcan Misti, en haut à gauche. 

On fini la journée à la gare routière pour acheter 2 billets pour Cabanaconde, une petite ville, rien d’exceptionnelle si ce n’est qu’elle est le point de départ des treks pour le Canyon de Colca!!

2

Après avoir dépensé les 3S de plus pour valider nos tickets pour Cabanaconde (18S) au terminal de bus, on embarque pour 6h30... On fait une pause de 20 minutes à Chivay où on regarde une croix géante dessinée sur un flanc de montagne, bizarre mais impressionnant.

Il nous reste une heure de route jusqu'à Cabanaconde où nous avons un aperçu du Canyon ^^.

Nous dormirons à l'hôtel Arum Qurpawasi en chambre double avec sdb privée et un super pti déj pour 16€. Superbe hôtel moderne, on recommande 👍

Le village de Cabanaconde, situé aux portes du Canyon de Colca est un lieu idéal pour se reposer, un vrai Havre de paix.. On se croirait en haute campagne française, entourée de massifs imposants avec un bon air de ferme, bref on se croirait à la maison 😁.

Havre de paix aux portes de Cobanaconde 

On se balade le long du Canyon jusqu'à rejoindre un belvédère et dépasser le mirador Achachihua, la vue est juste magnifique !!

En haut du Canyon de Colca  

On admire même 2 condors hauts dans le ciel... Même de loin, on distingue sans soucis l'envergure la plus grande au monde.

Condor et lézard 😁

Nous rentrons en ville pour préparer nos sacs de treks, nous laisserons nos gros sacs à l'hôtel en attendant. Nous en profiterons pour visiter la grande cathédrale sur la place du village.

Cathédrale de Cabanonde 

Hâte d'être à demain !! 😀

3

Avec 3400m de profondeur, le canyon de Colca est le deuxième plus profond du monde. Il était considéré comme le canyon le plus profond du monde jusqu’en 1995 où il fut détrôné par son voisin, le Canyon de Cotahuasi, profond de 3 535m! A titre comparatif, le célèbre Grand Canyon aux USA a une profondeur moyenne de 1600m. 😁

Nous passerons 2 jours dans le canyon de Colca, sans guide et surtout loin des groupes touristiques, idéal pour faire une marche tout en se ressourçant.

• • •

Jour 1: La descente infernale !


  • Départ: Cabanaconde / Arrivée : San Juan de Chucho
  • 10,2km
  • 1200m de dénivelé négatif
  • 250m de dénivelé positif
  • 4h30 de marche pauses comprises (à condition de ne pas se perdre 🤣)

Nous partons de notre hôtel vers les 7h30, chargé de nos petits sacs et 2L d’eau par personne et dès le début, on galère pour trouver le chemin qui nous permettra de descendre dans le canyon 😆. (Point A sur la Maps)

Itinéraire jour 1 

Au premier belvédère, on achète nos billets pour accéder au Canyon, et oui, même ça c’est payant... tristesse touristique. C’est aussi à ce belvédère qu’on croisera un groupe énorme de touristes qui remontait du canyon, ça nous gâche un peu le moment mais ce n’est que temporaire.

On emprunte ce chemin qui descend où on ne croisera plus personne au bout de quelques minutes, et la magie opère 😀. On profite à fond de ce canyon aux paysages hors du commun !

Sur la route du Canyon de Colca 

Après avoir descendu les 1100m de ce chemin accidenté et parfois glissant, nous rejoignons l’Oasis de Sangalle, qui n’est autre que plusieurs hôtels assez classe avec piscine et quelques restaurants. Bel endroit vu du haut mais entièrement touristique, nous ne ferons que passer sans prendre la peine de s’arrêter.

En revanche, on fera une petite pause un peu plus loin sur le pont qui traverse la rivière Colca, ici c’est agréable 😁.

À proximité de l’Oasis, le pont de Sangalle 

Le pont traversé, il nous reste un peu moins de 5km pour atteindre San Juan de Chucho, enfin c’était sans compter notre sens de l’orientation... On ne sait pas comment mais nous avons pris un chemin qui n’existait pas sur les cartes.. on se retrouve à remonter un cours d’eau à sec, à passer dans des jardins et à faire de l’escalade pour avancer... après 1 bon km supplémentaire, on rejoint le bon chemin 😃

Beaucoup de cactus dans le canyon de Colca 

On arrive à San Juan de Chucho vers les 13h (au lieu de 12h30 initialement) où nous dormirons dans l’auberge de Posada Gloria, qui a l’excellente idée de nous surclasser ! On dormira dans une chambre double avec sdb privée au lieu d’un lit en dortoir, et ça c’est top 👍!

Dormez au Posada Gloria! Excellente adresse et peu chère, 23S pour un lit en dortoir (6€) et 70S pour une chambre double (19€). Cerise sur le gâteau, la nourriture est excellente ! On vous recommande de manger le soir, plats avec viande ou veg, entrée/plat/dessert pour 15S (4€)

Ce soir, nous aurons droit à une soupe aux vermicelles et pommes de terre en entrée, de l’Alpaga accompagné de légumes frais, d’avocat et de riz en plat et une banane au chocolat en dessert. Le tout était vraiment bon!

Repas au top à l’hôtel de Posada Gloria 
• • •

Jour 2: La montée infernale ^^ !


  • Départ: San Juan de Chucho / Arrivée : Cabanaconde
  • 8,5km
  • 100m de dénivelé négatif
  • 1050m de dénivelé positif
  • 4h de marche pauses comprises

Le réveil sonne à 5h ce matin pour faire une marche à la fraîche !

Première étape de la randonnée, marcher jusqu’au Pont San Juan sans trébucher ou tomber dans le ravin... et oui partir tôt, c’est aussi partir de nuit ^^. (Rassurez-vous, on avait nos lampes torches 😉)

On arrive sans encombre au pont où la clarté fait son apparition, et c’est parti pour une montée sans interruption pendant 3h!! Les paysages sont quelques peu différents, nous passons à un moment sous des orgues impressionnantes !

Pont San Juan et Orgues imposantes

Les premiers rayons de soleil nous atteignent alors que nous avons fait les 2/3 de la montée, paysages grandioses comme toujours...

Le canyon de Colca, une merveille de la nature 

Après 3 heures de montée, nous voilà enfin surplombant le canyon de Colca. On s’accorde une pause déjeuner tout en admirant l’immensité de cette formation géologique, on profite pleinement de cet instant.

Nous contemplons une autre formation géologique impressionnante en revenant sur Cabanaconde, les volcans Hualca Hualca, Sabancaya et Ampato. Des volcans gigantesques aux neiges éternelles que l’Ampato culmine du haut de ses 6288m!

Vue sur les volcans Hualca Hualca, Sabancaya et Ampato (6288m)

De retour sur Cabanaconde, on prend une bonne douche et un bon pti dej à l’hôtel avant de prendre un bus pour Arequipa à 11h pour 22 soles (6€).

Nous devons rentrer sur Arequipa pour ensuite aller sur Cusco, c’est de loin la manière la plus simple même si ce n’est pas la plus rapide.

Arrivés à la gare routière d’Arequipa vers les 18h, on enchaîne avec un bus de nuit, départ à 20h30 et arrivée à 08h au Terminal Terrestre de Cusco. On passe par l’agence Romalisa pour ce voyage, les sièges Cama que nous prenons sont confortables mais sans plus mais les prix sont bas, 50 soles par personne (13,50€).

On se retrouve à Cusco ! 😁

4

Nous voilà enfin à Cusco!!

Cusco ou Cuzco fut fondée au XIe siècle comme capitale de l'empire Inca !

Aujourd’hui la ville compte 350 000 habitants et bien des trésors historiques et architecturaux !

Suivez nous, on vous fait découvrir le centre-ville en photo! 😃

Comme dans chaque ville, la place centrale, la Plaza de Armas où trône la Cathédrale Notre Dame de L’Assomption, une merveille de style baroque construite au 17ème siècle. Et comme à Arequipa, beaucoup de touristes et de rabatteurs, qui par pénibilité nous force un peu à quitter la place rapidement...

Plaza de Armas  

Non loin de la place des Armes, on trouve le Temple du Soleil appelé Corincancha, temple le plus emblématique de l’empire Inca. Temple sacré où, selon les experts archéologues, plus de 4000 prêtres vouaient un culte quotidien aux éléments de la nature, qui symbolisait grandeur et richesse de l’empire Inca.

Le Corincancha, Temple du Soleil 
• • •

Ce jour là, nous visiterons les alentours de Cusco, à savoir 4 sites importants de l’empire Inca situés aux portes même de la ville!

Afin d’accéder aux 4 sites, il nous faut acheter un ticket dit « partiel » à 70 sols. Nous irons l’acheter à Cosituc: Galerías Turísticas, Av. El Sol N° 103, Cusco (lun-ven 8h-17h30, sam 8h30-12h30).

Pour en savoir plus sur le ticket partiel ou intégral, je vous conseille ce site à jour et bien détaillé

Une fois les tickets en main, nous partons chercher un collectivos (mini bus) direction Pisac (-13.5192, -71.967358) que nous négocierons 2 soles par personne (c’est le prix normal mais pas pour les touristes...), et rejoignons le site de Tambo Machay à quelques kilomètres au nord de Cusco. Une fois en haut, nous visiterons dans l’ordre les sites de Tambo Machay, Puka Pukara, Qenqo et Sacsayhuaman, le tout à pied en redescendant progressivement sur Cusco.


  • Tambo Machay

C’est un lieu de culte au Dieu de l’eau. On y voit un système de canalisation qui fait circuler l’eau pour créer des chutes d’eau, utilisées comme bains rituels. Ce site démontre l'aptitude qu'avaient les architectes et les ingénieurs hydrauliques incas.

 Tambo Machay
  • Puka Pukara

En face, se trouve Puka Pukara, la forteresse rouge. C’était un lieu de repos pour les voyageurs et les marchands, avant d’arriver ou en partant de Cusco et c’était par son emplacement (en haut d’une colline) un point de contrôle des allées et venues entre Cusco et la Vallée Sacrée.

 Puka Pukara
  • Qenqo

Qenqo est un lieu de culte où se déroulaient des sacrifices et autres rituels dont la momification des nobles incas. On peut y voir de superbes pierres sculptées avec différentes formes diverses. Une forme de zigzag y est sculptée. On y faisait couler de la chicha ou du sang de lama. Le prêtre pouvait interpréter les réponses aux questions posées en observant le liquide couler.

Des couloirs avec des niches se trouvent à l’intérieur du rocher. On y gardait les momies, ainsi que des objets de valeur, en or et en argent.

Qenqo 

Depuis le site de Qenqo, nous avons une superbe vue sur Cusco! 👍

Vue de Cusco depuis Qenqo 

Aux portes du dernier site sacré, Sacsayhuaman, se trouve le Cristo Blanco, une statue de 8m de haut recouvert de plâtre. Le Cristo Blanco est considéré comme un protecteur et un guide des paroissiens catholiques de Cusco .

Cristo Blanco 
  • Sacsayhuaman

On fini notre visite des sites Incas par le plus connu, le plus grand et le plus beau de tous, Sacsayhuaman. C’est ici, en partie, que se déroule la grande célébration de l’Inti Raymi, « la fête du soleil », très courue, autant par les Péruviens que par les voyageurs étrangers.

Cette forteresse, construite avec la même technique que celle qu’on peut observer dans plusieurs sites de la Vallée Sacrée et de Cusco: les murs sont faits d’immenses blocs de pierre posés les uns sur les autres et sans ciment aucun! Le plus grand atteint 8,5m de hauteur et pèse 300 tonnes. Nous sommes stupéfaits !! C’est grâce à une excellente technique de polissage qu’après 500 ans, les blocs sont toujours empilés parfaitement ! Afin de créer le site, il aura fallu une cinquantaine d’années et 20 000 hommes, beaux chiffres ^^.

 Sacsayhuaman

Demain, on vous emmène découvrir la Rainbow Montain!! 😃

5

Au programme du jour, la Rainbow Mountain et la Vallée Rouge ! Et tout ça par nos propres moyens, sans agence ^^ !

On commence par prendre un collectivos direction Sicuani à la gare routière position -13.524388, -71.965174.

Il y a des bus toutes les 20 minutes environ, et la place coûte 7,50 soles (2€), on s'arrête à Checacupe après 1h30 de bus. De Checacupe, nous trouvons rapidement une navette pour nous amener à Pitumarca à 10 min de là pour 2 soles. C'est dans ce petit village que nous passerons la nuit dans un hôtel inconnu pour 25 soles en chambre (possibilité de trouver moins cher).

On visite Pitumarca de long en large assez rapidement (petit village oblige ^^), quel village paisible, les habitants sont chaleureux et sans stress, loin des grandes villes, c'est très agréable. Après s'être renseigné à la gare routière, nous prendrons un collectivos demain matin à 4h pour 15 soles par personne pour rejoindre l'entrée Est de la Rainbow Mountain.

Pitumarca 

Nous mangerons dans un petit restaurant au coin de la place (plus le nom en tête mais on a l'emplacement -13.979868, -71.41734) pour 5 soles par personne avec entrée et plat. Super bon et consistant ^^.

• • •

Comme promis, on prend le collectivos à 4h pile avec plusieurs locaux et après 1h30 de route sinueuse au bord du vide, nous arrivons à l'entrée de vallée à 4500m d'altitude (-13.883208, -71.264482). Nous sommes seuls à cette entrée peu connue des touristes, il y a une entrée avec registre que nous remplissons et entrons gratuitement dans la vallée.

Les paysages sont natures, des paysans et des centaines de lamas nous entourent, il fait bon vivre ici et aucun touristes à l'horizon ! C'est un plaisir certain que d'être dans cette situation.

Seuls sur la route de la Rainbow Mountain 

Il nous faut 1h30 d'effort (5km pour 500m de dénivelés positifs) dans des paysages plus beaux les uns que les autres pour rejoindre la Rainbow Mountain où déjà une vingtaine de personnes sont sur son sommet... C’est beaucoup pour nous mais ce n’est rien si on compare au reste de la journée 😆

A notre tour, nous gravissons les derniers mettre pour atteindre le sommet de la Rainbow Mountain, une pure merveille naturelle!

Rainbow Mountain  

On profite du moment avant d’emprunter le chemin non loin pour rejoindre la vallée rouge (c’est le chemin sur la droite de la photo, derrière Hélène 😁). Il nous faut passer 2 gardes pour payer le droit d’entrée à la Vallée Rouge (10 soles), et rejoindre cette dernière. Nous pouvons soit aller à gauche, accès facile et touristique soit à droite pour rejoindre le sommet de la vallée rouge, plus difficile mais seul et avec une vue imprenable sur les alentours, le choix est vite fait ^^.

Et après 20 bonnes minutes, nous voilà à 5250m au dessus de niveau de la mer, on savoure pleinement cet instant... c’est du bonheur à l’état brut!

Vallée Rouge 

Il est 10h lorsque nous descendons de l’autre côté de la vallée, où la plupart des touristes marchent pour rejoindre la Rainbow Mountain, ça diverge complètement de notre randonnée tranquille ce matin... Au bout du chemin, des dizaines de collectivos et bus attendent leur groupe de touristes pour rentrer à Cusco, c’est ici que nous demanderons à une dizaine de guides et chauffeurs s’ils ont 2 places de libres pour nous ramener sur Cusco contre 25 soles/personne. Hélas, aucune réponse positive..

Nous croisons alors la route de 2 voyageurs dans le même cas: changement de plan, on trouve un « taxi » qui nous emmènera pour 70 soles jusqu’à Cusipata, sur la route principale. Le trajet dure 1h30 sur une route dévastée au bord du précipice mais nous arrivons tous en vie 😅 Il nous suffit d’attendre 15 min avant qu’un collectivos nous emmène à Cusco pour 5 soles chacun. Au final, cela nous fera 22,5 soles chacun, un trajet peu onéreux 👍

Nous rentrons à l’hôtel fatigués de la journée, prochaine étape, le Machu Pichu ! 😀

Au point culminant de la vallée rouge. Que du bonheur !!
6

Le célèbre, l’incontournable, le trésor caché de l’Empire Inca, on parle bien sûr du Machu Picchu! 😁

Le site du Machu Picchu fut construit entre la fin du XV et XVIe siècle et servait probablement de résidence pour l’empereur Pachacútec, ou de site religieux pour la caste haute de l’empire Inca. Il était divisé en 2 parties majeures avec la zone agricole formée par un ensemble de terrasses de cultures et la zone urbaine qui est celle, on le suppose, dans laquelle vivaient ses occupants et où se déroulaient les principales activités civiles et religieuses.

Probablement abandonné suite à la chute de l’empire Inca, le Machu Picchu a finalement été découvert par hasard puis exploré en détail par l’archéologue Hiram Bingham en 1911. Les monuments étaient laissés à l’abandon, recouverts par la végétation. Des locaux avaient pris possession des lieux et vivaient de leurs cultures.

Aujourd’hui, le Machu Picchu est répertorié au patrimoine de l’humanité par l’Unesco et fait partie 7 Nouvelles Merveilles du Monde.

Il y a plusieurs moyens de se rendre au Machu Picchu dont les treks organisés par le Chemin de l’Inca en 4/5j (obligation de passer par un agence, cher et avec une réservation bien en amont) ou le Salkantay (même temps mais possibilité de le faire en solo à condition d’avoir le matos nécessaire dont la tente et le sac de couchage). Pour notre part, nous choisirons une version plus courte et moins onéreuse.

  • Comment se rendre au Machu Picchu en solo pour pas cher!

On commence par l’incontournable, se rendre à la billetterie officielle (rue Maruri -13.518555, -71.97612) pour acheter des billets et choisir notre créneau horaire dispo (réserver au moins 3 jours à l’avance pour avoir votre créneau souhaité). Le billet coûte 152 soles (40€) et le 1er créneau est à 6h, heure à laquelle ouvrent les portes du site.

Après cela, nous partons réserver un bus qui nous emmènera jusqu’à la station Hydroélectrica, à proximité de Santa Teresa à quelques km du Machu Picchu. Nous en trouvons un pour 50 soles (aller-retour) dans une agence sur la Plaza de Armas, un bon prix.

Le trajet dure 5/6h et la route est vraiment sinueuse, âmes sensibles se munir de médoc ^^, nous arrivons vers les 14h30 à la station hydroélectrica, là où s’arrête le train qui peut vous emmener jusqu’à AguasCalientes, village où on passe la nuit avant de se rendre au Machu Picchu. On vous déconseille fortement de prendre le train!! Ça coûte cher, il pollue comme des milliers de voitures et c’est bien plus agréable de marcher!

Sur le chemin jusqu’à Aguacalientes  

On emprunte alors le chemin de randonnée de 10km jusqu’à Aguacalientes qui n’est autre que du plat et seulement du plat, la randonnée est très agréable !! Surtout que nous faisons route avec Fanny et Sophie, 2 filles très sympathiques ! Fanny, on attend que tu créées ta page Instagram pour contempler tes photos d’artiste! 😉 Nous mettrons 2h pour rejoindre Aguacalientes et dormirons pour notre part dans l’hôtel Caza Paz Hostel, un très bon rapport qualité prix.

Aguacalientes  
• • •

Notre droit d’entrée sur le site est à 07h, du coup le réveil sonne à 5h. Après un pti déj à l’hôtel, nous sommes fins prêts à rejoindre le Machu Picchu!! 😁

Nous avons le choix de monter à pieds (ce que nous ferons) soit de monter en bus pour 10€ et encore une fois qui pollue comme des dingues....

Le chemin est bien balisé, impossible de se perdre! 😉 Il se compose seulement de marches et traverses de parts et d’autres la route qui serpente jusqu’au Machu Picchu qu’emprunte les bus. Le chemin fait 1,5km, c’est peu mais ça grimpe sec (450m de dénivelé), on s’aperçoit que plusieurs personnes le pratiquent mais la plupart prennent le bus... grande tristesse.

Sur le chemin jusqu’au Machu Picchu  

Arrivés en haut après 50 min d’effort, il y a un monde fou aux portes mais après avoir passé le Check In, le site est suffisamment vaste pour ne pas être trop oppressés, plus qu’à profiter ! 😃

Bien que nous ayons vu des centaines de photos du Machu Picchu, c’est très impressionnant en vrai! Nous sommes stupéfaits de l’architecture et de la suprématie de l’empire Inca! On passe par la case photo pendant plusieurs minutes avant de ranger l’appareil et de découvrir le site!

Machu Picchu !! 

Avant de visiter le cœur du site, nous commençons par marcher jusqu’au « Pont Inca »

Pont Inca 

On se dirige maintenant de l’autre côté du site en montant jusqu’à la porte du Soleil (encore 30 minutes de montée 😃). On rencontrera Karim avec qui nous passerons quelques temps à découvrir le Machu Picchu jusqu’en son centre, très agréable.

Sur le chemin de la porte du Soleil 🌞

La bonne technique au cœur du site est de tendre l’oreille pour écouter les guides et en apprendre plus sur l’histoire du Machu Picchu 👍😉 Le site est tout aussi impressionnant une fois à l’intérieur de l’ancienne civilisation.

Le site est entièrement fait en granite, une pierre si dure que seul le diamant pourrait en venir à bout... la pierre taillée et la construction des murs restent encore aujourd’hui un mystère, seules plusieurs théories tentent de percer le secret. Un site que j’ai bien aimé présentant différentes hypothèses 😉

Au cœur du Machu Picchu  

Il est 11h lorsque nous avons fait le tour du Machu Picchu (surtout l’heure à laquelle notre créneau se termine, après 4h de visite), il est temps pour nous de faire marche arrière jusqu’à la station Hydroélectrica où nous prenons notre collectivos jusqu’à Cusco! 😀

Notez qu’il y a 2 autres randonnées (payantes) à faire sur le site du Machu Picchu, le Wayna Picchu et Montaña. Deux grosses randonnées de plusieurs heures qui vous permettront d’avoir un autre angle sur le Machu Picchu et les alentours. Comptez 48 soles de plus pour monter l’une des deux.

Nous avons adoré le Machu Picchu ! Effectivement, il fait bel et bien parti des incontournables au Pérou !

Cependant, on peut lui reprocher un fait certain, avec le prix de l'entrée (excessivement cher), et le prix pour s'y rendre, ils auraient pu au moins mettre en place des transports écologiques... Le train aurait pu être électrique, et les bus également. Honnêtement, ils pourrissent la forêt environnante et ses habitants, ainsi que nos poumons!

7
7
Publié le 9 mai 2019

Avant dernière étape de notre périple au Pérou, l’oasis de Huacachina! On casse le charme de l’endroit tout de suite en vous disant que cette oasis qui fut naturelle initialement n’est maintenant qu’artificielle pour éviter qu’elle ne se tarisse. Ce qui n’empêche nullement de passer du bon temps sur place et d’admirer toutes ces dunes qui entoure ce petit havre de paix.

La légende veut que l'oasis naquit lorsqu'une belle princesse indigène s'y réfugia pour échapper à un chasseur. La végétation se serait alors développée dès lors qu'elle serait entrée en contact avec l'eau, l'origine des dunes s'expliquant quant à elle par les marques de plis laissées par le manteau de la princesse. Des rumeurs continuent encore aujourd'hui à maintenir l'histoire selon laquelle la jeune femme serait devenue une sirène continuant à nager dans les eaux du lac.


Oasis de Huacachina  

Pour autant, nous dormirons dans la ville voisine à Ica, plus facile d’accès et moins onéreuse, il ne nous faut que 10min et 5 soles pour rejoindre l’oasis en tuk tuk.

Une fois sur place, nous partons faire l’attraction principale, du buggy !! Du buggy sur des dunes de sables immenses et un désert à perte de vue, c’est le pied! Sensations fortes garanties! 😉

Ce n’est pas le nombre d’agences ni de buggy qui manque à Huacachina. Vous trouverez votre bonheur pour 30 soles (possibilité de négocier à 25) pour une virée de 2h dans le désert en buggy avec en prime du surf des sables ^^.

Petits conseils: N’oubliez pas vos lunettes! Et si vous souhaitez assister à un couché de soleil, prenez la séance de 16h.

Dans le désert de Huacachina  

Nous prenons place dans un buggy qui en compte 10, et le chauffeur roule pleine balle pour nous en mettre plein la vue !! Effet réussi 😃 On profitera à fond de ces 2h avec montagnes russes dans les dunes, pauses photos et même surf des sables sur des pentes parfois vertigineuses !! La plus grande que l’on ai faite devait faire plus de 100m avec une pente de 60%!!! C’était le kiff man ! 😁

Nous avons pris des vidéos mais de mauvaise qualité car filmée avec le téléphone portable de mauvaise résolution.... mais les sensations sont quand même là ^^.

Buggy sur les dunes 
Surf des sables!  

Après 2h de buggy, on rentre vers l’oasis que nous regardons de haut, magnifique.

Oasis Huacachina vue des dunes. 

On revient à notre hôtel pour une bonne nuit de sommeil avant de quitter les lieux pour rejoindre la capitale du Pérou 👍

8
8
Publié le 17 mai 2019

Dernière ligne droite de notre aventure autour Pérou, rdv dans sa capitale, Lima !

Nous quittons Ica en empruntant un bus local pris vers la gare routière pour aller à Lima pour 22.50 Sol par personne. Il faut compter 6 heures de trajet (notre bus s'arrêtera à tout les villages...)

Installés dans le logement "La Casa de Maqui y Rayito", nous partons visiter le centre ville... immense..

Le logement "La Casa de Maqui y Rayito" est un immeuble de 18 étages où nous dormons chez l'habitant. Les ➕ du logement : une piscine, une salle de sport (1 sole la journée), la tv écran plat câblée sur Netflix, bon WiFi, literie très confortable, bien situé et un roof-top (improvisé sur le toit de l'hôtel) qui offre une vue grandiose sur Lima! Le tout pour 10$/nuit pour un couple.

Nous visiterons la basilique et le monastère San Francisco qui offre un musée surprenant car nous découvrons les catacombes !!

Inscrit au Patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1991, le Monastère San Francisco comprend une bibliothèque, des catacombes et de nombreuses peintures. Certaines peintures connues comme le dernier repas de Jésus est peint d'une nouvelle plume, plus de couleurs, d'objets ou même de personnages.


Monastère et Basilique de San Francisco  

Nous accèdons au musée pour 15 soles par personne, le guide anglophone est inclus et nous faisons la visite accompagnée de deux autres personnes. La visite est intéressante et dure environ 45min mais les droits aux photos sont limités..


Catacombes et la Bibliothèque  

Après la visite, on se dirige sur la Plaza Mayor de Lima tout en passant devant la Maison de la Littérature Péruvienne. La place est entourée de musées, les architectures sont de véritables chefs-d'œuvre.

Maison de la Littérature et Plaza de Armas. 

Nous continuons à arpenter le centre ville et partons vers une autre attraction à quelques kilomètres au sud, le Circuit Magico del Agua !

Le circuit d'eau magique du parc de la réserve, inauguré le 26 juillet 2007, possède treize sources cybernétiques, soutenues par la technologie de pointe, où musique, eau, son et laser sont mélangés pour présenter un jolis spectacle. Il est préférable d'y aller en soirée pour profiter des lumières et du spectacle il y en a trois horaires différents: 19h15-20h15-21h30, le prix est de 4 soles par personne. 😊


Circuit magique del Agua 

L'esprit rempli de merveilles, nous finirons la soirée en allant manger une bonne glace !

• • •

Nous séjournerons 4 jours à Lima où nous profitons de ce temps pour visiter mais aussi décompresser... Nous irons même se faire masser par des non voyants !! Massage atypique mais mitigé... cela dépend toujours du praticien ou de la praticienne... Génial pour Arnaud mais moins bien pour Hélène...

Le jour du départ, nous prendrons un taxi de notre hôtel pour 28 soles qui nous mènera devant l’aéroport International de Lima (apparemment, il est déconseillé de prendre le bus car jugé trop insécuritaire).

On s’envole maintenant à Montréal au Canada pour rejoindre la maman d’Arnaud et Philippe, son compagnon.

Changement de culture et de décor garanti !!!! Ça va être génial !! 😃

On se retrouve plus tard un peu plus au Nord ^^!

A bientôt !! 😃