Pays d'Afrique atypique et complet qui allie le safari, le désert, les tribus ancestrales et l'océan. Un voyage complet qui permet de faire connaissance avec ce majestueux continent.
Juillet 2006
2 semaines
Partager ce carnet de voyage
Ce carnet de voyage est inscrit au
1

Lorsqu'on effectue un voyage en Afrique, on attend bien entendu une rencontre avec les animaux. On connait bien pour cela l'Afrique du Sud, la Tanzanie, le Kenya... Mais la Namibie n'est pas en reste avec son magnifique parc d'Etosha. On peut y observer les girafes, éléphants, nombreux oiseaux, antilopes de toutes sortes mais aussi les majestueux lions et rhinocéros. Nous traversons la savane, à la recherche des points d'eau pour espérer s'approcher de la faune qui nous fait rêver depuis si longtemps! Dans ce parc, nous avons vraiment l'impression d'être chez eux, logeant dans un hôtel autour d'eux. Ce sont eux les rois. Et lorsqu'on les voit, c'est encore au-delà de ce que l'on s'imaginait et l'on se sent tout petit. La nature reprend ses droits.

Toute la faune africaine répond présente à Etosha 
2

Mélange de montagnes et de plaines arides semi-désertiques, le Damaraland surprend par sa beauté sauvage. Cette région se situe dans le Nord-Ouest et l'on s'y rend pour son intérêt géologique, la faune sauvage que l'on peut y croiser, les forêts pétrifiées et orgues basaltiques que l'on y trouve. C'est aussi un site de peintures rupestres, notamment celui de Twyfelfontein qui est inscrit sur la liste du patrimoine de l'Unesco. Les couleurs peuvent donner des tableaux extraordinaires, allant du jaune pâle aux ocres les plus brûlants. A ne pas louper.

Orgues basaltiques et Damaraland 
Paysages du Damaraland 
Twyfelfontein  et Damaraland
3

Faire une excursion dans les dunes de Sandwich Harbour reste une expérience inoubliable. Peut-être aurez-vous la chance de pique-niquer sur une petite table de fortune nichée entre deux dunes de sable blond. C'est un paysage de bout du monde où la terre se noie littéralement dans l'océan.

Sandwich Harbour 

Nous ne sommes pas loin de Cape Cross où l'intérêt majeur est d'y observer des colonies d'otaries qui lézardent au soleil, allongées sur les rochers ou le sable. L'odeur n'est pas toujours agréable et il se trouve qu'ils sont aussi très bruyants! Mais le spectacle est magique et assez amusant. On ne peut rester indifférent face à l'adorable minois d'un bébé otarie!!

Cape Cross 

C'est aussi le moment de visiter Swakopmund, station balnéaire sur la côte atlantique namibienne. C'est une ville fondée par les colons allemands qui porte encore bien les traces de leur architecture.

A une cinquantaine de kilomètres au Sud se trouve le joli port de Walvis Bay. C'est surtout un endroit magnifique pour y observer oiseaux et flamands roses dans un décor splendide.

4

Après avoir traversé ce que l'on appelle le pré-Namib, on croit être prêt au spectacle qui nous attend. C'est sans compter sur le pouvoir de la Nature et sur la beauté des paysages que peut nous offrir cette terre. Tout est bleu azur et orange. C'est un site de formes et de couleurs harmonieuses, mélange subtil de douceur et d'aridité. On croit à première vue que tout est sec, et au détour d'une dune, on trouve un lac temporaire aux teintes pastel, oasis parmi les arbres morts et le sel immaculé. Quand on s'aventure à escalader une dune, mieux vaut avoir prévu de l'eau, c'est franchement éreintant! Mais le spectacle une fois en haut est juste époustouflant!

Magnifique désert du Namib 
5

La Namibie, c'est aussi les nombreux peuples qui l'habitent. Vous serez ravis de côtoyer des ethnies aussi diversifiées dans un seul pays. Sans aucun doute serez-vous amené à rencontrer le peuple Damara si vous visitez le Damaraland. Vous les reconnaitrez notamment à leur moyen de transport, la charrue!!

On croise aussi les Herero, parfois au bord des routes avec leur petite boutique, leur beau costume et leur sourire!

Bien-sûr, nombreux sont ceux qui rêvent de rencontrer les célèbres Himbas, tribu nomade si atypique. J'ai eu la chance de les croiser hors de leur camp parce qu'ils cherchaient à se ravitailler.

Il y a aussi les Kavango, les Nama, les Owambos, les Bushmen...

Ils ont souvent un point commun: leur hospitalité!