D
Par DANGIC
Village d’Okinemutu (NZ) : un lieu authentique de la culture Maori
Partager cet article

Village d’Okinemutu (NZ) : un lieu authentique de la culture Maori

A Rotorua, ville très touristique de Nouvelle-Zélande avec ses activités géothermales, les villages Maoris reconstitués, les cérémonies d’antan transformées en spectacles de chants et danses,

Il y a un lieu incontournable à 10 mn du centre ville au Nord sur les rives du Lac Rotorua, Ohinemutu, un vrai village Maori, construit sur une zone géothermale active dont la tribu Ngâti Whakahue tire profit pour en vivre pour la cuisine, la baignade, le chauffage. Par exemple, faire des spas pour l’hiver rigoureux. Ou encore le hangi qui est une méthode de cuisson des aliments qui consiste à creuser le sol pour y aménager un four et faire mijoter la nourriture à l’aide de pierres chauffées et de la vapeur. Dans la cuisine traditionnelle, on retrouve ainsi du maïs, de la viande et des patates douces comme ingrédients phares

En février 2019, nous avons visité cet endroit en individuel, sous une chaleur intense et il y avait peu de visiteurs sur le site à l’exception du gardien dans l’église anglicane. C’est un lieu où nous avons trouvé beaucoup de sérénité et qui nous a subjugués.

Dans les petites rues, on y trouve des bassins d’eau bouillante, des fumeroles et bien sûr une odeur très forte de soufre. D’ailleurs, il faut rester sur les chemins tracés car le sol est très chaud par endroits et dangereux, c’est assez impressionnant. Comment peut-on vivre en toute tranquillité sur cette zone géothermale active et pourtant les Maoris vivent dans ces conditions depuis des siècles.

Un marae, lieu sacré où se réunissent les Maoris pour leurs activités sociales, trône au milieu du village mais nous ne pouvons y entrer sans invitation.

Il y a un petit cimetière militaire des soldats de la 1ère Guerre Mondiale., le Onimetuu New Zealand War Memorial. A l’entrée, se dresse une porte Maori.

Devant l’église Anglicane du village St Faith’s Anglican Church., nous apercevons des tombes blanches de Maoris sur le sol. Elles n’ont pas été enterrées car le sol est trop bouillant. Elle fut construite en 1914 et a été construite à la demande des Anglicans d’Angleterre. Elle fut agrandie en 1966. Les bancs affichent une décoration toute Maori. Un drapeau de la tribu se trouve à l’intérieur ce qui n’est pas habituel dans une église.

Il y a un seul Européen enterré dans ce village, c’est le Capitaine Gilbert Mair (1843-1923). Il est né en Nouvelle-Zélande de parents écossais. Il a été élevé parmi les Maoris et a appris à parleur leur langue couramment.

Lieu magique et mystérieux à ne pas rater si vous programmez un voyage en Nouvelle Zélande.

Poster un commentaire

Si vous êtes déjà inscrit sur MyAtlas, connectez-vous ! Pas encore inscrit ? Découvrez MyAtlas, le site qui permet de raconter et organiser ses voyages.