À propos

Je m'appelle Coralie, j'ai 22 ans. Passionnée de voyages depuis toujours, j'ai soif d'aventures, de découvertes et de dépaysement. Je vous emmène dans mon sac à dos à la conquête de magnifiques paysages grâce à ce carnet virtuel !
À Nusa Penida, j'ai eu la chance de collaborer avec le centre de plongée français WARNAKALI. J'ai passer la certification PADI Advanced Open Water qui me permet de plonger dans le monder entier !
Du 27 mars au 1er avril 2019
5 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Warnakali est un centre de plongée francophone fraîchement ouvert depuis Juillet 2017 à Nusa Penida. Il est agréé PADI (Professional Association of Diving Instructors). Il permet à tous les adeptes du grand bleu de se former aux différents cours PADI ou de simplement profiter des joies de la plongée sous-marine. Yann et Blaise, les fondateurs de ce centre, ont cumulé à eux deux plus de 4000 plongées avec près de 30 ans d’expérience !

Pendant ma semaine de formation PADI Open Water et Advanced, j’ai été encadrée par Yann, plongeur instructeur expérimenté qui plonge jusqu’à 800 fois par an. Autant vous dire que la plongée sous-marine est son domaine de prédilection, c’est un vrai passionné qui prend plaisir à transmettre toutes ses connaissances sur le sujet. D’ailleurs, son professionnalisme s’est fait ressentir durant toute ma formation : Il est à l’écoute de vos craintes et de vos appréhensions, il sait vous mettre à l’aise et vous aide à franchir chaque étape avec confiance. Que ce soit en piscine ou dans l’océan, je me suis toujours sentie en sécurité et sereine à 100%, il ne vous lâche jamais du regard et est toujours prêt à réagir en cas d’incident. En plongée sous-marine, la sécurité est le maître mot, il vaut mieux donc bien choisir son instructeur lorsqu’on se lance dans l’aventure !

• • •

Située sur les hauteurs de Nusa Penida, le centre de plongée Warnakali possède une vue imprenable sur Bali, le mont Agung, et les deux petites îles voisines Nusa Ceningan et Nusa Lembongan. Lorsque je suis arrivée ici, j’ai été littéralement bouche-bée devant cette localisation incroyable qui surplombe l’océan. Pour une formation assez prenante et intense, le cadre est vraiment idyllique pour se motiver ! De plus, le centre dispose d’une piscine à débordement de 3 mètres de profondeur avec vue sur la baie.

2

Avant l’arrivée au centre de plongée Warnakali

Une fois les dates de formation convenues, l’instructeur m’a envoyé tout le fascicule de formation en e-learning quelques jours avant. Cette solution permet de gagner un temps fou sur la formation sur place à Nusa Penida, et vous permet d’apprendre à votre rythme depuis chez vous. Une fois votre compte personnel PADI créé, vous avez accès à tous les cours PADI Open Water. La formation se découpe en 5 sections de plus ou moins 15 parties, illustrées avec des schémas et vidéos explicatives. Pour chaque partie, vous avez un questionnaire de connaissances à remplir qui permet de suivre et vérifier tous vos acquis au fil de la formation. Il est conseillé d’apprendre jusqu’à au moins la section 3, le reste pouvant être appris sur place.

C’est certainement la partie la moins cool de la formation, il faut emmagasiner beaucoup d’informations importantes en peu de temps. À ce stade, je n’attends qu’une chose, la pratique !!

• • •

Mes 3 jours de formation PADI Open Water

Pour information, la certification PADI Open Water permet de plonger en bouteille dans le monde entier à une profondeur maximum de 18 mètres. Vous pouvez aller plus loin grâce au niveau Advanced qui permet de plonger jusqu’à 30 mètres (ce que j’ai fait également).

3

Je rencontre Yann, l’instructeur avec qui je vais passer ces 3 prochains jours. Nous commençons par réviser les points importants appris lors de ma formation e-learning. Si certaines parties sont mal assimilées, l’instructeur prend le temps de revenir dessus pour une compréhension optimale. Nous passons ensuite à des tests d’aptitudes physiques en piscine. L’instructeur vérifie si je sais bien nager de façon continue sur 200 mètres, puis teste mon aptitude à flotter à la surface pendant 10 minutes.Yann m’apporte le matériel de plongée sous-marine qui me suivra durant toute ma formation : Une combinaison, des palmes et un masque. Et le plus important ici, le combo Bouteille – Gilet stabilisateur – Détendeur et Ceinture de plomb. J’apprend à monter tout mon matériel de A à Z, l’instructeur me le fera répéter des dizaines de fois avant qu’il estime que ce soit bien acquis. Après beaucoup de vérifications et une bonne familiarisation avec l’équipement, c’est parti pour une première plongée en milieu protégé, la piscine d’une profondeur de 3 mètres !

Les premières inspirations sous l’eau sont magiques, moi qui n’avais l’habitude que de la plongée en apnée ou du snorkeling au tuba. La plongée en bouteille fait entrer dans une tout autre dimension. Avoir la possibilité de respirer sous l’eau pendant de longues minutes est un vrai bonheur, moi qui étais déjà super à l’aise dans cet élément.

Cette première plongée en piscine sert surtout à maîtriser les bases. Savoir bien équilibrer ses oreilles, gérer le gonflage du gilet stabilisateur pour adopter la bonne position sous l’eau, revoir les gestes de communication pour se faire comprendre sous l’eau. Se rajoute à cela plein de petits exercices qui mettent à l’épreuve différentes compétences nécessaires à ce niveau de plongée sous-marine.

4

Nous descendons jusqu’à la plage prendre un petit-déjeuner avant d’embarquer sur le bateau du centre de plongée. Un peu d’appréhension, mais surtout beaucoup d’excitation à l’idée de découvrir enfin les fonds marins réputés de Nusa Penida ! Deux plongées sont prévues pour mettre en pratique tout ce qui a été vu dans la piscine la veille. Je prépare moi-même mon matériel de plongée sous la surveillance de mon instructeur, qui me fait ensuite un briefing du déroulement de cette première plongée en milieu naturel.

Le premier site s’appelle Gamat Bay, un des plateaux coralliens magnifique de Nusa Penida. Ce jour-là, nous ne sommes descendus qu’à 12 mètres. Il y avait énormément de courant, je faisais pratiquement du sur-place et je pouvais à peine palmer. Heureusement, l’instructeur a toujours été attentif à ce que je ne me fasse pas emporter. Cette première plongée était éprouvante et a demandé beaucoup d’efforts, même si en plongée sous-marine on veille toujours à économiser nos forcespour préserver notre réserve d’air. Malgré des conditions peu agréables, c’est au cours de cette plongée que j’ai pu observer ma première tortue marine ! De quoi finir cette plongée en beauté.

Entre deux plongées, nous devons respecter un intervalle de surface. C’est-à-dire un temps qu’il faut laisser à notre corps pour qu’il évacue le trop-plein d’azote respiré et accumulé durant la première plongée.

Pour la deuxième plongée, nous sommes allés à Crystal Bay, un site mondialement réputé. Les conditions étaient idéales ! On en a profité pour faire tous les exercices nécessaires et se balader ensuite au milieu des coraux et bancs de poissons colorés. Un vrai aquarium ! Encore une fois, une tortue a pointé le bout de son nez. Ce sont des moments à la fois furtifs et magiques que je n’oublierais jamais !

L’après-midi est consacré à quelques exercices en piscine, à l’apprentissage des dernières sections théoriques et à l’examen théorique final. Il comporte 50 questions qui reprend chaque section de la formation. Car demain est un grand jour, l’examen pratique final du PADI Open Water !

5

Nous partons pour les deux dernières plongées dans l’océan qui valideront la formation pratique du PADI Open Water. C’est la première fois que je suis descendue à 18 mètres, profondeur limite de mon niveau Open Water. Je me familiarise avec la profondeur et expérimente les effets de la pression sur mon corps. Nous effectuons toujours quelques exercices sous l’eau avant de profiter de belles balades au milieu des coraux et des variétés innombrables de poissons. Comme dirait Yann, on dirait que Picasso est passé par là. Un vrai festival de couleurs et de vie tourbillonnante autour de nous !

Pour toujours être averti de ses possibilités sous l’eau, chaque plongeur est équipé d’un ordinateur de plongée. C’est une sorte de grosse montre digitale qui indique la profondeur, le temps passé sous l’eau. Elle indique également le temps limite à ne pas dépasser pour remonter à la surface en toute sécurité sans risquer un accident de décompression. (En profondeur, l’eau exerce une grande pression sur le corps. Si on remonte trop vite, la baisse rapide de pression peut entraîner la formation de bulles d’azote dans le sang et les tissus qui peut provoquer des séquelles parfois graves).

Une fois les deux plongées terminées, Yann m’annonce que j’ai validé mon PADI Open Water. Encore étourdie et exténuée de la précédente plongée, j’ai encore du mal à croire que ça y est, je suis une plongeuse certifiée ! Tout s’est passé si vite et tout s’est si bien déroulé que je n’ai pas vu le temps passer. Mais ce n’est pas fini, j’ai décidé d’enchaîner ces 2 prochains jours sur le niveau Advanced qui me permettra de plonger à 30 mètres maximum.

6

La formation du PADI Advanced se tient sur deux jours, il n’y a plus vraiment de théorie à apprendre. Le niveau Advanced sert surtout à faire progresser sa technique, renforcer sa confiance sous l’eau et développer différentes compétences. Sur 5 plongées, 2 sont requises : La plongée profonde et la plongée d’orientation. Les 3 autres sont au choix du plongeur parmi une longue liste de spécialités.

• • •

Le premier jour, 3 plongées sont prévues. La première est axée sur la profondeur où nous avons plongé à 30 mètres. À cette profondeur, mes yeux étaient rivés sur mon ordinateur de plongée plutôt que sur les fonds marins !

La deuxième plongée est orientée sur le contrôle de la flottabilité. C’était certainement l’une de mes préférées ! Nous sommes allés sur le site Manta Point. Comme son nom l’indique, il est possible de voir des raies mantas qui se regroupent sur ce site pour se faire nettoyer par des petits poissons. À peine descendus au fond de l’océan, quelle surprise d’en voir apparaître une, puis deux, au total une dizaine sous nos yeux… C’est la première fois que je vois des raies mantas. Elles sont absolument énormes mais si gracieuses et élégantes dans leur milieu naturel ! Je faisais tout mon possible pour rester immobile pour ne pas les effrayer lorsqu’elles nageaient près de moi. Ce moment sera pour sûr l’un de mes meilleurs souvenirs de plongée sous-marine à Nusa Penida !

La troisième plongée était une toute nouvelle expérience pour moi : Nous sommes allés plonger de nuit ! Comme toutes les autres plongées, Yann fait un briefing sur le déroulement de cette plongée dont les mesures de sécurité. Nous avons une lampe torche, l’instructeur est équipé d’une petite lumière dans le dos pour le repérer facilement. Nous descendons doucement dans le noir total jusqu’à ce que notre lampe éclaire le récif. Tout semble plus calme, plus silencieux, la vie marine semble être en plein sommeil. J’observe des espèces que je n’avais encore jamais vu de jour, comme ce serpent bleu tricot rayé. Quand nous refaisons surface, quel bonheur de découvrir un ciel étoilé au-dessus de nos têtes.

7

Dernier jour de plongée sous-marine à Nusa Penida. Je suis soulagée d’arriver au bout de ces 5 jours de plongée intensive ! Mais quelque peu attristée de devoir mettre fin à cette expérience inoubliable.

Première plongée sur une petite épave à environ 6 mètres de profondeur. Nous nageons autour pour s’assurer qu’elle est stable et qu’elle ne présente pas de danger potentiel. Je suis mon instructeur à l’intérieur pour tenter de maîtriser ma flottabilité afin de ne pas heurter les parois. C’est fou comme la vie marine a repris ses droits en colonisant l’épave de toute part. C’est plutôt rassurant car elle constitue maintenant un lieu de vie pour plein de créatures marines.

La deuxième plongée était destinée à l’orientation sous l’eau. Je suis équipée d’un compas qui me permet de garder la bonne direction par rapport au Nord. Nous avons fait plusieurs exercices d’entraînement afin de bien maîtriser sa capacité à se diriger sous l’eau. C’est un point super important en plongée sous-marine ! Si on ne connait pas bien un site de plongée, on peut perdre facilement ses repères.

Yann m’annonce que j’ai validé mon niveau PADI Advanced. Je suis à nouveau super contente d’en être arrivée jusque-là ! Nous rentrons au centre Warnakali pour remplir mon LogBook, un petit carnet qui recense toutes les plongées effectuées en détail. Au total, j’en aurais cumulées 9. Plutôt pas mal sur 5 jours consécutifs !

Nouvelle plongeuse en bouteille, je peux désormais explorer les fonds marins de France et du monde entier grâce à la certification PADI Open Water & Advanced qui me permet de plonger jusqu’à 30 mètres de profondeur. Je voyageais sur terre, désormais je peux voyager sous l’eau grâce à cette formation de plongée sous-marine. J’ai toujours été en admiration devant l’océan, ce monde caché et mystérieux. Ce loisir m’offre alors la possibilité d’élargir mon champ de visite de notre belle planète !

8

Je suis vraiment heureuse d’avoir pu collaborer avec le centre de plongée Warnakali. Je remercie particulièrement mon instructeur Yann, pour le temps qu’il a consacré à me transmettre les connaissances de sa discipline favorite. Il m’a partagé son amour pour l’océan en me faisant découvrir les plus beaux sites de plongée de Nusa Penida. Pendant 5 jours, j’ai eu la chance d’échanger avec des plongeurs expérimentés et vivre des expériences magnifiques.

Que ce soit pour un baptême ou une formation de plongée sous-marine, je ne peux que vous recommander ce centre pour son professionnalisme et sa pédagogie. En passant de la correspondance par mail, du support e-learning, des sorties en bateau, sans oublier le matériel quasiment neuf ; La prise en charge tout au long de la formation s’est parfaitement bien déroulée. J’ai pu passer mes certifications PADI en toute sécurité grâce à une équipe fiable et à l’écoute !

C’est une chance de pouvoir passer sa formation de plongée sous-marine en français à l’autre bout du monde. De plus, un cadre exotique tel que Nusa Penida offre des souvenirs de plongée inoubliables. L’océan autour de l’île abrite des sites magnifiques, le corail est très peu abîmé et les récifs regorgent de vie. Si vous vous demandez encore où plonger en Indonésie, foncez à Warnakali !

Jusqu’au 30 juin 2019, le centre propose une offre de 15% sur la formation PADI Open Water + Advanced. Ainsi qu’une offre de 10% sur toutes les autres formations et les fun dives !

CONTACTEZ WARNAKALI DE MA PART :

  • E-mail : contact@warnakali.com
  • WhatsApp : +62 812 4610 0304
  • Instagram : @warnakali
• • •

Vous aussi vous aimeriez passer votre formation de plongée sous-marine en Indonésie ? Ou peut-être faites-vous déjà partie des plongeurs en bouteille ? Dîtes-moi tout en commentaire. Aussi, n’hésitez pas à partager cet article si il vous a plu ! À bientôt ♡