Carnet de voyage

Dago et Momo en Amérique du Sud

27 étapes
9 commentaires
24 abonnés
Dernière étape postée il y a 423 jours
2 adultes, 2 enfants et 2 doudous découvrent l'Amérique du Sud.
Février 2023
15 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 29 janvier 2023

En route pour l'aventure!

Ce blog racontera le voyage de Dago et Momo en famille. Youenn rédigera les articles.... N'hésitez pas à commenter ... Départ prévu le 18 février pour la première étape: Paris!

2
2
Publié le 19 février 2023

Nous avons quitté Brest le 18/02/2023. Nous étions dans un train OUIGO , dans la voiture 1 en famille avec AMPA, ANMA , Lucie , Alex et Lola. Direction: PARIS.

Nous sommes 9 dans HERBIENEBI (Traduction de maman: Air BNB) dans le 7ème Arrondissement de Paris. En nous levant, nous pouvons observer la « vieille dame de fer »

Aujourd’hui nous visitons la capitale

Signé: DAGO

3
3
Publié le 22 février 2023

Paris : on est allé sur les bateau mouche pour visiter les monuments anciens ( notre dame, les 22 ponts , le pont romantique sous lequel nous avons réalisé 1 vœu, le Louvre qui était l ancien palais des rois et reines de France avant Versailles .

Nous avons eu la chance de faire le tour de l île de la cité ou à été créé Paris Nous sommes allé aussi au Luxembourg ( le jardin pas le pays!!). On à fait des course de bateau à voile moi j étais la Grèce .On les à fait naviguer sur l étang .

Déjeuner Parisiens et parisienne : on a pris des glaces !!! ET des gateau. Au déjeuner on a fait un brunch.

Signé Dago du. Placard

4
4
Publié le 22 février 2023

Nous nous habituons aux transports en commun :

Le train

Le métro parisien

Les manèges

Et l avion …

De Paris Orly terminal 2 à Lisbonne au Portugal . 2 heures d avion. Puis de Lisbonne à Rio de Janeiro au Brésil , 9h de vol pour traverser tout l océan Atlantique . Dans l avion nous avons une tablette pour regarder des dessins animés , pour regarder la vitesse et l altitude mais aussi pour voir le trajet de l avion . Et un bon repas avant de dormir …

À Rio nous avons pris les taxis et les Uber … Ils conduisent très mal et nous avons un peu peur parfois

Nous avons aussi pris le bus collectif : là il faut s accrocher très fort car sinon on tombe . Lenaig est allée sur les genoux d une brésilienne . Moi je me suis accroché très fort et nous avons eu très chaud 🥵

5
5
Publié le 25 février 2023

La ville de Rio est entourée de montagnes et de mer . A certains endroits de la ville il y a des favelas: ce sont des gens pauvres. Il y à 12 000 000 d’ habitants. La langue : portugaise. Nous ne comprenons rien et papa et maman ne comprennent pas vraiment non plus . Personne ne parle anglais ni espagnol…

Il fait chaud 35 degrés la journée : c est un climat tropical .

Quelques photos de Rio:

Le carnaval :

Le carnaval de Rio organise une des plus belle fête de musique et de danse du monde.Il y a de nombreuses fêtes de rue dans tous les quartiers (environ 500). Nous avons vu plein de gens déguisés n’importe comment: avec des mini robes à paillettes. Et nous avons entendu beaucoup de musique ca a été difficile de dormir avec tout ce bruit et cette musique .

Les plages:

  • Flamengo : on s’ est bien amusés mais l’ eau était sale
  • Ipanema: une forêt de parasols envahi la plage, des très grosses vagues et des surfeurs
  • Copacabana: la plus célèbre avec des vagues et du soleil
  • Praia (plage) Vermeillha: au pied du pain de sucre (pao de azucar): très sale mais on a gouté de l’eau de coco à la paille

Les monuments célèbres :

- En haut du Corcovado il y a le christ rédempteur une des 7 merveilles du monde

Il y a beaucoup de gens qui montent pour aller le voir nous sommes montés en train et on a vu des petit animaux

  • Le pain de sucre(Pao acucar) domine la ville de Rio . Nous avons pris 2 téléphériques. Il culmine à 395m.


  • L’escalier Selaron: 215 marches recouvertes de mosaïques multicolores. Il grimpe à l’assaut de la colline de Santa Theresa. Il a été réalisé par un artiste chilien. L’escalier contient des mosaïques de 60 pays: nous avons trouvé celle de Paris.


Notre logement

C’est une cabane sans fenètre ni mur sur une terrasse en hauteur. Nous sommes dans la colline de Santa Theresa au dessus du quartier de lapa. Nous sommes tout à côté de l’escalier Selaron. Ca monte beaucoup pour arriver au logement. Nous prenons souvent le Uber pour nous déplacer.

La nourriture

C’est difficile de trouver un supermarché. Nous mangeons souvent au restaurant. Les plats sont toujours accompagnés de riz, haricots rouges et frites (batatas fritas). Nous avons essayé de faire la cuisine à l’appartement mais c’est compliqué car il n’y a pas beaucoup de places. Nous avons fait des pâtes au thon , de la macédoine , des œufs et des hotdog (très bons)

Notre prochaine étape sera : les chutes d’Iguacu. Nous avons pris nos places de car. Nous allons faire 27 heures de car pour y arriver. Ce sera long…

6

Aujourd’ hui c’ est une des plus dure journée. On est allé à la gare routière et on a pris le car de 27H00.

Le car part à 12HOO et arrivera à 16HOO le lendemain. Le car était très confortable: les sièges s’allongent .

IL n’ y a pas de tablette pour poser les choses mais j ai’ pu m’ occuper : j’ai lu ,dessiné ,colorié .

Dans le car j’ ai aussi travaillé plein de choses les fraction , les moitiés, les doubles, les durées et les heures, les homonymes, les pluriels, les COD et COI .

On a passé le tropique du Capricorne : c’est une ligne imaginaire comme l’Equateur.

7

Les chutes d’Iguacu se situent à la frontière entre trois pays: le Brésil , le Paraguay , et l’ Argentine. Elles finissent la rivière Iguacu qui est un affluant du fleuve Parana : ce fleuve sert de frontière naturelle . Une légende raconte que c’est un Dieu en colère contre un guerrier Guarani qui était amoureux d’une fille appelée Naipur. De rage contre les amoureux, il a fait s’écrouler le lit de la rivière. La jeune fille a été pétrifiée, transformée en rocher au pied-de-la rivière avec le guerrier transformé en arbre sur le rocher.

Il n’ y a pas une seule chute mais 275 cascades . Du côté brésilien, la plus haute que nous avons vu s’appelle la gorge du diable .C’était impressionnant , nous avons pu traverser une passerelle juste à coté , nous avons été mouillé et le bruit de l ‘ eau est assourdissant .

Après avoir vu le côté le côté brésilien, nous avons pris le bus pour passer la frontière: il faut descendre du bus à la douane brésilienne puis attendre le bus suivant, remonter dedans et redescendre à la douane argentine puis remonter dans le bus.

Du côté argentin nous avons vu la même cascade de la Gorge du Diable mais du dessus, l’eau tombe violemment avec une pleine puissance. Il ne faut surtout pas tomber. Toujours du côté argentin, nous nous sommes déplacés dans la jungle sur des passerelles en bois. Nous avons vu les cascades du dessus et du dessous. Nous avons beaucoup marché.


Nous avons observé des animaux: le Coati ( c’est un fourmilier) et des singes (capucins). Il ne faut pas les nourrir car sinon ils deviennent agressifs. Dans le parc on peut voir des toucans , des pumas et des jaguar mais nous n’en avons pas vu.

Cette journée m’a beaucoup plu car j’aime bien la nature.

Dans notre logement à Puerto Iguacu, nous avons une piscine et un barbecue. Nous restons trois nuits ici avant de partir vers la capitale: Buenos Aires. J’ai eu un maillot de foot de l’argentine.

Maman me fait faire des problèmes de maths. Trois petits problèmes de maths pour les copains et copines de la classe :

- les cascades déversent 6 000 000 de litres d’eau par seconde , nous sommes restés 1O minutes devant les cascades combien de litres d’eau avons nous vu tomber?

- Nous avons pris le bus à 08h53 et nous sommes rentrés à 15h12. Combien de temps à duré la visite?

- Au Brésil , on paye en real brésilien, il faut donc convertir pour savoir le prix en euros. On sait que 100 reals coutent 18 euros. L’entrée au parc à couté 250 réals (monnaie brésilienne) combien d’euros cela fait t il?

Je suis sûre que maman va me faire un problème avec la monnaie argentine : les pesos mais ce sera difficile car 1000 pesos coutent 2 euros 50 centimes … Pour notre prochaine étape nous reprenons encore le car , 17h de car cette fois .

Je vous donnerai la réponse à mon retour

Signé Dago

8
8
Publié le 4 mars 2023
9
9

( Histoire écrite par Youenn après un travail sur le vocabulaire du portrait , un peu aidé par sa maman pour enrichir certaines tournures de phrases mais pas toujours reprendre l orthographe ..) Vous pouvez tenter de faire un dessin qui représente cette famille et le mettre en commentaire 😀😀 Mais aussi passer le passage descriptif …

Il était une fois , en Argentine , une famille composée de 4 personnes qui voulait découvrir la capitale : Buenos Aires. Buenos Aire est une ville du centre est de l’ Argentine qui est également la capitale du pays. Elle compte 3 000 000 d’habitants.

Le père de taille moyenne, une large carrure et un peu rondelet a une silhouette élancée. Il est beau et sportif. Son visage allongé fait ressortir des yeux marrons couleur noisette pétillants un peu enfoncés. Il a un nez court et des lèvres fines. Son crâne chauve me fait penser à un petit œuf et son expression sympathique donne confiance à voir. Il cache un corps musclé et énergique sous des vêtements amples et à la mode. Il est ouvert , parfois autoritaire et possède de nombreuses qualités: serviable, courageux, franc, ordonné et débrouillard. On ne lui trouve qu’un seul défaut, il est parfois coléreux. Sa passion est de jouer de la musique, il a un ukulélé qu’il a acheté à Rio de Janeiro. Il aime aussi lire, chanter et voyager.

La mère est assez petite, un peu dodue mais d’allure propre et élégante. Son visage ovale dévoile un long nez, des lèvres fines et des joues roses. . Elle des yeux rieurs, de couleur bleu clair qui me font penser à un ciel sans nuage. De long cheveux châtains fin et soyeux recouvrent ses épaules. Son visage est souriant, doux, détendu mais parfois un peu soucieux. Elle est dynamique. Elle st souvent habillée en robe ou en jupe de couleur claires. Son caractère enjoué montre ses nombreuses qualités: elle est généreuse et sociable ce qui lui permet de parler facilement aux inconnus. Son principal défaut est d’être désordonnée.

Le jeune garçon de 9 ans a des cheveux châtains, des yeux clairs comme sa mère, un petit nez sur lequel repose des lunettes vert bouteille. Plutôt menu, il est jeune, élégant et sportif. D’assez petite taille il est quand même élancé. Le soleil Argentin sur son visage oval fait ressortir des petites tâches de rousseur. Son expression du visage est douce, aimable mais parfois soucieux comme sa maman. C’est un garçon au caractère joyeux, rêveur et parfois timide. Il a de nombreuses qualités: serviable, généreux, honnête et on ne lui trouve qu’un seul défaut : il est coléreux comme son père. Il aime cuisiner, dessiner , se promener dans la nature et aussi dormir dans un bon lit.

La jeune fille haute comme trois pommes est de corpulence menue come son frère. Elle a un très beau visage poupin, un nez court et des yeux coquins couleur marron comme son père. Ses cheveux sont courts, parfois bouclés, parfois coiffés avec des cuches ou des couettes ce qui permet de voir apparaître deux diamants sur es oreilles. Elle est souriante et aimable. Rapide, activé et à l’aise, elle aime porter des vêtements à la mode ou des robes de princesse. Cette jeune fille, parfois timide, a bon caractère: elle est adroite, débrouillarde et sociable comme sa mère. Elle a aussi quelques défaut: être capricieuse et bavarde ce qui peu ennuyer la famille. Elle adore faire de la peinture, danser, chanter, faire du cerceau et la compagnie des animaux. Le matin elle apprécie de boire du chocolat chaud

La famille voyage avec deux amis presque imaginaires: Dago et Momo (ce sont les diminutifs de Dagobert, comme le roi et de Mauricette, comme la chaussette. Ces deux personnages sont les héros de notre histoire.

Dago est un dragon vert bouteille, au corps aplati et élancé. Il a un visage plutôt triangulaire, de petits yeux noirs ave une pupille blanche, un nez en forme de carotte mâchouillée avec de petites narines , une bouche qui ressemble à un sourire de smileys, de petites oreilles dressées sur sa tête. Le long de son corps on trouve 4 pattes palmées comme les canards et 2 petites ailes blanches. Il est gentil, affectueux et courageux. Il a de nombreuses qualités: débrouillard, courageux mais pas trop la nuit, sociable (il a son propre langage) mais deux gros défauts: il est paresseux et ne sait pas voler seul. Il aime la nature, rêver, cuisiner avec Youenn et surtout dormir. Il a 3 frères : Dago qui pique, Dago tout mou et Dago moelleux.

Momo ou Mauricette est un lémurien lilliputien rouge couleur rubis, un long corps élancé et applati. Son visage est oval en forme de ballons de rugby, elle a de gros yeux globuleux blancs, des petites oreilles rondes pleine de bave, une bouche en forme de croissant de lune renversé. Elle est bavarde, curieuse et gentille et à un gros défaut : elle se perd régulièrement dans tous les endroits que l’on visite.

Au cours de ce voyage, la famille a pu découvrir différents quartiers et monuments de la ville:

San Telmo : son marché central où l’on peut manger des empanadas, ses danseurs de Tango, son marché artisanal le dimanche…

La Boca avec ses petites maisons colorées et ses artistes mais aussi le stade mythique de la Bonbonnera où a pu jouer Maradonna


Palermo: pas de chance, nous avons fait un long trajet en métro pour aller dans les parcs mais ils étaient fermés.Les parents ont réussi à trouver un petit pub irlandais ☘️

San Nicolas au centre avec l’Obelisque principal, les grands immeubles et les publicités sur écran géant.

La famille a dormi dans un immeuble avec un ascenseur qui faisait un peu peur à maman. Il y avait 2 pièces: la chambre des parents et le salon pour les enfants. Parfois Dago et Momo ont eu peur des brigands mais personne n’est entré. Les enfants doivent faire l école …

La famille a beaucoup, beaucoup marché pour trouver de la monnaie et a eu beaucoup beaucoup de billets de banques car ce n’est pas comme les euros. Ici on a des pesos argentin et un coca coute 500 pesos par exemple. Les parents trouvent difficile de ne pas pouvoir utiliser leur carte bancaire! Finalement la famille est repartie après 3 nuits en prenant un car pour 21 heures de voyage et aller voir les orques un peu plus bas près de Puerto Madryn ( à Péninsula Valdès).


Elle vous racontera la suite de ses aventures…

C est parti pour 21h de car … travailler le français et les maths ..

Petite question de Dago:

Je suis Argentin, je suis plutôt petit par rapport aux autres(1m70), je suis sportif et musclé, j’ai les cheveux bruns et court. J’ai un maillot bleu et blanc sur lequel est inscrit le numéro 10. Sur mon maillot on peut lire depuis cette année: Campeones del Mundo! QUI SUIS JE ?

Signé : Dago

10


Le premier jour on est allé dans une auberge de jeunesse: c’ est un logement collectif pour les voyageurs. Il y’a un baby-foot et pleins de jeux de société et il y a plusieurs parcs de jeux près de la palge ,à peu près 5. Nous on est allé aux 2 les plus près . Notre chambre était petite et la cuisine était en bas: Lénaig n’avait pas de lit, elle dormait sur des couvertures par terre.

Le deuxième jour : on est allé à la plage et au parc. La plage était remplie d’algues donc on est retourné à l’ auberge de jeunesse. Le soir on boit un verre de coca en jouant aux cartes ou aux dés: par exemple le jeu du président, le 8 américain, le yams,la réussite , le solitaire …


Le troisième jour: en route vers les orques. On a loué une voiture pour aller les voir. Pour y aller ça a pris 3H pour être à PENINSULA VALDÈS, on a croisé des espèces de lama mais c’était des guanacos. C’ était énervant parce qu il y en a plusieurs qui traversent la route. Ensuite on a vu un Tatou en-dessous la voiture, il était rigolo. En premier, nous nous sommes arrêtés pour voir une exposition sur les orques et on a vu un squelette de baleine puis nous avons pris une route avec pleins de graviers sur laquelle on devait aller tout doucement. On a pas vu de baleines car ce n’était pas la saison. A peine arrivés sur la dune qu’elles étaient déjà là. Il y avait une famille de 5 venues pour jouer et chasser les lions de mer (en espagnol: lobos marinos) , c’est le seule endroit du monde ou elles réussissent à s’ échouer sur la plage pour manger un éléphant de mer et repartir avec la vague mais on a pas vu d’attaque réussie. C’est une technique très compliquée. C’ était magique et elles sont restées environ 40 minutes. On est rentré, on a été se baigner à la plage puis on a mangé des saucisses au barbecue avec les gens de l’auberge ( c’était des français)


Le 4ème jour, je suis allé nager avec les lions de mer. Le matin je suis parti avec papa pour mettre l’équipement de snorkeling : une grosse combinaison, des palmes, un masque et un tuba. Nous sommes allés sur un petit bateau qui nous a amené à la pointe de PUNTA LOMA. Nous avons sauté du bateau pour aller nager avec les lions de mer. Il y avait une petite bouée pour m’accrocher si j’avais besoin mais les combinaisons permettaient de flotter énormément. Il y avait beaucoup de lions de mer. C’était impressionnant , ils avaient des grandes dents et jouaient avec nous. C’était les jeunes femelles car les gros males restent sur leur rocher.

J’ai bien aimé cet endroit parce qu’il y avait un babyfoot et qu’il y avait beaucoup d’animaux.

Ensuite nous avons pris deux cars: le premier de 17h pour aller à RIO Gallegos et ensuite 13 heures pour rejoindre USHUAÏA.

Signé : Dago .

11
11
Publié le 19 mars 2023
12
12
Publié le 25 mars 2023

Nous sommes arrivés en car depuis Puerto Madryn.

Le car a pris un ferry pour traverser un petit bout de mer. A la sortie du bateau, le car est resté bloqué parce qu’une roue s’est décalée dans la mer. Nous avons dû sortir du car pour avoir moins de poids mais ça n’a pas marché donc un camion est venu aider à le tirer. Ce voyage a duré 12heures avec deux passages à la frontière.

Nous avons dormi dans un appartement, moi je dormais avec ma petite sœur et mes parents dormaient dans une autre chambre. Nous sommes restés 3 jours dans cet appartement puis nous sommes allés dans une auberge de jeunesse. Nous dormions dans une toute petite chambre au premier étage. Il y avait un chien noir très gentil qui s’appellait Ackila. Nous avons mangé des hamburgers et des churripans. Un soir nous avons testé l’assado, c’est de la viande de mouton sur un barbecue.


Ushuaia est une assez grande ville, entourée de montagnes et de glaciers avec vue sur la mer: le canal Beagle qui permet de rejoindre l’ Antarctique. Les deux océans, Pacifique et Atlantique, se rejoignent au Cap Horn, d’ un coté c’ est l’ Argentine et de l’ autre le Chili. C’est la ville la plus au sud du monde: on dit que c’est la ville la plus méridionale . On peut aussi dire que c’est le bout de la terre, comme chez nous nous le Finistère. C est un climat polaire , ici c est le début de l automne mais il fait déjà froid comme en hiver .

Journée de bateau:

Nous sommes partis en bateau.

Il y avait beaucoup de vent, nous avons croisé l’île des cormorants, il y en avait une plus d’une CENTAINE!!

On a croisé une baleine: normalement ce n’ était pas la saison. Elle est passée juste en- dessous du bateau à côté de nous, nous avons entendu son souffle et vu sa queue sortir de l’eau.C’était magique.

.Ensuite on avait croisé l’île aux Lions de mer, ils jouaient juste devant nous sur les gros rochers.. Il y en avait même qui se bagarraient.

Nous nous sommes approchés du phare des illuminateurs. Il est petit et rouge et blanc


Puis: direction l’île aux manchots ( les manchots et pingouins c’est le même mot dans toutes les langues sauf en français où on distingue pingouins quand on est au nord de l’équateur et manchots quand on dans l’hémisphère sud). Il faisait froid et c’ était loin mais on est resté accroché à notre place à la poupe du bateau, maman a dit que c’était comme dans le film Titanic, elle a ouvert les bras et a crié: « nous sommes les maîtres du monde ». Je n’ai pas vu le film mais je le regarderai en France.

C’est la saison où les manchots amènent leurs bébés pécher autre part mais heureusement certains étaient encore sur l’île. On a vu deux races de manchot: l’une avec le bec noire et les pattes noires (les manchots de Magellan) , l’ autre avec le bec orange et pattes orange. Leur démarche nous a beaucoup fait rire. Nous avons observé la marche d’un manchot empereur qui se trouvait là tout seul sans sa famille. Il était plus grand que les autres et majestueux.

Au retour, nous nous sommes blottis au chaud à l’intérieur du bateau et nous avons joué au président.

Les randonnées:

Randonnée à la lagune Esmeralda;

C’ est parti pour 5 heures de randonnée, les paysages sont magnifiques.Nous avons commencé par traverser une forêt, nous étions seuls perdus dans la nature. Le chemin était rempli d’embûches: il fallait enjamber des cailloux, traverser des ponts en bois, grimper sur la montagne, prendre des raccourcis pour éviter la boue. En haut, avant de rejoindre la lagune Esmeralda, c’était encore plus compliqué car ce n’était que de la gadoue: j’ai même perdu ma chaussure deux fois coincée dedans. On ne rigolait plus trop mais, tout au bout, nous sommes arrivés devant un lagon magnifique : un grand lac bleu turquoise perdu au pied des montagnes. Nous avons vu un barrage de castors mais il était abandonné. Nous avons pique niquer devant la Lagune Esmeralda, pris des photos et c’était le moment de redescendre. Nous avons du redescendre assez vite pour avoir le bus, LénaÏg était devant avec papa et moi et maman on courrait presque en essayant de ne pas tomber dans les flaques de boue et sur les rochers. On a fini remplis de boue. Cette randonnée était longue et assez difficile mais nous avons beaucoup aimé voir tout ces paysages et ces oiseaux.

Randonnée au pied du glacier Martial:

On est parti de l’auberge de jeunesse pour aller au pied du glacier Martial. Les paysages sont magnifiques, on a croisé plein d’oiseaux qui ressemblaient à des rapaces. Nous avons suivi le marquage bleu. il ne fallait pas tomber entre les branches et les racines des grands arbres qui nous entouraient dans la forêt. Nous avons grimpé pendant deux heures pour atteindre un très beau point de vue sur la baie d’Ushuaia. Juste devant nos yeux: une grande piste de ski pas encore enneigée, en bas , on apercevait l’aéroport au milieu du canal Beagle . Au loin, les montagnes de l’Argentine et du Chili se dressaient face à face. Nous avons entamé la descente en marchant en crabe pour ne pas tomber: on réagit d’avoir une luge pour descendre tout schuss.

Nous avons visité le musée de l histoire de la ville et du peuple qui vivait à ushuaia .

Nous avons aussi fêté la Saint Patrick, c est la fête des irlandais , dans un pub irlandais . Il y avait beaucoup de monde . On a mangé des papas fritas et du coca . Il y avait un match de la Boca à la télévision .

La suite de l’aventure se déroulera à El Calafate pour voir les glaciers. Nous prenons l’avion pour y aller.

13
14

La légende du « Crocbaleinus » ( créature imaginaire inspirée de la mythologie grecque et de notre rencontre avec le glacier : inventée et écrite par Youenn)

Nous sommes allés à la découverte du Crocbaleinus, c est une créature imaginaire qui vit emprisonnée dans le glacier du Perito Moreno en Patagonie Argentine .

Description du Crocbaleinus

C est un monstre grecque avec une tête violette en forme de crocodile,des dents jaunes tranchantes comme des couteaux, des yeux globuleux avec des lunettes et un nez en forme de verrue. Il possède une langue noire de serpent qui siffle quand une proie s approche. Son corps est celui d’une truite recouvert d écailles de verre. Il a 4 pattes de poules au bout desquelles se trouvent des griffes acérées. Sur son dos, proche de sa tête on peut apercevoir deux ailes de pingouins et un peu plus loin une grande aile en acier qui ressemble à une feuille d arbre. Son corps se termine par une queue de baleine qui lui sert de marteau pour assommer les humains qui viendraient faire de l escalade proche de son trou.

Son attaque préférée est de trancher la tête des enfants curieux avec son aile en acier. Cette créature a un unique point faible : il ne voit pas très bien. Si vous le croisez vous pouvez lui faire tomber ses lunettes pour qu il prenne la fuite.

Ses parents sont Poséïdon, le dieu des mers et une femme crocodile qui vient d un marécage hostile de la forêt amazonienne .

Nous n avons pas croisé le crocbaleinus mais nous avons appris beaucoup de choses sur son habitat : le glacier …

C est quoi un glacier ? ( source: vikipedia , synthétisé par Youenn)

Un glacier est une masse de glaces (eau douces) que l’on trouve au fond des vallées

ou dans des zones où la température est assez faible.

Formation:

Les glaciers se forment où la neige s’accumule. La neige devient de plus en plus compacte et se transforme en glace.

Déplacement:

Un glacier ce déplace avec le temps, il font mais il coule également.

Glacier Péritonite Moreno

Au sud ouest de l’Argentine près d’ el Calafate,s’étend un incroyable colosse: le glacier andin perito moréno.Véritable monstre s’élevant sur 60 m au-dessus du niveau du lac, c’est indéniablement le glacier le plus connu de la Pantagonie.

Malheureusement ( ou heureusement) nous n avons pas croisé le crocbaleinus car nous ne sommes pas montés sur le glacier …Mais nous avons vu un gros bout de glace se détacher et tomber dans le lac : ça craquait et ça a fait beaucoup de bruit …

Quelques photos d une petite randonnée de 4 heures dans le petit village d El chalten pour apercevoir le Fitz Roy. (Son altitude est de 3 405 mètres. Il a été gravi pour la première fois par les alpinistes français Lionel Terray et Guido Magnone en 1952. Il n est pas très haut mais c est une des ascensions les plus difficiles du monde). Il y avait beaucoup de vents … On a pu observer des pics verts de très près ..

Quelques petites images de notre auberge de jeunesse , j ai pu jourr au rugby et aux échecs, Lenaig à joué un peu avec une copine de son âge : Sofia. Quelques photos de la ville de el calafate et de son superbe lac .

Des photos de paysages des plaines de Patagonie avec au loin le début de la Cordillère des Andes : frontière entre l Argentine et le Chili .

Pour la suite nous reprenons le car , encore 25 heures pour aller dans la région des lacs. A El Bolson et Bariloche puis ce sera le Chili.

Signe Dago le costaud !!

15
15
Publié le 10 avril 2023

Nous sommes en camping dans la région des lacs au nord ouest de la Patagonie argentine. Dago se transforme en journaliste pour poser des questions a la famille Girou sur leur voyage , Momo prend des notes .

- Dago: « Depuis combien de temps êtes vous partis de France? »

- Youenn: « Nous sommes partis depuis 6 semaines, c’ est presque la moitié du voyage »

-Dago: « Quel était votre itinéraire? »

-Anne :« Nous avons atterri au Brésil à Rio de Janeiro avant de rejoindre Iguacu puis la capitale Buenos Aires. Nous avons ensuite longé la côte Atlantique Argentine puis la cordillère des Andes jusqu’à Bariloche. Nous avons ainsi traversé presque toute la Patagonie Argentine: Peninsula Valdes, Ushuaia ( terre de feu), El’calafate ( région des glaciers) , el’Bolson puis Bariloche ( régions des lacs)

-Dago: « Combien de temps de car et de kilomètres cela fait? »

-Romain: « Nous avons fait un rapide calcul mathematiques pour calculer le nombre d’heures et de kilomètres : environ 140h de car et 8500 kms. Nous avons pris une seule fois l avion. »

-Dago: « Quel climat avez vous eu ? »

-Youenn : « Nous avons eu un climat tropical , Chaud et sec à Rio, tempéré océanique a Peninsula Valdès puis polaire, froid et venteux à Ushuaia et El Calafate »

-Dago:« Combien de logements différents avez vous eu ?

-Lenaig : « 13 logements différents depuis notre départ . On ne reste jamais plus de 4 jours…. Moi je préfère Brest » .

-Dago: « Qu’avez vous bien aimé pendant le voyage? »

-LénaÏg:« Aller au parc, manger des glaces, le coucher du soleil àValparaiso, faire les courses avec papa, sauter dans les vagues à Rio, la piscine de l’auberge de jeunesse, le chat croquette , les pingouins et les guanacos »

-Youenn: « Jouer aux cartes, au babyfoot, le spectacle de clown, nager avec les lions de mer, voir les orques les manchots et les Coatis, l escalier Selaron , aller au parc, le glacier Périto Moreno et le coucher du soleil. Le bruit du glacier qui craque en tombant dans l eau, manger des glaces, avoir une cabane et dormir tous ensemble »

-Romain :« Nager avec les lions de mer, aller voir les chutes d’Iguacu, le glacier Périto Moreno, chez Vincent, le car avec la roue coincée dans la mer et le barbecue, les premiers cars, la ville d Ushuaia, le pub irlandais, jouer aux cartes, être en famille »

-Anne: « La ville d’ushuaia, passer du temps en famille, le car, rencontrer du monde, les paysages grandioses , l auberge chez Vincent, voir la baleine,les orques, les tatous et les guanacos, le quartier de la Boca, manger des empanadas,le glacier Perito Moreno , les randos en famille, travailler les fractions et nombres décimaux avec Youenn, découvrir. »

Dago: « Et ce que vous aimez le moins? »

-Lénaïg: « Se faire gronder, être loin de Brest, les trop grosses vagues, marcher sans savoir où on va, le spectacle de Clown, attendre les sous »

-Youenn: « Les sandwich du car, chercher des sous, trop de car, travailler avec maman, la 1ère journée à Rio, rester sage »

-Romain: « Western Union, chercher la suite du voyage ( logement, route, car… ), s’énerver, ne pas assez bien parler espagnol, les roulottes

- Anne : « Être énervée, penser à l’organisation, chercher de l’argent, être tout le temps en famille, toujours avoir les mêmes tenues pour s’habiller, avoir juste la tablette pour travailler mon mémoire, les chiens errants dans les rues»

-Dago: « Pourquoi vous vous êtes arrêtés à El Bolson ? Pourquoi la ville est elle connue? »

-Lenaig : « c’est un ville de hippies »

-Youenn : « les hippies ce sont des gens qui vivent en communauté et avec comme slogan « peace and love » , paix et amour 💓, ils n aiment pas la guerre et mangent des aliments qu ils cultivent ensemble dans leur potager »

-Dago: « Comment trouvez vous le camping à Bariloche? »

-Romain« Nul, il n y a rien pour cuisiner et on dort dans une roulotte, pas du tout confortable et où il fait très froid »

-Youenn: « Moyen, il y a des petits jeux mais tout est payant, heureusement j ai eu un ballon pour jouer un peu au foot. Nous avons vu un spectacle en espagnol . Nous avons rencontré un copain chien. »

-Lenaig: « On l a appelé Copain… »

-Dago: « Ou allez vous ensuite ? »

-Anne et Romain: « La prochaine étape sera chilienne avec la visite de Valparaiso sur la côte Pacifique et de Santiago la capitale du pays. Ensuite nous remonterons vers le nord du Chili puis peut être le Pérou ou la Bolivie .

-Youenn et Lenaig : « encore du car !!! »

16
16
Publié le 10 avril 2023

Nous sommes arrivés dans un appartement pas loin de Valparaiso. Il y a une belle piscine mais il fait trop froid pour en profiter. Ici c est moche car il y a trop d’immeubles et d hôtel en face de la mer. Maman dit qu il n y a pas la loi littorale. Nous avons vu l océan Pacifique .


Nous avons visité Vina Del Mar ou nous avons vu un très beau coucher de soleil sur le pacifique

Au chili il y a des risques de Tsunami, il y a des tremblements de terre tous les jours , je vous expliquerai à la prochaine étape car maman va m expliquer ce qui fait les tsunamis, les tremblements de terre et les volcans .


Nous avons visité Valparaiso, c est un grand port sur la côte ouest du Chili. Il y a du « street art » dans toutes les rues, toutes les maisons ont des graf sur les murs: c est une ville très escarpées avec pleins d’escaliers . Nous avons pris un très vieux funiculaire: c est une cabine en bois qui permet de monter dans les rues .

Les graffitis sont réalisés par des artistes et c est un moyen pour exprimer ses idées ou ses émotions . C est différent des tags sur les murs qui ne sont pas des œuvres d art et abîment les villes .

Valparaiso est très belle .


Nous avons visité la capitale Santiago mais un seul quartier car il y a beaucoup de monde. Nous avons vu la maison d un poète célèbre mais que je ne connais pas : Pablo Neruda. Nous avons encore vu beaucoup de graf et de bars dans le quartier Bella Vista.


Nous nous sommes inspirés d un artiste pour reproduire un graf .

Youenn

Grafiti de Youenn 

Lenaig

Grafiti de Lenaig 

Destination suivante : le désert d Attacama

17
17
Publié le 10 avril 2023
18
18
Publié le 16 avril 2023

On était dans le désert d’ Atacama, au nord du chili. J étais dans une ville qui s’ appelait San Pedro de Atacama. C’ est une ville de taille moyenne. Il n’ y avait pas d’ immeuble. Cette ville est un oasis dans le désert, elle est entourée de montagne : la Cordillère des Andes . C’est une ville très jolie avec une grande place blanche. La ville qui est à 2 500 d’ attitude, au loin on voit très bien le volcan Lascar (6000 mètres d altitude).

Un petit cours de Sciences sur le volcan Lascar : c’ est un volcan gris , parce qu il explose et crache de la cendre. Il est toujours actif: sa dernière éruption date de décembre 2022. Dans cette zone il y a pleins de volcans car deux plaques tectoniques se frictionnent : la plaque océanique de Nazca et la plaque continentale sudd américaine . C est une zone de subduction, cela veut dire que la plaque océanique glisse sous la plaque continentale. Au Chili il y a des tremblements de terre tous les jours . On les mesure avec l échelle de Richter qui va de 0 à 10. Le plus gros tremblements de terre de la planète a eu lieu au Chili en 1960 : 9,6 . Il a été suivi du tsunami. Un tsunami c est une immense vague qui détruit tout sur son passage.

Nous avons dormi dans une auberge de jeunesse: la casa de los musicos. Brigitte, une française, et son mari Miguel nous ont très bien accueilli. Il y avait un billard et un chat: Pascal. Nous avons beaucoup aimé cette auberge et nous sommes restés 5 jours pour nous habituer à l’altitude. Le lapin de Pâques est même venu nous voir …

Je vais vous raconter une soirée dans les étoiles. Un astronome français nous a expliqué les étoiles et comment elles bougent dans le ciel mais aussi nous avons pu observer les différentes constellations. Comme les gémeaux, le sagittaire, le lion, le scorpion…. On a d’abord distinguer à l’œil nu les étoiles de la Voie lactée. Ensuite l’astronome nous a montré différentes constellations: la grande ourse qui est à l’envers par rapport à la France, La Croix du sud qui indique le sud et que l’on ne voit pas en France mais seulement dans l’hémisphère sud. Nous avons regardé dans 3 télescopes: on a vu deux nébuleuses, la galaxie du Sombrero, des amas d’étoiles, la boite à bijoux, l’étoile Sirius, l’étoile double d’Alph du Centaure. C’est le plus grand télescope d’observation directe du Chili. L’astronome Alain nous a offert un chocolat chaud et nous a expliqué les trous noirs: en fait la lumière qui va à 300 000 000 de mètres par seconde, n’est pas assez rapide pour s’échapper de l’endroit qui est très très lourd ( une très grande masse) et qui a donc beaucoup de gravité.

Cette soirée était passionnante. Nous sommes rentrés à minuit.

Nous avons fait une grande randonnée sur 3 « « montagnes » avec des ruines incas et une très belle vue sur le désert de sel.

Nous quittons maintenant le Chili pour aller au Pérou.

19
19
Publié le 22 avril 2023

Nous sommes maintenant au Pérou, nous avons passé la frontière avec la douane. Nous avons pris 3 bus différents . C était assez fatiguant . Le dernier bus était très long et il faisait chaud .

Nous sommes dans la ville d’Arequipa: c’est la deuxième plus grande ville du Pérou. Elle est entourée de volcans et de montagnes. C’est une ville qui a été construite par les incas et qui a été détruite une fois par une grosse éruption du volcan. Il y a une grande place qui est très belle avec une grande cathédrale en pierre blanche. Les pierres des maisons viennent du volcan.

Dans cette ville nous avons visité le musée Inca pour mieux comprendre leur culture. Je vais vous raconter la visite du musée. C était interdit de prendre des photos .

Les incas croyaient que lorsque les volcans entraient en éruption c’était la colère des dieux. Quand les bébé nobles sont petits certains sont choisis et vont chez le roi inca pour rester purs. Ils s occupent très bien des enfant pour qu ‘ils ne tombent pas malades. Quand les volcans entrent en éruption, que les cultures sont très mauvaises ou qu il y a une éclipse de soleil le prêtre décide de sacrifier un enfant.

Le sacrifice: Ils emmènent les enfants en haut d un volcan en passant dans tous les villages. les enfants sont habillés avec des très beaux habits pleins de couleur. En haut de la montagne sacrée ils faisaient une cérémonie : le jeune enfant devait prendre de la drogue pour ne pas se rendre compte qu’il allait mourrir. Ils faisaient aussi des offrandes: des poteries, des vases décorés, des amphores (taille réduite et très colorées), des assiettes, des figurines qui représentent souvent des canards. Le canard est un animal sacré car il vit dans les trois mondes: le ciel puisqu’il vole, la terre car il marche et les enfers car il nage sous l’eau. Ils entèrent aussi des représentations de l’inca: en or pour le dieu soleil et avec une couronne en plume de couleur de perroquets et en argent pour le dieu de la lune.

Dans le musée on a vu une momie qui a été retrouvée en haut d’un volcan par un archéologue. Elle était très bien conservée car elle était enfouie dans la glace et ils ont pu la trouver quand le volcan est entré en éruption et la glace a fondu. Maintenant elle est dans une boîte à -20 degré et on a pu la voir . On nous a expliqué qu’ils avaient trouvé trois enfants : deux étaient plus bas dans la montagne et la petite Juanita( la momie) était au sommet. Ils pensent que les deux enfants plus bas étaient plus jeunes et n’avaient pas assez de force pour monter au sommet à 6000 mètres ou alors que Juanita était plus importante. On a vu pleins d’offrandes retrouvées près des tombes sur la montagne. Les incas pensaient que chaque fois qu’on nous donne quelque chose (une maison, une bonne culture, du soleil..) il faut donner quelque chose aux Dieux (une offrande).

Les montagnes sacrées s’appellent les Apu. il y en a au Pérou, en Bolivie et en Argentine .

Nous sommes allés au marché et nous avons mangé dans des restaurants locaux : il y a toujours une soupe en entrée souvent avec du poulet et après un plat . Il y a des très bons jus de fruits mais il faut faire attention qu ils soient fabriqués avec de l eau en bouteille car l eau n est pas potable . Il ne faut pas boire si il y a des glaçons .

Après Arequipa nous prenons un bus de nuit pour rejoindre la vallée sacrée ou il y a des ruines incas et le Macchu Picchu. Le bus est un super bus avec des tablettes comme dans les avions pour regarder des dessins animés et jouer aux jeux vidéos. Il passe sur des très petites routes dans les montagnes et cela nous permet de bien supporter l altitude car à Cusco nous serons à 3300m et dans le trajet nous allons monter à 4500m donc cela peu être difficile d avoir assez d oxygène pour bien respirer . Il faut aller par étape .



Signé Dago

20

Sur le lien vous pouvez voir

  • el calafate avec le glacier ( même si on a perdu toutes les vidéos dont celle où un gros bout de glacier se détache et tombe )
  • El bolson et bariloche dans la région des lacs
  • Valparaiso et son street art
  • San Pedro de attacama et son désert

https://padlet.com/anne_delanoue/montages-vid-os-du-voyage-9n8e99i608beb336

21
21
Publié le 1er mai 2023

Nous avons été dans la vallée sacrée voir les ruines laissées par les incas.La vallée sacrée est entre les montagnes de la cordillère des Andes à 2500m d’altitude. Je vais vous expliquer un peu la civilisation inca. Je me suis aidé d’un exposé trouvé sur internet et de ce que nous avons observé dans les montagnes. Nous sommes arrivés à Cusco. C’est une ville située à 3300 mètres d’altitude. C’est très haut. Nous avons loué une voiture, ce n était pas facile de conduire car les péruviens klaxonnent tout le temps.

Vers 1450, les Incas n’étaient qu’une tribu indienne parmi d’autres, vivant sur les rives du lac TITICACA. Nous n’avons pas pu voir le lac TITICACA car il y a des manifestations politiques. Le premier chef inca est Viracocha. En un siècle ils ont agrandi leur empire très vite. Ils étaient très organisés. Avant l’arrivée des conquistadors espagnols en 1650 qui les ont exterminé, leur empire s’étendait sur une grande partie de l’Amérique du Sud. l’INCA était l’empereur. Le mot « inca » signifie aujourd’hui le peuple et la civilisation de cette époque. INCA était respecté et adoré car il représentait INTI, le dieu soleil. Lors des cérémonies organisées en son honneur avec des dons, offrandes et sacrifices d’animaux Inca portait sur la tête le disque solaire en or. On le voit souvent représenté avec un puma, un serpent et un condor . Mais il y avait d’autres dieux : PACHA MAMA la terre, la lune, le tonnerre, l’arc en ciel, les esprits des montagnes, des cavernes, des chutes d’eau...

Les incas ont construit des forteresses et des temples sur des montagnes. Le plus connu est le Macchu Pichu, c’est une des merveilles du monde comme le christ rédempteur à Rio de Janeiro.

Olantaytambo: Nous avons visité deux forteresses militaires ou des temples. La première, il fallait monté sur une montagne très escarpée. C’est une ville qui a gardé l’architecture Inca. Les maisons dans la rue étaient faites de pierres. Il y avait d’immenses palais, des temples, des rues pavées et un système de circulation d’eau, le tout disposé autour du temple du soleil. Les incas étaient de grands bâtisseurs. Leurs constructions ont résisté au tremblement de terre. Auprès des ruines il y a des terrasses qui servent à faire de l’agriculture : toutes les villes étaient entourées de terrasses pour les cultures et de canaux d’irrigation (poour faire venir l’eau jusqu’aux terrasses) : les incas étaient de bons agriculteurs qui connaissaient avant nous le maïs (devenu plante sacrée ), mais aussi la tomate, le haricot, la pomme de terre, le cacao... Les récoltes étaient partagées en 3 parts : une pour le dieu soleil donnée aux prêtres, une pour Inca, le reste pour le peuple

Nous avons fêté les 6 ans de Lenaig , elle voulait un gâteau , des bougies et un hamburger…


Monay : Nous sommes montés en voiture dans une montagne pour voir des cercles d’agriculture rélaisés par les incas. La route était très belle. Nous sommes passés près d’une montagne en forme de poulpe. En haut nous avons mangé dans un petit restaurant qui ressemblait à la maison d’une personne, le repas s’appelait le chicharron. Ici il y a aussi une spécialité: le cochon d’Inde grillé mais nous n’avons pas gouté . Nous avons vu les grands cercles . Nous avons lu que ces grands cercles servaient pour faire des expérimentations au niveau des cultures de pomme de terre, de cacao et de mais. Les incas connaissaient plus de 3000 variétés de pomme de terre. La pomme de terre vient d’Amérique du Sud. Ils essayaient dans ces cercles de reproduire le même climat que partout dans la vallée sacrée pour faire des nouvelles cultures. Ils étaient très expérimentés.

Pisac : La ville de Pisac . Nous avons dormi dans une maison traditionnelle. Dans le jardin il y avait une espèce de tente pour faire des prières. Nous avons pu aller à la piscine à l’hôtel à côté et visiter le marché artisanal . Nous avons acheté une flute de pan des Andes et papa a acheté un Charango: c est un petit ukulélé Sud américain . Nous avons mangé à la maison mais aussi dans des restaurants locaux.

Signé Dago

22
22
Publié le 1er mai 2023

Nous avons pris le train dans la ville d’Oulantaytambo. C’est impossible d’aller en voiture car il n ‘y a pas de routes. Ensuite nous avons pris un bus qui monte dans la montagne: maman et Lenaig avaient très peur de tomber dans le précipice.

En arrivant, nous avons du monter beaucoup beaucoup de marches et nous étions un peu déçus car il y avait beaucoup de brouillard, nous étions dans les nuages et nous n’avons rien vu au début. Mais ensuite le soleil est revenu et nous avons vu toutes les ruines. Nous avons pu nous promener dan les ruines des maisons et des temples.


Les conquistadors espagnols n’ont pas trouvé le Machu Pichu, il a été découvert en 1911 par un Américain archéologue accompagné d’un enfant qui vivait à côté.

C’est une ancienne ville inca, construite vers 1450, habitée et abandonnée 100 ans après. Il y avait environ 200 habitations : maisons de pierre pour les nobles, maisons en adobe (terre, pierre, paille) pour le peuple.

Le grand nombre de monuments religieux et la grande quantité de champs en terrasses pour les cultures prouvent l’importance de la cité.

Des fouilles archéologiques ont apporté des informations, mais on ne sait pas encore à quoi servait cette cité. Une forteresse pour se protéger des tribus de l’Amazonie ? Un grand centre religieux ? Un lieu pour l’agriculture?

Il n’y a que 2500 personnes qui ont le droit de venir chaque jour.

Suite : direction la forêt amazonienne.En avion cette fois …