Carnet de voyage

Mongolie

7 étapes
33 commentaires
70 abonnés
Dernière étape postée il y a 816 jours
12 ans que j'attends...
Du 17 septembre au 8 octobre 2018
22 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 20 septembre 2018

Sommes arrivés décalqués à l'aéroport ça faisait genre 2h du mat à Sofia. Un ami de la proprio de l'appart que l'on loue vient nous chercher. Nous on se dit 'bon plan, au moins il sait où il faut aller'. Oui parce que que à Oulan Bator pour trouver une adresse c'est compliqué. Nous, le point remarquable à côté de l'appart c'est le Minii Hypermarket. Aprés débrouille toi....entre les rues coupées par les immeubles qui poussent et les noms des rues qu'il n'y a pas. Ceci dit notre quartier est sympa il reste même des yourtes au milieu des immeubles. Dans le coin, je n'ai pas vu un seul touriste. On est en immersion. En plus au pied de l'immeuble il y a un parc de jeu. Le bonheur.. .

Bref, on savait qu'en Mongolie tout peut arriver. Eh bien pour nous c'est tout de suite. Un pneu crevé et pour la suite un petit film...

Et oui panne d'essence et 2h de bouchons...Albator au secours!!!

Bon, il est 1h du mat et demain on part pour 14 jours en vadrouille chez les nomades. On ne voulait vous laisser sans nouvelles, car aprés les connexions seront aléatoires. Ou peut-être qu'on va être surpris... On va voir. On est là pour ça aprés tout.

Donc pour finir je n'ai pas trouvé Albator d'Oulan Bator mais j'ai bien trouvé "Hou l'batard". Il se terre dans l'ambassade de Chine. Il nous regarde avec ses yeux pernicieux à travers le judas de de la porte du consulat. On se pointe bien avant l'ouverture le matin dans le froid en plein décalage horaire, on remplit pleins de papiers, on fait pleins de photocopies de tout ce qu'on peut, des mains, des empreintes de pieds, du compte en banque, on dit l'age de sa soeur, la profession de son père, on se démène pour avoir pleins de de fausses réservations, de faux billets d'avions (oui, il faut prouver que l'on va repartir..), et là on apprend qu'il ne prenne que 10 étrangers et ce 3 fois par semaine. Ô rage, ô désespoir, je suis 49ème... En effet bien organisé, les touristes font des listes qu'ils se transmettent.

Je repars tranquillement vers mes pénates -car finalement je finis 36ème- sous l'oeil torve du petit chinois (oui, dans ce cas là, le chinois est forcément petit). Car finalement entre le moment où l'on on va partir et le moment où l'on va revenir de l'expédition il y a moultes vacances chinoises. Donc c'est pas gagné. Ah, il se marre bien, ah l'ba..

Saya de l'agence Nomad Planet essaiera de le faire à notre place. Si ça n'aboutit pas, Corée du Sud, ou Indonesie, ou... De toute façon, j'ai rencontré des compagnons de galères (voir leurs sites web dans le carnet fourre tout). Mais pour eux c'est plus compliqué, il sont à vélo depuis 9mois ou moins et vont continuer encore 18 mois ou moins.

Allez bises a plus

Par Jéjé

2
2
Publié le 5 octobre 2018

Ça y est on est revenu depuis hier et pour vous faire patienter (vous comprendrez après) voici un petit mot.

Vous aurez le droit à de l'étonnant, du détonnant, du déroutant et du dépaysant. Mais pour l'instant voici le résultat de 15 jours chez les nomades. Non, je vous épargnerais la photo de l'eau du bain en rentrant. Ouais, cracra c'est le mot. Faut dire que la première vraie toilette et shampoing avec à peine 5 litres d'eau tiède pour 4 a été faîte au bout de de 5 jours. Mais vu qu'il fait froid on ne sentait pas trop.

Et pendant ce temps à Ulan Baatar...

Ulan Baatar ça veut dire héros rouge. C'est en l'honneur du père de la révolution Sukhbaatar. On en aurait eu besoin de ce héros...

Bref, Saya se pointe au consulat de Chine et tombe sur la liste, sauf que.. ..Sauf que 4 Italiens et Argentins se pointent et ne veulent pas entendre parler de la liste d'attente. Du coup, bagarre et le petit chinois dit magnanime : 'Désormais ce sera 5 personnes par jour d'ouverture'.

Du coup Saya y retourne 2 jours plus tard mais passe du côté Mongol. Elle entre et là on lui dit :'faut venir en personne'!!!! Bon, je me voie pas venir avec les filles à 6h du matin, surtout qu'il fait de plus en plus froid pour déposer cette pu...naise de demande. L'avantage c'est que les bagarres ça réchauffe. En plus ils sont en vacances jusqu'au 7, les bougres.

Donc on a du boulot. On dit on va en Indonésie et la on apprend qu'au Célèbes ils ont pris chers à cause d'un seisme. Pas dans la partie où on veut aller mais bon. En plus il y a des risques de terrorisme islamiste. Pour l'instant, ils ne s'attaquent qu'a la police, mais faut pas chercher les emmerdes. On dit Flores alors. Mais vu que chaque île tour à tour à son lot de catastrophe, on ne va pas tenter. On dit Taïwan. Et la on voit qu'il y a un typhon qui se dirige dessus. Bon, on dit Corée du sud et là comme par miracle le typhon devie vers la Corée....Oui il faut qu'on trouve un pays sans visa ou qui se fait sur place. On dit alors nord Vietnam et là je vois qu'ils prévoient de la pluie et orage pendant 10 jours... Je ne sais pas vous, mais moi les Chinois je ne les aiment pas trop...Le 17 faut qu'on soit parti, sinon comme je l'ai dit aux filles on va aller en prison. Je crois qu'elles sont inquiètes...

Croquignolesque notre histoire comme dirait...j'ai oublié qui.

Allez en attendant 3 photos grand format pour vous faire saliver.

Les 3 photos: vallée d'Orkhon 

Par Jéjé

3
3
Publié le 10 octobre 2018


Finalement, on doit tous avoir un peu de sang du fameux conquerant Genghis Khan en nous. C'est une découverte pour ma part d'un grand pan d'Histoire ! Il faut dire qu"à l'école les cours d'histoire ne te mettait pas grand chose en perspective et nous, en tant que boutonneux, non plus ! On avait l'oeil plutôt torve face à une perspective... Alors voici un petit décor. : il était une fois le 13 eme siecle, 1200 et des brouettes, les conquêtes mongoles internes (Fédération des clans par un chef de clan) et externes (un des plus grand empire jamais conquis au monde) s'enchaînent. La Chine est intégrée dans cet empire si si si ! Cet empire est aux portes de notre espace européen et oui quand même ! Et pendant ce temps, c'est justement celui du moyen âge sur le futur territoire français. Si je resume pour ma petit tête inculte cela donne yourte contre château fort ???

 Le plus grand empire du monde Khubilai Khan (petit fils de Genghis) Ancienne écriture mongole réapprise aprés départ des russes

Vous ne me tiendrez pas rigueur de cette perspective un peu tirée par les cheveux mais qui contient quand même un petit fond de vérité. D'autant que les Mongols que nous rencontrons ici font l'apologie des paysages de campagne qui seraient restés intacts depuis la nuit des temps en dehors des villes bien sûr ! Nous qui vivons dans un espace où trés peu de lieu n'ont pas été remodelés par l'homme, la curiosité est piquée.

Pour les paysages justement, je ne maîtrise pas assez les mots pour leur rendre moi aussi hommage, mais en même temps pour raler aussi (un petit ralage typico français, cela faisait longtemps 😉, je vous en parlerai plus loin dans les étonnements ).

Le tas de pierre dans la neige c'est un tombeau qui date de l'âge de bronze 

Quand tu sais que ton oeil n'est pas un outil assez bon pour embrasser tout un décor, que le format panoramique de n'importe quel appareil de capture d'image ne peut pas témoigner de ce que tu vis, vois, que notre vision n'est tout simplement pas adaptée pour la Mongolie, seule les onomatopées te sauvent . Car enfin, à tout moment, des wouahou s'échappent de ta bouche, des oh lala réducteurs se frayent un passage, et c'est toute les fractions de seconde que tu voudrais pouvoir tout emprisonner dans ta tête qui est décidément bien trop petite... On ne peut tout simplement pas témoigner du fait que dans ces fameuses perspectives rien n'est lisses et continu, dans un coin qui semble figée et immuable, il y a justement toujours de la vie au moins pastorale qui s'écoule et qui fait que même planté dans un tout petit bout de cet immense décor, cela change tout le temps.

Oie cygnesque. Oui ça existe!

Loin d'être vide, ce fabuleux paysage te surprend sans cesse, soit par des reliefs, par des animaux, soit par des présences humaines. Elles semblent disséminées dans cette immensité et pourtant, ce n'est pas si isolé que cela. C'est en tout cas, ce que l'on ressent lors de nos arrêts. Nos hôtes, chez qui nous restons trois nuits en moyenne, reçoivent de la visite, des demandes de participation à des travaux, s'en vont aider ou collaborer aux ramassage des foins... C'est l'automne qui s'installe, avec son lot de travail de préparation à l'hiver. Et quel hiver cela doit étre !Les campements sont déplacés pour se rapprocher des pâturages d'hiver, le moment où certains nomades libèrent jusqu'au printemps prochain les poulains. Cet instant où les piquets tenant une corde sont enlevés, les poulains y étant attachés pour la traite des juments. Cela donne d'ailleurs lieu à de jolis moments de regroupement. Certains font le marquage de leur harde qui va s'en aller paître de plus en plus loin, on rend hommage à la terre en lui offrant du lait et du riz en lieu et place des trous pratiqués dans le sol qui sont rebouchés... On en profite pour boire un coup, de la vodka de lait de yak ou de vache selon le quadripede détenu.

Cette senteur bouse, mmmm! Attention Ami voyageur. Une coutume veut que l'on boive un verre de vodka par série impair, le pair portant malheur ! Peut être de le savoir te permettra de mettre tes leçons bien apprises de politesse française de côté et de ne pas faire comme moi et d'aller jusquà trois!! D'ailleurs, ce ne sont pas des verres mais un petit bol dans lequel chacun boit à tour de rôle et donc tu te fais gruger si tu essais d'en laisser 😨... Jérôme en tant que chef de famille a été tenu d'en boire plus (heu il n'était pas trop tenu non plus😂). Heureusement, les enfants ne font pas partis de ce rituel, contrairement à celui de l'ayrag (lait de jument fermenté et donc alcolisé)... Elles en disent : AOURGGGHHHHHBBBBEEERRRRKKK pas moins que cela !


Tout est occasion d'offrir à celui qui n'est pas de là un soutétsé (lait au thé), voir un petit cassé croûte composé de pain et du"beure crème" élaboré par chacune des femmes tenant une yourte, ou s'il y a un bout de mouton cuit de le proposer. La personne de passage, prend, ingurgite, parfois parle, ou pas, puis repart comme elle est arrivée... Vers où ? Pour quoi à ce moment là? Nous ne le saurons jamais et c'est un ensemble de règles et de comportements hors de notre compréhension qui se déroule dans un autre espace temps dans lequel nous sommes immergés, bousculés, parfois derangés... Mais toujours fascinés.

Même si nous essayons de participer, et malgré la présence de notre Guide traductrice, tu ne peux pas, toi, le non nomade, faire partie prenante de cet vie bien rythmée dans une cadence qui nous demeure mystérieuse. Le temps s'habille d'une autre dimension. Ta perception oscille invariablement entre longueur, immuabilité, frénésie car chaque changement même infinitésimal est à l'image d'un rond qui se distord dans l'eau quant tu jettes un caillou sur une étendue lisse. C'est une question d'adaptation à son milieu et au moment. Cela, pour nous, homo modernitus, est impensable et difficilement pratiquable car depuis tant de temps nous contraignons le temps à nos emplois du temps.

Donc là, dans la yourte, autour, tu sens les frémissements du changement qui s'imposent à toi. Ne serait ce qu'à cause de cette météo folle. Le soleil laisse place à tout un tas d'autres choses, ou bien c'est le reste qui laisse place, tu ne sais plus si c'est un jour beau ou neigeux car le temps change invariablement. Et ainsi, la température suit ! Et, toi pareil, car non, définitivement, tu n'es pas adapté à cette vie de nomade que tu traverses comme une étoile filante... La tempête de neige non plus ne te laisse pas le répit appŕecié dans d'autres lieux... Là, tu sors, tu batailles avec la neige qui ne doit pas trop s'accumuler sur le toit de la yourte, tu vas chercher du bois ou de la bouse séchée car le froid rentre par tous les trous en bas entre l'herbe et le feutre du mur( même si il y a un isolant parfois, bouse séchée façon mousse expansive 😅), tu veilles à ton poêle sans thermostat (ahhh la modernité des fois😏) de façon à ne plus refaire de 60 degrés dans ta yourte, ni être obligé de rester habillée avec tout ce que tu as, saucissoné dans ton sac de couchage ( désolée les canards pour vous avoir volé vos plumes, mais à refaire je vous en prendrai plus😍, enfin merci les canards, je vous aime et pas que pour vos magrets !), tu fais une partie d'osselets de... mouton bien sûr car rien n'est jeté s'il peut être utilisé ou encore tu t'affaires sur le casse tête que le chef de famille t'a fabriqué avec une cotelette et deux vertèbres... (et tu n'y arrives pas bien sûr ! Enfin si justement tu te casses la tête 😥) ou encore tu dois sortir pour aller au petit coin grrrr !

Qui est qui? 

Le truc pratique dans ces cas là, c'est que, sauf si tu percutes un nomade qui s'affaire dehors (ou qui a aussi besoin du petit coin) ou du bétail qui entoure ta yourte parce que lui aussi à froid, tu ne vas vraiment pas loin. D'une part il fait froid et en plus, il ne faut pas te perdre 😅. Je profite de cet episode pour vous dire que sans tempêtes aussi la nuit tu ne vas pas loin . Nous n'avions jamais entendu de loups... je crois qu'on a fait le plein de ce hurlement spécial pour la nuit des temps dans les oreilles. Si vous connaissez, vous les couplez avec les brames du cerf en rut en ce moment, des pets de chèvres, bėlements de moutons outrés d'être bousculés et pfff d'herbivores, mastications en tout genre, vous voilà dans le décor sonore de ce qui peut se passer en dehors de votre yourte. Ce serait oublier le hénissement qui te fait sursauter : hein, quoi, il y a un cheval dans ma yourte? Ah, non il est juste dehors oufff ! Ou alors tu croises les doigts pour que son galop frénétique s'arrête avant le tissu + feutre+ croisillon de bois + tissus intérieurs qui sers à te protéger ! Mais que c'est mince une yourte à tout bien penser !

DANS CES CAS LÀ tu rassures tes enfants, tu arrêtes de répéter ce que tu dis en France, genre les loups ça n'existent pas ici. Tu pries pour que ta vessie de quarantenaire t'oublie et toi aussi tu as peur sans le montrer😁.

Ben oui, tu t'occupes avec les nomades qui auraient bien aimé regarder la télé (Mais oui Ami voyageur, enlève ton masque de stupeur! Il n'y a à priori que dans les campements touristiques qu'il n'y en n'a pas! Et de tous regarder The Voice qui vient de débuter en Mongolie). Mais pendant une tempête, il n'y a pas de soleil... Donc pas de "jus" alors, on passe vite à autre chose...

Devant une yourte, il y a des panneaux solaires, parfois un onduleur posé sur l'herbe/neige, ensuite des batteries et en terminaison, une pince pour l'ampoule, ou le branchement pour le téléphone portable, la télé écran plat svp. Le 12V a de l'avenir ici ! AMI CAMPEUR si tu as besoin de materiel, viens donc en Mongolie, ils savent mieux faire que nous ! Je donnerai le même conseil pour ceux qui se sentent depassé par un déménagement ; ici, on déménage entre 3 et 4 fois par an, beaucoup plus si tu es Tsatan et que tu élèves des rênes... Parfois, il y a un générateur à essence pour faire tourner un petit congélateur, ou la machine à laver...

Alors, quelques uns de nos à priori sont tombés avec cette incursion chez les nomades !

Tsogo notre chauffeur regarde un K-drama (télé novela koréenne)

Pour en revenir à ma question de départ, quel genre de nomade sommes-nous, et bien le mieux serait de faire un petit topo. Les zigzaguettes ont été extras ! Je tremblai depuis que j'avais eu comme question "Elle est où la yourte pour se laver",'ou encore en pensant au mouton bouilli... Les filles ont été ravies ! Car chez les nomades on se lave peu ! Un pays rêvé donc pour les préados, voir les ados 😅, encore que pas de wifi. Comme nous avons déjà été faire des vadrouilles, faire un lavage complet à 4 des pieds à la tête avec un gant et 5 litres d'eau ne leur était pas trop inconnu. Encore que la première partie à l'eau froide...

Le plus rude pour elles (et pour moi aussi) a été pour la nourriture. Et encore, nous n'avons pas petit-déjeuné de soupe de mouton, nous ! Ni casser les os pour la moelle à tartiner, mmmmm. J'avoue que notre mouton n'a pas de goût à côté de celui d'ici, mais justement c'est très fort. Ensuite, nous avons eu des hôtes extras. Par exemple, personne ne s'est offusqué de mes minis portions de viandes et pourtant je n'en n'ai jamais mangé autant. La viande de mouton est vraiment l'aliment de base et consommé en grande quantité, y compris le gras bien gelatineux qui semble être un met ultra apprécié. Cependant, Ami gourmand et nécessiteux en sucre, sache que dans toutes les boutiques il y a des gâteaux (certains resteront des expériences inoubliables mais que l'on ne renouvellera pas 😉), des pommes... et des Snickers ! Des vrais et des locaux... On ne sait jamais, ça peut servir car les français en voyage... ça donne des conversations qui tournent autour... de la nourriture ! Et quoi de mieux qu'un petit remontant sucré pour avoir des forces et ramener les troupeaux vers le campement (activité préférée de nos zigzaguettes qui voulaient Absolument participer). Jéjé s'est fait enrôler pour la mécanique, le dépeçage du cheval abattu, couper du bois... Moins cinq, il serait resté. Quand à moi, j'ai fait des nouilles de A à Z en les faisant sécher sur un couvercle de wok sur le poelle , rouler du futur fromage qui sèche au grand air et rappelle les bonbons acidulés, peler des patates et carottes, fabriquer des raviolis au mouton, des chaussons au mouton... Et nous avons tous ramassé et étendu des bouses pour avoir du chauffage ! Non, il n'y avait pas que cela ! Des mimes aussi, du filtrage d'eau, des balades, de longs moments à tout observer. Quelle expérience intense !

Casse tête chinois inventé par les mongols. Atelier buuz au mouton. Jour de lessive. Resto de province et menu. Sortie de collège 

Des nuits étoilées comme jamais avec des étoiles filantes incandescentes.

Des instants qui s'etirent à cahoter sur les pistes.

Des grandeurs infinies où le signe infini est trop petit.

Des chevaux tout le temps, pour notre plus grand bonheur.

Des rencontres discrètes et chaleureuses.

Dans ce pays du froid, nous avons été mille fois réchauffés de voir, d'entendre et de partager si peu et tant en même temps.

Et puis, une petite vallée, celle d'Orkhon, oû un bout de mon coeur est resté...



Étranges empreintes... 
4


En dehors de la vidéo, voici ce que ne diront pas les filles face caméra...

Waouhou ! C'est génial les troupeaux... selon les endroits, ou tous à la fois parfois, de chévres et moutons, de vaches et moutons, de yaks et moutons, de chevaux et moutons et autres... Mais encore des moutons !!!

Bêtes roses, des cerfs, chevaux de Prezvalski, souslik difficile à voir, souris envahissantes tuant la prairie,insecte bizarre...

MAIS POURQUOI ? OUI, Pourquoi ? Il rentre dans notre yourte ?! Clairement, ça se voit que l'on n'est pas dans la yourte principale (repérable avec les panneaux solaires...). Comment les nomades se lavent et se mettent en pyjama puisque tout le monde rentre tout le temps ? (De fait, on posera les questions à notre guide car nous aussi cela nous intrigue !).

Encore ! ce soir de la soupe de mouton avec des carottes du choux et des patates et re du mouton!!!

Vache lait fromage crême vodka (distillation là) , mouton viande feutrine, chèvre cachemire, jument airag, yak lait laine. Frites!

Quand est ce qu'on peut les aider ???

Malou a réussi à carresser du cachemire! C'est qu'elles sont sauvages! Ramassage de bouses pour le feu

Ça y est, c'est maintenant qu'on peut manger le chocolat ? Quoi, encore on doit partager ?

Mais pourquoi on doit leur laisser autant de crêpes (j'avais fait laborieusement des crêpes sans beurre !?Le leur, malheureusement, on ne peut pas le faire cuire 😥). De fait cela a été apprécié 😉

Là, tu m'accompagnes au wc, comme ça tu pourras voir la vue ! 🤣 et s'il y a un loup il te verra en premier 😢

Sans commentaires... 

De fait, il est vrai que l'on avait souvent une vue géniale depuis le petit coin, qui en fait n'était pas dans un coin...

Ça sent fort !

Wouahou c'est trop beau ! On joue au ballon ?

Une nouvelle recrue en petite section, récréation footbouse 

Mais pourquoi il tue les jolis moutons ??? Pourquoi ils ne vont pas au supermarché acheter un morceau de viande... 😖

Les peaux toutes douces qui sèchent dans la yourte c'est du vrai animal? Super le bonnet ! J'veux l'méme ! Heu, en fait ma chérie c'est du renard... Ahhh bon ? Bon, ben moi aussi j'en veux un... Oui, mais si tu en as un et que cela plaît à une de tes copines, tout le monde va vouloir du renard... Ben ça leur fera du travail! 🤔Bon si tu vivais ici, ce serait normal que tu en ais car il fait très froid mais chez nous... Oui ben là j'ai pas de maison pendant un an alors j'peux dire que je vis ici même si c'est pour pas longtemps!

Plus tard, chez les chasseurs, on entendra : Qu'il est doux, dommage qu'il soit mort ! Heureusement que celui là il est pour les vrais gens et pas pour les touristes 🤗 et plus tard à Oulan Bator... oui mais on peut le prendre celui lá puisqu'il est déjà mort 🤐

Peau marmotte qui sèche. C'est bon. Toutes les viandes se mangent (pas le loup,renard?) cheval aussi et toutes les peaux servent

Les enfants vivent tout seul pour aller à l'école ??? Mais comment ils font sans parents avec eux?

Quoi, c'est vrai qu'à partir de 5 ans les enfants (filles ou garçons) apprennent à tenir une yourt et tout faire car leurs parents sont occupés ?

Et cette déesse (sur l'autel dans la yourte principale) elle sert à quoi ? Et il est où le chaman qui prie ici ?

La plus grande botte du monde de Genghis Khan... Tu crois que le père Noël y passe pour mettre des cadeaux ?

...

Voilà un petit florilége du télescopage culturel entre CE qu'elles ont perçu (et dans ces cas là on est content que les enfants ne captent pas toujours tout) et notre mode de vie...

Malgré tout, je tiens encore une fois à les saluer car elles ont, chacune à leur niveau, accepter les efforts qu'il fallait faire, pour vivre une situation extraordinairement différente de leur vie habituelle. C'est le but ou l'étape nécessaire d'un voyage... C'est en tout cas celle que l'on choisit de vivre lorsque l'on est adulte et que l'on s'immerge ailleurs. Je n'ai malheureusement plus mes yeux d'enfants pour savoir ou ressentir ce que cela fait, mais je sais qu'elles ont été très ouvertes, très desireuses de partage (ok sauf pour les crêpes) malgré le manque de langue commune ; que les temps forts comprennent surtout les jeux avec les enfants de steppes et cela c'est tout ce qui reste aprés quelques jours immergés à nouveau dans le confort...


5
5
Publié le 14 octobre 2018

Vous me connaissez, je suis une fille, forcément avec un peu de manière quand même ! Hé ! on vient de la côte d'Azur quand même 😎 mais je pars sans crème et maquillage! Bon, tu me diras ça ne change pas trop vu qu'en France je n'en mets plus... EXIT tout ce qui me ferait ressembler à une fille car cette fois je porte AUSSI (et surtout avec JJ bien sûr) l'attirail des enfants... donc voici ce que j'ai de plus féminin.. . La fleur cup, moon cup, coupe menstruelle ou peu importe comment vous la nommez ! Bref, le truc qui a fait qu'en 2005 lorsque je l'ai découverte tout à changé. Tout ! C'est à dire en France et en voyage car plus jamais je ne l'ai changé... enfin si, j'en suis à ma 2ème ce qui fait un investissement de moins de 20€ pour 13 ans... et je ne sais combien de kg de tampons ou serviettes en moins... Il y a plein de vidéos sur ce sujet qui existe donc si cela t'intéresse... cherche sur internet, ou mieux parles en à ton doc, ta sage femme, tes copines car sinon on finit tout seul dans un coin !

Alors, quand vient le moment de la grande aventure... Évidement juste avant, comme quand tu étais ado et que tu avais un rencard à la plage, tu pries le dieu des ovaires ( ouaip il y en a sûrement un ! Mais qu'est ce qu'il est sourd !!!) Donc tu te dis, normalement c'est bon !


AHAHAHA ! C'était sans prévoir que ce satané corps avait LUI prévu qu'avec le changement horaire, qu'avec le changement récent de nourriture ou juste pour te faire ch... Il allait faire comme il avait envie et declencher, bien sur, le décrochage de ce putain d'oeuf dont, en quarantenaire bien tassée, tu ne veux plus, alors qu'il n'y a pas si longtemps tu souhaitais absolument que la machine à fabriquer des oeufs fonctionne ! Comme quoi, on n'est jamais contente ! Pour une fois que je suis d'accord avec mon mari ! Mais ne lui dite surtout pas ! Cela risque de lui monter à la tête 😅.

Bref, vous l'avez compris, départ chez les nomades, et ... débarquement 👻

Check moon cup ! Check lingettes et biodegradables en plus (ça te coute un bras pour l'environnement)! CHECK pastilles desinfectantes au cas zou car tu n'as pas forcement envie de la faire bouillir dans le wok familial ! Naaannn pas de problème, j'ai déjà baroulé, je suis une demie fille donc j'ai pas les mêmes préoccupations et je suis même pas ÉNERVÉEEEEEEEEE même en plein milieu d'un paysage somptueux !

Mais là, juste quelques moments, j'aurai bien aimé avoir un peu d'eau sans me justifier ou me voir partir vers le petit coin, qui n'en n'est pas un, sans tout un attirail louche... C'est pire que quand tu es ado (encore) et que tu dois traverser le camping avec ton rouleau de PQ rose (ok je suis vieille ! A l'époque, il n'y avait que rose... Enfin, déjà, il y avait du papier toilette, donc pas si vieille que ça !)

Bien sûr, vous dire que ça dure le même temps que d'habitude 🤣😂😥😖😈

On vadrouille 14 jours... Allez, dit le méchant truc much qui déclenche toutes ces hormones, on lui en met une bonne louche qui dure plus !

Grrrrrrrrrrrrr

Chez les nomades, l'avantage c'est que tu ne finis pas exangue car tu as ta dose de protéines moutonesques, ce qui est déjà ça ! Si je vous parle de la criée dans une yourte malgré les lingettes... Rhhhooo faites pas votre tête de dégoutée (ok pour les autres, les gars, à ce stade de lecture vous êtes plus sensibles ! Mais vous savez déjà ce que c'est de parler de marées montantes et descendantes sur plusieurs jours donc c'est pas la peine de la jouer midinette !et de faire des commentaires !!!). Bref, comme on est en automne et que le max de température frôle le à peine le positif, je suis sauvée enfin mon nez... J'espere celui des autres aussi... ou alors tout le monde a été très poli 😳

Et là, ton deuxiéme attribut féminin vient te jouer des tours ! 🤔

C'est quoi cet attribut ?

La protuberence mamere peut aussi te gacher l'existence, quelque soit sa taille, son format : au garde à vous ou version sieste à vie... Bref tes nénés te font hiech !

Pourquoi ?

Mais parce que tu es trop bête ! Mais oui ! Tu as quand même voulu garder une petite touche de féminité et que tu as choisi un soutien gorge, certes, en microfibre pour qu'il sèche vite, mais le violet était tellement beau !!! Ahhh ! Le salopiau de violet a une couture médiane et tu n'as pas vu le danger ! Mais Tété moultement baloté par les pistes mongoles = Tété bléssé !

Voilà comment se retrouver avec une énorme mamite... Vous voyez Louis Defunes dire "C'est ENORRRRMMMEEEEE", voilà c'est à peu prêt cela... un grand moment de solitude car même en allaitant, tu n'es pas parvenu à cet ultime stade de degradation de ton moral... C'est au stade justement ou tu es obligée d'en parler à ton guide car cela s'infecte... Avant tu l'as montré à ton mari : 😨 , voilà la tête qui résume tout. Comme tu vis dans une yourte, tu as de la chance, seules tes filles l'ont vu aussi ! Et là, tu es super super contente d'avoir un interprète ! UNE guide, et mère de surcroît qui sait ce que c'est....

Bon, il a fallu qu'elle explique au chauffeur pourquoi on devait aller aux urgences et bientôt tu as l'impression que radio nomade s'est déclenché.. . Tout le monde regarde ton sein et te mime en te dema dant si ça va...

C'est attentionné mais heu comment dire ... pfffff....

Donc, les urgences de l'ancienne capitale de la Mongolie, soit Karakorum, sont bien ! Si je n'avais pas été accompagnée je n'aurai juste pas trouvé l'entrée des urgences 🙃 ! J'aurai aussi dû étaler ledit sein aux yeux de tous car personne ne parle anglais... Là, Tsogo, le chauffeur a tenu la porte de la salle de consultation qui ne peut pas fermer, pendant que ZAYA traduisait (pas tout à mon goût) les echanges avec la doctoresse (oh une fois de la chance c'est quand même plus facile pour moi avec une femme, là il y en avait 3 qui parlaient dans une langue que je ne comprennais pas et tu te sens vraiment... vachesque avec un pis à l'air sans comprendre ce qui se dit autour...). Bref, peu importe les soins qui ont suivi, cela s'est bien passé. J'ai juste été surprise de tenir un haricot en porcelaine antediluvien alors que tout le reste était bien stérile ! La doc veut me revoir le le demain avant la fin de sa garde donc rdv est pris ! Nous voilà répartis donc Tsogo ZAYA et moi, avec beaucoup moins de gueule que maintenant, pour trouver la PHARMACIE. Proche de l'hôpital, elle est ouverte H24 ! De quoi en boucher un coin à pas mal de gardois pour qui les pharmacies de garde sont... disons le poliment LOIN... Mais revenons en à la Mongolie 😆. L'officine avait le bon traitement (enfin presque ) Mais pour 2 jours soit la moitié du temps prevu à minima . Visiblement, j'ai eu de la chance d'avoir déjà une partie. Malheureusement, cela reprendra plus tard et necessitera re hôpital, cette fois sans guide ni interprete, ni homme à la porte... Mais dans ces cas là, ni une ni deux, déballage de Tété car... pourvu que ÇA S'ARRÊTE !!!

Bref, future amie voyageuse qui part bientôt en Mongolie sur les pistes, version tôle ondulée ou pas, prends garde à ton soutif ! S'il est beau mais a une couture qui passe sur le teton ! Exorte le à t'accompagner sur un autre voyage, mais garde le format microfibre qui sèche vite car cela en vaut la peine !

Espérant que la mésaventure qui nous fait sourire maintenant serve à d'autre ! Voici le pourquoi de cet étalage féminin. Si vous en êtes là en étant un homme et que vous avez tout lu, il n'y a que deux solutions : soit vous ne savez pas lire, cf le titre de l'article 🤣 ; soit vous êtes un compagnon hyper attentionné mais vous allez quand même vous faire gronder car vous n'auriez pas dû lire un article pour les filles 😉.

Quand aux filles qui l'ont lu, j'imagine que cela pourra servir à certaine et que d'autres pourront allegrement se moquer, mais c'est de bonne guère car tout est bien qui finit bien...

Moralité : Vu que je voyage avec 2 soutiens gorge uniquement, faut que j'aille faire du SHOPPING !!! C'est pas gagné en fait car je n'aime pas ça en sachant où aller à peu près... Alors ici.... C'est vrai que j ecris alors que nous sommes déjà en Corée qui est parait-il un endroit parfait pour "magasiner" ! Qui sait ! Je vais peut être trouver le soutien gorge violet sans couture qui seche vite, n'est pas lourd et ne coute pas les yeux de la tête tout en ressemblant à un soutif normal et cela en un temps record... À suivre donc !

6
6
Publié le 30 octobre 2018

Je suis souvent avide de savoir ce qui a plu et déplu sur un endroit, ou une activité... Je ne dois pas être la seule car il n'y a jamais eu autant de préselecteurs de goûts qu'actuellement. Du guide de voyage, au Vlog, blog, en passant par les nombreux bébés de Trip advisor... Notre avis peut, aujourd'hui, parce qu'il est facilement accessible, créer de belles découvertes mais aussi couler des affaires, derrières lesquelles il y a des gens, des familles. Aussi, suis-je de plus en plus prudente avec la subjectivité surtout lorsqu'elle est publique. Rien de plus facile que de mettre un commentaire negatif écrit sur une guest house par exemple. Oui, mais c'est moins facile à faire en direct devant la personne, ou en message privé.

Dans une époque où la deuxième chance semble compromise, nous avons donc choisi d'être prudents et de rendre la part belle à la subjectivité ! De ce fait, on ne va parler que des coups de coeur ou de ce qui nous a étonné ! Car finalement, c'est de cela qu'il s'agit, de vous dire comment bat notre coeur pendant ce long parcours ; ce qu'il y a de différent, aussi bien en bien, qu'en mal... POUR NOUS.

Lorsque vous lirez donc nos étonnements, n'oubliez pas que l'on est une petite famille. Nous sommes aussi de plus en plus adeptes du slow trip, ceci pour plusieurs raisons. D'une part, nous en avons fini depuis longtemps avec le "faire" un pays. N'oubliez pas qu'une des phrases de Nicolas Bouvier nous accompagne : "Ce n'est pas nous qui faisons le voyage ! C'est le voyage qui nous fait ou nous défait". D'autre part, peu importe que nous ne puissions pas rayer de la "to do list" tous les magnifiques monuments ou lieux d'un pays. On reviendra... ou pas ! Et si nous empilons tels des trophés les sites et lieux, comment laisser la part à l'imprévu, la rencontre de l'autre ; et de pouvoir dire aussi "ici je suis bien, nous y restons".

Cet aspect change beaucoup de choses dans la façon de voyager mais surtout dans la façon qu'à l'AUTRE de nous percevoir et nous accueillir. D'AILLEURS, c'est bien simple voyager avec des enfants est un sésame pour que l'AUTRE, dont on ne parle pas la langue, s'arrête, demande des prénoms, des âges, nous montrent ses enfants...

La parentalité semble ainsi être le fameux chaînon manquant de l'humanité désunie. On se regarde peu habituellement en tant qu'adulte mais on est interpellé directement par la présence d'enfant. Et cela fonctionne dans les deux sens !

En Mongolie, il n'y a rien de plus vrai ! La notion de temps est différente et les enfants sont ultras ultras importants !

Ainsi, voici notre plus grand étonnement : l'extraordinaire gentillesse et spontanéité des personnes vis à vis des enfants. Si beaucoup de pudeurs dans les relations existent entre adultes, les liens se lient quasi instantanement pour les enfants !

Je vous le disais dans un autre article, une des choses étonnantes également est de voir arriver quelqu'un qui s'installe pour un moment dans ta yourte (Sur ton lit donc) pour discuter ou pas, pour manger ou pas, puis repart... Bizarre pour nous qui nous sentions très gênés...

Il y a aussi d'autres choses qui se font à l'envers ! En France, quand vient le froid, les troupeaux sont redescendus des pâturages hauts. Ici, c'est le contraire, plus le froid arrive, plus on monte dans la montagne. Nous avons fini par comprendre que c'était pour mieux se protéger du vent. C'est vrai qu'il est parfois terrible en automne déjà !

Une autre chose nous a fait sourire ! En France, nous cloturons les maisons et les troupeaux. Ici, ce sont les cultures qui sont encerclées à des fins de protection. Sûr que dans un pays où il y a 60 millions de bêtes, de dangereux brouteurs potentiels il y en a !

Bien sûr, en ville aussi il existe des clôtures pour les maisons, voir même des clôtures pour un petit ensemble résidentiel à la façon americaine. Mais la majeure partie du temps, hors espace urbain, c'est grâce à un alignement de morceau de pneus au trois quart enterrés qu'une limite de propriété est marquée.

Enfin, on le dira dans chaque pays sans doute, l'étonnant c'est notre attachement si prompt à se créer si vélocement pour des personnes avec qui pourtant nous ne pouvons que peu converser. Bien sûr, impossible de ne pas se poser des questions quand au quasi handicap dans la société française à rencontrer l'autre sans jugement, juste pour le rencontrer ; à dialoguer car nous parlons la même langue...

Et enfin, bien qu'il y en ait d'autres, nous terminerons par notre étonnement lié à une de nos idées préconçues sur l'"ailleurs" : Qu'Oulan Bator puisse se révéler si moderne, tout en étant ancrée dans les traditions.

Les coups de coeur sont donc avant tout pour les personnes avec qui nous avons eu des moments de partage. Voici quelques uns d'entre eux...

Famille de Zaya,  nos amis virtuels devenus réels

On vous epargnera nos photos coups de coeur pour les paysages sinon, vous allez mourir fossilisés à côté de votre écran! (Trop tard c'est fait, j'ai rajouté les photos dans l'article précédent - Jéjé) Mais on vous invite en particulier vers quelques uns de ces endroits, à commencer par la ville. Evidement les zagziguettes en sont fans car... il y a des parcs de jeux plus ou moins grands absolument partout entre les immeubles !

Copine de tour du monde!  Sac à dos Ricard?!?

Le tout petit, mais passionnant, musée des dinausores où nous avons pu admirer sous toutes leurs terminaisons de vrais fossiles, y compris celui d'un T-REX !

Un énorme coup de coeur pour la journée découverte de la plus grande statue équestre du monde, avec un majestueux Genghis Khan, accompagnés de quelques-uns de ses guerriers non moins magnifiques !

Une visite édifiante : celle de la seule entreprise 100% mongole, Gobi cachemire : de la collecte de la laine, traitement, colorisation...au design et au façonnage de toutes les pièces à vendre...

Et comme d'habitude, marcher le nez en l'air pour boire jusqu'à la lie avec nos yeux toutes ces différences !

En dehors de la ville, vous le savez déjà, un gigantesque coup de coeur pour la vallée d'Orkhon, mais aussi pour deux parcs trop rapidement traversés : celui du Terelj ainsi que celui du Khustain Nuruu avec ses chevaux de Prewalski.

Derniers rouchours, derniers chevaux, salle de billard en plein air
7
7
Publié le 1er novembre 2018

Oulan Bator, c'est pas comme on pense. C'est moderne (d'où la photo de couverture) et pas forcément non plus.

On trouve de tout, les centres commerciaux (mall) sont 100 fois plus beaux qu'en France et dans la rue on trouve des petites boutiques. Il y a des supermarchés aussi.

Il y a des immeubles magnifiques, des délabrés, des yourtes à la périphérie et parfois dans le centre. Des grands boulevards, des rues en terre, des trottoirs aux formes aléatoires. Et à côté de ça ils vendent des apparts de luxe à 300000€ ???

Le supermarché de notre quartier et son petit rayon de vodka, boutiques de rue
Yves Rocher, l'Occitane, le top...c'est quand c'est Français. On peut payer en Bitcoin. En retard les Mongols?

Il y a des supers riches (il y a un nombre incroyable de Toyota Land Cruiser flambante neuve), beaucoup de personnes qui se débrouillent pour s'en sortir et entre 2 pas grand-chose. En parlant de voiture, ici c'est le royaume de la Prius. Économie d'essence oblige. La conduite est à droite mais les volants sont à droite ou à gauche, c'est suivant l’arrivage des voitures (Corée ou Japon). La conduite est, disons...bordélique avec pleins de bouchons aux heures de pointe. Mais ils sont étonnamment calmes...

Pendant que j'y pense. Un peu partout sur les routes et cols il y a des ovoos. Ce sont des monticules de pierres avec un mat planté au milieu. L’endroit est choisi par un chaman. Il s'agit d'apaiser les esprits. Quand tu passes, il faut faire 3 fois le tour dans le sens des aiguilles d'une montre et déposer une offrande. Ce que l'on veut : argent, foulard,cigarette…. Vie moderne oblige, un coup de klaxon suffit !

Marché en province 
Ville et boutique de province, la mairie et nous en bêtes curieuses

Très influencés par la Corée, ils adorent le karaoké et les restos coréens. On trouve des pizza (pizzéria Dodo au feu de bois humm ! presqu'en face du Hard Rock Café) des hamburgers, du vins (attention aux dates et il paraît que les chinois les trafiquent), de l’italien, du japonais, de la vodka française (j'en n'avais jamais vu), du nutella. Bref on ne manque de rien si on a de l'argent. L’expresso est quasi au prix d'un repas local en province. Alors quand on en a offert à Zaya et Tsogo nos guide et chauffeur, ils étaient aux anges. Il faut dire que le café normal (yéyé), c'est du café du lait en poudre et beaucoup de sucre….

Baguette....😚
• • •

La mode, pas grand-chose à dire, c'est la mode occidentale et le costume traditionnel le deel pour les sorties du dimanche des nomades. A Oulan on en voit trés peu. Quant à la musique traditionnelle, regardez Tumen Ekh, le khoomi chant diphonique (exceptionnel, sensationnel !) Et le chanteur populaire du moment Törmandakh.

• • •

Je du passe du coq à l'âne mais j'ai hâte de clôturer cette belle mais éprouvante aventure Mongole, pour vous parler de notre prochaine découverte inattendue.

Règle de yourte:

L'entrée est toujours plein sud. L'autel pour les dieux est au nord et le chef a son lit-canapé au nord, les femme sont à l'est avec le coin cuisine, les hommes et invités à l'ouest avec le plus important vers le nord. Au milieu, le foyer, une table basse. Et la télé, c'est suivant la longueur des câbles... Cependant, ces règles sont flexibles. Toujours entrer du pied droit, ne pas se cogner la tête en entrant, ne pas rester debout, accepter lorsque l'on arrive pour la 1ère fois ce qu'on nous offre à boire, ne rien se donner et ne pas passer entre les piliers de la yourte. Pour les étrangers qui se trompent, ils n'en font pas cas.

• • •

Quelques photos de temples boudhistes parce que il y en a. Quelques anciens, mais surtout des reconstruits car les soviétiques en on détruit pas mal avec les moines qui vont avec. Ici, c'est le boudhisme jaune. On rentre pied droit, on passe toujours par la gauche et on ressort en marche arrière...

• • •

Et puis, il y a l'envers du décor.

Pourquoi, mais pourquoi il y a autant de détritus au bord des routes et même ailleurs. Ça fait mal au coeur. Quand vous voyez sur les photos des choses qui brillent dans l'herbe. Ce ne sont pas des diamants, mais des plastiques et des bouteilles en verre. C'est en partie dû aux touristes, mais pas que à cause d'eux, vu la quantité que nous avons vu. Certes, on a notre part de responsabilité en ramenant des paquets de gâteaux bien emballés que nous leur laissons pour les brûler. Des fois c'est bien fait, des fois non. Pour l'eau, on a choisi un filtre afin de ne pas jeter trop de bouteilles. On boit entre 4 et 6 litres par jour. Ça commence à faire. On a pris le mini sawyer 0,1 micromètre . A Decath, il y a le MSR qui est bien aussi mais avec une maille plus grosse 0,2 micromètre, 40€ environ. C'est notre petit geste pour la planète. Je sais, ça ne compensera pas l'avion 😔.

Voici un petit article sur l'omniprésence du plastique même dans les coins les plus reculés https://positivr.fr/clipperton-dechets-tara/. Vous pouvez également chercher des infos sur le 6ème et même 7ème continent maintenant et sur les dégâts causés aux animaux marins (désolé Valérie ne je retrouve plus la vidéo. Si tu peux mettre le lien dans les commentaires, merci).

L'avantage c'est qu'en Mongolie, je crois qu'il n'y a qu'un seul fleuve qui se jette dans la mer. On se console comme on peut. Allez, j'en profite pour s'insurger. On nous dit, il faut recycler plus. NON, il faut moins d'emballage, c'est tout. De plus, on paye 2 fois, l'emballage. 1 fois pour l'acheter et 1 fois pour le recycler....Donc, vu que ça ne bouge pas du côté des pouvoirs publics, je vous propose de laisser tous nos emballages aux supermarchés. A mon avis ça bougera vite....Bon j'ai plein d'autres sujets la dessus, genre les glyphosates qu'on interdit sans interdire...Ouais, il paraîtrait que les Français adorent manger des pesticides. Il paraitrait même, que pour notre bonheur, ils sont revenus sur cette décision.

Revenons à nos cachemires (non pas les moutons, Mongolie oblige) , il faudra songer à une solution pour le tourisme. Ici pas de recyclage dans les villes. La Bulgarie c'était pas propre non plus, mais le recyclage existe. Les bas-côté de Bellegarde sont crades aussi. Pour l'instant le vainqueur des bas-côté sont les Hautes-Pyrénées.

A Oulan, une rue et le container à poubelle avant le rammassage, derrière une yourte...
• • •

Allez, pour ceux qui n'ont pas suivi les quelques infos sur facebook, on est en Corée depuis le 11 octobre. On a commencé par Séoul en se disant que si il y avait un typhon en retard, on devrait être tranquille. Le billet n'était pas cher. D'ailleurs en passant par Busan dans le sud c'était 100€ de moins.

De ZAG en ZIG forever… Tout roule. Eh ben non. J't'ai pas raconté quand on est parti pour notre tour de nomade. Avant de prendre le train. Paf, la courroie cassée... Du coup, on descend avec tous nos bagages, la gare est à 2km. Mais heureusement, à Oulan Bator, tout le monde est taxi pour 1000T du km. Faut juste trouver une voiture assez grande. La chance nous sourie !

Bref, j’ai pris le billet sur Opodo Oulan-Bator Séoul via Busan avec Korean air (même compagnie pour assurer le coup, on ne sait jamais). On réserve 6 nuits à Seoul, ça roule. On part pour notre avant-dernière journée dans le Terelj et voir la statue équestre de notre pote Ghengis. Super journée, sauf que, sauf que…. Et là, internaute, tu vas comprendre pourquoi on n'a pas donné de nouvelles !

Mail de Opodo. Rappelez-nous ! Mail de Korean air plus explicite : changement d'horaire du 1er vol. Merde, la correspondance.

Je regarde sur Korean air, il y a plein d'autres vols après. Bizarrement sur opodo, je ne vois rien. Peut-être trop tard pour ce site. Il faut dire qu'il est minuit et le vol était prévu à 7h30. Ils ont du nous rebooker sur le suivant. Heureusement avec Skype via le web, j'appelle Opodo... et là ! Stupeur ! Je tombe sur son homonyme mais sans les voyelles.

Comment te dire... il me propose un autre jour. Je lui oppose qu'il existe des correspondances et qu'il y’a de la place. Il me dit qu'il n'en a pas, je lui dit que si et c'est pour ça que j'ai pris la même compagnie de bout en bout pour ne pas avoir ce genre de problèmes. Bref, dialogue de sourd, je ne m'énerve pas, mais alors pas du tout… Il veut que j'annule. Ben oui, comme ça, c'est ma faute et les pénalités sont pour ma pomme. Malin le sans voyelle ! Je lui dit que non et qu'on se débrouillera.

Il me laisse en suspend au bout du téléphone, pas tendu le Jéjé !

Bon, au pire, on repaiera un billet Busan Séoul. C'est pas énorme, mais quand même. Vous connaissez le dicton : impossible n'est pas français. Je l'applique, je m'acharne.

1h du mat, les bureaux de Korean air à Paris viennent de fermer. J'appelle sur la plateforme internationale. En anglais donc. Donne ton code de résa, ton firstname (c'est quoi déjà prénom ? nom ?) en plus j'ai mis tous les prénoms…name please, numéro de passeport avec date d'échéance, date de naissance…tous ça multiplié par 4.

J'ai Steven, oui c'est bon le 1er vol est confirmé (ah ! ah ! Albator tu ne nous retiendras pas plus longtemps), mais non on ne peut pas décaler car le 2ème à été confirmé par l'agence ( ??..). Rappelez l'agence ! j'peux pas elle est fermée. Ok j'offload, rappelez-moi dans 30min.

2h, bien sûr je tombe sur quelqu'un d'autre. Rebelote. Sauf qu'elle a un drôle d'accent... moi aussi... C'est compliqué. Oui on prend le 1er, non pas le 2ème puisque c'est pas possible. Le problème c'est que seulement 2 passagers sont confirmés. ?? Rappelez votre agence. 1 elle est fermée, 2 ils ne veulent rien savoir. Ok, j'offload rappelez dans 30mn

3h30, ben oui, je me suis assoupi. Rebelote, t'es qui, c'est quoi ton numéro de tél.. …Mais qu'est ce que vous voulez au juste. Prendre le 2ème mais ce n’est pas possible. Ah, oui l'offload est en cours mais il faut attendre que l'aéroport ouvre. Rappelez…

7h, alloooo. Rebelote et le temps de se faire comprendre, elle m'annonce c'est offloadé qu'est-ce que vous voulez faire ? Ahhhh! du calme, du calme! Pas de problème je vous booke sur le vol suivant et sans pénalités s'il vous plaît...

Yesss ! Et qu'est-ce qu'on dit : merci Korean air et pas merci aux sans voyelles….donc évitez Opodo sauf si vous pensez qu'il n'y aura pas d’imprévus. Je sens que ce pays va me plaire, ils ont l'air de se démener pour les touristes.

Et voilà le pourquoi de pas de nouvelles. Il fallait bien que l'on récupère de tout ça…on n'a plus 20ans !

• • •

Quelques photos pour la route, pour l'école et pour les collègues !

Système  de chauffage au charbon des wagons, bouilloire. 1ère classe. 
Une petite indigestion...Notre appart avec baignoire! 


Système de chauffage des immeubles de la ville, coucou à nos amis Chinois, le résultat d'opodo
Aprés la brosse à dent, l'entreprise. On est surveillé... 

Par Jéjé


Et n'oubliez pas la nouvelle agence de notre guide Zaya www.nomad-mongolia.com

Les 5 premiers venant de notre part auront un réduc. Code De ZAG en Zig