Aventure en Paradis Slovène

La Slovénie est une pépite. Pendant quelques jours j'ai découvert des coins de nature parmi les plus impressionnants qu'offre ce petit pays.
Juin 2017
6 jours
2
1

"C'est où la Slovénie? Pourquoi la Slovénie? C'est grand ? Qu'est ce qu'on peut bien y faire?"

Raffolant de nature, une phrase lue au détour d'un article m'avait mis la puce à l'oreille depuis un bon moment : " la Slovénie est le poumon vert de l'Europe".

Pays de la taille de la Picardie, recouvert à 65% de forêts, c'est un pays à la nature largement conservée, idéal pour vivre une aventure sortant des sentiers battus (et pas si éloigné de notre Hexagone)!

Ce fut mon premier voyage en solo, et un bon défi! De nombreuses fois, je n'ai pas pu m'empêcher de faire un parallèle entre ce que je voyais et certaines œuvres mythiques, notamment celles de Tolkien. Ainsi... Fondcombe, le Rohan, la Lothlorien, la moria et quelques autres se sont cachés dans les chapitres ci-dessous, cherchez bien!

Bon Voyage!

2

On prépare 2 valises, l'indispensable APN Reflex (que j'appelle aussi Rappeltout !) et ses objectifs et me voila parti pour ... 21 heures de bus Paris-Ljubjana. C'est long, très long, mais cela donne aussi une dimension supplémentaire, un coté aventure lointaine qui n'existerait pas avec l'avion (un trajet d'une heure me donnerait juste l'impression d'aller visiter le département d'à coté). Cela fait une vraie rupture avec le travail, et on a vraiment hâte de découvrir tout ça.

Le programme 😀 et Rappeltout !
De passage à la gare de Ljubjana pour récupérer ma citadine/4*4 ... on dirait bien que ce voyage va être Magique ! 
3

Première étape pour se mettre dans le bain. Ce parc fourmille de curiosités géologiques: grottes, cratères, ponts naturels ...

Les cours d'eau et plaines sont aussi au rendez-vous, tout comme les premiers Slovènes, étonné(e)s de trouver un français dans ce lieu inconnu de la majorité des touristes.

4

Plus grande (et chère) attraction du pays. Un wagonnet-train nous plonge dans les entrailles de la terre à pleine blinde et nous dépose 1,5 km plus loin dans des salles chargées de stalactites, stalagmites, draperies, colonnes...

Ici les différentes formations de calcaire semblent classiques, mais le nombre et les dimensions de cathédrale de certaines salles font que cette grotte surpasse la très grande majorité des sites européens. C'est de la stalagmite à l'échelle industrielle!

En revanche, c'est presque le seul endroit où l'on puisse observer le Proteus, une salamandre blanche des cavernes possédant des branchies externes qui le font ressembler à un petit dragon. Il ne vit que dans la région, et parfois jusqu'à 102 ans ...

5

Le pays est coincé entre l'Italie et la Croatie, et n'a qu'un accès d'une trentaine de km sur la mer adriatique. Construite sur une petite péninsule, Piran semble de loin la plus riche et belle de ces villes côtières. le style est proche de quelques villes Croates plus célèbres: partout des maisons aux teintes chaudes et aux toits rouges!

De jour, la ville vie au rythme des touristes qui flânent dans les étroites ruelles ou sur la large promenade côtière ceinturée de rocs. La vie nocturne est plus confidentielle, les habitants reprennent possession du centre-ville, et dînent autour de concerts improvisés. On sent néanmoins que les touristes sont moins tolérés à cette heure...

Lors de mon passage, des dizaines de personnes nageaient le long de la promenade, quand d'autres plongeaient depuis les rochers ou les pontons. C'est clairement LA ville idéale pour tout oublier le temps d'une journée !

6

Une vallée effondrée envahie par les arbres et ponctuée de chutes d'eau... voici un aperçu du lieu!

7

Le top du top, meilleure étape de mon séjour. Ce site est inoubliable. A croire que le parc n'était qu'une diversion pour camoufler ce lieu étonnant ( noté 4.8/5 sur google map, quand même 😀). Les photos étant interdites, en voici 2 piochées sur internet qui donnent une idée, sans dévoiler ce qui fait l'intérêt de cette caverne. De toute façon, il vaut mieux voir tout ça en vrai !!

8

Hé oui, la Slovénie a ses vins! Si j'ai loupé quelques bons crus par manque de temps, je n'ai pas perdu une miette du paysage! Le panorama rappelle la Toscane italienne, qui n'est pourtant pas à proximité.

Deux villages sont très sympa à faire: Smartno et Dubrovo. Ils offrent les meilleurs points de vue sur la région, et eux même abritent des ruelles et monuments dépaysants.

9


1,5 km de pur bonheur! Après avoir exploré ces gorges on se demande ce que ce petit pays peut encore nous offrir. L'eau a patiemment sculptée la roche pour créer un parcours très impressionnant à travers des failles, des guets, des cascades...

10

Village logé à la jonction des rivières, il forme une presque-île entourée d'une eau d'un bleu javel (ou électrique). L'endroit parfait pour sortir la canne à pêche!

11

La rivière de la Soca s'écoule à travers des paysages très variés.

Se baigner dans les chutes, affronter les rapides en kayak ou randonner, il y a le choix !

12
En chemin vers la chute ... 

On entend facilement la chute de Pericnik 200 mètres avant, le gap fait 16 mètres de haut, en bas ça gronde! Déjà impressionnante en été, elle semble extra en hiver, lorsque toute la paroi est recouverte de stalactites immaculées.

Plus au sud, passage obligé par le col de Vrsic. Pour la vue sur les montagnes alentour et pour la végétation originale à cette altitude! D'ailleurs, c'est la seule fois où j'ai vu une route de montagne avec tous ses virages pavés...! Le rendu est assez classe.

Encore plus au sud, on croise la forteresse de Kluze, qui a changé plusieurs fois d'allure depuis le XVe siècle. Elle a été prise 2 ou 3 fois par Napoléon (😀). Depuis, désabusés, les autrichiens ont pondu un gros bloc de béton à la place. Qui, forcément, n'a pas bougé depuis...

13

Si le lac de Bled a vraiment du cachet avec son église coincée sur la petite île centrale, ma préférence va au lac de Bohinj, très vaste et plus sauvage. Il y a même un téléphérique pour accéder à un super panorama sur Bohinj.

Les deux coins sont excellents pour une loonnngue pause et une baignade fraîche !

Bled 
Bohinj 
14

Entre Bohinj et Bled, on se retrouve plongé dans la campagne Slovène, et ça nous change! Les entrepôts de bois, les églises blanches et séchoirs à foin pullulent.

On croise aussi des rivières vertes, pour changer du bleu transparent...

15

La plus connue des gorges Slovènes, accessible depuis Bled. Elles sont différentes de celles de Tolmin. Ici un torrent dévale une ligne sinueuse sur 2 km de vallée aménagée avec des passerelles tout du long. Comme partout dans la région, on repère les truites et autres poissons en 1 coup d’œil. Après avoir vu tant d'endroits extra, on en dévient presque exigeant 😛 Cet endroit m'a paru moins formidable qu'à Tolmin, mais reste un incontournable.

16

La vallée verdoyante de Logarska est elle aussi une petite pépite. Pour passer en voiture, il faut payer. Autre option, marcher 3h jusqu'au fond de la vallée.

Je paye et, coup de bol, j'ai bien fait car la pluie tombait 2 heures après. J'ai eu la chance de capter ce changement d'ambiance bien à l'abri de ma citadine/4*4!

La récompense pour avoir rejoint le fond de la vallée ? Une chute d'eau, malheureusement bien faiblarde le jour de mon excursion. Deux autres chutes se trouvent en amont, ainsi que de vastes plaines fleuries et une forêt rocailleuse.


Changement d'ambiance, la pluie arrive et la brume qui va avec. Ce nouveau visage est finalement aussi plaisant que la version avec soleil! Certains animaux ont l'air d'apprécier l'ambiance fraîche. Sur la route menant à mes hôtes du soir (formidables), j'évite au dernier moment une forme qui avance mollement sur la route... Salamandre ! J'en aperçois 1, puis 2, 3, c'est un vrai sanctuaire à salamandre.

La preuve: une fois arrivé, se dressait une sculpture de salamandre juste à coté du chalet où j'allais loger.

17

Dernière étape de l'aventure ... Un plateau à haute altitude auquel on accède par téléphérique (sauf quand on a un super "4*4" de loc' et qu'on grimpe des routes bourrées de caillasses). Tout cela pour découvrir 2 villages vraiment superbes! Les maisons y sont exclusivement en bois, et dans un style bien de chez eux. Pour ne rien gâcher, les plaines alentour sont très colorées. Une sacrée découverte.


Velilka Planina, c'est le Hawaï des vaches: elles sont en totale liberté et se baladent dans les villages comme bon leur semble. Rien d'étonnant à les voir penchées sur une fenêtre ou à coté d'une voiture. Certaines se montrent d'ailleurs particulièrement curieuses avec les étrangers.

Devinez laquelle ? 😀

Three two one ... engage !  
18

Les apparences sont trompeuses. En arrivant en face de cette immeuble bleu au style soviétique, je pensais m'être complètement planté dans les réservations, d'autant plus que personne ne répondit à la sonnette pendant 40 min. Le gérant était en fait absent. A son retour, l'intérieur s'est révélé être plutôt correct.

Sur la façade d'entrée était tagué en Slovène " Si Tolmin est le paradis, cette auberge est une caverne" 

Au début du 4e jour, baisse de moral, grosse envie de partager ces moments avec du monde. Le remède: dévaliser le supermarché et ça repart! Bon les croissants, c'est pas leur truc du tout, celui-ci était vraiment sec malgré le fourrage au ""chocolat"".

Lors de ma dernière soirée, j'ai pu déguster des saucisses faites maisons par mes hôtes ( Salamandre town ^^). A tomber par terre... comme tout le plat. Ces même Slovènes m'ont préparé un petit déjeuner 3 étoiles: 3 charcuteries différentes donc un spécialité locale et une AOC. Encore une fois, une tuerie. Avec la portion de confiture de cassis maison...hummm

La cuisine Slovène est excellente  !! 

C'est la fin du voyage. Une photo du long retour, prise à la gare de Munich vers 4h du matin où je joue les migrants. Ça caille vraiment et la fatigue est là, mais ... j'ai des souvenirs pleins la tête. La Slovénie a dépassée mes espérances. L'aspect excitant: ce pays regorges encore de surprises, car je n'ai découvert ni la capitale, ni le Centre, ni l'Est.

Voyager seul fut un beau défi, et en même temps, le mieux reste de partager tout cela, idéalement sur place... 😉