Carnet de voyage

Vietnam, de Hanoï à Ho Chi Minh

9 étapes
20 commentaires
4 abonnés
Dernière étape postée il y a 1996 jours
4eme pays de notre périple Asiatique !
Janvier 2019
23 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 5 janvier 2019

Et voilà le premier article de 2019! J'en profite pour vous souhaiter une excellente année, remplie de belles choses! Pour nous elle commence très bien, en direct du Vietnam, certains d'entre vous l'aviez peut être deviné.

Nous sommes arrivés le jeudi 3 tard le soir, après un vol Chiang Mai - Bangkok puis Bangkok - Hanoï. Ayant fait nos e-visa avant l'entrée au Vietnam, la sortie de l'aéroport n'a pas été très longue. Premier "choc", il fait froid! Et oui la veille au soir nous étions encore en shorts et t-shirts, là il fait 18 degrés donc les shorts sont retournés au fond du sac! Pour nous rendre au centre nous avions opté pour le bus, plus économique et finalement assez rapide! On a de la chance, il s'apprêtait à partir et nous avons finalement pu monter dedans. Le bus nous dépose à quelques minutes de marche de notre guesthouse. C'est un ami de Ju de Barcelone et sa copine qui nous l'ont recommandée, puisqu'ils y sont aussi! Ils sont arrivés un jour avant nous et vont parcourir le Vietnam pendant un mois à moto, ils ont acheté la leur ici. Lorsque nous arrivons à la guesthouse, on papote un peu avec eux puis allons nous coucher.

Vendredi 4 nous commençons par établir notre itinéraire grosso modo pour le Vietnam. Il y a trois microclimats ici, nord, centre et sud. En ce moment il fait froid et pluvieux dans le nord, y compris à Hanoï, la baie d'Halong, la baie terrestre, et le tour nord avec Ha Giang. Le Vietnam n'est pas si grand que ça en superficie, nous comptions le traverser du Nord au Sud, cependant la distance Hanoï - Ho Chi Minh par la route est longue, plus de 1700km. Et nous devons impérativement être à Ho Chi Minh le 26 janvier. Certains savent pourquoi, pour les autres suspense. Cela nous laisse donc 22 jours pleins au Vietnam. Trop court pour envisager de tout faire sereinement, sans bâcler et en profitant. Il nous faut faire un choix. Nous décidons de faire une croix, pour l'instant, sur la partie nord. Il y a beaucoup à faire et cela prendrait bien 3 semaines - 1 mois, puis le temps n'est pas au rendez vous. Nous pourrons toujours y revenir en février ou mars, les vols pour Hanoï sont peu chers. Après cette prise de décision, nous explorons la ville, en compagnie de nos copains catalans. Hanoï, gros chaos organisé. Des motos partout à n'en plus finir, des klaxons, de la street food, la rue de la voie ferrée, les parcs et lacs. À la fois fascinant et perturbant. J'ai eu du mal les premières heures, mais j'ai fini par lui trouver du charme. Nous y sommes restés aussi ce samedi, nos copains sont partis dans le nord et nous avons notre bus à 18h pour descendre quelques 480 km vers le sud. On vous laisse sur ces premières images, prises en se baladant dans les rues, la suite du voyage sera plus détaillée.

Bisous!

19h, nous voici dans le bus de nuit, couchettes et wifi, quel luxe!

2
2
Publié le 7 janvier 2019

Dimanche 6 Janvier

Nous sommes arrivés à Phong Nha vers 4 heures du matin. Verdict du bus de nuit au Vietnam ? Ça aurait pu être vraiment un super plan, cependant notre petite poisse des bus en Asie est toujours au rendez vous pour 2019! Vous avez pu voir sur les photos, il s'agissait de presque couchettes individuelles, wifi, plaid, coussin. Franchement pas mal du tout. Cette fois, on est juste tombé sur LE champion Viet de la ronflette! Niveau décibels, je crois que je n'ai jamais entendu quelq'un ronfler aussi fort, il masquait presque le bruit du bus en marche ! Le tout en étant à moitié endormi seulement. Rien de dramatique, ça fait partie du voyage et on prend sur nous, pas d'autres choix. Réflexion de Ju à bout de nerfs qui m'a fait bien rire: si un jour j'ai des super pouvoirs dans le monde c'est empêcher les gens de ronfler ! 😂 Ah et on remerciera aussi le fumeur en cachette du bus. Donc 4h du matin, arrivée à Phong Nha, complètement fatigués du manque de sommeil. Il fait froid, il pleut, pas un bruit, à part le coassement des grenouilles. Nous récupérons nos sacs et prenons quelques minutes pour émerger. Nous n'avions pas réservé d'hébergement, comme souvent, et commençons à marcher en quête d'une chambre. Étant en plein milieu de la nuit, la majorité des guesthouses et auberges sont fermées, on dirait un village fantôme. Celles que nous avions repérées sur Booking aussi. On rebrousse donc chemin vers là où le bus nous a laissé, sur la rue principale de Phong Nha. Il est presque 5h et lorsque nous trouvons une chambre nous la prenons. Elle est très médiocre mais nous n'avons plus l'envie ni l'énergie de continuer à errer, au moins on va pouvoir se reposer quelques heures avant le check out et la recherche d'une autre auberge le "lendemain".

Après quelques heures de sommeil, nous prenons d'abord un petit déjeuner avant de changer d'auberge. On nous avait dit que la nourriture Viet était excellente, depuis Hanoï nous n'avons pas eu l'occasion d'en dire autant, peut être que nous n'avons pas choisi les bons endroits ou plats, mais nous ne baissons pas les bras, nous testons toujours de nouveaux mets! Ensuite nous décidons de nous éloigner un peu de cette rue principale pour trouver notre logement, nous allons plutôt du côté de la rivière Song. Après deux refus car les guesthouses sont completes, nous trouvons la nôtre pour les deux prochaines nuits ! BFF Guesthouse, avec Vin qui est super accueillante, chambre au top et vue sur la rivière, cool! Le reste de la journée est assez calme, on se renseigne sur les choses à faire aux alentours auprès de Vin, on continue de prendre des idées pour la suite du voyage, puis on va boire une bière en "ville" avant de rentrer de coucher pas trop tard. L'auberge met à disposition des vélos, le top!


Vue de l'auberge

Lundi 7 Janvier

Réveil de bonne heure après une très bonne nuit de sommeil ! Le temps est toujours couvert mais il ne pleut plus, le top pour cette journée. Nous avons prévu une journée visite de grottes. Nous partons d'abord en direction du petit jardin botanique, situé un peu en dehors de la ville.

Ensuite, nous continuons jusqu'à la grotte de Paradis ou Thien Duong. Elle a été découverte en 2005 par un local, qui a ensuite aidé les spéléologues à explorer la grotte, qui est longue de 31km. Impressionnant ! Seul 1km est ouvert au public, depuis 2010. On se sent tout tout petit à l'intérieur, les stalagmites et stalactites sont géantes !

Après environ une heure passée dans cette grotte, nous regagnons le guide qui nous amène à la prochaine étape, avec un arrêt déjeuner d'abord. Nous embarquons ensuite sur une petite barque à moteur pour rejoindre la grotte suivante, dite Phong Nha comme la vie. Celle ci est accessible en bateau uniquement car elle est traversée par la rivière. La petite barque coupe les moteurs et continue silencieusement à l'intérieur de la grotte, puis nous dépose pour continuer à pied.

Le retour se fera aussi en bateau, puis nous rentrons à l'auberge. Ce soir ce sera calme car nous nous levons à 6h demain matin. Bonne semaine à tous, on vous embrasse.

Mangez un bout de galette des rois pour nous!

PS: encore joyeux anniversaire à Mamie depuis le Vietnam 😘

3
3
Publié le 8 janvier 2019

Mardi 8 Janvier

Ce matin le réveil a sonné à 6h, nous avons bien dormi pour cette dernière nuit à Phong Nha. Les montagnes sont englouties par les nuages, il fait frais. Nous avons le temps de prendre un bon petit déjeuner avant de partir, quelle chance! La réceptionniste nous avait dit qu'ils nous amènerait à l'arrêt de bus, étant donné que nous sommes à presque 2km de celui-ci, c'est super gentil! Donc c'est tout naturellement qu'on prend place...sur un scooter, trois personnes et deux backpacks! C'est normal apparemment ils ont l'habitude ! Donc mon sac de 50L est à l'avant au pied de la conductrice, je suis au milieu et Ju est derrière moi avec son sac de 70L! Elle nous dépose à l'arrêt de bus sans problème et nous la remercions. Il y a beaucoup de monde, le bus est plein. C'est encore un sleeping bus avec les sièges couchette, on va pouvoir prolonger un peu la nuit! Pas de ronflette cette fois-ci, juste le conducteur qui klaxone dès qu'il croise un autre véhicule. Nous traversons des paysages composés majoritairement de rizières, et les paysans portant le typique chapeau conique vietnamien, le nón lá. 200km au sud et 4h plus tard, nous voici arrivés à Hué, ancienne capitale du Vietnam de 1802 à 1945, et siège des empereurs de la dynastie Nguyen. On repasse au dessus des 25 degrés, tout va bien ! On nous propose de toute part des services de moto taxi, nous continuons à pied. Nous arrivons à notre auberge, que nous avons réservé, et sommes très bien accueillis. Le temps de poser les affaires, de discuter un peu avec la réceptionniste, et de donner nos affaires pour une bonne lessive, nous voilà partis pour manger, sur les recommandations de l'auberge. Et nous avons super bien fait! On voulait de la cuisine vietnamienne, on est servis! On part sur un "menu" avec plusieurs petits plats locaux, tous aussi bons les uns que les autres! Bon ok, on n'est pas encore tout à fait au point sur la façon de manger (le bâton de citronnelle, ça ne se mange pas, noté), et les serveurs n'hésitent pas à nous montrer comment faire. Le tout à petit prix et service au top! Après ce bon repas, un peu d'exercice ! Nous décidons d'aller à la citadelle impériale de Hué, située de l'autre côté de la rivière des parfums, à 3km de là où nous sommes. N'ayant pas fait grand chose aujourd'hui à part le bus et le déjeuner, on décide d'y aller à pied, ça nous permettra de voir un peu la ville aussi. Malgré les guerres, la cité impériale est étonnamment bien préservée. Il s'agit d'ailleurs du premier vestige du Vietnam classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, en 1993. Nous y passons un long moment, à marcher au hasard des palais et jardins, puis nous retournons tranquillement vers l'auberge. Il est 17 heures passées et c'est l'heure de pointe, la ville est envahie de scooters. Traverser est une épreuve, comme à Hanoï, en un peu moins extrême. Même au feu vert pour les piétons, impossible. Ju: "c'est vert mais bon ça sert à rien". Seuls un peu de courage et aucune hésitation permettent de traverser. Les scooters sont d'ailleurs multi fonction, souvent avec trois passagers dont des enfants au milieu debout, ou encore pour transporter une machine à laver, exemple parmi tant d'autres. On se fait de nouveau proposer des services de taxi, taxi bateau, taxi moto, assez insistants. Après une bonne journée de 11km, nous voilà de retour, la nuit tombe. Nous entendons crier en provenance des bars, ça nous intrigue. Le Vietnam dispute un match amical contre l'Iraq et appartement ici ils sont très fans de foot, tout le monde semble suivre le match avec passion. Nous en faisons de même, et on vous dit bonne nuit! Des bisous

4
4
Publié le 10 janvier 2019

Mercredi 9 janvier

Hello, journée un peu raccourcie aujourd'hui. Ça fait une dizaine de jours que je me traine une crève/toux et ça commence à fatiguer. Pas d'inquiétude, mais rappelons sans être parano que nous traversons quand-même dans des pays où la dengue ou le paludisme, entre autres, sont répandus. Donc bon par précaution je me décide à aller consulter. À l'auberge on m'a conseillé d'aller à l'hôpital international car ils y parlent anglais. Trois heures plus tard je ressors avec une bronchite et angine et mes médicaments, au moins ça va aller vers le mieux. Il nous reste l'après midi alors on choisi de louer un scooter et d'aller un peu en extérieur de la ville. Alors on avait déjà conduit en Thaïlande, au Laos, on sait que c'est un peu anarchique mais organisé tout de même comme conduite. Mais alors là ! Puissance 10! Je ne sais même pas comment l'expliquer. Un fouillis d'entrecroisements partout, tout le temps, dans tous les sens, il faut avoir les yeux partout! Pourtant, on sent comme une espèce de bienveillance, chacun sait céder la priorité (s'il y en a une?) à l'autre, on n'est pas dans le forçage du passage (comme chez nous parfois). Après s'être éloignés, nous arrivons à un endroit pas forcément représentatif du Vietnam mais complètement décalé. Il s'agit d'un ancien parc aquatique abandonné sur le lac de Thuy Tien, construit en 2004 pour un coût de 30M$. Énorme. Le parc se voulait un endroit touristique familial, avec des attractions aquatiques. Malheureusement il n'atteindra pas le succès escompté, et en 2006, le propriétaire abandonne tout, il paraît qu'il y reste des crocodiles. Certains locaux pensent que le parc est hanté. On se croirait dans un film post apocalyptique, la nature reprend ses droits sur les constructions. On ne croise que 2 couples, et quelques locaux qui essaient de pêcher. Le vent fait bouger, grincer les arbres, c'est vraiment étrange comme atmosphère. Après avoir fait le tour du lac, changement de décor, retour vers le traditionnel. Nous arrivons à la pagode de la dame Céleste, dite Thien Mu. C'est la plus haute pagode du Vietnam, avec 6 étages et 21 mètres de haut. Elle donne sur la rivière des parfums, et c'est un super panorama pour terminer cette courte journée.

Demain nous continuons notre descente vers le Sud, pour deux jours à Da Nang.

5
5
Publié le 12 janvier 2019

Jeudi 10 Janvier

Aujourd'hui nous avons à nouveau pris un bus pour descendre les 100km jusqu'à Da Nang. C'est vrai qu'on bouge pas mal en ce moment, deux jours par ci, deux jours par là. On vous avait dit que le Vietnam est très étendu en longueur, et du coup on voulait tout de même voir ces villes, sans trop y rester, pour pouvoir passer plus de temps à d'autres endroits dans le sud. En arrivant à Da Nang, on vous avoue qu'on est pas emballés. C'est la 4eme ville du pays, c'est immense, il y a des centaines de gros buildings, et des centaines d'autres en construction, c'est saturé. Pas vraiment notre délire de voyage, c'est trop étouffant. Bon, on y reste deux nuits et il y a un peu de nature à voir aux alentours, après tout si on a décidé d'y venir c'est quand-même qu'on avait repéré quelques trucs sympas à voir et à faire! La ville est coupée en deux par le fleuve Han, et à l'est se trouve la mer. Il y a 10 ponts à Da Nang pour relier les côtes ouest et est de la ville. De jour ça fait beaucoup de béton. Après avoir déposé nos affaires à l'auberge, dans une petite rue tranquille, nous prenons des vélos et allons explorer les alentours. La nuit est tombée, et nous passons devant le marché de nuit. C'est le genre d'endroits que j'adore en Asie, on en trouve quasiment dans toutes les villes. Il y a de la street food, des stands de souvenirs en tout genre, de l'art, des stands de jeux, et les lumières donnent une atmosphère vraiment sympa. Selon les villes, c'est plus ou moins touristique, bondé de monde ou fréquenté par les locaux. Celui de Danang est plutôt petit, peu fréquenté et un mélange de vietnamiens et d'étrangers. On s'arrête donc ici pour manger, local. On prend un ban trang da lat, alors franchement je ne peux pas vraiment vous dire ce que c'est exactement, en tout cas c'est super bon. On va dire que ça ressemble à une fajita, mais la galette est faite de riz croustillant, remplie de viande, oignons frits, légumes et sauce, on s'est régalés ! Ensuite on fait un tour du marché, puis on reprend les vélos pour aller vers les ponts, qui sont tous illuminés la nuit. Et là on dirait que la ville s'est transformée entre le jour et la nuit, c'est un défilé de lumières. L'un des ponts est longé par un dragon, qui change de couleur. Et tous les autres changent de couleur aussi, on va en voir trois au total, la ville étant hyper grande! Arrivés au troisième, nous voyons une grande roue au loin qui pareil, s'illumine et change de motifs. Et alors qu'on s'apprêtait à repartir, on entend le rythme de la chanson Despacito...à la flûte ! On a eu le même réflexe avec Ju, on s'est regardé et on s'est dit qu'il fallait aller voir ça de plus près ! À quelques mètres de là, un groupe de 6 garçons d'une vingtaine d'années sont en train de jouer de la flûte traditionnelle Viêt, la sáo trúc, un à la guitare et un autre au cajón (sorte de box en bois pour faire des percussions). On est super intrigués, de cette chanson qui a vraiment fait le tour du monde, de ces jeunes qui sont réunis près du fleuve pour jouer de la musique ensemble. Ils agrandissent le cercle et nous invitent à nous asseoir avec eux. On discute, on les écoute. Au bout de 5 minutes, l'un d'eux offre à Ju une de leurs flûtes, qu'ils fabriquent eux-mêmes. On est scotchés de tant de gentillesse et de partage. Au final on passe bien deux ou trois heures avec eux, d'autres membres arrivent pour jouer aussi. Ils font partie d'une école de  musique et se rejoignent ici  tous les jeudis soirs. Sur myatlas toujours pas la possibilité de vous mettre des vidéos, alors je vous mets un lien vers leur chaîne avec une vidéo de deux morceaux qu'ils ont joué pendant la soirée : https://youtu.be/VwYBLeYQ9vA. On passe vraiment une super soirée, complètement improvisée,  et c'est ça qu'on aime du voyage! Nous qui n'étions pas emballés par cette ville en y arrivant, cette soirée à permis de faire pencher la balance en sa faveur. On les remercie encore et on leur dit au revoir.

Vendredi 11 Janvier

Aujourd'hui nous voulons quand-même faire les quelques coins nature de la ville, et pour ça, on loue un scooter ! Premier arrêt, les montagnes de marbre. Ce sont 5 petites collines au sud de Da Nang, composées de marbre et de calcaire. On y trouve quelques petites grottes, des temples, pagodes, et surtout une vue à 360 degrés sur la ville et...la mer! C'est fou comme ça fait du bien de la retrouver. Je pense qu'on a peu conscience de la chance qu'on a, ceux qui avons la mer à quelques minutes de chez nous toute l'année. Pendant le voyage, je ne sais plus quand, mais j'ai eu une ou deux fois la question, qu'est ce que tu préfères, mer ou montagne? Avant j'aurai peut-être répondu la mer, mais plus je découvre la montagne, et surtout avec ce qu'elle nous a montré pendant ce voyage jusqu'à présent, je pense que je ne peux pas choisir, chacune a tellement à offrir. C'est un peu comme si on me demandait de chez choisir entre père et mère, on a besoin des deux, chacun nous apporte quelque chose, différemment. Bref, je me suis égarée. Retrouver la mer donc, après ces quelques jours bien rythmés autour des villes, ça a fait un bien fou. Ça donne une sensation de liberté, de grandeur. On profite de la vue, de la mer, du fleuve, de la ville, des montagnes au loin, des champs. Puis on repart, en longeant la mer en scooter. Là c'est carrément différent de la vue en hauteur, la rue du bord de mer est truffée d'hôtels plus grands et hauts les uns que les autres, façon Miami beach. Nous allons à la petite péninsule de Son Tra située au nord est de Da Nang, au bout de la plage. Elle abrite un petit parc national et son sommet à 700 mètres au dessus du niveau de la mer, Ban Co, nous promet encore un beau panorama. Nous commençons à monter, on devrait arriver pour le coucher de soleil! On revoit la mer qui se confond avec une brume à l'horizon, les ombres d'autres montagnes plus loin. Nous croisons un furet et deux singes. En contrebas, on voit une plage déserte. Il y a beaucoup d'éboulis sur la route, on parvient à les esquiver. Malheureusement, la route est complètement bloquée, à 6km avant le point de vue. On se demande si on continue à pied, mais 12km aller retour on se retrouverait dans le noir complet avant même d'arriver en haut...bon on est déçus, mais on n'abandonne pas ! On veut accéder à cette petite plage qu'on avait vu! Pour cela on doit rebrousser chemin puis marcher un peu. Lorsqu'on y arrive, effectivement elle est humainement déserte, mais bien occupée par le plastique. C'est triste, mais qu'est ce qu'on peut y faire, la plupart dira. Dans beaucoup d'endroits que nous avons visité, pour ne pas dire la majorité, les poubelles n'existent pas ou bien c'est juste un concept. En Thaïlande c'était propre je dois admettre. Pour le Népal, le Laos et le Vietnam, tout se jette par terre, dans la mer, dans les rivières, malheureusement. Pas de poubelles de ville, les éboueurs ici ramassent par terre, je ne sais pas où ça va. Souvent c'est simplement entassé quelque part puis brûlé, même dans les grandes villes comme Hanoï, Da Nang. À notre échelle, qu'est ce qu'on peut y faire, on ne va pas changer le monde. On peut commencer par réduire son impact. Au Népal on avait acheté une gourde chacun avec filtre à eau intégré. Ça permet d'éviter d'acheter/jeter plus d'une centaine de bouteilles en plastique par mois à nous deux. En Asie ils sont fans des sacs en plastique pour tout, tout le temps, on refuse autant qu'on peut. On ne jette pas un seul mégot par terre. Je m'égare encore dans mes pensées, c'est juste que le voyage nous fait aussi ouvrir les yeux sur des choses moins agréables. On repart de la plage avant que je soleil ne soit couché pour ne pas être dans le noir sur cette route. Et puis sur le retour stop oblige à..une pâtisserie ! Ben oui quoi, un peu de sucreries ça nous avait manqué ! Finalement, c'était pas si mal Da Nang! On vous embrasse 😘

6
6
Publié le 16 janvier 2019

Samedi 12 Janvier

Nous avons pris un bus de ville en milieu d'après midi pour aller à Hoi An, à 25km au sud de Da Nang. Ça nous a pris environ une demi-heure, le trajet le plus court qu'on ait fait entre deux étapes! Ensuite on a rejoint à pied la guesthouse. Ici pas de gros bâtiments ni de chantiers à tout va, c'est une plus petite ville. Elle est aussi traversée par une rivière, Thu Bon. Nous partons à pied en direction de la vieille ville, ses petites ruelles, ses canaux. C'est très mignon, plus apaisant que les autres grandes villes ça fait du bien! Par contre c'est très très touristique ! En fin d'après midi et début de soirée, la vieille ville est assaillie de touristes, principalement coréens, et il est difficile de se frayer un chemin. On s'éloigne un peu, on dîner face à la rivière et les lanternes illuminées de toutes part, on fait un tour au marché de nuit, puis on rentre.

Dimanche 13 Janvier

Aujourd'hui il fait super beau, on loue des vélos pour se balader ! On passe d'abord entre les rizières, qui ne sont pas vertes car la récolte a déjà eu lieu. Puis on continue et après environ 5km on se retrouve à la plage. Avec un monde incroyable, alors on décide de longer la plage pour trouver un coin un peu plus calme, ce que nous trouvons sans difficulté ! De la plage, on peut voir la ville de Da Nang au loin, et même la statue de lady Bouddha, tellement elle est grande et blanche, on la distingue très bien alors qu'elle est à plus de 20km à vol d'oiseau ! Devant nous, une île réputée pour les vacances des locaux en été. On est bien là, on lit un peu, se baigne, c'est calme et ça fait du bien d'être loin de la pollution sonore. Après la plage, on remonte à vélo et on continue à avancer au hasard. On passe devant un court de tennis, ça nous tente bien alors on réserve pour le surlendemain ! Sur le chemin vers la jetée, on aperçoit un homme en haut d'un cocotier qui fait tomber des noix de coco! Après 2 minutes il redescend, mais sa corde reste coincée et il se retrouve bloqué à mi chemin! Heureusement qu'on est là du coup, car il nous demande de l'aider à décoincer sa corde. Une fois descendu, il nous offre une coco fraîchement cueillie pour nous remercier, trop gentil! Puis la balade continue, le long de la plage, puis au retour en passant dans un petit village, puis au milieu des rizières.

Lundi 14 Janvier

Aujourd'hui nous sommes allés au sanctuaire de My Son en scooter, situé à une quarantaine de kilomètres de là. On s'attendait à quelques chose de plus impressionnant, en fait les temples ont été détruits pour la plupart lors de la guerre.

Le soir nous participons à un dîner organisé par notre hostel, c'est super sympa car on rencontre d'autres voyageurs, ce qui nous manquait un peu depuis Chiang Mai. Après le repas on se retrouve tous pour boire un verre, on dis, on joue aux cartes, c'est hyper bonne ambiance !

Mardi 15 Janvier

Ce mardi matin se passe plutôt tranquillement, on fait un point sur nos prochaines étapes et on s'organise un peu, ça nous prend la matinée. L'après midi, on reprend nos vélos et on part jouer au tennis! Première fois je fais du sport, mis à part la rando/trekking, en Asie ! Julien avait pas mal joué au foot en Thaïlande avec les locaux, je me dis que ça va être dur la reprise pour moi! Donc pour 5€ à deux, on a le court pour une heure, et le prêt de matériel ! Il fait nuageux et c'est tant mieux parce qu'en plein soleil ça aurait été difficile ! Finalement je m'en sors pas mal, ça fait vraiment du bien de faire du sport, et on se régale vraiment tous les deux, c'était une superbe idée ! On est bien trempés à la fin quand même, et on a un petit coup de fatigue d'après sport. On rentre à l'hostel pour une douche bien méritée, puis on retrouve Ariel, un de nos copains de voyage qu'on avait connu à Chiang Mai, il vient d'arriver après quelques semaines au nord. C'est vraiment chouette de pouvoir retrouver certaines des personnes qu'on avait connu et avec qui on s'entend bien, d'un pays à l'autre ! On se balade le long de la rivière, dans des rues où il n'y a que nous, c'est vraiment relaxant. On trouve un petit restaurant avec une table juste au bord de la rivière, on goûte de nouvelles spécialités locales et c'est bon! Mon coup de cœur culinaire reste quand même la Thaïlande, les saveurs y sont tellement variées et délicieuses. Ici c'est bon aussi, mais on attend encore le plat qui nous fera un effet "waw" (si vous arrivez à me suivre?). Après on suit Ariel qui va rejoindre des amies pour boire un verre, et on se retrouve dans un bar/boîte rempli, musique à fond, ballons d'hélium à gogo pour quasi tout le monde. On était bien près de la rivière en fait 😂 donc on prend une bière avec lui et ses amies, puis on retourne sur la terrasse de l'auberge, au calme. On échange sur nos expériences au Vietnam, pauvre Ariel il a fait le nord et il a eu de la pluie et du froid tout le temps..on a bien fait de ne pas y aller. Ariel rentre car il a roulé en scoot pendant 7 heures sous la pluie pour arriver jusqu'ici, et nous on discute avec des Suisses, avant de rentrer aussi.

Mercredi 16 Janvier

Aujourd'hui il pleut à Hoi An, et c'est notre dernier jour. En fin d'après midi nous allons à Da Lat, plus au sud et dans les terres, nous arriverons le 17 après un long trajet, ne vous inquiétez pas si vous n'avez pas de nouvelles de suite 😀 on vous fait des bisous

7
7
Publié le 19 janvier 2019

Vendredi 18 Janvier

Xin chào! Nous avons passé une super nuit dans notre petit hostel décoré avec soin, au calme et au chaud! Eh oui au chaud, car à Dalat il fait..froid! Entre 10 et 22 degrés, on n'y comprend plus rien au climat vietnamien !! Mais c'est parce que Dalat se situe à 1500m au dessus  du niveau de la mer, on comprend mieux! Aujourd'hui on est d'attaque pour une bonne randonnée, au sommet de la montagne Langbiang. Il y a deux sommets possibles à faire en randonnée, un à 1915m et un à 2167 mètres d'altitude. Finalement je pars plus tôt que Ju, je loue un scooter et j'attaque donc la randonnée jusqu'au sommet de 2167m. Bon ça commence bien, je me trompe de chemin et me retrouve pour commencer sur une route, que des jeeps empruntent pour monter les touristes jusqu'au point de vue des 1915m. En général, les asiatiques n'aiment pas marcher. Même pour faire quelques mètres, ils se déplacent en scooter. Donc ça les amuse de voir quelq'un marcher sur cette route en côte, ils me filment, me prennent en photo, je leur souris pour faire bonne figure mais sincèrement j'en bave, c'est raide! Mais bon hein, je ne vais pas chipoter, on a quand même fait deux semaines de trek au Népal avec les sacs à dos, je ne peux pas fléchir sur cette rando de 10km. Je retrouve finalement le sentier. Ça sent la forêt de pins, c'est calme, c'est beau, je prends une bouffée d'air frais et de calme. Par moments le sentier est étroit et avalé par la végétation, je me frais mon chemin. Et puis je vois au loin le sommet, il me reste encore un bon bout de chemin. Je me rapproche petit à petit, puis je ne le vois plus, je suis vraiment dans la forêt. Et là ça grimpe très raide pendant environ 1km, ce sont de très grandes marches, heureusement car c'est de la boue partout. Lorsque j'arrive au sommet, j'ai une sensation de liberté. Une vue à 360 degrés sur la vallée, sur Dalat au loin, un lac, les champs et les serres, les montagnes. Ça fait du bien, ce calme. Il y a un groupe de 4, vietnamiens et coréens, qui sont montés avec un guide. On discute un petit peu, puis chacun observe autour de lui en silence. Une trentaine de minutes plus tard, j'entreprends la descente. Et cette fois je ne me trompes pas et je récupère le sentier jusqu'à la fin. Il y a des épines de pin de partout, ça glisse. Je ne croise personne et j'apprécie. Lorsque je suis de retour au point de départ, presque 4 heures plus tard, je suis affamée ! Je mange un bout dans un petit boui-boui local, et Ju me dit qu'il est au sommet de 1917m et qu'il redescend, donc on se retrouve au boui-boui, où il mange aussi. Sur le retour, on s'arrête au lac qu'on apercevait depuis les sommets, puis on rentre. Juste au moment où on arrive à la guesthouse, le réceptionniste par jouer au foot, Ju se dépêche et va avec lui, depuis le temps qu'il voulait jouer au foot au Vietnam ! De mon côté après un bon décrassage, je pars au night market, on avait rendez-vous avec Ariel, notre pote depuis Chiang Mai, je le rejoins et Ju viendra quand il aura terminé le foot. On mange une bonne soupe chaude parce que mine de rien il fait froid et humide le soir! Quand on a terminé, on se balade le long de la rue du marché, puis finalement Ju arrive et a super faim donc on retourne là où on a mangé avec Ariel. Il paraît que le vin de Dalat est réputé, on en prend une demi bouteille pour goûter. Verdict, c'est pas de la piquette mais c'est pas non plus exceptionnel, au moins on aura goûté. En dessert par contre, on goûte des choux à la crème et ça c'est super bon!

Pour terminer cette bonne journée, on va au Maze bar. C'est un bar labyrinthe, je n'avais jamais entendu parler d'un truc comme ça, et c'est étonnant. On rentre dans le bar et en fait, c'est vraiment un labyrinthe. Sur environ 5 étages, il y a des passages de partout, des escaliers, des passages secrets où il faut à moitié escalader et à moitié ramper, complètement dingue! À déconseiller aux personnes vraiment trop ivres, elles peuvent vraiment avoir du mal à retrouver la sortie! Après avoir bien rigolé, on rentre pour une bonne nuit de sommeil, cette journée ayant été bien remplie!

Samedi 19 Janvier

On était vraiment Ko hier soir et on s'est très vite endormis. Après le petit déjeuner, on doit retrouver Ariel pour la journée. On avait gardé un scooter pour aujourd'hui, mais il n'y a plus de casques disponibles ce matin. Eh oui ici au Vietnam, contrairement à la Thaïlande ou au Laos, tout le monde porte un casque (et nous on l'a toujours mis aussi dans tous les pays, je vous rassure). Donc après quelques minutes, on récupère nos casques et on retrouve Ariel en ville. Aujourd'hui on part au sud de la ville pour une découverte assez spéciale. Si la culture du café est très réputée ici, il existe une variété de café assez... spéciale. On vous explique tout! Ça s'appelle le weasel coffee, et pour la traduction ça donne le café de belette. Donc en fait les belettes mangent les grains de cafés, qui ne sont pas digéré et sont donc expulsés par voies naturelles. Sympa hein ? Bien-sûr les grains sont ensuite nettoyés et torréfiés, mais le café de belette est reconnu comme une délicatesse, et ça coûte un bras en plus ! Pour l'expérience, on goûte chacun un petit café.  Honnêtement, c'est juste du café. On ne s'attendait pas à avoir un arrière goût de dejection de belette non, mais on s'attendait à un café spécial quand même. Au final, rien de très différent. Par contre l'endroit est magnifique, et il fait de nouveau 25 degrés, on ne comprend plus rien! On est partis de Dalat avec trois couches sur nous, on se retrouve en t-shirt à transpirer. Ensuite on poursuit notre route jusqu'à une cascade dite Elephant waterfall. Elle est plutôt grande, et elle nous éclabousse un peu ça rafraîchi ! On y reste un bon moment, puis on prend le chemin du retour. On mange un bout en chemin dans un super cadre. De retour à Dalat après avoir dit au revoir à Ariel, on récupère nos sacs à notre guesthouse pour changer d'hostel. On avait en effet réservé deux nuits dans la ville de Dalat, puis trois nuits à 8km au sud, au bord de lac. On voulait vraiment quelques jours de calme, et je crois qu'on a vraiment bien fait. En arrivant, la guesthouse qui s'appelle the Lake House,est vraiment un petit havre de paix au bord du lac. C'est d'ici que j'écris cet article, c'est reposant, la nuit vient de tomber.


8
8
Publié le 23 janvier 2019

Dimanche 20 Janvier

Petit résumé de nos deux derniers jours à Da Lat, mon coup de cœur jusqu'à présent au Vietnam. Nous avons passé une journée plutôt tranquille, aux alentours du lac Tuyen Lam. Pour commencer nous sommes allés à la cascade Datanla. Une fois sur place, nous embarquons dans une espèce de luge sur rails pour descendre jusqu'à la cascade ! C'est plutôt sympa comme expérience, on glisse super vite entre les pins! La cascade en soit est petite mais vaut quand même la peine d'être vue (on a vu tellement de cascades sublimes au Laos, c'est vrai que celle ci fait petite à côté, mais ça reste beau !). Le temps d'un smoothie à l'avocat en face de la cascade, puis on reprend la "luge" pour remonter. Après cette bonne matinée, nous partons autour du lac, qui est très grand. Nous arrivons dans un espèce de jardin en bordure du lac, on dirait un décor de film romantique!

En fin de journée, on retrouve Ariel pour dîner puis on se perd à nouveau dans le Maze bar, où cette fois-ci on trouve le jardin secret, avec une terrasse surplombant la ville. Et il y a une atmosphère particulière. En effet ce soir, l'équipe de foot du Vietnam affrontait celle de la Jordanie pour la coupe d'Asie des nations, et ils ont gagné. On a pu suivre le match grâce aux cris de joie des supporters à travers la ville! Et en repartant, c'est un défilé de voitures suivies de motos tenant le drapeau vietnamien et klaxonnant à tout va!

Lundi 21 Janvier

Pour notre dernière journée on retrouve Ariel pour le petit-déjeuner en ville. Puis on se ballade dans le marché, d'où certains sortiront avec quelques achats 🙄😬 Et puis on se dirige vers le lac Xuan Hong au milieu de la ville. Ça fait un peu penser à Annecy ou Genève d'ailleurs. On fait le tour du lac à pied, il fait super chaud! La veille au soir on était en doudoune et gants à 15 degrés, lors de notre promenade autour du lac il fait 25 degrés et un soleil de plomb, on ne comprend plus rien au climat ici 🤣 on continue de se promener, puis on déjeune tous les trois au frais. Nous retournons l'après midi à notre guesthouse pour préparer un peu nos affaires, et réserver nos billets de bus pour le lendemain. Et puis on dîne de nouveau tous les trois, et on dit au revoir à Ariel. Nous partons dans deux directions différentes demain.

9
9
Publié le 29 janvier 2019

Mardi 22 au Vendredi 25 Janvier

Hello, un peu absente ces derniers temps, je mets à jour nos derniers moments au Vietnam. Nous sommes arrivés à Ho Chi Minh Mardi dernier. C'est une ville immense, plus de 8 millions d'habitants, et la chaleur est intense mais supportable car il ne fait pas humide comme dans certaines autres grandes villes (Bangkok par exemple). Nous arrivons en fin d'après midi à notre guesthouse où nous nous installons un petit moment pour étudier les environs. Les jours suivants nous nous sommes essentiellement promenés dans la ville, à la découverte de celle ci et visites culturelles: la cathédrale de Notre Dame, l'Opéra, les marchés, la place de la mairie, le musée des témoignages de guerre (très instructif mais aussi très dur). Un soir Julien se joint à un groupe de vietnamiens pour jouer au foot contre des japonais, et c'est drôle car le lendemain ces deux pays s'affrontent pour la coupe d'Asie des nations. À cette occasion les rues sont bondées, tout le monde suit le match, les rues du centre sont aménagées avec tables et chaises des différents bars autour, les écrans géants sont partout, les vendeurs ambulants de drapeaux et bandeaux vietnamiens défilent, chaque occasion eu Vietnam est vécue intensément et ovationnée. Malheureusement la joie est de courte durée, le Japon remporte le match 1 à 0, éliminant le Vietnam du tournoi. La veille de notre départ dans un petit marché  local, on réussi à faire coudre les petits drapeaux des pays visités sur nos sacs à dos. Le soir pour manger on retrouve Mark, un Canadien rencontré à l'hostel lors de notre premier séjour à Chiang Mai, et une de ses amies, c'est toujours chouette de revoir ceux qu'on avait rencontré ailleurs.

Samedi 26, nous avons quitté le Vietnam. Nous l'avons apprécié mais peut-être pas de la même manière que les précédents pays, car il y a eu beaucoup de villes tout de même. C'est pour ça qu'on espère pouvoir y retourner un peu plus tard pour faire la région du Nord, plus sauvage, si la météo le permet.

Nous sommes donc à présent en Malaisie, et ce voyage sera un peu différent puisque nous y sommes allés pour retrouver deux invités spéciaux 😊😜 pour deux semaines. On vous raconte tout dans un nouveau carnet de voyage, juste ici: https://www.myatlas.com/Claramk/la-malaisie ! Gros bisous