Carnet de voyage

Strasbourg et son marché de Noël

7 étapes
1 commentaire
3
Petite escapade à Strasbourg pour s’imprégner de l'esprit de Noël et découvrir son marché.
Décembre 2016
3 jours
Partager ce carnet de voyage
J1
soirée

Arrivée de nuit au centre ville de Strasbourg, parfait pour admirer les illuminations de Noël.

Place Kléber  

Secrets de Noël : Un sapin des plus hauts d'Europe et de près de 70 ans domine les toits de la capitale durant toute la période du marché. Il est décoré pendant 3 semaines par des artisans alsaciens qui installeront sur ses branches et à ses pieds jusqu’à 300 décorations et une guirlande de 6 kms.

Le roi des forêts
Le roi des forêts
Le roi des forêts
Le roi des forêts
Le roi des forêts  
J2
matin
La cathédrale : gothique et une des plus haute au monde 

Secrets d'histoire : Un profil architectural unique de 1000 ans d’existence, ce qui en fait la plus vieille cathédrale gothique au monde. Une flèche culminant à 142 mètres. La deuxième tour manquante : Malgré 3 siècles de construction sur le modèle de Notre-Dame de Paris, avec deux tours carrées, le projet de la seconde tour à flèche n’a jamais abouti. Selon les historiens diverses raisons pour cet abandon : manque de moyens financiers, style gothique passé de mode, sol pas assez stable.

Secret du temps : L’horloge astronomique du XIXe siècle. Par un jeu d’automates l’horloge indique l’heure, les calendriers civils, religieux et des données astronomiques. Elle a relevé une éclipse de lune en 2006. Aujourd’hui, un conseil scientifique et un horloger veillent sur l’horloge, qui est remontée tous les lundis.

J2
après-midi
Charme pittoresque de la Petite France
Départ pour la visite guidée et en anglais : welcome 

Secrets d'histoire : il s'agit du quartier le plus typique et charmant de la capitale alsacienne. La Petite France est bordée par la rivière avec ses rues pavées et ses vieilles maisons à colombages du XVIe siècle.

Platane sur le Quai de Turckheim, tricentenaire
Quartier de la Petite France  
Mussée d'Art Moderne et Contemporain  
Ponts Couverts  

À l'extrême Sud de la Petite France, on trouve les célèbres Ponts Couverts de Strasbourg et sur la rive située en face le Musée d'Art Moderne et Contemporain à l'architecture immanquable.

J2
soirée
Restaurant la Maison des Tanneurs 

Secret gastronomique : La Maison des Tanneurs est classée parmi les monuments historiques, cette bâtisse affichant aujourd’hui plus de 400 ans d’Histoire. Dénichée au hasard en poussant une petite porte timide sur une façade neutre. C'est à l'étage et au chaud dans une ambiance feutrée qu'il est possible d'expérimenter une authentique cuisine Alsacienne dans le cadre typique du quartier de la Petite France.

A Strasbourg même s'il fait froid les glaces ont du succès
Choucroute, une vraie institution pour la maison et un vacherin glacé à l'alsacienne 
J3
matin
Kouglof et Manala, spécialités Alsacienne 

Secret de cuisine : Manala (petit bonhomme) pâte à brioche en forme de bonhommes. Il est lié à la célébration du St-Nicolas en Alsace et offert aux enfants sages. Le Kouglof il viendrait de Bethléem. Un roi mage, en sortant de la crèche, y aurait oublié son chapeau, un turban. A son retour de croisade, ce couvre-chef se serait retrouvé chez un pâtissier strasbourgeois, qui s’en serait servi comme moule. Ainsi serait né le “Kugelhopf”, qui signifie “turban” en alsacien. Une autre histoire attribuerait son arrivée en France à Marie-Antoinette, qui aurait emporté et mis ce gâteau populaire à la Cour en se rendant à Versailles.

J3
après-midi
Place de Gutenberg 

À quelques pas de la Cathédrale de Strasbourg se trouve la fameuse place Gutenberg, l'inventeur de l'imprimerie a vécu dans la capitale alsacienne. Cette place était le centre administratif et politique de Strasbourg jusqu'au 18ème siècle. Aujourd'hui, elle accueille le bâtiment de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Strasbourg.

Décorations de Noël dans le quartier La Petite France  
La Maison de Noël  

Secret d'architecture : avec la proximité et l’abondance de grandes forêts en Alsace, le bois est naturellement devenu un premier choix de matières premières pour la construction de maisons à colombages en Alsace.

La construction de la maison est formée comme une sorte de carcasse de bois qui sert de structure osseuse solide. Une fois que la carcasse est terminée et aménagée, les murs sont complétés par l’application d’un mortier composé de boue et de paille (torchis ou en dialecte alsacien « Wickelbodde »).

La symbolique des colombages. La croix de Saint-André : forme un X qui se trouve sous les fenêtres ou au sommet des pignons. Elle est un signe de la multiplication et de la fécondité, pour les humains aussi bien que pour les animaux. Quand il est doublé, cela signifie l’union de deux êtres. Le siège curule : il est composé de deux bras courbés en S, une forme exagérée de la croix de Saint-André, et se trouve souvent sous les fenêtres des façades.

Place de la République
Fin de journée dans le quartier Impérial Allemand 

En 1871, l'Alsace et la Moselle sont intégrées à l'Empire allemand et Strasbourg devient la Neustadt. À partir des années 1880, sous l'égide des autorités allemandes, un vaste chantier débute, qui triplera la surface de la ville. La place impériale, aujourd'hui place de la République, est le pivot de cette opération urbanistique caractérisée par des bâtiments officiels, des places, de larges avenues aérées, ornées d'arbres, et de plusieurs sites où s'allient le monumental et un sens du paysage.

J3
soirée
En direction pour la gare passage devant les vitrines de Noël  
Dernière séance photo pour la route ...