Carnet de voyage

Découverte de la Laponie FINLANDAISE

28 étapes
88 commentaires
42 abonnés
Dernière étape postée il y a 55 jours
Notre expédition débute le vendredi 1er mars 2019 depuis le sud de la France, aux portes des Pyrénées jusqu'au grand Nord de notre belle Europe pour 27 jours hors du commun (escales comprises).
Mars 2019
27 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 26 octobre 2018

+

Nous allons faire 2 escales avant d'arriver en Laponie, non loin de la capitale Rovaniemi.

1 ~ Marignac-Lasclares - Travemünde : 15 h 19 min - 1701 km

2 ~ Travemünde - Helsinki : Ferry - 34h00

3 ~ Helsinki - Rovaniemi : 10 h 03 min - 829 km

Trajet sur carte

Voici notre plan de route:

Jour 1 : Départ de Marignac-Lasclares samedi 2 mars 2019 à 03h00. Arrivée prévu sur Travemünde à 21h00 en comptant 3 pauses de 30min à 1h00. Embarquement entre 21h00 et 23h00 sur un Ferry FINNLINES. Départ dans la nuit à 3h00.

Jour 2 : Départ en Ferry de Travemünde dimanche 3 mars 2019 à 3h00. Traversée de la mer Baltique jusqu'à Helsinki le lundi 4 mars 2019 à 09h00. Voyage de 34h00 sur le bateau, en cabine de 2 couchages avec SDB et pouvant accueillir Maddela et Ôoloo, nos deux malamutes. Activités à bord: bar à vin, restaurant buffet, boutiques souvenirs, salle de jeux pour enfants et adolescents, gymnase, salle de massage et un espace sauna avec jacuzzi pour hommes et femmes.

Jour 3 : Départ de Helsinki le lundi 4 mars 2019 à 09h00. Arrivée prévu sur Rovaniemi chez Woft Trail à 21h00 avec 2 pauses de 1h00. Installation dans notre chalet.

Situation géographique :

  • 1,2 km du centre ville
  • 1,5 km du musée de l’arctique
  • 11 km de Santa claus et de l’aéroport
  • 300 m du petit magasin d’alimentation
  • 3 km des pistes de ski de fond ou de descente
  • 57 km de chez nous et nos chiens de traîneau
Châlet Finlandais de 140m² à Rovaniemià à1,2 km du centre ville 
2

Vendredi 1 er mars c'est le grand départ. Nous avons décidé de partir de nuit, afin de se donner plus de temps en cas d'aléas sur le chemin. L'enregistrement du bateau est pour samedi 2 mars à partir de 20h30, nous comptons donc prévoir large et si le trajet s'effectue sans difficultés, nous profiterons du temps que nous avons en trop pour effectuer quelques courses d'alcools locaux (bières et vodka notamment) au port de Travemünde. En effet, les alcools finlandais sont moins chers aux magasins du port ! Voici quelques photos du chargement :

Et comme je vous le disais, nous partons de nuit ! Voici une petite photo de nos têtes. Il est 20h30. Nous prévoyons de rouler de nuit, nous rattraperons notre sommeil sur le bateau où nous aller passer 35h.

Oui derrière nous c'est chargé à bloc ! Nous avons prévu d'amener pas mal de nourriture car en Finlande, les restaurants sont assez chers et puis nous n'avons pas souhaité perdre trop de temps dans les supermarchés d'autant que le Finlandais est assez compliqué à décrypter ^^ Nous irons pour les aliments frais uniquement et nous vous dirons combien de temps on a mis à trouver une tablette de beurre mdrrr

3

Samedi 2 mars, nous avons roulé toute la nuit du vendredi 20h30 au samedi 5h00 du matin. Nous avons dormi 2h00 à la frontière France/Belgique sur une aire d'autoroute et nous sommes repartis. A 10h00, nous avons fait une première pause déjeuner en Allemagne, à la frontière avec la Belgique. En Allemagne, les Gluten Free et les Vegan sont les bienvenus, on trouve toutes sortes d'excellentes pâtisseries ! Et des chocolats chauds dignes de ce nom : grand et délicieux !

Puis nous avons continué notre trajet et avons effectué une seconde étape digestive à 14h00 à Buchholz en Allemagne. Là nous avons eu notre première contrariété. Nous avons attendu l'omelette de Coralie 1h pour qu'à la fin on nous dise qu'ils ne pouvaient pas en faire car ils avaient nettoyé les cuisines. Nous avons eu des croissants en guise d'excuse. Bref nous avons dû nous rendre en vitesse au Mac Do d'en face à défaut d'autre chose prendre quelques frites pour la route.

Coralie fait sa gym dans la voiture !

À 17h00 nous arrivons à Travemünde, nous faisons donc une petite pause pour tout le monde ! Les chiens ont le droit à leur repas bien mérité. La nuit tombe vite, à 19h00 il fait nuit noire. En attendant, nous avons visité les magasins du port comme prévu et nous nous sommes pris un petit mojito en cannette pour gouter. Pas si mal même si ça vaut pas nos mojitos maison 😀 !

À 20h30 l'enregistrement est ouvert et nous sommes dans les premiers ! Nous avons eu notre second petit aléa de parcours ! La hauteur maxi autorisée est de 2.10m. Il se trouve qu'on nous dit que nous dépassons la hauteur autorisée avec les pneus. En partant de chez nous, nous avions pris les mesures et nous étions à penne à 2.12m. Nous proposons de dégonfler légèrement les pneus de la voiture afin de gagner les 2 cm. Cependant nous doutons que la hauteur du garage du bateau soit à 2 cm près. Quand il voit que sa toise n'affiche que 2 cm de plus, il nous arrête à peine avoir commencé à dégonfler en nous disant "Ok ok! It's ok !". Résultat, nous entrons dans le garage du bateau avec bien 20cm de marge ! Il est 23h: GROS DODO !!!

4

Après une bonne nuit de sommeil, nous nous levons à 10h du matin. Nous sortons les chiens sur le pont qui leur est réservé puis nous allons déjeuner. Nous avons pris des pass repas tout inclus, nous donnant droit à d'immenses buffets de salé et sucré, des boissons à volonté et tout y est excellent. Nous retournons ensuite à notre cabine pour jouer avec les chiens et les dépenser. Puis une grosse sieste s'impose à nous et c'est déjà l'heure d'aller diner. Le saumon est un véritable régal, différent en goût et en texture de celui que nous importons en France. Nous passons donc un très bon moment sur le bateau, le temps passe plus vite que nous nous l'imaginions. Et puis avant d'aller nous coucher, nous faisons un petit tour au spa du ferry avec jacouzi et sonna (compris dans le tarif de la cabine). Et c'est déjà l'heure d'aller au dodo ! Le lundi arrive à grand pas et nous sommes bien reposés !

5

Nous arrivons au port d'Helsinki à 9h30. Ici il fait à peine -4°C. Le temps de sortir du ferry et de rejoindre les routes Finlandaises, nous prenons la route un peu avant 10h. Nous nous rendons compte que les routes principales sont complètement dégagées et qu'il est facile de circuler ! Ici, la vitesse dans les villes et aux abords est de 60 km/h et sur les grands axes, ça alterne entre 80 et 100 km/h. De ce fait, le chemin jusqu'au cercle polaire nord semble interminable ! Voici quelques photos à la volée, sur notre route:

La température descend progressivement à mesure que nous montons vers le Pôle Nord pour atteindre définitivement les -19°C à notre arrivée sur Rovaniemi.

6

Après une bonne nuit de sommeil dans notre beau et confortable chalet ainsi qu'un bon petit déjeuner, nous partons à la découverte du village du Père Noël: Santa Claus Village à Napapiiri. Oui on a joué les touristes gamins pour cette première journée en Laponie ! Comment passer à côté du Père Noël quand on a encore gardé son âme d'enfant ? ! 😀

Entrée du village du Père Noël 

Le voici ce fameux village qui attire les foules à Noël ! Ce qu'on peut dire, c'est qu'il est bien rodé ! Oui oui ! Tout pour attirer les petits enfants et les portes monnaies des parents, mais tout de même, on y passe un agréable moment. De beaux décors colorés au bord d'une forêt lapone, des rennes, des chiens de traineaux, des motos neiges, des toboggans, des restaurants sans oublier, pleins de magasins souvenirs ! On peut s'imaginer le parc sous les illuminations de Noël, cela doit être magique ! L'endroit est amusant mais finalement, on y passe peu de temps: nous y sommes restés environ 3h00. Le village est situé sur le cercle polaire arctique, matérialisé par une série de tours lampadaire.

Cercle polaire arctique 

Mais où sont nos toutous dans l'histoire ? Ben ils font l'attraction du parc ! Ce sont même des stars que l'on prend en photo. Les asiatiques en sont les plus grands fans.

Nos stars à nous 

Puis on croise quelques structures de glace et une tente Lavvu traditionnelle utilisée par les Samis pour suivre leurs troupeaux de rennes. La lavvu est aussi de plus en plus utilisée pour faire du camping, sa conception est similaire à celle d'un tipi amérindien mais la lavvu est moins verticale, plus stable par vents forts et plus facile à monter et démonter que le tipi. Mais surtout, il est ouvert en son centre, pour évacuer la fumée d'un feu central.

Mais où se cache le Père Noël ? Nous l'avons trouvé, au centre du village, dans une grande bâtisse rouge qui nous attendait avec ses petits lutins au tiroir caisse 😀 45 euros pour 3 photos et une petite vidéo discussion avec lui, que ne faut il pas faire pour prouver que le Père Noël existe ? !

Nous et le Père Noël 

Enfin, nous allons dégourdir les patounes de nos toutous dans la forêt du Père Noël, avec ces 1 mètre de neiges fraiche !

Nous poursuivons la journée par la visite de la fabrique des célèbres couteaux MARTTIINI. L'histoire de cette fabrique fait partie intégrante de la ville de ROVANIEMI ! L"usine a été construite durant la guerre de 1940 et sa destruction par les Allemands a pu être évité par un homme qui a pu déjouer l'attentat après s'être caché dans un four. Les couteaux en Laponie sont de véritables outils de travail, voire de survie indispensables. Pour toute personne qui évolue en forêt, il est essentiel de toujours porter un « puukko » sur soi. En Finlande, on ne s’achète pas de puukko, on le reçoit d’un ami, d’un collègue,… En échange pour que l’amitié persiste entre vous et la personne qui vous offre ce couteau, vous devez lui remettre un euro symbolique. Une tradition plutôt sympathique qui renforce les liens entre les gens.


La nuit tombe vite. On dîne puis on se prépare à ressortir pour chasser les aurores boréales car le ciel est dégagé. La probabilité est infime mais on croit en notre bonne étoile. On opte pour le fleuve gelé Ounasjoki, vaste étendue, idéal pour observer des aurores boréales et rapidement accessible à pied. Il fait -19°C à 22h30, Coralie se gèle et nous perdons patience. Alors que nous prenons le chemin du retour, elle fait son apparition, la majestueuse, la grandiose, la merveilleuse de la Nature: l'aurore boréale ! Impossible de capturer des images sans un bon Reflex ainsi qu'un trépied. D'autant que l'aurore est très légère et peu lumineuse. Mais la magie est quand même là !

Voilà notre journée s'achève par un bon sonna et douche de minuit !

7

Aujourd'hui nous avons rendez-vous chez Wolf Trail à Vanttauskoski près de Autti. Ce sont des Français, expatriés en Laponie Finlandaise depuis 2010, au cœur de la Taïga, passionnés par les chiens de traîneau. Ils accueillent des petits groupes comme nous, pour faire découvrir diverses activités locales: chiens de traineau, moto neige, pêche sur glace.

Nous avons pour ce jour, réservé une randonnée de 16 km en chiens de traineau. Notre but est d'apprendre à atteler et à maitriser un traineau pour en faire avec nos chiens par la suite. Stéphane et Nathalie, nous apprennent les principes de base et donnent les consignes de sécurité indispensables. C'est partit !!!

La randonnée c'est très bien passée, pas de chute et de super paysages ! Nous n'avons malheureusement pas pu prendre beaucoup de photos, car nous ne pouvions descendre du traineau, les chiens étant prêts à repartir à tout moment ! Mais nous avons filmé avec notre GoPro. Nous ajouterons plus tard, une petite vidéo.

Arrivée à la ferme de Wolf Trail, on désattèlent tout le petit monde, on donne à manger (pain de viandes gelés à trancher à la hache), on range et on fait des caresses à qui veut bien ! Puis on nous offre un glögi, jus de pomme, fraise et raisin servi chaud dans un grillikota. Joris profite de cette pause conviviale pour demander des conseils à Stéphane sur la fabrication d'un traineau.

Notre journée se termine plus tôt aujourd'hui, 20h00 de retour à notre chalet pour un bon petit dîner et sonna pour se réchauffer.

8

Aujourd'hui c'est plein soleil et petite température puisque le thermomètre de la voiture, nous affiche entre -7°C et -5°C. Nous optons pour une balade en ski joëring avec nos louloups ! C'est un baptême pour eux et pour nous aussi ! Le fleuve Ounasjoki complètement gelé l'hiver, possède de nombreuses pistes de ski de fond et motoneige, exploitable en ski joëring. Nous avons fait quelques photos et vidéos pour l'occasion, vitesse de pointe 25 km/h et vitesse moyenne 9.7 km/h de moyenne, ce qui est pas mal pour un début 😀

Ski Joëring fleuve OUNASJOKI 

L'après-midi, nous avons rendez-vous de nouveau chez Wolf Trail pour une longue randonnée en chiens de traineau de 22 km ! Ce fut génial, nous avons bien profité du soleil et des beaux paysages de la taïga et des abords des lacs Kulusperä et Vanttausjärvi, ci-dessous en photos. Vitesse de pointe 23 km/h et vitesse moyenne 13 km/h de moyenne.

CDT 22 km avec Wolf Trail  

Journée épuisante mais passionnante et se termine comme d'habitude, par un bon petit repas et sonna.

9

Ce matin, nous nous levons sous la tempête de neige. La température n'est pas si basse mais le ressenti est assez glacial. Il fait -7°C pour un ressenti de -14 à -17°C. Nous nous habillons chaudement pour la journée qui nous attend. Une petite balade dans la forêt enneigée avec nos loups le matin et l'après-midi, safaris en motoneige sur les lacs gelés et dans la forêt, autour de Wolf Trail.

Balade dans la Taïga 

Il est tombé près de 40cm de neige, un véritable régal pour les loups qui nagent dans la poudreuse. En revanche, la fin de la journée ne s'achève pas de suite pour nous, il faut déneiger les accès et avec le sourire ! 😀

Jojo au boulot ! 

Mais que voyez vous sur le toit de la voiture ? Suite au prochain épisode..

10

Ce matin il fait -5°C et il neige toujours très fort ! Hier Wolf Trail nous a prêté un traineau de bois que nous avons hâte d'essayer avec Maddela et Ôoloo, mais nous ne savons pas si les conditions climatiques le permettront. En effet, s'il y a trop de neige, nos loups n'arriveront pas à tirer le traineau. On décide d'aller sur le fleuve Ounasjoki qui est relativement plat, en espérant que des motos neiges auront ouvert des chemins ! Arrivés sur place, on constate qu'il y a entre 60 et 80 cm de neige, autrement dit beaucoup trop pour nos deux toutous ! On avance jusqu'à rejoindre un chemin ouvert par des motos neiges. Là on essaie le traineau sur de courte distance, en aidant nos loups en poussant. Rien de très probant mais tout le monde s'amuse dans la poudreuse.

Traineau bois avec Maddela et Ôoloo 

On voit une piste piéton et vélo dégagée par le chasse neige, on va donc y faire quelques essais traineau.


Traineau avec Maddela et Ôoloo 

Ahhhh c'est beaucoup mieux pour se dégourdir les pattes ! Dommage que nous nous soyons trop fatigués dans la poudreuse... Les essais sont de courtes durée mais néanmoins agréables !

A midi, nous faisons une pause digestive au Santa's salmon place restaurant. Depuis le temps que nous voulions goûter le saumon au feu de bois ! Le restaurant est situé au Santa Claus village, juste à côté du bureau de poste du Père Noël. C'est en quelque sorte un grand kota grill en tente Lavvu. Des filets de saumon frais y sont cuits à la verticale, tendres et fondants, un véritable délice ! Le tout servi avec une petite salade de pommes de terre et un morceau de pain. On goûte également un Glögi aux épices de Noë. Simple mais efficace.

Santa's salmon place restaurant 

L'après midi, direction Konttaniemi reindeer farm, une ferme de rennes à 15 min de Santa Claus village.

L'élevage de rennes de Konttaniemi est situé le long de la rivière Ounasjoki, à seulement sept kilomètres de Rovaniemi. Chaque année il y a un rite où les familles d’éleveurs sami apposent leurs marques ancestrales dans les oreilles des jeunes rennes. On nous montre donc la marque à l'oreille de quelques-uns. Les éleveurs sami appellent leur travail boazovázzi, ce qui se traduit par « marcheurs de rennes ». C’est exactement ce qu’ils faisaient naguère : à pied ou sur des skis en bois, et sur des centaines de kilomètres, ils suivaient ces animaux à l’allure rapide dans leur quête des meilleurs lieux de pacage. Les temps ont tout de même changé puisqu'ils sont désormais assignés à des parcelles précises, des territoires de pâturage traditionnels des rennes, à des moments précis de l’année.

Les rennes mangent du lichen et adorent les plantes et les champignons. Ils en mangent de très grandes quantités toute l'année. Et quand vient l'hiver, ils grattent la neige avec leurs sabots pour se nourrir de Lichen. Mais l'éleveur nous explique qu'il n'y a pas assez de lichen en Laponie finlandaise par rapport aux nombres de rennes, alors ils en importent du sud de la Finlande, là où le lichen y est plus abondant puisque pas de renne.

La gestation de la femelle est de 9 mois mais elle peut mettre en pause sa gestation pendant 2 mois si elle le juge nécessaire (manque de nourriture par exemple). Incroyable non ?

Leur unique prédateur est le glouton, un mammifère carnivore de la taille d'un petit ours. En principe, il n'attaque pas l'homme mais mieux vaut s'éloigner de lui lorsqu'on le croise !

Leur bouille est incroyablement mignonne et il est difficile de penser à les tuer mais l'éleveur nous explique qu'il est nécessaire de réguler les populations, alors chaque année, un quota de renne est tués après avoir vécu quelques belles années. Les conditions d'élevage et d'abattage n'ont rien à voir avec celles de nos vaches, moutons ect... Les rennes vivent en libertés dans d'immenses parc et sont abattu sur place et non dans un abattoir.

On nous apprend que l'hiver, il est possible de passer un test pour obtenir sont propre permis de conduire de renne ! Bien sûr nous l'avons passé avec brio ^^ En fait ce n'est pas bien compliqué, on vous donne la corde et on vous explique que c'est le renne qui choisi sa cadence ! Un renne peut tirer jusqu'à 400kg mais si il le veut ^^

Konttaniemi reindeer farm 

On termine la journée par un petit tour au Lappi Arena pour voir un match de hockey sur glace.

Lappi Arena Rovaniemi 

Le soir, nous rejoignons l'équipe de Wolf Trail, Nathalie et Stéphane au Nili restaurant pour un bon moment de convivialité. Nous passons une excellente soirée, les plats sont délicieux. Nous avons pu goûter l'ours et le renne puisqu'il est difficile d'en manger ailleurs qu'en restaurant, mais aussi le pain de pomme de terre et la panna cotta aux baies lapones.

Restaurant Nili à Rovaniemi 

Puis en rentrant chez nous, on croise un jolie Ice bar plein air, malheureusement fermé à cette heure tardive. La température extérieure est visiblement suffisante à sa conservation 🤣

Ice bar plein air Rovaniemi 

La journée s'achève pour nous. A demain !

11

Ce matin il neige encore très fort mais la température est agréable, puisqu'il fait -5°C. Nous optons pour une cani-randonnée en raquettes dans le Canyon de Korouoma. La vallée de Korouoma est une fracture géologique longue de 30 kilomètres située non loin de la petite localité de Posio. Elle se rattache à une zone de fracture qui s'est produite au niveau du substrat rocheux il y a des millions d'années. Au centre de cette zone, la vallée prend la forme d'une gorge profonde entourée de falaises. Des petits cours d'eau dévalent à pic du haut des falaises en été pour geler en hiver. Ces jolies et extraordinaires formations de glace sont connues sous le nom de chutes d'eau gelée ou cascades gelées de Korouoma, qui font également de cette vallée le site numéro un pour l'escalade sur glace en Finlande. D'ailleurs, nous avons vu un intrépide grimpeur et l'avons photographié ! Bouhhhh ça file les jetons !

Canyon de Korouoma 

Au total, à peine plus de 6km de randonnée. Pourtant nous arrivons à la voiture exténués et nos louloups aussi. Il faut dire que le chemin est sinueux, étroit et vallonné (enchainement de descentes et de montées). Cependant la randonnée reste accessible à tous niveaux et le paysage époustouflant de beauté ! On en a encore des étoiles pleins les yeux et la voiture, plein de stalactites à la jupe ! 🤣

Au retour, on décide de s'arrêter au barrage et chutes d'eau de Auttiköngäs. Un coté de la chute a été aménagée par l'homme pour pouvoir y faire descendre des troncs d'arbre, sans les abimer. Le système est simple et ingénieux, une sorte de gros toboggan pour les troncs de bois. Les chutes sont jolies malgré la couverture de neige qui en cache une bonne partie et il y a un petit parcours de 3,5km autour. Malheureusement, il se fait tard et nous renonçons à cette petite ballade. Une prochaine fois ! 😀

Barrage de Auttiköngäs 

Notre journée sportive s'achève déjà ! Tous ces paysages étaient magnifiques et on peut s'imaginer combien ce doit être beau à la saison estivale ! Une excuse de plus pour revenir 😀

Sur le chemin, un jolie coucher de soleil sur la Taiga.

Coucher de soleil sur la Taiga 

Quelques rennes...

Élevage de rennes 

Voilà la journée est déjà terminé. demain nous partons pour Kaukonen à 20km de Kittila et 40km de Levi, célèbre station de ski lapone. Le fleuve Ounasjoki nous suit et nous logerons encore une fois, juste à côté. Bonne nuit et à demain !

12

Notre semaine à Rovaniemi et ses alentours, s'achève... Aujourd'hui nous partons pour Kaukonen, à 20 km de Kittilä et 40 km de Levi, le long du fleuve Ounasjoki. Nous aurons donc remonté le fleuve un peu plus au nord ! Kaukonen est l'un des plus anciens villages de la rivière Ounasjoki, animé et agréable.

Le matin, avant de partir, nous faisons un brin de ménage dans notre chalet de Rovaniemi et en profitons pour vous poster quelques photos, de l'intérieur. Pour rappel, nous avons loué ce chalet finlandais sur 3 étages à Wolf Trail, tout équipé, avec sonna. Très confort !

Chalet finlandais Rovaniemi (chez Wolf Trail) 

Puis nous allons dégourdir les pattes de nos louloups avant de prendre la route pour Kaukonen, en profitant une dernière fois du traineau que nous avait prêté Wolf Trail.

Ces trois derniers jours, il a beaucoup neigé alors Joris se décide à monter les pneus clous sur la voiture.

Rovaniemi - Kaukonen : 134km - 1h40 de route.

Nous arrivons à Kaukonen en fin de journée, vers 17h00. Nous découvrons les lieux, en pleine taïga et il se trouve que notre location est située au cœur d'une ferme de rennes. Comme les rennes sont élevés en liberté, nous en croisons quelques-uns sur notre chemin d'arrivée. Un merveilleux spectacle ! Nous avons hâte de commencer notre séjour dans ce petit coin de paradis. Les chiens sont fous !!! Que d'odeurs !

Châlet finlandais à Kaukonen 

Le temps de nous installer, de nous présenter aux propriétaires et d'échanger quelques mots, la nuit tombe déjà. Il ne nous reste plus qu'à attendre les aurores boréales car le ciel est dégagé de tout nuage.

21h00 nous sommes en place pour chasser les aurores ! Le spectacle ne tarde pas à commencer, bingo ! La température chute vite les nuits sans nuages... -23°C !!!

Aurores boréales sur Kaukonen 

Le spectacle prend fin à 2h30 du matin. Il est temps d'aller au dodo ! 😴

13

Nous ouvrons les yeux vers 9h00, encore fatigués de la veille. Il fait -10°C. Ce matin, notre hôte Marita nous propose de nous amener nourrir les rennes avec son maris. Nous acceptons avec grand plaisir ce moment de partage unique, de leur passion et culture. Comme nous avions déjà visité la ferme de rennes Konttaniemi (à 15 min de Rovaniemi), nous savons déjà beaucoup sur les rennes. Mais Marita nous parle davantage de l'histoire de leur famille. Dans leur famille, l'élevage de rennes est l'histoire de plusieurs générations. On lit leur passion et leur amour pour les rennes, dans leurs yeux. "Reindeer are happy in Lapland" nous répète plusieurs fois Marita, les yeux remplis d'amour. Elle nous explique qu'ils élèvent les rennes pour la viande, la peau, les bois... que tout est utile dans le renne ! La viande est très pauvre en gras et très bonne pour la santé puisqu'elle contient de nombreux minéraux. Ils ont une centaine de rennes mais ils n'en tuent qu'une dizaine chaque année, afin de réguler avec les naissances. Elle nous propose de nous faire goûter des plats à base de renne. Nous lui en commandons pour ce soir.

Ferme de renne de Kaukonen 

La ferme de Kaukonen ne détient pas que des rennes mais aussi des chevaux ! Le mari de Marita pratique le Sulky, voiture légère à deux roues pour les courses en trot attelé. Les cheveux sont adorables ! Il nous est également possible d'essayer le Sulky si nous désirons. Nous verrons ça pour les jours à venir 😉

Les chevaux de Kaukonen 

Marita nous a mis à disposition des kicksparks, sortes de trottinettes des neiges. Ni une ni deux, Joris attèle nos louloups pour une petite ballade dans Kaukonen. Qui est le plus heureux ???? 🤣

Kickspark dans Kaukonen 

Sur les deux dernières photos, vous pouvez voir de la charcuterie de renne sécher en plein air dans la maison de Marita mais aussi un kota grill, que nous utiliserons à l'occasion pour faire griller des petites saucisses lapones ainsi qu'un figatellu corse, de quoi passer une belle soirée 🤣🤣🤣

En fin d'après-midi, nous allons faire un petit tour dans Kittilä, nous avons vu sur notre chemin une jolie petite église de bois.

Église en bois de Kittilä 

À notre retour de vadrouille, Joris repart en ballade avec la kickspark et les chiens. Jamais fatigués ces trois-là ! 2 km de ballade dans kaukonen, 11 km/h de moyenne.

Puis c'est déjà l'heure de dîner. Marita nous a concocté un délicieux parmentier de rennes façon lapone, avec des cornichons sucrés, de la confiture de baies rouge sauvages, du pain de patate et de céréales sans gluten accompagné de beurre maison et en dessert, une excellente crème fouettée aux "blueberries"! On s'est régalés !!!! 🤗 Et en bon français que nous sommes, nous avons ouvert un bon château la Croix Saint-André ! 😊

Parmentier de renne lapon

Ce soir, dodo de bonne heure !

Mais l'aurore boréale est arrivée !!! Et vouiiiiiii nous nous sommes couchés à 2h00 du matin à cause d'elle, mais difficile de résister à son appel ! 😍

Aurores boréales à Kaukonen

Cette fois-ci c'est la bonne ! Bonne nuit à tous !

14

Aujourd'hui, nous nous réveillons sous les flocons et -10°C. Comme nous sommes encore fatigués de la veille (chasse aux aurores boréales) nous décidons de ne partir qu'en fin de matinée en vadrouille. Ça tombe bien puisque la neige doit s'arrêter de tomber en fin de matinée pour laisser place au soleil.

En attendant, nous partons en ballade autour de la maison, à la découverte des animaux environnant. Des chevreuils, des faons, des écureuils, des rennes et des oiseaux. La Nature est belle et riche autour de Kaukonen ! Un lieu magique 😍

Animaux sauvages de Kaukonen 

Puis il y a aussi des jolies petits sapins de Noël en pleine nature 😊

"Mon beau sapin, roi des forêt !" 

En fin de matinée, nous partons pour Äkaslompolo, un village de la municipalité de Kolari. Il est situé au bord d'un lac du même nom, au nord-ouest de la ville de Kolari.

Nous commençons par nous arrêter pour visiter une jolie petite chapelle, moderne et lumineuse, toute de bois, la chapelle Saint Laurent. L'architecte Kari Poskiparta a conçu la chapelle de sorte que l'on voit la nature et le fjeld par les nombreuses fenêtres. Il y a également une belle acoustique dans cette chapelle, ce qui en fait un lieu pour les concerts de musique sacrée et classique. Elle a une contenance de 200 personnes et dispose d'un vestiaire et de toilette. Notre impression: chaleureuse, moderne et originale !

Chapelle Saint Laurent de Äkaslompolo

Puis nous nous rendons au parc national de PALLAS-YLLÄSTUNTURI pour faire une cani-randonnée, au point de départ du Karilan Navetta Galleria. Il s'agit d'un café-galerie très original ! Lea Kaulanen et son mari Juha en ont fait un endroit magique, à l'atmosphère ésotérique et féérique. Ils fabriquent des marionnettes et les exposent en situation dans des coins de nature. Le décor est composé de toiles photos de leurs marionnettes, à mi-chemin entre le conte et la réalité, de marionnettes, de tambours chamanique, de bougies, sculptures sur bois... De plus, il est possible de déguster de délicieuses pâtisseries salées ou sucrées , ainsi que des boissons chaudes. Joris a goûté un chausson de poisson blanc et Coralie, un roulé à la crème et myrtilles sans gluten, le tout accompagné d'un chocolat chaud délicieux.

Karilan Navetta Galleria de Äkaslompolo

C'est l'heure de chausser nos raquettes pour une longue cani-randonnée. Le parc fait 1020 km2 et s'étend sur plusieurs municipalités de Kolari (Akaslompolo, Yllasjarvi) au sud, à Enontekio au nord. Nous choisissons une ballade de 14 km mais la nuit tombe vite, le vent se lève et nous devons écourter de peur qu'une tempête de neige nous tombe dessus. Nous ne ferons donc que 9 km mais avec un beau dénivelé de 200 m ! 😋

 Parc national de PALLAS-YLLÄSTUNTURI 

Les arches que vous voyez dans la forêt sont formées par des bouleaux (l'arbre) et la neige. Quant au gus qui est sorti du sentier balisé et s'est enfoncé de 1 m dans la neige et bien c'est Joris et son acolyte Ôoloo ! Il a voulu voir si nous pouvions sortir des traces ! A priori non ! 🤣

Au total 9 km !

Tracé de la randonnée 

Le soir Marita et son mari nous ont préparé un feu dans leur kota grill. Alors nous les invitons à dîner avec nous, afin de leur faire goûter du figatellu, du foie gras et des haricots tarbais façon cassoulet. Ils acceptent et nous apportent des saucisses finlandaises à griller.

Grillikota à Kaukonen 

Voilà la journée s'achève pour nous, déjà..

15

Aujourd'hui il neige et la température est de -8°C. Nous avons rendez-vous pour faire de la pêche sur glace à 13h, donc nous ne pouvons aller vadrouiller bien loin. Nous optons pour une balade sur Kaukonen en skijoëring le matin. Les routes sont idéales, bien damées avec la couche de neige qu'il faut !

Ski joëring à Kaukonen 

Puis l'après-midi rendez-vous sur Kittilä pour tester la pêche sur glace. Le principe est très simple, faire un trou dans l'épaisse couche de glace qui recouvre le fleuve Ounasjoki, enlever les glaçons qui flottent en surface puis y plonger le fil de pêche en n'oubliant pas le vers au bout de l'hameçon. Joris prend la tarière et fore nos deux trous pour la pêche bien sûr !!! 🤣🤣🤣

Pêche sur glace à Kittilä 

Puis une fois en place, nous apprenons qu'en cette période, les poissons sont endormis par le froid et bougent très peu. Il y a donc très très très peu de chances d'en attraper. Sur le coup, on rigole jaune ! Car ce genre d'activité inutile, coûte la modique somme de 50 eur et par personne ! Pour ne rien attraper, sauf le touriste, ça fait tout même très cher !!! Heureusement, que Mikko avait prévu les saucisses pour faire passer l'hameçon !

Saucisses party sur le fleuve Ounasjoki 

Je crois que Joris ne s'en relèvera pas de cette entourloupe ! Allez ce soir sauna/apéro pour oublier !😅

16

Aujourd'hui il ne fait pas bien froid, le thermomètre affiche seulement -4°C mais le temps n'est pas au beau. Nous partons pour Sonkamuotka à côté d'Enontekiö chez Sannan Putiikki, un magasin de souvenirs et d'artisanat finlandais qui nous a été recommandé par des amis. Quelle fut notre surprise en arrivant ! Une boutique colorée, remplie d'une multitude de choses, un peu comme la caverne d'Ali Baba ! On y trouve tout et à des prix disons "corrects" pour le pays, voire même un poil moins cher qu'ailleurs. En effet, en Finlande, les objets souvenirs ou artisanats ne sont pas donnés pour le moyen français. Mais il en va de toutes les boutiques finlandaises ! Alors il faut choisir le petit bout de Finlande que vous souhaitez rapporter chez vous.

Sannan Putiikki 

La dame que vous voyez en photo s'appelle Sanna, la propriétaire de cette boutique. Nous nous sommes présentés à elle, de la part d'amis qui viennent chaque année la voir. Elle nous a serrés chaleureusement dans ses bras et offert un chocolat chaud avec un sandwich de viande séchée de renne. C'est ce qui s'appelle être accueillis comme des rois !

Il neige toujours dehors, le soleil n'a pas pointé le bout de son nez. Tant pis, on va poursuivre la journée sous la neige, pour une randonnée en pleine nature, en espérant que nous ayons un peu de visibilité dans l'après midi !

Nous choisissons de partir sur la commune de Muonio, pour le domaine skiable Olos, 6,3 km de pistes et seulement 4 remontées type "tire-fesses". C'est une station familiale, un peu plus petit que le Mourtis dans les Pyrénées. La station de Olos se situe entre 335 et 495 m d'altitude. Il y a comme partout, des pistes aménagées pour le ski de fond. Nous en prenons une, qui fait le tour de la station.

Cani-randonnée à Olos (Muonio) 

Nous terminons notre boucle de 8 km en empruntant la piste de biathlon dont vous pouvez voir les stands de tir. La nuit tombe vite ainsi que la température, puisque de -8°C.

Un petit sauna pour se réchauffer, un petit apéro pour se requinquer et hop au dodo !

17

La neige semble s'être calmée en ce samedi 16 mars. Nous apercevons même des rayons de soleil, percer les nuages. Nous optons donc pour une longue randonnée dans le parc national de Pallas Yallästunturi et plus précisément, autour du Pallastunturi, un des principaux tunturi (terme finnois qui désigne une montagne arrondie) de Laponie.

Le Pallastunturi est composé d'un groupe de 7 sommets couverts de toundra et culminant à 807 mètres d'altitude au Taivaskero, dominant de plus de 500 mètres les plaines environnantes.

Nous nous rendons tout d'abord à l'office de tourisme au centre du parc, le Pallastunturi Visitor Centre. Il fait office de vitrine de la nature lapone pour tous les visiteurs se rendant dans la région de Palläs et donne de nombreuses informations sur le parc national de Pallas-Yllästunturi, les sentiers de randonnée d'hiver et d'été, les possibilités d'hébergement, les événements, les villages d'altitude et autres particularités de la région des tunturis de Laponie. Le point "accueil" se trouve en pleine nature vierge au bord de la route panoramique des monts qui relie Ylläsjärvi et Äkäslompolo. Là, une dame très gentille, nous renseigne sur les différentes randonnées hivernales qu'il est possible de faire ainsi que le kilométrage de chacune.

Circuit de randonnées hivernales 

D'après ses conseils, nous optons pour le circuit en marron de 7.5 km autour du lac Vuontisjärvi et le circuit en vert vers les points de vue Montellin maja et Nammalakuru de 8 km aller-retour. Au total, 15.5 km avec une partie en ski joëring (7.5 km autour du lac car chemin sans trop de dénivelé et décente des points de vue de 4 km) et une autre en cani-raquettes (la montée vers les points de vue 4 km). Soit 11.5 km de ski joëring et 4 km de cani-raquettes.

Pour ce faire, il faut tout une organisation et surtout, de bonnes épaules pour porter tout le matériel ! Je vous laisse en juger sur les photos 😉

On commence par le lac Vuontisjärvi, petit morceau de 3 km en ski joëring avant d'arrivée à l'intersection avec la montée vers Montellin maja et Nammalakuru.

Première partie du lacVuontisjärvi 3km

Puis c'est l'heure de chausser nos raquettes pour la montée vers Montellin maja et Nammalakuru ! Alors on range et dérange nos outils et c'est reparti !

Randonnée  8km vers Montellin maja et Nammalakuru 

Pour la descente de Montellin maja et Nammalakuru, nous remettons les skis aux pattes et c'est partie tout schuss ! 🎿 Les chiens s'en donnent à cœur joie ! Nous n'avons pas pris de photos, nous avons plutôt filmé. C'est allé assez vite, si bien que Coralie en a perdu son pare-soleil pour objectif en chemin ! Allez hop, obligé de remonter quelques mètres à la recherche du pare-soleil 😩 Oh chance ! Une motoneige passe par là, on lui demande s'il n'a pas vu un objet noir sur le chemin. Il dit oui et part nous le chercher. Ça nous aura épargné quelques kilomètres de plus. Ouf !

Arrivés au lac, nous nous laissons tirer par nos louloups ! Le ciel change de couleur petit à petit jusqu'à rougeoyer d'un soleil couchant. Magnifique !

Ski joëring 4.5km sur le Vuontisjärvi 

Au total 16.5km de parcours, soit un peu plus qu'annoncé avec une vitesse de pointe à 28 km/h en descente ! Bravo à nos louloups qui ont tout donné !

Voilà notre longue randonnée s'achève. Nous en avons plein les yeux et surtout plein les pattes 😄 Et le spectacle continue sur notre route vers Kaukonen..

Sur la route.. 

Bonne nuit !

18

Aujourd'hui une longue journée de ski nous attend à Ylläs, puisque ici les horaires d'ouverture sont 9h30 17h00 pour la majorité des pistes et 18h45 pour les pistes desservies par les télécabines.

Ylläs station de ski de Kolari

Ylläs est la plus grande station de sports d'hiver de Finlande. Elle est située sur la commune de Kolari, près de Ylläsjärvi et Äkäslompolo. Le dénivelé maximal est de 518 mètres, soit le plus important du pays. De plus, il y a la plus longue piste de Finlande, elle mesure 3 000 mètres. Il est possible d'y pratiquer le ski nocturne sur 30 km de pistes. Puis en haut de la station, il y a une vue imprenable sur toutes les étendues, lacs et petits monts de la Laponie.

Haut de la station Ylläs 

J'imagine que vous vous demandez tous, ce qu'on en a pensé, si ça vaut le coup par rapport à nos Pyrénées et si on s'est amusés ?

En fait, lorsqu'on est bon skieur, on cherche la difficulté, les pistes non damées, les challenges quoi ! Avec un dénivelé maximal de 518 mètres, vous l'aurez compris, les pistes ne sont pas très longues ni très raides. Pour éclairer les lanternes des Toulousains, le dénivelé de Peyragudes est 800m, de Baqueira 1100m, du Mourtis 510m. En bref, cela équivaut à notre Mourtis, à la différence qu'à Ylläs, il y a 51 pistes contre 19 pistes pour le Mourtis. Et Ylläs est LA plus grande station de ski de Finlande ! Donc oui les pistes sont courtes, il y a peu de pistes noires et la majorité sont de grands boulevards bien damés. Ce qui est dommage avec toute la poudreuse qui tombe chaque semaine ! Mais tout de même, il y a de nombreuses "entre-pistes", c'est-à-dire des zones de forêt où il est possible de skier. Et là pour le coup, c'est très sympathique ! Nous avons passé toute la journée entre les sapins, à éviter les troncs et les branches. Et enfin vient le coût d'une telle journée: 45 euros + 7 euros de carte badge (même système que Peyragudes), ce qui est assez cher !

Pour conclure, nous sommes heureux d'avoir skié en Laponie, d'avoir bravé le froid sur les remontes pentes, car oui le vent vous glace le moindre petit bout qui est dehors mais aussi, l'ambiance kota grill du pique-nique et le ski-liberté entre les sapins ! Bref c'est tout de même à faire une fois dans sa vie !

Kotagrill et ski-sapins  

Petite anecdote: il est de coutume dans la famille PUJO de skier jusqu'au bout de la journée, jusqu'à la fermeture, à la minute près.. Et Joris a bien sûr adhérer au concept "chaque minute compte" ! Donc en fervents skieurs que nous sommes, nous avons skié jusqu'au bout et le téléski nous a fermés à mi-côte. ET nous voilà comme Jean-Claude Dusse sur son remonte pente avec la neige qui se remet à tomber ! Oui oui, c'est pas une blague ! Ici en Finlande l'heure c'est l'heure ! Impossible de négocier, "débrouille-toi" !

Coco remonte la pente d'une piste rouge 

Et voilà, c'était le risque !

Puis arrivés aux télé-cabines, nous apprenons que c'est fermé en raison d'un vent trop violent. En effet, la tempête de neige a repointé le bout de son nez. Arff nous ne skierons donc pas jusqu'à 18h45, sous les projecteurs !

Bien rincés par ces derniers jours, nous prévoyons du repos pour lundi !

Ce soir apéro/sauna, comme d'habituuuuudddeeee ! (On s'y fait à la vie lapone😄)

19
19
Publié le 23 mars 2019

Aujourd'hui il neige, pour changer et les températures avoisinent le 0 ! Vous l'aurez compris dans le titre, aujourd'hui est notre journée repos. Nous restons donc à la ferme de Kaukonen farnienter.

Comme il neige beaucoup, Jouni notre hôte, part souvent sur les routes de la ville et forestières déneiger et sa femme Marita doit s'occuper seule de la ferme (Chevaux, Rennes, Oiseaux, Chats ect..). Donc nous lui proposons notre aide.

Jouni part déneiger les routes 
Joris s'occupe des chevaux de Kaukonen 

Pour nous remercier, Marita nous offre deux beaux filets de renne à griller au kota grill. Nous en faisons donc notre repas du soir SANS oublier de faire un bon apéro avant !

Soirée kota grill à Kaukonen 

Voilà la journée repos est vite passée ! Demain nous ré-attaquons les ballades et visites et il y en a une de taille !!! Suspens...

A demain !

20

Ce matin, grand départ pour le mont Saana à Kilpijärvi. Le mont Saana (ou Saanatunturi) est un sommet des Alpes scandinaves situé en Finlande, à l'extrême nord-ouest du pays. Il domine de plus de 500 mètres le petit village frontière de Kilpisjärvi, sur la commune d'Enontekiö. Sa forme particulière en fait un des sommets les plus connus de Finlande. Son altitude est de 1 029 mètres, un des rares sommets isolés de Finlande dépassant les 1 000 mètres. Il est coiffé d'une antenne de radio-télévision qui utilise cette position privilégiée. Le sentier qui mène au sommet depuis le village est long de 4 kilomètres.

Le mont Saana est une montagne sacrée pour les Sames, peuple autochtone de la Laponie. C'est une montagne étroite, qui semble inaccessible. Mais quand on est à son pied, on comprend que son sommet peut être gravi en quelques heures par un sentier de randonnée, situé sur un des versants, moins abrupt. Du sommet, on a une vue grandiose sur le lac de Kilpisjarvi, sur les sommets Suédois et Norvégiens (on est à quelques kilomètres du point des 3 frontières entre la Suède, Finlande et Norvège).

Rien que d'être à son pied, ça vaut le détour !!!

La population autochtone de la Laponie, les Samis, habitent dans la zone de Kilpisjärvi depuis fort longtemps et il s’agit encore d’un des bastions les plus connus de leur culture. Tandis que la modernité s’est propagée jusque dans ce bout du monde, les traditions sâmes, comme les rassemblements de troupeaux de rennes, sont encore bien présentes dans la vie locale.

Mont Saana vu de loin 

À peine la randonnée commencée, nous pouvons nous rendre compte de la difficulté. La pente est assez raide et le sentier hivernal, pas damé et tout juste tracé. De plus, des petits malins y ont marché sans raquettes, faisant des trous assez profonds sur le chemin, rajoutant à la difficultédu dénivelé.

Après 1h de marche, nous nous rendons compte que nous ne pourrons terminer la randonnée. En effet, plus nous grimpons vers le sommet et plus la pente est raide et verglacée. Le chemin semble même dangereux ! Nous décidons d'arrêter la randonnée au premier point de vue, à 1 km du sommet. Ça fait râler quand on y pense, il nous restait à peine 1 km ! Ceci dit, la vue est déjà splendide, nous donnant même l'envie de le refaire en été.


Montée du mont Saana 

Il faut y être pour le voir, pour le croire et ressentir. C'est tout simplement magique et nous comprenons pourquoi le mont Saana est une montagne sacrée en Laponie.

Avant de descendre de notre piédestal, quelques clichés rigolos au sommet du monde lapon !

Rigolade au sommet du monde lapon  

Sur la descente, nous avons eu quelques péripéties, nous nous sommes trompés de chemin et avons bien failli ne pas arriver à temps à la voiture, pour notre rendez-vous du soir au Snow village restaurant. Mais tout a bien fini et le stress n'est plus qu'une aventure, gravée à jamais dans notre mémoire.

Descente du mont Saana 

Soit 6km de parcours !

Détails de la randonnée au mont Saana 

By by Kilpijärvi et mont Saana, nous reviendrons !!!

Mont Saana vu du lac de Kilpisjarvi

La magie du mont Saana opère encore sur notre route, puisque nous avons vu pour la première fois depuis le début de nos vacances, des élans sauvages en bord de route. Pour les automobilistes finlandais, les élans sont craints, car très grands et gros ! Ils sont de véritables dangers en cas de collision. Si nous pouvons donner une comparaison, ce serait un cheval très haut sur pattes. Vous l'aurez compris, mieux vaut être vigilant en voiture et ne pas les percuter. En attendant, nous prenons quelques photos, puisque ceux-ci sont assez curieux et ne semblent pas avoir peur de nous au point de fuir..

Élans sur la route de Sonkamuotka

Nous arrivons pile-poil à l'heure pour notre rendez-vous au Snow village à Kittila, soit 20h00. Ouf ! Et oui, nous aurions pu éviter de partir aussi loin alors que nous avions notre rendez-vous à l'hôtel de glace mais malheureusement, la météo ne nous permettait pas d'y aller un autre jour.

Entrée du Snow Village à Kittilä

Nous avons une guide française qui nous fait visiter le village, notre chambre et nous donne quelques conseils pour passer une nuit agréable. Nous découvrons qu'il y a une zone chaude ouverte aux clients pour la nuit, avec sauna et coin salon de thé mais aussi, un kota grill avec chamallow à disposition ! La nuit s'annonce plus agréable et confortable que nous le pensions. De plus, tous les lits sont équipés de véritable matelas, rien à voir avec notre nuit en igloo fait mains, au lac des Bouillouses !

Tout d'abord nous commençons notre nuit par un excellent repas au Snow Village Restaurant, digne d'un 3 étoiles ! Avec en entrée plusieurs spécialités lapones dont du renne séché, saumon fumé au bois, des champignons de forêts marinés, des œufs de corégone (poisson d'eau douce de laponie), de la confiture d'oignon, du leijapuusto (sorte de fromage lapon) ainsi que de la confiture cloudberries ou plaquebières, le tout servi sur une jolie planche de bois. Puis en plat, nous prenons tous les deux du filet de renne avec des pommes de terre rôties, de la purée de céleri et une sauce qui s'appelle "game sauce". Enfin en dessert, Joris prend une crême brulée merringuée aux cloudberries et Coralie, un gâteau au chocolat mariné dans une sauce aux myrtilles. Le tout sans gluten ni lactose ! Coralie adore la Laponie !!! 🤣🤣🤣

Snow village restaurant 

L'expérience du restaurant de glace est géniale ! Tout d'abord, les plats sont servis rapidement et bien chauds, ce qui leur permet de ne pas refroidir trop vite mais aussi, on vous installe confortablement sur des peaux de rennes avec un plaid douillet. Tout est fait pour vous faire passer une agréable soirée ! Et enfin, la nourriture est excellente et bien présentée ! Bref nous avons adoré !

Après s'être restauré, nous sortons dehors nous occuper de nos chiens restés dans la voiture et surprise, le ciel s'illumine d'aurores boréales ! Les plus belles que nous ayons vues jusqu'à présent. Malheureusement, nous n'avons pas pu capturer ce spectacle comme il se doit car nous n'étions pas prêts. Nous avons cependant quelques souvenirs de la fin..

Aurores boréales au Snow Village 

Puis c'est ensuite l'heure des chamallow party au kota grill pour se réchauffer !

Kota grill, chamallow party

Il est déjà minuit ! On ne vous dit pas bonne nuit mais à de suite car nous ne sommes pas encore couchés ! 😛

21
21

La journée commence tôt puisque il est minuit et nous ne sommes pas encore couchés de la veille ! Il fait déjà -15°C dehors. Les clients de l'hôtel de glace ont la chance de pouvoir prendre des photos de tout l'hôtel, sans personne autour et en plus, ils ont le droit de profiter des décors comme s'assoir sur les trônes de glace de Game of Thrones ! Un privilège que nous comptons bien profiter !

Cette année, tout les décors du Snow Village 2019 sont sur le thème de Game of Thrones ! Des sculptures impressionnantes, tant par les détails que par leur taille ! Tout est magnifique et l'éclairage ajoute à la magie des lieux. Nous vous laissons en juger sur les photos.

Hall d'entrée et Ice bar
Quelques décors 

Et voici les chambres, 16 au total allant de 2 à 4 personnes. Vous pouvez également admirer les couloirs végétaux. Magnifique !

Les chambres et couloirs 

Et maintenant, la chapelle des mariages ! Et oui il est possible de se marier au Snow Village pour la modique somme de 2000/3000 euros avec photographe, entrée des mariées (traineau, moto neige...), restaurant et cérémonie, le tout pour 30 personnes environ. La chapelle peut contenir jusqu'à 70 personnes.

La chapelle du Snow Village 

Quelques selfies en tant que privilégiés ! Nous profitons des décors..

Quelques selfies dans les décors 

Il est 2h30 du matin, il fait -15°C dehors, -5°C dans le Snow Village et c'est l'heure d'aller se coucher !

En mode saucisson chaud ! 

8h00 notre guide vient nous réveiller avec un jus de cloudberries chaud. Hummm ça fait du bien ! Puis c'est l'heure du petit déjeuner ! Cette fois-ci, au chaud !

Petit déjeuner au Snow Village 

Et enfin, on nous délivre un petit certificat pour le souvenir de cette nuit de glace fantastique et notre résistance au froid ! 🤣🤣🤣

Félicitations pour notre résistance au froid ! 

Nous partons sur le lieu ou sont prélevés les morceaux de glace, pour la construction du Snow Village de chaque année. C'est sur la rivière Lainiojoki, à 1 km du Snow village, que des morceaux de glace sont découpés et stockés jusqu'à l'année prochaine, dans des conteneurs réfrigérés. Les travaux de conception de chaque Snow Village débutent entre fin octobre ou début novembre, dès les premières neiges et températures sont négatives.

A l'origine du Snow Village - découpage et stockage des blocs de glace 

Comme vous pouvez le constater, les blocs de glace sont bleu ciel et translucides ! C'est parce que l'eau de la rivière est très pure et sans saletés. Parfois vous pouvez voir quelques brindilles piégées dans la glace mais les blocs de glace sont dans l'ensemble bien translucides et d'une belle couleur cristalline.

Anecdote: cette année, les températures étaient bien trop élevées pour commencer la conception. Les travaux ont commencé avec 4 semaines de retard ! Il aura donc fallu employer davantage de monde et travailler jour et nuit à la conception du Snow Village 2019. Le résultat est néanmoins splendide !

15h00 la journée s'achève pour nous ! Bien qu'il soit encore tôt dans la journée, nous avons besoin d'une bonne sieste réparatrice. La nuit fut courte !

Joris est enchanté par cette expérience et remercie chaleureusement tous ses amis pour ce cadeau inoubliable !

22

Ce matin il neige et les températures sont plutôt hautes, entre -2°C et 1°C. Nous sommes assez fatigués et choisissons d'aller visiter le zoo de Ranua.

Le parc animalier de Ranua est conseillé sur tous les guides touristiques, comme donnant l'opportunité de voir des ours polaires ainsi qu'une cinquantaine d'autres espèces animales caractéristiques de l'environnement naturel arctique, que l'on peut voir évoluer en quasi-liberté dans un vaste espace boisé.

Bien que nous soyons d'avis assez mitigés sur les zoos, la mentalité finlandaise sur la protection et le respect des animaux et de leur environnement, nous donne la curiosité d'aller y faire un tour. Oui nous avons l'amour pour la Nature et nous préférons les réserves naturelles qui sont d'immenses espaces, destinés à la sauvegarde et protection des espèces plutôt que les zoos dont les enclos tiennent davantage de la prison.

Entrée du zoo de Ranua 

L'entrée du zoo n'est pas si chère, 15 euros par adulte. On nous donne un plan des enclos et du reste, on est libre jusqu'à 17h00. À la visite des premiers enclos, ceux des rapaces et nocturnes, on constate que les enclos ne sont pas si grands et cela donne une déplaisante impression. Voir ces oiseaux cantonnés à des hauteurs restreintes alors que ce sont des oiseaux qui ont besoin d'altitude et de plénitude, ternis notre plaisir de les observer. Malgré tout, ils avaient l'air bien soignés et les enclos remplis de nourriture.

Les rapaces et nocturnes 

Il y a également des sangliers en Laponie, ceux-ci bien plus gros que ceux que nous avons en France. Habitués à l'homme, l'un des petits, curieux, s'est empressé de venir nous dire bonjour.

Sangliers finlandais 

Puis nous sommes arrivés au fameux enclos des ours polaires et là, alors que ce devait être un émerveillement pour les yeux, les larmes montent. Oui il est difficile d'imaginer ces animaux amoureux des grands espaces, enfermés entre des murs de plusieurs mètres, même si bien traités. Mais aussi la dure réalité de leur avenir sur notre Terre, nous plonge dans une tristesse infinie.