Carnet de voyage

Attrape-rêve

Par
111 étapes
7 commentaires
Dernière étape postée il y a 547 jours
Par Ciou
réalisation d'un rêve tant attendu
Septembre 2017
30 semaines
Partager ce carnet de voyage
30
mars
30
mars

30 mars - Gokyo (4700m) - Gokyo ri (5360m) - Dohle (4110m)


Levée à 5h du matin pour grimper ce fameux Gokyo Ri. Nous sommes malheureusement sous une violente tempête de neige. Notre ami Woodie et tout les groupes avec leurs guides décident de faire demi tour. Saar, Sapir et Shay décident de m'accompagner pour aller jusqu'au bout de cette aventure. Le vraie Gokyo Ri pointe déja de son nez. Même Saar nous lâchés quelques mètres plus tard... Les flocons de neige nous fouettent le visage. Même ma bouteille d'eau s'est transformé dans un très grands glaçons. Mais je suis convaincu, convaincu que je ne veut pas m’arrêter à si peu du sommet. Malgré cette tempête. J'étais décider de ramener un cailloux de tout en haut. Pourtant je ne savais même pas si il y en avais la haut. De cinq personnes nous passons ai nombre de trois, puis Shay (mon ami israélienne) veut nous lâcher, mais même si elle le fait je veut continuer à gravir jusqu’àu bout. Plus on monte en attitude, plus mon ventre ce ballonne. Chaque mètre, même chaque centimètre augmente cette douleur qui devient très rapidement insupportable. Mais c'est pas à deux cents mètres de l'arrivée que je vais lâcher. Sapir est très heureux, car comme moi il veut absolument arriver au bout (il revient de son Iron Man, ce qui est rassurant ahum....).


Pour accompagner ce petit récit, voici une musique !!!!!

https://www.youtube.com/watch?v=HFh377W9zvY


Après quelques heures, nous avons réussi! En haut il fait plus de -20 degrès. J’arrive a peine à bouger mes doigts, même pour faire des photos cela devient compliqué car le zip de mon sac est congelé. Tout mon corps a envie de pleurer cette joie. Je suis envahie de ce sentiment absolument inexplicable. Même le ciel nous fait le plus immense des cadeaux et ce dégage durant cinq minutes. C'est la que nous nous sentons comme dans un film. Le spectacle n'as juste pas de mot pour le décrire. Des sommets apparaissent de partout entre les nuages.

Nous sommes absolument comblés. Nous aimerions que le temps s’arrête et rester durant une vie entière sur ce sommet. Mais malheureusement nous sentons même plus nos mains, ni nos pieds, nous sommes littéralement en train de geler sur place. Et mon ventre fait toujours atrocement mal.


Nous décidons donc de redescendre avant qu'il ne soit trop tard.

Oui, vous avez le droit de vous moquer de nos visages cramés par le soleil et gelé par le froid artique !


Plus nous perdons de l’attitude, plus j’arrive à nouveau à marcher droit. La descente dura environs deux heures.

Avant d'attaquer la suite de la marche jusqu’à Dohle, nous faisons une heure de pause au Trekker Lodge pour dévorer notre Pancake et faire nos adieux a Woodie, Saar et Sapir. Puis c'est repartie à nouveau. Le chemin est d'une simplicité absolue tout d'un coup. C'est bien la première fois que nous marchons en pente descendante depuis plus d'une semaine ! Si simple que avec Shay nous commençons a danser tout en marchant. L'envie de pleurer de bonheur d'avoir réussi a me dépasser m’envahit. J'ai un fou rire inexplicable et les larmes qui me coulent de la joue. Je pensait ne pas aimer marcher, et me voila avoir fait la moitié de ce trek!

On pourrait croire que nous avons fumées !!  Cramés, mais heureuses !

Nous profitons pour faire une petite pause à Machermo afin de reprendre nos forces. Nous dévorons des Momos, du thé et des noix au Peaceful Lodge que je recommande à 100%. Celui-ci est tenu par une népalaise aux cheveux rouges, juste adorable.

Deux Sherpa contemplant la chaîne Himalayene
En tout petit on vois la taille des bonhommes ! 

Peu de temps plus tard, nous repartons direction Dhole. La tempête de neige reprends de plus fort et nous traversons les montagnes durant deux heures sous ce froid glacial. Sauna nous attends les pieds ferme.

Le monsieur sur la photo c'est PASCAL !!!!!! ! 

Et c'est ce soir la que j'ai rencontré Pascal. Pascal, un suisse de 50 ans qui m'auras marqué a vie, autant par son humour que par ça vie. Nous passons la soirée entière à rigoler et échanger sur nos expériences avant de ce coucher à a peine 20 heures. Ce qui me fait le plus rire, c'est que Pascal étais le seul a sentir bon dans tout les environs, car il s'est fait forcer a prendre une douche afin de pouvoir souper la nuit précédente. Il fini par me déposer le lendemain matin en cadeau mon livre préféré, l’attitude zéro de Mike Horn. Un homme avec un immense cœur que j’espère recroiser dans ma vie.


Rien qu'en écrivant ces quelques lignes, cela me donne envie d'y retourner. Les larmes de joie m'envahissent à chaque fois que je vois ces photos.


31 mars - De Dhole (4200m) à Phortse Tanga (3680m), Khumjung (3740m), Namche (3440m) puis à Phakding (2610m)



Après avoir pensée que Sauna, notre hôte à oublié de nous réveiller, je me suis réveillé en sursaut à 5heures du matin. Un brin au taquet pour mon ami Shay (Caro saurait de quoi je parles ^^). Je lui ai donc laisser le temps d’émerger de son beau sac de couchage et nous avons attaquées la marche à 7heures du matin.


Cette mâtiné fût juste extrêmement magnifique! Comme nous étions partie tôt, il n'y avais pas un seul chat sur notre chemin. Le ciel étais complètement découvert et nous avons sillonnée les chemins entre les oiseaux, les aigles, les cerfs et les glaciers....

Dans un autre monde 

Notre chemin à commencer par une très belle descente puis une immense monté (une des plus dur du trek). Mais à force de marcher, les montées sont de plus en plus simples ! Nous arrivons à rejoindre Namche Bazaar au bout de quartes heures de marches. Cette ville est surnommé "The Bowl of the world" par les népalais car cette ville est construite en forme de coupole dominant le monde.

Namche Bazaar 

Nous en avons profiter pour déguster un vraie BURGER chez notre ami dans la Trekker Lodge, au soleil, sur la terrasse avant de nous motiver pour rejoindre Phakding dans la même journée! Cela équivaut à deux journées de marches en unes.


Pendant que les touristes suffoquent pour monter cette montagne, nous descendons cette pente raide avec un immense sourire aux lèvres, les visages cramés et en boitant. Sales comme jamais.



Arrivées au niveau du fleuve, il commence à pleuvoir. Mais rien ne nous arrête ce jour la. Nous sommes trompées. Ma pauvre Shay marche à une heure derrière mois car ces ampoules la ralentissent. Et si j’arrête mon rythme je n'arriverais jamais à atteindre Phublu. Mais nous nous donnons rendez-vous là-bas.

Mes jambes me surprennent à chaque pas. Si je ne leurs dirait pas de s’arrêter ils m’amèneront jusqu'à Phublule jour même (à trois jours de marche)!

C'est totalement trompés que j'arrive à Phakding, à la même Guest House que à l'aller. Shay me rejoins peu après. Nous dinons et allons tout de suite nous coucher.


1 avril - De Phakding (2610m) à 2492 puis 2660m puis Surke (2290m) à Paya (2730m)


Aujourd'hui je marche comme Buz l'éclaire. Comme une flèche. Je fais un premier halte à Cheplung où ce trouve l’embouchure pour rejoindre Lukla, l’aéroport le plus haut du monde (aussi le plus dangereux). J'attends ma pauvre Shay durant 40 bonnes minutes durant lesquelles je lis mon nouveau livre. La pauvre à énormément de mal a marcher ces derniers jours. Ces ampoules du premier jours devient de plus en plus grosses et de plus en plus profondes. Je lui propose de prendre l'avion vu ces blessures. Mais c'est motivé qu'elle refuse. Il y à une semaine elle étais persuader qu'elle allait revenir à Kathmandu avec l'avion.

Disons.... que il vaut mieux pas tomber ! 

Nous nous sommes données rendez-vous à Paya vu que ma marche est plus rythmé que la sienne. Après avoir passé Surke, j'emprunte les toilettes les plus rustiques du monde (trou dans un plancher avec une magnifique vue sur une petit montagne, avec possibilité de glisser des feuilles mortes sur les commissions... les toilettes au Népal sont marquantes a vie !). Je me motive ensuite pour la magnifique monté de 500 mètres environs. Je la monte à pied ferme avant de me faire percuter par les Donkeys (petit chevaux de montagnes). Il y en avais plus de 300 à la suite. J'ai arrêter de compter. Je m'apprête a m'assoir durant 40 minutes afin de les laisser passer pour éviter de me faire éjecter dans le vide. Mais c'est un passage sans fin! Puis... je prends la décision que à chaque trou de Donkey j'allais courir le maximum avant la prochaine fournée.

Arrivée a Paya, je bouquine une bonne petite heure posée au soleil avant l'arrivée de Shay.


2 avril - De Paya a Nunthala


Le 2 avril, ... où la journée la plus hard de ma vie ! Pourquoi cela ? Surement car je suis très très proche de la fin de toute ces semaines de marches. Mais aussi car il s'agît des plus gros dénivelés de tout ces deux treks.

____________________

Comme dit avant, les gens le plus "normaux, riche ou fenéants" comme j'aime les catégoriser, prennent l'avion directemeent jusqu'a Kathmandu ( pour la modique somme de 165 euros pour un avion de 11 personnes avec a peine 27 minutes de vol). Ce trajet en avion enlève trois à quatres journées de trek (à mon gout les plus durs, vu les deniveles).

Pour eux marcher de Lukla jusqu'à Namche (le village le plus connu de cet endroit) consiste dans une marche éprouvante et dure. Pour ceux qui viennent sans avions et qui marchent les journées précédent Lukla cette marche est presque un jeux d'enfants.

____________________


Bon dans tout les cas nous avons démarré notre marche à 7 heures du matin ce jour la. Nous avons été rattrapé au bout de dix minutes par les Donkeys qui ont défilé par centaines peut être même par milliers ce qui a ralenti notre marche de plusieurs minutes peut être même de une heure. Quand il venaient pas dans notre sens il venaient du sens inverse ce qui a créé a plusieurs reprises un bouchons de Donkeys. Parfois on est littéralement pris par les larmes a cause de la maltraitance qui leurs est infligé. Chaque jeune possède dix Donkeys qu'il doit amener le plus rapidement d'un point A à un point B (ce qui pour nous signifie environs trois jours de marche). Les chemins sont boueux, très pointu et vraiment par grande vitesse impraticable. Il ne s'agit pas de route mais de chemins remplie de pierre qui ne sont pas vraiment fixé au sol. La plus pars du temps large de à peine un mètres. Leurs dresseurs les font avancé a toute vitesse en leurs lançant des cailloux, les tabassant avec leurs bouts de bois ou en leurs infligeant des coup de pieds dans le ventre. Nombreux d'entre eux comporte plusieurs cicatrices au visage. La chaire a vif dans cette poussière. Les Donkeys glissent, ont parfois du mal a ce rattraper sur leurs pieds car ils sont poussé par celui qui ce trouve tout juste derrière. Mais ils n'ont pas le choix et avancent de peur de recevoir un nouveau coup. Cela est aussi dangereux pour ceux qui pratiquent ce chemin.

Le secret est qu'il suffit de levée un bras pour que le Donkey a un peu peur et s'écarte

Parfois leurs charge est si grande qu'il n'évaluent pas son gabarit et qu'il vous heurte tout de même. Quand il s'agit de sac de riz cela vas mais quand il s'agit de bombonne de gaz ça devient plus critique. Shay s'est caché plusieurs fois derrière moi pendant que j'essayais de les faire écarter.

Les Donkeys durant leurs repos.... ils ont a peine quelques minutes pour ce reposer... 

Arrivée a Karikhola au bout de trois heures, mon village vraiment préféré de tout ce trek par son ambiance nous nous posons épuisé pour manger un petit bout. Pourtant nous avons que fait de la descente. Nous repartons le ventre pleins pour deux heures de plus de descente puis deux heures de monté. Les plus dure de ma vie. Plusieurs fois je me suis demander pourquoi je me suis infligé une chose pareille. Je m'arrête tout les mètres d'épuisement.

ca, c'est de la monté ! 


Puis j'aperçois enfin au loin Nunthala. J'y trouve rapidement un logement gratuit sous condition d'y dîner ( Himalayan trekkers lodge). Shay me rejoins une demi heure plus tard et nous passons une soirée et fin d'après midi dans le calme absolue. Nous sommes les seuls a séjourner ici. La femme et son mari nous préparent un magnifique Dal Bhat, bien le meilleur de tout les temps. Je passe mon temps a bouquiner avant d'aller me coucher.


3 avril


Départ 7:10, arrivé 15:30

En me réveillant je sais qu'il s'agit du dernier jours de cette aventure. La journée débute avec trois heures de monté accentué. La dernière monté dur de ce trek.

En marchant je fait la rencontre de plusieurs enfants que je salue avec un "Namaste" qu'il me rendent aussi tôt accompagné d'un immense sourire.

J'ai décidé de marcher sans musique même si c'est plus dur.

Arrivée en haut j’attends Shay un quart d'heures, mais elle ne suis malheureusement pas. Je décides de continuer vu que nous nous sommes données rendez vous a Rimgu pour déjeuner ensemble.

Ca sent la fin !!!!

Je lui dessine des flèches sur le sol pour lui faciliter la marche. Arrivée a Rimgu je m’assieds au même Lodge que à l'aller ou je retrouves le petite Sonia de 11ans avec qui j’échange quelques mots en attendent ma compatriote.

Arrivées nous déjeunons et repartons pour les derniers trois ou quartes heures de marches. Les plus long, les plus dur. Au loin j'aperçois l'aéroport de Phublu, mon corps réagis sans que je n'ai rien demandée et il ce mets a moitié en train de courir. Le problème dans les montagnes c'est que même si quelques chose semble près cela peut être éloigné et il me faut une bonne heure et demi avant d'arriver.

À peine une demi heure avant la fin je commence a avoir mal partout, comme si mon corps c'est retenue avant d'arriver a la fin. Je développe meme des ampoules sous les pieds ^^


Nous nous reposons chez notre ami chez qui nous avons logé la première fois. Il as invité des amis cet après midi la. Après avoir un peu picoler l'un des deux commence a me montrer qu'il sait chanter :) Des personnes adorables :)


La soirée ce termine après un bon plat de pâtes.

Une Guest house que je recommande fortement, la Mount Kailash Lodge & restaurant (Phaplu)


4 avril - C'est la fin !!!! Retour a Kathamndu !


Première observation après ce trek, nous avons les pieds complètement gonflés, sûrement le coup d'après trek :)

Le jeep viens nous récupérer a notre hôtel a 5h10 pétante avec seulement dix minutes de retard (ceci est une prèmiere !). Et nous partons de Phaplu à peine trente minutes plus tard. Un réel exploit. Notre conducteur au dreadlocks laisse entrer que neuf personnes en plus de lui ce qui signifie le paradis :) Il roule comme un pro. Nous dépassons tout le monde et avançons super bien. Mais au bout de cinq heures de routes, nos pneus ne sont plus en état. Effectivement il les observait depuis la mâtiné. Pour la modique somme de 100 roupies, soit 75 centimes d'euros, il fait remplacer deux pneu par les pneu de secours et gonfler le troisième. Maintenant c'est parti, Marley est déterminé est veut dépasser tout ceux qui nous ont dépasser auparavant. La crise commence. C'est au moment ou nous retrouvons nez a nez avec un immense camion qui roule droit sur nous (pas la faute a Marely mais au camion) que je décide de me bander les yeux jusqu'à l'arrivée accompagne de la musique a pleins balle.

Comme je disais Marley est un bon conducteur, au final il a JUSTE renverser un mec sur ca moto qui n'as rien eu heureusement. Il faut croire que c'était pas ca faute car chacun est partie en rigolant, le flic compris qui ce trouvait a côté. Mais comme il y a écrit sur chaque véhicule ici " We make travel fun ", testée est approuvée.


Fini !

La soirée nous avons diner a notre nouvel Guest House ou nous avons rencontrées Gordon, un anglais tatoué de la tête au pied ayant pour projet de ce faire couper ça langue en deux. Contrairement à son apparence il s’agit d’un homme totalement adorable.

J'ai survécu !

• • •


Vue le nombre de demandes :

Mon sac étais composé de :

1 Leggins (l'autre sur moi)

1 Pontalon coupe vent

1 Débardeur (l'autre sur moi)

1 Seconde peau (haut&bas)

1 Paire de gants coupe vents

1 Bandana

1 Head Band

1 Pull

1 Doudoune -20°C (loué)

1 Sac de Couchage -20°C (loué)

1 Impaire (hyper fin, histoire de...)

3 Chaussettes

3 Culottes

1 Carte papier

Mon Passeport

1 Appareil photo + Chargeur

Des graines (repas de midi)

Des pillules pour purifier l'eau

Des pillules pour le mal d'atitude

1 Mars par jour (en récompense)

1 Gourde 1L

1 Livre

1 Lampe frontale

1 Gousse d'ail (mal d'atitude)

1 Crème solaire 50 (important!)

1 Bâton de marche

1 Lingette nettoyante par jour


Pour louer je conseille le Shona Alpine Store !


19
mars
19
mars
La liberté absolue ! 

19 mars - Kathmandu


C'est décidé ! Une matinée a Katkat m'as suffit pour décider que j'allais faire l'ascension du Gokyo Ri à 5340m ! Un lieu a 3 mètre en dessous du Everest Basecamp.

Trop radine et trop peur de prendre l'avion en direction de l'aéroport le plus petit au monde, je décide de rallonger mon trek de quelques jours et de le rejoindre a pied. Tout le trek sans guide (faute de vouloir me surmonter et de pousser mes limites un peu plus loin). Après tout on peut acheter des cartes partout et j'ai ma magnifique application Maps.me qui comme google plans indique même les petits chemins dans une fôret. Ca devrait suffire pour trouver ce sommet dans la chaîne de l'Himalaya

Le 19 mars fut donc une journée ou je me suis occupée de mon extension de visa, 15 jours pour 30 dollars ainsi que de mon permis de trek pour le Trek de Gokyo a 3500 roupies.

Pendant la fin d'après midi je me suis acheter mes derniers équipements tel que mon stick de marche ainsi que une deuxième seconde peau. Je me suis perdus dans les rues de Thamel avant de rentrer a notre guest house. J'ai papoter un peu avec les gens sur le rooftop et j'essayais de voir si quelqu'un serait intéressé par mon Trek pour aller voir l'Everest.

Au dernier moments j'ai trouvé une fille israélienne, Shay qui venait d'atterrir au Nepal. Je ne la connaissais pas du tout mais en espace de cinq minutes elle s'est décider de venir avec moi le lendemain en direction de Gokyo. La pauvre dormais ce soir la sur ne canapé a l'entrée par faute de place disponible dans l'hostel. Nous avons étaler tout son sac dans la réception pour voir tout ce qu'il lui manquais. On avais pile une heure et demi pour acheter ce tout qui lui manquais.... Des sticks, seconde peau, bar de muesli, manteau, sac de couchage etc... 4 heures de sommeil et c'est partiiiii !!!!!

Jour 1: Kathmandu (1355 m) à Phaplu (2413m)

Jour 2: Phaplu (2413m) à Nunthala (2194m)

Jour 3: Nunthala (2194m) à chhirdi (1500m) puis kharikola (1985m)

Jour 4: Kharikola (1985m) ) Chutok (2945m) puis Surke (2290m)

Jour 5: Surke (1985m) à Phakding (2610m)

Jour 6: Phakding ( 2610m) à Namche Bazaar (3440m)

Jour 7: Namchee Bazaar (3440m) à Khumjung (3760 m) puis retour a Namchee Bazaar

Jour 8: Namchee Bazaar (3440m) à Portse Thanga (3140m) puis Dole (4038m)

Jour 9: Dole (4038m) à Malchermo (4410m)

Jour 10: Malchermo (4410m) à Gokyo (4700m)

Jour 11: Gokyo (4700m) - gokyo ri (5360m) - Dohle (4110m)

Jour 12: De Dhole (4200m) a phortse Tanga (3680m) a Khumjung (3740m) a Namche (3440m) puis a Phakding (2610m)

Jour 13: De Phakding (2610m) à 2492 puis 2660 puis Surke (2290m) a Paya (2730m)

Jour 14: De Paya (2730m) a Nunthala (2149m)

Jour 15: Nunthala (2194m) à Phaplu (2413m)

• • •


20 mars - Kathmandu (1355 m) à Phaplu (2413m)


Départ a 4 h du matin de kathmandou avec un pick up de l'hôtel ( 1900 au lieu de 1300 roupies pour le pick up ). Nous avons pris 4 heures pour remplir la voiture, 13 personnes au total dans un petit jeep dont un nouveau née... nous avons pris au total 16 heures pour arriver a Phablo ! La jeep a eu son accrochage sur un dos d'âne, un autre avec un gros rocher et s'est fait rayer par un camion... Journée eprouvante et fatiguante.

Nous sommes les seuls touristes ici !

En arrivent absolument tout étais fermer. Notre chauffeur nous à déposer a la maison de l'un de ces amis ou nous avons eu droit a une petite chambre avec salle de bain sur une terrasse ouverte avec de l'eau glaciale. Un endroit magnifique avec vue sur la vallée qui semble comme des constellations dans le noir.

• • •

21 mars - Phaplu (2413m) à Nunthala (2194m)

Depart 8:40 // Arrivée a 17:30

C'est partie pour notre premier jour de Trek !

Après un bon petit déjeuner bien costaud nous enfilons nos sacs et partons a 8h40 pétante en direction de Nunthala ( 2194m)!


Durant les premiers kilomètres nous avons fait la rencontre de Jongbu, un ancien Sherpa de 60ans qui nous a raconter un peu son parcours durant notre pause.

Jongbu, ancien Sherpa 

Etant les seuls touristes dans les environs, les locaux nous accueillent les bras ouverts.

Tel que ces enfants qui m'ont demander de les prendre en photos 😀

Puis après quelques kilomètres nous faisons la rencontre de AJ & Perry ainsi que de leurs guide, Dipen !

Une rencontre assez exceptionnelles. Nous déjeunons ensembles (env. 500 roupies). Les deux ont la chance d'avoir des enceintes avec eux, alors nous continuons a traverser la vallée avec eux tout en chantant.

Shay 😀 Best hippy ever 😀

Après une longue journée nous arrivons a Nunthala. Nous négocions de pouvoir dormir gratuitement en échange d'une douche rustique a 150roupies. Nous avons passée la soirée à jouer au cartes😀

A 21 heures nos forces sont a bout et nous nous couchons....


22 mars - Nunthala (2194m) à Chhirdi (1500m) puis Kharikola (1985m)

Depart a 8:40 // Arrivée a 13:30

Descente de 694 mètres

Monté de 485 mètres

Journée courte mais très éprouvante. Nous sommes partis de 2200metres pour une descente a 1500 mètre d'altitude puis une montée à 2100 mètres.

Perry!!

On as la plus pars du temps partager notre route avec des chevaux :) Ces Donkeys sont la pour transporter leurs marchandise de village en village sachant que les routes par ici sont inexistantes.

Ils transporte des centaines de kilos, de la nourriture, des bobines de gaz,... Et malheureusement ils sont maltraité. Ils vont au plus vite pour monter et descendre ces chemins terreux dans les montagnes, mais cela n'est jamais assez pour les propriétaires qui leurs balancent des cailloux.

A l'heure du déjeuner, Shay décide de continuer ça route pour prendre de l'avance. La pauvre s'est fait une empoule, et galère pour nous suivre.

Le chemin a été si dur ce jour la que nous avons décider de nous arrêter a Karikola au lieu de monter j'usqua Bupsa.

Nous passons notre après midi a nous réchauffer au soleil, faire du Yoga, boire du thé et surtout a jouer aux cartes 😀

Nous sommes a ce jour toujours avec Dipen, AJ et Perry 😀

• • •

23 mars - Kharikola (1985m) ) Chutok (2945m) puis Surke (2290m)

Depart 8:30 // Arrivée 16:30

Monté de 830 mètres

Que de la montée puis que de la descente ! On dirais que cela ne représente pas grand chose a la vue des chiffres. Mais escalader un kilomètres en hauteur avec un sac de 10 kilos sur le dos n'est pas une chose simple.

Chutok (2945m)
Chutok (2945m)

J'ai reussi a me depasser en m'imaginant ailleurs. Effectivement a l'époque le simple fait de penser a Aless, me faisait me dépasser. Mon but étais depuis le début de lui ramener un cailloux du sommet. Sans cela je n'y serais pas arriver ce jour la.

Donkeyland ! 
A partir de cet endroit, les népalais n'ont plus le droit de tuer les animaux !!!! 

Petite soupe au nouilles à mi chemin puis thé avec les garcons a penya. La pluie débute mais nous arrêté pas. Nous sommes enfin dans les hauteurs ou c'est de la folie !


Chutok (2945m) 
Chutok (2945m)

J'ai retrouvé Shay avec le visage pleins de poussière, car elle est tombé ! Douche au sot d'eau glaciale sachant que même en doudoune de -20 degrés il fait trop froid, alors lavage a la lingette. Ce qui est parfait car j'ai exactement emmenée une lingette nettoyante par jour afin de pouvoir me laver un minimum. Les toilettes ressemble au moyen age avec un trou dans un plancher avec des feuilles pour recouvrir ces besoins. Matelas en mousse de deux centimètres et oreillers remplis avec du fouin ! Mais on s'y sent terriblement bien 😀

• • •

24 mars - Surke (1985m) à Phakding (2610m)


Depart 8:00 // Arrivée 13:30

Monté de 625 mètres


Journée courte pourtant très très fatiguante. Ma hanche commence a sacrément morfler. J'ai mal, extrêmement mal avec ce sac qui m'appuie dessus. Je demande plusieurs pause afin de soulager ma douleur.

A pars ça, journée parfaite avec notre petite troupe de gens heureux 😀

En passant l'aeroport de Lukla, nous avons vu l'afflux de tout les touristes avec leurs guides. L'ambiance à changer immédiatement. Les enfants nous demandent plus des photos, mais des sous.

Etape sentier battu, passée ! 


Nous avons pris la meilleure douche chaude a 40 degrès dehors dans le froid.

Sachant que les prix commencent totalement a montée, nous décidons avec Shay de commencer a partager nos repas.

Cela fait extrêmement bizarre de voire autant de monde. Mais du bien aussi. Les gens sont un peu choqué que nous avons fait tout ce chemin au lieu de prendre l'avion.


• • •

25 mars - De Phakding ( 2610m) à Namche Bazaar (3440m)

Depart 7:15 // Arrivée 14:00

Monté de 830 mètres

Une nouvelle journée qui s'annonce !

J'ai décider de partir cette journée avant les autres. Tellement motivé que je les attendrais plus tard 😀

Le bonheur de la vie, être seul, respirer cette liberté ! Un rêve !

Ces deux petits qui veulent a tout prix me piquer mes bâtons de marche... 
7 heures du matin, la liberté s'offre a moi 😀 Je marche seule dans ces montagnes 😀

Il s'agit de faire la plus grosse monté en une journée pour les personnes qui sont arrivée en groupe organiser. Les gens ont du mal, car ils doivent attaquer d'un coup. Alors que nous nous montons tranquille tout ce petit chemin, avec Perry, qui nargue les gens en dansant 😀

Ca grimpe ! 

Vue magique, deux ponts, plus grosse monté du trek mais nous la faisons en chantons. Decouverte de la merveilleuse ville.

Arrivée à l'entrée de la Ville de Namche Bazaar, la couple du monde, nous devons payer un TIms ( permis de trek à 2000 roupies suite aux conflits dans le pays).


Et la,..... BIENVENUE A NAMCHE BAZAAR !

BIENVENUE A NAMCHE BAZAAR !  

Une journée qui se finit en beauté ! Apple Pie, Brownie sous le soleil et le froid.

Nous avons dîner au Sun Side, notre Guest House superbe en compagnie de Aj, Perry et un ami italien et croate.


• • •

26 mars - Namchee Bazaar (3440m) à Khumjung (3760 m) puis retour a Namchee

Monté de 320 mètres

Descente de 320 mètres

Sachant que nous ne sommes pas venu en avion, nous avons seulement une journée d'acclimatation contrairement aux autres personnes qui en ont deux. Cela tombe bien, nous avons envie de marcher !

Alors une petite excursion s'impose! Direction Khumjung, qui a pour but de nous faciliter l'acclimatation pour les jours a venir. Journée glaciale dans ma doudoune de -15 pourtant le froid persiste !

Une équipe qui gagne!  
Voici, l'aéroport le plus haut du monde ! 

Nous en profitons aussi pour faire nos derniers approvisionnement pour les prochains jours. En effet ici est le dernier endroit ou nous pouvons acheter des affaires contre le froid ainsi que de la nourriture.

The perfect Team ! 

Le meilleur Apple Pie au Trekker Backery. Nous devons changer de guest house car la notre ( sun side) a recu pleins de Monks en visite.

• • •

27 mars - Namchee Bazaar (3440m) à Portse Thanga (3140m) puis Dole (4038m)

Depart 7:30 // Arrivée 15:00

Monté de 898 mètres

Descente de 300 mètres

C'est le coeur lourd que nous partons en cette matiné. Nous avons a peine deux heures de marches avant de faire nos adieux avec Perry, AJ et Dipen. Ils ont décider d'aller en direction du Everest Basecamp pour rejoindre Tokyo plus tard.

Je ne voulais pas aller au Everest Basecamp, car Gokyo reste le trek hors sentier battu, avec une vue exceptionnelle sur toute la chaine de l'Himalaya. Il parait que depuis le Basecamp tu ne peut même pas voir l'Everest car tu te trouve au pied de la montagne. Et qu'il y a une fille d'attente parfois de une heure et demi juste pour prendre la photo avec le panneau.

Chose qui ne m'intéresse pas vraiment. La seule chose que je recherchais c'est de me sentir seul et libre.

Après un dernier petit encas avec les garçons, nous faisons donc nos adieux avec promesse de recroiser nos chemins dans notre vie.

Nous tournons donc a gauche tandis que ils suivent toute la horde de touristes.

A peine 20 mètres plus tard, nous nous retrouvons seuls. Dans un calme absolue. C'est le premier jour ou nous marchons a coté de cascades qui ce sont transformé en glace. Les aigles survolent les montagnes.

Nous suivons mon applications jusqu'au moment ou nous nous trompons de chemin. Nous repartons en arrière et poursuivons le second en espérant qu'il s'agit du bon.

Dans la soirée nous faisons la rencontre de deux israëliens tout juste sortie de l'armée. Shay est aux anges de pouvoir parler heureux. Perso, je me suis fait poursuivre par un Yak en colère.

Nos habits commencent vraiment a puer. Cela fait plusieurs jours que nous nous sommes pas lavés. Seuls les linguettes sont nos amis. J'étais partis avec deux tee-shirt, et j'ai perdu le premier dès le seconds jours. C'est donc nuit et jour que je porte le même. Et les douches sont trop chers pour qu'on s'offre ce luxe. Déplus, sortir d'une douche a 30°C alors que dehors il fait -20, c'est impossible. Les gîtes ne sont pas chauffés. Seul durant le diner chaque gîte dispose d'un petit feu pour ce réchauffer avant de ce coucher.

Il commence a faire si froid dans les nuits, que je dors muni de ma doudoune dans mon sac de couchage et je mets mon écharpe au dessus de mon visage afin de pas sentir mon nez qui gèle.

Nous nous sommes couchés a 20:30.

• • •

28 mars - Dole (4038m) à Malchermo (4410m)

Depart 7:00 // Arrivée 10:30

Monté de 372 mètres

Depuis Namchee Bazaar, nous sommes contraintes a des limitations d'altitude.


Chaque metre que nous montons, nous nous exposons plus au mal de l'altitude. Lorsque l’on monte en altitude, la quantité d’oxygène dans l’air diminue progressivement. Suite a cela une personne sur deux peut avoir divers symptômes. Malaise, mal de tête, oedeme,... jusqu'à que la mort s'en suive. C'est la seule raison pour laquelle un guide aurait été nécessaire. Mais nous décidons de monter doucement mais surement, pas plus de 400 mètres par jours afin de ne pas avoir de problème. En cas contraire il faudrait dénicher un guide dans le milieu de nulle pars pour qu'il nous appelle un hélico en urgence.

Aujourd'hui nous sommes partis avec nos deux nouveaux amis, les israéliens. Nous faisons donc une énorme pause sur notre chemin, a manger nos barres de céréales.

Arrivée a notre prochain gîte, nous nous posons. Shay nous fait une séance de Yoga. Au programme, la nourriture, les livres, jeux de cartes (au Duras, un jeux israélien), l'exceptionnelle vue a couper le souffle !

Malchermo 

Le ciel ce couvre et nous nous couchons frigorifié a 20:30.

Malchermo, nous avons le choix entre ces quelques gîtes 😀

29 mars - Malchermo (4410m) à Gokyo (4700m)


Par faute de taille, je ferais une deuxième partie....LE MEILLEUR EST À VENIR !

13
mars
13
mars

JOUR 1

Aujourd'hui nous partons a la quête de l'Himalaya, plus précisément la vallée de Langtang.

Notre première étape fut l'arriver au petit village depuis lequel nous commencions notre Trek.

Je n'ai jusqu'alors jamais vu des chemins, rues comme celle ci. Je me rappelle avoir vu un reportage sur les routes les plus dangereuses du monde, et le népal en faisait partie.

Nous sommes balancé vers la droite, vers la gauche, en avant, en arriere. Les route sont parsemé de trou et de poussières.

Une chose est sur, nous ne voulons pas mourir!


Nous sommes partis tôt le matin pour rejoindre notre bus. Fatigué, affamé, le bus s'arrête au bout de trois heures. Nous comprenions pas pourquoi. C'est alors la que nous avons fait la rencontre avec Jhonny. Nous pensions qu'il s'agissait d'un guide, mais c'était juste un jeune Népalais qui partais explorer son propre pays.


Il nous explique que le bus doit attendre ici car la route est bloqué. En effet le jour précédent il y a eu un orage, et un bus de 40 personnes a fini par avoir un accident.

C'est par la suite que notre bus passe a coté des petit feu, la ou ils brulaient les cadavres non loin de la route.

Nous essayons de pas trop nous inquiéter et repartons dès que c'est possible. Cependant a peine une demi heure plus tard notre Bus est a nouveau bloqué par cette fois-ci une pelle mécanique qui a décider de faire des travaux sur la route. Notre bus est dans l'incapacité de passer.

On nous propose de continuer a la marche durant un kilomètre afin de rejoindre un second bus qui nous attendras en laissant nos bagages dans celui-ci.

Nous partons a pied, sans nos bagages. Apres avoir manger un Dhal Bat dans un mini restaurant de rue nous prenons place dans ce second bus. Malheureusement il y a autant de personnes que de places dans celui ci. Apres l'Asie du sud ouest on pourrait plutôt ce dire " Oh chouette" , mais malheureusement pas sur ces routes.

Nous avons du nous arrêter plusieurs fois, car le bus ne pouvais pas monter une petite monté, car les trou étaient trop gros. Des milliers de mètres vers le haut sur notre droite, des milliers de mètres vers le bas sur notre gauche, ou on ne peut apercevoir le fond. Après plusieurs tentatives avec plus ou moins d'accélération nous décidons de descendre du bus afin de diminuer la charge.

Apres encore quelques tentatives il passe, et nous remontons. Un phénomène a répétition 😀

Otool est littéralement coincé dans son siège qui lui est totalement démonter. Grotool, au bord des larmes. Nous ne savons plus quel serait le bon siège...... Celui ou on serait écraser sur la droite ? Celui ou nous aurons la belle vue lors de la chute sur la gauche? Ou au milieu compresser en pleins accident?


Nous arrivons sein et sauf sans nos bagages. Ceux ci sont arriver en fin de soirée, alors que la température avait déjà bien diminuer.

Nous sommes sein et sauf. Mais ne voulons plus prendre le bus.

Syabru Besi 

JOUR 2 - Syabru Besi (1460m) à Lama Hotel (2480m)

Jhonny nous rejoins dès le petit matin, pour partager le petit déjeuner 😀

Nous goutons pour la première fois a cette liberté. Nous sommes au Népal. Perdu dans les montagnes !

Les cailloux, sont de la couleur de l'argent, la nature plus que verte.... C'est le rêve!

Notre but est de marcher jusqu'à Lama Hotel, un stop dans les montagnes. Nous retrouvons au petit matin Jhonny qui ce joins a nous. Malheureusement il n'est pas du meme rythme de marche que nous et nous nous retrouvons a faire beaucoup de pauses. Ce qui au début nous enerve un peu, mais il est tellement gentille que nous oublions rapidement ce détail dans les jours a venir.

Jhonny - Gaurav

Mais nous restons enthousiastes et heureuse de faire ce trek. Les nepalais enfin beaucoup ce fument de gros splifs durant l'ascension afin de ce sentir plus léger et de faire la monté en poids de plume. Nous refusons d'en fumer mais c'est dingue le nombre de plantes de cannabis qui poussent en pleine nature.

Photo par Gourav 

Nous longeons les pleines, les montagnes, traversent des ponts suspendus, grimpons les pierres chemins de la terre. Nous croisons la route des chevaux de montagnes, singes et oiseaux sauvages. Nous arrivons avec notre retard pile après le coucher du soleil et nous refugions dans une chambre d'une dame qui nous laisse dormir gratuitement en échange que nous dînons chez elle.


• • •

JOURS 3 -  Lama Hotel (2480m) à Langtang (3430m)


Réveil a l'aurore suivie d'un petit porridge montagnard :) Nous enfilons nos sacs et partons a l'aventure.

La journée débute directement avec une grosse monté ou nous perdons Jhonny assez rapidement. Nous avons 1100 mètres de dénivelé aujourd'hui. Nous passons dans une mini forêt, dans les plaines des montagnes, a côté de la rivière glaciale, des Yaks montagnards ( une vache avec des plus grandes cornes ), des paysages de folies submergés par des glaciers.

Ici on appelle une montagne une colline tant qu'elle n'as pas de neige sur une pointe. Malgré notre arrivés a 3400 mètres nous nous trouvons toujours sur une colline.

Photo par Gourav
Photo par Estelle

Nous nous refugions a Langtang. Une petit village situé a ces 3400 mètres qui a été détruit par le seisme en 2015. Seul une maison date encore de cette époque. Un mémorial ce situe a l'entrée du village rappellant tout les noms des morts. Entre autres sept français, cinq allemands, des autrichiens,... et beaucoup de locaux. 175 au total retrouvés, o as aucune idée combiens de porteurs de guides ou de touristes sont mort. Un homme as survécu en ayant réussi a s'échapper de la neige petit a petit. Un guide que nous avons rencontrés dans notre lodge nous parle de cette terrible nuit. En arrivant au village il voyais les visages et mains sortant de la neige de quelques personnes demandant de l'aide. Encore aujourd'hui plusieurs corps ce retrouvent sous les pierres. Pendant quinze jours il ne savait pas si ca femme et si ces enfants étaient vivants.

Le nepal ce situe sur les plaques tectoniques, et les seismes ce font assez fréquent dans cette région. l'Everest, le plus haut sommet du monde, appelé aussi le toit du monde ce déplace ainsi chaque année de 4 centimètres vers la chine.

• • •

JOURS 4 -  Langtang (3430m) à Kyanjin Gompa (3860m)


Une petite journée au programme. 400 mètres de dénivelé !

Les pieds lourds de la journée avant nous partons muni de nos sac a 8heures du matin pétante.

Nous passons le Checkpoint, qui sert a vérifier que chaque personne qui ce promène dans les montagnes ne soit pas perdu.

Malheureusement il fait un froid de fou. Nous marchons en doudoune muni de nos gants.

Le ciel est totalement couvert.Il grele. Meme manger deviens dur mais nous restons totalement motivée.

Nous arrivons finalement a 16 heures. Sur place nous rencontrons Madeleine, une anglaise qui est venu en trek ici avec son guide. Ensemble il nous fait découvrir l'ancien aéroport de Kyanjin Gompa.

Kyanjin Gompa 
Mission réussi !!!
Happy ! 

Après cette petite marche nous nous réchauffons sous la couette alors que nous sommes en plein milieu de l'aprem car ici, les huttes ne sont pas chauffé.

Puis en soirée, le ciel ce dégage totalement... Un rêve !


Nous passons la soirée a jouer aux cartes avant que Chloé commence a ce sentir sacrement mal. Il s'agit du mal d'attitude...... Mal de crâne insupportable, envie de vomir,....

Après un bon dîner de Momos au Snickers, nous nous couchons a 20:26 alors qu'il viens de commencer a neiger.


• • •

JOUR 5 - Kyanjin Gompa (3860m) à Lama Hotel (2480m)


Nous avons eu le droit avec un réveil avec 10 centimètres de neige devant la porte !!!!!!

L'état de Chloé ne s'est malheureusement pas du tout amélioré. Nous avons décidé de ne pas faire la pointe et de redescendre au plus vite. Les risques du mal de latitude sont conséquent. Les œdèmes peuvent ce developper a toute vitesse. Alors sans attendre nous redescendons et bien plus loin que ce que nous pensions.

Au Nepal, un sommet sans neige est appelé une Coline..... 

Départ de la marche... 7h40!

Jhonny et en cette journée un enfant qui ouvre ces cadeaux de noel. En effet c'est la toute première fois de ça vie qu'il voit la neige. En cette occasion nous prenons le temps de construire son premier bonhomme de neige 😀

La premiere neige de Jhonny !!!!!! 

On respire la liberté.....

Nous marchons durant 10 heures et arrivons a 18heures. Nous arrivons totalement crevées. 1400 mètres plus bas Chloé a retrouvée ça forme 😀

Langtang 
Le petit village juste avant Langtang !
• • •

JOUR 6 - Lama Hotel (2480m) à Shirabu Besi (1460m)

Grosse journée de marche de Lama hotel jusqu'à Shirabu besi!

Il s'agit de la dernière demi journée avec notre ami népalais Jhonny..... On a réussi a bien le porter dans notre coeur. Mais ce n'est que partie remise !!! Le coeur lourd nous partons de notre coté et lui du sien ( il continue le trek jusqu'au lac Gosainkund ! )


Happy 

Notre arrivée fut triomphante !

Nous nous sommes offerte une bière dès l'arrivée.... et nous étions littéralement bourrées !

Nous avons essayer de laver nos affaires qui puaient la transpiration de cinq jours et nos chaussettes qui n'aurons jamais perdu leurs belle odeur....

• • •

JOUR 7 - Shirabu Besi (1460m) à Kathamandou


Nous avons décidées de faire le retour vers Kathmandu en Jeep vu que nous avons failli laisser notre vie dans le dernier bus. Bonne idée? Je ne sais pas.

Le conducteur n'avais même pas encore commencée a conduire, qu'il a du sortir pour pousser le Jeep.

Après être au bout de mes forces a cause de la dangerosité, je me décide de me bander les yeux et de mettre ma musique au plus fort.....

Au moment ou j'enleve a nouveau mon écharpe de mes yeux.... Un bus qui nous fonce a pleins balle dessus, et qui a coup de klaxon ce décolle au dernier moment. Sans parler du Scoot que notre conducteur a renverser, mais ou tout le monde au bout de cinq minutes est reparti en rigolant...


Nous sommes arrivées a 14 heures a Kathmandu.

Les filles ont réservé leurs billets pour Pokhara pendant que j'ai déposer mes affaires.


Les filles..... Je ne pensais pas faire ce trek avec vous. Ce n'étais absolument pas sur mon programme.... Mais je suis ravi. Je suis tellement ravi. Il n'y as que ça dans la vie. Tomber sur ceux qu'on aimes par le plus grand des hasards et partager une tel expériences avec elles.

Vous m'avez laisser avec les larmes dans les yeux. J'étais ému.... J'ai rigoler, j'ai eu peur, j'ai eu froid, tout cela a vos côtés.... Les Tools, je vous aimes <3

Je vous ai accompagnée a votre taxi, puis j'étais a nouveau seul. A nouveau livré a moi même.

8
mars
8
mars
LANGTANG 

Avant de parler de mon arrivée ou de Kathmandu je vous partage ma raison pour laquelle je me suis rendu au Nepal.


Je me suis posée plusieurs défis pour ce voyage. Voyager seul, passer mon niveau 2 de plongée, grimper sur des volcans, aller dans la jungle, la photo, la photo, la photo, sortir de ma bulle pour atteindre mes limites... et surtout, aller voir l'Everest.

C'est facile a dire quand on a jamais vraiment fait de randonné dans ça vie. Ma vraie première a été au tout début de mon voyage pour aller sur le volcan Rinjani (3446 mètres à son effectif). Une randonné qui m'as pris trois jours. Ou celui dans les rizières des Philippines. Deux jours. Mais la, il s'agit d'une randonnée de 2-3 semaines. Une et demi si on pars avec un guide, et qu'on prends l'avion jusqu'a Lukla. Hors... je suis radine. Malgré le fait que cela aurait été chouette de faire ce vol dans un avion qui prends que douze passagers. Un guide ? C'est bien trop cher. Puis.... payer un avion 150 euros, soit 300 aller retour, alors que le vol ne dure que 27 minutes pour voler jusqu'à l'aéroport nommé "aéroport le plus dangereux du monde" suite a ça piste d'atterrissage qui ne mesure que 500 mètres et d'une largeur de 20 mètres ce situant a 2 860 mètres, qu'ils sont pour la plus pars d'entre eux retarder voir annuler a cause de la condition météo, non merci.

Bon il reste qu'une solution. Faire le trek, seul, sans guide, sans avion à l'aide d'une carte achetée en ville. Ce qui rajoute à la marche environs trois jours aller et trois jours retour. Soit un total de 6 jours supplémentaire et un bagage plus chargé suite à la nourriture supplémentaire a apporter.


C'est parti !

• • •

Je n'ai malheureusement pas pris le temps d'écrire mon arrivée a Kathmandu ! Alors je vais essayer de faire un petit résumé de la situation !


Tout d'abord il faut savoir que ce pays a bien été le plus dur que j'ai traverser. Je suis consciente de ne pas avoir eu de chance durant tout le reste du voyage, mais je reste heureuse car je suis encore en vie.

Car oui, j'ai risqué ma vie sans faire exprès.

L'arrivée à Kathamndou m'as emmenée dans une culture que je ne connaissais pas du tout. Les couleurs, les odeurs, la population. Tout y est différents par rapport a ce que j'ai pu voir avant.

J'ai eu la chance de pouvoir retrouver deux de mes amis très proche. Chloé et Estelle qui étais dans les parages par le plus grand des hasard 😀

Dès l'arrivée à l'aéroport de Kathmandu, après avoir passée 48 sans dormir, je me suis retrouver dans un taxi avec un chauffeur plus que heureux que je venais visiter son pays!


Je suis rester que un jours sur Kathmandu ( j'y suis revenu après) car les Toolades m'ont pris au dépourvu !

Je comptais faire un passer quelques jours avec elles à Kath, mais par manque de temps elle m'ont proposée de les accompagner directement vers un trek! J'avais prévu de faire que un trek, celui de voir l'Everest. Je me suis laisser prendre par leur enthousiasme et je suis parti acheter de quoi m'équiper 😀 ( sac de couchage -20 degrés, doudoune -20 degrés, chaussures de marches, gants,...) !


Je l'ai pris comme un avant gout, un entrainement pour mon prochain trek. Mais j'avoue avoir eu peur de ne pas avoir la force de faire le second.

1
mars
1
mars

1 Mars - Mandalay à Thazi

On the Road again ! 

Ce matin nous nous sommes réveillé en toute tranquillité a 7h30 et avons profiter une seconde fois de notre buffet Breackfast.

Le comptoir des trains... Pas la même langue, pas le même alphabet .... 😀

Suite a celui ci nous avons bouclé nos affaires, bouchée le train pour l’après midi et sommes marchée jusqu’au Golden Palace qui ce trouve sur une minuscule en même temps plutôt grande ile de Mandalay. En arrivant il nous faut tout d’abord déposer le Passeport et montrer notre ticket d’entrée. Les touristes n’ont pas le droit ici de louer un vélo, il nous faut donc soit coder pour une course en scooter soit y aller a pied. En tant que femmes fortes nous continuons la route a pied. Arrivée au temple je suis si fatigué des derniers jours que j’ai du mal a vraiment profiter. Mais il reste tout de même très impressionnant car il est immense.


En repartant nous optant pour un Taxiscooter qui nous arnaque et nous emmené a notre hôtel ou nous allons manger juste a coté. Un excellent Ice Coffee et un Sandwich au menu !

Puis nous prenons nos sacs et commençons a marcher directions de la gare de train. Nous avons déjà nos tickets de train alors nous demandons seulement a un local de nous montrer de quel train il s’agit. Bingo, exactement ce que j’attendais :) Un magnifique vieux train :) En tant que classe ordinaire nous trouvons les sièges plutôt confortables. Nous sommes les seules Western dans ce train et on nous accueille les bras grands ouverts. Au moment ou je commence enfin a m’endormir, j’ouvre a peine mes yeux et appercoit un téléphone tout droit devant mon nez. Un Mon qui voulait me prendre en photo en train de dormir alors qu’il a déjà pris un cliché juste avant. Il m’as bien fait marrer. Fini j’ai plus envie de dormir :) Alors j’observe ce qui ce passe dans tout ce train. Il est aussi passionnant qu cela dernière fois a Yangon….

Arrivée un hamas de personnes ce jettent sur le train afin de rentrer, c’est donc une vraie guerre pour descendre du train :) Nous marchons jusqu’à notre Hotel, qui ce trouve dans cette ville vraiment pommé. Cela fait du bien d’etre un peu pommée :) Nous rencontrons lors du diner Drew, un anglais de 29 ans. Il prendra avec nous le train du lendemain. Je dois dire que nous avons pas vraiment toucher a notre diner. Malgré le peu d'hygiène de vie que nous avons ces derniers mois, celui ci étais pire...

Wonderful Guest House - 20 000 kyats / chambre pour deux

Train de Mandalay à Thazi - 1000 kyats / 15heures ou 17 heures pour 3 heures de train :)


• • •

2 Mars - Tahzi à Kalaw


Ce matin l’alarme a sonné a nouveau a 5h30. A 5h45 nous étions prêt pour partir a la station de train pour acheter notre billet pour le prochain train dont le départ était a 7heures.

Nous nous sommes assis dans un street café directement sur le quai numéro 4 afin de déguster le merveilleux café de cette femme qui tenais son stand. Il s’agissait du meilleur café de toute la Birmanie ! En arrivant nos sièges étaient pris par une femme avec ces trois enfants. Après quelques essaies de compréhension elle nous laisse les sièges mais s’assoit par terre.

Louise m’explique que au Sri Lanka c’est pareil. Que même si les familles ont leurs sièges ils s’assoient par terre. je me demande si cela est peut être du au fait qu’il ne savent pas lire et ne peuvent donc pas savoir ou ce trouvent leurs sièges. Avec Louise nous nous serrons pour laisser la place a l’une de ces filles et les deux garçons en face sont pareil pour la seconde.

Au début les enfants étaient timide puis après quelques essaies de communications ils s’avèrent que ces enfants ont la joie de vivre. Ils étaient beau comme tout. Nous avons passé bien quatre heures a rigoler avec eux.

L’une d’entre elle a pris le portable de Drew est s’est balader dans tout le train pour prendre tout le monde en photo :)

On a fait les folles ! 

Nous évitons de manger les produits locaux depuis notre arrivé car nous connaissons personne qui a réussi a faire le Myanmar sans la touriste. Drew, lui, mange tout ce qui ce passe. Il est même descendu du train afin de prendre quelques nouilles bizarre a une dame sur le quai :)

Le train dura 6 heures, il as sillonner les plus belles montagnes du Myanmar. Je dois dire que jetait beaucoup trop occupée avec les petites pour vraiment regarder les paysages :)

Arrivés, nous avons marcher jusqu’à notre hôtel que nous avons bookée en avance. Simple, propre, eau chaude, cela fera l’affaire. Nous étions hyper surprise par les prix des trek. On nous avait dit qu’il seraient hors de prix et au final il est moins cher que tout le reste que nous avons fait auparavant :)

Nous passons l’aprem a juste faire des petites choses a gauche et a droite dans notre chambre.

Maintenant il est temps d’aller ce coucher pour être en forme pour demain.

64 kilomètres de marche en trois jours pour aller a la rencontre de tribu dans les montagnes qui ne possèdent même pas l’électricité.

Do you remember Louise ??? <3 Perfect moment with you 😀

Train de Thazi à Kalaw - 800 kyats / il y en a un a 5heures du matin et a 7heures pour 6 heures de train


28
fév

28 Février - Mandalay


Ce matin nous avons eu le droit a une grasse matiné. Nous avons mis notre réveil a 7h30 afin de bien pouvoir profiter de notre Buffet Breackfast offert par l’hôtel :) J’ai malheureusement passée une nuit atroce entourée de moustiques ! Au menu, Bananes frît, oeufs au plat, toast, confiture, café, patates, omelettes,….

C’est le ventre remplie que notre chauffeur viens nous chercher. Nous avons eu énormément de chance. Nous sommes exactement six dans notre tour pour visiter les environs de Mandalay mais seulement quatre rentrent dans la grosse voitures alors nous avons notre propre chauffeur, fan de Celine Dion :)

Notre super chauffeur 😀

Dès les premiers instants le feeling passe parfaitement bien et nous chantons tout les trois sur Celine Dion « qui a le droit « ( enfin Louise essaye vu qu’elle ne connais pas Celine ! Shame on you ! ). Nous nous arrêtons tout d’abord a une Pagode, Mahamuni Pagoda, doré très très belle remplie de centaines de locaux dans de magnifiques tenus. Il s’agit de la cérémonie pour devenir moine ou bonne soeur. Toute les filles qui veulent ce consacrer au Bouddhisme deviennent « Nonne « car devenir un Monk est seulement réserver aux hommes.

Mahamuni Pagoda 

Les tenus traditionnelles sont coloré, pailletés et juste sublime. Après cette cérémonie les jeunes rentrent chez eux et ce seront raser tout leurs cheveux le soir même dans la famille pour aller vivre au monastère.

Mahamuni Pagoda 
Mahamuni Pagoda 

Ici on devient Monk ou Nonne a l’âge de 7 à 10 ans. On dis que c’est les enfants qui choisissent mais je penses qu’il s’agit plutôt des parents. Car une fois au monastère, ils n’auront plus rien a payer et les études de leurs enfants seront assurés ( mais après tout je n’en sais rien :) ). Dans tout les cas les parents voient cela comme une fierté familiale que leurs enfants deviennent Monk ou Nonne.

La tenue du Monk novice ( durant trois ans ) est le blanc. Couleur de la pureté qui a pour but de purifier leurs âmes. Des le premier jours ils ce seront consomer seulement deux repas par jours. Un a 5h30 et le second a 10h30. Les nones elles seront vétu en rose. Couleur de l’honnête. Les jeunes devenus Monk, moines, sont venu en ocre, rouge foncé, couleur du sang et de pouvoir.

Il existe aussi des tribus de bouddhisme tellement religieux, ou les jeunes ce tuent en ce mettent en feu car ils croient qu’en mourant jeunes ils ont plus de chance d’incarner le prochain Bouddha.

Après cette visite nous nous sommes rendus a un ateliers de bois et de couture. Ici sont fabriqué a la mains tout les ornements, les décorations que l’on peut trouver dans le pays. Les artisans ont une patience extraordinaire et un talent juste incroyable. Je rêverais pouvoir travailler dans un atelier pareil. L’odeur du bois est omniprésente et tout le lieux est juste remplie de tout leurs oeuvres. On y trouve aussi des femmes, assis par terre qui brodent a la main tout les tissus ou qui fabriquent a la main de magnifiques marionnettes ( si j’aurais assez de place j’aurais dévaliser tout l’atelier ! ).

Absolument tout est fait main ! 

Prochain stop, l’atelier de fabrication du tissus locale. Des femmes assis au bord d’un engin pour tisser leurs tissus a la main. Créant des magnifiques tissus. J’ai craques en achetant un bout de tissus que j’ai trouvée encore pour beau que les autres. Certes plus chers que ailleurs, mais ici on voit les femmes travailler, et le prix qu’elle donnent a leurs tissus vaut mille fois plus que ce auquel ils le vendent.


Nous avons de la chance car le guide passe ça journée avec nous dans le petit taxi et nous racontent pleins de choses interessante. Il as été Moine pendant 18 ans et a quitté le monastère il y a a peine 6 mois ! Ils nous emmené ensuite a un monastère, le Mahagandhayon Kloster, qui abrite quelques 1250 moines! Nous y arrivons a l’heure du repas et assistons de loin les jeunes moines novice qui prennent leurs dernier repas de la journée. Notre guide nous emmené voir l’atelier de cuisine. En effet dans ce monastère tout les moines vivent grâce aux donations de différentes familles. Chaque jour est issue d’une donation de 25 000 000 kyats. Et les donations sont booké jusqu’à 2026 ! Si nous nous décidons de faire une donations il nous faudras donc nous inscrire pour 2027 !!!! Les repas sont cuisiné par des volontaires. Il s’agit d’immense casseroles, qui peuvent nourrir 100 personnes a la fois. Un lieu juste impressionnant ! Je n’ai pas pris énormément de photos car je refuse que ces personnes ce sentent comme dans un zoo.

Puis nous nous mettons en route pour voire deux temples que j’ai trouvée a mon avis pas dingue… Ils sont beau mais après avoir vu ces rituels, ces artisans, ces temples me laissent froid.

Après un petit bon repas nous allons a Inwa, un lieu qui abrite plusieurs temples. Nous ne savons malheureusement pas tout a fait de quoi il s’agit a ce moment la, car le guide a oublié de nous suivre…Shit happens ! C’est en calèche que nous visitons ces quatre endroits, mais sincèrement encore une fois il me laissent assez froid, surtout que je ne sais pas ce que je vois… Nous sommes un peu frustré car les autres personnes de notre groupe semble pas sur la même longueur d’onde vraiment. Ils s’en foutent de voir le coucher du soleil la ou nous devions le regarder alors que nous avons justement pris ce tour pour cela. Nous essayons de motiver tout le monde et partons pile a temps pour arriver au fameux pont en bambou, le plus long du monde, U bien Bridge. Long de 1,2 kilomètres. Notre guide a compris que ce pont compte beaucoup pour Louise et moi et nous amené a un point de vue pas mal pour voire le coucher du soleil qui est quasi déjà coucher a cet heure la.

En rentrant nous nous faisons déposer a notre restaurant indien du soir avant avec Richard et trois autres filles. Richard, âgés de 54 ans ( nous pensions qu’il avait que 40 voir 36 suite a ces opérations chirurgicale ( je vous avez dit pas issue du même monde )) est aujourd’hui a la retraite. Un homme qui as travailler dur toute ça vie et qui vivaient que pour le travail. Ca dernière relation date du lycée et depuis il a décider qu’il voulait rattraper le temps perdu. Il a donc ça maison de 5 chambre a l’Alaska et veut parcourir un peu l’Asie. Ils avaient pas mal de sous mais après avoir parler avec lui ça ce comprends. Il donnais des pourboire a tout vas et donnait souvent le double du prix que les locaux lui demandaient. Ils as par la suite inviter un Monk au U Bien Bridge de le suivre a Bagan, puisque il n’y a jamais été en lui payant tout. Et il est libre de le suivre tout au long de la birmanie tout payé. Je trouvais cela archi généreux. J’ai changer d’avis sur lui après lui avoir autant parler.

Après ce gros repas nous sommes aller nous coucher….

Tour guidé - 24 000 kyats / personne + 10 000 kyat le billet pour les temples appartenant aux patrimoine historique de Mandalay

24
fév
24
fév
Publié le 19 mai 2018

24 Février


Nous voila a 5h30 dans les rues de Bagan ! Nous essayons de négocier un taxi car les drivers pensent que nous sommes des milliardaires !

Je suis heureuse de vite monter dans le taxi, çar les gens de cet endroit on du manger du chili toute la nuit vu les odeurs et les hommes qui lâchent leurs grosse caisses directement a coté de nous ^^

Louise !!! It's yours <3 

Nous arrivons a 6h30 a notre Guest. Malheureusement il nous est impossible de faire le Check In a cet heure. En sortant pour ce balader un peu, j’appercoit les ballons ! Comme une gamine je cours partout !

Je passe ma seconde journée avec Louise qui doit me prendre pour une vraie folle :) Nous faisons une mini sieste sur le banc de la terrasse de l’hotel puis nous louons un E-Bike a coté de notre Guest d’un homme qui est adorable. Il a donné l’abréviation du nom de ça fille a son magasin. EPPE :)

Pagode Shwezigon 

Nous faisons un premier tour dans Bagan avant de nous poser pour prendre notre petit déjeuner. Une fois repris les forces c’est partie pour les visites! Nous avons que trois jours pour voir les temples, et il y en as des milliers!

Je ne citerais pas tout les temples que nous avons vu, car nous avons fait quasi toute la carte qui nous as été donné ! Le premier jour nous avons donc attaquer par les High Lights ! Les plus gros temples tel que Ananda, Thatbyinnyu, Htilomino, Dhammayangyi,… !!!

XXX 
XXX 
Temple Ananda  
Temple Ananda 

Une journée assez incroyable remplis de fatigue, de découvertes et de bons moments :) Nous avons déjeuner au « The Moon Vegeterian Restaurant », qui fut une très bonne découverte :) C’est avec une salade a l’aubergine que nous avons repris nos forces :) En dessert on nous a offerts des sucreries au Tamarin archi bon :)

Pour le Sunset nous nous sommes rendus sur la seule petite colline que nous avons pu trouver. Quand je dis colline, il s’agit d’un point qui est a peine 20 mètres plus haut que tout le reste, car Bagan est archi plat. Depuis 2017 il est impossible de monter sur les fameux temples afin de voire le coucher du soleil. On ce débrouille comme on peut…

Notre journée fini par un très bon diner au Rain Restaurant, qui sert a la fois des plats italiens, chinois, et thai ! A savoir qu’il classe le Burger dans les plats « lights « !

EPPE - Le E-Bike mental le moins chers de Bagan - 5000 kyps / bike, 6000 si vous êtes deux dessus

Golden Crois Motel -12 200 kits / dortoir avec un Buffet Breackfast !

Rain Restaurant - Super cuisine, 2500 - 5500 kyats

• • •

25 Février 


Debout a 5heures du matin pour un départ a 5h10 ! C’est couverts de milles couches que nous nous rendons a la colline du couché du soleil afin de voire le lever du soleil :) Nous sommes environs une heure en avance, mais cela laisse place pour de belles photos :) Une fois que le soleil ce laisse voire, tout les ballons s’envolent et passent au dessus de nos têtes. Je suis plus impressionnée par celas que par les temples a ce moment la :)

Ils sont magnifique !

Nous prenons ensuit notre Motobike et roulons vers deux grands temples. C’est parfait, car tout le monde est parti pour aller petit déjeuner ce qui laisse découvrir les grand temples sans personnes.

Ce matin nous retrouvons Clemence et Joselin en bas de notre Guest ! Clemence était avec moi au lycée de Blanche de Castille quand nous étions « jeunes ». C’est Thanchou qui nous a mis en contact car je ne l’avais vu que plusieurs fois avant :) Après avoir échanger quelques messages avant le départ de son tour du monde nous avons vu que nous étions au même moment au même endroit :)

Photo de groupe !!!! 

C’est parfait :) Entre nous quatre ça match parfaitement bien :) Nous parlons toute la journée anglaise vu que Louise ne parle pas un mot français :) Même si ils sont arrivés que ce matin ils sont super motivés pour ce joindre a nous pour la journée :) Sur le programme j’ai mis un village locale, Minnanthu ou l’on peut apercevoir la fabrication de l’artisanat ainsi que les temples environnants. Nous galerons un peu a arriver jusqu’au village car Maps.me ( la meilleur application de voyage au MONDE ! ) nous perds un peu. Nous essayons de rouler dans des dunes de sable, ce qui marche plutôt pas mal et qui laisse cours a d’immenses éclat de rire et de drifts. Mais nous décidons de faire demi tour rapidement afin de trouver une meilleure route pour rejoindre le village :)

Une fois arrivés, je suis a moitié cramée tellement le soleil tape fort aujourd’hui ! On s’en rends pas compte car il fait une chaleur sec et non humide. Il fait tout juste 37 degrés ! Arrivés au village nous prenons le temps d’avaler une petite salade d’avocat, assez spéciale, car l’avocats est simplement mélangé avec une sacré dose de sucre puis nous nous mettons en marche. C’est vraie qu’il fait assez chaud. Le problème le plus grand c’est que soleil tape si fort que même un simple cactus nous éblouie ! Apres une petite demi heure de marche, c’est reparti sur les scooters et nous rejoignons les temples environnants.

Je suis alors bluffé, car ces temples ne sont strictement pas connus, mais avec Louise nous sommes unanime. Il s’agit des plus beau temples de Bagan ! Tayoke Pays Temple, Lemyethna Temple, et les autres n’ont même pas de noms ! Il s’agit ici de temples qui n’ont pas été restauré après les tremblements de terre de 75 et 2016. Il sont magnifique!




Durant cet aprem j’ai réussi a marché sur un truc qui a réussis a transpercer mes Birkenstock et m’ouvrir le pied. Ma petite chaussures en sang, c’est sans douleurs que nous continuons. Mes journées sans chaussures dans la jungle ont du me les renforcer :)

Nous sommes stupéfaite par la splendeur de ces temples :) Pour le retour, Clemence essaye de conduire avec Joselin ( j’espère que j’ai bien écrit ton nom Gerard ! ) ce qui laisse place a un immense fou rire :) C’est épuisé que nous nous rendons sur une seconde colline pour admirer le couché du soleil.

Une fois le soleil coucher nous faisons découvrir a Clemence et Joselin, le Rain restaurant qui remporte un grand succès a leurs yeux :)

C’est heureux que nous allons nous coucher :)

• • •

26 Février 


Deuxième levé de soleil au dessus de Bagan City ! Levé a 5h15 cette fois ci pour être a la même colline que hier pour revoir les ballons :)

Une mâtiné qui finit avec succès puisque nous décidons d’aller voir deux grand temples comme le jour d’avant juste après le levé du soleil pour avoir personne a l’intérieur.

LOUISE !!!!!

Le premier étais pas fou fou mais nous faisons connaissance de deux Monks, qui veulent absolument avoir une photo avec nous :) C’est fou car en thaïlande, les moines ne nous regardes mêmes pas et ici ils viennent nous parler en premier !

Voici la fameuse Louise ! 

Puis c’est l’heure du grand petit déjeuner :) Nous profitons de notre Buffet et nous remplissons le bidou. Par la suite nous écrivons nos cartes postales, allons a la poste puis refaisons un tour dans Bagan. Nous nous rendons comptes que nous étions si efficace les deux jours précédant que il nous reste plus immenses choses a découvrir a par des petit mini temples par ci par la. Mais vu la chaleur nous décidons de rentrer a notre Hotel. Sur la route du retour nous croisons un autre petit village, ou deux familles nous expliquent tout sur leurs arts, comment ils travaillent et toute les méthodes de travail afin de créer leurs arts de bambou. Je suis impressionnée, je pourrais faire ce travail a vie. C’est ultra passionnant !

Hannichou et Clairou, c'est comme ça qu'on été fabriqués vos boites ! 

Puis nous rentrons et prenons un peu de temps pour nous. Au couché du soleil nous avons la flemme. Trop fatigué de toute les dernières journées nous décidons d’aller au supermarché juste acheter des biscuits pour la route du lendemain. En grignottons les premiers sur les marches du supermarché, nous nous apercevons que ce coucher du soleil est bien plus beau que les autres encore. Nous sautons sur le scooter et c’est parti ! Nous roulons sur la rue, dans une pluie de feuilles MAGNIFIQUE, dans les derniers rayons du soleil :) Un fou rire me prends...! C'est majestueux !!!! Nous essayons d’attraper les derniers clichés puis nous trouvons un temple ou l’on aperçoit une personne dessus. Aussitôt vu aussitôt nous nous retrouvons au dessus ! Alors que c’est plus possible ! Juste incroyable !!!! Un spot Canon ! Il n’as même pas de nom !

Nous l’avons si aimer que nous décidons de refaire un dernier lever du soleil ! Nous retrouvons pour le diner Clemence et Joselin et passons une très bonne soirée ensemble avant de nous quitter. Hélas notre route continue demain après le lever du soleil.

• • •

27 Février - Bagan à Mandalay


Debout ! A 6 heures du matin nous sommes sur notre petit temple :) Il n’y a personnes a par nous :) Un luxe ! C’est fantastique :) Puis quatre chinois assez bruyant viennent troubler le silence. Mais cela est tout de même très agréable :) Ce point de vue est majestueux ! Un donc de dieu :) Nous apercevons tout les ballons du début a la fin!

Puis c’est parti ! Arrivés a 8heures a l’hôtel nous avons 30 minutes pour petit déjeuner et préparer notre sac.

8h30 nous avons notre Pick up qui viens nous chercher pour nous emmener a notre bus en direction de Mandalay !

Dans ce bus ce trouvent assis derrière nous une vieille dame locale et ça fille. Elle arrêtais pas de me regarder durant tout le trajet. Que je soit assis, en train de ronfler ou dormir la bouche ouverte. Au moment ou je lui dis bonjour, elle a un immense sourire qui ce dresse sur son visage:) Elle prends directement son portable, me le pointe sur le nez et prends une photo. Cela a du être la plus belle photo jamais vu ! Elle est hyper contente que je fasse un peu la conversation avec elle. Et elle arrête pas de dire « so beautiful « ^^. Elle viens d’un village et n’as jamais du voire une blonde. C’est assez chou. Ca mère rote et fume des gros cigare a notre pause.

• • •

Arrivés a Mandalay, le bus nous dépose directement a notre hôtel.

Nous sommes bluffés ! Nous avons bookées le moins chers, mais nous avons un porteur et carrément un homme qui nous ouvre la porte en arrivant ! C’est un petit chiot de un mois qui nous accueille. La chambre est parfaite aussi ! Nous lavons directement nos affaires et les étendons partout dans la chambre :)

Nous nous nous motivons pour faire un mini stop a la gare de trains pour organiser notre route pour aller a Kalaw en train :) Nous avons réussis a négocier pour avoir deux chauffeurs Grab qui nous ammenent a la Mandalay hill pour voir le coucher du soleil que je dois dire n’étais pas fou fou :)

Cependant la route pour y aller fut très drôle. Mon chauffeur étais le plus âgés et très sage, celui de Louise étais drôle et voulais faire ces acrobaties :) Ils nous ont déposer a la fin au quartier indien dans un restaurant que j’avais trouvée dans le Lonely. Pour réussis a nous faire déposer a cet endroit ce fut un exploit. Car personne, vraiment personne de cette ville ne parle Anglais :) Nous avons donc essayer avec une carte ainsi que avec des mimes a nous faire comprendre. Effectivement a Mandalay les personnes ne savent pas forcement lire une carte, tout simplement car ils n’ont en jamais vu avant :)


Le diner fut succulent :) Un restaurant indien local :) C’est pour 3200 kyats que nous nous remplissons le vide avant de rentrer chez nous pour ce coucher :)

Bus de Bagan à Mandalay - 8500 kyats ( négocié ces EPPE ) / 4h30

Nay Café - Restaurant indien vraiment chouette et super pas chers !

Faim Phyu Hotel ( Silver Cloud Hotel ) - moins chers que des dormi sur Booking !

21
fév
21
fév

21 février - De Moulamein à Yangon

Ce matin je petit déjeune avec un allemand assez âgé qui as que parler a trois voyageurs depuis son départ il y a quelques mois. Je me sent privilégié et reste a son écoute quand il me parle de la Birmanie :)

Puis un Moto taxi m’emmène a mon arrêt de bus depuis lequel je monte dans mon bus. Un bus assez luxueux je dois dire. Mais c’est drôle, car il prends 7 heures pour traverser 160 kilomètres :) Et pourtant il roule pas si lentement que ca. Je me retrouve assis derrière le chauffeur, et j’ai eux deux voisine de siège durant ce voyage. Les deux m’ont gentiment proposé des bonbons et sont heureuse d’échanger quelques mots avec moi.

Lors des vingts premières minutes le bus a déjà failli heurter un Scout sur le quelle ce trouvaient un couple. Il as freiner si fort que nous avons tous sursauter et ont été jeté contre la banquette devant nous. Rien ne s’est passée heureusement. Mon chauffeur est un ouf qui mange ça petite drogue qui donne les dents rouge :) Un vraie pilote !

Le payage est sublime durant ce voyage.

Une fois arrivée j’essaye de me rendre en transports publique a ma Guest, mais malheureusement les locaux m’indiquent que en transports publique j’en ai pour trois heures de route. Je me décide donc de prendre un taxi.

En arrivent je croise par le plus grand des hasards Philipp dans la rue ! Je pose mon sac rapidement puis je pars me promener car il s’agit de la plus belle lumière de la journée.

En route pour la rue ou on peut apercevoir le plus des anciens bâtiment britannique de la période de la colonisation.

Je me rends ensuite dans Chinatown afin de manger un petit morceau. Un groupe de deux anglais et deux hongrois m’invitent a leurs table. Il me racontent qu’ils travaillent a Yangon depuis respectivement deux et un ans. J’ai de la chance car je suis arrivée un soir ou il célèbrent encore le nouvel ans chinois. Il s’agit cette fois ci du conteste de la meilleure danse du dragon :) Nous papotent un bon moment avant que Philipp ce joins a nous puis je pars me piotter pour être en forme le lendemain.

Traveller’s House - 6 Dollars / dortoir avec petit déjeuner compris ( endroit que je recommande totalement ! )

• • •

22 Février - Circuit Train & Shwedagon Pagode

Ce matin en me réveillent j’ai fait la super connaissance de Louise. Une fille d’Angleterre qui voyage depuis 4 ans !!!! Elle a travailler entre temps pendant un ans et demi en Australie et y a vécu une autre année mais cela fait très plaisir de partager un moment avec elle. De ce moment qui fût une simple tartine a la confiture de framboise devînt toute une journée.

Elle m’as accompagnée pour aller faire le tour de train qui contourner Yangon.

Une balade de 3 heures dans laquelle nous nous sommes sentis comme au cinéma. Evidemment les sièges ne sont pas des plus confortables, mais nous avons pu voir des choses assez extraordinaire ! Il s’agit d’un très ancien train, sans fenêtre, ni portes. Ici un train est synonyme d’une vraie vie! Les gens y passent des heures. Les vendeurs qui portent leurs marchandise sur la tête ainsi que un tabouret a la main s’assieds dès que quelqu’un achète quelque chose pour préparer ça marchandise. Des gens montent avec des IMMENSES sacs remplis de sac plastiques. Ceux ci font truc fois la taille d’un humain et ils en transportent trois !

Les gens qui mangent jettent leurs déchets par la fenêtre du train a n’importe qu’elle humain. Cela peuvent atterrir sur des humains comme sur les rails. car en effet les rails sont aussi des espaces d’habitats ainsi que de balades ou de travaux.

Parfois on aperçoit que les têtes de quelques personnes qui sont en train de planter des choses dans une eau noir qui je penses est un mélange d’eau naturelle et d’égout. Les habitants vivent dans une pauvreté méconaissable. Ils ont tous le sourire en not voyant. J’ai juste adoré ce moment.

Suite a cette balade nous avons manger un petit bout dans un restaurant locale super bon, le Nagar Pyan, je dirais indien non loin de la gare.

Le ventre remplis nous avons poursuivie la balade pour aller autour du Lac Kandawagyi. Une balade que nous avons abrégé car la chaleur monte de minute en minute dans cette ville.

 Lac Kandawagyi 

Nous voila arriver au Highlight de la journée :) La raison pour laquelle j’ai décidée de rester un jour de plus. Il s’agit de la visite du temples le plus grand de Yangon, la pagode Shwedagon ! Une pagode IMMENSE !

Shwedagon Temple  
Shwedagon Temple  
Shwedagon Temple 

Doré ! Décoré ! On y a passés trois bonnes heures! Je souhaitais la voire de jour avant le coucher du soleil ainsi que de nuit pour la voire sous les éclairages ! J’y ai vu des rituels de nones, de bouddhiste fantastiques ! Avec Louise nous avons fait la rencontre d’un local qui étais heureux de pratiquer son anglais avec nous. Nous en avons profiter un peu pour poser toute les questions du monde :) Il a a peine 19 ans, adore le foot et veut devenir aussi connu que Justin Bieber ^^ Il parle extrêmement bien anglais, carrément mieux que moi et possède d’une mémoire de folie ! J’ai vraiment adoré !

Shwedagon Temple 

Nous y avons croisés deux filles de notre Guest avec qui nous allons dîner un bout avant d’aller nous coucher :)

Shwedagon Temple  

Shwedagon Temple - 10 000 kyats / personnes

Circuit en train - 3 heures - 200 Kyats !!!!

• • •

23 Février


J’ai quasi passée une nuit blanche tellement j’ai pas réussi a fermer les yeux. On as prévu aujourd’hui avec les filles de sortir voir un parc d’attraction désafecté dans Yangon. Une fois près nous y allons a pied et échangeons nos vies :) Il s’agit d’un petit lieu vraiment chouette ou on peut même ce balader sur les rails des montagnes russes :) La nature as totalement pris le dessus ! C’était assez chouette a voire :)


Apres un Shake a la fraise nous nous sommes rendus au Bogyoke Aung San Market. Un marché dans lequel on peut absolument trouvé de tout! J’ai toujours envie de craquer mais la place dans mon sac ne me le permet pas. J’y passe tout de même 2 heures a regarder tout ce qui ce passe :)


Il fait si chaud que je passe la fin d’après midi a essayer de vider un peu mes cartes mémoires, dur ça ile réseau est presque inexistant ! Puis le taxi vient nous chercher a 18h45. Les filles comme moi partons ce soir en bus de nuit direction Bagan :)


Le taxi a pris 45 minutes pour arriver a la station de bus ! Tellement elle est loin du centre ville ! Arrivés nous attendons de pouvoir rentrer dans notre bus. J’observe juste que notre bus transporteras 4 salles de bains complete dans son coffre !

Je me retrouve assis a coté de Louise :) Les sièges sont des plus confortables mais il nous est impossible de fermer les yeux. Le bus arrives une heure en avance a Bagan.


Bus Yangon à Bagan - 19 000 kyats ( il existe aussi a 16 000 )

Taxi de Chinatown à la station de Bus - 10 000 kyats

Taxi de la stationne Bus a notre Guesthouse - 3 000 kyats par personne ( ce qui est archi cher ! )


20
fév
20
fév
Publié le 19 mai 2018

Après un petit déjeuner je me suis rendu a la station de bus ou l’on m’as fait directement monter dedans afin de prendre place. Une fois le bus remplis, il est partit aussitôt. Il s’agit d’un bus qui pars toute les heures au moment ou il est remplis. Le bus ce rempli tout au long du chemin. Beaucoup de gens restent debout tandis que ceux qui sont suis ont les cheveux au vent et peuvent admirer ce magnifique paysage. Il dure 1h30 avant d’arriver.

A Moulamein je suit la feuille que Alexis m’as gentille ment écrit avant qu’on ce sépare et je monte sur un moto taxi qui m’amene rapidement a la Breeze Guest House. La seule de la ville qui possède un prix raisonnable. Je me retrouve avec une mini chambre, pile la taille de mon lit. Pour moi cela représente du luxe vu que je dors tout le temps dans les dortoirs. Malheureusement il fait déjà très chaud. Après avoir comparé les prix des Taxidrivers je fini par louer un scooter ce qui reviens presque au même prix et me rends au Grand Buddha couché. Il s’agît du Grand Bouddha en Asie ! Je roule pendant 45 minutes avant d’arriver. Il ne faut même pas avoir de cartes car on le voit de loin. Il est aussi grand que les montagnes autours ! Une allée de statues de moines mènent jusqu’à lui. Cette allée fait bien un kilomètre voir deux.

Arriver je me prends d’abord un petit plat. Une salade de riz qui enfant est du Fried Rice avec un oeuf dont je doit aussi manger la coquille. Peur d’avoir la tourista je ne mangue que la moitié puis je monte dans ce Bouddha ! Oui oui !!! On peut carrément ce balader a l’intérieur. Ce Bouddha est si grand qu’ils n’ont jamais fini ça constructions. Le pauvre ne possède même pas de mains. Et avant de finir celui ci ils ont décider d’en construire un autre juste en face. Il est en construction depuis des années. Depuis son existence ! Dans ce Bouddha on peut apercevoir différentes sculptures et peintures assez kitch qui représente la vie de Bouddha a mon avis :)



Après ma petite visite du Bouddha je me rends a la grande Pagode de Moulmein. La Pagode de Mahamuni. Lieu magnifique duquel je décide d’y retourner pour le coucher du soleil. J’y croise a tout hasard Ruut qui vient avec moi admirer le marché locale de la ville qui est assez immense.

Mais il fait si chaud que je suis capable de plus rien apprécier. Nous allons donc manger une glace chez Just. Un Oreo Blackforest Milk Shake ! Une tuerie ! Puis nous rentrons pour faire une sieste avant d’aller voir le coucher du soleil.

 La Pagode de Mahamuni 
 La Pagode de Mahamuni 

Arriver a la Pagode nous avons pas de chance, car le soleil e couche derrière un grand nuage de pollution. En repartant les moines font d’immenses bruits en tapant sur des tambours. Tout les chiens de la Pagode ( une vingtaine ) commencent a pleurer en coeur. Je n’ai jamais vu cela ! Même ceux qui ce trouvaient a 500 mètres des moines. Tous ! Comme des loups !

 La Pagode de Mahamuni 
 La Pagode de Mahamuni 
 La Pagode de Mahamuni 

Nous allons diner sur le marché de nuit et prenons un petit morceau de gâteau a notre petite boulangerie. Ruut pars regarder un film et trois personnes commencent a papoter avec moi. Une américaine, une italienne et un français. Je les emmène manger une glace ou nous passons un bon moment. La fatigue me prends alors je vais me coucher. Je me doit trouver un jour de repos dans les prochains jour car je suis de plus en plus épuisée. La chaleur n’aide pas…

Grand Bouddha couché - 45 min en scooter

Breeze Guesthouse - 7 Dollars / chambre solo

Scooter - 8 000 kyat / demi journée

Meilleur boulangerie - Just !!!!

19
fév
19
fév
Publié le 18 mai 2018

Mon corps c’est décidément habitué a ne plus dormir. Ma grasse nuit après ces deux jours sans sommeil, ce termine au bout de sept heures.

Nous allons petit déjeuner avec Belena et Ruut dans une petite boulangerie indienne a coté de notre Guest. Nous sommes assez choquées par les prix de la nourriture ou même des transports ici qui ne coutent vraiment rien. Seul les auberges sont au double prix des autres pays d’Asie.

Nous louons un scooter chacune au « Good Luck », facile a retenir :) En effet nos scouts sont dans un état assez pitoyable, mais tant que ça roule nous dirons rien. Je possède a la place des miroirs deux bouteilles en plastiques :)

Location de Scooter chez Good Luck - 6000 kyat / journée ( les moins chers de la ville )

Je nous ai organisée une petite boucle en moto afin de voire les choses essentiels ou non.

A commencer par un petite temple. La Kaw Ka Taung Cave. Petit endroit paisible dans lequel ce trouve des petites statuts de Buddhas un peu partout. Ici Buddha est une représentation assez féminine et souvent assez kitch, mais c’est beau a voire :)

Par la suite nous roulons a la Saddam Cave :) Une grotte entouré de magnifiques paysages.

Il faut monter quelques marches et la nous nous font accueillir par un Monk adorable. Je dois dire dans les autres pays les moines n’ausait même pas nous regarder alors que ici ils sont ravi de nous parler. Celui ci était gentille comme tout. Nous entrons dans la grotte ou ce trouve un Buddha couché ainsi que pleins d’autres statuettes. En traversant la grotte nous arrivons sur un petit lac ou nous prenons un peu de temps pour parler a un homme aussi venu du Chili qui fait la Birmanie en vélo. Après un très bon moment passées nous nous remettons en route.

Saddam Cave - 1000 kyat

La chaleurs est juste accablante. Il fait plus de 37 degrés et aucune brise de vent. Heureusement que nous avons les Scoots. Nous nous rendons a la Buddha Valley. Une vallée entière avec des milliers de statues de Buddha’s ! Les birmans ont un gout extraordinaire de la religion !

 Malheureusement aussi ici beaucoup de photos me manques....

Nous circulons ensuite a la « Waterfall », qui n’existe pas, surement car c’est la saison sèche et y mangeons un petit morceau.

Nous passons au Lumbini Garden depuis lequel ont peut grimper le mont Zwegabin.

Lumbini Garden / Mount Zwegabin - 4000 kyat

Malheureusement vu la chaleur nous passons notre tour et poursuivons notre route jusqu’au temples Kayak Ka Lat. Un mini temple situé tout en haut d’un mini rocher kariastique qui sort du sol. Après différents avis lu sur cette pagode je m’imagine souvent le pire et reste du coup tout le temps positivement accueilli. J’ai adorée :) En repartant plusieurs moines sont venus pour nourrir les poissons puis ils sont aller acheter divers jouets a un petit stand devant la pagode. Je ne savais pas que les jeunes moines avaient le droit de jouer. Nous sommes rester planter une bonne vingtaine minutes pour les admirer :)


Les filles sont ensuite retourner au bassin de la Cascade pour ce baigner. J’ai préférer continuer et me suis rendu à la grotte de Yateak Pyan. Sans regrets ! Je suis accueillis par deux ingénieurs en panneau solaire qui voulaient absolument avoir une photo avec moi. Puis je mont les escaliers de ce temple, qui est déjà extrêmement beau de l’exterieur et qui donne une claque une fois qu’en ce trouve a l’intérieur :) Des immenses dômes doré sont construit a chaque petit élévation. Un spectacle magnifique. Il faut ensuite parcourir la grotte pour arriver a un point de vue qui donne sur toute la vallée. Il s’agit bien de ma pagode préférée de cet endroit.

Yateak Pyan ( la meilleure selon moi ! ) 
Yateak Pyan 
Yateak Pyan 
Yateak Pyan 
Yateak Pyan 

J’ai fini ma journée avec un petit couché du soleil a la Batcave qui ce trouve a coté en papotant avec une famille française.

Batcave 

En rentrant j’ai retrouvée les filles et nous sommes retourner au Lucky avec deux autres allemandes, Coco et Julia ainsi que un israélien. Nous avons papoter toute la soirée ensemble dans la bonne humeur puis je les ai laisser pour aller me coucher.

17
fév

Bangkok à Mae Sot


Ce matin j’arrives vraiment pas a me réveiller, mais vu le programme je n’ai pas le choix.

Dormi a peine six heures après cette grosse journée d’hier, je prépare mes colis et me dirige a la poste. Peu de temps plus tard Philipp nous rejoins et nous embarquons pour rejoindre le marché de Chatuchak. Nous prenons nos backack et prenons le bus numéro 3. Arrivés au terminal de bus de Mo Chit, nous bookons notre ticket pour prendre le bus en soirée pour Mae Sot, l’endroit ou je tenterais de passer la frontière de la Birmanie.

Une fois nos bagages déposé nous allons sur le marché. Nous arrivons sur le plus grand marché animaliers que je n’ai jamais vu. Ici ils vendent même des chiens a 500 baths ! Soit pauvre 6 euros ! Des chiens de pure race ! Ainsi que des milliers d’écureuils en laisse, hamster, hérissons, perroquets, chats léopards, poules, bernardsl l’hermites et poissons. Les pauvres bêtes souvent meurent de chaud et sont empilé. Ils sont bel et bien acheté pour devenir des animaux de compagnie. Plusieurs salons ce dressent dans ce marché ou on trouve des chiens brossé avec des noeds dans les « cheveux ».

 Chiens, Chats, cochons d'indes, hérissons....
Poissons par milliers 
Ecureuils, marmottes, crocs.... 

Nous continuons et tombent ensuite sur un marché de lampes design, puis de fringues. Je cede pour m’acheter de fausses Birkenstock afin d’avoir enfin de nouvelles Flip Flop vu que les miennes m’ont lâché. Dur de as ceder, mais plus le voyage devient longs, moins je cede pour acheter des objets car tout deviens inutile a mes yeux et surtout je n’ai pas envie de porter quoi que ce soit de plus que des petites choses pour la Rachel, mais malheureusement il n’y a pas ça taille.

Chatuchak market - tout les week ends

A sept heures pétantes, nous nous rendons a la station de bus ou nous sommes acceuilis les bras ouverts par nos chauffeurs. Nous partons a 7h59 ! Ponctualité mensieurs :)

Nous avons un bus de luxe ! Malheureusement la route nous permet strictement pas de fermer l’oeuil. C’est épuisé que nous arrivons a 3 heures du matin a Mae Sot. J’accompagne Caro trouver une auberge et un tuktuk vu que nous allons a nouveau ce quitter ici. Je grimpe ensuite sur un tuktuk avec trois autres étrangers, un israélien et deux allemandes pour rejoindre la frontière qui ce trouve a quelques kilomètres. Arrivées nous avons une heure et demi d’attente avant que celle ci ouvre. Alors on ce couche par terre dans la rue et essayons de fermer l’oeuil. Impossible encore une fois.

Poste frontalier ! 

Passer la frontière de Thailande a Birmanie ! ( sans agence touristiques ! )


Depuis Khao San Road à Mae Sot :

Bus 3 - Khao San Road à la station de Mo Chit ( Bus station )

Bus Bangkok à Mae Sot - 590 baths ( en VIP class ), 370 BATHS ( 2nd classe ), 290 baths ( 1st Class )

TukTuk de Mae Sot au poste frontaliers - 50 baths / personne


Frontière de Birmanie :

Visas Birmans - A faire sur internet a 50 dollars ( il prends 48 heures environs a arriver )

Ouverture à 5h30


18 Février - Mae Sot - Hpa An


A peine la frontière ouverte on nous dit de passer devant tout le monde. Le personnel de la frontière est adorable. Il suffit de faire tamponner son passeport par le premier monsieur, puis traverser le pont de l’amitié qui ce dresse entre les deux pays puis de recevoir le tampon de l’entré du pays.

Je suis officiellement au Myanmar !!!! Après environs quatres jours sans vraie sommeil ^^

C’est un homme en jupe et une doudoune leopard qui nous accueille et nous guide directement vers un monsieur qui ce jette sur nous pour nous vendre ces services de mini Van. J’était sur qu’il s’agissait d’un attrape touriste mains il nous aide vraiment pour notre organisation quitte a gagner moins de sous. Le temps d’attente il nous offre le taxi dans ça maison qui infecte le poissons :) Me voila dans le Minivan du monsieur en fourrure de leopard avec Ruut, une belge de Bruxelles, éducatrice sportive de 24 ans :)

Nous allons exactement au même endroit, à l’auberge Son Brothers de Hpa An. Des les premiers instants je vois la différence avec la thaïlande. Le pays est très très sec. Les locaux que j’observe depuis ma fenêtre sont tous vraiment beau et ont pour la plus pars d’entre eux cette peinture sur le visage dont je vais essayer de trouver l’origine dans la suite de mon voyage. Les gens vivent avec un rien. Certaines maisons possèdent des maisons dont des simples feuilles sèches et solides constituent les murs.

Arrivées a destination nous nous prenons une chambre a deux pensant que il n’y a pas de dortoir. Nous sortons et allons manger un burger local dans une boulangerie du coin :) Je n’ai pas mangée depuis bien plus de vingt heures alors ce sandwich me remplie même pas assez mon ventre. Je passe aussi a la banque pour chercher des sous dans la monnaie locale, les kyats.

Je suis étonnée a voir que dans les distributeurs ont peut ce servir d’elastique afin de mettre les liasses de sous ensemble. Money Money Money !!!

L’apès-midi ne seras pas très furtifs car je vais par épuisement faire une petite sieste d’une heure. Nous rencontrons Belen, 26 ans, venu du Chili, que nous invitons a venir regarder le coucher du soleil avec nous. Pour cela nous louons trois vélos a notre Guest et commençons a pédaler. Je pédale comme une malade mais n’avance quasi pas. Je me couvains que c’est du a la fatigue et au fait que mes pneu sont pas archi gonflés. Les filles doivent sans cesse m’attendre et je m’excuse tout le temps. Nous traversons le pont et arrivons aussitôt a la Batcave ou nous grimpons la petite coline afin d’avoir la vue sur toute la vallée qui est magnifique. Puis l’heure a sonner, les chauves souris sortent de leurs petit trou, tout comme a Battambang, il s’agit d’une envolé de plusieurs millions de bêtes. Les locaux font des bruit du tambour afin de les effrayer pour les faire survoler dans une espèce de danse :)

Le spectacle fini, nous enchangons les vélos et tout d’un coup je suis soulager. Je pedale comme je marche :) Les filles sont en souffrance, même si l’une est prof de sports :) Nous pédalons dans la nuit sur la route qui est apparemment l’autoroute mais les bus et camions sont hyper respectifs. Ils nous contournent a chaque passage ce que je n’avais pas en souvenir du Laos ou n’importe qu’elle autre pays d’Asie. Arrivée dans la ville, Belena tombe tout d’un coup du vélo, heureusement a un endroit ou toute les voitures sont a l’arrêt. Elle s’en sort avec une égratignure sur son coude. En effet la pédale du vélo a juste cassé ^^Sans raisons.

Nous dînons ce soir la au Lucky, ou nous goutons notre première bière locale :) Puis je vais me coucher d’épuisement.

Transports depuis la frontière - Mr. Beauty !!! ( grandiose ! )

Soe Brothers Guesthouse - 5 Dollars / Dortoir , 14 Dollars / Chambre

Lucky - Un endroit sympa pour aller manger ou boire un verre

15
fév
15
fév
Publié le 18 mai 2018

15 Février - Siem rep à Bangkok


Ce matin je prends le petit déjeuner avec Debsy ( Deborah ) qui dans peu de temps pars faire le tour en bateau que j’ai fait auparavant. Puis mon Pick Up arrive. Il m’emmène a mon bus ou je m’installe et m’endors directement.

A la frontiere thaïlandaise nous devons tous sortir afin de faire notre Visas. En sortant de la première étape une israélienne arrive en pleurant dans mes bras en me disant qu’elle as perdu son groupe et qu’elle ne sait pas ou ce trouve son bus. Je lui dit tout d’abord de ce calmer puis lui raconte des conneries pour lui changer un peu les idées. En même temps je m’informe comment elle peut faire et je l’embarque avec nous. La frontière est vraiment Easy a passer mais prends un peu de temps :)

Je suis maintenant dans mon petit Mini Van et m’apprète a revoir ma petite Caro ce soir :)

Barbiemobile ! 

Finalement j’ai pas pu voir Caro le soir meme. Sur un mal entendu elle m’as bouqué un autre hôtel qu’elle. Je pose alors juste mes affaires et pars me balader un peu pres de la Khao San Road. Fatigué je me pose a un petit restaurant et commence directement a discuter avec deux allemande d’une trentaine d’annés qui viennent tout juste d’arriver en Thaïlande. Apres une petite heure passée avec elles je pars pour une petite balade du soir pour manger quelque chose de pas chers et me coucher après. En rentrant je rentre en contacte avec un Tuktukman très adorables.

Oh Bangkok - 250 baths / nuit


16 Février - Bangkok


Mon corps commence a s’habituer a ne pas avoir beaucoup de sommeil.

Je me lève a l’heure locale et retourne me balader un peu afin d’échanger un peu de sous et de trouver la poste du coin. Caro me rejoins par la suite dans mon hostel puis nous partons ensemble direction Chinatown ou on fête le nouvel an chinois aujourd'hui ! Elle n’aime pas Bangkok alors je tente de lui faire un peu apprécier cette ville que je trouve vraiment chouette. ( je n’écrit pas forcement très bien, j’écris après 30 heures sans sommeil ).

A peine arriver on nous demande de nous mettre sur le passage piétons. Quelques minutes plus tard plusieurs voitures passent et on nous dit qu’il s’agit de la princesse, la fille du Roi Rama IX. La voiture passé, la vie reprends son cours. Les gens sont assemblé par milliers sur cette rue joliment décoré :)

Je suis bluffé par la beauté de leurs décorations et petits bidules a acheter. Les stands de nourritures sont dressé partout. Quelques secondes plus tard nous entendons du tambourins et une belle minuscule parade commence.

Des costumes et maquillages a couper le souffle !

Pendant que Caro pars a l’hôpital ce faire examiner j’attends la nouvelle venu de la Princesse. Sans le savoir j’ai une des meilleures places. Elle pointe du bout de son nez au bout de une heure et demi d’attente. Très curieuse de la voire j’attends de pied ferme. Puis elle apparait. Même pas protégée par les fusils, seulement par plusieurs personnes de l’armée. Les femmes autour de moi comment a s’incliner, a hurler, a pleurer. Je me retire aussitôt afin de leurs laisser ma place. Si émouvant que je ne veut pas que ma curiosité les prives d’étre si proche de leurs précieuses princesse.

Caro reviens quelques temps plus tard et Philipp que nous avions rencontrées sur la MP Bay de Koh Rong Samloem nous rejoins aussi. Ensemble nous faisons le marché qui viens de ce dresser le long de la rue. Un vraie Chinatown :) Le tout finit par un concert dont une chanteuse ressemble a ma petite Thanchou :) Le temps passe vite sans que nous nous en rendons compte et nous finissons de rentrer en Uber.

13
fév
13
fév
Publié le 27 février 2018

13 février - Siem rep

Une journée dédiée au repos pour reprendre des forces et prendre le temps de me renseigner un peu sur les temples d’Angkor avant de m’y rendre. Au cours de la matinée, je m’occupe de mon visa pour le Myanmar, puis on part se promener avec Deborah.

Vers 15 heures, nous prenons nos vélos loués chez la dame à côté de notre hostel et nous partons pour aller chercher nos billets pour les temples d’Angkor. Ce qui est génial, c’est qu'avec un pass d'une journée, il est possible de regarder le couché de soleil, la veille, à partir de 17 heures. Je ne pensais pas, mais c’est très rare de voir des gens visiter les temples à vélo. Ils sont tous en Jeep ou en Tuk tuk (qui ne sont certes pas chers, mais enlèvent toute liberté). Le couché de soleil n’est malheureusement pas époustouflant, mais nous avons la chance, après le départ de tous les chinois, de voir Angkor Wat totalement vide !

Nous reprenons ensuite nos vélos pour rejoindre Siem Rep qui se trouve à 35 minutes et nous rentrons nous coucher très tôt après avoir déguster notre premier cashew nut shake !


  • Temples d’Angkor - Pass un jour / 37 dollars, pass trois jours / 72 dollars (ils ont énormément augmenté…)
  • Location de vélos - 1,50 dollars
• • •

14 février - Les temples d'Angkor


Réveil à 4 heures !!!!

Deborah m’explique qu’elle est très malade qu’elle ne viendra pas avec moi. Elle passe son pass pour Angkor à une Bolivienne qui compte venir avec moi, mais celle-ci est malheureusement trop lente du coup, je pars sans elle. J'ai très peur de louper le levé du soleil alors je pédale rapidement ! Je conduis dans le noir et un mec essaye de me voler mon sac à dos que j’ai heureusement fixé à mon panier pour éviter tout problème. Il part aussitôt et je continue à pédaler. J’arrive une heure avant le levé du soleil. Je fais partie des premiers sur le site en ce jour. ^^ Wow ! Cette avance me vaut une très bonne place en face du Angkor Wat. :)

En une heure, la pelouse devient aussi bondée qu'un estrade de match de foot. ^^ Des gens de partout dans le monde.

Chinois..... 

Le soleil à peine levé, Gabrielle me retrouve (assez fou) et nous entrons dans le temple avant qu’il ne soit trop blindé. Nous faisons bien ! :) Nous nous faisons prendre en photo par un bouddhiste et nous parcourons le temple. :) Il est magnifique !

Il s’agit en effet du plus grand vestige religieux au monde. Avant, il s’agissait d’une ville dans laquelle était dressé un temple dédié aux dieux Shiva, Vishnu et Brahma.

Après le Angkor Wat, nous pédalons jusqu’au temple Bayon, celui aux centaines de visages. Nous avons vraiment de la chance, je trouve que les lieux ne sont pas si remplis de touristes que cela ou alors je me suis vraiment imaginé le pire.

A côté du Bayn se dresse le temple Baphuon. Il était vraiment trop beau, mais en même temps ils sont tous magnifiques !

Gabrielle est assez chouette et n’ayant rien organisé, elle me suit dans tous mes plans. Je ne voulais pas juste faire le petit tour, alors j’ai entrepris de faire la moitié du grand tour aussi. Nous pédalons donc direction Preah Khan, un temps j'ai également adoré.

Je ne ferai que citer les temps, mais ils sont TOUS beaux !

Depuis le temple Ta Som, nous avons marché dans la jungle pour voir un temple totalement perdu qui est le Ta Nei. C’est dingue, car nous voici à Angkor, mais seules, totalement seules dans les ruines d’un temple dédié aux dieux !

Mon favori reste pourtant l'un des plus connus : le Ta Prohm, un temple qui est totalement avalé par la nature. Elle a littéralement pris le dessus sur la construction. C'est digne d'un décor de cinéma !

Je fais une dernière petite halte à Bantey Kdei. :) Gabrielle est, elle, déjà rentrée à l’hostel car elle n'en pouvait plus. ^^

En tout, j'ai fait 46 kilomètres de vélo sous cette chaleur étouffante. :) Le plus drôle dans l'histoire, c'est que, au moment de rentrer, mon pneu était à plat. J’ai alors marché 5 kilomètres à coté de mon vélo pour trouver quelqu'un pour le regonfler. Je tombe sur une dame, mais finalement, je refuse qu’elle gonfle mon pneu car elle veut me faire payer 1 dollar (oui, je suis radine, mais la location de mon vélo à la journée ne vaut que 1,5 dollars, alors j’ai de quoi râler). Je repars donc à pieds (sachant qu’il me reste 12 kilomètres pour arriver à mon hostel), sans rien dans ma tête. J’ai cru en la bonne fée à ce moment là… et voilà qu’elle arrive au volant d'un scooter !!! Une femme archi gentille me propose de grimper sur son scooter et que je tienne mon vélo afin de le faire rouler jusqu'à chez moi. Je n’ai aucune idée de comment la remercier. Environ trois fois, j’ai failli lui causer un accident, car la roue du vélo partait en couille. Je n'arrêtais pas de m'excuser. Elle m'a seulement répondu qu'il n'y avait aucun problème si nous avions un accident. ^^ On parle jusqu’au bout. :) Elle est si adorable qu’elle me raccompagne à coté de l'endroit où je loge, alors que je refusais qu’elle fasse un détour... Les Asiates ! :) Arrivée à l'hostel, je pars acheter mon ticket de bus pour le lendemain pour rejoindre ma petite Caro et je me fais un mini massage des pieds. :) Sur mon lit, je trouve, toute émue, un petit mot de FanFan, la fille chinoise que j’avais rencontrée, écrit sur une carte postale.

Apràs mon dîner, je me sens si faible que je rentre me coucher et m’endors sur-le-champ !


  • Capitol tours - L’endroit le moins cher dans tout Siem repas pour acheter des billets de bus (l’endroit des locaux !)
  • Ma petite fée - Elle se trouve dans les rues de Bangkok ! Si vous la croisez, embrassez-la pour moi !
  • Les temples d’Angkor en vélo - C’est carrément faisable ! Même moi, j'ai réussi ! Les routes sont plates, il n'y a aucune montée !
12
fév
12
fév
Publié le 27 février 2018

12 février Battambang - Siem rep


Ce matin, je me lève à 6h20 pour un départ à 6h30. Un réveil assez dur, d'autant plus que je me retrouve avec de nombreuses piqures malgré mon spray anti-moustiques : une sur l’œil, deux sur le front, une sur la joue, une sur le menton... Et j'en passe ! Je ressemble à Quasimodo ! C’est le cœur lourd que je pars de la chambre où Caro dors encore pour rejoindre mon moto taxi qui m’emmène au point de départ d’une Jeep qui roule ensuite jusqu'à notre bateau.

Ici, que des Allemands ! Cela tombe bien, je commence à perdre ma propre langue à force de ne parler que français et anglais. Nous embarquons dans le bateau et partons quelques minutes plus tard. Je pensais que nous allions être serrés comme des sardines, mais visiblement, ce n'est le cas que dans l'autre sens. Une femme cambodgienne s’assoit à coté de moi avec ses deux enfants, avec lesquels je passe bien deux heures à jouer alors que nous ne connaissons aucun mot dans une langue commune. Je me souviens d’une très belle scène où un petit garçon a apporté deux oursons Haribo à chacun des enfants. C’est assez émouvant de voir ces différences culturelles. Cet enfant (Allemand) était rarement content. Soit trop fatigué, soit il avait faim, soit il s’ennuyait.

Les enfants cambodgiens avaient chacun un pain sans rien dans leurs mains et leur mère ne leur autorisait pas de se lever ou de trop bouger. Ils écoutaient tout ce qu’elle leur disaient sans ronchonner. C’est vraiment quelque chose que j’ai découvert en Asie. J’ai dû entendre seulement deux fois un bébé pleurer alors qu’il y en a absolument partout. Ils sont éduqués totalement différemment. Quand ils pleurent, on les met directement dans un hamac et on les balance si fort qu’ils arrêtent immédiatement de pleurer.

La première pause s’effectue au bout de 3h30 de navigation. On est désormais en saison sèche, ce qui fait que le niveau d’eau du fleuve est désormais très très bas. Par moment, un homme essaye de nous faire sortir de la boue pour que le bateau puisse continuer à avancer. Le paysage devient de plus en plus beau. Nous passons à travers les villages flottants, les petites maisons de pêcheurs… L’église est construite sur des pilotis à environ trois mètres du sol. Un bon indicateur du niveau d'eau lors de la saison des pluies.

Différents types de maisons 

Pendant trois heures et demi, je suis sur le toit du bateau à profiter de la vue et à observer tout ce qui se passe autour. Quand un local veut descendre, une gamine d'à peine plus de 7 ans arrive en bateau, son pied posé sur le moteur, et récupère quelqu’un de sa famille. Dans ce lac, les Cambodgiens se lavent, lavent leurs affaires, lavent les buffles, les bateaux… C’est vraiment impressionnant à voir !

L'heure d'aller en cours 😀
La maman et ses trois enfants qui s'en vont... 

Au bout de sept heures de navigation, nous arrivons au port de Siem Reap où je trouve trois autres voyageurs avec qui je partage un tuk tuk pour rejoindre le centre-ville. L’un d’entre eux m’explique qu’il est super choqué, car quelques semaines auparavant, son chauffeur de bus a écrasé une petite gamine. Il n'a même pas pris la peine de s’arrêter. J'ai donc ma confirmation : non seulement les chiens se font écraser, mais des humains aussi y passent. Les touristes ont ensuite dénoncé ce monsieur à la police. Je crains qu’il ne soit plus en vie aujourd’hui car mon amie de Phnom Phen m’a raconté des choses terribles. Elle m’a notamment expliqué que si jamais j'avais un accident en scoot, je devais fuir au plus vite. Ce n’est apparemment pas rare que les proches de la victime viennent se venger après, et cela jusqu’à la mort parfois.

Au port de Siem Reap

Bon après cet épisode tragique, je suis enfin arrivée à mon Hostel que je ne recommande pas, même si il est pas mal. Pour le même prix, il y en a des dix fois mieux, mais je voulais trouver un endroit où j’aurais peut-être la chance de rencontrer des personnes facilement afin de faire le temple d’Angkor avec eux. J’ai booké un petit dortoir de filles et en à peine une minute, j’ai trouvé une fille, Deborah, une Allemande qui aimerait le faire avec moi. Nous allons ensemble au marché de nuit, mais elle ne tarde pas à rentrer afin de se reposer. Je la rejoins une petite heure plus tard et prends une petite bière avec deux Chinoises qui sont aussi dans notre chambre. Fanfan et Vivienne. Elles sont vraiment gentilles et surtout un peu "corolles". :) Mais fatiguée, je pars me coucher aussi.


  • Bateau de Battambang - Siem Riep - 20 dollars (avec le pickup)
  • TukTuk du port à Siem Rep - 16 dollars / 4 personnes
11
fév
11
fév
Publié le 27 février 2018

11 Février Battambang


Après une nuit assez pénible en raison des millions de moustiques qui ont rodés autour de nous, nous nous levons afin de profiter de la journée. Nous reprenons notre scoot afin de rejoindre le lieu où le jour précédent, nous avons aperçu l’envol des chauve-souris. Il fait vraiment super chaud….

Après avoir posé notre scoot, nous grimpons la petite montagne afin d’aller voir les temples qui s’y abritent. Deux petits enfants essayent de nous faire une visite en parlant de foot afin qu’on achète encore un billet, bien que nous avons déjà payé pour la donation du lieu.

Nous poursuivons par la Killing Cave qui se trouve quelques kilomètres plus loin sur la même montagne. Un lieu toujours émouvant qui coupe l’envie de parler pendant quelques temps. Y figurent des statues représentant les différentes tortures que le peuple cambodgien a dû subir il y a 40 ans…

Passons et essayons d’être tout de même motivées pour continuer la journée. Nous reprenons le scooter et rejoignons la ferme des fameuses galettes de riz. Bon, on a dû se tromper de lieu, car nous n'en voyons que quelques unes, mais nous dégustons tout de même d’excellents rouleaux de printemps et nous découvrons la fabrication de ce célèbre produit.

Ce temps en compagnie de la petite Caro est toujours précieux. Moments remplis de fous rire et de partage. J’ai ici trouvée une personne que je n’oublierai pas de si tôt ! :)

Petit Caro <3

Nous rentrons ensuite afin de participer à notre super cours de cuisine que nous avons réservé en face de notre hôtel. On nous l’avait vraiment recommandé. D’abord, un monsieur nous accompagne sur le marché local et nous explique un peu les produits qu’on y trouve. Chaque fruit tels que la mangue, la tomate ou même le gingembre est utilisé à un moment différent : quand ils sont mûrs, pas mûrs ou mi-mûrs. Il nous parle aussi des œufs de cygne qui sont beaucoup plus gros que les autres. Ils sont souvent un cadeau aux femmes enceintes qui se doivent d’en manger deux afin que cela porte chance. Ces œufs sont vendus à 5 dollars l’unité !!!!!! (C’est hors de prix pour ici.)

De retour du marché, nous enfilons nos tabliers et nos superbes bonnets roses ; et commençons à écouter notre chef cuisinier. Avec Caro, nous n'en pouvions plus et nous explosons sans cesse en éclats de rire. Notre chef nous parle comme à des bébés, et imite même les bruits qui vont avec. On nous avait dit qu’il était drôle mais nous trouvons ça tout sauf drôle... ^^ Les autres du groupe nous regardent comme si nous avions mangé des champignons ou bu trois bières avant de venir, mais on s’en fout ! Après avoir cuisiné nos deux plats, nous les dégustons puis nous partons afin de ne plus avoir à supporter le chef. :)

En route pour aller prendre un petit verre, car cela devrait être notre dernière soirée ensemble. Je suis assez stressée de repartir seul le lendemain et anxieuse de quitter Caro. Je ne suis donc pas trop dans le "mood". Nous finissons par faire une petite visite du marché de nuit, puis rentrons à notre hôtel pour préparer nos affaires. Juste avant de s’endormir, nous décidons de passer le nouvel an ensemble à Bangkok sachant que nous y passons toutes les deux. Cela rend le départ moins difficile.

5
fév
5
fév
Publié le 27 février 2018

5 Février Koh Rong - Koh Rong Sanloem


Ce matin nous nous sommes décider de rejoindre Koh Rong Sanloem, malgré le fait que nous n’avions même pas visiter un tier de cette île. En effet a la base je n’avais pas vraiment prévu de m’arrêter au Cambodge, et l’envie de retrouver un jour mon bien aimée me hante. Ma petite Caro me suit le sourire au lèvres…. mais pas longtemps…. la traversé était une vraie montagne russe ! Le vent souffle a plein balle et le bateau semble vouloir ce renverser plus d’une fois. Debout, ce dresse un jeune qui essaye en vain de pas vomir, devant nous une fille aussi… L’arrivée étais rude :) Le bateau a du mal a freiner et fonce droit dans le quai en bois. Bon il réussi a juste déboiter un bon morceau de bois du bateau et nous décondons. Ce petit quai a du prendre très cher auparavant car il est en total reconstruction.

Nous posons ensuite nos sac au Easy Tiger, une Guesthouse que j’avais books avant. Il vaut mieux booker ici si on ne veut pas ce retrouver avec un lit trop chers. Cet hostel est merveilleux. Notre dortoir donne sur la plage. La porte est toute la journée grande ouverte sans jamais avoir de vol sur cette île. Malheureusement leurs cuisine est si lente que nous nous retrouvons avec une après midi qui est déjà presque fini. Nous marchons le peu de temps qu’il nous reste vers le quai du dernier Hostel de cette plage qui ce trouve a vingt minutes. Ici nous rencontrons les volontaires de ce lieu ainsi que Philippe, un allemand, qui lui est un client. Nous faisons connaissance et décidons de passer la journée suivante avec ce jeune Juge, Philipp, 37 ans.

Ce soir nous nous prenons un mini sandwich dans le dernier « bar » ouvert de cette ile. Je dit « bar « car ce lieu est totalement déconnecté de la réalité. On ce sent comme dans le film « la plage » avec leonardo di caprio. Comme si nous connaissions déjà tout le monde sur cette île alors que nous n’avons presque adresser la parole a personne. Ce sentiment est limite désagréable jusqu’au moment ou nous nous rendons compte qu’il s’agît du simple sentiments de liberté, si rare que il nous a l’air désagréable.


• • •

6 Février Koh Rong Sanloem - Mp Bay, Crystal Bay


Ce matin nous sommes réveillé par le vent qui souffle encore plus que le jour précédent. J’ai passer une nuit un peu atroce, réveillé toute la nuit par le monsieur qui dors sur le lit au-dessus du mien. Celui ci, le pauvre doit être attaquer par la touriste et il n’arretait pas de ce tordre dans tout les sens ce qui balançait le lit dans toute les directions.

Après un petit déjeuner chez Kiki, nous retrouvons Philipp. Ensemble nous commençons la route direction la Cristal Bay. Pour cela il suffit de rejoindre un chemin qui donne dans la jungle, cependant avant il faut traverser pendant 15 minutes l’océan avec l’eau jusqu’au hanches.

Cela en valait la peine, car cette plage est sans mot. Ici nous sommes encore plus perdu dans un monde irréel. Caro me fait une passe avec une sorte de boué en forme de balle mais je me rends compte que je tape dans une vraie boule de bowling sans qu’elle ai pu me prévenir. La douleur passée, je me jette dans ces belles vagues puis nous nous posons sur les hamacs qui surplombs l’eau grâce a une structure en bois. On parle non stop de la vie. La journée défile assez rapidement sans que nous nous en rendons compte.

Crystal Bay 

Nous rentrons pour le tombé de la nuit et allons dîner chez Kiki ou nous rencontrons Rita et Yohanes, un jeune couple allemand ( graphiste et photographe ). Il nous parlent de leurs belles vie. Rita comme Philippe passent en rentrant a un contrat de 20 heures qui leurs suffit largement de gagner de quoi vivre. Ils nous dépriment un peu mais c’est passionnant a entendre aussi. Caro et Philippe ce couchent et je prends un petit verre avec le couple au bar d’hier soir. Je fait connaissance d’un homme un peu plus vieux qui vît depuis 14 mois sur cette île et qui me propose un tour en bateau le lendemain. Je lui explique que nous avons prévu d’aller de Mp Bay a la Saracen Bay. Il me propose alors pour le même prix que la navette son tour en bateau avec dépose sur une plage non loin de notre plage. Je cours réveiller Caro mais me fait aussitôt remballer ^^

Ca attendra demain :)

• • •

7 Février Koh Rong Sanloem - Mp Bay, Sunset Beach, Lazy Beach


Je mets le réveil a 7 heures du matin juste pour demander a Caro si le tour en bateau lui vas afin de me recoucher. Malheureusement elle est déjà sous la douche alors je sors afin de l’attendre. Je retrouve Lionel, un jeune homme de 34 ans que nous avons déjà croisé a Paksé au Laos ainsi que au 4000 îles. J’ai tellement la tête dans le cul que tout ce que je dit ne veut strictement rien dire. J’ai encore quasi pas dormi de la nuit a cause de cette homme malade. Quand Caro arrive on décide ensemble de prendre le tour qui pars au a midi alors il reste du temps pour dormir. A peine recoucher le lit est a nouveau balancer de droite a gauche alors je décide de simplement me lever. Lionel est toujours assis a ça table. Je me joins a lui puis une heures plus tard Caro aussi. Nous allons petit déjeuner chez Kiki. Il décide rapidement de nous suivre sur notre expédition alors nous partons faire nos sacs.

Captain est toujours aussi en forme que le soir d’avant. Effectivement il est un peu shooté par ces pétards mais il reste adorable et drôle. Nous sommes a peine dix personnes mémé moins a faire son tour ce jour la. A peine partie du port Caro mets ça musique sur son bateau et nous repartons dans nos discutions a trois en contemplant cette petite île.

Le premier stop ce fait sur la Sunset Beach. Captain nous laisse trois heures a cet endroit pour que nous nous reposons et que nous bronzons. Je me jette tout d’abord dans l’eau pour analyser le fonds sous marins et même si celui ci n’est pas vraiment fou j’aperçoit tout de même deux immenses thon.

Nous goutons ensuite au prix de cette île qui sont juste exhorbitant ( quand je dit cela c’est que les plats commencent que a 3 Dollars et montent vite a 6, ce qui pour l’Asie est juste impensable ).

Trois heures plus tard nous reprenons le bateau afin e faire un stop snorkeling. Je ne m’attends a rien. Et c’est la que je suis surprise par ces beaux coraux que j’arrives a voire malgré cette eau qui est agité depuis plusieurs jours. J’emmène Caro nager, qui a une phobie des eaux dont on ne voit pas le fond. Archi fière d’elle je nage a coté pour la rassurer.

Vers 18 heures Captain nous dépose sur la Lazy Beach avec nos sac a dos :) C’est l’heure du coucher du soleil alors nous nous posons tout les trois au bord de plage afin d’attaquer la traversé de l^’île avec nos sacs. Une fois qu’il fait nuit, nous sommes motivé pour traverser l’île. Apres m’être encore fait hyper mal au pied ( je n’ai plus de chaussures car mes tongs m’ont lâché et que je refuse d’acheter des tongs a 5 Dollars sur ces îles, alors qu’elle valent 2 Dollars maximum sur le reste du pays ) nous arrivons a notre Guesthouse. Nous dormons dans un petit dortoir de 8 lits. Je dois dire tous entassé les uns sur les autres, mais bizarrement cocoon. Je suis assez impressionnée par le nombre de couple que je vois dans des dortoirs. Malheureusement ce dortoir est a 10 dollars, et tout les autres hôtels commencent a 35 voir 65, 95, 155 Dollars par nuits. Après une petite balade, nous dinons au Sweet Dreams puis nous allons doucement nous coucher. L’ambiance que dégage cette île est juste irréel…. Je me retrouve au beau de nul pars. Entouré de l’eau et de la jungle. Je me couche le sourire jusqu’au oreilles après avoir reçu des photos de Aless depuis Paris enneigé.

• • •

8 Février Koh Rong Sanloem -  Sunset Beach, JungleCamps et Lazy Beach


Nous nous réveillons de beau matins et retournons au Sweet Dreams pour le petit déjeuner. tout est hors de prix mais bon nous essayons de nous y faire.

Au début de mon voyage, a Flores au Cambodge j’avais rencontrés avec Hortense, Pierre et son frère. On avait passés une journée et demi avec eux et il nous avaient ramener en 5 heures de moto jusqu’à la ville ou nous avons pris notre vol pour Bali. Ces deux frères m’avaient marqué par leurs histoire. Partis juste en vacances ils ne sont jamais rentré. Un jour a court d’argent ils ont construit un camp au fin fond de la jungle sur une île au Cambodge afin d’y organiser des soirées. Ils y ont passé plus ‘un an avant que l’un des 4 ( les deux autres étaient des amis ) ne meurt par accident de moto.

Ce camp ce trouve tout juste sur cette île, dans cette jungle mais personne n’est capable de me dire ou celui ci ce trouve. Par a + b et le peu de descriptions que les deux frères m’avaient fait nous retrouvons le camps après 45 bonnes minutes de marche. a travers les termites, les lianes et les arraignées Je m’attendait a quelques chose, mais pas a un tel lieu ! Ils avaient ramener un par un tout le matériel. Le lieu est vide est complètement laisser a l’abandon.

On y trouve encore les affiches, les gobelets et même les tentes dans lesquels ils dormaient. Caro et Lionel sont hyper stupéfaits tout comme moi. Ils ont même essayer de construire des toilettes sèches. On leurs écrit une carte que nous laissons dans un plastique sur leurs comptoir improvisé. Pierre m’as écrit dans la matiné qu’il allait retourner sur l’île dans un mois alors cela nous donnait envie de leurs écrire un mot tout les trois même si Caro et Lionel ne les ont jamais rencontrés. Juste pour leurs montrer notre soutiens :)

Nous revenons ensuite sur nos pas afin de faire un plouf a la Sunset Beach, de l’autre coté que le jour d’avant. Un lieu que j’ai vraiment adoré. Après s’être fait dévorés ar je n’avait même pas pris ma serviette, nous nous motivons d’aller direction de la Lazy Beach ce qui veut dire retourner a la Saracen Bay puis a la prochaine car peu de chemins existent. Nous en profitons pour manger un petit bout dans le restaurant le moins cher de la Seracen Bau qui propose les froid noodles a 3 Dollars. ( J'ai plus fait de photos... il faut y aller de ces propres yeux 😀 )

Arrivée a la Lazy Beach nous nous laissons rattraper par nos discutions sur la vie et ne voyons même pas le coucher du soleil arriver. Lionel nous avoue que avant de nous avoir suivie le jour d’avant il n’avaient pas vraiment apprécié le Cambodge. Nous réalisons que les rencontres construisent notre voyage. J’ai en effet que passer du bon temps au Cambodge par le fait d’avoir été accomapgnée par Alexis et Caro. Le voyage nous rends plus ouverts, et nous parlons a des personnes auquel nous parlerions pas forcement chez nous. Inventer l’anniversaire de Caro, inventer une vie tout court ou vouloir fêter les 11 ans de mariage du frère de Caro sont des choses qu’on s’est permise sans jamais réfléchir. Lionel partage totalement notre avis et ce laisse un peu plus aller aussi. C’est en chantons que nous retraversons la jungle pour récupérer notre plage ou nous sommes encore des vraies pipelettes. Au moment ou Caro ce reproche des petites pensées tristes car nous devons surement nous séparer quelques jours voir semaines, voir mois selon ce que le voyage nous réserve. Je l’inscrit a la Pinata, organisé par notre Hostel et un magnifique sourire ce dessine en quelques secondes sur son visage. Nous rions aux éclats quand je suis la seule de toutes qui tape totalement a coté. Un certain Adam,d e londres ce joins a nous. Après avoir gouter au Dumplin, une spécialité asiatique qui ne m’as jamais attiré, nous allons nous coucher.

Le fireshow de la plage 😀
• • •

9 - 10 Février Koh Rong Sanloem -  Lazy Beach - Battambang


C’est le coeur lourd que nous disons au revoir a Lionel, que nous allons surement pas recroiser durant notre voyage. Nous passons les quelques heures qui nous restent a la Lazy Beach a discuter et écouter de la musique. Puis c’est partie pour rejoindre le port. Nous n’avons aucune envie de partir mais comme je l’ai déjà dit auparavant, mon coeur a ces raisons :) Caro me rejoins quelques minutes plus tard afin de dire au revoir a Adam/Pierre/Thomas ? ( Il parait qu’il possède 4 jumeaux que lui ne connait pas mais qui lui ressemblent comme deux goutes d’eau ). Notre bateau a une heure de retard mais c’est détendu que nous chantons les cheveux dans le vent.

Arrivée a Sihanoukville, on nous dit que il y as plus de place pour aller rejoindre Battambang mais nous finissons a trouver un Sleeping bus qui dure 11 heures. Malheureusement celui ci passe dans 3 minutes sachant que nous n’avons plus d’argent sur nous et rien manger depuis ce matin. C’est avec des Pringles que nous essayons de nous endormir. Le conducteur nous indique que au bout de deux heures il fera un arrêt lors duquel nous aurons le temps de dîner. Cette pause arrivé, nous vivons un vraie sketch. En effet tout est fermé et nous courons pour trouver ne serait ce que une bouteille d’eau et finirons par même trouver des gâteaux. Suite a cela, il n’y avais que deux sanitaires, donc tout le monde faisait la queueleuleu. Au bout de trois pipi a peine, le chauffeur commencer a démarrer le bus et a commencer a rouler. Nous le stoppant puis il recommencer a peine une minute, cette fois ci en fermant ces portes. Résultat, quelques personnes ont du attendre le bon matin, soit cinq heures de plus… Après quelques heures j’ai enfin réussi a m’endormir. Puis une fois réveiller, je regarde la carte, et me rends compte que nous venons tout juste de passer Battambang ( notre arrivé). Je cours alors vers le conducteur qui m’ignore totalement. Je demande alors qui a la voix qui porte le plus dans tout le bus afin de dire au chauffeur que nous devons sortir ici. Un homme ce levé et arrive a communiquer avec le chauffeur qui nous laisse sortir quelques minutes plus tard.

A notre arrivés je fais la discussion avec Tony, un Tuktukman qui nous emmena au centre ville ou nous nous posons dans un café ou nous tardons pas a discuter avec un certain Daniel. Daniel est anglais et voyage depuis maintenant trois ans. Son corps remplie de tatouage il n’ose plus retourner au Japon car les tatouages sont très mal vue la bas. Peu après nous nous posons dans un hôtel que j’ai trouvé non loin du café. Nous posons nos affaires, louons un scooter et partons a l’aventure.

Nous commençons par la Ancient House, une ancienne maison qui fût occupés par les Khmers Rouge puis nous sillonnons pour aller voire le village des pêcheurs. Apres deux détours sans nom nous nous faisons escorter par 7 jeunes cambodgiennes, éparpillés sur deux scooter qui nous emmenant au temple que nous voulions voir. La fatigue nous prends et nous profitons pas vraiment de ce lieux.

Nous poursuivons alors notre route pour rejoindre la Batcave. Ici on ce sent comme au cinéma, puisque les tables et chaises sont orientés vers un gros trou dans la roche. Ce lieux est apparemment le plus grand envol de chauve souris au monde. Intriguès nous nous asseyons et attendons la tombé de la nuit. Puis tout d’un coup, des milliers, des millards de chauve souris s’envolent vers le ciel. C’est peu croyable.

Pour toi Loulou <3 

Nous rentrons de nuit dîner au restaurant juste en face de notre hébergement. J’arrives enfin a joindre Anso après ces quelques jours, semaines sans wifi potable. Je suis surexcité à l’idée qu’elle vas ce marié ! AHHHHHHHHHH

3
fév
3
fév
Publié le 27 février 2018

3 février Kampot - Sihanoukville - Koh Rong


Ce matin, c’est parti ! Au départ, nous voulions faire une journée de scooter dans les alentours de Kampot, mais l'envie de retrouver les îles était trop grande. Je sursaute alors quand le réveil sonne afin d’acheter le billet de bus direction Sihanoukville, à la première heure. C’est avec la marque de l’oreiller sur la joue que j’obtiens les deux billets et que je retourne faire mon sac. :)

Caro, comme moi, est heureuse de prendre ce bus qui nous emmène en deux heures à bon port afin d’acheter un billet de bateau pour les îles. L’agence nous indique que le "slow boat" à petit prix n’existe plus donc on opte pour le seul billet possible qui est le "fast boat".

Nous décidons de commencer par Koh Rong et non Koh Rong Sanloem, car il paraît que Koh Rong est plus fêtard et nous voulons pas nous gâcher la découverte de cette île juste car nous l’avons fait dans le mauvais sens.

On a à peine le temps de prendre un petit-déjeuner avant que le prochain bus nous emmène jusqu’au port à partir duquel nous embarquons sur notre bateau qui lève l’ancre quelques minutes plus tard. Avec Caro, nous sommes de vraies pipelettes alors le temps passe en un rien de temps.

Arrivées au port de Koh Rong, un homme nous accoste tout de suite afin de nous louer sa chambre. Nous prenons un peu de temps, le temps de comparer toutes les chambres de la plage. Par gourmandise, nous nous laissons directement séduire par un restaurant, la White Rose. Des plats pas si chers avec toujours une bière offerte. A la fin de notre super repas, je retourne voir le monsieur du port qui nous montre sa chambre. Nous tombons directement sous le charme. Il s’agit d’un homestay. Parents, enfants et cousins sont tous présents.

Assez perdu de temps ! :) Nous allons nous promener sur la coté gauche de la plage afin de longer un peu l’île. Je suis totalement impressionnée par le sable : blanc comme je n'en ai jamais vu auparavant. Les plages sont décorées par de petits bars qui proposent un verre les pieds dans l’eau. Nous allons nager un tout petit peu, puis nous nous posons à la terrasse de l'un de ces bars au coucher du soleil. Je commence à jouer avec le fils du patron qui est super mignon !

Après une petite douche, nous retournons dîner au White Rose.

Épuisées par notre journée, nous passons rapidement au supermarché où le vendeur se fait une joie de nous donner tous les prix de tous les produits présents dans son magasin.

• • •

4 février Koh Rong


Après un réveil en douceur, nous retournons encore au White Rose afin de prendre notre petit-déjeuner. Après un achat de biscuits et d’eau, nous entreprenons la marche jusqu’à la Long Beach. 45 minutes à travers un super beau paysage. Un mélange de compagne, de jungle et de forêts.

C’est en sueur que nous arrivons pour nous jeter à l’eau. Nous sommes bluffées. Le sable encore plus blanc que le jour d’avant, et surtout, il n’y a PERSONNE ! Quelques arbres morts posent leur ombre sur le sable fin. Nous ne longeons pas toute la plage, car mine de rien, elle fait 4 km de long.

Nous y passons toute la journée. Vers la fin de l’après-midi, la plage se remplie tout doucement car les personnes viennent ici pour voir le coucher du soleil. Nous décidons d’attaquer le chemin du retour sans coder pour prendre un taxi boat à 5 dollars par personne.

Sur le chemin du retour, nous nous faisons dévorées par les moustiques. A la fin du chemin, sur la petit colline qui borde notre plage, se dresse le Sunset Bar. Un endroit où se trouve très peu de monde et où la vue est vraiment belle. Nous profitons du happy hour et passons presque trois heures à parler de la vie.

De retour à notre plage, nous dînons encore une fois au White Rose avant d'aller nous coucher.

1
fév
1
fév
Publié le 27 février 2018

1 Février Kampot - Dernier jour avec Alexis


Réveil de bonne heure nous prenons nos sacs afin de les déposer au Mad Monkey, la fameuse chaine de Guest House que nous voulons tester.

Après un bon petit déjeuner a notre Restaurant d’hier soir ou Alexis ce recommande une Calzone nous nous mettons en marche afin de rejoindre « Le manguier », un resort dans lequel il est possible de louer des kayak. Nous voyons enfin un peu de cette belle petite ville :)


A peine 5 minutes plus tard je casse ma deuxième paire de tongue et me retrouve pied nue a marcher jusqu’àu resort. Arrivée nous sommes éblouie par la beauté du lieu :) Enfin, tout est calme, aucun chat. J’ai trouvée cette adresse sur un blog en faisant toute mes recherches sur les différents lieux. La location du kayak n’était pas donné mais nous voulions finir notre dernière journée du trio en beauté.

Il nous faut pagayer une heure pour arriver a l’embranchement de la Green Cathedrale.

Juste avant d’y entrer nous nous arrêtons sur un café flottant pour prendre un ice Coffee sur un hamac. Une jourée remplis de fou rires. Puis c’est partie :) A trois sur ce kayak qui enfaite n’est fait que pour deux personnes nous entrons dans cette foret de palmier d’eau.

Green Cathédrale !

Cela ce comprends quand au nom de la cathédrale. Nous pagayons bien une heure en chantons, en musique a travers ces petites allées. Puis une troisième heure pour revenir au resort.

Pour toi mon ange ! 

Lors du dernier morceau nous rencontrons deux cambodgien sur un radeau dans une immense fumée noir. De peur je demande si nous devrions pas allés les chercher mais après cout nous voyons que ils égaient en train de bruler des choses hyper nocifs dans le lac. Peut être pour des pierres ? Des poissons ?

Dans tout les cas le dernier morceau ce pagaille dans une trace d’essence et a contre courant.

Nous sommes hyper heureux d’avoir fait cette activités, car au final quasi aucun touristes ne la fait, en vraie nous n’avons rencontrés que deux lors de notre tour.

Nous sommes assez pressé par le temps car nous avons nos tickets pour aller voir le coucher du soleil sur le bateau alors nous commandons un tuktuk qui nous emmenas jusqu’au Mad Monkey. Nous avons a peine le temps de poser nos affaires, car la nana de l’accueil as été d’un lent ! Incroyable ! Caro prends ça douche dans la chambre, Alexis dans les toilettes a coté du restaurant et moi dans les toilettes de la piscine. A peine 15 minutes plus tard nous sommes prêt!


Le bateau ce trouve a coté du vieux pont dans le centre ville. A peine arrivés nous apercevons déjà Luke qui nous fait un coucou. Nous montons sur le bateau puis c’est partis ! Nous sommes environs 50 personnes ou moins. Tout commence par un concert de musique folk douce sur le toit du bateau ou nous sommes tous assis en face du couché du soleil.

Puis la nuit tombé, ils continuent de jouer de la musique l’étage en dessous. Du ACDC, des vieilles chansons qui bougent, un peu de tout ! Tout le monde danse et nous faisons connaissance de la cusito et de la barmade ainsi que du capitaine. Celui ci nous présente son frère et ces amis. De temps en temps je vais voir une fille a l’arrière du bateau qui elle a le mal de mer et dont la pote s’en fou. Je lui apporte le maximum de glaçons, des tissus etc. Nous passons au final une excellente soirée.

Arrivés au port nous allons au Mad Monkey not s dinons chez la dame en face puis nous prenons une bière. Le capitaine nous rejoins mais commence a devenir lourdaud avec Alexis. Il s’avère qu’il est apparemment gay ! C’est très dur de les faire partir, mais une fois bon, nous allons nous coucher :)


Le Manguier - Kayak 16 dollars / 3 la demi journée

TukTuk jusqu’au Manguier - 2,50 Dollars

Boat trip - 7 Dollars par personne

• • •

2 Février Kampot


Après un dur réveil, Alexis fait son sac et avec Caro nous chantons de dortoir.

Aujourd’hui nous sommes tous fatigué et avons la force de rien. Bon je l’ai un peu plus que Alexis mais j’essaye de le motiver :) A trois nous allons voir les fameux Saltfields. Malheureusement l’heure ou même le jour choisis ne sont pas les bons. Nous trouvons ces champs totalement laissés a l’abondons tandis que nous voulions voir les personnes cultiver le sel. Une raison pour revenir au Cambodge :)

Le TukTukman n’est vraiment pas avenant avec nous mais nous faisons avec. Nous nous baladons tout de même a travers les champs tandis qu’il nous fait signe de revenir.

Après ces champs nous nous posons dans un café. Le fameux Mathieu rencontré a la plage, auquel nous avions racontés notre vie inventé nous rejoins afin de récupérer Alexis pour découvrir Siem Riep avec lui. Il étais assez perché pour trouver cela génial que nous lui avons raconté n’importe quoi et que nous étions mort de rire tout au long de la journée.

Nous ( Caro et moi ) réalisons heureusement pas que cela sont des adieu et partons a la découverte du marché de la ville. En rentrons nous essayons de mettre a jour tout nos écrits. Pris par le temps nous regardons l’heure et décidons de partir le jour d’après a la plage. Nous nous mettons dans la piscine, essayons de grimper toute les boués a la fois, puis nous cachons au moment ou le personel ferme les portes. Heureuse nous restons encore un bon moment dans la piscine a jouer comme des gamines.


Kampot et son marché local ! 

Mon frère m’appelle peu de temps plus tard pour m’annoncer l’arrivée de ça majesté Rachel Migniac ! Effectivement, nous sommes maintenant un membre de plus dans la famille. Mon frère papa, LJ maman, ma mère grand mère et moi même Tata. Toute émue je tente de me rendormir après cette nouvelle de folie !

LA PLUS BELLE DES PLUS BELLES !!!!!!!!!!  
30
janv

30 Phnom Phen - Kep


Réveil de bonne heure, j’ai eu le droit de réveiller tout le staff de l’hôtel, ce qui n’est pas ma première fois pour qu’ils ouvrent les portes de la Guest. Nous avons eu notre Pick-Up a 7h30 afin de rejoindre notre bus locale qui nous as ammènés a Kep. Le trajet a duré cinq heures durant lequel j’ai que fait dormir.

Cours de couture pour Maurice ! 

Une fois arrivés nous avons posés nos affaires dans la première Guest qui fût aussi la moins chère dans les alentours. Affaires posés nous avons couru dans l’eau. On ce sent un peu mal ici quand on ce beigne en maillot de bain car tout les locaux ce baignent en Jeen et tee shirt voir pull.

Nous nous amusons aujourd'hui a s'inventer une nouvelle vie ! Effectivement il sait de Maurice, Benedicte et Fabiene... Deux soeurs et le petit copain de Bene. Une après midi hilarante !

Après notre baignade et un peu de repos au bord de plage nous avons prix un café glacé vietnamien puis Alexis et Caro ce sont mis en tête la mission Camembert ! A Phnom Phen nous avions trouvé du Camembert mais que nous avons jamais pris. Ils ont donc entrepris une marche de 1heures 30 afin d’aller chercher deux petits Camembert dans le supermarché le plus proche. Pendant ce temps j’ai eu le temps d’avoir Hortillon au téléphone pour la première fois que elle est rentrée en france !

Alexis et Caro ont aussi craqué pour une bouteille de Whisky a 1 Dollars 50 que Alexis a renverser en espace de une minute chrono :) Nous avons beaucoup rigolé a ce moments la puis nous avons décidés de nous rendre au marché au crabes qui normalement ferme ces portes a 22 heures. Nous avons réussis a dégotter les quatre derniers crabes, les bleu, que l’on peut manger que ici, a cet endroit, dans le monde entier si on ne veut pas y laisser toute ça fortune. Ils étaient archi bon ! Servi avec des légumes et une sauce au poivre, cultivés non loin :)


Après la petite balade du retour nous nous sommes couchés tout fatigué de bonne heure.

• • •

31 Janvier Kep


Notre premier réveil sans Alarme ! Nous sommes debout a huit heures pétante avec Alexis et allons prendre notre petit déjeuner pendant que notre petite Caro ce repose encore un peu. De retour elle est déjà toute prête. Nous faisons un plouf dans l’eau puis nous nous motivons a aller regarder le marché aux crabes de bonne heures afin de voir réellement a quoi celui ci ressemble.

Petite promenade jusqu'au marché aux crabes ! 


Il s’agit de petits cabanons dans les quels ont peut acheter des fruits de mer en brochette, du jus de cannes a sucre ou encore ces fameux crabes bleus qui sortent tout frais de l’eau. C’est impressionnant de voir la quantité de crabes qu’ils possèdent ! Chacun est taté un à un afin de choisir les meilleures. Mais cette action est rapide, et la vendeuse a rempli un sac de bon crabes en espace d’une minute ! Ils sont vraiment magnifique! Juste a coté une femme les décortique encore vivant et les jette a la poile.

J'ai adorée cette femme... tellement belle ! 

Après ce beau marché nous entreprenons d’aller faire les 8 km de trek dans le parc national. Malheureusement il fait si chaud que nous nous dégonflons très rapidement. Nous négociant un tue tue qui nous amené a notre hôtel récupérer nos affaires puis qui nous conduit a Kompot.

La course dure une bonne heure, muni de nos trou sac, de bonne humeurs et de magnifiques paysages :)

Merci pour ce Smile Alexandra !

Le tuk tuk nous dépose devant le Mad monkey, une chaine de Guest House très connu en Asie. Malheureusement celle ci n’as plus de place alors nous posons nos sac au Bleu Buddha Hostel. Les affaires posés nous repartons au Mad Monkey pour une baignade dans la piscine. De retour chez nous, claqués par cette chaleur nous entreprenons une petite sieste jusqu’à que des italiennes nous réveillent. En sortant de la chambre je découvre que on voit une éclipse !!!! Une éclipse non visible en France, seulement en Amérique et Asie, qui a lieu tout les dix ans ! Elles est juste sublime ! Nous prenons un verre juste en face de notre Guest car nous entendons un concert magnifique ! Une fois posés nous y restons une bonne heure et le chanteur nous propose un tour en bateau pour le lendemain lors du couché du soleil avec ça life music ! C’est avec plaisir que nous prenons nos billets et finissons nos verres :)

Direction le Mad Monkey pour avoir un peu d’ambiance, mais la, pas un Chat ! Alors nous décidons d’aller manger des crêpes, domage, le cuissot est déjà rentré chez lui. Il nous reste plus que a descendre la rue pour trouver un Restaurant ouvert :) On trouve un restaurant merveilleusement bien, chez qui nous dégustons une Calzone très bonne.

Je découvre aussi un bar de Jazz juste a coté avec ça live musique :) Fatigué nos nous couchons encore une fois de bonne heure :)

28
janv
28
janv
Publié le 13 février 2018


______ CAMBODGE  ______


28 janvier 2018


Après notre nuit dans un dortoir de six personnes, nous avons découvert une boulangerie juste en face de notre Guest. Nous sentons l’odeur de la bonne baguette française, des financiers, des croissants... et j’en passe, pour la toute première fois depuis bien longtemps.

C’est donc le ventre rempli que nous nous dirigeons vers le Phsar Thmei, un marché logé dans un bâtiment au style art déco. On y passe au moins deux heures à rigoler. On y trouve de tout : des tupperwares, de bijoux, des bouchers, des fruits, des sous-vêtements... On s’amuse à essayer les bijoux les plus moches que l’on trouve, à regarder les figurines les plus drôles. Je m’achète même une culotte Victoria Secret, car l'imitation du logo m'a vraiment beaucoup fait rire (oui oui… je me fais piquer toutes mes culottes durant ce voyage…).

Nous nous dirigeons ensuite vers le musée du génocide, un jus de canne à sucre à la main.

• • •

Sans mot.. Je découvre avec stupeur que le Cambodge a vécu une histoire aussi terrible que l’Allemagne. Trente ans auparavant, un certain Pol Pot a décidé de faire du pays, un pays qui ne vit que de l’agriculture.

Pour découvrir cette histoire terrible, nous sommes allés visiter le musée du génocide, S-21, Tuol Sleng.

S-21, les taches sur le sol sont tout simplement les taches de sang...

En 1975, les forces de sécurité de Pol Pot ont transformé le lycée de Tuol Sleng en une prison de haute sécurité, le S-21. Ce site est devenu le plus grand centre de détention et de torture du pays, dirigé par les Khmers rouges. En à peine 3 ans, quelques 17 000 prisonniers y furent torturés avant de rejoindre le camps d’exécution se situant à l’extérieur de la ville. Les prisonniers était des personnes totalement innocentes. Il suffisait de savoir parler deux langues, d’être médecin ou profs, ou de porter des lunettes pour se retrouver dans cette prison. Quelques personnes y furent torturées plusieurs mois et cela trois fois par jour. En entrant dans ce lieu, on a le sang qui se glace... Même après le nettoyage du lieu, les taches de sang y sont tellement imprégnés que l’on en voit partout. On sillonne les allés de ce lieu sans dire aucun mot. Les prisonniers étaient parfois plusieurs dizaines, attachés à la même barre de fer, maltraités avant d’être exécutés. Les personnes qui s’occupaient de ces taches n'étaient autres que des enfants, des enfants qui ont été entraînés sur des animaux. Soient ils exécutaient les ordres qu'on leur donnait, soient ils mourraient dans la même souffrance. Il suffisait d’un faux pas pour se retrouver prisonnier. Les prisonniers en question étaient torturés jusqu’au moment où il faisaient de faux aveux. Des aveux qui mettaient enfin un terme à leurs souffrances. Parfois, on les torturait tellement qu’ils mourraient durant la procédure. A d’autres, les soldats attachaient quatre tubes afin de leur prélever du sang pour les khmers rouges. Une fois vidé de leur sang, on les laissait mourir contre le mur. Qu'importe l’âge, tout le monde était torturé. Les prisonniers étaient affamés, beaucoup mourraient d’épuisement ou de famine.

Ils avaient des ordres à respecter tels que « ne pas faire de bruit pendant qu’on est torturé », « ne pas parler »… Si le prisonnier ne respectait pas ces ordres, on lui infligeait cinq coups de jus ou alors dix coups de fouet.


Je cite le mur à l’entrée du musée :

« Elle était entourée d’une double muraille de tôles ondulées, surmontée de fils barbelés très denses et électrifiés ; les salles de classe du rez-de-chaussée et du premier étage étaient cloisonnées en petites cellules, tandis que le deuxième étage étaient destiné aux détentions communes. Des dizaines de milliers de victimes (paysans, ouvriers, techniciens, ingénieurs, bonzes, ministres de différents cadres de Pol Pot, militaires, corps médicaux, corps enseignants, élèves, étudiants, diplomates, étrangers…) y étaient emprisonnées et exterminées avec leurs femmes et enfants. »

Les personnes qui n’étaient pas prisonnières devaient travailler jusqu’à 19 heures par jour avec seulement deux bols de soupe de riz dans le ventre. S'ils volaient rien qu'une seule banane, ils étaient éxecutés sur le champ.

Nous avons passé quatre heures dans ce musée pourtant pas très grand avec nos autoguides, essayant de pas détourner le regard face aux atrocités photographiques ci-présentes.


Après ce musée, nous nous sommes senti lourds. Obligés de rester une deuxième journée à Phnom Phen afin de voir la ville sous un différent angle.

On a passé une très bonne soirée en compagnie de Polo, rencontré à notre Guest.


29 janvier 2018


C’est l’anniversaire de Caro ! Du moins, nous avons décidé ainsi hier, parce que cela fait cinq mois que nous sommes partis sans fêter aucun anniversaire. Alors pourquoi pas en fêter un imaginaire ?

Ce matin, il pleut encore une fois des cordes. Dégoûtée par la nonchalance de notre hôte, nous partons avec nos sac rejoindre la Happy House. Après avoir posés nos sacs, il est déjà presque midi alors nous décidons de négocier un tuk tuk pour la journée.


Au programme, les Killing Fields, le camp d’exécution des prisonniers.

Le camp se trouve à Choeung Ek. Arrivés à bon port, nous prenons les autoguidés et nous baladons. Entre 1975 et 1978, les détenus et torturés de S-21 furent transportés dans ce camp où ils furent assassinés en toute cruauté.

Amenés à cet endroit, ils furent plongés dans le noir sans rien savoir. La nuit qui suivait leur arrivée, ils étaient tués un par un à coups de hache, de marteau, de pile au dessus d’une fosse commune. Le lieu présente plusieurs fosses, comportant jusqu’à 450 personnes chacune. Lors de la saison des pluies, on peut y apercevoir des os à la surfasse. On y trouve aussi des bouts de vêtements des prisonniers. Le lieu est un lieu de silence.

Après les Killing fields, nous avons repris le tuk tuk qui nous a emmené au marché russe. Sur le chemin, nous avons vu un cadavre : un homme abattu à 2 mètres de notre tuk tuk. Je me jette alors sur Caro pour ne pas qu’elle voit cette atrocité, déjà achevée par notre visite. Il doit se passer beaucoup de choses dans ce pays dont nous ne sommes pas encore au courant.

On passe environ une heure et demi au marché Russe à négocier dans tous les sens. C’est avec un legging Nike magnifique que je repars du marché afin d’avoir un vêtement pour les moments froids.

Par la suite, nous faisons notre surprise d’anniversaire à Caro, qui est de l’emmener manger des sushis, son plat préférée. Elle est émue. :) Je me brûle la main bien fort avec du fromage fondant sortant de la friteuse puis nous regagnons notre tuk tuk.

Arrivés chez nous, Alexis se couche et Caro ne tarde pas à les suivre. A peine 30 minutes plus tard, je revois une amie d’enfance… Une amie que je n’ai pas vue depuis 18 ou 19 ans… Helene Sundermann :) Ensemble en maternelle, nous n'avions jamais eu l’occasion de nous revoir. Elle vît à Phnom Phen depuis maintenant trois ans. Elle y possède un cheval et deux perruches à moustache. :) Nous passons la soirée ensemble sur un rooftop avec une vue très belle sur le Mékong. Un moment assez incroyable. :)

Vue depuis la terrasse avec Helene ! 

La soirée se termine par un petit appel avec mes collègues, Bea, Katioune, Eric, Sandrine et Anne-France ainsi que la Bulle. :)


27
janv
27
janv
Publié le 13 février 2018

27 Janvier - Du Laos au Cambodge


Une matinée très épuisante nous attend. Après avoir pris notre petit-déjeuner chez le Suisse qui nous a vendu des billets de bus pour le Cambodge, nous embarquons sur notre bateau duquel un petit garçon sort l’eau grâce a une assiette pour pas que nous coulons.

Sortis du bateau, nous devons attendre une heure et demi avant que les mini vans viennent nous chercher. On nous propose de s’occuper de nos visas en échange de 40 dollars. Or, nous savons que le visa n'en coûte que 30...

Nous sommes un groupe de 10 personnes. Nous essayons de passer la frontière avec le but de ne pas débourser plus de 39 dollar. J’avoue que j’en avais entendu parlé. Et au lieu d’attendre ceux qui tentent cette frontière à pied dans le bus je préfère essayer aussi.

Arrivés à la frontière, on nous demande 2 dollars pour le tampon de sortie du pays. Évidemment, nous contestons tous. C’est illégal, mais nous arrivons seulement à négocier ce joli tampon à un dollar, mais c’est une première réussite. Nous ne voulons pas leur donner plus qu’ils ne demandent car nous savons que cet argent va droite dans les poches des personnes qui travaillent à cette frontière.

L’étape numéro deux est de passer la « visite médicale » . Effectivement, c’est assez drôle. Un homme énervé nous demande de payer 2 dollars pour un papier jaune (qui certifie que vous êtes allé voir un médecin, ce qui est totalement faux). Il suffit alors de présenter le carnet de vaccination international et le monsieur en fureur vous laisse passer. (Cet argent aussi va droit dans ses poches).

L’étape numéro 3 est d’obtenir le visa à son prix normal qui est de 30 dollars. Évidemment, on nous le propose seulement à 35. On essaye de déposer notre passeport avec photo d’identité et trente dollars, mais le monsieur nous adresse même pas la parole et nous le rend. IIs ont trop l’habitude que les touristes payent ces 35 dollars. Nous lisons par la suite le blog d’un homme qui explique comment se déroule la scène, et c'est mot pour mot ce qui se passe dans la réalité.

Après nous être ignorés durant 30 minutes, les trois hommes quittent leur cellule et vont devant le bâtiment pour fumer une cigarette, conscients que notre bus nous attend non loin. Au bout d'un quart d'heure, ils se décident enfin à revenir. Vingt nouvelles minutes de silence. Nous savons que nous devrons rajouter, après ce visa, deux dollars pour un tampon d’entrée sur le territoire. C’est alors là que nous arrivons à négocier : pour 35 dollars nous pouvons garder notre photo d’identité et ne pas payer le dernier tampon. (A savoir, ils font payer la photo d’identité 2 dollars habituellement aussi, alors qu’ils n’en font rien). Tout est une question d’argent. Puis, comme indiqué, notre chauffeur de bus dit à ses collègues qu’il en a marre d’attendre (cela fait déjà plus d'une heure qu’il nous attend), et c’est alors là que les deux derniers arrivent à avoir le visa pour 32 dollars. Nous sommes bien d’accord qu’il s’agit d’une différence de 10 dollars, mais je trouve que c’est quelque chose à voir, tellement on entend parler de cette frontière.

• • •

Mon score : 36 dollars au lieu de 40

Meilleure score : 33 dollars au lieu de 40 !

Prix normal : 30 dollars !

• • •

Après l’obtention du visa, le monsieur du tampon de sortie fait bien la gueule, car il n'aura pas ses deux dollars, mais tant pis pour lui !

(Je n'ai pas fait de photo lors de la frontière, car cela est interdit 😉 )

Nous marchons pour prendre notre bus. Celui-ci mettra dans les dix heures à arriver à Phnom Phen. Les routes sont assez folles, en construction et notre chauffeur un vrai pilote. Nous nous sommes même retrouvés nez a nez avec une vache sans l’écraser.

26
janv
26
janv
Publié le 2 février 2018

____Résumé Laos _____


Un pays qui est devenu un de mes coups de cœur.

Chacun peut y trouver sa place ! Des personnes adorables, des paysages somptueux, des villages passionnants…

JE SUIS FAN !

Dans le nord et le centre, la température est très fraîche, ce qui est hyper agréable ! C’est seulement à partir de Paksé qu’il fait aussi chaud que dans les autres pays d’Asie.

Je n’ai, dans tout le pays, jamais dépensé plus que 3,50 euros pour dormir. Et à ce prix, le petit-déjeuner et une piscine étaient inclus ! La nuit la moins chère était à un euros (10.000 kip) dans une tente dans un jardin ! Les prix des repas varient entre 1,50 et 3,50 euros en moyenne (15.000 et 35.000 kip).

Les transports sont la chose la plus chère de tout le séjour. Mais le pays est connu pour sa culture du stop. Je ne l’ai pas essayé, mais nous avons rencontrés beaucoup de personnes qui en faisaient et cela en toute simplicité !

Ne vous attendez pas à un réseau de fou, il est quasi impossible de trouver un endroit avec une bonne connexion wifi, surtout dans l'île sud.

C’est sans hésiter que je reviendrai ici. Le pays est totalement différent de l’Indonésie (mon numéro 1), mais le sentiment de familiarité ne me sortira pas de la tête en parlant de ce pays. Je pense que je pourrai m’installer à Luang Prabang pendant un an sans hésiter !

24
janv
24
janv
Publié le 2 février 2018

24 Janvier - Paksé aux 4000 iles


Une journée de trajet passionnante… Nous étions encore totalement crevé de nos journées en Scoot. En arrivant nous nous posons dans un café dans le quel nous aurons passé toute la journée.

Le trio de choc ! 

25-26 Janvier - Paksé aux 4000 iles


Deux journées qui seront composé de balades en vélos pour aller voir les cascades de Don Khone ainsi que le pont suspendus. Une baignade dans une piscine, dans le Mékong ainsi que beaucoup de Milkshake a la noix de Coco partagé avec nos amis Matthieu et Timothé rencontrés lors du plateau de Thakhek.

Un bungalow au prix de 40.000 kip avec douche à l’eau du Mékong ainsi qu’une terrasse avec hamac.

19
janv
19
janv
Publié le 2 février 2018

PAKSE

19 Janvier 


Notre nuit fut parfaite vu que cet hôtel annexe étais totalement vide. Cependant hôtel en travaux dit aussi pas de restaurant. Nous mangeons donc après vingt minutes de recherches chez un vietnamien. Il nous sert un magnifique Pho ainsi que des sublimes café vietnamiens. Si bon, que j’en prends deux.

Puis nous nous dirigeons vers notre bus ou nous nous installons.


Le trajet qui aurait dû durer six heures durera finalement 8 heures. Nous sommes partis le matin et arrivons que le soir. Mais ce n’est pas bien grave. Cette journée m’as permis de reposer un peu mon rhume. Durant le trajet le bus s’est arrêter des centaines de fois pour les pauses pipi en pleins champs ainsi que pour récupérer des femmes qui essayent de vendre leurs poulet ou leurs oeufs fécondé dans le bus.

On y  mange de tout !

Arrivée a destination nous prenons juste un TukTuk qui nous emmène chez Miss Noy. Cet endroit nous a été recommandé pour réserver un scooter pour la boucle de Paksé. Miss Not s’est marié a un certain Yves, un belge qui tiens la boutique et qui fait toute les explications en anglais. Des explications qu’on aurai eu nul pars ailleurs.


Puis nous cherchons un endroit pour dormir. Nous tombons sur la GEUST House, un hotel auquel personne ne vas car personne ne s’aventure. Nous dormons donc dans trois lit king size a un prix assez extraordinaire ! Nous sommes seuls et profitons de notre terrasse.

• • •

Boucle en scoot - Le plateau des Bolovens !


Nous avons tellement aimés le boucle de moto de Thakhek que nous embarquons pour le seconds, qui n'était absolument pas prévu de base... 350 km d'aventures !

20 Janvier -  Jour 1


Après une sublime nuit remplie de moustiques et de chaleur nous prenons les informations chez Miss Noy puis nous partons en route pour notre boucle en moto. Ces explications font un peu peur car apparemment beaucoup de personnes ce font voler leurs scoot ainsi que renverser. Bref il faudra faire très attention.


Les premiers kilomètres fût critique out que la circulation est juste absolument atroce. Les routes comportent des nid de poules et les camions ne ce font aucune gêne a vous pousser de la route.

Nous avons fait la boucle du Nord au Sud. Ce qui est chouette c’est que après la route de Thakhek cette boucle est vraiment farniente, car on traverse a peine 70 kilomètres à 100 dans la journée.

Notre second ( je ne parle pas du premier car c'est une cascade sans grand intérêt 😀 ) halte s’est fait chez Mr.Vieng. Un laotien qui possède ça petite plantation de café agroalimentaire.

Une Caro toute comblée ! 

Il nous fait une petite virée d’une bonne heure pour nous expliquer tout sur ça plantation. Nous commençons a savoir faire la différence entre le Arabica, Robusta et Liberia. Il nous fait gouter toute sortes de choses, tel que un fruit que même les cochons n’aiment pas, des fourmille rouge ayant un gout de Lemongrass, des graines de riz mure, des pas mures,…

Après cette visite nous prenons tout de même le temps de rester deux heures chez lui pour déguster son café et a parler avec pleins de personnes que nous croisons.

Mr. Vieng !!! 
Chez Mr.Vieng !!! 
Son sublime café !  

Puis nous sommes motivé pour partir a temps pour arriver à Pad Lo ou nous allons passer notre première nuit.

Pad Lo ! 

Nous posons nos scoot et cherchons les éléphants qui ce baignent tout les soirs à 16h30 dans la rivière. Quand je les vois je suis partagée par mes sentiments. Tellement heureuse, tellement choqué, tellement …. Je voulais en voir à tout prix. Et ils sont la dans leurs rivière. Malheureusement ce sont des éléphants qui servent la journée pour transporter les touristes cons. Ils sont totalement soumis et font tout ce que les laotiens leurs disent de faire. Cela fait super mal au coeur.

Nous logeons chez Mama. Une femme laotienne qui est divorcé de son marie et qui vît avec ses deux filles et ses nièces. J’apprends a l’une d’entre elles a dessiner des animaux, a une autre a prendre des photos. On passe la soirée a parler aux personnes que nous avons croisés puis nous allons nous coucher de bonne heure.

Quand j'apprends a la grande de faire des photos cela donne ça ! 


C'est l'heure de dormir !

Mr.Vieng - plantation de café - visite à 15.000 kip / personne

MamaPap Guest House - 25.000 kip/ matelas double

21 Janvier - Jour 2


Ce matin nous sommes réveillé par le soleil :) Après un petit déjeuner nous nous mettons en route afin de rejoindre la cascade de Tad Lo. Une cascade qui soit être magique quand le barrage est ouvert. Mais on nous préviens qu’il ne faut pas ce baigner après 4pm afin de pas être jeté le haut de la colline.

Nous nous reposons un peu car nous commençons vraiment a accumuler notre fatigue. Après avoir essayer de communiquer par mime et pas traducteur avec des laotiens nous reprenons la route pour aller rejoindre le village de Mr.Houk. Un village que Yves, le mari de Miss Not nous a fortement conseiller.

Le village de Monsieur Hook !!!

Il s’agît ici d’un village qui est totalement coupé du monde, les Kathou. Ils sont animiste ( croisent dans la nature ). On nous préviens dès notre arrivés que si on toque contre une maison, son bon esprit partiras et qu’il faudras qu’on leurs offre un buffle en retour afin de faire revenir le bon esprit. Nous n’avons pas non plus le droit de prendre en photo les personnes adultes, car une photo leurs enlèveras quelques minutes de leurs vies.

Les villageois sont convaincus que la terre n’est pas ronde et que le soleil tourne autour de la terre. Ici ont fait fumer les enfants à partir l’âge de trois ans. Ils disent que c’est pour pas qu’il ce fassent piquer par les moustiques pendant que leurs mère travaille dans les champs. Il n’est donc pas étonnant de voir des enfants avec un gros bang de leurs taille dans les mains en train de tirer des taffs.


Si je commence par le début, quand une femme tombe enceinte, elle doit aller pendant une semaine dans la forêt pour accoucher parfois accompagnée de ça soeur ou ça cousine. Une fois l’enfant née, ça mère doit traverser un feu afin de savoir si son enfant est bon ou mauvais. Si il est mauvais il doivent l’abandonner a cet endroit et si il est bon il peuvent l’amener dans le village. ( La plus pars des femmes mentent afin de le laisser en vie ). Cet enfant commencera donc a fumer a l’âge de ces trois ans.


Si il s’agît d’une fille elle peut être marié a n’importe quel âge, a partir du moment ou cet homme peut offrir un buffle, un cochon et une poule a la famille de la fille. En ce moment même il y a une gamine de huit ans qui a été marié a un homme de 46 ans. Aujourd’hui elle a 11 ans et ce retrouve enceinte.

Un homme peut avoir plusieurs femmes. Il n’y a pas de limite, du moment que l’homme possède assez de buffles, de cochons et de poules ! Une fois qu’il a assez de femmes il arrêteras de travailler vu qu’elle travailleront a ça place.

Les familles vivent tous ensemble. Une femme marié, ce devra habiter chez son mari. On y trouve des maisons avec 35 voir 78 habitants ! Pourtant les maisons ne sont pas très grande.

Une fois que une maison est construite les villageois procèdent a une cérémonie. Il y a aussi des cérémonie pour des nouveaux nées ainsi que les mariages.

Les cérémonies consistent dans des sacrifices d’animaux. Des buffles, cochons, poules….. pire, …. ils prennent un chiot, auquel ils vont tous donner un coup de pied a leurs tour de rôle jusqu’à ça mort.

Si il faut parler de maladie, c’est tout simple. Ici on ne prends pas de médicaments. Si quelqu’un pense être malade il vas voir le Gourou. Si celui-ci ne peut pas guérir la personne, le malade devra aller voir le chaman puis ensuite par extreme maladie le médium. Leurs médicaments seront seuls les plantes de leurs villages.

Si une personne meurt par accident, ça famille ce devra aller vivre dans la foret profonde pendant cinq ans car elle sera poursuivie par les mauvais esprits. ( a notre visite, une famille y étais déjà depuis trois ans ). Puis une fois revenu ils ce devront déconstruire leurs maisons afin de la construire a un nouvel emplacement non maudit.

Pauvre gamine ..... il ne vaut mieux pas être aussi belle dans ce village... 

Il faut aussi parler de leurs rythmes funéraires ! Ils aiment enterrer leurs mort debout. Quand il s’agit d’une femme enceinte on l’enterrera d’abord jusqu’au genoux, puis un peu plus chaque jour. Pourquoi, j’ai oublié, la visite a tout de même duré plus de trois heures.

Je penses avoir environs tout dit sauf l’histoire de notre guide, le fameux Capitaine Hook. Seul personne pratiquant l’anglais il a été le rebel de son village. Il a voulu faire des vraies études, pas comme ces compatriotes qui ne vont même pas a l’école. Il est donc parti du village ( ce qui est pas autorisé ) et il a commencer a étudier. Ces parents l’ont voulu marié a une première femme. par chance son frère l’a épousé. Puis pour la deuxième il a demander a son cousin de l’épouser car il avait pas envie. Ces parents lui ont ensuite fait un sale coup et on parler a ça prof prétendant qu’il devaient rentrer au village pour une cause de maladie d’un proche. Arrivé au village ces parents lui ont posé l’ultimatum, ce marier avec la femme présente ou ne plus jamais revenir au village. il finira par remarier et est aujourd’hui accepter dans le village car il rapporte les sous.

Les village comporte exactement 725 personnes. Ils détestent les touristes car il ne les ont jamais vu travailler. Les blondes sont considérés comme des buveuses de vin rouge et les yeux bleu de buveuse de Soda… ( ou est le mal ? )

Je leurs ai offert un petit ballon gonflable !!!  Leurs but était d'enlever le noeud ! 
Les animaux sont traité ici comme des objets..... Pauvre vache qui finît son après midi a être pris en Rodeo par les enfants ! 

Après notre visite nous prenons un petit café, puis nous reprenons la route afin de nous poser a notre Camping que nous mettons un peu de temps a trouver. Il ce trouve en fin fond de la foret. un endroit un peu magique :), Nous passerons la soirée avec une israélienne et une anglaise. Caroline sera surprise par ça super Salade de pâtes car il s’agit d’une salade avec des immenses insectes qui infectes le lieu.



22 Janvier - Jour 3


Au petit matin nous faisons une petite balade avec nos deux amis pour voir la première cascade qui ce trouve a coté du camping.

Nos amis anglaises et Caro ! 
Notre petit déjeuner !

Après la visite nous prenons la route afin de voir l’endroit ou ce trouvent les plus belles cascades de la boucle. Je recommande fortement la cascade numéro 2, Tad Thalaleui qui est sublime. Immense, elle forme un arc en ciel avec l’eau qu’elle projette dans les airs. Un endroit dans le quel nous passerons une bonne demi heure a observer le lieux.

 Tad Thalaleui 

Avec Caro nous nous motivons d’aller voir la cascade numéro 3, Tad Jarou, pendant que Alexis vas ce reposer au café vu son mal de genou. Nous devons descendre 800 immenses marches afin d’arriver a un petit lac dans lequel nous nous baignerons. Après la petite baignade nous rejoignons Alexis pour diner un petit bout.

 Tad Jarou 

Maintenant c’est reparti pour le Scoot car le ciel ce couvre et que nous avons encore 50 kilomètre a parcourir. A peine parti, la pluie commence. Nous roulerons tout le chemin dans une pluie immense.

La route après Pakson devient atroce. Les laotiens ce sont décidé a refaire toute leurs route, mais pas à l’européenne.Nous trouvons une petite Guest House au bord de route. Sachant qu’il n’y a rien a dîner ici et que nous crevons de froid nous allons au premier coffee shop. Un endroit assez chouette. C’est avec plaisir qu’ils nous font gouter tout leurs thès et qu’ils nous font un très bon dîner. La proprio est française et laotienne. On passe trois bonnes heures la-bas a parler avec son personnel. Ils nous invitent pour nous faire une visite guider le lendemain dans leurs plantations de café.


C’est crevé que nous nous couchons a 21heures apte avoir parler a notre voisin de chambre, un coréen qui fait l’aise en vélo.


23 Janvier - Jour 4


Nous sommes de plus en plus fatigué mais nous nous motivons d’être a 7h30 du matin au CPC Coffee Shop pour notre visite.

( retouches plus tard ! ) 
Notre petit déjeuner ! 

Le temps qu’ils nous préparent notre petite déjeuner nous allons a la cascade, avec notre ami coréen, connu comme la plus belle de la petite boucle en moto, Tad Yuang.

Une visite très très belle qui vaut vraiment le coup.

Tad Yuang ( retouches plus tard ! )

Puis c’est l’heure du petit déjeuner et de la petite visite. Après celle-ci nous allons a la seconde cascade de la journée, la Tad Thamchampy. Alexis ce baigne pendant qu’on ce repose avec Caro au bord de l’eau. Après un bon Shake nous reprenons la route afin de rejoindre Paksé.

Tad Thamchampy ( retouches plus tard ! )

La route est totalement en travaux et nous roulerons très rarement au dessus de 40 km/h.


Une fois arrivés nous prenons quelque chose a manger, car nous crevons de faim vu que la nourriture étais assez rare durant cette boucle et nous retournons a notre fameuse Guest House pour nots reposer. C’est a 18 heures que nous avons envie de nous coucher mais nous restons encore réveiller jusqu’à 21heures. Notre ami Coréen est venu loger dans notre chambre familiale qui bondais de lits mais il a disparu durant la nuit car il trouvais la chaleur trop insupportable.

15
janv
15
janv

15 Janvier - Vientiane à Thakhek


Nous avons passée la journée dans le bus. Un trajet que je n’ai pas forcément apprécié, assise a côté d’un homme nerveux, peut être drogué, fin mais qui prenais toute la place et n’avais aucun respect. C’es bien la première fois que j’ai essayer de m’imposer avec un Laotien. Le monsieur ne ce genais pas de mettre ça main sur ma cuisse, je l’ai directement remis sur son droit chemin. La femme a coté ayant deux places ne voulais pas non plus m’en ceder une. Alexis m’as proposé d’échanger avec moi mais je voulais garder ma place pour essayer de m’imposer un peu.


Le soir nous avons trouvée deux lit chez Wang Wang, afin de ce reposer avant la boucle en moto !

• • •

Thakhek

Nous avons entrepris comme projet de faire la boucle de moto de Thakhek, soit 500 km !


16 Janvier - Jour 1


Ce matin nous retrouvons Caro en bas de notre Guest. Elle est déjà tout prête. Nous allons déjeuner dans un café du coin puis nous nous asseyons sur nos scoots afin de partir pour notre trip de moto. A peine 3 minutes après notre départ nous nous faisons arrêter par Mr. King et ça troupe. Des policiers du coin qui arrêtent tout touristes afin de leurs soutirer des sous. Évidemment nous avons tout prévu, permis français, permis international, papier du scooter mais il arrivent tout de même a trouver la petite bette pour nous faire payer 50 000 kips par scoot, l’équivalent de 5 euros d’amende. Pour ne pas ce faire arrêter une seconde fois nous demandons un justificatif. Celui-ci est une simple feuille déchiré d’un cahier sur le quel il y a écrit Mr. King. Nous prenons cela pour une moquerie mais nous apercevons peut après que cela n’en est pas une.


En route Michelle ! Nous sortons tout d’abord de la ville afin de rejoindre la route qui longe la frontière du Viet Nam. Le premier stop ce fait a la Bouddha Cave. On veut encore nous arnaquer. Ils nous demandent de mettre un tissus typique du Laos afin de couvrir nos jambes qui sont déjà couvertes. Nous arrivons a faire distraction et a en payer que un sur deux. Puis arrivés, nous voyons un petit lac très beau menant dans une petite grotte. Pour voir la Bouddha Cave il suffit de monter les marches, la encore on nous demande de payer mais cette fois-ci l’entrée de la grotte. Nous faisons encore une fois distractions et arrivons a payer que un ticket sur trois ! Heureusement car cette Bouddha Cave n’était pas si fou que ca. Au moment ou le monsieur des ticket est arriver a nous poursuivre, nous nous sommes agenouiller avec Caro afin de prier Bouddha. Tout personne respecte une personne qui pri. Il nous dis donc rien et nous partons doucement direction de nos scooter.

Nous reprenons nos petit bolides et roulant vers la prochaine destination qui est la Xieng Liap Cave. Un endroit qui n’as pas l’air vraiment fou, mais qui mérite carrément le détour. il ne faut surtout pas s’arrêter a la toute première grotte qui a l’air minuscule. nous avons traversé la petite rivière puis tournés a droite. La une immense grotte ce trouvais devant nous. Je prends mon courage a deux mains et je commence a escalader dedans pendant que Caro et Alexis m'attendent de l'autre coté. La je tombe sur une vue magnifique qui donne sur une très grande ouverture laissant passer la lumière.

Il est a peine 14 heures alors nous continuons notre route car mine de rien nous avons encore un peu de chemin avant d’arriver a la fin de la première étape.

Juste avant d’arriver au dernier point de la dernière ligne droite nous nous faisons a nouveau arrêter par les flics. On me demande de m’assoir en face de cinq homme. Avec un grand sourire je suit toute leurs instructions et tente de montrer le papier de monsieur King. Par chance nous échappons a de nouvelles amendes.


Après ce petit arrêt nous arrivons a la Tham Nang Ene Cave ou nous mangeons un riz blanc et buvons un petit café avec deux israéliennes croisés déjà deux fois dans la matinée. Puis nous embarquons dans notre bateau qui nous fera visiter la grotte. Le bateau n’est pas vraiment stable, mais notre guide pagaille comme un chef a travers le canal. On ce crois dans l’attraction des pirates a Disneyland Paris! C’est sublime ! Les roches de la grotte ce reflètent a la perfection dans l’eau que nous traversons. nous sommes seuls ici. Tout est calme, seuls nos paroles habillent ce silence.

Quelques instants plus tard notre Guide que Caro à surnommé Shampoo nous demande de sortir de la barque afin de faire une promenade a pied. Nous passons dans d’immenses chemin ornée de roches les uns plus immenses que l’autres. Cet endroit me fait penser a la vallée des morts dans le royaume des elfes dans le seigneur des anneaux. Alexis goute l’eau sacré que l’on peut y gouter a l’aide d’une louche comme dans Obelix.

Puis de retour sur notre barque Shampoo nous ramène après une heure et demi de visite à nos scoots.

Pour montrer l'immensité de la grotte !

Après cette visite nous sommes motivés pour repartir afin de pas trop conduire de nuit.

La route est sublime, belle, à travers les montagnes, les villages. Finalement nous nous retrouvons dans la nuit mais arrivons a bon port une heure plus tard.


Notre Guesthouse nous a été conseillé, sur le net ainsi que par des personnes rencontrés auparavant. Malheureusement tout est full mais on nous propose une tente dans le jardin que nous acceptons avec la plus grande joie. Elle nous reviendras à 3 euros pour trois personnes, les couettes comprises ! Nous partageons notre soirée autour du feu avec tout les autres voyageurs pour manger le fameux barbecue que la Guesthouse propose. Je sympathise beaucoup avec Tomg et Noe, deux femmes laotiennes qui travaillent a cet endroit ainsi que avec Maelle ( vietnamienne ) et Ian ( anglais, homme de 51 ans, admirable ! ).


Maelle 



/ personne pour le dortoir



17 Janvier - Jour 2


Ce matin je me suis levée a 5h30 afin de contemplé le levé du soleil depuis le pont. Comme a chaque fois je me retrouve a escalader le portail de la Guest.

Une heures plus tard, le soleil levé je rencontre les français avec qui nous avions parlées le jour soir précédent. Nous prenons tous le petit déjeuner et décidons de faire la journée ensemble. Nous partons donc a 9 personnes éparpillé sur 5 scooter pour sillonner les rues !

A peine quelques mètres plus tard, Marc crève un pneu alors nous nous mettons tous ensemble pour trouver au milieu de nulle pars un endroit pour le faire réparer.


Les routes sont sublimes ! Des forêts d’arbres morts dans les lac! Mais malheureusement aussi très longues !

En vraie c'est beaucoup plus beau que en photo ... 

Nous avons trois heures de routes afin d’arriver au Cold Lagoon. Nous y arrivons tout de même et retrouvons toute les personne qui ont été présent au Barbecue le jour précédent. C’est bien la première fois que nous voyons de moines en Short de bain pour ce jeter dans l’eau. Après une baignade et un peu de repos nous repartons sur la route !

Elle est encore une fois sublime. Un endroit ressemble carrément a la route 66 laotienne !

Les vaches sont partout sur les routes, les enfants jouent dans la rue, …. le soleil ce couche.


La nuit tombé nous arrivons tous a destinations et nous posons nos bagages dans une super Guest House avec de magnifiques bungalow pour trois personnes avec une terrasse qui donne sur les champs environnantes. Nous dînons tous ensemble puis allons nous couchés, crevé de la journée.


18 Janvier - Jour 3


Nous nous levons encore une fois très tôt afin de pas perdre trop de temps vu la route qui nous attends.

Vue de notre Guest !  Je regrette vraiment d'y avoir pas passée une journée entière !

Après un petit déjeuner sublime prise a notre Guest House avec du miel maison nous faisons tous notre check out et allons a la Konglor Cave. Cette grotte est si connu, que les visiteurs viennent a cet endroit rien que pour visiter la grotte sans même faire la boucle en moto. Comme nous sommes 9 nous prenons trois bateau qui naviguent a travers cet immense canal qui longue la grotte. Une visite assez impressionnante !


A voir de ces propres yeux :) De l’autre bout de cette grotte le bateau nous emmene dans un petit endroit ou des femmes tissent des écharpes et les vendent aux touristes.


La grotte nous a pris beaucoup plus de temps que prévu. Nous sortons a peine a 13h30. Nous nous dépêchons pour partir pour Thatek car beaucoup d’heures de routes nous attendent.

Photos portables ! 

Les paysages sont encore une fois très beaux. Étant malade, crevé je me hisse derrière Alexis pour les routes de montagnes. Nous avons exprès pris trois scoot afin de pouvoir tourner de conducteur et que a chaque fois une personne puisse ce reposer.

Je n'ai malheureusement pas le temps de traiter un peu mes images.... Désolé ! 

Après trois heures de routes, ma pauvre Caro est effrayée par un camion alors je reprends le volant en la conduisant jusqua Thakhek. Nous essayons un chemin bis pour éviter de rouler a coté des camions et des gros bus mais le chemin sur celui ci n’est malheureusement pas praticable. Nous faisons demi tour après avoir fait de la luge avec nos scooter, en descente sur un tapis de sable. Nous sommes marron. Nos visages ressemblent comme a des personnes qui sortent d’un salon de UV ! Nos habits sont badigeonner de sable aussi…. Nous conduisons environs deux heures de nuits, ou trois, je ne sais pas trop.


Arrivés a Thakhek WangWang nous loge dans son hôtel bis car tout les autres sont full. Celui-ci est encore totalement en travaux mais les chambres sont magiques ! Des lits King Size juste au dessus d’un lac. A pars ces lits nous nous retrouvons tout les trois avec une douche qui ne fonctionne pas mais cela n’est pas très grave :)

14
janv
14
janv
Publié le 2 février 2018

14 Janvier - Vang Vien à Vientiane


C’est un Minivan qui nous a emmené jusqua Vientiane. Un trajet plus que agréable malgré qu’il soit long !

Nous avons passés l’après midi a marcher un peu dans la ville puis nous avons dîner avec une petite belge de 18 ans dans les rues de Vientiane.

Je n’ai pas beaucoup aimé cet endroit malgré le fait qu’il habite beaucoup de beau temples qui vaillent le coup d’être vus. Ici on trouve tout les voitures les plus riches au mondes! Une avenue ressemble même aux Champs Elysées parisiens ! La seule chose que j'ai trouvée incroyable, est que il abrite le plus vieux temple du Laos. Celui-ci possède des murs dont les peintures sont en pleine disparition. Les locaux ont trouvé une parfaite solution a cela ! Il retrace les dessins à l'aide d'un simple bic ! Plus fou que ça en as l'air, j'étais stupéfaite ! Quand je dis il redessinent, il redessinent comme ils veulent par dessus ce patrimoine ! Malheureusement je n'avais pas le droit de le prendre en photo ....


Mais il nous a fait du bien car il nous a permis de couper le chemin jusqu’a Thakhek, qui est long en deux partis.

Le temple dont les dessins ont été restauré a l'aide d'un bic !
11
janv
11
janv

11 Janvier - Vang Vien


Après une belle nuit de sommeil, je prends mon petit déjeuner dans la Guest vu que tout est inclus. Je sympathise avec deux hollandaises, Hanne et Caroline. Les garçons tardent pas a nous rejoindre et nous décidons de passer la journée tout les cinq ensemble.

Nous louons un scooter chez nos voisins de la Guest et partons a la découverte de la fameuse Loop en moto. Celle ci fait environs 26 kilomètres de long ce qui en soit est pas long du tout. Elle possède de nombreux Lagoons et de grottes.


Sachant que la météo n’est absolument pas terrible et qu’il fait vraiment froid nous commençons notre journée avec une petite grotte « Puna Cave ». L’entrée y est gratuite surmènent vu la météo. Nous nous enfonçons dedans à l’aide de la lumière de nos portables. Certains d’entres nous tombent dans la boue car tout est très glissant. Arrivée au milieu nous laissons tout de même l’empreinte de notre main sur le mur, puis les garcons la font jusqu’au bout.


En sortant nous reprenons nos scoots et conduisant jusqu’à un prochain point que nous découvrons sur le moment. Il s’agit d’une autre grotte, la Phapungkham Cave. En grimpant la première nous prenons connaissance de la seconde.

La première est assez dingue, car dès l’arrivée on ce retrouve devant un trou immense vers le sol dont on ne peut voir le fond. Malgré la lampe, il semble plus profond que la trentaine de mètres. On s’est enfoncé dans cette « petite » grotte puis nous nous sommes séparés pour faire la deuxième. Les secondes sont partis pour aller découvrir d’autres endroits étant donné qu’elles ont peur du vide, et qu’elles sont clostro.


Cette seconde grotte étais IMPRESSIONNANTE ! On commence par grimper 30 minutes dans les hauteurs de ces montagnes sublimes, puis on arrives a un trou dans la roche. De ce trou s’échappe une chaleur atroce ! Au moins 10 degrés de plus voir 15 que à l’extérieur. Nous grimpons à l’intérieur muni de nos lampes sur la tête. On descends plusieurs échelles, remontons d’autres, passant par des trou….. Puis nous arrivons dans une IMMENSE grotte. On y vois pas le bout. Elle est dangereuse, impressionnante, grandiose. Autour de nous, des roches immenses, des pierres magiques, tout scintille ! C’est assez dingue qu’ils ne conseillent pas un guide car pour sortir nous avons un peu chercher tout de même.

Photo pris avec mon portable 

Cette grotte ne ce trouve pas sur internet, ni sur google maps, ni sur Maps.me, mais c’est bien la meilleure du Laos pour le moment, et fait partie de mes deux meilleures faites durant ce voyage !

Alexis et Max ! 

Par la suite nous partons à la recherche d’un restaurant. Nous tombons après une bonne demi heure de route a travers les villages et ces beaux paysages sous la brume sur un petit buibui. Nous posons nos bécanes et nous essayons au milieu des poules, des poussins, des canards, des dindes, d’un immense buffle,…. Une vraie ferme. Les poules étaient bien assis juste a coté de nous :)

En compagnie de Max et Alexis ! 

Puis nous rentrons pris par le froid. après une bonne douche chaude nous retrouvons les filles, rencontrons une Caroline ( française ), un autre allemand, …. Nous allons tous diner ensemble puis nous nous dirigeons vers les bars.

De gauche a droite : XXX?, Caroline, Alexis, XXX ??? , Max, Hanne et Caroline ! 

Effectivement Vang Vieng possède une mauvaise réputations. Il y a quelques années cette ville étais un vraie Springbreack pour les voyageurs, les gens buvaient a ce donner la mort. Connu pour son tubbing, les jeunes boivent de l’alcool dans différents bars rejoins par la rivière. Depuis quelques années le gouvernement a demander de fermer les bars les plus dangereux.

Dans cette ville on trouve deux bars qui font des Happy Hours assez dingue. Il suffit d’y aller et toute boisson consommé est totalement gratuite. Nous avons donc profiter du premier de 8-9 puis du second de 10 à 11 heures. Avons tous rigoler et danser. J’ai rencontré une petite Coréenne qui étais hyper heureuse de danser un peu avec moi. A minuit, je rentres me coucher. Malheureusement ce soir n’etais pas ma soirée, car je glisse sur le sol en carrelage qui étais humide et me retrouve par terre a perdre la conscience. Max qui m’as vu tomber est aussitôt arriver et m’as aider a me relever. Demain est un autre jour…


12 Janvier - Vang Vien


Je dois avouer que ce matin j’ai très mal à l’épaule. La douleur me laisse sans sommeil. Je décide donc de me lever et croise Caroline, la fille de la veille au petit déjeuner qui parle avec une certaine Eugénie. Comme les garçons dorment nous nous décidons a faire une journée entre filles et partons en scooter refaire la même boucle que le jour d’avant. Malheureusement pris part le froid et par la pluie nous ralentissons un peu le rythme.

Nous passons d’abord au Blue Lagon 3, qui est très très décevant, de pars par les touristes que par ce qu’on attendais.

Puis nous conduisons jusqu’au Waterall qui ce trouve près du Blue Lagon numéro 8.

Il ne fait vraiment pas très beau... 

Encore sous la pluie nous regardons que le waterfall qui au final est assez petit puis partons pour le Blue Lagon numéro 5.

Nous conduisons à travers la pluie, la boue…

Ce lagon est bien le plus beau de tous car personne ne s’y rends. Cependant le retour ne fut pas des plus joyeux. Malheureusement une voiture nous serre beaucoup trop sur ce sol qui patine plus que du verglas. Nous glissons et tombons heureusement que dans la boue à une vitesse très minime. A peine relevé, c’est Caroline qui tombe elle aussi… Nous essayons de rentrer tout doucement et nous arrêtons au Viewpoint. Ici nous essayons de nettoyer les Scoot au maximum pour éviter de le rendre en mauvais état.

Eugénie et Caroline !!! 

Nous grimpons et regardons tout de même cet endroit de haut puis nous rentrons tout doucement.

Ce soir nous retrouvons Christophe et Pierre, nos amis de Luang Prabang qui viennent diner avec nous.

Après le diner je suis parti me faire masser a cause du mal que ces chutes m’ont procurer. Etant radine je me suis rendu à l’endroit le plus schlague et le moins chers de la ville juste en face des bars. Il fait froid, et la femme me mets des serviettes usagées pour me couvrir. Etant donnée qu’il fait trop froid elle vas même chercher ça couverture de lit afin de me couvrir.

Ma masseuse s’appelle Tong, âgée a peine de 18 ans. Je dois dire qu’elle étais fantastique. Je n’aurais plus peur a présent d’aller dans des endroits schlague. Je me suis aperçu que je suis la seule européenne a être venu ici. Il s’agit que de locaux à l’intérieur. Je ne regrette point et vais me coucher aussitôt.


13 Janvier - Vang Vien


Nous étions censé partir aujourd’hui pour rejoindre Vientian. Mais a peine levé un soleil immense me réchauffe le visage, les pieds, le dos….. Alexis est du même avis que moi, alors nous changeant nos plans et restons un jour de plus. Je pars donc faire une troisième fois exactement la même boucle que les autres jours mais pour voir différents endroits avec Caro et Alexis.

Avant la boucle nous nous baladons un peu sous le soleil afin de découvrir différents temples puis les bords de rives qui sont juste un des endroit les plus beau de cette ville.

Nous prenons un bon jus de fruits frais ainsi que une crêpes dans un streetfood avant de nous hisser sur nos scoots.

Nous allons voir le Blue Lagon 2 puis nous retournons au numéro 5. Journée paisible mais agréable en leurs compagnie. Le soleil enfin revenu, je me sens vraiment bien.

Pour finir la journée nous allons nous balader sur le marché de nuit et mangeons dans un vraie streetfood dans un pot de terre cuite. Il s’agit de légumes et de viande qu’il faut mettre dans ce pot et attendre qu’il soit cuit. Prêt on le déguste avec une sauce de cacahouètes fabuleuse.

8
janv
8
janv

08 Janvier Nong Khiaw


Apres le petit déjeuner, le taxi est venu nous chercher a notre Guest. Il nous conduit jusqu’au terminal de bus Nord ou on grimpe dans un minivan rempli comme un sac de riz. Ma chaise a moitié cassé me rentre dans le dos mais c’est la vie :) Le trajet dure a peine trois heures et demi contre les quatre heures indiqués :)


Arrivés on marche jusqu’au Dhalaila’s Guesthouse que un couple d’allemands m’a conseiller a la dernière minute hier soir avant de m’endormir. Une adresse vraiment chouette dans laquelle on goute tout de suite leurs Crumble qui fait des louanges chez les voyageurs :)

Nuang Khiaw est un petit village de montagnes situé entres des immenses roches et au bord du Mékong.

Notre sucre dans le ventre nous nous mettons en route malheureusement un peu tard que prévu pour aller visiter les grottes de Nong Khiaw. Arrivés on la regarder que de l’extérieur afin de réussir a grimper la montagne pour le point de vue duquel nous aimerions voir le coucher du soleil.

Nous seront averti ! 

Il nous disent que la monté dur 1h30, alors on fonce. Trempés, puant on marche le plus rapidement possible. à travers la jungle, sur les rochers, dans la boue,… 50 Minutes plus tard nous arrivons !!! Un exploit !!! Nous sommes aux Anges :) On admire ce panorama de 360° sous le coucher du soleil ( pas le plus beau ce jour la ). Puis nous nous remettons tout doucement en route puisque le retour ce fait dans le noir. Alexis me donne alors le surnom de Marcio des bois ^^Ca le fait rire que j’aime la boue et que j’en ai rien a faire d’être degeulasse. Alors Marcio tel un prénom masculin… Que faut’il pas entendre ?

Sur le retour on profite d’une Happy Hour dans un petit restaurant ou nous goutons au Lao Rasberry et Lao Passion. Un vraie délice :) Puis nous rentrons et sympathisons avec deux espagnols avec qui nous passons la fin de soirée.

• 3h30 de routes en mini van 75 000 kip


09 Janvier Muang Ngoy


Petit levé ou on s’est totalement trompés sur l’heure. Nous préparons chacun un petit sac puis nous allons au port pour prendre le bateau pour Muang Ngoy. Il s’agit d’un petit village uniquement atteignable par le Delta. La traversé sure 1heures environs suite a laquelle nous déposons nos sac dans les Bungalows d’un suédois. Il vît ici depuis ses 19 ans alors qu’il en a 26. Il a trois enfants et il est marié avec une laotienne mais espère avoir des enfants d’une prochaine car celle-ci est une mauvaise mère.

Les enfants du suédois de 26 ans 😀

Nous commencons a marcher afin de rejoindre le village de Baan Na et faisons un petit stop a la grotte pour ce rafraichir dans l’eau claire. Puis nous continuons la marche, croisons pleins de personnes vu les journées avants. Je dois dire que il y a presque que des français ici. J’en vois absolument partout.

Après une bonne heure de marche nous arrivons au village et nous recherchons l‘école. Alexis n’a juste strictement aucune peur et me dit de venir. Nous rentrons dans l’école, chaque classe, les saluons et nous présentons. Parfois ils ont peur, parfois il nous répondent. Il s’agît d’enfants assis dans une petite maisonnette en bois. Deux petite interpellent mas curiosité car elle courent partout, dans toute les quatre sales ou soulèvent les planches en bois de l’éxterieur pour embêter ceux qui travaillent derrière. La discipline n’est absolument pas comme dans l’Europe. Le prof n’en a rien faire que nous prenons tout le temps dans ça classe.

Puis les cours sont fini, les enfants chantent tous une chansons ensemble puis récitons des paroles. Le prof nous jette un ballons et nous nous mettons a jouer avec quelque uns d’eux. Un moment exceptionnel.

Apres une bonne heur nous continuons notre chemin. Quatres personnes agés nous font signe de venir et gouter leurs Whisy. Pas enchanter par l’idée je négocie la plus petite goute. Puis Alexis vas chercher des bières que nous buvons avec eux. Ils sont hyper convivial, ils nous proposent de manger avec eux, de dormir chez eux pour pas rentrer trop tard. Il nous demandent a ce qu’on prenne des photos avec eux, ce que nous adorons :) Il nous jouent de l’harmonica et nous font un tour de magie. Je leurs passe du baume de tigre, on dirais qu’ils n’ont en jamais vu pourtant ça viens de l’Asie. Aussitôt dans la main il ce tartinent avec et sont archi heureux :) Avant de partir ils voient mes bracelets et je leurs explique que j’en porte un de chaque pays ou je suis allé. Comme je n’ai pas encore le Laos il s’empresse pour aller chercher du fil, et chacun d’eux nous mets un fil autour du bras en récitons quelques chose a chaque noeuds. Des prières ? A la fin même les femmes osent s’approcher :)

Quelques heures plus tard, la nuit tombé nous rentrons chez nous. Une heure de marche dans le noir complet… Nous dînons chez le Suédois qui est un excellent cuisto puis nous allons chacun ce coucher.


10 Janvier Non Khiaw- Vang Vien


Ce matin nous prenons le bateau pour rejoindre Nong Khiaw par le Delta. Il pleut des cordes et ne fait malheureusement pas très chaud. A moitié trompé nous arrivons au port ou nous allons directement chèquer pour les bus direction Luang Prabang. Nous refusons de passer par les tour organisées ou même bus organisées car ils vont encore nous prendre des sous inutilement.

Nous avons de la chance. Le bus de 11heures et déjà partis, mais le bateau étais si remplis que nous voulons tous repartir maintenant. Et qui dit bus pleins, dit que cela ne sert a rien d’attendre plus longtemps. Le bus devait initialement partir a 13H30, finalement il est a peine midi ! Nous faisons la rencontre de Max ( 17 ans qui voyage avec un mot de ça mère ), un jeune voyageur qui est sur la route pour un mois et qui nous accompagne jusqu’au Vang Vien.


Le chauffeur est un taré et nous amené a Luang Prabang en 2h30, pause comprises !!! ( Normalement 4-5 heures ). A peine arrivés nous regardons les bus pour Vang Vien…. et le prochain pars exactement dans 10 minutes !!! Nous voila dans ce super minivan :) Par contre on s’est bien fait entuber par la dame car le billet du bus est bien plus cher que dans la ville mais nous ne pouvons rien y faire….


Après 7 heures de MiniVan nous arrivons enfin a Vang Vieng ou nous prenons un Tuk Tuk pour nous emmener a notre Guest House.

Une fois posés nos sacs, nous cherchons un endroit pour manger. C’est la que nous découvrons la vie de Vang Vieng. Des bars un peu près partout. Nous passons devant un ou tout boissons est gratuite sans conditions pendant une heure. Nous en profitons, et partons au bout de cette heure la pour finalement ce poser dans un petit restaurant. Une dame cuisine par terre dans une petite marmotte en terre cuite. Alexis, si ouvert qu’il est, s’assieds à ces cotés et commence a parler avec elle. Nous avons finalement passés une heure dans ce restaurant a gouter une cuisine merveilleusement bonne. Les garçons partent dans les bars pendant que je rejoins le pays des rêves.

Max, Alexis et la dame qui fait ça cuisine 😀
5
janv
5
janv
Publié le 2 février 2018

05 janvier LAOS Luang Prabang


La nuit fût assez horrible….

Chaque demi heure mon vol changeais de gate de départ…. Je me voyais alors courir jusqu’a 6heure du matin a marcher comme un zombie entre les différentes portes d’embarquements, mon sac de couchage autour du cou. A 6h30 j’ai enfin décoller pour trois heures de vol pour atterrir dans la tendre Louang Prabang :)


Il faut le dire je me déplaçais comme un zombie… Morte de fatigue, j’ai changer 15 euros afin d’avoir assez de Kips pour aller dans le centre ville depuis l’aéroport.

Luang Prabang ! Les premières images du Laos ! 

Arrivée je me suis rendu a la Guest House que j’avais réserver a l’avance. J’ai du attendre trois heures avant de check in ainsi que de pouvoir poser mes affaires. J’attends…. J’attends.. en buvant du café.

Une fois posée mes affaires je me motive de nouveau afin de faire au moins un peu de marche dans la ville.

Je me balade a travers de magnifiques temples bouddhiste, doré, décoré… Un rêve.

Luang Prabang vue de haut ! 

Je prends un petit café puis c’est reparti jusqu’au moment ou la fatigue m’as pris de fort. Effectivement 48 heures sans sommeil c’est pas fait pour moi. Alors je rentre a ma Guest et je fais une sieste.


A mon réveil je commence a parler avec deux français, Christophe et Pierre. Les deux ont 37 piges, l’un travaille dans la billetterie, l’autre est éducateur sportif dans une psychiatrie en france. Ils ont décider de faire un an de voyage plus au moins en moto. Après avoir pris le transiteriez il ce sont acheter une moto au Vietnam et depuis quelques semaines maintenant il traversent le Vietnam et le Laos. Il me proposent gentille ment de venir avec eux a la rencontre d’un couple allemand qu’ils ont rencontrer le jour même a la fameuse cascade. Je me retrouve donc avec ces quatre voyageurs autour d’un Lao Lao au fameux Utopia. Un bar/restaurant/librairie très réputé de Louang Prabang.

Après une très bonne soirée nous allons tous nous coucher.


Taxi Aéroport- Guesthouse à 50 000 Kip / Personne ( aucun moyen de négocier )

Kounsavan Guest House - 45 000 kip / dortoir avec petit déjeuner ( superbe auberge qui apparait comme une colonie de vacances avec piscine !


06 Janvier Luang Prabang


Le réveil fut très dur surtout après ma nuit sans sommeil a l’aéroport. Mais j’ai pour but ce matin d’aller voir les cascades de Kouang Si. Comme le taxi de ma Guest pars seulement a 11h30 mais que on m’as fortement recommander d’y aller très très tôt pour éviter les foules, je me rends au rond point du centre ville et essaye de négocier un prix et une heure précise pour partir en taxi. Au final je me suis fait un peu avoir et j’ai du attendre une bonne heure dans mon taxi. Mais au final rien de grave vu qui’il est toujours très très tôt.

Dans le taxi me rejoins une famille australienne. Pere ou Boyfriend ( je ne sais pas trop ) de la corée du sud, la mère de Taiwan et la petite d’Australie :) En a peine une minute la petite m’adopte , m’appelle Auntie Marcia ( Tante marcia ) et me parles a longueur de temps. Tellement que parfois tu écoute plus. Ca mère prétends qu’elle est une vraie Shatterbox :) Ce qui est vrai !


Arrivée après une heure de route a la Waterfall, Sarah me choppe tout de suite ma main et ne veut plus la lâcher. Un vraie petit ange. Je suis prête a l’adopter ! Malheureusement la petite tombe dans l’eau glaciale alors je lui passe mon manteau de pluie qu’elle mets aussitôt. Mais celui ci lui fait une vraie robe!

On ce balade a travers les différents bassins! D’une hauteur de 50 mètres,les chutes de Kuang Si sont les plus grandes et également les plus spectaculaires aux alentours de Luang Prabang. A partir de la cascade principale, l’eau descend de bassin en bassin, formant ainsi plusieurs piscines naturelles aux couleurs turquoise.

Sur les deux côtés, des sentiers mènent en haut des chutes, offrant une vue à couper le souffle. Je ne m’attendais pas a une telle chute, a un lieu qui prenne autant de temps pour être visiter… j’ai adorer !

Après cette visite nous nous asseyons autour d’une table. La famille australienne m’invite a déjeuner et c’est ensemble qu’on ce partage un bon poisson de grillade.

Après une heure de route on rentre a Luang Prabang et je me remets en route pour visiter un peu. Je me pose a un petit café avant de reprendre le rythme des visites et je crois Pierre. Il s’assieds avec moi puis au bout de une heure de parlote nous décidons d’aller faire des petites affaires au marché de nuit de Luang Prabang. Bingo, nous trouvons ce qu’il nous faut!

Puis on ce pose dans un restaurant français qu’il avais repéré dans l’après midi pour prendre l’apéro. Christophe nous rejoins peu après, après avoir fini son massage. Nous y dînons puis rentrons pour nous coucher.


07 Janvier Luang Prabang 


Même si j’ai pas énormément dormi, je reste motiver pour aller voir les moines qui défilent dans toute la ville vers 5heures a 6heures du matin pour récupérer les offrandes que les villageois leurs font. Tout d’abord il faut escalader le portail de ma Guest…. Il marchent chacun l’un derrière l’autre, ils sont jeunes, des apprentis, et portent tous un contenant comportant du riz. Parfois je ne comprends pas très bien, car au lieu de récupérer il donnent tous une louche de riz a des enfants qui sont accroupi avec leurs sac plastique prêt a recevoir des offrandes a leurs tour.

J’avoue être un peu déçu sachant qu’on ne vois que trois groupes de moines d’une quinzaine de personnes. Je m’attendais a un rituel beaucoup plus immense surtout vu tout les temples bouddhiste dans cette ville.

Ma seule photo mais je ne voulais pas déranger les moines..... 

Je rentre a ma Guest House pour me recoucher mais je n’y arrives pas vraiment. Après un bon petit déjeuner je pars me balader, mais après seulement quelques mètres je suis stopper par la pluie qui s’acharne sur la ville. je me pose alors a un café pour gouter le café Lao ( très succulent ! ) et j’apperçoit un visage d’une personne que j’ai déjà croisée plusieurs fois dans mon voyage. Il attends aussi que la pluie cesse, puis après mon café je viens faire la parlote. Il ce souvenais aussi de moi mais aucune idée de retrouver l’endroit ou s’est croisé. Par déduction c’était forcement en Thaïlande. Après une bonne demi heure, Alexis ce décide de venir ce balader avec moi. On marche ensemble a travers la rue a la découverte de plusieurs temples inexploré. Il me raconte ces aventures de son voyage tel le jour ou il a décider de faire de la boxe Thaï sur un coup de tête, c’est la raison pour laquelle il boite aujourd’hui. On a traversé le petit pont en bambou pour passer de l’autres coté du Delta afin de visiter le petit village qui s’y loge.

On découvre comment les femmes font leurs tissage, des enfants qui jouent dans la rues … une balade sans grand intérêt mais qui me rends encore plus amoureuse de cette ville.

En effet au début je savais pas quoi en penser et plus le temps passe plus je m’y sens bien, apaiser.

On dirais un grand village de montagne ou la température est hyper agréable. Cela fait du bien de enfin ressortir son pull. Les temples y sont construit par centaines. On en trouve un a tout les coins de rues. La population n’est pas vraiment agréable mais elle me dégage quelque chose de familial. J’aime vraiment cet endroit.


Après notre balade j’accompagne Alexi a un super restaurant français, le Banneton ou il mange un parmentier de canard… J’attend pour avoir assez faim pour la soirée et cede seulement pour un pain au chocolat. Mais incroyablement bon !

Chez Banneton ! 

Je laisse Alexis pour faire un petit plouf dans la piscine de la Guest car le soleil est enfin sortie et a rehausser les températures en un rien de temps. J’y crois Pierre, puis après Alexi ainsi que pleins d’autres gens en train de jouer au cartes et de profiter du soleil.


Je passe la soirée chez Benneton, accompagnée de Pierre, Christophe et Alexis afin de déguster des lasagnes et des Burgers. Sur un coup de tête Alexis décide d’annuler son bus le lendemain pour Vang Viet et ce joins a moi pour découvrir les montagnes.

28
déc
28
déc
Publié le 4 janvier 2018

28 décembre

Philippines - Malaisie !


Me voilà en Malaisie… Malaisie ? Oui, ce n’était pas du tout dans mes plans, tout simplement car ça me tentait guère. A force d’en entendre parler, je suis devenue curieuse. Et il faut dire ce qui est : le billet pour Kuala Lumpur était, niveau prix, bien en-dessous de tous les autres vols. Du coup, cinq jours d'escale s'imposaient !

C’est donc l’après-midi du 28 que je m’envole des Philippines pour un petit trajet de quatre heures seulement.

Arrivées à minuit à cause d’un retard de vol, nous retirons des sous et nous nous jetons dans le premier bus publique (KLIA) qui part de l’aéroport de Kuala pour rejoindre le centre-ville. Les étendus sont immenses, je ne vois pas comment cet endroit peut, en réalité, être une grande ville.

Il nous dépose à 10 minutes à pied de notre Guesthouse dans le quartier de China town. Les ruelles sont déjà désertes. Seuls des milliers de rats courent sur le sol, les toits, les tables des streetfood. Une vraie population. Je n’en avais jamais vu autant de toute ma vie.

Arrivées à notre Guesthouse, nous posons nos sacs dans notre casiers respectifs. Une grognasse nous dit d’éteindre la lumière, je veux bien comprendre que ça peut être pénible, mais parfois tu n'as juste pas le choix, encore moins en dortoir.

• • •

29 décembre


Je disais grognasse, car cette nana a fait un boucan pas possible dans la matinée, s’est baladée à moitié à poils, topless dans sa chemise en soie… et accompagnée d’un mec aussi refait qu’elle. Les deux passent leur temps à s’observer dans la glace. J’ai du mal à comprendre comment deux personnes pareils peuvent finir dans un dortoir. :)

Par la suite, on cherche un petit coin pour prendre notre petit-déjeuner. Un endroit qu’on ne tarde pas à trouver au Sentral market. Le ventre plein, nous partons nous balader dans la ville.

Je suis étonnée de voir à quel point cette ville est différente de tout ce que j’ai pu voir avant. Et elle me plaît ! :) Tellement de choses nouvelles !

Après trois mois passés dans des pays très semblables sur le plan culturel et religieux, la Malaisie s’est avérée être une belle découverte. Ce fut un changement radical, principalement du point de vue religieux. Les religions se mélangent totalement ici. On y trouve une église à côté d’un temple hindou, qui se trouve lui-même à côté d’un temple chinois. :)

Kuala Lumpur est étonnamment compact. Il est parfois plus rapide de marcher que de prendre les transports en commun ou les taxis. China town est connu pour son marché de nuit et ses auberges à petits budgets, le Merdeka square constitue le cœur de la période coloniale, le Golden triangle rassemble les bars et les boutiques, et le quartier de KLCC entoure les tours Patronas et rassemble ainsi une foule plus "hype".

Nous avons commencé par sillonner toutes les rues possibles dans China town, à la découverte du :


  • Sri Maha Mariamman temple (temple indou) qui ce trouvait à une minute de marche de notre GuestHouse.
  • Le Sin She Si Ya temple (temple chinois) !
  • La Sultan Abdul Samad Jamek mosque (mosquée sublime située sur la River of life), un panorama plutôt splendide. Ce petit temple blanc se dresse en plein milieu de grands immeubles.
  • La St. Mary’s cathedral, voisine du temple sultan Abdul. :)
  • Le Sultan Abdul Samad building !
  • Et la National mosque (où l'on te prête des habits pour te couvrir intégralement). Un temple immense, beau de l’extérieur mais neutre à l’intérieur.

Puis, nous sommes allées dans le quartier indien pour déguster des samossas, à la rencontre du peuple Indien :) On y a vu les boutiques qui vendent tous les bijoux multicolores, des femmes qui prédisent l’avenir dans les cartes, divers restaurants, un marché aux fleurs…

Ariane, fan de son voyage en Inde, me parle de la culture de ce pays et me fait découvrir plein de choses. :)

Par la suite, nous avons pris le LRT (métro de Kuala) pour rejoindre les Tours Patronas, où nous avons vu ces gigantesques tours jumelles. Vraiment très belles ! Un Malaisien vient nous faire la discut' tout content de voir des Européennes s’intéresser à sa ville.

Puis, je m’étais bien renseignée, et nous nous sommes rendues à un Sky bar sans rien payer du tout (autant vous dire les Sky bars sont habituellement hors de prix). C’est tout simple, il faut au Traders hotel, un complexe hôtelier situé pile en face des tours. Il suffit d'entrer sans rien dire et de prendre l’ascenseur jusqu’au 33ème étage où ce trouve le Sky bar avec piscine. Nous nous sommes assises gentiment, avons pris deux trois photos puis sommes reparties. :)

Le prochain objectif était de rejoindre le quartier de Bukit bintang, un quartier plein de bars et de street restaurants (le marché de Jalan Alor). Depuis les tours Patronas, nous y sommes allées à pieds, ce qui correspond à une marche de vingt minutes environ. C’est un endroit où pauvreté et richesse se mélangent. Des scènes qui me rappellent le film "One million dollar baby". Je préfère ne pas en parler.

Cette rue est pleine de street food. Les différents stands s’arrachent la clientèle. :) Sea food, BBQ, thaï, chinois, indien, des glaces à vapeur, frites… On y trouve absolument de tout ! Ici, nous avons dégusté des pâtes thaï, tout simplement car nous voulions manger pour pas cher.

A la recherche d’une petite bière, nous sommes passées dans la rue de tous les bars. Malheureusement, celle-ci ne nous tentait pas (même si assez belle au niveau des couleurs), alors nous sommes rentrées chez nous afin de se reposer.

• • •

30 décembre - Malacca


Le deuxième jour, nous avons fait une excursion à Malacca. En effet, nous avons quatre jours avant qu'Ariane ne parte et Kuala Lumpur se visite assez rapidement. Nous avons donc décidé de faire une partie de ce que j’avais prévu de faire après son départ.

Malacca, dit la reine des cités malaisiennes a été fondée en XIVe siècle par un pirate de Sumatra (Indonésie). La ville a connu une civilisation malaisienne et portugaise, hollandaise et britannique. Classée patrimoine mondial de l’Unesco en 2008, elle a connu un succès incroyable.

Nous nous rendons donc au terminal de bus de très bonne heure, qui se trouve dans la banlieue de Kuala. Le terminal Bersepadu Selatan (TBS), très facilement accessible par le métro, depuis lequel on peut rejoindre de nombreuses ville de Malaisie. Nous arrivons au comptoir et achetons le premier billet pour Malacca qui malheureusement ne part que dans une heure. Cela laisse le temps pour un petit-déjeuner.

Le bus est super confortable. Cela doit être vraiment un point fort de la Malaisie ! On y mange comme on y dort : hyper bien !

A peine deux heures plus tard, nous arrivons à la gare routière de Malacca où nous prenons le bus public pour nous rendre au centre-ville afin d’éviter de payer un taxi. Le bus nous dépose pile devant la Clock tower. La place qui représente Malacca sur toutes les brochures.

Toute la journée, nous marchons à travers les ruelles. Nous ne voulons pas en louper une ! On y voit des maisons de tous styles confondus. Colorées, entièrement vierges comme une page blanche, avec une belle architecture chinoise, portugaise ou même toutes confondues… De nombreuses ruelles abritent des ateliers d’artiste ou des boutiques plus ou moins belles de produits locaux ou de souvenirs. Nous longeons le fleuve, mangeons indien, prenons des photos…

Nous visitons aussi la plus ancienne église de Malaisie possédant un style dutch, bâtie en haut d’une colline. Depuis celle-ci, nous marchons en direction de la mosquée de Malacca. Celle que nous voyons sur toutes les photos. Il nous a fallu une bonne heure de marche avant d’arriver, une heure de marche à travers des chantiers et quartier assez défavorisés.

Arrivées, nous devons nous vêtir d’une burqa afin de pouvoir rentrer dans la mosquée. Encore une fois, elle est très belle de l’extérieur mais sans intérêt de l’intérieur.


Petit selfie qui tue !

Construite sur la mer, elle doit donner de magnifiques photos avec une bonne météo.

Pour le retour, nous avons de la chance car un jeune nous prend en voiture pour nous déposer dans le centre-ville. Grâce à lui je pense, nous ne ratons pas le dernier bus qui retourne à Kuala Lumpur. Nous attendons tout de même longtemps pour le bus public et arrivons au compteur pour les tickets de bus avec les deux derniers billets en vente pour ce soir. C’est par un coup de chance que nous arrivons sains et saufs à Kuala.

Nos affaires récupérées, nous posons nos sacs dans une nouvelle Guesthouse, la Birdnest, à deux minutes à pied de l’ancienne.

• • •


30 décembre - Kuala Lumpur


Au réveil, nous découvrons notre voisine de chambre, Juliette. Adorable et très bavarde, nous sympathisons et prenons le petit-déjeuner ensemble.

On se donne rendez-vous pour la soirée, puis nous partons avec Ariane à la découverte des Batu caves. Niveau transports, c’est simple d’y aller mais il faut être chanceux pour ne pas devoir attendre le train 30 minutes sur le quai.

J’ai bien aimé les grottes. La Temple cave, la plus importante des trois, contient un sanctuaire hindou desservi par un escalier de 272 marches et gardé par une statue de 42,70 mètres. Les singes longent ces marches, les pèlerins y vont par milliers. J’ai beaucoup aimée voir les enfants hindous. :) C’est vraiment un lieu à voir car la grotte est juste impressionnante. Mais à choisir, s'il me manquait du temps, je préférerais me concentrer sur le quartier de China town.

Après notre visite, nous rentrons nous poser sur la terrasse de notre Guesthouse, où vivent deux IMMENSES iguanes. :) Juliette nous rejoint et ensemble, nous allons dans un premier bar sur le toit d’une auberge. Un bar dans un style plutôt ancien et chic. Nous nous sommes assises au comptoir et avons observé avec passion la création des cocktails. Juste magique !

Notre compagnon de terrasse... 

Puis, nous sommes allées sur un rooftop, accompagnées de deux Allemands et une Hollandaise dont Juliette avait fait la connaissance auparavant. D'ici, nous avons fêté l’entrée dans la nouvelle année et avons observé le feu d’artifices des tours Petronas.

Avec Ariane, nous nous sommes échappées afin de manger un street burger, puis pour se poser un peu sur notre terrasse.

• • •

1er janvier - Kuala Lumpur


En cadeau pour cette nouvelle année, nous nous sommes autorisées une journée dans un appartement, un Air BnB de luxe… Ce qui nous revenait à 5 euros plus cher chacune. Un lit double king size au 53ème étage avec vu sur les Patronas. La météo n’est pas forcément adaptée mais nous en avons profité pour faire une journée comme nous aurions fait en Europe depuis longtemps. Nous nous avachissons sur le canapé du salon devant un écran plasma immense connecté à internet et nous regardons des films. C’est en pyjama que nous sortons chercher un dîner pour nous jeter à nouveau sur ce canapé. Nous passons une bonne dernière soirée ensemble. :)

• • •


2 janvier - Penang - George town


Se réveiller avec une vue pareille est juste incroyable ! Après une douche super chaude, je termine de faire mon sac et Ariane m’accompagne prendre mon petit-déjeuner dans un super marché.

C’est parti, nous nous disons au revoir et partons chacune de notre coté. Elle va se rendre, dans la soirée, au Myanmar tandis que je continue encore quelques jours en Malaisie avant de me rendre au Laos.

Direction George town ! Cette ville a été ajoutée au Patrimoine mondial de l’UNESCO en 2008, ce qui a entraîné un afflux de visiteurs, mais surtout une rénovation massive du patrimoine architectural.

Je me rends à nouveau au terminal de bus qui m’emmènera cette fois-ci au port de Penang pour que je rejoigne George Town en ferry.

Le ferry a pris exactement dix minutes pour arriver. Depuis le port, il m'a fallu à peine dix minutes de marche jusqu’à mon hôtel.

Un dortoir super chou. Je m’installe et me balade un peu avant que la nuit tombe. Pour le dîner, j’ai testé le fameux street food pour lequel George town est si connu. Par hasard, j’ai encore choisi des pâtes indonésiennes sans faire exprès. :) Et j’ai goûté aux fameuses crêpes à la coco. :) Un vrai délice.

Mon hostel est totalement vide alors je me suis couchée tôt.

Sixteen Heritage - Dortoir à 30 Myr (super chouette, mais zéro ambiance 😀)

• • •

3 janvier - George town


La nuit fut très difficile. Seconde insomnie.... Je me motive tout de même pour me balader un peu dans la ville maintenant que la pluie a cessé. Je fais le tour de la ville ruelle par ruelle afin de découvrir ces fameux street art ainsi que le quartier de litte India qui a tout son charme !

A peine rentrée à mon auberge, il commence à pleuvoir des cordes. Rien y faire, l’eau me monte jusqu’au cheville, puis bientôt jusqu’au genou. Décidément, elle me poursuit. Je fais donc une sieste, mais elle ne cesse pas.

• • •

4 janvier - George Town à Kuala Lumpur


Ce matin, je n'ai pas vu l'heure passer. Je me suis réveillée, il était déjà dix heures ! Décidément, mon corps a voulu rattraper le retard des deux dernières nuits. Il me reste à peine 5 minutes pour prendre mon petit-déjeuner avant qu'ils ne le remballent ! J'ai tout de même ENFIN la chance de rencontrer mes voisines de chambre durant ces deux nuits. Deux filles très gentilles avec qui je me retrouve peut-être ce soir à l'aéroport, car elles ont aussi prévu d'y dormir. 😀

Je profite de deux petites heures pour me balader encore un peu dans la ville car il fait enfin beau !

Dans les rues de George town entre pluie et gros soleil.

Puis c'est parti, je me change, prends mon sac et me rends au ferry. J'étais si propre, mais cinq minutes suffisent pour me retrouver complètement en sueur. C'est la vie ! 😀 Le ferry est gratuit dans le sens de George town à Penang, donc je n'ai plus qu'à l'attendre.

Arrivée à bon port, la navette gratuite me dépose au terminal de bus où une nana se jette sur moi et à peine trois minutes plus tard, je suis dans un bus direction Kuala Lumpur ! (Comme quoi, ça ne sert à rien de s'organiser ici !)

Après six heures de route, de lecture, de repos je me retrouve à mon petit terminal depuis lequel je prends mon bus pour l'aéroport. 😀 Il prend à peine une heure et me voila ici en train de vous écrire depuis mon petit aéroport. Je n'ai pas sommeil, peut-être car je suis seule et que je veux pas qu'on me pique mes affaires...!

Ferry - Gratuit dans le sens George town à Penang

Bus de Penang à Kuala Lumpur - 38 Myr

Bus pour KLIA 2 (terminal 2) - 11,50 Myr

• • •

PS : Désolée pour les photos... Je suis actuellement trop crevée pour les retoucher...

• • •

RESUMÉ :

Climat :

Le climat à Kuala Lumpur est chaud et humide toute l’année. Il y fait très lourd !

Transports :

Les transports dans toute la Malaisie sont très très simples. Il suffit de ce rendre au terminal de bus, et hop on prend le prochain bus vers la destination souhaitée. Ne vous prenez pas la tête à tout réserver en avance. C'est un vrai jeu d'enfant ! Il est également possible de se déplacer en train, mais dans ce cas, on paye le double du bus. Les bus en Malaisie sont juste incroyables ! Un confort absolu et la température n'y est presque pas trop froide. 😀 Je le reprendrai sans hésiter !

Dans Kuala, on peut se déplacer facilement en métro (LRT) ou en soit disant RER (KMT). Sinon, il y a un bus gratuit qui fait le tour de la ville en passant par China town ainsi que le quartier de Bukit Bintang et les Petronas towers !

Depuis les deux aéroports (terminal 1 et terminal 2), il suffit de prendre le shuttle bus à 11,50 Myr.

Budget :

Si vous partez en mode backpack, 20 euros par jour vous suffiront largement, étant donné que quasi toutes les visites sont gratuites....

1 euro = 4.8 Myr

28
déc
28
déc
Publié le 28 décembre 2017

Résumé et impressions des Philippines :


Un pays extraordinaire où je dois absolument retourner, car j’ai l’impression de ne même pas avoir découvert un dixième des trésors qu’elle cache. Les Philippins sont tous archi adorables et serviables ! Ils parlent pour la plus part anglais, même les plus petits !


La période :

Ne suivez surtout pas la période que les guides de voyage proposent. Tous les Philippins vous le diront, et ils ont raison. La période la plus douce (c'est-à-dire la moins chaude) est la période des typhons. Il est donc possible que vous vous retrouviez bloqué pendant des semaines sous la pluie...

Chose vécue, nous avons passé à peine trois jours à Palawan (l’endroit le plus beau des Philippines, mais dont nous n’avons malheureusement strictement rien pu voir). Là-bas, l’eau était si haute qu’il y a eu des centaines de morts, de disparus et même un homme dévoré par un alligator….

Un mois n'est vraiment pas assez pour voir le pays, car il y a plein d’îles à découvrir.



Aéroports :

Les aéroports les moins chers sont Manille (Luzon), Cebu (Visayas) et Puerto Princessa (Palawan). On emprunte souvent les trois, car les trois régions sont à voir.

Depuis Cebu, on peut aller voir Bohol (Chocolat hills et les fameux tarsiers), les requins de Malapasqua, les sardines de MoalBoal, Camingui, ou Siquijor, l’île ensorcelée qui possède la plus belle grotte dans laquelle on peut voir des diamants ou des mines d’or, voir les requins-baleines, ainsi que le Negros (Apo Island ou Sipalay). (Cependant, je déconseille d'y dormir, il fait froid et le sol n'est pas confortable.)

Depuis Puerto Princessa, il est simple d’aller à Port Barton, El Nido et de faire la traversée pour aller à Coron (la ville) afin de voir les épaves et Coron (l’île). ( Là-bas aussi, je déconseille d'y dormir : les logements se trouvent à dix minutes en tricycle.)

Depuis Manille, on peut découvrir le nord, comme le coin pour les surfeurs ou alors les plus belles rizières du monde dans la Cordillère. (Un bon endroit pour y passer une nuit : la température est agréable, mais le sol est en béton.)


Transports

Jeepney

Dans tout le pays, on trouve des Jeepnays qui circulent à travers les villes. Cela représente le premier moyen de transport du pays. Récupérées des américains lors de la Seconde Guerre mondiale, ces voitures sont devenues de véritables bijoux.

Coût - 7 à 12 pesos selon la distance

Métro

A Manille, on trouve également le métro : simple d'utilisation, il relie les différents quartiers.

Coût - environ 15 pesos

Bus

Il existent différents bus, climatisés ou non. Le prix est souvent le double et il fait parfois si froid dedans qu'on tombe rapidement malade. Je conseille vivement les bus normaux et locaux qui sont vraiment à un prix donné, et agréables comme tout.

Coût - 200 à 550 pesos. Cela dépend des distances et lieux.

Mes endroits préférés :

Il y en a beaucoup trop, mais si je devais faire un choix :

Apo Island, pour toutes mes plongées, le fond sous marin incroyable et les tortues par milliers !

Siquijor, pour l’ambiance et sa grotte incroyable !

Sagada, un village de montagne où il n’y a pas énormément de choses à voir, mais dont j’ai adoré l’ambiance !

(Mais ne visitez pas Sagada sans passer par les magnifiques rizières de Banaue et Batat.)

A savoir, il y a dix mille endroits que je n’ai pas fait, mais que j’aimerai faire !


La cuisine :

Incroyable ! Des plats en sauce par milliers qui ressemblent au Goulash (Adobo, Sisig...) ! Des donuts un peu partout ! Enfin ! Si on mange "à la locale", on déjeune pour 60-150 pesos, et si on mange dans des endroits plus touristiques, les prix commencent à partir de 180 pesos…

Les meilleurs donuts sont de C&Jo à 45 pesos, mais cette boutique se trouve que dans les grands centres commerciaux !

Une autre chose incroyable, ce sont les Cinnamon rolls de Cinnabon !


Budget culinaire :

Bière : 45-150 pesos (Saint Miguel & Red Horse)

Café : 5-130 pesos

Donut : 25-45 pesos

Petit-déjeuner : 90-160 pesos (il est moins chers de s'acheter un pot de beurre de cacahuètes - 45 pesos - ainsi que des Pandesalan à 2 pesos pièce.)

Logements :

J’ai rarement payé plus de 5 euros... Généralement, je dormais pour 3,50 à 4 euros !

Dans la Cordillère, les logements sont entre 250 et 300 pesos (les moins chers).

A Palawan, l’endroit le plus cher où nous avons pu loger, également pour 300 pesos (rare).

Et aux Visayas les logements étaient entre 150 à 350 pesos grand max.

Dormir à l'aéroport reste un solution abordable et bien en situation de crise...


Wifi :

Généralement on trouve de la connexion plus ou moins bonne dans les divers Guest house.

Cependant, à Palawan, la Wifi se fait très rare (à El Nido par exemple, seulement le Art Café dispose d'une bonne connexion, et encore...).

A Apo Island, la connexion est disponible seulement trois heures par soir et elle est très mauvaise.

Enfin, à Batad, on ne dispose d'aucune réception de Wifi.


Sécurité :

Nous n'avons pas rencontré de terroriste et nous n'avons eu aucun problème quelconque. Cependant, dans les grandes villes, il faut faire attention car le vol à main levée est très répondu, et encore plus en période de fêtes. Les Philippins ne manqueront pas de vous le dire.


Religion :

Les Philippins sont à 80% catholiques.

Tous sont très croyants et se rendent régulièrement à l'église.

On trouve de magnifiques églises à travers tout le pays.


Maintenant, en route petits moussaillons !!!

26
déc
26
déc
Publié le 28 décembre 2017

26 décembre

Après une courte nuit, une douche, on se promène dans le quartier de Mataki. A part un centre commercial absolument magnifique (architecturalement parlant), je n’ai pas forcément aimé cette sortie. J’ai eu la chance de goûter le meilleur donuts des Philippines !!! Avec du vrai chocolat. :)

Makati

Déçues, nous prenons nos sacs pour retourner à notre Guest house de la semaine dernière dans le quartier de Malate. Comme des guerrières, nous prenons nos sacs dans les Jeepneys et sillonnons les rues de Manille. :) Le trajet nous coûte quatre fois moins qu’un taxi.

Bon, maintenant nous n’avons plus grand chose à faire pendant deux jours. J’ai simplement passé mon temps à organiser un peu mon séjour en Malaisie, même si je n’arrive toujours pas à faire des choix. :)

Nous avons également fait une petite sortie dans le quartier de China town à Manille où l’ambiance est totalement différente des autres quartiers.

J’ai toujours autant de plaisir à observer le quotidien des Philippins….




24
déc
24
déc
Publié le 28 décembre 2017

On est parti tôt dans la matinée pour rejoindre Baguio. Nous pensions faire un trajet de 3 heures, mais il s’agissait en réalité d’un trajet de 6 heures. On a eu les places VIP tout devant à coté du conducteur. Pourtant, nous sommes arrivées les dernières. :)


On comprend vite pourquoi. :) Nous roulons dans les montagnes, parfois la visibilité est très mauvaise, car nous circulons dans les nuages. Tout à coup, un paysage absolument sublime s’offre à nous sur toute la vallée. Puis…. le mal devait arriver… en passant par un village, le chauffeur a écrasé un chien qui traversait la rue. C'est vrai qu'ici, les chiens sont tous allongés partout et n’ont pas peur des bus ou Jeepney. Mais le chauffeur ne s’est même pas arrêté. Nous avons juste senti la bête s'écraser contre carrosserie. Choquée, j’ai du mal à me concentrer. J’ai compris à quel point ce serait simple de se faire écraser par un bus en quelques secondes dans ces montagnes.

Le trajet continue son cours et nous arrivons vers 15 heures à Baguio. Une ville pas moche, mais loin d’être belle après notre dépaysement totale de ces quelques jours dans les montagnes. Pas emballées, nous prenons trois heures pour trouver un endroit où fêter notre soirée de Noël. Dans un trou pommé, avec personne, l’hôtel vide et archi moche. Nous décidons de nous balader un peu pour tout de même découvrir la ville, mais décidons rapidement de continuer la route demain. Nous galérons pour trouver de quoi dîner : tout ferme à 20 heures, mais Ariane parvient tout de même à trouver son verre de vin. Je me contente d’une simple tisane, déprimée par cette journée. J’arrive à retrouver le sourire au moment où j’ai pu appeler Aless... pendant quelques secondes étant donné que la connexion est pourrie aussi. ^^


Upstairs Bed & Bath - 500 pesos en dortoir (je déconseille, mais je les déconseille tous de toute manière !)


25 décembre - Baguio à Manila


Après ce super Noël, nous déjeunons dans un autre hôtel, car tout est toujours fermé et que le notre ne fait même pas à manger. J’ai les larmes aux yeux après avoir eu mon frère au téléphone. :) Il me raconte que la petite se porte à merveille (oui, oui, je vais être tata !!!).

Puis, nous hissons notre sac sur le dos pour prendre un bus pour Manille. Le trajet nous a pris la journée entière… J’ai eu le temps de lire un bouquin en entier ! ^^

Arrivée à Manille, nous posons nos sacs cette fois-ci au Jonction Hotel dans le quartier de Mekati pour une heure de trajet supplémentaire. Mais ce quartier est archi cher alors nous essayons de manger pour le moins cher possible.


Bus Baguio à Manille - 410 pesos (6 heures)

Jonction Hotel - Mekati - 524 pesos / personne en dortoir

22
déc
22
déc
Publié le 26 décembre 2017


Comme j’avais pour but de rencontrer Wang-Od, 99 ans, légende vivante du tatouage ancestral nous avons fait un halte a Bontoc le jour suivant. Je m’en doutais qu’elle ne seras pas dans son village car on m’avais déjà averti a Banaue. Effectivement un riche a Manila l’as fait déplacer en hélicoptère pour se faire tatouer par elle. Elle vis normalement a deux ou trois heures en Jeepnay de Bonotc, a Buscalan. Perdu dans les rizières. Elle est considérée comme l'une des plus vieilles tatoueuses du monde et l'une des dernières figures perpétuant la tradition millénaire du tatouage à la main. Pour tatouer elle utilise des aiguilles de pamplemoussier à usage unique plantées au bout d'un manche en bois et trempées dans du charbon !!


Finalement nous faisons tout de même un stop à Bontoc pour s’y promener car de tout façon il nous faudras prendre un autre Jeepney depuis ici pour atterrir a Sagada.

Nous nous baladons donc dans la ville, dans le marché, les petites ruelles et nous faisons le musée de Bontoc dans lequel ils parlent des traditions des villages montagnards et ils y montrent les outils utilisés pour travailler dans les rizières. C’était assez chouette a voir même si cela en vaut pas forcément le détour :)

Après deux ou trois heures dans cette ville nous prenons le Jeepney au même endroit ou on s’était fait déposer depuis Banaue :) En route pour 45 magnifiques minutes dans les montagnes avec une vue imprenable sur les rizières :)


Arrivée enfin a Sagada un sentiment de familiarité m’emprise. Je m’y sens comme dans le village de ma mère. C’est un petit village montagnard tout petit, ou tout le monde se connais. Après avoir toquer a la porte de toute les Guest House nous décidons finalement d’en prendre une qui est a 50 pesos plus chers que les autres ( 75 centimes environs ) mais DIX FOIS MIEUX ! On se trouve dans une petite maisonnette construite en bois. Au rez de chaussée se trouve une Backery et au premier étage juste deux chambres, les deux immenses et bien isolés contre le froid. On pose nos sac puis on pars a l’aventure :) J’ai aperçu un corps d’un mort transporté par des villageois mais je me pose pas trop de question pour le moment.


Sachant qu’il est déjeuner 15heures nous optons pour la visite des Hanging Coffins. Il s’agît de tombaux accrochés aux rochers. Sur le chemin nous découvrons l’église de Sagada qui est plus que belle.

Malheureusement ici on nécessite d’un guide pour n’importe qu’elle visite sinon on nous laisse pas entrer mais divisé par deux ça vas le faire :) Ils nous a donc fallu payer une taxe pour garder la ville propre puis de la guide qui s’appelle Rose :) Elle nous fait visiter d’abord le cimetière de Sagada puis les tombaux.

Cimetière de Sagada 

La tradition de ce village est de placer le mort pendant 24 heures sur une chaise mortuaire pour que les proches puissent faire leurs adieux ( j’ai essayée de vous trouver une image mais impossible ! ) puis mis dans un cercueil la plus pars dans la position du foetus puis attacher sur les paroi des rochers. La coutume du peuple dis que ils n’aiment pas être enterrés sous la terre car ils préfèrent sentir le vent et le soleil et par crainte de se faire manger par des animaux sauvages. Tout explique pourquoi j’ai pu voir ce corps a notre arrivée. Ils allaient l’attacher sur une chaise ou si cette famille est moins croyante l’enterrer.

En rentrant il fait nuit alors nous cherchons juste un petit endroit pour aller dîner puis pour aller se coucher.

Bus de Banaue à Bontoc - 210 pesos ( 3 heures )

Jeepney de Bontoc à Sagada - 45pesos pour 45 minutes



Au bon matin du 23 janvier je me suis réveillé de bonne heure afin de me trouver des compagnons pour aller visiter la Sumaging Cave. Seul cela est un peu chers, mais je trouve deux moines qui veulent bien le faire avec moi :) Oui oui des moines de Taiwan :) Elles ne tardent pas de me dire que si au temple ils savaient ce qu’elle font ici elles ce feraient gronder…

Tout d’abord j’ai demander a ce qu’on aille jusqu’à la Grotte sans moyens de transports ce qui fait que l’excursion est a moitié prix :) Arrivée a l’entrée nous apercevons d’autres cerceuils, bien plus anciens que ceux de la veille. Quand un tombe a cause du vent, ou autres problèmes naturels ils disent que mère nature l’a voulu ainsi et il le laissent tel qu’elle. Ce qui fait que de temps a autres on peut marcher sur des ossements humains. L’excursion dans cette grotte fût dangereuse, c’est le moins que je puisse dire :) Evidemment on se trouves aux Philippines et donc rien n’est fait pour les touristes, mais a ce point ? :)


Mes deux moines ( chopée sur leurs Facebook 😀 ) 
 Les petits passage capturée par une des moines 😀

Parois on se retrouves a marcher sur un morceau de pierre glissant de vingts centimètres de largeur avec un trou a plus de dix mètres de profondeur en dessous :) On passe aussi dans des trou qui font bien juste notre taille. Une des moines un tout petit plus forte n’arrives pas a passer alors notre guide lui trouve une autre alternative qui est d’escalader a un autre endroits :) Ca pote dis « She is to cute, everybody likes her because she is a little bit fat « :) Elle m’as fait bien rire :) On escalade, on marche dans une rivière sous terrains, tout est fait pour se sentir dans le trou du cul du monde :) Mais la grotte est absolument immense. Notre excursion dure quatre heures avant que nous voyons a nouveau la lumière terrestre ! On est passées par la première grotte pendant trois heures puis nous avons rejoins la seconde ou se trouvaient tout les autres touristes...

Mes petits moines de taiwan 😀

A notre sortie les moines partent avec le guide découvrir les Hanging Coffins et je pars de mon coté m’acheter un pot de beurre de cacahouètes puis je pars marcher un peu dans les rizières. Malheureusement ce n’est pas forcement la période ou elles sont les plus belles. Je me fais la petite balade près d’une cascade avant de retrouver Ariane puis je retourne chez nous me laver.

Un tronc d'abri magnifique ! 

Dans la soirée nous avons mangées à la Yoghourt House, je dois dire les meilleures pâtes de TOUTE LES PHILIPPINES !!! Le ventre remplis je vais me coucher sous mes deux couettes enroulées dans ma polaire :) ( Il fait archi froid a cette attitude )


Chambre avec six lits - 350 pesos / personne ( il existe beaucoup de logements a 300 pesos )

Yoghurt House - Meilleurs pâtes au monde !

20
déc
20
déc
Publié le 26 décembre 2017


Banaue


Après une nuit plutôt agité dans ce bus depuis Manille j’arrive a bon port accompagnée de Vanille, ça mère et ça tante. On dois d’abord payer une petite taxe pour l’environnement puis on nous dépose au centre touristique de Banaue. La mère de Vanille et ça tante partent a la recherche d’un endroit ou dormir pendant qu’on prends notre petit déjeuner. Il ne fait pas très beau et la petite pluie tombe a flot mais on ne se décourage pas. Malheureusement surexcitées par le trek qui nous attends, nous faisons vite notre sac et faisons comprendre aux personnels du centre que nous ne voulons pas de guide. Au début il nous disent que c’est indispensable puis il changent de discours et nous organisent un tricycle qui nous emmèneras a l’entrée du trek. Le tricycle nous fait deux haltes a deux points de vue depuis lesquels nous pouvons voir la ville de Banaue puis notre chauffeur nous offre a chacune un bâton qui nous servira pour la marche.


Le programme est de marcher 5heures pour arriver au village de Pulo puis trois heures pour arriver a Cambulo ou on devras passer la nuit pour attaquer le seconds soir une marche jusqu’a Batad.

Banaue 

Ces rizières qui font la renommée de cette région et classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Elles font partie des merveilles du monde est ont 2000 ans! Il s’agit de centaines de plans de cultivation de riz terrassés à même la montagne.


Heureuse nous sautons du Tricycle et commençons a marcher. Nous marchons a travers la boue, sous la pluie mais cela permet que nous n’ayons pas trop chaud. Évidemment je glisse et me retrouve badigeonner de boue mais cela me rends encore plus heureuse :) Nous rencontrons plusieurs groupe de personnes qui marchent le même chemin que nous. J’essaye de suivre Vanille qui a un bon pas de marche :) Elle viens de l’aviron, et marche tout les jours. Elle a à peine 25 ans et voyage seul a la base :)

Après être arrivées au premier village Pulo, nous faisons notre premier stop. On mange quelques petits biscuits et on se rends compte que nous avons marcher 3 heures contrairement au 5 annoncées ! On découvre un peu le village, qui est remplie d’enfants, pourtant c’est tout perdu ! Heureuse, nous reprenons la route direction Cambulo.

La ça se complique un peu, car nous nous retrouvons dans les rizières et devons prendre le chemin environs au pif :) On se retrouve un peu pommées et croisons la route d’un immense Serpent ! Vanille me dis de courir alors on cours, sur le petit muret qui fait a peine en largeur la taille de mon pied. Sachant que c’est le seul chemin que nous avons a ce moment la, nous le retraversons en tappant avec nos bâtons sur le muret afin de faire peur au serpent. On a fini par ne pas se faire manger :) Peu après mon pied s’enfonce dans un immense trou qui étais caché par des feuilles ^^

On passe dans le jardins d’un vieux monsieur qui nous guide vers le bon chemin. On passe le pont le plus dangereux du monde puis sillonnons a nouveau à travers les rizières :)

Vanille 

2 heures plus tard nous arrivons a destinations :) Nous nous cherchons un petit endroit a dormir, c’est assez simple car tous sont au même prix. Nous posons notre petit sac dans la Guest house qui est la plus proche de la rivière. Le soir nous parlons avec tout les autres voyageurs autour d’un feu. On s’apperçoit que nous sommes les seuls a l’avoir fait sans guide ! Ceci sont adorables avec nous et nous parlent tout au long de la soirée. Les locaux dont tous réunis autour d’un autre a chanter des chansons de notre enfance. Il nous propose de manger du chien mais je pense que ça iras :)


Tricycle - 150 pesos par personne

Biscuit et eau - Environs 45 pesos

Un tour avec guide - coute environs 1600 pesos d’après ce que nous avons pu entendre

Tour sans guide - GRATUIT !!

BATAD


Le prochain jour nous nous levons de bonne heure afin de pas partir trop tard. Nous mangeons notre petit Pancake puis hissons nos sac sur notre dos. Dès le début on se trompe de chemin mais les autres guides nous remettons en droit chemin et nous disent de toujours suivre les escaliers.

Village de Cambulo 

Munis de nos battons nous partons donc sillonner a nouveau a travers les rizières. Cette partie est bien plus dur que celle du jour précédent. Nous devons monter puis descendre toute les montagnes. Les paysages sont magnifiques.

Marche à travers les nuages 

Nous marchons a travers ces rizières qui ont été construite en plein dans la jungle, dépassons des dizaines de cascades qui alimentés celles-ci,… Puis nous arrivons au Viewpoint de Batad !

Une vue indescriptible sur tout le village que je pensais grand mais qui est minuscule.

Bateau 

Après quelques photos nous redescendons la montagne afin de voir les Tappia Falls. Le chemin est extrèmenent dur car il est composé par de milliers de marches. La cascade en vaut la peine. elle est immense !!! Quelqu’un mourrais en se mettant en dessous ( ce qui est apparemment déjà arrivé ).


Puis nous partons marcher a travers ce petit village ou nous rencontrons un monsieur qui décortique une a une ces graines de riz. Il nous reste plus que quelques escaliers pour récupérer le haut de la montagne. Aussitôt arrivées on retrouve la mère de Vanille, sa tante puis Ariane. Les trois s’installent ici afin de passer la journée sur place et avec Ariane nous remontons pour essayer de trouver un Jeepney qui nous emmèneras a Banaue. Il est a peine midi ou onze heures.