À propos

Nous sommes résidents de la terre et aimons la parcourir. Nous sommes photographes amateurs, randonneurs, etc.... Nous vous invitons à nous suivre lors de nos prochaines aventures.

Le Nord Marocain

Nous vous invitons à nous suivre lors de notre découverte du Maroc.
Janvier 2019
15 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Arrivés par le ferry le jeudi 17 janvier au Maroc. Enfin, plus exactement en Espagne car nous avons débarqué à Ceuta qui est une ville Espagnole. Après un passage haut en couleurs de la douane, nous sommes rapidement dans le bain de ce pays. Nous nous arrêtons à Tétouan où nous allons visiter la médina et le souk. Peu de photos car nous étions pris dans la foule et le bouillonnement du lieu.

Le Palais Royal et le quartier des tanneurs 
2

Ou le village bleu. Chefchaouen est un village de montagne reconnu pour ses maisons peintes de bleu. Nous avons pu prendre des photos facilement car beaucoup de commerces sont fermés le vendredi, jour de prière.

Chercher l'erreur !!! 
3

Deuxième ville de la journée avec son souk peint en vert !!! C'est une ville beaucoup moins touristique et nous y trouvons une vie très colorés, ça bouge beaucoup dans les villes marocaine.

Nous trouvons beaucoup de lacs et de barrages sur notre route et les paysages sont très verdoyants. Nous sommes aussi dans une région d'oliveraie et nous voyons sur les bords de route les femmes à la cueillette ou à la vente d'olives ou d'huile d'olives. Malheureusement les bas côtés des routes ne sont pas pour un camping-car !!!

4

Samedi 19 janvier, journée de grande pluie. Et oui !! Depuis que nous sommes au Maroc, il pleut tous les jours. Alternance entre soleil, nuages secs et nuages pluvieux... Mais, on ne va pas se plaindre, il fait environ 18° et nous n'avons pas besoin de manteaux.

Donc, samedi, nous avons roulé plus de 350 km en direction du sud, nous sommes comme les hirondelles nous cherchons le soleil. Premier arrêt pour 2 jours à Al Jadida, petite ville de bord de mer où nous découvrons une superbe plage et un centre ville avec deux immenses marchés très bien achalandés en fruits, légumes, poissons et autres découvertes comme le jus de canne à sucre extrait directement devant nous. Et c'est délicieux !!! Nous ne prenons pas de photos sur les marchés, car je pense que toute la population de la ville est là, il y a une foule énorme et nous préférons nous fondre dans la masse en faisant nos courses que de faire les touristes.

Dimanche matin, c'est jour de foot sur la plage !!

La cité portugaise

5

Les routes marocaines ne sont pas des plus tranquilles pour rouler. Elles ne sont pas très larges, ils roulent vite et doublent quand ils veulent, même dans les virages et il y a des nids de poule tous les 10 mètres. Les bas côtés ne sont pas stabilisés et vous ajoutez les piétons qui sortent d'un champs d'un seul coup pour traverser ou le taxi qui s'arrête soudainement pour prendre un client au milieu de nul part !!! Un vrai folklore !!! Du coup on va faire des étapes plus courtes...

Découverte de Oualidia, ancien village de pêcheurs, devenu une petite station balnéaire, très occidentalisée. Elle possède la particularité d’être à la fois proche des ondes puissantes de l’océan et d’une lagune calme et tranquille. De nombreux pêcheurs passent vendre leurs huîtres, moules, gambas ou petites soles, c'est une ambiance complètement différentes de ce que l'on a pu voir jusqu'à présent.

La lagune à marée haute et marée basse

Sa mosquée aux cigognes et sa plante verte

La côte sauvage et ses vagues

6

Nous continuons notre route vers le sud où nous découvrons de nouveaux paysages avec de vastes plaines constituées de sol agricole, bordés par de superbes plages de sable fin mais aussi beaucoup de complexes industriels avec cimenterie, usine et des mines de phosphates et autres ressources.

Nous faisons un arrêt à Safi, grande ville portuaire avec un centre ville centré sur la poterie.

7

Jeudi 24 janvier, arrêt dans le camping des Oliviers à Ounagha dit Ounara à 25 kilomètres d'Essaouira pour deux nuits. Nous décidons de prendre le bus aller retour pour passer la journée à Essaouira. Voyager en bus est assez dépaysant, nous sommes les seuls touristes à bord et nous profitons de tous les arrêts en plein milieu de nul part dès qu'une personne veut descendre ou monter. Pour le retour, on ne pouvait pas se tromper de bus, à peine arrivés à la gare routière, un type nous demande notre destination et nous fait grimper dans un bus, il faut faire confiance !!!

Essaouira est une superbe ville portuaire et touristique. Nous découvrons un mélange étonnant avec la rusticité du souk et la modernité du centre ville où l'on retrouve beaucoup de touristes de toute nationalité . La médina est magnifique, un vrai labyrinthe où nous profitons un maximum pour nous perdre et nous retrouver dans des quartiers moins touristique.

Le Port

La ville

Le marché et le souk

Les remparts

8

Parce que le Maroc c'est aussi sa cuisine qui est un pur délice, surtout quand on aime les légumes et le poisson.

Tajine à la courbine (maigre) ou aux légumes. Couscous cuisiné par la femme du gardien du parking et livré à domicile. Et achat sur le marché pour 2,50€.

9

Au Maroc nous avons la chance de retrouver toutes les voitures de notre enfance. Enfin, la chance, je ne sais pas, vu l'état des voitures. Je précise que j'ai vu des centres de contrôle technique sur la route mais je ne suis pas certaine qu'il y a les mêmes points de contrôle qu'en France !!!

Elles roulent toutes... 

Et on a même retrouvé le camion du film "Le salaire de la peur"

Voici un petit dessin des "collapsonautes" qui veut tout dire.

10

Nous avons roulé entre Essaouira et Agadir, il n'y a pas beaucoup de photos. Nous terminons donc ce carnet afin de ne pas vous surcharger d'informations. Suivez nous sur le nouveau carnet pour le sud marocain.

Arganiers