Deuxième année de Covid et nous voyageons certes un peu plus mais toujours dans l'hexagone avec cette fois un itinéraire à la découverte du Cœur de la France profonde, propice à la randonnée.
Du 13 juin au 5 juillet 2021
23 jours
Ce carnet de voyage est privé, ne le partagez pas sans l'autorisation de l'auteur.
1

C'est reparti pour de nouvelles aventures et découvertes mais on restera encore pour cette fois en France.

Premier arrêt sur les bords de la Seine à Bray sur Seine avec son bois d'immenses platanes au bord de l'eau dont on apprécie la fraicheur y compris au petit matin. Même s'il est dommage d'avoir mutilé les troncs, l'effet est surprenant et ils n'ont pas l'air de s'en plaindre pour l'instant.

Halte à Bray sur Seine 
Samedi 12 juin 2021 - 340 km - 5h30 
2

On a vite repris le rythme de croisière avec un peu de route ce matin en traversant Auxerre puis direction Vézelay où nous ne ferons que passer car le village est envahie par une braderie.

Aux environs de Vézelay 

On se posera deux villages plus loin à Pierre-Perthuis ou plutôt sur le site de Pierre Percée où nous découvrons un rocher percé qui surplombe la Cure, petite rivière pratiquée par les canoës, kayaks et baigneurs.

Site de la Pierre Percée 

Après la sieste à l'ombre, on partira en randonnée pour une boucle de 13 km, riche et variée en paysage.

Randonnée autour de Pierre-Percée
12 km - ±170 m - 3h00 
Dimanche 13 juin 2021 - 130 km - 2h30 
3

Retour à Saint-Père où nous laissons le fourgon pour partir à travers bois et vignobles jusqu'au sommet de la colline éternelle.

De Saint-Père à Vézelay 

Ainsi est surnommée Vézelay où les ruelles ont vu passer tant de pèlerins sur les chemins de Saint-Jacques. Visite des remparts et de la Basilique Sainte Marie Madeleine avant de pique-niquer et reprendre le chemin du retour.

Visite de Vézelay 

Retour par un champ de coquelicots sur le chemin du retour, détour par un jardin sauvage puis par l'église Notre-Dame avant d'en terminer avec Saint-Père par la brasserie désaltérante.

De Vézelay à Saint-Père. 

On se posera en forêt ce soir sur les bords du lac de Pannecière pour espérer trouver un peu de fraîcheur après cette journée bien remplie.

Bivouac sur les bords du Lac de Pannecière 
Lundi 14 juin 2021 - 70 km - 1h45 
4

On quitte les berges du lac de Pannecière qui s'éveillent paisiblement dans le chant des oiseaux et nous reprenons la route vers le sud en passant par Château-Chinon.

Réveil au bord du Lac de Pannecière

Toujours dans le Parc Naturel Régional du Morvan, on grimpe au Mont Beuvray (821 m) sur lequel subsiste les vestiges de l'ancien oppidum gaulois de Bibracte avec des points de vue qui embrassent toute la région.

Le Mont Beuvray 
3 km - ±70 m - 1h00 

Il fait très chaud et nous passons à Poil, petit village non naturiste, avant de repartir à l'assaut du Signal d'Uchon, qui grimpe raide et qui fera parler de lui dans le prochain Tour de France cycliste avec des passages à 18%. Le village éponyme, parmi les plus typiques du Morvan, est parsemé de blocs de granit, on y visite l'église Saint-Sébastien du XIIème et au sommet de la colline (681 m) on assistera à l'envol des parapentes.

Uchon et son sommet 

Nous ferons étape à Toulon sur Arroux, sur les bords de la petite rivière pour profiter du soleil jusqu'au dernier rayon.

Bivouac à Toulon sur Arroux 
Mardi 15 juin 2021 - 115 km- 3h00 
5

Après le petit déjeuner au bord de l'eau on poursuit notre périple par Geugnon et Digoin où nous allons balader sur le pont canal au dessus de la Loire.

Le pont canal de Digoin

Nous reprenons un peu d'altitude par Châtel Montagne et son église romane afin de trouver un peu de fraîcheur car les températures s'envolent.

Châtel Montagne 

Passage par Thiers et son creux d'Enfer où subsiste quelques anciennes usines avant de retrouver Annick et Jean-Michel, des amis et anciens adhérents du RCMF que nous n'avons pas vu depuis une dizaine d'années.

Traversée de Thiers
Mercredi 16 juin 2021 - 220 km - 4h30 
6

Après la soirée passée avec nos amis et leur fille, nous nous retrouvons pour le petit déjeuner avant de partir à la découverte du hameau et du village où ils ont élu domicile. Encore merci à eux pour leur accueil et ces moments de retrouvailles, de partage de souvenirs et également pour les indications pour nos futures découvertes de la région.

Découverte de Sauxillanges 

On prend d'ailleurs la route du Cézallier, plateau sauvage et terre d'élevage pour une randonnée en terrain varié et sauvage avec des alpages, des ruisseaux, des lacs, des forêts, des fleurs, des chèvres, des vaches et même des alpagas. Magnifique itinéraire où nous aurons également des points de vue sur le massif du Sancy et le Puy de Dôme malgré un peu de pluie sur la fin du parcours.

Paysages du Cézallier 
14 km - ±300 m - 3h30 

Cela nous permettra de trouver un spot au calme pour se poser avec le fourgon pour la nuit au bord du lac de Saint-Alyre.

Au bord du lac de Saint-Alyre 
Jeudi 17 juin 2021 - 50 km - 1h00 
7

Après les quelques petites pluies orageuses de la nuit l'ambiance devient vite brumeuse après le lever de soleil.

Réveil dans les brumes matinales 

On quitte notre spot pour se rendre un peu plus au Nord, à la Roche Nitré où nous croiserons un lynx et un chamois mais à bonne distance.

Roche Nitré 

Petite balade sur les crêtes avec retour par les prairies fleuries en prenant garde aux taureaux présents dans les troupeaux.

Dans les vertes prairies 
4 km - ±100 m - 1h15  

On retournera sur Issoire pour faire quelques courses et se ravitailler en eau et en carburant. Puis on prendra ensuite la direction de Besse pour faire le tour du Lac Pavin avant de poursuivre vers le Cantal où on se posera près d'un ruisseau sous le Puy Mary.

Au pays des volcans 
4 km - ±100 m - 1h00   
Vendredi 18 juin 2021 - 150 km - 3h30 
8

Réveil de bonne heure car aujourd'hui on va à la montagne et avec les orages prévus dans l'après-midi, on préfère partir vers 7h00 pour rentrer tôt.


Réveil au village 

On commencera par longer le ruisseau qui passait près du fourgon avec le chant des oiseaux en plus du clapotis de l'eau en fond sonore.

Montée tranquille 

Objectif du jour, le col de Cabre (Alt. 1500 m) qui se voit au fond du vallon sauvage qu'on remonte d'abord par un chemin ombragé puis par les alpages au milieu des vaches.

Vers le Col de Cabre 

On remontera ensuite sur l'arête jusqu'au Puy de Peyre Arse (1806 m) où nous contournerons 2 névés en voyant passer quelques traileurs qui viennent du Puy Mary puis nous bifurquerons vers une autre arête sauvage pour revenir au hameau de la Gravière en passant par des alpages où nous verrons des chevaux en liberté puis d'anciens burons en ruine.

Parcours de crêtes dans la brume et sous le soleil 
11 km - ±730 m - 4h15 

On reprendra le fourgon pour remonter vers le col de Serre, le col d'Eylac et le Pas de Peyrol avant de descendre vers Aurillac. La route est étroite et d'ailleurs interdite aux camping-cars à certaines heures dans certains sens, mais l'avantage du fourgon est qu'il est moins large et donc pas concerné.

On reprend la route 

On ira ensuite en direction de l'Aubrac en passant par les gorges de la Tuyère, à nouveau sur une route très étroite et nous finirons dans un petit chemin sur les hauteurs de Laguiole, ville réputée pour ses couteaux avant que le ciel nous tombe sur la tête.

Direction l'Aubrac 
Samedi 19 juin 2021 - 125 km - 3h00 
9

On descend à pied à Laguiole par un petit sentier en face du chemin où nous avons passé la nuit et où nous laissons le fourgon.

La campagne autour de Laguiole 

Après le ruisseau, on grimpe vers l'église puis on traversera le village à la recherche de quelques caches de géocaching avant d'aller faire celle situé près de la cascade.

Laguiole 

La forêt est magnifique et nous poursuivons vers la dernière cache située entre les deux ateliers de fabrication des célèbres couteaux.

La cascade de Laguiole 

Comme une averse survient, on en profite pour visiter le musée de l'usine ouverte en ce dimanche et nous assisterons à un film de présentation de la fabrication du couteau à l'abeille.

Le pays du couteau 

On reprend notre chemin en contournant la ville pour revenir par le chemin derrière le fourgon au terme d'une boucle de 13 km.

Retour au fourgon 
12 km - ±310 m - 3h15  

Après le déjeuner, on reprend la route en traversant l'Aubrac par des villages sur le chemin de Compostelle en faisant une petite halte à Nasbinal pour visiter l'église.

Nasbinal 

On traverse ensuite les hauts plateaux désertiques et les stations de ski avant de se poser à l'étang de Bonnecombe, juste sous le col éponyme.

Bivouac au cœur de l'Aubrac 

Nous y serons seul après le départ des pêcheurs et des promeneurs mais un gros orage passera dans la soirée avant que les lieux ne retrouvent leur quiétude.

Dimanche 20 juin 2021 - 80 km - 2h00 
10

Aujourd'hui on part en rando vers le sommet de l'Aubrac qui culmine à 1469 m d'altitude.

On quitte les rives du lac 

Particularité du sommet, c'est qu'il n'y a pas vraiment de chemin pour y aller car situé au milieu des innombrables prairies qui composent le paysage de l'Aubrac.

Cheminement à travers les prairies en fleurs 

Une carte mentionnant les clôtures est donc utile pour naviguer dans les herbages en fleurs et il faudra utiliser différentes techniques pour franchir les clôtures suivant qu'elles sont électriques ou barbelés, munies d'une pierre ou d'une planche pour les enjamber ou qu'elles soient ouvrantes.

Une des rares bergeries en cours de cheminement 

Une belle rando sauvage avec quasiment pas de trace de cheminement où nous croiseront un grand nombre de troupeaux et un couple de fermiers en train de réparer une clôture avant de rejoindre la table d'orientation qui marque le sommet.

Au sommet de l'Aubrac 

Le temps nuageux empêchera de jouir de la vue à 360°, nous ne traînerons pas trop car des orages sont annoncés et nous finirons sous la pluie durant la dernière heure en forêt; les grêles suivrons mais nous aurons rejoint le fourgon.

Retour au fourgon 
11 km - ±270 m - 3h15 

Quand nous reprendrons la route une heure plus tard, elles seront encore parfois présentes le long des bas côtés.

La route après l'orage 

On se déplacera ensuite vers la Lozère pour se poser en forêt au col de la Loubière en essuyant encore quelques orages au passage.

Bivouac au col de Loubière 
Lundi 21 juin 2021 - 60 km - 1h30 
11

On profite du retour du soleil pour sécher un peu nos affaires avant de reprendre la route jalonnée de châteaux comme celui de Champ ou de lacs comme celui de Villefort.

Château de Champ et Lac de Villefort 

Nous ferons un arrêt au belvédère des gorges de Chassezac où on domine la rivière de plusieurs centaines de mètres.

Les gorges de Chassezac 

On se déplacera juste à côté pour effectuer la visite du village de La Garde Guérin, tout en pierre avec son église et sa tour avant de prendre la direction de la Bastide Puylaurent, étape du chemin de Stévenson, que nous avons fait en 2005.

La Garde Guérin 

On partira d'ailleurs effectuer la boucle de la variante par l'Abbaye Notre-Dame des Neiges pour essayer de retrouver notre ami Fred qui devrait faire étape ici ce soir et a qui nous souhaitons faire la surprise.

Sur le chemin de Stévenson 
9 km - ±270 m - 3h00

On le retrouvera à l'arrivée avec ses comparses bretons pour partager une bière près du fourgon et le repas du soir dans leur gîte.

Encore une journée riche en découvertes et en émotions.

Mardi 22 juin 2021 - 65 km - 1h45 
12

Après notre étape sur le GR70, on laisse les randonneurs reprendrent le chemin et nous prenons la direction de la corniche des Cévennes avec ses nombreux points de vue, routes étroites et virages au programme.

La Corniche des Cévennes 

Puis nous ferons la pause après Vallon Pont d'Arc pour admirer la célèbre arche avant de partir en randonnée sur les crêtes des gorges de l'Ardêche où il y a nettement moins de monde que sur les plages au bord de l'eau.

Sur les hauteurs de Vallon Pont d'Arc 
7 km - ±310 m - 2h45 

Récupération du fourgon pour poursuivre la route des gorges avec ses points de vue aménagés mais impossible d'y rester dormir.

En suivant les gorges de l'Ardèche 

On quittera donc la route pour s'engager sur le plateau ardéchois et on trouvera notre bonheur après le village de Bidon avec une clairière dans la garrigue; vue sur le Mont-Ventoux et présence d'un dolmen au fond de notre clairière.

Bivouac du soir 
Mercredi 23 juin 2022 - 100 km - 2h45 
13

On poursuit la descente des gorges de l'Ardèche avec encore quelques points de vue d'où on observe les premiers canoës sur la rivière.

Les gorges de l'Ardèche 

Puis ce sera la visite de Aiguèze, classé parmi les plus beaux villages de France avant de traverser le Rhône pour découvrir d'autres villages tout aussi beaux mais avec d'autres atouts œnologiques; Châteauneuf du Pape, Vacqueyras et Gigondas.

Aiguèze 

On terminera cette journée sur les hauteurs de ce dernier grand cru des Côtes du Rhône sous les dentelles de Montmirail, mais ça c'est à suivre car elles resteront au dessus de nos têtes pour ce soir et cette nuit.

Dans les "Côtes du Rhône" 
Jeudi 24 juin 2021 - 140 km - 3h45 
14

Au programme de la journée: de la randonnée, un peu de route, une visite et un spot à Gordes pour la nuit. On démarre vers 7h30 avec les premiers randonneurs qui arrivent sur le parking.

A l'assaut des Dentelles de Montmirail 

On commence par grimper doucement en forêt vers le belvédère du Rocher du Midi où nous avons une belle vue sur la vallée du Rhône.

Point de vue sur la vallée du Rhône au Rocher du Midi

Les choses sérieuses arrivent ensuite avec l'ascension de l'arête Ouest pour arriver aux Dentelles Sarrazines que nous longerons, face Nord, jusqu'au bout, la descente dans les éboulis étant particulièrement physique pour Christiane. On remontera ensuite le chemin du Cayron jusqu'au col éponyme avant de redescendre au parking des Florets.

Dans les Dentelles de Montmirail 
8 km - ±580 m - 3h30  

Après le déjeuner, on reprendra la route par Vaison La Romaine et Bédouin en passant sur le flanc Sud du Ventoux puis nous ferons une halte à l'Abbaye de Sénanque pour effectuer la visite guidée. L'église abbatiale est encore en travaux mais nous apprendrons beaucoup de choses sur cette abbaye cistérsienne qui compte encore 6 moines dans ses murs.

Du pied du Mont-Ventoux à l'Abbaye de Sénanque 

On reprend la route mais plus pour très longtemps car on fera la pause pour la soirée et la nuit sur un spot que nous avions trouvé 3 ans plus tôt devant le cimetière de Gordes, à 5mn du centre ville et avec une vue imprenable sur la Provence et le Luberon.

Spot à Gordes 
Vendredi 25 juin 2021 - 85 km - 2h15 
15

Réveil de bonne heure afin de profiter de Gordes avant l'invasion des touristes et d'avoir un peu de fraîcheur pour déambuler dans les ruelles.

Visite de Gordes 

On prendra ensuite la direction de Roussillon dont les façades annoncent la couleur des carrières que nous allons ensuite visiter par le sentier des Ocres.

Roussillon et le sentier des Ocres 
4 km - ±115 m - 2h00

Déjeuner et sieste à l'ombre car les températures s’emballent y compris dans le Parc Naturel du Luberon qu'on traverse en découvrant les champs de lavandes et de sauges officinales en fleurs

Parmi les champs de lavandes et de sauges officinales

On arrive ensuite à Saint-Michel l'Observatoire sur un de nos spots mais nous en découvrirons un autre, plus ombragé près du cimetière avec un belle vue sur le moulin lors de notre petite balade dans le village.

Saint-Michel l'Observatoire
3 km - ±100 m - 1h00 
Samedi 26 juin 2021 - 75 km - 2h00 
16

On rejoint Lurs, petit village perché au dessus de la vallée de la Durance où nous laissons le fourgon pour une nouvelle randonnée. Objectif: aller à l'Abbaye de Ganagobie en descendant par des sentiers jusqu'au pont romain puis remonter par le GR 653 D qui coupe les lacets de la route.

De Lurs à Ganagobie 

On fera un petit tour sur le plateau après avoir pu voir l'église abbatiale qui était ouverte après la messe du dimanche. On redescend par le GR puis on bifurque pour remonter à Lurs par un autre chemin, plus long mais moins pentu que celui pris à l'aller.


Sur le plateau de Ganagobie 
13 km - ±500 m - 4h00  

On prend ensuite la direction de Gréoux pour se poser quelques jours mais nous serons rejoint en fin d'après-midi par nos amis Jaja et Lolo, pour passer une superbe soirée ensemble au restaurant en terrasse.

Dimanche 27 juin 2021 - 60 km - 1h30 
17

On profite de la présence de nos amis Jaja et Lolo pour les emmener en rando à la découverte des alentours de Gréoux.