Carnet de voyage

Foulons le sol zambien

6 étapes
4 commentaires
6 abonnés
Dernière étape postée il y a 2008 jours
La Zambie ne m'évoque que les safaris...Je ne connais rien d'autre de ce pays et ne demande qu'à en découvrir les trésors...
Octobre 2018
2 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

Une fois garé au poste d'entrée de la Zambie, on y passe aussi plus d'une heure. C'est juste hallucinant car une fois de plus, on est seul! Mais va savoir...ici, tout prend du temps sans savoir pourquoi.

Le douanier zambien est très accueillant, il nous pose plein de questions, il est intéressé. On dit qu'on reste au moins 3 semaines pour être large. Ils délivrent apparemment des visas au nombre précis de jours. Il nous dit qu'il nous donne un visa d'un mois. Nickel. Je suis un peu déçue car le visa n'est pas autocollant ;).

Visa zambien: 50 dollars pour une entrée simple, notre cas (80 dollars pour un multi-entrées)

A vrai dire, on est assez rapide. C'est surtout Chris et Baky qui prennent un temps fou à passer de bureau en bureau pour déclarer la voiture, payer des taxes, des assurances. En revenant, ils sont dégoûtés d'avoir déversé plus de 100 dollars rien que pour la voiture. Ils ne le savaient pas.

Pendant qu'on patiente, des enfants passent et quémandent les canettes, les bouteilles en plastique vides mais aussi des sous, un biscuit ou même un stylo. Je n'aime pas ces situations...Certains ont l'air mal, d'autres beaucoup moins. On ne sait jamais sur quel pied danser.

Il est déjà plus de 15h. Notre espoir d'arriver ce soir à South Luangwa s'envole. On revoit nos plans et on leur demande s'ils peuvent nous arrêter au lodge Dean's hill à Chipata. Heureusement, Chris sait que c'est fermé. On compte donc aller à l'autre hébergement du coin, le Mamarula's campsite à 4 km après Chipata sur la route de Mfuwe.


Chipata est la première grosse ville 15 km après la frontière. Notre première impression, c'est que les rues sont mieux aménagées. Il y a même une séparation avec une piste cyclable!

On s'arrête à Spar pour y faire quelques courses. Il y a plusieurs gros magasins dans la zone et aussi beaucoup de monde. Je garde la voiture. Plusieurs vendeurs passent pour vendre tout et rien exactement comme au Malawi. Ce n'est pas différent sur ce point là tout comme la langue qui reste la même pour l'instant (chichewa).

On retire des sous. Gero ne se rend pas compte des sommes et retire 6000 kwacha zambiens soit 450 euro.

Nouvelle monnaie, nouvelle gymnastique : 1 euro = 13,7 kwacha

Puis on achète aussi une carte sim (5 kwacha) et du crédit (100 kwacha pour 5 GO)

Il fait encore bien chaud. On commence à avoir envie d'arriver à destination. Chris et Baky nous déposent à la jonction entre la route principale pour Lusaka sur laquelle ils poursuivent et la route de Mfuwe. On les remercie encore beaucoup.

Il y a plusieurs chauffeurs de taxi déjà au taquet. Minute papillon! On a appris à ne pas se laisser stresser. On négocie pour rejoindre Mamarula's en taxi non loin d'ici. Je connais le prix du lonely donc on n'est pas complètement perdu. On négocie pour 30 kwacha 2 euro environ) au lieu de 50. Ils se battent entre deux chauffeurs et mon sac sert d'otage! Ils sont dingues!! Et c'est marrant car je venais justement de lire dans le lonely planet que c'est souvent leur façon de faire! Véridique!! La prochaine fois, je le garderai sur le dos!!

On embarque dans une voiture plutôt pourrie mais bien authentique! Ils sont trois à l'avant. Pour atteindre le camping, on roule sur le bitume puis sur de la piste. En 10 minutes, nous arrivons.

Le lieu ombragé est très grand et nature. C'est vraiment agréable. Il y a déjà un groupe d'overlanders qui campe. On installe notre tente plus loin. Les sanitaires sont assez nombreux et bien. On va prendre une douche. C'est top, il y a de l'eau chaude et de la pression. Ça fait un bien fou!!

Il y a un bar sympa sous un toit pentu. Il y a de nombreuses boissons. On se prend deux boissons (12 kwacha chacune, soit 90 cents quand même!) puis on se pose avec nos chips achetés à Spar sur le banc en forme de cercle dehors. Vive l'apéro!

Quelques overlanders jouent du djembé puis du ukulélé et chantent. C'est sympa. On profite de l'ambiance.

On décide de se faire à manger ce soir: riz aux aubergines et poivrons jaunes. Le guide cuisinier a lui préparé de bonnes lasagnes avec de la salade pour son groupe. La classe!! Il nous propose même de nous servir. On accepte volontiers! Si on avait su, on n'aurait pas fait à manger; ). Il y a même du dessert.

C'est marrant car on a l'impression de faire partie du groupe quand le guide explique le programme de demain. Ils entrent au Malawi et foncent directement à Kandi beach, y restent pour deux nuits puis ils rejoignent Chitimba pour deux nuits aussi et basta! Il explique que le Malawi est le pays le plus pauvre d'Afrique mais que les gens sont hyper accueillants. Il propose aussi différentes activités comme faire du cheval, aller dans un village typique...J'avoue que la façon de voyager aussi vite fait ne me donne pas envie. 4 jours seulement au Malawi et dire qu'on a visité le Malawi en 1 mois?! C'est légèrement superficiel comme approche. Mais bon...le groupe d'une vingtaine de personnes a l'air sympatoche et enthousiaste en tout cas. On discute avec des Autrichiens et des Suisses. Le couple autrichien voyage pendant 2 ans et a décidé pour l'Afrique de choisir ce genre de voyages alors que d'habitude ils sont "comme nous" disent-ils. Intéressant! Ils ont réservé pour 46 jours alors que d'autres sont du voyage seulement pour 30, 20 jours. Les formules sont flexibles.


On va au lit vers 22h30. Il fait bon.

2

Ce matin, on décide de prendre notre temps et de pianoter un petit bout de temps sur nos écrans pour actualiser nos blogs hyper en retard. On est content d'avoir l'idée de connecter en bluetooth mon portable sur celui de Gero pour avoir internet. Ça marche, trop génial!

C'est tout calme dans l'enceinte de l'établissement car les overlanders sont partis à 6h du matin déjà. Il y a seulement un groupe d'amis. Ils ont dormi dans les chambres.

On règle le camping: 160 kwacha pour une nuit pour deux = 12 euro

On part vers 13h sous un ciel couvert et une certaine lourdeur de l'air. On rejoint à pied la route principale pour Mfuwe. On croise pas mal de locaux sur le chemin en terre. Certains sont à vélo, d'autres à pied. Des villageois vendent des légumes devant chez eux. Les gens sont tous très souriants et nous saluent chaleureusement. C'est très chouette :)

Bien 30 minutes plus tard, on se poste du bon côté de la route et on fait du stop. Il est possible de prendre aussi un gros bus depuis Chipata mais on préfère tenter autrement. A peine une minute plus tard, un minibus s'arrête mais ne va pas jusqu'à Mfuwe. Puis au tour d'une voiture toute pourrie de s'arrêter. C'est en fait un taxi!! Mfuwe? OK pour 15 kwacha par personne. Ça nous paraît incroyablement pas cher. Hop, on grimpe. Il n'y a en fait plus de place mais selon le conducteur si! Voilà comment on se retrouve à 4 devant!!! Ce n'est pas du tout confortable mais très authentique pour le coup ;)

30 minutes plus tard, on s'arrête dans un village. Il nous dit qu'on doit changer de voiture. Voilà où était le hic! Les 15 kwacha c'était jusqu'à à cette destination pour ensuite effectuer un changement. OK, on capte. On doit renégocier pour le reste du trajet. On obtient 50 kwacha par personne (3,50 euro). Je pense que c'est peut-être un peu cher mais difficile à dire.

Le trajet dure quand même plus d'1h30 jusqu'à Mfuwe. Si la voiture s'appelle "Paradise" et est en bien meilleur état, notre assise reste peu confortable car on est serré à trois derrière sur 2 places et demie! Devant, ils sont à trois. Le chauffeur a une dame sur son siège avec lui! Tout va bien!!


La route est en bon état et on peut rouler vite. Il y a très peu de voitures sur la route. On double le minibus qui s'était arrêté pour nous. On se salue avec un grand sourire:) On voit plusieurs villages très traditionnels. Les toits des habitations sont pointus et en paille et les murs en chaux rouge. On se sent donc ailleurs qu'au Malawi. C'est intéressant.

Les manguiers regorgent de fruits. Miam miam. Les piétons marchent comme au Malawi le long de la route. On voit aussi quelques hommes bien alcoolisés...Ça, c'est le côté moins sympa.

Vers 15h30, nous arrivons dans la petite ville de Mfuwe. On dit au revoir à notre co-voitureur John, guide au Wildlife lodge. C'était intéressant de discuter avec lui :).

On s’assoit à l'ombre et on appelle Marula Lodge. Ils ne peuvent pas tout de suite venir nous chercher alors ils nous conseillent de prendre un taxi pour 30 kwacha à deux. On serait bien motivé de marcher les 1,5 km jusqu'au lodge mais la propriétaire nous l'a déconseillé car sur le chemin, il y a des éléphants et parfois des lions. Bon, ok, on n'insiste pas ;).

Avant de chercher un taxi (en fait un chauffeur est déjà venu à nous)...je pars acheter deux pepsis! On a soiiiif de frais et de sucre. La boisson coûte 3,5 kwacha. Le bouiboui est trop mignon et le jeune vendeur super gentil. Il est en train de préparer des boules de pain. Ça sent bon.

Tout en buvant mon pepsi, j'observe les mouvements des gens du village en cette belle fin de journée. C'est si tranquille ici qu'on n'a pas l' impression que ce soit touristique. J'aime bien l'ambiance.


On prend donc un taxi. Le chauffeur est très sympa. Franchement, j'ai une super première impression des Zambiens. Je les trouve doux et sincères. On verra si ça se confirme.

En empruntant le chemin de terre en effet, on entre déjà dans le parc de Luangwa et le chauffeur nous montre un éléphant non loin de nous. Ah quand même!! Puis, les bushbucks (sorte de bambis) sont juste à notre fenêtre comme des petits trop mignons. C'est comme si on était déjà en safari!! Le conducteur ralentit, s'arrête presque pour nous laisser regarder. Sympa! Il a l'air tout aussi enthousiaste.


A notre arrivée au Marula lodge, on est enchanté du lieu! C'est magnifique:). Et on est accueilli comme des princes. On reçoit une serviette fraîche pour le visage et les mains, un excellent thé glacé. Puis le propriétaire vient se présenter. C'est un Sud africain blanc qui a vécu au Zimbabwe. Il est calme et doux. On demande ce qu'il en est pour les dortoirs car il ne restait plus qu'un lit. Par chance, un deuxième lit s'est libéré. Le hasard fait bien les choses. Mais on a encore plus de chance quand il nous propose la chambre double avec SDB du guide, la seule restante, pour le même prix. Sérieux? On est bien sûr d'accord et tout content que ça se goupille si bien!

On choisit le package 3 nuits, 4 jours pour 210 dollars par personne. Cela comprend le diner J1, les petits-déj, lunch, goûter et dîner J2 et J3, le petit-déj J4 + un safari le matin de 4h et un safari l'après-midi/soir de 4h J2 et J3. Ce qui n'est pas compris, c'est l'entrée du parc J2 et J3: 25 dollars par jour par personne.


En tout = 260 dollars/personne. Imbattable!

On s'installe rapidement et on va au bord de la petite falaise d'où on surplombe la rivière Luangwa. Le propriétaire nous explique les us et coutumes. Il n'y a aucun grillage partout ce qui fait qu'on doit toujours être prudent. Les animaux sont partout chez eux. Les éléphants et les hippopotames viennent très souvent dans le lodge. Il nous dit comment nous comporter face aux éléphants. Il faut faire très attention s'ils approchent: ne plus bouger du tout et rester silencieux et calme. Ils veulent nous sentir avec leur trompe de près. Aie aie aie, rien qu'y penser, ça me donne des guilis au ventre! Si on veut éviter cette situation, il faut se tailler bien avant!! Concernant les hippopotames, ils sont plus indifférents mais il ne faut pas les approcher sinon ils risquent d'attaquer...sympa! Parfois, il y a aussi des lions qui passent...C'est dans ce contexte qu'on s'installe sur les chaises en bord de falaise. J'avoue que j'ai tendance à me retourner toutes les minutes au début ;).

Vers 15h, les animaux pointent le bout de leur nez. On voit de beaux bushbucks au bord de l'eau mais aussi des babouins, des singes, de magnifiques petit oiseaux rouges, un crocodile au loin puis un hippopotame. Ce dernier se fraie un chemin pour monter en direction du lodge et donc en notre direction. Je flippouille car il est énorme! Gero reste assis sur la chaise. Moi, je me lève et je me mets en retrait. Une autre dame est là et me rassure: il vient tous les soirs. Il galère à arriver en haut. Eh ouais, faut perdre du poids mon gros! Mon cœur se régule mais ré accélère les quelques fois où il s'arrête pour nous fixer dans les yeux. Je suis les pas de recul de la dame avec qui je suis. C'est bon, il poursuit son chemin tranquillement...

Nos deux camarades israéliens sont aussi là et on discute de cet impressionnant hippopotame. Le propriétaire nous rejoint et nous dit qu'il mange 100 kilos de feuilles par nuit! Y'a du boulot!

Alors que la nuit tombe, le propriétaire nous appelle car il y a des éléphants de l'autre côté du restaurant. Oouah! Ils sont trois dont un petit. Ils sont autour d'un des chalets. Un voyageur est dedans. Bon courage...On passe bien une demi-heure à observer ces belles bêtes dont il faut pourtant se méfier.

A 18h30, le dîner est servi. On se fait une table avec les Israéliens, une Kenyane anglaise et une Hollandaise. On mange très bien: une bonne soupe (froide), des spaghettis bolognaises (miam miam) avec une belle salade mélangée et des poires pochées en dessert. La classe!! On peut boire de l'eau potable fraîche mise à disposition. Le personnel est hyper serviable et souriant. C'est vraiment chouette.


Vers 20h30, on part dans notre chambre. On doit être accompagné par un garde. Ça fait bizarre. Zut, je dois retourner peu après à la cuisine pour donner le reste de nourriture qu'on avait. Il ne faut surtout rien avoir dans sa chambre car les éléphants sentent très bien et sont capables de tout défoncer pour un paquet de biscuits! Rassurant...

3


C'est parti pour une journée de safari :)

En route mauvaise troupe! 

La journée est rythmée par des horaires précis. On démarre dès 5h du matin avec un réveil en douceur. On a peu dormi car on s'est finalement couché tard et il faisait trop chaud en début de nuit. Heureusement, on avait le ventilateur!! A 5h30, on petit-déjeune tous ensemble. Il s'agit d'un "light breakfast" selon l'appellation mais ça nous suffit largement! On a du lait, du café, du thé, de bons toasts, de la confiture, des cornflakes, un œuf! Tip top pour bien démarrer la journée.


Duncan, notre guide, se présente et récolte les 300 kwacha par personne par jour pour l'entrée du parc (25 dollars). A 6h, on monte dans la voiture. Trop cool! C'est une énorme jeep de safari avec trois rangées derrière le conducteur en étages. On a un toit.


Le "game drive" dure de 6h à 10h du matin. Il y a a seulement quelques autres jeeps dans le parc, une voiture de Suisses (!) et un bus d’autochtones. On est donc la plupart du temps seul car on n'emprunte pas forcément le même chemin et le parc est immense. C'est nickel!


On voit facilement différents animaux. Des petites mangoustes tout mimi traversent la route. Des hippopotames se rafraîchissent dans l'eau, peinards. Gero est tout heureux, il les adore :) Et dans ce parc, il y en a 50 au mètre carré!! On croise beaucoup de bushbucks et d'impalas. Les deux sont bruns mais se distinguent par leur couleur blanche et noire sur leur queue pour les bushbucks.

Ils ont également de beaux bois raffinés. Les deux sortes d'antilopes sont dans tous les cas magnifiques. Elles sont si fines et élégantes. On a la chance aussi de voir une troisième sorte d'antilope toute brune, et des waterbucks, bien plus grands avec de grands bois. Ceux-ci s'apparentent plus à des cerfs. On s'arrête pour voir passer des poumbas. Quand ils mangent, ils sont sur leurs genoux, c'est marrant! Dans la catégorie "nouveautés", on voit des zèbres. Je trouve cet animal superbe. Ses rayures sont si parfaites! Les femelles sont blanches avec des rayures noires et les mâles sont noirs avec des rayures blanches ;). Faut le savoir mais une fois qu'on le sait, c'est assez évident! Et qu'est-ce qu'on voit aussi de tant attendu? Des girafes! J'adore!!!! Elles sont si belles et élégantes! On en voit seule, puis en groupe sous un gros arbre mais aussi une en train de dormir, d'autres en train de manger etc...GENIAL!!!! Et dans la catégorie la plus impressionnante, on rencontre des lions et des lionnes! Waouh! Quand un lion passe tout près de notre voiture, y'en a pas un qui bronche! Respect! On en voit d'autres se reposer sous les arbres sur le dos et les pattes à l'air! Ce sont en fait de gros fainéants qui attendent la nuit pour chasser; ). Beaucoup d'oiseaux nous survolent. Ils sont superbes et de couleurs vives différentes.

• • •
• • •

Quant aux paysages, je trouve qu'on passe beaucoup de temps dans le bush. En soi, ce n'est pas très beau car les arbustes et quelques arbres sont secs et le sol est assez gris. Mais plus on avance, plus on a le droit à d'autres paysages comme celui de la rivière, d'une montagne en arrière-plan ou d'une grande étendue qu'on domine. Il y a aussi des endroits humides où le sol est plus vert et le jaune de la savane contraste joliment.


Notre guide nous donne à chaque fois des explications sur ce qu'on voit, sur les habitudes de chaque animal. C'est intéressant même si je ne comprends pas toujours tout. On fait une pause vers 9h pour un petit goûter compris dans la formule: jus, eau et muffin. Sympa:).


A 10h pétantes, on est de retour. On se sent un peu tous fatigués. On a rien fait de physique mais observer demande de la concentration, d'autant plus pendant 4h! 3h suffiraient presque je trouve.

Par rapport à la météo, c'était top. Partir tôt le matin est si agréable. Il faisait frais (un petit châle n'était pas de refus). Puis, comme on est protégé par le toit, on ne subit pas la chaleur. C'est parfait!


Le snack du midi est déjà servi à 11h30 et ça tombe bien car on a faim :). Ça creuse tout ça! Comme le petit-déjeuner, on n'attendait pas autant! On est ravi car au menu: quiche au bacon et aux légumes (en Zambie, oui, oui. Ils pensent aux Lorrains :)), salade mélangée, salade de thon et pommes, pastèque. C'est excellent, on se régale!

On a ensuite du temps jusqu'à 15h, notre prochain RDV. On se pose à l'ombre et on s'endort. Ça fait du bien!

15h pile poil: le goûter est servi. Gâteau au chocolat fait maison, jus, lait, thé. Une tuerie!! Je suis aux anges:)).


15h30: départ pour notre deuxième safari. La lumière est différente surtout en fin de journée. C'est assez magique. Le soleil est rouge vif et d'une forme arrondie parfaite. Quant aux animaux, on en revoit beaucoup et on assiste à de nouvelles scènes aussi. Des vautours plein de sang en train de déchiqueter un poumba. Des dizaines de pélicans au bord de l'eau. Des pêcheurs à pied en train de traverser la rivière non loin de crocodiles. Un babouin assis en train de méditer. Un grand oiseau aux couleurs de l'Allemagne. Une chouette perchée sur sa branche. Des buffles avec des petits oiseaux blancs sur leur dos en train de manger les tiques. De superbes girafes en train d'effectuer un défilé de mode rien que pour nous sous une lumière intense. Un LEOPARD magnifique tout pépère alors que trois voitures lui tournent autour. Et de nuit, des lions majestueux et imperturbables, même pas par les lumières des guides à la recherche de sensations.

Quand il n'y a rien de particulier, j'en profite pour jeter un coup d’œil à la voie lactée. Le ciel est très clair. C'est beauu.


Au moment du coucher de soleil, on s'arrête pour un petit apéro. On déguste de bonnes cacahuètes et du jus. Myriam et Yann, les Israéliens, ont rapporté du vin aussi. Notre groupe est très sympa. On apprécie de partager ces moments uniques ensemble. Le deuxième guide venu avec nous est également cool. En fait, ce soir, son rôle est de se mettre debout dans la voiture à scruter les environs avec sa lampe hyper puissante pour trouver les animaux. On se pose quand même plusieurs fois cette question: ne dérange-t-on pas trop les animaux? Selon eux, bien sûr que non...mais on a quand même un gros doute là-dessus.


A 19h30, on est de retour pour le dîner. Comme hier soir, il y a de quoi se régaler même si je trouve le riz au bœuf, légumes et curry moins à mon goût. La salade est toujours aussi bonne et la salade de fruits en dessert me ravit!!!


Au fil de la journée, on s'est dit avec Gero que 2 game drives nous paraissent déjà largement suffisants et on se pose la question de demain. Il nous est ce soir évident qu'on ne souhaite pas passer encore 8h en tout demain en safari. On a déjà vu tellement d'animaux et de paysages aujourd'hui qu'on est vraiment comblé. Et on souhaite d'autant plus profiter de ce lodge si agréable et calme pour se reposer. De plus, Duncan a été parfois très autoritaire aujourd'hui et a fait quelques remarques désagréables au groupe comme quoi on n'était pas attentif ou autre. De façon unanime, nous avons réagi en fin de journée à l'initiative de Gero qui a très bien parlé. Duncan s'est ensuite calmé.

On l'annonce donc aux autres. Ils sont un peu déçus car on s'est habitué à être ensemble. Mais entre temps, la copine américaine de Amrita est arrivée et sera de la partie demain. Elle prend donc le relais ;)

Je discute avec Jenny, la propriétaire, de notre choix pour demain. Elle est très gentille et on convient de changer la formule initialement prévue. Nous prenons désormais le package 3 jours/2 nuits pour 140 dollars par personne. On ajoute à ça 12 dollars par personne pour la troisième nuit et 30 dollars par personne pour le lunch, le dîner J3 et le petit-déjeuner J4.


En tout, cela nous revient donc à 182 dollars au lieu de 210 dollars. Et on a une entrée de 25 dollars par personne en moins à payer. Non négligeable. Mais voilà, on ne le fait pas en premier pour l'argent ;).

Ce soir, on profite encore un bout de temps avec Amrita et sa copine. Elles sont très sympas. Amrita nous propose même de venir dormir dimanche soir chez elle à Lusaka. On accepte volontiers, trop cool:).


Alors qu'on est posé dans le joli salon extérieur, on voit une maman hippo avec son bébé brouter tranquillement l'herbe près de nous. Trop chouette! On est chanceux :). Ça nous confirme qu'on n'a pas besoin d'aller en safari demain; ). Puis, ce sont deux éléphants dont un petit qui sont tout près. Les gardes nous rappellent de ne plus bouger! C'est beaaaauuu.


On va détendu au dodo car on sait que demain c'est grasse mat' ;)

4
4
Publié le 7 octobre 2018

La nuit a été bien plus longue et reposante :). Quasiment tout le lodge est parti en safari alors c'est tout calme. C'est agréable! On prend notre petit-déjeuner bien content d'avoir pris cette décision de rester ici aujourd'hui.

Notre journée se déroule selon nos envies. Je profite entre autres bien de la belle piscine. On bouquine, on fait des siestes, on discute. La belle vie quoi!!

Et on passe aussi beaucoup de temps à simplement profiter de la vue imprenable sur la rivière le long de laquelle des bushbucks, des oiseaux, des singes, des babouins défilent. Un hippopotame y fait aussi trempette pendant des heures. Pas besoin d'aller en safari finalement;). Les animaux viennent à nous.

Le matin, alors qu'on est dans la piscine, un éléphant avec son éléphanteau passent tout près de nous dans le jardin. Ça m'impressionne toujours autant. Ils marchent de façon douce et élégante. On ne les entend vraiment pas sauf quand ils arrachent des branches entières des arbres avec leur trompe. En fin de journée, il y a à nouveau des éléphants autour de nous mais aussi l'hippopotame qui se hisse de la rivière jusqu'au jardin. On s'amuse aussi à observer les multiples singes (vervets) et babouins en train de jouer, de se battre, de sauter d'arbre en arbre. Ils passent tout près de nous, nous observent mais restent sur le qui-vive quand même! Il y a beaucoup de mamans avec leur petit accroché à l'envers sous leur ventre. C'est trop mignon!!

L'un d'entre eux a l'air d'apprendre à se déplacer. La maman le laisse faire quelques pas avant de le reprendre dans ses bras. Ça fait vraiment penser aux comportements humains.

• • •
• • •

A l'heure du repas, on découvre aussi un serpent sur le mur autour d'une décoration en osier. Il est long mais tout fin. Il est plutôt mignon. On le retrouve dans le jardin plus tard dans l'après-midi. Les propriétaires l'ont chopé et Gero le prend dans ses mains. Il s'enroule autour de son bras, se déplace un peu mais il est tout tranquille. Il a franchement une bonne tête :) Apparemment, on a raté le cobra blanc et noir très dangereux de 3 mètres qui s'est pointé hier vers 18h alors qu'on était en safari! C'est une autre histoire!!!

Je discute plus tard avec une Hollandaise volontaire dans le médical à Lusaka pour trois semaines. C'est intéressant. On rencontre aussi un couple anglais en lune de miel venu pour une semaine ici après avoir passé une semaine à Maurice. Leur dernière destination sera Dubai. Parcours atypique!


Ce soir, on attend les autres pour dîner ensemble. Ils sont contents de leur journée de safari même s'ils sont bien KO. Ils ont vu un léopard chasser, un autre dans un arbre mais aussi une hyène. Et Duncan a été très bien aujourd'hui. C'est chouette:). Pour notre part, on ne regrette pas notre choix. Même comme ça, on trouve que la journée est passée trop vite!!


Ce qui est bien, c'est qu'on a pris le temps de réfléchir à la suite de notre périple. J'aimerais bien pouvoir découvrir davantage la Zambie. Le truc, c'est qu'il y a essentiellement du bush. Les parcs nationaux y sont nombreux.

C'est probablement très chouette mais on ne souhaite pas faire d'autres safaris pour l'instant. Il y a bien sûr de quoi découvrir autre chose (villages, paysages) dans le pays mais au vu de la carte et aux dires des semi-locaux rencontrés, les trajets sont vite longs et compliqués. L'idéal est de louer une voiture ce qui n'est pas notre intention... Et voilà, j'avoue d'un autre côté que je n'ai pas complètement abandonné cette idée d'aller au Zimbabwe. Alors on se renseigne plus précisément aujourd'hui et on est vite emballé. Notre envie: aller du côté de Bulawayo car il y a des ruines anciennes et des montagnes avec peintures classées au patrimoine mondial de l'UNESCO. Notre timing est un peu serré car on doit récupérer la voiture à Kasane au Botswana le 15 octobre...mais ça nous semble jouable:). On checke ce qu'on doit faire: retirer des dollars, prendre des bus, un train de nuit pour remonter aux Victoria falls peut-être, trouver des hébergements. Pour ce dernier point, on fait des demandes sur couchsurfing.


Dans la catégorie plus urgente, on réfléchit tous les cinq (le couple israëlien et Ronny aussi israëlien) au trajet de demain pour Lusaka à 500 km d'ici. Comment faire? Amrita prend l'avion le soir (200 dollars l'aller-retour). On demande à Jenny. Deux options possibles:

1. Le bus. Départ 4h du matin de Mfuwe. 240 kwacha/pers (17,5 euro)

2. Le taxi partagé. Départ à convenir. 450 kwacha/pers (33 euro)


Malgré l'heure trop matinale, on opte pour le bus. On finira notre notre nuit dedans;). La propriétaire nous réserve un taxi pour 3h30 du matin.

Ce soir, on passe aussi à la caisse pour ces trois beaux jours! Aie aie aie; )

Résultats des courses: 364 dollars pour deux. Je paie 300 dollars en kwacha (3450) et les 64 dollars en carte bleue pour garder une réserve de kwacha. L'option carte bancaire prend longtemps car pas de réception...on finit par le faire avec le boss via ordinateur. Ça le fait.

On profite de notre soirée sans trop tarder quand même pour aller dormir. On est prudent pour aller dans notre chambre avec le garde car il y a un éléphant dans les parages.

Une fois chez nous, on dit bonne nuit à notre mini grenouille qui squatte notre salle de bain depuis hier ;).

Je vois aussi deux grosses araignées. Beurk. Je fais genre de ne pas les avoir vues et je m'endors comme un bébé!

5


Réveil 3h: c'est parti! Gero se rend compte qu'il a été bien piqué sur le torse. Il a dormi sans moustiquaire, bien joué!

On reçoit du gardien de nuit notre petit-déjeuner dans un sachet plastique: 3 petites bananes, un muffin, un sandwich au fromage. Cool :). Ce sera pour plus tard. Et on récupère aussi toute la nourriture qu'on avait stockée. Je n'ai pas encore les yeux en face des trous et je galère à trouver où le sac a été mis. Je râle. Gero cherche à son tour et trouve en 2 minutes...arf! Ça valait la peine hein!

Bye bye joli lodge et petit havre de paix...

Le taxi est bien à l'heure contrairement à Myriam et Yann que le gardien part réveiller. Ils dorment encore; ). Comme on est cinq, on part à deux avec Gero jusqu'à Mfuwe. Il est 3h44! 5 minutes plus tard, on y est. C'est marrant, le village est désert et un gros bus de voyage est garé là. Ça paraît surréaliste dans ce bled. Il y a quelques locaux à bord. Nos trois compagnons arrivent à 4h! Heureusement que le départ n'est pas à 4h pile poil!

Notre bus 

4h30: on décolle pour Chipata, premier arrêt. Le contrôleur passe dans le bus pour nous donner des tickets. C'est 240 kwacha par tête (17,5 euro). Jusqu'à Chipata, je ne vois pas grand chose non pas parce qu'il fait nuit mais parce que je me rendors profondément. Et pour le coup, vive nos oreillers de nuque gonflages. Le bus est confortable même si les sièges ont déjà bien vécu.


6h45: Chipata. Il y a une pause de 10 minutes. On ne descend pas et on fait bien je crois car beaucoup de gens montent. C'est animé!

Dehors, il y a plusieurs offices de compagnies de bus l'un à côté de l'autre. Les devantures sont soignées. Ça fait sérieux. Comme au Malawi, il y a des vendeurs qui se pressent aux fenêtres. Certains entrent même dans le bus pour vendre des boissons, des muffins, des gâteaux, des chips, des pommes, des bananes, etc...


Vers 7h15, on redémarre et on roule un bout de temps. Les villages qu'on passe sont vraiment traditionnels et assez ordonnés dans leur structure. L'habitat est différent de celui du Malawi. Il s'agit ici surtout de cases comme on se les imagine en Afrique. Super joli! En plus de ça, des montagnes plus ou moins élevées en arrière-plan complètent ce beau tableau.


On fait une pause vers 10h. On descend cette fois-ci pour aller aux toilettes (3 kwacha). Comme en Tanzanie et au Malawi, faut faire le forcing pour passer. Il n'y a pas de queue, pas de logique. Si les gens sont sympas dans le quotidien, dès qu'il s'agit de lieux publics comme les toilettes, c'est chacun pour soi. C'est trop bizarre et surtout désagréable!!

En sortant, je suis surprise de voir des femmes en train de mettre des poulets bien vivants dans des marmites d'eau bouillante...!!

On poursuit notre route en bus. On reçoit gratuitement un sachet de biscuits coco et une boisson hyper sucrée Mirinda (genre Fanta).

Les paysages sont jolis et changeants. On voit toujours de collines et de montagnes, c'est très chouette. On passe aussi un grand pont suspendu au-dessus de la rivière. Je profite donc des belles vues sur la nature et sur les villages traversés. Je passe aussi un bon bout de temps à dormir!

• • •

Lors des arrêts, on sent vraiment la chaleur. Je transpire, vite, il faut redémarreeeer!!

On atteint Lusaka vers 15h. On aura donc mis 11h30 quand même. On est content d'arriver pas trop tard. On reconsidère la super gentille proposition d'Amrita de nous héberger. On préfère finalement aller dans un hostel non loin de la station de bus inter-city car on se décide pour poursuivre dès demain vers le Zimbabwe. Amrita habite assez loin et en plus elle arrive seulement vers 19h chez elle. On suit les trois Israéliens qui vont au flintstone's hostel à environ 1 km de la station. C'est un hostel très bon marché pour la capitale (80 kwacha par lit en dortoir=6 euro). L'extérieur est sympa avec billard, TV et bar. Le dortoir est basique mais pour une nuit, ça nous va. Les sanitaires sont également basiques.

Flintstone's hostel : 80 kwacha le lit en dortoir (6 euro)

Avant de rejoindre l'hostel, on a directement été prendre des tickets de bus auprès de la compagnie KING LION 😀 . Elle est située à l'extérieur de la station de bus. Un gars nous aiguille mais il nous demande bien sûr un pourboire. On avait été clair avant, désolé.

Ticket Lusaka-Harare : 20 dollars/personne. Départ 9h. Arrivée 18h30.

Après avoir posé nos affaires, on repart directement au gros centre commercial non loin. On y retire des sous à un automate. On prend le maximum, soit 4000 kwacha (192 euro) - commission de 55 kwacha (4 euro). Notre idée: les échanger demain à la banque contre les dollars pour le Zimbabwe. Puis, on se balade dans cet immense mall hyper moderne. Ça fait bizarre! Il y a même un cinéma. Miriam et Yann se laissent tenter 😉 Nous, on fait quelques courses puis on se prend un repas à emporter: une pizza pour Gero (58 kwacha) et un burger poisson avec frites pour moi (20 kwacha = 1,50 euro!!!). On commande aussi pour deux du riz aux crevettes (36 kwacha).

On rentre d'un pas pressé car il commence à faire nuit. Je constate d'ailleurs qu'il fait nuit plus tard. Intéressant! On se pose sur la terrasse de l'hostel pour manger.

Puis Gero regarde le match de foot avec Ronny et tous les autres hommes présents pendant que je m'occupe de mon blog 😉


Sur ce, à demain!!

6

La nuit fût courte car on a profité d'internet jusqu'à minuit passé hier soir et ce matin, on se réveille déjà à 6h30. Mais j'ai vraiment bien dormi ce qui n'était pas gagné au vu du dortoir rikiki, tout étroit pour plus de 10 lits et de la chaleur à l'intérieur. En fait, l'air s'est bien rafraîchi au cours de la soirée et on avait même un ventilateur. Nickel!

Réveil donc peinard et petit-déjeuner royal grâce à nos achats dans le mall hier :). Tout le monde dort encore donc c'est tout calme. L'air est aussi très agréable.

On part le plus tôt possible car on a du pain sur la planche ;)

On a déjà dit au revoir aux Israéliens hier soir car nos chemins se séparent à nouveau.


On est un peu speed car on veut en effet absolument passer au bureau de change pour obtenir des dollars. On se dépêche donc d'abord d'aller au mall d'hier pour retirer à nouveau 4000 kwacha (292 euro) car en y réfléchissant, on préfère avoir trop que pas assez pour le Zimbabwe. Apparemment, il n'y a pas de dollars dans les distributeurs au Zimbabwe, c'est la dèche...d'où notre anticipation! Puis, on marche jusqu'à un bureau de change indiqué sur notre carte. Ça y est, on transpire déjà avec de nos gros sacs ;). On passe un grand pont pour s'y rendre. En dessous, il y a des sans-abris...Gero donne une petite pièce au passage à un pauvre monsieur qui mendie.

Le bureau de change est officiel et se situe dans un quartier assez moderne qui grouille de monde dont des businessmen affairés. Le taux de change est de 11,9 (1 kwacha= 11,9 dollars). C'est pas mal.

On change 85550 kwacha contre 716 dollars.

Hop, nos deux grosses missions sont accomplies. C'est parti pour rejoindre la station de bus. On est à la bourre mais on ne s'en fait plus, les bus ne partent jamais vraiment à l'heure. On arrive à 8h50 pour un départ à 9h, enfin 9h20. Mais on a déjà nos tickets donc on est cool Raoul. La station de bus est très animée ce matin. Les femmes préparent déjà les poulets, les légumes. D'autres vendent leurs fruits. Les hommes proposent comme toujours des snacks, boissons mais aussi des ceintures, écouteurs etc...

• • •

9h20: c'est parti pour le ZIMBABWE:) Le bus n'est pas plein. Les sièges sont un peu plus confortables qu'hier. Comme hier, il y a deux rangées: celle de gauche à deux sièges et celle de droite à trois sièges. Le personnel est sympa et attentif.

Gero est saoulé que les gens, comme toujours, le cognent au passage dans le bus. Cette promiscuité semble tout à fait normal mais quand on est côté couloir, c'est énervant de se prendre des coups en permanence!

Alors que c'est tout calme dans le bus et qu'on s'y sent bien, notre sérénité est perturbée par un prêtre qui se met juste au niveau de nos oreilles et qui hurle d'une voix profonde et éraillée (petite vidéo à l'appui...). Il est en train de prêcher la messe...C'est reparti pour une petite heure!!! Et c'est franchement limite supportable! A force, on va devenir sourd!! Mais bon...les gens semblent adhérer et on les entend dire en cœur "Amen". Après avoir récolté de l'argent, il descend plus loin.


En deux heures, on atteint la frontière entre la Zambie et le Zimbabwe.

La suite sur mon carnet de voyage "L'inattendu Zimbabwe": https://www.myatlas.com/ConfettiEnVoyage/l-inattendu-zimbabwe/t/405405