Carnet de voyage

No way

39 étapes
53 commentaires
9 abonnés
Dernière étape postée il y a 3 jours
Au hasard des chemins
Du 19 août au 27 septembre 2022
40 jours
Partager ce carnet de voyage
19
août
19
août
Publié le 20 août 2022

Ben on a pas vu Francis!! en fin d'après-midi, petit camping au bord du Gers qui fait 141 kms de long, c'est le gérant du camping qui nous l'a dit.

Au camping 
20
août
20
août
Publié le 21 août 2022

Ce matin, une visite d'Astaffort,charmant village mais toujours pas vu Francis ni la maison au fond du jardin

Le Gers
Le Gers
Le restaurant de la fille de Francis
Le restaurant de la fille de Francis
Au fond le théatre créé par Francis
Au fond le théatre créé par Francis
L'ancienne gare
L'ancienne gare

En fin d'après-midi, visite d'Agen qui paraît bien dynamique !

Et il faisait bien chaud sous le cagnard !
21
août
21
août

Partis vers 11 h heures et arrivés vers 19 heures tout près du Puy en Velay. Un camping sympa, un peu rock'roll ( ils donnent des cours de musique et prêtent des instruments) au bord de la Loire.

Rita Mistouko
Sur la route  du Causse
Rock 'roll le camping 
22
août
22
août
Publié le 23 août 2022

Passés la frontière vers 16h30...Genève n'est pas loin. Ce que l'on avait oublié, c'est la circulation dans Genève. Un bordel organisé, les motos sur les pistes cyclables et des bouchons à n'en plus finir.De plus, plus de connexion, donc pas de gps malgré une option suisse que j'ai prise! Pour finir, seulement 2 campings qui n'en sont pas... des résidences de vacances en fait. A environ 17 kms de Genève dans la campagne nous trouvons un emplacement sympa. Nous demandons au voisin si l'on peut s'installer, pas de souci. Une nuit avec les étoiles et ciel d'azur ce matin

La campagne au dessus de Genève
23
août
23
août
Publié le 24 août 2022

Debout vers 9h30 et partis vers 11h, on a gagné du temps sur la douche! Nous longeons le lac Léman.Et les problèmes pratiques style retirer de l'argent... les banques sont cachées. Quelques courses au Lidl, rien ne change en fait. Une baignade dans le lac à Vevey... Pour stationner, tu te poses pas de question tous les stationnements son payants. Et sur la route, Montreux, ben là ça croule sous le pognon. Tu connais Monaco? Ben moi je connais pas mais c'est la même chose.Toujours qu'une moitié de gps, alors tu fais ça à l'ancienne avec les cartes. Arrivés à Aigle, un camping sympa, tu as le droit d'aller à la piscine municipale, il y a du papier toilette dans les sanitaires et du savon sur les lavabos et du wifi...47 euros la nuit!! Je pense qu'on va bien dormir.

La vigne cultivée en terasse
Baignade au lac
Bonne nuit
24
août
24
août
Publié le 25 août 2022

Réveil avec un grand soleil et 28 degrés dans la journée. Départ vers 11 heures, comme d'habitude.Destination Gruyères dans un premier temps. Après avoir traversés de nombreux villages et quelques poses photos, tellement cette montagne est belle, nous arrivons à Gruyères avec un S. Parking payant bien sûr.Petit casse-croûte et nous montons voir ce village si réputé. En effet, il mérite que l'on s'y arrête: église, château, musée... Petit village typique de la Suisse. Puis nous reprenons la route, Fribourg, là nous sommes en Suisse allemande, puis Berne. Nous passons Berne et nous dirigeons vers Zurich. Vingt cinq kilomètres après Berne nous nous arrêtons dans un village en pleine montagne. Un camping atypique qui peut paraître "pas bien dans les normes" au premier abord. Mais pas du tout, tout est nickel. A la réception un gars un peu manouche qui ne parle pas un mot ni d'anglais, ni de français. Bon en même temps il est suisse allemand... Ici tout est vert, la montagne, les prés, les champs...sauf Venise, on a décidé que le blanc lui allait bien. Le lendemain nous sommes révéillés par les enfants qui partent à l'école et les chevaux.Un bel endroit ce village de Gohl en pleine nature.

Gruyères
Gruyères
Gruyères
Gruyères.Musée HR Giger
Gruyères.Musée HR Giger
En pleine action!
Gruyères, l'église
25
août
25
août
Publié le 26 août 2022

Réveil de bonne heure...7h50! Mais pas partis avant 11heures. Nous reprenons la route. Un arrêt à Lucerne, une belle ville au bord d'un lac. Ensuite nous décidons de trouver un coin à l'ombre sur la route pour déjeuner. Le problème en Suisse c'est que tu ne peux t'arrêter nulle part, en bord de route aucun emplacement pour pic-niquer. On trouve un village avec une place au bord d'un lac, on commence à casser la croûte et deux personnes viennent nous voir pour nous dire que c'est interdit, emplacement réservé à un restaurant. ça ne nous empêche pas de finir. Ils nous disent que l'on peut se garer 50m plus loin sur un parking public... On le cherche encore ce parking. En fait on les dérange et ils n'aiment pas ces braves gens. L'après- midi c'est de la route jusqu'à Landquart à environ 70 kms de Davos. Le camping est nickel comme d'habitude, le tarif aussi.

Sur la route
Lucerne
26
août
26
août
Publié le 27 août 2022

Encore un beau soleil ce matin. Partis du camping vers 11 h. On passe à Davos puis montée d'un col à 2300 mètres. A la descente, Venise n'aime pas, odeur de chaud avec les freinages répétés. Petit pic-nic vers 14h.A 15h30 nous passons la frontière, ça y est nous sommes en Autriche, direction Innsbruck. Et sur la route, dès l'entrée en Autriche c'est une suite de tunnels dans la montagne, le premier fait 7 kms.Arrivés à Innsbruck vers 17h30 nous allons à l'office de tourisme et nous nous garons sans difficulté. La circulation paraît très fluide dans cette ville. Contrairement à la Suisse, rien n'est caché, nous repérons tout de suite les magasins, de grandes terrasses où l'on peut boire un coup, c'est vivant tout ça, ça ressemble à la France. En Suisse rien sur les trottoirs, rien ne dépasse, aucune terrasse de restaurant ou de bar, un peu triste. Ensuite, recherche d'un camping. Un premier style club de vacances. Et nous arrivons dans un camping plus simple qui nous ira très bien. L'orage se met à gronder et la pluie s'installe.

Hotel de Davos
Bonjour l'Autriche
Dans les tunnels
Dans les tunnels
Dans les tunnels
Dans les tunnels
27
août
27
août

Ce samedi, visite d'Innsbruck. Un départ vers 11h00 après avoir fait le plein d'eau, vidé les eaux sales et les toilettes. Le beau temps est revenu. Nous nous garons en centre ville et payons le stationnement. Mais une autrichienne nous informe que le stationnement avec bandes blanches est interdit aux personnes non autorisées. Nous devons stationner sur les places marquées en bleu... mais ce n'est pas une zone bleue! C'est payant!!Visite du centre ville, centre médiéval, toutes les façades sont peintes avec finesse, très colorées, c'est magnifique. Ensuite nous montons en haut de la tour du beffroi, vue à 360 degrés sur la ville .Puis nous traversons la rivière et allons manger un kebab. Puis nous décidons d'aller au tremplin de 90 m des derniers Jeux olympiques de 1976. Bien sûr de là-haut,point de vue sur la ville impressionnant... et le tremplin lui-même! Et aujourd'hui il y avait un trail en trace directe du bas jusqu'en haut du tremplin.Puis nous reprenons la route pour Salzbourg notre prochaine étape. Et pour se rendre d'Innsbruck à Salzbourg situées en Autriche, nous passons en Allemagne, surprenant. Une partie du trajet se fait sous une pluie intense.A 60 kms de Salzbourg, il est 18h45, nous décidons de nous arrêter à Bernau en Allemagne donc!. A la sauvage ce soir, sur un parking d'entreprise.

Les reflets de la ville
Le tremplin de 90 mètres
Sur le parking
28
août
28
août

Ce matin départ vers 8h30 sous la pluie pour Salzbourg. On repasse donc d'Allemagne en Autriche! On trouve un stationnement en plein centre de Salzbourg, ça évite la marche à pied. Un château, de nombreuses églises et cathédrales de très belles places et rues...touristiques. Tout ça dans un style très baroque. Globalement nous avons plus apprécié Innsbruck avec son style baroque justement, beaucoup plus prononcé. En fait Salzbourg se résume à Mozart qui y est né. On repart vers 15h30 pour Mauthausen. Arrivés vers 18h30 et découvrons le Danube qui paraît gigantesque.Pour trouver un camping on passe par Park4night. Il nous emmène dans des ruelles du village où Venise passe tout juste, coup de frein brusque et hop! la cuvette de vaisselle tombe de l'évier, un peu de casse mais tout va bien. Enfin, nous trouvons le camping super bien comme d'habitude, le tarif aussi, mais bon, il est au bord du Danube. Pour info le GO est à 1.85 le litre, il était à environ 2.10 chf en Suisse. Mais les cigarettes sont à 5.85 € au lieu de 10 en France, ça compense... bon pour ceux qui ne fument pas...

Salzbourg
Salzbourg
Salzbourg
Salzbourg
Salzbourg
Salzbourg
Salzbourg
Salzbourg
Salzbourg
Salzbourg
Salzbourg
Une place à Salzbourg
Au camping à Mauthausen
29
août
29
août
Publié le 31 août 2022

Le beau temps est de retour. Vers 11 h on part visiter le camp de concentration situé au dessus de Mauthausen. Dès l'arrivée une sensation de malaise: les baraquements, les barbelés, les salles de tortures, les salles d'expérience et d'autopsie, le crématorium... Nous y passons environ 1h45, c'est terrifiant! Il ne faut vraiment pas oublier... Si l'on regarde ce qui se passe en Ukraine aujourd'hui.L'après-midi, pic-nic au bord du Danube, il est sûr que ce n'est pas la Suisse ici, un sentiment de liberté retrouvée. Un peu de route jusqu'à Melk, un charmant village où nous visitons une abbaye baroque d'une dimension impressionnante. C'est aussi là qu'ont lieu des spectacles d'art lyrique.Et nous reprenons la route jusqu'à Emmersdorf où nous trouvons un petit camping sympa, un peu manouche.Un jeune vient à notre rencontre, lui est en vélo, il est parti seul de Strasbourg. Il va jusqu'à Budapest et là son père le récupère. Il est en école d'ingénieur. Il connaît Bourges, il est venu à l' INSA pour une formation. Il nous dit que demain il sera à Vienne dans un camping, le Neue Danau, un néerlandais qui lui en a parlé. C'est ça le voyage, des rencontres.

Le Danube
Mauthausen, l'horreur
Mauthausen,ne pas oublier
Mauthausen,ne pas oublier
Mauthausen,ne pas oublier
Mauthausen, l'horreur
Mauthausen, l'horreur
Mauthausen, l'horreur
Mauthausen, l'horreur
Mauthausen,ne pas oublier
Mauthausen,ne pas oublier
Abbaye de Melk
30
août
30
août
Publié le 31 août 2022

Beau temps ce matin! Départ vers 11 h une journée tranquille jusqu'à Vienne, y dormir deux nuits. Cela nous permettra de visiter la ville... et faire la lessive, avec ce beau temps le linge aura le temps de sécher. Un pic-nic à 13hoo sur l'herbe dans la campagne. Nous prévoyons d'aller au camping Neue Danau que nous a suggéré Ghuilem qui doit s'y rendre aussi. Arrivés au camping vers 16h après quelques détours, dont une ruelle de 2.05 m de largeur, ça ne passe pas. Grande lessive, pas dans le Danube hein, on préfère la machine à laver.Et là, en cherchant bien nous retrouvons Ghuilem! On l'invite à manger avec nous, il est ravi. Nous échangeons toute la soirée, nos passions, notre boulot, notre famille... Il a 20ans. Et demain il continue son trip jusqu'à Bratislava en Slovénie. Vers 22h30, au dodo.

31
août
31
août
Publié le 1er septembre 2022

Debouts vers 7h45, avec le réveil. Grand beau temps. Bus et métro depuis le camping pour atteindre le centre de Vienne. 8 € par personne le billet valable 24 heures il faudrait être fou pour prendre la voiture. Visite de la cathédrale St Etienne, le palais impérial. On ne peut visiter l'opéra et la bibliothèque nationale pour cause de travaux, quel dommage! On parcourt le centre historique, rien qui nous attire vraiment, du baroque et encore du baroque. Fatigués, nous décidons de rentrer au camping. Une douche et relax. Quelques gouttes de pluie, ciel gris, 22 degrés.

La grande lessive!
Le métro
Le métro
Le tramway
La cathédrale St Etienne
La cathédrale St Etienne
La cathédrale St Etienne
La cathédrale St Etienne
Le palais impérial
1
sept
1
sept
Publié le 3 septembre 2022

Debouts à 8 heures départ vers 10h45, grand beau temps. Vous vous êtes habitués à ces premières nouvelles du matin alors on ne va rien changer! Aujourd'hui nous allons changer de pays, la Slovaquie, la monnaie ici est l'euro. Dans seulement 67 kms nous serons dans la capitale Bratislava. Vers 12h30, arrêt dans cette ville sur un parking lidl pour un pic-nic. C'est vrai que comme endroit de pic-nic il y a plus glamour, mais la faim est là. Puis nous arrivons à trouver un stationnement près de la maison du tourisme, et ça tu vois c'est déjà un exploit! Bizarre, on ne voit pas de parcmètre à proximité. Je demande à un chauffeur de taxi, il m'explique dans son anglais que le 1er septembre le stationnement est gratuit en Slovaquie car c'est la fête de la constitution. Une visite du centre historique, rien d'extraordinaire. On a le sentiment que cette ville a basculé dans l'Europe en ne protégeant pas son histoire. Sitôt sortis de l'hyper centre, ce sont des constructions à tout va. Nous avons repéré un camping sur Park4Night à 23 kms de Bratislava au bord du Danube dédié aux sports d'eau. En effet, le terrain est une grande étendue de prairie, tu t'installes où tu veux. Il est 16h30, nous allons faire un tour au bord du Danube. Et plus tard, c'est l'apéro, comme tous les soirs.

La frontière
Entrée à Bratislava
Manifestation
Notre camping sur le Danube
Seuls au bord du Danube
2
sept

Temps gris et vent ce matin Brrrr!! 13 degrés. En fait le camping où nous avons dormi est un centre de sports nautiques sur le Danube.Il a reçu par exemple les championnats d'Europe de Canoé Kayak en 2010.Petit déj vers 7h45, douche et c'est parti vers 10h40 vers Trnava. Non non, il n'y a pas de faute dans le nom de la ville, c'est du slovaque! Dans cette ville il y a les usines PSA, c'est gigantesque. En route, plein de diesel,(pour info le GO est entre 1.85 et 2 euros), des courses, plein en eau du camion et vidange wc. Le soleil est revenu depuis 11h30,un beau ciel, on est bien! On retrouve des villages très semblables à la France mais les maisons sont très proches les unes des autres avec très peu de terrain. Mais aussi beaucoup d'usines et de maisons à l'abandon, sans doute les vestiges d'avoir vécu dans l'orbite de l' URSS à laquelle elle était attachée.Ce pays est indépendant depuis 1993. Quand on voit ce que l'autre tordu de Poutine a fait de la Crimée et ce qu'il veut faire de l'Ukraine, il faut pas laisser faire.Mais on sent une certaine pauvreté, avant d'arriver à notre point de chute de ce soir on voit une usine désaffectée qui sert de squat à de pauvres bougres qui sont dehors.Ce soir nous dormons à Banska Stiavnica, petit camping d'environ 30 places. Pour info, en Slovaquie, le tarif est en moyenne de 22 euros. Un peu moins de confort qu'en Suisse ou Autriche mais moitié moins cher. Pas beaucoup de photos aujourd'hui, plutôt de la route.

Le Danube
Au camping
3
sept
3
sept
Publié le 4 septembre 2022

Debouts à 8 h ce matin et 8 dgrés. Mais le soleil est là avec un ciel bleu d'azur. Retour au village de Banska Stiavnica qui mérite largement une visite pour son architecture typiquement slave. Nous mangeons dans un petit resto en terrasse. Puis repris la route jusqu'à un petit village, Vlkolinec. C'est un village qui remonte à l'origine de la Slovaquie. Magnifique avec ses façades colorées et ses toits en tuiles de bois. Même ses gouttières sont en bois. Puis on reprend la route en quête d'un camping. Le 1er camping est fermé. Quelques courses chez Lidl, j'y ai même acheté des cigarettes à 4.20 euros le paquet. Le 2eme camping est ouvert, mais bizarre, on y accède en traversant un garage de réparation automobile! Mais très bien aménagé. Petite particularité, les douches ferment avec un rideau et il y a une cuisine commune. Mais rien d'exceptionnel, c'est la tendance en Slovaquie car très souvent ils ont une partie "pension" avec des chambres ou des chalets indépendants.Bien installés ce soir, mais pas chaud! 11 degrés à 21 heures. Mais ici, il fait nuit à 20heures.

Au camping, le matin
Banska Stiavnica
Banska Stiavnica
Banska Stiavnica
Les jolis trottoirs
Solidarité
Banska Stiavnica
Le beau saxo
Slovaque
Banska Stiavnica
Slovaque
En bonne compagnie
Banska Stiavnica
4
sept
4
sept
Publié le 5 septembre 2022

Ce matin debout à 6h37, on ne sait même pas pourquoi! Petit déj et à la douche. On a pas regardé la température mais il ne fait vraiment pas chaud et un ciel voilé. Cette nuit on a rajouté un duvet sur la couette mais pas mis le chauffage. Partis vers9h30, nous décidons d'aller en Hongrie, car le temps dans les Carpates, c'est limite ainsi que les températures.Donc la Hongrie et plus précisément Budapest à 251 kms.Un peu de pluie sur la route et sans que l'on s'y attende c'est la frontière: Balassagyarmat. Un petit pic-nic et go to Budapest. Ici, contrairement à la Slovaquie tout est ouvert le dimanche. Avant Budapest, dans la campagne, on sent la pauvreté des gens, ce n'est pas flagrant mais cela se ressent. Toujours des petites maisons bien entretenues.Nous entrons dans Budapest facilement, sans doute un peu normal, c'est dimanche. Nous nous garons sans problème en plein centre à côté de l'office de tourisme.D'emblée cette ville paraît vivante, métro, tramway, trolley, bus, tout y est. Pas étonnant, ici c'est le Sziget, un des plus grands festivals de musique d'Europe. Et les taxis jaunes comme à New York! Depuis la frontière le beau temps est bien revenu. Nous trouvons un camping en centre ville à côté des universités, tu peux manger au resto U pour 5 euros! Bon, les sanitaires pas terribles, cabines de douche qui ferment avec un rideau... mais on est venus pour la ville. Ce soir c'est 23 degrés à 21heures.

l'Ukraine couverte de forêts dans les carpates notamment
La frontière
La frontière
Le tramway
Le camping en ville!
5
sept
5
sept
Publié le 6 septembre 2022

Réveillés vers 7 heures et on ne sait toujours pas pourquoi! Le temps est doux ce matin, environ 14 degrés et grand soleil. La douche fut épique, rideau de douche en guise de porte et un peu crados. Départ vers 10h30 en attente de recharge de téléphone pour les transports en commun. Un tramway direct et nous arrivons place du Parlement. Ce bâtiment est magnifique, moins baroque. Ensuite une ballade le long du Danube. En fait nous sommes à Pest et sur l'autre rive c'est Buda. L'après midi, un resto sur une grande place. Discussion avec un Hongrois bien sympa qui nous demande d'où l'on vient. Puis un tour de grande roue avec vue sur la ville. Puis une croisière sur le Danube, cela va de soi et il n'est toujours pas bleu! Beau soleil couchant. Enfin un petit resto chinois et retour en tramway au camping. Pour info la monnaie en Hongrie est le Forint.Il fait 21 degrés ce soir.

Depuis la grande roue
Depuis la grande roue
Ce n'est pas notre camping!
Entre deux bières...
Le Parlement
ça veut dire Police
Le Parlement
Le Parlement
6
sept
6
sept
Publié le 7 septembre 2022

Debouts vers 8h30, très beau et très chaud avec 18 degrés. Après la douche on règle le camping où on laisse le camion et départ par tram et métro pour Buda. Aujourd'hui nous achetons des billets dans la station de métro car hier nous n'avons pas pu acheté des billets car nous n'avons pris que le tram. Pas de distributeurs aux stations, donc obligés de voyager sans billet, c'est un comble! Arrivés à Buda, magnifique vue sur la ville et ses collines depuis le Bastion des pêcheurs. Et au retour de Buda, contrôlés deux fois dans le métro, y a des jours comme ça. A 13h sandwich. Plein d'eau du camion, vidange eaux grises et wc. On part pour le lac de Balaton. Tellement il est grand ce lac, on se croirait au bord de la mer! C'est le plus grand lac d'Europe Centrale. Petite baignade vers 17h30, environ 26 degrés dans l'air. Nous sommes dans un chouette camping au bord du lac. Photos du lac vers 19h00. Un peu plus tard, apéro, préparation du repas et dîner à la nuit.

Dans le métro
Dans le métro
Dans le métro
Pest vu de Buda
Le Danube qui sépare Buda et Pest
Lac Balaton
Lac Balaton
Lac Balaton
7
sept
7
sept
Publié le 8 septembre 2022

Aujourd'hui on ne bouge pas! Levés avec un temps magnifique et 29 degrés au plus fort de la journée. Jour de grande lessive, profiter du beau temps. Petite baignade vers 17h00.Repas vers 19h30, on est perdus avec la nuit. Je vous l'avais dit que l'on ne faisait rien aujourd'hui, pour le blog c'est un peu pareil.

8
sept
8
sept
Publié le 10 septembre 2022

Levés vers 8h00. Le grand soleil est là. Et environ 19 degrés. Nous nous préparons à partir. Nous rencontrons un couple de Français qui habitent Montpellier. Lui est brasseur et photographe, il a créé sa brasserie pendant le confinement faute de travail comme photographe. Elle, elle recycle les restes de houblon et fabrique des gâteaux vegan. On parle de voyage bien sûr, de la vie en général. Des gens bien cools. Nous partons pour Héviz, c'est un lac thermal, l'eau est constamment à 35-37 degrés, bien pour faire trempette! Plein de GO à faire et là surprise! Toutes les stations affichent go et essence à 480 forins soit 1.2€. Mais c'est réservé aux hongrois, pour les étrangers c'est le prix du marché soit environ 2 euros. Le conseil européen a jugé cette décision contraire à la constitution... A voir. A 12h nous arrivons à Héviz. Dehors il fait 30 degrés et l'eau affichée à 35-37 degrés. Là on y va pas à reculons! On repart vers 14h15. On roule un peu et arrêt dans un resto, où il y a surtout des locaux. En entrée un minestrone et en plat ailes de poulet panées et Paprika ( ils en mettent partout!) et riz, orange, tomate, une assiette gargantuesque! De plus on emmène le reste en doggy bag. Puis on reprend la route. Arrêt dans un village pour acheter du tabac, là tu sens que tu es dans la vraie Hongrie. Quatre personnes au bar. Je demande à la patronne des cigarettes. Elle me dit de la suivre, elle ouvre une porte fermée à clé et ouvre un guichet pour me servir! Aujourd'hui sur la route nous avons vu 4 fois la police avec radar. Comme j'avais bu une bière à midi, enfin une pinte ils ne connaissent pas en dessous, Je ne conduisais pas, ici c'est alcool zéro au volant. Nous arrivons à Pécs où l'on voulait faire étape.Nous trouvons un petit camping familial de 10 emplacements et qui fait aussi motel.La mamie qui nous reçoit nous donne une feuille qui explique qu'ils sont un couple de retraités et qu'ils ont un garçon qui est marié. c'est tellement peu commun cette manière de faire.Elle nous dit qu'elle a 70 ans, je lui demande si je peux faire une photo d'elle et de la pièce où nous nous trouvons, on se croirait dans sa salle à manger. Elle me dit non car elle a 70 ans. On retrouve cette pudeur que les gens semblent afficher dans ce pays. Elle nous montre le ciel et sur un calendrier, une date, son mari est décédé en août... Elle a les larmes aux yeux. Tu vois, le voyage c'est ces rencontres, ces moments que tu n'oublieras pas. Puis elle nous fait faire le tour du propriétaire,tout est nickel, on se sent chez nous et tout ça pour 16 €.

Lac thermal d'Héviz
Lac thermal d'Héviz
Lac thermal d'Héviz
La danse des tongues
Les jumelles
Ok, j'ai déjà commencé
Le camping familial, adorable!
9
sept
9
sept
Publié le 13 septembre 2022

Debout 8 heures, grand soleil, ciel bleu, environ 18 degrés. Petit déj, vaisselle et douche. Ce matin nous allons visiter cette ville de Pécs. Nous laissons le camion au camping et prenons le bus, le centre ville est à 4 stations. Nous découvrons une charmante petite ville: une mosquée transformée en basilique sur une grande place. Des bâtiments tous plus beaux les uns que les autres, une poste Art Nouveau, une librairie très belle... Nous mangeons dans un resto et retour au camping.Nous prenons la route direction la Serbie. Nous nous arrêtons chez Aldi liquider les derniers Forins. A environ 10 kms de la frontière on s'aperçoit que l'on a pas posté les cartes postales oblitérées avec des timbres hongrois. Coup de chance, nous trouvons le bureau de poste dans un village. Puis nous arrivons à la frontière. Côté hongrois Ils nous demandent passeports et papiers du véhicule et ils les scannent. Ils demandent à entrer dans le camion pour vérifier le nombre de personnes. Des douaniers très sympas, dont un parle un peu le Français.Ils nous souhaitent bonnes vacances. Cent mètres plus loin cest la frontière Serbe. Je ralentis, roule au pas, je vois un douanier assis sur une chaise qui ne dit rien. Et d'un seul coup il me demande de m'arrêter et de reculer derrière la ligne blanche et il se rassoit. Là, à mon avis ,faut pas jouer au plus malin Une collègue arrive, passeports, papiers du camion, elle vérifie et scanne tout ça.Et lui demande à rentrer dans le camion pour vérifier le nombre de personnes. Puis nous repartons.Il est 18h30, dans une heure il fait nuit, trouver un endroit pour dormir et ici on ne connaît rien. De plus des messages tombent sur mon téléphone. J'ai pris une option internationale pour utiliser mon telephone comme GPS. Des messages qui me disent facture de 45 euros, puis 60, puis120, puis150 €. Tu te doutes que je coupe tout! Heureusement Evelyne prend un forfait internet chez sosh pour 30€. Park4night nous indique un parking pour la nuit près d'un village. Et là, premier choc, une charrette de foin tractée par un cheval, on change de siècle. Repas dans le camion car il tombe quelques gouttes.

Pécs
Pécs
Pécs
Dans la poste de Pécs
Pécs
Frontière Hongroise
Frontière Hongroise
Frontière Hongroise
Frontière Serbe
Vitesses en Serbie
Parking/Camping
10
sept
10
sept
Publié le 14 septembre 2022

Debouts 7h45. Temps gris, pluvieux, venteux mais pas froid, 18-19 degrés.Petit déj. Toilette, ce sera lingettes ce matin! Et vaisselle. Il faut s'organiser, pas beaucoup de place dans le camion. Un départ pour Belgrade vers 9h15, ça ne traîne pas dans ces conditions. Une étape de 145 kms et nous prenons l'autoroute pour la première fois! Pas cher, 5€ en catégorie 2. On stationne en centre ville (merci Venise et ses 5.41 mètres) à côté de la maison du tourisme. L'employée nous donne très peu de renseignements et en anglais. Aucun effort. On mange dans le camion en ville. On voit des mariés, j'applaudis pour les féliciter et le marié me dit "merci beaucoup Monsieur" dans un français impeccable. Puis, c'est visite de la ville à pied. Pas beaucoup de charme. Des relents d'ex Yougoslavie. Belgrade était la capitales de l'ex Yougoslavie et est maintenant capitale de la Serbie.Le souci ici pour nous les latins, c'est que tout est écrit soit en Serbe, ça c'est normal ou en cyrillique, c'est peut-être normal mais pas facile! On change de l'argent dans une banque, ici c'est le dinar serbe.Au point de vue patrimoine, le parlement est un beau bâtiment. La cathédrale orthodoxe St Michel de Belgrade, très belle. Et le Temple St Sava dans sa démesure et sa richesse.Ensuite nous partons à la recherche d'un camping. On en trouve un au bord du Danube et en arrivant, à la douche! Un repas dans la douceur du soir, 23 degrés à 21h. Tout va bien...

11
sept
11
sept
Publié le 14 septembre 2022

2 jours sans pouvoir être sur le blog, vous nous manquiez!Debout 07h45 et toujours un grand soleil. Ce matin on prend notre temps. Nous partons au sud de la Serbie, direction Pristina, nous n'y serons pas ce soir, 7 heures de route. Avant de quitter Belgrade nous allons voir sa forteresse. De là, vue sur tous les quartiers de la ville ainsi que le Danube. C'est long pour quitter Belgrade, la ville est très étendue et le gps nous fait faire demi-tour avec passages étroits dans un village. Nous traversons beaucoup de villages et toujours des maisons entretenues et d'autres paraissant abandonnées. Globalement, on ressent une certaine misère. Pour raccourcir le temps de trajet on décide de faire une partie par l'autoroute. Et là, des travaux à n'en plus finir. Nous sommes encore loin de Pristina. Nous sortons de l'autoroute et nous dirigeons vers un camping à 28 kms. Au bout d'un chemin cahoteux... Pas de camping.c'est la misère ici, beaucoup de maisons abandonnées. Il est 18 h, nous décidons de reprendre le chemin en sens inverse et nous arrêtons près d'une chapelle dans un pré. De là, sorti de nulle part arrive un monsieur qui nous parle en Serbe. Avec le traducteur, nous lui demandons si nous pouvons passer la nuit ici, c'est ok, nous le remercions. Aujourd'hui, le temps a changé. De la pluie à partir de 15h. Ce soir, c'est minestromme et dodo.

Le Danube vu du camping
Belgrade
Belgrade
Belgrade
Belgrade
Belgrade
Notre camping!
12
sept
12
sept
Publié le 14 septembre 2022

Réveillés vers 8h. Temps maussade, départ à 9h30, direction Pristina. Et là, surprise, après quelques kilomètres nous arrivons à une frontière, le Kossovo. Papiers scannés et 15 euros de droit d'entrée. En fait le kossovo est un protectorat depuis la guerre de 1990 et pas franchement copain avec les Serbes, c'est le moins qu'on puisse dire! Arrivés à Pristina, je mange un petit truc et nous repartons vers Skopje, capitale de la Macédoine. Arrivés dans la ville, plus de GPS, ça se complique un peu. Impossible de trouver l'office de tourisme. Nous trouvons un camping à la ferme à 27 kms... qui n'existe pas! Nous revenons vers Skopje et nous arrêtons dans un village. Nous nous installons sur un parking de station service. Pas de souci, on peut s'installer. Un monsieur vient nous voir, il est au contrôle technique de la station. Il parle bien anglais, et il demande d'où l'on vient et où l'on va. Evelyne a conduit toute la journée, moi ce n'était pas la grande forme, juste ce gros rhume.

Frontière Serbie-Kossovo
Frontière Kossovo-Macédoine
Frontière Kossovo-Macédoine
Entrée en Macédoine
13
sept
13
sept
Publié le 14 septembre 2022

Réveil à 7 heures avec un beau soleil et un ciel bleu uniforme. Un bon petit déj et une toilette vite faite, en même temps pas le choix et économiser l'eau du camion.Pas de GPS, là ça se complique un peu. On demande la route à prendre au patron de la station service pour se rendre dans la région des lacs. Il ne parle pas un mot d'anglais. Il regarde sur son téléphone et tente de nous expliquer... On comprend un seul mot, autophar! On part, une petite partie d'autoroute où tu as un péage à un euros tous les 20 kms environ. Tout le reste, c'est entre 40 et 60km/h. Vers 14h on s'arrête dans la région des lacs, c'est le parc national de Galicica classé au patrimoine de l'UNESCO. Nous nous installons dans un camping trouvé en suivant le lac à Struga. On déjeune et après grosse sieste, installés sur l'herbe. Besoin de récupérer. ensuite c'est douche et soirée relax. Désolé, pas de photos, j'ai pris un jour de congé!

14
sept
14
sept
Publié le 15 septembre 2022

Encore un réveil avec un soleil radieux et dans les degrés dès le matin. Et deux copains viennent nous souhaiter le bonjour. Deux adorables petits chatons. C'est décidé aujourd'hui c'est repos! Ce matin c'est la grande lessive. Puis on part découvrir la ville très balnéaire avec des dizaines de bars et restos et beaucoup de monde. Dans les bars que des hommes. S'il y a des femmes, très peu, elles sont avec leurs enfants. La religion musulmane est bien présente ici, nous avons droit à l'appel à la prière cinq fois par jour. Mais la religion catholique orthodoxe est prépondérante. Cet après midi nous avons pris le camion pour découvrir le tour d'un des lacs, beaux paysages sauvages. Malheureusement comme dans tout le reste du pays le sol est jonché de plastique, de cannettes... ces phénomènes, on les retrouve dans tous les pays où il y a une pauvreté importante. Voilà, ce soir c'est tranquille, demain on reprend la route!

La grande lessive!
15
sept
15
sept
Publié le 19 septembre 2022

Réveillés à 7h30. Un temps magnifique, 20 degrés ça devient une habitude! On se prépare tranquillement, pleins d'eau du camion, vidange wc... Départ à 11 h direction Tirana, la capitale de l'Albanie. Vers 12h30, nous passons la frontière. Paysages de montagnes, de maquis, ça sent le climat adriatique tout ça. Les routes sont bonnes!! La pauvreté est la même. Petit pic-nic en haut d'un col avec vue sur chaque côté de la montagne... et à l'ombre, il fait 33 degrés, sur cette petite route, personne ne passe. Vers 15h30 nous atteignons Tirana, ville paraissant très moderne. Sans GPS mais avec une capture d'écran faite la veille nous réussissons à trouver le camping dans la campagne. Dans ce camping tout y est: oliviers, vigne (rouge et blanc) un lacet même une vache. Demain nous avons prévu un tour dans Tirana. Il est 22h19 et il fait 25 degrés.

Frontière côté Macédoine
Frontière côté Albanie
17
sept
17
sept
Publié le 21 septembre 2022

Pas d'étape le 16 septembre Evelyne ce jour là ne se sent pas très bien, il n'y a pas d'eau potable en Albanie et l'on en a consommé... De plus il est prévu une journée de pluie sans discontinuer, mêlée d'orages et de vent. Nous décidons de rester au camping. Le lendemain, nous décidons de visiter Tirana. Egalement de trouver un GPS car tout cela devient compliqué. La patronne du camping nous trouve un magasin sur la route de Tirana. Nous nous y rendons mais pas de GPS, on abandonne l'idée. Vers 12 heures, le beau temps revient. Nous poursuivons jusqu'au centre de Tirana, un enfer!! Nous y accédons enfin, aucun stationnement possible. De plus dans cette ville il n'y a que des bus. Les gens ne s'embêtent pas ici pour stationner, ils s'arrêtent tout simplement sur les voies de circulation. D'un autre côté, pas de regrets la ville n'a pas trop d'intérêt. Nous décidons de partir pour Durrès pour aller voir la mer. Une ville de dimensions moyennes avec un port marchand, principalement des containers, et un long front de mer. Nous faisons une grande ballade au bord de l'eau. Vers &èh nous décidons d'aller nous poser dans un camping. Sur le chemin, je suis obligé de serrer le côté droit de la route et là, un câble téléphonique se prend entre le store et le toit! C'est un passant qui nous le signale sinon on embarquait tout! Avec un bâton de marche, j'arrive de l'autre main à saisir le câble et le décoincer. Puis on avance doucement jusqu'à le décoincer doucement. Et pour le camping, pas de camping! Résultat, un spot d'enfer, le camion sur la plage face au soleil couchant, ça vaut une douche demain matin.

Durrès
Durrès
Notre camping!
18
sept
18
sept
Publié le 21 septembre 2022

Ce matin, réveil face à l'adriatique qui est un peu énervée, beau spectacle! Et un beau soleil. Toilette vite faite. Un homme vient nous voir et nous taxe de 10 euros pour la nuit. C'est soi-disant son terrain. Pas de polémique on lui donne ses 10 balles sans discuter, sachant que pour lui c'est une somme importante. Puis nous partons vers Podgorica la capitale du Monténégro. Des paysages magnifiques. Aux abords d'une petite ville, en Albanie, nous découvrons de vrais bidonvilles, longeant une route neuve avec pistes cyclables neuves également et des éclairages dernier cri. c'est une misère affligeante. Sorti du communisme,ce pays semble corrompu jusqu'à la moelle. Nous achetons un pack de 6 bouteilles d'eau et buvons un café sur la route. Puis nous arrivons à la frontière. Une file d'environ 20 à 25 voitures en attente. Pourquoi ça n'avance pas? On ne sait pas.Notre contrôle dure une minute tout au plus. Puis arrivés à Podgorica. Capitale mais petite ville, c'est normal le pays fait la grandeur d'un département français. Un monsieur nous explique que le stationnement est libre le dimanche et nous conduit à un parking au bord d'un parc. Une ballade bienvenue à l'ombre, il fait très chaud! Puis nous repartons vers le sud, Kotor. Là, nous arrivons dans un village. Nous trouvons un camping chez des particuliers, dans un pré entre deux montagnes. La région a l'air magnifique. Il est 19h, nous n'allons pas manger tard.

19
sept
19
sept
Publié le 21 septembre 2022

Très frais ce matin entre les montagnes mais un grand soleil. Petit déj, douche chaude, nous prenons notre temps. Aujourd'hui nous allons à Kotor, le pays des bouches. Quelle erreur!! Arrivés à l'entrée de la ville, un bouchon jusqu'au centre, c'est incirculable! Au port, quelques yachts, mince c'est le St Tropez du Monténégro. Toute l'ambiance que l'on aime pas. On entend à nouveau parler Français. En face le port, magasins de luxe, bijouteries. Nous mangeons dans un resto. Ici c'est l'euro alors que le pays ne fait pas partie de la communauté européenne, cherche pas, y a rien à comprendre.Pour le tour des bouches en bateau, ce ne sera pas d'ici, ce que l'on cherche c'est d'avoir un paysage global des bouches. Ici, ils t'emmènent dans une ville en face, tu te ballades deux heures et tu rentres. Nous, ce que l'on veut voir, c'est la "blue cave" une grotte sous-marine. Nous repartons en longeant la mer, cette côte est de toute beauté. Après une vingtaine de kms, nous nous arrêtons dans le village de Bijela, mignon comme tout, et un camping tout aussi bien.Une ballade au bord de la mer avec les fjords en toile de fond, un grand soleil, il fait 28 degrés.

Kotor
20
sept
20
sept
Publié le 22 septembre 2022

Réveil tranquille ce matin, grand soleil mais un petit vent pas chaud! Après renseignements auprès du camping, on prend un taxi car le bus ne s'est pas arrêté, et il nous dépose dans un village à une dizaine de kms. On réserve nos billets pour la ballade dans les fjords, la grotte bleue et un tunnels sous la montagne qui date de la guerre de l'ex Yougoslavie. Les fjords sont magnifiques, nous pénétrons dans la grotte bleue et tu as 20 minutes si tu veux te baigner. L'eau est d'un bleu translucide. Puis quelques minutes dans le tunnel, en béton, sous la montagne. Retour au port. Là un petit resto... Mais il faut remonter en haut du village pour le bus, ouf!! Arrivés là-haut, éreintés! Le bus et retour au camping. Qu'elle est bonne la douche après les embruns.

21
sept
21
sept
Publié le 23 septembre 2022

Réveillés sous le soleil mais le vent n'est pas chaud!! Départ un peu avant 11 h pour la Croatie. Arrivés à Dubrovnik, nous trouvons de suite un camping. Nous nous installons et déjeunons. Puis nous prenons un taxi pour la vieille ville. Ici la monnaie c'est le Kuna croate en attendant l'euro pour janvier 2023. Dans cette ville, c'est l'enfer il y a du monde partout... y compris nous. La ville est magnifique vue des remparts des vues sublimes sur l'adriatique. Au fait, pour aller sur les remparts de St Malo c'est gratos. Ici les remparts tu paies 33 euros par personne, vu le niveau de vie du pays c'est aberrant. Pas étonnant qu'ils appellent ça la riviera croate. Ici nous entendons de plus en plus parler Français. Nous rentrons en bus vers 18h, il fait 23 degrés. Vers 20h30 je rencontre un Jurassien dans le camping qui cherche un coupleur séparateur pour sa batterie de cellule. Un gars cool qui voyage seul. Il a un 4X4 Toyota hilux avec une cellule dessus, génial son camion. Il revient du Cap Nord et descend sur la Grèce. Et avant le Cap Nord, il a voyagé dans une partie de l'Afrique, de là le 4X4.

22
sept
22
sept
Publié le 23 septembre 2022

Réveillés à 7h45 avec environ 18 degrés et du vent. Départ vers 11h, direction Split à 200 kms. Plein de choses dites "à voir" sur les guides mais nous zappons volontairement tout ce côté commercial. La beauté extraordinaire de la côte nous suffit. A mi chemin entre Dubrovnik et Split nous passons la frontière de la Bosnie Herzégovine à Neum, une enclave dans la Croatie suite au découpages des territoires de l'ex Yougoslavie. Vers 14h, arrivés en banlieue de Split. Plus de 3h de route un peu ras le bol. Un petit resto bien sympa. Puis on va à un camping à 5 kms, complet! Nous poursuivons notre route 10 kms plus loin et là, le paradis nous attend, s'il existe! C'est une dame très gentille qui loue son terrain, maxi 4 vans. Il y a déjà un magnifique T1 restauré qui appartient à des Polonais. Après qqs manoeuvres, nous voilà installés. La mer est à 20 mètres , un havre de paix.De jolies petites plages. Ce soir c'est séance photo en grand, IL est là pour nous convier à son coucher! Demain nous allons à Split en transports en commun découvrir la ville.

En bonne compagnie
Vue du camion
Vue du camion
23
sept
23
sept
Publié le 25 septembre 2022

Encore un grand soleil ce matin mais un vent pas chaud! Aujourd'hui nous allons visiter Split.On prend un bus à la sortie du camping et nous voilà arrivés au marché qui a lieu tous les matins face au front de mer. Un grand marché, rien d'extraordinaire, vêtements et fruits, légumes, viandes et poissons. Un grand port de tourisme, yachts... et comme d'habitude, bijouteries de luxe, et vêtements... Nous décidons de se faire une petite ballade dans Split en voiturette électrique. Le chauffeur est un jeune bien cool et qui parle bien anglais. Rien d'extraordinaire dans cette ville, heureusement rien que la mer est enchanteresse. Le palais de Jupiter dans la ville attire l'attention. Un resto, quelques légumes au marché et retour avec le bus, envie de se poser au bord de l'eau. Le grand soleil est là mais le vent aussi! Fin d'après midi tranquille à ne rien faire.

La côte vue de Split
Vue du camion
24
sept
24
sept
Publié le 25 septembre 2022

Ce matin nous décidons de partir vers Zadar en longeant la côte. Une belle matinée avec un grand soleil. Une visite de Zadar. Nous allons au bord de l'eau écouter les orgues de la mer. Un petit resto et prenons la route du bord de mer, on ne s'en lasse pas! Paysages grandioses, une mer parsemée d'îles toutes plus belles les unes que les autres. Vers 17h30, pas de camping dans le coin, ce sera donc un parking face à la mer entourés de nature. La pluie s'est invitée.

25
sept
25
sept
Publié le 26 septembre 2022

Debouts à 8 h, un départ à 9h sous un temps maussade, avec la pluie. Nous prenons la direction de l'Italie. Des paysages magnifiques. Encore une fois, une petite incursion cette fois-ci en Slovénie pour rejoindre l'Italie. Un arrêt dans un petit village à côté d'Udine où nous trouvons un petit resto très sympa et le patron aussi. Puis nous montons vers le nord, que de la route de montagne, et ce soir nous sommes à Sesto à côté de Cortina d'Ampezzo. Altitude 1600m la pluie est là, chute des températures.

Camping à Sesto
26
sept
26
sept
Publié le 28 septembre 2022

Pas chaud ce matin à la montagne! Les montagnes sont couvertes de nuages J'aurais dû mettre le chauffage cette nuit! Départ vers 11h direction Lindau en Allemagne en passant par l'Autriche on passe les frontières Italie, Autriche, Allemagne sans même s'en apercevoir. Vers 15 h, un pic-nic en Autriche au soleil. Vers 17h30 arrivés à Lindau au bord du lac de Constance, environnement magnifique, petite ballade sur la plage de galets. Puis au resto du camping. Un monsieur charmant le patron. On ne parle pas la même langue mais on arrive à se comprendre, sa gentillesse fait le reste. Saucisses, bière et vin rouge pour moi et bière pour Evelyne, tout va bien!

28
sept
28
sept
Publié le 29 septembre 2022

Réveillés vers 7h. De la pluie et du vent cette nuit, et ce matin c'est la même chose. Un petit déj et une douche super chaude. C'est décidé, on prend la direction de la France. Départ vers 9 heures. De nombreux bouchons en Allemagne. Un petit pic-nic dans le camion, la pluie n'arrête pas. Belfort, Vesoul, Nevers et Bourges. Arrivés vers 21h30. Un trip de 40 jours, on a traversé 12 pays, sans compter le Kossovo, 7784 kilomètres et des rencontres.

Lac de Constance
Lac de Constance
Lac de Constance
Un petit cadeau de nos amis les Suisses