Place à la Nouvelle Calédonie, à ses plages de rêves, à une nouvelle culture avec les tribus Kanak et à toutes ses espèces endémiques! Nous passerons 2 semaines à découvrir ce bout de paradis !😁
Du 6 au 22 février 2019
17 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Après un petit déj rapide au roof-top de la guesthouse nous partons prendre le bus numéro 86 qui nous emmène à l'aéroport international de Hanoï à 30 km au nord de la ville.

Le bus 86 est un bus orange qui relit le centre ville de Hanoï jusqu'aux terminaux de l'aéroport international. Pour plus d'informations, vous pouvez aller sur ce site assez complet


Notre avion décolle à 11h, fait escale à Bangkok puis prend la direction de Jakarta où nous resterons 3 jours avant de rejoindre la Nouvelle Calédonie.

Nous ne ferons pas d'article sur Jakarta car nous consacrerons ces 3 jours au repos (et oui encore 😂) et non à la découverte de la ville, cependant, nous serons ravis de vous raconter cette expérience à notre retour 😉.

Pour rejoindre les quartiers de la ville depuis l'aéroport international de Soekarno-Hatta, le moyen le plus économique et rapide reste le bus privé de la compagnie DAMRI, qui se situe juste à la sortie de l'aéroport.

Selon les quartiers que vous souhaitez rejoindre, il vous en coûtera entre 40000 et 70000 roupies indonésiennes soit entre 2,50€ et 4,50€.

• • •

Après 3 jours passés dans la ville de Jakarta, nous rejoignons l'aéroport international de Soekarno-Hatta toujours en prenant un bus DAMRI. Notre vol est à 19h et fait une escale à Sydney avant d’arriver à Auckland en Nouvelle Zélande, nous voilà à l’autre bout du monde avec +12h de décalage horaire avec la France O_o’. Notre avion pour la Nouvelle Calédonie part seulement le lendemain matin à 07h, nous décidons alors de passer la nuit dans l'aéroport par soucis d'économie.

Sunset magnifique vu de notre avion en direction de Sydney  

La nuit tombée, nous avons la grande surprise de revoir Émile et Marie rencontrés au Népal ! C'est fou la probabilité de se recroiser ici, à plus de 12 000km de distance de notre dernière rencontre, là on peut dire que le monde est petit 😉. Bonne nouvelle, ils passent également la nuit ici, nous passerons une bonne partie de la soirée à parler sur nos aventures et pays visités avant d'entamer notre nuit sur les banquettes de l'aéroport 😊

Après quelques heures de sommeil si l'on peut dire.. , nous disons au revoir à Marie et Émile qui prennent un vol pour Christchurch au sud de la Nouvelle Zélande. C'est enfin à notre tour d'embarquer direction l'aéroport de la Tontouta en Nouvelle Calédonie !

Aéroport Auckland et retrouvailles !! 

Le 06 février à 10h15 heure locale, nous arrivons en Nouvelle Calédonie, enfin ! Il nous reste à prendre le bus pour rejoindre nos amis Lucie et Pierreloup au nord-ouest de l'île dans la ville de Kone qui nous accueille chaleureusement dans leur maison. Ce soir (et comme tous les autres) on mange de nouveau de la nourriture saine et savoureuse, merci chef Pierreloup 😉.

Exemple d’un plat du Chef Pierreloup, la squash farcie à la mozzarella fumée accompagnée de viande et d’une poêlée de pâtes🤤

Le meilleur moyen de circuler en Nouvelle Calédonie (hormis la voiture ou la moto) reste le Rai, un réseau de bus couleur orange qui couvre une très grande partie du territoire. Il y en a peu la journée mais les prix sont raisonnables. Pour faire la Tontouta jusqu'à Kone (300km), nous paierons 1050 francs pacifiques/personne soit 9€.

Maintenant, plus qu'à profiter et découvrir la Nouvelle Calédonie !! 😃

2

Le temps que nos amis Lucie et Pierreloup soient en week-end, nous profitons des randonnées à côté de leur maison.

Après 40 minutes de marche et 400m de dénivelé, nous sommes récompensés par une vue splendide sur tous les environs de Kone, d'un côté les montagnes, de l'autre l'océan.

En haut de la montagne 😁 

Le week-end arrivant, nous préparons notre packetage de camping et allons faire quelques courses, et ce n'est pas donné !!

En Nouvelle Calédonie, les courses sont chères, en particulier l'alcool (2 fois plus cher qu'en France), les cigarettes (13-15€ le paquet) et même le Nutella (18€ le pot de 850g).

Nos amis nous emmènent au cœur de la Nouvelle Calédonie entre Poya et Nétéa, que eux même n'ont pas encore visité mais ils ont eu de bons échos. Le camping où nous allons est perdu dans les montagnes, les paysages pour y aller sont tous aussi beaux les uns que les autres.

Le camping appartient à Reine, une femme Kanak âgée et fort gentille. Dès notre arrivée, nous allons piquer une tête dans la rivière en contrebas, l'eau est bonne et claire, ça fait un bien fou vu la chaleur ambiante.

Dans la rivière en dessous du camping 

Nous partons un peu plus loin à la recherche des roussettes, ces grandes chauves-souris nichants dans grottes et arbres. Nous les verrons en fin d’après-midi, moment où elles sortent chasser, mais nous les verrons seulement de loin, ce qui n’enlève rien au spectacle dans ce cadre toujours aussi magnifique.

Roussettes et paysages magnifiques ! 

Le soir, nous mangeons à table avec Reine, la gérante, Katia et Élie, une maman et sa fille. Reine nous a préparé une salade de banane verte en entrée, bluffante car les bananes ont le goût et la texture de pommes de terre, suivi d'un Bougna, un plat traditionnel Kanak et pour finir, une salade de fruits avec d'excellents fruits frais cueillis il y a peu.

Le bougna est un ragoût de poulet, de collier blanc (pigeon arboricole), de poisson, de porc ou de roussette accompagné de taros, de patates douces, de bananes poingo, de tomates et d'ignames le tout arrosé de lait de coco bouillant. Tous ces ingrédients sont enveloppés dans des feuilles de bananier et cuits à l'étouffée dans un four à pierre chaude.

Soirée réussie autour d’un bon bougna 😁 

Nous partirons le dimanche faire une grande et magnifique randonnée accompagnés de Katia et de sa fille et guidés par Athéa et Adolf, 2 kanaks de la famille de Reine.

Nous marcherons à travers une forêt tropicale dense pendant des heures en découvrant les nombreuses espèces endémiques d’arbres et de fleurs, en traversant des rivières et en ayant la chance de regarder le jeune Adolf pêcher à la main des crevettes de bonne taille, très impressionnant 😮. Nous croisons même le chemin de chevaux sauvages (courant en Nouvelle Calédonie).

Dans la forêt  

Nous poursuivons la balade sur des montagnes où la vue est incroyable offrant une palette de couleurs changeantes selon où vous posez le regard.

Vues exceptionnelles  

Pour finir, nous marchons dans une rivière asséchée où se trouvent des pétroglyphes (gravures sur des rochers ou des pierres) réalisés apparemment par un peuple qui aurait précédé les Kanaks dont nous ne savons guère de choses à ce jour.

Pétroglyphes 

Avant de faire demi-tour, on explore une grotte non répertoriée sur les cartes, elle n’est pas immense mais suffisante pour que nous menions une petite aventure ^^.

Grotte et alentours  

Nous rentrons enjoués de cette randonnée mais aussi fatigués, pour se relaxer, nous allons tous se baigner dans la rivière 😁.

Il est temps de se séparer de nos hôtes et de reprendre la direction de Kone où Chef Pierreloup nous préparera de bons petits plats ^^.

3

Tandis que nos amis retournent au travail, ils nous prêtent un de leurs véhicules et nous conseille de se rendre à Bourai, à 1h30 au sud de Kone.

Ce n'est pas particulièrement la ville de Bourai qui est intéressante mais plutôt ses environs, avec les baies de la tortue et celle des amoureux, ainsi que la magnifique plage de Poue, idéale pour faire du PMT (Palme Masque Tuba).

On se rend à Poue et louons un kayak pour rejoindre la barrière de corail à plus d'1km de la plage. L'eau est transparente, nous pouvons observer tous les coraux et les poissons de formes et de couleurs différentes, quel spectacle !!

PMT à Poue 

Nos amis nous ont prêté le matériel de PMT mais aussi une Gopro, on plonge alors tous deux dans cette eau cristalline tout en tenant la corde reliée à notre kayak, et le spectacle continue !!😁

Attention, il est interdit d'amarer son kayak au corail au risque de l'abîmer sinon de le détruire.

On profitera des paysages sous marin durant plus d'une heure avant de remonter sur le kayak et de rejoindre la rive et c'est au moment de partir que nous croisons la route d'un requin pointe blanche d'environ 2m, nous sommes aussi surpris que terrifié !

Requin pointe blanche en fond 

Pour autant, on apprendra peu après que ce requin est innofensif pour l'Homme mais bon... C'est on jamais ^^.

Nous partons en direction de la baie des tortues non loin de là, où des pins coloniaux nous ouvrent la route, une fois de plus, c'est magnifique !

Baie des tortues 

Juste à côté se trouve la baie des amoureux qui est accessible par un chemin présent sur la baie des tortues ou une aire un peu plus loin. Nous profiterons d'ailleurs des paysages du haut de cette aire qui culminent les baies et l'horizon avant de remonter sur Kone.

Point de vue sur les baies des tortues et des amoureux 
4

Pierreloup et Lucie nous dessinent un itinéraire de 4 jours sur les côtes est et nord et nous prêtent leur voiture ainsi que bien des équipements pour réaliser au mieux ce roadtrip, ils sont au top !

• Jour 1 : Hienghene

Nous faisons quelques courses avant de prendre la route et de traverser la Nouvelle Calédonie d'ouest en est pour rejoindre les environs de Hienghene. La flore change en cours de route, les terres alors plutôt sèches deviennent tropicales sur quelques dizaines de kilomètres seulement.

Nous dormons dans le camping Babou à quelques kilomètres au sud de Hienghene, qui donne directement sur la plage.

Nous aurions adoré nous baigner mais la baignade est interdite durant 8 semaines à cause des nombreux requins bouledogues qui remontent les bras de rivière en partance de l'océan pour donner naissance.

De plus, une dépression approche de la Nouvelle Calédonie et créée ainsi des vents et l'eau devient trouble, et comme on nous l'a expliqué: il ne faut pas se baigner lorsque l'eau est trouble sous peine d'être mordu par mégarde par un requin.

On se rend à l'école de voile de Hienghene pour louer un kayak mais elle est fermée, sans doute à cause du courant trop important, nous pique-niquerons tout de même sur place car la vue est sensas.

Vue depuis l’école de voile à Hienghene  

Nous profitons alors de l'après-midi pour se rendre sur différents points de vue et admirer les paysages de dingues ! 😀 Nous avons adoré la baie de Hienghene formée par une île à la forme d'un "sphinx" d'un côté et d'une "poule" de l'autre.

Baies depuis les différents points de vues. 

Lorsque nous retournons au camping, nous rencontrons 4 filles qui nous feront découvrir le « pickle ball », un sport de raquette génial 👍 , un grand merci à vous et bonne continuation à toutes!

Ce soir, c'est notre première nuit en camping et nous cherchons de la fraîcheur ! Il fait plus de 25°C la nuit !!

• • •

Le lendemain, alors que nous retournons à l’école de voile, nous voilà une seconde fois déçus car malgré qu’elle soit ouverte, le courant est trop important pour faire du kayak et les requins sont toujours bien présents...

Sur ce, nous rebondissons en partant faire une petite randonnée non loin de là qui rejoint une antenne TV perchée un peu plus haut dans les montagnes.

Pour rejoindre l’antenne TV, il suffit d’emprunter le chemin qui descend avant le pont qui mène à Hienghene, pour vous aider, il y a une supérette 6 à 7 juste à côté; une fois ce chemin emprunté, continuer 1,5km et garez vous dans le tournant en épingle, le chemin est juste dans le tournant.

Le chemin grimpe un peu dans la forêt durant 1h15 environ et une fois en haut, il ne nous reste qu’à profiter de tous les paysages environnants et des multiples bleus qui tintent l’océan. De plus, il y a un petit belvédère avec 2 chaises pour profiter pleinement du spectacle ! 😁

Du haut de l’antenne TV 

Après une bonne heure à admirer la vue, nous redescendons prendre la voiture, plier la tente et partir en direction de notre seconde étape, Colnett à 45 minutes au nord de Hienghene.

5

Sur la route de Hienghène jusqu'à Colnett, nous traversons plusieurs tribus et avons le plaisir de voir les boîtes aux lettres atypique de chacune d'entre elles. Ici il y a aucune réglementation tous les objets peuvent faire office de boîtes aux lettres.

Boîte aux lettres micro-ondes ! 

A quelques kilomètres, un estuaire coupe la route nous devons prendre le Bac pour le traverser. La traversée dure seulement 2 minutes mais c'est suffisamment long pour s'émerveiller devant ces paysages fantastiques.

Nous passons devant la cascade de Tao qui hélas, est fermée en raison du mauvais temps, ce qui ne nous empêche pas de s'arrêter pour la contempler de loin. Au moment où nous repartons, un kanak nous demande si on peut l'amener jusqu'à sa tribu à Colnett, ça tombe bien, c'est notre destination.

Attention tout de même, il est déconseillé de faire ou de prendre des auto-stopers en Nouvelle Calédonie, surtout sur l'Est.

Cascade de Tao 

Nous apprendrons qu'il est le sujet de sa tribu, c'est lui qui fait l'école mais ça n'a rien à voir avec notre enseignement, lui fait l'école du singe, du lézard ou encore du lutin. Il nous explique qu'un esprit prend possession de son corps mais que son âme reste intacte, son esprit fétiche est celui du singe car il est plus malin que les autres. Après une discussion constructive sur ses pratiques et les nôtres, nous le déposons devant sa tribu avant de rejoindre notre camping non loin, le relais de Ouané Batch.

Nous posons la tente dans un endroit isolé du camping où nous avons notre plage privée, ça c'est la classe 😉.

Depuis notre tente 😁

L'eau est assez agitée, on laisse la baignade de côté pour découvrir la cascade de Colnett à quelques minutes du camping.

Contrairement à Tao, l'accès n'est pas contrôlé ici, on emprunte un chemin pour la voir de plus près, elle est grandiose.

Cascade de Colnett 

On passera la soirée tranquille sous un ciel étoilé hors norme sans aucune pollution lumineuse, seul bémol, notre appareil photo connaît quelques soucis et nous ne pouvons plus faire de poses longues donc impossible de prendre une photo du ciel de nuit... Une chose certaine, vous n’avez jamais rien vu de tel en France peu importe l’endroit où vous vous trouvez.

On se lève à 6h pour réaliser le circuit de PMT apparemment magnifique acollé au camping. Le matin, l'eau est généralement plus calme mais comme nous le craignons, elle reste trop trouble pour profiter des coraux et on craint un peu les requins ^^.

On déjeune avec Minie, Minouche et Dark, deux chats et un des chiens du camping avant de prendre la route vers Poingam, la ville la plus au nord de la Nouvelle Calédonie.

Les locataires du relais de Ouané Batch rendent par défaut le camping au propriétaire fin février, nous ne savons donc pas s'il sera encore ouvert après.

Minie (haut à gauche), Minouche (bas) et Dark 
6

Il nous faut bien 2 heures pour rejoindre Poingam depuis Colnett, deux heures où les paysages se succèdent, l'aspect tropical de l'est laisse de nouveau place à un paysage bien plus sec.

Il nous faut d'abord traverser l'île d'ouest en est pour rejoindre ensuite le nord car il n'y a pas de route entre le nord-est et la pointe nord.

Sur la route 

La route de Poingam est sinueuse et en partie non goudronnée, mais rassurez-vous, elle est pratiquable par tous véhicules.

Nous dormons au relais de Poingam et nous mangerons dans leur restaurant réputé pour être l'un des meilleurs de la Nouvelle Calédonie, veillez à bien réserver en amont.

Alors qu'on installe notre tente, on rencontre Guillaume, un ami et ancien coloc de Pierreloup et Lucie, et sa sœur Anaïs, ils sont tous deux vraiment gentils !

A proximité du camping se trouve des chemins de randonnée qui mènent à un site naturel d'extraction de sel, une petite usine d'huile essentielle de Niaolis mais surtout à des bains d'argiles, excellent pour le corps!! ☺️

Après une heure de marche sur les crêtes, nous arrivons aux bains d'argiles qui sont tenus par 2 jeunes expats français, Noëmie et Thibault, qui vivent là depuis quelques années à l'écart de la civilisation. Ils ont obtenu l'autorisation de vivre gratuitement sur cette petite parcelle de terre, en contrepartie, ils en prennent soin et amenagent les bains d'argile. Ainsi, les bains sont gratuits, vous pouvez cependant donner ce que vous souhaitez, argent, nourriture ou autres. Nous donnerons 1000 francs pacifiques après s'être bien amusé dans le bain d'argile, s'être rincés dans l'océan et pris une douche aux huiles essentielles de Niaolis. Vraiment, on vous le conseille !! ☺️

Relaxation dans les bains d'argiles ! ☺️


Sur la plage du camping se déroule un des plus beaux couchés de soleil que nous ayons vu !

Couché du soleil et une petite raie  


Le soir, on se rend au restaurant et faisons connaissance avec Véronique et son mari, ainsi que 2 jeunes femmes qui habitent la Nouvelle Calédonie depuis 2 et 7 ans. Nous passons une soirée aussi formidable qu'est le repas qui nous est servi, tous assis ensemble sur la même table avec 4 autres personnes.

Le repas se compose d'un verre de vin pour l'apéritif, de cerf fumé sur son lit de carottes râpées en entrée, un excellent poisson bien frais dont je ne sais plus le nom servit avez du riz en guise de plat et une tarte à la banane plutôt moyenne avec un thé pour finir le repas. L'ensemble du repas fut servit avec une bouteille de vin blanc pour 2 personnes. Le tout pour 4000 francs pacifiques par personne soit 34€, ça valait le coup 😉.

On profite pleinement de notre soirée en tente avant d'entamer notre 4ème et dernière journée de roadtrip.

Landscape Lover  
7

Dernière étape du roadtrip, on se lève tôt pour réaliser le parcours de PMT à l'autre bout de la plage de notre camping avec les deux filles que nous avons rencontré la veille lors du repas 😁

Hélas pour nous, malgré que l'océan soit calme et qu'il fasse beau, l'eau reste encore trouble et la marré basse nous empêche de profiter du parcours...

Sur ce, nous disons au revoir aux filles et descendons jusqu'à Koumac, à 80km au sud afin de visiter des grottes que l'on nous a conseillé.

Les grottes sont gratuites, il y a un panneau qui indique toutes les précautions et les équipements à prendre tels que de l'eau, des vivres, des vêtements chauds, des lampes (pas d'éclairage à l'intérieur), etc...

Surtout, ne pas y aller lorsqu'il pleut et encore moins tout seul ! La grotte principale étant grande et pas forcément très fréquenté, il est facile de se blesser et de rester coincé...

Nous entamons la première grotte, petite mais intéressante avec une faille qui rétrécit jusqu'à ce qu'il n'y ai plus aucune lumière.. on se croirait dans un film d'horreur 😁.

Petite grotte  

On se dirige ensuite vers la grotte principale qui est longue de 380m!! Ça ne paraît rien mais quand vous êtes dans le noir complet et que vous découvrez ce qui vous entoure avec un mince faisceau lumineux, c'est drôlement long😁. Il n'y a pas d'inscriptions anciennes, seulement quelques tags et sculptures de pierre récentes mais l'expédition est à faire, tous vos sens seront en éveil^^.

On la parcourera tous 2 sans croiser personne et attention ça glisse !

La grotte de 380m de long 

On reprend la route jusqu'à Kone pour rejoindre nos amis Lucie et Pierreloup sous une pluie battante... Rappelez-vous, lors des articles précédents, nous avions parlé d'une "dépression" qui arrivait par le sud du pays, il s'avère qu'elle s'est transformée en cyclone de catégorie 2 et viendrait en fait du Vanuatu, au nord-est de la NC, son nom: le cyclone Oma.

Il est temps pour nous de descendre pour passer une bonne soirée en compagnie de nos amis ! ☺️

8

La puissance du cyclone Oma s’intensifie et touche l’île de Belep à 300km au nord de la Nouvelle Calédonie; à Kone, le temps se dégrade et avant que les routes ne soient coupées à cause des inondations, nous écourtons notre séjour chez Lucie et Pierreloup pour rejoindre la capitale Nouméa.

Pour notre dernière journée avant notre départ, le soleil est au beau fixe bizarrement, on part faire une dernière randonnée à côté de Kone, et pas n’importe laquelle puisqu’il s’agit du « cœur de Voh», rendue célèbre par le photographe Yann Arthus-Bertrand qui en fait la couverture de son ouvrage « La Terre vue du ciel » en 1999. Il s’agit d’une formation végétale naturelle qui dessine un cœur de 4ha dans le paysage.

Puisque Lucie travaille, nous irons tous les 3. Après une bonne heure de marche avec un dénivelé conséquent mais sur un chemin non accidenté, nous arrivons au point de vue où nous pouvons admirer le cœur de Voh, il n’y a pas à dire, Mère Nature fait bien les choses ! La vue est fantastique même s’il est préférable de prendre une montgolfière pour profiter un peu plus du spectacle.

Cœur de Voh 

Les nuages gris approchants, nous préférons rebrousser chemin et ne pas risquer d’atteindre le 2nd point de vue.

Entre éclats de rires et mets délicieux dont un carpaccio de cerf (🤤), nous passons une excellente dernière soirée en compagnie de nos amis.

Lucie, Pierreloup, nous vous remercions sincèrement pour votre accueil chaleureux en terre de Nouvelle Calédonie, on vous embrasse !

9

Tandis que nous faisons route vers Nouméa en bus (toujours avec le Rai), nous avions réservé 3 nuits en Airbnb un peu à l'écart du centre-ville pour 27€/nuit.

Notre réservation ne prenant effet que demain, nous dormirons dans la collocation de Guillaume (ami de Lucie et Pierreloup) où nous passerons une super soirée !!

On rejoint le Airbnb, un bel appartement où vivent Véronique et Bernard, un couple fort sympathique où nous prenons place dans la chambre de leur fille.

Et maintenant, place aux visites de la capitale !! 😀


Première journée :


Nous nous baladerons sur la côte ouest de la ville en commençant par visiter le marché municipal de Nouméa, un petit marché couvert avec de bons fruits frais. Nous traverserons ensuite le port où sont amarrés des centaines de bateaux, longerons la baie des citrons, une petite plage avec un spot de PMT, avant d'arriver à l'aquarium de la ville .

Port de Nouméa  

Nous passerons environ 3h à découvrir faune aquatique locale et coraux de toutes les couleurs !! Très joli même si honnêtement, l'aquarium de Montpellier que nous avions visité il y a quelques années nous avez plus transcendé.

La surface des récifs et lagons en Nouvelle Calédonie couvrent 40000 km carrés soit 80% des récifs français d'outre mer. Au cumul, la longueur des récifs de coraux atteint plus de 1600km de long ! À titre comparatif, la grande barrière de corail en Australie mesure 2300 km.

Aquarium de Nouméa  

Nous remonterons jusqu'au marché couvert où se trouve également la gare routière et prendrons un bus jusqu'à notre Airbnb. Soit dit en passant, le ticket de bus coûte 180 francs pacifiques soit 1,50€.


Deuxième journée :


Au programme, le parc forestier et zoologique Michel Corbasson, idéal pour se promener plusieurs heures malgré des horaires d'ouverture restreintes : 10h-17h, et le Centre Culturel Djibaou qui présente la culture Kanak.

Hélas pour nous, alors que nous sommes proche de l'entrée du parc, il se met à pleuvoir averse... On oublie la visite et le pique-nique et partons se mettre à l'abri dans le Airbnb. Après quelques temps, la pluie cesse et lorsque nous ressortons pour visiter le centre culturel, il se remet à tomber des cordes.. On passera finalement la journée dans notre chambre. 😑

On profitera tout de même de la vue du balcon dans le Airbnb^^

Vue depuis le balcon  

Dernière journée à Nouméa :


Cette fois, le soleil est au beau fixe, c'est la plus belle journée de la semaine ! ☺️ On nous a dit beaucoup de bien sur 2 petites îles non loin de Nouméa : l'île aux Canards et l'îlot Maître, alors nous en visiterons au moins une des deux 😉. Les îles en elles mêmes sont de très petite taille et n'offrent rien pour les randonneurs, en revanche, les spots de PMT sont magnifiques !!

Pour se rendre sur une des deux îles et si vous n'avez pas votre bateau privé, vous pouvez comme nous, prendre un taxi-boat. Il existe plusieurs compagnies de taxi-boat mais nous choisirons celle proche de l'aquarium que nous avons visité (juste à côté du restaurant Fun Beach).

La personne qui s'occupe de l'agence nous préconise l'île aux Canards où l'eau est apparemment plus claire qu'ailleurs aujourd'hui, nous suivons son conseil et prenons 2 tickets pour l'île aux Canards ! ☺️

Prix du ticket aller-retour pour l'île aux Canards : 1500 francs/unité (12,50€). Prix du ticket aller-retour pour l'îlot Maître: 4000 francs par personne (33€).


Le trajet dure à peine 5 minutes et pour cause, l'île doit se trouver à 300m de la côte !

L’île aux Canards vue depuis le territoire 

Sur place se trouve un restaurant et un loueur de matériel de PMT, heureusement pour nous, nos hôtes Bernard et Véronique nous ont prêter masques et tubas ! Merci à vous 👍.

Si vous n'avez rien amener, il vous en coûtera 1200 francs (10€) pour louer palmes, masque et tuba pour une une heure (apparemment, c'est le double sur l'îlot Maître).

On ne nous a pas menti, à 2 mètres à peine du bord se trouve déjà une faune sous-marine exceptionnelle !! 😀

Attention tout de même aux nombreux morceaux de coraux présents sur la plage, qui pourraient malgré eux, vous faire passer d'un moment paradisiaque à un moment douloureux.. XD.

Un parcours de PMT est mis en place pour profiter un peu mieux de la faune aquatique et éviter de marcher sur les coraux, qui eux sont bien vivants..

Nous n'avons hélas plus la gopro de nos amis pour vous montrer de belles images ou vidéos mais on vous assure que c'est MAGNIFIQUE ! 😉

Nous avons le plaisir de retrouver des poissons que nous avions vu dans l'aquarium (et c'est bien plus sympa de les voir dans leur milieu naturel 😉), des coraux de toutes les couleurs, des tortues et même un autre requin !! Un pointe blanche de bonne taille qui cette fois-ci ne nous appeurera pas ^^, même si ça reste toujours impressionnant.

Sur l’île aux Canards 

Après être restés des heures entre détente sur la plage et découvertes des eaux, il est temps pour nous de revenir sur terre et profiter de notre dernière soirée en Nouvelle Calédonie en faisant nos sacs bien sûr... 😑

• • •

Pour rejoindre l'aéroport de la Tontouta depuis Nouméa à 45km au nord de cette dernière, il nous faut prendre le premier bus de ville de la compagnie Cap Sud (aucune réservation) à 5h du matin à la gare routière de Montravel (270 francs pacifiques /personne) qui nous emmènera à l'aéroport en 1h environ.

Comme on se lève tôt, nous avons droit à une superbe pleine lune ^^

Pleine lune bien dégagée ! 

Nous prenons notre avion à 08h direction la Nouvelle Zélande !! 😀

10

C'est un coup de cœur !!

Nous avons adoré la Nouvelle Calédonie pour ses paysages, ses montagnes, son patrimoine impressionnant de faune et flore, son climat, sa culture et ses habitants !

Malgré 2 cultures bien différentes entre Kanaks et expatriés, des référendums sur l'indépendance de la Nouvelle Calédonie, il fait bon vivre dans ce pays.

Nous aurions adoré séjourner plus longtemps mais nous reviendrons pour découvrir les îles loyautés et l’île aux Pins qu’on nous a fortement conseillé^^, en attendant, voici notre budget pour ces 17 jours passés en Nouvelle Calédonie.

Budget Backpaker pour 2 personnes durant 17 jours en Nouvelle Calédonie  

Au total, nous dépenserons 92118 francs pacifiques soit environ 770€, notre budget moyen /jour /personne est alors de 22,70€, nous sommes alors très loin des 50€/jour prévu initialement.

Le budget dépensé pour ces 17 jours en Nouvelle Calédonie n'est pas représentatif d'un budget moyen backpaker et pour cause, le fait que nous ayons été hébergé plusieurs jours chez des amis et qu'en plus, ils nous ont prêté leur voiture pour la plupart de nos déplacements, diminuent de manière importante nos dépenses.

Aussi, le budget course qui est notre première dépense ne devrait pas l'être pour les autres (participation aux frais logique chez nos amis).

Et maintenant, quelques chiffres sur la Nouvelle Calédonie :

76: c'est le pourcentage de l'endemicité florale sur le territoire NC, ce qui place la Nouvelle Calédonie à la 3ème place des pays les plus endémiques concernant la flore.

17000: c’est le nombre de kilomètres qui sépare la Nouvelle Calédonie de la France!

40: c’est le pourcentage de la population de Nouvelle Calédonie étant kanak soit environ 105000 personnes.

340: c’est le nombre de tribus kanak en Nouvelle Calédonie.

Merci à tous de nous avoir suivi, encore un grand merci pour l'accueil que nous ont réservé nos amis Lucie et Pierreloup et à très bientôt pour de nouvelles aventures !

Prochaine étape : la Nouvelle Zélande ! 😀

Un de nos coup de cœur, le couché de soleil sur la plage de Poingam