C'est amusant de jongler avec la frontière et de passer d'un pays slave à un autre, et là-bas, c'est facile. Quoi de mieux pour multiplier les expériences et varier les paysages.
Juillet 2017
19 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Ljubljana... quel délice de partir de Paris Roissy en milieu de matinée et de se retrouver à une charmante table au beau milieu de la capitale slovène pour le déjeuner! Ljubljana, c'est ce qu'on appelle une capitale verte et à taille humaine. Des parcs dont un énorme de 5 km2, le parc de Tivoli permettent de se ressourcer avec de nombreuses balades, des jeux pour les enfants, des plans d'eau, et même une bibliothèque en plein air et des transats sur lesquels s'installer pour lire. Ljubljana, c'est aussi la ljubljanica, rivière qui traverse le centre de la ville, parsemée de nombreux jolis ponts et où bon nombre de restaurants permettent de manger sur ses rives. Et bien entendu, des excursions bateau vous seront proposées tous les dix mètres. Nous l'avons faite, elle est reposante, silencieuse. N'y allez pas pour le paysage. On trouve dans cette capitale le fameux château qui domine et que l'on peut visiter en prenant un téléphérique. Monter au sommet de la tour permet d'avoir une jolie vue sur la ville même si, en Slovénie, rien n'est gratuit. Le top, c'est aussi de déambuler dans les petites rues, au hasard... Les églises colorées, petites ruelles, nombreux magasins, fontaines et marché vous occuperont une bonne partie de la journée. Cette capitale est définitivement très agréable.

LJUBLJANA 

Attention à ne pas être surpris par le comportement des slaves, slovènes comme croates. Nous avons fait de très belles rencontres mais nous avons aussi été choqués par le côté souvent froid, voire carrément incivil de la population. Nous avons parfois été reçus (ou pas justement) dans des cafés ou restaurants, de façon assez limite (serveurs qui ne s'occupent pas de vous, qui refusent de vous installer...). Il est vrai que ces attitudes nous ont vraiment marquées. Mais j'insiste sur le fait que cela ne concerne heureusement pas tout le monde, qu'il s'agit de pays avec un historique (récent) pas évident, et que le ressenti dépend bien évidemment de la sensibilité de chacun.

Ljubljana se visite tranquillement en une journée et demi, le temps de déambuler dans les rues, de faire une croisière sur la rivière, de visiter le château, d'aller sur le marché et de se prélasser dans le parc Tivoli. Nous avons logé au City Hôtel, très bien situé, avec un bon rapport qualité-prix et du personnel sérieux.

2

Zagreb est une excellente surprise d'un point de vue paysage urbain. La vieille ville est particulièrement attrayante et sur un plan architectural, assez original avec sa cathédrale imposante, son église aux ardoises brillantes en haut de la vieille ville, son mémorial perdu entre ses rues pavées, ses escaliers pour aller d'une colline à l'autre... Tout est encore une fois assez concentré et donne une âme à la ville que j'ai beaucoup apprécié. Partez de la place Ban Jelacic à partir de laquelle vous pourrez facilement rejoindre la cathédrale et faire un détour vers la place Dolac afin de visiter le marché, très joli par ailleurs. Ensuite, il suffit de monter dans la vieille ville et d'y déambuler jusqu'à vous retrouver sur la place Saint Mark où se trouvent le siège du gouvernement, le parlement, et cette fameuse église à la magnifique toiture. Ensuite, on redescend vers la tour Lotrscak, en haut de laquelle vous aurez une magnifique vue sur les toits rouges de Zagreb et les bâtiments colorés. Vous pouvez redescendre par la promenade Strossmayer ou même emprunter un petit funiculaire bleu! La jolie rue de Tkalciceva est la rue des bars et restaurants. N'hésitez pas à retourner place Saint Mark la nuit pour y voir brûler les anciens lampadaires à gaz.

Dans la ville basse, le style est différent, mais il est très facile de s'y promener en longeant les différents parcs et monuments afin d'atteindre le jardin botanique au bout de la balade.

Comme Ljubljana, une journée à une journée et demi sont suffisantes pour se balader tranquillement. Nous avons logé à l'hôtel Jagerhorn. Je tiens à spécifier qu'il est particulièrement bien situé et plein de charme, à côté du funiculaire, aux portes de la vieille ville.

ZAGREB 
3
PLITVICE 

Magique Plitvice!!! Les photos parlent d'elles-mêmes, inutile de faire de longs discours...

Il s'agit d'un parc national inscrit au patrimoine de l'Unesco, composé à peu près de 16 lacs et 90 cascades reliés entre eux et offrant un panorama paradisiaque.

D'un point de vue historique, la guerre en ex Yougoslavie a débuté à cet endroit.

D'un point de vue touristique cette fois, on y randonne sur des chemins en bois, pontons ou sentier à travers la forêt. C'est agréable, pas difficile... sauf en été, période à laquelle il y a vraiment beaucoup de monde. Il faut le savoir, tout prend plus de temps, les promenades comme les attentes pour prendre le bateau ou les navettes.

Afin de voir la majorité du parc sans faire 20 km et surtout de visiter les plus beaux points de vue, je vous recommande le circuit H qui permet de voir les lacs supérieurs, les lacs inférieurs, la grande cascade, les bélvédères, de prendre le bateau, de manger et d'admirer le paysage, tout ceci en 4 à 6h.

Nous avons logé dans les appartements Villa Irene situés à Seliste Dreznicko, à environ 7 km du parc. Le logement est très sympathique, style chalet; nous avions un joli balcon. Les hôtes, pour le coup, sont formidables de gentillesse et d'humour. Bien qu'on puisse y cuisiner, je vous conseille ardemment de prendre le repas chez eux. C'est succulent, fait maison, et pour moins de 20 euros, vous avez 3 plats et le vin! Si vous marchez bien, une journée suffit mais dormir aux abords du parc soit avant, soit après, voire les deux, est indispensable.

4

Sur la route entre Plitvice et Rovinj, nous avons fait une pause déjeuner à OPATIJA, station balnéaire ayant des ressemblances avec Nice. C'est aussi à cet endroit que l'impératrice Sissi venait passer du temps. C'est joli mais moins pittoresque que les autres petites villes de la côte.

OPATIJA 

En revanche, Rovinj a énormément de charme. On se perd dans ses ruelles ombragées, où le linge sèche aux fenêtres. On monte jusqu'en haut de la vieille ville pour visiter la cathédrale Sainte-Euphémie. Par ailleurs, cela vaut vraiment le coup de payer quelques euros pour grimper en haut du campanile. La vue est magnifique. Le marché permanent au pied de la ville est un émerveillement pour les yeux; on y trouve une grande variété de fruits et légumes, de l'huile d'olive délicieuse et des truffes blanches dont ils parfument souvent les pâtes. Ce sont deux produits typiques de l'Istrie.

ROVINJ 

A partir de Rovinj, vous pouvez visiter pas mal d'endroits très facilement (POREC, PULA...) ou opter, comme nous, pour des villages de "l'Istrie Verte" tels que le village fantôme de DVIGRAD ou les villages perchés de MOTOVUN et GROZNJAN.

DVIGRAD 
MOTOVUN 
GROZNJAN 

Attention, les plages ne sont pas des plages, en tout cas à Rovinj. Ce sont des rochers, des cailloux, des galets ou alors on pose sa serviette à même le béton. En revanche, la mer est d'une jolie couleur et d'une température bien agréable.


Nous avons logé à la "Casa Alice", très joli manoir en pierre, avec piscine. Ce sont des appartements agréables où l'on peut cuisiner. Le patron est très gentil et sait recevoir. Il propose son vin local issu de la petite production familiale. Un peu cher mais on est choyé. On ne peut pas y manger et c'est en dehors de la vieille ville, ce qui demande une marche d'une vingtaine de minutes pour la rejoindre.

5

Après notre incursion en Croatie, nous voilà de retour en Slovénie où nous avons poursuivi notre périple au bord de l'Adriatique. Vous voulez avoir l'impression d'être en Italie? Allez donc à Piran, petite ville pleine de charme, différente de Rovinj mais encore une fois, tout se fait à pied. D'ailleurs, ce sont des navettes qui vous amènent en ville, une fois garés dans les parkings en dehors de ses murs. Les activités se ressemblent: visite des églises, montée en haut de la tour, baignade dans la mer adriatique (pas de "vraies" plages non plus), balades dans les rues et repas en terrasses. Pour un point de vue de carte postale, montez en haut des remparts pour quelques euros, c'est splendide.

PIRAN 
PIRAN, VUE DES REMPARTS 

Pas loin de Piran, vous avez la possibilité de visiter Portoroz, ses marais salants et son musée. La croisière sur les bords de l'adriatique est elle aussi très convoitée. Vous pouvez aussi vous rendre à Venise à la journée.

Nous avons dormi dans l'appartement "CARRERA GRANDE", situé au coeur de la vieille ville (l'appartement donne sur la place mais il est silencieux). Il se situe au-dessus d'un magasin, dans un immeuble où vivent des autochtones. Bon rapport qualité/prix.

6

Cette fois, on quitte la mer pour rejoindre la montagne. Ce changement de décor vaut vraiment le détour. Il y a à partir de Bovec beaucoup de choses à faire et à voir. Il y a d'abord la vallée de la SOCA, l'une, si ce n'est, LA plus belle rivière d'Europe. La Soca peut se visiter grâce à une randonnée de 18 km environ qui relient sa source à Bovec. On peut aussi pratiquer du kayak, du canyoning, faire du rafting... C'est un lieu magnifique. Et à partir de Bovec, on peut aussi rayonner sur Tolmin ou Kobarid où l'on peut marcher jusqu'à la fameuse cascade Kozjak.

VALLEE DE LA SOCA 
CASCADE KOZJAC 

De Bovec, la deuxième activité principale est de randonner dans le parc national du TRIGLAV. Nous avons opté pour la randonnée du Sleme qui n'est ni trop longue ni trop difficile et qui offre pourtant un magnifique panorama sur les alpes juliennes. Mais il existe plein de possibilités, comme l'ascension de montagne (Triglav par exemple) ou des randonnées qui se font sur plusieurs jours voire plusieurs semaines, allant deTrieste en Italie jusqu'en Autriche et qui passent par la Slovénie et le Triglav.

RANDONNEE DU SLEME DANS LE PARC NATIONAL DU TRIGLAV 

Faites tout de même attention aux ours, ils sont nombreux en Slovénie.


Nous avons logé dans les appartement "JOJO", très bon rapport qualité/prix et situé à Bovec-même.

7

A Bled, nous sommes toujours aux limites du parc national du Triglav et cette étape permet par ailleurs de visiter l'autre versant des alpes juliennes. Notamment, sur la très jolie route où vous aurez l'occasion de voir les typiques séchoirs slovènes, on peut faire une halte au célèbre lac de BOHINJ. Beaucoup y passent leurs vacances tellement l'endroit est beau et là encore les activités ne manquent pas. Comme nous n'avions pas beaucoup de temps à consacrer à ce site, en hiver c'est une station de ski prisée, nous avons opté pour l'excursion du VOGEL, qui permet de découvrir le lac d'en haut. On prend un rapide téléphérique et la vue est magnifique. Sur place, vous avez la possibilité de faire de nombreuses randonnées plus ou moins longues.

SECHOIRS SLOVENES 
LAC BOHINJ 

Après cette étape, nous sommes donc arrivés à la perle de la Slovénie: Bled.

C'est un haut lieu touristique; il y a du monde, les activités sont encore une fois très nombreuses (balade en barque, en pletna, en canoé; baignade dans le lac; visite du château; visite des magnifiques gorges de VINTGAR situées à 4km de Bled; vélo; randonnées...). Le lieu est saisissant de beauté, tellement atypique avec cette petite île (la seule de Slovénie!) et sa chapelle au milieu!

LAC ET SON ÎLE VUE DU CHÂTEAU 
CHÂTEAU DE BLED 
PLETNA, BATEAU TYPIQUE DE BLED 
PETITE ÎLE SOUS TOUTES LES COUTURES 
BLED LA NUIT 
POINT DE VUE  DE LA RANDONNEE MALA OSJNICA 
LEVER DE SOLEIL SUR LE LAC DE BLED 
GORGES DE VINTGAR 

Nous avons cette fois logé dans un hôtel, style 4 étoiles, l'hôtel KOMPAS. Très bel établissement doté d'une piscine,d'une salle de sport, d'un institut de beauté, d'un excellent restaurant (on peut commander des sandwichs le midi pour pique-niquer et le soir ils proposent un excellent buffet pour environ 20 euros).

8

S'il est un endroit au monde où l'on se sent bien, libre et apaisé, c'est sûrement à Velika Planina, l'un des plus grands villages de bergers d'Europe. C'est un site qui se mérite. Après un trajet en voiture, on prend le téléphérique puis l'on termine soit par une randonnée de 45 minutes environ, soit par une montée en télésiège. Et l'on arrive sur un plateau cousu de petites maisons traditionnelles en bois, habitées par des bergers de juin à septembre. C'est beau, serein, vert, pittoresque. Et le top, c'est de s'attabler dans l'une de ces bergeries où le berger vient vous servir une planche de fromages locaux et de charcuterie, le tout accompagné par un petit verre de vin blanc. On y rencontre les vaches slovènes et l'on déambule dans ces prairies revigorantes en surfant sur les nuages. Juste charmant avant de rejoindre Paris...

VELIKA PLANINA 

Il faut aller jusqu'à Kamniska Bistrica pour prendre le téléphérique (qui date de l'ère communiste, une expérience en soi!!) et ne surtout pas mettre Velika Planina sur le GPS.

Votre circuit individuel en Slovénie, personnalisable et abordable

Circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires