Une randonnée facile avec de beaux points de vues, dans le massif de l'Estérel.
Février 2024
1 jour
Partager ce carnet de voyage
1
• • •

Accès : Parking du Col de Notre Dame

Difficulté : Facile (quelques montées, et chemin de cailloux, mais rien d'insurmontable)

Distance : 2.6 km

Dénivelée : 148 m

Durée : 1h30 de marche (2h avec les pauses photos et le pique nique)

Tracé :ici

Saison : A éviter pendant les fortes chaleurs.

• • •

Pour arriver jusqu'au parking la route est très sympa. On traverse l'Estérel et on peut voir de très beaux points vues.

Arrivé au parking, on voit déjà au loin le Pic de l'Ours, et très rapidement on aperçoit la Dent de l'Ours.

Le paysage est superbe. On a une vue d'ensemble du côté ouest du massif et on aperçoit les îles de Lérins.

Le chemin n'est pas difficile mais on marche sur des gros cailloux. Difficile de garder les yeux au sol pour ne pas trébucher, devant d'aussi jolies vues.

Au loin les collines du Tanneron sont d'un jaune éclatant, en cette saison du Mimosa.

On arrive très rapidement au pied de la Dent de l'Ours.

D'ici la vue est imprenable : îles de Lérins, Alpes enneigées, et massif de l'Estérel, avec une vue jusqu'au rocher de Roquebrune.

On décide de faire notre pause pique-nique dans ce décor.

Comme toujours dans l'Estérel, nous marchons entourés de chênes lièges, de cystes, d'arbousiers et de bruyères.

On commence à grimper sur un chemin toujours caillouteux et plutôt ombragé. Les points de vues se succèdent.

On arrive au sommet du fameux Pic de l'Ours, à 488m d'altitude, au milieu des mimosas en fleurs.

L'odeur est enivrante. Le chemin est bordé de toute part de ces arbres à pompons jaunes que nous aimons tant.

La vue est toujours aussi sympa.

On arrive sur la piste, au pied du Pic de l'Ours avec son émetteur TPF planté au sommet.

La suite de la randonnée se poursuit jusqu'au parking sur les mêmes chemins caillouteux qu'à l'aller. On décide donc de rallonger le parcours de quelques minutes, mais de poursuivre sur la piste. Nous ne sommes pas fans des chemins de cailloux qui nous obligent à garder les yeux au sol. Nous préférons marcher en contemplant la vue et en profitant du soleil car ce chemin d'origine est quand même très ombragé.

La vue est très dégagée. Nous ne regrettons pas notre choix.

Le Cap Roux est tout prés, les lavandes et les immortelles sèchent, parfument le chemin. Hormis quelques sauterelles et papillons précoces, nous ne croisons aucune âme qui vive. Nous profitons de cette balade au calme, avec le soleil qui nous réchauffe.

Nous rejoignons le parking.

• • •

Après cette jolie balade, nous décidons de parcourir la superbe Corniche d'Or, au volant de notre voiture.

J'adore ce paysage. Il me rappelle les grands espaces américains.

Certains points de vues permettent d'accéder à de jolies petites calanques.

On finit cette belle journée à Port Fréjus pour déguster une bonne glace.