Si vous êtes plein d’énergie et que vous aimez les randonnées, ce voyage est fait pour vous! Plein de contrastes, mettant en valeur les beautés de la nature, il permet d’explorer les recoins du pays.
Mai 2018
2 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
De Jinshanling à Simatai  

Nous avons bien évidemment atterri à Pékin mais avons fait le choix de nous reposer avant d’entrer dans le vif du programme, sachant qu’il était très ardu. Il faut savoir que la Cité interdite ferme ses portes à 16h et que nous nous sommes retrouvés coincés après la sieste. Trop tard... Mais nous avons logé dans un superbe hutong dans les vieux quartiers de Pékin, ce qui était une expérience en soi. Ce sont les habitations que les monghols avaient conçues lors de leur installation dans la ville et c’est vraiment très sympa. Notre hôtel se nomme le Kelly’s Courtyard et même si nous n’avons pas eu l’occasion d’en bénéficier, il est plutôt bien situé par rapport aux attractions de la capitale. Le lendemain, nous sommes donc partis avec notre chauffeur sur une section peu touristique de la Grande Muraille, à Jinshanling. Grâce à une guide locale, nous avons entamé une magnifique randonnée qui pouvait nous mener jusqu’à Simatai. La Grande Muraille n’est pas une randonnée facile, de nombreux escaliers complètement irréguliers rendent la marche pas évidente du tout. Les paysages sont sublimes, on domine les montagnes environnantes et l’on perçoit des kilomètres et des kilomètres de muraille qui trouvent leur chemin dans l’escarpement du site grandiose. Le fait de dormir chez l’habitant dans un petit village jouxtant la muraille nous a permis d’assister au merveilleux lever de soleil, un des meilleurs souvenirs de ma vie de voyageuse. Et nous avions sans mentir, la muraille pour nous tout seuls.

2
Le parc géologique de Danxia  

Après un retour sur Pékin où nous en avons profité pour visiter le palais d’été et faire une petite croisière sur le lac Kunming, nous avons pris l’avion jusqu’à Xining puis le train afin de rejoindre le Nord de la Chine et la route de la soie. Nous nous sommes rendus à Zhangye Danxia situé entre le plateau monghol et le plateau tibétain. Ce sont de sublimes montagnes composées de couches de sédiments colorés. On y voit du jaune, du rouge, du gris-bleu. Une navette vous dépose tour à tour à quatre plateformes qui vous permettent de découvrir le parc géologique et d’avoir un éventail large des couleurs et des paysages, la plus célèbre étant la quatrième où se situe la « Rainbow Mountain ». La plupart des touristes sont asiatiques. Ce parc se situe vraiment hors des sentiers battus, notamment à cette époque de l’année. C’est assez éloigné des autres points d’attraction mais le détour en vaut la peine. Un autre parc se situe à proximité et est comparé au Colorado américain. On peut aussi y faire de nombreuses randonnées et atteindre des plateformes pour de jolis panoramas.

3
Le centre de recherche de Chengdu  

Des montagnes de Danxia au sud de la Chine, une étape s’imposait pour réaliser un rêve d’enfant et enchanter ma fille par la même occasion: la visite de la plus grande réserve au monde de pandas! Ce jour-là, il pleuvait... et bien tant mieux! Les pandas sortent et sont bien plus visibles que par grosse chaleur. Nous avons donc eu le plaisir d’admirer des pandas roux et des pandas géants. C’est incroyable de pouvoir admirer leur dextérité et de les voir descendre du haut d’un bambou. Par la même occasion, nous avons visité le plus grand temple bouddhiste du Sichuan et fait une balade très agréable dans le vieux Chengdu. Petite pause sympathique avant d’entamer le circuit du Sud de la Chine et ses beautés époustouflantes. Pour les intéressés, à Chengdu, nous avons logé au Xinliang hôtel qui est vraiment très chouette.

4
Le parc de Zhangjiajie  

Dans ce parc, il faut tenir le rythme!!! Nous n’avions qu’une journée alors qu’il peut facilement se visiter en 3 à 5 jours donc un guide nous a permis de gagner beaucoup de temps. Il était un peu speed mais cela nous a permis de voir l’essentiel tout en ayant le temps de pratiquer nos passions, en l’occurrence la photo! Tout est bien orchestré dans ce parc, comme partout en Chine, parfois un peu trop: les navettes, les téléphériques et autres ascenseurs qui vous mènent dans les montagnes. Ne vous formalisez pas pour le brouillard. La plupart du temps, surtout en mai, on se trouve devant une plateforme, on ne distingue absolument rien, pas une montagne, même pas une forme. Puis, tout à coup, sans prévenir, tout se dégage et le panorama s’ouvre littéralement à vous, dévoilant ses secrets et la splendeur mystique de ces pics se dressant vers le ciel. C’est merveilleux. En toute sincérité, c’est un paysage que je n’avais jamais vu ailleurs. Pas de comparaison possible pour moi. Et cette ambiance brumeuse ajoute encore à la beauté et l’originalité du site. Dans le film « Avatar », on s’y croirait! Les décors de synthèse sont réellement ceux qui apparaissent devant vous, notamment le mont Hallelujiah. Après 40 minutes de navette, rendez-vous sur le site des montagnes de Tianzi. Elles sont magnifiques aussi. On a eu la chance de voir percer le soleil à travers la brume. Cela donne une luminosité vraiment exceptionnelle. Petite précision: pour visiter ce parc, le mieux est de loger à Wulingyuan. On parle du parc de Zhangjiajie mais ce n’est pas exactement à côté de cette ville que le parc se situe.

5
Le parcours du combattant  

Accrochez-vous! Cette journée est terrible pour les âmes sensibles souffrant de vertiges. Moi, j’adore! Ce parc se situe à quelques encablures du parc d’ « Avatar » et commence par un bus qui vous emmène dans les montagnes... en empruntant l’une des routes les plus dangereuses du monde! Et les chauffeurs n’ont pas l’air de le savoir. 99 virages et lacets bien serrés. C’est très sympa quand on est à côté d’une vitre, pensez-y. Ce n’est pas fini! A partir de là, on monte un escalier (qui doit contenir au moins 600 marches, j’ai arrêté de compter) et vous fait passer à travers la fameuse arche creusée dans la montagne. Celle à travers laquelle paraît-il, un avion est passé. Ensuite, on commence la randonnée qui fait une boucle et qui passe entre autres par un pont dont le sol est en verre. Le reste de la promenade longe et surplombe la falaise. C’est impressionnant de voir les marcheurs qui nous devancent sur ce chemin qui semble ne tenir à... rien! Il y a aussi un pont de singes assez sympa. La vue est souvent impressionnante. La balade se termine par la descente en téléphérique de la montagne jusqu’au centre de la ville de Zhangjiajie. Ce téléphérique est l’un des plus longs du monde (il était classé numéro un et apparemment récemment détrôné par un autre) de 7,5 km!! Pour une fois, on en a pour son argent. On a le temps de profiter du paysage et de voir s’eloigner les sommets.

6
Minorités Dong et Yao, Rizières de Pingan et de Dazhai  

À partir de Zhangjiajie, nous avons pris un train couchette de seconde classe, un grand moment partagé avec les chinois!! Nous sommes arrivés à Sanjiang au milieu de la nuit. Le matin, nous avons rencontré notre nouvelle guide et sommes partis pour une longue route vers les sublimes rizières de Longji (2h30, 3h de route). En chemin, nous avons visité un magnifique village Dong, très pittoresque: Chengyang. Puis, nous sommes arrivés à Pingan où nous avons abandonné le chauffeur, les valises et la voiture pour deux jours de totale immersion dans les petits villages au milieu des rizières. Les hôtels sont construits en bois et sont très agréables, notamment le Pingan Guest House. De ce village, vous atteignez l’un des célèbres points de vue sur les terrasses. Le lendemain, nous sommes partis pour une longue randonnée de 5 à 6h afin d’atteindre un deuxième village où nous devions passer la nuit: Dazhai. Au début de la randonnée, un peu plus haut dans la montagne, on trouve un deuxième point de vue très joli. Et dans le village de Dazhai, nous sommes aussi entourés de magnifiques rizières. Après tout, c’est le but de ces deux jours! Je vous conseille la randonnée qui mène de Pingan à Dazhai car elle n’est pas touristique et permet d’éviter de reprendre la voiture. On traverse forêts, montagnes, et village de minorités. Et après tout, les rizières, ça se mérite!

7
Les pics karstiques  

Changement de décor après les rizières et changement d’ambiance aussi car cet endroit est beaucoup plus touristique que tout ce qu’on a vu depuis le départ! Ceci étant dit, ce n’est pas moins beau. Ces pains de sucre se situent entre Guilin et Yangshuo, en passant par Xingping. On en dénombre environ 20000! Après une jolie randonnée aux environs de Xingping offrant de beaux points de vue sur la rivière Li, nous avons fait une croisière en radeau entre Xingping et la colline aux sept chevaux connus pour être une des plus jolies portions symbolisée par ailleurs sur le billet de 20 yuan. Nous avons logé au Riverside Retreat, situé sur une colline offrant un beau panorama. En soirée, nous avons assisté au spectacle de la pêche aux cormorans, célèbre pêche ancienne « rejouée » pour les touristes. Cela a le mérite de montrer comment les oiseaux plongeaient pour attraper le poisson et comment le pécheur faisait pour que le cormoran ne l’avale pas! Juste avant de prendre notre vol de retour (à Canton, après un long trajet en train), nous avons fait une longue promenade en scooter électrique (vous pouvez opter pour le vélo) à travers la campagne bordée par les pics karstiques. Encore un joli souvenir! Juste une dernière remarque sur les habitants de ce splendide pays! Avant de s’y rendre, il faut quand même savoir que ce n’est pas un peuple très avenant. Ils n’ont clairement pas besoin des touristes occidentaux, et le font parfois sentir. Ils n’ont pas la même culture, on s’en doutait, mais il faut quand même s’habituer à les entendre se racler la gorge, à les voir se moucher dans leurs mains ou à cracher où bon leur semble! Avec les enfants, pour le peu qu’ils soient blonds aux yeux bleus, ils sont dingues, voire même un peu oppressants. Plus on s’enfonce dans les villages, plus le contact est finalement sympathique. Mais cela constitue justement une belle et grande expérience.

Voyagez en circuit individuel, personnalisé et abordable

Plus de 50 circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation facile en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires