D'un rêve à la réalité, nous avons passés 17 jours au cœur de la Jordanie et de l'Israël où se mélange culture et traditions.
Novembre 2018
17 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Nous sommes arrivés le samedi 5 novembre à Tel-Aviv par la compagnie Easy Jet (4H depuis Lyon, 105euros A/R par personne avec un bagage pour 2). Contrôles poussés à l'aéroport de Lyon, super rapide à celui de Tel Aviv. Nous avons choisi de prendre le visa sur un papier annexe plutôt que de l'avoir directement sur le passeport.

Premier conseil : ne pas arriver entre vendredi soir et samedi soir en Israël. Avec le Chabbat, il y a ni bus, ni train, juste des taxis collectifs pour quitter l'aéroport. Nous avons payés pas loin de 50euros par personne pour rejoindre Haïfa.


Les vols sont moins chers pour l'Israël que pour la Jordanie, et les passages de frontières se font plutôt biens. Nous avons rencontré des personnes qui sont passées directement par Aqaba dans le sud de la Jordanie, mais pour des voyages d'une semaine. Ces liaisons low cost seraient disponibles au moins depuis la Belgique et l'Allemagne, avec un vol par semaine. Pratique pour ceux qui veulent faire seulement Pétra et le Wadi Rum.

2

La première journée, nous avons pris le train jusqu'à Acre, une petite ville typique d'Israël. Nous avons marché le long de la mer, sur les remparts jusqu'au port ; puis petite promenade dans les souks. Nous avons terminé l'après-midi par la visite de la citadelle avec un billet combiné pour plusieurs sites touristiques à visiter dans la ville.

Vieille ville et citadelle d'Acre
Vue sur les remparts
• • •

En fin de journée nous sommes allés visiter les jardins de Bahïa. Malheureusement il faut rentrer par le haut, et nous n'avons pas eu le temps de prendre le bus pour nous y emmener. Le soir, un pote nous a emmené faire un tour de nuit sur les hauteurs de la ville, magnifique, et nous avons pu goûter aux premiers falafels.

• • •
3

Journée chargée : partis à 8H30 pour une escale à Nazareth. Les bus en Israël sont supers, ils ont en général du wifi, confortables, à l'heure et rapides. Nous sommes arrivés en 1h, et la basilique de l'annonciation était juste à côté de la station de bus. Comme nous avions toutes nos affaires sur le dos, nous avons pu rentrer dans la basilique qu'à tour de rôle. Cette basilique, c'est celle où Marie aurait appris qu'elle était enceinte de Jésus. Après avoir vu la basilique, nous avons cherché un point de vue sur la ville. Résultat, nous nous sommes retrouvés devant un film des plus moderne retraçant la vie de Jésus au "Mary's international center". Après le film, comme promis, nous avons eu l'occasion de monter sur le toit et admirer la ville.

Basilic de l'annonciation et vue 360° sur la ville de Nazareth

Nous avons ensuite pris 2 bus pour arriver à Tibériade, le fameux lac où Jésus aurait marché sur l'eau. Nous avons fait une escale de 2H qui suffisait à faire le tour de la ville et à se reposer devant le lac. Ça vaut le détour ! Nous avons profité de l'escale pour faire changer des dinars pour la Jordanie.

Vers 18H, nous voilà de nouveau dans le bus direction Beït She'an pour passer la frontière jordanienne. Nous sommes arrivés dans cette ville déserte à la tombée de la nuit, à 8kms du poste de frontière, sans bus et sans taxis. Ne faites pas cette connerie de franchir la frontière de nuit ! Heureusement, un gars nous a pris dans sa voiture, offert repas et boissons et nous a déposé juste devant le poste de contrôle. Nous avons franchi la frontière très facilement. Une fois de l'autre côté, à 20H, dans le noir et à 2H de route de la capitale, c'était moins marrant. Nous avons donc pris le dernier taxi, notre seule chance pour rejoindre la capitale à cette heure-ci (environ 50euros le trajet). Arrivée à Amman vers 22H.

4

Afin de nous "faciliter" la vie, dans ce pays où les gens roulent "merveilleusement bien", nous avons loué une voiture pour 3 jours. Pour la première étape, direction Al-Kharana, un des fameux châteaux perdus dans le désert. Un bloc de pierre, au milieu du désert, trop beau ! Le thé à la menthe nous a été offert, et nous avons pu acheter nos kiefs. Deuxième étape, Qsar (al) Amra, un petit château bien conservé avec des peintures murales ; puis nous sommes allés vers le village d'Azraq pour faire une réserve animalière. Grosse déception pour celui-ci, car l'oasis dans laquelle se trouve le village est totalement asséchée donc c'est très aride et sans animaux. Sur la route, visite du château de Lawrence d'Arabie puis nous sommes rentrés sur Amman. La route dans le désert de l'est est magnifique, dépaysement garanti !

Jordan Pass : rentabilisé juste par le visa et l'entrée à Pétra. Inclus presque tous les autres sites de la Jordanie, vraiment avantageux.

Petit bon plan restaurant à Azraq : Azraq palace

Al-Kharana /  Qsar (al) Amra / Château de Lawrence d'Arabie
5

Journée d'anniversaire pour ma pote, nous sommes partis après une bonne nuit reposante direction Madaba, la ville des fameuses mosaïques. Après une heure de route, nous arrivons en ville. Beaucoup de touristes. Nous avons visité quelques uns des sites archéologiques, mais il y avait trop de monde, donc nous sommes vite repartis direction le Mont Nébo. Entrée non incluse dans le Jordan Pass, nous nous attendions à avoir une vue sur la mer morte. Déception, une vue magnifique mais pas de mer morte. Donc … Retour en voiture et cette fois-ci direction la mer morte !

On a choisi Amman Beach pour s'arrêter, avec une entrée à 20JOD. Passage au vestiaire puis descente sur la plage. Le paysage est à couper le souffle, avec les montagnes israéliennes de l'autre côté. Il faisait beau, chaud, on a donc commencé à faire trempette. J'avais déjà connu cette sensation de flotter dans le désert chilien, mais la mer morte a un taux de sel encore plus fort, donc les sensations sont bien mieux !

Puis place à l'incontournable bain de boue, c'est sympa à faire ! Après ça nous avons admiré le coucher de soleil en flottant dans l'eau, puis nous avons trinqué au bar en attendant l'appel à la mosquée, avant de rentrer sur Amman.

6

Que serait un voyage en Jordanie sans visiter la fameuse cité de Jerash ? Nous avons donc prévu une demi-journée là-bas, bien que le site soit immense. La cité - incluse dans le Jordan Pass - fut détruite par un tremblement de terre (tout comme la majorité des sites de la Jordanie). On rentre par un premier arc, donnant sur des vestiges d'églises et de souks, et de l'ancienne arène. Elle continue par la place centrale, les 2 théâtres, le temple de Zeus et d'Artémis, et autres bâtiments détruits. Nous avons fait le tour en 4 heures environ, et nous avons mangé à la cafétéria.

Les souvenirs sont plutôt bons prix à Jérash malgré que ce soit un endroit touristique.

L'ancienne cathédrale de Jérash

De retour à Amman, nous avons profité de notre dernière après-midi à la capitale pour visiter. Flânant dans les rues, jusqu'à l'amphithéâtre et l'odéon de la ville avec la place centrale très animée et prisée des jordaniens.

Place centrale et amphithéâtre d'Amman

La citadelle d'Amman nous attendait pour le coucher de soleil. Son arche immense (compliqué de prendre une photo sans personne dessus), les ruines sur tout le plateau, dominant la ville d'Amman. Nous avons adoré ! nous nous sommes posés en hauteur sur le vestige d'un poteau pour entendre notre désormais routinier appel à la mosquée.

Citadelle d'Amman
7

Une fois la voiture rendue, miraculeusement sans dommages, nous voilà en route pour la vraie aventure. Les choses sérieuses allaient enfin commencer. Nous voilà donc en route pour la station de bus. Après 4H d'attente, le temps que le bus soit rempli, nous voilà en route pour la fameuse vallée de Dana.

Le bus nous lâche à une dizaine de kms de Dana, en plein milieu d'un village. Un jordanien arrive avec sa voiture et propose de nous emmener gratuitement à Dana. Un peu sceptique.. Nous sommes montés avec lui. Musique jordanienne, cheveux au vent et tout en rigolant, nous faisions donc notre entrée dans ce village perdu dans la contrée jordanienne. Après avoir remercié notre chauffeur, nous nous rendons dans notre hôtel. Typique jordanien, vue sur la vallée, un régale pour les yeux ! On part tout de suite explorer les environs.

Vue sur la vallée

Le soir, buffet à volonté dans la joie et la bonne humeur. Moi qui n'étais pas chaud pour venir, je ne regrette absolument pas. Une escale obligatoire pour une remise en forme loin des lieux très touristiques, avec au programme de la randonnée au grand air, rencontre avec les ânes et les locaux du coins, et de la bouffe à n'en plus finir !

Dana Tower Hôtel
8

Avec le froid et le vent soufflant sur les carreaux, ce fut compliqué de sortir du lit ! Après un bon petit déjeuner, nous sommes partis pour une petite rando de 2H à flan de montagne. Le silence, l'air frais de cette vallée et le paysage à couper le souffle. C'est l'endroit parfait pour se retrouver et faire un break. Nous avons même trouvé nos amis les ânes !

De retour à l'hôtel, nous allions prendre notre taxi pour Pétra, quand nous avons appris les fortes inondations qui ont entraîné la fermeture du site. Hésitant, nous n'avions d'autres choix que nous y rendre. Le chauffeur et son fils nous ont déposé 1H plus tard au village de Pétra.

Le village de Pétra, avec le site historique cachés dans les falaises au fond

Nous avons rencontré un couple de retraités dans un restaurant qui nous ont proposé d'aller jusqu'à Little Petra, voir si le site était ouvert ou non. Nous sommes donc partis avec eux, à travers des paysages bien différents de ce que nous avions vu jusqu'à présent. Malheureusement, seuls les premiers mètres du site étaient ouverts. Nous avons donc fait une balade sur le côté avant de rentrer pour notre habituel appel à la mosquée.

Bon plan chicha : le Time Out. Bonne ambiance, bonne chicha et personnel super sympa !

9

Après un premier petit km, nous voici à l'entrée du site légendaire de Pétra, devant le Siq. Nous avons fait les 3kms du Siq, menant au fameux "trésor". On le lit partout, et c'est bien vrai. C'est merveilleux de s'approcher, se savoir tout prêt, et l'apercevoir, entre les 2 parois du Siq, qui s'écartent petit à petit jusqu'à le voir, ce trésor, cette merveille du monde dont tout le monde parle.

L'atmosphère est féerique, avec cette porte gravée dans la roche et d'une hauteur remarquable. Nous décidons de prendre un peu de hauteur. Le côté gauche, est plus hard, un guide est obligatoire. Nous sommes donc évidement montés à droite. Un peu moins haut, mais la vue reste superbe sur le Trésor. Nous avons pris des photos, puis nous avons continué notre découverte car à cause des intempéries nous avions perdu une journée de visite sur les 2 prévues, et le site est immense.

La visite continue donc par la découverte de la Rue des façades, le théâtre et les tombeaux. Nous avons mangé un bout à la cafet, puis nous avons pris la direction du Monastère.

En chemin, nous avons appris que c'était le "happy hour des ballades à dos d'ânes". Ils ne manquent pas d'astuces pour appâter le touriste. 800 marches plus tard, on découvrait le Monastère. Perché au sommet des montagnes, loin de tout, c'est un lieu paisible. Incontournable selon nous. Derrière, un chemin mène à quelques refuges avec une vue superbe sur la vallée alentour.


Nous étions tous les deux d'accord pour dire que les tombeaux ou le monastère sont plus impressionnants que le trésor.


Pensez à prendre de quoi boire et manger. C'est très cher sur place !

10

Nous sommes partis à 6H30 direction le Wadi Rum, avec 2 gars rencontrés la veille. Nous sommes arrivés 2H plus tard à l'entrée du désert, au point de rencontre avec notre guide. Nous avions réservé pour 2 jours/2nuits, pour une expérience à la belle étoile, en totale immersion dans le désert, pour un total de 180 euros par personne, tout inclus, avec une agence française .

Nous étions un groupe de 4, nous avions choisi d'alterner entre marche et 4x4. Nous voulions faire de la rando mais profiter aussi. Nous avons marché quelques heures à travers le désert, jusqu'à la pause repas. Les guides ont installé des banquettes en plein milieu du désert et le chef nous avait cuisiné un véritable festin !

L'après-midi, petite ballade digestive sur le 4x4, puis nous avons rencontré un troupeau de dromadaires avec leur chamelier, rentrant chez eux. Le guide nous a donc offert une montée en dromadaire ! Nous avons ensuite refait une petite marche jusqu'au "campement", ou nous avons installé nos matelas contre les parois rocheuses. Le soir, nous avons eu un ciel étoilé magnifique, et des milliers d'étoiles filantes. Une des meilleures aventures !!

11

Deuxième jour dans le désert. Nous étions un peu déçus à propos du "désert rouge", pas si rouge que ça. Après une super nuit auprès des étoiles, un petit déjeuner au milieu de nulle part, nous voici en route. Nous avons continué d'explorer le désert, loin des "attractions touristiques". En 2 jours, nous n'avons croisé presque personne, le bonheur total croyez-moi !

Une nouvelle pause déjeuner, une petite sieste, quelques photos puis le guide nous a amené au fameux "arche" du Wadi Rum. Trop touristique et.. rien d'intéressant à voir. Nous avons demandé à repartir loin de la foule. Les deux filles avec nous avaient fini leur tour, nous avons donc continué que tous les deux.

Les sites dans le Wadi Rum tels que l'Arche ou le Champignon sont à éviter. Il vaut mieux partir loin de ces attractions touristiques, créer pour contenter le touriste.. Et vivre une vraie expérience loin de tout. Le calme du désert est impressionnant.

Et nous l'avons trouvé ! Le désert rouge, et pas que par son nom. Nous avons marché à travers, pris de belles photos et nous avons, bien contents, repris la Jeep pour repartir au campement. Nous avons rejoint d'autres groupes autour d'un feu de camp. Une super ambiance, un super repas, des chants bédouins et tout le tralala. Nous avons terminé la soirée sur la Jeep, à regarder les étoiles, puis nous avons installé notre matelas en dehors de la tente, car nous voulions une dernière nuit sous les étoiles ! Nous avons également retrouvé Nadine, une aventurière venue toute seule en Jordanie, avec qui nous avions prévu de passer la journée le lendemain.

La balade sur le toit de la Jeep, la vaisselle des Bédouins et les chants traditionnelles, pour finir dans notre petit lit coisi !...
12

Retour au village, avec Nadine, puis taxi jusqu'à la prochaine destination : Aqaba. Dernière parade dans ce pays de rêve. Nous avons payé le taxi 260JOD pour 3, qui nous a déposé directement à l'hôtel. Retour à la civilisation, à internet, la douche et tout le confort dont on s'était agréablement bien passé le temps d'un séjour dans le désert.

Nous avons fait un tour de la ville, pas très grande, puis profité de la plage l'après-midi. Le lendemain, nous avons fait un baptême de plongée sous marine, que nous avons trouvé grâce à l'hôtel, avant de rejoindre la frontière en taxi. La frontière avait été bloquée suite à un attentat à Gaza, nous sommes restés coincés 4H, et nous sommes sortis juste à temps pour prendre le dernier bus pour Jérusalem. Nous sommes arrivés vers 23H, nous avons pris un taxi jusqu'au mur, que nous avons traversé aux alentours de minuit, arrivant à notre hôtel de Béthleem, côté palestinien, vers 00H30.

13

Après une petite nuit, direction la basilique de la nativité, où Jésus serait né. C'est joli, mais beaucoup trop de monde, ce qui a tendance à nous faire fuir. On a été faire un tour vers une station essence voir un des graffitis de Banksy, puis direction le mur.

Nous sommes ensuite repartis sur Jérusalem. N'étant pas ici à des fins religieuses, nous avons juste parcouru la ville et les principaux monuments, sans tout visiter. Nous avons été à la basilique du Saint Sépulcre, mais toujours la même chose, beaucoup trop de monde et de cérémonies pour profiter des lieux. Nous avons donc plutôt fui la ville les jours d'après, préférant des lieux plus calmes.

14

On nous avait pas mal recommandé de visiter Jéricho, ce qu'on a fait ! Trajet en bus jusqu'au côté palestinien, puis en taxi collectif jusqu'à Jéricho où nous sommes arrivés vers midi. Direction les télécabines, nous sommes montés au monastère de la tentation. Une vue magnifique, le monastère est petit mais sympa à visiter. Nous nous sommes posés en terrasse pour profiter de la vue.

Vue depuis le monastère

On a fait un détour par le palace de la ville, malheureusement bien détruit. Il faut faire preuve d'imagination, mais une vidéo à la fin aide à imaginer. Visite intéressante quand on a le temps. Le retour à Jérusalem fut compliqué, pour trouver un bus ou taxi qui passe la frontière.

15

Dernière journée sur Jérusalem, nous avons fait le tour de ville, cette fois-ci en passant par le mur des lamentations et l'esplanade des mosquées. Sympa à voir forcément. Nous avons aussi goûter le knafel, gâteau au fromage, spécial, mais bon !

L'après-midi, un mini bus jusqu'à Tel Aviv, malheureusement dernière escale de ce voyage. Nous avons visité la ville rapidement, qui est sympa mais très/trop moderne et donc en contraste avec ce qu'on a pu voir jusque là.

16

La Jordanie restera un des mes pays préférés, où l'on en prend plein les yeux et l'esprit tous les jours. Les coûts en Jordanie restent corrects, par contre l’Israël est beaucoup plus cher. Les pays sont très différents sur le plan culturel, j'ai une préférence pour la Jordanie, qui est un pays plus typique, encore ancré dans les traditions. C'est un dépaysement total.

Nous nous sommes sentis en sécurité dans les 2 pays, surtout en Israël où les militaires sont partout.

Pour les quelques recommandations que je peux donner :


- Si vous comptez aller en territoire palestinien, mieux vaut ne pas trop en parler côté Israël.

- Prendre 2 jours à Pétra. Le site est immense, si on veut prendre le temps de le découvrir en entier.

- Louer une voiture est un bon plan en Jordanie, pas très cher et plus rapide que d'attendre que le bus se remplisse. Attention à la conduite des jordaniens qui est assez particulière, surtout sur la capitale.

Attention a la conduite de nuit, beaucoup de bosses sur les routes et pas très bien éclairé.

En Israël, les bus sont fréquents et confortables.

- Préparez-vous à quelques surprises dans les hôtels bas de gamme. Certains sont très biens, d'autres très particuliers. Même si les conditions ne sont pas optimales, c'était "propre" à chaque fois.


Niveau météo, on est super bien tombé. Ni trop chaud ni trop froid !


Le temps fort de ce voyage restera le Wadi Rum. Une expérience exceptionnelle qui mérite de se faire à fond, sur deux jours et à la belle étoile.